Vous êtes sur la page 1sur 5

Devoir de Recherche

Cours de l’entrepreneuriat

Préparé par: SAINTIL W. Stevens


SIMEON Mackendy
VALMYR Estenie
LOUIS Rodds Beshina
ILERMONT Stevenson

Prof: Michel MICHELET








Définition
La franchise est un accord commercial et juridique par lequel une entreprise appelée
« franchiseur » s'engage à fournir à une seconde entreprise, dite « franchisée » une marque,
un savoir-faire et une assistance Permanente en contrepartie d'une rémunération.

La franchise est, comme nous l'avons vu, un développement en réseau de points de vente
(les franchisés) sur la base d'un concept établi par une entreprise (le franchiseur). Le franchisé
est nécessairement un entrepreneur indépendant. Il peut être une personne physique
(un commerçant par exemple) ou une personne morale (une entreprise). Le profil type d'un
franchisé est avant tout celui d'un entrepreneur. Il doit savoir gérer son affaire au quotidien
tant sur le plan comptable et commercial que sur celui du management de ses équipes.
Dans la très grande majorité des cas, les franchisés sont des personnes en reconversion. Ils
étaient auparavant salariés. Selon les concepts, des pré-requis sont parfois nécessaires en
terme d'expérience ou de compétences techniques.

Les catégories de franchises :

On différencie généralement dans le secteur 3 types de franchises :

1. La franchise de distribution : le franchisé va vendre dans le magasin qu'il aura lancé les
produits sous la marque du franchiseur.
2. La franchise de services : le franchisé réalise des prestations de services en utilisant le
nom ou la marque du franchiseur. Le franchisé se doit de suivre à la lettre les méthodes
et directives dictées par le franchiseur lors de la réalisation des prestations de services.
3. La franchise industrielle : le franchisé va, dans ce type de franchise, fabriquer des
produits pour le compte du franchiseur en suivant ses instructions. Ce type de franchise
est par exemple utilisé par des multinationales comme Coca-Cola qui produisent
localement leurs produits

Les avantages de la franchise

Les principaux avantages de la franchise pour le franchisé sont :

1- de pouvoir démarrer et exercer une activité déjà testée par le franchiseur : Il


peut s'appuyer sur le savoir-faire et la notoriété de la marque de son réseau de
franchise pour réussir. La création devient ainsi moins risquée. Les entreprises
créées en franchise sont notablement plus pérennes dans le temps que celles
créées en solo
2- de bénéficier d'un accompagnement de tous les instants de la part du
franchiseur : Formation initiale, formation continue, animation de réseau,
assistance technique... le franchiseur est toujours présent aux côtés du franchisé.
Les autres franchisés du réseau sont aussi là pour épauler le franchisé au
quotidien.
3- de profiter des facilités et des infrastructures d'un groupe tout en restant
indépendant : Outils de gestion, plate-forme logistique, site internet, central
d’appels… le franchisé a à sa disposition des outils performants qu'il ne pourrait
s'offrir en création en solo.
4- de bénéficier d'une exclusivité d'exploitation sur un territoire donné.

Les principaux avantages de la franchise pour le franchiseur sont :

1- de pouvoir multiplier rapidement les points de vente et améliorer ainsi sa


visibilité : en s'appuyant sur un réseau d'entreprises indépendantes, le
franchiseur accélère son développement puisqu'il n'a plus à financer en propre
l'achat ou la location des locaux, les aménagements, les salariés... de chaque
nouveau point de vente créé.
2- de bénéficier d'une force de frappe plus importante pour négocier avec les
fournisseurs des prix attractifs.
3- de bénéficier des retours d'expérience de chacun pour avancer.

Les inconvénients de la franchise

Les principaux inconvénients de la franchise pour le franchisé sont :

1- de devoir se conformer strictement au concept : pour que le réseau soit


cohérent, chaque franchisé se doit de respecter les règles du réseau. Le franchisé
indépendant n'est donc pas vraiment libre de sa stratégie de développement. Il
doit rendre des comptes à son franchiseur mais aussi aux autres franchisés du
réseau.
2- de disposer d'un apport personnel conséquent à la création : créer en franchise
coûte plus cher que de créer en solo du fait notamment de l'obligation d'un
emplacement bien situé, d'un aménagement imposé, du paiement des
redevances.
3- de devoir recevoir l'aval du franchiseur en cas de vente de son affaire.

Les principaux inconvénients de la franchise pour le franchiseur sont :

1- de devoir renoncer à une exploitation en propre plus rentable de son concept :


en déléguant l'exploitation de son concept sur un territoire donné à un franchisé,
le franchiseur se coupe de la possibilité de pouvoir exploiter lui-même le
potentiel de ce territoire.
2- de passer du temps et dépenser de l'argent pour créer un concept solide et
pérenne : la phase de la création du concept est longue et fastidieuse. Tous les
savoir-faire doivent être formalisés, les procédures décortiquées, les difficultés
éliminées.
3- de devoir adapter sans cesse la structure de son entreprise pour répondre aux
besoins du réseau : le développement en réseau est un vrai métier qui nécessite
pour le franchiseur d'anticiper sa croissance non plus seulement en fonction de
ses propres fonds disponibles mais en fonction du rythme d'intégration des
franchisés.

Être franchisé n'est pas une fin en soit, c'est une étape dans la structuration et le
développement d'une entreprise. Il ne suffit pas de signer un bon contrat avec une enseigne
sérieuse pour s'assurer une rente... Etre entrepreneur, parce que c'est de cela qu'il s'agit,
nécessite beaucoup de travail, de sacrifices financiers et personnels. Et le candidat à la création
d'entreprise, adossé à un réseau, doit être conscient qu'il devra en toutes circonstances
travailler dur pour conquérir sa clientèle, la fidéliser, lui apporter les services promis au meilleur
rapport qualité-prix. C'est le client et le franchisé qui feront la réussite de l'entreprise, pas
seulement le concept du franchiseur.

Pour conclure, être franchisé, c'est être prêt à s'investir dans son entreprise, tout en suivant des
règles acceptées lors de la signature du contrat. C'est s'impliquer également dans la dynamique
du réseau : participation aux réunions, comités de travail, échanges et remontées
d'information.

Vous aimerez peut-être aussi