Vous êtes sur la page 1sur 4

Machine à excitation indépendante

À excitation indépendante, caractérisé par sa vitesse qui diminue légèrement lorsque le


couple augmente. Si le circuit d'excitation est coupé, le moteur s'emballe.

Constitution
La machine à courant continu est constituée de trois parties principales :

- l'inducteur
- l'induit
- le dispositif collecteur / balais
L'inducteur (ou circuit d'excitation)
C’est un aimant ou un électroaimant (bobinage parcouru par un courant
continu i).
Il est situé sur la partie fixe de la machine (le stator) :


B

Il sert à créer un champ magnétique (champ "inducteur") dans le rotor.

L'induit (circuit de puissance)


L'induit est situé au rotor (partie tournante de la machine) :
Fig. 
1 N B S
coura i
d'excitatio i
nt
n i
C'est un bobinage parcouru par un courant continu I (courant d'induit).
Le collecteur et les balais
Le collecteur est un ensemble de lames de cuivre où sont reliées les extrémités du bobinage de
l'induit.
Les balais (ou charbons) sont situés au stator et frottent sur le collecteur en rotation.
Le dispositif collecteur / balais permet donc de faire circuler un courant dans l’induit.

Moteur à excitation indépendante

On s'intéresse à la machine à excitation indépendante en fonctionnement moteur :


• Schéma électrique équivalent
i I

u r U
E

Fig. 15

Induit : U = E + RI
Excitation : u = r i (r : résistance du bobinage de l'excitation)
En pratique : r >> R
En charge : I >> i

Le moteur à excitation indépendante :


II.1.1 Modèle électrique :

L'inducteur est alimenté par une tension continu u et est traversé par le courant continu i (si

l'inducteur n'est pas à aimants permanents). L'induit est alimenté par une tension continue U

et est traversé par une intensité I.

Modèle électrique du moteur à excitation indépendante :

Pour ce moteur, le flux  est directement proportionnel au courant d'excitation i.

Équation de fonctionnement pour l'induit : U =E+R.I

Bilan énergétique et rendement :

Le moteur absorbe la puissance électrique Pa=u.i+U.I

(Si le moteur est à aimant permanent, u.i = 0)

Au niveau de l'excitation (l'inducteur), il se crée des pertes par effet Joule Pje=u⋅i=r⋅i2

Pour l'induit, les pertes par effet Joule sont Pji=R⋅I 2

La puissance électromagnétique Pem =Pa-Pje-Pji=E.I

Lors d'un essai à vide, Pv=R.Iv+Pc, on peut déterminer les pertes collectives PC qui

représentent les pertes magnétiques ou pertes fer PF ainsi que les pertes mécaniques P M

soit : Pc=Pf+Pm

On définit le couple de pertes par Tp=T em- Tu= Tp Ω

La puissance utile disponible sur l'arbre du moteur est Pu=Pa-Pje-Pji-Pc