Vous êtes sur la page 1sur 48

Adaptations cardio-vasculaires

pendant l'exercice
Description des phénomènes
- Exercice dynamique versus exercice statique

- Augmentation du débit cardiaque


- augmentation de la fréquence cardiaque
- augmentation du volume d'éjection systolique

- Redistribution du débit cardiaque


- vasodilatation
- vasoconstriction

- Diminution des résistances périphériques totales

- Augmentation de la pression artérielle moyenne

Mécanismes adaptatifs
- neurologiques
- humoraux
Description
des
phénomènes
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice

- Exercice dynamique versus exercice statique


Exercice musculaire dynamique Exercice musculaire statique

Résistances périphériques diminuées Résistances périphériques augmentées

Effets sur la pression artérielle Effets sur la pression artérielle


< effets sur la fréquence cardiaque. > effets sur la fréquence cardiaque.

Volume d'éjection systolique augmenté Volume d'éjection systolique diminué

Débit sanguin très augmenté Débit sanguin normal ou diminué


Adaptations cardio-vasculaires
pendant l'exercice dynamique
Evolution de la fréquence cardiaque (FC), du débit sanguin (Q) et de la
consommation d'oxygène (VO2) au début d'un exercice d'intensité faible.

Fréquence cardiaque (battements.min-1) VO2 (ml.min-1)


1000
120

100 FC 800

80 600
VO2
60 Q
400
40 FC
Q 200
20
VO2
0 0
0 1 2 3 4
temps (minutes)
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice dynamique

Relation linéaire entre le débit cardiaque et la


consommation d'oxygène.
Débit cardiaque (l.min-1)
35
Athlète d'endurance
30

25

20 Sédentaire

15
10

0
2,0 3,0 4,0 5,0
Consommation d'oxygène
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice dynamique

Cette augmentation du débit cardiaque est le résultat :

- d'une augmentation de la fréquence cardiaque

- d'une augmentation du volume d'éjection


systolique
Fréquence cardiaque (battements.min-1)

200
Sédentaire
170
Athlète d'endurance
140

110
80
50

20
0 1,0 2,0 3,0 4,0 5,0
Consommation d'oxygène
Fréquence cardiaque (battements.min-1)
enfants
200 adultes jeunes

170 adultes 60 ans


140

110
80
50

20
0 20 40 60 80 100
% VO2max
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice dynamique

Cette augmentation du débit cardiaque est le résultat :

- d'une augmentation de la fréquence cardiaque

- d'une augmentation du volume d'éjection


systolique
Volume ventriculaire (ml)

120
90 V
T V
D VES E
60 S

30
VTS

0 0,5 seconde 0 0,5


Repos allongé Exercice
Volume ventriculaire au cours de la révolution cardiaque :
effets de l'exercice
Volume ventriculaire (ml)
160

140
120
V
90 E
V S
E
60 S

30
seconde

0 0,5 0 0,5
Sédentaire Athlète d'endurance
Volume ventriculaire au cours de l'exercice :
effets du niveau de performance aérobie
Volume d'éjection systolique (ml)
120

90

60

30

Fréquence cardiaque
0

60 100 140 180

Evolution du volume d'éjection systolique à l'exercice dynamique


Débit cardiaque (l.min-1)
35
Athlète d'endurance
30

25

20 Sédentaire

15
10

0
2,0 3,0 4,0 5,0
Consommation d'oxygène
Adaptations cardio-vasculaires
pendant l'exercice dynamique

Redistribution du débit cardiaque

- vasodilatation

- vasoconstriction
Adaptations cardio-vasculaires
pendant l'exercice dynamique

Redistribution du débit cardiaque


- vasodilatation
- au niveau des muscles actifs
vasodilatation artériolaire
ouverture des capillaires
vasodilatation ascendante
- au niveau coronaire
- au niveau cutané lors d'un exercice
prolongé (thermolyse)
Adaptations cardio-vasculaires
pendant l'exercice dynamique
Redistribution du débit cardiaque
- vasodilatation
- vasoconstriction
artérielle
- splanchnique
- rénale
- des muscles inactifs
- cutanée dans un premier temps

veineuse
- cutanée (début d'exercice)
- musculaire
Mécanismes
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice dynamique

Mécanismes

- Neurologiques

- Métaboliques
Actions du système sympathique et du système parasympathique
sur la fréquence cardiaque au cours de l'exercice musculaire.

Parasympathique Sympathique

freinage accélération

0 20 40 60 80 100
% VO2max
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice dynamique

Mécanismes neurologiques

- Co-activations centrales

- Afférences musculaires

- Déplacement du point de consigne des


reflexes barorécepteurs
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice dynamique

Mécanismes neurologiques

- Co-activations centrales

- Afférences musculaires

- Déplacement du point de consigne des


reflexes barorécepteurs
Co-activation centrale (irradiation corticale)
Aires motrices corticales

Centre subthalamique

Centres cardio-vasculaires
du tronc cérébral

Levée du freinage
Vers les motoneurones parasympathique
Activité du système parasympathique au cours de l'exercice musculaire.

Parasympathique

0 20 40 60 80 100
% VO2max
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice dynamique

Mécanismes neurologiques

- Co-activations centrales

- Afférences musculaires

- Déplacement du point de consigne des


reflexes barorécepteurs
Afférences musculaires
mécanorécepteurs de type III
+
Afférences musculaires
chémorécepteurs de type IV

Système nerveux central

Augmentation de l'activité sympathique

Vasoconstriction
Activité du système sympathique au cours de l'exercice musculaire.

Sympathique

0 20 40 60 80 100
% VO2max
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice dynamique

Mécanismes neurologiques

- Co-activations centrales

- Afférences musculaires

- Déplacement du point de consigne des


reflexes barorécepteurs
Adaptations cardio-vasculaires pendant
l'exercice dynamique

Mécanismes neurologiques

- Co-activations centrales

- Afférences musculaires

- Déplacement du point de consigne des


reflexes barorécepteurs
Barorécepteurs aortiques Potentiels d'action
et carotidiens (nerfs de Hering et Cyon)

Pression artérielle basse

Pression artérielle normale

P Pression artérielle élevée


Barorécepteurs aortiques Régulation de la pression artérielle
et carotidiens
Centres bulbaires
Noyau du faisceau solitaire

Centre cardio-pneumo-entérique
Centre cardio-accélérateur
Centres vaso-moteurs bulbaires
Centre vaso-presseur
Centre vaso-dilatateur
Nerfs vagues

Effet chronotrope _

Nerfs sympathiques Centres


cardiaques sympathiques
médullaires
noeud
sinusal

Effet inotrope +
Nerfs sympathiques
(artères, artérioles et veines)
Effet chronotrope +
100

80
Point consigne
60
Fréquence des potentiels d'action
40 des barorécepteurs

20

100

80

60
Activité du système sympathique
40

20

0 100 200 300


Pression dans le sinus carotidien (mm Hg)
Réponse sympathique des barorécepteurs
au repos et à l’exercice
Activité sympathique
Le point de consigne du réflexe
barorécepteur correspond au
maximum de la sensibilité de la
réponse.

Au repos, le pression artérielle


Repos serait proche du point consigne.

0 40 80 120 160 200


Pression artérielle (mm Hg)
Barorécepteurs aortiques Réactions à une augmentation de la pression artérielle
et carotidiens
Centres bulbaires
Noyau du faisceau solitaire

P Noyau du faisceau solitaire


Centre cardio-pneumo-entérique
Centre cardio-accélérateur
Centres vaso-moteurs bulbaires
Centre vaso-presseur
Centre vaso-dilatateur
Nerfs vagues

Effet chronotrope _

Nerfs sympathiques Centres


cardiaques sympathiques
médullaires
noeud
sinusal

Effet inotrope +
Nerfs sympathiques
(artères, artérioles et veines)
+
Effet chronotrope

Bradycardie Vasodilatation passive


Réponse sympathique des barorécepteurs
au repos et à l’exercice
Activité sympathique La pression artérielle est élevée à
l’exercice.

Contrairement à ce qui est observé,


l’activité du réflexe barorécepteur
devrait donc s’accompagner d’une
diminution de l’activité sympathique, .
Repos

0 40 80 120 160 200


Pression artérielle (mm Hg)
Réponse sympathique des barorécepteurs
au repos et à l’exercice
Activité sympathique

Exercice

Repos

0 40 80 120 160 200


Pression artérielle (mm Hg)
Réponse sympathique des barorécepteurs
au repos et à l’exercice
Activité sympathique
A l’exercice, le point consigne
serait déplacé vers une valeur
de pression plus élevée.

Déplacement du
Repos point consigne

0 40 80 120 160 200


Pression artérielle (mm Hg)
Réponse sympathique des barorécepteurs
au repos et à l’exercice
Activité sympathique

Exercice
Bien que la pression artérielle
soit augmentée à l’exercice, le
réflexe barorécepteur agit donc
comme s’il y avait une
Repos hypotension

0 40 80 120 160 200


Pression artérielle (mm Hg)
Barorécepteurs aortiques Réactions à une diminution de la pression artérielle
et carotidiens
Centres bulbaires
Noyau du faisceau solitaire
Noyau du faisceau solitaire
Centre cardio-pneumo-entérique
Centre cardio-accélérateur
Centres vaso-moteurs bulbaires
Centre vaso-presseur
Centre vaso-dilatateur
Nerfs vagues

_
Effet chronotrope
Nerfs sympathiques Centres
cardiaques sympathiques
médullaires
noeud
sinusal

Effet inotrope +
Nerfs sympathiques
(artères, artérioles et veines)
Effet chronotrope +
Tachycardie Vasoconstriction active
Irradiation corticale Commande motrice

Stimulation du
système sympathique
Contraction
musculaire
Ordre de
vasoconstriction
généralisée
Production locale
de métabolites
vasodilatateurs

Vasoconstriction Vasodilatation
rénale plus ou moins importante
des muscles actifs
Vasoconstriction Vasoconstriction
du territoire splanchnique des muscles inactifs
Ordre de Production locale
vasoconstriction de métabolites
généralisée vasodilatateurs

Vasodilatation
plus ou moins importante
des artérioles des muscles actifs
récepteurs alpha vasoconstricteurs
innervation sympathique
récepteurs bêta vasodilatateurs
Métabolites musculaires potentiellement vasodilatateurs
+ +
Adénosine K H Hypoxie CO2 etc...
Effet de l’élévation du flux sanguin sur la production
de monoxyde d’azote ( NO) par les cellules endothéliales

flux sanguin élevé

contrainte de cisaillement sur la paroi

production endothéliale de NO

Relâchement des fibres musculaires lisses


Effet de l’élévation du flux sanguin sur la production
de monoxyde d’azote ( NO) par les cellules endothéliales

dilatation vascualaire

diminution des vitesses

diminution des contraintes

baisse de production de NO
Métabolites vasodilatateurs

Vasodilatation artériolaires

Ouverture des capillaires

Augmentation du débit sanguin musculaire

Augmentation du débit dans les troncs artériels en amont

Augmentation des contraintes endothéliales


et production de NO

Dilatation des gros troncs artériels


en amont des muscles actifs

Vous aimerez peut-être aussi