Vous êtes sur la page 1sur 25

Détection des dommages causés par les vibrations aux fermes planes et

spatiales à l'aide d'un algorithme d'évolution différentielle

Dans cette étude, une technique efficace de détection des dommages utilisant l'algorithme
d'évolution différentielle (DE) et les données de vibration est proposée pour détecter
correctement les emplacements et l'étendue des dommages multiples des structures en
treillis.

Les équations d'équilibre général dans lesquelles les forces de réaction aux notes sont prises
en compte sont considérées.

Les équations de compatibilité en termes de forces sont présentées en utilisant la


décomposition en valeur singulière (SVD), puis les équations de mouvement étendues sont
développées sur la base de la méthode des forces. Comme algorithme d'optimisation,
l'algorithme d'évolution différentielle (DE) est utilisé et la fonction objectif pour la détection
des dommages est basée sur des données de vibration telles que les fréquences naturelles
et les formes de mode. Trois exemples numériques pour les structures planes et spatiales en
treillis sont pris en compte pour vérifier l'efficacité et l'applicabilité pratique de la présente
étude. Les résultats numériques montrent que la méthode proposée, basée sur des
données d'ED et de vibrations peut fournir un outil fiable pour déterminer les lieux et
l'étendue des dommages multiples des structures en treillis lorsqu'elle est comparée à celle
obtenue à partir de algorithme

Introduction
Récemment, l'identification des dommages aux systèmes structurels a été une question
impérative dans l'ingénierie des structures. Les dommages locaux d'une structure peuvent
être détectés en utilisant ce concept et après la réhabilitation des dommages, l'âge
fonctionnel des structures d'augmenter. En particulier, les techniques de détection des
dommages basées sur Les réponses aux vibrations ont été largement utilisées. Une
modification de la rigidité et l'amortissement aux endroits endommagés entraînera des
changements dans les caractéristiques dynamiques du système telles que les fréquences
naturelles, les formes de modes, l'énergie de déformation modale et les rapports
d'amortissement. Ainsi, les lieux et les étendues pourraient être identifiés en surveillant un
ou plus de ces propriétés de la structure endommagée

Jusqu'à présent, des efforts de recherche considérables ont été déployés pour identifier les
lieux et l'étendue des dommages structurels. La technique de détection des dommages
basée sur les vibrations est l'une des techniques de détection des dommages structurels.
L'étude de Cawley et Adams [1] a été une première tentative d'utiliser les fréquences
naturelles comme mesure des dommages. Messina et al [2] ont introduit la nouvelle
corrélation a nommé le critère d'assurance de la localisation des dommages multiples
(MDLAC) pour fournir une information fiable sur la localisation et l'ampleur absolue des
dommages à un ou plusieurs endroits. Shi et al [3]. a montré une méthode basée sur la
sensibilité et les statistiques pour confiner les dommages causés par l'utilisation directe de
la forme du mode.

La localisation des dommages a été déterminée par Koh et Dyke [4] en recherchant
itérativement la combinaison de réponses structurelles qui maximisent le MDLAC par
l'application d'un algorithme génétique (GA). Gomes et Silva [5] ont développé l'algorithme
génétique codé réel pour faire correspondre les fréquences naturelles endommagées avec
celles obtenues par un code paramétrique d'éléments finis grâce à un MDLAC modifié.

Hao et Xia [6] ont également présenté une AG avec codage en nombre réel dans la détection
des dommages structurels en minimisant la fonction objectif. Nobahari et Seyedpoor [7] ont
proposé le coefficient de corrélation appelé l'indice basé sur la corrélation (ECBI) en ajoutant
une nouvelle fonction très sensible aux éléments sains pour améliorer l'efficacité du MDLAC.

On sait que l'AG est un optimiseur global basé sur la théorie de Darwin de l'évolution et de la
survie du plus fort et du processus naturel par la reproduction [8]. Elle fait en sorte que les
mécanismes de l'évolution biologique effectuent l'optimisation sans information concernant
la fonction objective. Par conséquent, un grand nombre de problèmes d'optimisation ont été
résolus par l'AG grâce à certains concepts et opérateurs de base. Afin de parvenir à une
meilleure détection des dommages des résultats, divers algorithmes de GA ont été présentés
[4,5,7,9,10].

Néanmoins, il semble que GA ne soit pas un algorithme d'optimisation efficace pour


identifier correctement les lieux et l'étendue des dommages multiples qui ont le rapport de
dommages avec nombreux chiffres après la virgule puisque le GA est discret les variables de
conception.

Autre algorithme d'optimisation utile, la particule l'optimisation des essaims (PSO) a été
largement utilisée comme un roman l'optimisation basée sur la population et a fait l'objet de
nombreuses attentions.

À ce jour, pour les recherches d'ingénierie [11-13] et l'optimisation des fonctions [14,15], de
nombreuses demandes de PSO ont été présentées dans la littérature.

Seyedpoor [16] a proposé une méthode en deux étapes pour détecter l'emplacement et
l'étendue des dommages dans les systèmes structurels. Begambre et Laier [17] ont
développé un nouveau modèle d'algorithme simple d'optimisation des essaims de particules
hybrides (PSOS) pour identifier les dommages des structures en utilisant les données du
domaine fréquentiel [18,19]. Certains algorithmes et approches modifiés ont également été
proposés pour ce problème d'ingénierie. Ding et al. [20] a présenté une approche de
détection des dommages structurels utilisant l'algorithme des colonies d'abeilles artificielles
avec une stratégie de recherche hybride basée sur des données modales. Lee et Lee [21] ont
présenté la méthode d'anti-optimisation pour détecter les dommages en utilisant la
différence de propriétés naturelles entre l'état sain et l'état endommagé. Maurane et Mahu
[22] ont proposé l'évaluation des dommages en temps réel en utilisant des réseaux
neuronaux artificiels et des fréquences anti-résonnantes. La principale contribution de cette
recherche est le développement d'un algorithme d'évaluation. Cependant, l'OSP a certaines
limites. Yang et Simon [23] a présenté la formulation des OSP.

Des changements pourraient être apportés afin qu'elle passe à une meilleure solution sans
condition, mais qu'elle passe à une position moins bonne selon une certaine probabilité.

L'algorithme de l'essaim de particules basé sur l'opposition avec la mutation de Cauchy a une
convergence plus rapide sur le nombre de fonctions, mais pour certaines fonctions, il tombe
encore dans des optimums locaux qui ne garantissent pas la poursuite de la convergence.
D'autres limitations des travaux existants de la PSO ont été présentées par Aote et al. [24].

Maintenant, en ce qui concerne les problèmes de la méthode d'optimisation globale, Storn


et Price [25] ont proposé l'algorithme d'évolution différentielle (DE) comme une méthode
stochastique simple et puissante basée sur la population qui a un processus d'opération
similaire à GA. Afin de surmonter les défauts des méthodes non basées sur les radiations En
ce qui concerne le temps de calcul ainsi que les méthodes basées sur les gradients
concernant la précision des solutions, plusieurs variantes des algorithmes DE ont été
proposées.

Pampara et ses collaborateurs (26) ont proposé une binaire DE utilisant des fonctions
trigonométriques, dans lequel des Les résultats indiquent l'efficacité de la technique et la
viabilité pour DE pour opérer dans l'espace binaire. Zou et al [27] ont proposé une DE pour
résoudre les problèmes d'optimisation contraints. Cet algorithme

facteur d'échelle modifié et taux de croisement en utilisant une stratégie adaptative.

En ce qui concerne la détection des dommages, Vo et al (28) ont utilisé une approche
modale et un algorithme DE amélioré pour localiser et quantifier les dommages sur la plaque
composite laminée.

Dinh et al. 29] ont proposé une identification des dommages en deux étapes méthode
permettant de déterminer la localisation et l'étendue des dommages au niveau dans des
poutres composites laminées en utilisant l'algorithme DE. Le site technique de détection des
dommages combinant l'analytique et l'expérimental des recherches sur une poutre en
alliage d'aluminium en porte-à-faux avec un La fissure transversale de surface a été
présentée par Jena et al. [30]. la localisation et l'évaluation des dommages a été formulée
comme une et résolu à l'aide de l'algorithme DE proposé.
ont présenté des recherches sur une poutre en alliage d’aluminium en porte-à-faux
présentant une fissure transversale de surface. L’emplacement et l’évaluation des
dommages ont été formulés comme un problème d’optimisation limité et résolus à l’aide de
l’algorithme DE proposé.

En général, pour la méthode des forces, les équations d'équilibre ne sont pas suffisamment
adéquates pour résoudre les problèmes d'analyse structurelle et doivent être complétées
par les conditions de compatibilité. Cette force peut être classée en quatre approches
différentes [31] :

(i) méthode de la force topologique ;

(ii) méthode de la force algébrique ;

(iii) méthode mixte méthode de la force combinée algébrique ;

(iv) méthode de la force intégrée.

La méthode topologique a été développée par plusieurs chercheurs [32 34]. et la méthode
de la force algébrique a été réalisée par de nombreux enquêteurs [35–37].

La méthode de force mixte algébrique-combinatoire a également été utilisée par Coleman


et Pothen [38,39], Pothen [40], Gilbert et Heath [41]. Patnaik [42,43] a développé la
méthode de force intégrée, dans laquelle les forces des membres sont utilisées comme
variables, les équations d'équilibre et les conditions de compatibilité sont satisfaites
simultanément en termes de ces variables.

Cette méthode de force a ses propres avantages :

(a) génération de résultats précis de contrainte et de déplacement même pour des modèles
modestes d'éléments finis puisque les conditions d'équilibre et de compatibilité sont
simultanément satisfaites ;

(b) les propriétés des membres de la structure dépendent le plus souvent de la plutôt que
les déplacements conjoints ;

(c) formulation simple pour les problèmes d'optimisation, y compris les contraintes de stress
;

(d) concept de base plus facile.

Ces avantages ont fait de la force comme une partie importante dans le domaine de
l'ingénierie des structures, et de nombreuses études ont été réalisées par de nombreux
chercheurs pour résoudre les problèmes d'analyse structurelle en utilisant différents types
de les méthodes de force.
D'après les références précédemment citées, on peut noter que même grâce aux
techniques d'identification des dommages multiples des structures ont été largement
étudiées, au mieux de les connaissances des auteurs, la méthode de détection des
dommages à l'aide de l'algorithme DE et les données de vibration basées sur la méthode de
force pour la poutrelle spatiale est fait par aucun chercheur jusqu'à présent.

L'objectif de cette étude est de proposer une méthode efficace de réparation des
dommages méthode d'identification utilisant l'algorithme DE et les données sur les
vibrations sur la méthode de force pour les structures planes et spatiales en treillis. Le site
Le modèle d'éléments finis est utilisé sur la base de la méthode des forces.

Les lieux et l'étendue des dommages réels sont déterminés par un DE en utilisant les
fréquences naturelles et les formes de mode. L'optimisation actuelle L'algorithme résout
efficacement la limitation de la GA en des variables de conception continues au lieu d'un
domaine discret qui est utilisé dans GA

Trois exemples de tests tels que les tests planaires et les treillis spatiaux sont pris en compte
pour évaluer la performance de la méthode proposée. Les résultats numériques montrent
que la combinaison de la méthode de force et de la DE utilisant les données de vibration
peut fournir un outil fiable pour détecter avec précision et rapidement les multiples
dommages des fermes par rapport à la GA.

L'organisation de ce document est la suivante : La section 2 décrit une modélisation


mathématique de la structure des treillis basée sur la méthode des forces. La section 3
présente le principe de l'algorithme d'optimisation.

La détection des dommages structurels est présentée dans la section 4. Les résultats
numériques et les discussions sont présentés dans la section 5. Enfin, l'article se termine par
quelques remarques de conclusion.

2. Modélisation théorique

2.1. Relations cinématiques

Afin de construire un modèle structurel pour le plan et l’espace fermes, les équations
étendues du mouvement est brièvement présenté selon la méthode de la force. Pour une
ferme de dimensions (d ¼ 2 ou 3) avec m membres, n nœuds libres et nc nœuds contraints,
sa topologie peut être exprimée par une matrice de connectivité Cs [44]. Let rcbe the
vecteur inconnu des forces de réaction utilisées pour éliminer toutes les limites contraintes.
Ensuite, les nœuds contraints peuvent être traités comme libres Les équations d’équilibre
général pour tous les nœuds (y compris nœuds contraints) d’une ferme discrète peut être
écrit comme suit [44] :

Af =⃗p(1)
d n+n ∗b
A ∈ IR ( ) est la matrice d’équilibre générale de tous les nœudsoù bs indique la
où ⃗ c s

somme du nombre de membres et de la limite contraintes c; f⃗ = { f T , r Tc } ϵ IR bs est le vecteur


de force composé dele vecteur de force de membre f inconnu et le vecteur de force de
réactionrc;⃗p ∈ IR d (n +n )est le vecteur de charge externe de tous les nœuds
c

Le vecteur de déformation de l’élément e (∈ IR b )est lié au déplacement


s

de tous les nœuds d∈ ( IR d n ¿ par la cinématique suivante relation :


s

e=Bd ou B, ∈¿) (2)

est la matrice cinématique. De la conservation de l’énergie, le travail effectué par les charges
externes devrait être égal à l’augmentation de l’énergie de contrainte stockée dans la
structure dans le domaine des petits déplacements pour les systèmes conservateurs
élastiques

1 T 1
p d = f Te (3)
2 2

En remplaçant les équations (1) et (2) par le équations (3), la relation suivante est :
obtenu.
f T A T d = f T Bd (4)
Sur la base du principe du travail virtuel [45], l’équation ci-dessus peut être assurée d’être
seulement si la relation suivante est valable:
B = AT (5)
Par conséquent, la relation cinématique dans Eq. (2) peut être réécrite comme suit :
e= AT d (6)

L’expression donnée par Equation (6) est la forme générale du rapport déplacement-
déformation du système discret. En équation (6), il existe des équations de compatibilité

r (= b s−d n s ¿ qui peut être réalisé par l’élimination des déplacements nodaux d ns de

Les composants b s de la barre et de la force de réactionle vecteur f doit satisfaire les


équations d’équilibre d ns en Eq. (1) le long

Avec les équations de compatibilité r obtenues à partir de l’Eq. (6).

Détermination des forces des membres et des déplacements nodaux


En supposant un matériau élastique linéaire, la relation élongation-force est
donné comme
e=Ǵf (7)
r ×bs
où G ( IR ) est la matrice de flexibilité diagonale. Afin deextraire les conditions de
compatibilité, dans cette étude, la valeur singulière
la méthode de décomposition (SVD) est utilisée comme méthode efficace et numérique
algorithme stable. Les équations de compatibilité exprimées en termes des forces sont
obtenus comme suit :
D f́ = peo (8)


D =SG (9)

Dans laquelle D (∈ IR r × bs )est la matrice de compatibilité en termes de forces de


tous les membres. peo ∈ ¿)Est un vecteur de force virtuel dans la période indéterminée
structures de fermes causées par les élongations initiales des barres e oet S(∈ IR r × bs)
est la matrice de compatibilité en termes d’allongements. Combiner Rendements des
équations (1) et (8) .

DEBUT
Initialiser les variables de conception

Calculer la fonction objective

Mutation

Croissement

Sélection

Critères d'arrêt satisfaits


Non

OUI

FIN
*Figure : bar planar truss*

~
A f́ =~
p (11)

Où Ǎ(∈ IRbs × bs)est une matrice carrée de rang complet couplant le généralla matrice
d'équilibre Á et la matrice de compatibilité en termes de forces D.
~
p ṕT , est le couplage des actions extérieures

Les charges externes et les forces virtuelles dues aux élongations initiales des membres.

D'après les équations (7) et (1), la relation cinématique peut être exprimée en
~
e = A T d́ (12)

Oùd́est le vecteur de déplacement étendu de tous les nœuds

2.3. Analyse des vibrations libres


Pour l’analyse des vibrations libres des structures de fermes, l’équation de mouvement
basée sur la méthode de force peut être écrit comme
~
M d̈ + A f =0 (13)
Oùd̈ est le vecteur d’accélération étendu et M (∈ IR bs ×bs ) est le matrice de masse étendue
qui peut être exprimée par

M= [ M0 00] (14)
En remplaçant d de l'équation (12) par les équations (13) et (13), on peut écrire comme
~ ~
Ḿ A−T ë + A f = 0 (15)
~−T est l'inverse de la transposition de la matrice carrée de rang complet~.
A A

En remplaçant l'équation (7) par l'équation (15), on obtient

Ḿ ~
A−T G f̈ +~
Af =0 (16)

Pour l'analyse des vibrations libres, on suppose que les forces des éléments sont

Harmoniques dans le temps, f =F sin (wt ¿) ¿où x et F sont la fréquence circulaire et la forme
du mode de force correspondant, respectivement. Par conséquent,

L'équation (16) peut s'écrire comme le problème de valeur propre suivant :

(~
A−W 2 B ¿ F (17)

B = Ḿ ~
A−T G

Il est à noter que la forme du mode de force peut être obtenue à partir de la problème de la
valeur propre en Eq. (17).

Il est très difficile de mesurer la mode de déplacement des formes de la structure en treillis
dans un champ. L'avantage de la méthode de force actuelle sur le déplacement dans lequel
on se trouve la possibilité de mesurer facilement la forme du mode de force de chaque
membre des structures endommagées et saines.
:

3.
Algorithmes d'optimisation
3.1. Algorithme d'évolution différentielle

L’évolution différentielle (DE) est un algorithme évolutif unique conçu pour traiter les
problèmes d’optimisation continue.
Semblable à l’AG, l’ED est un algorithme basé sur la population qui est stochastique dans la
nature pour trouver une solution globale dans l’individu réalisable espace. La procédure
principale de DE comprend quatre phases telles que la mutation d’initiation, le croisement
et la sélection.
L’organigramme de l’algorithme DE est illustré à la figure 1.
3.1.1. Initialisation
Dans l’algorithme DE, chaque individu dans la population est le vecteur ~ ndimensionnel qui
représente une solution candidate à laproblème et est créé aléatoirement dans le domaine
de recherche comme :

x ij = x Lj + r × ( xUj −x Lj ), i =1 , NP , j =1 , n (19)

où x ij est la composante j th de l’individu x i; x Lj et x Uj sont les limites inférieure et supérieure


de x j , respectivement; r est un nombre aléatoire dans l’intervalle [0,1];

NP est la taille de la population et n est le nombre de variables de conception.


3.1.2. Mutation
Dans la phase de mutation, l’idée de base de DE est présentée comme suit:
prendre le vecteur de différence entre deux individus et ajout d’une version à l’échelle du
vecteur de différence à un troisième individu pour créer une nouvelle solution candidate
[46]. Ce processus est décrit comme suit :

V i = X r 1+ F × ( X r 2− X r 3 ) (20)

où V iest un vecteur de mutation et connu comme une nouvelle solution candidate;


X r 1 , X r 2 et X r 3 sont des solutions candidates ;

X r 1 , X r 2 et X r 3sont aléatoireschoisi parmi (1,2,. .,NP) pour satisfaire aux exigences


contraintes suivantes

X r 1≠ , X r 2 ≠ X r 3 ≠ i; le facteur d’échelle F peut être sélectionné dans la plage Fϵ [ 1,2 ].

3.1.3. Croisement
Dans le processus de crossover, le vecteur d’essai ui est créé en combinant le vecteur mutant
vi avec un DE individuel x i.

La combinaison de deux vecteurs est contrôlée par un rapport de croisement (CR) choisi
dans l’intervalle [0,1]. La DC détermine la probabilité que chaque composante de ui vient du
vecteur mutant vi et est défini par l’utilisateur.
La plage [0.1, 0.8] peut obtenir un bon résultat au début. Le crossover la phase est
généralement réalisée par deux schémas : binomial et exponentielle. Le croisement binomial
est défini comme suit :

uij vij , si f ( r cj ) <CR ou( j= j r )


{ sinon , x ij
(21)

Dans laquelle r cj est un nombre aléatoire tiré de la distribution uniforme [ 0,1] ; j r est l'entier
choisi parmi [1,2,. . ., n].

3.1.4. Sélection
Enfin, les vecteurs x ietui sont comparés de sorte que le plus apte vecteur que les dans
chaque paire est conservé pour la génération suivante et le moins l'aptitude est écartée.

Ce processus de sélection est essentiellement le même qui a été utilisé en AG et exprimé


comme

ui , si f (u i)≤ f ( x i)
x new
i
{ sinon, x i
(22)

où f (ui ) et f (x i) sont les valeurs de la fonction objectif

3.2. Algorithme micro génétique :

Il a été démontré que l'algorithme génétique (GA) est capable de la résolution de divers
problèmes d'optimisation par le biais de quelques concepts de base et les opérateurs, y
compris le codage, la population initiale, le décodage, la mutation, le croisement, et la
sélection. Toutefois, d'après certains travaux de recherche [7, 4, 5,9], il a été révélé qu'il est
difficile pour la simple AG pour résoudre correctement les problèmes de quantification des
dommages. Afin d’acquérir de meilleurs résultats d'identification et une grande efficacité, le
micro algorithme génétique (MGA) proposé par Krishnakumar [47] est utilisé dans cette
étude pour identifier correctement les lieux et l'étendue des dommages causés aux
structures en treillis. Quelques concepts et opérations de base de Les algorithmes actuels
sont les suivants :

Codage :

Le codage des variables qui décrivent le problème est un élément essentiel caractéristique
de l'algorithme génétique. Une méthode de codage binaire est utilisée dans cette étude.
Cette méthode consiste à transformer les variables en une chaîne de longueur spécifique.

Mutation et redémarrage de l'opération :


L'opération de mutation n'est pas utilisée car le taux de croisement est de 1,0fournit la
variabilité adéquate. En outre, nous n'utilisons pas de redémarrer le fonctionnement dans
cette étude.

Croisement :

Le crossover est l'opérateur qui produit de nouveaux individus en l'échange de quelques


morceaux d'un couple d'individus choisis au hasard .Le croisement en deux points est utilisé
puisque les deux point sLe croisement est beaucoup plus performant parmi les croisements
multi points techniques [48]. En outre, le taux de croisement est fixé comme1.0 par
conséquent, toutes les populations doivent effectuer une opération de croisement à chaque
génération.

Opérateur de sélection :

La procédure de sélection utilisée dans la présente étude est basée sur l'aptitude de chaque
individu. Il existe un nombre de reproduction des schémas couramment utilisés dans
l'algorithme génétique. Il s'agit notamment de sélection de tournoi, sélection de classement,
sélection de régime permanent, a vide de sélection, et de reproduction proportionnée.

Dans ce l'étude, la sélection du tournoi est utilisée.


4. Problème de détection des dommages

On sait que les dommages causés à la structure en treillis entraînent des changements dans
les fréquences naturelles et les formes de mode. Ces deux données de vibration peuvent
être considérées comme des données précieuses pour déterminer les lieux et l'étendue des
dommages multiples avec plus de précision [2,49]. Dans cette étude ,la fonction objective
peut être exprimée sur la base des deux fréquences naturelles et les formes de mode
comme suit :

f ( X )=f 1 ( X )+ f 2 ( X ) (23)

Quand :

p
f 1 ( X ) =∑
|W di −W i ( X)| (24)
i=1 W id

Et
p
f 2 ( X )= ∑ ∑
‖∅ dj −∅ j (X )‖
q

(25)
i=1 j=1 ‖∅ dj‖

Où W di et W i ( X) sont la ième fréquence naturelle de laet l'hypothèse correspondante fréquence


d
naturelle qui peuvent être attendus du modèle analytique, respectivement ; ∅ j et ∅ j ( X) sont la
jème composante du ième vecteur propre de force endommagé et la jième composante de la ième
hypothèse force vecteur propre, respectivement ;p et q sont le nombre de données de vibration et le
nombre de points mesurés des forces modales, respectivement. Dans cette étude, Les forces
modales sont utilisées comme formes modales puisque la mesure de l'élément est plus facile que de
mesurer les déplacements nodaux dans des structures en treillis lors d'un essai sur le terrain. Le
problème de la conception optimale dès l'identification des dommages à la structure de la ferme
peut être formulé comme suit ;

Trouver : 

Minimiser :h ( X ) =f ( X )+ γg ( X ) (26)

Dans laquelle : g(X) = (m d −m h ¿ ¿ 2 avec m d > mh (27)


où X T représente un vecteur variable de dommage contenant le dommage étendue (
d h
i=1,..m) de tous les m éléments structurels ; γ est la pénalité paramètre ; m et m sont le
numéro de l'appareil endommagé et respectivement des membres en bonne santé. Dans la
vie réelle, le nombre de membres en bonne santé sont bien plus que celles des membres
endommagés dans les structures.

Dans cette étude, la valeur des membres sains m hest exprimée en ce qui concerne chaque
individu de la population x ij et les personnes en bonne santé module d'élasticité Ehi .

En utilisant la fonction de sanction g(X) algorithme peuvent être accélérés pour trouver une
meilleure solution. Dans de nombreuses études liées aux problèmes de détection des
dommages, les
dommages ont été
simulés en
diminuant l'un des
paramètres de
rigidité.
Conception
Les variables sont simulées ici par une réduction relative de l'élasticité dans chaque élément
comme

E hi −Eid
¿ i=1,….m (29)
Ehi

oùEhi etEdi sont l'élastique initial (sain) et final (endommagé) respectivement, du ième
membre.

5. Résultats et discussion
Afin de démontrer l'efficacité et l'applicabilité pratique de la méthode de détection des
dommages proposée, le plan et l'espace indéterminés Les structures en treillis sont résolues.
Le processus de recherche de DE l'algorithme sera arrêté soit lorsque la valeur absolue de la
déviation Entre la fonction objective du meilleur individu et la fonction objective moyenne
de l'ensemble de la population est inférieure ou égale à la valeur de tolérance ou lorsque le
nombre maximum d'itérations est atteinte. Dans tous les exemples, les valeurs de tolérance,
le nombre maximum de l'itération et de la taille de la population, le PN est fixé à 103, 500 et
300, respectivement. En outre, les valeurs du facteur d'échelle, de F et du crossover

Les ratios de CR sont de 0,8 et 0,5.Respectivement. Les trois premières fréquences


naturelles et les formes de mode sont utilisées pour le processus de détection des
dommages. Il est noté que l'algorithme actuel de l'ED trouve des solutions dans un domaine
continu, tandis que les résultats obtenus par l'AG sont réalisés dans un domaine discret. Les
résultats numériques obtenus par DE sont comparés avec celles de l'AG pour démontrer la
supériorité de l'algorithme proposé sur l'AG. Dans cette étude, les petits dommages sont
principalement pris en compte, et la réduction de la rigidité causée par les dommages est
inférieure à 50 %.

5.1. Poutrelle plane à 31 barres


Dans le premier exemple, on considère une poutre plane de 31 barres, comme le montre la
figure 2. La poutre est simplement soutenue et tous les membres sont :

La ferme est simplement supportée et tous les membres sont supposés avoir le même module
élastique E = 70 GPa, la zone de section A = 0,01 m 2 et la densité de matériau ρ=¿ 2770 kg/m 3
Dans le premier scénario de dommages, comme le montre le tableau 1, le réduction des modules
élastiques 0,475 et 0,319 sont induits dans les barres 8 et 16, respectivement.

Dans le deuxième scénario, les dommages sont induits dans les membres 8, 19 et 26, et les
réductions relatives des modules élastiques sont supposées être respectivement de 0,475, 0,319
et 0,261.
Les variables DE et GA sont utilisées pour trouver un ensemble de variables de dommages
minimisant la fonction objective du Qe. (26).

Les résultats de l'identification des dommages de deux scénarios de cette étude sont donnés
dans les tableaux 2 et 3. Pour comparaison, les résultats de l'AG avec les intervalles appliqués de
la variable de conception dq = 0,1, 0,05, 0,01 et 0,001 sont présentés. Ici, la précision des
résultats est définie comme suit :

Erreur =

sont la réduction relative des modules d'élasticité


des éléments endommagés induits et identifiés, respectivement.

Il ressort des tableaux 2 et 3 que la combinaison de la méthode de force actuelle


et de l'algorithme DE sans spécification d'un intervalle permet de détecter avec précision les
emplacements et l'étendue des dommages hypothétiques. Pour plus de détails, l'AG conduit à
36,83, 5,48, 29,14 et 57,16% d'erreurs dans le premier scénario et 11,44, 5,06, 13,48 et 53,74%
d'erreurs dans le second scénario correspondant aux points d'étape 0,1, 0,05, 0,01 et 0,001,
respectivement. Dans un domaine discret étroit de l'espace de recherche et des solutions
optimales réelles, GA ne peut pas trouver les dommages correctement. LGA rencontre de
nombreux des difficultés quant à la précision des solutions si les solutions réelles ont de
nombreux chiffres après la virgule. Cette limitation sera clairement exposées dans les exemples
de fermes spatiales. En outre, la DE réduit le temps de calcul par rapport à l'GA.

Les figures 3 et 4 comparent la convergence de chaque cas de DE et GA à l'ensemble des


itérations. Comme le montrent les figures 3 et 4, l'ED atteint les solutions optimales beaucoup
plus rapidement que l'AG. Pour plus de détails, l'ED converge en 50 itérations avec une fonction
objective h(x) = 3 ∙37 × 10−11 et 4 ∙ 27 ×10−11dans les premier et deuxième cas de dommages,
respectivement.

5.2. Poutrelle spatiale à 25 barres

Le deuxième exemple concerne une poutre spatiale de 25 barres, comme le montre la figure 5,
avec 10 nœuds menant à 18 degrés de liberté. Le module d'élasticité E = 210 GPa, la section
transversale A = 0,25 m 2 et la densité du matériau ρ=¿ 7830 kg/m3. Comme premier cas de
dommage, les rapports de réduction de la rigidité des éléments 6 et 16 sont supposés être de
0,383 et 0,294, respectivement, comme le montre le tableau 4. Comme dans le cas du deuxième
dommage, les ratios de réduction 0,383, 0,457 et 0,294 sont induits dans les membres 5, 10 et
16, respectivement.

Les résultats de détection des dommages sont présentés dans les tableaux 5 et 6.
Vu dans les tableaux 5 et 6 que la présente méthode a excellente performance pour la détection
des dommages de treillis d’espace plutôt que GA. On constate également que les résultats de GA
sont moins précis au fur et mesure que le point d’étape dq augmente. GA donne 3.15, 20.15,
13.17 et 45,96% et 5,23, 5,23, 49,29 et 48,35% erreurs dans la première et les deuxièmes cas
de dommage, respectivement, les points de pas correspondants 0,1, 0,05, 0,01 et 0,001,
respectivement. En outre, le calcul de temps de DE est réduit de 18,34% en moyenne quand il
compare avec GA. Les fig. 6 et 7 montrent l’histoire de la convergence GA. On voit que la
propriété de convergence de DE est beaucoup plus plus élevé que celui de l’AG.

5.3. Treillis spatial à 54 barres


Dans notre dernier exemple, nous considérons un treillis spatial plus compliqué de 54 membres,
comme le montre la figure 8. Le treillis est modélisé en utilisant 54 membres cohérents sans
nœuds internes, ce qui donne 42 degrés de liberté. Le module élastique est de 68,9 GPa et la
section transversale et la densité du matériau sont respectivement de 0,0025 m 2 et 2 770 kg/m 3.

En cas de dommage, les rapports de réduction des modules élastiques dans les membres 5, 10 et
44 sont supposés être à 0,358, 0,271 et 0,473, respectivement (tableau 7). Une comparaison des
résultats par DE et GA est indiqué dans le tableau 8. Le tableau 8 montre que les lieux des
dommages et les étendues obtenues de DE sont correctement identifiées que GA. Au fur et à
mesure que l'espace de recherche est étendu et que les variables de conception sont
augmentées, GA donne les résultats les moins précis. Pour les points d'étape de GA 0,1, 0,05,
0,01 et 0,001, les erreurs de résultats sont de 12,21, 24,40, 9,34 et 90,31%, respectivement. La
supériorité de la proposition de peut également être indiqué dans la figure 9. L'algorithme DE
montre que plus la propriété de convergence que GA

Afin d'étudier l'effet du paramètre de pénalité sur la fonction objet γ , la convergence de DE avec
diverses valeurs de γ =¿ 0 , 1 , 5 , 10 , 100) est tracée à la figure 10.

La figure 10 montre que le paramètre de pénalité γ accélère légèrement l'algorithme actuel pour
trouver une meilleure solution. Les courbes de convergence de la fonction objective h(x) ont les
mêmes valeurs pour γ plus de 5 

En réalité, la mesure des fréquences naturelles et des formes des modes de force comporte
certains bruits. Par conséquent, afin d'étudier l'effet du bruit sur la performance de la présente
méthode, le bruit de mesure est examiné ici en suivant quatre cas :

(Cas 1)  une erreur type de ± 0,15 % pour les fréquences naturelles et une erreur type de ± 1%
pour les formes en mode force ; ± 0,15 % et± 2%

(cas 2) ; ±0,3 % et ±1%

(cas 3) ; ±0,3 % et± 2%

(Cas 4) ; pour les fréquences naturelles et les formes des modes de force, respectivement.

Le tableau 9 montre les ratios de dommages par rapport à l'élément ,lorsque les fréquences
naturelles et les formes des modes de force sont polluées de façon aléatoire par le bruit. On
constate que, lorsque le bruit de faible valeur est pris en compte dans le problème de détection
des dommages, la méthode de force actuelle combinée à la DE permet également d'identifier les
sites et l'étendue des dommages multiples des structures en treillis. Par conséquent, la
compétence de la méthode proposée pour la détection des dommages est révélée.
6. Conclusion

Cette étude a proposé la technique d'optimisation qui, correctement détermine les lieux et
l'étendue des dommages multiples de les structures planaires et spatiales basées sur l'évolution
différentielle (DE) des données sur les algorithmes et les vibrations. Pour générer les conditions
de compatibilité pour les treillis indéterminés, la décomposition en valeur singulière est utilisée
sur les équations d'équilibre général. Le site les vecteurs en mode force sont introduits comme
vecteurs propres dans l'objectif fonction. Le problème d'optimisation a été résolu en utilisant la
fonction DE qui comporte des variables de conception continues pour identifier les dommages
réels. Trois exemples de tests illustrés, tels que les tests planaires et spatiaux

Les treillis sont pris en compte afin d'évaluer la performance de la méthode proposée. Tout au
long des exemples numériques, la performance relative de DE et GA dans la détection des
dommages aux treillis est étudiée. Les résultats numériques montrent que la combinaison de la
méthode de force actuelle et de la DE est beaucoup plus efficace que la GA avec des variables de
conception discrètes pour identifier les dommages multiples des poutres.

Remerciements

Cette recherche a été soutenue par le programme de recherche scientifique fondamentale de la


Fondation nationale de la recherche de Corée (NRF) financé par le ministère de l'éducation
(2018R1A2A1A05018287).

Vous aimerez peut-être aussi