Vous êtes sur la page 1sur 11

290 ACTA ELECTROTEHNICA

Contrôle non linéaire avancé du


redresseur MLI triphasé en absorption
sinusoïdale de courant
H. TÉDJINI, Y. MESLEM and M. RAHLI
Résumé : Le redresseur MLI en absorption sinusoïdale de courant, reste assez peu traité dans notre
littérature bien qu’avec l’évolution des normes sur la pollution harmonique. Cet article présente ce type de
convertisseurs qui a été réalisé à partir d’une structure en ponts d'IGBT assisté par le circuit IR2130. Le
principe de fonctionnement est d’abord analysé puis les éléments de contrôle et les boucles de régulation
sont étudiées.

Abstract: We present in this paper an experimental application of non-linear advanced control of The PWM
Current-Source Rectifier which becoming a preferred choice to provide a DC current source for DC loads
or current source fed drives. A theoretical study followed by an experimental application of this technique;
let us Lyapunov based algorithm control compared with a traditional technique. This technique clearly
shows its superiority in the reduction of the THD of the output currents waveforms. The experimental part is
carried out around a card Dspace 1104 and one inverter containing IGBT.

1. INTRODUCTION Le principe de fonctionnement d'un


redresseur à commande MLI est le même
La structure du redresseur triphasé, qu’un hacheur élévateur. Donc la tension de
commandée en modulation de largeur sortie d'un redresseur à MLI est toujours
d’impulsion (MLI), exige que la technologie supérieure à sa tension d'entrée. Pour cela, il
des interrupteurs à semiconducteurs l’autorise. faut régler cette tension de sortie en fonction
Cette structure permet donc tous les types de de la charge utilisée. Pour accomplir cette
transfert d’énergie possibles. Les modes de tache, la tension de sortie du redresseur est
fonctionnement hacheur et onduleur sont les mesurée et comparée à une référence Uc*. La
plus connus et en général bien traité dans la sortie du régulateur produit les ordres de
littérature du génie électrique, en revanche, le commande pour les transistors du redresseur
fonctionnement redresseur, absorbant un comme l’indique la figure 1.
courant sinusoïdal, reste peu traité. Le nombre d’applications du redresseur
Le comportement de ce type de en modulation de largeur d’impulsion, dans le
convertisseur est fortement non linéaire, pour domaine des petites puissances, reste encore
cette cause en va évoluer leur performances limité à ce jour. Pour les fortes puissances, on
utilisons des algorithme non linéaire tel que la notera que ce convertisseur est utilisé en
théorie de Lyapunov et le PI à gain variable; traction ferroviaire, sous 50 Hz, où la
dans ce sens pour l'implémentation en a pris la minimisation des perturbations générées par la
solution dSPACE qui permet aux contrôleurs caténaire sur l’environnement (signalisations,
et à l’unité de contrôle électronique, de réduire communications…) est particulièrement
leurs temps de développement, leurs coûts recherchée[1][2].
d’une manière importante et d’augmenter les
productions.

© 2008 – Mediamira Science Publisher. All rights reserved.


Volume 49, Number 3, 2008 291

Fig. 1. Le redresseur MLI triphasé et sa commande.

2. COMMANDE CLASSIQUE 3. COMMANDE NON LINEAIRE

Le calcul des régulateurs des courants est L’objet de la théorie de la stabilité est de
fait par la méthode de placement des pôles. Un tirer des conclusions quant au comportement
problème particulier est posé par le du système sans calculer explicitement ses
dimensionnement du régulateur de la tension trajectoires. La contribution majeure fut
continue parce que le modèle analytique du apportée par A.M. Lyapunov, en 1892, dont
système n’est pas facile à obtenir. Ziegler et les travaux n’ont été connus qu’à partir des
Nicols ont proposé une méthode qui consiste à années 1960 [3].
utiliser le système en boucle fermée. L’évolution d’un système peut être définie
par une équation différentielle dans l’espace

Fig. 2. Configuration générale de système de réglage classique du redresseur MLI.


292 ACTA ELECTROTEHNICA

d’état de la forme ci-dessous : est le courant de ligne du réseau, r et L sont la


x (t ) = f ( x , u , t ) (1) résistance et l’inductance de ligne.
La fonction de Lyapunov est :
Où x est le vecteur d’état et u l’entrée du
1 2 (7)
système. γ k (ek ) = ek
2
En supposant qu’il existe une fonction
scalaire γ(x) positive ek est l'erreur sur le réglage de courant.
γ ( x ) >
Sa dérivée est de la forme :
0 et γ ( 0 ) = 0
∀ ≠ 0 dikres dikref
x
γk (ek ) = ek .ek = (ikres − ikref ).( − ) (8)
a) le système est asymptotiquement stable si : dt dt
dγ (x) L’utilisation des équations (6) et (8)
γ ( x ) = < 0 ∀x ≠ 0 (2)
dt permet d’obtenir l’équation (9) ci-dessous :
b) il est L. stable si : 1 di
γk (ek ) = (ikres−ikref).[ .{(Vkres−Vkconv) −R.ikres} − kref](9)
dγ ( x) (3) L dt
γ ( x ) = ≤ 0 ∀x ≠ 0
dt Pour obtenir une dérivée de la fonction de
c) il est exponentiellement stable si : Lyapunov négative, la fonction de commande
dγ ( x ) et β > 0 (4) doit être sous la forme :
γ ( x ) = ≤ − β .γ ( x ) ∀ x ≠ 0
dt dikref
La synthèse par Lyapunov consiste à Vkcomv = [Vkres − R.ikres + Bk .L.(ikres − ikref ) − ] (10)
dt
prendre γ(x)>0 qui soit l’image de la norme ;
Et par suite, en substituant l’équation (10)
d’où la commande u(x) doit être telle que
dans l’équation (9), on obtient l’équation (11)
l’équation (4) soit vérifiée [4].
ci-dessous :
Le modèle de réseau électrique utilisant
un convertisseur MLI est représenté par γ k ( e k ) = − B k .e k2 = − Bk .( i kres − i kref ) 2 < 0 (11)
l’équation suivante :
di (5) 4. COMMANDE AVANCEE
V kres − V λ conv = r . i kres + L. kres
dt
di 1 Le régulateur PI à gain variable VGPI est
kres
= [( V kres − V λ conv ) − r .i kres ] (6)
dt L basé sur celui du PI classique. Les gains Kp et
k=1,2,3 et λ=1,2,3 désignant les phases Ki du régulateur PI classique sont fixes, alors
respectivement du réseau et du convertisseur. que ceux du régulateur à gain variable varient
Vkres est la tension de la phase k du réseau, avec le temps suivant les fonctions suivantes
Vλconv est la tension du convertisseur MLI, ikres (figure 4) [5]:

Fig. 3. Configuration générale de système de réglage non linéaire du redresseur MLI.


Volume 49, Number 3, 2008 293

La valeur Vd a peu d’impact sur le


dépassement du signal.
L’atteinte du régime permanent est
fonction du temps Ts, plus celui-ci est grand,
moins il y a de dépassement. D'autre part,
l’élimination des perturbations est liée à la
valeur Vf. Plus celle-ci est élevée, plus
rapidement les perturbations sont éliminées
[6].
La détermination des paramètres du
régulateur PI à gain variable est obtenue par
étapes :
Etape 1: choix de la valeur Vfi qui permet un
Fig. 4. Structure d’un régulateur PI à gain variable. rejet rapide des perturbations.
Etape 2: choix du degré n du régulateur.
Gain proportionnel Kp: Etape 3: choix du temps de saturation Ts.
⎧ ⎛ t ⎞
n Etape 4: détermination des valeurs Vdp et Vfp
⎪(V fp − Vdp ) ⎜ ⎟ + Vdp si t < Ts donnant le plus faible dépassement. Elles
⎨ ⎝ Ts ⎠ (12) sont obtenues par la méthode des essais

⎩V fp si t ≥ Ts successifs.
Etape 5: Pour éliminer totalement le
Gain intégrateur Ki: dépassement, on revient à l’étape 3 en
⎧ ⎛ t ⎞
n augmentant Ts et on répète les essais de
( )
⎪⎪ V fi − Vdi ⎜ ⎟ + Vdi
⎜T ⎟ si t < Ts
(13)
l’étape 4. Si le dépassement n'est pas
⎨ ⎝ s⎠ éliminé, on augmente le degré n et on
⎪ revient à l étape 2.
⎪⎩V fi si t ≥ Ts
Où les six paramètres du correcteur sont La valeur initiale du gain de l’intégrateur
définis par : (Vdi) est toujours égale à zéro.
Vdp : valeur initiale de Kp,
Vfp : valeur finale de Kp,
Vdi : valeur initiale de K,
Vfi : valeur finale de Ki,
Ts : temps de saturation,
n:degré du régulateur.

Fig. 5. Configuration générale de système de réglage avancé du redresseur MLI.


294 ACTA ELECTROTEHNICA

5. SIMULATION

5.1. Redresseur MLI à commande


classique comparer au redresseur
classique a base des thyristors
Les paramètres de la simulation sont:
Paramètres de réseau: L=0.001H, R=0.04Ω. Fig. 10. Variation de la tension d’entrée de la première
Paramètres de la charge Lc=0.1H, Rc=100 Ω, phase.
Cc=0.001F.
La tension continue de référence: Udc=600V
t< 0.5s; Udc=500V 0.5s <t ≤1sec.

REDRESSEUR CLASSIQUE TRIPHASE:

Fig. 11. Variation de la tension et le courant redresses.

Fig. 6. Variation des courants absorbés. REDRESSEUR MLI TRIPHASE

Fig. 7. Allure de courant de la première phase.


Fig. 12. Variation des courants absorbés.

Fig. 13. Allure de courant de la première phase.


Fig. 8. Spectre des courants de réseau.

Fig. 9. Variation des tensions d’entrées.


Fig. 14. Spectre des courants de réseau.
Volume 49, Number 3, 2008 295

5.2. Contribution à la commande du


redresseur
La figure 19 montre le comportement du
courant par les trois méthodes. Le contrôle
avancé est plus performant et robuste face au
deux autres types de réglage pour le réglage de
Fig. 15. Variation des tensions d’entrées. la tension continue (figure 18).

Fig. 16. Variation de la tension d’entrée de la première


phase.

Fig. 18. La tension cotée continue du redresseur à


commande MLI.

Fig. 17. Variation de la tension et le courant redresses.

En comparant les résultats obtenus avec le


redresseur classique et ceux obtenus avec le
redresseur MLI, on constate nettement que ce
dernier est le plus performant. En effet les
courants d’entrée du convertisseur classique
sont des courants non sinusoïdaux bruités
alors que le courant d’entrée du convertisseur
Fig. 19. Le courant coté continu du redresseur à
à MLI est sinusoïdal. D’où l'analyses commande MLI.
spectraux montre un THD élevé égale à
42.29%' cas du redressement par thyristors
causé par la présence de plusieurs rangs
d’harmoniques qui perturbent les formes de
courant et de tension absorbées et ceux
redressées; ce THD diminue par la moitié lors
d'utilisation du redresseur MLI à absorption
sinusoïdale; car l’introduction d’une
régulation type PI classique permet aux
grandeurs réelles de poursuivre leurs
consignes.
Fig. 20. Variation du courant d’entrée du convertisseur.
296 ACTA ELECTROTEHNICA

Fig. 24. Spectre de courant de réseau pour le contrôle


Fig. 21. Variation de la tension d’entrée du redresseur. avancé et celui non linéaire.

Le contrôle avancé est moins efficace


pour le filtrage comparé à la régulation par la
méthode de Lyapunov (figures 22,23).
Dans notre essai expérimental, on fait
fusionner ces avantages utilisant le réglage
avancé pour contrôler la tension continue et le
réglage à base d'algorithme de Lyapunov pour
le contrôle des courants de réseau comme le
montre la figure 24.

Fig. 22. Spectre de courant de réseau pour le contrôle


avancé.

Fig. 23. Control cascade non linéaire avancé du redresseur MLI.


Volume 49, Number 3, 2008 297

6. REALISATION PRATIQUE LTS15-NP et des capteurs de tension


est LV25-P.
6.1. Partie puissance
La partie puissance est réalisée, en
structure de pont figure 11. Les interrupteurs
utilisés sont des IGBT type IRGPH50s, et
étant donné que le courant peut être déphasé
sur la tension, on prévoit des diodes de retour
qui permet l’échange d’énergie réactive avec
la source continue. Pour remédier à ce risque,
chaque IGBT est protégé par son propre
réseau RCD "Résistance Capacité Diode"[7];
une commutation douce type ZVS est ainsi
réalisé. Fig. 26. Photo du convertisseur de puissance.

6.4. Partie commande


La commande est réalisée en temps réel
qui est, aujourd'hui, une technique largement
utilisée par les secteurs de l'industrie de haute
technologie. Le contrôle en temps réel permet
de faire le prototypage rapide des systèmes de
contrôle de façon économique, sécuritaire et
rapide. Cette technique est un outil d'analyse
Fig. 25. Circuit RCD de protection. puissant, permettant de prévoir le
comportement d'un système sous l'action d'un
6.2. Partie Commande rapproché événement particulier et de voir son évolution
dans le temps réel. Cette méthode de
Les fonctions de protection sont conception permet de déceler les problèmes
centralisées de façon à ne pas les dupliquer au potentiels du système, de réduire le facteur
niveau de chaque composant de puissance. [8]. d'erreur humaine et les risques d'interruption
De même, l'action de protection choisie est du système.
globale, entraînant, par exemple, l'arrêt Le comportement de ce type de
complet du convertisseur lors d’un défaut. convertisseur est non linéaire, pour cette cause
Pour assurer un suivi plus fidèle et plus la méthode de Lyapunov répond aux
personnalisé de chacun des composants, des algorithmes non linéaires. Pour
capteurs individuels sont affectés à la l'implémentation on a pris la solution dSPACE
surveillance de chaque composant et leurs de type1104 qui utilise le bloc RTI de la
informations transmises au circuit de même société.
commande dans notre cas on a utilisés le
driver IR2130. 7. EXPERIMENTATION
L’isolement galvanique est réalisé par des
optocoupleurs type 4N36. Afin de valider nos algorithmes de
commande qui nous permettront de tester
6.3. Partie mesure et capture notre convertisseur, une approche pratique a
Nous avons besoin de deux informations : été menée au laboratoire.
le courant et la tension. Ces informations La valeur de l'inductance résulte d'un
seront regroupées sur deux cartes capteurs, qui compromis entre :
seront réalisées avec deux types de capteurs à • La minimisation de la chute de tension à la
effet hall: des capteurs de courant type LEM fréquence du réseau
298 ACTA ELECTROTEHNICA

Fig. 27. Redresseur triphasé sur charge resistive.

• La minimisation de l'ondulation du courant


absorbé par le redresseur à 1a fréquence de
découpage.
Le condensateur doit pouvoir échanger
l'énergie fluctuante avec le réseau sans
entraîner d'ondulation trop importante à ses
bornes [9].
La valeur de la capacité du condensateur est :
C=2200µF (400V)
Paramètres de réseaux: V=95V; L=0.3H; Fig. 29. Tension redressée "CH1".
r=5Ω.
Paramètres de la charge: R=100Ω. 7.2. Ouverture en MLI Sans réglage
La figure 30 montre la tension cotée
7.1. Marche en pont de Graetz continue et le courant du réseau.
On montre d’abord la forme du courant et
de la tension dans le cas d’un pont de Graetz.

Fig. 30. Courant de réseau Ia "CH1" et tension


Fig. 28. Courant de réseau "CH 3". redressée "CH3".
Volume 49, Number 3, 2008 299

7.3. Control cascade avancé non linéaire 8. CONCLUSION


du redresseur MLI
Ce type de montage connaît, il est vrai,
une utilisation encore limitée. Il est certain,
cependant, que la notion d’absorption
sinusoïdale de courant devrait se généraliser
en raison de normes de plus en plus sévères.
Cette structure est bien sur extensible au
triphasé. On peut fournir également de la
puissance réactive ce qui présente un intérêt en
génération d’énergie.
Nous avons obtenue durant la phase
expérimentale des résultats satisfaisants. Nous
avons démontré la supériorité du contrôle
avancé sur le classique. Pour cella, on a
comparé les THD, qui est un paramètre bien
Fig. 31. Contrôle cascade non linéaire avancé du
redresseur MLI.
adapté pour quantifier le degré de pollution
harmonique sur les réseaux électriques. Le
Les paramètres de régulation par VGPI de THD est réduit lors de l’utilisation de la
la tension continue sont kdp=10; kfp=140; technique de LYAPUNOV. Son implantation
kdi=0; kfi=320; Ts=0.0001s; n=4. Le paramètre en temps réel est facile lorsqu’on dispose de
de régulation par algorithme de Lyapunov des moyen adéquat tel une carte DSPACE 1104.
courants est β=1.9.106. Notre convertisseur réalisé autour de cette
manipulation répond parfaitement au deux
type de conversion MLI Redresseur/Onduleur.

9. REFERENCES
1. José R. Rodríguez, Jorge Pontt, César Silva,
Eduardo P. Wiechmann, Peter W. Hammond,
Frank W. Santucci, Rodrigo Álvarez, Rodrigo
Musalem, Samir Kouro, Pablo Lezana, "Large
Current Rectifiers: State of the Art and Future
Trends", IEEE Trans, Vol. 52, No. 3, Juin 2005.
2. Bernard Nicolas, Bernard Multon, Hamid Ben
Ahmed, "Le redresseur MLI en absorption
Fig. 32. Courant de réseau Ia (A) "CH1". sinusoïdale de courant", Revue, école normale
supérieure de Cachan, Antenne de Bretagne, 2003.
3. H. Tédjini, " Etude et réalisation d’un convertisseur
triphasé à deux niveaux commandé par DSPACE
pour des applications de commande des systèmes
électrique ", Mémoire de magister, Université ibn
khaldoun Tiaret, 2007.
4. H. Tédjini, M. Rahli, M. Boudhiaf, "Lyapunov’s
function control for unified power flow controller",
Journées Nationales sur l’électrotechnique et
l’automatique, JNEA2006, E.N.S.E.T. Oran, 18-19
Décembre 2006.
5. A. Miloudi, A. Draou, "Variable Gain PI Controller
Design For Speed Control and Rotor Resistance
Fig. 33. Tension redressée (×55V) "CH3". Estimation of an Indirect Vector Controlled
Induction Machine Drive ” in IECON’02, Sevilla,
Espagne, Nov. 5–8, 2002, pp. 323-328.
6. A. Miloudi, E.A. Al Radadi, A. Draou, Y. Miloud,
"Simulation and Modelling of a Variable Gain PI
300 ACTA ELECTROTEHNICA

Controller For Speed Control of a Direct Torque H. TÉDJINI


Neuro Fuzzy Controlled Induction Machine Drive", Y. MESLEM
PESC’04, Aachen, Germany, 20 – 25 June 2004.
7. J. Gonzalez, "Contribution à l’introduction de la Laboratoire de génie physique
commutation douce dans les onduleurs à Université d'Ibn Khaldoun
modulation de largeur d’impulsion", Thèse de Tiaret 14000, Algérie
doctorat, PARIS VI, 1991. tedjini_h@yahoo.fr
8. M. Hugues, V. Guillaume, "Onduleur triphasé", ymeslem@yahoo.fr
Projet IUP Génie électrique CERGY PONTOISE
1995, pp.1- 22. M. RAHLI
9. P. Ladoux, G. Ollé, "Compensateur d’harmoniques Faculté de Génie Electrique
et de puissance réactive", Système didactique, USTO-MB
Publication RESELEC 2002. BP 1505, Oran El M’naouer
31000, Algérie
rahlim@yahoo.fr