Vous êtes sur la page 1sur 91

CENTRE AFRICAIN D’ETUDES SUPERIEURES EN GESTION

C CESAG GRANDE ECOLE


ES

MEMOIRE DE FIN D’ETUDES


AG

Pour l’obtention d’une MAITRISE PROFESSIONNALISEE DE GESTION DES


ENTREPRISES ET AUTRES ORGANISATIONS (MPGEO- GP)
-B

OPTION : GESTION DES PROJETS


IB

Promotion 6, Année académique 2012-2013


LI
O
TH

THEME
EQ

Etude de faisabilité du projet de création d’un


U
E

cabinet paramédical de soins a tivaouane peulh - niaga


Dakar/Sénégal

Préparé par : Sous la direction de :


M. Alioune NDIAYE.
EL Hadji Malick NDAW Enseignant Associé au CESAG

Avril 2014
Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Fiche synoptique du projet

Nature du projet : Création d’un cabinet paramédical de soins

Promoteur : El H Malick NDAW

Localisation et siège social : Tivaouane Peulh-Niaga (cité NAMORA Villa N°63)

Téléphone : (+221) 33 823 14 38

Statut juridique : SUARL (seul associé)

Registre de Commerce (RC) : 3392 B 2014 NINEA


C

NINEA : 2349836 2R1


ES

Adresse : Rue 16x7 Médina-Dakar


AG

E mail : mndaw2005 @yahoo.fr


-B

Coût du projet : 28,69 Millions F CFA


IB
LI

Fonds propres : 10,04 Millions F CFA


O
TH

Emprunt : 18,65 Millions F CFA


EQ

Emplois créés : 10
U

Taux : 11%
E

Durée : 3 ans avec un différé de 1an

TRI des capitaux investis: 20%

Délai de récupération : 3 ans 5 mois 09 jours

Avantages sollicités :

- Agrément au code des investissements


- Financement Crédit Moyen Terme

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page i


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Dédicaces

Je dédie ce travail :

- A mes parents. Ce travail témoigne ma reconnaissance pour tout le sacrifice

que vous avez consenti pour moi.

- A mon épouse bien-aimée pour m’avoir accompagné et soutenu tout le long de

cette formation.

- A mes enfants. Papa souhaiterait qu’un jour vous lisiez ce mémoire. C’est une
C
ES

façon de vous dire qu’il n’est jamais tard pour étudier.


AG

- A mes frères et sœurs et amis de longue date qui se reconnaîtront ;


-B

- A mes camarades du Master Professionnel en Science de Gestion1(MPSG1)


IB

soir plus particulièrement aux membres de notre groupe de travail.


LI
O

- A mes encadreurs
TH
EQ
U
E

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page ii


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Remerciements

J’aimerais au terme de ce travail, remercier ;

- Le Ministre de la Santé et de l’action sociale,

- la Délégation à la Réforme de l’Etat et à l’Assistance Technique (DREAT), actuelle

Bureau Organisation et Méthode (BOM), qui m’ont permis de poursuivre cette

formation à travers une bourse d’étude.

- A tous nos Professeurs du MPSG1. Merci de nous avoir consacré une partie de votre
C
ES

temps précieux, et de partager avec nous votre savoir.


AG

- Tous ceux et celles qui, de prés ou de loin ont contribué à la réalisation de ce travail.
-B

Nous réservons une mention spéciale à notre encadreur M. Alioune NDIAYE GRANDE
IB

ECOLE/CESAG : toute notre gratitude, d’avoir bien voulu nous encadrer.


LI
O
TH

C’est aussi le lieu de témoigner notre reconnaissance à tous ceux qui nous ont accompagnés et
EQ

permis de réaliser ce travail.


U

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » (François Rabelais)


E

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page iii


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Avant Propos

Le Centre Africain d’Eudes Supérieures en Gestion(CESAG) et la Grande Ecole (ex


Institut Supérieur de Management des Entreprises et autres Organisations), à travers le
Master Professionnel en Sciences de Gestion des Entreprises et autres Organisations
Professionnelles (MPSG) forment des cadres d’entreprises et de Projets de développement
avec l’objectif de leur donner les moyens de se préparer à devenir de citoyens conscients
de leurs responsabilités et de leurs devoirs.

La formation a pour objectif d’acquérir du savoir-faire, et du savoir-être, préparer


l’insertion dans la vie professionnelle, et favoriser la promotion professionnelle.
C

Pour l’obtention du diplôme, les stagiaires en Master Professionnel en Sciences de Gestion des
ES

Entreprises et autres Organisations Professionnelles (MPSG) du Centre Africain d’Eudes


AG

Supérieurs en Gestion doivent rédiger un mémoire ou un projet professionnel.

Faisant suite à une requête de notre part auprès du Médecin-chef de la Région de Dakar, sous
-B

couvert du Chef Département de la Grande Ecole (ex Institut Supérieur de Management des
IB

Entreprises et autres Organisations), j’ai été autorisé à administrer mes questionnaires et à d’avoir
LI

accès aux structures de la Région Médicale de Dakar.


O

Le choix de notre projet professionnel porte sur l’étude de faisabilité d’investissement privé, de
TH

création d’un cabinet paramédical de soins pour plusieurs raisons :


EQ

- en tant que professionnel de santé ayant servi depuis plus d’une vingtaine d’année à
U

divers niveaux de la pyramide sanitaire,


E

- par notre formation de manager au CESAG qui est un Etablissement Public


International spécialisé dans la formation, le conseil et la recherche en gestion,
- et enfin pour servir et toujours servir notre pays et aider les plus démunis.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page iv


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Liste des sigles et abréviations

CESAG : Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion


CPC : Consultation Primitive Curative
CPN : Consultation Prénatale
CPoN : Consultation Post-natale
CPSGP : Cabinet Paramédical de Soins
DSP : Direction de la Prévision et de la Statistique
DSRP : Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté.
EDS : Enquête Démographique et de Santé
EPS : Etablissement Public de Santé
C

EPS : Etablissement Public des Santé


ES

ESAM : Enquête Sénégalaise Auprès des Ménages


FAR : Femme en Age de Reproduction
AG

ICP : Infirmier Chef de Poste


-B

IDE : Infirmier Diplômé d’Etat.


OMD : Objectifs du Millénaire pour le Développement.
IB

OMS : Organisation mondiale de la Santé


LI

ORL : Oto-rhino-laryngologie
O

PF : Planification Familiale
TH

PME : Petite et Moyenne Entreprise


EQ

PNDS : Programme National de Développement Sanitaire


PSE : Plan Sénégal Emergent
U

RAES : Réseau Africain de l’Education pour la Santé


E

SFE : Sage femme d’Etat


SNN : Soins Néo-natals
SONU : Soins Obstétricaux Néonatals d’Urgence
SOUB : Soins Obstétricaux d’urgence de base
SSP : Soins de Santé Primaires
TPE : Très Petite Entreprise
TRI : Taux de rentabilité Interne
TSS : Technicien Supérieur de Santé
VAN : Valeur Actualisée Nette

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page v


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Liste des tableaux et schémas

 Tableaux

Tableau 1 : Tableau cycle de vie projet ............................................................................... 16


Tableau 2 : Tableau Phase de Préparation ........................................................................... 18
Tableau 6 : Tableau Echéancier des flux financiers ............................................................ 30
Tableau 3 : Tableau des variables explicatives ................................................................... 36
Tableau 9: Tableau des tarifs du cabinet (en F CFA) .......................................................... 49
Tableau 11 : Tableau Planification des activités ................................................................. 57
Tableau 12 : Tableau des Ressources humaines .................................................................. 57
C

Tableau 5 : Tableau des besoins en matériel d’exploitation................................................ 59


ES

Tableau 4 : Tableau des investissements ............................................................................ 60


AG

Tableau 7:Tableau dépenses d’exploitation en F CFA/Mois .............................................. 61


Tableau 8 : Tableau de synthèse des dépenses d’exploitation en F CFA/mois ................... 61
-B

Tableau 10 : Tableau des Recettes en F CFA ...................................................................... 62


IB
LI
O
TH

 Schémas
EQ

Schéma 1 : Schéma du Cycle de vie du projet. ................................................................... 17


U

Schéma 2 : Modèle de l’étude ............................................................................................. 34


E

Schéma 3 : Organigramme de la Région Médicale de Dakar............................................. 40


Schéma 4 : Organigramme et répartition des tâches ........................................................... 55

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page vi


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Liste des annexes

Annexe 1 : Tableau Fonctionnement du Cabinet ................................................................ 70


Annexe 2 : Tableau des chiffres d’affaires en millions ....................................................... 70
Annexe 3 : Tableau des Investissements et renouvellement en millions ............................ 70
Annexe 4 : Tableau des Dépenses d’exploitation................................................................ 71
Annexe 5 : Tableau calcul du FDR ..................................................................................... 71
Annexe 6 : Tableau Échéancier des flux financiers ............................................................ 72
Annexe 7 : Tableau de Calcul de la VAN et du TRI ........................................................... 72
Annexe 8 : Tableau Dotation aux amortissements .............................................................. 73
Annexe 9 : Tableau de financement .................................................................................... 73
C

Annexe 10 : Tableau de remboursement des emprunts ....................................................... 73


ES

Annexe 11 : Tableau Compte de Résultat Prévisionnel ...................................................... 74


Annexe 12 : Tableau d’Equilibre Ressources et Emplois des fonds ................................... 75
AG

Annexe 13 : Tableau de Rentabilité des capitaux investis .................................................. 76


-B

Annexe 14 : Tableau Rentabilité des fonds propres ............................................................ 76


Annexe 15 : Tableau Rentabilité des actionnaires............................................................... 76
IB

Annexe 16 : Questinnaire .................................................................................................... 77


LI
O
TH
EQ
U
E

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page vii


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Sommaire

Dédicaces ............................................................................................................................... ii
Remerciements ..................................................................................................................... iii
Avant Propos ........................................................................................................................ iv
Liste des sigles et abréviations .............................................................................................. v
Liste des tableaux et schémas ............................................................................................... vi
Liste des annexes ................................................................................................................. vii
Sommaire ............................................................................................................................ viii
PRESENTATION GENERALE ........................................................................................... 1
C
ES

PREMIERE PARTIE : CADRE THEORIQUE ET CONTEXTE DE L’ETUDE................ 8


Chapitre 1 : CONCEPTION DE L’ETUDE ...................................................................... 9
AG

Section 1 : Définition des concepts ............................................................................... 9


Chapitre 2 : PRÉSENTATION DU MODÈLE, DE LA MÉTHODOLOGIE ET DU
-B

CONTEXTE DE L’ÉTUDE ............................................................................................ 34


IB

Section 1 : Présentation du modèle, de la méthodologie ............................................. 34


LI

Section 2 : Contexte de l’étude .................................................................................... 37


O

DEUXIEME PARTIE : APPLICATION DE L’ETUDE DE FAISABILITE A LA


TH

CREATION D’UN CABINET PARAMEDICAL DE SOINS ........................................... 51


Chapitre 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE DU PROJET ET ANALYSE DES
EQ

RÉSULTATS. ................................................................................................................. 52
U

Section 1 : Description technique du projet ................................................................ 52


E

Section 2 : Analyse des résultats ................................................................................. 63


Chapitre 4 : ANALYSE FINANCIÈRE ET ÉCONOMIQUE ........................................ 64
Section 1 : Analyse financière et économique............................................................. 64
Section 2 : Recommandations ..................................................................................... 66
CONCLUSION ................................................................................................................... 69
ANNEXE ............................................................................................................................. 70
TABLE DES MATIERES ................................................................................................... 80

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page viii


C
ES
AG
-B

PRESENTATION GENERALE
IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Introduction

Selon l’OMS, la Santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne
consiste pas seulement en une absence de maladies ou d’infirmités. L’absence de maladie
ne signifie pas être en bonne santé. La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, qui
constitue la source de tous les droits humains, mentionne le droit à la santé en son article
25 qui comprend toute une série d’autres droits économiques, sociaux et culturels. Au
Sénégal, malgré d’importants progrès réalisés au cours des dernières décennies,
l’accessibilité à des soins de qualité se pose toujours avec acuité. On note une mauvaise
répartition géographique des structures sanitaires, une absence d’équité dans l’offre de
soins. En effet, 80% de la population n’a pas accès aux soins faute de couverture maladie,
C

et le Sénégal est classé 151 mondial sur 191, en ce qui concerne la santé de sa population
ES

(OMS).
AG

La politique dans le secteur de la santé demeure dans la dynamique de l’atteinte des


Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) décrété au niveau des Nations
-B

Unies, en même temps pour asseoir le programme d'allègement de la dette (l'initiative dite
IB

PPTE, Pays Pauvres Très Endettés), et de la réalisation des objectifs prioritaires du Plan
LI

National de Développement Sanitaire deux (PNDS-II, 2009-2018), notamment la réduction


O

de la mortalité maternelle et de la mortalité infanto juvénile, la maîtrise de la fécondité et


TH

l’accès accru aux services de base pour les plus démunis. Aussi, pour atteindre les OMD à
l’horizon 2015 notamment pour les secteurs de la santé, de l’éducation et de
EQ

l’assainissement, le Gouvernement mise sur le PNDS et le DSRP, et récemment sur Plan


U

Sénégal Emergent (PSE) qui vise à mettre en place d’ici à 2023, un ensemble de projets
E

structurants à fort contenu de valeur ajoutée et d’emploi.

C’est pourquoi, l’Etat a mis en place un programme de couverture maladie universelle.


L’objectif de cette stratégie est d’amener la couverture maladie à 80% d’ici 2017, par le
développement et la mise en place de mutuelle de santé et d’assurance maladie, au moins
dans chaque collectivité rurale, et dans le secteur informel. Cadre fédérateur des
interventions et politiques publiques, le PSE 2014-2018, prend comme repère les
orientations gouvernementales et le cadre d’accélération des Objectifs du Millénaire pour
le Développement (OMD). Cette présente Stratégie, cherche d’abord à infléchir d’ici à
l'horizon 2018, les tendances lourdes identifiées par la rétrospective socio-économique.
Cette politique part aussi, de la vision d’un Sénégal où tous les individus, tous les ménages

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 2


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

et toutes les collectivités bénéficient d’un accès universel à des services de santé
promotionnels, préventifs, curatifs et de qualité sans aucune forme d’exclusion et où il leur
est garanti un niveau de santé économiquement et socialement productif. (PNDS.III,
janvier 2009).

Concernant la politique hospitalière, la vision du Ministère pour le système hospitalier


dans le cadre du 2éme PNDS, est celle d’un secteur hospitalier renforcé, accessible et
moderne répondant aux besoins des populations, et harmonieusement intégré dans le
système national de santé dont il constitue effectivement la référence.

C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire, en tant que technicien supérieur de santé, pour
contribuer à un accès universel à des soins de qualité des populations concernées, et
C

compte tenu de notre formation en science de gestion, orienté notre choix vers la création
ES

d’un cabinet de soins. Il vise la population des localités de Tivaouane Peulh-Niagha, de


AG

Sangalkam, Bambilor, Bayakh, Gorom, Kayar, et Keur Moussa. C’est une zone enclavée
difficile d’accès et très habitée actuellement, où la couverture en infrastructures privées
-B

reste très faible et parfois même inexistante. Ce projet de création d’une structure privé de
IB

soins, vient en appui aux structures sanitaires publiques existantes dans la zone qui
LI

traversent des difficultés dans la prise en charge des malades.


O

Ainsi, pour apporter plus d’équité dans l’offre de soins, la structure va offrir, des activités
TH

curatives et préventives de soins, liées à la santé de la population, (de la mère, et de


EQ

l’enfant en particulier), avec comme composantes :


U

• Surveillance de la Grossesse, de l ’Accouchement et du Post-partum


E

• Surveillance de la croissance et de l’état nutritionnel du nourrisson, promotion des


bonnes pratiques de l’allaitement et du sevrage et la vaccination
• Contraception /Santé Sexuelle et Lutte contre la Stérilité
• Lutte contre les IST/SIDA
• Consultation primitive curative.
• Soins néo-natals d’urgence
• Soins obstétricaux d’urgence de base
• Prévention des avortements et prise en charge de leurs complications
• Prévention et prise en charge des affections.
• Santé Reproductive des adolescents

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 3


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

• Soins à domicile.

Les Cibles étant constituées :

• Enfants de 0-4 ans PEV-SNP-AME


• Grands Enfants 5-9 ans Mutilations - EVF…
• Adolescents-Jeunes IST/SIDA-Drogues

Grossesses non désirées

• FAR PF-IST-MSR-SAA
• 60 ans et plus Ménopause- Andropause.
C
ES

1. Problématique de la politique de santé


AG

Le Sénégal, à l’instar des pays de l’Afrique subsaharienne, fait face au double fardeau des
maladies transmissibles et des maladies chroniques souvent à soins coûteux. Les
-B

conséquences difficiles de cette situation socio sanitaire sont encore plus accentuées chez
IB

les groupes vulnérables. La mortalité infanto-juvénile reste encore élevée. Selon la dernière
LI

enquête de l’EDSV en 2010, sur 1 000 naissances vivantes, 47 meurent avant d’atteindre
O

leur premier anniversaire (29 pour mille entre 0 et 1mois exact et 18 pour mille entre 1 et
TH

12 mois exacts) ; sur 1000 enfants âgés d’un an, 26 n’atteignent pas leur cinquième
anniversaire. Globalement, le risque de décès entre la naissance et le cinquième
EQ

anniversaire est de 72 pour 1000 naissances.


U

Par ailleurs, en dépit de tous les efforts déployés par l’Etat et ses partenaires au
E

développement au cours de la dernière décennie, les populations rurales et semi-urbaines


au Sénégal ont encore des difficultés à accéder aux soins de qualité dans les structures
publiques de santé à cause d’une mauvaise répartition géographique des infrastructures, et
la quasi totalité des structures sanitaires est caractérisée par une insuffisance des
équipements, des consommables, des médicaments, un déficit en personnel qualifié, des
difficultés d’intégration réelle des bénéficiaires des prestations dans la gestion des
établissements. Aussi les patients se plaignent souvent de l’accueil dans nos structures de
santé.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 4


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

La Région de Dakar, et plus particulièrement la zone de Tivaouane Peulh-Niaga, site


d’implantation de notre cabinet, est marquée au cours des vingt huit dernières années par
une croissance annuelle moyenne de 10%. La population de cette zone est passée de
16.000 à 60.768 habitants de 1976 à 2004, soit une augmentation de plus de 350%, avec un
taux d’accroissement exceptionnel de 12,96% en 2004 (Conseil rural de Sangalkam, 2010).
Ainsi, sa population croit plus rapidement que partout dans la région de Dakar. Une telle
situation découle de la conjugaison de plusieurs facteurs en particulier l’arrivée massive
d’autres populations vu la dynamique d’urbanisation que connait la région. Si la tendance
se maintient, elle aboutira à un dédoublement de la population à l’horizon 2018. La localité
constitue aussi, une zone de recasement de populations à travers différentes programmes
de l’État tels que : « Un citoyen, un toit »; les ZAC de Kounoune et de Tivaoune Peulh, le
C

plan Jaxaay, mais aussi la cité des Nations Unies (100 ha), et le village de la Paix (100 ha),
ES

tous prévus dans le secteur du Lac rose et Déni Biram Ndao, auxquels s’ajoutent les
AG

initiatives de promoteurs privés. C’est ainsi suivant le DECRET n° 2011-427 du 29 mars


2011 portant création de communes et de communautés rurales dans le Département de
-B

Rufisque, Région de Dakar , il a été convenu la création des communes de Sangalkam,


Jaxaay, Parcelles, Niakoul Rab et des communautés rurales de Bambylor et Tivaouane
IB

Peulh,-Niaga, afin de faire jouer à cette zone son véritable rôle dans le développement du
LI

pays, et particulièrement celui de la Région de Dakar en pleine mutation. Cependant la


O

couverture en infrastructures sanitaires privées reste très faible.


TH
EQ

Ainsi, sur le Plan Sénégal Emergent (PSE), le Gouvernement vise à mettre en place, un
ensemble de projets structurants à fort contenu de valeur ajoutée et d’emploi.
U
E

L’étude s’inscrit dans la dimension conception de projet. Les autres étapes liées à la
gestion ne sont pas concernées par cette étude. C’est donc une phase importante pour
maîtriser les problèmes afin de les conduire vers les résultats attendus.

2. Objet de l’étude :

Notre travail porte sur l’étude de faisabilité du projet de création et d’ouverture d’un
cabinet de soins dans la zone de Tivaouane Peulh- Niaga, dans le cadre de la mise en
œuvre de la politique de santé au Sénégal.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 5


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

3. L’Objectif général

Contribuer à l’amélioration de la santé physique et morale de la population du pays.

4. Les Objectifs spécifiques:


• Réalisation d’infrastructures de santé
• Réalisation d’structure privée de santé
• Formation du personnel de santé
• Lutter contre les maladies transmissibles et non transmissibles
• Participer à la réduction de la mortalité maternelle et infantile dans notre pays
conformément à la politique de santé.
5. Objet du projet
C
ES

• Réalisation d’un projet de cabinet


• Vérifier les facteurs de succès et de rentabilité du projet de création et d’ouverture
AG

d’un cabinet de soins dans la zone de Tivaouane Peulh- Niaga.


6. Intérêt de l’étude
-B

Il va permettre :
IB


LI

Aux populations de Tivaouane Peulh- Niaga et environ, de saisir l’opportunité de la


O

nécessité de création d’un cabinet de soins de santé dans leur localité ;


TH

• Aux secteurs de la santé d’y voir la possibilité d’un renforcement et d’une


intégration dans le dispositif sanitaire ;
EQ

• Aux structures de la santé qui traversent des difficultés dans la prise en charge
U

sanitaire des populations, les organisations communautaires de base, ainsi que les
E

collectivités locales d’y voir un appui ;


• Au stagiaire que nous sommes d’opérationnaliser l’enseignement reçu en l’adaptant
aux réalités du terrain.
• De rassembler toutes les données ou informations pertinentes et d’établir un plan de
gestion des activités durant les premières années.
• De mettre en place un outil de communication efficace.
• De contribuer au bien-être des familles dans la zone de Tivaouane Peulh-Niaga et
de ses environs.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 6


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

7. Démarche de l’étude

Elle consiste en :

• Une revue de littérature qui nous a permis de définir les concepts clés de projet.
• La proposition d’un modèle d’analyse et la rentabilité d’un projet
• Une collecte de données secondaires auprès de la direction de la statistique et de la
démographie, du Ministère de santé et de l’action sociale à travers le Service
National de l’Information Sanitaire, la Région Médicale de Dakar et auprès des
autorités sanitaires de la zone de Tivaouane Peulh-Niaga et des environs.
• Une enquête de terrain à Tivaouane-Peulh-Niaga.
• Une administration des questionnaires pour les professionnels du secteur de la
C
ES

santé.
• Une exploitation des différentes données collectées.
AG

8. Délimitation du champ de l’étude


-B

L’étude est réalisée dans la région de Dakar, plus particulièrement dans le département de
IB

Rufisque au Sénégal. Ce projet n’a pas la prétention de régler tous les problèmes liés à
LI

l’accès à des soins de qualité ou à la mise en place des PME/TPE dans la région de Dakar
O

Il s’agit de renforcer l’offre de services de santé de la population de Tivaouane Peulh-


TH

Niaga et environnante.
EQ

9. Plan de l’étude
U
E

Notre étude, en plus de l’introduction, et de la présentation générale, portera sur deux


grandes parties. Dans la première partie, en chapitre premier, nous aborderons le cadre et
les concepts théoriques de l’étude et dans le deuxième chapitre la présentation du
contexte, du modèle et de la méthodologie.

La deuxième partie, traitera en troisième chapitre l’application de la création d’un cabinet


paramédical de soins, et enfin terminer par l’analyse financière et la formulation de
recommandations en dernier chapitre.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 7


C
ES
AG

PREMIERE PARTIE :
-B

CADRE THEORIQUE ET CONTEXTE DE


IB

L’ETUDE
LI
O
TH
EQ
U
E
Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Chapitre 1 : CONCEPTION DE L’ETUDE

Section 1 : Définition des concepts

Dans ce premier chapitre nous allons :

• Définir les concepts


• Les typologies de projets,
• les caractéristiques, et étapes du cycle de vie du projet
• indiquer les étapes de la préparation et la performance d’un projet

1.1. Notion de projet


C

Un projet est un ensemble d’activités temporaires initiées dans le but de fournir un


ES

produit, un service ou un résultat unique.


AG

Corpus de connaissance en GP du PMI (PMBOK), 2004PMI: Project Management


-B

Institute «Un projet se définit comme une démarche spécifique qui permet de structurer
méthodiquement une réalité à venir. Il implique un objectif physique ou intellectuel, des
IB

actions à entreprendre avec des ressources données». (AFNOR X50-105).


LI
O

Selon EDDY BATISTE « Un projet est un ensemble d’éléments intégrés dans le but
TH

d’atteindre un objectif, selon un plan défini à l’avance »


EQ

Le projet peut être de nature projet ouvrage qui est un bien livrable, projet produit qui fait
U

l’objet d’une production répétitive ou projet organisationnel dont la notion livrable est
E

moins tangible.

Cependant, selon la nature des projets, les méthodes et systèmes de gestion diffèrent : par
contre, les techniques sur lesquelles s’appuient les méthodes sont indépendantes de la
nature des projets.

Selon Christian Navarre la conduite des activités spécifiques aux projets implique un
système de gestion particulier dont la définition sera fonction d’un nombre de paramètres
liés aux différentes phases et étapes du projet. Ce système, bâti selon un modèle qui repose
sur toutes les combinaisons possibles des tâches (T), des Acteurs (A), du Processus (P) et

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 9


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

des formes organisationnelles (O), devient le référentiel au sein duquel se développeront


toutes les activités du projet.

Selon Robert Houdayer «La notion de projet tire son origine de la planification. Réaliser
un projet, c’est vouloir une finalité (développer un produit ou un service) qui devra se
construire à partir de ce qui existe déjà (la situation de référence). Le projet n’est donc pas
la description de l’état final recherché mais ce qui permet d’atteindre cet état en supprimant
l’écart entre la réalité existante et l’objectif recherché.»

La gestion de projet est une action temporaire avec un début et une fin, qui mobilise des
ressources identifiées (humaines, matérielles, équipements, matières premières,
informationnelles et financières) durant sa réalisation, qui possède un coût et fait donc
C

l’objet d’une budgétisation de moyens et d’un bilan indépendant de celui de l’entreprise.


ES

Un projet, dès qu’il est suffisamment complexe et a des enjeux importants, consiste en un
AG

ensemble d’actions visant un résultat défini, connu et mesurable. Le projet est limité dans
le temps et comporte toujours une notion de nouveauté et de changement.
-B

La gestion par projet ou gestion de projet est toujours une forme de management
IB

permettant aux projets qu’ils soient internes ou externes de se réaliser conformément aux
LI

prévisions dès lors qu’ils sont pris en compte dans la stratégie de la dite entreprise.
O
TH

Son rôle est de préparer l’environnement pour que le projet puisse se dérouler au mieux. Il
EQ

s’agit de créer une culture, une ambiance et des règles générales permettant aux projets de
se développer sans actions antagoniques internes à l’entreprise ».
U
E

La gestion de projet exige donc un système de Gestion de Projet composé principalement


de deux éléments :

1. les outils, techniques et procédures permettant la mise en place de programmes


d’activités, chronogrammes, rapports d’exécution etc.
2. L’ensemble du processus suivi pour intégrer ces éléments en un seul système en
vue d’organiser une équipe de projet en maintenir la cohésion.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 10


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

1.2. Typologie des projets, les caractéristiques et paries prenantes.


1.2.1. Typologie des projets

Les projets peuvent être classés suivant plusieurs critères.


Au sens de la charte de 2003, on entend par Projet ou PME toute personne physique ou
morale, productrice de biens ou de services marchands, dont les critères distinctifs sont
précisés :
1) Pour les petites entreprises (PE) :
- effectif compris entre 01(un) et 20 (vingt) employés ;
- tenue d’une comptabilité allégée ou de trésorerie certifiée par une structure de
gestion selon le système comptable en vigueur ;
C

- chiffre d’affaires hors taxes annuel n’atteignant pas les limites suivantes définies
ES

dans le cadre de l’impôt « synthétique » ;


- 50 millions de F CFA pour celles qui effectuent des opérations de livraisons de
AG

biens ;
- 25 millions pour celles qui font de la prestation de service ;
-B

- 50 millions pour les petites entreprises qui effectuent des opérations mixtes.
IB

2) Pour les moyennes entreprises(ME)


LI

Au sens de l’article 4 de la charte, il faut :


O

- Effectif inférieur à deux cent cinquante (250) employés ;


TH

- Tenue d’une comptabilité selon le système normal en vigueur au Sénégal et certifiée


EQ

par un membre inscrit à l’Ordre National des Experts Comptables et Comptables Agréés
– ONECCA ;
U

- Chiffre d’affaires hors taxes annuel compris entre les limites fixées à l’article 3 ci-
E

dessus et 15 milliards de F CFA ;


- Investissement net inférieur ou égal à 1 milliard de F CFA.
3) Pour les Grandes Entreprises (GE)
Les grandes entreprises (GE) répondent aux critères et seuils suivants
- Effectif supérieur à deux cent cinquante (250) employés ;
- Tenue d’une comptabilité selon le système normal en vigueur au Sénégal et certifiée
par un membre inscrit à l’Ordre National des Experts Comptables et Comptables Agréés –
ONECCA ;
- Chiffre d’affaires hors taxe annuel supérieur à 15 milliards de francs CFA ;
- Investissement net supérieur à 01(un) milliard.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 11


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Donc, il est important de signaler que dans tous les cas, plusieurs critères interviennent
dans la définition (Nombre d’emplois, Tenue de comptabilité régulière, Chiffres d’affaires,
et l’Investissement), et que même la taille des entreprises est de nos jours élastique avec
l’apparition, des micro-entreprises, les très petites entreprises et les petites entreprises.
Dés lors, il est plus prudent et plus aisé de retenir le critère le plus permanant (parce que
moins sujet à la variabilité, à la conjoncture, et donc plus rigide) : celui de la taille de
l’investissement.
En effet, l’investissement varie selon le cas entre 0 et plus 15 milliard FCFA, et au delà
pour les entreprises dites géantes. Ainsi avec ce critère de « l’investissement » la
classification se présente comme suit :
1. Les micros – projets ou entreprises : Moins de 500 000 FCFA d’investissement
C

(Secteur informel : emplacements inadaptés dispersés à travers la ville)


ES

2. Les très petits projets ou entreprises : (Cf. entreprises artisanales d’art) dont
AG

l’investissement est compris entre 500 000 fcfa et 10 millions cfa (Villages et
centres artisanaux à Dakar Soumbédioune, à Ziguinchor, etc ….)
-B

3. Les petits projets ou entreprises : Entre 10 millions et 50 millions Fcfa (Cf


entreprises artisanales de production) (Domaines industriels classiques, :
IB

SODIDA, SODIZI, …)
LI

4. Les moyens projets ou entreprises : Entre 50 millions et 200 millions


O

(Domaines industriels améliorés ou les Parcelles industrielles viabilisées à


TH

Dakar, ….)
EQ

Dans cette étude, nous avons choisi quatre(4) critères de typologie notamment leur extrant,
leur articulation, leur taille et leur secteur d’intervention.
U
E

Ainsi par rapport à:


 L’extrant :
o Projets productifs : dont l’objet est de fournir un bien ou service marchand, destiné
à la commercialisation
o Projets non directement productifs : projets à but non lucratif, leur objet est de
fournir un bien ou service non marchand et dont on attend un rendement dans le
long terme (les projets d’infrastructures, d’éducation, de santé etc.).
 Leur articulation : des projets peuvent être :
o Incompatibles : deux projets sont incompatibles si l’adoption de l’un exclu
celle de l’autre. Par exemple : choix entre deux types de barrage sur un même
site.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 12


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

o Compatibles : c’est à dire qu’on peut techniquement réaliser en même temps :


construction d’une route et d’une usine.
Parmi les projets compatibles il y’a :
 Les projets dépendants qui doivent être réalisés conjointement : une mine et un
chemin de fer qui assure l’évacuation du minerai (grappe de projet) ;
 Les projets indépendants qui sont techniquement réalisables séparément ou
simultanément (porte feuille de projet).
 Classification selon la taille des projets :
On distingue une classification selon la taille des projets en cinq (5) types :
– Les grands projets
– Les moyens projets
– Les petits projets
C
ES

– Les très petits projets


– Les microprojets
AG

Ainsi, les projets de création d’entreprises peuvent être classés en cinq (5) catégories selon
leur taille.
-B

• les micro-entreprises (projets)


IB

• les très petites entreprises (projets)


LI

• les petites entreprises (projets)


O

• les moyennes entreprises (projets)


TH

• les grandes entreprises (projets)


Les critères d’appréciation de classement de ces projets / entreprises sont au nombre de
EQ

quatre :
U

 Au secteur d’intervention :
E

Un secteur regroupe l’ensemble des entités qui ont la même activité principale. On
distingue 4 types de secteur :
o Primaire (projet d’agriculture, de pèche, d’élevage);
o Secondaire, (projet industriel, de transformation manufacturier…) ;
o Tertiaire (projet de transport commun, de sécurité, éducation, santé
TTC…) ; c’est de loin le secteur le plus important en nombre d'actifs
occupés.
o Quartenaire (projet hydraulique, de loisirs, culturel.. ;). Pour ce concept —
relativement récent — différents auteurs proposent des définitions qui ne se
recoupent pas totalement.
Le cabinet est logé au secteur privé de la santé.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 13


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

1.2.2. Les caractéristiques d’un projet et les parties prenantes

Les éléments caractéristiques d’un projet sont l’envergure et la finalité. L’envergure est ce
qui permet de distinguer un projet d’investissement d’un ensemble de charges (avec les
ambiguïtés liées à la distinction entre charges et immobilisations). La finalité du projet
(cohérence) peut concerner plus particulièrement l’un de ces trois éléments : la création
d’un bien, la conquête d’un marché et le changement technologique (cf. typologie)Les
principales caractéristiques d’un projet sont

• La faisabilité: relève du réalisable et de l’intention;


• La nouveauté ; l'unicité ou spécificité (unique et exceptionnel)
• Une durée limitée c'est-à-dire se déroule dans une période donnée (début-fin)
C


ES

Des variables exogènes : la soumission à des contraintes externes rigoureuses de


performance, de délais, de qualité et de coûts ;
AG

• Un cycle de vie dynamique: le déroulement n’est pas linéaire. Grande liberté de


création au début et accumulation de connaissance à la fin
-B

• Une implication de nombreux intervenants, et d’activités pluridisciplinaires:


IB

nécessitent plusieurs spécialités


LI

 d'intérêts différents, d'organisations différentes


O
TH

 de cultures différentes
EQ

• Un contexte d'incertitude : indissociable de la notion de projet


U

 incertitude de l'environnement
E

 incertitude technologique
 incertitude reliée aux ressources

Les parties prenantes peuvent être:

• Un client, bénéficiaire du produit ou du projet. Concernant la santé, les utilisateurs


des services de santé sont appelés clients.
• Un consommateur : par exemple l’utilisateur du produit du projet;
• Un propriétaire : par exemple l’initiateur du projet, encore appelé organisme à
l’origine du projet;

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 14


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

• Un partenaire, lors de projets en participation par exemple;


• Un bailleur de fonds, par exemple une institution financière;
• Un sous contractant, organisme qui fournit des produits à l’organisme en charge du
projet;
• La société, par exemple une entité juridictionnelle ou à pouvoir réglementaire et le
public dans son ensemble;
• Le personnel interne, par exemple des membres de l’organisme en charge du projet
NB: Des conflits d’intérêt peuvent surgir de l’organisme en charge du projet
(Source, cours CESAG 2013).
1.3. Le cycle de vie.
La conception constitue une phase très importante. Elle va de l’idée de projet, en passant
C

par la formulation jusqu’à la préparation, qui permet la présentation d’un projet fortement
ES

bancable.
AG

 Les étapes de la conception de projet


A l’image d’un individu et de celui d’un produit, le projet quelque soit son type ou son
-B

envergure, suit un" Cycle de vie " (l’enchainement dans le temps des étapes, la validation
des livrables et la livraison du produit), avec des phases et étapes. Il naît, il se développe,
IB

et il meurt (ou cesse d’être un projet devenu permanent, c’est-à-dire une activité
LI

permanente). Son exécution s’effectue suivant une trajectoire qui se divise en trois phases
O
TH

appelées "3 C": Cadrage, Conduite, Clôture.


 Chacune de ces phases se décompose en étapes ou jalons.
EQ

La phase de conception comprend des étapes qui sont :



U

l’identification ;
E

• la préparation ;
• Analyse/Appréciation (évaluation ex ante)
• la sélection/négociation/approbation et financement
• l’exécution (la réalisation) ;
• l’acheminement et l’évaluation ex-post ;

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 15


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Tableau 1 : Tableau cycle de vie projet

Etapes Objectifs Documents Acteurs


1. Identification Trouver des projets prioritaires qui doivent Fiche d’idées de projets, TDR pour étude de Mission permanente Ministères
contribuer au développement du pays ou de préfaisabilité techniques, Populations locales, OCB,
l’organisation Entreprises, Consultants, ONG

C
2. Préparation Amener un projet au stade où il sera reconnu - Etude de préfaisabilité et de faisabilité ; - Consultants

ES
faisable du point de vue commercial, technique, - Sous dossiers commercial, technique - Sociétés d’ingénierie
organisationnel, financier, économique et social organisationnel financier, économique et - Equipe technique locale, ONG

AG
social, administratif et juridique ;
- Document de projet
3. Evaluation Etudier si les objectifs du projet sont compatibles Document de projet - Organismes chargés du financement,

-B
préalable/avant à ceux du secteur économique et s’ils s’inscrivent Rapport d’évaluation - Bailleurs de fonds
financement dans la stratégie nationale de développement - Consultants

IB
4. Sélection - Négocier le projet - Rapport d’évaluation - Organismes de financement,

LI
Négociation - Obtenir l’approbation officielle - Accord de crédit - Décideurs

O
Approbation - Accord de prêt

TH
5. Exécution Réaliser le projet : - Projet final, Budgets - Equipe de projet
études complémentaires ; schéma de - Calendriers d’activités - Comité de pilotage

EQ
financement ; lancement AO ; négociation avec - Rapports de réalisation - Organismes étatiques
acteurs concernés ; supervision et contrôle ; choix - Rapport de suivi financier - Assistance technique

U
du mode de réalisation ; terminaison - Consultants
- Bailleurs de fonds

E
6. Evaluation - Vérifier l’efficacité et l’efficience des projets Documents d’évaluation Finale ou Consultants.
terminale, ex post, - Tirer des leçons pour les projets futurs rétrospective. Bureaux d’études et de conseil
et d’impact
Source M. AW.B, Enseignant au CESAG

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 16


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Schéma 1 : Schéma du Cycle de vie du projet.

SHEMA DU CYCLE DE VIE DU PROJET :


LES « 3 C » DU CYCLE DE VIE DU PROJET

1 2 3

LE LA LA
CADRAGE CONDUITE CLOTURE
C
ES
AG

21
-B
IB
LI

GESTION DU CYCLE DE VIE DU PROJET:


O

 À chaque phase du cycle de vie du projet, sont


TH

attachées des actions relevant du processus de


management : Prise de décision, Planification,
EQ

Organisation, Direction, Contrôle


U

Fonctions de gestion: objectifs:


E

Initiation - Définition Finalité (Objectif global du projet) - Justification du


projet.

Planification Définition du plan de travail et son calendrier

Organisation – Direction Agencement des ressources et animation de l’équipe

Contrôle Suivi et vérification de l’atteinte des objectifs

Vérification et Validation des livrables;


Terminaison- Clôture Archivage de l’expérience
22

Source M.T SYLLA Enseignant associé au CESAG cours MPSG2 2014

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 17


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

1.4. Les étapes de la préparation d’un projet

Dans le cycle du projet, la préparation ou l’étude de faisabilité est la phase qui se situe
entre l’identification du projet et son évaluation ex ante.

Ces phases sont caractérisées par le degré croissant d’élaboration des études qui les
composent

Tableau 20 : Phase de Préparation

Critères Identification Pré-Faisabilité Faisabilité


But - Délimiter les contours - Définir une esquisse du - Justifier les choix
de l’étude projet techniques, financiers et
- Définir les études - Préciser la conception économiques
C

préalables générale - Abandon ou demande


ES

- abandon ou poursuite - Abandon ou inscription d’études


de l’étude au programme sectoriel complémentaires
- Recherche de
AG

financement
Nature des - Recensement des idées - Localisation et Analyse approfondie de la
Activités de projet dimensionnement meilleure variante portant
-B

- Triage, sélection - Analyse de variantes sur les : Caractéristiques,


- Elaboration TDR pour - Vérification de la techniques, Moyens et
IB

étude approfondie cohérence technico- organisation, Problèmes


économique humains, Coûts, Résultats
LI

- Estimation des financiers et économiques


paramètres clés
O

- Evaluation des moyens et


TH

des coûts
- Rentabilité
EQ

Instruments - Analyse de problèmes - Etude commerciale, - Etude commerciale,


d’Analyse - Etudes d’opportunités technique, - Technique
organisationnelle et organisationnelle et
U

institutionnelle - institutionnelle
E

- Analyse financière - Analyse financière


sommaire détaillée
Principaux - Cadres, experts Economistes, techniciens, - Economistes ministères
Acteurs d’entreprises privées, cadres de ministères, de chargés de l’étude
publiques, locales, cabinets d’expertise locaux et - Bureaux de consultants
étrangères étrangers extérieurs et locaux
- Cadres de ministères
techniques, collectivités
locales
Principaux - Fiches d’intention - Pré-dossier - Dossier de faisabilité
Documents - TDR pour étude de - Document de avec sous dossiers :
préfaisabilité préfaisabilité - Technique,
- TDR pour étude de Commerciale,
faisabilité Juridique, Financier,
Economique

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 18


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Comme il a été dit ci dessus, elle consiste en un ensemble d’analyses permettant de


justifier la faisabilité commerciale, technique et financière du projet d’une part, et que
d’autre part, le projet constitue la meilleure variante pour résoudre le problème.

Un certain nombre d’études sont retenues dans le cadre d’une bonne préparation.

Il s’agit de :

• l’étude stratégique ;
• l’étude de marché ;
• l’étude technique ;
• l’étude organisationnelle ;
C

• l’étude sociale ;
ES

• l’étude financière ;
AG

• l’étude économique.
-B

1.4.1. Etude stratégique


IB

C’est un niveau de conception, d’orientation de planification. Dans les projets de santé,


LI

toutes les activités à grande échelle demandent une planification pour une utilisation
O

efficace et efficiente des ressources dans le contexte surtout actuel de raréfactions des
TH

moyens. C’est pourquoi, il est souhaitable que l’idée de projet retenue après la phase
EQ

d’identification soit la plus pertinente.


U

1.4.2. Etude de marché


E

Etape fondamentale au niveau de la préparation d’un projet, l’étude de marché se propose


d’appréhender, à l’aide de méthodes et d’instruments précis, le milieu dans lequel se meut
ou va se mouvoir l’unité de production considérée en vue d’optimiser la réalisation de ses
objectifs.

Le marché est généralement considéré comme « l’ensemble de personnes et organisations


de toutes sortes qui ont, ou peuvent avoir une influence sur la consommation (ou
utilisation) et par conséquent sur les ventes du produit ou service considéré » (cf.
Lendreneau).

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 19


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Pour le créateur de l’entreprise, connaître le marché c’est parvenir à identifier différents


types de problèmes :

• quelle est la nature des produits vendus ?


• quelle est leur consommation annuelle dans le pays ?
• par quels réseaux parviennent-ils aux consommateurs ?
• à quel prix ?

Comment se forme t-il ? Il s’agit du « positionnement du produit ».

Si le marché est entièrement tenu par les grosses entreprises elles seront des concurrentes ?
C

Comment réagiront-elles, comment parvenir à prendre une part du marché ?


ES

Cela concerne « l’environnement concurrentiel ».


AG

Le marché est-il porteur ? Quelle sera la tendance à très long terme des facteurs
-B

démographiques, à l’échelon national, sous régional, des facteurs économiques, politiques,


culturels et urbanistiques ?
IB
LI

C’est la « détermination du contexte économique ».


O
TH

L’étude de marché qui permet d’éclairer les choix passe par les étapes suivantes :
EQ

• l’analyse de la demande passée et présente



U

l’estimation de la demande future


E

 Analyse de la Demande Passée et Présente

L’analyse de la demande passée nécessite la collecte de données statistiques relatives aux


produits permettant d’expliquer son évolution : cette collecte exige une certaine sélection
de données et le choix d’une période de référence.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 20


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

La collecte se situera au niveau qualitatif et quantitatif :

 Pour le niveau Quantitatif

Elle concernera les quantités physiques et les prix. Le cadre de collecte est l’équilibre
comptable suivant : Y= Cons – Imp + Invest + Exp -+ VS.

Cette égalité permet de déterminer la consommation effective, en effet :

Cons= Y + Imp –Invest – Exp -+VS

Pour le niveau quantitatif et suivant le produit considéré, les statistiques doivent être
éclatées :
C
ES

• par gamme de produits


AG

• par zone géographique


• par type de clients.
-B

La structure des prix doit être saisie à tous les niveaux de distribution (prix FOB ou prix
IB

CAF, taxes et subventions, marges commerciales aux niveaux du gros, demi-gros,


LI

détail…)
O
TH

L’évolution du pouvoir d’achat doit être prise en compte.


EQ

Il est nécessaire de collecter des informations chiffrées qui ne se présentent pas sous forme
U

de séries chronologiques telles que les points de ventes, les tarifs de douane etc.
E

 En ce qui concerne le niveau qualitatif :

Les diverses informations qualitatives aident à l’interprétation des tendances dégagées par
l’exploitation des données quantitatives à travers les modes de distribution et actions
commerciales en faveur du produit ou services, l’attitude de la clientèle et les actions des
pouvoirs publics à l’endroit du produit.

 Estimation de la Demande Future

En dehors des enquêtes de terrains, il existe un nombre considérable de méthode


statistiques permettant d’avoir une estimation supposée exacte de la demande à venir :

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 21


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

• Les projections de tendances : elles consistent sur la base de séries


chronologiques à projeter dans le temps les variables étudiées.
• L’utilisation des coefficients techniques dans l’économie nationale (adaptée au cas
de la prévision de la demande future de biens intermédiaires : TES).
• Les comparaisons internationales pour les pays présentant les mêmes
caractéristiques socio-économiques.
• Les méthodes économétriques qui font appel à des tests, à des recherches de
variables explicatives de l’évolution passée et à la construction de modèles mettant
en liaison les variables étudiées.
• Les méthodes basées sur des résultats d’enquêtes sur les budgets de famille.
C

L’estimation finale du marché est obtenue grâce aux résultats issus de ces méthodes
ES

confrontées aux facteurs psychologiques et aux décisions des autorités administratives.


AG

Comme on peut le présager, au terme de cette étude, il faut pouvoir répondre aux questions
suivantes :
-B


IB

Qu’elle est la taille du marché et son évolution ?



LI

Quelles sont les quantités à produire par projet ?



O

Quelles sont les zones géographiques et secteurs d’activité dans lesquels le projet
TH

va s’implanter ?
• Quelles sont les conditions de commercialisation (prix, canaux de distribution,
EQ

concurrence, politique de vente) ?


U

 Analyse de la Demande (Synthèse)


E

Quoi ?

• les produits
• la qualité exigée
• les caractéristiques
• le conditionnement

- la garantie

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 22


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Qui achète ?

• identification des clients


• identification des segments selon les critères suivants :

o sociodémographique (sexe, taille…)


o géographique (urbain, région, climat…)
o comportement (motivation, style de vie…)
o Un bon segment doit être identifiable, mesurable, accessible etc.

Pourquoi ? Comment ?
C

• prestige
ES

• prix

AG

garantie
• qualité
-B

• disponibilité
• quantités par achat
IB

• conditions exigées
LI
O

Combien ?
TH

• quantité actuelle et potentielle


EQ

• taux d’évolution
U

• part de marché
E

• chiffre d’affaire

Quand ?

• fréquence des achats


• période

 Analyse de l’offre

Si la demande se rapporte aux diverses quantités des produits que les personnes sont prêts
à acheter ou capables d’acheter à différents prix à un moment donné du temps.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 23


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Par l’offre on entend les différentes quantités de produits offertes pour des prix différents.

L’analyse de l’offre est centré essentiellement sur la recherche d’informations sur les
organisations produisant ou fournissant les mêmes ou substituts proches des produits ou
services que le projet se projette de faire.

La même série de question est posée.

Quoi ?

- identification des produits ou services offerts : qualité, caractéristiques,


conditionnement etc.
C

Qui ?
ES
AG

- identification des concurrents (producteurs et fournisseur des mêmes produits et


services, leurs stratégies (4P), en positionnement, à qui vendent-ils ? (clients,
-B

segments)
IB

Pourquoi ? Comment ?
LI
O

- information sur les motifs de vente, le positionnement de leurs produits, les


TH

conditions offertes etc.


EQ

Combien ?
U

• quantités vendues, chiffre d’affaire, structure de prix


E

• taux d’évolution
• part de marché

Quand ?

- période et fréquence des ventes ou fourniture de service

Ou ?

• les circuits de distribution des produits ou service utilisé par les principaux
concurrents.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 24


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Ces analyses demande et offre permettent de dégager une stratégie :

• soit une stratégie de créneau (choix d’un marché inoccupé)


• soit une stratégie d’attaque (s’attaquer à des segments occupés par les concurrents.

Les principales insuffisances des études de marché généralement recensées sont :

• la mauvaise prévision de la demande


• la négligence des comportements éventuels de la clientèle
• la mauvaise appréciation de la concurrence surtout celle indirecte
• la surévaluation des débouchés et/ou des prix de vente.
C

1.4.3. Etude technique


ES

• La première étape de toute étude technique est la détermination du processus de


AG

production, la production des biens ou services, définis préalablement par les études
de marché ;
-B
IB

o le choix d’un procédé d’investissement, des couts de fonctionnement, des


LI

besoins en main d’œuvres spécifiques ;


O

o la taille des équipements à acquérir, par rapport à la quantité et à la qualité


TH

des prestations de service. Il faut alors prendre en considération aussi bien


les équipements directement productifs que les installations de stockage des
EQ

matières premières, du carburant, des produits finis sans oublier les


U

investissements annexes telles que les ateliers d’entretien, les garages etc. ;
E

o le niveau de technicité requis pour la mise en œuvre du procédé de


production : à noter que le degré d’automatisation et d’informatisation ont
des conséquences directes sur les besoins en personnel et sur leur
qualification ;
o le degré de dépendance par rapport à la disponibilité locale des
équipements : l’étude technique doit s’appuyer sur la connaissance des
unités déjà implantés dans le pays afin d’assurer l’intégration du projet dans
l’économie nationale. En plus le choix des équipements est largement
tributaire des conditions d’entretien et de maintenance.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 25


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Ainsi le choix d’une technologie se fait à partir de considérations techniques tout en


prenant en compte le contexte commercial, éco sociologique, politique etc.

• L’étape suivante de l’étude technique est l’évaluation des besoins en inputs et


autres moyens pour assurer le fonctionnement normal du projet.

Ainsi, après l’évaluation des besoins quantitatifs par type de facteur de production,
l’étude doit porter sur :

o les spécifications des biens à rechercher ;


o les possibilités d’approvisionnement locales ou étrangères ;
o les conditions d’approvisionnement : prix, quantités minimales, régularité,
C

transport, procédures etc.


ES

Sont concernés par cette étude : les matières premières et les produits semi-finis
AG

transformés par le projet mais aussi les autres consommations intermédiaires nécessaires
au bon déroulement du processus de production.
-B
IB

Il est également nécessaire de se renseigner sur la disponibilité des utilités (eau, électricité,
LI

carburant, téléphones…) afin de s’assurer qu’il y’a compatibilité entre les besoins du projet
O

et les capacités actuelles et que les raccordements aux réseaux déjà existés ne posent pas de
TH

problème.
EQ

Il y’a lieu de comptabiliser dans les couts du projet les investissements additionnels dans
ce domaine et en tenir compte au moment des études de rentabilité ;
U
E

Les besoins en main d’œuvre sur les plans quantitatifs et qualitatifs : à ce niveau, il faut
déterminer les possibilités de recrutement. Prévoir un plan de formation de tout le
personnel ainsi que sa budgétisation. Ces informations peuvent être obtenues en s’appuyant
sur l’expérience de projets de même nature ou sur les résultats de recherche. Ne pas hésiter
à faire appel à un bureau spécialisé.

• La troisième étape de l’étude technique est la détermination de la localisation


géographique du projet. A cet effet, on peut tenir compte :

o de la localisation des matières premières ;

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 26


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

o de la disponibilité de la main d’œuvre ;


o de la disponibilité en terrain, en eau, en électricité ;
o des conditions de transport des personnes et des biens ;
o des lieux de consommation ;
o de la localisation de la clientèle.

• La quatrième étape sera réservée à la mise en place d’un calendrier des


réalisations. Ce calendrier doit tenir en compte les résultats des autres étapes de
l’étude technique, doit parler :

o de la phase d’équipement ;
o de la phase de démarrage et de montée ;
C
ES

o de la période de croisière.
AG

Cela permettra une cohérence dans l’exécution des différentes phases.

• La cinquième étape abordera l’analyse des variantes. Cette analyse va porter sur
-B

toutes les alternatives possibles et leur incidence.


IB
LI

Elle comporte :
O


TH

le processus de production ;
• les types de prestations de service ;
EQ

• la taille du projet et sa localisation ;



U

le calendrier de réalisation ;
E

• le montage institutionnel etc.

L’évaluation des coûts sera la dernière étape (sixième étape). Les analyses précédentes
ayant permis d’obtenir l’esquisse du projet, une estimation des coûts est nécessaire pour
servir de support aux analyses financières et économiques ultérieures.

Cette évaluation va porter aussi bien sur les couts d’investissement que sur les couts
d’exploitation.

• Les coûts d’équipement

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 27


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Ce travail peut être fait par les responsables du projet ou confié à un bureau d’étude
spécialisé. Il est possible de voir les coûts de projets identiques en cour d’exécution ou à
terme pour faire cette évaluation.

• Les coûts d’exploitation

La détermination initiale de ces coûts et la prévision de leur évolution sont très difficile.

Se rapprocher des fournisseurs pour avoir une idée exacte des prix en vigueur et s’informer
auprès des services spécialisés dans la préparation et l’évaluation des projets qui, souvent,
disposent d’une base de données régulièrement actualisées.
C

Dans le cadre de l’étude technique, il est recommandé une grande attention pour toutes les
ES

étapes. En effet des erreurs peuvent être commises :


AG

• une sous-estimation des coûts d’investissement ;


• un surdimensionnement des équipements ;
-B

• une exagération du calendrier de réalisation des investissements ;


IB

• l’absence d’hypothèses sur les variations futures des coûts.


LI
O

1.4.4. Etude sociale.


TH

L’étude des conséquences sociales du projet doit insister sur :


EQ

• la compatibilité du projet avec les valeurs, coutumes et les traditions de la


U

population d’accueil.
E

• Les risques de rejet


• Les caractéristiques démographiques (taille, structure, flux migratoire…),
socioculturelles (les relations entre les différents groupes, les normes, les
croyances…) et de la zone ;
• l’organisation de la production : structure des ménages et des familles, disponibilité
et division sociale du travail, rôle de la femme, disponibilité et mode d’utilisation
des terres, régime foncier, accès et contrôle disponible (l’eau, la terre …), types
d’organisation locale de la production, relation avec l’administration locale ;
• La stratégie pour susciter l’adhésion des populations au projet
• La répartition des revenus

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 28


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

• L’amélioration de la qualité de la vie et de l’emploi


• L’impact sur le milieu environnant
• La migration interne
• Les autres indicateurs de la qualité de vi

Les méthodes utilisées sont :

• le coût-efficacité
• l’analyse multicritères

La stratégie a adopté pour avoir l’adhésion des populations. Ce qui permet la mise en
place, l’exploitation et le maintien du projet donnant ainsi aux populations locales la
C

possibilité de défendre leurs intérêts et de renforcer leurs capacités


ES
AG

Il n’est pas toujours possible de mesurer les avantages et les coûts en termes monétaires.

1.4.5. Etude organisationnelle et institutionnelle


-B
IB

Cet aspect de l’étude de faisabilité définie la structuration juridique de la future entreprise


LI

et son mode de fonctionnement.


O

Une organisation est un ensemble d’éléments en interaction, regroupés au sein d’une


TH

structure régulée, ayant un système de communication pour facilité la circulation de


EQ

l’information dans le but de répondre à des besoins et atteindre des objectifs déterminés.
U

1.4.6. Etude financière


E

Elle permet de déterminer la rentabilité du projet et de veiller à son équilibre financier. Elle
fait appel à deux techniques :

L’analyse financière sommaire et l’analyse financière détaillée :

L’analyse financière sommaire permet, grâce au tableau de l’échéancier des flux financiers
d’analyser les différentes variantes du projet retenu. Ce tableau peut se présenter comme
suit :

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 29


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Tableau 6 : Tableau Echéancier des flux financiers

Rubrique Année 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Investissement et
Renouvellement.
Total investis. et
renouvellement.(1)
Dotation en FDR(2)
Dépenses
d’exploitation(3)
Total d’exploitation(4)
Total 1+2+3=5
C
ES

Recette d’exp/subv et
autres (6)
AG

Reprise du FDR(7)
Valeurs Résiduelles(8)
-B

Total 6+7+8=9
IB

Flux nets Annuels 9-5


LI

Flux nets Annuels cum


O
TH
EQ

Ce tableau est établi à partir des données de l’étude technique. Il est cependant
indispensable de chiffrer les besoins de financement requis par les exigences du cycle
U

d’exploitation. En réalité les matières premières ne sont pas transformées instantanément et


E

ne sont pas toujours disponibles : il faut donc concevoir des stocks (intrants etc..), ce qui
nécessite un financement. Le service ou les produits finis, que nous voulons offrir, ne sont
pas toujours immédiatement vendus, et même s’ils le sont, un délai de paiement est parfois
accordé aux clients. Il faut alors financer les stocks ainsi que le crédit clients. Un certain
montant est nécessaire pour faire face aux charges salariales et aux autres besoins
immédiats.

Il est donc crucial d’évaluer le besoin en fond de roulement et de l’inclure dans la stratégie
de recherche des moyens de financement du projet. Grâce à ce tableau, il est possible non
seulement d’avoir une idée sur les dépenses d’investissement et de fonctionnement, sur le

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 30


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

fond de roulement, sur les recettes et les autres rentrées de fond, mais aussi et surtout sur
leur évolution durant la vie du projet, avant son démarrage effectif. Ce qui permet d’avoir
une opinion sur la faisabilité voir la rentabilité du futur projet.

• La rentabilité (aptitude à dégager plus de produits qu’on a engagé de charges) peut


être calculé grâce à plusieurs critères.
• La valeur actuelle nette (VAN) est la différence entre le cash flow (flux net de
trésorerie généré par le projet) actualisé et le flux des investissements (flux initiale
+ renouvellement).

o VAN = ∑ (Rp – Dp – IP)


(1+i) p
C
ES

o Rp = recettes ; Dp = dépenses ; Ip = investissements ; i = le taux


AG

d’actualisation ;
o p = durée du projet
-B

o Si VAN positif alors le projet est acceptable ;


o Si VAN négatif alors le projet est à abandonner ;
IB

o Si VAN = 0 alors le projet rapporte juste le prix du capital.


LI
O

Le taux d’actualisation est le taux de rentabilité minimal exigé par l’entreprise. Le taux
TH

d’actualisation est un pourcentage difficile à élaborer. Elle repose sur le fait que d’une
EQ

année sur l’autre on ne peut pas additionner des flux à des dates différentes.
U

Les francs de 1975 n’ont pas la même signification que les francs de 1995 ou de 2010.
E

Pour les additionner il faut les ramener à des valeurs comparables, ceci après l’application
du taux d’actualisation. Pour le choix de ce taux, la première chose est le respect d’un
même taux pour tous les investissements d’un même projet ou d’une même entreprise,
quelque soit le mode de financement et le type d’investissement.

En général, si l’entreprise s’autofinance largement, on retient le taux auquel elle aurait pu


prêter ses fonds à l’extérieur ;

Soit T1, ce taux, si cette entreprise emprunte largement on retiendra le taux d’intérêt du
marché ;

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 31


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Si le projet est rentable c’est à dire permet de dégager des flux financiers actualisés, la
réalisation de ce projet est préférable au placement des capitaux.

Le Taux de Rentabilité Interne (TRI) ou taux de rendement interne est le taux


d’actualisation qui, appliqué au flux d’exploitation d’un projet lui donne une valeur
actuelle égale au moment de l’investissement. C’est aussi le taux qui annule la VAN.

Le TRI permet d’écrire l’égalité suivante

Somme des cash-flows actualisés = coût de l’investissement

Somme des cash-flows actualisés – coût de l’investissement = 0


C

L’analyse financière détaillée quant à elle, permet de choisir la meilleure variante avec un
ES

plan de financement, la vérification de la capacité de remboursement des emprunts (s’il y


AG

a) et le renouvellement du matériel, la vérification de l’équilibre de trésorerie, le calcul de


la rentabilité définitive au regard des actionnaires et des capitaux investis. Pour cela, elle
-B

fait appel au tableau des amortissements, au tableau de remboursement des emprunts, au


IB

compte de résultat prévisionnel et au tableau d’équilibre des ressources et emplois de


LI

fonds.
O

1.4.7. Etude économique


TH
EQ

L’analyse financière permet de déterminer la rentabilité au niveau de l’entrepreneur donc


au niveau microéconomique alors que l’analyse économique quant à elle va permettre de
U

mesurer l’impact du projet sur la collectivité c’est à dire au niveau macroéconomique. Pour
E

analyser cet impact, l’analyse économique utilise la méthode des effets. La méthode des
effets permet de déterminer la part de la valeur ajoutée obtenu par le projet et la répartition
de cette valeur au niveau des principaux agents économiques que sont : l’Etat, les
entreprises, les ménages, les banques etc. Pour cela, il est nécessaire d’évaluer la situation
« sans le projet » et la situation « avec projet ». Cette analyse se fera par l’ensemble des
agents économiques directement ou indirectement concernés.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 32


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Cette analyse comparative se fera par :

• identification des différences significatives entre les situations économique « sans »


et « avec » projet ;
• mesure de ces différences ;
• appréciation de ces différences en termes d’avantages ou d’inconvénients par les
concernés ; justification des avantages par rapport aux inconvénients

1.5. Performance d’un projet

Parmi les nombreuses définitions nous avons retenu « La performance : mesure dans
laquelle une intervention pour le développement réalise des résultats conformément aux
C

objectifs fixés » (Séminaire de suivi évaluation 2009 CESAG).


ES

Selon VOYER, la performance consiste à remplir la mission en s’adaptant à


AG

l’environnement et en profitant de ce qu’il va offrir, à produire des résultats de qualité


-B

correspondant aux besoins des clients et répondant aux objectifs de l’organisation, de le


faire de façon efficiente en produisant les résultats escomptés aux meilleures coûts, tout en
IB

respectant les conditions organisationnelles reliées à l’utilisation optimale des ressources et


LI

à la qualité du processus.
O
TH

Analyse de la performance se fait :


EQ

• grâce aux indicateurs de performance;



U

Les indicateurs de performance servent à mesurer les changements recherchés


E

définis par un cadre de résultats;


• Constitue la base pour l’évaluation des résultats planifiés aux résultats atteints.

Dans le domaine ou nous évoluons la performance des prestataires peut être mesurée sur
la base du nombre d’activités ou d’actes réalisés dans les domaines ciblés par rapport à une
situation antérieure

Source : Notes de Cours M. Mb. FALL Enseignants au CESAG

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 33


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Chapitre 2 : PRÉSENTATION DU MODÈLE, DE LA MÉTHODOLOGIE ET DU


CONTEXTE DE L’ÉTUDE

Dans ce chapitre nous aborderons

• Le modèle
• La méthodologie de recherche
• Le contexte de l’étude
• La politique et le système de santé au Sénégal
• Les infrastructures sanitaires

Section 1 : Présentation du modèle, de la méthodologie


C
ES

1.1. Modèle
AG

Les critères retenus pour l’appréciation de la faisabilité technique et financière du projet


sont :
-B

 La VAN
IB

 Le TRI
LI

 RUMI
O

 Délai de récupération (DR)


TH
EQ

Schéma 2 : Modèle de l’étude


U

CONCEPTION PERFORMANCE
E

• Etude de marché • VAN


• Etude technique • TRI
• Etude institutionnelle • DRCI
et organisationnelle • RUMI
• Etude financière et
économique

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 34


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

1.2. Méthodologie de recherche

La méthodologie consistera à expliquer la démarche entreprise et les principaux


instruments utilisés pour la recherche.

a) Question de recherche et hypothèses de travail

 Question de recherche

Il s’agit de poser des interrogations permettant d’atteindre les objectifs formulés plus haut
et de présenter un modèle adapté à l’étude. Ainsi la question est de savoir quels sont les
éléments qui déterminent la viabilité d’un projet ?
C

 Hypothèse de travail
ES
AG

La rentabilité d’un cabinet paramédical de soins dépend en premier de la qualité de la


conception.
-B

Nous allons vérifier cette hypothèse à travers notre étude.


IB
LI

b) Définition des variables


O
TH

Le cabinet est une entreprise qui propose sur le marché des activités de soins. Pour que le
projet soit viable, il faut que les prestations proposées soient conçues de manière à
EQ

correspondre aux ententes des populations et des partenaires.


U

 La variable dépendante ou expliquée


E

La performance ou la capacité à atteindre l’objectif de notre projet constitue la variable


dépendante qui est expliquée. Ces principaux indicateurs sont l’efficacité et l’économie.

 La variable indépendante ou explicative

Le « domaine conception » est donc la variable indépendante ou explicative de la


rentabilité (performance) du projet. Les facteurs qualifiant la conception étant :

• L’étude de marché
• L’étude technique

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 35


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

• L’étude institutionnelle et organisationnelle


• L’étude financière et économique

La variable performance étant à l’étape actuelle difficile à cerner dans la mesure où il ne


s’agit pas de la phase de fonctionnement du projet, il faut donc prendre en considération
uniquement la variable conception.

Des recommandations seront ensuite faites pour une meilleure conception de projets de
même nature.

Tableau 3 : Tableau des variables explicatives

CONCEPTION
C
ES

Variables Critères
- Définition des besoins du marché,
AG

- Définition de ma clientèle
Etude de marché
- Elaboration du plan de marketing
-B

- Veille concurrentielle
IB

- Technologie adéquate par rapport aux objectifs du


LI

projet ;
O

Etude technique - Procédures d’acquisition des équipements du projet ;


TH

- Formation du personnel ;
- Elaboration du plan de marketing
EQ

- Définition des taches à accomplir par poste


U

Etude institutionnelle et - Définition des différents postes de travail


E

organisationnelle - Définition des compétences du personnel


- Définition des fonctions principales
- Elaboration de compte d’exploitation ;
- Elaboration de plan de trésorerie
Etude financière et
- Elaboration de plan de financement
économique
- Détermination des effets directs
- Détermination des effets indirects

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 36


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Pour l’atteinte des objectifs spécifiques ci-dessus cités, des études documentaires,
quantitatives et qualitatives sont menées

Les outils que nous avons utilisés sont :

1.3. La collecte de données

La collecte des données a commencé par la consultation des documents afférents à l’étude
de projet trouvés au niveau de la bibliothèque du CESAG, à la consultation de nos notes de
cours en gestion de projet, en technique de montage financier etc.

Au niveau de la région médicale de Dakar sur autorisation accordé par le Médecin de


C

Région après, une demande que j’avais formulé depuis 2012, lorsque je rédigeais mon
ES

rapport de stage. Nous avons mis à profit cette opportunité pour anticiper mon enquête sur
la faisabilité de création et d’ouverture d’un cabinet paramédical de soins dans la zone de
AG

Tivaoune Peul-Niaga.
-B

Ensuite nous avons procédé à un revu documentaire et une exploitation des rapports
IB

d’activités du ministère de la santé et de l’action sociale à travers le SNIS et aux rapports


LI

d’enquêtes (l’EDS IV et V, de l’ANSD 2013, les documents (DSRP, PSE …).


O

Les données primaires qui restent stratégiques ont été collecté à partir des questionnaires
TH

qui ont été administrés aux personnels de santé (médecins, techniciens supérieurs, sage-
EQ

femme, infirmiers, etc.), aux autorités administratives, politiques, coutumières et à la


population de la zone d’implantation de notre structure.
U
E

En effet, une enquête permet de limiter les risques d’échec, les contraintes et d’apprécier la
réaction des prospectés et de mesurer les chances de succès du produit ou service qu’on se
propose d’offrir.

Section 2 : Contexte de l’étude

2.1. Sur le plan politique

La Santé est un levier pour tout développement économique et social. La politique de santé
reste basée sur les soins de santé primaires et prend en compte les engagements
internationaux du Sénégal vis-à-vis des organisations sous régionales, régionales et

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 37


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

mondiales en matière de santé dont les objectifs du millénaire pour le développement


(OMD), mais du code de l’hygiène et de l’environnement.

Ainsi, le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS .III 2009- 2018), s’inscrit dans
l’atteinte des objectifs assignés au secteur par l’accélération des stratégies, le renforcement
et la modernisation de l’offre de service à la lumière des expériences capitalisées dans le
précédent PNDS II, permettra d’inverser la tendance prévalent des maladies transmissibles
et chroniques, de réduire le risque de décès maternel, d’assurer la survie des enfants, de
renforcer et de moderniser l’infrastructure sanitaire ainsi que la performance du secteur par
la promotion de la gestion axée sur les résultats.

Le système national est organisé selon les recommandations proposées depuis 1985 par le
C

Bureau régional de la région Afrique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), selon


ES

une structure pyramidale à trois niveaux: central, intermédiaire et périphérique.


AG

2.2. Sur le plan des infrastructures dans la zone


-B

La région médicale de Dakar est dirigée par un médecin Chef de région placé sous
IB

l’autorité administrative du Gouverneur de la région, qui est le représentant du Président de


LI

la République et représente aussi tous les Ministres dans la région. La Région Médicale de
O

Dakar couvre une Superficie de 550 Km² soit 0,28 % du territoire nationale.
TH

Sur le plan administratif, l’Etat du Sénégal, dont l’ambition est d’assurer un


EQ

développement harmonieux et équilibré, s’est toujours soucié d’avoir une administration


U

performante capable de répondre efficacement aux préoccupations des populations. Pour


E

ce faire, l’Etat a, depuis la réforme de 1996, opté pour une administration de proximité en
rapprochant davantage l’administration des administrés. Avec l’acte III de la
décentralisation toutes ces collectivités seront érigées en commune.

La Région de Dakar compte ; 04 départements: Dakar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque ;


04 villes ; 05 communes ; 43 communes d’arrondissements et 2 communautés rurales.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 38


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

2.2.1. Potentiel Infrastructurel

Concernant les infrastructures la région dispose ;

a) Infrastructures publiques

• 10 districts sanitaires dont 02 nouveaux (Diamniadio et Keur Massar) suivant la


note n° 01259 MSP/SG/BL/12 Février 2010
• 118 Postes de santé dont 03 nouvelles créations (Diakhaye, Gorom 1, Sendou…)
• 20 cases de santé
• 01 Pharmacie régionale d’approvisionnement(PRA)
• 01 Brigade Régionale d’Hygiène(BRH)
C

• 08 centres médicaux de garnison dont 6 dotées de laboratoire,


ES

• 06 postes médicaux de garnison rattachés et 4centres d’Odonto -Stomatologie des


AG

forces armées
• 08 EPS de type 3
-B

• 03 EPS de type 1 et un hôpital militaire(HMO),


IB

b) Infrastructures Privées
LI
O

• 14 postes de santé prives confessionnels


TH

• 524 officines privées répertoriées


EQ

• 463 cabinets privés médicaux et paramédicaux…


U

 Autres Infrastructures
E

• 11 Dispensaires d’entreprises
• 01 nouveau centre de santé Marie Stopes International
• 02 centres médico- sociaux des fonctionnaires
• 02 services médicaux à l’université (COUD et Rectorat)
• 06 postes médicaux des Maisons d’Arrêt et de Correction

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 39


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

c) Les infrastructures dans le département de Rufisque

La zone de responsabilité médicale comprend :

• Un établissement de sante de niveau 2 (Youssou Mbargane DIOP).


• Un centre de santé secondaire (Diamniadio).
• Une infirmerie de garnison au camp militaire de Bargny.
• Vingt sept (27) postes de santé dont 6 avec maternité.
• une sous brigade d’hygiène.
• Trois (3) cliniques privées (une clinique généraliste et deux cliniques gynéco-
obstétricales) à Rufisque.

C

Huit (8) Cabinets paramédicaux privés.


ES

• Trente et trois (33) Officines de pharmacie dont 22 dans la Commune de Rufisque.


• Quatre (4) Cabinets dentaires privés.
AG

Schéma 3 : Organigramme de la Région Médicale de Dakar


-B

MINISTERE DE LA SANTE
IB

ET DE L’ACTION SOCIALE
LI
O
TH

Direction Générale
de la Santé
EQ
U

MCR
E

SRH
MCA PRA

PEV EPS NUTRITION


SSP SR

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 40


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

2.3. Sur le plan institutionnel et macro-économique

Le Sénégal a entrepris des réformes de grande envergure pour libéraliser son économie et
lui assurer efficacité et transparence. Il dispose de nombreux atouts pour garantir la
sécurité et la prospérité des investissements dans les conditions les plus favorables.

De larges avantages sont consentis aux investisseurs à travers divers instruments d’appui,
d’incitation et d’accompagnement à la création et au développement de leurs activités. Le
système se présente de la façon suivante.
C

Le projet sera une SARL unipersonnelle (seul associé et en même temps gérant du
ES

cabinet). Ce statut juridique de l'entreprise influence non seulement la capacité de


l'exploitation à se développer et à s'adapter au marché, mais aussi la fiscalité personnelle
AG

du dirigeant, sa couverture sociale. Il va permette de s'associer facilement avec d'autres


professionnels ou au contraire de céder aisément les parts de la société. Le capital sera
-B

librement fixé par l’associé unique. 20% des apports en espèces seront versés
IB

obligatoirement au moment de la construction. Les soldes devront être libérés dans les 5
LI

ans. Le dirigeant est obligatoirement une personne physique à responsabilités limitées aux
O

apports. L’imposition se fait au niveau des bénéfices. Il n’ya pas d’imposition au niveau
TH

de la société. L’associé est imposé directement au titre de l’impôt sur le revenu (IR). Il
EQ

n’existe pas de commissaire aux comptes sauf si deux des trois conditions sont réunies :
U

• Bilan supérieur à 1 550 000 £ ;


E

• CAHT supérieur à 3 100 000 £ ;


• Plus de 50 employés

Par rapport à la protection de l’investisseur : le Sénégal à travers le PSE s’engage à


apporter des ruptures qui se traduiront par des actions hardies pour relever durablement le
potentiel de croissance, stimuler la créativité et l’initiative privée afin de satisfaire la forte
aspiration des populations à un mieux-être. l’existence des accords de promotion et de
protection réciproque des investissements (APPI) et ceux de non double imposition
(ANDI), est un facteur déterminant qui est pris en considération par les opérateurs
économiques avant d’investir dans un pays.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 41


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Concernant le dispositif fiscal et douanier, Le code actuel des investissements, Loi


n°2004-06 du 6 février 2004 s’applique à toutes les entreprises qui s’exercent dans les
secteurs d’activités éligibles comme la santé. Des avantages douaniers, fiscaux et sociaux
précisés aux articles 18 et 19 peuvent être accordés à l’entreprise pendant les phases
d’investissement et d’exploitation. Par suite, les entreprises peuvent conclure avec les
travailleurs recrutés, à compter de la date d’agrément, des contrats de travail à durée
déterminée, pendant une période limitée à cinq ans

En ce qui concerne le climat des affaires, le rapport produit par le Doing Business, « il a
été noté une plus grande transparence et traçabilité des procédures pour l’usager du fait des
actions d’informations, de sensibilisation et de communication axées sur les expériences
C

pratiques ». Malgré une croissance importante ces dernières années avec un taux de 4,1%,
ES

un PIB de 6367 Milliards de franc, un taux d’inflation de +1,2%, le Sénégal doit relever
des défis en matière de réformes du climat des affaires pour « faire émerger des pôles de
AG

développement économique et installer le pays dans une dynamique de croissance rapide et


durable ».
-B
IB

 Emplacement du cabinet : Communauté rurale de Tivaouane Peulh


LI

La Commune de Tivaouane Peulh – Niaga, fait partie du département de Rufisque, et a été


O

créée par le décret n° 2011-427 du 29 mars 2011, ainsi, que les communes de Sangalcam,
TH

Jaxaay - Parcelles -Niakoul Rab et les communautés rurales de Bambylor


EQ

Cette zone, site d’implantation de notre cabinet, est marquée au cours des vingt huit
U

dernières années par une croissance annuelle moyenne de 10%. La population de cette
E

zone est passée de 16.000 à 60.768 habitants de 1976 à 2004, soit une augmentation de
plus de 350%, avec un taux d’accroissement exceptionnel de 12,96% en 2004 (Conseil
rural de Sangalkam, 2010).

La Communauté rurale de Tivaouane Peulh - Niaga, ayant comme Chef-lieu le village


centre de Tivaoune Peulh, est composée des villages ci-après :

1) Tivaouane Peulh ;
2) Benoba ;
3) Déni Guédji Nord ;
4) Keur Marème Mbengue ;

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 42


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

5) Ndiaga Wolof ;
6) Niaga Peulh.

Les localités communément appelées cités Darou Salam, SAFCO, UCAD II, SOCABEG,
NAMORA, Groupe NABY et Recasés de l’autoroute font partie intégrante de la
Communauté rurale de Tivaouane Peulh-Niaga. Les localités les plus proches sont
Wayambam, Ngueundouf, Niakoul Rab, Médina Tioub et Sangalkam.

Comme les noms des deux localités l'indiquent, Niaga Ouolof est surtout peuplée de
Wolofs, alors que sa voisine Niaga Peulh est habitée de Peuls.

 Caractéristique de la localité
C
ES

La zone de Tivaoune Peul-Niaga est essentiellement composée à prédominance de peulh,


comme son nom l’indique (plus de 50%) suivi des lébous et le reste étant composé de
AG

wolof, sérère et autres.


-B

2.4. Sur le plan économique et social


IB

Malgré sa proximité avec la ville de Rufisque, Tivaoune Peul- Niaga est une zone semi-
LI

rurale : le maraîchage, l’agriculture, l’aviculture et le commerce dominent l’économie.


O
TH

 Agriculture
EQ

La zone des Niayes constitue la zone élective des cultures maraichères qui constituent la
U

principale activité à laquelle s’adonnaient beaucoup d’habitants du village.. Sa production


E

importante est consommée localement au niveau de Dakar et dans le reste du pays .On y
cultive en plus de l’arachide, du niébé, du mil, des pastèques, des haricots et du mais.
Toutefois avec la spéculation foncière la quasi-totalité des terres que cultivaient les
populations ont été prises par les sociétés immobilières.

 Le commerce

Ce secteur est devenu florissant et se développe surtout dans l’informel. Avec la proximité
des périmètres maraichers et de la mer, il a la particularité de proposer une vaste palette de
produits maraichers et produits halieutiques.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 43


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

 L’industrie

Elle est caractérisée par la présence de petites industries telles que les unités de décorticage
des haricots mais la proximité des grosses entreprises comme la SODIMA (nouvelle
industrie de farine), constitue un atout non négligeable.

 L’élevage

L’embouche bovine et l’aviculture demeurent des activités très pratiqué.

2.5. Sur le plan administratif

Les services administratifs de Sangalkam dont fait Tivaouane Peulh-Niaga sont constitués
C

de :
ES
AG

• 1 collège d’enseignement moyen à (Sangalkam)


• 1 école primaire
-B

• 1 école privée
• 1 case des touts petits à (Sangalkam)
IB

• 1 gendarmerie à (Sangalkam)
LI


O

des institutions de micro crédit


TH

• 1 bureau de poste à (Sangalkam)


• 1 sous- préfecture
EQ

 Télécommunication, Eau Electricité


U
E

La zone de Tivaouane Peulh-Niaga est correctement desservie sur le plan des


télécommunications avec un réseau de téléphone assez dense et moderne permettant
notamment d’avoir accès aux réseaux à distance (internet, téléphone). Par ailleurs, la
présence des différents opérateurs en téléphonie mobile contribue considérablement
l’accessibilité des coûts.

• L’eau est accessible partout. Cependant la majeur partie consomme l’eau des puits.
• Par contre, le secteur de l’électricité demeure problématique à Tivaouane Peulh-
Niaga comme presque partout au Sénégal. Presque la totalité des maisons sont sans
branchements. En dehors des délestages du fait de l’insuffisance de la production,

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 44


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

les nouvelles cités de NAMORA, SOCABEG et de l’APIX n’ont ni eau ni


électricité.

Les activités socioculturelles : La zone est caractérisée par la force, la diversité, et la


richesse du tissu communautaire avec la présence dans le domaine de la lutte contre le sida
surtout, d’importantes organisations communautaires de base dont le réseau des relais, le
réseau des groupements de femmes. Les associations sportives et culturelles, jouent
également un rôle considérable dans l’animation des villages et quartiers.

2.6. Sur les aspects commerciaux et marketing.

L’étude de marché reposera essentiellement :


C
ES

• sur les informations (les données documentaires existantes) et,


• sur la réalisation d’études, l’analyse de marché, la prévision de la demande, le
AG

comportement des consommateurs, qui sont basées sur les enquêtes que nous avons
menées sur le terrain.
-B
IB

2.6.1. L’analyse du secteur


LI

Le secteur privé de la santé contribue pour 0,2% du PIB en 2010. La santé privée au
O
TH

Sénégal génère de nombreux emplois indirects: para médecine (kinésithérapie, cabinets


paramédicaux, etc.), pharmacies, laboratoires d’analyses. Ce projet, qui s’est appesanti sur
EQ

la demande et l’offre de soins, pourra permettre à certains jeunes sorties des écoles de
formation et d’autres professionnels sans emplois, de trouver du travail ou un terrain
U
E

d’stage pratique, où ils pourront s’exercer et gagner leur vie dignement.

2.6.2. La demande de soins

Au Sénégal, les études réalisées par les services de santé publique (EDSV en 2010) et le
rapport SNIS 2013, montre qu’il y’a une insuffisance dans l’offre de soins en quantité et en
qualité

Ce déficit est plus marqué dans la zone concernée par le projet, qui ne dispose pas encore
d’un hôpital bien équipé et fonctionnel, ni de cabinets médicaux ou paramédicaux ou de
cliniques privées.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 45


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

2.6.3. La concurrence

La concurrence est actuellement très faible dans la mesure où l’emplacement de notre


cabinet se trouve dans une zone dépourvue de structures privées et de cabinet de
consultance. Il existe seulement un poste de santé public sans labo, sans équipement
adéquat, (échographie pour des examens complémentaires etc..), de service
d’hospitalisation avec toutes les commodités. Cependant notre force va reposer sur
l’accueil, la qualité et la rapidité de service pour mieux satisfaire notre clientèle et faire la
différence.

2.6.4. La stratégie marketing


C

Sur le plan stratégique, nous allons faire un diagnostic interne c'est-à-dire, voire les forces
ES

et faiblesses de notre business plan, la position des concurrents et les facteurs clés de
AG

succès (Compétences à maitriser pour réussir dans le secteur). Sur le plan externe, évaluer
les opportunités, menaces de l’environnement, ainsi que les perspectives d’évolution
-B

économique, juridique, technologique, potentiel économique du marché, contexte


concurrentiel et démographique.
IB
LI

Pour introduire le marché, nous allons au départ nous spécialiser sur un nombre restreint
O

d’activités qui visent une population précise et bien délimitée sur laquelle nous allons
TH

développer un mix marketing. Notre stratégie de pénétration et d’extension du marché,


EQ

consiste à proposer des tarifs minima pour toutes nos activités, afin attirer de nouveaux
segments de marché en développant des produits adaptés contrairement aux autres
U

établissements privés médicaux et paramédicaux. Elle va tenir compte du pouvoir d’achat


E

de la population autochtone sans oublier les nouveaux installés (SAFCO, UCAD II,
SOCABEG, NAMORA, Groupe NABY et Recasés de l’autoroute avec l’APIX…), mais
aussi de la position géographique excentrée de la localité et du contexte socio-
économique.

2.6.5. Segmentation

En santé publique, la distribution des affections selon l’âge (les enfants de 0 à 5ans), le
sexe (femmes en âge de reproduction) et le revenu constituent des facteurs déterminants,
même s’il en existe d’autres non négligeables. Nous nous contenterons de segmenter la
population selon ces critères.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 46


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Nous allons découper le marché global en sous-ensembles différents comme une cible à
atteindre quant à leurs attitudes et leurs comportements.

Cette segmentation produit (type de soins dispensés) dépend du niveau du plateau


technique et du pouvoir d’achat du patient.

On distingue 2 niveaux :

• le niveau 1 correspond aux soins primaires de base dispensés dans les cabinets
médicaux et paramédicaux de soins et dont le coût est a la portée des populations.
• le niveau 2 est représenté par les soins beaucoup plus pointus, surtout esthétiques.
Ce niveau vise les patients à fort pouvoir d’achat.
C
ES

2.6.6. Ciblage
AG

C’est le ou les segments que le cabinet retient comme marché à satisfaire. Il consiste à
choisir une ou plusieurs cibles pour lesquelles un mix spécifique sera développé (produit,
-B

prix, communication et distribution). Un segment de marché auquel on décide de


IB

s’adresser en priorité.
LI

C’est ainsi que la cible principale de ce projet pour le volet santé est constituée des enfants,
O
TH

des femmes en âge de reproduction et des personnes âgées de Tivaouane Peulh-Niaga et


environs (sangalkam, Kayar etc.…).
EQ

2.6.7. Positionnement
U
E

C’est le fait que le cabinet conçoive ses services et qu’il fasse sa promotion de façon à ce
qu'ils gagnent une valeur différente, positivement de la concurrence auprès du marché
qu’elle vise (cible, segment). « On peut définir le positionnement comme un choix
stratégique qui cherche à donner une offre (produits, marque ou enseigne), une position
crédible, attractive et différente au sein d’un marché et dans l’esprit des clients».
Autrement dit, nous allons donner une place à nos services dans l’esprit du consommateur,
par rapport aux services concurrentiels en mettant l’accent sur l’accueil, la disponibilité, la
qualité de service, la rapidité dans la prise en charge, le suivi, le service permanent, et le
confort. Nous proposerons des soins à domicile en soins infirmiers spécialisés (en
kinésithérapie, ORL, ophtalmologie....)

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 47


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

2.6.8. La politique du prix et de la communication

Le prix et la communication sont deux éléments du mix marketing dont la réussite de la


mise en œuvre est capitale pour une bonne pénétration dans le secteur.

Le Plan Marketing est basé sur le marketing mixte avec les 4 P (Prix, Place, Produit et
Promotion). Par marché il faut entendre l’ensemble des personnes qui ont une influence sur
la consommation (utilisation) et par conséquence sur les ventes du produits ou service
considéré.

2.6.8.1. Tarification en vigueur au Sénégal


C

«La médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce » comme le stipule l’article
ES

10 du décret n° 67-147 du 10 février 1967 instituant le Code de déontologie médicale.


Dans les établissements publics, depuis la réforme hospitalière du 02 mars 1998 des
AG

valeurs minimales et maximales sont définies par arrêté interministériel dans une
nomenclature des tarifs. Ces derniers sont modulables, Mais, ils doivent être compris dans
-B

l’intervalle de la limite fixée par l’arrêté interministériel.


IB
LI

L’absence de cette même réglementation dans la médecine privée a engendré en un certain


O

moment un début de concurrence déloyale. C’est ainsi qu’une base minimale est édictée
TH

par le Ministère des finances en collaboration avec l’Ordre des médecins du privé et les
autres acteurs du privé, afin de se prémunir de la concurrence déloyale. Le tableau de la
EQ

nomenclature des prix détermine les valeurs minimales relatives aux consultations, aux
U

soins et à l’hospitalisation dans toutes les cliniques et cabinets privés. En revanche, ledit
E

tableau n’impose pas une planche maximale.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 48


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

2.6.8.2. Les tarifs du cabinet (en FCFA)

Tableau 9 : Tableau des tarifs du cabinet (en FCFA)

Prévision de recette mensuelle en FCFA/Mensuelle :

Rubriques Tarif cabinet Privé Public


Consultations prénatales 2000 15 000 3 000
Consultations pédiatrique 2000 15 000 3 000
Accouchements simples 5000 42 700 15 000
Consultations Post-prénatales 2000 15 000 3000
Vaccination/Suivi Pondéral 2000 15 000 3000
C

Avortements 70 000 100 à 200 100 000


ES

000
AG

Planning Familial 2000 15 000 3 000


Echographies 20 000 30 000 20 000
-B

Hospitalisation 1er catégorie 30 000 50 000 30 000


Hospitalisation 2e catégorie
IB

20 000 30 000 30 000


Pharmacie 10 000 50 000 20 000
LI
O

Couveuse 50 000 100 000 70 000


TH

Analyses Biologique 20 000 50 000 30 000


Soins Infirmiers 2 000 5000 2000
EQ

Evacuations 15 000 50000 20 000


U
E

(Source nous même)

Cependant ce tableau n’est pas exhaustif, d’autres activités lucratives pourraient être
menées en fonction du milieu et des opportunités qui peuvent survenir. Nous avons la
possibilité par exemple en partenariat avec des techniciens de santé spécialisés de proposer
des opérations de cataracte à moindre coût, lorsque l’on sait que ces affections touches plus
de 50% des personnes âgées.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 49


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

2.6.9. La politique de communication

Le Mercator (9ème édition), définit la politique de communication comme «l’ensemble de


toutes les informations, les messages et signaux de toutes natures que l’entreprise décide
d’émettre volontairement en direction de publics choisis ou publics cibles.
La communication sera bien différenciée en rapport avec la cible : les entreprises qui
seront visitées régulièrement surtout à travers leurs institutions prévoyance maladie (IPM)
et leurs sociétés d’assurance de même que les groupements de femmes et associations et
organisations regroupées en mutuelle de santé.
Les moyens de communication à privilégier sont les prospectus, les affichages en des
points de fréquentation de la cible comme les lieux publics et l’entretien avec toutes les
C

associations de la place (retraités, jeunes, femmes etc.) lors de leurs réunions.


ES

Dans le même temps, de façon plus générale, les média de masse (presse, radio
communautaire et télé) seront utilisés pour faire connaître le cabinet à travers le pays.
AG

2.6.10. L’approvisionnement
-B

L’approvisionnement et le réapprovisionnement constitue l’un des avantages majeurs du


IB

secteur. La possibilité pour les structures privées de s’approvisionner à la Pharmacie


LI

Nationale d’Approvisionnement (PNA) qui est un établissement Public de santé (non


O

lucrative), et au niveau des districts sanitaires pour les vaccins, a beaucoup contribué à la
TH

baisse importante du coût des consommables et produits


EQ
U
E

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 50


C
ES
AG

DEUXIEME PARTIE :
-B

APPLICATION DE L’ETUDE DE FAISABILITE


IB

A LA CREATION D’UN CABINET


LI
O

PARAMEDICAL DE SOINS
TH
EQ
U
E
Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Chapitre 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE DU PROJET ET ANALYSE DES


RÉSULTATS.
Il s’avère nécessaire, au préalable, pour faire des prévisions financières correctes d’évaluer
le fonctionnement du cabinet. Ainsi, les activités prévues, les ressources humaines,
matérielles nécessaires et enfin l’organisation à mettre en place seront étudiées les unes
après les autres
Section 1 : Description technique du projet
Le cabinet est une structure privée de soins. Il a pour vocation d’une part de fournir à la
population de Tivaouane Peulh- Niaga et de ses environs, des soins de santé primaires de
qualité.
1.1. Les activités du cabinet
C

Elles sont variées, et regroupent d’activités curatives, préventives, et de gestion, sans


ES

oublier que nous sommes une structure privée qui doit rentabiliser les investissements.
AG

Le personnel aura diverses fonctions:


 de production, il s’agit de fournir :
-B

o des soins curatifs (consultation primitive curative, gynéco-obstétrique,


kinésithérapie, prise en charge des affections primaires oculaires, dentaires,
IB

dermatologiques, et ORL...), pansements, accouchement simple, injections et


LI

des soins urgences etc.


O

o d’activités préventifs, (consultation pré et post natale, dépistage précoce des


TH

affections contagieuses (tuberculose, VIH etc.).., vaccination, Planification


EQ

Familiale, suivi nutritionnel et pondéral...…)


o De gestion administrative et financière (Ressources humaines, économat,
U
E

approvisionnement, maintenance, la comptabilité des matières, mouvement des


malades : La facturation, l’hospitalisation suivi /contrôle,…)

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 52


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

 La consultation primitive et curative

Notre souci c’est d’offrir aux familles et la communauté des services qui les aident à
conserver ou à recouvrir la santé si elles sont malades, et de se prévenir de certaines
maladies chroniques. Dès son arrivée dans le cabinet, il est ouvert pour chaque nouveau
patient ou client un dossier où il est mentionné : le nom et prénom, l’index patient,
l’adresse, les antécédents médico-chirurgicaux le numéro téléphone et éventuellement les
soins reçus, les examens biologiques et radiologiques, la date de rendez-vous et l’adresse
mail. Une informatisation des données sera instituée pour un bon suivi des patients. La
communication interpersonnelle sera renforcée et les droits du client respectés.

 Activités préventives et promotionnelles,


C
ES

Il s’agit de la vaccination, des consultations prénatales et post-natales, la planification


AG

familiale, le dépistage précoce (femme enceinte présentant des signes de danger, la


tuberculose, des cancers, du VIH, et autres affections dermatologique, L’organisation des
-B

références obstétricales urgentes, le suivi pondéral et de la croissance des enfants,


l’éducation pour la santé et l’hygiène. Entre autres activités il y’a la gestion de
IB

l’information sanitaire y compris la surveillance épidémiologique.


LI
O

 Activités d’hygiène et de sécurité


TH

Le cabinet produisant des déchets biomédicaux va mettre en place un système de tri. En


EQ

effet, les déchets biomédicaux constituent un réel danger pour l’homme et son
U

environnement, et qui peuvent être des sources de propagation de plusieurs maladies dont
E

les infections nosocomiales, l’hépatite, le cancer, le virus du Sida et d’autres


pathologiques. Ainsi, des mesures pratiques seront mise en place pour gérer les déchets
d'une manière qui garantisse la protection de la santé humaine et de l'environnement contre
les effets nuisibles qui peuvent en découler.

1.2. La gestion des ressources humaines, matérielles et financières.

 Les ressources humaines

Elle est très importante pour les projets d’offre de soins. Une attention particulière sera
réservée au recrutement de personnel de qualité, à sa formation continue, et sa fidélisation.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 53


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Cependant il doit être disponible, attentionné et à l’écoute en cas de besoin ou d’urgence.


La rémunération sera en fonction du chiffre d’affaire pour ne pas hypothéquer la pérennité
de l’entreprise. Les salaires peuvent évoluer avec le temps avec des primes de motivation
si nécessaire en fonction du rendement, et de l’augmentation du Chiffre d’affaire Nous
allons développer une vraie culture d’entreprise basée sur des fonctions internes et
externes:

• facteur de socialisation : elle « communalise » = intègre le personnel


• facteur de motivation : pour renforcer l’implication individuelle et améliorer ainsi
l’efficience des ressources
• vecteur d’identité et d’image : elle institutionnalise l’organisation en participant à la
C

construction de l’identité de l’entreprise, en renforçant sa légitimité externe et une


ES

identité fédératrice et positive en interne (sentiment d’appartenance)


• facteur de performance économique : motive, fédère et donc à l’origine de
AG

synergies
-B

La structure sera ouverte à toute discussion pour des vacations et la rémunération se fera à
IB

hauteur de 60% des recettes générées par celles-ci.


LI

 Equipe de Direction.
O
TH

Elle sera composée dans un premier temps pour des raisons de contrainte budgétaire liées
EQ

au démarrage, de l’initiateur du projet titulaire, d’un Master en GP et Technicien Supérieur


de Santé (directeur et gérant), d’une secrétaire et comptable en même temps, d’un
U

responsable du service de soins qui est un technicien supérieur de santé, le recrutement de


E

deux infirmiers et deux sages-femmes diplômés d’Etat, de trois techniciens supérieurs (un
biologiste, en ophtalmologie opérateur de cataracte, un kinésithérapeute) vacataires, et du
personnel de soutien sera envisagé après, en fonction de l’évolution et de la taille des
activités.

1.3. Organisation du travail

Les mécanismes de coordination de notre établissement est l’ajustement mutuel, ceci du


fait de la taille restreinte de notre structure, du pouvoir d’achat de la cible, mais aussi de la
politique de gratuité et le plan sésame en vigueur dans le secteur public. Le système de

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 54


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

rémunération cherche un équilibre entre salaire fixe, prime de motivation, de


reconnaissance, de mérites et revenus.

Schéma 4 : Organigramme et répartition des tâches

Les tâches sont bien réparties selon la qualification des uns et des autres.

a) Organigramme cabinet

Directeur
C
ES

Assistant de Chef service


Gestionnaire soins et de la
Direction
AG

qualité
-B

TSS/Labo
Gardien
IB

IDE
Chauffeur Technicien SFE
LI

de surface
O

Les éléments essentiels nécessaires à l’identification du Cabinet se retrouvent sur deux


TH

documents :
EQ

- la fiche signalétique,
U

- la carte sanitaire de zone


E

b) Répartition des taches

Le directeur est chargé de l’administration, l’orientation, la planification, la coordination et


la gestion du cabinet. Il met à la disposition du personnel les moyens nécessaire à l’atteinte
des objectifs. Veillera à la description des postes et la répartition des taches.

• L’assistante de direction ou secrétaire comptable : en plus de la planification des


RV et des listes de permanence et de garde avec l’appui du responsable du service
des soins infirmiers, e entretient et classe les dossiers des patients. Elle facture et
encaisse les produits. Elle tient la comptabilité des deniers et matières de façon

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 55


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

quotidienne. Elle détient par devers elle la situation théorique du patrimoine du


cabinet. Elle est sous le contrôle du directeur.
o Pour ce poste il faudra avoir un brevet de technicien supérieur en secrétariat
comptabilité
• Les Infirmiers et Sages-femmes d’Etat, leur niveau d’étude correspond à
baccalauréat plus trois années d’études.
o Ils sont chargés des activités curatives, préventives et promotionnelles. Ils
auront aussi des activités administratives et de gestion et feront
l’estimation des besoins en médicaments, équipements et consommables.
• Le personnel de soutien est chargé de l’entretien des locaux et pourront servir
aussi d’aide ou de relais dans les activités, préventives et promotionnelles.
C

• Le gardien assure la sécurité des lieux.


ES

c) Horaires de travail.
AG

Les horaires sont fixés comme il suit :


-B

 de 8 heures à 14 heures les lundis, mardis, mercredi et jeudi ;


IB

 de 8 heures à 13 heures les vendredis et les samedis.


LI

 Dimanche et jours fériés de 9 h 30 à 8h du matin avec des repos compensateurs de


O
TH

24H
EQ

Ainsi chaque agent aura à accomplir 40 heures de travail conformément aux textes
législatifs et réglementaires en vigueur au Sénégal qui fixent à 40 heures par semaine la
U

durée légale du travail.


E

L’administration du cabinet organise les heures de permanence et de garde. Ces dernières


vont de 14 heures à 18 heures 30 minutes, les lundis, mardis, mercredi, jeudi et de 13
heures à 18 heures 30 minutes les vendredis et les samedis. Les dimanches et jours de
fériés de 9h30 à 8hà 30. Des gardes de nuit de 18h30 à 8h du matin avec repos
compensateur de 24h après la garde

Cependant et les tarifs seront fixés au double des heures normales de consultation (c'est-à-
dire 8h 13heures). Ainsi le personnel va bénéficier d’heures supplémentaires et de primes
de motivation proportionnellement au nombre de patients durant ces heures.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 56


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

d). Planification des activités

Le service sera continu avec comme planning hebdomadaire :

Tableau 11 : Tableau Planification des activités

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi


8h-14h Consultations Consultations Consultations Consultations Consultations Consultations
Soins Soins Soins Soins Soins Soins
14h-18h 30 PEC des PEC des PEC des PEC des PEC des PEC des
urgences urgences urgences urgences urgences urgences
Suivi des Suivi des Suivi des Suivi des Suivi des Suivi des
malades malades malades malades malades malades
C

hospitalisés hospitalisés hospitalisés hospitalisés hospitalisés hospitalisés


ES

18h30- 8h PEC des PEC des PEC des PEC des PEC des PEC des
AG

urgences urgences urgences urgences urgences urgences


Suivi des Suivi des Suivi des Suivi des Suivi des Suivi des
-B

malades malades malades malades malades malades


hospitalisés hospitalisés hospitalisés hospitalisés hospitalisés hospitalisés
IB

14h-18h30 Permanence du lundi au samedi.


LI

18h30- 8h. Garde de nuit


O

PEC : Prise en charge


TH

Tableau 12 : Tableau des ressources humaines


EQ

Nombre/temps Salaires requis


Catégorie Expériences
U

plein par mois


E

Assistante de direction 1 3ans 125 000


Sages-femmes d’Etat 2 5ans 300 000
Infirmiers D’Etat 2 5 ans 300 000
Aides soignants 1 5ans 50 000
Assistant infirmiers 1 4 ans 100 000
Techniciens de surface 2 2 ans 50 000
Gardien 1 5ans 50 000
TOTAL 975 000

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 57


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Plan des Ressources Humaines

Poste à pourvoir Diplômes obtenus Expériences


Directeur du cabinet Master en Gestion de Projet/ IDE/Technicien Supérieur de
Technicien Supérieur de Santé Santé depuis 20ans MSAS
Chef du Service des Diplôme d’Etat en Soins SFE/IDE/ Technicien
Soins Infirmiers et de infirmier ou diplôme d’Etat de Supérieur de Santé avec
la qualité Sage-femme dizaine d’année d’expérience
Responsable de Diplôme d’Etat en Soins IDE/SFE avec dizaine d’année
service infirmier ou diplôme d’Etat de d’expérience
Sage-femme
C

Assistante de Diplôme de secrétaire de BTS en Secrétariat et


ES

direction direction et comptabilité comptabilité


AG

(Source nous même)


-B

1.4. Les ressources matérielles


IB

La ressource matérielle est aussi d’une importance capitale et a une place très importante
LI

dans l’offre de service de qualité.


O
TH

 .Emplacement du cabinet
EQ

• La zone de Tivaouane Peulh-Niaga, Bambilor, Sangalkam, précisément à


U

Tivaouane Peulh;
E

• Location d’une maison R+1; (cependant nous disposons d’un terrain que nous
comptons rentabiliser en y construisant le cabinet).
• Commodités : eau, électricité, téléphone, internet haut débit, réseau routier bitumé ;
• Disponibilité de la main d’œuvre locale (gardiennage, entretien des locaux,
chauffeur)

Coûts

- Charges locatives (Loyer: annuel 3 600 000+TVA 648 000+ Taxes sur les ordures
13 600) = 4 411 200 FCFA
- Matériel d’exploitation : 9 200 000 F CFA ;

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 58


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

- Véhicule : 6 000 000 F CFA ;


- Équipements et divers : 7 750 000 F CFA ;
- Non valeurs (frais d’installation, frais juridiques, etc.) : 675 000 F CFA

Tableau 5 : Tableau des besoins en matériel d’exploitation

Rubrique Nombre Durée Prix unitaire Total


Table d’accouchement 02 5 500 000 1 000 000
Circuit d’oxygène 01 5 1 000 000 1 000 000
Table de réanimation bébé 01 5 1 000 000 1 000 000
Aspirateur 01 5 1 000 000 1 000 000
Stérilisateur 01 5 1 000 000 1 000 000
C

Equipement obstétrical 01 5 300 000 300 000


ES

Box de classement champ opératoire 01 5 125 000 125 000


AG

Lits d’hospitalisation complète 10 4 300 000 3 000 000


Logiciel 01 5 300 000 300 000
-B

Equipement pédiatrique 01 5 200 000 200 000


IB

Matériel et Mobilier de bureau 01 5 1 000 000 1 000 000


Installation et raccordement 01 5 700 000 700 000
LI
O

Matériel Biologique 01 5 500 000 500 000


TH

Boite de soins infirmiers 01 5 200 000 200 000


Groupe électrogène 01 5 625 000 625 000
EQ

Enregistrement et agrément 4 175 000 175 000


U

Machine à laver 01 4 500 000 500 000


E

Véhicule 01 3 6000000 6 000 000


Matériel de consultation 02 5 100 000 200 000
Echographe 01 5 5000000 5 000 000
TOTAL 23 825 000

(Source nous-même)

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 59


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Tableau 4 : Tableau des investissements

Rubriques Montant Durée Annuité Valeurs


Résiduelle
Table d’accouchement 1000000 5 200000
Circuit d’oxygène 1000000 5 200000
Table de réanimation bébé 1000000 5 200000
Aspirateur 1000000 5 200000
Stérilisateur 1000000 5 200000
Box de classement champ opératoire 125000 5 25000
Equipement obstétrical 300000 5 60000
Lits d’hospitalisation complète 3 000 000 5 600000
C
ES

Logiciel 300 000 5 60000


Equipement pédiatrique 200 000 5 40000
AG

Matériel et Mobilier de bureau 1 000 000 5 200000


Installation et raccordement 700 000 5 140000
-B

Matériel Biologique 500 000 5 100000


IB

Boite de soins infirmiers 200 000 5 40000


LI

Groupe électrogène 625000 5 125000


O

Enregistrement et agrément 700 000 4 175000


TH

Machine à laver 500 000 4 125000 375000


EQ

Véhicule 6 000 000 3 2000000 2000000


Matériel de consultation 200 000 5 40000
U

Echographe 5 000 000 5 1000000


E

TOTAL 23 825 000 2 450 000

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 60


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

1.5. Les ressources financières

Tableau 2 : Tableau des dépenses d’exploitation en F CFA/Mois

Rubriques Montant
Charges locatives (Location R+1 et taxes) 367 600
Véhicule de liaison 200000
Charges salariales 975 000
Eau 100 000
Electricité 150 000
Téléphone/Internet 50 000
Produits d’entretien 25 000
C

Assurance 30 000
ES

Oxygène 25 000
AG

Divers 100 000


Cotisations sociales 12% 117 000
-B

Entretien du matériel 10 000


IB

Produits de consommation (gangs, bavettes 20 000


LI

etc...)
O

Total 2 777 000


TH

(Source nous même)


EQ

Tableau 3 : Tableau de synthèse des dépenses d’exploitation en F CFA/mois


U
E

Rubriques Montant
Matériel d’exploitation/Amortissement 5 780 000
Dépense d’exploitation 2 442 400
Cotisations sociales 12% 117 000
TVA et autres taxes 18% 97 600
Produits consommable et Divers 120 000
TOTAL 8 557 000

(Source nous même)

Cotisations sociales 12% du salaire net= 117 000 FCFA

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 61


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Tableau 4 : Tableau des recettes en F CFA/an

Recettes en FCFA
Vente prévue
Part du Qté prévue en en année de
Rubriques Marché année de croisière PU croisière

Consultations
prénatales/postnatales 24000 2400 2000 4800000

Consultations Primitives
Curatives 50000 5000 2000 10000000

Accouchements 1000 100 5000 500000


C

Consultations Post-
ES

prénatales 24000 2400 2000 4800000


AG

Vaccination/Suivi Pondéral 5000 500 2000 1000000


-B

Avortements 200 20 70000 1400000


IB

Planning Familial 2400 240 2000 480000


LI
O

Echographies 2000 200 20000 4000000


TH

Hospitalisation 1er
EQ

catégorie 500 50 30000 1500000


U
E

Hospitalisation 2e catégorie 600 60 20000 1200000


Pharmacie 500 50 10000 500000
Couveuse 100 10 50000 500000

Analyses Biologique 1500 150 20000 3000000

Soins Infirmiers 10000 1 000 2000 2000000


Evacuations 2000 200 10000 2000000

TOTAL des recettes 37 680 000


(Source nous-même)
14 CPN/SA= Consultation prénatale par semaines

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 62


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

13 CPoN/SA = Consultation post-natale par semaines


Soit 27 CPN et CPoN/Mois
05PF/mois = Planification familiale par mois (la PF se fait tous les jours)
59/CPC/semaines= Consultation Primitive Curative Pédiatrique
Section 2 : Analyse des résultats
L’exploitation des outils de collecte a montré que :
L’accès aux services de santé reste difficile dans cette, surtout en cas d’urgence du fait de
son enclavement et l’insuffisance d’structures de santé bien équipées. Plus de 50% de la
population ; n’a pas un accès facile à une structure de santé avec les équipements
nécessaires, ce qui est essentiel pour la prise en charge des patients dès qu’un problème de
santé se pose. Cela permet d’éviter les complications dues à une intervention tardive et les
C

absences au travail ou à l’école, qui peuvent en être des conséquences immédiates


ES

100% personne interrogés trouve que le projet est excellent et viendrait combler le gap
AG

existant
75% des vacataires seriez intéressés par des consultations privées au cabinet de soins si le
-B

transport leur est assuré.


• Une visite auprès du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale et de la Région de
IB

Médicale de Dakar nous a permis de mesures les progrès qui ont été réalisés, les
LI

contraintes, les difficultés et les réformes en cours. Elle a permis entre autre de
O

déceler les spécificités liées au secteur, l’orientation de la politique nationale de


TH

santé dans le cadre des soins de santé primaires et des OMD.


EQ

• Une visité au niveau du Poste de santé et du centre de santé Bakhao Seck en


construction et non fonctionnel, nous a permis de voir le gap qui existe dans l’offre
U
E

de service.
• L’administration des questionnaires aux responsables sanitaires et des personnes
ressources (autorités religieuses, administratives, politiques et coutumières) de la
zone, nous a permis de mesurer l’utilité de la mise en place de structures sanitaires
privés et bien équipées..

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 63


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Chapitre 4 : ANALYSE FINANCIÈRE ET ÉCONOMIQUE


Section 1 : Analyse financière et économique
Permet d’analyser si ce projet est viable, et dans quelles conditions, compte tenu des
normes et des contraintes qui lui sont imposées, et à partir des études commerciales,
techniques et organisationnelles déjà réalisées. Elle consiste à valoriser les flux résultants
des études précédentes pour déterminer la rentabilité et le financement du projet.
Elle permettra à partir des informations quantitatives et (qualitative d’élaborer des états
financiers et de mettre en évidence la rentabilité du projet afin de répondre aux questions
suivantes :
1.1 Analyse Financière Sommaire
Permet d’établir une estimation du coût d’investissement et de fonctionnement, des
C

moyens humains et matériels et les éventuels retours sur investissement. A l’issue de ces
ES

analyses, le promoteur peut envisager d’arrêter ou de continuer le projet.


AG

Pour l’élaboration du flux financier nous avons choisi une durée de 5ans
L’investisse0ment initial est réalisé en année 0 et le renouvellement des équipements et
-B

matériels sur la base de leur durée de vie en monnaie constante.


L’investissement est de type linéaire
IB

Le FDR constitue un excédent des ressources stables qui va permettre de financier une
LI

partie des besoins du cabinet appelé autrement Besoins en fonds de roulement (BFR,
O

considéré comme un investissement au fonctionnement du cabinet et il s’élève à 5,06


TH

millions de Francs CFA.


EQ

La phase de croisière est prévue à partir de la deuxième année de fonctionnement, et les


dépenses d’exploitation sont évaluées à 24,29 millions de FCA.
U
E

Les recettes s’élèvent en année de croisière à 37,68 Millions de FCA.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 64


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

 Evaluation de la rentabilité
Le but d’un projet d’investissement privé étant entre autres de faire des profits, pour cela il
faut étudier la rentabilité
 la Valeur Actualisée Nette (VAN)
La VAN du projet est de 0,16 (voir annexe)
C’est la valeur actualisée nette des flux financiers issus de l’investissement. Pour un taux
d’actualisation de 11%,)
 Le Taux de Rendement Interne
Pour notre projet le TRI est égal à 20%, inférieur au taux de placement bancaire qui est de
11% (voir annexe).C’est la rentabilité de l’investissement indépendamment du mode de
financement et d’imposition sur les bénéfices
C

Le taux d’actualisation est un pourcentage difficile à élaborer. Il repose sur le fait que
ES

d’une année à une autre, on ne peut pas additionner des taux à des dates différentes.
AG

 le Délai de récupération
Pour notre projet le délai de récupération est de 3ans 5mois 09 jours, c’est le temps
-B

nécessaire qui permet aux flux financiers de récupérer les capitaux investis.
1.2 Analyse Financière Détaillée
IB

Analyse financière détaillée après Analyse financière sommaire fait une étude plus
LI

approfondie des variantes et va porter sur le tableau d’amortissement, le schéma de


O

financement et le compte de résultat prévisionnel.


TH

Les Amortissements : le taux d’inflation moyen est de 11%, les tableaux d’investissement
EQ

et de renouvellement sont mis en place pour assurer la dotation annuelle aux


amortissements
U
E

Le coût du projet est égal à 28,69 Millions de FCFA.


Les besoins de financement seront assurés à 35% sur fonds propres, soit .10, 04 Millions et
65%, soit 18,65 Millions de FCFA., par emprunt bancaire pour une période de trois ans
avec un différé de 1 an (voir annexe)
Le remboursement se fera par annuités constantes
Le Compte de résultat résume les perspectives de l’activité sur 5ans et permet de savoir si
l’entreprise est prête à apporter plus qu’elle n’en dépense. Dans le cadre de notre projet, le
cabinet effectuera un résultat de 5,83 Millions à la 1ère année à 16,11 Millions, à la 5ém
année.
Le tableau des Ressources et Emplois, quant à lui, va vérifier si les besoins financiers
seront équilibrés par les ressources financières durables issues de l’employeur, des tiers ou

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 65


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

générés par le cabinet. Ce tableau si important pour le fonctionnement du cabinet nous


renseigne sur le niveau de l’emprunt. L’étude de ce tableau met en évidence une trésorerie
équilibrée. A la 3ém année, la trésorerie est de 3 Millions.
Les dividendes s’élèvent à 1,20 Millions de FCFA.
Le Risque financier est moyen ; il est 0,40
1.3 Analyse ou étude d’impact économique et sociale

Analyse d’impact économique, selon la méthode multi - critères

 Effets économiques :

Contribution du projet à la valeur ajoutée Nationale :


C
ES

Détermination de la valeur ajoutée en millions F CFA)


AG

Années Chiffres Consommations Valeur Ajoutée Calcul de la


Affaires Intermédiaires valeur ajoutée
-B

1 18,34 1,77 0,75 0,75


IB
LI
O

2 37,68 3,54 17,61 18,36


TH
EQ

3 37,68 3,54 17,61 35,97


U
E

4 37,68 3,54 17,61 53,58

5 37,68 3,54 17,61 71,19

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 66


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Il n’y a pas un manque à gagner fiscal parce que le projet exécute son investissement en
TTC Le cabinet de soins de santé, en participant à la création d’emplois directs et indirects
aura un effet multiplicateur des revenus, et met en valeur l’intérêt d’un tel projet pour le
pays. En effet, avec une redistribution des revenus, le cabinet agit sur la compétitivité et
contribue à l’économie du Sénégal par l’augmentation de la consommation qui agit sur le
niveau de production et donc sur l’emploi.

Le paiement de la TVA, des taxes sur les matières premières, sur les matériels et
immobilisations importées et des impôts sur le revenu contribuent à l’augmentation des
recettes fiscales du fait de la réalisation du projet. Le projet n’a pas un effet direct sur la
balance commerciale et sur la balance des paiements. Cependant, le projet a un effet
C

multiplicateur sur les activités locales en amont et en aval, car agissant sur la santé qui a un
ES

impact sur la productivité.


AG

Section 2 : Recommandations

La mondialisation met à rude épreuve la cohésion sociale de nombreux pays, et les


-B

systèmes de santé, éléments clés de l’architecture des sociétés contemporaines, ne


IB

fonctionnent manifestement pas aussi bien qu’ils le pourraient et le devraient. Les


LI

populations manifestent de plus en plus d’impatience face à l’incapacité des systèmes de


O

santé à assurer une couverture nationale répondant à des demandes précises et aux
TH

nouveaux besoins, ainsi qu’au fait que leurs prestations ne correspondent pas à leurs
EQ

attentes.
U

2.1. Recommandations à l’endroit de nos décideurs


E

- Permettre à nos systèmes de santé de relever mieux, et plus rapidement les défis
d’un monde en évolution.
- Encourager les projets de cette nature et mettre en place les conditions d’accès aux
crédits à des taux abordables.
- Favoriser l’investissement des professionnels expérimentés dans le privé, pour
réduire le chômage et créer de la valeur ajoutée.

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 67


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

2.2. Recommandations à l’endroit du promoteur

 Doter la structure d’un personnel compétent, suffisant en nombre et en qualité,


engagé à tous les niveaux hiérarchiques ;
 Mettre en place un bon système de gestion administrative, financière, technique et
commerciale etc. ;
 Mettre en place un organigramme cohérent avec une délimitation précise des
fonctions, des responsabilités, des privilèges etc. ;
 Se doter d’un statut juridique clair ;
 Avoir une bonne politique du personnel : plan de carrière et formation, incitation à
la productivité ;
 Créer un environnement administratif et fiscal favorable ;
C
ES

 Solliciter l’appui des institutions de crédit pour répondre aux besoins du projet.
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 68


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

CONCLUSION

Le cabinet est en parfaite harmonie avec l’esprit des Soins de Santé Primaires (SSP) qui
sont: « des soins essentiels reposant sur des méthodes et techniques pratiques,
scientifiquement valables et socialement acceptables, rendu universellement accessibles à
tous les individus et à toutes les familles de la communauté avec leur pleine participation et
à un coût que la communauté et le pays peuvent supporter à tous les stades de leur
développement, dans un esprit d ’auto-responsabilité et d ’autodétermination ». Rapport
OMS/FISE, Alma-Ata, Genève, 1978

Ils sont partie intégrante du processus de développement socio-économique de la


C

Communauté. Les principes des Soins de Santé Primaires sont : équité, participation
ES

communautaire, technologie appropriée, multisectorialité, pluridisciplinarité, et prévention.


AG

Le présent projet de création d’un cabinet privée de santé dans la zone de Tivaouane
Peulh, trouve sa raison d’être dans le déficit criard d’infrastructures sanitaires dans cette
-B

localité. La zone est dépourvue de structures sanitaires bien équipées.


IB
LI

En effet, le secteur privé de la santé contribue pour 0,2% du PIB en 2010, et doit être
O

soutenu. La santé privée au Sénégal génère de nombreux emplois indirects: para médecine
TH

(kinésithérapie, cabinets d’infirmiers, etc.), pharmacies, laboratoires d’analyses. La


médecine privée a largement contribué au relèvement du plateau technique avec
EQ

l’introduction du scanner, de l’Imagerie à Résonance magnétique (IRM), des analyses de


U

laboratoire de pointe, la procréation médicalement assistée, la chirurgie coelioscopique,


E

l’assurance qualité dans le domaine de la santé, la numérisation et le dossier médical


informatisé.

Cette étude n’est qu’une contribution, par rapport aux nombreux projets en étude sans
aucune prétention, de vouloir régler tous les problèmes liés à un accès à des services de
soins de qualité et à la mise en place de PME,

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 69


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

ANNEXE

Annexe 1 : Tableau Fonctionnement du Cabinet

Rubriques Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5


Capacité de 50% 100% 100% 100% 100%
fonctionnement du
cabinet

Annexe 2 : Tableau des chiffres d’affaires en millions


C
ES

Tableau du chiffre d'affaires


AG

RUBRIQUES Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5


Chiffres 18,84 37,68 37,68 37,68 37,68
-B

Chiffres d’affaires : 37,68


IB
LI

Annexe 3 : Tableau des Investissements et renouvellement en millions


O
TH

année année année


EQ

Rubrique année 0 1 2 3 année 4 année 5 Durée annuité VR


Non valeurs 0,675 4 0,17 0
U

Matériel
E

d’exploitation 9,2 5 1,84 0


Véhicule 6 6 3 2 4
Equipment divers 7,25 7,25 4 1,81 5,44
Machine à laver 0,5 0,5 4 0,13 0,38
Total des
investissements 23,625 - - - 6 7,75 5,95 9,81
(Source nous-même)

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 70


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Annexe 4 : Tableau des Dépenses d’exploitation

Rubriques année1 année2 année3 année4 année5


Consommable Médical 1 2 2 2 2
Energie, eau, téléphone 0,9 1,8 1,8 1,8 1,8
Bâtiment (location) 4,41 4,41 4,41 4,41 4,41
Maintenance 0,25 0,5 0,5 0,5 0,5
Entretien 0,21 0 0 0 0
Salaires 11,7 11,7 11,7 11,7 11,7
Frais généraux 1,86 3,72 3,72 3,72 3,72
total dépenses d'exploitation 20 24,29 24,29 24,29 24,29
C
ES
AG

Annexe 5 : Tableau calcul du FDR

CALCUL du FDR
-B
IB

Rubriques année1 année2


LI

Entretien (3mois) 0,54 0,90


O

Maintenance (3mois) 0,072 0,12


TH

Salaires (4mois) 1,8 2,92


Consommable Médical (4mois) 0 0,58
EQ

Bâtiment (location 3mois) 0,67 1,12


U

crédits clients 0,0 -


E

Total dépense 3,38 5,64


Facilité 0,35 0,58
BESOIN NET 3,03 5,06
DFDR 3,03 2,03

BFR/FDR= 5,06

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 71


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Annexe 6 : Tableau Échéancier des flux financiers

Rubrique année 0 année 1 année 2 année 3 année 4 année 5


Total des
investissements 23,625 0 0 0 6 7,75
DFDR 3,03 2,03
total dépenses
d'exploitation 20 24 24 24 24
Total Flux financier
sortie 23,625 23,23 26 24,29 30,29 32,04

CA en million 18,84 37,68 37,68 37,68 37,68


C

VR 9,81
ES

REPRIS FDR 5,06


Total Recettes
AG

d'exploitation 0 18,84 37,68 37,68 37,68 52,55


Flux net annuel -23,625 -4,39 11,36 13,39 7,39 20,51
-B

Flux net CUMULE -23,625 -28,02 -16,66 -3,27 4,13 24,64


IB
LI

Annexe 7 : Tableau de Calcul de la VAN et du TRI


O

VAN 20% 0,16


TH

VAN 30% -6,07


EQ

TRI 20%
U

COUT DU PROJET 28,69


E

RUMI
Somme RP 170
Somme D P 117
Somme IP 37,375
RUMI 1,40

Délai de récupération 3 ans 5 mois 09 jours

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 72


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Analyse Financière Détaillée :

Annexe 8 : Tableau de Dotation aux amortissements

1 2 3 4 5
Rubrique année 1 année 2 année 3 année 4 année 5
Taux d'inflation 4% 6% 8% 11% 13%
Coef d'inflation 1,04 1,12 1,26 1,52 1,84
Non valeurs 0,16875 0,16875 0,16875 0,16875
Matériel d’exploitation 1,84 1,84 1,84 1,84 1,84
Véhicule 2 2 2 2 2
Equipment divers 1,8125 1,8125 1,8125 1,8125 1,8125
C

Machine à laver 0,125 0,125 0,125 0,125 0,125


ES

Dotation aux
AG

Amortissement 5,95 5,95 5,95 5,95 5,78


-B

Annexe 9 : Tableau de financement


Cout du PROJET 28,69
IB

Capitaux Propre 35% 10,04


LI

Emprunt 18,65
O
TH

Taux 11%
Durée (4 ans dont 1ans de différée 3
EQ

Annuité constant 7,63


Dividendes 1,20
U
E

Annexe 10 : Tableau de remboursement des emprunts

Rubrique année 1 année 2 année 3 année 4 année 5


Capitaux R 18,65 18,65 18,65 13,07 6,87
Intérêt 2,05 2,05 2,05 1,44 0,76
Remboursement 5,58 6,19 6,87
Annuité 2,05 2,05 7,63 7,63 7,63

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 73


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Annexe 11 : Tableau Compte de Résultat Prévisionnel

Rubrique année 1 année 2 année 3 année 4 année 5


Coef d'inflation 1,04 1,12 1,26 1,52 1,84

prix de vente en million 19 38 38 38 38


Consommable Médical 0,87 1,74 1,74 1,74 1,74
Energie, eau, téléphone 0,9 1,8 1,8 1,8 1,8
Marge Brute 17,1 34 34 34 34
Salaires (4mois) 0,21 0,42 0,42 0,42 0,42
Consommable Médical
(4mois) 11,70 11,70 11,70 11,70 11,70
C
ES

Bâtiment (location) 4,41 4,41 4,41 4,41 4,41


Autres Achats 16,32 16,53 16,53 16,53 16,53
AG

VA 0,75 17,61 17,61 17,61 17,61


Frais généraux 1,86 3,72 3,72 3,72 3,72
-B

EBE -1,11 13,89 13,89 13,89 13,89


IB

EBE Monnaie courante -1,15 15,61 17,50 21,09 25,59


LI

Dotation aux
O

Amortissement 5,95 5,95 5,95 5,95 5,78


TH

Résultat d'exploitation -7,10 9,66 11,55 15,14 19,81


EQ

Intérêt 2,05 2,05 2,05 1,44 0,76


RAO -9,15 7,61 9,50 13,70 19,06
U

Impôt -2,29 1,90 2,38 3,43 4,76


E

Résultat net -6,86 5,71 7,13 10,28 14,29


CAF -0,92 11,65 13,07 16,22 20,07

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 74


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Annexe 12 : Tableau d’Equilibre Ressources et Emplois des fonds

Rubrique année 0 année 1 année 2 année 3 année 4 année 5


Coef d'inflation 1,04 1,12 1,26 1,52 1,84
CAF -0,92 11,65 13,07 16,22 20,07
capitaux propre 10,04
EMPRUNT 18,65
REPRISE
Sous total ressources 28,69 - 0,92 11,65 13,07 16,22 20,07
Total des investissements 23,625 0 0 0 6 14,28
Remboursement 0 0 5,58 6,19 6,87
DFDR 3,03 2,03 0 0 0
C
ES

Dividendes 1,20 1,20 1,20 1,20


Sous total des emplois 23,625 3,03 3,23277 6,78 13,397 22,357
AG

Solde trésorerie 5,06 -3,95 8,42 6,29 2,83 - 2,29


Solde cumule 5,06 1,11 9,53 15,82 18,64 16,36
-B

Solde début année 0 5,06 1,11 9,53 15,82 18,64


IB

Solde fin d'année 5,06 1,11 9,53 15,82 18,64 16,36


LI
O
TH
EQ
U
E

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 75


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Annexe 13 : Tableau de Rentabilité des capitaux investis

Rubriques Année 0 Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5


Flux financiers en monnaie
constante -23,625 -4,392 11,362 13,39 7,39 20,5125
Inflation 1 1,04 1,12 1,26 1,52 1,84
Flux financiers en monnaie
courante -23,63 -4,57 12,77 16,87 11,22 37,79
Impôt 1,90 2,38 3,43 4,76
Flux financiers après impôt -23,63 -4,57 10,86 14,49 7,79 33,03
TRI capitaux investis =,20%
C
ES
AG

Annexe 14 : Tableau Rentabilité des fonds propres

Rubriques Année 0 Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5


-B

Apport en fonds propres 10,04


IB

Trésorerie annuelle 5,06 - 3,95 8,42 6,29 2,83 - 2,29


LI

Dividende 1,20 1,20 1,20 1,20


O

Flux financiers - 4,98 - 3,95 8,42 6,29 2,83 - 2,29


TH

TRI Fonds Propres = 38%


EQ
U
E

Annexe 15 : Tableau Rentabilité des actionnaires

Rubriques Année 0 Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5


Apport -10,04
Trésorerie finale
Dividende 0 0 1,20 1,20 1,20 1,20
Flux financiers -10,04 0,00 1,20 1,20 1,20 1,20
TRI Actionnaires = 20%

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 76


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Annexe 16 : Questinnaire

 Questionnaire aux professionnels de la santé de la zone

1- Quelle appréciation faites du projet de création d’un cabinet privé de soins de


santé dans la Tivaouane Peulh- Niaga ?
2- Pour quelles raisons ?

 Questionnaire aux patients

Prénom :

Nom :
C
ES

Âge :
AG

Sexe :
-B

Adresse :
IB

Catégorie Socio-professionnelle
LI
O

3- Combien de fois êtes –vous allés en consultation au poste de santé ?


TH

4- Pour quel raison ?


EQ
U

5- Quelle distance vous sépare du poste de santé ?


E

6- Combien dépensez- vous ?

7- Quel est le temps d’attente ?

8- Que pensez-vous du projet d’installation d’un cabinet privé ?

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 77


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

 Questionnaire aux structures de santé visitées

1- Quels sont les prix pratiqués ?

2- Combien de patients recevez- vous en moyenne par jour ?

3- Quelles sont les difficultés rencontrées en général ?

 Questionnaire aux vacataires


C

1- Seriez-vous intéressés à des consultations privées au cabinet de soins ?


ES

A- Oui
AG

B- Non
-B

Si oui quels seront vos tarifs


IB

A- 5 000 FCFA
LI

B- 10 000 FCFA
O

C- 15 000 FCFA
TH

2- Accepteriez-vous 30% pour le Cabinet et 60% pour vous ?


EQ

A- Oui
U
E

B- Non

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 78


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

BIBLIOGRAPHIE

CODEX

1. M. FALL, notes de cours, analyse financière sommaire et détaillée ; master 1 année


2013.
2. Travail de groupe business plan Mater 1 année 2013.
3. M. AW, notes de cours, Conception création de projet ; Master 2 année 2013
4. M. T SYLLA, notes de cours, Conception création de projet ; Master 2 année
2014.

MEMOIRES
C

5. Mme. HANNE, création d’une unité gynéco-obstétrique et Pédiatrique à Saint-


ES

Louis 2013.
AG

6. M. BA, création d’un cabinet dentaire à Sangalkam.

REVUS ET RAPPORTS
-B

Ministère de la Santé et de l’action sociale


7. EDSIV 2005 et EDSV 2011
IB

8. SNIS
LI
O

9. PNDS II
TH

Ministère de L’Economie et des Finances


10. DSRP (2006-2010)
EQ

11. PSE (2014)


12. ANDS (2013)
U
E

OUVRAGES
13. Raoul Belot, anticiper l’audit de projet.
14. Webographie
15. Declerc, Olson et Davidson France : le nouveau mangement des projets. Ed.
AFNOR, 1995
16. VOYER. P Tableau de bord de gestion et indicateurs de performance. PUQ 2 é
édition.
Webographie
1. wwww.santé .gouv .sn

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 79


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

TABLE DES MATIERES


Fiche synoptique du projet ......................................................... Erreur ! Signet non défini.
Dédicaces ............................................................................................................................... ii
Remerciements ..................................................................................................................... iii
Avant Propos ........................................................................................................................ iv
Liste des sigles et abréviations .............................................................................................. v
Liste des tableaux et schémas ............................................................................................... vi
Liste des annexes ................................................................................................................. vii
Sommaire ............................................................................................................................ viii
PRESENTATION GENERALE ........................................................................................... 1
!Fin de formule inattendue
C

Chapitre 1 : CONCEPTION DE L’ETUDE ...................................................................... 9


ES

Section 1 : Définition des concepts ............................................................................... 9


AG

1.1. Notion de projet ............................................................................................... 9


1.2. Typologie des projets, les caractéristiques et paries prenantes. .................... 11
-B

1.2.1. Typologie des projets ............................................................................. 11


1.2.2. Les caractéristiques d’un projet et les parties prenantes ........................ 11
IB

1.3. Le cycle de vie. .............................................................................................. 15


LI

1.4. Les étapes de la préparation d’un projet ........................................................ 18


O

1.4.1. Etude stratégique .................................................................................... 19


TH

1.4.2. Etude de marché ..................................................................................... 19


EQ

1.4.3. Etude technique ...................................................................................... 25


1.4.4. Etude sociale. ......................................................................................... 28
U
E

1.4.5. Etude organisationnelle et institutionnelle ............................................. 29


1.4.6. Etude financière...................................................................................... 29
1.4.7. Etude économique .................................................................................. 32
1.5. Performance d’un projet ................................................................................ 33
Chapitre 2 : PRÉSENTATION DU MODÈLE, DE LA MÉTHODOLOGIE ET DU
CONTEXTE DE L’ÉTUDE ............................................................................................ 34
Section 1 : Présentation du modèle, de la méthodologie ............................................. 34
1.1. Modèle ........................................................................................................... 34
1.2. Méthodologie de recherche ........................................................................... 35
1.3. La collecte de données ................................................................................... 37
Section 2 : Contexte de l’étude .................................................................................... 37

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 80


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

2.1. Sur le plan politique....................................................................................... 37


2.2. Sur le plan des infrastructures dans la zone................................................... 38
2.2.1. Potentiel Infrastructurel .......................................................................... 39
2.3. Sur le plan institutionnel et macro-économique ............................................ 41
2.4. Sur le plan économique et social ................................................................... 43
2.5. Sur le plan administratif ................................................................................ 44
2.6. Sur les aaspects commerciaux et marketing. ................................................. 45
2.6.1. L’analyse du secteur ............................................................................... 45
2.6.2. La demande de soins .............................................................................. 45
2.6.3. La concurrence ....................................................................................... 46
2.6.4. La stratégie marketing ............................................................................ 46
C

2.6.5. Segmentation .......................................................................................... 46


ES

2.6.6. Ciblage ................................................................................................... 47


AG

2.6.7. Positionnement ....................................................................................... 47


2.6.8. La politique du prix et de la communication.......................................... 48
-B

2.6.9. La politique de communication .............................................................. 50


2.6.10. L’approvisionnement ............................................................................ 50
IB

DEUXIEME PARTIE : APPLICATION DE L’ETUDE DE FAISABILITE A LA


LI

CREATION D’UN CABINET PARAMEDICAL DE SOINS ........................................... 51


O

Chapitre 3 : DESCRIPTION TECHNIQUE DU PROJET ET ANALYSE DES


TH

RÉSULTATS. ................................................................................................................. 52
EQ

Section 1 : Description technique du projet ................................................................ 52


1.1. Les activités du cabinet.................................................................................. 52
U
E

1.2. La gestion des ressources humaines, matérielles et financières. ................... 53


1.3. Organisation du travail .................................................................................. 54
d). Planification des activités ................................................................................... 57
1.4. Les ressources matérielles ............................................................................. 58
1.5. Les ressources financières ............................................................................. 61
Section 2 : Analyse des résultats ................................................................................. 63
Chapitre 4 : ANALYSE FINANCIÈRE ET ÉCONOMIQUE ........................................ 64
Section 1 : Analyse financière et économique............................................................. 64
1.1. Analyse Financière Sommaire ....................................................................... 64
1.2. Analyse Financière Détaillée ......................................................................... 65
1.3. Analyse économique ou étude d’impact économique et sociale ................... 66

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 81


Etude de faisabilité du projet de création d’un cabinet paramédical de soins à Tivaouane Peulh-Niaga

Section 2 : Recommandations ..................................................................................... 66


2.1. Recommandations à l’endroit de nos décideurs ............................................ 67
2.2. Recommandations à l’endroit du promoteur ................................................. 68
CONCLUSION ................................................................................................................... 69
ANNEXE ............................................................................................................................. 70
TABLE DES MATIERES ................................................................................................... 80
C
ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E

El Hadji Malick NDAW MPSG 1 Page 82