Vous êtes sur la page 1sur 6

Chapitre 2.

Traitements Thermiques

II.2.3.Traitements thermiques isothermes industriels des aciers

Les traitements classiques sont caractérisés par un refroidissement rapide jusqu’à


la température ambiante.

Ce type de traitement présente divers inconvénients :

• Dans le cas des pièces massives , les différentes régions du métal n’ont pas la même loi
de refroidissement et ne subissent pas la transformation en même temps.

• L’accroissement de volume qui accompagne la transformation martensitique à


l’intérieur de la pièce conduira à la résistance des couches externes déjà transformés,
d’où l’apparition des tensions internes et même des tapures.

Les méthodes de trempe étagée permettent d’éviter ces inconvénients.


Chapitre 2. Traitements Thermiques

II.2.3.1. Trempe étagée martensitique

Le but est d’homogénéiser la température de la


pièce avant la transformation martensitique.

Un séjour au dessus de Ms doit être suffisant


mais il faut rester inférieur à t0 (temps
d’incubation) pour éviter la transformation
bainitique.
La pièce étant en équilibre de température, on
obtient une phase martensitique sans contrainte
et le risque de tapures est pratiquement nul.

Avantages
• La transformation austénite-martensite sera
ensuite à peu prés simultanée dans toute la pièce.
• Les gradients thermiques seront faibles et on
aura une diminution des contraintes résiduelles
et des risques de déformations.
Chapitre 2. Traitements Thermiques

II.2.3.2. Trempe étagée bainitique

Le maintien se fait à une température


supérieure à Ms jusqu’à la transformation
bainitique totale ou partielle.

Avantages
• Le traitement isotherme réduit les déformations
de la trempe.
• La bainite inférieure a des caractéristiques (Re, K)
plus meilleures que celles de la martensite revenue.
Chapitre 2. Traitements Thermiques

II.2.3.3. Austéniformage

Un traitement thermomécanique qui consiste en


une déformation intense (forgeage ,laminage….)
en phase austénitique avant la transformation
martensitique.

 Ce type de traitement exige une nuance dont


le diagramme présente des domaines
bainitiques et perlitiques séparés par une zone
de très grande stabilité de A permettant la
réalisation de la déformation.

 Ce type de traitement augmente la densité des


dislocations de la phase austénitique
conduisant à une martensite plus fine et a des
caractéristiques améliorés après revenu.

Le gain sur Re et Rm peut être de 25 à 50 %.


Chapitre 2. Traitements Thermiques

II.2.3.4. Trempe étagée perlitique

On peut effectuer le maintien isotherme dans le


domaine de perlite, laisser la transformation s’achever
puis refroidir.

La structure obtenue est perlitique, ses propriétés sont


comparables à celles d’un acier trempé et revenu à
haute température mais le traitement ainsi réalisé est
plus rapide et par suite plus économique.

Il faut noter également, que ce traitement conduit à


des résiliences plus faibles, à dureté égale que le
traitement de trempe et revenu usuels.

Trempe étagée perlitique ou


recuit isotherme
Exercice d’application
Analyser l’évolution de transformations isothermes à 600°C, 500 °C et 350 °C.

Vous aimerez peut-être aussi