Vous êtes sur la page 1sur 9

1 ODF : Analyses 8/02/05

ANALYSES DE TWEED
L’analyse de Tweed est basée sur la comparaison de moyenne, des mesures d’angle.
Le postulat de Tweed est que l’incisive mandibulaire reste stable dans le temps si elle est
perpendiculaire aux bases osseuses.

Quels sont les éléments necessaires à l’analyse ?

Plan de Francfort
Du point sous- orbitaire (Or) au Porion (Po).
Il existe un problème de positionnement car la radiographie produit une image bilatérale.

Plan Mandibulaire de Downs


Ligne qui joint la partie la plus postérieure de l’image de la symphyse à la partie la plus
inférieure de l’angle mandibulaire.

Angle SNA
La position du maxillaire est normale à 82°
Il donne le degré de protrusion, rétrusion maxillaire par rapport à la base du crâne.

Angle SNB
Normal à 80°
Il donne le degré de protrusion, rétrusion mandibulaire par rapport à la base du crâne.

Guillaume F Page : 1/9


2 ODF : Analyses 8/02/05

Angle ANB
ANB = SNA − SNB = 2°
Est-ce le maxillaire, la mandibule ou les deux qui sont responsables du décalage ?
L’angle ANB permet la détermination de la classe squelettique
Classe I : 0 < ANB < 4
Classe II : ANB > 4
Classe III : ANB < 0

Distance AO-BO
Complète les informations sur les classes squelettiques.
Donne les dysharmonies dans le sens horizontal.
C’est la distance qui sépare la projection orthogonale des points A et B sur le plan occlusal.
Si A en avant de B, AO-BO prend une valeur positive
Si B en avant de A, AO-BO prend une valeur négative
Elle précise les indications thérapeutiques et les difficultés du cas à traiter.
Elle est en rapport direct avec SNA, SNB, l’inclinaison du plan occlusal et la direction de
croissance.
Classe I : − 2 < AO BO < 2
Classe II : AO BO > 2
Classe III : AO BO < −2

Angle Interincisif
I/I normal à 135°
Permet de positionner l’incisive supérieure par rapport à l’incisive inférieure.

Guillaume F Page : 2/9


3 ODF : Analyses 8/02/05

Angle plan occlusal et base du crâne


Normal à 14°, il ne doit pas varier au cours du traitement.

Analyse des tissus mous


Total Chin : épaisseur du menton : varie avec la croissance du pogonion, l’épaisseur des tissus
mous et la direction de croissance.
Upper Lip : épaisseur de la lèvre supérieure : distance lèvre sup / milieu de la face vestibulaire
de l’incisive supérieure.
Angle Z : formé par le plan de Francfort et la tangente au pogonion et la lèvre la plus
protrusive
Si Z ≈ 78° l’épaisseur des tissus mous de la lèvre et du menton sont voisins, le visage est
harmonieux.

Guillaume F Page : 3/9


4 ODF : Analyses 8/02/05

Angle FMA
20° < FMA < 30° : normodivergence
FMA > 30° : type hyperdivergent
FMA < 20° : type hypodivergent

Guillaume F Page : 4/9


5 ODF : Analyses 8/02/05

Mesure de la hauteur verticale


Distance postérieure Ar (articulare) – Gonion (Go) : hauteur de la branche de la mandibule
Distance antérieure : perpendiculaire au plan ENA-ENP passant par le point menton
FHI : Index facial : rapport Ar-Go/ distance antérieure.
Norme : 0,69. Affine le diagnostic dans le sens vertical

Type de croissance
On prends deux téléradiographies à un an d’intervalle. On surperpose les radiographies sur la
ligne SN. (base du crâne)

Type A : ANB constant : la face se développe en avant et en bas harmonieusement


Type B : ANB augmente : l’étage moyen se développe plus vite que l’étage inférieur
Type C : ANB diminue : l’étage inférieur se déplace en bas et en avant plus rapidement

Correction céphalométrique à apporter à l’incisive


inférieure
De combien doit on reculer, verser l’incisive ?
On dispose du triangle de Tweed. FMA est non modifiable. On va donc jouer sur IMPA

Formule de TWEED
Si FMA < 20° IMPth = 92°
Si 20 < FMA < 30° IMPth = 68°
Si FMA > 30° IMPth = 65°

Guillaume F Page : 5/9


6 ODF : Analyses 8/02/05

Analyse de l’espace total de la denture


Zone antérieure :
Les 6 premières dents de l’arcade
Comparaison espace disponible (33 FD – 43 FD)
Et espace nécessaire (somme des diamètre mésio distaux des 6 dents)
Correction céphalométrique des Incisives centrales : (FMIAréel − FMIAthéorique )× 0,8

Zone moyenne :
De la face mésiale d’une première prémolaire mandibulaire à la face distale d’une 6.
Comparaison espace disponible, espace nécessaire + nivellement de la courbe de Spee
Profondeur de la courbe de Spee : mesure à droite et à gauche au niveau le plus profond de la
D+G
courbe de Spee : + 0,5
2

Zone Postérieure
Espace disponible mesuré de la FD d’une 6 au bord antérieur de la branche montante de la
mandibule lorsque son image radiologique coupe le plan occlusal.
Si les dents de sagesse ne sont pas sorties on fait une estimation du diamètre de la dent non
évoluée.
Diamètre mésiodistal réel de 4 Diamètre mésiodistal réel de la dent incluse
=
Diamètre mésiodistal radiologique de 4 Diamètre mésiodistal radiologique de la dent incluse

Aux deux espaces, on rajoute toujours l’espoir de croissance : de 3mm/an/arcade


Jusqu’à 16 ans chez les garçons
Jusqu’à 14 ans chez les filles

Guillaume F Page : 6/9


7 ODF : Analyses 8/02/05

ANALYSE DE SASSOUNI
L’analyse de Sassouni est basé sur l’équilibre des structures osseuses.

Tracer des plans


- Plan supra-orbitaire (So) : tangent à l’apophyse clinoïde antérieure (Cl) et au point le plus
élevé du plafond de l’orbite (RO)
- Base du crâne : plan parallèle au plan supra-orbitaire et passant par le point le plus inférieur
de l’image radiologique de la selle turcique (Si).
- Plan palatin : passe par l’épine nasale antérieure (ENA) et l’épine nasale postérieure (ENP)
- Plan d’occlusion : passe par les milieux des recouvrements incisifs et molaire
- Plan mandibulaire de Downs : passe par le point menton (Me) et tangent au bord inférieur de
la mandibule dans la région de l’angle goniaque.

Placer des point


Point O
Les 4 plans se croisent en arrière. Dès que la base du crâne croise un plan , on hachure au
dessus. Dès que le plan mandibulaire de Downs croise un plan, on hachure au dessous. On
prend ensuite la plus petite perpendiculaire au plan d’occlusion : le point O est au milieu.

Un des plans converge toujours moins que les autres cela permet de déterminer le type :
- type I : plan de la base du crâne
- type II : plan palatin
- type III : plan occlusal
- type IV plan mandibulaire de Downs.

Si le plan qui ne converge pas passe


Dessous le point O : subdivision a (above)
Dessus le point O : b (below)

Guillaume F Page : 7/9


8 ODF : Analyses 8/02/05

Ici , il s’agit d’un type IVb

Equilibre antéro-postérieur
Arc antérieur
Arc ONA, centre O, passe par le point A : point le plus postérieur de l’image radiologique de
la concavité située sous l’ENA
Cet arc sert de référence, il schématise la longueur de la base du crâne.
On regarde la position de l’ENA, Is (incive supérieure) et Pog (pogonion)
Normalement ils doivent être sur l’arc

# Type de profil facial :


Si les 3points sont en avant : profil pré-archial
Si les 3 points sont en arrière : profil post-archial

# Position du maxillaire par rapport à la base du crâne :


ENA en arrière : rétromaxilie par rapport à la base du crâne
ENA en avant : promaxilie par rapport à la base du crâne

# Position de la mandibule par rapport à la base du crâne :


Pog en arrière : rétromandibulie par rapport à la base du crâne
Pog en avant : promandibulie par rapport à la base du crâne

Arc Antérieur corrigé


(en pointillé)
C’est l’arc de centre O qui passe par ENA. La référence est maxillaire.

# Position de l’incisive supérieure par rapport au maxillaire :


Is en arrière : incisive vestibulée par rapport au maxillaire e
Is en avant : incisive lingualée par rapport au maxillaire

# Position de la mandibule par rapport au maxillaire :


Pog en arrière : rétromandibulie par rapport au maxillaire e
Pog en avant : promandibulie par rapport au maxillaire

Arc basal
Arc OA : passe par le point A (le plus postérieur de la concavité sous l’ENA)
Schématise l’os alvéolaire maxillaire

# Position de l’os alvéolaire mandibulaire par rapport au maxillaire :


B en arrière : rétroalvéolie mandibulaire par rapport au maxillaire e
B en avant : proalvéolie mandibulaire par rapport au maxillaire
B est le point sus-mentonier (homologue de A à la mandibule)

Arc Postérieur
Passe par Sp : le point le plus postérieur de l’image radiologique de la selle turcique
La distance Sp-Na (nasion) correspond à la longueur de la base du crâne

Guillaume F Page : 8/9


9 ODF : Analyses 8/02/05

Arc Postérieur Corrigé


On reporte la correction effectuée à l’avant.
# Position et longueur de la mandibule
Les points Go (gonion) et Po (pogonion) doivent être en avant des deux arcs. La distance doit
être la même entre les arcs et la distance entre ces deux points.
Si les deux points sont en arrière : problème de position
Si Go sur la ligne, Po en avant : problème de longueur… etc…

Equilibre vertical
La pointe du compas est sur ENA
On reporte en bas la distance So.
Puis la distance à l’intersection de l’arc antérieur et du plan sus orbitaire
Me doit être entre les deux arcs.
Au dessus : IVA : insuffisance verticale antérieure
Au dessous : EVP : excès vertical antérieur

La pointe du compas sur ENP


On reporte la distance Si
Puis la distance à l’intersection de l’arc postérieur et du plan sus orbitaire
Si Go au dessus : IVP : insuffisance verticale postérieure
Si Go au dessous : EVP : excès vertical postérieur

On peut ensuite déterminer le type facial :


Go-Me, ok : normal bite
Go dessus (IVP) + Me dessous (EVA) : open bite
Go dessous (EVP) + Me dessus (IVA) : deep bite

Guillaume F Page : 9/9