Vous êtes sur la page 1sur 4

Types d'inclusions rigides

Suivant la nature, les propriétés mécaniques et la géométrie de la couche compressible,


de nombreux types d'inclusions rigides peuvent être envisagés, allant des pieux
classiques aux colonnes de sol traité.

Inclusion préfabriquée

Parmi les inclusions préfabriquées, on retrouve principalement tous les types de pieux
mis en place par battage ou fonçage mais aussi des techniques de pieux vissés (cf.
module "fondations").

Inclusion réalisée in situ

On distingue essentiellement :

 les pieux forés (cf. module "fondations") ;

 le jet grouting ;

 le soil mixing, le deep soil mixing et le trench mixing ;

 le deep cement mixing (DCM) ou injection solide de coulis de ciment ;

 Les injections solides.

Inclusion rigide préfabriquée (exemple)

 (Document Atlas Fondations)

Procédé d'exécution

Pose de la tarière obturée par une pointe métallique perdue empêchant l'infiltration
d'eau et / ou de terre pendant le vissage

Pendant la phase de vissage, le sol est refoulé latéralement grâce à la forme particulière
de la tarière et à l'aide d'une puissante table de rotation hydraulique.

Vissage sans vibrations de la tarière avec corps de refoulement jusqu'à la profondeur


d'assise désirée.

Pendant l'extraction de la tarière, un coulis ou du béton d'une classe de résistance


inférieure est incorporé sous pression via le tube central creux dans le sol.

Inclusion rigide terminée, réalisée ici avec une tête élargie

Le Jet Grouting
Description

Le procédé du jet grouting consiste à créer une colonne de grout résistante, portante ou
étanche, formée par l'injection sous haute pression d'un coulis de ciment durcissant
mélangé in situ au sol déstructuré.

 (Document Atlas Fondations)

Procédé d'exécution

 1. et 2. Phase de forage: un tube de forage de diamètre limité et équipé au bas


d'une tête de forage spéciale est porté à la profondeur voulue sous un jet d'eau
ou de coulis de ciment.

 2. Phase de jet: à travers de tous petits orifices d'injection dans le tube de forage
(appelés ‘nozzles' – diamètres de 1.5 à 4 mm) un mélange de ciment et d'eau
sous très haute pression (400 bar) est injecté dans le sol pendant que le tube de
forage est lentement remonté de façon contrôlée.

 À la sortie du nozzle, la haute pression d'injection est transformée en énergie


cinétique de jet qui érode la structure du sol sur une profondeur précise (pour
réaliser cette transformation, les volumes du coulis (constitué de sol érodé
mélangé au ciment) formés en excès doivent obligatoirement être renvoyés vers
la plate-forme de travail et ce afin d'éviter le risque du phénomène de rupture
horizontale dans le sol et de ‘heave' ou soulèvement, voir ‘claquage' du terrain).

 3. Phase ‘grout' (ou phase d'injection du coulis): par la rotation simultanée du jet et
la remontée du tube de forage, il se forme dans le sol une colonne de grout
cylindrique constituée d'un mélange homogène de sol et de ciment

 Lorsque la hauteur de colonne désirée est atteinte, le jet est arrêté et le tube
remonté.

 4. Phase d'extension: formation d'une paroi injectée "jet grouting".

Dans la colonne d'injection fraîchement réalisée peuvent être introduit une barre
d'armature centrale, une cage de dimensions limitées ou un profilé en acier.

Enregistrement des paramètres d'exécution en fonction du temps (profondeur de la


colonne, pression d'injection, volume de coulis de ciment injecté, vitesse de rotation,
vitesse de remontée)

Le soil mixing, deep soil mixing et trench mixing


Il s'agit d'une solution type "Inclusions rigides"

La technique consiste en la réalisation de colonnes ou de tranchées de sol traité par


malaxage in situ du terrain en place avec un liant, généralement à base de ciment.
La déstructuration du terrain en place et le mélange sont effectués au moyen d'outils
rotatifs qui assurent également un malaxage mécanique. Différentes configurations de
lignes d'outils ont été développées permettant la réalisation de colonnes isolées, de
panneaux, de blocs ou enfin de tranchées dans le cas du trenchmix.

Pour traiter les sols pollués, ce procédé est appliqué à la totalité du volume.

Le liant peut être introduit sous forme pulvérulente ou sous la forme d'un coulis. Son
dosage permet d'obtenir une large gamme de résistance et donc de mieux adapter les
caractéristiques du mélange aux caractéristiques du projet.

 (Document Atlas Fondations)

Procédé d'exécution

Suivant les prescriptions de la norme prEN 14679: “Deep Mixing”

 1. Creusement d'une tranchée d'une profondeur d'environ 0.5 m destinée à


recevoir le mélange sol-suspension à base de ciment. Positionnement de l'outil
spécifique CSM.

 2. Fraisage à sec jusqu'à une profondeur d'environ 1 m et contrôle de la verticalité

 3. Fragmentation du terrain lors du forage et injection simultanée d'un mélange


d'eau et de liant à base de ciment dans une proportion préalablement définie.

 4. À la profondeur désirée et pendant la remontée de la tête foreuse-malaxeuse,


mélange du sol avec le coulis de ciment. En fonction de la nature du sol, le
panneau sera mixé une fois de plus.

 5. Fonçage des profilés d'acier

 6. Progression de la formation de la paroi en répétant la procédure et en


intersectant le panneau ultérieurement réalisé

Possibilité de contrôle de qualité de l'exécution au moyen d'un système de surveillance


électronique

Injection solide
Utilisée pour le traitement des terrains sableux, limoneux ou argileux, humides ou
saturés, la technique d'injection solide consiste à injecter sous pression un mortier très
visqueux, suivant un maillage spécifique établi en fonction de la nature du terrain et des
objectifs recherchés, de manière à réaliser une densification statique horizontale.

Technique éprouvée, économique et souple, elle permet en outre de réduire le potentiel


de liquéfaction en cas de séisme. Contrairement à d'autres, elle peut être utilisée sous
des constructions existantes.