Vous êtes sur la page 1sur 5

Avantages d’IaaS Inconvénients d’IaaS

Pas de frais de matériel, bonne régulation des Dépendance vis-à-vis du fournisseur, dont la
frais d’utilisation seule responsabilité est la disponibilité et la
sécurité du service
Mise en œuvre et mise à disposition rapide L’accès à Internet est indispensable (les
des nouveaux projets problèmes de connexion à Internet causent
aussi des problèmes avec l’environnement
IaaS).
Haute flexibilité grâce à l’adaptabilité des Changer de fournisseur est très compliqué
ressources utilisées
Pas d’installation, de maintenance et de Problèmes éventuels liés à la politique de
modernisation du matériel confidentialité en raison de l’emplacement
des serveurs du fournisseur
Connexion facile de plusieurs sites de
l’entreprise à l’environnement IaaS loué

Avantages d’une Paas?


En général, une plateforme de ce type ne remplace pas l’intégralité d’une infrastructure d’entreprise.
L’entreprise s’appuie plutôt sur le fournisseur pour les principaux services, tels que le développement Java
ou l’hébergement d’application. Par exemple, le déploiement d’un tel outil en interne peut nécessiter
une équipe complète d’informaticiens pour acheter et installer le matériel, les systèmes d’exploitation,
ou encore le middleware comme les bases de données ou les serveurs web. Il est aussi indispensable de
définir les accès utilisateurs, de mettre en place une sécurité, et d’ajouter l’application aux systèmes de
gestions existants ou aux outils de surveillance de performances d’application (APM).

L’équipe informatique doit ensuite maintenir toutes ces ressources au fil du temps. De son côté, le
fournisseur de PaaS prend en charge toute la partie informatique et logicielle. Les utilisateurs n’ont qu’à
se connecter et commencer à utiliser la plateforme, généralement via l’interface d’un navigateur web.

La plupart des plateformes en tant que service sont orientées vers le développement de logiciel. Dans ce
contexte, elles offrent plusieurs avantages. Par exemple, une Plateforme en tant que Service permet aux
développeurs de changer ou de mettre à jour le système d’exploitation fréquemment. Les PaaS sont
également utiles pour permettre aux équipes de développement de collaborer sur divers projets.
Incovénients d’une Paas?
L’inconvénient d’une PaaS est que l’utilisateur dépend fortement de l’infrastructure et du logiciel du
fournisseur. Par conséquent, il peut se retrouver lié à un vendeur particulier sans possibilité d’en changer.
Par ailleurs, les éventuelles pannes ou les changements de roadmap de développement d’un fournisseur
peuvent compromettre les projets des utilisateurs. Si un fournisseur cesse de prendre en charge un
langage de programmation particulier, les utilisateurs seront eux aussi forcés de changer de langage, ou
de faire appel à un autre fournisseur. Dans les deux cas, il s’agit d’un regrettable contretemps.

Les inconvénients du mode SaaS


Le mode SaaS présente toutefois quelques inconvénients, dont les suivants :

 l’entreprise est dépendante du prestataire qui lui fournit le service, ce dernier possédant les
applications et hébergeant les données de l’entreprise. Que se passe-t-il si ce dernier vous
fait défaut ? Dépose le bilan ? ou si un litige survient ?…
 de plus, il sera alors difficile pour l’entreprise de changer de prestataire et de lui transférer
les données,
 pour les applications utilisées souvent par l’entreprise et par plusieurs utilisateurs, le coût
du fonctionnement en mode SaaS peut être nettement supérieur à l’acquisition de
l’application.

Les avantages du mode SaaS


La gestion en mode SaaS permet à une entreprise de bénéficier de nombreux avantages :

 aucun logiciel à installer sur du matériel informatique de l’entreprise,


 pas de données stockées en interne,
 mise à jour des applications automatiques,
 l’application peut être utilisée partout et n’importe quand : il suffit d’une simple connexion
internet et d’un ordinateur,
 la gestion en mode SaaS permet d’obtenir un niveau de sécurité généralement supérieur à
la gestion en interne.

Les deux premiers avantages cités en recourant au mode SaaS permettent en plus à l’entreprise de
réaliser des économies sur ces investissements en matériel informatique.
Le mode SaaS est un service, dont le coût constitue une charge immédiatement déductible du
résultat de l’entreprise, alors qu’un investissement est déduit du résultat par le biais
d’amortissements étalés sur plusieurs années.

Avantages du Cloud
Le Cloud Computing offre de multiples avantages aux entreprises et aux utilisateurs finaux.
Voici les 10 bénéfices les plus importants :

 La réduction des coûts : La mutualisation des ressources informatiques et la facturation à


l’usage rend le Cloud Computing économiquement attrayant.
 L’accessibilité : Les services de Cloud Computing sont accessible à tout moment, sur tous
les supports, via une connexion internet.
 L’élasticité : Le Cloud Computing permet d’allouer simplement et rapidement davantage
de ressources à des applications en production afin de répondre à des montées en charge
ponctuelles.
 Le déploiement rapide et la simplicité d’intégration : Le déploiement et la mise en
fonctionnement d’un service de Cloud Computing nécessite peu de temps.
 La disponibilité du service : Le Cloud Computing permet de garantir les accès et la
disponibilité des services. Le fournisseur de services de Cloud Computing s’engage
contractuellement sur une interruption minimum des serveurs à travers des SLA (service
Level Agreements).
 La flexibilité nécessaire pour vos projets : Le Cloud Computing s’adapte en temps réel
à vos projets et accompagne le développement d’une activité sans coûts supplémentaires.
 La sécurité des données : La sécurité des données est le principal frein d’adoption du
Cloud Computing. Dans ce contexte, les fournisseurs garantissent aux utilisateurs un très
haut degré de sécurité des données avec le chiffrement des données, la surveillance
logicielle et la sécurisation des lieux de stockage (datacenters).
 L’adoption rapide par les utilisateurs finaux : Les applications utilisant des services de
Cloud Computing sont pour la plupart faciles à adopter. Le Cloud Computing simplifie les
usages.
 La conséquence positive sur l’environnement : Le Cloud Computing, basé sur la
virtualisation de serveur, la mutualisation de la puissance de calcul et la flexibilité des
services s’inscrit dans une démarche éco-responsable.
 La réversibilité : La restitution de l’intégralité des données d’une entreprise est garantit
par les fournisseurs prévoyant dans leur contrat une clause de réversibilité.
Inconvénients du Cloud
 sécurité : la plateforme cloud, si elle est externe (non installée sur le réseau interne ou avec une
ouverture extérieure) doit être suffisamment sécurisée pour éviter le risque d’intrusion, de vol
des données par piratage. L’autre risque est qu’un utilisateur oublie de se déconnecter sur un
appareil accessible par des éléments externes à l’organisation. Il faut dans ce cas prévoir une
déconnexion automatique en cas de non-activité du compte et bien segmenter les droits
utilisateurs afin que ces derniers ne puissent accéder qu’aux données des projets dans lesquels ils
sont impliqués. Plus généralement, une clause de confidentialité et la confiance dans son
personnel sont primordiales pour que les données ne fuitent pas de manière volontaire.
 connexion : c’est l’autre goulot d’étranglement. Si l’utilisateur n’a pas de connexion internet, ou
une connexion insuffisante, il ne pourra accéder à sa plateforme de travail. L’idée dans ce cas est
de permettre le travail sur un application locale qui synchronise ensuite les données avec le
serveur dès que l’utilisateur a à nouveau accès au réseau. Le problème de la sécurité des données
en local se pose donc à nouveau.

Iaas :
En français infrastructure en tant que service. C'est le service de plus bas niveau. Il consiste à offrir un
accès à un parc informatique virtualisé. Des machines virtuelles sur lesquelles le consommateur peut
installer un système d'exploitation et des applications. Le consommateur est ainsi dispensé de l'achat de
matériel informatique. Ce service s'apparente aux services d'hébergement classiques des centres de
traitement de données (datacenters), et la tendance est en faveur de services de plus haut niveau, qui font
davantage abstraction de détails techniques9.

Paas :
En français plate-forme en tant que service. Dans ce type de service, situé juste au-dessus du précédent,
le système d'exploitation et les outils d'infrastructure sont sous la responsabilité du fournisseur. Le
consommateur a le contrôle des applications et peut ajouter ses propres outils. La situation est analogue à
celle de l'hébergement Web, où le consommateur loue l'exploitation de serveurs sur lesquels les outils
nécessaires sont préalablement placés et contrôlés par le fournisseur. La différence étant que les systèmes
sont mutualisés et offrent une grande élasticité - capacité de s'adapter automatiquement à la demande,
alors que, dans une offre classique d'hébergement Web, l'adaptation fait suite à une demande formelle du
consommateur9.

Saas :
En français logiciel en tant que service. Dans ce type de service, des applications sont mises à la disposition
des consommateurs. Les applications peuvent être manipulées à l'aide d'un navigateur Web ou installées
de façon locative sur un PC, et le consommateur n'a pas à se soucier d'effectuer des mises à jour, d'ajouter
des patches de sécurité et d'assurer la disponibilité du service.
Un fournisseur de software as a service peut exploiter des services de type platform as a service, qui peut
lui-même se servir de infrastructure as a service4.