Vous êtes sur la page 1sur 113

Directeur de la publication : Edwy Plenel Mardi 9 Juin www.mediapart.

fr

Sommaire
Covid-19: et si la cible du virus n’était pas les poumons?
LE MARDI 9 JUIN 2020 | PAR LISE BARNÉOUD

p. 6 Le Health Data Hub attaqué devant le Conseil p. 30 Mort de Mohamed Gabsi: un rapport d’autopsie
d’Etat pointe les pratiques policières
PAR JÉRÔME HOURDEAUX PAR PASCALE PASCARIELLO ET PRISCA BORREL (LE D’OC)
p. 9 En Inde, la plus grande application de traçage du p. 31 Flashball: un policier sera jugé pour avoir
monde soulève des craintes défiguré une manifestante
PAR CÔME BASTIN PAR ANTTON ROUGET
p. 10 «A l’air libre»: les armes «non létales» au cœur p. 33 «Bougnoules», «nègres», «fils de pute de juifs»:
des violences policières, un entretien avec quand des policiers racistes se lâchent
l’historien Pap Ndiaye PAR CAMILLE POLLONI
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART p. 36 Violences policières: à Toulouse, la jeunesse a
p. 11 Rapport annuel du Défenseur des droits: clamé sa colère
des pratiques policières jugées illégales, PAR EMMANUEL RIONDÉ
discriminatoires et impunies p. 38 Frédérick Keck, sentinelle des pandémies
PAR PASCALE PASCARIELLO PAR JOSEPH CONFAVREUX
p. 11 Police: l’exercice de com’ de Castaner pour p. 43 Mondial 2022 au Qatar: les intérêts personnels de
éteindre les critiques Sarkozy au cœur de l’enquête
PAR PASCALE PASCARIELLO PAR YANN PHILIPPIN ET ANTTON ROUGET
p. 12 Pour en finir avec les fantasmes racistes de la p. 51 Prêt russe: le RN obtient un rééchelonnement du
beurette et de l’Arabe violent et violeur remboursement
PAR RACHIDA EL AZZOUZI PAR MARINE TURCHI
p. 14 Discrimination: l’université de Lille refuse de p. 52 En Bolivie, le goût amer de la coca
sanctionner un enseignant allergique au voile PAR ALICE CAMPAIGNOLLE
PAR FAÏZA ZEROUALA p. 54 «Vendre aussi du Nutella?»: un supermarché
p. 16 Nadia Yala Kisukidi: «Les vies noires comptent coopératif cherche sa recette
moins dans notre pays» PAR MICHEL HENRY
PAR RACHIDA EL AZZOUZI p. 56 Migrants: les traversées depuis le Maghreb
p. 21 Usul. Luttes antiracistes: le renouveau par les bousculées par le Covid
femmes PAR NEJMA BRAHIM
PAR USUL p. 58 L.A. 1986: le brasier des livres
p. 21 Violences policières: le silence bavard PAR LILIANE KERJAN (EN ATTENDANT NADEAU)
d’Emmanuel Macron p. 61 Colmar espère sortir du cercle des touristes
PAR ELLEN SALVI disparus
p. 23 Meurtre de George Floyd: partout dans le monde, PAR DAN ISRAEL
la colère ne retombe pas p. 66 Réflexions sur la question noire
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART ET AGENCE FRANCE- PAR JOSEPH CONFAVREUX
PRESSE p. 70 Mark Zuckerberg ou la loi du plus fort
p. 25 Les influenceurs français commencent seulement PAR GÉRALDINE DELACROIX
à parler des violences policières p. 73 Libye: l’avant-dernière heure d’Haftar?
PAR KHEDIDJA ZEROUALI PAR RENÉ BACKMANN
p. 28 Le racisme nous étouffe p. 76 En mémoire des soignants morts du Covid-19
PAR EDWY PLENEL PAR LÉA BOISTAULT

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.1/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
2

p. 77 Des ordonnances hors contrôle? Le Conseil p. 87 Dans son bastion de Saint-Denis, le PCF file tout
constitutionnel suscite des inquiétudes droit vers une défaite historique
PAR PIERRE JANUEL PAR PAULINE GRAULLE
p. 79 Au Brésil, le virus a mis au jour les faiblesses de p. 90 Robert Zaretsky: «Il y a en Amérique
Bolsonaro l’atmosphère de la France en 1830»
PAR JEAN-MATHIEU ALBERTINI PAR ANTOINE PERRAUD
p. 81 Le Mexique déconfine en pleine épidémie de p. 93 Le racisme nous étouffe
Covid-19 PAR EDWY PLENEL
PAR MARIE HIBON p. 94 Jean-Michel Blanquer, un ministre affaibli par la
p. 82 En Argentine, les bidonvilles sont les plus crise sanitaire
vulnérables au Covid-19 PAR ELLEN SALVI ET FAÏZA ZEROUALA
PAR CAMILLE AUDIBERT p. 97 Massacres au Sahel: le silence complice de la
p. 84 Municipales: LREM tente de sauver les meubles France
en penchant vers la droite PAR RÉMI CARAYOL
PAR MANUEL JARDINAUD p. 100 Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Djebbari
p. 86 A Montpellier, une partie de la gauche se rallie au rattrapé par son passé au Luxembourg
milliardaire Altrad PAR YANN PHILIPPIN ET ANTTON ROUGET
PAR BENJAMIN TÉOULE (LE D'OC)

les poumons pourraient ne pas être la cible principale. Mais alors,


comment ce microbe tue-t-il exactement ? Les détails de son mode
Covid-19: et si la cible du virus n’était opératoire commencent tout juste à s’esquisser.
pas les poumons?
LE MARDI 9 JUIN 2020 | PAR LISE BARNÉOUD

Sur l’aéroport de Nîmes, le 4 avril 2020, un soignant transporte un respirateur artificiel


lors de l’arrivée d’un patient évacué depuis l’est de la France. © Pascal GUYOT / AFP

Tout commence par le nez. L’une des grandes surprises d’une


étude parue dans Nature Medecine fut en effet de découvrir
Sur l’aéroport de Nîmes, le 4 avril 2020. © Pascal GUYOT / AFP que le nez semble être l’endroit du corps qui compte le plus de
Alors que les équipes médicales s’attendaient à soigner des récepteurs ACE2 (pour Angiotensin Converting Enzyme 2), la
pneumonies sévères et que les pays se ruaient sur les fameuse porte d’entrée du virus, celle qui lui permet de pénétrer
respirateurs, le mode opératoire du virus a rapidement dérouté à l’intérieur des cellules et ainsi se multiplier. Pratique : dès
les réanimateurs. Certes, le Sars-CoV-2 étouffe certaines de ses que des particules virales y sont aspirées, elles trouvent ainsi de
victimes. Mais les poumons seraient une victime collatérale, non nombreuses portes qui s’ouvrent au fur et à mesure qu’elles s’y
sa cible. attachent. Doublement pratique : dès qu’une personne infectée
Au début, il s’agissait d’une « mystérieuse épidémie de éternue, ses virus sont expulsés à hauteur de visage et avec un peu
pneumonie virale », rapidement baptisée « pneumonie de de chance, un autre nez les attend. C’est donc ici que se jouerait la
Wuhan » par certains. Après le séquençage du virus en première phase cruciale de l’histoire : soit le système immunitaire
cause, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le baptise parvient rapidement à se débarrasser de ces importuns résidents
« Coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère », ou Sars- du nez, soit il n’y parvient pas. Dans le premier cas, on est quitte
CoV-2. Dans tous les cas, le poumon apparaît d’emblée comme la pour une bonne fatigue. Dans le second, les virus se mettent à se
cible centrale de ce nouveau virus. Toutefois, au fur et à mesure multiplier et c’est là que les problèmes commencent. C’est aussi
que l’Europe voit affluer ses premiers cas, surprise : il ne s’agit là que le mode opératoire devient plus flou.
pas d’une pneumonie classique, loin de là. Plus étonnant encore :

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.2/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

Pour poursuivre leur route dans notre organisme, les virus auraient passage de l’oxygène dans le sang et éviter que les alvéoles
finalement trois options. Ils pourraient s’attaquer directement au ne se referment trop et trop souvent, il devient alors nécessaire
nerf olfactif, d’où la perte d’odorat vécue par 25 à 30 % des d’insuffler de l’air avec une forte pression. Mais avec le Sars-
patients. Et de là, migrer éventuellement jusqu’au cerveau, où CoV-2, les choses semblent être différentes, particulièrement
des récepteurs ACE2 sont également présents. Voilà qui pourrait durant la phase initiale. « On s’est vite aperçu qu’il y avait
expliquer les signes d’agitation et de confusion observés chez des points qui ne collaient pas », retrace Alexandre Demoule,
plus de la moitié des patients gravement atteints dans un hôpital chef de service réanimation à la Pitié-Salpêtrière. Comme ces
de Strasbourg et les cas d’encéphalites également rapportés. patients dont le taux d’oxygène est particulièrement bas, mais qui
En France, plusieurs études sont en cours pour tenter de mieux semblent bizarrement le tolérer, continuant de s’exprimer et de
comprendre les conséquences neurologiques de l’infection au raisonner normalement.
Covid-19, notamment le projet Cohorte Covid – Neurosciences. Autre particularité étonnante : leurs poumons restent relativement
Seconde voie de dissémination possible, via le mucus nasal, élastiques, preuve qu’ils sont encore pleins d’air, estime Hadrien
véritable tapis roulant pour les nombreux microbes prisonniers de Roze. Ces étranges observations sont rapidement partagées par
ce liquide gluant. De fait, on avale pas moins d’un litre de morve des centaines de réanimateurs français, mais aussi italiens,
chaque jour ! Les nombreux symptômes digestifs (notamment allemands et bientôt américains, et posent de nombreuses
une diarrhée pour plus de 20 % des patients français) qui questions. Car autant il est nécessaire d’insuffler de l’air enrichi
accompagnent la maladie laissent effectivement penser que le en oxygène à forte pression lorsque les poumons se sont rigidifiés,
virus emprunte la même route que nos aliments et perturbe nos autant cette même pression peut devenir délétère si ceux-ci
intestins. Et pour cause : les cellules de la paroi interne de sont encore souples. D’où l’alerte de certains pneumologues
l’intestin grêle sont particulièrement dotées en récepteurs ACE2. et réanimateurs pour qui, contrairement aux recommandations
D’ailleurs, une étude menée sur des organoïdes intestinaux, sortes internationales, la ventilation classique ne représenterait pas la
de mini-intestins en culture, montre que le Sars-CoV-2 infecte bel solution optimale pour ces patients.
et bien ces cellules intestinales. Autre preuve : on retrouve des
traces de virus dans les selles d’une majorité de patients (chez C’est le cas du Dr Luciano Gattinoni qui publie avec des collègues
la moitié des patients, estime par exemple cette étude). On en italiens et allemands une lettre le 30 mars dans l’American
retrouve même dans les eaux usées, sans que l’on sache encore si Journal of Respiratory and Critical Care Medicine appelant à
ces traces sont celles de virus entiers encore vivants, ou de bouts passer à une ventilation la plus douce et la moins en pression
de virus morts. possible. Dans un centre qui a procédé ainsi dès le début, le taux
de mortalité des patients intubés est de 14 %, contre 60 % en
Enfin, troisième voie de diffusion, qui semble être l’autoroute moyenne dans les autres hôpitaux, affirme Luciano Gattinoni, qui
privilégiée des particules virales : depuis le nez, elles peuvent ne souhaite pas nommer cet hôpital. Au même moment, aux États-
être charriées via l’air, durant une inspiration, et emprunter non Unis, un réanimateur du centre médical Maimonide à Brooklyn,
pas l’œsophage mais la trachée. C’est ainsi qu’elles atterrissent Cameron Kyle-Sidell, publie un témoignage vidéo similaire :
dans les poumons. Mais curieusement, « nous retrouvons très « Nous nous attendions à traiter des patients en situation de
peu de récepteurs ACE2 dans les poumons, affirme Christophe syndrome de détresse respiratoire aiguë, mais ce n’est pas ce
Bécavin, de l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire que je vois depuis neuf jours.[…] Nous traitons la mauvaise
de Sophia Antipolis, qui faisait partie de l’équipe en charge de maladie. »
l’étude des poumons dans la publication de Nature Medecine.
En France aussi, les réanimateurs modifient rapidement leurs
On voit uniquement réapparaître ce récepteur au niveau des
protocoles. « Au bout de dix jours, nous avons diminué la pression
pneumocytes de type 2, les alvéoles tout au fond des poumons
de l’air que les respirateurs insufflent dans les poumons », retrace
où ont lieu les échanges gazeux ». En fait, il y a beaucoup plus
Alexandre Demoule. « Les réanimateurs se sont rapidement
de cellules dotées du récepteur ACE2 dans les intestins, le cœur,
rendu compte que les ventilations avec de fortes pressions
la vessie, les reins ou encore les yeux que dans les poumons.
empiraient l’état des patients, donc nous avons diminué la
« Les taux de virus dans les poumons, mesurés à partir d'un
pression de l’air insufflé dans les poumons et nous avons placé
échantillon de lavage broncho-alvéolaire, diminuent rapidement
les patients sur le ventre, ce qui permet de mieux ouvrir leurs
sans traitement antiviral alors même que la situation clinique
poumons », détaille de son côté Stéphane Zuily, du service de
est critique », témoigne de son côté Hadrien Roze, du service
médecine vasculaire du CHU de Nancy. Le 10 avril, soit dix
anesthésie-réanimation du CHU de Bordeaux.
jours après la commande de 10 000 respirateurs par l’État pour un
Ce n’est pas tout. Normalement, dans une pneumonie classique, coût total de 56,7 millions d’euros, le site d’information pour les
c’est le côté air des poumons qui est atteint : le pathogène médecins et les professionnels de santé Medscape finit même par
entraîne une réaction inflammatoire à l’intérieur des alvéoles, il poser cette provocante question : et si l’intubation n’était pas la
se crée ensuite un œdème dans les poumons qui, en se gorgeant solution ?
d’eau, deviennent de plus en plus rigides. Pour permettre le

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.3/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
4

« Les caillots sanguins jouent un rôle essentiel perturbant la circulation sanguine », commente Alexandre
dans la mortalité » Demoule, qui souligne qu’il ne s’agit encore que d’une hypothèse.
« Plus on regarde, plus il devient évident que les caillots sanguins
Dans cet article, la médecin urgentiste et journaliste santé Isabelle jouent un rôle essentiel dans la sévérité du Covid-19 et sa
Catala suggère que les techniques non invasives d’oxygénation mortalité », affirme Behnood Bikdeli, de l’école de médecine
pourraient, dans certains cas, remplacer l’intubation. Dans les de Yale. Cela expliquerait par ailleurs d’autres problèmes
pneumonies classiques graves, la ventilation non invasive, via un cardiovasculaires, comme les infarctus qui semblaient avoir
masque, n’est pas recommandée car le patient qui se sent étouffer disparu pendant l’épidémie, mais qui auraient en réalité été
aura tendance à trop forcer sur ses poumons et finit par les abîmer. deux fois plus nombreux pendant la période du confinement en
En revanche, les nouvelles techniques d’oxygénation nasale à région parisienne, d’après une récente étude qui s’appuie sur
haut débit peuvent être utilisées. les données issues du registre francilien du Centre d’expertise
Néanmoins, au début de l’épidémie, beaucoup d’équipes mort subite. La même observation a été faite en Lombardie.
étaient réticentes à utiliser ces techniques en raison du risque Plusieurs hypothèses sont avancées : la saturation du système
d’aérosolisation de particules virales. « Si pour sauver un patient de soins, la crainte de se rendre à l’hôpital, un moindre suivi
je perds cinq soignants à cause d’une contamination, on ne va pas médical, mais également un effet direct du Sars-CoV-2 (un tiers
aller loin », dit Alexandre Demoule qui, après avoir épluché la des décès parisiens en surplus concernait des patients positifs au
littérature scientifique à ce sujet, finit par se rassurer : « Ce risque Sars-CoV-2 ou suspects).
n’apparaît finalement pas si important que ça. Rapidement, nous « La stabilisation endothéliale va devenir la clé de cette maladie
avons placé certains patients sous oxygénothérapie nasale à en lieu et place de la ventilation protectrice des poumons, estime
haut débit en leur ajoutant un masque pour limiter le risque Cameron Kyle-Sidell qui juge cette méthode comme « une
de diffusion et nous avons tenté de pousser un peu plus loin, intervention nécessaire mais indésirable ». L’endothélium, ce
d’attendre un peu plus que d’habitude avant l’intubation. » Dans tissu qui recouvre l’intérieur des vaisseaux sanguins, est le plus
son équipe de la Pitié-Salpêtrière, une dizaine de personnels grand organe de notre organisme. Sa surface est équivalente à
soignants ont été malades, dont lui-même, sur 140. Une étude est six courts de tennis et l’une de ses fonctions est de réguler la
en cours pour évaluer l’impact des différentes prises en charge. fluidité du sang, écrit le professeur Alain Baumelou dans un
Mais alors, si ce n’est pas un syndrome de détresse respiratoire article intitulé « L’endothélite : clé de l’atteinte multiviscérale
classique, à quoi avons-nous affaire ? « Les réanimateurs nous du Sars-CoV-2 ? », publié sur le site du Vidal. L’endothélium
ont fait remonter un nombre anormalement élevé d’embolies est doté de récepteurs ACE2. Et une étude démontre que le
pulmonaires », poursuit Stéphane Zuily, soulignant au passage virus peut bel et bien infecter et se répliquer à l’intérieur d’un
que les Chinois n’avaient jamais communiqué sur cet aspect « organoïde vasculaire », un vaisseau sanguin reconstruit in vitro.
particulier de la maladie. L’embolie pulmonaire survient lorsque En outre, plusieurs études post-mortem révèlent des traces du
des caillots de sang viennent perturber la circulation sanguine des virus à l’intérieur des cellules endothéliales de plusieurs organes
poumons. Autrement dit, le problème ne viendrait peut-être pas (intestins, reins, cœur…)
du côté air des poumons, mais du côté sang. Dès lors, se pourrait-il que l’endothélium soit la véritable cible du
La formation de caillots sanguins est un risque bien connu virus ? Pas si simple. D’abord, les études qui ont recherché le virus
des séjours hospitaliers, à cause de l’alitement, de certains dans le sang donnent des résultats très hétérogènes : certaines
traitements, des suites d’interventions chirurgicales. D’où l’usage n’en trouvent aucune trace, une autre le détecte chez 87 %
quasi systématique des traitements anticoagulants préventifs des patients en soins intensifs. En agrégeant les données issues
pour éviter ces complications. Mais chez les patients Covid de vingt-huit études, une revue de littérature en prépublication
hospitalisés, ces complications sont significativement plus estime à seulement 10 % en moyenne la proportion de malades
fréquentes : entre 20 et 50 % des patients en souffrent, selon les chez qui on retrouve des traces de virus dans le sang. En outre,
études. Au CHU de Lille, un suivi sur 107 cas de Covid admis en les quantités sont relativement faibles, bien plus faibles que celles
soins intensifs montre que 20 % d’entre eux souffraient d’embolie retrouvées dans le nez par exemple. Ce qui signifie que le virus
pulmonaire, soit deux fois plus que les autres patients non-Covid circule peu dans le sang.
dans la même unité de réanimation et deux fois plus également Mais surtout, « au-delà d’un éventuel effet direct du virus
que les quarante cas graves de grippe admis en 2019. « Dans sur l’endothélium, il y a bien d’autres raisons pour que ce
notre unité bordelaise, l’embolie pulmonaire était présente chez tissu soit lésé durant cette maladie », explique Sophie Susen,
environ 30 % de nos patients », estime de son côté Hadrien Roze, coauteure de l’étude sur les embolies pulmonaires au CHU de
et ce malgré les traitements anticoagulants préventifs. Lille. Lors d’une infection, l’organisme produit en effet plusieurs
« C’est comme si le virus ne ravageait pas les cellules signaux de danger, dont les fameuses cytokines. C’est cette
pulmonaires, comme dans une grippe grave, mais empêchait réaction inflammatoire qui s’emballe fortement dans certains cas
l’oxygène des poumons de pénétrer dans les vaisseaux en graves de Covid. Or ces molécules sont elles aussi capables

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.4/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
5

d’activer le même récepteur ACE2 que le virus et peuvent à elles on pourrait empirer le cours de la maladie. « Vous risquez
seules entraîner des problèmes de coagulation. « Les problèmes d’éteindre le système immunitaire au moment même où il combat
vasculaires sont sans doute le prix à payer pour lutter contre ce une infection », illustre l’immunologiste Daniel Chen, de l’IGM
virus », souligne Hadrien Roze. Biosciences, à Mountain View, en Californie.
Mais tout le monde n’est pas du même avis. « C’est vrai Fallait-il donner moins de corticoïdes ? Plus d’anticoagulants ?
que les patients Covid ont des marqueurs inflammatoires Fallait-il moins se précipiter sur les respirateurs artificiels ?
élevés dans le sang, mais leur taux est en réalité inférieur Quatre mois après le début de cette pandémie, les questions restent
à ce que l’on peut voir dans d’autres syndromes de détresse nombreuses. « Pour le sida, il a fallu dix ans pour comprendre un
respiratoire aiguë, fait remarquer de son côté Joseph Levitt, de peu mieux comment ce virus agissait… », note Hadrien Roze. Une
l’Université de Stanford, aux États-Unis. Pour ce pneumologue seule chose est sûre : alors que l’attention était principalement
spécialisé dans ces infections graves, non seulement « l’orage tournée vers les poumons, ce virus a en réalité plus d’un tour dans
cytokinique » serait accusé à tort d’être responsable des cas son sac. Et les données qui s’accumulent aujourd’hui lui donnent
graves, mais en outre, en cherchant à éteindre ce feu grâce un tout autre visage.
aux traitements immunosuppresseurs (comme les corticoïdes),

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.5/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
6

Le Health Data Hub éditeurs de logiciels libres déjà à médical partagé ou celles des logiciels
l’origine d’un courrier envoyé au mois professionnels utilisés par les médecins et
attaqué devant le Conseil de mars au ministère de la santé les pharmaciens.
d’Etat demandant l’ouverture d’une enquête pour Cette concentration sans précédent
PAR JÉRÔME HOURDEAUX « favoritisme » sur le choix fait, par le de données de santé avait suscité
LE MARDI 9 JUIN 2020
gouvernement, de confier l’hébergement immédiatement de vives inquiétudes,
Une quinzaine de personnalités et du Health Data Hub à la société américaine notamment de la Commission nationale
d’organisations ont déposé un référé- Microsoft et à son offre de « cloud », de l’informatique et des libertés (Cnil).
liberté contre le déploiement, accéléré Azure. Dans un avis rendu sur la loi santé,
au nom de l’état d’urgence sanitaire, de Ils ont cette fois été rejoints par le collectif elle soulignait qu’« au-delà d’un simple
la nouvelle plateforme de santé devant InterHop, composé de professionnels du élargissement, cette évolution change
centraliser l’intégralité de nos données de secteur de la santé et de l’informatique la dimension même du SNDS, qui
santé et dont l’hébergement a été confié à médicale, mobilisé depuis près d’un viserait à contenir ainsi l’ensemble
Microsoft. an contre le projet mais également des données médicales donnant lieu à
La fronde contre Health Data Hub, la par le médecin Didier Sicard, ancien remboursement ». La commission appelait
plateforme devant centraliser à terme président du Comité national consultatif « dès maintenant l’attention sur la
l’intégralité de nos données de santé et d’éthique, le professeur Bernard Fallery, problématique majeure du respect, en
dont le déploiement a été accéléré au nom spécialiste des systèmes d’information, le pratique, des principes de limitation des
de l’état d’urgence sanitaire, a pris une Syndicat national des journalistes (SNJ), finalités et de minimisation des données
nouvelle tournure avec le dépôt, devant le le Syndicat de la médecine générale par ces nouveaux traitements, évoluant
Conseil d’État, d’un référé-liberté qui doit (SMG), l’Union française pour une dans un contexte d’accumulation de
être examiné le jeudi 11 juin. médecine libre (UFML), la représentante données pour alimenter les algorithmes
des usagers du conseil de surveillance de d’intelligence artificielle ».
Comme l’a déjà raconté Mediapart, cela l’APHP, l’Observatoire de la transparence
fait de nombreux mois que le Health Data De plus, le Health Data Hub est géré par un
dans les politiques de médicaments, groupement d’intérêt public (GIP) chargé
Hub suscite de vives inquiétudes, que ce l’Union générale des ingénieurs, cadres
soit au sein du monde hospitalier ou à la d’administrer l’ouverture des données à
et techniciens CGT (UGICT-CGT) et des acteurs extérieurs. Or, comme le
Commission nationale de l’informatique l’Union fédérale médecins, ingénieurs,
et des libertés. Alors que cette opposition soulignait la Cnil, la loi santé a également
cadres, techniciens CGT Santé et Action modifié les textes régissant ces accès
s’exprimait jusqu’à présent par des sociale (UFMICT-CGT Santé et Action
pétitions ou des communiqués, elle passe afin de permettre leur utilisation par des
sociale). acteurs privés. Jusqu’alors, les données
à une autre étape avec ce référé-liberté qui
ouvre un front judiciaire. personnelles de santé ne pouvaient être
soumises à un traitement informatique
Cette procédure permet aux citoyens de que dans le cadre de « l’accomplissement
saisir, en urgence, le juge administratif des missions des services de l’État » ou
lorsqu’ils estiment qu’une de leurs libertés « à des fins de recherche, d’étude ou
fondamentales est menacée par une d’évaluation » et « répondant à un motif
administration. En l’espèce, les signataires d’intérêt public ». La loi santé a fait
du référé-liberté estiment que la mise en disparaître toute référence à une finalité
place du Health Data Hub « porte une Echantillons d'ADN, dans un laboratoire
scientifique pour ne conserver que le
de Munich, en mai 2011. © Reuters
atteinte grave et sûrement irréversible « motif d’intérêt public ».
aux droits de 67 millions d’habitants de Le recours rappelle que le Health Data
disposer de la protection de leur vie Hub avait été acté par la loi santé du Enfin, la Cnil soulignait le flou laissé
privée notamment celle de leurs données 24 juillet 2019. Son but est de remplacer par la loi santé sur des aspects
parmi les plus intimes, protégées de façon l’actuel SNDS qui centralise déjà les cruciaux de la plateforme, notamment
absolue par le secret médical : leurs principaux fichiers de santé, dont celui de techniques. « Le projet de loi ne
données de santé ». l’Assurance-maladie, tout en élargissant comporte aucune description ni élément
considérablement sa portée. À terme, toute de cadrage de l’architecture technique de
Porté par l’avocat Me Jean-Baptiste donnée collectée dans le cadre d’un acte la plateforme technologique des données
Soufron, le référé, que Mediapart a pu remboursé par l’Assurance-maladie sera de santé, compte tenu des options restant
consulter, est en outre signé par une centralisée dans le Health Data Hub, des actuellement en discussion », écrivait-elle.
quinzaine de personnes et organisations. données des hôpitaux à celles du dossier Ces points devaient être précisés dans un
On y trouve plusieurs associations et décret à venir. Or, la commission estimait

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.6/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
7

« indispensable que le décret, pris après national de dépistage populationnel transférées par l’hébergeur dans certains
avis de la CNIL et auquel elle accordera (SIDEP), un fichier spécialement créé cas, sauf indication contraire. Or, nous
une attention particulière, précise pour centraliser les résultats d’analyses avons bien spécifié que les données ne
l’architecture globale et technique, dont des laboratoires. Comme l’explique un devaient pas sortir du territoire français »,
le cadrage sera réalisé en collaboration document du ministère de la santé que expliquait-elle.
avec l’Agence nationale de la sécurité des Mediapart a pu consulter, l’un des buts du La Cnil s’inquiétait par ailleurs également
systèmes d'information (ANSSI) ». SIDEP sera en effet de « permettre une de la manière dont sont gérées les
Depuis, et en attendant la publication de réutilisation des données homogènes et de clefs de chiffrement, permettant de
ce décret, la mise en place du Health qualité pour la recherche ». déchiffrer les données, dont une copie
Data Hub devait se faire de manière Ce passage en force n’avait pas été du sera conservée « par l’hébergeur au sein
progressive, sous le contrôle de la Cnil et goût de la Cnil qui avait rendu public, d’un boîtier chiffrant, ce qui a pour
de l’Anssi censés travailler main dans la le 23 avril, un avis particulièrement conséquence de permettre techniquement
main avec l’équipe en charge du Health sévère. La mise en place du Health à ce dernier d’accéder aux données »,
Data Hub. Data Hub faisait l’objet d’« un plan ainsi que d’un manque d’encadrement des
Mais, le 21 avril dernier en pleine d’action conséquent de mise en œuvre procédures d’accès des administrateurs de
épidémie de Covid-19, l’État a pris de mesures de sécurité s’étalant sur une la plateforme. Sur ces points également,
par surprise ses partenaires en publiant période de plusieurs mois », y rappelait Stéphanie Combes contestait les analyses
un arrêté accélérant au nom de l’état la Commission qui s’interrogeait « donc de la Cnil.
d’urgence sanitaire le déploiement de la sur les conditions de démarrage anticipé Comme l’expliquait Mediapart au moins
plateforme. Il autorise le Health Data de la solution technique dans un contexte de novembre 2019, le déploiement du
Hub, ainsi que la Caisse nationale de où la plateforme de données de santé a Health Data Hub et le choix de Microsoft
l’assurance-maladie (Cnam), à collecter, dû accomplir en quelques semaines des pour l’hébergement suscitaient déjà de
« aux seules fins de faciliter l’utilisation opérations, dont certaines structurantes, vives oppositions de la part de certains
des données de santé pour les besoins pour garantir la sécurité des données acteurs, notamment les CHU qui disposent
de la gestion de l’urgence sanitaire et de traitées, étaient prévues pour s’étaler sur de leurs propres « entrepôts » dans lesquels
l’amélioration des connaissances sur le plusieurs mois ». sont stockées leurs données de santé. Ce
virus Covid-19 », un nombre considérable Plus gênant, l’avis révélait que, mouvement d’opposition s’est étoffé au fil
de données. contrairement à ce qui était jusqu’alors des mois et a encore gagné en force depuis
Ont été intégrées à la plateforme les affirmé, des données confiées à Microsoft la publication du décret du 21 avril et de
données du Système national des données pourront bien être transférées aux États- l’avis de la Cnil évoquant la possibilité de
de santé (SNDS) qui regroupe lui-même Unis dans certains cas. Jusqu’à présent, les transferts des données vers les États-Unis.
les principales bases de données de santé données devaient être stockées dans des Le choix d’un géant du numérique, soumis
publique, les « données de pharmacie », serveurs gérés par le géant américain, mais à la législation américaine, pour gérer
les « données de prise en charge localisés dans l’Union européenne. Selon le plus important fichier de données
en ville telles que des diagnostics ou la Cnil qui a pu consulter le contrat liant de santé jamais constitué paraît en
des données déclaratives de symptômes le Health Data Hub à Microsoft, celui-ci effet difficilement conciliable avec la
issues d’applications mobiles de santé prévoit bien une localisation par défaut des « souveraineté numérique » dont le
et d’outils de télésuivi, télésurveillance données au sein de l’UE. En revanche, secrétaire d’État au numérique Cédric
ou télémédecine », les données des « cette localisation ne s’applique qu’aux O a fait un de ses principaux chevaux
laboratoires, celles des services d’urgence, données “au repos”, alors même que de bataille. C’est par exemple au nom
« des enquêtes réalisées auprès des le contrat mentionne l’existence de de la « souveraineté numérique et
personnes pour évaluer leur vécu » ou transferts de données en dehors de sanitaire » que le gouvernement a fermé
encore celles issues du pourtant contesté l’Union européenne dans le cadre du la porte à toute alliance avec Apple
SI-VIC, le système de suivi des victimes fonctionnement courant de la plateforme, ou Google dans le développement de
lors de catastrophes sanitaires qui, au mois notamment pour les opérations de l’application StopCovid.
d’avril dernier, avait été utilisé pour ficher maintenance ou de résolution d’incident ».
Lors des débats organisés sur le sujet le
des gilets jaunes. Interrogée à l’époque par Mediapart, la mercredi 27 mai au Sénat, la sénatrice
Le Health Data Hub a aussi récupéré directrice du Health Data Hub, Stéphanie centriste, présidente de la commission
des données issues des enquêtes Combes, avait démenti les affirmations de culture, éducation, communication,
épidémiologiques instaurées par la loi de la Cnil. « Nous ne sommes pas alignés sur Catherine Morin-Desailly, avait d’ailleurs
prolongation de l’état d’urgence sanitaire, cette phrase de l’avis. Le contrat prévoit
dont celles du Système d’information en effet que des données peuvent être

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.7/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
8

interpellé Cédric O pour lui demander Cette question d’une alternative française Une autre alternative à Microsoft pourrait
pourquoi ce marché n’avait pas été confié ou européenne à Microsoft est devenue venir du projet franco-allemand « Gaia-
à une entreprise française. un point particulièrement sensible de la X », justement lancé le mercredi
« Le vrai paradoxe, monsieur le ministre, polémique entourant le Health Data Hub. 4 juin par le ministre de l’économie
c’est que vous revendiquez, à juste titre, Beaucoup ne comprennent pas pourquoi Bruno Le Maire et son homologue
vouloir faire de la souveraineté un enjeu. le gouvernement n’a pas fait le choix de allemand Peter Altmaeir. Celui-ci prévoit
[…] Mais le choix de gestion de cette la société française OVH, un des leaders la création d’un cloud européen souverain,
plateforme Health Data Hub est bien de l’hébergement. Interrogée à plusieurs en collaboration avec 24 entreprises des
confié à un GAFAM […], il est bien confié reprises sur le sujet, Stéphanie Combes a deux pays. Cette solution a été défendue
à Microsoft, avait-elle pointé. Je sais que affirmé que l’entreprise n’était pas encore dans une tribune publiée mercredi 27 mai
étiez conseiller à l’Élysée à l’époque et prête pour ce marché et « n’offrait pas dans Le Club de Mediapart, initiée par
vous avez pesé dans le choix de confier la les mêmes fonctionnalités » que Microsoft. une cinquantaine de professionnels de la
gestion à Microsoft. Là est le vrai sujet. « OVH est d’accord avec nous sur santé et du numérique.
C’est un choix lourd de conséquence, le fait qu’ils ont encore des efforts à « L’Europe juridique doit se réveiller,
parce que l’application StopCovid, ça faire », affirmait-elle ainsi à Mediapart le entraînée par la France et la pression de
sera une péripétie dans l’histoire des mercredi 11 mars. l’opinion. Elle doit proposer une troisième
innovations numériques. Tandis que la OVH, de son côté, avait refusé d’infirmer voie pour garantir un avenir numérique
plateforme, elle va durer. » ou de confirmer cette affirmation, tout en compatible avec nos démocraties »,
Contactée par Mediapart, Catherine faisant part de son impatience. « OVH écrivaient les signataires. « L’initiative
Morin-Desailly poursuit. « Je travaille sur s’interroge sur la réalité de l’appel franco-allemande GAIA-X qui veut fournir
ces questions de souveraineté numérique d’offres » qui n’a toujours pas été publié, un cadre technique de transparence et
depuis 2013, lorsque j’avais rédigé un avait indiqué l’entreprise à Mediapart. Le de bonne conduite aux États-plateformes
rapport intitulé L’Union européenne, vendredi 29 mai, son fondateur Octave mondialisés, doit être propulsée par
colonie du numérique ?. En 2014, à la Klaba a finalement mis les pieds dans l’Union européenne. C’est une absolue
suite des révélations d’Edward Snowden, le plat sur Twitter. « C’est la peur nécessité », plaidaient-ils.
j’avais remis un autre rapport, L’Europe de faire confiance aux acteurs français Les opposants au Health Data Hub ont
au secours de l’Internet : démocratiser la de l’écosystème qui motive ce type de reçu, le jeudi 4 juin, un autre soutien
gouvernance de l’Internet en s’appuyant décisions. La solution existe toujours. de poids en la personne de Christian
sur une ambition politique et industrielle Le lobbying de la religion “Microsoft” Babusiaux, ancien président de l’Institut
européenne. Depuis, je n’ai pas cessé de arrive à faire croire le contraire. C’est un des données de santé. Dans une tribune
regretter que l’on n’ait pas une stratégie combat », a-t-il tweeté, avant de répondre, publiée dans Le Monde, celui-ci relayait
industrielle en France dans ce domaine », directement à Stéphanie Combes : « Pas les inquiétudes déjà exprimées et remettait
explique la sénatrice. de cahier de charges. Pas d’appel d’offres. en cause le choix de la centralisation
Le POC avec Microsoft qui se transforme des données de santé qui contient « un
« Nous ne faisons rien. Alors que nous en solution imposée. Tout ceci à la
avons inventé le web, nous nous trouvons risque accru d’atteinte, par piratage, à la
limite je m’en fous. Mais de là dire sécurité des données, un risque financier
pris dans la toile des GAFAM. Les États- que l’écosystème qu’on représente est
Unis, eux, ont massivement investi durant – les coûts de gestion et de maintenance
incapable de proposer mieux et moins se trouvant augmentés, dans la mesure
les années 1990 dans le numérique. Il cher, c’est non ! »
n’y a pas un projet d’Apple qui n’ait pas où les bases gérées par les opérateurs
été financé par l’État fédéral », poursuit- L’accrochage entre le directeur général qui alimentent le HDH demeurent – et un
elle. « Dès qu’une entreprise française d’OVH et la directrice du Health Data risque de perte d’efficacité ».
marche bien, elle est rachetée et dévorée Hub s’est soldé par une discussion « Il faut donc remettre à plat le
par les géants américains. Et à l’occasion téléphonique le lundi 1er juin dont Octave sujet, avec des orientations claires,
du lancement d’un nouveau projet tel que Klaba a fait un compte-rendu sur poursuivait Christian Babusiaux : rétablir
le Health Data Hub, plutôt que de faire le Twitter.« J’ai regretté le manque de la confiance et définir une stratégie ;
choix de la confiance en nos acteurs, on transparence sur les besoins et l’absence couvrir l’ensemble du champ sanitaire
recourt une nouvelle fois à la solution de du cahier des charges avec toute la liste et médico-social ; simplifier l’accès
facilité. C’est le degré zéro de la politique de services tech qui sont nécessaires au pour permettre d’aller vite ; développer
industrielle et un abandon progressif de projet. Il n’y a pas qu’OVHcloud sur le l’utilisation des données en temps réel
souveraineté. » marché ! J’ai eu un engagement que cette pour repérer les problèmes émergents ;
liste sera publiée prochainement et dispo ancrer l’architecture technique dans
à tous », a-t-il notamment indiqué. un écosystème décentralisé, respectueux

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.8/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
9

des acteurs et propice à une maîtrise et à localiser les malades, les personnes œuvre. »Il met aussi en avant les résultats
“souveraine” de l’hébergement des à risque, mais aussi les citoyens ayant pu déjà obtenus. «Sur les personnes à risque
données ; garantir le respect du secret être en contact avec eux. identifiées via l’application, 24 % se sont
médical et du droit à la vie privée ; Depuis le 29 avril, elle est obligatoire révélées positives au Covid-19. Comparez
favoriser l’émergence de nouvelles pour les employés des secteurs publics cela à la moyenne de 4 % de positifs sur les
technologies dans le respect d’une éthique et privés. Les statistiques ont explosé, 2 millions de tests effectués en Inde : c’est
et d’une déontologie exigeantes. » Aarogya Setu passant la barre des 100 la preuve que l’analyse de données aide à
Même le lanceur d’alerte Edward millions de téléchargements, soit près contrôler la pandémie. »
Snowden s’est invité dans le débat en d’un Indien sur dix. Sur les réseaux Mais l’absence de cadre légal pour
publiant, mardi 19 mai, un tweet relayant sociaux, le gouvernement s’en est félicité. l’utilisation des données ne permet pas de
une pétition du collectif InterHop, « Incroyable ! L’Inde est le chef de file rassurer les défenseurs de la vie privée.
accompagné du message : « Il semble mondial de la technologie pour lutter Le 2 mai, avec 44 autres organisations,
que le gouvernement français capitulera contre le Covid-19. » l’Internet Freedom Foundation a déposé
face au cartel du Cloud et fournira Loin de partager cet enthousiasme une pétition auprès de la Haute Cour
les informations médicales du pays technophile, de nombreuses ONG de l’État du Kerala. Le texte estime
directement à Microsoft. Pourquoi ? C’est s’insurgent contre un outil de surveillance qu’il est illégitime de forcer un citoyen
juste plus simple. » massive. Les critiques adressées à à télécharger l’application et que les
La semaine s’annonce en tout cas chargée Aarogya Setu sont légion. Non seulement données récoltées le sont sans son
pour le Health Data Hub. Le jour même elle est obligatoire, mais elle collecte consentement et sans garantie de leur bon
de l’audience devant le Conseil d’État, trop d’informations sur les utilisateurs usage. «En réalité, Aarogya Setu collecte
le jeudi 11 juin, le Conseil national (identité, profession, déplacements sur les plus d’informations que l’utilisateur ne
du numérique (CNNum) doit rendre, en 30 derniers jours), notamment via GPS. le pense, explique le hacker français
présence de Cédric O, un rapport consacré Baptiste Robert, alias Elliot Anderson.
De plus, elle communique ses données Au moment de son inscription et à
« au numérique en santé » que le avec un serveur central sans aucune
gouvernement lui a commandé il y a tout chaque fois qu’il consulte l’appli, ses
transparence sur leur utilisation. «L’Inde données et sa localisation GPS sont
juste un an, et qui abordera la question ne dispose pas de l’équivalent français
du Health Data Hub. Dans la foulée, la transmises. »La différence est majeure
de la Commission nationale de avec les applications basées sur le
Cnil devrait rendre un nouvel avis sur le l’informatique et des libertés, explique
projet intégrant les réponses de Stéphanie Bluetooth, telles que StopCovid en France,
Apar Gupta, de l’Internet Freedom qui permettent de savoir « si » l’on a croisé
Combes à ses inquiétudes. Foundation. Cette collecte se fait donc une personne à risque mais pas « où ».
En Inde, la plus grande dans l’opacité la plus totale. » Le 5 mai, Baptiste Robert a révélé des
application de traçage du failles dans l’application en identifiant des
personnes à risque au sein du cabinet du
monde soulève des craintes premier ministre Narendra Modi.
PAR CÔME BASTIN
LE MARDI 9 JUIN 2020 Est-ce le signe que ces critiques ont porté ?
Depuis deux semaines, le gouvernement
Destinée à lutter contre l’épidémie, a fait des concessions. L’obligation de
l’application Aarogya Setu (téléchargée télécharger a été supprimée le 18 mai.
par un Indien sur dix) est attaquée en L'application Aarogya Setu. © L’application est désormais seulement
raison de sa collecte de données et de Indranil Aditya/NurPhoto /AFP
«conseillée » pour les employés. Pour
sa gestion opaque. Le gouvernement a Abhishek Singh, directeur de Mygov, Abhishek Singh, il ne s’agit pas d’un
fait des concessions, mais des inquiétudes département numérique du gouvernement aveu d’échec mais d’une preuve de succès.
persistent. indien, juge infondées ces inquiétudes : «Compte tenu du fort taux d’adoption
Bangalore (Inde), « Tout est mis en œuvre pour protéger d’Aarogya Setu, l’obligation créait une
correspondance.– Plus fort que Pokémon la vie privée. Un identifiant anonyme est polémique inutile », explique le directeur
Go : avec 50 millions de téléchargements assigné à chaque utilisateur et jamais de Mygov. Le 27 mai, le code source
en 13 jours, Aarogya Setu (« Pont vers la ses informations personnelles ne sont de l’application a été rendu public. Des
santé » en hindi), l’application de traçage dévoilées. C’est seulement si l’application récompenses financières ont même été
Covid-19 dévoilée le 2 avril par l’Inde, est détecte que vous risquez d’être infecté annoncées pour ceux qui trouveront des
entrée dans l’histoire. Elle vise à identifier que des informations remontent au serveur failles. Un « bug bounty » dans le jargon
central et aux autorités médicales, pour
décider des mesures sanitaires à mettre en

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.9/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
10

hacker et «un signe de bonne volonté de contraint » pour Baptiste Robert, qui population mondiale : «En Inde, il
la part du gouvernement » pour Baptiste prédispose à des dispositifs de surveillance existe une importante communauté de
Robert. dangereux. « On habitue insidieusement développeurs informatiques. Si l’on veut
Directeur du Software Freedom Law les citoyens à lâcher du lest sur leur vie qu’Aarogya Setu soit utile et sûre, il faut
Center à Delhi, Prasanth Sugathan reste privée au motif du virus. Le problème, travailler main dans la main avec eux. »
sur sa faim. «En l’absence d’accès au code c’est qu’ils trouveront demain normal que
source du serveur central, l’application le gouvernement ait accès à leur GPS en
seule ne nous sert pas à grand-chose », permanence. » «A l’air libre»: les armes
explique cet ingénieur juriste. Comment « Alors que les mesures de confinement «non létales» au cœur des
les données sont-elles exploitées ? Quels sont progressivement levées, il y a plus violences policières, un
organes gouvernementaux ou entreprises y d’interactions et Aarogya Setu va devenir
ont accès ? Les réponses à ces questions se un outil puissant », se réjouit pour sa
entretien avec l’historien
trouvent dans la boîte noire du serveur. part Abhishek Singh. Pourtant, l’efficacité Pap Ndiaye
«Des algorithmes sont utilisés pour des applications de traçage ne fait pas PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
LE LUNDI 8 JUIN 2020
identifier les zones à risque », explique consensus. En Islande, Rakning C-19 a été
Abhishek Singh. Ministre des nouvelles installée par 40 % de la population, un
technologies, Ravi Shankar Prasad affirme record mondial. «Cela n’a pas vraiment
que le centre de développement de changé la donne », confesse Gestur
l’informatique avancée de Pune, une ville Pálmason, responsable de la gestion de
près de Bombay, utilise les données et la pandémie. Il est difficile, de toute
l’intelligence artificielle pour « trouver évidence, de comparer la petit île du
des solutions face au Covid-19 ». Un nord de l’Europe au géant de l’Asie du
organisme sans adresse mail et dont le Sud. Mais justement, «seuls 30 % des Au programme de notre émission en accès
téléphone ne répond pas. De quoi imaginer Indiens ont un smartphone », souligne libre : violences policières, le choix des
les scénarios les plus dystopiques, alors Apar Gupta, de l’Internet Freedom armes ; notre entretien avec l’historien Pap
que plusieurs États indiens prévoient Foundation. En privé, beaucoup confient Ndiaye sur les États-Unis et le racisme ; la
d’utiliser des drones pour surveiller d’ailleurs avoir effacé l’application, Libye, avec René Backmann ; Alexandra
les foyers infectieux. «C’est une des inquiets pour leurs données, ou tout Pizzagali.
applications les plus téléchargées au simplement la batterie de leur smartphone.
«Or, pour fonctionner efficacement, les «À l’air libre » depuis le studio de
monde et nous n’avons aucune idée de Mediapart : en distanciation sociale stricte
ce qui en est fait », résume Prasanth applis ont besoin d’une proportion
d’utilisateurs importante, représentative mais toujours informé !
Sugathan.
de la population », ajoute-t-il. Au menu :
Désormais théoriquement facultatif, le • Violences policières : le choix des
téléchargement d’Aarogya Setu reste Le 1er juin, un groupe de hackers a affirmé
armes
cependant fortement encouragé sur le que les données de 7 millions d’Indiens ont
terrain. Alors que le trafic aérien été dérobées via l’application bancaire et Valentine Oberti reçoit Paul Rocher,
reprend, l’application est nécessaire pour de paiement gouvernementale BHIM, ce économiste, auteur de Gazer, mutiler,
embarquer. « On peut remplir un que les autorités démentent. Toujours est- soumettre (La Fabrique).
formulaire à la place, mais celui-ci est il que le gisement de données d’Aarogya • L’artiste : Alexandra Pizzagali
long. Beaucoup seront donc tentés de la Setu doit lui aussi être protégé. Depuis • La crise vue de Libye
télécharger », prédit Prasanth Sugathan. le 22 mai, le Massachusetts Institute Valentine Oberti reçoit notre
Il en va de même pour accéder à of Technology a rétrogradé sa note de correspondant René Backmann,
certains bureaux, hôpitaux, trains, centres sécurité à 1 sur 5. «C’est une véritable journaliste et consultant international de
commerciaux, ainsi qu’au métro de mine d’or qui va inévitablement attirer Mediapart (lire son dernier article).
Bangalore, la capitale technologique du des appétits, juge le hacker Baptiste • L’entretien : le racisme aux États-
pays. Robert. D’où l’importance de rendre Unis
Le gouvernement envisage aussi d’obliger son fonctionnement transparent pour
Mathieu Magnaudeix reçoit Pap Ndiaye,
les fabricants à installer l’application par maximiser la sécurité. »
professeur d’histoire américaine à
défaut sur leurs nouveaux téléphones, ce À terme, le gouvernement a annoncé Sciences-Po Paris.
à quoi la marque chinoise Xiaomi a déjà l’ouverture du code source du serveur
consenti. De quoi faire gonfler à coup central. Pour Prasanth Sugathan, ce serait
sûr les téléchargements. Du «volontariat une vraie victoire pour la deuxième

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.10/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
11

> Pour nous écrire, deux Interrogé le 8 juin sur France Inter, Une impunité assumée par l’IGPN. Dans
adresses : alairlibre@mediapart.fr pour Jacques Toubon a regretté qu’aucune son rapport annuel, qui sera officiellement
vos traçabilité des contrôles d’identité n’ait présenté à la presse, le 9 juin, la
témoignages ; covid@mediapart.fr pour été établie afin de pouvoir en vérifier le police des polices n’apporte aucune
vos informations et documents. bien-fondé alors même que ce suivi a précision notamment sur les pratiques
> Pour revoir toutes nos émissions « À été rendu possible lors des contrôles de discriminatoires des forces de l’ordre ou
l’air libre » en accès libre, rendez-vous ici. confinement. réfute le terme de violences policières. Elle
Il constate des pratiques de maintien de justifie ainsi l’usage de la force « plus
l’ordre « illégales » et « mises en place ferme et donc des blessés » en réponse
Rapport annuel du ou tolérées par la hiérarchie ». Parmi aux « violences exercées contre les forces
elles, la technique dite « d’encagement », de l’ordre ».
Défenseur des droits: des
« qui consiste à priver plusieurs personnes
pratiques policières jugées de leur liberté de se mouvoir au sein
illégales, discriminatoires et d’une manifestation […] au moyen d’un
Police: l’exercice de com’
impunies encerclement par les forces de l’ordre ». de Castaner pour éteindre
PAR PASCALE PASCARIELLO Autre pratique jugée illégale : « Le port de les critiques
LE LUNDI 8 JUIN 2020
casques de moto intégraux ou de cagoules PAR PASCALE PASCARIELLO
LE LUNDI 8 JUIN 2020
Avant de quitter ses fonctions de par les forces de l’ordre empêchant
Défenseur des droits, Jacques Toubon a l’identification des agents […] en dehors En réponse à la « mise en cause » des
présenté ce 8 juin son dernier rapport de tout cadre légal ou réglementaire. » forces de l’ordre, le ministre de l’intérieur
annuel, qui pointe de nouveau les contrôles Le Défenseur des droits rappelle encore a annoncé la fin du recours aux clefs
d’identité abusifs et critique l’impunité des la « dangerosité des armes “non d’étranglement. Mais il n’a donné aucune
forces de l’ordre. létales” […] au regard des blessures précision sur la lutte contre les pratiques
Depuis 2014, le nombre de réclamations graves, mutilations, infirmités, voire des discriminatoires. Rien non plus sur la
faites auprès du Défenseur des droits a décès qu’elles occasionnent. Nous avons réforme de la police des polices.
augmenté de 40 %, passant de 90 352 ainsi préconisé l’interdiction des lanceurs
à 103 066 en 2019. Les plaintes qui de balles de défense (LBD) ».
ont connu la plus forte augmentation Par ailleurs, il regrette que les grenades
concernent les forces de l’ordre. Elles explosives GLI-F4 utilisées lors des
enregistrent une hausse près de trois fois opérations de maintien de l’ordre aient
supérieure en cinq ans : 1 957 réclamations été remplacées par « une autre grenade,
en 2019 contre 702 réclamations en 2014. la GM2L », « sans explosif ni effet de
En 2019, 27,5 % de ces plaintes dénoncent souffle » mais pour le même usage et non
des violences et visent principalement sans dangerosité. Christophe Castaner, conférence
de presse, 8 juin 2020. © DR.
les policiers (55,1 %), et ensuite les L’Inspection générale de la police
gendarmes (16,6 %). nationale (IGPN), censée décider «Huit minutes quarante-six secondes.
Parmi les observations de ce dernier de mesures disciplinaires lors de C’est la durée pendant laquelle George
rapport, le Défenseur des droits alerte manquements constatés aux règles de Floyd est resté, à terre, le genou
à nouveau sur des contrôles abusifs et déontologie, est également visée par ce d’un policier contre son cou. C’est la
discriminatoires. Observation qu’il avait rapport. durée de l’agonie de la honte, de la
déjà signifiée en 2016. Il relevait alors Le Défenseur des droits dénonce en haine », a déclaré Christophe Castaner en
que les contrôles d’identité n’avaient effet l’impunité des forces de l’ordre et introduction de sa conférence de presse
touché, depuis cinq ans, qu’une « petite s’insurge contre le fait que « depuis organisée ce lundi 8 juin, au « sujet de la
partie de la population mais de manière le début de son mandat », alors question du racisme et de la mise en cause
massive. Ainsi 40 % des jeunes (18-24 ans) qu’il a demandé « l’engagement de
indiquaient avoir été contrôlés et parmi poursuites disciplinaires dans trente-six
ceux-ci, 80 % d’hommes perçus comme dossiers », « aucune de ses demandes,
noirs et arabes/maghrébins rapportaient pourtant rares et circonstanciées […] n’a
avoir été contrôlés ». été suivie d’effet ».

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.11/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
12

des forces de l’ordre ». Il s’est néanmoins dont l’existence a été dévoilée par le même Une nouvelle mission donc pour suivre le
vite empressé de rajouter « la France, ce site, accueille quant à lui plus de 9 000 travail d’enquête de l’IGPN et l’IGGN sur
n’est pas les États-Unis ». membres. Ce racisme n’est pas donc pas les faits relevant de discrimination. Maigre
aussi isolé que le prétend le ministre. proposition compte tenu de la partialité
Christophe Castaner préfère individualiser souvent dénoncée de ces instances en
la responsabilité et annonce « qu’une matière de violences policières et du
suspension sera systématiquement nombre d’enquêtes judiciaires dont elles
envisagée pour chaque soupçon avéré ont la charge.
d’actes ou de propos racistes ». Il
souhaite « également que les procédures
disciplinaires soient toujours engagées en
Pour en finir avec les
parallèle des procédures pénales ». Le fantasmes racistes de la
Christophe Castaner, conférence
de presse, 8 juin 2020. © DR.
ministre n’est pas censé ignorer que beurette et de l’Arabe
des procédures administratives sont
La France, ce n’est pas les États-Unis. régulièrement engagées mais que des
violent et violeur
Pourtant, il n’a fallu que quelques minutes suspensions sont rarement décidées. C'est
PAR RACHIDA EL AZZOUZI
LE MARDI 9 JUIN 2020
pour que Cédric Chouviat trouve la le cas pour les policiers de Rouen, auteurs
mort, plaqué au sol sur le ventre, à la de messages racistes (à lire ici).
suite d’une clef d’étranglement lors d’un
contrôle de police le 3 janvier 2020 à Pour lutter contre les contrôles d’identité
Paris. Il n’a fallu que quelques minutes abusifs et discriminatoires dénoncés par
pour qu’Adama Traoré s’éteigne dans les le Défenseur des droits, la mesure prise
mêmes circonstances, laissé menotté sur le par le ministre est le simple envoi d’« une
ventre alors qu’il s’asphyxiait le 19 juillet instruction à tous les services de police
2016 à la gendarmerie de Persan (Val- et de gendarmerie afin de rappeler le
cadre des contrôles d’identité et de veiller Du fantasme raciste de la beurette toujours
D’Oise).
à ce qu’ils ne soient jamais le paravent aussi vif à celui de l’Arabe violent
La France, ce n’est pas les États-Unis. des discriminations ». Enterrée donc la et violeur, Mediapart bat en brèche
Mais le ministre concède néanmoins que la proposition de Jacques Toubon de tracer les clichés hérités de la domination
pratique de la clef d’étranglement ne sera les contrôles d’identité afin d’en vérifier le sexuelle et coloniale au Maghreb avec
plus enseignée dans les écoles de police bien-fondé. les historiennes Naïma Yahi et Christelle
et de gendarmerie. Mais aucune mention Taraud.
n’est faite concernant le plaquage ventral. Enfin, concernant la réforme de
l’Inspection générale de la police nationale « TF1 raciste », « Je ne suis
L’interdiction de cette pratique avait été
(IGPN) et de son alter ego de la pas une beurette ». Voilà deux des
pourtant demandée par la famille de
gendarmerie nationale (IGGN), censées hashtags viraux qui ont inondé le réseau
Cédric Chouviat, demande réitérée par
être indépendantes, là encore Christophe social Twitter après la diffusion d’un
ses avocats, dans un courrier adressé au
Castaner reste flou. Il n’est pas question épisode de la très populaire série télévisée
ministre ce lundi 8 juin. Courrier passé
de changer un système où les enquêteurs « Joséphine, ange gardien » dimanche 31
sous silence par son destinataire lors de la
contrôlent leurs homologues, sous la mai sur la chaîne privée TF1, présentant un
conférence de presse.
tutelle du ministère de l’intérieur. des personnages, Yasmina, comme « une
Pour le reste, le déni de toute beurette issue de banlieue ».
violence policière ou de discrimination Seule proposition : la mise en place d’une
mission. Présidée par le « conseiller d’État Fantasme sexiste, raciste, sexuel, «
institutionnelle reste total. En effet, « il
Christian Vigouroux ancien directeur beurette » est l’un des nombreux
n’y a pas, selon Christophe Castaner,
de cabinet de la garde des Sceaux clichés hérités de la domination sexuelle
d’institution raciste ou de violences
Christiane Taubira »,elle « pourra suivre et coloniale au Maghreb qui perdure et
ciblées. Il n’ y a qu’une police
le déroulement de chaque enquête sur des révèle l’ampleur de l’impensé colonial,
républicaine au reflet de la société ».
faits de racisme et faire des propositions raciste en France. En témoigne la
Là encore, les faits révèlent une tout autre sur nos méthodes. Je souhaite qu’elle soit réaction du publicitaire Jacques Séguéla,
réalité. Le groupe Facebook, révélé par ouverte à des personnalités de la société emblématique d’un déni bien français,
le site Streetpress, réservé aux forces de civile ». trouvant le mot « beurette » « poétique »
l’ordre, et sur lequel des messages racistes comme « midinette ».
et sexistes étaient échangés, comptait près
de 8 000 membres. Un deuxième groupe,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.12/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
13

Des fantasmes racistes de la beurette ou dès l’introduction et se veut académique dos. Il y a des nuances, des générations
encore de « l’Arabe violent et violeur » quand son prédécesseur était destiné au de chercheurs, une demande sociale forte
qui permettent d’essentialiser et de ne pas grand public. notamment des enfants colonisés qui
voir ces personnes comme des Français Surtout, il ne contient aucune des centaines réclament une histoire du patrimoine des
à part entièreau mythe autour de la d’images qui jalonnent Sexe, race & conflits, d’aller plus loin dans la prise
danseuse du ventre, Mediapart a battu en colonies et qui ont enflammé les débats à la en charge d’un passé douloureux qui ne
brèche ces clichés problématiques avec fin de l’année 2018 ; ce livre étant accusé passe pas. Le livre du CNRS nous offre
deux historiennes, deux féministes qui ont notamment d’esthétiser l’insoutenable, la ce temps-là, de poser et documenter les
participé à l’ouvrage Sexualités, identités violence raciste des oppressions coloniales termes du débat, ce qu’un livre grand
& corps colonisés (CNRS Éditions), et de nier les victimes. public ne nous offre pas forcément. »
invitées de notre émission « Maghreb Christelle Taraud: « On croit que la
Express ». La parution de Sexualités, identités &
corps colonisés est l’occasion de revenir sexualité relève de l’intime, du privé,
Un débat essentiel pour comprendre sur ces débats d’une ampleur inédite et mais elle n’a rien de privé. Elle est
notamment quelques-unes des racines de mesurer à nouveau l’impact actuel de puissamment politique, elle est un enjeu
structurelles du racisme en France et qui la domination coloniale et sexuelle sur majeur du pouvoir et de la domination
donne des clés pour décrypter la très forte les imaginaires, tant dans les sociétés hier depuis toujours, depuis les sociétés
résonance dans l’Hexagone du meurtre colonisées notamment au Maghreb qu’en préhistoriques, car elle est liée à la
de George Floyd, cet homme noir de 46 Occident. reproduction. Or le pouvoir, dès l’origine,
ans asphyxié par un policier blanc aux a été accaparé par les hommes. Et donc la
États-Unis. Il permet de s’interroger encore : pourquoi sexualité est un enjeu de rivalité important
traiter de sexualité dans des contextes entre les hommes et le véhicule de cette
Christelle Taraud est spécialiste de esclavagistes, coloniaux et postcoloniaux
l’histoire contemporaine du Maghreb, rivalité en général, ce sont les femmes.
demeure aussi difficile et sensible alors
de l’histoire des femmes, du genre et que c’est une question fondamentale Évidemment cette histoire nous travaille
des sexualités en contexte colonial, tout pour analyser et comprendre des sociétés individuellement, collectivement. Elle
particulièrement au Maghreb. Elle est occidentales au passé comme au présent ? travaille les enfants issus des mondes
l’autrice notamment d’Amour interdit. colonisés, les enfants issus des mondes
Marginalité, prostitution, colonialisme. Extraits coloniaux. C’est possible de faire cette
Maghreb 1830-1962 (Payot, 2012). Christelle Taraud: « Ce livre n’est histoire ensemble dans un respect et une
Naïma Yahi est historienne, spécialiste pas un mea culpa après Sexe, race empathie revendiquée comme un espace
notamment des musiques maghrébines, & colonies. Le livre que nous avons de travail. L’hystérisation nous empêche
titulaire d’un doctorat portant sur l’histoire publié en 2018 avait pour objectif d’être de travailler ensemble. »
culturelle des artistes algériens en France grand public. On peut parfois perdre de Naïma Yahi: « Du mythe de la danseuse
(1962-1987). vue que certaines images peuvent être du ventre au fantasme de la beurette,
violentes et qu’il faut mieux les encadrer catégorie porno qui écrase ce label, il
La sexualité dans les empires coloniaux et et les expliciter. La version anglophone
la domination des corps sont aujourd’hui y a une filiation sur le temps long de
à paraître l’année prochaine le sera avec ces imaginaires sur les corps. Il s’agit
des sujets de recherche majeurs, après un appareil de notes très conséquent. Ici,
avoir été longtemps enterrés ou réduits à d’humilier le corps des femmes, des
nous sommes dans une démarche plus autres, des indigènes. […] « La beurette
l’anecdote. Jamais ces héritages n’avaient scientifique. Ce livre est un espace de
provoqué autant de débats dans nos est l’avenir du beur », comme disait
débat entre spécialistes et non-spécialistes, l’ancien directeur de Libération Serge
sociétés. appartenant au monde académique, July dans les années 1980, post-Marche
Près de deux ans après les polémiques intéressés par ces questions. » des beurs. En 2020, on a l’impression
autour du livre Sexe, race & colonies Naïma Yahi: « Il y a eu une que c’est la femme voilée, même plus
(La Découverte), une cinquantaine de hystérisation des échanges qui écrase le garçon, qui va mettre à bas la
chercheurs ont publié un nouvel ouvrage toute contradiction. J’apprécie qu’il y ait République. La beurette n’est plus l’avenir
sur le sujet : Sexualités, identités & corps eu un travail plus académique, là où du beur, mais dans le même bateau.
colonisés aux éditions du CNRS. nous devons réfléchir collectivement sur Il est intéressant de voir comment ces
S’il s’inscrit dans le prolongement de notre capacité à évoquer scientifiquement, stéréotypes voyagent d’époque en époque,
Sexe, race & colonies dont il réédite et dans le débat public, des d’où l’importance d’aller creuser ces
une quinzaine d’articles et balaie toujours problématiques liées à ces questions imaginaires pour comprendre ce qu’il
six siècles d’Histoire, il s’en démarque postcoloniales. Chaque semaine, on voit
deux camps fantomatiques renvoyés dos à

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.13/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
14

en reste dans la perception de ces # Toutes les émissions « Maghreb effet un foulard, terme qu’elle préfère au
populations que l’on ne veut pas voir Express » de Mediapart. mot voile, « polémique » et connoté trop
comme françaises. » négativement selon elle.
Boite noire
Christelle Taraud: « Mon travail
Cette émission a été enregistrée en février
s’inscrit dans une perspective féministe.
dernier avant la pandémie de Covid-19.
Les questions raciales font aussi écho
aux questions de droits des femmes.
Toutes les études montrent que les
femmes dites racisées sont beaucoup
Discrimination: l’université
plus impactées par les violences et les de Lille refuse de
discriminations faites aux femmes. Car sanctionner un enseignant
souvent elles cumulent les facteurs :
femmes, immigrées, appartenant aux
allergique au voile Zeina Nassar, une boxeuse allemande qui porte un voile,
ici à Berlin en octobre 2018. © Arne Immanuel Bänsch/
PAR FAÏZA ZEROUALA dpa Arne Immanuel Bänsch / DPA / dpa Picture-Alliance
classes les plus populaires. » LE MARDI 9 JUIN 2020
La jeune femme a déjà pratiqué la savate,
Naïma Yahi : « La place des femmes autre sport de combat, à la fin de l’année
Étudiante, Assma s’est vu interdire l’accès
immigrées a tendance à être oubliée, 2018, « avec un jogging, une veste
à un cours de boxe à cause de son
car les flux migratoires étaient d’abord à capuche achetée chez Decathlon ».
voile. Simple « mésaventure », selon la
masculins. Elles ont souvent été effacées Aucun problème ne s’est alors posé, pas
présidence de l’université qui n’a pas
des luttes. Mon travail est de leur plus qu’en 2017, lorsqu’elle a pratiqué,
sanctionné l’enseignant qui n’en était pas
redonner leur place du point de vue social, toujours à l’université, du yoga et du
à son premier refus.
culturel. » badminton. Assma a même été notée sur
En septembre dernier, Assma, 23 ans, en cette activité.
***
troisième année de licence d’histoire à
l’université de Lille, veut réaliser un rêve La jeune femme a grandi à Roubaix,
ancien : s’initier à la boxe. La jeune femme ville populaire du nord de la France, où
a envie de se dépenser physiquement, réside une forte population musulmane.
de « forger son mental », mais aussi, Elle raconte avoir décidé de se couvrir
pourquoi pas, d’apprendre les rudiments les cheveux à la fin du collège, confie
pour se défendre en cas d’agression. Elle avoir déjà essuyé des remarques sur sa
considère également le sport comme « un pratique religieuse ou des gestes déplacés.
vecteur d’émancipation ». Cela tombe Considérant que c’est « mieux pour sa
bien, l’université propose des cours de scolarité », les parents d’Assma ont
boxe, non notés. souhaité qu’elle soit scolarisée dans des
établissements privés catholiques.
Son enthousiasme est rapidement douché
par Gérald Morel, enseignant titulaire, qui Un jour, alors qu’elle voulait s’inscrire
lui en refuse l’accès au motif qu’elle se dans un lycée privé, Assma affirme que
couvre les cheveux d’un foulard, faisant le directeur lui a rétorqué : « Écoute, tu
fi de la loi et de la circulaire de 2004 sais qu’on est chez nous, donc tu vas
qui proscrivent le port de signes religieux enlever ton foulard. » Elle n’y retournera
ostensibles dans les écoles, collèges et jamais. Des années après cette expérience,
lycées, mais pas dans l’enseignement elle s’en veut de ne pas avoir réagi plus
Sexualités, identités & corps colonisés supérieur. vivement à l’époque : « On intègre la
sous la direction de Gilles Boëtsch, discrimination, on nous a inculqué que
Que s’est-il passé exactement ? Le 24 c’était normal qu’on n’accepte pas notre
Nicolas Bancel, Pascal Blanchard, Sylvie septembre, alors qu’Assma se présente
Chalaye, Fanny Robles, T. Denean religion et nos traditions. »
pour s’inscrire et montre à l’enseignant
Sharpley-Whiting, Jean-François Staszak, sa carte d’étudiante, elle se fait accueillir Plus tard, lors de sa journée d’appel de
Christelle Taraud, Dominic Thomas et en ces termes : « Le seul truc, c’est préparation à la défense, une assistante
Naïma Yahi, pas de voile, martèle Gérald Morel. Tu s’est ruée vers elle et l’a sommée,
CNRS Éditions retires ton voile, tu retires ton voile. Parce devant une centaine de personnes, de
27 euros que je ne prends personne avec un voile. retirer sa capuche, qui cachait un simple
# Cette émission est également disponible Sport de combat : je ne prends personne bandana, se souvient Assma. « C’était une
en podcast (à retrouver ici). avec un voile. » L’étudiante porte en humiliation, j’en ai pleuré. Elle ne m’a

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.14/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
15

même pas prise à part en m’expliquant Le professeur de boxe brandit aussi Assma a enchaîné plusieurs rendez-vous
le règlement. » L'étudiante raconte aussi un argument étonnant pour justifier sa avec l’université et des responsables de
les regards pesants et « méprisants » au compréhension de la culture maghrébine : la lutte contre les discriminations, mais
quotidien, dans les transports en commun « Mon beau-fils est maghrébin. […] Mon elle se sent discréditée et peu écoutée.
ou les magasins. beau-fils est musulman. […] Tu t’en vas L’enseignant est qualifié de « maladroit »
En septembre dernier, lorsqu’elle se parce que, hein…» par la référente racisme et antisémitisme,
présente à ce cours de sport, la jeune Face à ces paroles en rafale, la jeune un euphémisme qui la blesse. La référente
femme comprend vite que cela ne se fille sent les larmes monter et décide aurait aussi affirmé à la jeune étudiante
déroule pas normalement. « Le prof de quitter la salle pour ne pas pleurer que son voile est un « signe politique ».
m’a dit qu’il devait me parler. Je ne devant l’enseignant. « Mon corps a De son côté, l’enseignant (que Mediapart
voulais pas être paranoïaque mais j’ai une valeur énorme pourmoi, explique- a sollicité sans succès) explique qu’avoir
sorti discrètement mon portable pour t-elle après coup. Je ne suis pas un la tête couverte pendant un effort
enregistrer, au cas où. Au pire, j’aurais voile. Ceux qui disent cela réduisent mon peut provoquer des malaises, y compris
effacé le son. Mais là, j’avais raison. » corps et mon être à un vêtement. C’est cardiaques, et qu’il refuse d’endosser cette
Dans cet enregistrement de quatre sexiste et misogyne, au-delà du caractère responsabilité. Voilà pourquoi aucune
minutes, que Mediapart a pu écouter, on islamophobe. Je ne suis pas un voile, je femme portant le voile n’a été acceptée
peut entendre l’enseignant la refouler, puis suis un être humain. J’ai des sentiments et dans son cours depuis des années.
Assma répliquer : « Vous ne me prenez pas des droits. Ma famille m’a dit de ne pas
me laisser humilier. Elle m’a dit que j’ai le
« Une erreur d’appréciation »,
parce que je porte un turban ? » selon l’université
droit de faire du sport et qu’on ne va pas
– L’enseignant : « Ouais, j’ai pas envie et m’interdire ça. » Il reste aussi sourd aux arguments avancés
je t’expliquerai pourquoi, mais je n’ai pas
Pour faire valoir ses droits, Assma par la jeune femme et Maryam Sabil pour
envie. […] Moi, je vois pas pourquoi tu
contacte donc l’Unef, syndicat étudiant, répondre à cette inquiétude. Les deux
portes un turban. […] T’es en médecine ?
qui l’oriente vers Martine Benoît, la femmes expliquent par exemple que le
[…] Y a d’autres profs ailleurs. […] On
référente sur le racisme et l’antisémitisme foulard peut être porté en turban pour ne
va se dépenser en sport, donc… euh…
à l’université de Lille, puis elle pas provoquer d’étranglement, qu’aucune
hygiène et sécurité. »
porte l’affaire officiellement devant les épingle n’est utilisée pour maintenir le
– Assma : « La fac ne vous appartient pas, instances dirigeantes de l’université. tissu, car cela pourrait être dangereux en
monsieur. » cas de chute notamment.
Dans le cadre d’une procédure de
– L’enseignant : « Elle ne t’appartient pas médiation, une première confrontation Maryam Sabil, du CCIF, propose aussi
non plus ! » avec l’enseignant est programmée le 21 qu’Assma revête un « hijab de sport »
Il refuse de produire un justificatif de octobre, mais le professeur de boxe fait – celui qui avait fait polémique l’an
refus à la jeune femme, comme elle le faux bond. Une conciliation est finalement passé, lorsque Decathlon avait annoncé
lui demande. « Je ne fais rien du tout, organisée le 5 novembre, en présence cette en commercialiser –, réalisé dans un
c’est mon droit. […] C’est écrit dans fois de l’enseignant, qui se dit « très vexé tissu spécifique favorisant l’aération.
le règlement, chaque prof a le droit de » par cette procédure. L’enseignant dit refuser le foulard,
choisir. » Il explique aussi : « Je fais ce quand bien même les jeunes femmes
« J’étais très anxieuse, se remémore
que j’veux, je suis grand », puis invoque auraient une tenue adéquate au regard
Assma, alors assistée d’une juriste du
la laïcité sans développer son propos, alors du règlement sportif. Les deux femmes
Collectif contre l’islamophobie en France
qu’il en fait une interprétation erronée et à évoquent l’Association internationale de
(CCIF), Maryam Sabil. C’est camp contre
rebours de la loi. boxe amateur (AIBA), qui autorise
camp, j’ai l’impression. Alors que moi je depuis février 2019 le port du voile lors
Assma essaie de se défendre comme elle ne suis pas venue dans cette optique ». des combats de boxe. En vain.
peut : « Il y a des femmes dans le Le professeur de sport justifiera son
monde qui combattent [avec le foulard]. Lors de la médiation, l’enseignant réfute
aversion envers le voile par le fait
» Elle fait référence à d’autres femmes toute volonté discriminatoire mais persiste
qu’il l’associe au foulard que portent les
qui pratiquent des sports de combat. dans son refus d’accepter Assma en cours.
femmes atteintes d’un cancer pour cacher
L’enseignant comprend la phrase de Il précise même être vexé des insinuations
la perte de leurs cheveux, expliquant que
travers et embraye sur le combat des d’Assma, qui l’a comparé à Nadine
cela lui rappelle le combat de l’une de ses
femmes en Iran pour retirer leur voile, Morano lorsqu’il a évoqué son beau-
proches face à la maladie.
comme il l’évoquera plus tard lors d’une fils musulman. L’ex-ministre de Nicolas
médiation : « Oui, oui, il y a des femmes Sarkozy avait déclaré, en 2012 : «Je ne
iraniennes qui se battent aussi pour… »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.15/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
16

suis pas raciste, j’ai des amis arabes, dont les efforts qu’on peut mener en tant que l’université dans le cadre de la procédure
ma meilleure amie, qui est tchadienne, et personnels vont permettre de prévenir de déclenchée par la saisine d’Assma, raconte
donc plus noire qu’une Arabe ! » futurs incidents. » la même scène, presque au mot près.
Interrogée par Mediapart, l’université de Au-delà du cas d’Assma, il semblerait Olivier Estèves, professeur des universités
Lille, par la voix de Johanne Saison, que l’enseignant ait déjà refusé l’accès à en anglais à l’université de Lille, fait
du service juridique, qualifie l’attitude de son cours à d’autres jeunes filles portant partie de ceux qui soutiennent la démarche
l’enseignant « d’erreur d’interprétation » le voile. Imane, étudiante en deuxième d’Assma. L’enseignant considère que
: « Le temps de la médiation a été assez année de chirurgie dentaire à l’université « l’élargissement arbitraire » de la
long, le professeur incriminé a commis une de Lille, âgée de 21 ans, est de celles- loi de 2004 est courant à l’université,
erreur d’interprétation par rapport aux ci. Depuis qu’elle porte le voile, elle que c’est un problème, et il déplore la
règles des fédérations sportives de boxe. Il dit n’avoir jamais subi de discrimination manière dont a été traitée cette affaire
a confondu les règles en vigueur dans les relatif à celui-ci, jusqu’à ce jour de janvier par les équipes, révélatrice, pense-t-il,
fédérations internationale et universitaire. 2018 où elle doit, dans le cadre de son d’une ignorance de tous les travaux
Au niveau universitaire, le port du voile cursus en école d’ingénierie, s’inscrire à scientifiques sur l’islamophobie. « Il y
est autorisé sauf en compétition. Mais là, un cours de self-défense dispensé par le a une myopie ethno-raciale dans la
il n’y en a pas. Mais la médiation n’a pas même enseignant, noté cette fois-ci. gestion de cette affaire », juge Olivier
abouti. Il y a eu une erreur d’appréciation, Comme Assma, elle s’était dit que cela Estèves, qui redoute qu’aucune prise de
nous avons présenté nos excuses au nom lui serait utile « pour la vie de tous les conscience n’intervienne. « Il est titulaire,
de l’université à l’étudiante qui nous a jours ». Comme Assma, elle a déchanté, ce professeur, il ne lui arrivera rien. »
saisis. Elle peut réintégrer les cours de sitôt arrivée dans la salle de sport. Son Assma espère encore le contraire.
boxe si elle le souhaite. Il me semble voile n’est pas mis en turban, mais Imane
que d’entendre des excuses de la part
Boite noire
explique qu’elle l’aurait volontiers porté
de l’université de Lille lui a donné J’ai commencé à travailler sur cet article
ainsi. « Je porte le voile mais je m’adapte
satisfaction. » avant la crise sanitaire, en février dernier.
à toute situation. »
J’ai alors longuement interviewé Assma,
Assma est en effet heureuse d’avoir reçu L’enseignant arrive, la salue ainsi que son puis l’université de Lille m’a répondu à
des excuses de la part de l’université et amie, qui elle aussi a la tête couverte, mais la fin février. J’ai à nouveau contacté mes
le soutien explicite de la vice-présidente. d’un voile en turban. Il aurait asséné : interlocuteurs début juin, pour réactualiser
Mais, en réalité, la jeune femme n’est pas « Je ne prends pas les voiles. » Imane cette enquête. L’enseignant, Gérald Morel,
totalement satisfaite. Elle détaille : « Ni est blessée. « C’est comme s’il parlait a été contacté par mail et via l’université,
la référente ni le professeur ne se sont d’un objet, pas d’êtres humains. On lui a mais n’a pas donné suite à nos messages.
excusés. Cette attitude est dangereuse. La demandé pourquoi. Il a invoqué l’hygiène
première n’a pas respecté les principes Assma et Johanne Saison, de l’université
et la dangerosité du voile. Je lui ai dit
de neutralité auxquels elle est soumise.On de Lille, ont souhaité relire leurs propos,
que je pouvais parfaitement retirer mes
me dit que je peux aller dans un autre ce que nous avons accepté.
épingles et le porter en turban. Il n’a rien
cours. Mais cela ne me satisfait pas. Si cet voulu entendre. Avec mon amie, on n’a
enseignant a un problème sur le fond avec même pas cherché à comprendre, on est
le foulard, nous pouvons en parler autour parties du cours. Sur le coup, je n’ai pas
Nadia Yala Kisukidi: «Les
d’un café. » pris ça pour une discrimination, mais je vies noires comptent moins
D’autant que l’enseignant ne sera pas me suis dit que, malheureusement, il y a dans notre pays»
sanctionné pour ce refus, comme le encore des gens qui pensent comme ça… » PAR RACHIDA EL AZZOUZI
confirme Johanne Saison, de l’université Elle essaye de s’inscrire dans un autre
de Lille : « Il n’y a pas de procédure sport de combat et demande à un autre
disciplinaire engagée. Il va être rencontré enseignant si elle peut porter un couvre-
et nous allons lui rappeler les règles chef, mais c’est peine perdue. Elle finira
appliquées dans le supérieur. Par ailleurs, par atterrir dans un cours de renforcement
nous avons fait une note de rappel pour musculaire, tête couverte.
tous les enseignants. La plupart des À l’époque, d’autres amies sont victimes
enseignants interviennent aussi dans le de faits similaires mais n’entament aucune
secondaire, d’où la confusion. C’est la démarche, par peur. Une autre jeune
première fois que nous avons à gérer femme, qui a témoigné auprès de
une telle situation. C’est une mésaventure
isolée et malheureuse. On espère que

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.16/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
17

LE LUNDI 8 JUIN 2020 « Ce qu’elles ont fait émerger, au-delà de résignation ; elle a toujours tissé des
même de la question des violences et solidarités avec d’autres mouvements de
de l’antiracisme, c’est une conscience lutte sur le globe, hier comme aujourd’hui.
utopique, des futurs politiques réels, Par ailleurs, ces rassemblements mettent
qu’aucun espace politique institutionnel, en lumière d’autres espaces où se sont
en France, n’est capable de faire éclore. » élaborées les technologies du racisme
La France est un pays paralysé par « toute moderne, comme le Brésil, où la
une rhétorique du déni, qui consiste à destruction continue des corps noirs
dire que puisque la République est aveugle dépasse l’entendement.
Lors de la manifestation contre les violences
à la race, il ne peut y avoir, dans ce Au moment où une petite partie de la
policières, le 2 juin, à Paris. © Rachida El Azzouzi pays, de discriminations systématiques qui planète sort du confinement, ce ne sont pas
Pour la philosophe Nadia Yala Kisukidi, la toucheraient des groupes précis. Quand les voies de la résignation mais celles de
France est paralysée par « une rhétorique vous commencez à dénoncer cela, on la création de solidarité et de la résistance
du déni, qui consiste à dire que puisque la considère au mieux que vous fabulez, au qui s’affirment. Le rassemblement du 2
République est aveugle à la race, il ne peut pire que vous introduisez le ver de la juin 2020 dans plusieurs villes de France,
y avoir de discriminations systématiques séparation dans l’idéal unificateur de la à l’appel du collectif Vérité et justice pour
touchant des groupes précis ». République ». Adama, est historique.
S’il faut la définir, Nadia Yala Kisukidi Il est porté par les quartiers populaires,
demande à l’être comme « une femme des personnalités non blanches, qui
noire, afro-descendante ». Maîtresse de refusent l’effacement et rassemblent de
conférences en philosophie africana (ce nombreuses franges de la société française
qui fait d’elle une exception en France, derrière elles. Ce qu’elles ont fait émerger,
où « l’idée même qu’un corps noir au-delà même de la question des violences
puisse être un corps pensant doit encore et de l’antiracisme, c’est une conscience
faire son chemin »)comme en philosophie utopique, des futurs politiques réels,
française à l’université Paris VIII, elle est Paris, 2 juin 2020, rassemblement contre le racisme
qu’aucun espace politique institutionnel,
constamment ramenée en France à ses et les violences policières à l'appel du collectif en France, n’est capable de faire éclore.
origines : congolaise par son père, franco- Vérité pour Adama © RACHIDA EL AZZOUZI
Georges Floyd et Adama Traoré sont
italienne par sa mère. Le meurtre de George Floyd déclenche
tous deux morts entre les mains de la
une onde de choc, de révoltes et de
« On n’arrive pas à penser dans police et d’asphyxie. Mais en France,
débats à travers le monde sur les
ce pays qu’il y a juste des Noirs on s’enferre dans le déni ou le silence
violences policières, le racisme, les
français »,remarque l’universitaire, co- quand il s’agit de balayer devant sa
inégalités raciales. Cela vous surprend ?
commissaire de la Biennale de Kinshasa porte, tout en dénonçant ce qui se passe
Yango 2, en République démocratique du Nadia Yala Kisukidi : Le 23 février 2020, outre-Atlantique chez les Américains.
Congo, un événement qui se déroulera en alors qu’il faisait son jogging, Ahmaud Pourquoi ?
2021, au cœur de l’Afrique, « une petite Arbery, 25 ans, a été abattu de trois balles
L’histoire de la République française n’est
utopie d’Alger à Cape Town » qui se par un père et son fils, blancs, qui l’avaient
pas similaire à celle des États-Unis ;
prépare sans argent, sans soutien des États. pris en chasse. Le 13 mars dernier, alors
son rapport à la question raciale ne l’est
qu’elle était dans son lit, Breonna Taylor a
Dans un grand entretien à Mediapart, pas non plus. Toutefois, ces deux pays
été abattue de 20 balles par trois policiers
elle revient sur le meurtre de George ont connu une histoire esclavagiste et
qui recherchaient un criminel qui avait
Floyd aux États-Unis, devenu l’emblème coloniale, fondée sur des hiérarchies du
déjà été arrêté. Le 25 mai, alors qu’il venait
des violences policières et des inégalités mépris qui se recomposent au présent.
d’acheter des cigarettes, Georges Floyd
raciales à travers le monde, sur ce Ce qu’il est intéressant de penser,
perd la vie à la suite d’un plaquage ventral
qu’il nous dit de l’Amérique d’hier à pour la France, c’est la nature de
et d’une pression exercée par le genou
aujourd’hui, ainsi que sur sa résonance ces hiérarchies, leur longue histoire, les
d’un policier sur son cou.
toute singulière en France. catégories politiques avec lesquelles on
C’est dans cette temporalité de l’impunité peut les concevoir. La « race » est l’une de
Nadia Yala Kisukidi a assisté mardi 2 juin
et du meurtre que s’inscrivent les ces catégories.
au rassemblement historique organisé à
rassemblements antiracistes et contre les
Paris par le collectif Vérité pour Adama Ce que pointe le mouvement de
violences policières aux États-Unis et
devant le palais de justice, qui a réuni mobilisation pour Adama Traoré, qui
à travers le monde. L’histoire noire
des dizaines de milliers de personnes. rejoint d’autres combats menés par d’autre
américaine n’a jamais été une histoire

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.17/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
18

familles françaises, c’est que la vie des l’égalité juridique des citoyens inscrite tels que « racisés », « Blancs/non-
jeunes hommes identifiés comme noirs, dans les textes, un inconscient racial Blancs », etc. Comment vous situez-
arabes ou roms, vivant dans les banlieues structure la vie sociale française, ses vous ?
françaises, ne compte pas, ou compte institutions, qui explique une distribution Ces questions, qui sont réactivées
moins dans notre pays. inégalitaire des droits dans les faits, aujourd’hui, s’inscrivent elles aussi dans
Entités surnuméraires, des faciès, à peine des inégalités face aux opportunités, une histoire longue. Si on s’intéresse,
des adolescents, ces hommes sont perçus la relégation systématique de certains par exemple, aux mouvements et aux
comme des menaces pour l’intégrité corps, la constance et la persistance d’un luttes populaires noirs en France, dès
morale et physique du corps social. Ils ensemble de représentations et de préjugés la fin de la Première Guerre mondiale,
sont avalés par des stéréotypes qui font à caractère raciste dans la société… la question raciale était mise en tension
qu’exister, c’est déjà être coupable. Dès Les associations, les militants, les avec les questions sociales, culturelles et
lors, tout se justifie : la violence avec journalistes, les chercheurs mais aussi les anticoloniales.
laquelle on les interpelle, avec laquelle ONG, qui travaillent sur les violences Des tentatives pour concilier « fierté
on les contrôle ou les insulte, jusqu’à policières en France, depuis des années, noire » et « lutte des classes » ou,
leur propre mort, qui peut dès lors rester pointent non pas des exceptions, mais la encore, pour penser un nouvel humanisme,
impunie. routine des discriminations qui ciblent les étaient au cœur de débats politiques et
jeunesses non blanches par la police : socio-culturels qui ont largement préparé
délits de faciès, contrôles systématiques, l’avènement de la négritude dans le Paris
insultes à caractère raciste, etc. des années 1930. Ces questions, en France,
En pointant l’existence du « racisme ne sont pas récentes.
systémique », on pointe certes la
contradiction des faits avec le droit, mais Aussi, pour revenir à ce début du XXIe
aussi et surtout l’idée que le droit ne siècle, je regarde le travail effectué depuis
protège pas. Or, il y a toute une rhétorique quatre ans par un collectif comme le
du déni, en France, qui consiste à dire comité Vérité et justice pour Adama, à
que puisque la République est aveugle la suite du drame qui a frappé la famille
à la race, il ne peut y avoir, dans ce Traoré, comme une tentative politique
pays, de discriminations systématiques qui totale pour repenser la question sociale
toucheraient des groupes précis. Quand dans toute sa complexité, c’est-à-dire à
Nadia Yala Kisukidi. © Alun Be
Pourquoi n’arrive-t-on pas à nommer vous commencez à dénoncer cela, on l’intersection des questions de genre et de
le réel de manière aussi précise ici en considère au mieux que vous fabulez, au race.
France, à dire : « un policier blanc pire que vous introduisez le ver de la La fracture entre « questions sociales »
a tué un homme noir » ? Pourquoi séparation dans l’idéal unificateur de la et « questions raciales » est abstraite ;
évacue-t-on systématiquement l’origine République. j’irai plus loin : elle est mobilisée
ethnique, raciale, la couleur de peau des pour décrédibiliser toutes les pratiques
victimes de violences policières ? politiques qui pensent les formes
La République française se fonde sur d’oppression de manière intersectionnelle
le principe de l’égalité juridique des et qui donc dénoncent les points aveugles
citoyens ; l’idée de République est de discours qui se sont longtemps
également un idéal moral, démocratique, présentés, de manière univoque, comme
auquel on peut s’identifier subjectivement. les seules ressources pour penser
Si les pratiques racistes sont interdites l’émancipation.
dans l’espace de la loi, elles n’ont pas Paris, 2 juin 2020, rassemblement contre le racisme L’introduction des questions
été éliminées de la société. Personne ne et les violences policières à l'appel du collectif « postcoloniales/décoloniales » – mais pas
Vérité pour Adama. © RACHIDA EL AZZOUZI
conteste cela : l’existence du racisme, le seulement – dans le champ universitaire
Justement, le champ intellectuel, et politique a le mérite d’avoir permis une
fait qu’il y ait des individus racistes ou qui
politique et militant français est reprise en main des questions d’inégalités :
commettent des actes racistes.
aujourd’hui fracturé par les débats penser politiquement le « genre » et la
Le point fait difficulté dès qu’on introduit autour des questions raciales,
la notion de « racisme systémique » – « race », les sexismes, les racismes, ce
s’écharpant sur le fond comme sur la n’est pas seulement penser des questions
c’est-à-dire quand on affirme que ce qu’on forme, se divisant même sur le lexique
croyait exceptionnel est en fait quotidien, de « représentations », qualifiées, à tort,
à employer pour discuter et les termes de « narcissiques », c’est aussi penser
ordinaire. Quand on explique que, malgré

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.18/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
19

une économie politique, le travail, une dans l’histoire américaine et constitue le les familles victimes de violence policière,
distribution inégalitaire des droits, des cœur de ce pays. Malgré des avancées, en France, ne réclament pas la chute de
problèmes de redistribution et de justice les vies noires sont systématiquement la République, au nom de je ne sais
sociale. confrontées, dans la routine du quotidien, quel communautarisme, elles réclament la
Dans ces mouvements, la question des au fait qu’elles ne comptent pas ou qu’elles vérité et l’application juste du droit. C’est
solidarités concrètes est replacée au centre comptent moins. normalement ce que la République nous
des pratiques politiques émancipatrices. doit, à toutes et tous.
Et elle ouvre à nouveau la possibilité Pour comprendre ce qui se joue
de concevoir un internationalisme situé, aujourd’hui aux États-Unis ou encore
qui réinterroge activement les liens en France, il faut revenir aux origines
entre l’Europe, l’Afrique, les Amériques, de l’esclavage, de la traite négrière
l’Asie. Dans un contexte politique français transatlantique, de la colonisation
saturé par les pensées du terroir et les replis française. On n’en sort pas ?
chauvins, c’est une respiration. Quand nous parlons de ces questions,
Paris, 2 juin 2020, rassemblement contre le racisme
« L’idée même qu’un corps noir et les violences policières à l'appel du collectif nous sommes conduits, de fait, à penser
puisse être un corps pensant doit Vérité pour Adama. © RACHIDA EL AZZOUZI les fractures et les inégalités sociales,
Des images inédites de policiers politiques qui structurent la France
encore faire son chemin » contemporaine. Mais aussi notre langage,
américains qui s’agenouillent en
Ce vaste et historique mouvement hommage à George Floyd et en soutien les inégalités territoriales, la toponymie
de protestation aux États-Unis, au mouvement #BlackLivesMatter des villes, nos représentations… Dans
qui essaime à travers le monde, tournent en boucle sur les réseaux le paysage intellectuel national, ces
survient en pleine pandémie de sociaux, mais de nombreux activistes réflexions sont vécues comme une vraie
Covid-19, laquelle a mis en lumière et à appellent à s’en méfier car elles blessure narcissique : la France doit se
nu les inégalités devant la vie et la mort, participent de la dépolitisation de la penser à travers le miroir tendu par celles
en particulier raciales. La pandémie est- question des brutalités policières, selon et ceux qu’elle a toujours considérés
elle aussi un détonateur ? eux. Vous êtes d’accord ? comme autres, et qu’elle découvre, avec
L’air qu’on respire aux États-Unis est un mouvement de répulsion et d’horreur,
Le discours qui met en lumière les
saturé de race. Il est impossible d’échapper être ses propres enfants.
violences policières en France et les
à ce que Keeanga-Yamahtta Taylor routines discriminatoires qui travaillent La France est frappée de « mélancolie
appelle la « culture du racisme » aux États- l’institution n’est pas un discours qui postcoloniale ». Dans les années
Unis. porte sur les individus. Tous les policiers 2000, le penseur Paul Gilroy a
L’assassinat de Mike Brown, non armé, ne sont pas racistes. Tous les policiers construit cette idée pour concevoir,
abattu de six coups de feu par un policier ne sont pas de mauvais policiers. Cela entre autres, la résurgence des discours
blanc, acquitté, a déclenché des émeutes relève de l’évidence. La dénonciation chauvins mêlant race, identité et culture
à Ferguson, qui furent réprimées par des violences policières ne porte pas sur dans le champ politique institutionnel,
une police extrêmement militarisée. Cet les actions de tel ou tel individu, sur progressiste et conservateur, en Grande-
assassinat, sous la présidence d’Obama, les intentions morales subjectives, bonnes Bretagne. Discours consolidés par les
comme d’autres, montre le visage d’une ou mauvaises, de chaque policier, mais politiques sécuritaires et la guerre contre le
nation violente, façonnée par son passé questionne la systématicité avec laquelle terrorisme.
raciste. L’intellectuel africain-américain des violences produites par l’institution En France, les rhétoriques autour de
Eddie Glaude dit les choses avec beaucoup policière s’abattent sur des groupes précis l’« identité française » sont devenues la
de clarté, dans Democracy in Black de la population française, et surtout norme à partir de laquelle se règlent et
(2016) : malgré des gains politiques et la manière dont l’institution policière y se conçoivent les questions sociales et
sociaux réels pour les communautés noires répond. politiques : migration, éducation, justice,
aux États-Unis, « la suprématie blanche L’affaire Adama Traoré, comme d’autres criminalité, représentation démocratique,
continue à façonner ce pays ». encore, révèle des dysfonctionnements patrimoine, mémoire… Dans ce contexte,
La pandémie n’a ainsi rien mis à nu ; elle institutionnels systématiques qui doivent celles et ceux qui tiennent un discours
a réaffirmé ce qu’on savait déjà. Ce que de interpeller la vigilance démocratique critique, précis, sur l’histoire de la
nombreux penseurs, activistes ne cessent des citoyens. Contrairement à ce que colonisation et la manière dont elle
de répéter : l’« écart de valeur » – Glaude prétendent certains discours publics qui façonne le présent sont considérés comme
parle du « value gap » – entre les vies aiment entretenir la paranoïa raciale des fossoyeurs de l’« identité française »
noires et les vies blanches est enraciné (guerre civile, « grand remplacement »), – l’Anti-France.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.19/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
20

Par ailleurs, on s’arrête à la colonisation, Il faut ajouter à cela les crédits très faibles des affects mélancoliques, et qui insistent
mais il ne faut pas oublier l’histoire des alloués aux sciences humaines, qui sont sur les défaites historiques, la perte, et
décolonisations, et les reconfigurations les parents pauvres de toutes les reformes non pas sur la puissance, les actes de
de l’impérialisme et du capitalisme dont de l’enseignement supérieur en France, création qui se déploient par le bas,
elles ont été le terreau des années certes, mais aussi à l’échelle globale. La contre ce qui opprime. La joie [laetitia en
1960 à aujourd’hui. Affronter le « passé dégradation des conditions de travail à latin – ndlr] n’est pas un optimisme. Et
colonial », ce n’est pas uniquement l’université est une menace directe contre encore moins le sourire béat qu’on aime
poser une question symbolique et la recherche en sciences humaines. coller sur les mâchoires nègres. C’est un
mémorielle, c’est aussi étudier les Ensuite, plus spécifiquement, il y a des signe empirique – il accompagne toute
mécanismes matériels de la violence, tels biais dans ma discipline, que de plus en expérience vécue de création, comme
qu’ils s’abattent encore, parfois, sur les plus d’universitaires mettent en avant – dirait le philosophe Bergson !
anciennes colonies : dettes, opérations ce qui est vraiment heureux –, mais ils Et particulièrement de création politique.
militaires, extractivisme/enjeux miniers. ont la vie dure. L’idée même qu’un corps Lutter contre l’oppression exige de
Ici s’ouvre une question épineuse : noir puisse être un corps pensant, ou que l’imagination politique : inventer ce qui
quel rôle ont pu jouer les anciennes l’Afrique puisse être un continent où la vie ne l’a pas encore été, malgré toutes les
puissances impériales dans la perpétuation de l’esprit s’est épanouie, doit encore faire histoires de violence qui nous traversent et
de certaines formes de violences qui son chemin. peuvent nous abattre. Croire même que ce
frappent leurs anciennes colonies ? L’idée de « philosophie », en tant qui n’a pas encore été peut effectivement
Comment analyser la politique africaine qu’elle exprimerait l’humanité dans son être inventé. Pour cela, il faut beaucoup
de la France, ses modes d’intervention excellence, est très patrimoniale, on de ressources vitales – la joie annule
militaires, humanitaires, culturels sur le l’attache à un sol, à des géographies le sentiment de fatigue. Cette idée de
continent africain, etc., des années 1960 à (Europe) et des bibliothèques précises. « lætitia », je la conçois en lien avec une
aujourd’hui ? Cette identitarisation de la philosophie partie de mon histoire personnelle qui se
Interroger le « passé colonial », c’est ne laisse pas beaucoup de place aux joue en Afrique centrale, et qui est une
questionner les politiques du présent. sujets autres, aux corps autres, aux espaces histoire politique.
Il faut s’intéresser tout à la fois aux autres : Asie, Afrique, Amérique latine/ Pour spécifier plus poétiquement cette
politiques intérieures de la France, mais Caraïbes, Océanie. idée de «lætitia africana », je pourrais
aussi à la manière dont elle se déploie, Le cumul de ces biais et de la situation reprendre cette phrase de Césaire, dans un
aujourd’hui encore, dans le monde. délétère dans laquelle les politiques entretien réalisé par Daniel Maximin, en
Vous êtes l’une des très rares néolibérales placent la recherche française 1982 : « Malgré le malheur qui n’est pas
universitaires à enseigner la philosophie est un frein à l’ouverture et/ou à la nié, c’est, en définitive, malgré tous les
africana en France, c’est-à-dire la multiplication d’espaces de création au avatars, la vie plus forte que la mort. »
philosophie d’Afrique et de ses sein des institutions. On lui a prédit le pire avec le
diasporas afro-descendantes (Caraïbes, Covid-19. Finalement l’Afrique est
Amérique du Nord, Amérique latine, relativement épargnée jusque-là.
Europe…). Comment l’expliquez- Comment observez-vous l’Afrique dans
vous ? le monde aujourd’hui ?
Les explications sont multiples, mais Ce qui est intéressant, c’est le caractère
d’une certaine manière, elles font peu nuancé et contradictoire des discours
système. J’aimerais rappeler qu’avant sur l’Afrique auquel on est confronté
le confinement, plusieurs universités dans les médias français. Le discours de
françaises étaient engagées dans Paris, 2 juin 2020, rassemblement contre le racisme
« l’Afrique qui gagne », celle du continent
des mouvements contre la loi de et les violences policières à l'appel du collectif de la croissance, nouvel eldorado des
programmation pluri-annuelle de la Vérité pour Adama. © RACHIDA EL AZZOUZI investisseurs, et des diasporas innovantes
recherche (LPPR). Les constats effectués, Vous développez le concept de « lætitia est toujours rattrapé par le discours de
depuis des années, sont alarmants : africana ». Qu’entendez-vous par là ? « l’Afrique mal partie », de l’Afrique en
dégradation de l’emploi scientifique, C’est une idée que j’ai développée lors souffrance, enraciné dans les stéréotypes
baisse des recrutements… Les départs à des premiers ateliers de la pensée de éculés de la prose coloniale.
la retraite ne sont pas remplacés ; il n’y a Dakar (initiés par les intellectuels Achille Or, la gestion de la crise du Covid-19
pas de création de postes. Ma discipline, la Mbembe et Felwine Sarr), en 2016, et qui par les pays du continent africain ne
philosophie, ne recrute pratiquement pas. traverse mon travail. Je suis très éloignée se laisse enserrer dans aucun de ces
des pensées politiques qui reposent sur

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.20/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
21

discours réducteurs. La prise en charge beau pays universaliste. Cette lecture fait Macron face à la vague internationale de
du Covid-19 est différente selon les l’impasse sur des décennies de luttes soutien qui a suivi le meurtre de George
pays. Elle s’est accompagnée de réussites françaises. Floyd, le 25 mai, à Minneapolis (États-
ou a révélé des fractures sociales et Quand on lit certains commentaires, on Unis), avant que la pression ne devienne
politiques criantes, l’incurie de certains pourrait croire que les slogans scandés trop forte. Dimanche soir, l’Élysée a fait
gouvernements. Comme en Europe et dans en France à la suite du meurtre de savoir que le président de la République
le monde. George Floyd ne concernent en rien notre avait demandé au gouvernement, et en
J’ai particulièrement suivi les réponses beau pays universaliste. Ici, la violence particulier au ministre de l’intérieur, de
gouvernementales à la crise sanitaire en policière serait donc sous contrôle. Ici, « faire aboutir rapidement le travail »
République démocratique du Congo ; elles le racisme dans la police ne serait pas qu’il lui avait commandé en janvier «
sont intéressantes parce qu’elles posent plus important que dans d’autres corps de pour améliorer la déontologie des forces
des questions importantes sur ce qu’est métier. de l’ordre ». Christophe Castaner a tenu
un État protecteur et la valeur de la une conférence de presse sur le sujet, lundi
Surtout, la France serait l’héritière d’une après-midi.
vie. Nombreux ont été celles et ceux qui tout autre histoire et elle entretiendrait
ont pointé les contradictions d’un État un rapport aux questions raciales bien Un peu partout dans le monde, et
qui a endossé des discours de protection différent de celui qu’on observe outre- notamment en France, des milliers
sanitaire, alors que l’attention à prendre Atlantique. Cette lecture est commode de personnes se sont rassemblées à
soin de chaque vie est réclamée depuis des mais elle fait l’impasse sur des décennies plusieurs reprises pour rendre hommage
décennies par la population congolaise, de luttes françaises sur lesquelles « Ouvrez à toutes les victimes de violences
confrontée à 20 ans de guerre et de mort de les guillemets » revient aujourd’hui. policières et dénoncer le racisme qui
masse dans une indifférence généralisée. étouffe nos sociétés. De la chancelière
> Suivez « Ouvrez les guillemets » allemande Angela Merkel au premier
Il faut tourner ses yeux vers la ville de sur Twitter, Facebook et YouTube.
Béni, où un jeune militant de la Lucha, ministre canadien Justin Trudeau, en
âgé de 22 ans, Marcus-Freddy Kambale, a passant par le chef de la diplomatie
été tué par balles par un policier lors de la européenne Josep Borrell ou encore le
Violences policières: le pape François, nombre de voix se sont
répression d’une manifestation pacifique,
le 21 mai dernier, en pleine pandémie de
silence bavard d’Emmanuel élevées pour condamner la façon dont le
Covid-19. Cette manifestation demandait Macron président américain Donald Trump gère
une chose très simple : la fin de PAR ELLEN SALVI les événements. Mais à l’Élysée, rien
l’insécurité. Nous devons être nombreux LE MARDI 9 JUIN 2020 ne filtrait depuis dix jours. Le chef de
à le rappeler dans le monde : les vies l’État, pourtant toujours prompt à donner
congolaises comptent. son avis, se refuse encore au moindre
commentaire. Un silence qui en dit long
sur la fébrilité du pouvoir.
Usul. Luttes antiracistes: le Car Emmanuel Macron a peur. Peur
renouveau par les femmes que le mouvement de contestation né
PAR USUL aux États-Unis ne gagne du terrain en
LE LUNDI 8 JUIN 2020 France. Officiellement, son entourage
se contente de répéter que « le
Rassemblement parisien du samedi 6 juin. © AFP
Alors que les manifestations en hommage président de la République ne peut pas
aux victimes des violences policières se réagir systématiquement à tout », qu’il
multiplient, le président de la République est impossible « de vivre dans cette
refuse de s’exprimer sur le sujet, interpellation permanente ». Pour autant,
contrairement à un grand nombre de chefs assurait-on vendredi matin (voir notre
d’État étrangers. Sous la pression, il s’est Boîte noire), « il ne se désintéresse pas de
tout de même décidé à relancer un travail ces sujets qui sont entre les mains de son
Quand on lit certains commentaires, on réclamé à son ministre de l’intérieur il y a ministre de l’intérieur et de la garde des
pourrait croire que les slogans scandés six mois déjà. Christophe Castaner a tenu Sceaux ». Il n’est pas exclu qu’il s’exprime
en France à la suite du meurtre de une conférence de presse lundi.
George Floyd ne concernent en rien notre
Ne pas remuer d’un cil dans l’espoir que
les choses passent d’elles-mêmes. C’est
la stratégie qu’avait choisie Emmanuel

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.21/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
22

ultérieurement, précisait alors l’un de ses phrase, il s’était empressé d’ajouter : les États-Unis. « Je crois que la situation
conseillers, mais pour l’heure, il préfère se « En aucun cas je ne veux que ce sujet de nos deux pays n’est pas tout à fait
taire. vienne cacher la violence profonde qui comparable. Ni sur le plan de l’histoire,
existe dans notre société et dont les forces ni sur le plan de l’organisation de la
de sécurité intérieure sont les premières société », faisait valoir la porte-parole du
victimes. » gouvernement Sibeth Ndiaye, à l’issue du
Ces « premières victimes » sont aussi conseil des ministres du 3 juin.
celles que Christophe Castaner a décidé Mais pour certains membres de la
de défendre aveuglement, dans une vision majorité, il est déjà trop tard. « Je pense
manichéenne de la situation, que le préfet que c’est un sujet qui va monter très
de police de Paris, Didier Lallement, fort, affirme un député La République en
Rassemblement parisien du samedi 6 juin. © AFP avait incarnée le jour où, croisant une marche (LREM). On ne peut pas rester
Le chef de l’État est d’autant moins à l’aise femme gilet jaune, il avait lancé : sans rien faire, on doit pouvoir entendre
sur la question des violences policières « Nous ne sommes pas dans le même cette colère. » Se retrancher derrière les
qu’il n’a cessé de s’enferrer dans le camp, madame. » Depuis sa nomination à enquêtes confiées à l’Inspection générale
déni depuis le début de son quinquennat. Beauvau, en octobre 2018, le ministre de de la police nationale (IGPN) ne suffit
Lui qui promettait pendant la campagne l’intérieur n’a eu de cesse de répéter qu’il plus. « Il faut cesser le déni, la violence
présidentielle la « tolérance zéro à serait « toujours derrière » les forces de policière est uneréalité », plaide le chef
l’égard de toute forme de délinquance ou l’ordre pour les soutenir, et non pas devant de file de La France insoumise (LFI)
d’incivilité, à l’égard de toute déviance, pour les conduire, comme l’exige pourtant Jean-Luc Mélenchon, qualifiant l’IGPN
tout excès, toute violence policière », sa mission. de « triste comédie » et pointant la
a radicalement changé de discours une Après la manifestation du 2 juin, sa responsabilité « absolue » de Christophe
fois élu, allant même jusqu’à récuser première réaction – qui fut aussi la Castaner.
l’usage de cette expression. « Ne parlez première de l’exécutif – a été de féliciter « Ce que je ne comprends pas, c’est
pas de “répression” ou de “violences ses troupes « pour leur maîtrise et qu’on ne mette pas en cause la hiérarchie
policières”, ces mots sont inacceptables leur sang-froid ». Un tweet, qui de policière quand il y a de manière évidente
dans un État de droit », lançait-il en mars l’aveu même de certains autres membres un problème, soulignait déjà le candidat
2019. du gouvernement, n’était franchement Emmanuel Macron le 5 mai 2017. Donc, il
Au lieu de se monter « intraitable », pas à la hauteur des événements. Le faut qu’il y ait des procédures judiciaires,
comme il l’avait promis sur le plateau de lendemain, sur Sud Radio, le ministre de mais il faut ensuite qu’il y ait une
Mediapart deux jours avant son élection, l’agriculture Didier Guillaume a d’ailleurs responsabilité policière et administrative
Emmanuel Macron a rapidement épousé désavoué son collègue en saluant un « quand il y a des comportements déviants.
l’argumentaire des syndicats policiers, incroyable » rassemblement. « Il y a » C’est pourtant le même homme qui,
comme l’ont toujours fait les responsables un malaise », a également reconnu le trois ans plus tard, continue de maintenir
politiques de droite – « La police en secrétaire d’État auprès du ministre de en poste le préfet Lallement, dont
France ne fait pas peur, elle rassure. l’éducation nationale et de la jeunesse, les pratiques sont jugées «légalement
[...] Les violences policières en France Gabriel Attal. douteuses»par de hauts responsables de
n’existent pas », a encore déclaré le patron À l’Élysée, où l’on admet que « 20 000 la gendarmerie.
de Les Républicains (LR) Christian Jacob, personnes sur des événements qui sont Alors que le programme présidentiel
dimanche, dans l’émission « Le grand anciens [la mort d’Adama Traoré, en d’En Marche! prônait un rapprochement
rendez-vous » d’Europe 1, CNews et Les juillet 2016 – ndlr], ça ne passe pas entre la police et la population, nombreux
Échos. inaperçu », le mot d’ordre restait le même sont ceux à reconnaître que la situation
En début d’année, la multiplication de vendredi : la gestion de la crise sanitaire s’est dégradée depuis le début du
témoignages vidéo avait tout de même est la seule « priorité » du moment. quinquennat et singulièrement depuis la
contraint le président de la République Quarante-huit heures plus tard, le discours crise des « gilets jaunes ». La doctrine
à évoquer « des comportements qui ne a pourtant évolué : « Ce travail redevient de maintien de l’ordre adoptée sous le
sont pas acceptables » et à réclamer une priorité pour le président », a indiqué mandat d’Emmanuel Macron a d’ailleurs
«des propositions claires pour améliorer son entourage au Monde. poussé une partie de ses soutiens de
la déontologie », quelques jours après Redoutant d’affronter de nouvelles 2017 à prendre le large. « Ce n’est
la mort de Cédric Chouviat – celles contestations et sachant qu’il aura bien du plus tellement ma fibre politique, confiait
sur lesquelles il s’est finalement décidé mal à les surmonter, le pouvoir redouble au mois de février son ancienne plume
à relancer Beauvau. Mais dans la même d’efforts pour éviter la comparaison avec

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.22/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
23

Quentin Lafay. Toutes les questions de Mediapart –, le même entourage avait le Parlement, brandissant des pancartes
violences policières… Je suis extrêmement pourtant indiqué que la « priorité » du reprenant le slogan « Black Lives Matter »
mal à l’aise. » moment restait la gestion de la crise de (« Les vies noires comptent »).
Si la gêne est palpable, c’est d’abord sanitaire. « Nous mettons les événements « Le Royaume-Uni n’est pas innocent »,
parce qu’elle vient confirmer que l’histoire à distance », affirmait alors l’un de ses ont dénoncé à Londres les manifestants,
racontée il y a trois ans était une fable. conseillers pour justifier le silence du tambours battants. Comme dans la capitale
Très tôt, le chef de l’État a prouvé que président de la République, sans jamais britannique, ils étaient nombreux à
le renouvellement générationnel n’était évoquer les consultations avec des élus, Manchester (nord-ouest) à défiler pour
pas un gage de renouvellement de des représentants d’associations et des rappeler qu’« être noir n’est pas un crime
pensée politique. La position de surplomb, personnalités impliqués dans la politique » et « en finir avec le racisme », une autre
adoptée par l’exécutif dès les premières de la ville, qui devaient se tenir durant le « pandémie ».
manifestations, avait en effet révélé en week-end.
Comme lors de précédents
filigrane une vision classique de la société, rassemblements durant la semaine, les
où les alternatives sont encouragées à manifestants n’ont eu cure des multiples
condition qu’elles respectent le cadre fixé
Meurtre de George Floyd:
appels du gouvernement à s’abstenir de
par le pouvoir. La gestion de toutes les partout dans le monde, la participer en raison de la crise sanitaire.
mobilisations sociales qui ont suivi a colère ne retombe pas
entériné ce constat. Inspiré par le tragique événement, le
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART ET AGENCE
FRANCE-PRESSE célèbre artiste Banksy a, lui, dévoilé sur
Dimanche, le ministère de l’intérieur LE DIMANCHE 7 JUIN 2020 Instagram une nouvelle œuvre, où l’on voit
rendait publique une étude commandée une bougie veillant à côté d’une photo
en avril 2019, dans le cadre de la mise d’une personne noire mettre le feu au
en œuvre de « la police de sécurité du drapeau américain. « Les personnes de
quotidien ». Ses résultats tombent à point couleur sont abandonnées par le système.
nommé puisque, selon les chercheurs de Le système blanc », déplore-t-il.
l’université Savoie Mont-Blanc qui l’ont
menée, 84,9 % des Français ont une bonne L’Australiea été la première samedi à
image des policiers et des gendarmes. ouvrir le bal de l’indignation mondiale.
L’exécutif peut donc s’appuyer sur ces Des milliers de personnes ont manifesté à
pourcentages pour parfaire ses éléments de travers le pays, brandissant des banderoles
Au rassemblement du Champ-de-Mars, à Paris,
langage. Et continuer à traiter a minima un samedi 6 juin. © Geoffroy van der Hasselt / AFP « Je ne peux pas respirer », en référence
sujet qui a toutes les chances de marquer L’onde de choc provoquée par la mort de à la plainte prononcée par George Floyd,
le quinquennat d’une trace indélébile. George Floyd aux États-Unis continuait de dont le cou a été obstrué pendant près de
se propager samedi en France et dans le neuf minutes par le genou du policier qui
Boite noire monde, où des manifestations contre les l’avait arrêté pour un délit mineur.
Cet article a été amendé lundi 8 juin violences policières se sont tenues dans de Pour les organisateurs australiens,
pour y introduire la communication de nombreuses villes malgré les restrictions nullement refroidis par l’appel du
l’Élysée. Dimanche soir, au lendemain sanitaires. gouvernement à rester chez soi en raison
de nouvelles manifestations contre les De Londres à Sydney comme dans de la crise sanitaire, cette affaire trouve de
violences policières, le Palais a informé plusieurs villes de France, des milliers nombreux échos dans leur pays.
une poignée de journalistes qu’Emmanuel de personnes ont bravé la pandémie Ils ont expliqué qu’ils souhaitaient aussi
Macron avait expressément demandé à samedi pour en finir avec le racisme et dénoncer le taux d’emprisonnement très
son ministre de l’intérieur de « faire les brutalités policières, une indignation élevé parmi les Aborigènes, et les morts
aboutir rapidement le travail, engagé mondiale sans précédent déclenchée par la – plus de 400 ces trente dernières années
en janvier dernier, qui consistait à mort du Noir américain George Floyd, – de membres de cette communauté alors
faire des propositions pour améliorer la asphyxié par un policier blanc fin mai à qu’ils étaient détenus par la police.
déontologie des forces de l’ordre ». « Ce Minneapolis (États-Unis).
travail redevient une priorité pour le « Le fait qu’ils aient essayé de nous
À Londres, faisant fi des consignes empêcher de défiler, cela donne encore
président », assure l’entourage du chef de
officielles de distanciation pour contrer plus envie aux gens de le faire », a
l’État dans LeMonde.
la propagation du nouveau coronavirus, estimé Jumikah Donovan, parmi la foule à
Interrogé sur le même sujet 48 heures le visage recouvert d’un masque de Sydney.
plus tôt, à l’occasion d’un brief organisé protection pour certains, des centaines
avec des dizaines de rédactions – dont de manifestants se sont réunis devant

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.23/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
24

À Tunis, environ 200 personnes ont sénégalo-ivoirienne venue participer à ce n’a changé », a assuré Nathalie Aubrée-
réclamé « la justice » et de pouvoir « rassemblement encadré par des policiers Connan, qui a ressorti sa pancarte «
respirer » face au racisme, qui « étouffe ». déployés en masse. Touche pas à mon pote ».
« Ce fléau existe aussi en Tunisie Scandant « pas de justice, pas de paix À Lille, le cortège d’au moins 1
», a indiqué une responsable de », d’autres manifestants commençaient à 500 personnes a défilé calmement dans
l’association tunisienne de soutien des affluer vers 17 heures sur le Champ-de- une grande partie de la ville avant que des
minorités, alors que des migrants de Mars, près de la tour Eiffel, pour participer heurts éclatent en fin de parcours, place de
l’Afrique subsaharienne affirment souvent à une action également interdite en raison la République.
être victimes d’agressions verbales et de l’épidémie de Covid-19. Des rassemblements plus modestes se sont
physiques dans le pays. tenus à Poitiers, Metz, Nancy ou Béziers
À Liège, dans l’est de la Belgique, (Hérault) et des actions avaient déjà eu
700 personnes ont bravé l’interdiction et lieu la veille à Strasbourg et Clermont-
participé à une marche contre le racisme, Ferrand.
selon la police. Les accusations de violences policières
En Allemagne, les joueurs du Bayern couplées à celles de racisme avaient déjà
Munich, leader du championnat de trouvé un nouvel écho mardi soir à
football, ont également montré leur Paris. Au moins 20 000 personnes avaient
solidarité en s’échauffant avec un tee- Au rassemblement du Champ-de-Mars, à Paris, alors répondu à l’appel de la famille
samedi 6 juin. © Geoffroy van der Hasselt / AFP
shirt portant l’inscription « Carton rouge d’Adama Traoré, mort en 2016 après son
contre le racisme – #BlackLivesMatter À Bordeaux, au moins 2 500 personnes interpellation dans le Val-d’Oise, scellant
», avant le match de Bundesliga ont défilé dans le calme derrière des une mobilisation inédite qui a surpris les
contre Leverkusen. À Berlin, les banderoles dénonçant une « police raciste autorités.
15 000 personnes rassemblées sur » et « l’impunité policière », avant
Mis sous pression, le gouvernement a
l’Alexanderplatz ont observé dans le d’observer, agenouillées et pour certaines
réfuté l’existence de tout « racisme
courant de l’après-midi 8 minutes et 46 le poing levé, une longue minute de
structurel » au sein des forces de l’ordre
secondes de silence, soit le temps de silence.
avant d'admettre l’existence d’un « certain
l’agonie de George Floyd. « Nous n’avons pas pu participer malaise » qui devait être entendu.
Épicentre de la colère nourrie par aux manifestations aux États-Unis, alors
En première ligne, le ministre de
de nouveaux exemples de brutalités on le fait ici », a expliqué Caroline
l’intérieur Christophe Castaner a promis
policières, les États-Unis s’attendaient Fache, Franco-Américaine dont la famille
d’être « intransigeant » face à tout
aussi à des rassemblements massifs, lors s’apprête à rentrer aux États-Unis. « Je
signe tangible de racisme ou de violences
d’une journée qui sera également marquée ne veux pas que ma fille grandisse dans
injustifiées chez les forces de l’ordre.
par une nouvelle cérémonie à la mémoire une société où les vies humaines n’ont pas
de George Floyd. toutes la même valeur. » Vendredi, il a saisi la justice après
la révélation par le site d’information
En France, l’onde de choc continuait de À Lyon, plusieurs milliers de personnes
StreetPress de l’existence d’un groupe
se propager samedi, où des manifestations se sont rassemblées dans le centre-ville.
privé sur Facebook réservé aux forces de
contre les violences policières se sont « La France se noie dans son racisme.
l’ordre et où sont échangés des messages
tenues dans plusieurs villes malgré les Nous dénonçons les violences policières
racistes et haineux. Le parquet de Paris a
restrictions sanitaires et des interdictions. et le déni de silence des institutions », a
ouvert une enquête.
assuré Arkya Sedime, membre du collectif
À Paris, quelques milliers de personnes À droite, ce climat électrique fait craindre
des Afro-descendants.
ont bravé une interdiction préfectorale une aggravation de la « fracture » dans
pour se rassembler place de la Concorde À Rennes, où plus d’un millier de
la société française et la montée d’une
près de l’ambassade des États-Unis et personnes ont manifesté, les participants
« haine anti-flics », selon le président
réclamer « justice pour tous » en ont fait corps autour d’Awa Gueye, la sœur
du groupe LR à l’Assemblée, Damien
brandissant des panneaux « Black Lives de Babacar Gueye, tué par cinq balles lors
Abad.
Matter », cri de ralliement du mouvement d’une intervention de police à Rennes en
américain. 2015 à l’âge de 27 ans. À l’autre bout du spectre, Jean-Luc
Mélenchon, chef de file des Insoumis, a lui
« Je trouve scandaleux que toutes « Il y a 34 ans, j’étais étudiante et je
pointé du doigt l’exécutif. « La racine de
ces injustices [policières – ndlr] restent manifestais déjà pour dénoncer la mort
tout ça, c’est un pouvoir politique qui est
impunies et que l’État ne fasse rien », de Malik Oussekine. Aujourd’hui rien
a assuré à l’AFP Dior, une étudiante

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.24/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
25

dans la main des syndicats de police qui Cette vidéo a fait le tour du monde dans Congratulations du jeune rappeur texan
font ce qu’ils veulent », a-t-il affirmé à la presse. Et les influenceurs de tous Post Malone. Selon le site spécialisé
Marseille. pays en la partageant sur les réseaux américain Mashable, ce remix est devenu
Déplorant le « silence massif » des sociaux en ont amplifié la résonance. Le « un hymne pour protester contre la
autorités, l’association SOS Racisme a, 25 mai, George Floyd, un homme noir brutalité policière ».
elle, demandé au gouvernement « d’ouvrir américain de 46 ans, meurt lentement C’est sur ce même remix qu’une jeune
– enfin – le chantier de la lutte contre le pendant son arrestation par trois policiers Afro-Américaine, @m0umou, suivie sur
racisme au sein des forces de l’ordre ». à Minneapolis, dans le Minnesota. L’un TikTok par 28 000 personnes, a réalisé
d’entre eux, l’officier Derek Chauvin, une courte vidéo destinée à frapper les
exerce une pression prolongée du genou esprits. On la voit, larmes aux yeux et
Les influenceurs français sur son cou. George Floyd suffoque et le portable qui filme, assurer : « Rassurez-
dit, le répète, puis au bout de quelques vous, je filme, ça va aller. Restez calmes.
commencent seulement minutes, plus rien. Il sera déclaré mort à » Puis survient le bruit d’un coup de feu.
à parler des violences 21 h 25. Ces interminables huit minutes À l’image est précisé « gunshot » alors
policières et 46 secondes sont venues s’imposer aux que Childish Gambino chante : « C’est
PAR KHEDIDJA ZEROUALI yeux du monde par les réseaux sociaux. ça l’Amérique. Elle te prend par surprise.
LE DIMANCHE 7 JUIN 2020
« Je n’ai pas pu la regarder en entier », Regarde comment je vis maintenant. La
explique de son côté Krystel, jeune fille de police fait n’importe quoi maintenant.
14 ans qui vit à Millas, dans les Pyrénées- C’est ça l’Amérique. »
Orientales. « À nos âges on ne devrait À l’image, le visage de la jeune femme
pas voir des choses comme ça »,ajoute afro-américaine en pleurs est entrecoupé
t-elle. C’est l’une de ses influenceuses de photos d’hommes et de femmes noirs
préférées qui a posté la vidéo, Avani morts entre les mains de la police,
Gregg, Américaine de 17 ans et star de comme Trayvon Martin, Michael Brown
TikTok. ou encore Sandra Bland, avec en fond
Deux jeunes femmes filment, et postent sur les réseaux Depuis son lancement il y a deux ans, sonore Childish Gambino qui répète :
sociaux, des vidéos du rassemblement du 2 juin à l'appel le réseau social TikTok fait un carton « C’est ça l’Amérique. » La vidéo de
du collectif Vérité pour Adama. © Rachida El Azzouzi
chez les plus jeunes. Sur les 800 millions @m0umou dure 17 secondes et a été vue
La mort de George Floyd a entraîné un
d’utilisateurs dans le monde, la moitié a 475 000 fois. Dans son fil, la vidéo est
mouvement de contestation historique aux
moins de 25 ans. Ils dansent ou chantent coincée entre une pastille vidéo où elle
États-Unis. Une prise de conscience qui a
en playback sur des chansons connues, des présente ses artistes préférés et une autre
commencé sur les réseaux sociaux où de
extraits sonores, de séries ou de films. Sauf où elle se filme, en prenant différentes
plus en plus d’influenceurs ont décidé de
que, depuis la mort de George Floyd, la poses avec un Pikachu virtuel, le héros du
prendre la parole. En France, les prises de
plateforme a vu se multiplier les contenus jeu vidéo japonais Pokemon.
position sont plus timides.
relatifs aux violences policières. Par
«Cette vidéo, elle faisait froid dans le milliers, des jeunes ont décidé d’utiliser
dos, se souvient Hadi*, jeune homme de les codes du réseau social pour interpeller
20 ans qui vit à Saint-Denis (Seine-Saint- leur audience, d’abord sur la mort de
Denis). C’était un matin, je venais de me George Floyd, puis, plus globalement, sur
réveiller. Je vais sur Instagram et je vois le racisme.
la vidéo en entier. Je crois que c’était un
Le mot-dièse #BlackLivesMatter explose
média américain qui l’avait publiée. Je me
les scores sur le réseau social chinois
rendais pas compte que le mec était mort
avec plus de 6 milliards de vues. On y Deux jeunes femmes filment, et postent sur les réseaux
à la fin. C’est plus tard dans la journée
croise un photographe qui met en scène sociaux, des vidéos du rassemblement du 2 juin à l'appel
que je vois que j’ai reçu des messages. du collectif Vérité pour Adama. © Rachida El Azzouzi
de jeunes personnes noires lors d’une
Un pote sensible me dit : “T’es sérieux ? Quelques jours après la mort de George
séance de photos prônant l’antiracisme.
T’aurais pu prévenir que tu partages ça.” Floyd, Avani Gregg, 17 ans, suivie par
Sept millions de pouces ont liké. En
Il m’envoie le lien d’un article, en anglais. plus de 20 millions de personnessur
fond sonore, un remix que l’on retrouve
L’article explique les circonstances de la TikTok,postait un lien permettant de faire
dans de nombreuses vidéos dénonçant
mort et là je me dis : Putain, il est mort. des dons sur le site de Black Lives Matter.
les violences policières et le racisme,
C’est sérieux ce qui se passe. »
mêlant This is America du chanteur
afro-américain Childish Gambino et

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.25/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
26

« Sur TikTok, je voyais de plus en plus Dourdin et Colonel-Fabien de Saint- En France, par contre, la majorité des
de photos de profil avec des poings levés. Denis, qu’il définit lui-même comme « un influenceurs ne sont pas engagés. Ils
J’ai vu une vidéo d’une fille qui expliquait quartier chaud ». ne prennent pas position quand il y
ce que voulait dire ce symbole. J’ai été La première fois que Hadi a eu affaire a des mouvements sociaux. Pourquoi ?
touchée et je l’ai mis aussi en photo de aux violences policières, ce n’était pas Peut-être parce que les conseillers en
profil », explique de son côté la jeune derrière un écran mais dans la vraie vie. Il communication, leurs boîtes de production
Krystel, qui dit suivre beaucoup plus avait 12 ans. Comme Krystel et Sabrina, ou leurs agents leur conseillent de ne pas
d’influenceurs américains que de français les réseaux sociaux sont ses principales trop faire de vagues. »
et qui avoue, aussi, en savoir plus sur sources d’information, loin devant les De fait, les influenceurs made in France
la mort de George Floyd que sur celle médias traditionnels. ont tardé à s’exprimer sur les violences
d’Adama Traoré. policières. Mais dans ce mutisme français,
Depuis, les années ont passé et lui aussi dit
« Mais depuis une semaine je m’informe avoir reçu des coups de la part de policiers. quelques-unes font exception. Manon
sur ce sujet, assure t-elle. Je me sens « Je mérite parfois de me faire arrêter, Delcourt est une youtubeuse plus connue
concernée parce que mon père est blanc et parce que je vends de la drogue, mais sous le pseudo de Dairing Tia. Le 27
que ma mère est noire. Je suis métisse et ce qu’ils le fassent normalement. Je coopère mai, elle publie une vidéo intitulée «
genre de crime raciste ça pourrait arriver tout le temps quand on m’arrête, ils n’ont #Blacklivesmatter : retour des violences
à quelqu’un de ma famille. » pas besoin de me taper », raconte le jeune policières », vue 214 745 fois.
Pour sa part, à 20 ans, Sabrina ne homme qui est déjà passé par la case Elle défend la chanteuse Camélia Jordana,
s’aventure plus trop sur TikTok. « Ce n’est prison, un an. « Mais ça ne justifie rien, aux prises avec une polémique, car elle
plus de mon âge », tranche-t-elle. Pourtant, répète-t-il. Il y a des tueurs en série qui se a fait part de son sentiment d’insécurité
elle a gardé l’application sur son téléphone font arrêter avec politesse. Ils sont blancs. face à la police. Manon Delcourt, en tant
dont la mémoire est majoritairement » que femme noire, partage cette peur. Elle
occupée par les applications de réseaux En France aussi, la mort de George Floyd revient sur la mort de George Floyd en
sociaux puisqu’elle jongle entre Facebook, a créé l’émoi. Elle rappelle le décès il y détail, puis assure : « Sachez que ces
Twitter, Instagram et Snapchat. Elle aussi a quatre ans, le 19 juillet 2016, d’Adama comportements que les policiers ont avec
a vu, sur les réseaux sociaux, la vidéo où Traoré, dans la cour de la gendarmerie la communauté noire, ce n’est pas que là-
George Floyd meurt, jusqu’au bout. « Tu le de Persan dans le Val-d’Oise. Le jeune bas. Même si nous n’en sommes pas au
vois très clairement perdre connaissance homme noir a suffoqué lui aussi, plaqué au même niveau d’abus, en France, les Noirs,
et ça choque, se souvient-elle. C’est ce sol par trois gendarmes. les Arabes, les Asiatiques se font souvent
choc qui a créé un tel mouvement. » violenter par les forces de l’ordre. En tout
Le 2 juin, Assa Traoré, la sœur du défunt, cas, plus que la communauté blanche, et
Un manque d'engagement du déterminée à porter la lutte contre les c’est ça le white privilege. »
côté des influenceurs français violences policières en France, a organisé
un rassemblement avec son collectif Dans les commentaires, une jeune femme,
La jeune femme algérienne, venue elle-même youtubeuse, lui écrit : « Je
Vérité pour Adama devant le tribunal
poursuivre ses études d’anglais en France, viens de voir sur Twitter ce qui est arrivé
de Paris. Plus de 20 000 personnes,
passe aisément de l’anglais au français. à George Floyd. Absolument horrible,
majoritairement des jeunes, sont venues
D’ailleurs, elle aussi suit beaucoup plus les mon cœur s’est arrêté. Ça me révolte, ça
crier justice pour Adama Traoré.
influenceurs américains que les français. me rend folle, que ce genre de choses
Les réseaux sociaux sont sa seule source Au micro, Assa Traoré a rappelé que ces existe. L’humanité doit cesser de tolérer,
d’information, de fait ils ont beaucoup décès ne se produisent pas seulement aux et d’excuser, ces crimes horrifiants. Merci
d’impact sur sa vision du monde. Sur États-Unis et que la France n’est pas en d’utiliser ta plateforme pour en parler. »
Twitter, elle a remplacé son nom par reste.
Depuis juillet 2019, influenceuse est
le mot-dièse #BlackLivesMatter. Là, elle Pour Almamy Kanouté, militant devenue son métier ; elle préfère dire : «
partage les images de violences policières antiraciste et membre du comité Adama, créatrice de contenus ». Après un master
et celles de ses idoles de K-pop[pop si les jeunes sont plus influencés en journalisme, puis quelques expériences
coréenne – ndlr]. par les stars américaines que par les en rédaction, en tant que journaliste ou
« De toutes façons, moi je n’ai pas françaises, ce n’est pas pour rien : community manager, elle a tout abandonné
besoin des influenceurs pour savoir qu’il « Il y a beaucoup de personnalités pour se dédier à sa chaîne YouTube où elle
y a des violences policières », tranche outre-Atlantique qui ont l’habitude de commente, avec un ton décontracté, sa vie
Hadi. Le jeune homme de 20 ans prendre position. Les sportifs, artistes, et l’actualité, mêlant souvent les deux. «
vit dans le quartier DDF, du nom influenceurs s’expriment, et forcément J’en vis bien », remarque-t-elle.
des résidences Jacques-Duclos, Gaston- le public qui les suit va être informé.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.26/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
27

Chaque mois, YouTube lui vire une sur ce qui se passe en France parce qu’on à donner mon opinion, ça ne plaisait pas
somme selon le nombre de vues de ses a un peu le même souci de racisme ici. à tout le monde, on ne m’attendait pas sur
vidéos et les publicités qui sont regardées. Mais bon… ce qui s’est passé là-bas, ça ça. »
S’y ajoutent les partenariats rémunérés nous permet de parler de ce qui se passe Rapidement, parler uniquement de mode
avec les marques de beauté, de mode en France. » l’a lassée. Alors, il y a cinq ans, elle a opté
ou de produits et services destinés aux Son amie Fatou N’Diaye, blogueuse pour un virage dans sa communication
jeunes. Lors de la mobilisation du 2 juin, beauté de 42 ans plus connue sous son et s’est mise à parler sans se censurer
Manon Delcourt s’est fait interpeller par pseudonyme Blackbeautybag, multiplie de sujets d’actualité, d’environnement, de
certains de ses abonnés et dans la vraie elle aussi les messages concernant les racisme. « Je me suis dit que je n’allais
vie, comme sur les réseaux, elle explique violences policières et le racisme inhérent plus faire attention aux chiffres. Je voulais
recevoir beaucoup de soutiens de son à l’institution pour inciter son audience avoir une communauté qui me ressemble,
public quand elle prend la parole sur les à se documenter sur ces questions de avec qui j’ai des valeurs communes. »
violences policières. Son public a entre 19 société. Sur Instagram, l’ambassadrice de
et 28 ans, majoritairement. De son côté, Fatou N’Diaye participe
L’Oréal collectionne les partenariats avec comme elle le peut à mettre ces sujets en
Pour le moment, cela ne lui cause pas les grandes marques et les coups de gueule lumière. Quitte à être à contre-courant. «
de problème avec ses annonceurs. « La sur le racisme. En France, l’influence à majorité blanche,
plupart des marques connaissent mon « La France se vante d’être un pays qui se veut humaniste et engagée, ne l’est
engagement et ce n’est pas un problème. humaniste où il n’y a pas de racisme. Mais que quand la cause est cosmétique sur
Je n’ai eu un souci qu’une seule fois, il il y a ce problème de privilège blanc dont Instagram ou quand la cause fait joli sur
y a cinq mois, avec un annonceur. Une on ne parle pas en France. Adama Traoré, les réseaux sociaux. Les animaux, c’est
marque m’avait demandé si le placement c’était un jeune homme noir de 24 ans qui joli, il n’y a pas de débat politique autour
de produit que je faisais pour eux pouvait s’est fait tuer par les forces de l’ordre. de ça. Notre-Dame de Paris qui brûle, tout
être mis en lien avec une vidéo pas trop Sauf qu’en tant que Blanc, souvent, on ne le monde en parle. Pareil pour les koalas
touchy. J’ai décliné. » se sent pas proche de ce qui lui arrive. On qui brûlent en Australie, mais pas un mot
Fadela Mecheri, blogueuse et influenceuse a tellement l’habitude de déshumaniser les sur les peuples indigènes. »
mode lyonnaise, concède que nombre corps qui ne sont pas blancs, qu’on se Alors, elle s’arroge cette place. Elle
de ses collègues craignent de perdre dit “encore un Noir de plus”. D’ailleurs, continue de travailler avec les plus grandes
des partenariats en prenant position aussi sur les réseaux sociaux, les personnes qui marques et de partager des films, des sites
franchement sur ce sujet encore clivant. « parlent de ce sujet sont quasiment toutes et des articles, plus souvent américains que
C’est la crainte de beaucoup, affirme-t- noires. Ça prouve bien quelque chose. » français, traitant des violences policières,
elle. Mais ce n’est pas la seule, plusieurs du racisme, du « white privilege ». « Si
influenceurs n’ont pas parlé de ce qu’il se on ne prend pas possession des espaces
passe parce qu’ils n’avaient pas les mots, publics, on sera invisibles », conclut-elle.
pas encore mûri leur réflexion, parce
que c’est un sujet qui ne les touche pas, Almamy Kanouté considère que ces
mais aussi pour ne pas se mettre à dos soutiens restent utiles à la cause qu’il
des marques qui nous trouveraient trop porte. « Mieux vaut tard que jamais. »
polémiques et ne pas froisser une partie Hadi, le jeune Dionysien, considère d’un
de nos followers. C’est effectivement œil méfiant l’implication nouvelle des
Le 2 juin, lors du rassemblement contre les influenceurs dans le combat contre les
quelque chose que j’ai entendu chez les violences policières à l'appel du collectif Vérité
influenceurs. » pour Adama, à Paris. © Rachida El Azzouzi violences policières : « Certains le font

« Sur les réseaux sociaux, les Sur Instagram, Fadela Mecheri a un


compte certifié suivi par plus de 100 000
personnes qui parlent de ce sujet
personnes. Elle est influenceuse de
sont quasiment toutes noires » profession depuis neuf ans et confie avoir
Plus que de déplorer le mutisme évolué au fil des années. « J’ai 34 ans, je
d’une partie de ses confrères, Fadela suis une personne très différente de celle
Mecheri s’étonne que la prise de que j’étais quand j’ai commencé. C’est des
conscience vienne d’Amérique. « Je questions que je me pose tout le temps
trouve ça bien que les gens soient émus de et que je continue de me poser. Je me
ce qui se passe aux États-Unis, mais c’est sentais enfermée. Dès que je commençais
curieux de ne les avoir jamais entendus

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.27/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
28

pour se donner bonne conscience et on le Boite noire l’apparence ou à l’origine. Et, dès lors, il
sait. Ceux qui le font honnêtement, c’est légitime une remise en cause générale de
* Le prénom a été modifié
des bons. » l’égalité des droits.
Toute l’histoire européenne en témoigne,
Le racisme nous étouffe tant le racisme fut consubstantiel de la
PAR EDWY PLENEL projection de notre continent sur le monde,
LE DIMANCHE 7 JUIN 2020 de son accumulation de richesses, de ses
appétits de domination, jusqu’à enfanter la
Gardienne de la paix publique, la police
monstruosité du crime contre l’humanité.
dit la vérité d’un État. Quand le racisme
C’est en affrontant cette vérité, et donc
la gangrène, c’est que le pouvoir, ses
en soldant son héritage, que l’on évitera
sommets et ses élites, sont eux-mêmes
le retour, inévitablement meurtrier, d’une
Sur le compte Instagram de Fatou malades, gagnés par une haine sourde de
hiérarchie des humanités. Oui, le chemin
N'Diaye. © Capture d'écran la démocratie, du peuple, de l’égalité. Le
vers nos modernités est indissociable des
Lors de la manifestation parisienne constat vaut pour la France, pas seulement
idéologies de nations et de civilisations
de mardi, plusieurs personnalités et pour les États-Unis.
supérieures à d’autres, donc de peuples et
influenceurs étaient présents et l’ont « I can’t breathe » (« Je ne peux pas de cultures inférieurs.
exposé sur les réseaux sociaux comme respirer ») : cette phrase est devenue
Fatou N’Diaye, Fadela Mecheri ou le cri de ralliement de manifestations
encore Léna Situations et Yasmine aussi massives que spontanées contre les
Golotchoglova.« Tant mieux, reprend violences policières dont les premières
Almamy Kanouté, ça motive la jeunesse et et principales victimes, dans la vie
leur public à se mobiliser davantage. » quotidienne, sont les personnes racisées.
D’autant qu’occuper ces plateformes Elle fut prononcée par Eric Garner, le
numériques participe de la stratégie du 17 juillet 2014, avant de mourir d’une
comité Adama. Ses membres souhaitent immobilisation par étranglement opérée « J’ai quitté les États-Unis parce que j’avais
reprendre la main sur leur communication par un policier new-yorkais. Elle fut plus de respect pour le gouvernement français.
et les réseaux sociaux ont été un réel aussi dite par George Floyd, le 25 mai Plus maintenant ! », affirme, sur cette pancarte,
levier de mobilisation. « “Les forces un Américain qui prend part au rassemblement
2020, avant de mourir étouffé par un parisien du 2 juin 2020. © Rachida El Azzouzi
du désordre”, elles ont un service de policier de Minneapolis dont le genou Il fut pavé par l’esclavage (mise
communication, un porte-parole, un corps écrasait son cou. « Je n’arrive plus à en servitude et exploitation forcenée
syndical. Le gouvernement aussi a son respirer » : ce furent aussi les derniers des populations africaines), la conquête
service de communication. Pour faire mots d’Adama Traoré, le 19 juillet 2016, (prise de possession et annexion
poids, sans moyens financiers, on a fait à Beaumont-sur-Oise, avant de mourir des violente de territoires sur tous les
usage des réseaux sociaux. Plutôt que suites d’un plaquage ventral effectué par continents), l’extermination (annihilation
de se plaindre de ce que pouvaient des gendarmes. Américains ou Français, de peuples premiers, notamment les
écrire certains médias, qui reprenaient les tous trois avaient en commun d’être noirs Indiens d’Amérique), le colonialisme
éléments de langage de la gendarmerie de peau. (refus de l’égalité des droits aux
ou la préfecture, on a diffusé nos
Oui, le racisme nous étouffe, empêchant indigènes), l’impérialisme (course à la
propres vidéos, sans risque de censure ou
la société de respirer, de s’épanouir, puissance mondiale dont la xénophobie
d’amalgames »,dévoile encore Almamy
d’avancer. Sa diffusion, sa contagion, et le nationalisme furent les leviers),
Kanouté, militant contre les violences
son expression nous concernent toutes et l’antisémitisme (cristallisation du racisme
policières et pilier du collectif.
tous, que nous en soyons victimes ou impérialiste en haine de l’humanité via
Manon Delcourt espère que cet non. Car le racisme est une machine de la diabolisation du Juif – autre, différent,
engagement parmi ses collègues ne sera guerre contre l’affirmation autonome de cosmopolite, diasporique, etc.).
pas éphémère. « Il faut maintenant que la vitalité populaire, le cheval de Troie Le nazisme est en effet au bout de la
ces personnes qui se sont politisées portent de sa dépossession et de sa soumission. chaîne, comme le rappelait Aimé Césaire
un regard différent sur les prochaines En jetant en pâture des boucs émissaires, dans son Discours sur le colonialisme :
affaires de violences policières en France. en accoutumant aux discriminations, en « C’est là le grand reproche que
» Un espoir qui, à l’aune de la mobilisation autorisant des violences, il répand le j’adresse au pseudo-humanisme : d’avoir
française depuis quelques jours, pourrait poison d’une inégalité naturelle, liée à trop longtemps rapetissé les droits de
ne pas rester vain.
l’homme, d’en avoir eu, d’en avoir encore

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.28/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
29

une conception étroite et parcellaire, droits. Les distinctions sociales ne peuvent suprémaciste blanc, incendiaire soufflant
partielle et partiale et, tout compte fait, être fondées que sur l’utilité commune » sur les braises de la haine raciale,
sordidement raciste. […] Au bout du (article 1er de la Déclaration de 1789). et un président français indifférent
capitalisme, désireux de se survivre, il y au sort des nombreuses victimes de
a Hitler. Au bout de l’humanisme formel Combattre sans relâche le racisme, c’est violences policières, sans un mot de
et du renoncement philosophique, il y a être du côté des « premiers de corvée », compassion ou d’indignation, mais en
Hitler. » en défendant une exigence sociale sans revanche extrêmement soucieux de celui
frontières, sans guerre fratricide des d’un idéologue raciste patenté en la
Toute tolérance envers le racisme est opprimés entre eux, dans l’union face
un pas de plus vers la catastrophe. personne d’Éric Zemmour, définitivement
à des adversaires communs. De par condamné à ce titre par la justice mais
Toute acceptation, silence, indifférence, le monde, la mobilisation contre les
minimisation, négation des crimes néanmoins toujours promu par des médias
violences policières est le chemin de cette
racistes, et d’autant plus quand ils sont pousse-au-crime (lire l’article d’Ellen
convergence, exprimant la conscience
commis par des représentants de la loi Salvi).
aiguë que ces répressions étatiques
et de l’ordre, précipite l’avènement de cherchent à congédier, museler, étouffer La France n’a aucune leçon à donner aux
pouvoirs autoritaires, remettant en cause les protestations, révoltes et colères États-Unis, sinon de se lever pour en finir
les libertés et les droits fondamentaux. populaires (lire l’article de François avec le racisme ici même, chez elle. En
Loin d’être un combat annexe des enjeux Bougon). En France, ce fut l’épreuve pleine émotion mondiale provoquée par
démocratiques, sociaux ou écologiques, traversée par les « gilets jaunes », yeux le meurtre de George Floyd, le préfet de
l’antiracisme en est le ressort universel crevés et mains arrachées, subissant le police de Paris, déjà devenu le symbole
car il proclame le refus intraitable des même sort que les jeunesses racisées des d’un État en guerre contre la société, s’est
idéologies inégalitaires. quartiers populaires. empressé de nier l’évidence de pratiques,
Terreau des dominations économiques, comportements et violences racistes dans
Que ces surgissements interviennent alors l’institution policière, tout en interdisant et
le darwinisme social des gagnants, que l’humanité est confrontée à une
vainqueurs, puissants et autres « premiers calomniant les manifestations de solidarité
pandémie universelle ne tient pas au
de cordée » est cousin des idéologies (lire ici). Les révélations successives de
hasard. Car la maladie est aussi un
racistes. Il fait l’éloge de la compétition, Mediapart/Arte et de Streetpress sur
révélateur social. « Selon que vous serez
de la concurrence, de la rivalité quand l’effroyable banalisation du racisme au
puissant ou misérable / Les jugements
l’antiracisme défend la solidarité, la sein de la police devraient suffire à le
de cour vous rendront blanc ou noir » :
fraternité et l’entraide. Comment, de ce disqualifier.
que la morale des Animaux malades de
point de vue, ne pas être frappé que la peste, cette fable de La Fontaine sur S’il fallait un énième symbole disant
le formidable sursaut autour de l’affaire une épidémie (« Ils ne mouraient pas combien, à travers le combat antiraciste,
Adama, ce rassemblement immense du tous, mais tous étaient frappés »), soit se joue notre sort commun, on le
mardi 2 juin (voir le portfolio de Rachida précisément la question de l’injustice et trouverait dans ce rôle d’une presse libre
El Azzouzi et Khedidja Zerouali), ait été l’inégalité sociales n’est pas sans à-propos. et indépendante, celle-là même que les
précédé, le samedi 30 mai, par le succès La négation du racisme systémique en pouvoirs tolérants vis-à-vis du racisme
de la « Marche des solidarités », elle aussi France a ainsi permis d’invisibiliser les mettent en cause, suspectent ou répriment.
interdite (lire ici) ? inégalités et injustices liées à l’origine C’est par elle que les récits mensongers sur
À la protestation contre l’invisibilité ethnique. Et, dès lors, de ne pas prendre les violences policières sont démasqués,
officielle des crimes racistes, ce déni conscience du tribut payé au Covid-19, ainsi de nos révélations sur l’affaire
qui en redouble la violence, faisait écho au sein des classes populaires (la Seine- Legay à Nice (lire les articles de Pascale
le défilé des invisibles, ces travailleurs Saint-Denis, département le plus pauvre Pascariello et Fabrice Arfi). C’est par elle
sans papiers qui font tourner la machine de France, fut le plus touché), par que les discriminations quotidiennes et
économique, ces sans-droits dont nombre les minorités (lire l’article de Camille ordinaires sont documentées, par exemple
d’entre eux ont assuré le quotidien d’une Polloni). nos enquêtes inaugurales sur les contrôles
nation confinée par le coronavirus, ces au faciès ou les quotas dans le football.
Il est temps d’en finir, de dire « stop »,
exilés, migrants et demandeurs de refuge C’est par ses informations que le public
de mettre un coup d’arrêt définitif à
qui nous rappellent au respect de ce prend progressivement conscience des
cette course à l’abîme dont le racisme,
dont la France aime se glorifier sans liens entre toutes les discriminations,
en actes et en paroles, est l’accélérateur.
le respecter, à savoir : « Les hommes qu’elles soient racistes, antisémites,
Encourager, tolérer ou nier le racisme
naissent et demeurent libres et égaux en sexistes, homophobes, comme le prouvent
revient au même : à le laisser proliférer.
Il n’y a qu’une différence de degré
entre un président américain explicitement

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.29/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
30

abondamment les enregistrements des d’autopsie viennent d’être communiqués Lors de l’examen réalisé le 10 avril,
policiers rouennais que nous avons révélés et laissent déjà entrevoir une bataille les médecins légistes ont constaté (outre
(lire ici). d’expertise. des stigmates liés aux tentatives de
Nous faisons ce travail parce que réanimation) des blessures cutanées au
c’est notre métier, au nom d’un droit niveau des bras « lié[e]s à la maîtrise
fondamental, le droit de savoir tout ce qui de l’individu ». Ces stigmates peuvent
est d’intérêt public, qui garantit l’exercice « s’intégrer soit dans un contexte
de la souveraineté populaire. Mais nous le de maîtrise de l’individu lors de son
faisons aussi parce que toute tolérance vis- interpellation soit lors du transport du
à-vis du racisme nous est insupportable. corps au commissariat, voire lors de
Parce que c’est le combat de notre manœuvres de réanimation ».
vie : comment pourrions-nous continuer à Plus grave, ils ont relevé une
respirer si le racisme nous étouffe ? « compression cervicale antérieure
gauche par une surface large, ayant
été prolongée et appuyée à l'origine
Mort de Mohamed Gabsi: d'in#ltrations musculaires », ainsi
un rapport d’autopsie qu’une« fracture de la corne du cartilage
thyroïde et contusion du nerf vague ».
pointe les pratiques
Leurs observations sont accablantes : «
policières Ces éléments sont en faveur d’un appui
PAR PASCALE PASCARIELLO ET PRISCA
BORREL (LE D’OC) maintenu appliqué avec une force certaine
LE VENDREDI 5 JUIN 2020 (…) dont l’aspect fait plutôt évoquer
l’application d’une surface plutôt large
Le document, que Mediapart et Le (genou, coude, poing…). »
d’Oc ont pu consulter, met en cause le Des policiers municipaux conduisent Mohamed
mode d’interpellation dans le décès de Bagsi dans leur véhicule, le 8 avril, Béziers. © DR. Ils concluent à un « syndrome asphyxique
Mohamed Gabsi, survenu le 8 avril à Le 4 mai, la sœur de la victime, Houda a minima ». Ce syndrome peut être
Béziers. L’asphyxie a été provoquée à la Gabsi, a dévoilé dans Midi Libreles d’origine « mécanique, c’est-à-dire
suite « d’un appui maintenu », « appliqué conclusions de l’autopsie selon lesquelles secondaire à l’appui prolongé en région
avec une force certaine » par les policiers son frère est décédé par asphyxie, cervicale » et « positionnel : transport
municipaux. provoquée par les pratiques policières. de M. Gabsi en décubitus ventral [à plat
Au lendemain de cette publication, le ventre] ».
Le 8 avril, Mohamed Gabsi, 33 ans,
décédait après une violente interpellation procureur de la République de Béziers Sans exclure la possible prise de cocaïne et
par trois policiers municipaux de Béziers Raphaël Balland s’est empressé à son ses conséquences cardiaques, les médecins
(Hérault) lors d’un contrôle lié aux tour de rendre publiques ces informations, légistes précisent que le « traumatisme
mesures de confinement. Menotté, plaqué tout en affirmant qu’elles n’étaient que cervical apparaît donc avoir participé au
au sol sur le ventre, pendant plusieurs « parcellaires ». décès ».
minutes, il a ensuite été transporté vers « Il convient de faire connaître la totalité Pour autant, le procureur de la
le commissariat de la police nationale à des conclusions durapport d'autopsiequi République de Béziers, Raphaël Balland,
l’arrière d’un véhicule toujours menotté et démontrent que la recherche de la vérité préfère insister sur le rapport d’analyse
sur le ventre, avec un des policiers assis sur sur la cause du décès est plus complexe en toxicologie faisant état d’« une
lui. À son arrivée, inconscient, les secours que l'interprétation actuellement donnée prise massive de cocaïne, d’évolution
n’ont pu le réanimer. par cette sœur du défunt », a-t-il tenu potentiellement létale en elle-même ».
Dans le cadre de l’information judiciaire à préciser dans un communiqué, avant Selon lui, à ce stade, rien ne permet
ouverte pour « violences volontaires d'ajouter que le rapport de toxicologie fait de déterminer les origines du décès. Les
ayant entraîné la mort sans intention de état d’une « prise massive de cocaïne ». résultats de l’expertise approfondie
la donner par personne dépositaire de Mediapart a pu consulter l’ensemble de des organes, dite anatomopathologique,
l’autorité publique » et « non-assistance à ces rapports et publie des extraits que le susceptibles de confirmer la mort par
personne en péril », les premiers éléments procureur Raphaël Balland a passés sous asphyxie, ne devraient pas être rendus
silence. Et pour cause. avant le 15 juillet.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.30/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
31

Dans l’attente de ce rapport, l’avocat de Sonia, l’un des témoins clefs de l’affaire, LE LUNDI 8 JUIN 2020

la famille de Mohamed Gabsi, Jean-Marc a filmé une partie des faits. « J’ai entendu
Darrigade, déplore que « la sœur de la des cris et lorsque je me suis penchée à
victime ne puisse avoir accès au dossier, ma fenêtre, j’ai vu cet homme menotté,
n’étant pas une “priorité”, comme cela maintenu sur le ventre par plusieurs
lui a été signifié et alors même qu’elle est policiers alors qu’il ne protestait pas »,
partie civile. Ce type d’argument est très explique-t-elle auprès de Mediapart.
étonnant alors même que dans d’autres Choquée par la violence de l’interpellation
affaires tout aussi sensibles, les juges de Mohamed Gabsi, elle décide de prendre Lola Villabriga, après avoir reçu un tir de flashball, le
d’instruction laissent aux victimes l’accès son téléphone et d’enregistrer la suite 18 décembre, à Biarritz. © Capture d'écran Facebook
au dossier ». lorsque « l’un des policiers a ordonné à En marge d’un déplacement de Jean-Yves
Contactée par Mediapart, Houda, la sœur l’un des voisins d’éteindre son téléphone. Le Drian à Biarritz, le 18 décembre 2018,
de Mohamed Gabsi, ne décolère pas.« Ils Je me suis dit qu’on était libres et que Lola Villabriga, une étudiante de 19 ans,
tentent encore de dissimuler les causes c’était mon droit de le faire et mon avait été victime d’une triple fracture de
du décès en mettant en avant sa prise de devoir », raconte-t-elle. la mâchoire à la suite d'un tir de LBD.
cocaïne. Ses problèmes de dépendance ne Depuis le début de l’affaire, Un policier sera jugé pour « violences
sont pas nouveaux. Mais qui lui a fracturé les témoignages des trois policiers involontaires », selon nos informations.
la thyroïde ? », interroge-t-elle. municipaux mis en cause ne concordent Un fonctionnaire de police sera jugé
À 40 ans, cette serveuse consacre pas avec ceux du voisinage. Alors qu’ils par le tribunal correctionnel de Bayonne
désormais tout son temps à faire« en ont affirmé avoir eu des difficultés à faire (Pyrénées-Atlantiques), le 26 juin, pour
sorte que justice soit faite. Le premier entrer Mohamed Gabsi dans leur véhicule, des faits de « violences involontaires » à
combat ça a été contre les présentations ils ont indiqué au parquet que l’un d’eux la suite de la plainte qui avait été déposée
calomnieuses faites sur mon frère dans s’était assis sur les fesses de la victime contre X par Lola Villabriga, une étudiante
la presse. On l’a présenté comme un pour tenter de le contenir à l’arrière malgré de 19 ans victime d’un tir de flashball
drogué, un SDF, un voleur. Certes, il a la position ventrale et les menottes. lors d’une manifestation fin 2018, selon les
eu des problèmes avec la justice et avait Sonia garde en mémoire les mots de informations de Mediapart.
une dépendance à la cocaïne, mais est- Mohamed Gabsi : « “Au secours, à l’aide,
ce une raison pour être tué lors de son ils veulent me tuer.” Il était entre les mains
interpellation ? » de la police censée le protéger. Et en fait,
Elle rappelle que son frère serait resté on assistait à son décès. Lorsqu’ils ont
près de neuf minutes menotté, allongé, fermé la porte de leur véhicule, ils ont
avec un policier assis sur lui.« Dans le forcé parce qu’une partie de son corps
véhicule de police, il ne dormait pas, dépassait mais il ne réagissait plus. »
contrairement à ce qu’ont affirmé ces
policiers, mais il agonisait sans qu’aucun
ne lui vienne en aide. Au contraire, Flashball: un policier sera
l’un des trois policiers continuait de jugé pour avoir défiguré
faire pression sur lui. C’est abominable
d’imaginer les conditions dans lesquelles
une manifestante
PAR ANTTON ROUGET
il est mort », raconte-t-elle.
Diagnostiqué schizophrène à l’âge
de 14 ans, Mohamed était suivi
médicalement. « Les policiers savaient
qu’il était vulnérable et le connaissaient
bien. Leur attitude est d’autant plus
inacceptable. C’est la police municipale Lola Villabriga a été opérée d'une
triple fracture de la mâchoire. © DR
qui a tué mon frère. J’assume ce que je
Le policier est poursuivi du chef de «
dis et cela au regard des conclusions de
violation manifestement délibérée d’une
l’autopsie. Je n’ai plus de doute et j’irai
obligation particulière de prudence ou
jusqu’au bout », proclame la jeune femme.
de sécurité imposée par la loi ou le
règlement ayant involontairement causé

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.31/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
32

une incapacité totale de travail (ITT) « Rien ne justifiait cette violence, encore L’étudiante rejoint une quarantaine de
inférieure ou égale à trois mois », un délit moins l’usage d’une arme de guerre personnes qui descendent vers le front de
passible d’un an d’emprisonnement et de », dénonce Lola Villabriga, qui en mer. « Il n’y avait pas de barrage policier.
15 000 euros d’amende. portera longtemps les stigmates. Sollicité On a pu accéder à la grande plage. On
Alors étudiante en école d’art, Lola par Mediapart, le préfet des Pyrénées- n’était pas violents, on ne commettait
Villabriga avait reçu un tir de lanceur Atlantiques indique, sans plus de détail, aucune dégradation, on voulait juste se
de balle de défense (LBD, communément qu’il a effectué un « signalement » au faire entendre de Le Drian », retrace-t-
appelé flashball) en pleine tête, à la ministère de l’intérieur. elle.
fin d’une manifestation organisée à Sur mediapart.fr, un objet graphique Quelques mètres plus loin, deux
Biarritz, le 18 décembre, en marge d’un est disponible à cet endroit. cordons de gendarmes mobiles bloquent
déplacement du ministre des affaires De fait, les images et les témoignages finalement les protestataires, sans
étrangères Jean-Yves Le Drian pour la de manifestants peinent à justifier l’usage accrochage, comme en témoignent les
préparation du G7. d’un flashball – de surcroît dans le vidéos disponibles sur les réseaux sociaux
Les images et témoignages recueillis à visage – à la fin d’une manifestation sous (voir une longue séquence, à partir d’une
l’époque montraient que la manifestation contrôle. heure de vidéo ici, plus courte là).
– composée de gilets jaunes, lycéens, Le 18 décembre, face à Jean-Yves Lola est grande (1,75 m), elle ne porte
militants altermondialistes ou encore de Le Drian, dépêché au pied levé pour pas de gilet jaune, n’a pas de cagoule,
syndicalistes – était sous contrôle lorsque représenter Emmanuel Macron à une de casque ou de masque. Elle monte sur
Lola Villabriga a été victime du tir. réunion de préparation du G7, quelques un banc pour filmer les forces de l’ordre,
Transportée à l’hôpital, la jeune femme, centaines de manifestants s’étaient donné une petite caméra à la main. Marie, 19
victime d’une triple fracture de la rendez-vous place Clemenceau, dans le ans aussi, l’accompagne : « Il y avait un
mâchoire avec perte de matière, s’était centre-ville. décalage ridicule entre nous et les CRS,
vu notifier 45 jours d’ITT. « Rien ne bien plus nombreux et prêts à tirer alors
Un cortège composite, rassemblant des qu’il ne se passait rien. La situation était
justifiait cette violence, encore moins gilets jaunes, des lycéens, mais aussi des
l’usage d’une arme de guerre », avait-elle sous contrôle, la manifestation terminée. »
militants altermondialistes du mouvement
dénoncé auprès de Mediapart. Sollicité, le Bizi !, des syndicalistes, des antifascistes « D’un coup, j’ai entendu une détonation,
préfet des Pyrénées-Atlantiques nous avait ou encore des indépendantistes basques, j’ai vu Lola tomber du banc, du sang sur
indiqué, sans plus de détails, qu’il avait décidés à se faire entendre du le visage », ajoute-t-elle. Les manifestants
effectué un « signalement » au ministère ministre des affaires étrangères, qui courent. L’étudiante vient de recevoir un
de l’intérieur. présentait les grandes orientations de tir de flashball, sans que personne explique
Nous republions ci-dessous l’article la diplomatie française devant cent ce qui a pu déclencher ce tir. Seule
publié sur le sujet en janvier 2019. Lola cinquante ambassadeurs réunis au casino hypothèse possible, selon Marie : « Un
Villabriga avait aussi témoigné dans Bellevue. peu avant, un mec a lancé une crotte de
Mediapart Live. chien en direction des policiers, en criant :
Lola Villabriga s’est jointe à la “Attention, grosse merde !” 20 secondes
*** manifestation en tant que citoyenne. plus tard, j’ai entendu le tir de flashball. »
Une triple fracture de la mâchoire et une Depuis l’automne, elle se politise et Lola tente une autre explication : « Peut-
balafre de quarante points de suture sur la marche pour le climat, pour les droits des être qu’ils ne voulaient pas que je filme. Ils
joue droite : Lola Villabriga porte deux femmes ou contre les violences policières. m’ont tiré dessus en pleine tête, même pas
plaques qu’elle devra conserver pendant « Je ne suis pas gilet jaune, c’est un dans les jambes. J’étais seule, en évidence
de longs mois. mouvement large et je ne veux pas avoir sur mon banc. »
de position ambiguë, mais je suis d’accord
À 19 ans, elle symbolise cette nouvelle avec beaucoup de leurs revendications », Aux urgences, le diagnostic des médecins
génération qui se politise à la faveur du ajoute-t-elle, lucide sur l’hétérogénéité de est sans appel : triple fracture de la
mouvement des « gilets jaunes ». Une ce mouvement social d’un nouveau genre. mâchoire avec perte de matière (45 jours
entrée en politique aussi soudaine que d’ITT). Lola Villabriga a été opérée en
brutale : le mardi 18 décembre, à Biarritz, Après plusieurs tirs de gaz lacrymogène, urgence pour la pose de deux plaques,
cette étudiante en école d’art a reçu un consécutifs à une tentative de forcer un qu’elle devra garder de huit mois à un
tir de lanceur de balle de défense (LBD, barrage de policiers, « on s’est très vite an et demi. Sa joue droite est désormais
communément appelé flashball) en pleine dispersés dans les petites rues », se balafrée, à tout juste 19 ans.
tête, lors d’une manifestation organisée en souvient Lola Villabriga. La manifestation
marge du déplacement du ministre Jean- se prolonge alors en petits groupes
Yves Le Drian pour la préparation du G7. dispersés, sans consigne ni meneur.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.32/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
33

Dans son malheur, l’étudiante parvient en France. » L’étudiante ajoute : « Je me homophobes dans un groupe WhatsApp
tout de même à relativiser : « J’ai de sens humiliée. C’est tellement injuste. Le privé. Cinq mois plus tard, ils sont toujours
la chance, j’ai mes mains, mes yeux, je gouvernement n’a aucun mot pour nous. » en poste.
ne serai pas handicapée à vie… » Un Conséquence, selon elle : « Cela génère «Le racisme n’a pas sa place
sentiment que ne partage pas son père. de l’incompréhension. Je le vois autour dans la police républicaine »,affirmait
Rencontré deux jours plus tôt, Frédéric de moi, la jeunesse est en train de se Christophe Castaner le 27 avril, après
Villabriga, 57 ans, employé chez Dassault, radicaliser. » la diffusion d’une vidéo dans laquelle
couve une colère profonde. La rage Si les manifestations de gilets jaunes se des policiers traitaient un interpellé
contenue d’un père qui ne s’est pas joint poursuivent, tous les regards sont aussi de « bicot », à l’Île-Saint-Denis. La
à la manifestation organisée en soutien tournés vers la tenue du G7, fin août, condamnation morale du ministre, ferme,
de sa fille de peur de perdre son sang- dont les préparatifs agitent déjà la côte a été suivie d’effets : deux agents ont
froid. « Lola souffre beaucoup, elle est basque. Explosif, ce dossier a suscité de été suspendus à titre conservatoire, sitôt
sous morphine. Elle se réveille plusieurs vifs débats au sein du conseil municipal l’enquête ouverte. Mais une autre affaire
fois la nuit », souffle ce gaillard, économe de Biarritz, qui a voté à l’arraché la démontre que la police a encore du ménage
en mots. « Le visage, pour une jeune fille… rénovation de l’hôtel du Palais, le palace à faire dans ses rangs.
» ajoute-t-il, la mâchoire serrée. qui doit accueillir l’événement, pour un Mediapart et ARTE Radio ont eu accès
Depuis, les marques de soutien se coût total estimé à 85 millions d’euros. à des dizaines de messages vocaux
multiplient. Les gilets jaunes s’organisent Sur Internet, plusieurs appels à manifester échangés par des policiers, fin 2019, sur
pour récupérer vidéos et témoignages. La circulent, mais les activistes spéculent un groupe privé WhatsApp qui comptait
famille envisage de porter plainte, comme sur l’importance du dispositif policier onze membres. Parmi ces agents, en
ce voisin de Bayonne, Antoine Boudinet, pour empêcher toute protestation. Lola poste ou anciennement en poste à Rouen,
26 ans, qui a eu la main arrachée par une Villabriga s’en inquiète : « Le tir dont six passaient des heures à s’envoyer
grenade le 8 décembre. Les Villabriga ont j’ai été victime laisse imaginer ce qui se des audios qui relèvent du suprémacisme
aussi constitué une cagnotte « Leetchi », passera cet été… » blanc.
sur proposition d’inconnus qui voulaient
effectuer des dons. Persuadés de l’imminence d’une « guerre
raciale », pour laquelle ils affirmaient
L’École supérieure d’art Pays basque «Bougnoules», «nègres», stocker des armes, ces policiers (titulaires
(ESAPB), où Lola est étudiante, «fils de pute de juifs»: et « adjoints de sécurité », les emplois-
a rapidement fait part de sa jeunes de la police) accablaient d’injures
« consternation » et de sa « révolte »
quand des policiers racistes
tous les « ennemis de la race blanche »
contre « cette violence policière ». Les se lâchent : les femmes (des « putes », même les
messages pleuvent sur les réseaux sociaux. PAR CAMILLE POLLONI
policières), les Noirs (des « nègres »), les
LE LUNDI 8 JUIN 2020
« On découvre toute cette solidarité », Arabes ( des « bougnoules »), les gens
salue Frédéric Villabriga, « touché » par du voyage (des « putain de manouches
ces initiatives. »), les Juifs (des « fils de pute » qui
Les autorités sont, elles, restées « dirigent le pays » en compagnie des
silencieuses. Les élus locaux de la majorité « gauchistes »), les homosexuels (des «
présidentielle n’ont pas sollicité la famille, pédés »). « Pour vivre heureux, vivons
dans la droite ligne de leurs représentants casher », plaisantaient entre eux ces
nationaux, qui détournent le regard des policiers, soucieux de rester discrets sur
victimes manifestantes. leurs échanges. «On est fichés F, F comme
Le maire Modem de Biarritz, Michel fachosphère. »
Veunac, a bien rendu visite à Lola Comme le révélaient le quotidien Paris-
Villabriga, lors de son hospitalisation. Normandie et le site 76actu dès le mois
Mais l’étudiante en garde un mauvais de janvier, ces faits ont été découverts
souvenir : « Il a haussé les épaules et © ARTE Radio
et dénoncés, en décembre 2019, par
m’a dit qu’il n’avait pas donné d’ordre En décembre dernier, un policier un policier noir de 43 ans. En poste
pour que cela se passe comme ça. Il a de dénonçait ses collègues après avoir à l’Unité d’assistance administrative et
la chance que je ne pouvais pas parler, découvert qu’ils échangeaient des judiciaire (UAAJ) de Rouen – un service
j’avais envie de hurler. Il n’a pas même messages racistes, antisémites, sexistes et qui sécurise la préfecture et le tribunal,
eu un mot pour dire que c’est malheureux veille au bon déroulement des audiences
que quelque chose comme cela survienne et escorte les justiciables –, ce sous-

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.33/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
34

brigadier prénommé Alex se trouvait dans ils se sont vantés, avant leur convocation, sait qu’elle a affaire au nègre typiquement
une guérite en compagnie d’un adjoint d’avoir déjà effacé une grande partie des séducteur qui la fera cocue à tous les
de sécurité quand il a vu s’afficher des messages. niveaux ».
messages mentionnant son prénom sur le Inquiète de ne pas voir avancer l’enquête, Une de leurs collègues, qu’ils soupçonnent
grand écran de son collègue. Celui-ci a l’avocate d’Alex a écrit au procureur de de fréquenter Alex, est traitée de « pute
accepté de lui montrer les échanges, puis la République le 2 juin. Dans ce courrier, à nègre »,laissant entrevoir une forme de
d’en consigner une partie : 180 pages pour Yaël Godefroy s’étonne que son client jalousie perverse : « De toute façon, les
la seule période du 4 novembre au 26 n’ait « pas été interrogé depuis son dépôt gonzesses ne veulent pas de mec bien,
décembre 2019. de plainte » tandis que son collègue, elles prennent le nègre qui les saute et
Assisté de l’avocate Yaël Godefroy, Alex celui qui lui a montré les messages puis qui les lâche après. » L’un des
a adressé un rapport à sa hiérarchie le dans la guérite, n’a « toujours pas été policiers explique aux autres que s’il était
23 décembre et déposé plainte contre entendu ». « Mon client craint la perte responsable de la formation de la police
six de ses collègues dans la foulée, ou l’altération des éléments de preuve », nationale, il n’y aurait « plus de Noirs, plus
pour « provocation non publique à écrit Yaël Godefroy, pour qui « il est d’Arabes et moins de gonzesses ».
la discrimination », « diffamation non impératif de faire constater et retranscrire Avec une certaine constance, ces policiers
publique en raison de l’origine, l’ethnie, ces messages en intégralité » avant que s’en prennent aux « filles qui aiment bien
la nationalité, la race ou la religion » « le contenu des échanges » n’ait disparu les bâtards » plutôt que « les mâles blancs
et « injures non publiques en raison de pour toujours. Contacté par Mediapart, », avec une explication toute trouvée. «
l’origine, l’ethnie, la nationalité, la race ou le procureur de Rouen indique que « Vu que c’est les Juifs et les gauchistes qui
la religion ». Le directeur départemental l’enquête confiée à l’IGPN est toujours dirigent ce pays, on fait en sorte que la
de la sécurité publique (DDSP), Éric en cours » et précise qu’« une audition a fille aille vers le bougnoule ou le nègre.
Maudier, a également signalé ces faits à la d’ailleurs eu lieu » mercredi. En Angleterre ou en Allemagne, c’est pas
justice. Cinq mois après sa plainte, Alex a comme ça, t’éduques ta fille pour qu’elle
Mi-janvier, le procureur de Rouen, accepté de sortir du silence. Sans vouloir continue dans la race aryenne. »
Pascal Prache, a ouvert une enquête « décrire la police comme un milieu Ce vocabulaire issu du répertoire
confiée à l’IGPN. Sur le plan pénal, malsain », il estime que le racisme « nazi s’accompagne de spéculations sur
ces conversations à caractère privé ne existe vraiment » au sein de l’institution et l’avenir. « Ce que ces putes n’ont pas
sont passibles que d’une contravention, reste « tabou ». Son témoignage, recueilli compris, c’est que ça a beau être des
pouvant aller jusqu’à 1 500 euros. par Ilham Maad pour ARTE Radio, racailles, des cassos, des putains de
En parallèle, la direction départementale est à écouter ci-dessous, entrecoupé de bougnoules de merde, tôt ou tard elles vont
de la sécurité publique (DDSP) a messages audio échangés par ses collègues finir par le payer. Par exemple, quand
mené une enquête administrative, confiée Gilles, Camille, Julien, Thibaut, Xavier il y aura l’effondrement économique, ils
à son service interne de déontologie. et Guewen. Une logorrhée sur l’inégalité sauront pas les protéger. […] Moi j’ai les
Aujourd’hui « bouclée », selon une des races, dénonçant une « invasion » armes par contre, donc avec les armes je
source policière, cette procédure « va se de l’Europe, mâtinée de paganisme et serai capable de pouvoir défendre mieux
traduire par un renvoi des fonctionnaires de survivalisme, qui se complaît dans la qu’un gros bâtard qu’elle a choisi, mieux
concernés devant le conseil de discipline répétition d’injures racistes et d’allusions que son singe. » Un autre regrette que
». La date de l’audience n’est pas sexuelles. dans sa section, les femmes soient « trop
encore connue. Dans la police, les « Plus de Noirs, plus d’Arabes et colorées ». « Y a que ça dans ma section, y
conseils de discipline débouchent sur des moins de gonzesses » a que de la colorée. Y a deux blanches sur
propositions de sanction – pouvant aller dix. […] Si je leur dis que je suis fasciste,
jusqu’à la révocation –, entérinées ensuite Certains des propos tenus visent y en a plus aucune qui voudra me parler. »
par l’échelon central du ministère de directement Alex. Un adjoint de sécurité
S’ils s’autoqualifient parfois de « fascistes
l’intérieur. de 19 ans critique ainsi son « travail de
» ou de « gros fachos », les agents ont
nègre », ouvrant la voie à un déferlement
À ce stade, les policiers mis en cause bien conscience que leurs échanges ne
de haine partagée contre les Noirs et les
exercent toujours leur métier au contact doivent pas être rendus publics. L’un des
femmes. Alex « doit charmer à mort de
du public. Ils n’ont pas fait l’objet de messages rappelle que leur groupe privé
la pute à nègres blanche », disent ces
suspension mais « ont été affectés à n’est ouvert « qu’aux hommes, et tous les
policiers, alors que « n’importe quelle
de nouvelles fonctions au sein de leur hommes de l’unité n’y ont pas forcément
gonzesse qui a un minimum de jugeote
service », précise cette source policière. accès ». Ils sont visiblement à l’aise entre
Leurs téléphones n’ont pas été saisis et eux, laissant échapper à l’occasion un rot
ou un pet sonore, entre deux saillies sur

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.34/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
35

« la race blanche », « les chambres à air fesse elles dansent, ces grosses putes. et le survivalisme, s’étonnant qu’elles
» (pour désigner les chambres à gaz) ou la Les pédés LGBT tout ça, machin-bidule, aient été supprimées par la plateforme
nécessité de « purger » la France. c’est pareil, les musulmans vont s’en pour « incitation à la violence ». Ses
Ils se lancent par moments dans des charger. Quand les féministes, les LGBT, collègues lui conseillent alors de passer
diatribes sur les « chanteurs juifs les juifs, les bougnoules, les nègres qui par d’autres fournisseurs, mais Thibault
», citant Daniel Balavoine et Jean- sont pas musulmans vont commencer à se D. estime que « la monétisation » n’y est
Jacques Goldman, déclarés coupables de bouffer la gueule entre eux, tu manges ton pas aussi intéressante que sur YouTube.
« propagande pro-nègre et bougnoules ». popcorn, tu regardes la télé, tu aiguises tes Et tranche la question : « De toute façon,
Se demandent si le journaliste Jean-Michel armes et quand ils se sont bien affaiblis tu je peux pas dire ce que je veux, je suis
Aphatie, « un gros fils de pute qu’il va achèves les bêtes. » obligé de rester un minimum correct, tout
falloir abattre », est juif ou non, et en Parmi ces six policiers, l’un se montre simplement parce que je suis flic. Et que
concluent qu’il « a un phénotype assez particulièrement actif : Gilles C., 46 ans, le jour où la hiérarchie tombe là-dessus,
suspect ». Quant aux « fils de pute de passé par la Seine-Saint-Denis avant la si elle est pas déjà tombée là-dessus,
la gauche », ils ne méritent rien d’autre Normandie. Alex le considère comme « je veux qu’on puisse rien me reprocher
qu’une « balle dans la tête ». « T’es une le gourou du groupe ». Sur WhatsApp, d’illégal ou d’amoral, qu’on puisse pas me
merde de gauche, tu mérites de mourir. celui-ci partage des dizaines de liens vers sanctionner. »
Poutine il s’occuperait de ta gueule vite Démocratie participative, le site raciste et Parmi les dizaines de messages écoutés,
fait bien fait. Vivement la guerre civile, antisémite attribué à Boris Le Lay, un certains portent sur les personnes dont les
vivement l’effondrement, y a pas que la néonazi français en fuite au Japon après fonctionnaires ont la charge, au sein du
diversité qui va prendre cher, la gauche plusieurs condamnations pour incitation à Palais de justice. Les protagonistes d’un
aussi, il va vraiment falloir éliminer ces la haine raciale. Un site dont il est souvent procès d’assises sont traités de « gros
fils de pute. Un jour ou l’autre, il va question dans leurs échanges : « Moi nègre de merde » et de « gros bougnoule »,
vraiment falloir que ces enculés paient. » quand j’écoute Démocratie participative les interpellés dans les geôles de « putains
Dans l’attente de la « guerre civile au palais, je mets mes écouteurs. J’ai le de manouches, gitans et autres finis à
raciale » dont ils rêvent, les membres de droit d’écouter ce que je veux avec mes la pisse nés dans une caravane ». Mais
ce groupe évoquent à plusieurs reprises écouteurs. » régulièrement, ces policiers se plaignent
leur désir de s’armer ou les armes dont Caché derrière un pseudonyme à que leurs opinions soient considérées
ils disposent déjà. L’un dit à ses amis consonance nordique, ce fonctionnaire comme racistes.
qu’il vient d’acheter un « fusil d’assaut ». « fan d’histoire », de heavy metal et Fin décembre, certains membres du
Un autre affirme avoir « dix armes à la de fantasy poste aussi de nombreux groupe reçoivent une convocation, des
maison ». Deux semblent en affaire pour commentaires sur Internet. Au sujet du mains de leur commissaire. S’ils
des « grenades flashbang » : « Moi je t’en film Jojo Rabbit, une comédie satirique sur soupçonnent que leurs propos sur
prends quatre, comme ça j’en mets deux Hitler, il écrit par exemple, en septembre WhatsApp en sont la cause, ils continuent
dans mon sac et j’en ai deux chez moi. 2019 : « Encore un film de propagande tout de même à en discuter. « Les patrons
» Tandis qu’un des adjoints de sécurité, juif. » Bien qu’il ait récemment supprimé ils cassent vraiment les couilles, toujours
regrettant de ne pas pouvoir être « calibré sa page Facebook, il continue à poster à chercher la petite bête pour te niquer la
hors service » (porter une arme), dit s’être sous le même pseudonyme, notamment gueule », analyse l’un d’entre eux. Tout
acheté « deux-trois petites conneries pour sur le réseau social russe VKontakt (VK), en insistant sur le fait que « c’est privé
compenser » : « Une mini-lacrymo, ma très prisé de l’extrême droite. Le 27 mars », ils disent avoir commencé à supprimer
télésco, mon choqueur de contact, mon dernier, alors que l’enquête de l’IGPN est leurs échanges. Dans le volet disciplinaire
poing américain. » en cours, il félicite ainsi Boris Le Lay sur de l’enquête, ils ont été auditionnés le
Galvanisés, les amis inventent des slogans son profil VK : « Super vidéo. Longue vie 6 janvier pour « manquements à la
– comme « Make Normandie viking et prospérité de Normandie. » Contacté déontologie ».
again » – et des théories, façon alt-right par Mediapart, Gilles C. n’a pas donné Alex, le policier qui a porté plainte, se
américaine : « Là où nous, les nationalistes suite. souvient d’avoir été « choqué » par le
racialistes, on doit être assez malins, « Je suis obligé de rester un contenu des messages. « Ça pousse à la
c’est laisser le combat intersectionnel minimum correct, parce que je folie, je n’en dormais pas. Je vis tout
les obliger à s’exterminer entre eux. Ils seul. J’en ai parlé à mon frère, à des
vont déjà se séparer entre pro-arabes
suis flic » amis, mais c’était dur. J’ai dû prendre sur
et pro-juifs, se bouffer la gueule, par Un autre membre du groupe, Thibault D., moi et décider d’avancer. »« Ces propos
exemple Mélenchon est très pro-arabe. Y évoque quant à lui une chaîne YouTube sont au-delà du supportable», complète
a les féministes, tu sais pas sur quelle où il aurait posté des vidéos sur les armes son avocate Yaël Godefroy, « ébahie

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.35/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
36

par la violence » des termes employés. Il estime avoir choisi, cette fois-ci, une LE VENDREDI 5 JUIN 2020

« Mon client n’a même pas pu les lire voie plus adaptée : un rapport complet à sa
en totalité. Il m’a demandé d’en prendre hiérarchie et un dépôt de plainte. Et espère,
connaissance. » en conséquence, que ses démarches ne
« Pendant une semaine, j’étais dans les resteront pas sans suite. « Mon client
mêmes locaux que les personnes que a été courageux, son collègue qui lui a
j’avais dénoncées mais elles ne le savaient prêté son téléphone aussi », résume Yaël
pas », rappelle Alex. « Les fêtes de Godefroy. « Il souhaite que cela dépasse
Noël, c’était une horreur. » Au retour son cas personnel, qu’il y ait un débat
des vacances, Alex apprend qu’il change sur le racisme dans les institutions. En
Manifestation contre les violences
de service, pour rejoindre une patrouille évitant deux écueils : la stigmatisation de policières, à Toulouse, le 3 juin. © ER
anti-délinquance. « Cette affectation m’a la police d’un côté, le discours sur les Un rassemblement contre les violences
été imposée, mais je ne vais pas me “brebis galeuses” de l’autre. » policières s’est tenu mercredi soir à
plaindre. C’est un domaine qui me plaît. Au Sénat, ce mercredi, le ministre de Toulouse, au lendemain de la forte
Ma hiérarchie est attentive et proche de l’intérieur a promis que « chaque faute, mobilisation parisienne. Il a donné à voir
ses hommes. Personne ne me parle de cette chaque excès, chaque mot, y compris des une jeunesse déterminée à ne plus accepter
affaire, et j’évite aussi d’en parler, mais expressions racistes », fera l’objet « d’une le racisme systémique et à s’organiser à
j’ai reçu des marques de soutien. » enquête, d’une décision, d’une sanction ». l’écart de forces politiques discréditées.
Tout au long de sa carrière, débutée en Boite noire Il est environ 20 heures. Elle ne va
1999, Alex dit avoir été dérangé par pas garder le micro très longtemps mais
certains propos. S’il a connu « des années Pour réaliser cet article, Mediapart ses quelques phrases, applaudies par la
et Arte Radio ont eu accès à foule, résumeront parfaitement la soirée :
magnifiques » en banlieue parisienne,
des dizaines d’enregistrements de « Je m’appelle Fatoumata, j’ai 19 ans.
jusqu’en 2008, Alex se souvient aussi des
conversations WhatsApp qui se sont Comprenez bien quelque chose : on
« blagues racistes », « petites réflexions
tenues sur le groupe privé. n’abandonnera pas. On est des futurs
» et raccourcis connotés de quelques
collègues. « En patrouille par exemple, Mediapart a mené deux entretiens avec politiciens, des futurs avocats de ce pays.
s’ils voyaient une voiture occupée par Alex, le policier qui a dénoncé ses Retenez bien mon prénom. J’arrive ! »
des gens de couleur, ils disaient : “Ça, collègues, en février et en mai 2020, en Mercredi soir, à Toulouse, square Charles-
c’est une voiture de bâtards. Mais toi t’es présence de son avocate Yaël Godefroy. de-Gaulle, au pied de la mairie, les
pas comme eux. T’as choisi d’être comme Alex n’a pas souhaité que son nom de interventions se sont succédé pendant
nous.” » famille apparaisse dans l’article. une heure et demie sans interruption.
Le policier a constaté un changement en Le procureur de Rouen, Pascal Prache, et Des prises de parole souvent tranchantes
arrivant à Rouen. « Il y a moins de le secrétariat général de son parquet ont été et chargées de rage et d’indignation.
collègues antillais et maghrébins, moins contactés par mail mardi 2 juin et mercredi D’amertume parfois. De détermination
de fonctionnaires noirs. On est jugés tout 3 juin. et d’appels à l’organisation toujours.
de suite sur notre apparence. Entourés de Gilles C., l’un des policiers cités dans Sous l’intitulé « Toulouse-Minneapolis-
Blancs, ils ont moins de mal à se lâcher. l’article, a été contacté par mail le Beaumont, même police, même racisme »,
» Par des collègues, Alex a appris que mardi 2 juin. Mediapart lui a proposé ce rassemblement avait été initié par
certains le surnommaient « le Noir » ou de s’exprimer sous plusieurs formes : le comité Vérité & Justice 31 contre
« le négro » dans son dos. Tout comme un répondre par écrit aux questions envoyées, les violences policières et le racisme
huissier du tribunal, ancien fonctionnaire passer par un entretien téléphonique, d’État. Il a rassemblé plusieurs milliers de
de police. « Je ne veux pas me faire passer fournir les coordonnées de son avocat et/ personnes, agglutinées en rangs serrés, le
pour une victime, dire que je n’ai rien à ou des avocats de ses collègues. Il n’a pas bas du visage souvent masqué, brandissant
me reprocher ou que je suis le meilleur répondu. des pancartes rédigées en anglais, en
fonctionnaire du monde », poursuit Alex. français, ou mêlant les deux langues,
« J’ai sans doute réagi en étant trop comme se mêlaient dans les têtes et
agressif, je ne montrais pas l’exemple dans Violences policières: à les esprits les morts de George Floyd,
la manière de me défendre. Mais j’ai fait le 25 mai à Minneapolis, et d’Adama
remonter l’info, et il ne s’est rien passé du
Toulouse, la jeunesse a
tout. » clamé sa colère
PAR EMMANUEL RIONDÉ

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.36/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
37

Traoré, le 19 juillet 2016 à Beaumont-sur- à Toulouse : beaucoup de Noir·e·s mais qui « représente ». Tout en témoignant,
Oise. Deux hommes noirs désarmés tués, aussi de Blancs et de Blanches, et de malgré leur jeune âge, d’une « fatigue ».
étouffés, par des policiers blancs. maghrébin·e·s, ayant toutes et tous en « Je suis heureuse de ce qui se passe
commun leur jeunesse. aujourd’hui, de pouvoir faire entendre
Fatoumata, l’oratrice concise et efficace de nos voix. Mais je ne vais pas passer
19 ans, qui étudie le droit, et Diaby, 23 ans, ma vie à choisir entre mon voile et
« noire et voilée », étudiante infirmière, mon travail. Je ne pourrai pas être
sont venues avec des amies. Des à l’aise dans cette société et je ne
jeunes femmes aux identités multiples, vais pas me battre tout le temps. Pour
toulousaines, parisiennes, guinéennes, mon épanouissement personnel, je préfère
françaises, qui, des violences policières, repartir en Afrique… », assure Diaby,
connaissent surtout le récit de leurs petits approuvée par l’une de ses amies : « C’est
Manifestation contre les violences
policières, à Toulouse, le 3 juin 2020. © ER et grands frères. « Nous, on y est moins ce que me dit ma mère : on sera mieux
confrontées, parce qu’on est des femmes, là-bas… » Fatoumata, elle, entend bien
« I can’t believe I’m still protesting for
mais eux, c’est au quotidien », assure l’une rester pour « faire de la politique » et
this in 2020 », disait une pancarte hier
d’elles. « J’ai un frère. Un jour, un flic lui a secouer ces responsables et élus dont elle
soir, à Toulouse. Sur les autres, brandies
dit que s’il ne se calmait pas, ils lui feraient voit surtout la « lâcheté » et la faculté de se
par centaines dans la foule : « Mourir
comme à Théo », raconte une autre. Une « cacher derrière les polémiques » stériles.
pour sa couleur de peau ? », « Fuck
référence à Théo Luhaka, ce jeune de 22 « Aujourd’hui, on en est encore à parler
racism », « Adama et George, où est la
ans violé par un policier au moyen d’une du mot “beurette”, c’est ça ?! Ceux qui ne
justice ? », « Qui sème la hogra récolte
matraque télescopique le 2 février 2017, à sont pas d’accord, il faut qu’ils le fassent
l’intifada », « White supremacist is the
Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). « savoir. »
deadliest virus », « Non à l’interdiction
de filmer les forces de l’ordre », « We La réalité est que, quand on voit la police, Cet appel lancé aux « allié·e·s » à se
can’t breathe », « Black lives matter ». Un on a peur, poursuit Diaby. Car on sait positionner clairement face au racisme
drapeau américain a surgi un instant. Et les qu’ils ont intériorisé des préjugés racistes de la police et de la société française a
noms d’Ali Ziri, mort le 11 juin 2009 à et qu’ils les mettent en pratique sur nous. été plusieurs fois exprimé : « Arrêtez de
Argenteuil à 69 ans, ou de Lamine Dieng, Et nous aussi, on a intériorisé : on sait fermer vos bouches, arrêtez d’avoir peur,
mort le 17 juin 2007 à Paris à 25 ans, que même si on n’a rien fait, on va être combattez le racisme tous les jours »,
tous les deux dans les mains de policiers, coupable. » exhorte ainsi une femme s’adressant à
étaient eux aussi, parmi d’autres, tracés sur Au-delà de la question policière, c’est le la « communauté blanche ». Les termes
des bouts de carton au-dessus des têtes. racisme prégnant, profondément enraciné, « privilèges blancs », « Noirs », «
de la société française que pointent les Arabes » pour désigner des réalités vécues
Les membres du comité Vérité & Justice
jeunes femmes, dénonçant les « CV physiquement sont largement partagés et
31 ont rappelé le sort de Daniel, ce jeune de
envoyés par centaines » qui ne débouchent consensuels.
17 ans dont le corps a été repêché quelques
semaines après qu’il eut sauté dans la jamais sur des stages ou des embauches, Autant de marqueurs sémantiques et
Garonne le 3 novembre dernier, pour ou le fait d’avoir à « justifier de rhétoriques signant la prééminence d’une
échapper à une poursuite policière. Ou sa nationalité » quand elles cherchent jeune génération de manifestant·e·s et
celui de Jaouad, mort de façon suspecte au un appartement. Fatoumata est allée militant·e·s nourrie au biberon de
mitard de la prison de Seysses, le 14 avril s’expliquer avec le directeur de l’école qui, l’approche postcoloniale et lucide sur
2018, à l’âge de 27 ans (voir notre article). devant toute la classe, avait appelé son la réalité derrière le cache-sexe de
Moustapha Amokrane (Zebda, Mouss et petit frère « Kirikou ». « Il n’a pas compris l’universalisme à la française. Lorsque
Hakim) a eu une parole pour Habib-Pipo que je vienne le voir. Il m’a dit qu’il n’était Jean-Christophe Selin, militant du PG et
dont la mort le 13 décembre 1998, à 17 ans, pas raciste, se désole l’étudiante. Alors, figure de la gauche locale prend la parole à
avait déclenché plusieurs jours de révolte j’ai insisté, je lui ai expliqué l’humiliation la fin, peu semblent connaître cet homme
dans les quartiers toulousains. vécue, et il a fini par s’excuser… » se présentant comme membre d’« une
Une volonté de « ne plus laisser passer » seule communauté, celle de l’humanité ».
C’est bien la dénonciation des violences
très partagée. « On connaît nos droits, Et s’ils ont poliment repris son « première,
policières exercées de manière systémique
c’est pas comme nos parents. Le racisme deuxième, troisième génération, nous
contre les personnes racisées noires et
est toujours là, on le sait, mais nous, on sommes tous des enfants d’immigrés ! »,
arabes qui, comme la veille à Paris, a
demandera justice. » Ces jeunes femmes beaucoup n’avaient visiblement jamais
fait converger hier des milliers de gens
esquissent une expression de respect à entendu ce slogan des années 1990, la
au cœur de la ville. Un rassemblement à
l’évocation d’Assa Traoré, une femme décennie où ils et elles sont né·e·s.
la composition sociale rarement observée

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.37/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
38

Plus spontanés, les applaudissements par Des personnes ont reçu des contraventions sociales peuvent être prémonitoires, tant il
vague, les genoux à terre, les « pas les verbalisant pour leur présence dans nous semble parler de notre présent et de
de justice, pas de paix », « justice des lieux où elles ne s’étaient pas l’épidémie de Covid-19.
pour Adama ! » ou « Zied, Bouna, rendues… « On invite à contester
Théo et Adama, on n’oublie pas, on systématiquement », argue une avocate
pardonne pas ! », ou même « Fuck mobilisée, qui note que « le cadre
Trump ! », repris avec rage par une juridique est très mouvant, selon les
foule hérissée de smartphones, tenus à villes », et qui pointe le risque de voir les
bout de bras tatoué, sous des visages autorités recourir bientôt aux dispositions
masqués en mode Covid. L’air du temps. liées aux lois d’urgences sanitaire qui
Avec, quand même, le poing levé comme font un délit de la troisième contravention
signe de reconnaissance intemporel et obtenue en 30 jours. La pression est
transgénérationnel. toujours bien là, dans le « monde d’après ».
Ce rassemblement « historique », selon ses Multiforme et pas vécue ni subie de la
organisateurs, s’est dispersé aux alentours même façon par toutes les catégories de la
de 21 heures. Quelques échauffourées ont population. « J’aimerais bien avoir peur
ensuite eu lieu, la façade de la mairie a des flics simplement parce que je suis mal
été prise pour cible, des grenades de gaz garée », a lancé une femme hier soir au
lacrymogène ont été tirées, et le tout s’est micro.
soldé par une poignée d’interpellations.
Durant le rassemblement, les effectifs
des six camions de gendarmerie et des
Frédérick Keck, sentinelle
véhicules de police déployés aux alentours des pandémies En réalité, il suffit de se plonger dans
étaient restés à distance. PAR JOSEPH CONFAVREUX cet ouvrage, dont la densité n’a d’égale
LE LUNDI 8 JUIN 2020
Mais depuis le déconfinement, à Toulouse, que l’inventivité, pour comprendre que
le mouvement social est surveillé comme l’épidémie à laquelle nous avons été
le lait sur le feu. Les 13, 20 mai et confrontés a été attendue depuis au moins
28 mai, trois arrêtés préfectoraux ont 2003, avec le Sras.
été pris pour interdire les manifestations, De fait, sans que nous soyons pour autant
notamment celles des « gilets jaunes ». prêts à vivre ce qui nous arrive, le
Des arrêtés dans lesquels il est tenu monde s’est préparé à cette épidémie,
compte tout à la fois de « l’état d’urgence que l’anthropologue et philosophe perçoit
sanitaire déclaré […] pour faire face comme une vengeance de la nature.
à l’épidémie de Covid-19 et prorogé Mais le monde s’y est préparé en utilisant
jusqu’au 10 juillet 2020 inclus », et souvent des cadres obsolètes et inadaptés,
Image colorisée d'une particule virale Ebola
du fait que « du 17 novembre 2018 obtenue par microscopie en 2014. © DR car on ne peut combattre ces maladies
au 14 mars 2020, samedi précédant la L’anthropologue explore, dans Les émergentes transmises des animaux aux
déclaration d’état d’urgence sanitaire, Sentinelles des pandémies – Chasseurs hommes comme on combattait la variole.
plusieurs manifestations non déclarées du de virus et observateurs d’oiseaux aux Et Frédéric Keck montre, grâce à une
mouvement des gilets jaunes » se sont frontières de la Chine, la manière dont enquête anthropologique et philosophique,
déroulées à Toulouse. certains virus rendent caduques nos que les techniques de gestion des risques
Un méli-mélo qui a permis aux autorités de techniques de prévention des maladies et diffèrent selon les espaces, les histoires
mettre la pression sur les rares candidat·e·s chamboulent la géopolitique. nationales, mais aussi les relations que
à la reprise des manifestations : en L’ouvrage que vient de faire paraître nous avons établies entre humains et non-
trois samedis, au moins 65 verbalisations l’anthropologue Frédéric Keck aux humains, en particulier les animaux.
(contraventions de 4e classe, 135 euros) éditions Zones sensibles, intitulé Les Grâce à un terrain inédit à Hong Kong,
ont été dressées. Au terme parfois, Sentinelles des pandémies – Chasseurs Singapour ou Taïwan, Frédéric Keck,
selon plusieurs témoignages recueillis de virus et observateurs d’oiseaux aux directeur de recherche au Cnrs chargé du
par Mediapart, de contrôles jouant de frontières de la Chine, donne au premier laboratoire d’anthropologie sociale de la
l’intimidation (« On vous a reconnu ») ou abord le sentiment que les sciences rue d’Ulm, qui relève à la fois du Cnrs,
de la menace (« Ne revenez plus ici le du Collège de France et de l’Ehess, étudie
samedi »). comment la préparation aux pandémies

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.38/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
39

en vient ainsi à construire notre vision En réalité, il n’existe que deux techniques ou le Sras provenant des oiseaux ou
du monde et à rebattre les cartes de la de prévention des risques. Soit vous des chauves-souris en Asie, il a fallu
géopolitique planétaire. Avec en ligne de raisonnez à l’échelle d’un territoire et tout recommencer. Les techniques de
mire cette question : la « santé globale » d’une population déterminée, avec des prévention ne fonctionnent pas pour
visant à réorganiser la santé publique quarantaines et des vaccins, ce qui peut ces maladies émergentes. Pour celles-ci,
par-delà l’échelle des États-nations et de permettre de gérer des épidémies comme les méthodes de préparation sont plus
leur population pourra-t-elle survivre à ce la tuberculose, la rage ou la variole : c’est adaptées : on imagine la catastrophe,
moment où les nations se barricadent face la prévention. Soit vous pensez au niveau on fait comme si elle était déjà là, on
à un ennemi invisible ? global et non à l’échelle d’un territoire envoie des signaux d’alerte, on établit des
À l’occasion de la parution de son livre, et d’un souverain, et il s’agit alors de scénarios et on stocke des masques, des
retardée par l’épidémie, nous republions poster des alertes au plus près d’un signal vaccins et des antiviraux.
l’entretien qu’il nous avait accordé au d’émergence d’une pandémie. C’est ce qui Mais, au moment de ce passage de la
début du confinement. est fait depuis 30 ans pour Ebola, la grippe prévention à la préparation, on a rendu les
pandémique ou les coronavirus du type choses confuses en Europe en focalisant
Face aux pandémies, vous repérez trois Sras.
attitudes : prévention, préparation et les débats sur le principe de précaution,
précaution. En quoi est-ce différent ? Comment et pourquoi, au début des alors qu’il fallait clarifier deux techniques
années 1970, la stratégie de l’OMS de gestion des risques qui n’ont rien à voir
Frédéric Keck : La prévention gère a-t-elle opéré un changement de l’une avec l’autre, qui sont hétérogènes
une épidémie comme une guerre de paradigme, passant de la prévention à la puisqu’elles conçoivent différemment les
tranchées. On attend l’ennemi derrière les préparation ? modes et les acteurs de la décision, le lieu
frontières et, quand il se présente, on où elles s’appliquent, les relations entre les
déclenche les armes. C’est Pasteur contre Parce que l’éradication de la variole a
marqué le succès mondial des stratégies humains et les non-humains.
les microbes. La préparation considère,
elle, que l’ennemi est intelligent, qu’il est de prévention : on vaccine, on dit aux Quand Emmanuel Macron répète dans
déjà parmi nous, invisible, et qu’il peut populations les gestes simples à effectuer son allocution télévisée que « nous
se déclencher n’importe quand. L’idée pour se protéger et on déclare la fin de la sommes en guerre », cela vous semble-
est alors de repérer les signaux le plus maladie. Mais la variole est une des seules t-il alors une façon fausse, ou du moins
tôt possible, car l’effet de l’explosion maladies infectieuses qui ne se transmet borgne, d’aborder le problème auquel
se mesure moins au nombre initial de pas des animaux aux humains. nous sommes confrontés aujourd’hui ?
morts qu’à la panique qu’elle provoque Dire que nous sommes en guerre contre un
dans l’opinion publique. C’est exactement virus reste une bonne manière de mobiliser
la situation dans laquelle on se trouve une population pour rendre réelle une
aujourd’hui. menace. C’est un mode de communication
Quant au principe de précaution, il emphatique mais raisonnable, dans la
est moins fondé épistémologiquement. mesure où il fallait que les gens acceptent
Mes collègues américains regardent avec de se confiner chez eux et passent d’une
scepticisme nos discussions, en Europe, angoisse diffuse vis-à-vis de ce qui se
sur ce principe de précaution, inventé dans passe en Chine à la peur de quelque chose
les années 1970 en Allemagne au sujet de concret.
du nucléaire et transposé dix ans plus Sur mediapart.fr, un objet graphique
tard en France en matière de sécurité est disponible à cet endroit.
alimentaire, notamment avec la maladie de Emmanuel Macron n’a pas parlé de
la vache folle. Selon ce principe, il faudrait « guerre au virus », comme le fit le
agir selon la fourchette de risques la ministère de la santé en 2009 lorsqu’il
plus élevée. C’est ce que font aujourd’hui nous a envoyé une lettre nous enjoignant
les autorités françaises en confinant tout de nous vacciner contre le H1N1,
le monde, en invoquant des modèles avec une organisation très militaire, où
qui prévoient 500 000 morts. Mais cette chacun devait faire la queue dans un
manière de penser le risque prête toujours Image colorisée d'une particule virale Ebola
gymnase réquisitionné par la préfecture.
le flanc à la critique, car on est toujours obtenue par microscopie en 2014. © DR On n’est pas en guerre contre le nouveau
accusé d’en faire trop ou trop peu. Lorsque sont apparus le sida ou Ebola coronavirus puisque celui-ci ne cherche
– des virus passés des singes à l’humain qu’à se répliquer. Mais il s’agit de trouver
en Afrique – ou la grippe H5N1 un équilibre entre la guerre et l’irénisme.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.39/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
40

Si on laisse l’immunité de masse se faire, anthropologues ont longtemps eu pour En cas de zoonose, c’est-à-dire
comme c’était la stratégie initiale de Boris charge de formuler les lois inconscientes de transmission d’un pathogène au
Johnson en Grande-Bretagne, on arrivera régissant le monde social. Tout l’enjeu du travers des frontières d’espèces, on
certes à vivre avec le virus, mais il y aura sémiotique est de comprendre comment peut distinguer trois types de
eu des centaines de milliers de morts entre- les signes fonctionnent pragmatiquement, réaction : l’abattage massif des animaux
temps. comment les humains négocient leurs potentiellement infectés, l’usage de
Si on compare les discours de guerre relations avec les non-humains par vaccins pour renforcer l’immunité et la
de Macron et ceux de Xi Jinping, on l’échange de signes. C’est le sens surveillance des mutations des pathogènes
peut faire l’hypothèse qu’un président du passage de la fonction symbolique par des collectes d’échantillons. Ces
français a toujours des messages analysée par Claude Lévi-Strauss aux techniques impliquent des conceptions
simples et moralisateurs, tandis qu’un ontologies décrites par Philippe Descola différentes des collectifs reliant les
président chinois a toujours des messages ou à « l’anthropologie par-delà l’humain » humains et les non-humains, que je
volontairement ambigus qui peuvent proposée par Eduardo Kohn. distingue sous les termes de prévention,
s’entendre de plusieurs façons, comme le Le coronavirus est ainsi un signe de ce précaution et préparation : ce que j’appelle
montre François Jullien dans Le Détour et qui se passe entre la Chine, les États- dans mon livre les trois « P » .
l’accès. Même quand il parle de sacrifice, Unis et l’Europe, et non le symbole Vous débutez l’introduction de votre
Xi Jinping ne l’entend pas au sens du de la catastrophe écologique en cours. livre par cette phrase : « La question,
sacrifice judéo-chrétien, qui actualise une Passer du symbole au signe suppose de selon les autorités de santé globale, n’est
transcendance dans l’immanence : c’est un prendre en compte la vie des signes, pas de savoir quand et où la pandémie
sacrifice d’une partie du peuple chinois qui sont plus dynamiques que des commencera mais si nous sommes
pour gagner la guerre séculaire contre symboles, toujours statiques. Aujourd’hui, prêts à affronter ses conséquences
l’Occident. les signes s’accélèrent. Tous les scénarios catastrophiques. » Est-ce que vous avez
Vous écrivez que « les virus ne sont catastrophes qu’on avait imaginés pour la réponse, une fois le livre terminé ?
pas des entités intentionnelles visant à penser l’effondrement sont en train de se Non, mais j’ai fait l’histoire de la
tuer des humains, mais plutôt le signe réaliser sous nos yeux, avec les avions à manière dont la question se pose, en
d’un déséquilibre entre les espèces d’un l’arrêt, l’effondrement financier, la fin de Chine et aux frontières de la Chine. Mes
écosystème ». Le coronavirus est-il le la pollution en Chine… collègues américains ont étudié, aux États-
symbole du désastre écologique en cours Qu’on en arrive à confiner les populations Unis, les techniques de préparation aux
ou est-ce trop métaphorique que de voir humaines et à arrêter toute l’économie catastrophes, depuis la peur d’un accident
les choses ainsi ? pour se protéger d’un virus respiratoire nucléaire dans les années 1950-1960,
dit beaucoup du capitalisme avancé jusqu’à ce qu’on appelle, depuis la fin
contemporain. On n’est plus dans la de la guerre froide, la menace générique,
même situation que dans les années marquée notamment par le terrorisme et
1990, où un capitalisme encore très les pandémies.
confiant pensait que les maladies animales Ce qui m’a intéressé est notamment la
pouvaient être traitées comme des défauts façon dont ces techniques de préparation,
de marchandises qu’on pouvait envoyer pour lesquels les États-Unis ont eu un
à la casse, comme ce fut le cas lors des rôle prescripteur, ont été appropriées par
abattages massifs de bovins ou de volailles la Chine, notamment au moment du
pendant les crises de la vache folle ou de Sras, au point de pouvoir désormais les
la grippe aviaire. retourner contre la grande puissance dont
Aujourd’hui, les chauves-souris et les elle conteste l’hégémonie.
pangolins se révoltent et c’est nous qui La préparation, que ce soit pour le
risquons de partir à la casse. Mais nucléaire ou les catastrophes naturelles,
cela ne dit rien, symboliquement, d’un implique en effet trois techniques
rapport intangible entre l’épidémie et la principales, que je systématise par ce que
politique. Cela permet de diagnostiquer j’appelle les trois « S » : des sentinelles,
des dynamiques du capitalisme qui sont des simulations et du stockage. Or Wuhan
signalées par des maladies infectieuses qui est une sentinelle, car elle est équipée
Tout l’enjeu de l’anthropologie des ne sont jamais les mêmes. d’un laboratoire P4, construit avec la
40 dernières années a été de passer
France depuis 2003 et inauguré en 2017,
du symbolique au sémiotique. Les
qui permet de repérer précocement de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.40/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
41

nouvelles pandémies passant des animaux Face à cette épidémie de coronavirus, Européens se sont focalisés sur la sécurité
aux humains. Elle joue ainsi pour le Sras le les Africains nous donnent des leçons alimentaire, notamment avec le principe
rôle qu’a joué Hong Kong pour la grippe de mobilisation contre un virus qui n’est de précaution.
aviaire. Les simulations, la Chine en fait pas encore chez eux, en coupant les
depuis le Sras, et son personnel hospitalier ponts avec l’Europe et en nous renvoyant
est ainsi entraîné à la gestion de maladies les mesures que nous avons prises à
respiratoires aiguës comme le coronavirus. l’égard de leurs migrants depuis 30 ans.
Singapour, qui a eu très peur du Sras, Les rapports Nord/Sud se recomposent
a beaucoup investi dans ces simulations. sous l’effet des pandémies : ce ne
Quant au stockage de masques, on a vu sont plus seulement des rapports de
que les Chinois en avaient en quantité bien domination, on est vraiment dans un
supérieure aux pays occidentaux, au point monde de relations post-coloniales. Alors
de pouvoir en proposer au reste du monde, que dans les techniques de prévention,
y compris aux États-Unis. La Chine a c’était toujours l’Occident qui faisait la
donc les moyens de mieux se préparer leçon au reste du monde, au nom de la
aux pandémies que les Américains ou science et de son savoir-faire pour gérer les
les Européens. Taïwan est également en populations, les techniques de préparation
avance pour le stockage des antiviraux sont beaucoup plus réversibles : le dominé
et déploie en ce moment une diplomatie peut les retourner contre le dominant.
sanitaire alternative à celle de Pékin. Vous écrivez aussi qu’il faut « se
Mon livre est structuré par l’idée qu’on préparer aux pandémies pour limiter
se trouve en réalité, toutes et tous, aux non seulement le nombre de victimes
frontières de la Chine, qui est le nouveau humaines mais aussi leurs effets
centre de la mondialisation, et où les Les Chinois n’ont pas ces obsessions
économiques, politiques et moraux ».
conditions de vie produisent de nouvelles et ne posent pas depuis deux siècles la
S’y prépare-t-on de la même façon en
pathologies. Mais il existe des territoires, coupure que nous avons établie entre les
Occident et en Asie ?
où j’ai mené cette enquête, qui se trouvent humains et les animaux. Ils peuvent donc
On se prépare aux pandémies en fonction plus facilement penser que les animaux
davantage aux frontières de ce pays : de nos traditions culturelles, ou, pour
Hong Kong, Singapour, Taïwan. Ces envoient des signaux des déséquilibres
parler comme l’anthropologue Philippe écologiques qu’il faut capter rapidement
territoires ont développé des stratégies Descola, de nos ontologies, c’est-à-dire
sanitaires à mi-chemin entre la tradition pour anticiper les catastrophes. J’ai été
des relations que l’on a établies entre surpris de voir mes interlocuteurs sur
chinoise et la tradition occidentale. S’ils humains et non-humains. Les États-Unis,
nous intéressent autant aujourd’hui, c’est le terrain s’approprier très facilement le
obsédés par l’ennemi soviétique puis par le vocabulaire de la « vengeance de la
notamment à partir de l’idée qu’ils terrorisme, se sont concentrés sur l’ennemi
pourraient endiguer l’épidémie tout en nature » pour expliquer les maladies
bactériologique et le bioterrorisme. Les émergentes, transmises des animaux aux
demeurant plus compatibles avec notre
tradition libérale que les mesures que la humains.
Chine impose à sa population. On se prépare donc différemment à une
Qu’est-ce que les pandémies pandémie selon les rapports que nous
révèlent des nouvelles configurations entretenons historiquement avec la nature.
géopolitiques ? Dans mon livre, je résume cette idée
en distinguant un rapport pastoral à la
On peut avoir le sentiment que la nature, dans le sens de Michel Foucault,
préparation aux pandémies implique où il existe toujours un pasteur supérieur
surtout les relations entre États-Unis, au troupeau prêt à sacrifier une partie
Europe et Asie, alors que la grippe aviaire pour sauver la totalité, et un rapport
s’est beaucoup jouée entre l’Indonésie, qui cynégétique, dans lequel les chasseurs-
était le véritable foyer, la Chine, qui en cueilleurs négocient avec les animaux
était l’épicentre, et l’Australie, qui l’avait et les plantes qu’ils doivent tuer pour
anticipée, sans que l’Europe et les États- les manger. Les techniques cynégétiques
Unis ne soient beaucoup impliqués. et les techniques pastorales constituent

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.41/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
42

deux façons différentes de contrôler produit de la valeur économique dans un force de labeur… Mais, si nous les traitons
les incertitudes dans les relations entre monde où les valeurs de coopération et de mal, ils nous donnent aussi des virus et
animaux et humains. transparence sont pourtant essentielles. des bactéries. Les maladies infectieuses
Comment avez-vous travaillé à la fois Le stockage relève ainsi de techniques émergentes révèlent les inégalités du
sur les sentinelles, les simulations et de gestion des populations qui produisent contrat de domestication et sont le signe
les stockages, qui se trouvent à la des inégalités, comme on le constate dans que la nature se venge. Mon idée des
base des techniques de préparation aux les situations d’urgence que nous vivons, sentinelles revient à rétablir de meilleures
épidémies ? avec des tris effectués entre les patients conditions de domestication, puisque les
ou la question de savoir si le personnel humains échangent des signaux d’alerte
J’ai principalement étudié les techniques avec les animaux non humains sur des
sentinelles en faisant du terrain à médical ou politique doit être prioritaire
pour l’accès au vaccin. maladies qui nous infectent en commun.
Hong Kong, qui se définit, depuis la
rétrocession de la colonie britannique à En somme, mon travail consiste à faire Pour éviter la multiplication des
la Chine en 1997, comme un territoire la généalogie de la préparation des pandémies dévastatrices dans le futur,
sentinelle alertant le reste du monde sur pandémies et de montrer les différences faut-il alors re-séparer les humains et
les maladies qui se déclenchent dans le entre les techniques mises en œuvre. les animaux ?
sud de la Chine. À Hong Kong, dans Là où la notion de sentinelle peut être Non, il ne faut pas re-séparer, mais plutôt
les fermes ou les marchés, on trouve l’occasion d’une relation plus équitable forger un nouveau pacte. Je ne pense
des « poulets sentinelles » non vaccinés entre humains et non-humains, car les pas que celui-ci puisse être fondé sur la
permettant de détecter des grippes qui animaux nous envoient des signaux dans reconnaissance de droits pour les animaux,
pourraient se transmettre aux humains. des relations réversibles (le prédateur peut car je suis critique du courant animaliste
Ensuite, j’ai mis en relation ces techniques être tué par sa proie), le stockage crée des initié par Peter Singer, qui constitue
avec les études immunologiques montrant inégalités entre humains, mais aussi entre seulement l’extension de notre conception
que certaines cellules de notre organisme humains et non-humains, car le pasteur est occidentale du droit aux animaux. Je crois
jouent le rôle de sentinelles en captant toujours supérieur à son troupeau. Pour davantage à l’idée de refonder ce pacte
l’information virale en première ligne. Ces moi, les questions de la domination et de sur l’échange de signaux d’alerte entre
études montrent que lorsque ces cellules la domestication sont ainsi liées. humains et non-humains.
sont leurrées ou contournées par le virus, En quoi ? Quelle distinction faites-vous entre les
l’organisme ne meurt pas du virus lui- « sentinelles » et les « lanceurs
même mais de sa propre panique. d’alerte » ?
Les simulations sont des scénarios du Pour le Sras, Hong Kong a joué à la fois
pire cas. Elles relèvent davantage de le rôle de sentinelle et de lanceur d’alerte.
l’ordre du rituel parce que ce sont Cette fois, la différence est plus claire.
des pratiques codifiées et répétitives, Wuhan a été une sentinelle en détectant
donc moins intéressantes et diverses pour des signaux d’alerte précoces de formation
l’anthropologue que les sentinelles, que du coronavirus et de sa transmission à
je compare en ce sens aux mythes. Ces l’homme. Mais les lanceurs d’alerte ont été
simulations de catastrophes, et notamment bloqués. Par les autorités locales, affirme
de pandémies, consistent en des scénarios
joués par des acteurs, qui ont notamment
pour rôle de préparer le personnel
hospitalier à ne pas paniquer devant ce qui
se passe par exemple aujourd’hui.
Pour le stockage, j’ai eu accès à moins
de données et de scènes ethnographiques,
car cela relève du secret-défense, qu’on
parle du stockage de vaccins, de masques, S’intéresser aux sentinelles oblige à
d’antiviraux. Mais j’ai assisté à des s’interroger sur la domestication. Je tente
congrès d’entreprises pharmaceutiques de préciser l’idée du géographe Jared
qui permettent de comprendre que le Diamond, qui s’est intéressé aux effets de
stockage de vaccins ou d’antiviraux la domination/domestication de certains
animaux par les humains. Les animaux
nous donnent des biens : nourriture, cuir,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.42/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
43

le président chinois Xi Jinping, qui abonde facilité à prendre le point de vue d’un d’Arnaud Lagardère et Sébastien Bazin,
le récit que l’État chinois a agi comme il le oiseau, même si je comprends ce que cela qui auraient bénéficié de son activisme en
fallait et que les failles ont été locales. veut dire intellectuellement d’épouser la faveur du Mondial qatari.
perspective d’un virus.
Vous avez rédigé à la fin du mois de
février une postface à votre ouvrage
sur les « sentinelles des pandémies »
portant sur le coronavirus qui se répand
aujourd’hui en France et ailleurs dans
le monde. Si vous deviez rédiger
une postface à cette postface, trois
semaines plus tard, qu’est-ce que vous
ajouteriez ? Le président Nicolas Sarkozy avec Tamim Al-Thani,
alors prince héritier du Qatar (et actuel émir) à la sortie
La question essentielle est aujourd’hui de leur déjeuner à l'Élysée le 3 février 2010. © AFP
de savoir comment penser une solidarité
L’enquête pour corruption sur l’attribution
internationale, entre humains, et entre
de la prochaine coupe du monde de
humains et non-humains, alors que chaque
football, en 2022 au Qatar, s’oriente de
État est en train de se calfeutrer
plus en plus vers les liens d’intérêts
derrière ses frontières en affirmant que
personnels de Nicolas Sarkozy, selon
le voisin n’en fait pas assez. Cette
Li Wenliang. plusieurs documents inédits recueillis ces
logique de la surenchère dans les mesures
Mais l’enjeu est de savoir si Li Wenliang, derniers mois par Mediapart.
de confinement est insupportable. Le
l’ophtalmologue qui avait été un des Au cœur du dossier depuis le début,
confinement ne doit être vu que comme
premiers à prendre la mesure de la l’ancien président de la République n’a
une étape, avant de discuter de la façon
situation et à la dénoncer, avant de mourir pas été inquiété à ce stade par la justice
de réorganiser en profondeur les collectifs
lui-même du Covid-19, sera canonisé dans cette affaire, contrairement à d’autres
d’humains et de non-humains.
comme un nouveau héros maoïste ou – les dossiers « Bismuth », Bygmalion ou
deviendra une sorte d’Edward Snowden Kadhafi – pour lesquelles il est soit mis en
chinois, banni pour avoir eu raison avant Mondial 2022 au Qatar: examen, soit sera prochainement jugé par
tout le monde. Aujourd’hui en Chine, il y un tribunal correctionnel.
a une tension et une réflexion sur le fait de les intérêts personnels
donner un statut aux lanceurs d’alerte, ce de Sarkozy au cœur de Le dossier Qatar 2022 n’a été confié
qui est complètement nouveau. qu’en décembre dernier à deux juges
l’enquête d’instruction parisiens, Marc Sommerer et
Pour lutter du mieux possible contre PAR YANN PHILIPPIN ET ANTTON ROUGET
Bénédicte de Perthuis, lorsque le Parquet
l’épidémie, faut-il – et peut-on – adopter LE LUNDI 8 JUIN 2020
national financier (PNF) a décidé de
le point de vue des virus ? l’ouverture d’une information judiciaire,
L’affaire de l’attribution de la Coupe du
C’est toute la question. Je ne pourrais monde 2022 s’oriente vers les intérêts après trois années d’enquête préliminaire.
pas donner une réponse ferme. En tant personnels de Nicolas Sarkozy. Après son Outre Michel Platini, ancien homme fort
qu’anthropologue, ce n’est pas possible départ de l’Élysée, il a été aidé par le Qatar du football européen et ex-vice président
car je ne manipule pas de virus. Mais j’ai dans ses affaires. Selon des documents de la Fifa, deux anciens subordonnés
pu constater que les virologues savent le consultés pas Mediapart, il a aussi été de Nicolas Sarkozy – son secrétaire
faire, et s’amusent dans certains colloques missionné comme avocat par les groupes général à l’Élysée, Claude Guéant, et sa
à expliquer comment ils feraient, en tant conseillère « sports », Sophie Dion –
que virus, pour infecter une ville ou un ont déjà été entendus comme suspects
territoire. Dans mon travail, je regarde par l’office anticorruption de la police
comment les relations entre humains et
non-humains sont transformées par les
virus. Pour cela, je m’appuie sur les
discours et les pratiques des virologues,
mais surtout sur les ornithologues, qui
sont nettement plus bavards avec les
anthropologues. J’ai donc davantage de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.43/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
44

judiciaire (OCLCIFF), que ce soit sous affaires grâce au… Qatar. Selon nos On retrouve le même schéma avec
le statut de la garde à vue ou celui de informations, la justice s’intéresse à la Arnaud Lagardère. Il a lui aussi embauché
l’audition libre. promesse de financement à hauteur de Me Sarkozy dès octobre 2012 dans le cadre
200 millions d’euros signée, en décembre d’une consultation juridique en lien avec
2012, par le fonds souverain Qatar un autre fonds souverain du richissime
Investment Authority (QIA) en faveur émirat gazier, Qatar Investment Authority
d’un fonds d’investissement, baptisé (QIA), six mois après que ce dernier fut
Columbia, que Nicolas Sarkozy a voulu devenu le premier actionnaire du groupe
créer avec l’homme d’affaires français Lagardère.
Stéphane Courbit.
Nos questions sont presque toutes restées
D’autres documents confidentiels que sans réponse (lire notre Boîte noire).
Mediapart a pu consulter – et qui Nicolas Sarkozy, son ancien associé
ne figurent pas dans la procédure Arnaud Claude et Arnaud Lagardère n’ont
Le président Nicolas Sarkozy avec Tamim Al-Thani,
alors prince héritier du Qatar (et actuel émir) à la sortie judiciaire – offrent désormais des pistes pas donné suite. Idem pour l’émir du
de leur déjeuner à l'Élysée le 3 février 2010. © AFP supplémentaires. Ceux-ci montrent que Qatar, le fonds QIA et ses dirigeants.
Les investigations commencent désormais Nicolas Sarkozy a aussi été rémunéré Le PSG et son président Nasser Al-
à converger vers Nicolas Sarkozy lui- comme avocat, après son départ de Khelaïfi ont refusé de répondre à nos
même. Et pour cause : dans la foulée de l’Élysée, par deux des bénéficiaires questions au motif qu’elles contiennent
son départ de l’Élysée en 2012, l’ancien présumés de l’accord qui aurait été scellé des « allégations manifestement erronées
président a personnellement bénéficié entre les autorités françaises et qataries et partiales ».
dans ses affaires privées du soutien de lors du fameux déjeuner élyséen de
novembre 2010. Seuls Colony Capital et Sébastien Bazin
l’État du Qatar. Redevenu avocat, Nicolas nous ont répondu (à lire en intégralité
Sarkozy a aussi décroché des contrats dans l’onglet Prolonger). L’actuel patron
avec deux grands patrons français, eux- d’Accor dément, via un porte-parole,
même soupçonnés d’avoir profité de la avoir demandé l’aide de Nicolas Sarkozy
mobilisation de la présidence française en afin de vendre le PSG au Qatar. Accor
faveur de l’attribution du Mondial à Doha. indique que les contrats avec le cabinet
Il appartient à la justice de vérifier si Claude & Sarkozy ont été passés dans
ces libéralités pourraient constituer pour des « conditions normales », pour des
Nicolas Sarkozy une récompense directe montants « confidentiels » mais qui « ne
ou indirecte de son activisme en 2010, sont pas significatifs ».
alors qu’il était président de la République, • 1 - Le Qatar a promis 200 millions au
afin que le Qatar décroche, contre toute fonds de Sarkozy
attente, l’organisation de la Coupe du Un des volets de l’enquête judiciaire porte
monde de football. Sébastien Bazin, ancien patron de Colony Capital Europe
sur la promesse de financement de 200
et PDG du groupe hôtelier Accor depuis 2013. © Accor
Des notes de l’Élysée, dont le contenu a Le premier est Sébastien Bazin, ancien millions d’euros faite par QIA à Nicolas
été révélé par Mediapart, ont d’ores et dirigeant du fonds Colony, qui avait vendu Sarkozy fin 2012.
déjà montré l’intense lobbying de Nicolas le club du PSG au fonds souverain QSI Selon nos informations, les enquêteurs
Sarkozy pour que le Qatar obtienne un – c’est-à-dire à l’État du Qatar – en mai se penchent sur cette opération, qui
soutien de poids en la personne de Michel 2011, six mois après le vote de la Fifa a été mise au jour par une autre
Platini, patron de l’UEFA et vice-président sur l’attribution du Mondial. Vieil ami enquête judiciaire. Lors de l’affaire « Air
de la Fifa, alors que ce dernier était de Nicolas Sarkozy, Sébastien Bazin a Cocaïne », la justice avait découvert
« réticent » à une telle candidature. ensuite, lorsqu’il est devenu patron du que la société Lov Group, de l’homme
Ces documents indiquent que l’ancienne groupe hôtelier Accor, en février 2014, d’affaires Stéphane Courbit, avait financé
star du football français se serait laissé confié des missions au cabinet d’avocats des voyages en jet privé à Nicolas Sarkozy.
convaincre au cours d’un déjeuner crucial, Claude & Sarkozy. Nicolas Sarkozy
organisé à l’Élysée en novembre 2010, Une enquête a été ouverte pour abus
était personnellement « responsable »
avec l’actuel émir du Qatar, neuf jours de biens sociaux, qui s’est terminée
du dossier Accor au sein du cabinet,
seulement avant le vote de la Fifa. en 2016 par un non-lieu. Une décision
selon des documents internes consultés par
logique : il ne s’agissait pas de cadeaux,
Or, sitôt parti de l’Élysée après sa défaite Mediapart.
mais de voyages d’affaires effectués dans
à l’élection présidentielle de 2012, Nicolas le cadre du projet Columbia, un fonds
Sarkozy a fait prospérer ses propres

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.44/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
45

d’investissement au sujet duquel Courbit pouce, puisque le Qatar est prêt à apporter Le projet Columbia a finalement capoté
s’était associé avec Sarkozy, peu après sa à lui seul 40 % de l’argent nécessaire au quelques mois plus tard, à cause de la mise
défaite à la présidentielle de mai 2012 (lire démarrage du fonds. en examen dans l’affaire Bettencourt de
nos enquêtes ici et là). Stéphane Courbit, selon une déclaration
Des documents issus de cette procédure, de son avocat à l’AFP à l’époque. Mais
dont le contenu a été révélé par Libération, ce 11 décembre 2012 à Doha, l’émir
et dont Mediapart publie aujourd’hui n’a pu que se féliciter de sa promesse
des extraits, dévoilent les coulisses du d’investissement et du dévouement de
généreux coup de pouce accordé par le Nicolas Sarkozy à la cause du Mondial
Qatar au fonds Columbia, lors d’une visite qatari.
à Doha au cours de laquelle Sarkozy s’est • 2 - Sébastien Bazin, Me Sarkozy et DJ
comporté en lobbyiste du Qatar au sujet du Mosey
Mondial 2022. Extrait de la promesse d'investissement signée le 10 C’est l’un des points clés du déjeuner
décembre 2012 à Doha par Nicolas Sarkozy, Stéphane
À l’automne 2012, Columbia espère gérer Courbit et le directeur général du fonds souverain Qatar
de l’Élysée de novembre 2010. Les
au moins 500 millions d’euros pour le investment Authority (QIA). © Document Mediapart enquêteurs soupçonnent qu’en échange du
compte d’investisseurs. Nicolas Sarkozy L’ancien chef de l’État se montre très vote de Michel Platini, Nicolas Sarkozy
est chargé d’utiliser son carnet d’adresses. reconnaissant le lendemain à la tribune du ait demandé au Qatar de racheter le PSG.
Il se tourne tout naturellement vers Qatar forum Doha Goals, en présence de l’émir Ce qui était tout à l’avantage de Sébastien
Investment Authority (QIA). Ce fonds de l’époque Hamad Al-Thani : « Vous Bazin, président Europe du fonds Colony
souverain riche à milliards était présidé à savez, Majesté, combien j’ai applaudi à Capital, propriétaire du club parisien.
l’époque par le premier ministre Hamad l’organisation de la Coupe du monde Avant d’être au cœur des investigations
Bin Jassem Al-Thani, qui avait participé 2022 au Qatar. J’ai applaudi ce choix. judiciaires, cette piste avait été révélée
deux ans plus tôt au fameux déjeuner de J’ai soutenu ce choix. J’ai voulu, avec par des enquêtes publiées par So Foot
l’Élysée sur la Coupe du monde 2022. d’autres, ce choix. Pourquoi ? Parce et France Football.
Le 11 décembre 2012, l’ancien président qu’il a donc fallu attendre le XXIe siècle En cette année 2010, Bazin cherchait, sans
de la République est invité au Qatar pour qu’un pays musulman organise pour succès, à se débarrasser du PSG, dans
pour un forum sur le sport. C’est la première fois un événement de cette lequel Colony avait englouti des dizaines
l’occasion parfaite pour finaliser le deal. importance. » de millions d’euros.
La négociation finale a commencé à Doha Il se trouve que Nicolas Sarkozy est un
Nicolas Sarkozy appuie au passage
le 10 décembre à 8 h 30, lors d’une grand supporter du PSG et un habitué du
(en vidéo ci-dessous) la principale
réunion secrète en présence de Nicolas carré VIP du Parc des Princes. Et que
revendication du Qatar à l’époque :
Sarkozy et d’Ahmad Al-Sayed, directeur Bazin est un ami de vingt ans. Les deux
obtenir que le Mondial 2022 soit
général de QIA. Sarkozy, Courbit et Al- hommes se sont connus en 1993 à Neuilly.
déplacé en hiver, afin d’éviter que son
Sayed signent un contrat dans lequel La fille de Bazin était l’une des élèves
attribution ne soit remise en cause en
QIA s’engage à investir 200 millions prises en otage dans une école maternelle
raison de la chaleur infernale qui règne
d’euros dans Columbia, à condition que le par un homme qui se faisait appeler
l’été dans l’émirat. « Est-il absolument
fonds trouve 500 millions au total (notre « Human Bomb ». Alors maire de la ville,
indispensable que les Jeux olympiques
document ci-dessous). Un énorme coup de Nicolas Sarkozy avait personnellement
se tiennent systématiquement au mois
d’août ?, lance Sarkozy à la tribune. Où négocié leur libération avec le preneur
est-ce écrit ? La Coupe du monde doit-elle d’otages.
absolument se dérouler en juin-juillet ? Le Selon nos informations, Sébastien Bazin
calendrier est un moyen, ce n’est pas une entretenait aussi des relations avec le fils
ambition. » aîné du président : Pierre Sarkozy, alias
Malgré sa proximité avec Nicolas Mosey, DJ et producteur de hip hop,
Sarkozy, l’ancien ministre des sports Guy aujourd’hui âgé de 34 ans. Pierre est lui
Drut, présent lui aussi à Doha, ne peut aussi un fan du PSG, comme le montrent
dissimuler sa gêne : « Il y a des difficultés les photos qu’il poste sur Instagram dans
techniques qui sont insurmontables et que les tribunes du Parc, et avec les joueurs
Nicolas ne peut pas connaître », avait-il Zlatan Ibrahimovic ou David Beckham.
réagi à chaud sur France 2. DJ Mosey se vante de représenter le PSG
jusqu’au Japon, après s’être fait prendre

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.45/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
46

en photo avec un maillot du club lors Moussalem, nous a répondu qu’« à sa parts à son fils Christofer. Arnaud Claude a
d’une interview parue dans un magazine connaissance », il n’y a pas eu « d’accord pris sa retraite peu avant d’être condamné,
de l’Archipel. ou de rémunération » liant le fonds en octobre dernier, à trois ans de prison
d’investissement et DJ Mosey. Interrogé avec sursis et à l’interdiction définitive
sur un éventuel lien d’affaires avec Pierre d’exercer, pour avoir aidé Patrick et
Sarkozy ou sa société, le PSG a refusé de Isabelle Balkany à frauder le fisc.
répondre (lire notre Boîte noire). En mai 2012, le retour de Nicolas
Pour sa part, Nicolas Sarkoky a évoqué le Sarkozy au cabinet, à la suite de sa
rachat du PSG par le Qatar lors d’une visite défaite à la présidentielle, avait dopé
officielle à l’Élysée du prince héritier le chiffre d’affaires, qui a bondi de
© Instagram de Pierre Sarkozy Tamim Al-Thani, le 2 février 2010. Les 23 % l’année suivante pour atteindre 5,1
Début 2009, Pierre Sarkozy a 23 ans deux hommes auraient à nouveau évoqué millions d’euros. Me Sarkozy était en
et vient de produire le dernier album le deal en présence de Michel Platini lors affaires avec plusieurs groupes dirigés par
du rappeur Doc Gynéco, qui a fait du déjeuner à l’Élysée neuf mois plus tard, de grands patrons, dont Sébastien Bazin.
un flop commercial. Le 16 janvier, selon So Foot et France Football. Et le Selon un document interne au cabinet,
il immatricule à Neuilly l’entreprise Qatar a finalement acheté le PSG en mai Nicolas Sarkozy était personnellement
individuelle « M. Pierre Sarkozy ». Son 2011 pour un total de 64 millions d’euros. « responsable » du dossier « Accor/
objet social est l’« activité de soutien Ce qui a permis à Colony de sortir en Général », ouvert en février 2014, avec
aux entreprises ». Pierre Sarkozy n’a pas limitant la casse. pour « collaborateur » Christofer Claude.
répondu à nos questions sur les clients et Le porte-parole de Sébastien Bazin répond Un an et demi plus tard, en décembre
missions de cette entreprise. que le patron de Colony « n’a pas demandé 2015, Accor a racheté pour 2,6 milliards
Coïncidence : neuf jours plus tard, le d’aide à Nicolas Sarkozy dans le cadre de d’euros le groupe d’hôtels de luxe FRHI
dimanche 25 janvier 2009, DJ Mosey la cession du PSG », et qu’il « ne lui a (Fairmont, Raffles, Swissôtel), dont les
devait être reçu par son papa à l’Élysée pas demandé d’évoquer » le sujet « lors de premiers actionnaires étaient l’Arabie
avec le patron de Colony. « 17 h 30 la visite officielle de Tamim Al-Thani en saoudite et le fonds souverain qatari QIA.
- 18 h : M. Sébastien Bazin et Pierre février 2010 ». À cette occasion, QIA est devenu le
Sarkozy », indique l’agenda du président Après la présidentielle de 2012, Sébastien second actionnaire (à 10,2 %) d’Accor.
Sarkozy, saisi par la justice dans l’affaire Bazin a chouchouté les Sarkozy père et À la suite de cette opération, Colony
Bettencourt (notre document ci-dessous). fils. En février 2014, il quitte Colony est sorti du capital du groupe, en cédant
pour devenir patron d’Accor, dont le progressivement sa participation dans
premier actionnaire n’est autre que son ex- l’année qui a suivi.
employeur Colony. Six mois plus tard, le Sollicité par Mediapart, le groupe Accor
groupe hôtelier a fait appel au cabinet de indique que Nicolas Sarkozy n’a pas
Nicolas Sarkozy. participé à cette opération, et qu’il n’y a
Extrait de l'agenda présidentiel de Nicolas Sarkozy, Cette information s’appuie sur la liste, « aucun lien entre l’entrée au capital de
en date du 25 janvier 2009. © Document Mediapart QIA et la cession des titres Accor détenus
que nous avons pu consulter, des dossiers
Interrogé par Mediapart, Sébastien dont l’ancien président, redevenu avocat par Colony Capital ». L’actuel patron de
Bazin confirme, via un porte-parole, en 2012, était le « responsable » au sein du Colony Europe, Nadra Moussalem, qui a
une rencontre avec Nicolas Sarkozy en cabinet Claude & Sarkozy, qu’il a cofondé
janvier 2009, mais indique qu’il « n’était avec Arnaud Claude en 1987, et dont il
pas accompagné de Pierre Sarkozy », détient toujours 34 % des parts.
contrairement aux indications de l’agenda Claude & Sarkozy s’est rebaptisé Realize
officiel. « La cession du PSG n’était le 12 décembre dernier, effaçant les
pas l’objet de ce rendez-vous. Le club noms de ses deux cofondateurs, après
n’était pas en vente à l’époque », indique le scandale de l’implication du cabinet
un porte-parole de M. Bazin. Selon So dans les magouilles fiscales de leur ami
Foot, Colony avait toutefois tenté de Patrick Balkany. En 2015, après sa mise
vendre le PSG au Qatar dès 2008. en examen pour « blanchiment de fraude
Sébastien Bazin indique que « Pierre fiscale » dans cette affaire, Me Claude
Sarkozy n’a jamais été rémunéré par avait déjà transmis la présidence du
Colony Capital ». L’actuel directeur cabinet et l’usufruit de la plupart de ses
exécutif de Colony Europe, Nadra

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.46/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
47

« piloté la sortie du capital d’Accor », Sarkozy au conseil d’administration en Le point d’orgue de ces relations entre
indique lui aussi que « cette sortie n’a pas février 2017 ». Accor ajoute avoir continué Sébastien Bazin, Nicolas Sarkozy, le Qatar
de lien avec le deal FRHI ». à travailler « occasionnellement » avec et le PSG est intervenu en février 2019,
Claude & Sarkozy par la suite, dans lorsque Accor est devenu le nouveau
des « conditions normales », et l’avoir sponsor maillot du club parisien, pour un
mentionné dans son rapport annuel. montant estimé par la presse entre 50 et
Le groupe dit avoir confié au cabinet 60 millions d’euros annuels. L’opération
des « dossiers confidentiels » en matière a fait tiquer dans le monde du football,
de contentieux et d’urbanisme, pour des étant donné les liens anciens entre les
montants tout aussi « confidentiels », protagonistes et le fait que le Qatar est
qui ne sont « pas significatifs » : « La à la fois le propriétaire du PSG et le
mission la plus importante, en termes deuxième actionnaire d’Accor. Ce contrat
Nicolas Sarkozy et Sébastien Bazin dans les
d’honoraires, confiée au cabinet Claude & tombait en tout cas à pic pour le PSG,
tribunes du Parc des princes lors d'un match qui avait été contraint d’abandonner son
du PSG le 9 avril 2009. © Franck Fife / AFP Sarkozy a été le détachement [chez Accor]
d’une collaboratrice du cabinet. » partenariat aussi lucratif que surévalué
En février 2017, juste après la sortie avec l’Office de tourisme du Qatar, pour
de Colony, Sébastien Bazin a nommé Accor a aussi soigné financièrement Pierre cause de soupçons de dopage financier
au conseil d’administration d’Accor le Sarkozy. Le groupe lui a commandé (lire nos enquêtes ici et là).
président du fonds souverain qatari Katara plusieurs prestations musicales pour sa • 3 - Me Sarkozy, Arnaud Lagardère et
Hospitality, ainsi que Nicolas Sarkozy, qui chaîne haut de gamme Sofitel. En
novembre 2011, Mosey a ambiancé la le Qatar
touche 80 000 euros de jetons de présence
par an. soirée célébrant les 10 ans du Sofitel Arnaud Lagardère est si proche de Nicolas
de Hambourg. C’est aussi l’un des DJ Sarkozy qu’il le considère comme son
Le conseil a estimé à l’époque, dans le
des soirées « Les Nuits par Sofitel », « frère ». Cette amitié bien connue,
rapport annuel, que Me Sarkozy était un lancées fin 2014. Mosey en a animé cinq qui dure depuis plus de trente ans, a
administrateur « indépendant » selon les depuis 2015 à Vienne, au Luxembourg, au été renforcée par un lien d’affaires et
critères du code de bonne gouvernance Pavillon Cambon à Paris en février 2019, d’argent, beaucoup plus discret. Comme
Afep/Medef, au motif que les honoraires à l’occasion de la fashion week, ou encore nous l’avions révélé, l’héritier de l’empire
versés par Accor pesaient « moins de 1 le 19 février dernier à Mexico. Lagardère a commencé à faire appel à
% du chiffre d’affaires du cabinet Claude l’avocat Sarkozy après le décès en 2003 de
& Sarkozy » (soit 55 000 euros en 2017) En mai 2019, Accor annonçait avoir
fait appel à DJ Mosey pour sélectionner son père Jean-Luc, afin de l’aider à régler
et que « Monsieur Sarkozy ne fournit le conflit de succession avec sa belle-mère
lui-même aucune prestation de conseil les chansons de la bande-son « Sofitel
Sound Signature », diffusée dans tous les Betty.
juridique au groupe ».
établissements dans le cadre de la nouvelle
Selon les documents consultés par campagne marketing mondiale de la
e
Mediapart, M Sarkozy était pourtant marque. Le 24 septembre 2019, Pierre
renseigné, au moins jusqu’en 2016, Sarkozy a aussi officié aux platines de la
comme le « responsable » du dossier soirée parisienne « Dîners extraordinaires
Accor au sein du cabinet, assisté par Sofitel », en compagnie du patron
Christofer Claude. d’Accor Sébastien Bazin. Lequel régalait
Accor répond que la personne « en à l’hôtel d’Évreux, pour l’ouverture de la
charge du dossier » était bien le fils fashion week, une brochette de VIP dont
Arnaud Lagardère et Nicolas Sarkozy dans les
d’Arnaud Claude, et que « c’est avec les acteurs Andie MacDowell, Ludivine tribunes du Parc des princes lors du quart de
lui que les différents membres de la Sagnier et Laurent Lafitte. finale de Ligue des champions opposant le PSG
à Chelsea, le 2 avril 2014. © Franck Fife / AFP
direction juridique ont toujours discuté Pierre Sarkozy ne nous a pas répondu.
des dossiers ». Nicolas Sarkozy et Accor a refusé de nous communiquer le Selon nos informations, le premier dossier
Christofer Claude n’ont pas répondu. montant de sa rémunération, « conforme lié à Lagardère a été ouvert en février
aux pratiques de marché ». Le groupe 2005 dans les fichiers du cabinet Claude &
Accor précise que le cabinet bénéficiait
indique que le choix de faire appel à Sarkozy. À cette époque, Nicolas Sarkozy,
d’une convention de « fourniture
Mosey, « en sa qualité de DJ français président de l’UMP, vient de quitter
de services de conseils » assortie
reconnu », a « été fait directement son poste de ministre de l’économie (29
d’un « montant forfaitaire annuel
par les équipes marketing en charge de novembre 2004) et s’apprête à redevenir
d’honoraires », à laquelle le groupe « a
l’organisation de ces événements ». ministre de l’intérieur (le 2 juin 2005).
mis fin […] lors de l’entrée de Nicolas

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.47/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
48

Ce dossier, intitulé « Groupe Lagardère / « consultations sportives », ouvert fin il y a dix ans, s’est soldée par un fiasco :
Général », porte sur des questions de droit juillet 2012, et un dossier « Groupe Arnaud Lagardère a dû céder cette activité
des sociétés. Le « responsable » en est Lagardère / QIA » en octobre. Me Sarkozy en décembre dernier pour 110 millions
e d’euros, après y avoir englouti 1 milliard.
M Sarkozy, une nouvelle fois assisté du en est le « responsable », avec Arnaud
fils d’Arnaud Claude, Christofer. Claude pour « collaborateur ». • 4 - Vincent Bolloré, Me Sarkozy, le
Arnaud Lagardère a confié, en 2005 et Quelle a été la nature de ces missions ? Qatar et les droits du foot
2006, pas moins de six autres affaires Arnaud Lagardère a-t-il rémunéré Nicolas Outre le rachat du PSG et la montée
au cabinet, gérées cette fois par Arnaud Sarkozy comme avocat pour le remercier au capital du groupe Lagardère, Nicolas
Claude : un dossier « social / général », des d’avoir favorisé la montée du Qatar au Sarkozy aurait, selon France Football,
missions liées au « code d’éthique » et au capital de son groupe ? Nicolas Sarkozy, négocié en novembre 2010 une troisième
« rapport annuel 2005 du groupe », ainsi Arnaud Lagardère et Arnaud Claude n’ont contrepartie en lien avec le vote de Michel
que trois affaires immobilières. Cet afflux pas répondu. Platini en faveur de la candidature de
de dossiers s’est tari en 2007, l’année Doha : la création par le Qatar d’une filiale
de l’élection de Nicolas Sarkozy à la française de la chaîne Al Jazeera Sport
présidence de la République. (aujourd’hui BeIN Sport) afin d’acheter
Son ami Arnaud Lagardère a des soucis : des droits de la Ligue 1 et sauver les clubs
avec 7 % du capital, l’héritier est trop français d’un désastre financier.
fragile. Déjà en 2006, il avait convaincu Quatre ans plus tard, Nicolas Sarkozy
le Qatar de venir à son aide en prenant est missionné au sujet du Qatar par
6 %. Mais au printemps 2010, un le milliardaire Vincent Bolloré. Le
investisseur activiste, Guy Wyser-Pratte, L'avocat Arnaud Claude, associé de Nicolas Sarkozy, milliardaire breton n'est pas concerné
a tenté de casser la « commandite », a été condamné en octobre dernier à trois ans de par le déjeuner de l’Élysée, mais veut
prison avec sursis et à l’interdiction définitive
le mécanisme juridique qui permet à d’exercer pour blanchiment de fraude fiscale
empêcher BeIN de rafler les droits du foot
Arnaud Lagardère de garder le contrôle. dans l'affaire Balkany.. © Bertrand Guay / AFP à Canal+.
L’offensive a échoué, mais l’alerte La relation d’affaires s’est poursuivie. En 2010, le chef de l’État avait été appelé
était chaude. Lagardère doit verrouiller En juillet 2013, Arnaud Lagardère a à la rescousse par un « ami » : l’avocat
davantage le capital. Frédéric Thiriez, qui présidait à l’époque
embauché Me Sarkozy pour l’aider à
Selon l’enquête publiée en 2013 par négocier la vente à Vivendi de sa la Ligue de football professionnel (LFP).
France Football, Nicolas Sarkozy aurait, participation dans Canal+ France. Le À la suite de la décision d’Orange de
lors du fameux déjeuner du 23 novembre groupe Lagardère a aussi confié jusqu’en se retirer du foot, Canal+ risque de se
2010 à l’Élysée, demandé au prince 2016 plusieurs dossiers immobiliers au retrouver seul en lice lors de l’appel
héritier et actuel émir Tamim Al-Thani cabinet Claude & Sarkozy, gérés cette fois d’offres des droits télé que la LFP va
que le Qatar monte au capital du groupe par Arnaud Claude. passer au printemps 2011. Les clubs
Lagardère. français pourraient y perdre des dizaines
Très récemment, Arnaud Lagardère a de de millions d’euros par an.
En décembre 2010, un mois après nouveau appelé Nicolas Sarkozy à l’aide
le déjeuner, le fonds souverain qatari en le nommant, le 27 février dernier, au C’est bien Nicolas Sarkozy qui a
QIA monte à 7,6 % du capital. Un conseil de surveillance de son groupe. convaincu le Qatar de concurrencer Canal
an plus tard, QIA augmente encore L’opération ressemble beaucoup à celle de +. « Sur le dossier Al Jazeera et sur les
sa participation et devient en mars 2010. Lagardère est de nouveau attaqué droits télé, Sarkozy a fait ce qu’il fallait. Il
2012 le premier actionnaire (à 12,8 %) par un fonds activiste, Amber Capital, a passé des coups de fil », a confié Thiriez
de Lagardère (lire notre enquête ici). devenu le premier actionnaire (à 13 %), en 2015 au magazine So Foot. Contacté
Dans la foulée, un membre du cabinet devant QIA et Arnaud Lagardère (lire par Mediapart, il n’a pas donné suite.
de Tamim Al-Thani entre au conseil notre enquête ici). Au printemps 2011, la chaîne Al Jazeera
d’administration de la branche sport du sport, contrôlée par l’État du Qatar, crée de
groupe. Arnaud Lagardère, grand fan de La mission de l’ancien président de la
République était de dissuader l’assaillant, toutes pièces une filiale en France et rafle
sport, ambitionnait à l’époque de la hisser une bonne part des droits de la Ligue 1
parmi les leaders mondiaux du secteur. finalement repoussé, et de soigner les
relations avec le Qatar, qui commençait à pour 162 millions annuels. Canal+ doit
À peine battu à la présidentielle de se lasser des mauvaises performances de miser plus que prévu, et le montant total
mai 2012, Nicolas Sarkozy, redevenu l’héritier Lagardère. Le cours de Bourse a des droits reste stable, alors qu’une forte
avocat, a été embauché par le groupe chuté de 46 % en deux ans. Tandis que la
Lagardère pour deux missions : un dossier branche sport, qui intéressait tant le Qatar

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.48/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
49

chute était anticipée. On a « évité une prévu au printemps 2014. Il suffirait d’un Boite noire
catastrophe », s’est félicité à l’époque claquement de doigts de l’émir pour qu’Al
Nous avons contacté Nicolas Sarkozy via
Frédéric Thiriez. Jazeera, devenue BeIN Sports, rafle tout et
son attachée de presse Véronique Waché,
La chaîne cryptée a pris le choc de plein tue la chaîne cryptée. Vincent Bolloré veut
et Pierre Sarkozy par le même canal et
fouet. D’autant plus qu’Al Jazeera a aussi neutraliser le Qatar.
via Facebook. Malgré plusieurs relances
remporté, le 12 décembre 2011, l’essentiel Cela a visiblement fonctionné. En avril auprès de Mme Waché, nous n’avons reçu
des matches de la Ligue des champions. 2014, Canal+ remporte les meilleures aucune réponse.
Le fonds souverain qatari QIA accentue affiches de la Ligue 1 pour 540 millions
Nous avons contacté Arnaud Claude via
la pression en achetant 1,5 % de Vivendi, d’euros par an. BeIN s’est montrée
ses avocats, qui lui ont transmis nos
maison mère de Canal+. raisonnable, se contentant d’aligner 186
questions, et son fils Christofer via le
millions par an pour sept autres matches.
cabinet d’avocats Realyze, anciennement
Le numéro 2 de Canal, Rodolphe Belmer,
Claude & Sarkozy. Ils n’ont pas répondu.
exulte : « Four more years » (quatre ans
de plus), écrit-il sur Twitter, en référence Nous avons interrogé, par le biais
aux paroles de Barack Obama lors de sa du service de communication du
réélection à la Maison Blanche. gouvernement du Qatar, l’actuel émir
Tamim Al-Thani, l’ancien premier
Comme l’ont révélé les journalistes
ministre Hamad Bin Jassem Al-Thani, le
Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans
fonds souverain QIA, et l’ancien directeur
leur livre Un président ne devrait pas dire
Nicolas Sarkozy et Vincent Bolloré à général de QIA Ahmad Al-Sayed. Ils n’ont
Paris en 2008. © Benoît Tessier / AFP
ça…, Rodolphe Belmer et le patron de
pas répondu.
Canal+ Bertrand Meheut ont rencontré,
Un autre prédateur entre au même Nous avons interrogé le PSG et son
juste avant l’appel d’offres, le président
moment chez Vivendi : Vincent Bolloré. président Nasser Al-Khelaïfi (qui dirige
François Hollande, pour lui demander
Il s’apprête à recevoir 3 % du capital aussi BeIN Sports) par le truchement
de faire pression sur l’émir du Qatar –
en échange de la vente au groupe de ses du directeur de la communication du
ce qu’il a fait lors d’une conversation
chaînes de télé. En attendant, il a acheté, PSG, Jean-Martial Ribes. Nous avons
téléphonique. « On a sauvé Canal »,
fin février 2012, 1 % du capital. QIA est reçu une réponse des avocats britanniques
raconte François Hollande dans le livre.
monté à 2 %. représentant M. Al-Khelaïfi et les
Selon BFMTV, Vincent Bolloré a, en
Sept mois plus tard, en septembre 2012, entreprises qu’il dirige : « Les actions
parallèle, établi « un autre canal » de
le groupe Bolloré confie deux missions passées de Mediapart démontrent que
communication avec le Qatar en passant
à l’avocat Nicolas Sarkozy : un dossier Mediapart n’a aucune intention d’aborder
par Nicolas Sarkozy. Or les documents que
« Bolloré / Général » et un second intitulé ses articles relatifs à nos clients de
nous avons consultés montrent que le 25
« Bolloré Media / Vivendi », Vivendi manière objective ou selon les principes
juin 2014, le lendemain de la nomination
étant désigné comme l’« adversaire » universellement reconnus du journalisme
de Vincent Bolloré à la présidence du
de Bolloré dans le fichier du cabinet. responsable, et que Mediapart enquête et
conseil de Vivendi, le groupe Bolloré
Me Sarkozy en était le « responsable », publie des articles sur le sujet uniquement
a confié à Me Sarkozy une mission au selon un agenda prédéterminé, étroit
assisté comme « collaborateur » par
sujet de QIA, le fonds souverain du et profondément partial. Dans ces
Arnaud Claude.
Qatar. L’ancien chef de l’État était le circonstances, notre client ne voit aucune
S’agissait-il de convaincre le Qatar seul « responsable » de ce dossier intitulé raison de dialoguer avec Mediapart
de ne pas contrarier les ambitions « Bolloré/QIA », sans « collaborateur » en relation avec cette dernière série
de Bolloré ? Vincent Bolloré, Nicolas pour l’assister. d’allégations manifestement erronées et
Sarkozy et Arnaud Claude n’ont pas partiales. »
Vincent Bolloré est parvenu dans la foulée
répondu.
à négocier la paix des braves. En décembre Nous avons contacté Sébastien Bazin et
Bolloré réussit, avec seulement 5 % du 2014, QIA est sorti du capital de Vivendi. Accor via le service de presse du groupe
capital (il en détient aujourd’hui 26 %), Et après de longues négociations, Canal hôtelier. L’agence de communication
à prendre le pouvoir chez Vivendi. Le + annonçait en février 2016 avoir conclu Image 7 nous a fait parvenir des réponses
26 novembre 2013, le groupe annonce un accord de distribution exclusive des écrites au nom d’Accor et de son
que le milliardaire breton prendra, sept chaînes sportives de BeIN. Le deal a été PDG (à lire intégralement dans l’onglet
mois plus tard, la présidence du conseil annulé par la suite par l’Autorité de la Prolonger).
de surveillance. Mais Vincent Bolloré est concurrence. Mais la guerre des droits du
très inquiet pour Canal+. Un nouvel appel foot entre Vivendi et le Qatar est bel et bien
d’offres des droits du foot français est terminée.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.49/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
50

Nadra Moussalem, qui a succédé en 2013 à Sur les relations entre le Groupe Accor et Code Afep-Medef. A cette occasion,
Sébastien Bazin comme directeur exécutif le cabinet Claude & Sarkozy le Conseil examine les relations
de Colony Capital Europe, nous a répondu Le Groupe Accor a fait appel d’affaires, notamment leur montant, entre
par courriel. occasionnellement au cabinet Claude l’administrateur et le Groupe.
Contacté par l’intermédiaire de son & Sarkozy ces dernières années. Me Compte tenu du montant marginal des
directeur de la communication, Ramzi Christofer Claude était en charge du honoraires payés au cabinet Claude &
Khiroun, Arnaud Lagardère n’a pas dossier Accor et c’est avec lui que Sarkozy tant au regard du chiffre d’affaires
répondu. Idem pour Vincent Bolloré, les différents membres de la direction du Groupe que du montant des honoraires
contacté via son conseiller en juridique ont toujours discuté des dossiers. habituellement payés par le Groupe à des
communication Michel Calzaroni. cabinets d’avocats, le Conseil a estimé que
La mission la plus importante, en termes cette relation d’affaires existante (et qui
Concernant la création de BeIN Sports d’honoraires, confiée au cabinet Claude
en France et le rôle joué par Nicolas a été modifiée puisque la convention a
& Sarkozy a été le détachement d’une été résiliée à ce moment-là) n’était pas de
Sarkozy auprès de Vincent Bolloré dans le collaboratrice du cabinet en remplacement
contexte de la prise de contrôle de Vivendi nature à remettre en cause la qualification
temporaire d’une collaboratrice du Groupe d’administrateur indépendant de Nicolas
et de la guerre des droits du foot, nous en congé maternité. Le cabinet a
avons contacté l’ancien président de la Sarkozy.
également représenté le Groupe dans
LFP Frédéric Thiriez, le patron de Vivendi quelques dossiers – confidentiels – en Le Groupe a continué à travailler
Arnaud de Puyfontaine, et les anciens raison notamment de leur spécialisation occasionnellement après février 2017
dirigeants de Canal+ Bertrand Méheut et en matière contentieuse et en droit avec le cabinet Claude & Sarkozy
Rodolphe Belmer. Ils ne nous ont pas de l’urbanisme. Les montants des quand cela lui paraissait pertinent. Les
répondu. interventions du cabinet Claude & montants de ces interventions sont
Sarkozy sont confidentiels, néanmoins ils minimes et les dossiers confidentiels. Ces
Prolonger relations avocat/client avec le cabinet
ne sont pas significatifs.
Nous avons posé des questions écrites au Claude & Sarkozy étaient transparentes
groupe Accor et à son PDG Sébastien Jusqu’à la date de nomination de Nicolas et mentionnées régulièrement dans le
Bazin. L’agence de communication Sarkozy au Conseil d’administration, une Document de référence du Groupe.
Image 7, qui les représente, nous convention liait le cabinet d’avocats et
le Groupe, comme le Groupe le fait La procédure dite des conventions
a envoyé les réponses suivantes par
avec de nombreux cabinets d’avocats. réglementées s’applique aux conventions
courriel :
Cette convention prévoyait la fourniture conclues entre un administrateur et la
Sur la cession du PSG par Colony Capital de services de conseils pour un montant société qui ne portent pas sur des
Sébastien Bazin, à l’époque responsable forfaitaire annuel d'honoraires dont le opérations courantes conclues à des
de Colony Capital Europe, n’a pas montant, en tout état de cause, n’était conditions normales. Or, le recours à
demandé d’aide à Nicolas Sarkozy dans pas significatif au regard des dépenses des cabinets d’avocats externes, pour des
le cadre de la cession du PSG. Il d’avocats du Groupe. montants très faibles et dans les conditions
ne lui a pas demandé d’évoquer une de marché, est une opération courante
Il a été mis fin à cette convention pour un Groupe tel que Accor. Cette
éventuelle cession du PSG lors de la lors de l’entrée de Nicolas Sarkozy au
visite de visite officielle de Tamim Al- situation ne relevait donc pas du régime
Conseil d’administration en février 2017. des conventions réglementées.
Thani en février 2010. Sébastien Bazin Ce contrat s’inscrit dans le cours normal
n’était pas en France le 23 novembre 2010 de la vie des affaires d’une société qui fait Sur les relations entre le Groupe Accor et
contrairement à ce qu’a affirmé France appel aux services de différents cabinets Pierre Sarkozy
Football. d’avocats. Pierre Sarkozy a été choisi, en sa
Sébastien Bazin et Nicolas Sarkozy se Sur l’acquisition de FRHI par Accor. qualité de DJ français reconnu, pour
connaissent depuis la prise d’otages de animer des soirées de la marque Sofitel,
la maternelle de Neuilly. Sébastien Bazin Nicolas Sarkozy n’a pas participé à cette marque emblématique de l’art de vivre
a rencontré Nicolas Sarkozy en janvier opération. Il n’y a aucun lien entre l’entrée à la française et pour apporter à la
2009, il n’était pas accompagné de Pierre au capital de QIA et la cession des titres marque son expertise dans la définition
Sarkozy. La cession du PSG n’était pas Accor détenus par Colony Capital. de son identité musicale. Ce choix a
l’objet de ce rendez-vous. Le Club n’était Sur la gouvernance du Groupe été fait directement par les équipes
pas en vente à l’époque. Pierre Sarkozy n’a Le Conseil d’administration évalue marketing en charge de l’organisation de
jamais été rémunéré par Colony Capital. l’indépendance des administrateurs au ces événements. La rémunération de ces
regard des critères recommandés par le prestations est conforme aux pratiques

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.50/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
51

de marché pour ce type d’événements et régler près de 390 000 euros avant le 20 est condamné ou non dans l’affaire
équivalente aux rémunérations versées à septembre, puis plus de 8 millions d’euros du financement de ses campagnes
d’autres intervenants pour des prestations d’ici fin 2028, suivant un programme par législatives de 2012. L’État français lui
similaires. tranches de 322 000 euros tous les trois réclame près de 11,6 millions d’euros de
Embaucher des DJ pour animer des soirées mois. Le taux d’intérêt de l’emprunt reste dommages et intérêts.
d’une marque hôtelière, à des montants fixé à 6 % annuels, selon ce document. Le sujet du prêt russe est en tout cas un
conformes aux pratiques de marché, sont Le créditeur russe a fait plusieurs motif d’inquiétude au sein du parti, comme
des opérations courantes conclues à des concessions importantes : il renonce à certains frontistes nous l’avaient confié en
conditions normales ne relevant pas du recevoir toute la somme d’un coup, mais janvier.
régime des conventions règlementées. En aussi à toucher les amendes prévues pour Cet emprunt est entouré de mystères.
outre, techniquement, la procédure des le non-remboursement du prêt. En 2014, Mediapart avait révélé que
conventions réglementées ne s’applique Le contrat de prêt, signé en septembre Marine Le Pen et son père avaient
pas à une convention conclue avec un 2014, fixait en effet la date ultime de négocié cette année-là deux emprunts
membre de la famille d’un administrateur. remboursement au 23 septembre 2019 – le russes, à hauteur de plus de 11 millions
RN ne devait, d’ici là, que s’acquitter du d’euros : 9,4 millions pour l’ex-Front
paiement des intérêts du prêt, fixés au taux national et 2 millions pour Cotelec, le
Prêt russe: le RN obtient très élevé de 6 %. Mais le parti n’avait pas microparti de Jean-Marie Le Pen, qui
un rééchelonnement du remboursé l’intégralité de l’emprunt après soutient financièrement les campagnes.
remboursement cette échéance. Le parti d’extrême droite avait ensuite
PAR MARINE TURCHI Comme Mediapart l’avait poursuivi ses recherches de financement à
LE LUNDI 8 JUIN 2020
relaté, le créancier russe – la société Moscou dans l’optique de la campagne
aéronautique Aviazapchast –, avait présidentielle de 2017 : en juin 2016,
déposé, en décembre 2019, une plainte Marine Le Pen avait signé une troisième
devant la justice russe « pour récupérer le demande de prêt avec une banque russe,
crédit impayé ». pour un montant de 3 millions d’euros.
Wallerand de Saint-Just avait alors assuré
Contacté par Mediapart, le trésorier à Mediapart que ce projet n’avait « eu
du parti, Wallerand de Saint-Just, s’est aucune suite ».
refusé à tout commentaire. En février,
il nous avait expliqué être « en Pour justifier de s’être tourné vers la
discussion avec le créancier ». « Nos Russie, l’ex-FN a toujours accusé les
Marine Le Pen, le 6 mars 2020, à Marseille.
© Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP relations sont correctes. Il a été contraint banques françaises de ne pas lui accorder
Le Rassemblement national avait d’entamer cette procédure pour remplir de prêts.
emprunté 9,4 millions d’euros en 2014. un certain nombre d’obligations vis-à-vis Ces emprunts, destinés à financer
Après un accord à l’amiable conclu avec des autorités russes », avait-il indiqué. les campagnes électorales du Front
son créancier, il doit rembourser un national, avaient suscité de nombreuses
Wallerand de Saint-Just nous avait
million d’euros sous cinq jours et 8 questions : sur l’ingérence russe dans
affirmé que ce prêt serait remboursé
millions d’euros d’ici fin 2028. une campagne française, mais aussi sur
intégralement, sans dire ni quand ni
Le Rassemblement national a obtenu comment : « Nous sommes obligés de le profil douteux de certains intermédiaires
un délai pour rembourser l’intégralité rembourser. La législation française ne et de la banque russe à l’origine du prêt
du prêt russe qu’il avait décroché en nous laisse pas d’autre alternative. Donc de 9 millions, les structures opaques les
2014. La justice russe a publié dimanche nous avons toujours eu l’intention de le entourant et les commissions versées (lire
7 juin les détails du « rééchelonnement rembourser. » nos enquêtes ici, là et là).
» du remboursement, après un accord à En février 2016, le Parquet national
Ce rééchelonnement pourrait soulager
l’amiable conclu avec son créancier le 3 financier (PNF) français avait ouvert une
le parti, qui accumule les difficultés
juin. enquête préliminaire sur les fonds perçus
financières depuis plusieurs années et doit
Selon un document publié par la cour faire face à un très fort endettement(lire par l’intermédiaire du prêt – l’ex-
d’arbitrage de Moscou, dont l’AFP a nos articles ici et là). Au printemps, le eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser – et
rendu compte, le RN va désormais devoir RN a déjà dû rembourser les 4,2 millions ses structures. À l’automne 2017, la
payer un million d’euros dans un délai d’euros empruntés à Jean-Marie Le Pen
de cinq jours après la confirmation de cet pour la dernière campagne présidentielle.
accord par le tribunal. Il devra ensuite Le 16 juin, il saura par ailleurs s’il

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.51/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
52

Société générale avait fermé le compte pouvoir politique ». « J’ai chargé un LE LUNDI 8 JUIN 2020

personnel de l’élu mais aussi tous les de mes collaborateurs qui parle russe
comptes du parti. d’enquêter, et j’ai découvert que c’était
cousu de fil blanc et qu’il n’en était
rien », avait-il expliqué, assurant avoir
mis en garde Marine Le Pen contre ces
provocations.
L’imbroglio s’est ensuite poursuivi.
Fin 2016, l’Agence d’assurance des
dépôts bancaires russes (ASV) – Champs de coca dans les Yungas de La Paz. © AC
l’organisme étatique chargé d’organiser Avec environ 350 000 hectares de forêt
La photo officielle de la rencontre sur le site du Kremlin.
la liquidation de la FCRB – avait disparus en 2018, la Bolivie appartient au
Au fil des années, ce prêt est passé de engagé une procédure pour récupérer groupe de tête des pays qui déforestent le
main en main. À l’origine, il a été octroyé la créance du Front national. Devant plus au monde. Les premiers responsables
par la banque russe FCRB, qui fera faillite la cour d’arbitrage de Moscou, elle sont l’agriculture intensive et l’élevage. Et
deux ans plus tard, liquidée avec un passif avait demandé l’annulation du contrat aussi la coca.
de 31,8 milliards de roubles (497 millions de « cession de prêt » signé entre Conti et
d’euros). En mars 2016, une semaine avant La Paz (Bolivie), de notre
la FCRB, arguant que le transfert de dette
la mise sous tutelle de l’établissement, le correspondante.–« Ça fait deux ans à
s’était fait sans qu’aucune somme n’arrive
prêt du Front national est récupéré par peine que je cultive ce champ, mais on
jamais dans les caisses de la banque.
Conti, une petite société moscovite de voit déjà les résultats. » Mario Vilca – ici
Puis l’ASV avait découvert que la on l’appelle Don Mario – producteur de
location de voitures, avant d’être revendu,
dette du FN était passée entre les coca, fait visiter sa parcelle à deux voisins :
en novembre 2016, à Aviazapchast, une
mains d’Aviazapchast et avait également Jimena Vilcachambi et Tulio Magueño,
société aéronautique dirigée par d’ex-
réclamé l’abrogation de cette transaction. dans la région du Nor Yungas, à une
militaires proches des services secrets de
Au bout du compte, l’ASV avait été centaine de kilomètres de La Paz. Il est
l’armée, et active en Syrie. Contrairement
déboutée de toutes ses demandes. quasiment midi et, sous un soleil de plomb,
à Conti, qui n’était qu’une coquille
vide, Aviazapchast est une société privée Le mystère est d’autant plus épais que les trois agriculteurs marchent entre les
dont les activités sont apparemment la banque prêteuse d’origine, la FCRB, rangs de coca, cet arbuste qui produit
florissantes et qui opère dans un domaine est aujourd’hui au centre d’une procédure la « feuille sacrée », utilisée pour une
sensible (lire notre enquête). pour détournements de fonds à vaste consommation traditionnelle mais aussi
échelle. En janvier 2017, son ancien pour fabriquer la cocaïne. La parcelle est
En mai 2017, l’intermédiaire du prêt, l’ex-
vice-directeur, Dmitri Merkoulov, a été terrassée, à flanc de montagne, comme
eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser, avait
arrêté à Moscou et mis en examen toujours dans cette région des Yungas, où
livré sa version à Mediapart. « Des
pour avoir organisé la vente illégale les Andes rencontrent l’Amazonie, à une
banquiers crapuleux se sont permis de
d’actifs de la banque pour un montant moyenne de 1 500 mètres d’altitude.
vendre ce prêt et le FN n’était pas au
total de deux milliards de roubles (31,5 La parcelle de Mario fait figure d’exemple
courant, assurait-il. Quand les dirigeants
millions d’euros). Depuis, le montant dans la zone : il y fait pousser de la coca
de la société qui avaient récupéré notre
du détournement a été réévalué à la biologique en agroforesterie. De l’autre
créance nous ont dit : “C’est à nous que
baisse, selon Kommersant(5,4 millions côté de la vallée, on observe aussi des
vous allez maintenant payer”, j’ai dit :
d’euros). Son directeur, Roman Popov, le champs de coca, mais là-bas la montagne
“Ça pue la combine ! Il faut s’adresser
signataire du prêt du RN, est inculpé pour est pelée, tous les arbres ont disparu
à la Banque centrale pour savoir ce que
détournement de fonds, avec son ancienne et on peut voir des bandes entières de
nous devons faire !” Je connais bien la
adjointe Olga Arsentieva. forêt calcinées, du fait de l’agriculture
Russie. On n’apprend pas à un vieux singe
à faire la grimace ! », avait-il poursuivi, se sur brûlis. Le champ où avancent les
gardant bien alors de mentionner la société trois agriculteurs est un peu différent,
Aviazapchast, dont le nom n’avait pas
En Bolivie, le goût amer de Don Mario explique pourquoi : « L’idée
encore été révélé. la coca de l’agroforesterie, c’est de recréer la
PAR ALICE CAMPAIGNOLLE nature, la forêt dans notre cas. On
L’eurodéputé racontait aussi que les
mélange donc les arbustes de coca avec les
« nouveaux propriétaires » de la
arbres. Là, vous voyez un huasicucho, ici
créance s’étaient présentés au Front
un citronnier, plus loin un oranger… »
national « comme agissant sur ordre du

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.52/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
53

Ces quelques arbres permettent d’éviter apporter de la matière organique. Et on vend entre 11 et 14 euros le kilo, Mario
notamment l’érosion des sols, qui entraîne évite ainsi que la parcelle n’ait plus aucun Vilca affirme vendre sa feuille entre 17 et
des éboulements et des glissements de nutriment ni aucune fertilité.» 20 euros le kilo.
terrain dramatiques dans la région. La Dans cette zone du nord de La Paz,
route vers les Yungas, ce lacet qui descend on voit beaucoup ce que l’on appelle
des hauts sommets andins, fait partie des ici pudiquement des « pajonales », des
plus dangereuses au monde, les accidents prairies, au milieu de la forêt dense.
n’y sont pas rares, surtout en saison des Il semblerait que ce soit d’anciennes
pluies. Des bus entiers sont emportés par parcelles de coca sur lesquelles la forêt n’a
des coulées de boue ou écrasés sous des jamais repris ses droits.
éboulements. Si la région connaît une
telle érosion, c’est qu’elle est devenue Si aujourd’hui la voisine de Don Mario
est venue, c’est parce que depuis Don Mario. © AC
depuis une quinzaine d’années une zone de
monoculture : ici, la coca est partout. plusieurs années elle sent une urgence à En Bolivie, 22 000 hectares de coca
agir : «Quand j’étais enfant, le paysage sont autorisés sur tout le territoire,
La raison d’un tel engouement pour la était complètement différent. Toutes ces pour, en principe, une consommation
plante est bien simple : il est facile montagnes qui nous entourent étaient traditionnelle de la feuille : mastication,
de la faire pousser et elle est très bien couvertes d’arbres. C’était vraiment la infusion, industrialisation à petite échelle
payée, trois récoltes par an et vendue jungle. Maintenant, regardez autour de (bonbons, gâteaux). Les deux régions
environ 11 euros le kilo. Abraham, vous, il n’y a plus rien… Et en plus, il de culture de la coca sont les Yungas,
conducteur de minibus dans le secteur, n’y a plus d’eau nulle part. » Jimena a où vit Don Mario, et le Chapare,
glisse discrètement : « Les prix n’ont une trentaine d’années, elle est mère et où Evo Morales, il y a maintenant
jamais été aussi hauts. Pourtant, la dirigeante de sa communauté, et se sent 20 ans, s’est distingué comme dirigeant
consommation traditionnelle est toujours donc responsable envers les prochaines syndical des producteurs de coca, avant
la même, on ne mâche pas plus de coca générations : « Moi aussi je fais pousser d’entrer en politique. Dans le Chapare,
qu’avant. C’est évident que le narcotrafic de la coca. Mais je vois bien comment il s’est confronté aux gouvernements
impose ces prix. » sont les sols après ça, qu’est-ce que je vais néolibéraux, qui, sous l’influence des
laisser à ceux qui viennent après moi ? Et États-Unis, promouvaient la politique zéro
puis, c’est vrai, tous ces herbicides qu’on coca, créant une opposition farouche chez
utilise… Ça ne peut pas être bon pour la les cocaleros, vivant de cette culture
santé. » traditionnelle depuis des générations.
Le directeur de la Fondation Probioma Si aujourd’hui une partie des champs
(Fondation productivité, biosphère et dans cette région est légale, la zone est
environnement), Miguel Crespo, confirme connue pour être au cœur du narcotrafic
que « dans les régions où pousse la coca, bolivien. En 2011, ce sont 80 laboratoires
Champs de coca dans les Yungas de La Paz. © AC les entreprises qui vendent des pesticides de transformation de cocaïne qui ont
Ces arbres sur la parcelle de Don sont partout et les agriculteurs répandent été découverts dans le Tipnis, comme
Mario, en plus d’offrir quelques minutes ces produits chimiques sur leurs champs, le rapporte Silvia Rivera Cusicanqui,
d’ombre bien méritées et d’éviter “comme si c’était de l’eau”, disent-ils dans Mito y desarrollo en Bolivia, un
l’érosion, permettent de maintenir un peu ». Pour le chercheur en biologie, le parc protégé situé partiellement dans le
de nutriments dans la terre. Romane problème de santé publique n’est pas Chapare. Là-bas vivent des populations
Chaigneau travaille pour l’association encore révélé, mais il est certainement encore en partie isolées du monde
Cœur de forêt, qui fournit un appui déjà là : « Imaginez-vous, cette coca moderne, la faune et la flore y sont uniques
technique et financier à l’agriculteur, elle remplie d’engrais, les gens la mâchent au monde et particulièrement préservées.
explique : « La coca est une culture directement… » Mais il semblerait que Mais dans la partie sud-est de ce parc,
qui appauvrit énormément les sols. L’idée les fins amateurs d’acullico (le fait de appelée le Polygone 7, des « colons » se
c’est donc de planter des arbres sur une mâcher la coca) fassent bien la différence sont installés il y a une trentaine d’années,
parcelle de coca, et au bout d’une dizaine entre coca arrosée de produits chimiques des Boliviens venus de l’Altiplano, que
d’années, quinze ans maximum, une fois et coca biologique, car Don Mario n’a les autorités ont placés là à la fermeture
que l’on retire l’arbuste car il ne donne aucune difficulté à vendre le produit de ses des mines, dans une zone considérée à
plus, on ne se retrouve pas avec une récoltes. Alors que la coca « standard » se l’époque comme « à conquérir ».
parcelle complètement à nu mais avec
des arbres, déjà un peu grands, qui vont

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.53/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
54

Cristina Molina, de l’ethnie mojeña, vit du fait de la pandémie de Covid-19, « drive » pour des courses à emporter.
dans le Tipnis depuis toujours, dans la l’impact environnemental de la feuille « Le confinement a été un temps fécond,
communauté de Santisima Trinidad, seule n’est cependant pas un thème de campagne assure Élodie Parison, porte-parole. Car
avec ses deux enfants. Son mari a dû pour les candidats. on voit bien que notre modèle apporte
quitter la zone car il ne trouvait pas une réponse assez claire aux problèmes
de travail : « Il est instituteur mais
Boite noire d’aujourd’hui, notamment pour assurer
comme il est Mojeño, on ne voulait pas Ce reportage a été financé avec l’aide du une alimentation de proximité et soutenir
le laisser travailler, car les cocaleros Pulitzer Center. les producteurs locaux. »
sont méfiants et contrôlent tout. Pour
nous, les populations originaires, tout ce
qu’on nous permet comme travail, c’est «Vendre aussi du
la récolte de la coca. » Selon Cristina Nutella?»: un supermarché
qui, pourtant, n’a pas vraiment connu autre
chose, tout a changé ici en vingt-cinq
coopératif cherche sa
ans : « Aujourd’hui, pour préparer le recette
petit déjeuner, tu vas à l’épicerie. Pour PAR MICHEL HENRY
LE DIMANCHE 7 JUIN 2020
le déjeuner, pareil, direction l’épicerie.
Idem pour le dîner. Tout est une histoire À Marseille, les créateurs d’une petite Au Mini Cafoutch de Marseille. © MH
d’argent, et si tu n’en as pas, tu ne peux épicerie coopérative veulent passer à Déjà, près de 500 coopérateurs ont payé
rien obtenir. Avant, il n’y avait que de 400 m². Alors qu’une trentaine de projets 100 euros pour acquérir une part dans le
la forêt. Pour manger, mon père allait similaires existent déjà en France, le Cafoutch, régi selon une règle égalitaire
chasser, on attrapait un sanglier, et on chemin estencore long de l’idée à la – une personne, un vote. « L’idée, c’est
avait à manger pour la semaine. » réalisation. de se réapproprier notre consommation
Le Polygone 7 est désormais traversé par en ayant le choix des produits, et de
une route en terre au bord de laquelle sèche maintenir une production locale en la
de la coca, alors qu’il est pourtant interdit payant correctement », explique Élodie
de la cultiver dans ce parc national. Mais Parison, par ailleurs guide-conférencière.
cette zone est devenue un no man’s land Chaque lieu a les mêmes bases – seuls les
dirigé par les producteurs de la feuille : membres peuvent y acheter – qu’il adapte
impossible d’y pénétrer pour les autorités à sa sauce. « Le projet, c’est comme de la
et pour les visiteurs, impossible d’entrer pâte à modeler », explique la porte-parole.
ici sans être surveillés. Et pour mieux Le pape de la question en France est un
acheminer leur produit, les cocaleros ont Au Mini Cafoutch de Marseille. © MH
Américain résidant à Paris, Tom Boothe.
obtenu que la route traverse l’ensemble du Créer son propre supermarché, en être En 2009, il a découvert Park Slope, le
parc, ce qui engendrera une déforestation à la fois client, bénévole et membre joyau des coopératives ouvert en 1973
irréparable. coopérateur, pour décider de tout, à Brooklyn (New York). Tom Boothe
Mais avec 70 000 producteurs de coca depuis les produits à mettre sur les a été épaté par ce commerce « actif et
enregistrés au niveau national, ajoutés à étagèresjusqu’à l’organisation du travail : dynamique avec une absence totale de
tous ceux qui travaillent à la récolte, au voilà le concept d’une trentaine de marketing, aucune tentative de séduire »,
transport, mais aussi à la vente au détail ou sites déjà actifs en France, pionniers du ce qui ne l’empêche pas de compter 16 000
à l’industrialisation de la feuille, la coca a « supermarché coopératif ». À Marseille, coopérateurs. Sur ce modèle, Boothe a
une importance économique majeure dans unprojet baptisé « Super Cafoutch » rêve lancé en 2017 le premier établissement
le pays, représentant environ 10 % du de les rejoindre. français, La Louve, sur 1 450 m² à Paris
PIB du secteur agricole, soit 450 millions Pour l’instant, ses membres disposent d’un (XVIIIe).
de dollars (si l’on considère que toute « Mini Cafoutch », une petite épicerie
la coca passe par les marchés légaux – Rien de nouveau sur le fond, puisqu’il
pilote de 60 m² lancée en 2018. Les reprend le modèle coopératif qui a démarré
voir le rapport ONUDC Monitoreo de coopérateurs espèrent passer du Mini au
cultivos de coca 2018, août 2019). Si les Super, sur 400 m², et il leur faut trouver au milieu du XIXe siècle au Royaume-Uni
votes de tous les producteurs et la valeur un lieu idoine.Si le Covid-19 a figé le pour permettre aux ouvriers d’améliorer
de la coca intéressent certainement les processus pendant deux mois et demi, leur ordinaire. Aujourd’hui, des citoyens
politiques en lice pour la présidentielle, leMini Cafoutch a toutefois rouvert ses adaptent ce concept pour offrir la qualité à
dont la date n’est toujours pas fixée portes le 29 mai, uniquement en mode

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.54/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
55

moindre coût. Le but n’est pas de renverser Dans ce que les plus convaincus appellent Mais le chemin est long de l’idée à
le système de la grande distribution, mais une « grande aventure humaine », l’une la réalisation. À Marseille, le projet a
de proposer une alternative. des réjouissances consiste à s’emplâtrer démarré en 2016 et tout reste à monter,
« Tout est décidé à l’horizontale, explique pendant des heures sur des thèmes dont le financement évalué aux alentours
ÉlodieParison.Il n’y a pas de chef. C’est comme : « Faut-il vendre du Kiri et du de 500 000 euros, par le biais de prêts
lent mais on a envie de changer les choses Nutella ? » C’est le sempiternel débat sur consentis par des acteurs de l’économie
ensemble. »En résolvant d’aborddes les produits « conventionnels ». Certains y sociale. Les projets aidés par les villes,
problèmes de méthode. « Comment sont favorables afin de « ne pas gentrifier » comme à Paris, vont beaucoup plus
décider à 500 aujourd’hui et 2 000 et d’attirer tout le monde. Une femme vite. À Marseille, la Métropole et la
demain ? », s’interroge Stéphane Crandal, rechigne. Elle préfère « des produits qui Région ont donné un coup de main,
coopérateur et adepte de la sociocratie, ont un sens » en arguant que « si c’est pour pas la municipalité. Néanmoins, le Super
cette gouvernance partagée où les refaire un “Carouf” [Carrefour], c’est Cafoutch avance à petits pas.
décisions se prennent au consentement et, pas la peine ». Un coopérateur soupire : Élodie Parisona repéré un endroit dans
plus exceptionnellement, au vote. « Toujours le même dilemme ! » l’hyper-centrequi pourrait convenir. « À
Le projet Super Cafoutch est articulé Hugues Denihan, un temps salarié du un prix imbattable », appuie Martin,
autour de sept groupes de travail par Cafoutch, l’a résolu depuis longtemps : coopérateur. Mais déjà une main se
thème, avec pour chacun un ou deux se cantonner au bio réduirait la portée du lève : « Pourquoi là ? Pourquoi pas
référents qui participent au « comité de projet, alors qu’offrir tout ce qu’on trouve le lieu qu’on avait trouvé avant ? »Le
gouvernance », lequel prend les décisions dans un supermarché classique permet précédent a dû être abandonné, le
de base. Les points importants sont de grouper ses courses dans un même propriétaire rechignant à effectuer les
discutés une fois par mois lors d’un lieu. Tom Boothe est sur la même ligne, travaux nécessaires. L’équipe est repartie
« forum » ouvert à tous les membres. qui suggère de fonctionner « comme une de zéro, et voilà qu’elle doit déjà se
bibliothèque publique » – le bibliothécaire justifier. Tout se discute, c’est la règle.
Comme ce jeudi soir de mars, oùÉlodie n’impose pas le choix des livres. Hugues
Parison rappelle d’entrée : « Vous êtes « Ça se trouve dans un quartier populaire,
Denihan ajoute une raison pragmatique : c’est génial, ça peut être un élément
dans un supermarché coopératif ET une fois le projet lancé, avec cinq salariés
participatif ! Il faut absolument faire votre de gentrification, et donc un bon point
prévus au départ, il faudra gagner de pour la mairie, opine une participante.
créneau ! »Soit assurer trois heures de l’argent. « On met en rayon ce que les gens
travail bénévole par mois, faute de quoi Mais comment sera-t-on perçus ? Est-ce
demandent, dit-il. Si ça se vend, ça reste, qu’on a pris contact avec l’association
les coopérateurs sont bloqués à l’entrée sinon on l’enlève. Il faut charbonner pour
et n’ont plus le droitd’acheter. « Cette des commerçants ? » Justement, une
équilibrer le plus vite possible. » commerçante se lève, enthousiaste :
semaine, ça a été un peu la pagaille ! »,
gronde gentiment la jeune femme. En Si la rentabilité n’est pas assurée, les « Votre idée est géniale ! Le quartier a
aparté, un coopérateur commente : « Il habitués savent d’expérience que le plus besoin de gens comme vous ! » La mixité
faut, sans trop fliquer les gens, arriver dur consiste à se lancer. « Au début, sociale reste une inconnue pour un concept
à ce qu’ils s’impliquent, qu’il y ait une les gens, à raison, ne croient pas souvent cantonné à une niche pour classe
régularité. »Pas toujours évident. que vous allez ouvrir, explique Tom moyenne.
Boothe. Mais quand vous ouvrez, c’est « C’est un modèle extrêmement
Les cinquante personnes présentes au la folie. Trente personnes nous rejoignent
« forum » phosphorent sur des questions métropolitain, estime Élie Daviron
chaque semaine. » La Louve est un (La Cagette, Montpellier). On touche les
de base. Comment équiper le Super succès rentable, comme La Cagette, à
Cafoutch, l’approvisionner, le financer, gens qui se posent des questions sur
Montpellier. « À La Louve, les prix l’alimentation, la durabilité du système,
comment communiquer sur le projet ? défient toute concurrence, c’est pour
À Marseille, un « cafoutch » désigne le partage des ressources… On ne va
ça que ça marche », assure Élodie pas créer de la diversité sociale en
un débarras en désordre. Et ce soir, la Parison. Les supermarchés coopératifs
discussion part effectivement dans tous rassemblant 500 Blancs bac+5, même s’il
annoncent un panier moyen de 15 à y a de la diversité économique. » Pour
les sens… Ce qui réjouit Jonathan, arrivé 30 % moins cher qu’ailleurs, notamment
depuis six mois à Marseille : « Ici, lui, le supermarché coopératif demeure
en raison d’une marge fixe raisonnable « un épiphénomène » : « On ne crée pas
pour une ville de presque un million (23 % au Super Cafoutch). Et les trois
d’habitants, il n’y a pas beaucoup de vie une filière, on expérimente des outils dont
heures données chaque mois par les d’autres peuvent se saisir. »
alternative. C’est un bon début. » coopérateurs permettent de réduire les
frais de fonctionnement. Même Tom Boothe tempère les
enthousiasmes : « Il ne faut pas exagérer
le mouvement. Aux États-Unis, il y a eu

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.55/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
56

des tas de projets après Park Slope. Avec et marocaines vers l’Europe, et même eu des incidences à plusieurs niveaux.
100 % d’échec. » C’est un processus quelques traversées « retours ». Depuis, les En Algérie, où la harraga est une
fatigant dont on ne voit pas toujours la tentatives de passage ont largement repris. réalité permanente, beaucoup de jeunes
concrétisation. « On est dans une phase ont renoncé au départ ou l’ont reporté.
de transition », résume Hugues Denihan, Tout comme le « Hirak » [le mouvement
celle où certains projets capotent. Élodie de contestation sociale ayant touché
Parison le répète : « On est en bas de la l’Algérie dès février 2019 – ndlr] à ses
montagne. » Heureusement, de nouvelles débuts, la crise sanitaire a été un moment
énergies débarquent. Elle appelle des d’incertitude où la vie humaine a été
volontaires à joindre son groupe de travail doublement menacée pour les harragas.
« futur supermarché ». « Il faut qu’on y
prenne tous part ! » La réunion s’achève.
Ah non ! Une dernière voix s’élève :
« Pour ouvrir le Mini Cafoutch demain, il
manque deux personnes ! Quelqu’un peut
venir ? » Chadia Arab, ge#ographe et chargée de
recherche au CNRS, UMR ESO-Angers. © DR
Boite noire
Jusqu’à quel point le phénomène de
Sur ce sujet, on peut aussi voir le «harraga », qui désigne un départ
documentaire que Tom Boothe a consacré clandestin par la mer depuis les pays du
à la coopérative de Brooklyn, ici, et celui Maghreb vers l’Europe, a été touché par
de Nicolas Bole sur le Super Cafoutch la pandémie de Covid-19 ? Mediapart
marseillais, là. donne la parole à deux spécialistes Chadia Arab, ge#ographe et chargée de
des migrations internationales : Nabila recherche au CNRS, UMR ESO-Angers. © DR
Moussaoui, anthropologue, enseignante- Chadia Arab : Le Maroc a pris la
Migrants: les traversées chercheuse à l’université Oran II- décision de fermer ses frontières dès le
depuis le Maghreb Mohamed Ben Ahmed et doctorante à 13 mars, avant certains pays européens.
l’université Toulouse II-Jean-Jaurès, et Les harragas de toutes nationalités se sont
bousculées par le Covid la géographe Chadia Arab, chargée de
PAR NEJMA BRAHIM
retrouvés dans des situations compliquées.
LE DIMANCHE 7 JUIN 2020 recherche au CNRS (UMR ESO-Angers), Dans les deux enclaves espagnoles au
enseignante à l’université d’Angers. Maroc, Ceuta et Melilla, des Marocains
Au début de la crise sanitaire, les ne peuvent pas rentrer chez eux. Des
chercheuses Nabila Moussaoui et Chadia demandeurs d’asile sont aussi en attente,
Arab ont constaté une baisse des dans des conditions parfois dramatiques
départs depuis les côtes algériennes (voir notre reportage sur ce sujet en
2019).
La presse locale a fait état
de plusieurs cas de harraga
« inversée » : des Marocains et
Algériens partis clandestinement pour
l’Espagne seraient revenus dans leur
En Alge#rie, de nombreux de#parts clandestins se
font depuis l'Oranie, que Nabila Moussaoui surnomme pays d’origine durant la crise sanitaire.
"La Mecque des harragas". © NB Un épiphénomène ?
Avec la fermeture des frontières, la Nabila Moussaoui : Ça n’a pas été
pandémie a-t-elle eu une incidence sur rendu officiel par les autorités mais
le phénomène de harraga ? beaucoup de rumeurs ont circulé quant
Nabila Moussaoui : Elle a modifié le au retour de migrants par voie maritime,
cours normal de la vie quotidienne sur en Algérie comme au Maroc. Travaillant
tous les plans. Inattendue, elle a poussé essentiellement sur l’Oranie, j’ai eu des
les États à prendre des décisions rapides récits de retours de harraga d’Espagne par
pour limiter les dégâts. La fermeture les côtes de Mostaganem. Un quotidien
des frontières, de cette façon inédite, a algérien arabophone a rapporté les mêmes

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.56/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
57

faits, mais je ne peux me prononcer sur rassurer les populations présentes dans ces Chadia Arab : Ce que nous avons
leur véracité. Il s’agirait de jeunes (reste pays, qu’elles soient migrantes ou non. Le appris de la société civile qui travaille
à définir sociologiquement ce jeune et la nombre de décès dans les deux pays a aussi avec les migrants, c’est que la fermeture
tranche d’âge dans laquelle il se situe) inquiété. des frontières ne limite pas la volonté
rentrés par les côtes mostaganemoises. de migrer. Et bien que les personnes
Ils seraient une dizaine, originaires de ne puissent plus voyager, le transit des
Mostaganem et Relizane. Je trouve camions et conteneurs se poursuit. Dans
curieux qu’il n’y ait pas de harragas le port de Tanger, les harragas continuent
d’Oran, qui reste une ville de départ à tenter d’échapper à la vigilance des
très prisée. Mais si retour il y a, c’est contrôles qui se sont renforcés pendant la
un épisode ponctuel, imposé par la crise sanitaire. Ils surveillent nuit et jour la
conjoncture. possibilité de s’engouffrer sous un camion
Chadia Arab : Les journaux marocains, ou à l’intérieur d’un bateau pour tenter
algériens et espagnols ont évoqué des cas. l’aventure migratoire vers l’Europe (lire
Je ne pense pas que ce soit un phénomène notre reportage à Tanger).
massif mais il est néanmoins important
d’en parler. Il faudrait rappeler que d’une Nabila Moussaoui, chercheuse a# l'universite#
part, dans une histoire récente, des cas de Oran II-Mohamed Ben Ahmed. © DR

harragas ne supportant pas la vie difficile Nabila Moussaoui : Les chiffres


en Europe sont revenus dans leur pays alarmants de contaminations par le virus
d’origine. D’autre part, dans les années du Covid 19 ont effrayé les migrants
1950, les Espagnols fuyant la dictature et le nombre croissant de morts les a
de Franco empruntaient des barques de plongés dans la panique. Mais la mauvaise
fortune pour traverser les 13 kilomètres gestion de la crise dans les pays européens Depuis Tanger Med, l’Espagne est à

séparant les côtes espagnoles du Maroc n’est pas le seul motif. En partant, le une quinzaine de kilomètres. © MM

pour s’y réfugier. harraga s’inscrit dans l’incertitude, même L’inquiétude qu’on peut avoir, c’est sur
si son départ est un projet réfléchi. En la dangerosité du « hrig » [« brûler les
Comment l’analysez-vous ? bravant la mer, il brave la mort, mais frontières », soit le départ clandestin –
Chadia Arab : Les deux pays celle-ci fait partie du projet initial. Mourir ndlr]. Ces migrants risquent leur vie
majoritairement prisés par les harragas d’une épidémie loin des siens reste « hors à chaque tentative, et les arrestations
sont l’Espagne et l’Italie, deux pays contrôle » pour le harraga, avec le risque peuvent être rudes et violentes. Plusieurs
européens et méditerranéens fortement d’être enterré loin de la terre d’islam, s’il associations en Europe et au Maghreb
touchés par l’épidémie. Leur situation échappe à l’incinération, qui n’est pas de (Euromed Right, Sea-Watch, Fmas,
géographique explique une partie de ces sa culture. Le harraga s’inscrit dans une Gadem, Ftdes, Amdh, etc.) ont dénoncé
cas de harraga de retour. Mais c’est logique de réussite, il est vu comme un les tensions et la vulnérabilité, encore
surtout la crise économique et sociale héros « qui prend sa vie en main ». Mais plus fortes en temps de crise sanitaire,
qui accompagne cette crise sanitaire dans ce contexte, sa mort serait synonyme dans les centres de détention [Ceti de
qui pousse ces migrants à choisir de d’échec social. Elle serait assimilée au Melilla et Ceuta, El Wardia en Tunisie,
rentrer chez eux. Les conditions des suicide, comme le stipule la fatwa relative les centres en Libye, à Chypre et Malte –
migrants sans papiers en Europe sont à la harraga en Algérie, le plus grand des ndlr]. Des bateaux flottants sont venus
dramatiques et sont exacerbées par la péchés dans la religion musulmane. remplacer ces hotspots pour enfermer les
crise du Covid. Sans papiers mais surtout Où en est le phénomène de harraga migrants retrouvés en mer. Melilla est un
sans ressources, parfois sans logement, aujourd’hui ? des passages empruntés par ces harragas.
ils ne peuvent même pas travailler dans Six cents Tunisiens risquent actuellement
un pays où le confinement ne permet Nabila Moussaoui : Au début du Hirak,
leur vie à Melilla et peuvent être expulsés à
pas la recherche d’emploi. Les risques les départs ont régressé, puis cessé,
tout moment. La situation déjà dramatique
sont démultipliés chez des personnes déjà pour reprendre de manière alarmante au
des harragas s’aggrave donc.
fragilisées par leur statut administratif moment de l’annonce de la date des
élections. Le même constat est valable Avez-vous une estimation du nombre
et leur condition sociale. Il est normal
aujourd’hui avec cette crise sanitaire : de bateaux ou personnes qui partent
qu’avec ce contexte, un certain nombre
après le flou, les interrogations et la peur chaque jour, et du coût que cela
d’entre eux réfléchissent à rentrer. Par
vient la résilience. représente ?
ailleurs, la gestion de la crise, surtout au
début, n’était pas au rendez-vous pour

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.57/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
58

Chadia Arab : À l’époque où le a permis d’y faire face. Les mesures Boite noire
phénomène était vraiment très important, d’aide sont venues bien plus tard (10 000
Nabila Moussaoui est l’auteure de
fin des années 1990 et début des années dinars, soit 50 euros, que l’État a promis
« S’arracher ou plonger : la harraga
2000, les migrants pouvaient payer une aux familles sans ou à faible revenu),
des mineurs en Algérie » (dans Les
traversée dans des pateras ou Zodiac 1 000 après la pénurie d’aliments de première
Mineurs migrants non accompagnés : un
euros. Aujourd’hui, il semblerait que le nécessité et le chômage soudain lié à
défi pour les pays européens, Michel
tarif ait augmenté pour atteindre jusqu’à l’arrêt de l’activité économique, reflétant
Peraldi, éditions Karthala, 2013) et de « La
5 000 euros. l’importance du secteur informel dans
circulation migratoire : nouvelle identité
Nabila Moussaoui : Je ne peux pas l’économie.
transnationale. Harraga, une identité en
avancer d’estimation. Les prix augmentent Chadia Arab : Avec le déconfinement, soi » (dans Horizons maghrébins n° 68,
d’année en année, suivant le taux de les réseaux mafieux vont peut-être L’Afrique en mouvement, imaginaires
change du secteur informel, la qualité de s’accentuer. Ce qui est sûr, c’est migratoires et dynamiques sociales
l’embarcation, le « professionnalisme » que l’Europe poursuit sa politique de au sud de la Méditerranée, Presse
du passeur… Et, bien sûr, les conditions surveillance des frontières : on l’a vu à universitaires du Mirail & CIAM,
du départ. Les traversées coûtent entre Melilla et Ceuta, en Grèce, à Malte ou université Toulouse-Le Mirail 2013). Elle
1 200 et 3 000 euros, selon les périodes, Chypre. L’externalisation des frontières travaille actuellement sur un article soumis
les itinéraires choisis et le nombre de dans les pays du Maghreb fait aussi à la revue The International Journal Two
candidats. En cette période de crise, je le jeu de cette Europe sécuritaire. Ce Homelands, pour le numéro Coronavirus
ne doute pas de l’augmentation des coûts qui veut dire que l’inquiétude sur les et migration. Discrimination, inégalités,
de la traversée, de par la conjoncture risques subis par les migrants sera toujours résistance, à paraître en 2021.
au départ et à l’arrivée. Elle doit présente, et que le droit à la vie des
Chadia Arab enseigne la géographie
pouvoir se négocier à partir de 2 000 migrants, le droit à la liberté de circulation
sociale et la géographie des migrations à
euros aujourd’hui, « prime de risque de prônés par plusieurs membres de la société
l’université d’Angers. Son dernier ouvrage
contamination incluse ». La harraga est un civile maghrébine et européenne ne seront
s’intitule Dames de fraises, doigts de fée.
business. toujours pas d’actualité dans le monde
Des invisibles de la migration saisonnière
À quoi faut-il s’attendre lors du d’après, que beaucoup espéraient plus
marocaine en Espagne (éditions En
déconfinement au Maroc (où un juste…
Toutes Lettres, 2018). Parmi ses articles
confinement total a été instauré depuis Un mot sur le prochain Tribunal figurent « Harragas au féminin, ou
le 20 mars) et en Algérie (où un permanent des peuples (TPP), qui les brûleuses de frontières » (Marie-
confinement partiel a été étendu à tout devrait avoir lieu à Tunis cette année ? Pierre Arrizabalaga, Diana Burgos-Vigna,
le territoire le 4 avril) ? Chadia Arab : Le TPP est un Mercedes Yusta Rodrigo, Femmes et
Nabila Moussaoui : Pour l’instant, les tribunal d’opinion qui agit de manière stratégies transnationales, XVIIIe-XXIe
médias se focalisent sur l’évolution du indépendante des États et répond aux siècles, Peter Lang) et « Les jeunes
Covid-19. Que le phénomène ne fasse demandes des communautés et des harragas maghrébins se dirigeant vers
pas la une des journaux ou des JT ne peuples dont les droits ont été violés. l’Espagne : des rêveurs aux “brûleurs de
signifie pas qu’il n’existe plus. Au moment La prochaine édition se tiendra avant frontières” (Migrations société, vol. 125, n
du déconfinement, des chiffres alarmants la fin de l’année 2020 à Tunis et se ° 5, 2009).
de harragas partis ou disparus seront concentrera sur les violations des droits
révélés. La réalité des crises algériennes des migrants en pointant du doigt les États
dans leur globalité refera surface. La liste du Maghreb, avec des accusations sur le L.A. 1986: le brasier des
des disparus en mer ou des signalements droit à la vie, la non-assistance à personnes livres
s’allongera. Durant le confinement déjà, en danger, les expulsions collectives, le PAR LILIANE KERJAN (EN ATTENDANT NADEAU)
des cas de disparitions d’adolescents et refoulement, la torture, les déplacements LE DIMANCHE 7 JUIN 2020
de jeunes adultes ont envahi les réseaux forcés, la violence et l’exploitation au
sociaux. À Oran, deux mineurs de 17 ans sein des centres de détention. Je pense Tout à la fois enquête et témoignage,
sortis faire des courses ne sont jamais notamment à ce qui se passe en Libye. L.A. Bibliothèque retrace l’histoire du
rentrés. La situation politique et socio- C’est organisé par la dynamique du Forum grand incendie de Los Angeles qui, le
économique de l’Algérie peut l’expliquer. social maghrébin (FSMagh). 29 avril 1986, a embrasé plus d’un demi-
La crise a révélé le manque affligeant million de livres. À partir de sources
de structures hospitalières et de moyens, multiples, la journaliste Susan Orlean
ainsi qu’une impréparation à la gestion recrée l’ambiance d’une grande caverne
de crise. Seule la solidarité « populaire »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.58/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
59

publique avec son cheminement tout Orlean s’investit et s’acharne dans une 5 dollars par an, consiste en un espace
foisonnant de vies et de mémoires pour traque de plusieurs années de manière à de lecture exigu, les hommes déposent
faire parler les cendres. évoquer le grand incendie et surtout à leur chapeau à l’entrée, les femmes ont
Tout commence par une immense ressusciter la richesse d’un foyer de l’écrit seulement une pièce réservée avec des
ironie dramatique : simultanément se et la périphérie humaine et culturelle de la magazines ; mais en aucun cas il ne s’agit
déclenchent la catastrophe de Tchernobyl, bibliothèque. de devenir des « obsédés de la fiction »,
ressentie à l’échelle de la planète, et un Journaliste au NewYorker, elle possède de lire des livres vulgaires, sentimentaux
drame du feu dans la Cité des Anges, toutes les ficelles du métier pour susciter ou douteux. Considérée comme accessible
un incendie qui ne va susciter qu’une des rencontres, mener des entretiens, aux gens aisés, réservée aux érudits et à
couverture médiatique très limitée : c’est entendre des confidences, mais à titre l’élite jusqu’à la fin du XIXe siècle, c’est
la survie du monde global, un accident privé c’est aussi une amoureuse, une l’ampleur de la métamorphose qui s’opère
nucléaire, face au crépitement d’un pâté assidue des rayonnages de livres depuis en cent ans qui est au cœur du livre.
de maisons de 1926, sept étages à l’enfance. D’emblée elle reprend à son La pose de la première pierre de la
l’angle de la 5e Rue et de Flower Street. compte la citation de Jorge Luis Borges nouvelle bibliothèque est prétexte à la
Une bibliothèque publique, couleur fauve, dans L’Or des tigres : « J’ai toujours fête en 1925, soit un an après l’ouverture
élevée comme une proclamation, avec imaginé le paradis comme une sorte de de la tombe de Toutânkhamon et de
ses bas-reliefs aux visages de Virgile, bibliothèque. » la Rhapsody in Blue de Gershwin qui
de Léonard de Vinci et de Platon, des Mais quel univers ? et quel paradis ? électrisent le monde de l’art. Pour marquer
volutes, des mosaïques, des inscriptions Susan Orlean plonge tous azimuts dans l’événement, Los Angeles monte un
anglaises et latines, un lustre représentant les coulisses et les archives d’un appareil très grand spectacle avec un millier
le globe terrestre, une rotonde qui abrite composite, très divers, en prise avec la d’enfants costumés, la brochure vante
l’imposante statue en marbre de la société californienne et avec l’air du un cadre idyllique où « l’esprit du
civilisation. Cette bibliothèque centrale temps dans cette ville sèche, crépitante, visiteur s’accorde au message du poète,
s’érige en un geste, brandie comme une caniculaire, Los Angeles. du prophète, du philosophe de l’artiste,
torche portée par une main de bronze. du savant… Une légende devenue réalité,
car c’est le refuge de nos meilleurs et plus
vieux amis – les Livres. »
La suite sera à l’avenant : Goodhue et les
grands architectes sont à l’ouvrage – il
s’agit pour eux de faire méditer sur le
pouvoir de l’esprit humain et la puissance
de la narration –, un peintre de l’atelier
du maître John Singer Sargent entreprend
un travail de six ans sur les fresques, tout
doit frapper les imaginations et faire de la
La bibliothèque centrale de Los Angeles
en 1971. © Library of Congress bâtisse un château de conte de fées.
Le 29 avril 1986, tout a commencé par La circulation des livres s’accentue après
la sonnerie d’un détecteur branlant, puis le krach de 1929, la plaque tournante
une fumée au magasin de littérature, filant ne désemplit pas, guérit de ses péripéties
le long d’une étagère dont le premier – dont le tremblement de terre de 1971
roman était de Robert Coover et le La journaliste américaine Susan Orlean © Gaspar Tringale au cours duquel 100 000 volumes tombent
dernier de John Fowles. Transparente L’intérêt de ce travail documentaire des étagères –, elle accueille toujours
puis bleu clair, métallique du fait de tient à la diversité des sources, des plus et toujours autrement jusqu’au grand
la fournaise, une flamme des entrailles observations et témoignages, qui construit incendie.
de l’Enfer. Une rage dévorante de sept par juxtaposition la mosaïque d’un monde
en ruche, largement méconnu du public On brûle des bibliothèques depuis la nuit
heures, des écroulements, des étagères
venu a priori pour emprunter des livres. des temps, et le premier autodafé signalé
fondues, des torrents d’eau, cinq jours
Elle est un lieu d’émerveillement pour le date de 213 av. J.-C. sous l’autorité
à plus de 500 degrés Fahrenheit, et,
voisin Charles Bukowski, connaisseur de d’un empereur chinois qui décide de faire
jusqu’aux chevilles, des cendres.
la porosité des lignes. À l’ouverture, en disparaître tous les livres d’histoire. C’est
Une tragédie pour la ville au regard de un feu parti du port lors d’une attaque
1873, la première bibliothèque publique
tous les trésors disparus, et une raison de César qui dévaste la bibliothèque
de Los Angeles, dont l’abonnement coûte
de plus de fouiller les mémoires : Susan d’Alexandrie en 48 av. J.-C., et la liste des

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.59/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
60

purges et des incendiaires va s’allonger les indigents, les grouillots des studios de L.A. Bibliothèque tient sa place comme
e Hollywood en mal de documentation, des un livre gigogne, en forme de collection
sans fin au XX siècle au gré des nazis,
de Mao, des Khmers rouges, au Koweït visiteurs de tout poil dans la file d’attente. d’aperçus, de données rassemblées où
comme en Bosnie où les cendres d’un Elle fait revivre les conservateurs chacun puisera au fil des rayonnages et des
million et demi de livres en train de opiniâtres, les vestales du livre, curiosités. Une démesure à l’américaine,
brûler noircissent la neige de Sarajevo. Il les documentalistes joyeux, les « une histoire essentielle », un hommage
y a eu Vilnius, Budapest, les manuscrits bibliothécaires passionnés, les idéalistes, à ceux qui ont le courage dément d’écrire
anciens en 2013 à Tombouctou, sans parler les hippies et autres noctambules. Elle et à ceux qui veulent lire, tous unis par un
des brasiers des paroisses de Virginie- visite entrepôts et bureaux, fréquente partage et un acte de foi.
Occidentale dans les années 1940 pour pompiers et secrétaires, elle fait les « On se sent moins seul dans une
extirper le mal. comptes : 700 000 livres détrempés, bibliothèque, confie Susan Orlean, on
Au chapitre des pertes colossales de Los deux ans de congélation des livres participe à une conversation qui se tient
Angeles, la plus grande partie touche endommagés, 20 % récupérés, séchés puis depuis des siècles. C’est une effusion de
au domaine de l’histoire des États-Unis, reliés. Elle s’enquiert du développement murmures. » Au-delà des chuchotements,
mais ont aussi disparu des incunables, un de la fondation Bill et Melinda Gates pour c’est une nécessité qui toujours nous
in-folio de Shakespeare, des collections la culture, suit les appels de levée de fonds ramène au savoir, à la puissance de la
de cartes et de menus, des annuaires, du maire de Los Angeles, Tom Bradley, narration et aux forteresses de la mémoire.
des journaux, des atlas, des photos, des lors de sa campagne « Save the Books », ***
brevets, des manuels, des dessins, des « Sauvez les livres ».
partitions, tous ces témoins en bribes de la Alphabétisation, services sociaux, prêts en
vie sociale et artistique d’une société. ligne, bénévolats et mécénats, références
La trame policière – l’affaire 672658 par téléphone, lectures estivales, toutes
– s’est installée à l’arrière-plan et les expériences nouvelles s’ajoutent et
tourne autour d’un jeune pyromane, les salles de lecture sont bondées,
blanc, célibataire, à découvrir et à 700 000 personnes franchissent chaque
confondre : un certain Harry Peaks, année le seuil de la bibliothèque : à chacun
acteur à ses heures, coursier, mannequin, sa recherche et sa pulsion, car tout le corps
chauffeur, dilettante et fanfaron, qui social y est partie prenante, s’y abreuve,
rêve d’être célèbre. Passage au vient s’y construire et s’y régénérer. On s’y
détecteur de mensonges, alibis et récits cherche, on s’y perd, on s’y retrouve, on
changeants, case prison à Hollywood se donne rendez-vous dans ce carrefour du
pour interrogatoires, fortes présomptions monde. Le fourmillement humain donne
jalonnent une enquête difficile ; la ville la trame, le dynamisme l’intrigue de cette
le poursuit en justice mais l’incendie a enquête hors norme.
englouti les preuves. Inventaire à la recherche du temps perdu,
Réouverture le 3 octobre 1993, 50 000 clin d’œil à Ray Bradbury qui, à la fin de Susan Orlean
personnes retrouvent le chemin du la Seconde Guerre mondiale, alors que les
L.A. Bibliothèque
Goodhue Building, dansent avec Barney le bibliothèques européennes fument encore,
Trad. de l’anglais (États-Unis) par Sylvie
Dinosaure puis traversent la rotonde. Le termine l’écriture du roman LePompier
Schneiter.
livre de Susan Orlean va commencer. et téléphone au chef du service de la
Éditions du sous-sol
sécurité incendie de Los Angeles pour
Auparavant, avec Le Voleur d’orchidées 345 p., 23 €
lui demander le point d’inflammation
(2018), elle est passée d’un bouton du papier. La réponse, toute technique, Boite noire
d’orchidée de Floride aux guerres des Fahrenheit 451, donne aussitôt le titre
Séminoles, cherchant réponse à ses Cet article fait partie du prochain numéro
définitif de ce chef-d’œuvre de science- de la revue numérique En attendant
questions. Ici comme ailleurs son intérêt fiction, devenu un classique et une vigie
est caméléon, multiple pour faire avant Nadeau. Sa publication sur Mediapart se
au travers de cette phrase : « Et quand fait dans le cadre d’un partenariat entre nos
tout la part belle à l’évolution de la ils demanderont ce que nous faisons, vous
grande bibliothèque : derrière les volumes deux journaux, qui ont la particularité, l’un
pourrez répondre : nous nous souvenons. et l’autre, d’être indépendants. L’équipe
alignés, des gens et des idées, des combats » Ironie toujours, tous les ouvrages de Ray
féministes et des projets, des captations d’En attendant Nadeau publie donc
Bradbury alors en rayon à la bibliothèque régulièrement sur Mediapart un article de
de populations dont pêle-mêle les enfants, périront dans l’incendie.
les nouveaux immigrants, les sans-abri, son choix. Retrouvez ici la présentation

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.60/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
61

détaillée de cette collaboration par Le site internet organisateur du prix Quant aux hordes de touristes, elles
François Bonnet (Mediapart) et Jean ne retenait pas ses louanges devant les se sont volatilisées, avant même que
Lacoste (En attendant Nadeau). Et là les « centaines de maisons à colombages le confinement cantonne les Français
différentes contributions d’En attendant centenaires », les « jolis canaux », le chez eux le 17 mars. Pendant plusieurs
Nadeau sur Mediapart. « centre-ville piétonnier florissant » et semaines à partir de la fin février, Colmar
son « choix impressionnant de restaurants s’est en effet trouvée, comme tout le Haut-
de qualité » – 200, exactement. De quoi Rhin, aux prises avec la manifestation la
Colmar espère sortir du attirer des visiteurs du monde entier, et plus virulente du Covid-19 en France. A
cercle des touristes disparus notamment d’Allemagne et de Suisse, les posteriori, l’hôpital de Colmar a retracé
PAR DAN ISRAEL frontières n’étant qu’à quelques dizaines des cas remontant à mi-novembre.
LE DIMANCHE 7 JUIN 2020 de kilomètres de la ville. Le service de réanimation a été submergé,
et le coût humain est terrible : le
département est le plus touché dans
l’Hexagone, devant la Seine-Saint-Denis,
avec un nombre de décès 2,5 fois supérieur
à l’année précédente pour la période du
2 mars au 19 avril, selon l’Insee. Et les
rues de la ville natale d’Auguste Bartholdi,
sculpteur de la statue de la Liberté, se sont
retrouvées désertées.
Colmar multiplie les paysages de carte postale © D.I.
© D.I.
La ville alsacienne avait l’habitude Attention, avait en substance prévenu le
d’accueillir 3,5 millions de touristes par maire, selon un des commerçants présents
an. Tout s’est arrêté avec le coronavirus. à la réunion : un nouvel afflux de touristes
Hôteliers, stars de la gastronomie était à prévoir, et il ne fallait pas céder
ou commerçants de quartier attendent totalement aux sirènes du « tourisme de
le redémarrage. Les villages alentour masse », cet épouvantail pour des habitants
espèrent tirer leur épingle du jeu. toujours un peu irrités de voir passer
Colmar (Haut-Rhin) et ses environs, des hordes de touristes (900 000 nuitées
de notre envoyé spécial.– C’était il y assurées dans les 36 hôtels de la ville Du jour au lendemain, les rues de
chaque année). Colmar ont été désertées. © D.I.
a trois mois tout juste. Autant dire un
siècle. Dans les premiers jours de mars, Depuis deux ans déjà, à la suite du « Début mars, nous discutions déjà d’une
Gilbert Meyer, inoxydable maire (LR) de triomphe d’une émission de téléréalité fermeture de nos hôtels, parce qu’on
Colmar, 78 ans et en campagne pour son chinoise tournée dans un restaurant voyait nos plannings de réservation se
cinquième mandat consécutif, rencontrait local, le débat s’était engagé autour vider complètement », témoigne Olivier
les commerçants du centre-ville. La des quelques milliers de Chinois Glé, le directeur des opérations du groupe
préfecture du Haut-Rhin, qu’il administre venus s’ajouter aux Allemands, Suisses, SGH, qui détient neuf hôtels dans toute
depuis 1995, venait de remporter le prix Belges, Américains, Espagnols et Italiens la région (et en reconstruit un dixième
« European best destination », plébiscitée déambulant dans les ruelles pavées du à Colmar). « Quand nous avons fermé
par presque 180 000 internautes, devant centre. Bref, avait suggéré Gilbert Meyer le 17 mars en raison de l’annonce
Athènes et Tbilissi. aux hôteliers : pourquoi ne pas songer à du confinement, il restait entre zéro et
augmenter un peu les prix, pour modérer trois chambres occupées dans chacun de
Une distinction de plus pour cette ville de
les ardeurs de la foule ? nos hôtels, et nous comptions seulement
70 000 habitants nichée entre Strasbourg
quelques réservations pour la semaine
et Mulhouse, au pied des Vosges et Ce temps est révolu. Le 15 mars, Gilbert suivante », indique celui qui représente
des coteaux de vigne qui dessinent la Meyer a été devancé au premier tour aussi les hôteliers colmariens à l’Umih,
célèbre route des vins. Chaque année, de l’élection municipale par son rival de le syndicat professionnel de l’hôtellerie-
selon l’office de tourisme, Colmar attire la droite, Éric Straumann, puis a été frappé restauration.
bagatelle de 3,5 millions de visiteurs, dont par un AVC. N’ayant pas réussi à apaiser
1,5 million rien qu’entre fin novembre et les dissensions entre ses deux principaux Quasiment tous les hôtels de la ville
fin décembre, pour visiter le marché de lieutenants, il a refusé de présenter sa ont vécu la même situation, une toute
Noël. La moitié sont des étrangers. liste au second tour, à la stupeur générale. petite poignée restant ouverts et recevant
de très rares visiteurs. Idem pour les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.61/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
62

nombreux gîtes qui quadrillent la ville, les bars ont fait le plein, pour une habitants, en leur jurant que « le petit train,
petits appartements achetés par des petits longue soirée à la météo parfaite. Une c’est pour tout le monde, pas seulement les
propriétaires misant sur une rentabilité dizaine de restaurants avaient rouvert pour touristes ! ».
record. l’occasion, suivis par de nombreux autres
C’est du jamais-vu. Au mois de mars, ce week-end.
les quelque 2 000 chambres de la Le signe que l’activité reprend ? Olivier
ville connaissent généralement un taux Kritter, responsable du service accueil à
d’occupation oscillant entre 50 % et l’office de tourisme de la ville, l’espère.
80 %. Et depuis plusieurs années, le mois « Même après la réouverture des magasins
d’avril est excellent : l’hôtel Turenne, le 11 mai, Colmar est restée très calme,
le trois étoiles de 93 chambres où très peu fréquentée, constate-t-il. Une ville
nous reçoit Olivier Glé, a accueilli sans ses restaurants, ses terrasses et ses
4 500 personnes en avril 2019, contre bars, c’est une ville qui ne vit pas. Depuis Sur la route des vins, près d’Ammerschwihr. © D.I.
5 500 en décembre, le meilleur mois mardi, Colmar se réveille doucement. » « C’est une grande première, espérons
de l’année. Des touristes, bien sûr, mais Mais, est bien obligé de constater Olivier que ce soit une grande dernière », lance
aussi une clientèle d’affaires, en lien avec Kritter, « il n’y a pas encore de touristes ». Christophe Crupi, le responsable du parc
les nombreuses entreprises internationales Et les indices qu’il collecte ne sont pour des expositions. Habituée à réunir 650 000
implantées dans la région. l’heure pas très encourageants. « À l’office visiteurs par an sur ses foires et salon, son
« Mais cette année, nous avons réalisé de tourisme, nous ne sommes débordés ni entreprise évalue déjà ses pertes à 70 % ou
zéro chiffre d’affaires depuis le 17 mars, par les mails, ni par le téléphone, il n’y 80 % par rapport à 2019. Le plus gros trou
souligne l’hôtelier. Et nous estimons qu’en a pas beaucoup de demandes, indique-t- est creusé par l’annulation de la Foire aux
2020 nos neuf hôtels perdront 60 % à il. Après les attentats de novembre 2015 vins, qui devait se tenir du 24 juillet au 2
70 % de chiffre d’affaires par rapport à Paris, et même l’attentat au marché de août.
à 2019. » Ces chiffres sont cohérents Noël de Strasbourg en décembre 2018 [qui Salon très grand public du secteur de
avec ceux du gouvernement. Pour les dix a fait 5 morts – ndlr], nous n’avions pas la gastronomie, doublé d’un festival de
départements de la région Grand-Est, le senti de baisse. Cette fois, c’est différent. » musiques actuelles, la Foire a rassemblé
chiffre d’affaires de l’industrie touristique La situation est inédite pour ce pas moins de 316 000 visiteurs l’an
est attendu en baisse de 80 % jusqu’à professionnel habitué à gérer un flot dernier. Et les conséquences de son
l’été. Et les deux départements alsaciens ininterrompu de touristes de début avril annulation se feront sentir longtemps.
concentrent la moitié de cette activité… à la mi-octobre. « C’est désarmant, on « L’an dernier, nous avons calculé les
À Colmar, l’hôtel Turenne devrait rouvrir attend, souffle-t-il. On part vraiment dans retombées économiques de l’événement
le 15 juin. Le gestionnaire a attendu que l’inconnu. » Près de l’emblématique place à 40 millions d’euros pour le territoire,
les réservations enregistrées permettent de des Dominicains, les revendeurs de tickets détaille le directeur. Et nous estimons
couvrir les charges de personnel, que les pour le petit train touristique qui sillonne que 4 000 à 5 000 personnes travaillent
restaurants rouvrent, et qu’on puisse à la ville plusieurs fois par jour n’attirent sur le salon, entre les 350 exposants,
nouveau franchir les frontières allemande personne. Ils en sont réduits à héler les les concerts, et tous les prestataires :
et suisse, ce qui devrait être le cas à partir montage et démontage des stands, son
de la mi-juin. et lumière, production des spectacles,
nettoyage. Ce sont souvent des petites
entreprises qui, espérons-le, seront encore
là à la rentrée. »
Un restaurant de couscous de
quartier s’est autant démené
que la star Christine Ferber
L’interrogation sur l’emploi vaut pour
l’ensemble du secteur, qui a massivement
Une boutique de souvenirs. © D.I. eu recours au chômage partiel pendant
Un peu partout, les hôtels et les restaurants le confinement, mais risque fort de ne
rallument leurs enseignes. Le premier pas pouvoir garder tous ses salariés.
soir de leur déconfinement, mardi 2 juin, Les restaurants ouvrent avec des équipes

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.62/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
63

minimales et pas plus que les hôtels ils jour au lendemain. Nous qui avons ouvert de la cuisine alsacienne, basés parfois à
n’ont recruté cette année les centaines tous les jours pendant onze ans, sans quelques encablures de son restaurant de
d’« extras » qui grossissent habituellement congé, tout à coup, ça a été le vide quartier.
leurs rangs à la belle saison. sidéral. » C’est le cas de Christine Ferber, à
Sur la place de l’Ancienne-Douane, Ceux qui s’en sont le mieux sortis Niedermorschwihr, un village à 10
Sébastien Berschy fulmine : « Pour tous sont ceux qui pouvaient compter sur kilomètres à peine à l’ouest de Colmar.
ceux qui se disaient anti-tourisme, c’est une clientèle locale, et qui avaient les Adoubée par les grands chefs français,
gagné, ils ont vu ce que ça donnait. On moyens de « se réinventer », selon intime du pâtissier-star Pierre Hermé (né à
repart de zéro. » Comme tous les ans, le le terme désormais consacré. Dans son Colmar), elle est reconnue pour la qualité
propriétaire du petit bar Deer & Beer a petit restaurant de couscous, à l’enseigne de ses confitures bien au-delà du vignoble
fermé en janvier et février, « parce que le « Djerba la douce », l’énergique Nora alsacien – sa dernière sortie remonte à
reste de l’année, on est ouverts 7 jours sur Ouissi est de ceux-là. février, où elle a participé au salon du
7, 10 à 15 heures par jour ». Il n’a donc « Je suis très fatiguée, nous avons vécu chocolat de Tokyo.
pas travaillé pendant cinq mois. une période extraordinaire, je n’en reviens
« Mardi à la réouverture, j’étais plein. pas encore », glisse-t-elle. Dès le lundi
Tous mes potes et mes clients fidèles 16 mars, elle s’est lancée dans la vente à
étaient là. Mais pour la suite, faut pas emporter et la livraison de ses plats. Une
se leurrer, je suis très pessimiste », dit annonce Facebook et le bouche-à-oreille
celui qui accueille généralement 60 % de ont suffi à lancer la machine.
touristes. D’autant qu’il n’a que quelques Elle, dont le restaurant ne dépasse pas
places à l’intérieur, et qu’il tourne surtout 40 couverts, a livré jusqu’à 120 repas
avec la terrasse : « Si la météo n’est par jour, faisant des kilomètres tous les
pas avec nous, ça va être encore plus jours, jusqu’à Mulhouse, à 40 kilomètres La boutique de la maison Ferber est toujours
compliqué. Je vais faire la danse du soleil de là, et livrant dans les villages nichés
nichée dans la maison acquise en 1959. © D.I.
tous les jours ! » sur les premières pentes des Vosges. « On Lorsqu’elle nous reçoit, Christine Ferber
« On prend de gros risques, on va essayer a été les premiers sur Colmar à proposer fait comme tous les jours l’aller-retour
de sauver ce qu’on peut », lance Jacques de l’emporté, et cela fonctionne avec entre sa boutique, boulangerie-pâtisserie-
Geismar, patron de deux restaurants, dont nos plats, réconfortants et conviviaux », traiteur-chocolaterie-épicerie de village
la winstub (brasserie traditionnelle) Le analyse-t-elle. Nora Ouissi estime avoir toujours nichée dans la maison du XVIe
Flory, où toute son équipe s’activait jeudi, réussi à maintenir entre 50 % et 75 % de siècle achetée par son père boulanger en
en prévision de la réouverture vendredi son chiffre d’affaires habituel : « Il fallait 1959, et l’atelier ultramoderne de 1 200 m2
soir. Il a choisi d’ouvrir à nouveau que je paye le loyer de mon restaurant. construit il y a cinq ans à l’entrée de la
ses portes 7 jours sur 7, même s’il Mettre la clé sous la porte parce que je commune, où elle confectionne confitures
compte en général sur « une grosse n’avais pas travaillé, je ne pouvais pas et chocolats et où son frère Bruno veille sur
clientèle d’étrangers » et sur une clientèle l’accepter. » l’activité de traiteur de la petite entreprise
d’affaires, qui déguste des plats alsaciens familiale, qui compte une trentaine de
après ses réunions professionnelles. salariés.
À l’atelier, 160 kilos de fraises cultivées
par un maraîcher local finissent de
refroidir dans 40 seaux alignés, attendant
leur deuxième cuisson en bassine de
cuivre, puis leur mise en pots, réalisée
à la main par Christine Ferber, comme
pour toutes les 200 000 confitures sortant
Le clocher d'Ingersheim, dans chaque année de la maison. Elles sont
les environs de Colmar. © D.I.
ensuite vendues sur place, envoyées dans
La winstub Le Flory accueille habituellement Ce pari, et cette réussite, la restauratrice des épiceries fines de toute la France ou à
beaucoup de touristes étrangers. © D.I. dont la renommée ne dépasse pas le cercle l’étranger. Après l’entretien, qui s’achève
« Pour arriver là où nous étions, il a de ses fidèles clients les a partagés avec
fallu des années de travail. Et d’un coup, certains des noms les plus prestigieux
badaboum, il faut recommencer, dit le
restaurateur. On a fermé, abasourdis, du

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.63/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
64

en début de soirée, il faudra encore mettre représente habituellement à peine 2 % du deux étoiles Michelin, par exemple. À
en boîte, un à un, les centaines de petits chiffre d’affaires, est tout à coup devenue 10 kilomètres de l’atelier des Ferber, à
chocolats, terminés le matin même. capitale pour les habitants confinés en Kaysersberg, lui règne avec sa femme
manque de farine ou de shampoing. La Patricia sur le Chambard, qui abrite une
boulangerie a également bien fonctionné. table gastronomique, une brasserie et un
En dernière minute, Christine Ferber a hôtel-spa 5 étoiles. Une soixantaine de
aussi fait ajouter sur son mailing de salariés, 5,5 millions d’euros de chiffre
Pâques, directement sur l’enveloppe à d’affaires.
l’imprimerie, la mention que la maison
assurait les livraisons. « On a eu 400
commandes, et 200 livraisons, se réjouit-
elle. Dans l’incertitude, j’avais préparé
L'atelier ultramoderne où Christine Ferber moins de chocolats, mais dès le vendredi
cuisine ses confitures depuis 5 ans © D.I. de Pâques, nous n’en avions plus… » Le
« La première semaine du confinement, frère et la sœur assurent que l’activité de
on ne faisait pas les fiers », se remémore leur boutique a finalement été maintenue à
Bruno. « On a dû réaliser à peine 10 % de 80 % ou 90 % entre mars et mai.
notre chiffre d’affaires normal », confirme Le Chambard abrite une brasserie traditionnelle, un
Christine. Tourment supplémentaire, le restaurant gastronomique et un hotêl-spa de luxe © D.I.

frère et la sœur ont perdu leur mère début La brasserie s’est relancée vendredi, le
mars, décédée à 85 ans en Ehpad, trois « gastro » ce samedi, pour le week-
jours après que l’établissement eut été end seulement dans un premier temps.
interdit aux familles. Un choc pour ceux Dans l’intervalle, après un moment de
qui se relayaient tous les soirs pour voir sidération, Olivier Nasti a lui aussi cherché
leur mère et lui donner à manger. Mais ils à se rapprocher de ses clients. « Au
n’ont guère eu le temps de s’arrêter sur leur départ, j’étais persuadé qu’on fermerait
chagrin. Bruno Ferber, au centre, et deux seulement deux à trois semaines. Et puis,
membres de son équipe. © D.I. peu à peu, je me suis inquiété, raconte-t-il.
Pour compenser la perte de la partie En avril, on est dans la psychose complète
traiteur, Bruno Ferber s’est lancé dès début dans le pays, et moi je me dis qu’on ne
avril avec ses équipes dans la préparation pourra pas rouvrir avant le mois de juillet.
des plats du jour (à 12 euros), à emporter Alors on se lance. »
ou en livraison. Devant le succès, il s’est Le 20 avril, il propose une formule
ensuite associé avec des chefs étoilés de « drive gastronomique », entrée-plat-
alsaciens pour proposer des menus plus dessert à 31 ou 45 euros, en drive ou en
haut de gamme (à 45 euros), pour le week- livraison. Les plats sont réalisés à partir
Chaque année, 200 000 pots de confitures end. Réussite complète : en tout, plus d’ingrédients produits dans un rayon de
sont vendus par la maison Ferber. de 400 repas ont été commandés chaque 30 kilomètres. Devant le succès de cette
« Du jour au lendemain, c’est un mur qui semaine. initiative très médiatisée, il organise
tombe sur notre activité », résume Bruno. Finalement, les Ferber estiment avoir bientôt sept points-dépôts dans la région,
La partie traiteur, représentant 45 % de réussi à maintenir la moitié de leur activité en poussant jusqu’à Belfort, dont il est
leur activité, s’arrête net en mars. 35 globale. « On est morts de fatigue, cela originaire. « Nous sommes montés à 1 500
commandes banquets prévus jusqu’à la fin fait trois mois qu’on trouve des solutions repas par semaine », assure le chef.
de l’année s’évaporent d’un coup. « Alors, d’une semaine sur l’autre, sans savoir ce Il y a deux semaines, il a aussi inauguré
je me suis appuyée sur ce que me répétait qu’il va se passer le lendemain », résume « le Chambard à domicile », avec l’un des
mon père, confie la star des confitures. Christine. « On a senti la fragilité de nos menus-phares de la maison, vaisselle et
“Quand les choses deviennent difficiles, il métiers », murmure son frère. couverts fournis, un cuisinier et un maître
faut travailler plus, et s’attendre à gagner d’hôtel chez soi, pour la modique somme
moins.” » Le musée Unterlinden fragilisé de 185 euros par personne, sans le vin (4
La maison Ferber a fait feu de tout bois. Et ce sentiment de vulnérabilité a frappé personnes au minimum). À l’autre bout
Elle a maintenu ouverte sa boutique à partout, jusqu’aux plus hautes cimes de du spectre, financier et culinaire, Olivier
la demi-journée. L’activité d’épicerie, qui ce milieu renommé. Chez Olivier Nasti, Nasti a également monté un foodtruck à

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.64/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
65

burger, en partenariat avec un brasseur du communes. « La fréquentation de notre s’interroge Thierry Cahn, le président
village. Buns, viande, fromage et légumes site web a été divisée par six », indique de l’association Schongauer, qui gère le
sont produits par des artisans locaux. le directeur de l’office de tourisme. Pour musée Unterlinden. L’établissement, qui
autant, Christophe Bergamini affiche son rouvrira le 22 juin, abrite le retable
optimisme. d’Issenheim, perle de la peinture gothique
« Aujourd’hui, les signaux sont positifs. du XVIe siècle, et a accueilli 185 000
Nous avons de la chance, nous sommes visiteurs en 2019. Mais avec un budget
dans le rural, nous pouvons proposer de 4 à 5 millions d’euros annuel, le
des gîtes en pleine nature pour ceux qui musée est fragile. « Notre trésorerie est
cherchent de l’air pur et des zones peu celle d’une association, sans réserves
denses, analyse-t-il. Dès la mi-mai, ça a particulières. Nous avons demandé des
repris : des Strasbourgeois, des Lorrains, subventions, sollicité nos mécènes, mais
Olivier Nasti, chef deux étoiles sont venus tout en respectant la limite des nous allons peut-être connaître des
Michelin à Kaysersberg. © D.I. 100 kilomètres. Et les habitants ont envie difficultés financières », s’inquiète Thierry
Derrière son masque, alors que ses de ressortir pas loin de chez eux. » Cahn.
équipes s’activent pour lancer les La seule chose qui gâche la bonne
préparations nécessaires à la réouverture humeur de Christophe Bergamini, c’est
des restaurants, il l’assure : « Ces quatre l’image qui a été renvoyée pendant trois
semaines, on a mené une vie incroyable, mois de son coin de France. Voir la
on a assisté à une entraide magique dans région perpétuellement montrée en rouge
la profession. » dans tous les médias, quoi de plus
Le chef est un symbole de Kaysersberg. Et « stigmatisant » ?
la commune pourrait encore avoir besoin Le professionnel de l’image qu’il est n’en
d’un peu d’entraide. Car juste devant revient toujours pas de la dernière bourde
le Chambard, Christophe Bergamini, le de communication du gouvernement : Le musée Unterlinden, 185 000 visiteurs par an,
est fragile car géré par une fondation privée. © D.I.
directeur de l'office de tourisme de la pour annoncer la deuxième phase de
vallée de Kaysersberg, parcourt des rues déconfinement du 2 mai, le site officiel Entre timides espoirs de lendemains
quasi vides. « Un jeudi matin de juin avec service-public.fr arborait le 30 avril un meilleurs et franches incertitudes, les
aussi peu de monde ? Cela fait 20 ans que logo représentant une France stylisée, cœurs balancent. Beaucoup pensent
je suis là, je n’ai jamais vu ça », assure-t-il. frappée par un énorme coronavirus limiter les dégâts jusqu’aux fêtes de fin
rouge… placé pile sur le Grand-Est. Le d’année, pour peu que les marchés de
président LR de la région, le très policé Noël de Colmar et des villages touristiques
Jean Rottner, s’en est ému dans un tweet puissent se tenir. Mais la suite pourrait être
plein d’émoticônes rageurs. plus sombre.
Message reçu, la page web officielle C’est le constat notamment du viticulteur
a nettoyé son logo. Reste un drôle Vincent Sipp, aux commandes du domaine
de goût dans la bouche de nombre Agapé à Riquewihr, magnifique village
d’Alsaciens. Les mêmes mots reviennent : de vignerons qui attire généralement les
beaucoup disent s’être sentis comme des foules. Avec ses 10 hectares et ses 70
Kaysersberg attire un million de « pestiférés », victimes d’un « matraquage 000 bouteilles vendues chaque année,
visiteurs chaque année © D.I.
politique et médiatique ». « On ne le professionnel du vin se fait un nom
Kaysersberg, dominé par des remparts maîtrise pas cet élément, le Haut-Rhin a dans le milieu, mais dirige encore une
médiévaux et des coteaux de vignes, a été présenté presque comme le berceau embarcation fragile, un peu renforcée par
été élu en 2017 « village préféré des du virus, regrette Olivier Kritter, de une offre de gîtes touristiques, supervisée
Français » dans l’émission animée par l’office de tourisme colmarien. Les médias
Stéphane Bern sur France 3. Elle a ont donné une telle image qu’on avait
l’habitude d’attirer un million de visiteurs l’impression qu’ici il y avait des cercueils
par an, dont un peu plus de la moitié dort plein les rues ! »
une nuit sur place.
« Le Grand-Est a été une “terre rouge”.
Le choc du confinement a donc été rude Comment vont se comporter désormais les
pour la vallée, ses 30 hôtels, 600 gîtes gens ? Vont-ils avoir envie de revenir ? »,
et 120 chambres d’hôtes répartis sur dix

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.65/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
66

par sa compagne Clarisse. Cette activité ouvrage percutant à la fois formellement


complémentaire fournit environ 15 % du et politiquement, intitulé Le Dérangeur,
chiffre d’affaires du domaine. Réflexions sur la question publié aux éditions Hors d’Atteinte.
noire
PAR JOSEPH CONFAVREUX
LE SAMEDI 6 JUIN 2020

Le viticulteur Vincent Sipp. © D.I.

« Après presque trois mois d’arrêt, ce © Hors d'atteinte / La Découverte


week-end, c’est le premier test. Les gens Le Triangle et l’Hexagone de Maboula
appellent pour vérifier qu’on est ouverts, Soumahoro et Le Dérangeur, écrit par
ils viendront, prévoit Vincent Sipp. Et le le collectif Piment, veulent imposer
mouvement va s’amplifier pendant l’été, leur regard sur une condition noire
puis jusqu’à la fin de l’année, où on moins différente d’un bord à l’autre de
consomme beaucoup de vin. Mais la l’Atlantique que la République française
crise pourrait arriver début 2021 : nous aime à le penser.
sommes en bout de chaîne, nous vendons «Ami noir »,« Aya Nakamura », « Babtou
un produit qui n’est quand même pas compatible », « Black love », « Nègre
© Hors D'atteinte
indispensable, et il n’est pas certain que de maison », « Retour en Afrique », Dédié « aux personnes noires, celles qui
les Français aient beaucoup d’argent à « Vertières »… C’est la forme du aiment l’être, qui le sont par défaut ou
dépenser. » lexique que le collectif Piment, réuni par choix politique » et à « celles qui
Son fils Antoine, qui mène de front des initialement autour d’une émission de ne le sont pas encore et le deviendront,
études à Sciences Po Paris et un BTS radio et composé de Célia Potiron, peut-être », ce livre veut non seulement
viticulture-œnologie à distance, se réjouit Christiano Soglo, Binetou Sylla et Rhoda dynamiter les poncifs qui entourent la
que le domaine Agapé soit déjà engagé Tchokokam, a choisi pour écrire un condition des Noirs et la manière dont sont
sur la voie de la diversification. « Il posées les questions raciales, mais aussi
faudra de plus en plus aller vers des « imposer » un regard, tout en contribuant
activités multidimensionnelles, estime le à la « discussion bien entamée sur la
jeune homme. Ce que ces derniers mois question noire en France ».
ont rappelé à tous, c’est que le tourisme
Ce lexique, parfois étonnant, parfois
de masse, avec ses activités bien séparées
dérangeant, constitue ainsi pour les auteurs
entre professions, ce n’est pas le bon
« un outil pour réfléchir et penser notre
modèle. »
place dans la société, notre relation avec
Boite noire elle et avec nous-mêmes ». Le livre
« adopte des formes multiples adaptées
Je me suis rendu à Colmar les 3 et 4
aux messages qu’il porte, longues,
juin. Les entretiens avec Olivier Kritter
courtes ou expérimentales, à l’opposé
et Christophe Crupi ont été réalisés par
d’une expérience noire monolithique en
téléphone pendant mon séjour, celui avec
France », avec l’idée de « briser le
Thierry Cahn la veille.
mythe d’une unique communauté noire
J’ai grandi à Colmar, où j’ai vécu pour le remplacer par l’idée que des
une quinzaine d’années. Je connais communautés noires se rejoignent sous
personnellement Jacques Geismar et une même condition ».
Vincent Sipp.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.66/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
67

Un ouvrage qui prévient d’emblée son prégnante de ce côté de l’Atlantique, passe « Black Love », considérée comme une
lecteur : « Si vous n’êtes pas d’accord, notamment par l’utilisation « à toutes « façon de défier les injonctions des
c’est normal : rappelez-vous le titre. » les sauces » de Rosa Parks, qui doit sociétés occidentales assimilationnistes,
fonctionner comme un rappel : « Celui qui attendent des personnes issues de
d’une rivalité culturelle malsaine que la l’immigration qu’elles se fondent dans
France entretient avec les États-Unis, face leur culture d’adoption », mais dont
à qui elle se positionne en terre d’accueil ils doutent qu’il puisse s’agir d’une
d’exilés noirs américains que leur terre solution puisqu’ils y voient surtout un
d’origine ne voulait pas retenir. » « fantasme moderne, en particulier pour
les femmes noires qui pensent y trouver un
réconfort ».
Dans l’entrée « 4C », consacrée aux
cheveux, qui a constitué une part
importante d’un combat culturel pour la
reconnaissance des corps noirs, les auteurs
jugent que les « engagements politiques ne
peuvent se limiter à des choix culturels,
voire esthétiques », et que le Natural Hair
Paulette Nardal. © DR
Movement doit « faire son propre bilan
Certaines entrées de ce lexique
en considérant la manière dont il a pu
résonnent particulièrement avec le nouvel
perpétuer le rejet particulier du type de
embrasement racial que vivent les États-
cheveu le plus crépu ».
Unis, telles « Émeute » ou « Colère »
mais aussi « Rosa Parks », les auteurs À l’entrée « Diversité », le collectif
se demandant pourquoi l’espace public rappelle que la notion a largement
français est parsemé de références à constitué un faux-semblant, mais s’en
Statue de Victor Schœlcher dans la commune
cette femme afro-américaine, activiste et de Schœlcher en Martinique. © DR
prend aussi à toutes celles et ceux
antiraciste qui a donné son nom à des D’autres entrées de ce « lexique en qui ne jurent que par les quotas ou
collèges, des stations de RER, des parcs… voie de décolonisation » percutent aussi la représentation. Celle-ci compte, mais,
l’actualité récente, à l’instar de la écrivent-ils, « elle répond au besoin
Ce même espace public ne fait pourtant
première du livre, « Abolitions », qui individuel de se voir dans la société
guère de place à « des femmes noires
permet de mieux comprendre pourquoi dans laquelle on évolue pour pouvoir s’y
francophones, françaises, qui ont joué
des manifestants ont récemment abattu projeter, pas au besoin de la changer
un rôle important dans les mouvements
deux statues de l’abolitionniste Victor profondément ».
antiracistes et anticolonialistes. Quid des
sœurs Nardal ? De Suzanne Césaire ? De Schœlcher en Martinique, où « des statues, Surtout, les auteurs s’en prennent à la
Maryse Condé ? » des rues, une commune, un lycée à notion de « racisé » qui structure pourtant
son nom célèbrent partout dans l’espace le champ de l’antiracisme politique.
Pour le collectif, « saluer des
public son rôle de sauveur ». Contestant l’idée qu’il « n’y aurait pas
personnalités noires américaines pour des
Édouard Glissant critiquait déjà le de racisme anti-Noirs » ailleurs qu’en
actions qui sont ignorées quand elles
« schœlcherisme » comme « arme Occident, notamment dans un monde
viennent de ressortissants d’anciennes
idéologique pour renforcer l’idée de la arabe où l’histoire de la traite arabe pèse
colonies françaises est un grand classique
République libératrice ». Les auteurs du encore sur les réalités contemporaines
républicain. On célèbre maladroitement
Dérangeur jugent également nécessaire de comme les images de marchés d’esclaves
Toni Morrison, James Baldwin, Martin
ne plus réserver « le récit des abolitions et noirs en Libye l’ont récemment montré,
Luther King ou Rosa Parks en les vidant
leurs succès à l’ancien empire colonial », les auteurs écrivent : « Nos situations
de tout leur radicalisme, mais on refuse
alors que le décret d’abolition a en réalité communes en contexte français, où Noirs
de nommerune rue “Frantz Fanon” à
confirmé « dans la loi une libération et Arabes subissent ensemble le racisme
Bordeaux et encore plus de faire étudier
acquise de fait par les anciens esclaves ». structurel, ne rendent pas pour autant
ses écrits à l’école ».
nos conditions interchangeables ». En
L’idée répandue que le passé colonial et Comme son titre l’indique, cet ouvrage conséquence : « Tant que le racisme
esclavagiste de la France et des États- n’hésite pas à mettre les pieds dans anti-Noirs ne sera pas combattu dans sa
Unis ne serait pas comparable et que, de le plat, y compris en interne. Les globalité par les racisés non noirs, la
ce fait, la violence raciale serait moins auteurs critiquent ainsi la notion de convergence des luttes n’aura pas lieu. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.67/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
68

La notion de « racisé » se rapproche Pour Piment, en effet, « nous sortons espace entre mes parents et la France pour
de l’expression américaine « People of d’une décennie riche en mouvements décrire cette expérience qui pourtant était
Color » et s’avère également, selon le politiques, culturels et littéraires portés mienne : Noire et Française ».
collectif, marquée par son « inaptitude par des diasporas noires, en France À partir de 2005, année des émeutes,
à saisir les spécificités des expériences et ailleurs. De la réémergence de de la loi sur le « rôle positif » de la
des groupes ethno-raciaux qu’elle entend l’afroféminisme à celles d’un cinéma colonisation, de l’Appel des Indigènes de
décrire et, pire encore, son échec dans noir français et d’écrivains encore la République et de la création du Conseil
la mise en lumière d’un racisme anti- plus affirmés, cette émulation n’est pas représentatif des associations noires, elle
Noir rampant dans les communautés non étrangère à la prise de conscience d’une comprend aussi qu’elle ne peut plus éluder
blanches, non noires ». nouvelle génération de Noirs nés en la question de son expérience française.
Pour le collectif, « le mot “racisé” France et dans ses anciennes colonies, qui
ne cesse de chercher des moyens pour se Mais il lui avait fallu traverser l’Atlantique
devrait rester ce qu’il était : un outil pour affiner sa définition de son identité
pour décrire les mécanismes du racisme définir ».
noire : « Lorsque je déclare que, de mon
dans un contexte bien défini. Alors, ne « Trajectoire africana » plein gré, je suis enfin devenue noire aux
nous définissons pas comme “racisé” : la États-Unis, je veux dire que c’est là-bas
Parmi les figures de cette génération se
société le fait déjà si bien pour nous. Il est que m’a été inculquée une certaine fierté
situe la chercheuse Maboula Soumahoro,
possible d’être conscient de ce qu’on vit raciale », écrit-elle. En effet, précise-t-
qui a publié en début d’année aux éditions
sans choisir de le vivre ». elle, « aux États-Unis comme en France
La Découverte Le Triangle et l’Hexagone.
Réflexions sur une identité noire. Dans ce hexagonale, il y a tant à gagner à ne pas
livre en forme de « trajectoire africana », être le Noir indigène : ce statut soulage
Maboula Soumahoro raconte comment la conscience nationale et individuelle et
elle s’est définie comme Noire et comme assure un meilleur traitement social ».
issue de la diaspora africaine, en ayant eu Le Triangle et l’Hexagone prend le
besoin, pour cela, de réfléchir à partir de ce parti d’un récit autobiographique observé
triangle composé de la France, des États- depuis une position analytique, en voulant
Unis et de l’Afrique. montrer comment certains débats, « qu’ils
soient intellectuels ou politiques, peuvent
parfois résonner en moi, dans ma chair,
dans mon corps, dans ma psyché et mon
vécu personnel et ainsi finir dans ma
recherche ».
Cette articulation entre les sciences
sociales et le ressenti personnel fait à la
fois la singularité du livre et sa limite, car
il constitue parfois une cote mal taillée
entre l’essai ou la recherche, dont il n’a
Aya Nakamura. © DR pas toujours la puissance analytique, et
Inscrivant le succès de la chanteuse Aya l’autobiographie, dont il n’a pas toujours
Nakamura dans une histoire de la présence la densité et le recul.
et de l’occultation des femmes noires dans Mais si on ne s’embarrasse pas d’une
la musique populaire en France, imaginant écriture qui peut ainsi doublement laisser
la « création de lignes aériennes directes le lecteur sur sa faim, on peut aussi lire
entre la Caraïbe et le continent africain l’ouvrage de Maboula Soumahoro comme
où les voyages seront gratuits » parmi une forme d’autobiographie collective et
© La Découverte
d’autres mesures de réparations de la traite politique d’une génération de Noirs nés en
Le rap avait déjà constitué pour elle une
négrière ou proposant des « reparties », en France, tant ce qu’elle évoque fait écho à
première forme de prise de conscience,
version courte ou longue, pour répondre d’autres situations.
parce que « jusqu’aux années 1990, et la
aux poncifs du discours sur la race, ce
consolidation de la scène indépendante de Le parcours de la chercheuse s’apparente
petit lexique propose un regard éclaté
rap français, il n’avait existé aucun mot, en effet à un miroir tendu à la
mais vif sur la situation des Noirs de
aucune parole, aucun discours ni aucun société française : les moqueries qui
France, inscrite dans un moment pour
partie générationnel. font consonner son prénom avec

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.68/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
69

« Bamboula » ; le fait que venant d’une est pourtant aussi ancien qu’identifiable. Il dieu noir » qui confère sa divinité et
famille dioula extrêmement traditionnelle « prône le séparatisme racial », mais aussi sa légitimité à des populations noires
« qui considérait que la France n’était « l’émigrationnisme », en postulant que défavorisées.
qu’un lieu de résidence temporaire », « l’avènement de la démocratie raciale au
elle a été élevée dans un « mythe du sein des sociétés américaines née de l’ère
retour » entretenu non seulement par ses moderne est impossible ».
parents mais aussi par la République qui La solution envisagée serait donc, pour le
« après le choc pétrolier espérait voir nationalisme noir, de « quitter les sociétés
repartir ceux qui étaient perçus comme hostiles aux Noirs de la diaspora » pour se
des travailleurs immigrés » ; la façon diriger vers des nations noires, que celles-
dont elle n’a, dans sa jeunesse, « jamais ci se trouvent aux Amériques (Haïti) ou
été considérée comme musulmane dans dans la partie subsaharienne du continent
l’espace public français » ; ou encore les africain (Liberia ou Éthiopie).
moments où tout le monde la comparait à
Rama Yade avant « une dizaine d’années Ce refus initial de son université, comme
plus tard » de la voir « devenir Sibeth sa difficulté à trouver un poste et des
Ndiaye »… financements en travaillant sur de tels
Louis Farrakhan, dirigeant de la Nation of Islam. © DR
sujets, même si Maboula Soumahoro est
Un aspect particulièrement frappant est Ou bien encore de savoirpourquoi et
désormais maîtresse de conférences à
la manière dont cette étudiante brillante, comment le continent africain en général
l’université de Tours, ne sont que le début
véritable « transclasse » dont l’enfance a et le Liberia en particulier ont-ils pu,
d’une série de rejets, où sa personne et ses
été marquée par le recours à la banque chez certains Afro-Américains, « encore
recherches suscitent une animosité sourde
alimentaire, les coupures d’électricité fonctionner comme terre d’origine, terre
ou explicite, comme dans un courriel
ou les saisies d’huissier mais aussi ancestrale, lieu de retour désiré et idéalisé
anonyme qu’elle reproduit dans le livre,
une « croyance chevillée au corps en chez des populations dont les ancêtres
probablement envoyé par un collègue et
l’ascension sociale grâce aux études », a avaient quitté cet espace géographique
destiné à disqualifier toute sa légitimité
été traitée par l’université française. des siècles auparavant ».Et ce d’autant
d’intellectuelle et son engagement dans
que le territoire qui allait devenir les
l’antiracisme politique.
États-Unis n’a reçu qu’entre 5 et 7 %
Ses sujets de recherche – sur lesquels du nombre total d’Africains déplacés de
on aimerait parfois en savoir davantage l’Afrique vers l’Amérique dans le cadre
– s’annoncent pourtant passionnants. de la traite, sachant que les États-Unis
Qu’il s’agisse des différences existant, ont très tôt fait le choix d’encourager
aux États-Unis, « entre les populations et d’organiser l’accroissement naturel de
africaines déplacées vers ce territoire et leurs esclaves plutôt que d’importer de
qui étaient issues de zones géographiques manière constante de nouveaux esclaves
déjà sous influence musulmane au moment africains, à la manière de la colonie
de la traite négrière transatlantique et, française de Saint-Domingue.
d’autre part, les communautés africaines-
Maboula Soumahoro choisit plutôt dans ce
américaines musulmanes qui ont émergé
livre de se concentrer sur la manière dont
au début du XXe siècle dans le but elle s’est inscrite dans une trajectoire afro-
précis de contrer et faire front à l’identité descendante, en restituant les débats qui
chrétienne, blanche et dominante des existent sur le manière de nommer cette
États-Unis », dont la plus connue est la diaspora (noire ou africaine ?) et d’utiliser
Nation d’Islam, mais aussi le Moorish le terme au singulier ou au pluriel.
Science Temple of America. Ces derniers
Marcus Garvey, figure du « Ceux qui se sont opposés à l’utilisation
ont fait « de l’identité noire une religion
nationalisme noir, en 1924. © DR du terme pour désigner les expériences
et, ce faisant, ont élaboré l’idée d’un
Après avoir commencé, aux États-Unis, un des populations d’ascendance africaine
mémoire consacré à la pensée nationaliste disséminées à travers le monde ont argué
noire états-unienne du XIXe siècle, elle se que ces dernières ne présentaient pas
voit expliquer, à son retour en France, que d’unité culturelle et historique cohérente,
cette notion n’existe pas et se voit inviter contrairement aux Juifs, aux Chinois ou
à changer de sujet. Le nationalisme noir aux Arméniens », note la chercheuse. Ce

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.69/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
70

« à quoi les spécialistes de la diaspora LE SAMEDI 6 JUIN 2020 Masqué par Twitter, le message est laissé
noire/africaine ont répondu d'une seule intact par Facebook, dont le patron a
voix : la diversité des espaces, des clamé la veille sur Fox News qu’il ne serait
langues, des cultures, est précisément pas « l’arbitre de la vérité ».
ce qui constitue l’unité des populations
concernées », ajoute-t-elle aussitôt.
Quoi qu’il en soit, cette histoire profonde
a des effets contemporains qui peuvent se
mesurer : taux d’incarcération, de mort
précoce, de risques d’être assassiné, de Le 17 octobre 2019, Mark Zuckerberg prononce
contracter le sida, d’être tué par la police… un discours à l'université de Georgetown. © AFP

Notamment parce que, écrit Maboula En protégeant la parole incendiaire du Mark Zuckerberg interviewé par la chaîne pro-
Soumahoro, l’héritage de l’esclavage président américain Donald Trump, le Trump Fox News, jeudi 28 mai. © Capture d'écran

colonial n’est pas le seul à exister, mais patron du réseau social Facebook, pourtant Commence alors un étrange ballet dans
le seul à avoir « inscrit dans les corps un désavoué publiquement par certains de ses lequel Trump et Zuckerberg tentent de
nouvel ordre sociopolitique ». employés, a choisi son camp. Et ce n’est se tirer d’affaire en embrouillant leurs
pas celui de la liberté d’expression. messages respectifs. Le jour même, le
Il est dommage, à cet égard, que la
Ils ne doivent pas être nombreux ceux qui, président des États-Unis nie le sens
chercheuse écrive cette réflexion sur une
comme Donald Trump, peuvent discuter menaçant de son message, et assure qu’il
« identité noire » sans la situer par
directement avec Mark Zuckerberg de voulait simplement prévenir contre les
rapport aux travaux de l’historien Pap
la modération de leurs publications sur conséquences possibles des pillages.
NDiaye qui parle plutôt de « condition
noire » ou de ceux de l’activiste et Facebook. Ses arguments ayant porté, le Le lendemain, le second lui donne quitus
chercheur Norman Ajari qui évoque, lui, président des États-Unis bénéficie sur le et affirme que Facebook va réfléchir à de
une « essence noire », distincte d’une réseau social, depuis une semaine, d’un nouvelles règles sur les menaces d’emploi
nature noire : des termes qui n’engagent laisser-faire refusé à bien d’autres. de la force par les pouvoirs en place. Ce
pas la même manière de lutter contre les Mais en laissant intacts les propos du sera sa seule concession aux protestations,
discriminations et violences raciales. locataire de la Maison Blanche, qui réitérée vendredi 5 juin.
Ce qui n’empêche toutefois pas Maboula menaçaient directement les manifestants La longueur de la défense de Zuckerberg
Soumahoro de conclure sur l’idée forte à travers le pays, le patron de Facebook montre à elle seule la difficulté à
qu’elle est « noire de la manière dont s’est attiré en boomerang une contestation justifier son choix. « Toute la journée
les corps qui ressemblent au mien ont interne inédite. Brandissant comme seule », écrit-il le 30 mai sur Facebook, il
réagi, combattu, contesté, résisté et se boussole la liberté d’expression, il a une s’est demandé comment réagir face à
sont soustraits à ces tentatives anciennes, nouvelle fois prouvé son incompréhension des propos qui suscitent chez lui une
répétées et organisées d’infériorisation ». du sujet – à moins que, tout simplement, il réaction « viscéralement négative ». Des
Et dont ils continuent de lutter aujourd’hui, ne se moque du monde. discussions ont eu lieu avec la Maison
en France comme aux États-Unis. La crise a éclaté vendredi 29 mai. « Blanche. « Mais je dois réagir non
Ces VOYOUS déshonorent la mémoire de seulement à titre personnel, mais aussi
***
George Floyd », écrit Donald Trump à en tant que dirigeant d’une institution
Maboula Soumahoro était l'invitée de propos des événements de la nuit à attachée à la liberté d'expression »,
notre émission « À l'air libre », jeudi 4 juin, Minneapolis, après la mort de cet homme poursuit-il.
pour évoquer notamment la situation aux noir de 46 ans étouffé sous le genou Au final, justifie Mark Zuckerberg,
États-Unis. Un entretien à retrouver ici. d’un policier. « ... et je ne laisserai l’intérêt informatif du message prime : «
pas cela se produire. Je viens de parler Nous pensons que les gens doivent savoir
au gouverneur Tim Walz et de lui dire si le gouvernement prévoit de déployer la
Mark Zuckerberg ou la loi que les militaires seront à ses côtés tout force. »
du plus fort le temps. Au moindre problème, nous
PAR GÉRALDINE DELACROIX prendrons le contrôle, mais quand les La défense de Trump par Mark
pillages commencent, les tirs commencent. Zuckerberg a commencé. Elle suscite une
Merci ! » vague de protestations inédite parmi les
45 000 employés du groupe, qui tiendront
à le faire savoir. Comme Brandon Dail :«
Je suis déçu de devoir, une fois de plus, le
rappeler : la glorification de la violence

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.70/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
71

par Trump sur Facebook est répugnante « Je travaille chez Facebook et je Dix millions de dollars, soit le quart des
et elle devrait absolument être signalée ou ne suis pas fier de la façon dont dépenses publicitaires de Donald Trump
retirée de nos plateformes. Je désapprouve nous nous présentons. La majorité des sur le réseau social depuis 2018 – dont 1,1
catégoriquement toute politique qui va collègues à qui j'ai parlé pense la même million entre le 29 mai et le 4 juin...
dans le sens contraire. » chose », écrit encore Jason Toff le
Ou Jason Stirman:« Je ne sais pas quoi lundi 1er juin. Toute la journée, dans
faire, mais je sais que ne rien faire n’est un mouvement inédit, des centaines de
pas acceptable. Je suis un employé de salariés de Facebook se mettent en grève
FB en total désaccord avec la décision virtuelle. Oren Frank, PDG d’une start-
Dépenses publicitaires de Donald
de Mark de ne rien faire concernant up en discussion avec Facebook pour Trump sur Facebook. © Capture d'écran
les récents posts de Trump, qui incitent un partenariat, annonce la rupture des
clairement à la violence. Je ne suis pas négociations, ne voulant pas travailler Face à la colère qui gronde, la discussion
seul au sein de FB. Il n'y a pas de position avec une « plateforme qui encourage la hebdomadaire entre Zuckerberg et ses
neutre sur le racisme. » violence, le racisme et le mensonge ». salariés est avancée de deux jours et se
tient mardi 2 juin. Le président-directeur
Ou encore Andrew Crow : « Donner La crise ne manque pas d’être général y propose son exégèse, et affirme,
une tribune pour inciter à la violence et récupérée : « Nous encourageons les pour justifier son maintien, que la phrase
diffuser des informations est inacceptable, employés à parler ouvertement lorsqu’ils de Trump « n’a jamais été lue comme
peu importe qui vous êtes ou si cela mérite ne sont pas d'accord avec les dirigeants un signal aux partisans de l’autodéfense
d'être signalé dans les médias. Je ne suis », fait savoir un porte-parole. En pour qu'ils se fassent justice eux-mêmes
pas d'accord avec la position de Mark et je novembre 2018, puis en novembre 2019, » (l’expression employée par Trump fait
m'efforcerai de faire changer les choses. » certains avaient dénoncé le racisme au l’objet d'une fiche Wikipédia).
sein de Facebook, dont seulement 3,8 %
des salariés sont noirs, selon son propre Mercredi, ce sont une trentaine d’anciens
rapport sur la diversité dans l’entreprise. de chez Facebook qui demandent à
Zuckerberg de reconsidérer sa décision,
Mark Zuckerberg, qui a annoncé le une « trahison » des idéaux des débuts :
matin mobiliser 10 millions de dollars à « La société que nous avons rejointe tenait
destination d’associations engagées dans à donner aux individus une voix aussi forte
la lutte contre le racisme, s’entretient qu'à leur gouvernement – en protégeant
le soir avec trois défenseurs des droits les faibles plutôt que les puissants. »
civiques, Vanita Gupta, Sherrilyn Ifill Ce n’est plus le cas, regrettent-ils : «
et Rashad Robinson. En pure perte. Les dirigeants de Facebook interprètent
Protestation sur Twitter d'un salarié Les trois disent leur déception dans un
de Facebook. © Capture d'écran la liberté d'expression comme signifiant
communiqué commun qui dénonce « un qu'ils ne doivent rien – ou presque – faire
Owen Anderson annonce son départ, très dangereux précédent ». pour interférer dans le discours politique.
tout comme Thimoty J. Aveni,
Pour Vanita Gupta, « aucune somme Ils ont décidé que les élus devraient être
qui s’en explique sur son propre
d’argent ne peut effacer le fait que son assujettis à des normes moins strictes que
compte Facebook : « Depuis des
inaction sur les [messages] de Trump met ceux qu'ils gouvernent. »
années, le président Trump a bénéficié
directement en danger la vie des Noirs et Si Mark Zuckerberg clame son refus de
d'une exception aux standards de la
notre démocratie même », qualifiant ces 10 se comporter en « arbitre de la vérité »,
communauté de Facebook ; il n'a cessé
millions d’argent sale. Facebook le fait pourtant à longueur
de publier des messages odieux et ciblés
qui auraient entraîné la suspension de tout de journée, notent-ils. Fin mars, une
autre utilisateur », regrette-t-il, tandis que publication du président du Brésil, Jair
« Mark » lui trouve « excuse après excuse Bolsonaro, et une autre de l’ancien maire
pour ne pas agir sur une rhétorique de de New York, Rudy Giuliani, ont été
plus en plus dangereuse ». « Nous voyons supprimées, au motif qu’elles vantaient
les États-Unis succomber au même type de toutes deux les mérites de la chloroquine
division alimentée par les réseaux sociaux contre le coronavirus.
qui a fait des victimes aux Philippines, Facebook a là encore pris le parti
en Birmanie et au Sri Lanka. J'ai peur des puissants, des grands médias, des
pour mon pays et j'en ai assez d'essayer de laboratoires pharmaceutiques contre un
justifier cela. » médicament populaire, et toujours sans

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.71/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
72

censurer Trump, qui a toujours défendu sur la prose de milliards de personnes, du décider de couper le moteur, d’interdire les
le médicament, jusqu’à en prendre lui- président des États-Unis jusqu’à vous et likes et les partages du post controversé de
même. moi. Et en quoi cela pose problème. Trump – il ne l’a pas fait.
« Facebook a déjà contribué à Pour répondre aux critiques, Zuckerberg
l’élection de Donald Trump une avait imaginé un conseil de
surveillance réunissant des personnalités
fois. Ils pourraient le refaire » internationales, agissant en dernier recours
Une campagne de l’organisation Accountable Tech veut
Comme Mediapart l’a ces derniers mois prendre au mot Mark Zuckerberg. © Capture d'écran
et en toute indépendance, et ayant la
documenté pour la France, la modération possibilité d’inverser une décision. S’il
de Facebook est pour le moins erratique D’abord, Facebook. C’est le cœur de
a bien confirmé, dans un communiqué
(lire ici et là). Au moment même où Trump la machine, son algorithme, qui produit
diffusé mercredi, que « la manière
déverse sans frein ses messages, des des distorsions qu’aucun discours sur la
dont Facebook traite les messages de
activistes tunisiens sont, sans explication, liberté d’expression ne saurait enrayer.
personnalités publiques qui pourraient
privés de parole, énième exemple du Car l’algorithme s’en fiche bien, de
violer les standards de la communauté
grand n’importe quoi pratiqué par le la liberté d’expression. Il roule pour
relève du champ d'action du conseil »,
réseau social. « C’est lâche », accusent les « l’engagement », le temps (et les clics)
un genre « de cas très difficiles que le
auteurs de la lettre. « Facebook devrait qu’on passe sur la plateforme, et l’argent
conseil prévoit d'examiner », celui-ci ne
exiger des politiciens qu’ils respectent des que cela génère, sous forme de revenus
va commencer ses travaux que « dans les
normes plus strictes que celles de leurs publicitaires. Facebook joue à deviner ce
mois à venir ».
électeurs. » qui va nous intéresser, nous faire réagir,
non pas en fonction de nos besoins, mais En attendant, c’est toujours Mark
Les signataires soulignent également la en vue des revenus qu’il va en tirer. Zuckerberg qui reste l’ultime
puissance de ruissellement d’un discours décisionnaire.
prononcé au plus haut niveau : « Nous Comme l’a révélé le Wall Street Journal,
la compagnie a ignoré les travaux de ses L’an dernier, il avait pris la décision
savons que le discours des puissants très contestée de ne pas “fact-checker”
compte plus que tout. Il établit des propres chercheurs, « par crainte d’un
retour de bâton des conservateurs » – les publicités politiques. Autrement dit,
normes, crée une structure de permission de laisser les politiques mentir, pour
et autorise implicitement la violence, les républicains emmenés par Trump, qui
se plaignent contre toute évidence d’être autant qu’ils payent. Sous prétexte, là
le tout aggravé par l’amplification encore, de l’intérêt du public à entendre
algorithmique. » Ce que Zuckerberg n’a maltraités par les plateformes de la Silicon
Valley. les mensonges et en juger par lui-
manifestement pas compris, à moins qu’il même. Ainsi, Facebook avait diffusé une
ne se moque du monde. Une équipe avait été mandatée pour publicité de campagne de Trump refusée
Mais que l’on soit d’accord ou pas avec vérifier si les contenus les plus clivants notamment par CNN.
l’idée que le post de Trump est une étaient aussi les plus poussés par les
algorithmes. Réponse, oui : « Nos Le spot affirmait que le candidat
incitation à la violence, contraire aux démocrate Joe Biden avait offert de
règles de Facebook ou à celles de la simple algorithmes exploitent l’attrait du cerveau
humain pour la discorde », et fournissent « l’argent à l’Ukraine pour qu'il soit mis fin
humanité ; que l’on soit d’accord ou pas à une enquête locale sur l’entreprise pour
avec l’idée qu’il aurait fallu le censurer, un contenu de plus en plus conflictuel dans
le but d’attirer l’attention des utilisateurs laquelle travaillait son fils.
ou réduire sa portée, ce n’est en réalité pas
la question qui est posée à Facebook et à et d’augmenter le temps passé sur la En pleine polémique, Mark Zuckerberg
Mark Zuckerberg. plateforme ». Ces travaux, réalisés en avait prononcé le 17 octobre 2019 ce
2017 et 2018, ont été mis à la poubelle. qu’il voulait être un grand discours sur
Celle-ci serait plutôt de savoir en vertu de « Ceux qui souffrent déjà d’une oppression la liberté d’expression à l’université de
quoi un seul homme, riche, jeune et blanc, systémique, en particulier les Noirs, sont Georgetown (Washington DC), là même
détient in fine pouvoir de vie ou de mort les plus touchés par les échecs de où s’expriment les présidents américains
Facebook », déplore à ce sujet un des comme les chefs d’État étrangers.
cadres de l’entreprise engagé dans le « Le fait que les gens aient le pouvoir de
mouvement protestataire. s’exprimer à grande échelle est une force
Laisser tourner l'algorithme n’est donc d’un genre nouveau dans le monde, un
pas neutre et ne pourra jamais assurer cinquième pouvoir » auquel il ne voyait
une égalité de parole. Facebook aurait pu

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.72/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
73

aucune limite : « Le long voyage vers un « Je ne veux pas être aimé, je veux les arrangements de sécurité suspendus
plus grand progrès nécessite de confronter être compris. Pour que les gens aient depuis février. Et samedi, apparemment
les idées qui nous interpellent. » confiance en vous, ils doivent savoir ce convaincu par son modèle en politique,
que vous défendez », avait affirmé Mark le général-président al-Sissi, qui l'avait
Zuckerberg en janvier à des investisseurs. convoqué en urgence au Caire, Haftar
Une crise sanitaire et une crise politique s'est rallié à la proposition égyptienne de
plus tard, les choses sont claires. déclarer un cessez-le-feu à partir de lundi,
à 6 heures, heure locale
En d’autres termes, l’engagement de la
Libye: l’avant-dernière Turquie au côté du GNA de Tripoli
heure d’Haftar? et la montée en puissance de l’aide
Le 17 octobre 2019, Mark Zuckerberg prononce PAR RENÉ BACKMANN russe à Haftar ont profondément bousculé
un discours à l'université de Georgetown. © AFP LE LUNDI 8 JUIN 2020
le rapport de force militaire sur le
Le discours avait mis en colère terrain, comme l’équilibre stratégique et
la candidate à l’investiture démocrate diplomatique entre les deux camps et leurs
Elizabeth Warren : « Facebook aide alliés. En Libye comme en Syrie, Moscou
activement Donald Trump à répandre et Ankara montrent ainsi qu’ils peuvent
des mensonges et de la désinformation. sur la même scène politico-militaire se
Facebook a déjà contribué à l’élection de révéler à la fois adversaires et partenaires,
Donald Trump une fois. Ils pourraient le en fonction de leurs intérêts du moment et
refaire – et en tirer profit. » du jeu des autres puissances dans la région.
Elle regrettait le choix de Zuckerberg Des Libyens réunis sur la place des Martyrs, à Tripoli,
d’autoriser les messages publicitaires célèbrent le retrait des troupes du général Haftar, vendredi
mensongers. Un choix clairement assumé : 5 juin. du © Hazem Turkia / Anadolu Agency via AFP

« La publicité est un élément important de Après l’échec de l’offensive du maréchal


la liberté d’expression. L’interdiction des Khalifa Haftar contre la capitale libyenne,
publicités politiques donne un avantage la Turquie, qui appuie le régime de Tripoli,
injuste aux sortants et aux favoris des et la Russie, qui soutient le maréchal
médias », affirmait-il sans rire dans une rebelle, semblent estimer qu’il n’y a pas
version de son discours remaniée pour le d’issue militaire au conflit libyen et que
Des Libyens réunis sur la place des Martyrs, à Tripoli,
Wall Street Journal. l’heure est venue de négocier. célèbrent le retrait des troupes du général Haftar, vendredi
L’échec de l’offensive du maréchal 5 juin. du © Hazem Turkia / Anadolu Agency via AFP
Une autre voix s’était aussi élevée, celle
de Bernice King, fille de Martin Luther Khalifa Haftar contre Tripoli annonce- Dans un premier temps, l’intervention
King, cité deux fois par Zuckerberg dans t-il sa mort politique ? Ce n’est pas militaire directe de la Turquie, au bénéfice
son discours : « J'aimerais aider Facebook impossible, surtout s’il reste secrètement du pouvoir de Tripoli, au début de l’année,
à mieux comprendre les défis auxquels convaincu, contre l'analyse de ses avait permis aux forces du GNA, seul pôle
#MLK a été confronté à la suite des principaux soutiens, qu'il y a toujours une de pouvoir reconnu par la communauté
campagnes de désinformation lancées par solution militaire au conflit libyen. Car internationale, de briser l’encerclement de
les politiques. Ces campagnes ont créé une les alliés majeurs des deux camps – la la capitale par les combattants d'Haftar et
atmosphère propice à son assassinat. » Turquie, pour le Gouvernement d’union de se lancer à la reconquête des villes
nationale (GNA) de Tripoli, et la Russie, côtières de l’ouest tenues par les forces du
« La liberté d’expression est un droit pour l’Armée nationale libyenne (LNA) « maréchal ».
collectif », soulignait à l’automne dernier d’Haftar – semblent disposés à relancer le
un rapport d’Amnesty International Ensuite, grâce à l’arrivée de plusieurs
processus de paix qu’ils avaient ébauché, centaines de conseillers militaires turcs,
consacré à Google et Facebook. Elle en vain, il y a quatre mois lors d’un «
« permet aux personnes de rechercher de drones d’observation et de combat,
sommet » libyen à Moscou. Et que Haftar de blindés, d’une artillerie moderne, de
et de recevoir des informations en tant avait fait échouer en claquant la porte.
que groupe social et d’“exprimer leurs batteries de défense anti-aérienne et,
opinions collectives” ». Ainsi, en créant La mission d’appui des Nations unies en surtout, de 6 500 combattants syriens,
pour chacun·e « une vision du monde Libye (UNSMIL) a d'ailleurs confirmé anciens rebelles anti-Assad de l’Armée
personnalisée», les algorithmes limitent lundi dernier que les belligérants avaient syrienne libre, entraînés et équipés par
en réalité la liberté d’expression de toutes donné leur accord pour la reprise l’armée d’Ankara, le GNA a pu se
et tous. des pourparlers sur le cessez-le-feu et

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.73/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
74

lancer dans une contre-offensive générale son offensive finale contre Tripoli était le problème libyen est l’échange politique
contre l’Armée nationale libyenne (LNA) assiégée par les forces du GNA qui entre toutes les parties, et d’abord entre
d’Haftar. avaient pris position dans ses faubourgs et celles qui sont en conflit. »
« Ce qui a réellement changé la donne, coupé l’alimentation électrique. Tarhouna Autrement dit : il n’y a pas de solution
explique un connaisseur du terrain, c’est est finalement tombée, il y a quelques militaire à cette crise. La négociation
l’arrivée de spécialistes du renseignement jours, aux mains des unités du GNA, s’impose. Haftar, qui avait déjà, en janvier,
tactique, d’une défense anti-aérienne qui poursuivent désormais leur contre- grisé par ses succès militaires de l’heure,
efficace et d’une grande quantité de offensive en direction de Syrte, la ville quitté précipitamment Moscou au moment
drones qui ont, en quelques semaines, natale de Kadhafi, tenue par les forces de signer un accord de cessez-le-feu avec
privé Haftar de la maîtrise du ciel et d'Haftar depuis le début de l'année. le premier ministre du GNA, Fayez al-
fourni au GNA une force d’observation Manifestement pris de court par cette Sarraj, aurait dû être attentif à cette
et de frappe dont il n’avait jamais contre-offensive victorieuse, Haftar, loin déclaration du Kremlin. Car l’analyse de
disposé. Associé à l’expérience du combat de revoir sa stratégie sur le terrain, s’était janvier pourrait bien devenir la stratégie
d’infanterie apportée par les Syriens, lancé dans une baroque fuite en avant d’aujourd’hui. Avec ou sans lui.
l’usage intensif de la technologie dans politique en proclamant, le 27 avril, lors
l’analyse de la situation sur le terrain d’une intervention en grand uniforme à la
Une syrianisation
comme dans la précision et le calibrage télévision, qu’il avait obtenu « le mandat cauchemardesque de la Libye
des frappes, tel qu’on l’apprend dans du peuple » pour gouverner la Libye et Tenu avant-hier par Moscou – comme
les manuels de l’OTAN, a fait basculer poursuivre son offensive contre Tripoli. par Paris et Washington – pour un allié
l’équilibre des forces en faveur du GNA et Initiative d’autant plus surprenante qu’il utile et fiable, capable de conquérir le
de ses alliés. » ne précisait pas de quelle institution ou « croissant pétrolier » et de s’opposer
En face, Haftar, soutenu par les Émirats de quelle consultation il avait reçu son avec succès aux groupes armés djihadistes,
arabes unis, l’Égypte, la Jordanie, la « mandat ». Et surtout qu’il dépouillait grâce à ses moyens militaires et ses
Russie, l’Arabie saoudite et la France – de fait de leurs pouvoirs, par sa décision, méthodes énergiques, Haftar a perdu de
qui reconnaît cependant le GNA –, ne les deux entités qui lui assuraient jusque- son intérêt avec l’affaiblissement ou la
manquait pourtant pas de moyens. Aux là une certaine forme de légitimité, disparition de ces groupes. Et, surtout aux
côtés des 18 000 hommes de son ANL, il la chambre des représentants, basée à yeux des dirigeants russes, il a perdu une
disposait de 3 500 mercenaires soudanais, Tobrouk et présidée par Aguila Salah, et bonne partie de sa crédibilité à cause de
de plusieurs centaines de Tchadiens, de le gouvernement de l’est, également basé à sa conduite erratique, de l’échec de son
près de 2 000 Russes, pour la plupart Tobrouk et présidé par Abdullah Al-Thani. offensive contre Tripoli et de ses erreurs
mercenaires du « groupe Wagner » et stratégiques.
Dénoncé comme un « nouveau coup
de près de 500 combattants syriens pro- d’État » par Tripoli, ce coup de force, Ses alliés russes lui reprochent notamment
Assad, sélectionnés et entraînés par le surtout verbal et sans véritable effet la prise par l’ennemi de la base
« groupe Wagner » dans les régions concret sur le terrain, avait indisposé aérienne d’Al-Watiya, près de la frontière
désormais contrôlées par Damas. jusqu’aux alliés du « maréchal » tunisienne. Et surtout d’avoir laissé
Cette infanterie, équipée de blindés légers manifestement plus habité que jamais, détruire par les drones turcs ou capturer
et de 4 x 4 par ses alliés émiratis, malgré ses revers, par la volonté d’imiter par les forces du GNA et leurs alliés
jordaniens et égyptiens, bénéficiait de son modèle égyptien, le dictateur Abdel une dizaine de batteries de missiles
l’appui aérien des drones Win Loong, Fattah al-Sissi. Soutien résolu de Haftar, anti-aériens Pantsir, de fabrication russe,
de fabrication chinoise, fournis par les Moscou s’était d’abord déclaré « surpris offertes par les Émirats.
Émirats. Il lui arrivait même, selon des » par son initiative avant de prendre Ils n’ont pas apprécié non plus d’avoir
experts de l’ONU présents sur le terrain, ouvertement ses distances. été contraints d’exfiltrer un millier de
de disposer du soutien de chasseurs- « Nous n’approuvons pas la déclaration mercenaires du « groupe Wagner », une
bombardiers émiratis et égyptiens. du maréchal Haftar selon laquelle il entreprise de guerre privée au service du
Malgré cette armada disparate mais déciderait unilatéralement de la façon Kremlin, contraints de fuir la zone de
robuste, Haftar avait perdu en quatre dont le peuple libyen vivra », avait déclaré Tripoli par la contre-offensive du GNA.
mois les villes côtières de l’ouest et le le ministre des affaires étrangères Sergueï Partis en convoi, en direction de Bani
GNA avait repris le contrôle de toute la Lavrov. « Nous sommes convaincus, avait Walid, à 150 km, au sud, où une rotation
côte occidentale, de la frontière tunisienne précisé le porte-parole du Kremlin Dmitri d’Antonov An-32 les a transportés vers la
jusqu’au-delà de Misrata, à 500 km. Et Peskov, que le seul moyen de résoudre base de Joufra, à 350 km, en plein désert,
la place forte de Tarhouna qui devait
servir de point d’appui à l’ANL pour

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.74/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
75

les mercenaires ont été embarqués dans À la suite de l’échec de l’offensive contre tente de préserver dans ce conflit un rôle
d’autres appareils de grande capacité et Tripoli, qui fut pendant une année entière d’intermédiaire jusqu’à présent pas très
évacués en catastrophe. l’objectif unique des forces réunies autour fructueux.
C’est apparemment pour couvrir cette d’Haftar depuis 2014, le soutien au « Dimanche 31 mai, le ministre français
évacuation et consolider les positions de maréchal » commencerait à fléchir parmi des affaires étrangères Jean-Yves Le
l’ANL dans l’est et le sud – et non ses troupes. Et aussi parmi ses alliés. Drian a indiqué au premier ministre
pour soutenir l’offensive repoussée contre Inquiets à l’idée de mettre en péril leurs du GNA, Fayez al-Sarraj, lors d’une
Tripoli – que les militaires russes ont intérêts dans une future Libye réunifiée conversation téléphonique, que Paris
envoyé en Libye, fin mai, des avions de sous l’influence de Moscou et Ankara, les jugeait nécessaire «la reprise des
combat dont la présence a été révélée Émirats et l’Égypte chercheraient déjà un négociations sur l’instauration d’un
quelques jours plus tard par Washington. nouveau chef pour l’ANL. Ou pour le pôle cessez-le-feu ». Le Quai d’Orsay n’a pas
En provenance de bases russes, les politique de l'est. précisé si le ministre avait tenu le même
appareils – au moins 6 Mig-29 et 2 Washington, qui connaît bien Haftar pour langage à Haftar. On sait en revanche
Sukhoï-24 – ont fait escale sur la base lui avoir offert l’asile pendant plus de vingt qu’il a été question du « maréchal » lors
syrienne de Khmeimim, où leurs cocardes ans en Virginie, près du siège de la CIA, et de l’échange téléphonique de la veille
russes ont été remplacées par des cocardes qui ne l’avait pas dissuadé en avril 2019 de entre Emmanuel Macron et le président
libyennes, avant de rejoindre la Libye. lancer son offensive contre Tripoli, semble égyptien al-Sissi. Mais on ignore si Paris
Parallèlement à ces mouvements tout à coup s’inquiéter de voir la situation tient toujours Haftar pour un partenaire
militaires, destinés à réparer les erreurs ou sur le terrain se dégrader et Moscou baser utile et fiable. Ou désormais pour un
les carences d’Haftar, Moscou a poursuivi en Libye des avions de combat, symboles gêneur sur la voie d’une issue négociée.
une offensive politique entamée dès le de l’accroissement de son influence dans Tout se passe en fait comme si Ankara, qui
mois d’avril pour tenter de réunir autour la région. Au point d'envisager l'envoi de entend s’affirmer comme une puissance
d’un projet commun les diverses forces qui troupes en Tunisie. méditerranéenne, et Moscou, qui cherche
constituent le pôle oriental de pouvoir en Alors que Trump, occupé par d’autres à renforcer sa présence et son influence
Libye : la chambre des représentants, le problèmes majeurs, n’a aucune intention dans le monde arabe et en Afrique,
gouvernement intérimaire et l’armée sous de se lancer dans une intervention étaient d’accord au moins sur un point :
le contrôle d’Haftar. coûteuse en Libye, des voix au mettre un terme aux opérations militaires
Selon un notable de Benghazi, engagé Département d’État suggèrent que la – coûteuses pour les deux capitales – et
dans ces discussions, le président de la Maison Blanche utilise ses liens consolider leur contrôle sur les deux pôles
chambre des représentants, Aguila Salah, privilégiés avec Le Caire et Abou Dhabi de pouvoir libyens. De manière à disposer
qui s’est encore entretenu au téléphone pour obtenir que ces deux capitales cessent de leviers d’influence puissants le jour où
la semaine dernière avec Sergueï Lavrov, leur soutien à Haftar s’il persiste à refuser une négociation générale sur le partage
et qui accompagnait samedi Haftar au une solution négociée. du pouvoir – ou sur la réunification du
Caire, aurait déjà mis au point avec Et plusieurs parlementaires – onze pays – s’engagera. Avec ou sans Haftar.
des conseillers russes une « feuille de démocrates et deux républicains –, Plutôt sans lui, selon Fayez al-Sarraj qui
route » prévoyant l’arrêt des hostilités, membres de la Commission des s'est prononcé jeudi, à Ankara, au côté du
l’instauration d’un conseil présidentiel affaires étrangères de la chambre des président turc Erdogan, pour une «solution
de trois membres, représentant les trois représentants, rappellent qu’ils avaient politique en dépit des crimes de guerre
grandes régions de la Libye – Tripolitaine, adressé le 6 juin 2019 au secrétaire d’État d'Haftar ».
Fezzan, Cyrénaïque – et un nouveau Mike Pompeo une lettre dans laquelle ils Il reste à vérifier si les autres acteurs
gouvernement d’union nationale. lui demandaient d’affirmer publiquement ou figurants du conflit – États-Unis,
Dans ce nouveau dispositif institutionnel, que « les États-Unis s’opposent à une Égypte, Émirats, France, Arabie saoudite,
l’armée n’aurait aucun rôle politique et solution militaire en Libye et condamnent Qatar, Italie, Jordanie – accepteront cette
devrait se limiter à ses missions militaires. tous les acteurs qui sapent la stabilité et nouvelle dynamique diplomatique et ce
Salah, qui après avoir été l’allié d’Haftar, perpétuent la violence ». C'est-à-dire de partage des tâches. Et quel sera le poids
se prononce aujourd’hui en faveur d’une prendre ses distances avec Haftar. des enjeux géopolitiques globaux sur cette
solution politique à la crise libyenne, aurait Paris, qui a aidé Haftar à asseoir partie, a priori secondaire.
rencontré la semaine dernière quatre des son pouvoir en lui fournissant des Car la Turquie est membre de l’Otan,
chefs de milices intégrées à l’ANL, mais conseillers militaires de la DGSE, tout en créée à l’origine pour faire face aux
désormais en désaccord avec Haftar, pour reconnaissant le gouvernement de Tripoli, ambitions de Moscou et du monde
leur présenter sa « feuille de route ». communiste. Et la Russie, qui n'est plus
communiste, voit toujours dans l'Otan

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.75/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
76

une organisation ennemie, vouée à sa bénéficié des protections nécessaires. Soulignons-le d’emblée, celui-ci
perte. Cet antagonisme stratégique, qui a Pour rendre hommage à ces infirmiers, est nécessairement incomplet. Nous
survécu à la chute du mur de Berlin, n’a médecins, aides-soignants, Mediapart a l’assumons. Et comptons sur nos lecteurs
pourtant pas empêché Ankara d’acheter, décidé de les raconter. pour le compléter jour après jour, soit
pour assurer la défense de son espace Les soignants sont en première ligne en portant à notre connaissance des
aérien, un système de missile S-400 dans la lutte contre le Covid-19, bien décès que nous aurions ignorés, soit
fabriqué en Russie, plutôt que les Patriot souvent sans protection. Combien l’ont en nous transmettant des informations
américains dont la Turquie jugeait le prix payé de leur vie ? Nul n’est aujourd’hui en complémentaires sur les vies ou fins de vie
politique trop élevé. mesure de le dire. Nul ne sait combien de de soignants déjà répertoriés.
Comme son homologue russe Vladimir médecins, infirmiers, aides-soignants sont Pour mener notre travail, nous nous
Poutine, le président turc Recep Tayyip morts depuis le début de l’épidémie, que sommes appuyées sur la presse locale,
Erdogan est à la fois nationaliste, ce soit en libéral, en hôpital ou en Ehpad. sur les réseaux sociaux, et notamment
autoritaire, cynique et pragmatique. Pour Nous avons donc voulu les compter et sur un compte Twitter « Accidents du
l'un comme pour l'autre, le destin les raconter. Pour leur rendre hommage, travail : silence, des ouvriers meurent ».
du peuple libyen est d'un intérêt mesurer l’ampleur de la catastrophe, Le professeur d’histoire Matthieu Lépine
modeste. Rien, à vrai dire, n’empêche et pour tenter de comprendre les y recense les accidents du travail survenus
donc, aujourd’hui, une syrianisation circonstances de leur disparition en en France depuis le début de l’épidémie
cauchemardesque de la Libye. Et rien donnant à voir leurs conditions de travail et, parmi ceux-là, mentionne les soignants
n’interdit non plus un nouvel accord de (cliquez ci-dessous sur les photos des décédés du Covid-19.
Skhirat du type de celui conclu par les soignants pour accéder au texte de leurs Mais qui faut-il recenser précisément ?
libyens en 2015, sous l'égide de l'ONU. portraits). On désigne par soignants un large groupe
Mais qui déboucherait, cette fois, sur une de professionnels aux métiers divers.
réunification pacifique du pays. La Direction générale de la santé (DGS)
nous a indiqué que le ministère des Nous avons tenu à garder cette variété
Le respect ou non, dès lundi, de la trêve solidarités et de la santé développe en ne tenant pas seulement compte du
proposée par Le Caire et surtout le actuellement un « dispositif de remontée personnel hospitalier, mais également des
déroulement des négociations « 5 + 5 systématique des cas d’infection par médecins libéraux et des travailleurs des
» sur l’instauration d’un cessez-le-feu le Covid-19 » chez le personnel des établissements médico-sociaux.
durable, qui doivent réunir prochainement établissements de santé. « Depuis peu », Il nous a également paru pertinent
par vidéoconférence deux délégations de ce dispositif est même censé fonctionner, de vérifier qu’ils exerçaient durant
cinq militaires de chaque camp, sous la nous assure la DGS, mais aucun cas l’épidémie en France, depuis la déclaration
houlette de l’ONU, livreront probablement n’est pour l’instant mentionné sur le site du stade 2 de l’épidémie le 25 février.
d’utiles enseignements sur les intentions indiqué(voir l’intégralité de leur réponse Car à partir de cette date, l’objectif était
profondes des belligérants et de leurs sous l’onglet Prolonger). d’empêcher la propagation du virus déjà
partenaires et protecteurs. La dernière présent sur le territoire.
trêve, conclue en février, avait été un Il faut dire que les remontées se font
échec. En moins de trois mois, l’ONU uniquement sur la base du volontariat. Les Si nous nous sommes focalisées sur les
avait recensé 850 violations… résultats se font donc attendre, en dépit de professionnels de santé, cela ne signifie
l’extrême sensibilité du sujet – à moins nullement, faut-il le préciser, que leur vie
que ce ne soit en raison de cette extrême valait plus que celle des autres victimes
En mémoire des soignants sensibilité. du virus. Seulement, au vu de la mission
Le nombre de soignants touchés par première qui leur était assignée auprès des
morts du Covid-19 malades, ils auraient dû être les premiers
PAR LÉA BOISTAULT l’épidémie demeure par ailleurs inconnu.
LE SAMEDI 6 JUIN 2020 Celui-ci restera de toute façon difficile protégés.
à établir tant que les tests ne seront pas Bien sûr, aucune enquête ne pourra
systématiques. démontrer que ces soignants ont été
Alors, sans attendre les éventuelles contaminés dans l’exercice de leur
statistiques de la DGS, nous avons profession. On ne peut pas exclure que
souhaité mettre en lumière les parcours certains aient contracté le virus dans un
et les personnalités de ces femmes et cadre familial ou de la vie quotidienne.
© DR
hommes dévoués à partir d’un travail de
Nul ne sait combien de soignants sont
recensement.
morts du Covid-19. Et nul ne sait combien
auraient pu y échapper s’ils avaient

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.76/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
77

Cela ne change rien à la problématique de les organiser selon différents critères désigné par le directeur de l’établissement
générale et au danger auquel sont (genre, profession, âge, etc.) susceptibles relevant du service de santé au travail
confrontés des milliers de soignants à d’évoluer. ou de l’équipe opérationnelle d’hygiène
travers le pays. Notamment parce qu’à l’évidence, des ou de la direction des soins, renseigne
À la date du 6 juin, nous avons dénombré cas nous échappent : certains décès une fois par semaine les données agrégées
37 soignants décédés. Une fois ces morts ne laissent aucune trace, ni dans la dans une application élaborée à cette
confirmées, comment raconter chacune de presse, ni sur les réseaux sociaux. fin. Devant le besoin évident mis au
ces vies fauchées ? Selon les cas, nous Notre appel à témoignages à l’adresse jour, un dispositif officiel était à l’étude
avons interrogé les parents, frères, sœurs, covid19@mediapart.fr n’en est que plus afin de permettre un recensement des
époux, enfants, collègues, patients. important. cas Covid-19 parmi l’ensemble des
professionnels des établissements de santé
L’équilibre est difficile à trouver entre Boite noire et d’ESMS.
l’hommage à rendre et les conditions de
Les quatre journalistes qui ont rédigé cet Cet outil est désormais opérationnel
travail à décrire. « L’héroïsation, c’est
article sont étudiantes en deuxième année et permettra donc au niveau national
un narratif commode pour dépolitiser nos
au Centre de formation des journalistes et de façon uniforme une remontée
revendications », affirme le médecin et
de Paris (CFJ). Leur travail s’inscrit dans des signalements des cas au sein des
romancier Baptiste Beaulieu dans une
le cadre d’un partenariat régulier depuis établissements de santé et des ESMS.
vidéo pour Brut.
plusieurs années entre Mediapart et cette
Certains soignants expliquent aussi que Les ARS s’inscriront dans ce dispositif
école de journalisme.
les honneurs leur importent peu. Ce qu’ils et accompagneront l’ensemble des acteurs
Les photos des victimes sont diffusées médicaux dans l’application de ce mode de
demandent depuis des années, ce sont des
moyens. avec l’accord de leurs familles respectives. comptage.

Tous nos portraits ne se ressemblent Prolonger


pas. Là non plus il ne s’agit pas de Voici ci-dessous la réponse que nous a Des ordonnances hors
hiérarchiser les situations. Simplement, la envoyé samedi la Direction générale de la
longueur et la tonalité diffèrent en fonction
contrôle? Le Conseil
santé à nos questions sur le recensement
de l’appréciation des familles. Certaines des soignants morts. Nous avons demandé constitutionnel suscite des
ont préféré rester discrètes, parfois parce des précisions et nous sommes étonnées inquiétudes
qu’elles estiment que le défunt n’aurait qu’aucun cas précis ne soit ne soit PAR PIERRE JANUEL
pas souhaité qu’on le glorifie. D’autres rapporté. Dimanche 26 avril à 13 heures, LE SAMEDI 6 JUIN 2020
ont vu dans ce projet un moyen de au moment de publier, aucune nouvelle
rendre hommage à leur proche décédé, réponse ne nous avait encore été apportée.
à son courage et à son dévouement. • La réponse de la DGS
D’autres encore y voient l’occasion de
Jusqu’à présent, une revue des
pousser un cri de colère et de raconter les
personnels soignants infectés et victimes
conséquences dramatiques du manque de
pouvait se faire à l’échelle locale
personnel et de matériel.
et de façon marginale. Récemment, © Mediapart
Récolter des informations, les vérifier, et sur la base du volontariat, (cf Une récente décision des « Sages » vient
les contextualiser, laisser le temps aux lien : https://www.geres.org/covid-19/ renforcer les inquiétudes sur la place
familles de réfléchir à ce qu’elles veulent spf-recensement-national-des-cas-de- des ordonnances, prises aux dépens du
exprimer, et transmettre des documents covid-19-chez-les-professionnels-en- Parlement. Sur l'effectivité de leur contrôle
(une photo par exemple) : tout cela prend etablissement-de-sante/) un outil a été surtout. Explications.
du temps. Nous ne voulons bousculer mis en place par Santé Publique France. Il
personne. C’est le genre de révolution juridique qui
est fonctionnel depuis peu et repose sur :
agite les spécialistes mais décourage, à
Pour l’heure, nous avons rédigé 28 articles - Le signalement des cas COVID-19 tort, les médias. La décision rendue le 28
sur les 37 décès recensés. De nouveaux par les établissements sociaux et mai par le Conseil constitutionnel (dans
signalements et de nouveaux témoignages médico-sociaux concernés prévu par le des « termes inédits », selon l’institution
viendront assurément enrichir notre travail MINSANTE 46 elle-même) pourrait en effet peser sur le
dans les semaines qui viennent. > - La mise en œuvre d’une respect des droits et libertés en France.
À ce stade, il serait évidemment incongru surveillance hebdomadaire des cas de
de tirer des conclusions statistiques de COVID-19 parmi le personnel des
nos données, même si nous avons choisi établissements de santé. Le référent

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.77/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
78

En tout cas, elle vient nourrir Padovani, qui a publié un articlesur désormais le fait que le gouvernement
l’argumentaire de ceux qui, ces le sujet. Interrogé par Mediapart, Julien n’est pas allé au-delà de ce qu’a autorisé le
derniers temps, s’inquiètent déjà de Boudon, professeur de droit public à Parlement ?
voir le gouvernement recourir aux Reims, affirme : « Politiquement, le « S’ils ont eu conscience de leur coup
ordonnances de plus en plus souvent pas est important. Depuis vingt ans, de force contre le Conseil d’État, les
(ordonnances travail, ordonnances il y a une inflexion générale dans les membres du Conseil constitutionnel n’ont
Covid-19, ordonnance sur la justice pénale pays occidentaux sur qui fait la loi. pas forcément souhaité – ou saisi –
des mineurs, etc.). Les exécutifs ne sont plus de simples tous les impacts qu’on prête à leur
Pour rappel, celles-ci permettent à exécutants de la loi. Tout cela se fait décision, souligne un observateur du
l’exécutif de légiférer, par exception, aux dépens des Parlements. Cette décision Conseil. Le but était de reprendre le
à la place des parlementaires. Suivant vient aggraver ce mouvement. » contentieux des droits et libertés, pas
un circuit balisé : d’abord, à travers « Si le Parlement n’est plus nécessaire de marginaliserle Parlement. Il faudra
un projet de loi (ou un amendement) pour mettre un sceau de légalité à une attendre le commentaire officiel du
dit « d’habilitation », le gouvernement ordonnance, le gouvernement fera encore Conseil constitutionnel sur sa propre
demande l’autorisation au Parlement de moins qu’aujourd’hui examiner de lois de décision pour être fixé. »
légiférer sur un sujet, pour un délai ratification d’ordonnances », ajoute un Publiés en général plusieurs semaines
déterminé (qui va souvent d’un mois à fonctionnaire parlementaire, sous couvert après la décision et rédigés par le secrétaire
deux ans). d’anonymat. général du conseil, les commentaires
Puis, une fois cette « loi d’habilitation » L’autre effet à mesurer concerne la éclairent les décisions, souvent lapidaires
adoptée et le Parlement dessaisi, le contestation des ordonnances. Comme et obscures. Et ce bon connaisseur
gouvernement rédige ses ordonnances, les actes réglementaires, elles pouvaient être d’ajouter : « Il faudra voir aussi comment
adopte en Conseil des ministres, et elles contestées devant le Conseil d’État. la décision sera reçue au Conseil d’État.
entrent directement en application. Après Désormais, passé le délai d’habilitation, Je doute qu’il accepte d’abandonner tout
coup, l’exécutif est censé faire voter un le Conseil constitutionnel prend au le contentieux des ordonnances. »
projet de loi dit « de ratification », sorte Conseil d’État la compétence de juger Il faut rappeler que cette décision tombe
de validation a posteriori de ses écrits, la conformité, aux droits et libertés dans un contexte particulier : il n’y a
examiné trop souvent des années après constitutionnels, des mesures contestées. jamais eu autant d’ordonnances prises
l’entrée en vigueur de l’ordonnance. Par certains aspects, ce coup de force par le gouvernement. Depuis le début
Jusqu’ici, il restait une différence peut être un progrès pour le citoyen. de l’année, on en comptabilise 72, en
fondamentale entre une ordonnance et une Comme le noteJean-Philippe Derosier, lien pour l’essentiel avec la crisedu
loi. Tant qu’elle n’était pas ratifiée par professeur de droit public à l’université Covid-19, etl’intérêtde légiférer dans
le Parlement, une ordonnance constituait, de Lille, le Conseil d’État étaitjuge et l’urgence. Avec parfois de gros dérapages,
juridiquement, un acte réglementaire. partie sur les ordonnances, chargé à la fois comme sur l’ordonnance de la ministre
C’est précisément ce point que le Conseil de donner son avis a priori à l’exécutif de la justice qui a permisla prolongation
constitutionnel vient de bousculer. (avant l’adoption du texte en Conseil des automatique de détentions provisoires
Saisis d’un recours sur l’installation des ministres), puis de juger a posteriori, en sans passage devant un juge.
éoliennes, les « Sages » ont en effet cas de recours. Quand l’habilitation a été votée, ni
apporté cette « précision » : dès la Avec la décision du 28 mai, le l’Assemblée ni le Sénat n’avaient compris
fin du délai d’habilitation, désormais, les Conseil constitutionnel récupère ce que le gouvernement projetait ça... Avec
ordonnances « doivent être regardées contentieux aux dépens du Conseil d’État, une décision retentissante de la Cour
comme des dispositions législatives », « dépossédé » selon le terme de Jean- de cassation à la clef, qui vient de
sans plus attendre une ratification du Philippe Derosier. considérerl’ordonnance comme contraire
Parlement. Cet ajout a fait aussitôt Mais le Conseil d’État ne contrôle pas au droit international et d’imposer la
sursauter au sein des assemblées : s’il n’y que la question de la conformité aux libération immédiate de certains prévenus.
a pas même besoin d’une ratification pour droits et libertés constitutionnels. Il vérifie Une claque pour la chancellerie.
qu’une ordonnance soit regardée comme également le respect du droit international Longtemps, les ordonnances ont été
une disposition législative, à quoi sert et du champ de l’habilitation initiale. Or, cantonnées aux sujets techniques (comme
encore le Parlement ? si l’ordonnance doit être regardée comme le droit de l’outre-mer ou la transposition
« Symboliquement, cela enlève [à ce une disposition législative, qui contrôlera du droit européen), mais le gouvernement
dernier] son droit de définir ce qu’est l’utilise de plus en plus comme un
une loi »,réagit l’universitaire Julien moyen facile de faire face au flot de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.78/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
79

nouvelles normes et à la saturation Rio de Janeiro (Brésil), de commencent déjà à déconfiner alors
de l’agenda parlementaire. Même avant notre correspondant.– Par six fois, même que le nombre de décès quotidiens
la crise du Covid-19, le gouvernement l’hélicoptère de l’armée survole continue d’augmenter. Jeudi, le pays a
Philippe battait des records. l’esplanade des ministères à Brasília. À battu un nouveau record avec 1 473
Ainsi, un récent projet de son bord, Jair Bolsonaro salue une petite victimes en 24 heures. Mais le président
loi contenant différentes dispositions foule de partisans clairsemée. Il atterrit semble toujours se refuser à prendre la
urgentes, surnommé « projet de loi 40 minutes plus tard pour faire quelques pandémie au sérieux. « Tous ces morts
gloubi-boulga », contenait au départ 40 allers-retours perché sur un cheval de la me désolent, mais c’est le destin de tout
habilitations à légiférer par ordonnances. police militaire. le monde », a-t-il déclaré en début de
Au cours des débats parlementaires, les Ce 31 mai, comme tous les dimanches semaine.
députés puis les sénateurs ont toutefois depuis le 15 mars, le président vient saluer Les défections, de plus en plus
transformé 34 de ces habilitations « en ses soutiens qui demandent la fermeture nombreuses, sontparfois fracassantes. La
dur », inscrivant directement les mesures du Congrès et du Tribunal suprême. À démission de son ancien ministre de
dans la loi. l’image de leur leader, ces partisans, peu la justice Sérgio Moro a divisé sa
C’est qu’ils n’aiment guère les nombreux, se radicalisent de plus en plus : base d’électeurs et déclenché une enquête
ordonnances, processus opaque qui passe certains appellent à une guerre civile et des judiciaire pour crime de droit commun.
au-dessus d’eux. Loin du principe de députés alliés du président menacent les À la suite des accusations de Sérgio
publicité des débats parlementaires, on ne opposants. Dimanche dernier, après une Moro, le Tribunal suprême (STF) cherche
sait jamais qui rédige une ordonnance, manifestation pro-démocratie, un député maintenant à déterminer si les accusations
cette « législation de chef de bureau ». de Rio de Janeiro a déclaré « espérer » que d’ingérence dans la police fédérale sont
Sans compter que l’avis préalable du les participants reçoivent la prochaine fois avérées. Mais c’est loin d'être la seule
Conseil d’État n’est jamais diffusé. « une balle en pleine poitrine ». menace sur son mandat. Le Tribunal
Alors certes, comme le rappelle toujours Le président n’est pas en reste : dans suprême électoral (TSE) doit statuer sur
le gouvernement, le Parlement peut une vidéo d’une réunion ministérielle plusieurs actions, dont l’une liée à un
contrôler l’ordonnance au moment de la censée rester confidentielle mais rendue réseau de fake news et à l’envoi massif
ratification. Mais celle-ci se fait souvent publique le 22 mai, il fulminecontre les de messages via WhatsApp durant la
de manière discrète par des amendements autres pouvoirs et se dit prêt à armer ses campagne présidentielle, particulièrement
gouvernementaux balais, des années après partisans : « Je veux que tout le monde dangereuse pour le président.
que l’ordonnance est entrée en application. soit armé ! Un peuple armé ne sera Enfin, une bonne trentaine de demandes
jamais l’esclave de personne ! » Isolés d’impeachment sont sur la table du
Certaines voix au palais Bourbon et politiquement et à court d’options, Jair
au palais du Luxembourg réclament ces président de la chambre des députés,
Bolsonaro et son entourage assument de Rodrigo Maia, seul à même de décider de
jours-ci un meilleur contrôle du Parlement plus en plus leur penchant autoritaire qui
sur l’action de l’exécutif. La décision lancer une telle procédure.
électrise les soutiens les plus extrémistes.
du Conseil constitutionnel devrait les Mais Jair Bolsonaro, qui accepte mal
encourager. d’être encadré par des institutions qu’il
tente d’affaiblir depuis le début de son
mandat, est prêt à tout pour se défendre.
Au Brésil, le virus a mis Ses pressions probables sur la police
au jour les faiblesses de fédérale (PF) pourraient lui permettre
d’obtenir des informations privilégiées
Bolsonaro afin de protéger ses proches et attaquer ses
PAR JEAN-MATHIEU ALBERTINI
LE SAMEDI 6 JUIN 2020 ennemis.
Manifestation anti-fasciste contre le président Bolsonaro
le 2 juin 2020 à Manaus. © Michael Dantas/AFP Le risque est réel, assure Fábio Kerche,
Petites phrases, mépris, scandales, professeur de sciences politiques à l’UERJ
démissions, crises politiques… pendant C’est son attitude jugée irresponsable
(université d’État de Rio de Janeiro),
la pandémie, rien n’est épargné aux face à la pandémie qui a accéléré
d’autant qu’au-delà des nominations de
Brésiliens. Une partie des alliés et des un processus de déliquescence précoce
dirigeants, le président peut compter en
électeurs se détournent de Jair Bolsonaro, de son gouvernement. Son opposition
interne sur une base de sympathisants
alors que le président d’extrême droite se systématique aux mesures de confinement
actifs et un syndicat allié.
radicalise. a réduit l’efficacité des dispositions prises
par les gouverneurs. Sans l’appui du
gouvernement fédéral, les autorités locales

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.79/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
80

Néanmoins, nuance Fábio Kerche, ce « C’est une alliance très importante, car serait pourtant pas inconditionnel. La
contrôle reste limité. « La PF ne peut elle bloque à la fois l’impeachment, mais démission de Sérgio Moro, idole de
agir que sur ordre du pouvoir judiciaire. aussi un possible procès dans l’affaire nombreux généraux, a créé un malaise
Ce fut le cas lors des opérations récentes d’ingérence de la PF. Car si le PGR décide certain. «Si le président devient trop
contre son ennemi le gouverneur de Rio le de donner suite au procès, là encore, impopulaire, ils peuvent bien le lâcher.
26 mai, que Bolsonaro a saluées, ou contre deux tiers des députés doivent donner leur Ilsont un plan B tout trouvé avec Mourão
ses alliés accusés d'organiser un réseau aval », souligne Gabriel Elias, professeur qui peut assumer l'intérim »,continue le
de fake news, qui l’ont fait enragerle de sciences politiques à l'UnB (université chercheur.
lendemain. » de Brasília).« Mais cette alliance est Or, si la popularité de Bolsonaro est loin
La PF est aussi profondément divisée, extrêmement instable, ces députés ne sont de s’effondrer, elle est en baisse constante.
rendant plus difficile une domination pas fiables. Dès que ça n’en vaudra plus Cependant, en face, l’opposition reste
bolsonariste. Reste qu’avec ces tentatives la peine, ils vont l'abandonner », précise divisée. Malgré de nouvelles tentatives
d’ingérence, « toutes les opérations le chercheur. d’union qui émergent, l’idée d'un front
contre des adversaires politiques de Finalement, seules les actions devant commun ne fait toujours pas l’unanimité.
Bolsonaro seront désormais suspectes, et le Tribunal supérieur électoral (TSE) En début de semaine, Lula, qui reste une
l’institution, qui avait gagné en autonomie peuvent se poursuivre sans l’aval des figure centrale à gauche, a fait part de ses
sous les gouvernements précédents, en députés. «C’est le chemin le plus rapide franches réserves. « Les mouvements de
ressort affaiblie », estime le chercheur. mais aussi le plus radical, car il rue peuvent changer la donne », assure
Jair Bolsonaro compte aussi sur le pourrait annuler l’élection entière et Gabriel Elias.
procureur général de la République (PGR), donc faire aussi tomber le vice-président. Le 31 mai, dans trois villes, plusieurs
qui peut décider unilatéralement d’enterrer Mais ça ne pourra avancer que si manifestations en faveur de la démocratie
les accusations d’ingérence contre lui. les conditions politiques favorables sont ont été organisées par des groupes de
Or le procureur est particulièrement réunies »,analyse Gabriel Elias. supporteurs de foot. La principale, à São
dépendant, car Bolsonaro l’a désigné Un tel scénario ne s'est jamais produit. Paulo, a eu lieu à l’appel de supporteurs
de son propre chef. Il ne l’a pas Pour l’éviter, les proches de Bolsonaro des Corinthians, club historiquement
choisi parmi une liste de noms proposée tentent d’intimider les autres pouvoirs lié à la lutte contre la dictature. La
par d’autres procureurs comme cela se en agitant le spectre d’une rupture manifestation a été marquée par quelques
faisait précédemment. Son alignement constitutionnelle, assurant disposer du heurts avec des partisans du président,
systématique sur le président révolte soutien de l’armée. mais elle représente un point de départ
nombre de ses collègues mais le PGR Plus de 3 000 militaires composent en important, estime Gabriel Elias.
devrait en fait agir en fonction de ses effet son administration, dont neuf des « À cause de la pandémie, la rue était
propres intérêts. 22 ministres et le vice-président. Mais uniquement occupée par les soutiens
« C’est du coup un excellent thermomètre, rien n’indique qu’ils soutiendraient un du président. Or beaucoup de députés
analyse Fábio Kerche. Il doit être coup d’État. Au contraire, assure Christian attendent une pression de la rue pour se
reconduit l’an prochain. S’il sent que Lynch,professeur de sciences politiques lancer contre Bolsonaro. Si le mouvement
Bolsonaro peut se maintenir au pouvoir, à l'UERJ, ils ont justement accepté ce s’intensifie, l’opposition institutionnelle
il va refuser les accusations. Dans le cas mariage de convenance, car ils avaient devrait suivre. »
contraire, il va permettre l’avancée de besoin de légitimité démocratique pour C’est surtout la crise économique
l’enquête. » Conscient que le soutien du exercer le pouvoir. destructriceà venirqui devrait miner la cote
PGR est incertain, Jair Bolsonaro tente «À quelques exceptions près, les de popularité du présidentet ainsi plonger
d’assurer sa fidélité en lui promettant une ministres issus de l’armée ne sont pas le pays dans la tourmente. Plus qu’un coup
place au Tribunal suprême. des bolsonaristes fanatiques. Les plus d’État militaire, le danger pourrait venir
Paranoïaque et impulsif, le président extrémistes sont des généraux de réserve des forces de police militaire, dont les
brésilien a fait imploser sa base de soutien qui ne sont plus si influents au sein de membres sont massivement favorables au
au Congrès. Mais ses 27 ans dans le « bas l'armée »,analyse Christian Lynch. président Bolsonaro.
clergé » à l’assemblée lui permettent de «Pour des gens comme le vice-président, «Les PM sont plus nombreux que
maîtriser à merveille les règles du jeu. le général Mourão,Jair Bolsonaro est les militaires et Bolsonaro pense qu’il
Il s’est donc rapproché du centrão, qui utile, car il a permis d'exclure la peut compter sur eux. Au sein des
rassemble de nombreux députés prêts à gauche du pouvoir de manière durableet forces de police, on nie, mais c’est
défendre n’importe qui en échange de parce que son style fédère de nombreux une vraie inquiétude »,assure Rafael
postes et de subventions. électeurs. »Le soutien des militaires ne Alcadipani, membre du Forum brésilien

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.80/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
81

de sécurité publique. «Chaque État a une LE DIMANCHE 7 JUIN 2020 été maintenue, bien que les projections
police militaire spécifique. À São Paulo, ayant permis d’arrêter cette date aient été
Un déplacement à plus de 1 600 km
les supérieurs expriment une certaine invalidées par la réalité.
de Mexico pour superviser l’avancée du
lassitude envers Bolsonaro et ne semblent
train Maya : c’était le programme du
pas vraiment prêts à le suivre. Par contre,
président Andrés Manuel López Obrador,
c’est plus incertain dans d’autres États. »
lundi 1er juin, pour les premières heures
En février, dans le Ceará, une grève
du déconfinement, entamé alors que les
illégale et fortement politisée avait
indicateurs sanitaires sont au rouge.
révélé l'ampleur de l'emprise bolsonariste
sur les forces de police. Un sénateur Mexico (Mexique), de notre
avait notamment été blessé par balle correspondante.– Le chef d’État, qui ne
alors qu'il tentait d’entrer en tractopelle se refuse jamais un bain de foule, a fait de Des personnels soignants réclament de meilleures
dans une caserne de mutins. Bolsonaro ses déplacements aux quatre coins du pays conditions de travail devant le palais présidentiel
un marqueur de sa politique. « Nous avons de Mexico le 29 mai 2020. © Alfredo Estrella/AFP
joue là encore sur la crainte de
l’insurrection armée, explique Rafael maîtrisé la pandémie », s’est-il félicité fin La courbe des contagions, dont le point
Alcadipani. « Il est très habile sur ce mai, avant de filer dans le sud-est du pays culminant avait été annoncé pour début
sujet. Il y a une part de bluff, car en voiture – un vol commercial aurait fait mai, ne montre toujours aucun signe
il est difficile de voir la corporation mauvais genre alors que le pays déconfine d’infléchissement. Lundi, premier jour de
adhérer totalement à des actions violentes, à peine. la « nouvelle normalité » dessinée par les
mais il y a effectivement une minorité Au début de la pandémie déjà, Andrés autorités, le Mexique a franchi le seuil
ultra-radicalisée qui pourrait entrer en Manuel López Obrador (AMLO) donnait symbolique des 10 000 morts recensés,
action. » D’autres policiers pourraient du fil à retordre à son vice-ministre de alors que les autorités tablaient il y a
aussi laisser agir des groupes miliciens ou la santé Hugo López-Gatell, promu à quelques semaines encore sur 8 000 décès
paramilitaires auxquels ils peuvent aussi la tête de la riposte sanitaire du pays. de coronavirus au total.
participer. Alors que l’épidémiologiste s’escrimait « L’épidémie est loin d’être finie, insistait
Moins de deux ans après son élection, à faire rentrer les Mexicains chez eux, López-Gatell début juin. Le déconfinement
le mandat du président est en tout cas le président caracolait d’inauguration en ne signifie pas que tout le monde puisse
plus fragilisé que jamais. Même si le meeting, enjoignant à la population de sortir. » Le gouvernement a mis en place
temps joue contre lui, la chute n'est pas manger au restaurant pour soutenir un programme par étapes dont les règles
inéluctable. Il dispose encore de soutiens l’économie locale. s’assouplissent au fur et à mesure que la
puissants comme une bonne partie de À l’heure de réactiver l’économie du contagion baisse. Au 1er juin, 31 des 32
la communauté évangélique, mais tout Mexique, le retour de cette dissonance États du pays étaient en alerte maximale.
pourrait se précipiter en fonction des entre agenda politique et santé publique Mais dans la rue, on n’a retenu qu’un
décisions de quelques acteurs clés. illustre le paradoxe dans lequel se trouve mot : « normalité ». Endormie depuis deux
Reste que, désespéré, Jair Bolsonaro le pays. Le Mexique traverse actuellement mois, la capitale Mexico s’est réveillée.
semble prêt à tout, sauf à abandonner la phase la plus aiguë de la pandémie D’importants flux de voitures ont réinvesti
le pouvoir de façon pacifique, et sa à ce jour, mais l’échéance du 1er juin a les grands axes, au grand dam des piétons.
capacité de déstabilisation violente reste Le métro se remplit à nouveau et certains
très inquiétante, assure Gabriel Elias. restaurants ont rouvert leurs portes alors
« Bolsonaro n’a pas les moyens de ses que la capitale est de loin le plus gros foyer
ambitions autoritaires, mais il pourrait infectieux du pays.
tenter sa chance en choisissant d’ignorer
Lors d’une audition devant les sénateurs
la réalité. »
du pays fin mai, López-Gatell a revu
son pronostic, estimant que l’épidémie
pourrait causer jusqu’à 30 000 morts,
Le Mexique déconfine et soulignant le caractère aggravant du
en pleine épidémie de diabète et de l’obésité, largement répandus
Covid-19 au sein de la population mexicaine. Des
PAR MARIE HIBON prévisions optimistes à la lumière de
modèles alternatifs, comme celui de la
plus grande université publique du pays, la

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.81/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
82

UNAM, qui prévoit un mois de hausse des autorisées à déconfiner avant la date la stratégie d’augmentation massive des
nouveaux cas avant d’atteindre le fameux officielle : la grande majorité a poursuivi places en hôpital semble avoir fonctionné.
pic guetté de tous. son isolement, refusant d’« ouvrir à Grâce à une progression avantageusement
Le modèle du prestigieux Massachusetts l’aveugle ». Sept États du nord du pays ont différenciée sur le territoire, l’occupation
Institute of Technology, qui sert suivi le mouvement et refusé cette semaine hospitalière est de 44 % au niveau national,
de référence à l’agence fédérale de de se plier au calendrier des autorités. même si elle flirte avec des niveaux
santé publique américaine, va jusqu’à La pression économique qui pèse sur le dangereux à Mexico et sa région, ou
pronostiquer plus de 130 000 morts au gouvernement fédéral n’est pas étrangère à encore à Tijuana.
Mexique d’ici à septembre. cette réouverture à marche forcée. La Bank Une reprise prématurée des activités
Le gouvernement, lui, assure ne pas of America pronostique une contraction pourrait mettre à mal le fragile équilibre
être en mesure de fournir les données historique de l’économie de 8 % cette trouvé par le Mexique, avertissent les
exhaustives de cas et de décès en temps année et la destruction de 1,2 million critiques. Laissant place à un scénario
réel et se concentrer sur l’évolution de la d’emplois – quatre fois plus que ceux créés à la chilienne, où, après avoir annoncé
tendance. Un sous-diagnostic qui touche l’an dernier. un début de déconfinement, les autorités
de nombreux pays, mais dont l’ampleur La population, dont la moitié vit au ont dû rétropédaler et confiner pour la
interroge au Mexique. En avril, López- jour le jour, réclame aussi une reprise première fois toute la capitale Santiago
Gatell évoquait un nombre de cas de des activités : pour elle, chaque jour à face à une explosion des nouveaux cas.
coronavirus réel sans doute « huit fois la maison est un jour sans revenu. Le
plus important » que les chiffres officiels. confinement imposé par les autorités a
Plusieurs experts divergent, estimant qu’il de fait largement reposé sur la volonté
En Argentine, les
s’agirait de multiplier les chiffres du des citoyens, évitant l’impasse coercitive. bidonvilles sont les plus
gouvernement (101 238 cas et 11 729 Mais cette stratégie de confiance a aussi vulnérables au Covid-19
morts au 3 juin) par 25. ses faiblesses. Les entreprises, tenues de PAR CAMILLE AUDIBERT
Face aux indicateurs du continent, en mettre en place des mesures de sécurité LE SAMEDI 6 JUIN 2020

pleine pandémie alors que l’Europe pour rouvrir, ne seront pas contrôlées. Il
leur suffira de fournir une déclaration sur Des policiers contrôlent les accès à Villa
souffle enfin, l’OMS a enjoint la Azul, un quartier précaire de la banlieue de
semaine dernière l’Amérique latine à l’honneur. Une gageure dans un pays où
certaines n’ont de toute façon jamais fermé Buenos Aires, depuis la découverte d’un
ne pas lésiner sur le nombre de tests foyer de contamination de coronavirus. En
afin de mieux contrôler l’épidémie. malgré la suspension des activités, et où les
droits des travailleurs sont fréquemment Argentine, les cas se concentrent dans les
Une recommandation ignorée par López- quartiers populaires paupérisés.
Gatell, qui ne cache pas son scepticisme bafoués.
quant à l’efficacité de tests massifs. Le Le voisin américain aussi pousse pour un Buenos Aires (Argentine),
pays est l’un de ceux qui testent le moins retour rapide du Mexique au travail. Sans correspondance.– Des grilles quadrillent
au monde (2,3 pour mille habitants), au leurs usines à bas coût du côté mexicain tout le quartier. D’un côté, des patrouilles
coude à coude avec le Pakistan et le Népal. de la frontière, les multinationales états- de police, de l’autre des habitants
uniennes se trouvent dans l’impossibilité enserrés dont les visages apparaissent
« Le gouvernement ne fait que surveiller, parfois sur les images filmées par la
sans chercher à contrôler la pandémie, de reprendre leur production. Une pression
qui a conduit certaines usines mexicaines télévision argentine qui a largement
dénonce Laurie Ann Ximénez-Fyvie, couvert cette opération inédite. Lundi 25
directrice du laboratoire de génétique à ne pas fermer alors que le coronavirus se
répandait à la frontière, coûtant la vie à des mai, Villa Azul, un quartier précaire de
moléculaire de la UNAM et voix critique la banlieue de Buenos Aires où vivent
de la stratégie des autorités sanitaires. dizaines de travailleurs payés moins de dix
dollars la journée. environ 3 000 personnes, a entièrement
C’est comme essayer de vider une été mis sous cloche, pour deux semaines,
baignoire dont le robinet est ouvert. Tant Jusqu’ici, le Mexique a résisté à après la découverte d’un foyer de
qu’on ne ferme pas le robinet, c’est peine une pandémie qui a mis à rude contamination de coronavirus.
perdue. Pour contrôler l’épidémie, il faut épreuve des systèmes hospitaliers bien
casser les chaînes de transmission. Et pour plus performants que le sien. Malgré Deux jours plus tôt, le gouvernement
remonter ces chaînes, il faut tester. » des conditions de dénuement parfois annonçait la prolongation du confinement,
dramatiques pour les soignants, qui sont notamment dans Buenos Aires et sa
À l’échelon local aussi, l’optimisme du grande périphérie où se trouve l’écrasante
gouvernement peine à convaincre. Dès nombreux à avoir manifesté contre le
manque de matériel, de personnel et de majorité des cas. La quarantaine doit durer
le 18 mai, plus de 300 municipalités jusqu’au 28 juin au moins, soit 101 jours
apparemment exemptes de cas ont été formation – des difficultés chroniques au
Mexique, aggravées par le coronavirus –, au total.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.82/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
83

« La concentration de l’épidémie est d’éviter la propagation à l’échelle du Serpent de mer depuis des décennies
très claire dans les quartiers populaires territoire. Vendredi 5 juin, le pays dans la capitale notamment, l’urbanisation
et nous allons y concentrer toute notre enregistrait 21 037 cas et 632 décès. desvillas a fait ces quatre dernières
attention », avançait alors le président «Dans les quartiers populaires, la réponse années l’objet d’une politique tour à
péroniste Alberto Fernández, d’après de l’État a été confuse, désordonnée et elle tour volontaire, confuse et inégale.
lequel « les derniers seront les premiers ». est arrivée trop tard. Il y avait une certaine Dans certaines villas,les habitants ont
Tandis que chaque conférence de confiance concernant le faible nombre pu intégrer de nouveaux logements
presse officialisant le prolongement de cas dans le pays et les risques ont salubres construits à quelques pas de
de la cuarentenaest accompagnée de été minimisés », analyse Cristina Cravino, leur ancien domicile avec une connexion
comparaisons internationales mettant en anthropologue spécialiste des questions aux services basiques quand d’autres
avant « la réussite » argentine, dans le d’urbanisme. bidonvilles végètent.
cas de ces zones, le président a souligné « Depuis le début de la pandémie, La gestion de l’urgence mène « à
qu’aucune modélisation n’était possible. on dit qu’il faut garantir l’accès des politiques discriminantes et punitives
« Il n’y a pas d’antécédent, car en à l’eau, apporter des solutions comme le verrouillage du bidonville
Europe et aux États-Unis il n’y a pas d’hébergement alternatives, informer de Villa Azul, s’insurge Rosario
de quartiers populaires tels qu’ils existent davantage, renforcer les dispositifs Fessina. Quand les cas ont explosé à
en Argentine ou en Amérique latine », a autour des cas suspects. Ces politiques Recoleta[quartier chic de Buenos Aires –
souligné le président argentin. qui semblent basiques n’ont pas été ndlr], aucune grille n’a été installée. »
menées ou alors trop faiblement », Depuis Villa Azul, Julio Rodriguez, 55
abonde Rosario Fassina coordinatrice ans, se résigne : « Il y a beaucoup
à l’ACIJ (association civile pour de voisins contaminés, c’est moche (...)
l’égalité et la justice), organisation non mais je comprends qu’on soit entourés de
gouvernementale. grilles, il n’y a pas tant de solutions pour
éviter que le virus sorte du quartier. Ici,
Car tous les observateurs mettaient en il y a beaucoup de mouvements vers Villa
garde sur le fait que les quartiers Itatí [autre quartier précaire limitrophe où
vulnérables pouvaient se transformer en vivent 16 000 personnes – ndlr]. Si le virus
Un policier garde l'accès à Villa Azul le poudrières. Les logements insalubres
25 mai 2020. © Juan Mabromata/AFP arrive là-bas, tu t’imagines ? » Plusieurs
et souvent surpeuplés rendent la contaminations ont été confirmées dans
L’Organisation panaméricaine de la santé distanciation sociale impossible. La mort cette autre villa entre-temps.
a fait part de son inquiétude grandissante de Ramona Medina, référente de la « Villa
face à la forte propagation dans les 31 », un des bidonvilles les plus peuplés Dans les quartiers précaires de la capitale,
bidonvilles, point commun à la majorité de la capitale, implanté en lisière d’un l’État a déployé des équipes réalisant
des pays de la région désormais. À Buenos quartier chic, a cruellement mis à nu les du porte-à-porte afin de détecter les
Aires, près de la moitié des contaminations carences des bidonvilles. cas symptomatiques, les tests se sont
sont enregistrées dans les quartiers multipliés. La mairie de Buenos Aires a
Avant d’être contaminée par le cependant rejeté toute mise sous cloche
précaires, aussi dénommés « populaires »,
coronavirus, elle dénonçait l’absence de la Villa 31 et de ses 45 000 habitants
« vulnérables », villas, approximativement
d’eau courante dans son logement : « Nous où les contaminations ont dans un premier
traduits par « bidonvilles ».
n’avons même pas ce qui est le plus temps grimpé en flèche. « Cela fonctionne
Environ un Argentin sur dix vit dans basique pour l’hygiène », s’indignait-elle très bien », a déclaré le maire de Buenos
l’un de ces territoires aux constructions en se filmant depuis sa salle de bains où les Aires jeudi 4 juin, assurant que depuis
chaotiques, parfois très denses, sans accès robinets restaient secs. huit jours les nouveaux cas diminuaient
formel aux services basiques comme les
« Le coronavirus met en évidence les dans ce quartier-là.
égouts ou l’eau courante.
inégalités structurelles du pays », relève Sur le volet économique, les distributions
Mais pourquoi cette propagation soudaine Rosario Fassina. Cynique trajectoire que d’aliments aux cantines sociales ont été
en Argentine ? Le pays s’illustrait celle du Covid-19 dans cette région du augmentées et un bonus de 10 000 pesos
justement par sa politique volontariste monde où le virus a été importé par les (130 euros) distribué aux familles les plus
et le contrôle du virus. Un confinement plus privilégiés, de retour d’un séjour en modestes.
strict mis en place dès le 20 mars Europe ou aux États-Unis. « Il y a une dette
quand le pays comptait moins de historique de l’État avec ces quartiers », « On se sent accompagnés par
200 cas et un réajustement régional souligne Cristina Cravino. l’État, assure Julio Rodriguez qui aide
des politiques d’isolement ont permis bénévolement à la distribution des vivres.
Tout le monde est venu nous voir : la

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.83/113
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
84

sécurité sociale, la mutuelle des retraités, quartier vulnérable de la capitale. « Ça c’est le cas à Bordeaux et Strasbourg, ou
le ministère du travail. Ils nous ont fait plus de deux mois qu’on est confinés à des listes d’union de la gauche, comme
distribué de la nourriture, des bonbonnes et rien n’est résolu ! Les gens veulent à Tours. En tout, comme le confirme la
de gaz, des couches pour les enfants, des sortir travailler, ils sont prêts à courir le direction de LREM, 76 alliances avec la
produits désinfectants. » risque… », soupire ce peintre en bâtiment droite et 33 avec la gauche dans les villes
Sur des vidéos que les habitants ont qui s’enorgueillit de vivre sans subsides. de plus de 9 000 habitants. Un « en même
filmées vendredi 29 mai, après quatre Avec le confinement, il a perdu tous ses temps » sacrément déséquilibré.
jours d’isolement, les applaudissements revenus et n’est pas éligible à l’aide du Chez LREM pourtant, l’explication
en l’honneur de l’aide reçue et des gouvernement. « C’est très angoissant. apparaît comme naturelle et logique :
bénévoles du quartier retentissent. « C’est Peut-être que dans quelques jours, je vais « Il y a plus d’alliances à droite qu’à
une caresse à l’âme, on espère que cela va devenir une personne de plus qui se rend gauche, car il y a plus de maires sortants
durer deux semaines seulement », confie à une distribution alimentaire. (...) ça va à droite », justifie Marie Guévenoux,
Julio Rodriguez. être long et moche. » députée de la majorité et coprésidente de la
Depuis Córdoba (centre), ville également Pour l’instant identifié dans une série commission nationale d’investiture (CNI).
confrontée à la propagation des cas dans de quartiers, le coronavirus pourrait Même son de cloche dans l’entourage
des villas, l’infectiologue Ernesto Jakob,