Vous êtes sur la page 1sur 32

COMMENT JEÛNER

AVEC SUCCÈS

DEREK PRINCE
ISBN 978-2-911537-39-4
Originally published in English under the title "How to fast succesfully".
French translation published by permission of Derek Prince Ministries
International USA, P.O. Box 19501, Charlotte, North Carolina 28219-
9501, USA.
Copyright by Derek Prince. All rights reserved.
Copyright French translation February 2001 by DPM International. All
rights reserved.

Aucun extrait de cette publication ne peut être reproduit ou transmis sous


une forme quelconque, que ce soit par des moyens électroniques ou
mécaniques, y compris la photocopie, l'enregistrement ou tout stockage ou
report de données sans la permission écrite de l'éditeur.
Traduit par Florence Boyer

Sauf autre indication, les citations bibliques de cette publication sont


tirées de la traduction Louis Segond "Nouvelle Edition".
Publié par Derek Prince Ministries France, année 2001.
Dépôt légal 2e impression: 3e trimestre 2002.
Dépôt légal 3e impression: 2e trimestre 2003.
Dépôt légal 4e impression: 4e trimestre 2004.
Dépôt légal 5e impression: 1e trimestre 2007.
Dépôt légal 6e impression: 1e trimestre 2008.
Dépôt légal 7e impression: 1e trimestre 2011.
Dépôt légal 8e impression: 1e trimestre 2012.
Dépôt légal 9e impression: 3e trimestre 2012.
Dixième impressen 2e trimestre 2015.
Couverture faite par Damien Baslé, www.damienbasle.com
Imprimé en France
Pour tout renseignement:
DEREK PRINCE MINISTRIES FRANCE
9, Route d'Oupia, B.P.31, 34210 Olonzac FRANCE
tél. (33) 04 68 91 38 72 fax (33) 04 68 91 38 63
E-mail info@derekprince.fr * www.derekprince.fr
INTRODUCTION

Le thème de cette étude est "Comment jeûner avec succès". Il ne


s'agit pas vraiment d'un message, mais d'un enseignement pratique sur
différents aspects du jeûne. Beaucoup de personnes demandent:
"Comment dois-je jeûner? Combien de temps? A quelle fréquence?
Comment cesser le jeûne?" L'objectif de ce qui suit est d'y répondre et de
dissiper certains malentendus à propos du jeûne.
Je pense qu'il est bon de commencer par une définition du jeûne.
Voici celle que j'ai souvent employée: "Le jeûne, c'est s'abstenir de
nourriture dans un but spirituel." Normalement, on ne s'abstient pas des
liquides, mais uniquement de la nourriture solide, bien qu'il y ait des
exemples dans la Bible où les gens ont jeûné sans prendre ni nourriture ni
eau pendant quarante jours. Dans cette étude, nous considérerons le jeûne
comme la suppression de nourriture dans un but spirituel.
Beaucoup de ceux ayant demandé comment jeûner sont des
chrétiens et des membres d'église depuis longtemps; pourtant,
apparemment, personne ne leur a jamais enseigné le thème du jeûne,
même si ce sujet est souvent traité dans la Bible. Puisque la plupart de ces
gens savent des choses à propos de la prière, je pense qu'il est bon de
commencer par faire un parallèle entre le jeûne et la prière.
Dans le sermon sur la montagne, dans Matthieu 6, lorsque Jésus
parle d'abord de la prière et ensuite du jeûne, il utilise un langage similaire
pour les deux choses. La différence principale est que lorsqu'il parle de la
prière il inclut un modèle de prière que nous appelons le "Notre Père".
Néanmoins, je pense qu'il existe un parallèle entre le jeûne et la prière, et
je vais vous en montrer deux aspects.
Nous savons tous que nous pouvons prier individuellement et la
plupart d'entre nous sont également habitués à la prière en groupe. Nous
entendons généralement, par prière en groupe, la réunion de prière. La
prière individuelle est celle que nous faisons lorsque nous sommes seuls.
Je crois qu'il y a cette même distinction pour le jeûne; il existe le jeûne en
groupe, où les gens jeûnent ensemble, et le jeûne individuel, lorsqu'une
personne jeûne d'elle-même.
Nous sommes également habitués à deux sortes de prière qui sont
la prière régulière à un moment donné chaque jour et celle de temps
particuliers, lorsque le Saint-Esprit nous conduit à prendre du temps en
plus de notre prière quotidienne pour un besoin particulier. Je crois que
c'est la même chose pour le jeûne. Il doit y avoir des temps de jeûnes
3
réguliers – je pense que le jeûne doit être une pratique régulière dans la
vie de chaque chrétien discipliné –, et en plus de ces périodes des
moments où le Saint-Esprit nous conduit à donner une plus grande
importance au jeûne. Nous voyons donc qu'il y a un parallèle entre la
prière et le jeûne. Tout comme il existe la prière individuelle et la prière
collective, il existe également le jeûne individuel et le jeûne collectif. Tout
comme il y a des moments normaux de prière et des temps de prière
particuliers, il existe des moments normaux de jeûne dans la vie de tout
chrétien et il devrait y avoir des temps particuliers de jeûne lorsque le
Saint-Esprit nous y conduit.

* * * * * * *

4
1

TOUS LES CHRÉTIENS DOIVENT-ILS JEÛNER?

Si nous regardons dans la Bible et dans l'histoire d'Israël et de


l'Eglise, nous voyons que le jeûne faisait partie de la vie normale du
peuple de Dieu. Sous l'Ancienne Alliance, Dieu demandait à Israël de
jeûner au moins une fois par an collectivement, le jour de l'expiation, ainsi
qu'en d'autres occasions. Nous y trouvons également des récits d'individus
qui ont jeûné; Moïse, David, Elisée ainsi que beaucoup de rois d'Israël ont
conduit leur peuple dans le jeûne. Dans le livre des Actes, nous avons un
récit de l'Eglise primitive qui jeûne en groupe pour des besoins
particuliers, lorsque ses membres envoient des apôtres ou lorsqu'ils
doivent désigner des anciens pour les églises locales. L'histoire de l'Eglise
et la tradition nous affirment également que pendant plusieurs siècles
l'Eglise primitive a régulièrement pratiqué le jeûne les mercredi et
vendredi de chaque semaine. C'étaient là les deux jours normalement
décidés pour le jeûne. Depuis lors, beaucoup de mouvements et de
groupes ont reconnu la nécessité de jeûner.
Les méthodistes du temps de John et de Charles Wesley
pratiquaient régulièrement le jeûne. Cela faisait partie intégrante de leurs
règles, bien que je me sois rendu compte que beaucoup de méthodistes
l'ignoraient. En fait, John Wesley n'ordonnait jamais un homme dans
l'Eglise méthodiste si celui-ci ne se consacrait pas au jeûne chaque
mercredi et vendredi jusqu'à seize heures; il considérait cela comme une
partie absolument normale de la vie et de la discipline de tout ministre du
culte. Personnellement, je crois que la restauration de cette pratique
changerait les ministres et les ministères.

* * * * * * *

5
2

COMMENT SE PRÉPARER POUR UN JEÛNE?

La première chose dont je voudrais parler à propos de la


préparation à un jeûne concerne l'attitude mentale que nous devons avoir
pour le commencer. C'est là ce qui fait qu'il sera ou non fructueux. Je crois
que nous devons aborder le jeûne avec une attitude de foi positive; c'est la
volonté de Dieu à mon égard que je jeûne et Dieu me bénira si je le fais
conformément à sa volonté. Je crois que c'est là la volonté de Dieu, parce
que l'Ecriture me révèle que c'est bien sa volonté. Nous n'avons pas besoin
de ressentir quelque chose de particulier ou d'avoir une révélation pour
savoir que le jeûne est la volonté de Dieu, puisque la Bible nous le dit
clairement. Nous n'avons pas besoin d'une révélation particulière que c'est
la volonté de Dieu que nous priions, parce que cela nous est clairement
enseigné dans la Bible. Ceux qui s'attendent à une révélation particulière
pour quelque chose qui est clairement révélé dans la Bible auront
rarement une telle révélation, et ils n'accompliront donc pas la volonté de
Dieu à cet égard. De plus, je crois que Dieu nous récompensera dans le
jeûne si nous le cherchons avec de bonnes motivations et de façon
biblique. La Bible nous le promet clairement. Dans Matthieu 6:17-18,
Jésus dit: "Mais toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage,
afin de ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est
là dans le lieu secret, et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra."
C'est une promesse très claire. Si vous jeûnez de la bonne manière et avec
les bonnes motivations, Dieu vous récompensera publiquement. Aussi, si
vous négligez le jeûne, sachez que vous vous privez de la récompense, car
Dieu ne peut pas en donner si vous ne remplissez pas les conditions.
L'auteur de l'épître aux Hébreux pose un principe de fond pour
s'approcher de Dieu et attendre tout de lui. Dans Hébreux 11:6, il dit: "Or,
sans la foi, il est impossible de lui être agréable; celui qui s'approche de
Dieu doit croire qu'il existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent."
Lorsque nous nous approchons de Dieu, la Bible dit que nous devons le
faire sur le fondement de la foi. Il n'y a pas d'autre principe sur lequel
nous pouvons nous approcher de lui; si nous venons à Dieu avec ce
principe, nous devons croire deux choses spécifiques. Tout d'abord qu'il
est (qu'il existe), et ensuite que Dieu est le rémunérateur de ceux qui le
cherchent (il récompense). Si vous cherchez Dieu de tout votre cœur, il
vous récompensera; c'est garanti! Il peut ne pas le faire de la manière que
7
vous espérez, mais il ne manquera jamais de récompenser celui qui le
cherche avec zèle.
Dans Esaïe 58, nous avons également une série de promesses pour
ceux qui jeûnent selon la volonté de Dieu. Je crois qu'il est utile de
regarder quelques-unes de ces affirmations dans les versets 8, 9, 11 et 12.
Nous obtiendrons tous ces résultats si nous jeûnons d'une façon qui plaît à
Dieu. Verset 8: "Alors ta lumière poindra comme l'aurore, et ta guérison
germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire de
l'Eternel sera ton arrière-garde."
Verset 9: "Alors tu appelleras, et l'Eternel répondra; tu crieras, et
il dira: Me voici!"
Verset 11: "L'Eternel te guidera constamment, il te rassasiera dans
les lieux arides et redonnera de la vigueur à tes membres. Tu seras comme
un jardin arrosé, comme un point d'eau dont les eaux ne déçoivent pas."
Verset 12: "Grâce à toi, l'on rebâtira sur d'anciennes ruines, tu
relèveras les fondations des générations passées; on t'appellera réparateur
des brèches, celui qui restaure les sentiers, qui rend le pays habitable."
J'ai établi une liste de dix promesses spécifiques pour ceux qui
jeûnent selon la volonté de Dieu. Ils obtiendront la lumière, la santé, la
justice, la gloire, la réponse aux prières, une direction permanente, la
satisfaction, le rafraîchissement, des œuvres durables et la restauration.
Pour moi, tout chrétien ne voulant pas de chacun de ces bienfaits est
stupide. Ces derniers sont promis spécifiquement à ceux qui jeûnent selon
la volonté de Dieu. Lorsque nous commençons à jeûner avec une attitude
positive de foi en croyant que nous faisons ce que l'Ecriture enseigne, que
nous obéissons à la volonté révélée de Dieu et que Dieu lui-même nous
récompensera, alors nous pouvons nous attendre aux promesses
spécifiques citées dans Esaïe 58.
Nous devons également avoir la bonne attitude par rapport à notre
propre corps. Beaucoup de chrétiens en ont une mauvaise vis-à-vis de leur
corps. Ils ont l'impression que celui-ci est un mal nécessaire et que ce sera
bien quand ils le quitteront. En attendant, ils ne veulent pas trop y penser
ni lui accorder plus de temps que nécessaire, parce qu'ils s'imaginent qu'en
le faisant, ils ne seront pas spirituels. Je ne trouve pas cette attitude
enseignée dans la Bible. J'aimerais juste vous lire deux versets situés dans
1 Corinthiens 6:19-20: "Ne savez-vous pas que votre corps est le temple
du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu, et que vous
n'êtes pas à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à grand prix.
Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit qui appartiennent
à Dieu."
8
La Bible enseigne que notre corps est le temple du Saint-Esprit et
que, lorsque Jésus est mort sur la croix et a versé son sang, il a racheté non
seulement notre esprit et notre âme, mais également notre corps. Il nous a
rachetés tout entier au prix de son sang versé et nous lui appartenons
entièrement – esprit, âme et corps. Il porte un véritable intérêt à notre
corps et a un plan pour lui. Celui-ci doit être le temple du Saint-Esprit, ce
doit être le lieu où ce dernier réside. La Bible nous dit que Dieu n'habite
pas dans des temples faits de main d'homme. Nous pouvons lui bâtir des
églises, des synagogues, des tabernacles, mais il n'y vivra pas. Dieu a
choisi d'habiter dans le corps de ceux qui croient en lui. Mon corps a donc
une fonction très importante; c'est la résidence du Saint-Esprit et je crois
qu'il plaît à Dieu que je la garde dans le meilleur état possible. Il doit être
en bonne santé, fort et capable d'accomplir les choses que Dieu veut que je
fasse.
De plus, dans Romains 6:13, Paul nous parle de nos membres:
"Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité;
mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que
vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de
justice." Les différents membres de mon corps sont donc faits pour être
des instruments (une autre traduction dit "des armes") que Dieu peut
utiliser; ils ne m'appartiennent pas, ils appartiennent à Dieu. Je dois les lui
soumettre. Je pense qu'il est évident et logique que Dieu veuille que ses
armes soient en bon état. Il ne désire pas qu'elles soient faibles et
délabrées, et souhaite que nos corps soient en bonne santé. Il veut que nos
membres soient forts, efficaces et actifs, parce qu'ils sont ceux de Christ.
Dans un sens, le Christ n'a pas de corps sur terre, excepté le nôtre. Notre
corps est l'instrument qu'il utilise pour sa volonté sur terre, et je suis
convaincu que Dieu s'attend que nous gardions nos corps aussi forts et
sains que possible.
Je suis également convaincu que le jeûne est un moyen très
pratique de maintenir nos corps en bonne santé. Je crois que beaucoup de
problèmes seraient résolus si les chrétiens apprenaient à jeûner de façon
pratique et saine. Une partie de ce que je vais vous dire a pour objet de
vous aider à jeûner en en tirant le maximum de bénéfice pour votre corps.
Lorsque je vois la manière dont les chrétiens américains traitent leurs
corps, en particulier en ce qui concerne la consommation de nourriture, je
me demande à quoi ressemblerait leur voiture s'ils la traitaient avec le peu
de compréhension et de respect dont ils prennent soin de leur corps. J'en ai
conclu que la plupart de leurs véhicules ne pourraient pas rouler! Nos
9
corps sont plus patients que nos voitures. Je pense personnellement que
c'est une simple question de bon sens que de traiter votre corps avec au
moins autant d'intérêt et d'intelligence que vous le faites avec votre
voiture. Nous devrions même en prendre davantage soin car, avec
soixante mille francs français, on peut s'acheter un nouveau véhicule alors
que, pour le même prix, on ne peut pas s'acheter un nouveau corps ni
même un œil. Il n'y a pas de prix pour avoir un corps en bonne santé. L'un
des problèmes majeurs des chrétiens est qu'ils ne savent pas apprécier
l'importance d'un corps en bonne santé.
En ce qui concerne les aspects physiques du jeûne, nombre de
personnes devraient être prudentes. Si vous avez certains types de
problèmes médicaux tels que le diabète ou la tuberculose, ou si vous
suivez un traitement médical, vous devez consulter votre médecin et avoir
son avis pour savoir si vous pouvez jeûner. Certaines personnes ne
peuvent pas le faire. Celles atteintes de diabète doivent se tenir à une
hygiène de vie régulière. Dans de tels cas, je crois qu'il est de la
responsabilité des autres chrétiens de jeûner pour ceux qui ne le peuvent
pas.
* * * * * * *

10
3

QUEL EST LE BUT DU JEÛNE?

Parlons maintenant du choix des objectifs du jeûne. Quelqu'un a


dit: "Si vous n'avez aucun but, vous êtes sûr de l'atteindre." Nous devons
avoir un but ou un objectif lorsque nous entrons dans le jeûne. Il y a de
nombreuses bonnes raisons bibliques pour jeûner. En voici quelques-unes
(elles sont le fruit de mon expérience). Tout d'abord, l'une des raisons
bibliques pour jeûner est l'humiliation. David dit: "J'humilie mon âme par
le jeûne." Nous devons garder à l'esprit que l'humilité n'est pas une
émotion; ce n'est pas quelque chose de vague, c'est spécifique. Dieu ne
nous humiliera pas, parce qu'il a dit que c'était à nous de nous humilier.
J'ai expérimenté que, si je jeûne avec de bons motifs, et dans la foi, je
peux m'humilier; lorsque je m'humilie, Dieu m'élève. Ce principe se
retrouve dans toute la Bible. Celui qui s'élève lui-même sera abaissé et
celui qui s'humilie sera élevé. Nous devons choisir. Est-ce que je veux être
abaissé? Alors je peux m'élever moi-même. Est-ce que je veux être élevé?
Alors je dois m'humilier. Je crois que la première façon biblique de
s'humilier pour un chrétien, c'est en jeûnant.
Un autre motif de jeûne est de se rapprocher de Dieu. L'Ecriture
dit que si nous nous approchons de lui, il s'approchera de nous.
Nous pouvons aussi jeûner pour comprendre la parole de Dieu.
J'ai appris à travers mon expérience que, dans les temps de jeûne, lorsque
je cherche Dieu, celui-ci me donne une plus grande compréhension de sa
Parole.
On peut également jeûner pour trouver la volonté de Dieu et
recevoir une direction pour sa vie. Dans Esdras 8:21, Esdras dit: "Là, près
du fleuve d'Ahava, je proclamai un jeûne d'humiliation devant notre Dieu,
afin de lui demander un heureux voyage pour nous, pour nos enfants et
pour tous nos biens." C'est encore là mon témoignage; lorsque je me suis
humilié dans le jeûne en cherchant la face de Dieu pour une direction, il
m'a conduit dans le bon chemin. Cela s'est avéré dans de nombreuses
situations lorsque nous devions changer de pays et décider d'aller à un
endroit plutôt qu'à un autre pour travailler, vers un type de ministère plutôt
que vers un autre. Je me suis aperçu que, si nous prenons du temps pour
jeûner et prier, dans l'humilité, en cherchant la direction de Dieu, nous
recevons ce pour quoi nous prions.
La recherche de la guérison est aussi une raison très courante de
11
jeûner. Esaïe 58:8 dit: "... et ta guérison germera promptement." Cela
s'applique également à la délivrance des esprits mauvais. Jésus a dit, à un
moment, à propos d'un certain type de démons: "Ce genre de démons ne
sort que par le jeûne et la prière." Jésus lui-même, avant d'entrer dans son
ministère de guérison et de délivrance, a passé quarante jours à jeûner.
Nous pouvons aussi jeûner lorsque nous avons besoin de
l'intervention divine dans un problème particulier, ou lorsque nous
connaissons de graves difficultés et que nous ne pouvons pas les résoudre
par les moyens habituels. Il y a beaucoup d'exemples dans la Bible. Dans
2 Chroniques 20, Josaphat et le peuple de Juda se rendent compte qu'ils
ont en face d'eux une armée d'envahisseurs qu'ils ne peuvent pas
combattre par des méthodes militaires ordinaires. Ensemble, ils se sont
humiliés devant Dieu, jeûnant et priant, et Dieu les a délivrés de cette
armée. Ils n'ont pas eu à utiliser une seule arme. Dieu a complètement
détruit leur ennemi et je ne crois pas qu'il fait du favoritisme. Je suis
convaincu qu'il désire intervenir de la même manière pour nous si nous le
cherchons de la même façon.
L'intercession et la prière pour les autres sont également des
raisons de jeûner. Beaucoup de gens viennent me voir à propos de leur
famille non convertie et me demandent ce qu'ils peuvent faire pour qu'ils
soient sauvés. Je leur demande parfois s'ils ont déjà jeûné et prié pour leur
mari, leur fils ou leur fille inconvertis. Désirez-vous faire un sacrifice
personnel, faire quelque chose qui vous coûte pour vos bien-aimés? Il y a
de nombreux témoignages où Dieu a répondu à la prière accompagnée du
jeûne pour les bien-aimés inconvertis.
Si vous êtes sur le point d'entamer une période particulière de
jeûne – plus d'un jour – ou si vous avez une raison particulière de jeûner,
il est parfois bon de faire une liste des motifs de votre jeûne et de la dater.
Je suis heureux de l'avoir fait à plusieurs reprises quelques années plus tôt,
au début des années cinquante. J'ai encore les listes et, en regardant en
arrière, je vois avec étonnement le nombre de sujets pour lesquels j'ai
jeûné et que Dieu a exaucés – pour certains, il s'agissait de grandes
choses. Pour vous donner un exemple, j'ai jeûné et prié pour le salut de ma
mère; bien que cela m'ait demandé des années, Dieu l'a définitivement
sauvée de façon spectaculaire au dernier moment. Sur la fin, j'ai pu être
assuré qu'elle avait réellement compris l'Evangile et vécu une expérience
profonde de salut. Le jeûne et la prière donnent des résultats. Lorsque je
regarde aujourd'hui cette liste, je loue Dieu pour les merveilleuses
réponses aux prières. Une liste de prière peut être une bonne idée pour
votre vie de prière quotidienne. Cela ne veut pas dire que tout le monde
12
doit le faire, mais, si vous le faites, un jour vous louerez Dieu pour la
façon dont il a répondu.

* * * * * * *

13
4

COMBIEN DE TEMPS DOIT-ON JEÛNER?

Nous en arrivons maintenant à parler de la durée du jeûne. Je vous


conseille de ne pas commencer par un jeûne trop long. Ne débutez pas par
une ou deux semaines, ni par quarante jours. Certains le font et arrivent au
bout, mais je crois qu'il vaut mieux commencer par une courte période et
augmenter progressivement la durée. Le problème est que si vous
commencez par une période trop longue et que vous n'arrivez pas au bout,
vous serez déçu et renoncerez peut-être à tout jamais. Je vous avertis qu'il
vaut normalement mieux démarrer au bas de l'échelle et franchir les
échelons un à un jusqu'en haut. Si vous n'êtes pas habitué au jeûne, et que
vous ne vous sentez pas le courage d'aller trop vite, commencez par sauter
le dernier repas de la journée. Si, normalement, vous mangez vers dix-huit
heures ou dix-huit heures trente et que vous ne prenez rien jusqu'au petit
déjeuner du lendemain matin, vous avez en fait jeûné du repas de midi
jusqu'au petit déjeuner, soit environ dix-huit heures. C'est une période
importante sans nourriture en ne sautant qu'un seul repas. Vous réalisez
ainsi un vrai jeûne sans trop de changements dans votre vie et sans
objectif trop élevé. Si vous y arrivez, la fois d'après vous pouvez sauter les
deux derniers repas – le repas de midi et celui du soir. Si vous ne mangez
pas jusqu'au petit déjeuner, vous serez resté vingt-quatre heures sans
manger. Lorsque vous commencerez à vous sentir comme un vrai soldat,
vous pourrez sauter les trois repas d'une journée et vous aurez ainsi jeûné
depuis le dîner de la veille jusqu'au petit déjeuner du jour suivant (environ
trente-six heures).
Une fois que vous avez fait cela et que vous savez que vous
pouvez le réaliser, je pense qu'il est temps pour vous de chercher le
Seigneur pour savoir s'il veut que vous ayez un jeûne plus long. J'aimerais
encore vous avertir de ne pas brûler les étapes. Faites un jeûne de deux ou
trois jours, ou d'une semaine. Si vous jeûnez une semaine, cela aura
probablement un effet important sur votre vie. En regardant en arrière, à
mon ministère, je crois que si je n'avais pas pratiqué le jeûne il y a de
nombreuses années, je ne serais pas là où j'en suis aujourd'hui. Je crois
que le jeûne a façonné, à beaucoup d'égards, le cours que devait prendre
ma vie. Maintenant, je reviens au passage que j'ai déjà cité plus haut:
"Dieu récompense ceux qui le cherchent." Je ne le dis pas seulement sur le
fondement de l'Ecriture, mais également par expérience!
15
Il est tout à fait possible de nos jours de jeûner deux ou trois
semaines (dans la Bible, un certain nombre de personnes ont jeûné
quarante jours, et je connais pas mal de gens encore en vie qui ont jeûné
quarante jours), mais je ne crois pas qu'il soit sage de faire de la durée
votre principal objectif. La durée n'est pas importante; ce qui compte, c'est
de jeûner dans la volonté de Dieu, que vos motivations soient justes et que
vous tiriez les bénéfices personnels de ce jeûne. En résumé, je vous
conseille de commencer par une petite période en augmentant
progressivement la durée de vos jeûnes.

* * * * * * *

16
5

QUE SE PASSE-T-IL LORS D'UN JEÛNE?

J'ai déjà parlé de votre attitude mentale, qui est probablement la


chose la plus importante. Sur un plan pratique, il est important de vous
éviter la constipation. Si vous savez que vous allez jeûner, prenez lors de
votre dernier ou avant-dernier repas des aliments qui vous éviteront ces
ennuis. Chacun a sa méthode; il est cependant évident que vous devez
manger davantage de fruits, de salade, de jus de fruits et peut-être des
céréales complètes. C'est quelque chose que vous pouvez établir vous-
même, et c'est un détail que vous devez prendre en considération.
Nous allons maintenant parler de ce qui se passe pendant un
jeûne. C'est une grande partie de notre étude, et je voudrais vous conseiller
un certain nombre de choses. Durant un jeûne, je recommande très
vivement de prendre du temps en plus pour lire la Bible et pour prier. Je
mets la lecture de la Bible en premier parce que, selon moi, il est sage de
prendre l'habitude de ne prier qu'après avoir lu la Bible. Lorsque vous la
lisez, elle oint votre esprit et vous met en communion avec Dieu. Votre
prière sera normalement beaucoup plus efficace après avoir lu la Bible. Si
vous sautez juste quelques repas, vous remarquerez peut-être que vous
n'avez pas beaucoup de temps, mais après tout, vous aurez le moment que
vous prenez normalement pour ces repas. Offrez donc ce temps au
Seigneur. Passez-le spécifiquement à lire la Bible et à prier, si vous ne
pouvez pas faire plus.
Ensuite, gardez-vous des attaques spirituelles. Le véritable
sacrifice du jeûne n'est pas de se passer de nourriture, mais c'est là que,
lorsque vous commencez à chercher Dieu, à prier et à jeûner pour des
choses importantes, Satan va délier des forces spirituelles plus
nombreuses contre vous. Vous sentirez d'étranges oppressions venir sur
vous comme le doute, la crainte ou la solitude. Vous pourrez même vous
sentir dans les ténèbres ou perdre les sentiments de joie, de paix et de
bonheur que vous avez normalement en tant que chrétien. Ne vous
inquiétez pas si cela vous arrive. En fait, c'est une sorte de compliment
équivoque de la part du diable. Cela signifie que vous l'inquiétez et qu'il
veut vous empêcher d'atteindre vos objectifs. Ne vous soumettez pas à ces
sentiments, ne laissez pas ces émotions vous commander. Gardez en tête
les vérités de fond de la parole de Dieu; le Seigneur est de votre côté, il
vous aime, il récompense ceux qui le cherchent. Cela est vrai, que vous le

17
sentiez ou pas. Ne laissez pas les sentiments vous égarer.
Je vous donne, comme autre conseil, d'éviter "l'ostentation
religieuse". Je pense que nous devrions lire Matthieu 6:16: "Lorsque vous
jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites; ils se rendent le
visage tout défait pour montrer aux hommes qu'ils jeûnent. En vérité je
vous le dis, ils ont reçu leur récompense." N'en faites pas un acte
religieux. Ne laissez pas les autres deviner que vous jeûnez. Certains
doivent savoir, mais ne le montrez pas, ne l'étalez pas. Faites-le le plus
discrètement possible.
En général, vous pourrez mener à bien vos devoirs quotidiens et
vos activités. Mon épouse a fait une fois un jeûne prolongé – plus de
quatre semaines – alors que nous vivions à Londres, et, pendant tout ce
temps, elle a préparé tous les repas de la famille et s'est toujours assise à
table avec nous, même si elle ne mangeait pas. Elle n'a jamais abandonné
aucune de ses activités domestiques normales. Environ à la même période,
j'ai jeûné pendant trois semaines et j'ai continué à assumer toutes mes
activités normalement. Dans notre église, nous avions coutume d'avoir
cinq réunions en salle et trois en plein air chaque semaine à cette époque,
et j'ai dirigé et prêché à chacune d'entre elles. En général, à quelques
exceptions près, le jeûne ne vous empêche pas de vaquer à vos
occupations quotidiennes. En fait, après un temps, vous pourrez même les
faire beaucoup mieux en jeûnant que lorsque vous mangez.
En résumé, ne montrez pas que vous jeûnez et continuez vos
activités aussi normalement que possible.

18
6

Y A-T-IL DES RÉACTIONS PHYSIQUES DÉSAGRÉABLES?

Nous en arrivons maintenant à la question qui occupe tous les


esprits, celle des réactions déplaisantes dues au jeûne. La plupart des gens
expérimenteront un certain type de réactions physiques au début du jeûne
dues à notre mode de vie. Les plus courantes sont les maux de tête – et ils
peuvent être très importants –, les vertiges et les nausées. Je ne suis pas
expert en médecine, mais ceux qui ont étudié les réactions d'un point de
vue médical disent que, dans la majorité des cas, il s'agit de la réaction du
sang dans le corps, normalement utilisé dans le processus de la digestion,
et qui, n'ayant plus cette tâche, commence à travailler dans d'autres zones
de notre corps pour les purifier. Par exemple, si vous buvez beaucoup de
café, vous aurez sûrement de fortes migraines lorsque vous jeûnerez. C'est
le prix à payer. Je ne vous dis pas de ne pas en boire, mais je dis
simplement qu'il y aura probablement une réaction quand vous jeûnerez si
vous êtes buveur de café.
La plupart d'entre nous ne réalisent pas que le processus de
digestion demande beaucoup de travail. Si vous faites un repas lourd, la
quasi-totalité de votre énergie sera mobilisée durant les deux heures qui
suivent. Le sang ainsi présent ne peut pas être utilisé dans d'autres zones.
Par exemple, je pense que vous savez que, si vous allez nager trop tôt
après un repas lourd, vous risquez d'avoir des crampes dans les bras ou
dans les jambes. Pourquoi? Parce que tout le sang est dans l'estomac pour
participer au processus de la digestion. Une fois que votre nourriture est
digérée, vous pouvez aller nager et vous n'aurez pas de crampes.
Autrement dit, le sang est libéré pour d'autres activités. Si vous jeûnez
durant un jour, vous libérez le sang pour faire du nettoyage dont votre
corps a grand besoin, et qui n'est jamais fait parce que votre sang est
occupé à la digestion.
En fait, manger trop réduit votre énergie physique. Lorsque vous
prenez plus de nourriture que ce qui est nécessaire, vous obligez votre
corps à travailler davantage, à faire un travail inutile pour digérer de la
nourriture dont il n'a pas besoin. Il ne peut donc pas faire d'autres choses
qui doivent pourtant être faites. J'ai personnellement découvert que je ne
peux pas prêcher correctement après un repas lourd. Il doit s'écouler au
moins une ou deux heures entre le repas et le sermon, parce que le sang
n'est pas dans mon cerveau, mais dans mon estomac. Mes idées sont
19
floues, mon esprit n'est pas apte à travailler.
Nous avons dit qu'il peut y avoir diverses manifestations
physiques en réaction au jeûne et en particulier dans notre façon de vivre
moderne. Si vous trouvez la foi pour le faire, louez Dieu: "Merci,
Seigneur, pour ma migraine. Je réalise que mon sang est là et fait quelque
chose qui aurait dû être fait depuis longtemps!" N'arrêtez pas votre jeûne.
Si vous le faites, vous aurez laissé le diable vous vaincre. Daniel a dit
quelque part: "Je tourne ma face pour chercher l'Eternel, mon Dieu, dans
le jeûne et la prière." Lorsque vous jeûnez, vous devez tourner votre face.
Vous devez penser que vous allez le faire, et ne pas vous enlever la
possibilité que vous pourriez prendre ce repas après tout parce que le
diable sera tout le temps après vous pour vous tenter. Si vous vous êtes
fait à l'idée que vous n'allez pas manger de la journée et avez refusé cette
possibilité, c'est plus facile.
Au moment des repas, il se peut que vous entendiez de véritables
borborygmes dus à la faim. En fait, vous n'avez pas vraiment besoin de
nourriture, mais votre estomac agit par habitude. Après environ une heure,
les gargouillements disparaîtront sans que vous ayez eu besoin de manger.
C'était simplement une habitude. Votre estomac est réglé comme une
horloge pour réagir de cette façon à cet horaire. Si vous voulez le tromper,
prenez deux verres d'eau. Lorsque vous le remplirez avec de l'eau, il sera
mystifié; il pensera qu'il a de la nourriture et il cessera de protester.
Si ces réactions physiques deviennent trop importantes, vous
devrez peut-être tout abandonner et vous allonger pour vous reposer. C'est
bon pour vous aussi. Si vous êtes, par votre travail, dans l'incapacité de
pratiquer cela, vous devrez choisir de le faire autrement ou un autre jour.
Si vos réactions deviennent si importantes que vous ne pouvez plus les
supporter, je vous conseille d'arrêter le jeûne, de prendre un moment pour
récupérer et d'essayer une autre fois. Vous risquez d'avoir une surprise à
l'essai suivant. Vous n'aurez pratiquement plus de réaction.
Le jeûne révèle nos problèmes, qu'ils soient spirituels et
physiques, et lorsqu'ils sont dévoilés, ne mettez pas en cause le jeûne. Au
lieu de cela, remerciez Dieu que le jeûne a révélé quelque chose qui
existait déjà avant. Si, suite au jeûne, vos problèmes sont graves – qu'ils
soient émotionnels, spirituels ou physiques –, alors je pense que vous
devez consulter quelqu'un d'expérimenté, que ce soit un pasteur ou un
médecin.

* * * * * * *
20
7

COMMENT TIRER LE MEILLEUR PROFIT D'UN JEÛNE POUR LE


CORPS?

Si vous voulez tirer le maximum de bénéfice de votre jeûne, voici


certains conseils qui pourront vous être utiles:
1. Reposez-vous pleinement. En fait, prenez du temps en plus
pour le repos. Vous pouvez tout aussi bien prier allongé sur votre lit qu'à
genoux.
2. Faites de l'exercice et essayez de prendre l'air. Je trouve qu'il
est très facile de prier en marchant; lorsque je marche, je prends l'air et je
fais de l'exercice, donc trois actions en même temps! Cela augmente
énormément les bienfaits du jeûne tant du point de vue spirituel que
physique. En général, les réactions désagréables du jeûne ont lieu chez la
plupart des gens au deuxième, troisième ou quatrième jour; si vous allez
au-delà, alors vous atteindrez une période où le jeûne devient vraiment
exaltant, vivifiant et agréable. Si vous allez aussi loin, vous vous rendrez
compte que vos forces physiques augmentent de façon remarquable. Mon
expérience, non pas tant dans le domaine physique que dans les activités
intellectuelles, m'a permis de me rendre compte qu'en arrivant à un tel
stade de jeûne, je pouvais faire en une heure le travail qui m'aurait
normalement pris deux ou trois heures. Mon esprit est plus clair, même si
mon corps proteste encore un peu et se sent faible.
3. Lorsque vous jeûnez, il est en général sage de consommer
beaucoup de liquides, car cela a pour effet de purger vos reins et de
purifier votre corps. Quels genres de liquides faut-il boire? Eh bien! je
crois que la meilleure chose reste l'eau pure – pas celle du robinet, mais de
l'eau purifiée que vous pouvez acheter au supermarché. En effet, quand
vous jeûnez, vous remarquerez que votre sens du goût s'affine et vous
sentirez toutes sortes de goûts horribles dans l'eau du robinet – en
particulier celui du chlore –, que vous remarquiez à peine quand vous
mangiez. Je pense donc qu'il est sage de prendre simplement de l'eau pure,
au début de votre jeûne; vous aurez peut-être envie de mettre un peu de
miel dans l'eau. Prenez de l'eau chaude avec un peu de citron. Le miel et le
citron ont des vertus purificatrices. Si vous ne voulez pas vous limiter à
l'eau, vous pouvez prendre d'autres liquides tels que bouillon ou jus de
fruits. Je vous conseille encore une fois de ne pas consommer de thé ou de
café durant un jeûne, car ils sont tous deux des excitants. Vous tirerez
21
davantage de bénéfice de votre jeûne en les évitant.

* * * * * * *

22
8

EXISTE-T-IL DIFFÉRENTS TYPES DE JEÛNES?

A certains moments, Dieu nous conduit à nous abstenir des


liquides, mais cela peut être dangereux pour la santé. Le seul exemple que
je puisse trouver dans la Bible de personnes jeûnant sans boire ni manger
sont Moïse et Elie, qui ont jeûné pendant quarante jours. Cependant, ils
étaient sur un plan surnaturel, c'est-à-dire dans la présence immédiate de
Dieu ou sous l'emprise d'une puissance surnaturelle. Je ne crois pas que ce
soit le modèle standard pour nous. Je pense que l'exemple à suivre pour la
durée d'un jeûne sans boire se trouve dans Esther 4:16. Esther dit à son
oncle Mardochée: "Va rassembler tous les Juifs qui se trouvent à Suse.
Jeûnez à mon intention, sans manger ni boire pendant trois jours, vingt-
quatre heures sur vingt-quatre." Trois jours, jours et nuits, cela veut dire
soixante-douze heures; personnellement, je ne conseille à personne d'aller
au-delà sans boire. Si vous essayez de vous passer de nourriture et de
boisson pendant ce laps de temps, je pense que vous serez à la fin sur les
genoux – si ce n'est pas spirituellement, du moins physiquement. Je dois
cependant dire que j'ai fait, par deux fois, cette expérience et Dieu m'a
béni. Je ne conseille à personne d'aller au-delà. Cela serait très dangereux
pour la santé. Je pense que n'importe quel médecin vous le dirait.
Je souhaiterais juste aborder un autre point pratique à ce stade.
Lorsque vous jeûnez, il est possible que vos intestins ne fonctionnent pas;
si vous avez pris vos précautions pour éviter la constipation, vous ne
devez pas vous inquiéter. Au moment où vous recommencerez à manger,
vos intestins se remettront à fonctionner. Si vous commencez à manger
correctement, vous vous apercevrez que vos intestins sont purifiés et qu'ils
fonctionnent mieux qu'avant votre jeûne. S'ils sont paresseux pendant le
jeûne, ne vous inquiétez pas. Parfois ils fonctionnent, d'autres fois pas.
Bien entendu, si vous jeûnez longtemps et qu'ils ont fonctionné, ils
n'auront plus de raison de le faire puisque vous n'aurez pas ingéré de
nourriture.
Il y a un précédent biblique à ce que j'appelle un jeûne partiel.
Autrement dit, on mange, mais peu. Daniel 10:2-3: "En ce temps-là, moi,
Daniel, je fus trois semaines dans le deuil (c'est-à-dire vingt et un jours).
Je ne mangeai aucun mets délicat, il n'entra ni viande ni vin dans ma
bouche, et je ne me fis aucune onction jusqu'à ce que les trois semaines
soient accomplies." Ce n'était pas un jeûne total, mais c'est ce que j'appelle
23
un jeûne partiel. Il n'a mangé ni viande ni dessert, il n'a consommé que de
la nourriture de base simple. Le jeûne de Daniel était une sorte de deuil.
Le jeûne et le deuil sont très proches et il y a un deuil spirituel que Dieu a
promis de bénir. "Bénis sont ceux qui pleurent dans Sion, car ils seront
consolés." Il peut y avoir des temps où vous êtes conduit dans un jeûne
partiel à l'instar de Daniel. Un jour, j'ai rencontré un prêtre catholique,
missionnaire au Japon, qui arrivait aux Etats-Unis où un groupe de prêtres
priait et jeûnait quarante jours pour tous les prêtres. Cela m'a réellement
excité. Certains d'entre eux étaient restés les quarante jours, d'autres,
comme ce missionnaire du Japon, n'étaient restés qu'une semaine. Ils
avaient mis du temps à part pour prier et chercher Dieu en lui demandant
de bénir tous les prêtres de l'Eglise catholique romaine, et il m'a raconté
qu'ils avaient expérimenté une grande bénédiction dans ce rassemblement.
Souvenons-nous que rien de tout cela n'est dépassé; cela se produit
aujourd'hui et, si les protestants ne le font pas, les catholiques le
pratiquent!
Cette anecdote nous donne un autre aspect du jeûne; si des
personnes se mettent d'accord pour jeûner ensemble, elles doivent si
possible se réunir à un moment donné pour prier et chercher la face de
Dieu ensemble. Il y a des choses qui se passent en priant ensemble et qui
souvent n'arriveraient pas en priant seul.

24
9

LE SABBAT ET LE JEÛNE

L'une des facettes de ce message, qui va au-delà du jeûne, est de


savoir prendre du temps pour Dieu. Dans Esaïe 58, nous avons déjà lu les
bénédictions promises à ceux qui jeûnent en accord avec la volonté de
Dieu. Les douze premiers versets d'Esaïe 58 parlent du jeûne, les deux
derniers du respect du sabbat de Dieu; je crois qu'ils sont liés. Versets 13-
14: "Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ce qui te
plaît en mon saint jour, si tu qualifies le sabbat de délicieux, de jour saint
de l'Eternel, de glorieux, et si tu le glorifies en ne suivant pas tes voies, en
ne te livrant pas à ce qui te plaît, ni à de vains discours, alors tu feras de
l'Eternel tes délices, et je te transporterai sur les hauteurs du pays, je te
nourrirai de l'héritage de Jacob, ton père; car la bouche de l'Eternel a
parlé."
Je ne crois pas que cela soit un hasard si ces deux versets viennent
immédiatement après ceux sur le jeûne. Laissez-moi vous dire que je ne
pense pas que les chrétiens doivent respecter le sabbat juif, ni que le
dimanche soit le jour du sabbat. Pour moi, le samedi est le jour du sabbat
que les juifs doivent respecter; quant aux chrétiens, qui ne sont plus sous
la loi, ils n'ont pas à le respecter. C'est là mon intime conviction.
Dans l'épître aux Hébreux, il est dit: "Il reste donc un repos de
sabbat pour le peuple de Dieu." L'idée forte est que le sabbat consiste à se
reposer et à cesser ses activités; j'ai la conviction qu'il est vraiment
bénéfique d'unir le repos de nos œuvres au jeûne. L'Américain moyen
travaille, est occupé à la maison avec les enfants, a un hobby ou toutes
sortes de distractions. En fait, c'est une grande bénédiction spirituelle de
se reposer et de compter sur Dieu sans rien faire d'autre.
C'est un principe biblique. Lorsque Dieu a conduit le peuple
d'Israël vers la Terre promise, il lui a dit: "Mais la septième année il y aura
un sabbat, un repos total pour la terre, un sabbat en l'honneur de l'Eternel.
Tu n'ensemenceras pas ton champ et tu ne tailleras pas ta vigne." Tout le
temps que les Israélites ont été dans le pays, ils n'ont pas respecté ces
consignes. Alors Dieu les a avertis: "Si vous ne le faites pas lorsque vous
êtes dans le pays, je vous chasserai du pays et le pays aura ses sabbats
lorsque vous l'aurez quitté." J'aimerais lire cet avertissement de jugement
dans Lévitique 26:33-35: "Je vous disperserai parmi les nations et je
tirerai l'épée derrière vous. Votre pays sera désolé, et vos villes seront
25
désertes. Alors le pays jouira de ses sabbats tout le temps qu'il sera désolé
et que vous serez dans le pays de vos ennemis; alors le pays se reposera et
jouira de ses sabbats. Tout le temps qu'il sera ravagé, il aura le repos qu'il
n'avait pas eu dans vos sabbats, tandis que vous l'habitiez."
Autrement dit, le peuple d'Israël a refusé de garder les sabbats du
pays, alors Dieu lui a dit: "D'accord, je vous chasserai du pays et le pays
n'aura plus que des sabbats tout le temps que vous n'y serez pas, parce que
vous ne vouliez pas observer le sabbat quand vous y étiez."
J'ai vu que Dieu traite les chrétiens de la même manière. Nous
sommes si occupés et si actifs pour faire des choses pour lui que lorsque
Dieu dit: "Prends du temps, détends-toi, repose-toi, isole-toi, prends du
recul par rapport aux choses parce que j'ai besoin de te parler", nous
sommes trop occupés pour écouter. Je peux penser à des hommes que je
pourrais nommer – des amis à moi – à qui Dieu est venu parler et les
avertir, et qui n'ont pas écouté. Alors Dieu leur a dit: "D'accord, tu seras
hospitalisé douze mois. Là, tu devras bien te reposer!" Je suis sûr qu'il
vaut mieux se reposer volontairement que d'y être contraint. J'ai pris la
décision personnelle de le faire. Je pense qu'il est très important de
prendre du temps pour se relaxer, se reposer et s'attendre à Dieu, et parfois
d'allier cela au jeûne. Alors votre esprit et votre estomac se reposent. Tout
votre corps et toute votre personnalité se reposent.
Laissez-moi vous faire remarquer que Dieu a ordonné un mélange
de jeûne et de repos pour le jour de l'expiation. Lévitique 16:29-31 relate
les ordonnances concernant ce jour: "C'est ici pour vous une loi
perpétuelle; au septième mois, le dixième jour du mois (c'est le jour de
l'expiation), vous humilierez vos âmes (par le jeûne), vous ne ferez aucun
ouvrage, ni l'indigène, ni l'étranger qui séjourne au milieu de vous. Car en
ce jour on fera l'expiation pour vous, afin de vous purifier; vous serez
purifiés de tous vos péchés devant l'Eternel. Ce sera pour vous un sabbat,
un jour de repos, et vous humilierez vos âmes. C'est une loi perpétuelle."
Le prêtre avait son rôle à jouer; il devait entrer dans le saint des
saints avec le sang du sacrifice et faire l'expiation pour les péchés du
peuple. Il avait aussi sa part et elle était double. Tout d'abord jeûner, et
ensuite s'abstenir de tout travail.
Je sens que le Seigneur insiste pour que nous unissions de
nouveau ces deux aspects. Lorsque nous jeûnons, nous devons, si cela est
possible, prendre du temps en cessant toute activité – pas forcément une
journée entière, ce peut être une demi-journée – et mettre ce temps à part
pour Dieu. Laissons nos esprits occupés au repos pour un temps. Nous
sommes si affairés, même lorsque nous prions, que nous ne donnons pas
26
la possibilité à Dieu de nous dire ce que nous devons faire. Prier, ce n'est
pas simplement parler à Dieu, c'est l'écouter, et parfois cela peut prendre
plusieurs heures avant que nous ne soyons en mesure de le faire. Alors
croyez que le repos doit se combiner au jeûne.
Laissez-moi vous donner un autre exemple de l'Ecriture dans
lequel le jeûne est lié au sabbat. Dans Joël 1:14, le peuple de Dieu affronte
une crise terrible. Il n'a pas de réponse, alors Dieu la lui donne à travers le
prophète Joël: "Publiez un jeûne, une convocation solennelle! Assemblez
les vieillards, tous les habitants du pays, dans la maison de l'Eternel, votre
Dieu."
Une convocation solennelle est un jour où personne ne fait rien à
part chercher Dieu.
Il y a plusieurs années de cela, alors que nous étions à Jérusalem,
la ville connaissait des temps d'agitation et un couvre-feu avait été
instauré. Le mot que les gens utilisaient à cette époque pour désigner le
couvre-feu est le même que celui employé dans ce passage pour
"convocation solennelle". Un couvre-feu est un temps où plus personne ne
doit être dehors; tout le monde doit rester chez soi. Autrement dit, c'est
une sorte de restriction des activités. Dieu dit de publier un jeûne, de
proclamer une convocation solennelle, d'arrêter ses activités et de mettre
du temps à part pour lui. Dans Joël 2:15-16, Dieu dit: "Sonnez de la
trompette en Sion! Publiez un jeûne, une convocation solennelle!
Assemblez le peuple, formez une sainte réunion! Assemblez les vieillards,
assemblez les enfants..."
Tous devaient arrêter leurs activités et prendre du temps pour
chercher Dieu.

27
10

COMMENT CESSER LE JEÛNE?

Voici donc le sujet final de cette étude, qui est la fin du jeûne.
C'est une partie très importante. On peut perdre une grande part des
bénéfices d'un jeûne si on l'arrête sans sagesse. Certains d'entre nous ne
réalisent pas que le mot "breakfast" ("petit déjeuner" en anglais, n.d.t.) que
nous utilisons en anglais signifie littéralement "le repas qui rompt le
jeûne". ("break" signifie "rompre" et "fast" "jeûne", n.d.t.). Certaines
personnes mangent tellement, et tard le soir, qu'elles n'ont jamais besoin
de rompre le jeûne. Après un jeûne, commencez toujours par un repas
léger même si vous n'avez jeûné que peu de temps. Ne débutez pas par un
plat cuisiné, gras ou lourd. Commencez de préférence par une salade ou
un fruit. J'ai personnellement expérimenté que si vous commencez par une
salade (en particulier une salade composée ou des légumes verts), cela a
pour effet de purger tout votre corps. C'est comme une brosse qui nettoie
vos intestins. Je l'ai vécu en arrêtant ainsi le jeûne.
Vous devez aussi vous souvenir que plus vous avez jeûné, plus
vous devez vous remettre à manger progressivement. On a dit qu'il fallait
que cette période soit aussi longue que votre jeûne. Je ne pense pas que ce
soit complètement juste, mais je me suis aperçu que quand j'avais jeûné
longtemps (plus de trois semaines) mon estomac était comme celui d'un
bébé. Je devais faire très attention pour me nourrir et il m'a fallu au moins
une semaine pour retrouver une alimentation normale.
C'est là que vous devrez vraiment vous contrôler. Lorsque vous
jeûnez, après les deux ou trois premiers jours vous n'avez plus faim;
lorsque vous recommencez à manger, la faim revient et c'est à ce moment-
là que vous devez vraiment prendre sur vous d'être raisonnable. Vous
pouvez avoir des images mentales de toutes sortes de mets que vous
aimez, mais vous ne devez pas céder parce que vous pourriez
compromettre les bienfaits du jeûne en le rompant trop rapidement ou
sans sagesse.
Encore un point. Après un jeûne (même de quelques jours), votre
estomac se sera contracté et il n'est pas sage de lui faire reprendre son
ancien volume. La plupart des gens dans nos civilisations occidentales ont
des estomacs distendus. Vous vous en rendrez compte lorsque vous
mangerez de nouveau après un jeûne; vous vous sentirez beaucoup plus
vite rassasié qu'avant. L'habitude vous poussera à terminer votre repas,
29
mais la sagesse vous dira de vous arrêter là. Le jeûne est donc aussi une
façon de changer nos habitudes alimentaires, ce dont beaucoup d'entre
nous ont besoin. Cependant, si vous envisagez de mincir ou de perdre du
poids, le jeûne seul ne vous sera d'aucun secours. Vous perdrez quelques
kilos, mais vous les reprendrez aussi vite si vous n'y alliez pas un
changement dans vos habitudes alimentaires.

* * * * * *

30
11

EN RÉSUMÉ

Dans cette étude, nous avons traité de nombreux aspects pratiques


du jeûne. Pour résumer, nous avons vu que le jeûne est la volonté révélée
de Dieu et qu'il a promis de récompenser ceux qui le cherchent avec zèle
et de façon biblique. Nous avons aussi énuméré quelques objectifs
bibliques du jeûne. On peut jeûner:
1. pour s'humilier,
2. pour s'approcher de Dieu,
3. pour mieux comprendre la parole de Dieu,
4. pour trouver la volonté de Dieu et recevoir une direction dans sa vie,
5. pour chercher la guérison ou la délivrance des esprits méchants,
6. pour chercher l'intervention de Dieu dans un moment de crise ou pour
régler un problème qui ne peut l'être par les moyens ordinaires,
7. pour intercéder et prier pour les autres.
Nous avons également souligné que notre motivation est
beaucoup plus importante que la longueur du jeûne. Pour ceux qui n'ont
pas encore jeûné, il est sage de commencer par une période courte et de
continuer ensuite par des périodes plus longues.
Pendant notre jeûne, nous devons prendre du temps en plus pour
lire la Bible et pour prier, nous garder des attaques spirituelles et éviter
l'ostentation religieuse.
A cause de la façon dont nous vivons aujourd'hui, nous avons
aussi souligné que la plupart des gens ressentent des réactions physiques
au début du jeûne. De telles réactions sont en général signe que le sang
fait un grand travail d'épuration dans différentes parties de notre corps.
Nous avons également souligné le parallèle existant entre le jeûne
et le sabbat, en encourageant l'alliance du repos et de la relaxation avec le
jeûne et à l'attente de Dieu.
Enfin, nous avons montré comment cesser un jeûne afin d'en
obtenir les meilleurs bénéfices.
Le jeûne est à la fois un devoir et un privilège que nous avons,
nous, chrétiens. Saisissons l'appel de Dieu à prier et à jeûner
individuellement et en groupe en ayant confiance qu'il accomplira sa
promesse et récompensera ceux qui le cherchent avec zèle.

* * * * * * *
31
TABLE DES MATIÈRES

Introduction page 3
1. Tous les chrétiens doivent-ils jeûner? page 5
2. Comment se préparer pour un jeûne? page 6
3. Quel est le but du jeûne? page 11
4. Combien de temps doit-on jeûner? page 15
5. Que se passe-t-il lors d'un jeûne? page 17
6. Y a-t-il des réactions
physiques désagréables?page page 19
7. Comment tirer le meilleur profit d'un jeûne
pour le corps? page 21
8. Existe-t-il différents types de jeûnes? page 23
9. Le sabbat et le jeûne page 25
10. Comment cesser le jeûne? page 29
11. En résumé page 31

32