Vous êtes sur la page 1sur 9

COMMENT METTRE EN PLACE UNE

ORGANISATION HSE ET EN DEFINIR


LES RESPONSABILITES DE CHAQUE
ACTEUR ?
à la unepar safety basis, publié dans articles
Tout bon fonctionnement d’une entité se repose sur une bonne organisation. Ainsi
pour une gestion optimale de votre système de management de la qualité, hygiène
sécurité et environnement (QHSE), le plus important sera de bien la structurer en
indiquant les différentes actions, les documents de références et surtout en situant
les responsabilités de chaque acteur.
Si pour d’autre domaines, l’organisation peut être restreinte, le cas du management
QHSE implique l’adhésion de tout le personnel en commençant par la responsabilité
suprême – la direction générale.
Nous vous proposons dans cet article un modèle assez flexible et à la fois très
structurée et qui peut être adapté a tout domaine d’activité tel que les industries, les
mines, le BTP …
Une organisation axée sur la roue de Deming.
La roue de Deming est une transposition graphique de la méthode de gestion de la
qualité dit PDCA (Plan-Do-Check-Act).
Chaque point de graphique correspond à un ensemble d’actions à mener, des
documents à rédiger et des responsables de ces actions.
Des responsabilités bien définies et qui incombent tout le personnel
Le Directeur projet
Il est le garant de la mise en place de la Politique HSE. Ainsi il :

 Prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé


physique et mentale des travailleurs.
 S’assure de réduire à un niveau aussi bas que possible l’impact
environnemental de la société.
 Approuve et fait appliquer la politique HSE ainsi que les différents documents
HSE.
 Approuve les objectifs annuels HSE ainsi que les plans d’action.
 Met à disposition les ressources nécessaires pour assurer la pérennité de
l’organisation HSE durant la durée du projet.

Le Responsable HSE
Il a la responsabilité directe d’organiser et de maintenir le Système de
Management HSE en :
 Conduisant une analyse des risques afin d’identifier les risques
inhérents aux différentes activités du chantier, les risques auxquels sont
exposés le personnel, les biens et l’environnement et les dispositions
mises en œuvre pour gérer ces risques.
 Proposant des mesures correctives et préventives.
 S’assurant de l’application du Plan d’Assurance Environnemental
(PAE) et Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé
(PPSPS).
 Contrôlant régulièrement les performances en sécurité et
environnement.
 Définissant des mesures lorsque des problèmes ont été mis en
évidence dans ces domaines.
 Développant une culture HSE.
 Organisant des audits pour contrôler l’efficacité de l’organisation.
 Suite à un accident de travail, mène une enquête avec le responsable
de service puis analyse les causes et définit des mesures efficaces pour
éviter que cela ne se reproduise.
 Organisant les réunions HSE.

Les Animateurs HSE


Ce sont les chefs de services, chefs d’équipe…. Ils développent la culture
HSE au sein de leur service en s’assurant que les procédures et les
documents émis par leur service soient conformes à la politique HSE et
soient suivis. Leur rôle principal est de :

 Former les nouveaux arrivants au poste de travail et les sensibilisent


aux risques encourus.
 S’assurer que les équipements de protection individuelle (EPI) sont
entretenus correctement et sont toujours efficaces.
 Participer à l’élaboration de la documentation avec le responsable
HSE.
 Enquêter avec le responsable HSE lorsqu’un incident ou un accident
du travail à lieu sur le chantier.
 Participer aux réunions de coordination  HSE.
 Rendre compte de leurs différentes activités HSE
 Organiser et animer les ¼ H sécurité.
 Sensibiliser le personnel à la bonne gestion des déchets.

Les autres membres de l’entreprise

 Doivent prendre une part active à leur propre sécurité mais aussi à
celle de leurs collègues.
 Doivent s’informer sur les nouvelles procédures et les mises à jour
des documents
 Doivent comprendre et appliquer la politique HSE.
 Doivent faire remonter toute situation dangereuse auprès de leur chef
de service ou leur responsable HSE.

Cette brève présentation n’est pas exhaustive. Bien sûr d’autres Éléments
sont à ajouter en fonction de l’importance, de la taille et du type d’activité de
l’entreprise concernée. Nous espérons vous revoir très bientôt avec vos
commentaires aussi enrichissants afin que ce partage soit bénéfique a tout.

COMMENT RÉUSSIR UNE


SENSIBILISATION EFFICACE DU
PERSONNEL A TRAVERS UN QUART
D’HEURE SÉCURITÉ?
à la unepar safety basis, publié dans articles
Parmi les nombreuses tâches d’un fonctionnaire QHSE, la communication  est l’une
des plus importantes, elle se fait à travers plusieurs moyens que  nous avons évoqué
dans l’article relatif aux canaux de communication QHSE »
Ces canaux de communication sont multiples et le quart d’heure
sécurité ou  toolbox meeting en fait partie. Vu son importance et son impact sur les
objectifs QHSE, il faut prendre en compte un certain nombre de point pour être
efficace  et atteindre des résultats à la hauteur des attentes de votre direction.
Le quart d’heure sécurité est une séance de 15 min de sensibilisation de tout le
personnel y compris la direction. Il a pour objectif de prévenir les risques liés aux
activités en cours ou à venir, d’attirer l’attention sur une situation particulière. Il traite
des thèmes de la qualité, l’environnement, la santé, l’hygiène, la sécurité des
travailleurs, la sécurité incendie, l’organisation générale de la structure, les
procédures de travail….
15 min pendant les quelles vous devez pourvoir faire, non seulement comprendre le
thème, mais aussi faire appliquer les recommandations sécuritaires liées à ce thème.

COMMENT ÊTRE EFFICACE DANS UN TOUT PETIT


TEMPS DE SENSIBILISATION ?
Avant de continuer, nous vous rappelons nous nous efforçons de procéder par le
PDCA pour mieux véhiculer notre message.

LA PLANIFICATION DES QUART D’HEURE SÉCURITÉ


(PLAN)
La planification des ¼ H sécurité diffère d’une entreprise à une autre et est fonction
des objectifs de la direction  en matière de QHSE.
La planification peut être :
Annuelle : Chaque année peut faire l’objet d’un thème spécifique. Par exemple, 
année de l’environnement.  C’est-à-dire que tous les thèmes doivent porter sur
l’environnement.
Mensuelle : Chaque mois est associé à  l’une des composantes dudit domaine.
Mais très souvent et ce qui est d’ailleurs très fréquent, c’est que le responsable
QHSE choisit ses thèmes en fonction des objectifs bien spécifiques, ce qui fait qu’on
se trouve à sensibiliser sur différents thèmes au cours de la même semaine ou
même mois.
Il s’agit de choisir :

1. Le thème : le choix du thème doit découler du domaine d’activité de votre


structure. Pour être efficace dans la pertinence du thème vous pouvez les choisir
de la manière suivante.

 Se baser sur le document unique (DU), le plan d’hygiène et de sécurité


(PHS), le Plan d’assurance qualité (PAQ)… ou tout autre document qui définit
ou qui contient des études visant à garantir les objectifs en matière de la Qualité,
la santé, la sécurité, l’hygiène et l’environnement.
 Se baser sur le retour d’expérience, par exemple une situation dangereuse
que vous avez déjà vu et qui est en lien avec les activités en cours.
 Se baser sur les situations à risque et situations dangereuses ou une
anomalie que vous constaté lors de votre ronde sécurité.
 Se baser sur les plaintes et les critiques de vos collaborateurs.

2. La cible : il s’agit notamment du personnel. Étant donné que votre objectif est
bien faire comprendre le thème, quand le nombre est trop important, il arrive très
souvent que pendant votre speech certains sont distraits. Ainsi dans ce cas de
figure, vous pouvez organiser vos sensibilisations par équipe ou par section ou
encore par atelier. Il faut s’assurer de la présence de tous car nul ne doit rester
en marge de la sécurité.

3. La Date et l’heure : en fonction de vos objectifs et de l’importance de vos


effectifs, vous pouvez organiser un à deux quart d’heure sécurité dans la
semaine. Les jours et les heures doivent connus de tous et communiqués à tous
les nouveaux venus lors de l’accueil sécurité.
4. Le Lieu : généralement les quarts d’heure sécurité se font dans les points de
rassemblement. L’espace doit pouvoir contenir un nombre important de personne
et calme.

COMMENT SE FAIRE COMPRENDRE PENDANT LA


SENSIBILISATION ? (DO)
Il s’agit ici de parler devant un public, donc il faut bénéficier d’un art oratoire. Pour
certains, ils ont déjà le talent, mais d’autres comme nous, il nous faut nous exercer
pour y arriver toute fois cela n’est pas une condition sine qua non  pour se faire
comprendre et captiver ton auditoire. Certaines dispositions sont à prendre pour y
arriver.

1. Le niveau de langage : le langage dans lequel vous vous exprimez doit être
dépendant de celui à qui vous voulez faire comprendre votre message. Ne pas
être à un niveau trop élevé mais avoir un langage dans lequel tout le monde se
retrouve.
2. La présentation du thème : votre speech doit commencer par la définition du
thème tout en le situant dans le contexte dans lequel vous l’orienter. Donner des
exemples si possibles pour faire détendre l’atmosphère et faire rire si possible.
Donner la possibilité à chacun de poser des questions et à intervenir pour rendre
un témoignage ou un additif.
3. Le choix de l’intervenant : le responsable QHSE ne doit être l’unique
personne à animer les ¼ H sécurité, il faut nécessairement impliquer tout le
personnel.  Pour la petite astuce, moi j’ai pour habitude d’inviter les personnes les
récalcitrantes à animer le ¼ H sécurité. En le faisant cette dernière se sens très
importante et surtout quand une recommandation vient d’elle, elle se forcera à la
respecter.

APRÈS AVOIR ANIMÉ LE QUART D’HEURE SÉCURITÉ,


QUE FAUT-IL FAIRE ? (CHECK)
Après la sensibilisation vient la mise en pratique des recommandations et des
engagements qui ont été pris.
Pour y arriver, il faut faire une liste de présence et faire signer chaque participant.
Cela servira de preuve et surtout cela est considéré comme un engagement à
respecter tout ce qui a été dit.
Ensuite il faut rédiger un rapport annexé de photo de séance et de la liste de
présence. Le rapport  doit contenir un certains nombre de point que nous avons
jugés très cruciaux à savoir :

 La date
 L’effectif
 Le thème
 Le nom de l’animateur
 Les recommandations et consignes données
 Les risques et dangers évoqués
 Et si possible la date du prochain ¼ Heure sécurité , le nom du futur
animateur et le thème prochain

La liste de présence et le rapport nous servirons à faire une analyse pour une
amélioration continue. Il s’agit de voir si les recommandations et consignes données
sont pertinentes et nous permettrons d’atteindre les objectifs.
Pour savoir si le thème animé est bien compris et accepté par tous, il faut faire une
ronde sécurité pour constater les nouvelles attitudes à l’issu du thème. Pendant cette
ronde vous pouvez continuer à sensibiliser sur le même thème à travers des minutes
sécurité.
Après l’analyse du rapport et la vérification pendant une inspection du terrain,
vous devez ressortir les points forts et les points faibles de votre
sensibilisation et ainsi trouver les moyens pour une amélioration continue
(ACT).
Tout en espérant que cet article vous aidera à mieux organiser vos sensibilisations
pendant les ¼ Heures de sécurité, nous vous prions de bien vouloir vous exprimer
en commentaire pour plus de partages.
L’induction sécurité / HSE
C’est quoi l’induction sécurité / HSE ?
Elle peut être définie comme étant une sensibilisation, initiation à la sécurité sur un
site bien délimité.
A ne pas confondre avec un Toolbox ou une formation sécurité.
Pourquoi l’induction sécurité ?
La sécurité est l’affaire de tous, donc tout individu ayant accès ou susceptible d’effectuer une
tache sur un site, doit être renseigné sur la politique, règlement intérieur, consignes, dangers,
risques et les mesures de prévention liés à cet environnement d’où l’induction sécurité.
Il est à noter que l’induction sécurité n’est pas standard. Elle dépend du type d’activité et de
l’environnement (L’induction sécurité d’une industrie agro-alimentaire ne pourrai être la
même que celle d’un BTP).
Qui est concerné par l’induction sécurité ?
L’induction sécurité est réalisée et présenté par le QHSE / HSE (Le maitre d’œuvre pour les
BTP).
Les cibles sont entre autres :
- Les sous-traitants (ou tout individu susceptible d’effectuer une tache sur le site)
- Nouvel employé (Temporaire ou permanent)
- Visiteur
- Stagiaire
Du moment où vous êtes sur le site, vous y êtes conviés.
De manière générale, que peut-on retrouver dans une induction sécurité ?
Le plan peut être déroulé tel que suit :
- présentation de l’entreprise et de son activité
- Plan de masse du site avec indication des différentes zones (Accès, circulation, zones
sensibles et réservées …etc.)
- Présentation de la Politique QHSE / HSE (objectifs), règlement intérieur (exigences),
procédure avant le travail (permis de travail, JSA, consignes…)
- Plan de prévention (bref description des dangers et risques présent sur le site et les mesures
de prévention)
- Plan d’urgence, premiers secours et conduite à tenir en cas d’incident ou accident
(Consignes et numéro utiles)
- Consignes particuliers au site (à l’exemple du STOP WORK…)
Veillez mettre l’accent sur des informations pertinentes pour garder l’attention de votre
interlocuteur. Eviter des informations superflues nécessitant une formation à l’exemple du
mode d’utilisation du matériel incendie (rien à voir avec l’induction).
Pour rendre votre support d’induction pus explicite, il est judicieux d’y ajouter également des
images.
Comment réaliser une induction sécurité ?
La présentation de l’induction sécurité n’est pas standard. Chaque entreprise est libre de son
choix de présentation. Toutefois, elle peut se faire de plusieurs façons :
- Sous forme de projection (présentation Powerpoint, vidéo)
- Sous forme papier
- Verbal
Il est généralement préconisé de faire une évaluation de votre interlocuteur à la fin de votre
présentation pour vous assurer qu’il est apte à intégrer votre site.
Le_Safety vous accompagne dans la réalisation de vos supports d'inductions (Powerpoint,
vidéo, papier) et également dans l'analyse des risques liés à votre site.