Vous êtes sur la page 1sur 14

LE BAROMÈTRE DES CADRES

Viavoice – HEC – Le Figaro – France Inter

Janvier 2011

Sondage publié et diffusé Viavoice


Mieux comprendre l’opinion
lundi 10 janvier pour agir
9 rue Huysmans
Levée d’embargo : 75 006 Paris
+ 33 (0)1 40 54 13 90
lundi 10 janvier 2011 à 6 heures www.institut-viavoice.com
Sommaire et note technique

Synthèse des enseignements


Des cadres moins pessimistes après une année 2010 pleine d’incertitudes 3

Baromètre des cadres


Indice synthétique du « Moral des cadres » 6
Niveau de vie en France : perspectives d’évolution 7
Chômage en France : perspectives d’évolution 8
Situation financière personnelle : perspectives d’évolution 9
Motivation des collaborateurs 10
Opportunités professionnelles 11

Question d’actualité
Le palmarès des dirigeants d’entreprise 13

Note technique de réalisation du sondage :


Sondage Viavoice réalisé pour HEC, Le Figaro et France Inter.
Interviews effectuées en ligne du 16 au 22 décembre 2010.
Échantillon de 400 personnes, représentatif de la population des
cadres résidant en France métropolitaine.
Représentativité assurée par la méthode des quotas appliquée aux
critères suivants : sexe, âge, statut d’activité (salarié du secteur public
ou du secteur privé).

2
Synthèse des enseignements (1/2)

Des cadres moins pessimistes


après une année 2010 pleine d’incertitudes

Après une année 2010 marquée par des incertitudes macro-économiques fortes, en France
comme en Europe – crise de l’euro, dette publique, chômage, réforme des retraites, etc. – , les
perspectives des cadres continuent de s’améliorer pour le deuxième mois consécutif. A -34,
l’indice du moral des cadres gagne 4 points et retrouve ainsi son niveau de janvier 2010 (-33),
après avoir atteint son étiage en juin (-47) et en novembre (-46) derniers.
Deux facteurs essentiels expliquent cette nette amélioration :
- Les cadres sont moins pessimistes concernant l’évolution du marché de l’emploi ;
- Ils sont également moins nombreux à être inquiets pour leur situation financière personnelle.

Vers une amélioration de l’économie pour le début d’année 2011 ?


Pour le début d’année 2011, on observe une nette amélioration des perspectives. Pour autant, il
s’agit moins d’un retour d’optimisme que d’un net repli des opinions pessimistes, sur nos
principaux indicateurs :
- En premier lieu, 52 % des cadres pensent que le chômage augmentera dans les mois à venir,
soit 4 points de moins par rapport au mois dernier et 8 points de moins en deux mois. En
revanche, la proportion de cadres prévoyant une baisse du chômage est relativement stable à
17 %.
- Seuls 30 % des cadres pensent que leur situation financière personnelle va se dégrader, soit
une baisse de 9 points. A l’inverse, 20 % (+1) pensent que celle-ci va s’améliorer et 49 % (+7)
qu’elle restera stationnaire. Là encore, la part des cadres inquiets diminue alors que la part des
plus optimistes reste stable.
- Enfin, concernant le niveau de vie global des Français, 53 % (-2) pensent que ce dernier se
dégradera, contre 18 % qu’il s’améliorera (+3).
Ainsi, après les turbulences financières ou sociales de l’année 2010 (notamment le sauvetage
de l’euro et la réforme des retraites), les cadres apparaissent donc moins inquiets pour leur
avenir et celui de l’économie française. Cette évolution positive est fondamentale puisque le
moral des cadres constitue l’un des préalables aux performances de l’économie.
Mais cette relative confiance ne se transforme pas pour autant en optimisme, suivant en cela les
prévisions économiques pour l’année 2011 : autour de 1,6 % de croissance selon le FMI et la
plupart des observateurs, soit un rythme comparable à 2010, ou 2 % selon le gouvernement.
Entre ces deux scénarios, les premiers mois de 2011 seront donc cruciaux pour confirmer cette
embellie du moral des cadres, et plus généralement une perspective de sortie de crise à moyen
terme.

3
Synthèse des enseignements (2/2)

Bill Gates et Steve Jobs en tête du palmarès des dirigeants d’entreprise


Pour comprendre l’état d’esprit des principaux acteurs de l’économie, l’image accordée aux
dirigeants de grandes entreprises apparaît fondamentale. C’est la raison pour laquelle nous
inaugurons un palmarès des dirigeants d’entreprises françaises ou étrangères, reposant sur la
popularité professionnelle des dirigeants les plus connus des cadres français. Seuls trois
patrons recueillent une majorité d’opinions positives : les leaders de l’informatique Bill Gates et
Steve Jobs, et Michel-Edouard Leclerc.
La présence des deux Américains en tête du classement n’est pas si étonnante : leur notoriété
dépasse largement celle de leurs homologues français, leurs entreprises ont connu une
croissance florissante ces dernières décennies, mais surtout ils représentent, à travers l’activité
de leurs entreprises, l’innovation et l’amélioration d’outils informatiques dont le grand public, et
en premier lieu les cadres, se servent quotidiennement. En outre, leurs parcours et leurs
personnalités fondent leur image sur des critères qui dépassent de loin le seul univers
économique. Des atouts dont peu de patrons français peuvent aujourd’hui se prévaloir.
Michel-Edouard Leclerc, le patron français le plus apprécié des cadres
Le dirigeant des magasins Leclerc est cité juste après Steve Jobs avec 61 % d’opinions
favorables. Si son parcours est très différent de Steve Jobs ou Bill Gates, Michel-Edouard
Leclerc a su capitaliser sur des atouts d’importance auprès de l’opinion :
- La défense des consommateurs : les personnes interrogées reconnaissent ses engagements
en faveur de la baisse des prix, que ce soit à travers des campagnes publicitaires offensives vis-
à-vis de la concurrence, ou à de multiples reprises devant les tribunaux ou face aux pouvoirs
publics ;
- Un parcours personnel original malgré l’héritage de l’entreprise familiale : Michel-Edouard
Leclerc n’est pas issu de grandes écoles mais de l’Université (philosophie et économie), et son
engagement à gauche durant sa jeunesse complètent un parcours relativement peu classique,
qui lui donne l’image d’un « patron » plus accessible et plus à l’écoute des gens.

Au-delà, quatre autres dirigeants obtiennent des scores d’adhésion certes minoritaires mais
relativement élevés : Bernard Arnault (LVMH) à 41 %, Guillaume Pepy (SNCF) à 40 %, François
Pinault (PPR) à 39 % et Carlos Ghosn (Renault Nissan) à 38 %. Par-delà les qualités
professionnelles propres à chacun, ces scores s’expliquent par des taux de notoriété
significatifs, et par une implication sur deux registres d’activité opposés mais bénéfiques en
termes de capital image :
- Le luxe (LVMH, PPR) qui au-delà du rêve qu’il suscite est notamment synonyme de tradition
française et de réussite ;
- La proximité (SNCF, Renault Nissan), qui au-delà de l’inscription dans la vie quotidienne est
elle-même associée à des entreprises inscrites au patrimoine culturel national, et qui
apparaissent pour une large part comme des partenaires aux côtés de leurs clients.

Parmi les enseignements majeurs de ce sondage on notera donc que :


- L’image d’un dirigeant est pour une large part tributaire du secteur d’activité et de l’image
accordée à sa propre entreprise ;
- Le désamour français pour les grandes entreprises et leurs dirigeants peut être en partie
conjuré par le rêve, la proximité, l’accompagnement, ou l’inscription dans l’itinéraire national ;
l’ensemble de ces valeurs se situent-elles hors des missions de l’entreprise ? Certains le
pensent. Il nous semble au contraire qu’elles se situent au cœur du projet entrepreneurial, et le 4
seront probablement de plus en plus à l’avenir.
BAROMÈTRE DES CADRES
Indice synthétique du « Moral des cadres »

Novembre 2005 Printemps 2006 Mai 2007 Septembre 2008 Avril-mai 2010 Sept.-oct. 2010
Emeutes dans Manifestations Election Faillite de Crise grecque Mouvements
les banlieues contre le CPE présidentielle Lehman Brothers Crise de l’euro sociaux
réforme retraites

L’indice synthétique du « Moral des cadres » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes.
Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives. Un indice
très négatif est le signe d’un moral au plus bas, un indice très positif est le signe d’un moral au plus haut. Les dates
indiquées sont les dates de réalisation des interviews du « Baromètre des cadres ».

6
Niveau de vie en France : perspectives d’évolution

Pensez-vous que d’ici un an, le niveau de vie en France dans l’ensemble…

19- 12- 18- 16- 21- 20- 17- 15- 19- 17-22
21 19 24 21 26 24 23 21 24
En pourcentages
janv. fév. mars avril mai août sept. oct. nov. décembre
2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010

S’améliorera
1 1 1 1 - 1 1 1 1 2
nettement

S’améliorera un peu 12 10 10 16 11 15 10 10 14 16

Sous-total
13 11 11 17 11 16 11 11 15 18
« S’améliorera »

Restera
37 37 42 35 27 30 33 28 30 28
stationnaire
Se dégradera un
37 36 28 33 37 34 33 38 34 37
peu
Se dégradera
12 16 17 15 25 20 22 22 21 16
nettement

Sous-total
49 51 45 48 62 54 55 60 55 53
« Se dégradera »

Ne se prononce
1 1 2 - - - 1 1 - 1
pas

Total 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100

7
Chômage en France : perspectives d’évolution

Pensez-vous que dans les mois qui viennent, le nombre de chômeurs en France…

19- 12- 18- 16- 21- 20- 17- 15- 19- 17-22
21 19 24 21 26 24 23 21 24
En pourcentages
janv. fév. mars avril mai août sept. oct. nov. décembre
2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010

Augmentera
30 28 23 23 22 20 14 15 15 11
nettement

Augmentera un peu 48 44 47 48 52 43 41 45 41 41

Sous-total
78 72 70 71 74 63 55 60 56 52
« Augmentera »

Restera
14 19 20 21 16 26 30 29 26 30
stationnaire

Diminuera un peu 6 7 8 8 9 11 14 11 17 16

Diminuera nettement 1 1 - - 1 - - - 1 1

Sous-total
7 8 8 8 10 11 14 11 18 17
« Diminuera »

Ne se prononce pas 1 1 2 - - - 1 - - 1

Total 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100

8
Situation financière personnelle : perspectives d’évolution

Croyez-vous que dans les mois qui viennent, votre situation financière…

19- 12- 18- 16- 21- 20- 17- 15- 19- 17-22
21 19 24 21 26 24 23 21 24
En pourcentages
janv. fév. mars avril mai août sept. oct. nov. décembre
2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010

Va s’améliorer
2 3 4 2 1 2 1 - 2 3
nettement

Va s’améliorer un
9 10 14 18 12 15 14 17 17 17
peu

Sous-total
11 13 18 20 13 17 15 17 19 20
« Va s’améliorer »

Restera
63 64 63 52 51 44 44 43 42 49
stationnaire

Va se dégrader un
24 19 16 23 28 31 31 31 31 25
peu

Va se dégrader
2 4 3 5 7 8 10 9 8 5
nettement

Sous-total
26 23 19 28 35 39 41 40 39 30
« Va se dégrader »

Ne se prononce pas - - - - 1 - - - - 1

Total 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100

9
Motivation des collaborateurs

De manière générale, diriez-vous que vos collaborateurs sont actuellement…

19- 12- 18- 16- 21- 20- 17- 15- 19- 17-22
21 19 24 21 26 24 23 21 24
En pourcentages
janv. fév. mars avril mai août sept. oct. nov. décembre
2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010

Très motivés 10 9 9 7 3 3 2 1 3 3

Assez motivés 49 44 46 38 30 33 30 26 31 30

Sous-total
59 53 55 45 33 36 32 27 34 33
« Motivés »

Pas vraiment
31 37 34 43 57 52 55 55 51 56
motivés

Pas du tout
8 8 10 10 10 10 11 15 13 9
motivés

Sous-total
39 45 44 53 67 62 66 70 64 65
« Pas motivés »

Ne se prononce
2 2 1 2 - 2 2 3 2 2
pas

Total 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100

10
Opportunités professionnelles

Diriez-vous que les opportunités pour faire progresser votre carrière dans les mois
qui viennent seront…

19- 12- 18- 16- 21- 20- 17- 15- 19- 17-22
21 19 24 21 26 24 23 21 24
En pourcentages
janv. fév. mars avril mai août sept. oct. nov. décembre
2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010

Très importantes 4 3 6 2 2 1 2 2 2 3

Plutôt importantes 14 15 19 16 16 14 16 14 16 16

Sous-total
18 18 25 18 18 15 18 16 18 19
« Importantes »

Plutôt faibles 47 45 39 57 53 57 55 55 58 52

Inexistantes 32 35 33 23 27 26 25 25 22 25

Sous-total
79 80 72 80 80 83 80 80 80 77
« Faibles »

Ne se prononce
3 2 3 2 2 2 2 4 2 4
pas

Total 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100

11
QUESTION D’ACTUALITÉ
Le palmarès des dirigeants d’entreprise

Note de méthode :

Les dirigeants d’entreprise dont l’image a été évaluée sont ceux qui bénéficient de la notoriété
spontanée la plus élevée.

En préalable à la réalisation de cette enquête, cette notoriété spontanée a été établie par Viavoice
en posant la question suivante à un échantillon de 400 cadres, représentatif de la population des
cadres résidant en France métropolitaine : « Quels sont tous les dirigeants d’entreprise, français ou
étrangers, qui vous viennent à l’esprit ? [Question ouverte, réponses spontanées] »

Seul le palmarès des dirigeants d’entreprise bénéficiant des dix perceptions les plus élevées est
publié.

Avez-vous plutôt une bonne opinion ou plutôt une mauvaise opinion de chacune des
personnalités suivantes, en tant que dirigeant d’entreprise ?

(Ne
Bonne Mauvaise (Ne sait
En % connaît Total
opinion opinion pas)
pas)

Bill Gates (Microsoft jusqu’en 2008) 70 17 2 11 100

Steve Jobs (Apple) 63 16 7 14 100

Michel-Edouard Leclerc (groupe Leclerc) 61 22 2 15 100

Bernard Arnault (LVMH) 41 27 10 22 100

Guillaume Pepy (SNCF) 40 30 11 19 100

François Pinault (PPR) 39 31 6 24 100

Carlos Ghosn (Renault-Nissan) 38 31 11 20 100

Franck Riboud (Danone) 36 16 20 28 100

Martin Bouygues (groupe Bouygues) 35 39 6 20 100

Anne Lauvergeon (Areva) 34 27 18 21 100

13
« La réalité ne pardonne pas qu’on la méprise. »
Joris-Karl Huysmans

Viavoice
Sondages, études et conseil
pour la communication, les ressources humaines et le marketing

Les récents sondages Viavoice, réalisés pour


HEC, l’ACFCI, Libération, Le Figaro, Les Echos, France Inter et France Info
sont consultables sur www.institut-viavoice.com

Viavoice
Mieux comprendre l’opinion pour agir
9, rue Huysmans
75 006 Paris
+ 33 (0)1 40 54 13 90
www.institut-viavoice.com
Viavoice est une SAS indépendante.