Vous êtes sur la page 1sur 34

LE COMPLEMENT

Pr André INWOLEY
UFR Sciences Pharmaceutiques et Biologique
Université Félix Houphouet Boigny
06/01/2018 Abidjan, Côte d’Ivoire
1
INTRODUCTION (1)

• Découvert en 1895 par Jules BORDET à Prix NOBEL 1919

• Lyse hématies et bactéries par sérum d’animaux immunisés


nécessite 2 facteurs sériques:
• 1 facteur thermostable qui apparait après immunisation : Anticorps
• 1 facteur thermolabile et permanent
(existe en dehors de toute immunisation et activité disparait après chauffage du sérum)

• Appelé Alexine par BUCHNER puis Complément par EHRLICH.


• Grec Alexein qui signifie « évite la maladie »
• Complément = « activité du sérum qui complète action anticorps ».
2
INTRODUCTION (2)

• Complément = Système d'une vingtaine de protéine


plasmatique dont l'activation s'effectue en cascade selon 3
voies (voie classique, voie lectine, voie alterne) se
rejoignant en une voie effectrice commune.
• Cette activation à rôle dans la réponse immunitaire et au
cours de l'inflammation.

3
OBJECTIFS

• Préciser le rôle des facteurs du complément

• Décrire l’activation du complément

• Expliquer les mécanismes de régulation

• Citer les fonctions du complément

4
PLAN
INTRODUCTION

I. Facteurs

II. Voies d’activation

III. Régulation

IV. Fonctions

V. Applications

CONCLUSION

5
PLAN
INTRODUCTION

I. Facteurs

II. Voies d’activation

III. Régulation

IV. Fonctions

V. Applications

CONCLUSION

6
NATURE
Le Complément est Composé d'environ vingt
protéines synthétisées principalement par le
Foie et les macrophages.

Ce sont des Bétaglobuline représentant 4-5%


des protéines sériques totales (3g/l).

7
NOMENCLATURE (1)
• Facteurs VC et VE désignés par C suivi d'un
chiffre, exemple : C1 à C9.
• Facteurs VA et régulation désignés par une
lettre (± précédé de F), exemple: D (C3
exception)
• Facteurs VL et certains facteurs de régulation
sont désignés directement par leur nom.

8
NOMENCLATURE (2)
• Facteurs Complément = précurseurs inactifs
dont certains sont des zymogènes
• Lorsqu'un fragment acquiert une activité
enzymatique, il s'écrit avec une barre sur son
nom Ex: C1r.
• Lorsqu'un fragment est clivé, l'on adjoint b au
nom du plus gros fragment et a à celui du
plus petit. Ex: C3b et C3a (Exception C2).
• Protéine inactive, exemple C3bi 9
FACTEURS VOIES D’ACTIVATION
COMPOSANTS PRODUITS DE CLIVAGE FONCTIONS
C1q (6 sous-unités) liaison au FC IgG et IgM
C1 C1r (n=2) active C1s
C1s (n=2) active C4 et C2
C4a anaphylatoxine
C4 (thermostable)
C4b formation C4b2a
C2a formation C4b2a
C2
C2b ???
C3a anaphylatoxine
C3 (thermostable) C3b formation C5 conv / opsonine

C3i Issu hydrolyse spontanée


Ba ???
B
Bb formation C5 conv / C3 conv
D C3 Proactivateur clive B -> C3 conv (Enz native)
P Properdine stabilise C3bBb
MBL Mannose Binding Lectine
MBL Associated Serine
MBL-MASP Protease activité C1estérase
10
FACTEURS VOIE EFFECTRICE

COMPOSANTS PRODUITS DE CLIVAGE FONCTIONS

C5a anaphylatoxine
C5
C5b se lie à C6

C6 se lie à C5 et C7

C7 se lie à C5b6 /insertion à mb cel

C8 se lie à nC9 -> polymère

C9 polymérisation -> CAM

11
FACTEURS DE REGULATION
COMPOSANTS VOIE FONCTIONS

inhibe C1estérase (dissocie

C1INH C1 inhibiteur C C1r2s2 et C1q)

C4BP C4 binding protein C,L cofacteur clivage C4b par I

H A cofacteur clivage C3b par I

I C3b inactivateur C,A,L clive C4b et C3b

augmente dissociation

DAF Decay accelerating factor C,A,L C3conv et C5conv

C3NEF Facteur néphrétique A stabilise C3conv

S Vitronectine E inhibe insertion mb C5b67

Facteur de restriction inhibe insertion de C8 et C9

HRF homologue E dans mb ayant inséré C5b6712


PLAN
INTRODUCTION

I. Facteurs

II. Voies d’activation

III. Régulation

IV. Fonctions

V. Applications

CONCLUSION

13
SUBSTANCES ACTIVATRICES (1)
• Voie classique:
– Complexes Ag-Ac: 2 molécules IgG proches ou 1 molécule IgM
– IgG agrégés par la chaleur
– Autres substances: Thrombine, plasmine, certains virus, etc...

• Voie lectine : fixation MBL sur résidus mannose de surface


certains microorganismes

14
SUBSTANCES ACTIVATRICES (2)
• Voie alterne: 2 phases
Ø phase initiale, basale, faible importance, indépendante des
activateurs: commence par l'hydrolyse du C3 en C3i
Ø phase d'amplification (boucle d'amplification) initiée par des
activateurs
– microorganismes: Bactéries, parasites, champignons
– LPS membrane microorganismes
– cellules infectées par un virus
– Autres substances: Agrégat IgA, inuline, etc..

15
16
17
Activation par la voie alterne
Component cleavage
Enzymatic activity
Component assembly

18
19
20
21
22
PLAN
INTRODUCTION

I. Facteurs

II. Voies d’activation

III. Régulation

IV. Fonctions

V. Applications

CONCLUSION

23
MECANISMES

3 mécanismes de régulation du complément.


1. Action facteurs de régulation
2. Demi-vie courte complexes multimoléculaires
3. Très grande spécificité :
– des enzymes, exemple : C4 et C2 sont les seuls
substrats de C1 estérase
– de l’interaction protéine-protéine, exemple : C2a ne se
lie qu’à C4b
INTERETS

1. Limiter quantité de facteurs activés par un


stimulus donné
2. Protéger les cellules du soi et focaliser l’action du
complément sur les cellules cibles
3. Contrôler la production des facteurs
PLAN
INTRODUCTION

I. Facteurs

II. Voies d’activation

III. Régulation

IV. Fonctions

V. Applications

CONCLUSION

26
FONCTIONS
1. CYTOLYSE
• Nécessite activation Complète à CAM.
• CAM va créer des pores au niveau de la membrane
cellule et induire une cytolyse osmotique par
l'entrée de sodium et d'eau dans la cellule.
• Activité complète celle Ac lors réponse humorale
• Cellules du soi peu sensibles à l'action du
complément autologue mais peuvent l’être dans
certaines conditions comme l’autoimmunisation.
• Certains virus et bactéries résistent à cytolyse.
27
FONCTIONS
2. ROLE DANS LA PHAGOCYTOSE
• Chimiotactisme
C5a et Ba sont des facteurs chimiotactiques
• L'opsonisation
Les cellules phagocytaires possèdent des Récepteurs
pour certaines fractions du Complément:
CR1 (CD35) pour C3b et C4b; CR2 (CD21) pour C3d;
CR3 et CR4 pour C3bi.
Ainsi, un microorganisme recouvert de ces fractions
adhère facilement aux phagocytes. 28
FONCTIONS
3. ROLE DANS L’INFLAMMATION
• C3a, C4a, C5a sont des Anaphylatoxines (induction
dégranulation des PNB et mastocytes qui libèrent
des amines vaso-actives tq Histamine)
• C2b est une substance Kinine-like
• C3e induit une leucocytose
• C5a et Ba sont des facteurs chimiotactiques

29
PLAN
INTRODUCTION

I. Facteurs

II. Voies d’activation

III. Régulation

IV. Fonctions

V. Applications

CONCLUSION

30
APPLICATIONS
1. EXPLORATION
• Dosage pondéral C3, C4, B
• Etude fonctionnelle : quantité de sérum capable
d’induire la lyse de 50% des GRM (CH50 pour VC)
ou GR lapin (AP50 pour VA)

2. REACTIF DE LABORATOIRE
• Réaction de Fixation du Complément (ou RDC).
Exemple : microlymphocytotoxicité pour le Typage
HLA de classe I 31
APPLICATIONS
3. PATHOLOGIES
• Choc septique : endotoxines des bactéries GRAM
négatif à activation intravasculaire du
complément (libération C3 et C5a) à choc
pulmonaire et œdème.
• Maladies à Immun-complexes = réaction d’Arthus
ou HS type III à LED.
• Déficit en facteurs à anomalies:
déficit protéines des voies d'activation ß infection à germes pyogènes
déficit HRF ß hémoglobinurie nocturne paroxystique
32
PLAN
INTRODUCTION

I. Facteurs

II. Voies d’activation

III. Régulation

IV. Fonctions

V. Applications

CONCLUSION

33
CONCLUSION
1. Complément comprend vingtaine facteurs activés par 3
voies (VC, VA, VL).
2. Les voies alternes et lectine sont les voies d’urgence
3. La voie classique vient compléter l’action des anticorps
4. Activation complément à fractions actives capables de
cytolyse, amplification phagocytose et élimination
d’immuncomplexes.
5. Homéostasie grâce à des facteurs de régulation.
6. Rôle physiologique à
• Développement applications diagnostiques
• Connaissance de physiopathologie certaines maladies. 34