Vous êtes sur la page 1sur 7

Ministère de l’Agriculture et des Ministère de l’éducation National de

Ressources hydrauliques l’Enseingenemt Supérieur et de la


Recheche
Institution de la Recherche et de
l‘Enseignement Supérieur
Université de jendouba
Agricoles

Ecole Supérieure des Ingénieurs

Medjez El Bab

1.

2019/2020

Les énergies renouvelables

Réalisé par : KRAYNI Bilel

Encadré par : Mr. BARGE Paolo


Introduction :

La diversité des sources d’énergies renouvelables représente une solution contre le problème
de recherche d’une alternative du pétrole en terme écologique si on ne compte pas les moyens
de leurs valorisation ou création et n’oubliant pas que chaque région se caractérise par des
sources plus ou moins limités. En effet, l’Italie et la Tunisie possèdent des sources limitées
qu’ils doivent étudier leurs dépendances des facteurs climatologiques et géographiques pour
les en profiter. L’une de ces sources est l’idée de base de notre projet : l’Energie solaire Ce
projet comme tout projets provient d’une idée constructive bien étudiée, planifiée puis
transformée sur le plan réel en expérience scientifique pour vérifier l’aptitude et l’exactitude
du démarche suivie lors de s réalisation. Le concept est simple : transformation de l’Energie
solaire en une Energie exploitable a le moindre coût.

Dans ce rapport on va discuter des méthodologies suivies a la conception, planification et


réalisation du projet tout en détaillant les facteurs déterministes au succès de l’expérience.

Conception de l'expérience :

Utiliser deux fours solaires l’un avec couvercle en verre et l’autre sans couvercle, et comparer
le degré de la température de l’eau chauffé de chacun de ces fours,

Rédaction du plan expérimental :


Le matériel utilisé :

- Deux fours solaires

- Deux boites métalliques noires pleines de l’eau

- Couvercle en verre

- Un thermomètre

On a besoin aussi d’une journée ensoleillée pour le succès de l’expérience.

Réalisation de l'expérience :
On a fait deux expériences en parallèle :
2
1 ère expérience : on a placé la boite métallique pleine de l’eau dans notre four solaire sans
couvercle.

2 ème expérience :

on a placé la boite métallique pleine de l’eau dans notre four solaire en utilisant le couvercle
en verre.

On a mis sept capteurs pour mesurer la température :

- A l’extérieur du four (le milieu ambiant)

- A l’intérieur du four solaire

- Entre le couvercle en verre et la boite noire

- A l’intérieur de la boite noire métallique avec le couvercle

- A l’intérieur de la boite noire métallique sans couvercle

- Au-dessous de la boite noire métallique avec couvercle

- Au-dessous de la boite noire métallique avec couvercle.

3
Résultats de l’expérience :

La température initiale à l’air ambiant est égale à 23,42 °C

La température maximale atteinte à 12h35min qu’est égale à 27,8 °C.

On a arrêté l’expérience à 15h17min ; la température à cette heure est égale à 25,4°C.

4
Les valeurs initiales des capteurs A1, A2, A3, A4, B1, B2

Les valeurs finales des capteurs A1, A2, A3, A4, B1, B2 :

Avec

A1 : capteur de température de l’eau avec vitre

A2 : capteur de température de l’eau sans vitre

A3 : capteur entre la boite et le vitre

A4 : capteur de température sous boite sans vitre

B1 : capteur sous vitre

B2 : capteur de température d’air ambiant

Après traitement des données enregistrées par les instruments de mesure il nous reste que
d’interpréter les résultats obtenus.

5
Les graphes obtenus après le téléchargement des données :

Évolution de rayonnement solaire au cours de temps

Évolution de la température de chauffage au cours de temps

6
Interprétation
. Comme il parait sur le graphique de l’énergie solaire l’effet des nuages est absolument
important puisque l’énergie des rayons UVB est quasi-constante au cours de l’expérience
aussi chaque passage d’individus est montré sur le graphique par la chue brusque de la valeur
de l’énergie. Pour les valeurs de températures il est bien clair que notre thèse est validée :
l’effet serre a un effet important sur le process de la transformation de l’énergie solaire et
c’est très logique puisque la chaleur (énergie secondaire ne quitte pas le couvercle et les
rayons concentrés aussi ce qui explique le gain de l’énergie transformée en chaleur par
rapport au contrôle reste le défaut de mesure de la température au-dessous de contrôle qui
pose une question si on a bien implanté le capteur au-dessous ou s’il s’agit d’un faux câblage
des capteurs dans l’instrument de mesure.

En guise de conclusion, il nous reste que d’affirmer notre thèse et de répondre à l’objectif
principal dont se déroule cette formation : oui on peut maximiser le rendement d’un four
solaire à travers la création du phénomène de l’effet serre pour garantir la transformation du
maximum de l’énergie solaire en énergie calorifique et reste ce sujet en cours de
développement durable dans le but de la recherche d’une optimisation de la valorisation des
énergies renouvelables.

Vous aimerez peut-être aussi