Vous êtes sur la page 1sur 15

Stockage sur disque managé, non managé et local - ... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

R Précédente Unité 2 sur 5 S Suivant T

200 XP

Stockage sur disque managé,


non managé et local
7 minutes

Vous pouvez choisir de laisser Azure gérer l’infrastructure de stockage de vos disques
durs virtuels ou la gérer vous-même.

Supposons que vous ayez plusieurs machines virtuelles exécutant des charges de
travail du domaine de la santé sur votre réseau local que vous voulez migrer vers
Azure. Vous voulez maximiser les performances tout en minimisant l’effort
d’administration.

Dans cette unité, vous allez découvrir les rôles de disque et les disques éphémères.
Vous allez aussi découvrir les différences entre les disques managés et non managés.

Rôles de disque
Chaque disque peut prendre un des trois rôles suivants dans une machine virtuelle :

Disque de système d’exploitation. Un seul disque sur chaque machine


virtuelle contient les fichiers du système d’exploitation. Quand vous créez une
machine virtuelle, vous sélectionnez une image de machine virtuelle : ceci
détermine le système d’exploitation et le disque du système d’exploitation
attaché à la nouvelle machine. Le disque du système d’exploitation a une
capacité maximale de 2 048 Go.
Disque de données. Vous pouvez ajouter un ou plusieurs disques virtuels de
données à chaque machine virtuelle pour y stocker des données. Par exemple,
les fichiers de base de données, le contenu statique d’un site web ou le code
d’application personnalisé doivent être stockés sur des disques de données. Le
nombre de disques de données que vous pouvez ajouter dépend de la taille de
la machine virtuelle. Chaque disque de données a une capacité maximale de
32 767 Go.
Disque temporaire. Chaque machine virtuelle contient un seul disque

1 sur 6 27/04/2020 à 19:41


Stockage sur disque managé, non managé et local - ... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

temporaire, qui est utilisé pour les applications de stockage à court terme,
comme les fichiers de pagination et d’échange. Le contenu des disques
temporaires est perdu lors des événements de maintenance : n’utilisez donc pas
ces disques pour les données critiques. Ces disques sont locaux sur le serveur et
ne sont pas stockés dans un compte de stockage.

Vous pouvez administrer les disques de système d’exploitation et les disques de


données dans la page Disques de la machine virtuelle, sur le portail Azure.

Disques de système d’exploitation éphémères


Un disque de système d’exploitation éphémère est un disque virtuel qui enregistre
des données sur le stockage de la machine virtuelle locale. Un disque éphémère a
une latence de lecture et d’écriture plus rapide qu’un disque managé. La
réinitialisation de l’image à l’état de démarrage d’origine est également plus rapide si
vous utilisez un disque éphémère. Cependant, une défaillance de machine virtuelle
individuelle peut détruire toutes les données présentes sur un disque éphémère et
laisser la machine virtuelle dans l’incapacité de démarrer. Étant donné que les
disques éphémères résident localement sur l’hôte, ils n’entraînent aucun coût de
stockage et sont gratuits.

Les disques éphémères fonctionnent bien quand vous voulez héberger une charge
de travail sans état, comme la logique métier d’un site web multiniveau ou un
microservice. Ces applications sont tolérantes aux défaillances individuelles des
machines virtuelles, car les demandes peuvent être redirigées vers d’autres machines

2 sur 6 27/04/2020 à 19:41


Stockage sur disque managé, non managé et local - ... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

virtuelles du système. Vous pouvez réinitialiser la machine virtuelle défaillante à son


état de démarrage initial rapidement et la remettre en service plus rapidement que si
elle utilise des disques managés.

Disques managés
La majorité des disques que vous utilisez avec des machines virtuelles dans Azure
sont des disques managés. Un disque managé est un disque dur virtuel pour lequel
Azure gère toute l’infrastructure physique nécessaire. Dans la mesure où Azure prend
en charge la complexité sous-jacente, les disques managés sont faciles à utiliser.
Vous pouvez simplement les provisionner et les attacher à des machines virtuelles.

Les disques durs virtuels dans Azure sont stockés sous forme d’objets blob de pages
dans un compte de stockage Azure, mais vous n’avez pas à créer des comptes de
stockage, des conteneurs d’objets blob et des objets blob de pages, ni à assurer la
maintenance de cette infrastructure par la suite. Les disques managés présentent les
avantages suivants :

Scalabilité simple. Vous pouvez créer jusqu’à 50 000 disques managés de


chaque type dans chaque région de votre abonnement.
Haute disponibilité. Les disques managés prennent en charge une
disponibilité de 99,999 %, en stockant les données trois fois. En cas de
défaillance d’un réplica, les deux autres peuvent assurer complètement la
fonctionnalité de lecture-écriture.
Intégration à des groupes à haute disponibilité et à des zones de
disponibilité. Si vous placez vos machines virtuelles dans un groupe à haute
disponibilité, Azure distribue automatiquement les disques managés pour ces
machines dans des domaines d’erreur différents, de sorte que vos machines
offrent une résilience aux défaillances localisées. Vous pouvez également
utiliser des zones de disponibilité, qui distribuent les données entre plusieurs
centres de données, pour une disponibilité accrue.
Prise en charge de Sauvegarde Azure. Sauvegarde Azure prend en charge de
manière native les disques managés, y compris les disques chiffrés.
Contrôle d’accès précis. Vous pouvez utiliser le contrôle d’accès en fonction
du rôle (RBAC) pour octroyer l’accès à des comptes d’utilisateur spécifiques
pour des opérations spécifiques sur un disque managé. Par exemple, vous
pouvez faire en sorte que seul un administrateur puisse supprimer un disque.

3 sur 6 27/04/2020 à 19:41


Stockage sur disque managé, non managé et local - ... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

Prise en charge du chiffrement. Pour protéger des données sensibles sur un


disque managé contre tout accès non autorisé, vous pouvez les chiffrer en
utilisant Azure Storage Service Encryption (SSE), fourni avec les comptes de
stockage Azure. Vous pouvez également utiliser Azure Disk Encryption (ADE),
qui utilise BitLocker pour les machines virtuelles Windows et DM-Crypt pour les
machines virtuelles Linux.

En raison de toutes ces fonctionnalités, utilisez des disques managés par défaut.

Disques non managés


Un disque non managé, comme un disque managé, est stocké sous la forme d’objet
blob de pages dans un compte de stockage Azure. La différence réside dans le fait
qu’avec les disques non managés, vous créez et vous gérez manuellement ce compte
de stockage. Cela signifie que vous devez faire le suivi des limites des IOPS dans un
compte de stockage et garantit que vous ne surprovisionnez pas le débit de votre
compte de stockage. Vous devez également gérer la sécurité et l’accès RBAC au
niveau du compte de stockage, au lieu de le faire sur chaque disque individuel avec
des disques managés.

Étant donné que les disques non managés ne prennent pas en charge toutes les
fonctionnalités de scalabilité et de gestion que vous avez vues pour les disques
managés, ils ne sont plus largement utilisés. Vous pouvez envisager de les utiliser
seulement si vous voulez configurer et gérer manuellement les données de votre
machine virtuelle dans le compte de stockage.

Dans le portail, pour utiliser des disques non managés, développez la section Avancé
dans la page Disques de l’Assistant Création d’une machine virtuelle.

4 sur 6 27/04/2020 à 19:41


Stockage sur disque managé, non managé et local - ... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

À l’origine, tous les disques durs virtuels dans Azure étaient non managés. Si vous
exécutez une ancienne machine virtuelle, elle comporte peut-être des disques non
managés. Vous pouvez convertir ces disques non managés en disques managés avec
l’applet de commande PowerShell ConvertTo-AzureRmVmManagedDisk .

PowerShell = Copier

ConvertTo-AzureRmVMManagedDisk -ResourceGroupName MyResourceGroup


-VMName WebVm

Contrôler vos connaissances

5 sur 6 27/04/2020 à 19:41


Types de disques pour les machines virtuelles - Lea... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

R Précédente Unité 3 sur 5 S Suivant T

200 XP

Types de disques pour les


machines virtuelles
7 minutes

Une fois que vous avez choisi d’utiliser des disques managés ou non managés, vous
devez choisir le type de disque le plus adapté à vos machines virtuelles.

Ici, vous allez découvrir le niveau de performance et le comportement de chaque


type de disque pour vous permettre de faire le bon choix.

Mesures de performance du disque


Pour choisir le type de disque approprié, il est essentiel de comprendre ses
performances. Les performances s’expriment selon deux mesures principales :

Opérations d’entrée/sortie par seconde (IOPS). Les IOPS mesurent la vitesse


à laquelle le disque peut effectuer une combinaison d’opérations de lecture et
d’écriture. Plus les valeurs des IOPS sont élevées, plus les disques ont un niveau
de performance élevé.
Débit. Le débit mesure la vitesse à laquelle les données peuvent être
transférées sur le disque à partir de l’ordinateur hôte et du disque vers
l’ordinateur hôte. Le débit est également appelé taux de transfert de données
et se mesure en mégabits par seconde (Mbits/s). Plus le débit est élevé, plus les
disques ont des performances élevées.

Pour les disques physiques, les IOPS et le débit des disques SSD sont généralement
plus élevés que ceux des disques durs (HDD). Les disques virtuels que vous pouvez
choisir pour une machine virtuelle Azure sont basés sur des disques SSD de plusieurs
types ou sur des disques durs (HDD). Leurs performances varient largement selon le
type de disque que vous choisissez. Examinons les types disponibles.

SSD Ultra

1 sur 7 27/04/2020 à 19:52


Types de disques pour les machines virtuelles - Lea... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

Les disques SSD Ultra offrent les meilleures performances de disque disponibles dans
Azure. Choisissez-les quand vous avez besoin des performances de stockage les plus
rapides, ce qui inclut un débit élevé, des IOPS élevées et une latence faible.

Les performances d’un SSD Ultra dépendent de la taille que vous sélectionnez,
comme vous pouvez le constater dans les exemples de ce tableau :

Taille de disque (Go) IOPS Débit (Mbits/s)

4 1 200 300

16 4 800 1 200

32 9 600 2 000

256 76 800 2 000

Plus de 1 024 160 000 2 000

Les disques Ultra ont des capacités qui vont de 4 Go à 64 To. La possibilité d’ajuster
les valeurs des IOPS et du débit pendant leur fonctionnement et sans les détacher de
la machine virtuelle hôte est une fonctionnalité unique des disques Ultra. La prise en
compte des ajustements de performances peut nécessiter un délai allant jusqu’à une
heure.

Les disques Ultra sont un nouveau type de disque qui présentent actuellement
certaines limitations :

Ils sont disponibles seulement dans une partie des régions Azure.
Ils peuvent être attachés seulement à des machines virtuelles qui se trouvent
dans les zones de disponibilité.
Ils peuvent uniquement être attachés à des machines virtuelles ES/DS v3.
Ils peuvent être utilisés seulement en tant que disques de données et créés en
tant que disques vides.
Ils ne prennent pas en charge les instantanés de disque, les images de machine
virtuelle, les groupes identiques, Azure Disk Encryption, Sauvegarde Azure ou
Azure Site Recovery.

Certaines charges de travail imposent des charges intensives au stockage disque. Par

2 sur 7 27/04/2020 à 19:52


Types de disques pour les machines virtuelles - Lea... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

exemple, les bases de données de haut niveau et SAP HANA ont besoin de
performances rapides et sont soumises à un grand nombre de transactions. Si vous
avez une telle charge de travail et si des SSD Premium ont entraîné des goulots
d’étranglement au niveau des performances, pensez à utiliser des SSD Ultra.

SSD Premium
Les SSD Premium viennent juste après les disques Ultra en termes de performances,
mais ils offrent quand même un débit et des IOPS élevés avec une latence faible. Les
disques Premium ne sont pas soumis aux limitations actuelles des disques Ultra. Par
exemple, ils sont disponibles dans toutes les régions et peuvent être utilisés avec des
machines virtuelles qui se trouvent en dehors des zones de disponibilité.

Vous ne pouvez pas ajuster les performances sans détacher ces disques de leur
machine virtuelle. De plus, vous pouvez utiliser des SSD Premium seulement avec des
grandes tailles de machines virtuelles, compatibles avec le stockage Premium.

Ce tableau contient des exemples illustrant les performances élevées des SSD
Premium :

Nom de la taille du disque Taille du disque IOPS Débit (Mbits/s)

P4 32 Gio 120 25

P15 256 Gio 1 100 125

P40 2 Tio 7 500 250

P80 32 Tio 20 000 900

Avec les SSD Premium, ces chiffres de performances sont garantis. Il n’existe aucune
garantie de ce type pour les disques de niveau Standard, susceptibles d’être
occasionnellement impactés par une forte demande.

Si vous avez besoin de performances plus élevées que celles qu’offrent les disques
Standard, ou si vous ne pouvez pas accepter des baisses de performances
occasionnelles, utilisez des SSD Premium. Utilisez des SSD Premium également
quand vous voulez les performances les plus élevées, mais que vous ne pouvez pas

3 sur 7 27/04/2020 à 19:52


Types de disques pour les machines virtuelles - Lea... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

utiliser des disques Ultra, en raison de leurs limites actuelles. Les SSD Premium
conviennent parfaitement aux charges de travail critiques des moyennes et grandes
organisations.

Vous pouvez faire migrer un disque vers un SSD Premium à tout moment, si vous
constatez que ses performances ne sont pas suffisantes.

SSD Standard
Les SSD Standard dans Azure sont une option de stockage économique pour les
machines virtuelles qui ont besoin de performances cohérentes à des vitesses
inférieures. Les SSD Standard ne sont pas aussi rapides que les SSD Premium ou
Ultra, mais ils offrent toujours des latences comprises entre 1 et 10 millisecondes, et
jusqu’à 6 000 IOPS. Il est possible de les attacher à n’importe quelle machine
virtuelle, quelle qu’en soit la taille.

Ce tableau contient des exemples qui illustrent les caractéristiques de performances


des SSD Standard de différentes tailles :

Nom de la taille du disque Taille de disque (Go) IOPS Débit (Mbits/s)

E4 32 120 25

E15 256 500 60

4 sur 7 27/04/2020 à 19:52


Types de disques pour les machines virtuelles - Lea... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

Nom de la taille du disque Taille de disque (Go) IOPS Débit (Mbits/s)

E40 2 048 500 60

E80 32 767 6 000 750

Ces chiffres de performances ne sont pas garantis, mais ils sont atteints dans 99 %
des cas.

Choisissez d’utiliser des SSD Standard quand vous avez des contraintes budgétaires
et une charge de travail qui n’utilise pas les disques de façon intensive. Par exemple,
les serveurs web, les applications d’entreprise peu utilisées et les serveurs de test
peuvent tous s’exécuter sur des SSD Standard.

5 sur 7 27/04/2020 à 19:52


Types de disques pour les machines virtuelles - Lea... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

HDD Standard
Si vous choisissez d’utiliser des HDD Standard, les données sont stockées sur des
lecteurs de disques magnétiques conventionnels dotés de broches qui se déplacent.
Ces disques sont plus lents et leurs vitesses varient davantage que celles des SSD,
mais leurs latences sont inférieures à 10 ms pour les opérations d’écriture et 20 ms
pour les lectures. Comme pour les SSD Standard, vous pouvez utiliser des HDD
Standard pour n’importe quelle machine virtuelle.

Ce tableau illustre les caractéristiques de performances des HDD Standard de


différentes tailles :

Nom de la taille du disque Taille de disque (Go) IOPS Débit (Mbits/s)

S4 32 500 60

S15 256 500 60

S40 2 048 500 60

S80 32 767 2 000 500

Utilisez des HDD Standard quand vous voulez réduire les coûts des charges de travail
moins critiques, et des environnements de développement et de test.

Contrôler vos connaissances


1. Vous avez besoin des meilleures performances de disque pour une nouvelle
machine virtuelle. Quel disque devez-vous utiliser, sachant que tous les types de
disque sont pris en charge dans votre région ?

 SSD Ultra

 SSD Premium

 HDD Standard

2. Vous avez une application de taille moyenne avec des exigences d’E/S modestes.
Pour autant, vous avez besoin de garantir un débit de 25 Mbits/s. Quel type de

6 sur 7 27/04/2020 à 19:52


Sélectionner un type de disque pour votre charge de... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

R Précédente Unité 4 sur 5 S Suivant T

200 XP

Sélectionner un type de disque


pour votre charge de travail
7 minutes

Examinons de plus près les choix de types de disques que les architectes doivent
faire pour une application Azure proposée.

Au sein de votre organisation du secteur de la santé, vous avez un système critique


pour l’entreprise qui gère les stocks de médicaments pour garantir que les praticiens
en disposent à tout moment dans leurs cliniques locales. Vous voulez que le système
migre vers Azure avec le moins de modifications que possible. Vous voulez créer un
ensemble de machines virtuelles dans Azure qui correspond aux serveurs physiques
actuels, puis migrer le système. Avant la migration, vous voulez sélectionner les types
de disques appropriés pour chaque machine virtuelle.

Dans cette unité, vous allez examiner les exigences liées à chaque serveur virtuel
dans l’infrastructure Azure proposée afin de comprendre pourquoi un type de disque
particulier s’avère optimal.

Serveur de base de données de production


Tout d’abord, vous voulez concevoir la machine virtuelle qui va héberger la base de

1 sur 5 27/04/2020 à 20:08


Sélectionner un type de disque pour votre charge de... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

données de production pour votre système de stocks de médicaments. Ce système


est critique pour l’entreprise. Il est utilisé par la majorité de vos employés, partout
dans le monde, dans leur travail. Le serveur de base de données du système local est
utilisé de façon intensive. Les disques physiques fonctionnent pratiquement à leur
capacité maximale en termes d’IOPS et de débit. La base de données contient
également des données très sensibles sur les patients : vous voulez donc qu’elles
soient chiffrées sur le disque.

Vous avez supervisé et analysé les performances de votre système local, à la fois
pendant les périodes habituelles et pendant les pics de demande, notamment
pendant une campagne marketing qui a donné de bons résultats. Cette étude
montre que les disques rapides et la faible latence permettent au système de bien
fonctionner, et que toute baisse des performances va affecter tous vos utilisateurs.
Pour que vos bonnes performances actuelles soient maintenues après la migration
vers le cloud, vous voulez que les disques qui stockent les bases de données
prennent en charge 50 000 IOPS et des débits allant jusqu’à 1 000 Mbits/s.

Cette exigence rend la décision simple. La taille maximale des SSD Premium est P80,
mais celle-ci prend en charge un maximum de 20 000 IOPS et un débit maximal de
900 Mbits/s. Seules les tailles les plus grandes des SSD Ultra prennent en charge les
performances dont vous avez besoin.

Rappelez-vous que les SSD Ultra ne peuvent être attachés qu’à des machines
virtuelles situées dans des zones de disponibilité. Cette exigence offre une haute
disponibilité, car les serveurs virtuels ne sont pas vulnérables à une défaillance
matérielle à l’échelle d’un centre de données. Cela signifie également que vous devez
utiliser des disques managés, qu’Azure réplique automatiquement dans les zones de
disponibilité où les machines virtuelles sont hébergées.

Serveurs d’entrepôt de données


Ensuite, vous voulez vous intéresser aux serveurs qui hébergent l’entrepôt de
données des médicaments. Les données de la base de données de production sont
régulièrement exportées vers cet entrepôt de données et restructurées pour faciliter
l’analyse des tendances à long terme. Ces serveurs hébergent également des cubes
de données conçus pour prendre en charge vos besoins de rapports complexes.

Dans votre système local, il y a un serveur d’entrepôt de données dans votre centre

2 sur 5 27/04/2020 à 20:08


Sélectionner un type de disque pour votre charge de... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

de données principal et également plusieurs autres dans les bureaux régionaux. Vous
avez créé une image de machine virtuelle pour ces serveurs d’entrepôt de données et
vous allez l’utiliser pour simplifier le déploiement de plusieurs instances de la
machine virtuelle dans plusieurs régions Azure. Votre analyse indique que ces
serveurs nécessitent des disques hautes performances, mais pas les performances
extrêmes nécessaires au serveur de base de données de production.

Les disques les plus performants dans Azure sont les SSD Premium et les SSD Ultra.
Cependant, les disques Ultra ne prennent actuellement pas en charge les images de
machine virtuelle. Les SSD Premium sont donc le type de disque optimal pour les
disques de données de cette charge de travail. Aucune de vos exigences en matière
d’entreposage de données ne nécessite des disques non managés : vous choisissez
donc des disques managés pour réduire la charge d’administration.

Serveur de base de données de secours


Dans votre système local, vous avez un serveur de secours qui exécute un réplica de
la base de données des stocks de médicaments principale. Pour les rares fois où le
serveur principal tombe en panne, les requêtes de base de données sont redirigées
vers ce serveur afin que les utilisateurs ne subissent aucune interruption du service.
Vous voulez une machine virtuelle de secours similaire dans votre système basé sur
le cloud.

Comme cette machine virtuelle ne sera la plupart du temps pas utilisée, il vous a été
demandé de l’implémenter avec un budget limité. Vos architectes considèrent
qu’une chute des performances est acceptable pendant les rares défaillances de la
machine virtuelle principale.

Vous constatez que le budget ne va probablement pas permettre l’utilisation de


disques SSD Premium. Dans ces circonstances, les SSD Standard qui utilisent des
disques managés représentent le meilleur choix, car ils offrent des performances
supérieures ou égales à la taille équivalente des HDD Standard et des performances
plus cohérentes.

Interface web d’administration


Le système local comprend un ensemble de procédures stockées qui implémentent

3 sur 5 27/04/2020 à 20:08


Sélectionner un type de disque pour votre charge de... https://docs.microsoft.com/fr-fr/learn/modules/choos...

des routines de maintenance sur les données. Il existe également un ensemble de


vues de données que les administrateurs utilisent pour superviser les performances
de la base de données. Pour faciliter la vie aux administrateurs, il existe un serveur
web dans votre système local qui héberge un site que les administrateurs peuvent
utiliser pour exécuter ces procédures stockées et consulter des rapports de
performances. Vous voulez migrer ce serveur vers le cloud et l’héberger sur une
machine virtuelle Azure.

Là encore, vous voulez minimiser les coûts. Le site est utilisé seulement par une
équipe de 20 administrateurs et induit une charge assez faible sur ses lecteurs de
disque, utilisés seulement pour stocker les fichiers du code de l’application web. Ce
serveur n’a pas d’exigences de disponibilité strictes, car il ne s’agit pas d’un système
critique pour l’entreprise.

Dans ce cas, vous pouvez réduire les coûts en utilisant des HDD Standard pour le
serveur web. Pour minimiser l’administration nécessaire, utilisez des disques
managés.

Contrôler vos connaissances


1. Pour le serveur de l’interface web d’administration, supposons que vous voulez
utiliser Sauvegarde Azure pour protéger le contenu des disques de la machine
virtuelle. En quoi ce critère modifie-t-il le type de disque que vous allez choisir ?

 Utiliser des SSD Standard au lieu de HDD Standard.

 Utiliser des SSD Premium au lieu de HDD Standard.

 Aucun changement n’est nécessaire.

2. Pour les serveurs de base de données de secours, supposez que vos exigences
changent. Vous décidez qu’un minimum de 1 100 IOPS est absolument nécessaire à
tout moment. En quoi ce critère change-t-il le type de disque que vous allez choisir ?

 Utiliser des SSD Premium au lieu de SSD Standard.

 Utilisez des HDD Standard au lieu de SSD Standard.

Utilisez des disques non managés au lieu de disques



managés.

4 sur 5 27/04/2020 à 20:08