Vous êtes sur la page 1sur 7

Ministère de l’Agriculture, des Ressources Ministère de l’Enseignement

Hydrauliques et de la Pêche Supérieur et de la Recherche


--*-- Scientifique
--*--
Institution de la Recherche et de l'Enseignement Université de Jendouba
Supérieur Agricoles

Ecole Supérieure des Ingénieurs de Medjez El Beb


Département du Génie Mécanique et Agro-industriel

Spécialité : Génie Mécanique et Agro-industriel

Option : technologie des procédés

Module : Energies Renouvelables

Compte-rendu : Réalisation d’un four


solaire et analyse des résultats

Elaboré par: SALEM Mounira


CHEBBI Nesrine
GHARBI Amal
Encadré par: M. PAOLO Barge

Année Universitaire : 2019-2020


2019 /2020 [GMAI]

1. Introduction :
L’énergie est un des facteurs déterminants pour le développement et la survie des
populations : elle est nécessaire à toute activité humaine et indispensable à la
satisfaction des besoins quotidiens (eau, nourriture, santé, etc.) mais également pour
assurer un minimum de développement économique et social.

Ces sources d’énergies seront bientôt épuisées. La solution viendra sans doute des
énergies naturelles renouvelables considérées comme inépuisables : L’eau, le vent, le
soleil, la géothermie, les plantes, mais en plus elles ne produisent ni déchets toxiques,
ni gaz à effet de serres, ni déchets nucléaires.

2. Qu’est-ce qu’un four solaire :


Comme son nom l’indique, un four solaire marche à l’aide du soleil. L’idée est de
capter ses rayons dans des miroirs réfléchissants.

On l’appelle aussi « cuiseur solaire », c’est un système de chauffage ou de cuisson


fondé sur la capture des rayonnements lumineux émis par le Soleil, leur
transformation en chaleur puis l'utilisation de cette chaleur pour le chauffage ou la
cuisson des aliments.

3. Principe de fonctionnement :
Le principe du four solaire est le même que celui du four traditionnel : concentrer de
la chaleur dans un espace réduit afin de faire cuire ou réchauffer des aliments. La
différence, c’est qu’il est non-polluant et économique, car il ne nécessite ni électricité
ni énergie fossile.

4. Conception de l'expérience :
Pour construire un four solaire, la première chose que nous devons définir l’utilisation
de l’appareil que nous allons faire : c’est expérimentale, comme un projet scientifique

2
2019 /2020 [GMAI]

à l’école ESIM, alors il suffit de construire un appareil de conception simple et au


moindre coût possible.

 Matériaux utilisés :

Le four solaire est fabriquer par carton enrobé par des tôles en aluminium très fines se
travaillent très facilement. Brillante d’un côté, les tôles en aluminium permettent de
réaliser un réflecteur solide et performant.

5. Rédaction du plan expérimental :


Le matériel utilisé :

- Deux fours solaires


- Deux boites métalliques noires pleines de l’eau
- Couvercle en verre
- Un thermomètre

On a besoin aussi d’une journée ensoleillée pour le succès de l’expérience.

6. Réalisation de l'expérience :
On a fait deux expériences en parallèle :

1èreexpérience : on a placé la boite métallique pleine de l’eau dans notre four solaire
sans couvercle.

2èmeexpérience : on a placé la boite métallique pleine de l’eau dans notre four solaire
en utilisant le couvercle en verre.

Figure 1 :1ère Expérience

3
2019 /2020 [GMAI]

Figure 2 : 2ème Expérience

On a mis sept capteurs pour mesurer la température :

- A l’extérieur du four (le milieu ambiant)


- A l’intérieur du four solaire
- Entre le couvercle en verre et la boite noire
- A l’intérieur de la boite noire métallique avec le couvercle
- A l’intérieur de la boite noire métallique sans couvercle
- Au-dessous de la boite noire métallique avec couvercle
- Au-dessous de la boite noire métallique avec couvercle.

Pour mesurer ces températures, on a utilisé un thermomètre :

Figure 3 capteur température multiple

4
2019 /2020 [GMAI]

Figure 4 : Matériel utilisé

7. Collecte de données :
Donnée soleil :
- 3 capteurs des données solaires (irradiations / UVA / UVB)

La température initiale à l’air ambiant est égale à 23,42 °C

5
2019 /2020 [GMAI]

La température maximale atteinte à 12h35min qu’est égale à 27,8 °C.

On a arrêté l’expérience à 15h17min ; la température à cette heure est égale à 25,4°C.

Résultat des capteurs :


A1 : capteur de température de l’eau avec vitre

A2 : capteur de température de l’eau sans vitre

A3 : capteur entre la boite et le vitre

A4 : capteur de température sous boite sans vitre

B1 : capteur sous vitre

B2 : capteur de température d’air ambiant

Figure 5 : Les valeurs initiales

6
2019 /2020 [GMAI]

Figure 6 : Les valeurs finales

Interprétation :

En peut constater que le couvercle en verre (vitre) joue un rôle très important dans
cette expérience puisqu’il est clair d’après les résultats finals afficher par les capteurs
des deux boite (la température de la boite avec couvercle atteint 92.85°C par contre la
température d’autre boite est de 60.50°C) que le couvercle joue le rôle d’un
conserveur et concentrateur d’énergie pour atteint le maximum des températures
possible.

8. Conclusion :
Notre four solaire fonctionne seulement à l’extérieur dans un espace pleine de soleil,
ce qu’il ne donne pas toujours un bon résultat vu que les changements climatiques et
le vent qu’il baisse la température à l’intérieur du four.