Vous êtes sur la page 1sur 1

1.

Choix d’un type d’amortisseur

En général, la décision d’installer un amortisseur est assez lourdede conséquences


au niveau de la technologie et du coût. Pour uneanalyse de la valeur menée sur
une transmission de puissance,l’amortisseur fait figure d’intrus qui ne
participe pas directement à lafonction essentielle de l’installation ! Avant
de décider de sonemploi, il faut donc être sûr que toutes les solutions directes
– adap-tation de la ligne d’arbres, maîtrise des excitations – sont inefficacesou
vraiment impossibles.Dans tous les cas, le fonctionnement efficace d’un
amortisseurdemande la mise en mouvement d’un élément massique sous l’effetdes
vibrations à amortir. La zone de liaison entre la pièce support del’amortisseur et
l’installation est donc localisée autour d’un ventrede vibration comme il
en existe souvent aux extrémités libres derotors.On distingue trois classes
d’amortisseur, différenciées par le typede couplage dynamique qui existe entre la
pièce support du rotor etla masse dite folle ou sismique.