Vous êtes sur la page 1sur 1

Travail personnel de l’étudiant

(Cinquième série : les sorties d’immobilisations du patrimoine)

Exercice 1 - Cession et calcul du résultat sur cession


Une machine acquise pour 6 000 000 F au début de 2004 est amortie le 31 décembre de chaque année au
taux d’amortissement constant de 25%. Elle est revendue au prix x le 01 octobre 2006.
Passer au journal les écritures de cession et déterminer le résultat sur cession dans chacun des trois cas
suivants :
X = 2 700 000 F ; X = 1 000 000 F.
X = Valeur comptable nette
Exercice 2 - Echange d’immobilisations
Le 1er janvier 2010, le compte « Matériel de transport » d’une entreprise était débiteur de 21 000 000 F. le
matériel comprenait :
 Une voiture A, achetée cinq ans six mois avant, 9 000 000 F ;
 Une voiture B, achetée trois ans avant, 12 000 000 F.
Les amortissements avaient été régulièrement pratiqués au taux de 20% l’an (amortissement constant), le
31 décembre de chaque année.
Le 30 juin suivant, la voiture B a été échangée contre une voiture neuve valant 14 250 000 F. Passer au
journal les écritures comptables de fin 2011.
Exercice 3 – Extrait tableaux d’amortissement – Cession - résultat sur cession
L’entreprise DEGOS a réalisé en 2005 et 2006 les opérations suivantes :
1er janvier 2005. Création de l’entreprise : apport des associés d’un matériel estimé à 5 000 000 F ; d’une
automobile : 1 000 000 F.
Fin juin 2005 : achat d’un camion 3 000 000 F (payé par chèque pour moitié, le reste par traite à un an).
Début avril 2006 : revente de l’automobile 750 000 F payé par chèque bancaire.
L’entreprise pratique l’amortissement constant au taux annuel de 15% sur le matériel, de 25% sur le
matériel de transport automobile. Travail à faire :
1. Présenter les deux premières lignes du tableau d’amortissement de chaque immobilisation.
2. Calculer les résultats sur les cessions d’actif de 2006.
3. Présenter toutes les écritures concernant ces immobilisations et leurs amortissements, passées du
1er janvier 2005 au 31 décembre 2006.
Exercice 4 – Mise au rebut avec récupération des pièces - Indemnisation
Un matériel industriel de gestion des déchets acquis le 01/10/2009 pour 25 000 000 F HT est accidenté le
30/11/2010 (ce matériel était régulièrement amorti au taux de 10%). Ce matériel est mis au rebut dans les
conditions suivantes : - des pièces d’une valeur de 3 500 000 F sont récupérées et serviront exclusivement
à la machine MZ 34 qui est un outillage industriel ; - des pièces d’une valeur de 2 200 000 F sont
récupérées et serviront au besoin des ateliers ; - la carcasse du matériel accidenté peut être revendue aux
ferrailleurs pour 1 400 000 F ; le reste des pièces est à jeter. Le 31/12/2010, l’assureur AXA envoie un
chèque de 20 000 000 F pour l’indemnisation. Passer au journal les écritures de régularisations.
Exercice 5 – Mise au rebut d’une immobilisation non amortissable - indemnisation
Le 15/12/2010, une route communale a traversé au beau milieu un terrain de la société NYANGONE,
enlevant à ce terrain toute valeur économique. Ce terrain acquis à 15 000 000 F avait fait l’objet de
provision pour un montant total de 8 000 000 F. Le 30/11/2011 l’entreprise NYANGONE est avisée par
CHANAS ASSURANCE qu’elle percevra 4 000 000 F comme indemnité. Passer au journal les écritures
de régularisation qui s’imposent.

Vous aimerez peut-être aussi