Vous êtes sur la page 1sur 16

Département

Sociologie
Anthropologie

Licence de sciences humaines et sociales


mention Anthropologie-Ethnologie

Programme
è
3 année
2013-2014
Dernière mise à jour : 11 juillet 2013
U.F.R. Sciences, Espaces, Sociétés
DEPARTEMENT DE SOCIOLOGIE et ANTHROPOLOGIE

1 - Structure et organisation du Département de Sociologie et Anthropologie

Le Département de Sociologie et Anthropologie, anciennement « Institut “Raymond Ledrut » est l’un des plus importants lieux d’enseignement des
sciences sociales (sociologie & anthropologie ethnologie) en France. Il regroupe plus de 1 400 étudiant(e)s, réparti(e)s entre les trois cycles (Licence,
Master, Doctorat), sous la responsabilité d’une équipe pédagogique composée d’une quarantaine d’enseignant(e)s-chercheur(e)s titulaires, auxquels il
faut rajouter une trentaine de chargé(e)s de cours et Attachés temporaires d’enseignement et de recherche, les chercheurs des équipes de recherche
rattachées au département et les personnalités extérieures qui interviennent dans les formations professionnelles. Le Département est doté d’une
bibliothèque et d’un atelier informatique.

Contact :
Département de Sociologie et Anthropologie
U.F.R. Sciences Espaces Sociétés
Université de Toulouse II-Le Mirail
5, allées Antonio Machado
31058 Toulouse Cedex 9

Tél : 05 61 50 46.21 ou 05.61.50.40.87


Fax : 05 61 50 40 28

Courriel : socio@univ-tlse2.fr

Site web : http://www.univ-tlse2.fr/accueil-utm/formation/offre-de-formation/licence-anthropologie-ethnologie-884.kjsp

Directeur : Daniel Welzer-Lang, Courriel : dwl@univ-tlse2.fr Directeur Adjoint : Nicolas Adell, Courriel : nicolas.adell@univ-tlse2.fr
Co-Directeurs : Valentine Hélardot helardot@univ-tlse2.fr; Ainhoa De Federico ainhoa.defederico@univ-tlse2.fr; Normand Filion normand@univ-tlse2.fr

Responsable administrative : Véronique AYALA, Courriel : veronique.ayala@univ-tlse2.fr

2
2 - Organisation du secrétariat du département

Le secrétariat constitue le premier point de contact avec le Département. Les fonctions des personnels sont précisées dans le tableau suivant :

Nom, Prénom Fonction Contact


05.61.50.40.87
AYALA Véronique Responsable Administrative et Financière
veronique.ayala@univ-tlse2.fr
05.61.50.48.86
catherine.brisson@univ-tlse2.fr
BRISSON Cathy Gestion des
mastergeps@univ-tlse2.fr
bureau 1649 – 1er étage Masters professionnels GEPS, PEPS, EGALES
Master.peps@univ-tlse2.fr
egales-toulouse@univ-tlse2.fr
05.61.50.40.76
Gestion des Masters Recherche RES et ASH, sandra.cassagnaud@univ-tlse2.fr
CASSAGNAUD Sandra Gestion du Master professionnel MISS master.res@univ-tlse2.fr
Erasmus - échanges internationaux master.ash@univ-tlse2.fr
master.mis@univ-tlse2.fr
05.61.50.49.94
DEPAILLER Béatrice Gestion Licence 3 beatrice.depailler@univ-tlse2.fr
Gestion Master MAPE mastermape@univ-tlse2.fr
Inscriptions par voie postale du Département 05.61.50.43.76
HORRI Djamila
Examens - Etudiants handicapés horri@univ-tlse2.fr
05.61.50.45.74
JAHNSEN Corine Gestion Licence 1 et 2
corine.jahnsen@univ-tlse2.fr
Accueil
LACLAU Annick 05.61.50.46.21
Service des Equivalences
socio@univ-tlse2.fr
Iris - E.N.T - Logistique
LEGENDRE Loïc 05.61.50.46.22 / 05.61.50.45.04
Responsable de la bibliothèque de sociologie
Bâtiment 10 - RDC loic.legendre@univ-tlse2.fr

Les informations importantes sont affichées dans différents endroits du département :


 Calendrier des examens : panneaux d’affichage devant l’entrée du secrétariat
 Résultats de partiels / d’examens : panneaux d’affichage dans l’allée devant l’entrée de l’UFR SES
 Changements de salle / absence des enseignant(e)s : Panneaux d’affichage devant la bibliothèque de sociologie

3
Si vous avez besoin de contacter directement un(e) enseignant(e) en dehors des heures de cours, leurs bureaux et boîtes aux lettres sont situés au
1er étage du bâtiment 10. Une liste placée à côté des boîtes aux lettres vous indique le n° de boîte, le n° de téléphone et l’adresse mél de chaque
enseignant(e). Laissez toujours des coordonnées postales / téléphoniques / méls.

3 - Cursus général des études

Licence Sociologie
Licence Sociologie (Parcours Développement Social) (3è année)
Licence Anthropologie, Ethnologie (3è année)

Master Recherche Sociologie spécialité RES (Recherches et Études Sociologiques) parcours Recherche 1 ère et 2ème année
Master Recherche Sociologie spécialité RES (Recherches et Études Sociologiques) parcours Études 1 ère et 2ème année
Master Recherche Anthropologie Sociale et Historique 1ère et 2ème année

Master Professionnel Sociologie spécialité MAPE (Management de l’Action Publique et des Entreprises) 1 ère et 2ème année : site UTM
Master Professionnel Sociologie spécialité MAPE (Management de l’Action Publique et des Entreprises) 1ère et 2ème année : site Hanoï (Vietnam)
Master Professionnel Sociologie spécialité MISS (Médiation, Intervention Sociale et Solidarité) 1ère et 2ème année (ouverture du M2 en 2012/2013)
Master Professionnel GEPS (Genre Egalité et Politiques sociales) 1ère et 2ème année
Master Professionnel PEPS (Politiques Environnementales et Pratiques Sociales) 1ère et 2ème année

Master Professionnel ISC (Intervention Sociale et Changement) 1ère et 2ème année, réservé à la Formation Continue

Doctorat de Sociologie
Doctorat d’Anthropologie Sociale

4 - Méthodes d’apprentissage et d’évaluation


Le Département de Sociologie et Anthropologie dispense des enseignements sous des formes variées : des cours magistraux (CM), visant à favoriser
l’apprentissage des fondements théoriques et méthodologiques de la discipline et dispensés en Amphithéâtre ; des travaux dirigés (TD), visant à
approfondir et à mettre en application les apprentissages de base ; des séminaires de recherche, articulés autour des travaux des étudiant-e-s et des
enseignant-e-s / chercheur-e-s; des ateliers d’informatique et de statistiques appliquées à la sociologie ou l’anthropologie ; des sorties de terrain et des
stages en milieu professionnel.

5 - Modalités d’évaluation et échelle de notation locale

4
Les modalités d’évaluation varient en fonction de la nature des enseignements dispensés : épreuves écrites en temps limité (dissertation, commentaire
de documents), épreuves orales, dossiers individuels ou collectifs, exercices statistiques et informatiques, mémoires de recherche, rapports de stage,
etc. Les modalités d’évaluation sont précisées dans la présentation des enseignements (cf. infra). Toute note égale ou supérieure à 10 signifie
l’acquisition de l’unité d’enseignement (UE). Les notes sont calculées sur 20 avec les échelles de notation suivantes :
Très Bien (TB) : 16-20 Bien (B) : 14-15 Assez Bien (AB) : 12-13 Passable (P) : 10-12 Echec (E) : 0-9

6 - Laboratoires et équipes de recherche


La recherche joue un rôle très important dans la vie universitaire. De ce fait, trois laboratoires de recherche sont rattachés au département de
Sociologie-Ethnologie :

CERTOP - Centre d’Étude et de Recherche Travail, Organisation, Pouvoir (CNRS UMR 5044) Site : http://www.univ-tlse2.fr/certop
Adresse : Maison de la Recherche, 3ème et 4 ème étage, aile « C » Direction : Vincent SIMOULIN Tél : 05 61 50 37 54

Les activités de recherche relèvent de la sociologie de l’action collective organisée.


3 axes, soit 8 équipes ou groupe de recherche :
- TGQ (Dynamiques collectives : Travail, Genre Qualifications) :
- SPOT Systèmes Productifs et Organisation du Travail
- SAGESSE SAvoirs, GEnre, rapports Sociaux de SExe
- PMT Professions et Marché du Travail
- APM (Dynamiques Institutionnelles : Action Publique et Marché)
- TAPAS Territoires, Action Publique, ActeurS
- TRAME Techniques, Relations, Actions, Marchés, Espace public
- EAST (Dynamiques Sociétales : Environnement, Alimentation, Santé, Tourisme)
- TAS Tourisme, Alimentation, Santé
- PEPS Politiques Environnementales et Pratiques Sociales
- ECORSE Equipe COmmunication, Risques, Santé, Environnement
- Centre associé : le CEREQ

Thèmes de recherche : Sociologie du travail et des organisations ; Sociologie des temps sociaux, temporalités ; Sociologie des politiques publiques ;
Sociologie des groupes professionnels ; Sociologie des marchés ; Sociologie économique ; Sociologie urbaine ; Sociologie de l’environnement ; Sociologie
du genre et des rapports sociaux de sexe ; Sociologie de la santé ; Sociologie du tourisme ; Sociologie de l’alimentation ; Sociologie des risques.
Spécificité : Centre de documentation spécialisé sur le Genre : http://www.univ-tlse2.fr/genre - Tél : 05 61 50 43 97

5
LISST-CERS (Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires) – Centre d'études des rationalités et des savoirs (CNRS UMR 5193) Site :
http://www.univ-tlse2.fr/cers
Adresse : Maison de la Recherche, 3ème étage, « aile B » Direction : François SICOT - Tél : 05 61 50 25 87

Le thème transversal du LISST-CERS est celui des savoirs dans l’action et les dynamiques sociales. Il se décline autour de 4 axes principaux :
-Savoirs et réseaux dans les domaines de la science, du travail, des professions, des activités économiques et culturelles, de l’éducation
-Santé et problèmes sociaux dans les domaines de la déviance, des inégalités, du travail, des maladies, des risques
-Médiations des formes culturelles dans les domaines des médias, des formes artistiques, des formes temporelles
-Genre, migrations, marginalité, mobilités

Thèmes de recherche : Sociologie des réseaux ; Sociologie des sciences ; Sociologie des systèmes scientifiques et des systèmes d'enseignement
supérieur ; Sociologie de la santé ; Sociologie du vieillissement ; Sociologie du genre ; Sociologie de la déviance. Sociologie des migrations et des
mobilités ; Sociologie des images, du virtuel et des nouveaux modes de perception du réel ; Sociologie de l’art et de la culture ; Sociologie des
temporalités sociales.

LISST-Centre d'Anthropologie Sociale (EHESS-CNRS-UTM) Site : www.ethno-info.com


Adresse : Maison de la Recherche, 4ème étage, « aile B » Direction : Guillaume Rozenberg - Tél : 05 61 50 25 36
Thèmes de recherche : Anthropologie du religieux ; Parenté et genre ; Pratiques artistiques ; Savoirs ; Identités, territoires, mémoire.

7 - Relations internationales
Le Département de Sociologie et Anthropologie est signataire de plusieurs conventions de mobilité internationale dans le cadre de divers programmes
d’échange international (SOCRATES, CREPUQ) au niveau Licence, Master et Doctorat.

6
Depuis octobre 1999, une licence d’Anthropologie, Ethnologie existe à l’Université de Toulouse II-le Mirail.

 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

La licence d’Anthropologie, Ethnologie vise à permettre aux étudiants :


- d’acquérir les connaissances théoriques fondamentales dans ce domaine particulier
- d’étudier les sociétés humaines et leurs cultures dans toute leur diversité
- de comprendre les diverses étapes d’une démarche de recherche
- de découvrir la diversité des champs de la discipline pour en faire l’apprentissage.
Pour ce faire, la formation proposée aux étudiants intègre :
* Au niveau des compétences, des enseignements théoriques leur permettant de connaître
a) les concepts et grands courants théoriques de l’anthropologie
b) les champs fondamentaux de la discipline
c) les différentes étapes méthodologiques d’une recherche
* Au niveau des savoir-faire, des enseignements pratiques portant sur les techniques d’enquête et les pratiques de terrain (observation participante,
entretien, etc.)
* A côté des enseignements fondamentaux, la licence d’Anthropologie, Ethnologie offre aux étudiants des options ouvrant vers des approches différenciées
en sciences humaines et sociales (sociologie de la santé et du rapport au corps, rapports sociaux de sexe …).

 ORGANISATION GENERALE

D’un total horaire de 350 heures (+ 50h d’options hors discipline), les enseignements de la licence sont constitués de cours semestriels :

7
- Au 5ème semestre : Les grands courants et concepts de l’anthropologie ; L’anthropologie des savoirs, des techniques et du développement ; L’anthropologie
du politique et de la parenté (1ère partie) ; Construction d’un projet d’enquête personnel ; une option hors discipline (langue, etc.).
- Au 6ème semestre : L’anthropologie du politique et de la parenté (2e partie) ; L’anthropologie du religieux ; L’anthropologie et la sociologie des relations
interethniques ; L’enquête de terrain et la restitution des données ; une option hors discipline (langue, etc.).

8
 METIERS ET DEBOUCHES

Suivre une licence Anthropologie, Ethnologie permet de poursuivre des études supérieures en master d’anthropologie ou dans un autre master, à
l’Université Toulouse II-le Mirail ou dans d’autres universités.

Une formation en licence d’Anthropologie, Ethnologie peut conduire aussi à exercer des métiers spécifiquement liés à ces disciplines :
 Chargé de mission à l’ethnologie dans des musées de société, des parcs naturels régionaux, des conservatoires, etc.
 Agent des collectivités territoriales chargé de tâches concernant la médiation culturelle, la valorisation du patrimoine, les affaires sociales, de
la gestion de l’environnement, etc.
 Conseiller pour l’ethnologie auprès de conservateurs
 Ethnologue libéral, expert, etc. …

Ou des métiers accessibles grâces aux compétences transversales travaillées en ethnologie :


 Chargé de formation en formation continue ou initiale
 Emplois d’enseignant, de documentaliste, d’archiviste accessibles par concours requérant licence ou master 1
 Métiers de l’information, de l’édition, de l’écrit
 Chargé de mission en ONG
 Chargé de mission conseiller en matière d’aménagement du territoire, de tourisme, de culture, etc. …

9
 ACCES, RECRUTEMENT

La licence est ouverte de plein droit aux étudiants titulaires du DEUG ou L2 Sciences Humaines et sociales, spécialement en Sociologie, Sociologie /
Histoire, Sociologie / Géographie. Il est fortement recommandé d’avoir suivi en L2 l’enseignement « Introduction à l’ethnologie ».

Un minimum de 12 UE sur 15 validés pour le L1 et L2 est indispensable pour accéder à la licence d’Anthropologie-Ethnologie (L3).

Les étudiants provenant d’autres DEUG ou L2 que ceux mentionnés ci-dessus doivent retirer un dossier d’équivalence au bureau du secrétariat de
Sociologie en contactant Annick LACLAU (05 61 50 46 21). Il faut le restituer le plus tôt possible – dans tous les cas avant le 30 août 2013.

Ce dossier doit être accompagné d’une lettre de motivation.


L’examen du dossier sera examiné par la Commission Pédagogique qui notifiera sa décision à chacun des étudiant(e)s en demande de dispense ou
de validation d’acquis.

Il faut impérativement attendre la réception de la décision pour s’inscrire en Licence.

Responsable de la licence : Jérôme COURDURIES (jerome.courduries@univ-tlse2.fr)

EQUIPE D’ENSEIGNANTS : Nicolas ADELL (Maître de conférences), Jérôme COURDURIES (Maître de conférences), Ainhoa DE FEDERICO (Maîtresse de conférences), Francis DUPUY
(Professeur), Clara DUTERME (ATER), Anaïs GARCIA (Monitrice), Agnieska KEDZIERSKA-MANZON (ATER), Sonia MISSAOUI (Maîtresse de conférences), Stéphanie MULOT
(Professeure), Angelina PERALVA (Professeure), Valérie ROBIN AZEVEDO (Maîtresse de conférences HDR), Galia VALTCHINOVA (Professeure), Marie-Christine ZELEM
(Professeure), ainsi que des chargés de cours.

10
LICENCE D’ANTHROPOLOGIE ETHNOLOGIE

5ÈME SEMESTRE 6ÈME SEMESTRE

UE 16 – SO0116X UE 20 – SO0120X
CM/TD (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8 CM (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8
LES GRANDS COURANTS ET CONCEPTS DE L’ANTHROPOLOGIE ANTHROPOLOGIE DU POLITIQUE ET DE LA PARENTE 2

UE 17 – SO0117X UE 21 – SO0121X
CM (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8 CM (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8
ANTHROPOLOGIE DU POLITIQUE ET DE LA PARENTE 1 ANTHROPOLOGIE DU RELIGIEUX

UE 18 – SO0118X UE 22 – SO0422X
CM (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8 CM/TD (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8
ANTHROPOLOGIE DES SAVOIRS, DES TECHNIQUES ET DU DEVELOPPEMENT ANTHROPOLOGIE ET SOCIOLOGIE DES RELATIONS INTERETHNIQUES

UE 19A – SO0119X segment A UE 23A – SO0123X segment A

CM/TD (25 h) Coefficient UE : 2 / ECTS : 3 CM/TD (25 h) Coefficient UE : 2 / ECTS : 3


CONSTRUCTION D’UN PROJET D’ENQUETE PERSONNEL ENQUETE DE TERRAIN ET RESTITUTION DE DONNEES

UE 19B – SO0119X segment B UE 23B – SO0123X segment B

CM/TD (25 h) Coefficient UE : 2 / ECTS : 3 CM/TD (25 h) Coefficient UE : 2 / ECTS : 3


OPTION HORS DISCIPLINE OPTION HORS DISCIPLINE

Durée totale : 200 heures Durée totale : 200 heures

11
Détail des enseignements de la licence d’Anthropologie, Ethnologie
EME
5 SEMESTRE
UE SO 0116X UE SO 0117X
LES GRANDS COURANTS ET CONCEPTS DE L’ANTHROPOLOGIE ANTHROPOLOGIE DU POLITIQUE ET DE LA PARENTE 1 : LE POLITIQUE
(Resp. : N. Adell et V. Robin) (Resp. : F. Dupuy)
CM/TD (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8 CM (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8

Objectifs : Objectifs :

-Préciser la spécificité du champ anthropologique - Préciser le champ de l’anthropologie du politique


- « Déconstruire » les catégories occidentales liées à la politique pour envisager une
-Introduire aux principaux concepts jalonnant l’histoire de ce champ approche plurielle du politique
-Etudier les différentes traditions nationales de l’anthropologie - Appréhender les principales structures de l’exercice du pouvoir en fonction des
différentes formes sociales.
-Analyser les approches des principaux courants théoriques.

Structure Générale : Structure Générale :

L’UE est constituée de 50 h (4 h hebdomadaires) au cours desquelles alterneront L’UE sera répartie sur les deux semestres, à raison de 25 heures pour chacun, soit 2
séances de CM et TD. Des textes, préalablement distribués, seront travaillés et discutés heures hebdomadaires. Une partie du travail consistera en l’étude de textes de
en cours. référence.

Contenus :
Contenus :
Les premières séances seront consacrées à des questions théoriques majeures pour la
Le regard anthropologique sur l’autre s’est modifié depuis un siècle. Pendant compréhension des phénomènes politiques et au traitement de quelques débats
longtemps on a parlé de “ société primitive ”, expression inventée au 19e siècle et qui historiques sur ce thème.
a perduré jusqu’aux années 60. Nous verrons dans quel contexte scientifique et Le cours s’engagera ensuite dans un examen de la pluralité des manifestations du
géopolitique cette expression fut inventée et comment la recherche des origines a politique, en lien avec les principales formes sociales et en s’appuyant sur des exemples
dominé cette anthropologie naissante, marquée par l’évolutionnisme. Les traditions précis : le pouvoir minimal dans les sociétés de chasseurs-cueilleurs, les rapports entre
américaines, britanniques et françaises s’inscrivent en réaction contre ce premier parenté et pouvoir dans les sociétés lignagères, la dialectique entre richesses et pouvoir
courant évolutionniste et développent chacune des concepts et des approches dans les sociétés non stratifiées et dans les sociétés stratifiées (chefferies, États).
théoriques spécifiques (culturalisme, fonctionnalisme, structuralisme, dynamique des Dans un dernier temps, l’accent sera mis sur l’efficience des représentations dans le
sociétés…). Les unes prenant en compte l’historicité de ces sociétés traditionnelles, les gouvernement des hommes en société : pouvoir des dieux, pouvoir des ancêtres,
autres les analysant dans le temps présent. Cette opposition a nourri des débats dimension sacrée du politique…
théoriques qui seront étudiés.

12
UE SO 0118X UE SO0119X
ANTHROPOLOGIE DES SAVOIRS, DES TECHNIQUES ET DU DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION D’UN PROJET D’ENQUETE PERSONNEL
(Resp. : N. Adell) (Resp. : J. Courduriès )
CM (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8 CM/TD (25 h). Coefficient UE : 2 / ECTS : 3

Enseignants : N. Adell, M.-C. Zélem Enseignantes : C. Duterme, A. Garcia


Objectifs :
-Présenter la diversité des modes de construction et de transmission des savoirs et Objectifs :
savoir-faire. Présenter les enjeux anthropologiques de cette question. -Mettre en pratique diverses méthodes de recherche et de collecte de données en
-Réfléchir sur la place des techniques dans les sociétés en s’arrêtant plus ethnologie
particulièrement sur les questions que posent, dans le monde contemporain, les -Réfléchir sur ces diverses pratiques méthodologiques à partir d’exercices sur le
phénomènes de l’innovation et du transfert de techniques, en lien avec les politiques terrain et d’un travail de recherche.
de développement. -Réfléchir sur les différents problèmes épistémologiques et déontologiques
rencontrés sur le terrain.
Structure Générale :
L’UE est constituée de 50 h (4 h hebdomadaires) au cours desquelles alterneront Structure Générale :
séances portant sur les savoirs (N. Adell) et séances portant sur les techniques et la L’UE sera divisée en 12 semaines et aura la forme d’un CM/TD. Les travaux des
question du développement (MC Zélem). étudiants seront discutés et participeront de la construction progressive du cours
qui sera poursuivie au second semestre dans l’UE 23A.
Contenus :
-La première partie du cours commencera par préciser le contenu de la notion de Contenus :
« savoirs », qui recouvre à la fois savoirs spéculatifs et savoir-faire, et marquera le L’objet principal de l’UE sera l’enseignement des différentes méthodes
caractère mouvant de ses limites, notamment pour ce qui concerne le rapport savoirs / ethnologiques et des différentes phases de la recherche : recherches
représentations et savoirs / croyances. Il s’attachera ensuite à analyser le statut social bibliographiques, préparation du terrain, construction de l’objet, élaboration d’une
des différents types de savoirs (font-ils partie d’un ‘bagage commun’ ou sont-ils problématique, observation directe ou participante, entretien semi-directif, recueil
réservés à une élite ?) ainsi que leurs modes de construction et de transmission. Seront de généalogies, utilisation d’archives ou documents photographiques, récit
étudiés dans ce cadre le rôle de la langue dans la transmission et la question de la biographique, analyse des données…
différence entre transmission orale et écrite. Le cours montrera, enfin, que la question
des savoirs est un lieu privilégié pour interroger l’idée du « grand partage » entre nos
sociétés et les sociétés « autres ». UE 23A
- La seconde partie vise à aborder les différentes approches de la technique et de
l'innovation de Leroi-Gourhan à des auteurs plus contemporains (Ellul, Gras, Latouche,
OPTION HORS DISCIPLINE
Rist…). Du paradigme diffusionniste à l'insertion sociale des techniques et aux CM/TD (25 h). Coefficient UE : 2 / ECTS : 3
controverses scientifiques, il s'agira d'appréhender la dynamique des systèmes socio-
techniques dans leur relation étroite aux notions de « progrès » et « développement » Une option sera choisie par l’étudiant parmi les enseignements offerts par les
Au cours des séances, alterneront présentations des grandes approches de autres disciplines de l’université. Les langues seront privilégiées.
l'anthropologie des techniques et cas concrets de transfert de techniques tant dans les
pays dits « en développement » que dans les sociétés occidentales.

13
6ème SEMESTRE
UE SO 0120X UE SO 0121X
ANTHROPOLOGIE DU POLITIQUE ET DE LA PARENTE 2 : LA PARENTE ANTHROPOLOGIE DU RELIGIEUX
(Resp. : S. Mulot) (Resp. : G. Valtchinova)
CM (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8 CM (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8

Enseignants : J. Courduriès, S. Mulot Objectifs :


- Présenter les concepts fondamentaux de l’anthropologie du religieux, les théories et
Objectifs : les débats qu’ils ont suscités dans l’histoire du champ disciplinaire.
Initier aux grandes questions de l’anthropologie de la parenté (filiation, alliance, -Exposer les spécificités des religions européennes et de leur approche ethnologique
résidence, terminologie, rapports entre les sexes et sexualité) en prenant pour -Définir la modernité religieuse et les problèmes anthropologiques que soulève cette
exemples des sociétés concrètes analysées par les chercheurs, aussi bien dans les notion
sociétés “ traditionnelles ” que dans les sociétés “ modernes ”, en particulier en Europe.
Structure Générale :
Structure Générale : L’UE comprendra 2x12 séances hebdomadaires, le cours magistral alternant avec des
L’UE sera répartie sur les deux semestres, à raison de 25 heures pour chacun, soit 2 travaux dirigés. Les étudiants seront invités, en articulation avec le cours, à faire des
heures hebdomadaires. Une partie du travail consistera en l’étude de textes de présentations orales sur des textes donnés en bibliographie.
référence.
Contenus :
Si l’anthropologie sociale s’est intéressée dès sa naissance au phénomène religieux,
Contenus : c’est qu’une religion, comme le soulignait E. Durkheim en 1912, n’est pas seulement
Nous définirons la place de la parenté dans les sociétés européennes et extra- “une spéculation sur le divin”. On y trouve également “les premiers systèmes de
européennes, puis les grands concepts de l’anthropologie de la parenté, en particulier la représentations que l’homme s’est fait du monde et de lui-même” et qui ont des
filiation et l’alliance, en montrant les liens qui les unissent. Dans le domaine de la implications pratiques. Toute religion a une dimension éthique et politique ; les rites
filiation, nous nous intéresserons aux systèmes de filiation patrilinéaire, matrilinéaire et religieux contribuent, dans toutes les sociétés, à sacraliser l’ordre social :
indifférencié, en prenant des exemples concrets qui mettent en jeu ces notions, par différenciation des sexes, des âges, des groupes sociaux, du pouvoir politique sont
exemple la transmission du nom, ou encore l’adoption. Dans le domaine de l’alliance, institués dans et par des rituels religieux. Ces observations invitent à s’interroger sur
après avoir expliqué l’interdit universel de l’inceste, nous verrons ce que signifie la les contours du “ religieux ” qu’on ne peut réduire à celui de “ la religion ”, entendue
différence des systèmes de prestations matrimoniales des sociétés à bride wealth et des comme doctrine, norme et institution..
sociétés à dot. Dans ce va et vient entre sociétés extra-européennes et sociétés L’anthropologie du religieux a forgé ses théories et ses concepts à partir de l’étude de
européennes (qui implique le recours à l’anthropologie historique), nous essaierons de sociétés dites traditionnelles ou exotiques, où le religieux imprègne en quelque sorte
montrer en quoi les bouleversements récents dans le domaine de l’alliance (divorce) et toute la vie sociale. Après l’examen de ses terrains et de ses problématiques
dans le domaine du développement des techniques de procréation ont des effets sur les classiques, on explorera l’interdépendance entre religieux et changement social.
fondements traditionnels de la filiation dans les sociétés occidentales européennes. Mettant au jour les multiples facettes du religieux dans la modernité, on
Les grandes questions que posent à nos sociétés les partages entre les sexes, les s’interrogera sur la place du religieux dans les sociétés contemporaines et en quoi les
reconfigurations des genres seront également brièvement examinées. outils théoriques et méthodologiques légués par la tradition anthropologique
permettent de comprendre les mutations du religieux au présent.

14
UE SO 0122 UE SO 0123X
ANTHROPOLOGIE ET SOCIOLOGIE DES RELATIONS INTERETHNIQUES STAGE PRATIQUE ET RESTITION DE DONNEES
(Resp. : S. Missaoui, V. Robin) (Resp. : J. Courduriès)
CM/TD (50 h). Coefficient UE : 4 / ECTS : 8 CM/TD (25 h). Coefficient UE : 2 / ECTS : 3
Structure Générale: 4 h hebdomadaires (2h. anthropologie + 2h. sociologie).
Objectifs :
Anthropologie (Enseignantes : V. Robin, C. Duterme) 25 h -Mettre en pratique diverses méthodes de recherche et de collecte de données en
ethnologie
Objectifs et contenus : Il s’agira de revenir sur les us et abus de la catégorie d’ethnie -Réfléchir sur ces diverses pratiques méthodologiques à partir d’exercices sur le
qui échoue, bien souvent, à expliquer les objets qu’elle prétend qualifier. L’objectif est terrain et d’un travail de recherche.
de fournir une grille de lecture critique et des instruments d’analyse pour réfléchir sur -Réfléchir sur les différents problèmes épistémologiques et déontologiques
les phénomènes sociaux désignés comme « ethniques ». On étudiera différentes rencontrés sur le terrain.
situations dans lesquelles la stigmatisation de l’identité ethnique ou son envers, la
revendication de type identitaire, apparaissent comme des éléments fondamentaux
d’explication et constituent un enjeu central des rapports sociaux. On s’intéressera
Structure Générale :
aux rapports historiques entre situation coloniale et apparition de l’ethnie en L’UE sera divisée en 12 semaines et aura la forme d’un CM/TD. Les travaux
anthropologie, pour questionner ses liens avec l’Etat-nation. Après avoir analysé le personnels des étudiants seront discutés et participeront de la construction
concept d’ethnie comme catégorie d’« étiquetage », on s’intéressera aux récents progressive du cours. L’UE poursuit le travail entrepris dans l’UE 19A.
phénomènes d’ethno-nationalisme pour penser finalement les conflits dits
« ethniques » (Ex-Yougoslavie ; Rwanda). On réfléchira également sur la gestion Contenus :
étatique de la différence ethnico-culturelle, en s’attachant aux cas de discrimination
négative (apartheid) et positive (quotas, politiques multiculturelles) et aux processus L’objet principal de l’UE sera l’enseignement des différentes méthodes
d’ethnogenèse actuels. ethnologiques et des différentes phases de la recherche : recherches
bibliographiques, préparation du terrain, construction de l’objet, élaboration d’une
Sociologie (Enseignantes : S. Missaoui, A. Peralva, A. de Federico, F. Qacha) 25 h problématique, observation directe ou participante, entretien semi-directif, recueil
de généalogies, utilisation d’archives ou documents photographiques, récit
Objectifs et contenus : Nous aborderons les questions relatives aux migrations en biographique, analyse des données…
prenant en compte la place qui est accordée à « l'Autre » dans nos quartiers de villes,
dans nos réseaux sociaux qu'ils soient locaux, nationaux ou internationaux et qu'ils
soient constitués par des groupes ethniques ou métissés. Le regard sera porté sur les UE 23B
jeux de l'identité et de l'altérité qui sont sources de productions sociales originales. OPTION HORS DISCIPLINE
L'objectif est de s'interroger sur les modalités de la différenciation ethnique dans nos CM/TD (25 h). Coefficient UE : 2 / ECTS : 3
sociétés modernes, sur les possibles de la mixité ou de la ségrégation, sur l'étranger
généralement désigné comme un autre ethnique qui dérange l'ordre des légitimités
héritées d'une longue histoire commune. Une option sera choisie par l’étudiant parmi les enseignements offerts par les
autres disciplines de l’université. Les langues seront privilégiées. Celle-ci s’inscrira
dan la continuité de l’UE19B prise au semestre 5.

15
OPTIONS OFFERTES AUX ETUDIANTS DES AUTRES DISCIPLINES

Semestre 5 Semestre 6

UE SO 07 OP5X UE SO 07 OP6X
TENDANCES CONTEMPORAINES DE L’ANTHROPOLOGIE 1 TENDANCES CONTEMPORAINES DE L’ANTHROPOLOGIE 2
(Resp. : G. Valtchinova) (Resp. : G. Valtchinova)
CM/TD (25 h). Coefficient UE : 2 / ECTS : 3 CM/TD (25 h). Coefficient UE : 2 / ECTS : 3

Enseignante : Agnès Kedzierska-Manzon


Objectifs :
Objectifs : Tendances contemporaines de l’anthropologie est un cours destiné à initier les
Le cours vise à familiariser les étudiants (L3) avec des courants actuels de la pensée étudiants (L3) d’autres disciplines à l’anthropologie sociale, à ses notions de base et ses
anthropologique. Sans prétendre en fournir une vue d’ensemble ou une synthèse problématiques. L’objectif du cours est de situer l’anthropologie au sein des sciences de
structurée, il mettra en exergue quelques points particulièrement délicats ou l’homme et de la société, montrer sa place spécifique en mettant l’accent sur ce qui la
intéressants. Grâce à l’organisation du travail en discussions guidées à partir des textes distingue des disciplines similaires.
d’appui (envoyés aux étudiants par courriel ou mis à disposition sur la plateforme IRIS)
le cours permettra en outre d’accroître l’aptitude des participants à articuler à l’oral et Structure Générale: 2 h hebdomadaires, 12 séances au cours desquelles des formes
à l’écrit les commentaires critiques des ouvrages anthropologiques. variées d’apprentissage (cours, analyse de textes) seront mises en œuvre.

Contenus :
Structure Générale: 2 h hebdomadaires, 12 séances au cours desquelles des formes Le cours est construit autour de deux axes : les ‘grands noms’ emblématiques de
variées d’apprentissage (cours, analyse de textes, films ethnographiques) seront mises courants ou d’écoles, et les problématiques d’actualité de l’anthropologie
en œuvre. contemporaine. Une brève introduction aux ‘classiques’ de la discipline permettra
de cerner les grandes permanences de l’anthropologie sociale et culturelle :
Contenus : l’humanité / l’être pensant (la ‘pensée primitive’, la ‘pensée sauvage’), la culture, la
L’objectif du cours est d’introduire les étudiants aux tendances contemporaines de la société, examinées dans leur structure et leur fonctionnement. Seront explorés tour
discipline anthropologique et aux changements parfois assez radicaux qu’elle subit à tour les versants historique, linguistique, symbolique, cognitiviste, etc. de
depuis quelques décennies. Il consistera en une confrontation – s’organisant en trois l’anthropologie. En consacrant des séances spécifiques aux questions des
grands axes thématiques (altérité et les manières d’en parler, magie et religion, nature frontières, de l’ethnicité, du genre, du politique, de l’économie globalisée, du
et culture) – des approches classiques avec les apports théoriques et méthodologiques religieux (liste non-exhaustive), on s’attachera à démontrer l’apport des
relativement nouveaux. Il s’agira aussi de réfléchir autour des catégories ou notion-clés anthropologues dans les grands débats qui animent les sciences de l’homme et de
choisies (‘sauvages’ et ‘civilisés’, la voix des Autres, croyance, mimésis, parole efficace, la société. Les étudiants seront invités à partager leurs points de vue sur les thèmes
rituel, nature- culture, sujet-objet, corps). traités et à établir des passerelles interdisciplinaires.

16