Vous êtes sur la page 1sur 23

2016/2017

ECOLE NATIONALE D’INGENIEUR


DE MONASTIR /DEPARTEMENT
G.ELECTRIQUE

[HOME SECURITY
Réalisé par :
SOUIHER NAJAH
SYSTEM ]
BOUALI AMINA
MANI RAHMA

Encadré Par : M. Zaibi Ghada


Plan du travail :
I. Introduction générale
II. Généralités sur les capteurs
III. Description du fonctionnement du système
IV. Matériel utilisé
I. Introduction générale :

La sécurité est devenue une préoccupation majeure. En effet, Renforcer la sécurité


d'une maison est la première étape dans la prévention des cambriolages.
Le système d'alarme constitue un excellent moyen pour protéger une habitation.
Le système de base se compose d'un panneau de commande et de détecteurs placés
autour de l'habitation. Les détecteurs déclenchent l'alarme, soit par détection de
mouvement, soit par ouverture d'une porte ou une fenêtre. Une fois déclenché, le
système d'alarme active une sirène et envoie une alerte de sécurité vers des
téléphones ou un centre de surveillance. Le simple fait de mettre une sirène sur la
façade d'une habitation dissuade largement la plupart des cambrioleurs.
Il y a trois zones d'une maison qui doit être protégées par un système d'alarme:

- Le périmètre extérieur qui s'étend autours de l'habitation. Comme ce périmètre n'est


généralement pas protégé par un système d'alarme, un système d'éclairage
automatique avec activation en cas de présence peut être installé.

- La façade de la maison qui comprend les portes et fenêtres. Les détecteurs d'ouverture
peuvent être installés sur chacune des ouvertures.

- Les pièces à l'intérieur de la maison doivent être protégées par des détecteurs de
mouvement.

-Quel que soit le choix d'un système de sécurité, la chose la plus importante est de
veiller à la bonne installation du système. Il ne doit pas être facilement accessible. Une
alarme doit être équipée d'une batterie interne pour gérer correctement les coupures
d'électricité.
II. Généralités sur les capteurs :

 Les capteurs traduisent la variation de la grandeur physique


ou le changement de l’état physique en un signal compatible avec
l’unité de traitement de la partie commande. Ce signal exploitable
devient donc l’image informationnelle du phénomène physique.
NATURE DES CAPTEURS :

Suivant la nature du signal exploitable les capteurs se classent en trois catégories :

CAPTEURS ANALOGIQUES : Le signal délivré est la traduction exacte de la loi de


variation de la grandeur physique mesurée.
CAPTEURS LOGIQUES : Le signal ne présente que deux niveaux, ou deux états, qui
s’affichent par rapport au franchissement de deux valeurs; ces capteurs du type
tout ou rien sont également désignés par détecteurs.
CAPTEURS NUMERIQUES : Le signal est codé au sein même du capteur par une
électronique associée; ces capteurs sont également désignés par codeurs et
compteurs.

EXEMPLES DE CAPTEURS :
-Capteurs de pression
- Capteurs d’humidité
- Capteurs d’odeurs
- Capteurs de fumée
- Capteurs d’humidité
- Capteurs infrarouge pour la détection des personnes
- Capteurs pour bris de glace
- Capteurs de vent
- Caméras vidéo
- Etc.…

III. Description du fonctionnement du système :


Ce projet est un modèle simplifié d’un système alarme qui comporte
deux détecteurs de mouvements dans deux endroits différents (garage et
chambre) et deux contacts magnétiques présents au nivaux de deux portes
(celle d’entrée et celle de sortie) détectant l’ouverture de ces dernières.
Une fois activé (en tapant le mot de passe à l’aide d’un clavier 4*3), le
système s’enclenche et tous mouvement au niveau du garage ou bien du
chambre ainsi que toute ouverture de porte sera détecté avec émission
d’un signal sonore et un servomoteur équipé d’une camera de surveillance
sera dirigé vers l’emplacement ou le mouvement est détecté.

Schéma simplifié :
IV. Matériels utilisés :
1. PIR Sensors :
Large portée de détection, une fiabilité prouvée et une capacité d'analyse hors
pair. Voilà les principaux atouts d'un capteur de mouvements Passive Infrared  Sensor
(PIR). Utilisé par de nombreux constructeurs pour concevoir leurs systèmes d'alarme,
la technologie PIR allie efficacité et coût bas. Mais concrètement, comment
fonctionne-t-elle ? Son secret réside dans le niveau d'infrarouge dégagé par son
environnement

conception :
-Une alimentation, une masse et un pin data : ces trois éléments sont l'essence
même d'un capteur PIR
-5 volts maximum suffisent à faire fonctionner le capteur. Inutile de le raccorder au
système électrique du logement concerné, de simples piles font amplement l'affaire
fonctionnement :
Les détecteurs de mouvement et de présence sont équipés pour détecter des
sources de chaleur en mouvement dans leur zone de détection. Chaque objet, en
particulier le corps humain, émet un rayonnement thermique dont l‘intensité est
fonction de sa température de surface. Le rayonnement thermique, aux
températures habituelles, fait partie du domaine des rayons infrarouges, invisibles
pour l‘œil humain. Un capteur pyroélectrique adapté au domaine infrarouge reçoit ce
rayonnement et le convertit en tension électrique. Comme le capteur n‘émet pas lui-
même de rayonnement, on l‘appelle capteur infrarouge passif (ou capteur PIR, de
Passive Infrarouge).

Dans une pièce se trouvent en général d‘autres objets qui sont plus chauds que la
température ambiante, comme des lampes, radiateurs ou appareils électriques. Pour
que le détecteur ne détecte que des sources infrarouges en mouvement, le capteur
est placé derrière un système optique perfectionné.

Ce système optique divise, grâce à des lentilles multiples, la zone de détection


en un grand nombre de zones actives et inactives. Si une source de chaleur passe
d‘une zone à une autre, le capteur pyroélectrique envoie un signal qui est traité
par un microprocesseur pour commander des lampes, un système CVC, des stores
ou autres appareils électriques.

Caractéristiques générales des détecteurs infrarouges (IR)

 Un détecteur placé sur une paroi verticale est caractérisé par :

 un angle de détection horizontal,


 une portée latérale,
 une portée frontale.
Un détecteur placé au plafond est caractérisé par :

 un rayon d'action de 360°,


 un diamètre de détection maximal (ou couverture maximale (en m²)) pour
une hauteur maximale.

Lorsqu'on diminue la hauteur d'installation, la zone de couverture diminue, mais


la sensibilité augmente.
Par contre, au-delà de la hauteur maximale, la sensibilité n'est plus suffisante.
2. carte Arduino Mega ADK :

Broches
Micro- EEPR ...ave Broches
Arduino [ Flash SRAM d'E/S Type d'interface
contrôle OM c d'entrée
archive] ko ko numérique USB
ur ko PWM analogique
s

ATmega12
Mega [archive] 128 4 8 54 15 16 FT
80

3.afficheur lcd 4*16


4.servomoteur :
V. Simulation et code :
1.Simulation isis :

après activation :
après détection de mouvement :
après ouverture d’une porte :
Code :