Vous êtes sur la page 1sur 26

Mesure, erreur,

incertitude

1
2
Traçabilité des mesurages

La traçabilité est la propriété d’un


mesurage tel qu’il puisse être relié à
des références et des étalons par
l’intermédiaire d’une chaîne
ininterrompue de comparaison
ayant toutes des incertitudes
déterminées

LNM = Laboratoire National de Métrologie

3
4
5
6
Erreur et incertitude
 L’erreur de mesure est définie comme la différence entre la valeur annoncée
et la valeur vraie qui reste inconnue.
Cette valeur annoncée sera généralement obtenue par une opération de
moyenne de plusieurs mesures.
 L’incertitude de mesure décrit une région autour de la valeur lue ou observée
(souvent elle-même une moyenne de plusieurs mesures individuelles) d’une
quantité physique, dans laquelle on estime que se trouve la vraie valeur.

• L’incertitude de mesure est décrite par la notation suivante:


Résultat de la mesure = Valeur annoncée ± incertitude [unités] 7
 L’incertitude de mesure peut aussi être décrite par des barres
d’erreurs sur un graphique

8
L’incertitude affichée peut être :
• Incertitude absolue UX, qui a les mêmes unités que la
grandeur X
• Incertitude relative Ur = UX/X, qui est sans dimensions
et souvent donné en %.

9
Quelques exemples courants

10
Détermination d’un bilan d’incertitude

 L’incertitude comprend, en général, les effets d’erreurs


systématiques et aléatoires, et dépend de la précision et résolution
de l’instrument.
 Les effets de type aléatoire sont évalués à partir de la distribution
statistique des résultats de séries de mesurages et peuvent être
caractérisées par des écart-types expérimentaux.
 Les effets de type systématique, quand ils ne peuvent pas être
corrigés, sont évalués en admettant des distributions de probabilité,
d’après l’expérience acquise ou d’après d’autres informations.

11
Procédure type pour déterminer un bilan d’incertitude

1. Analyse du procédé de mesure, recherche des causes et sources


d’erreur
2. Classification des erreurs:
 Erreurs systématiques
 Erreurs systématiques inconnues
 Erreurs de tolérances des instruments
 Erreurs aléatoires
 Erreurs grossières (ou phénomènes exceptionnels …)
3. Evaluation de l’incertitude causée par chaque type d’erreur
4. Calcul de l’incertitude totale

12
Causes et sources d’erreur

On doit distinguer les effets liés à:

 Incertitude de mesurage de la mesure:

 l’incertitude des mesures au sens propre.

 Incertitude de mesurage de l'appareil de mesure:

 l’incertitude propre de l'appareil de mesure


(par exemple indiquée dans les documents fournis par le constructeur
de l'appareil de mesure).

13
Très en général, les erreurs peuvent se classer en trois types:
1. Les erreurs d’étalonnage
• Erreur par rapport aux étalons primaires
• Erreur due à la technique d’étalonnage
2. Erreur d’acquisition de données
• Erreur due aux capteurs
• Erreur due à l’appareil de mesure
• Erreur due aux variables non contrôlées
3. Erreur due à l’analyse des données
• Erreurs dus au lissage (i.e. méthode des moindres carrés)
• Erreur de troncature

Exemples d’erreurs: lire le chapitre 4.1 du polycopié


14
Détermination des types d’erreur
 Les erreurs systématiques (connues) doivent être déterminées et
corrigées dans le résultat final.

systématique

 Les erreurs aléatoires sont en général dues à des fluctuations


des conditions environnementales (au sens large, ce qui inclut
l’opérateur et l’instrument) au cours de la mesure.
15
 Les erreurs systématiques inconnues sont généralement dues à des
imprécisions des instruments: celles-ci sont normalement définies en
termes de valeurs (ou tolérances) maximums, souvent avec le signe ±.
Il se peut que ces erreurs soient constantes dans une série de mesures
avec un équipement particulier, mais on ne connaît ni leur valeur ni leur
signe. On définit donc souvent les erreurs systématiques inconnues
comme erreurs de tolérance.
 Selon la ISO Guide to the Expression of Uncertainty in Measurement
(abrévié GUM), les erreurs systématiques inconnues sont
« transformées » en erreurs aléatoires, en postulant une distribution
statistique ad hoc, généralement rectangulaire.

 Les erreurs grossières sont dues à des conditions anormales ou à des


fautes techniques, et qui se manifesteront généralement par des valeurs
mesurées considérablement différentes de toutes les autres erreurs. Elles
doivent être identifiées et les mesures concernées doivent être éliminées
de la série de mesures, par exemple en répétant si possible.
16
Travail personnel

 Bien assimiler tout le chapitre 4 du polycopié.

 Relire l’annexe A - Terminologie

 Noter d’éventuelles questions pour le prochain cours.

 Bien assimiler les règles pour l’indication de l’incertitude


de mesure (page suivantes)

17
18
Règles pour l’indication de l’incertitude de mesure

L = 12,345 mm 0,002 mm (ou 2 m) (1 – ) = 95%


mesure incertitude de la mesure au niveau de confiance

La vraie valeur est localisée dans un domaine de 2 m de la


mesure 12,345 mm avec une probabilité de 95%.

19
20
Nombre de décimales dans le résultat d'une mesure

Mais: une moyenne de plusieurs mesures aura généralement une incertitude plus
petite de chacune des mesures individuelles …

21
22
23
24
25
Cas particulier

26