Vous êtes sur la page 1sur 5

Site confidentiel d’une ancienne cokerie

Dépollution sur site par Biotertre

Contexte
zone naturelle zone agricole

zone péri-urbaine zone urbaine

zone industrielle légère

zone industrielle lourde

Type de pollution
Activité ou événement à l’origine de la pollution ancienne cokerie

Nature des polluants principaux Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)

Niveaux de concentration mesurés Teneurs moyennes initiales de 4.800 mg/kg sur


10 HAP avec des teneurs maximales de 10.000 mg/kg.
60% des HAP 2-3 cycles
22% des HAP 4 cycles
18% des HAP 5-6 cycles

Extension de la pollution
Surface : traitement d’une parcelle de 1,5 hectare
Profondeur : sur une profondeur variant entre 4 et 6 mètres

Milieux atteints

sol eaux souterraines eaux superficielles

air milieux vivants

Date de l’opération

Année 2002 à 2003 (hors préparation d’environ 6 mois)


Objectifs de la réhabilitation

Réduction des risques

sanitaires environnementaux nuisances et autres risques

Réaménagement en vue de construction de


bâtiments industriels bureaux logements
(zone d’activités artisanales)

Objectifs des travaux de dépollution

Définition des objectifs


Les objectifs ont été définis entre le client et l’administration sur la base d’une évaluation
détaillée des risques.

Teneur résiduelle en polluants


L’objectif a été fixé à 500 mg/kg pour la somme des 10 HAP suivants :
naphtalène
phénanthrène
anthracène
fluoranthène
benzo(a)anthracène
chrysène
benzo(k)fluoranthène
benzo(a)pyrène
indeno(1,2,3,c,d)pyrène
benzo(g,h,i)pérylène

Critères de choix de la technique / Filière de traitement


performances techniques critère d’ordre 2
coût critère d’ordre 1
configuration du site ( superficie, accessibilité au site, espace disponible sur le site)
critère d’ordre 3
quantité de sol à traiter critère d’ordre 3
autres critères Minimisation des volumes des terres fortement contaminées pour
les filières d’incinération et de désorption thermique
critère d’ordre 2
Caractéristiques de la technique / Filière de traitement
Principe

Le procédé de traitement par Biopile de BIOGENIE


Il consiste à déposer les terres polluées sur une aire étanche conçue pour récupérer les eaux de
percolation. Il s’effectue en combinant l’irrigation et l’aération des sols pollués. Ainsi, les produits
volatils sont transportés par l’air en circulation et biodégradés au niveau d’un biofiltre, alors que les
hydrocarbures les plus lourds présents dans les sols pollués sont biodégradés directement dans la
Biopile.
La Biopile est recouverte d’une bâche pour éviter que les fractions volatiles ne s’échappent dans
l’atmosphère et que l’eau de pluie n’entre en contact avec les terres polluées.
Un système d’irrigation permet d’humidifier la Biopile et de l’enrichir en continu avec des mélanges de
nutriments et de micro-organismes. L’eau de percolation qui s’écoule des terres est canalisée vers un
réservoir de rétention où elle subit un traitement continu avant d’être injectée à nouveau dans la
Biopile ; le dispositif fonctionne en circuit fermé et de l’eau doit souvent être ajoutée en cours
d’opération.
Des canalisations perforées installées dans la Biopile sont reliées à une soufflante fonctionnant selon le
principe d’une pompe à vide ; on génère ainsi un renouvellement d’air qui a pour but de maintenir
l’activité des bactéries aérobies à leur rendement optimal. Le dispositif est conçu pour que la quantité en
oxygène nécessaire à la dégradation des polluants ne soit jamais en déficit.
La soufflante aspire la phase gazeuse de la Biopile et engendre la mobilisation des hydrocarbures
volatils. L’air pollué qui est aspiré est acheminé vers une chambre d’humidification avant de pénétrer
dans un biofiltre pour y être entièrement épuré avant d’être libéré dans l’atmosphère. Cette biofiltration
implique la biodégradation des polluants contenus dans la phase gazeuse par des micro-organismes
fixés sur un support solide.
Capacité de traitement sans limite
Pré-traitements Néant
Installations périphériques - traitement des effluents de procédé et des eaux
de lixiviations par un système de traitement physico-chimique (filtre à sable et
charbon actif), traitement des COV par biofiltre, traitement des eaux de fond de
fouille par élimination vers un centre agréé.
élimination des résidus de procédé : reprise des filtres de charbon actifs par une
société agréée pour son recyclage ou son élimination
contrôle de la dépollution : Analyse des sols et des COV en sortie de biofiltre
Risques et nuisances pour les travailleurs et les populations avoisinantes :
Utilisation des équipements de protection individuelle pour les travailleurs sur site.
Technique de traitement complémentaire
Sur site après excavation In situ
biotertre sur site ventilation forcée
tertre ventilé sur site confinement in situ
confinement sur site bioventing
stabilisation physico-chimique stabilisation in situ
désorption thermique sur site lavage in situ
lavage sur site autre traitement in situ
autre traitement sur site

Résultats obtenus
Quantité de sol traité 11.000 tonnes (gestion de 25.000 m3 de terres de la
parcelle pour les différentes filières de traitement, sols propres, criblage de blocs, etc.)
Durée de traitement 1 an
Niveaux de pollution résiduelle atteints 350 mg/kg MS pour la somme des 10 HAP,
soit 90% d’abattement avec un abattement maximale obtenu au bout de 15 à 20 semaines
Moyens de contrôle des résultats
Milieu suivi : Sols en traitement et les COV
Méthode d’analyse / essai :
Analyse en laboratoire selon les méthodes en vigueur.
Paramètres suivis : HAP et COV
Fréquence d’échantillonnage : mensuelle.
Devenir des sols traités
laissés en place réutilisés / stockés sur le site
stockés hors du site / éliminés réutilisé hors du site
Risques et nuisances pour les travailleurs et les populations avoisinantes : Néant

Coûts de l’opération
Coût du chantier fourchette de 900 000 à 1 300 000 € HT (comprenant la phase
de préparation avant traitement)

Difficultés susceptibles d’être rencontrées dans l’application de cette


technique
Variabilité de l’abattement en fonction du profil des HAP présents : l’abattement est moindre
lorsqu’il y a prédominance de composés à 5-6 cycles
.
Commentaires / Contacts
Entreprise de dépollution
Maître d’Ouvrage Entreprise de dépollution
M. Dominic BELANGER
Confidentiel BIOGENIE EUROPE SARL
BP 78316
95803 CERGY PONTOISE
Tel : 01.34.41.73.00

Le traitement en biotertre de terres polluées du site succède à une série de reconnaissances et


d’étude de traitabilité (essais en laboratoire, essais pilote, tests de criblage et de lavages de blocs)
qui ont permis d’optimiser le budget global de l’opération et d’orienter les terres vers trois
différentes solutions de traitement selon leur teneur en HAP : incinération pour les goudrons,
désorption thermique sur site pour les terres contenant de 10 000 à 30 000 mg/kg MS ; biotertre
pour les terres contenant moins de 10 000 mg/kg MS de HAP (10)