Vous êtes sur la page 1sur 23

Introduction  :

 L’énergie photovoltaïque désigne la transformation d’une source d’énergie


lumineuse en électricité et son utilisation. Elle est à distinguer de l’énergie
solaire thermique, qui est une autre technique destinée au chauffage de l’eau
par conversion directe de l’énergie solaire en calories à l’aide de capteurs
plans. Les cellules solaires et modules photovoltaïques sont des composants
de conversion d’énergie qui produisent de l’électricité lorsqu’ils sont exposés
à la lumière. On parle généralement d’énergie solaire photovoltaïque, car le
soleil est la source lumineuse la plus intense de notre planète, et la plupart
des applications sont en plein air. L’originalité de l’énergie photovoltaïque
telle qu’on l’entend ici est de transformer directement la lumière solaire en
électricité. Et quand on sait que l’apport énergétique solaire total sur la
planète est de plusieurs milliers de fois supérieur à notre consommation
globale d’énergie, on comprend tout l’intérêt d’une telle démarche. Dans le
présent travail une étude théorique des systèmes photovoltaïques, ainsi que
l’étude de dimensionnement de ce système sera présentée. Pour conclure
cette introduction générale, voici quelques détails de terminologie. Cellule
solaire et photopile sont des termes équivalents qui désignent généralement
des capteurs de petite taille, utilisés soit tels quels, soit en assemblage dans
un panneau solaire, ou module photovoltaïque. Ces deux derniers termes,
équivalents quand on parle d’énergie solaire électrique, désignent un capteur
de plus grande taille et donc de puissance supérieure aux photopiles. Quant
au mot photogénérateur, il regroupe l’ensemble de ces composants d’énergie
lumière en électricité.
Le travail que nous présentons dans ce projet de fin d’étude comprend trois
chapitres. Dans un premier chapitre, nous exposons un aperçu général sur le
photovoltaïque et technologies photovoltaïque, le second chapitre est
evolution de photovoltaïque . Le troisième chapitre est perspectives. Le
travail se termine par une conclusion générale qui regroupe l’ensemble des
données sur photovoltaïque.
Chapitre 1 : les
Technologies
photovoltaïques
1-Définition de photovoltaïque:
Le phénomène photovoltaïque est la transformation directe de la lumière en
électricité à l’échelle atomique. Certains matériaux se caractérisent par une
propriété connue sous le nom d’effet photoélectrique qui leur fait absorber les
photons de la lumière et libérer des électrons. Lorsque ces électrons libres sont
capturés, il en résulte un courant électrique. L’effet photoélectrique a d’abord été
observé par un physicien français ,Edmond Bequerel en 1839, qui a découvert que
des matériaux spécifiques produisaient de petites quantités de courant électrique
lorsqu’ils étaient exposés à la lumière. En 1905, Albert Einstein a décrit la nature de
la lumière et l’effet photoélectrique sur lequel s’appuie la technologie
photovoltaïque, ce qui lui a valu plus tard de remporter un Prix Nobel de physique.

La figure 1 montre la production d’electricite d’origine photovoltaique en 2011 (GWh).[ floating-


solar-system.blogspot.com/2012/06/top-10-des-pays-producteurs.html].

Figure 1 : production d’électricité d’origine PV

Du côté du parc installé, le classement est le suivant : Allemagne (19000 GWh) première puissance
photovoltaïque européenne, Italie (10500 GWh) deuxième et Espagne (8000 GWh) troisième.
2-Généralité sur les panneaux photovoltaïques :

2-1 : Energie solaire :

L’énergie solaire est l’énergie transmise par le Soleil sous la forme de lumière et
de chaleur. Cette énergie est virtuellement inépuisable à l’échelle des temps
humains, ce qui lui vaut d’être classée parmi les énergies renouvelables.

L’énergie solaire peut être utilisée directement par l’Homme pour s’éclairer
(fenêtres, puits de lumière), se chauffer et cuisiner (chauffe-eau solaire, four solaire)
ou pour produire de l’électricité par l’intermédiaire de panneaux photovoltaïques. En
pratique inépuisable, l'énergie du soleil est une source abondante sur la planète Terre
et les procédés pour la récupérer sont bien connus. L’énergie du soleil peut être
utilisée essentiellement de trois façons :

 Chaleur passive Il s’agit de la chaleur que nous recevons naturellement du


soleil. Cet élément peut être pris en compte dans la conception des bâtiments
afin de réduire les besoins en chauffage.
 Solaire thermique Technologie utilisant l’énergie du soleil pour fournir de
l’eau chaude (ou du chauffage) aux maisons et aux piscines.
 Energie photovoltaïque (PV) Technologie utilisant l’énergie du soleil pour
fournir l’électricité alimentant appareils électriques et éclairage. Un système
photovoltaïque produit de l’électricité grâce à la lumière du jour et non pas
uniquement grâce à la lumière du soleil.
2-2 : Energie Photovoltaïque :

2-2-1: Les composants d’un système photovoltaïque :

Schéma de principe d'une installation solaire photovoltaïque


1-Les panneaux solaires photovoltaïques.

Ils produisent de l'électricité en courant continu (DC).

2 - Protection contre les surtensions côté DC.

Il protège (côté courant continu) des surtensions liées à la foudre par exemple.

3 – Onduleur.
Il convertit le courant continu des panneaux solaires en courant alternatif 230V
50Hz identique à celui de votre habitation.

4 - Protection contre les surtensions côté AC.


Il protège (côté courant alternatif) des surtensions liées à la foudre par exemple.

5 - Le compteur bi-directionnel.
Il favorise l'auto-consommation et permet à votre maison d'utiliser en priorité le
courant électrique produit par vos panneaux solaires.

6 - Réseau électrique public.


Le surplus de votre production est réinjecté dans le réseau et votre fournisseur
d'électricité vous la rachètera selon sa grille tarifaire. Si votre production solaire
est insuffisante par rapport à votre consommation (p. exemple la nuit), l'énergie
est puisée dans le réseau électrique public.

7 - Consommateurs de votre habitation.

3- Les semi conducteurs :


Un semi-conducteur est un isolant pour une température de 0 K. Cependant ce type
de matériau ayant une énergie de gap (figure 9) plus faible que l'isolant (environ 1,1
eV pour le Silicium Si), aura de par l'agitation thermique (T = 300 K), une bande de
conduction légèrement peuplée d'électrons et une bande de valence légèrement
dépeuplée. Sachant que la conduction est proportionnelle au nombre d'électrons pour
une bande d'énergie presque vide, et qu'elle est proportionnelle au nombre de trous
pour une bande presque pleine.

Figure 9 : Les niveaux énergétiques dans un semi-conducteur

Pour qu'un électron lié à son atome (bande de valence) devienne libre dans un
semiconducteur et participe à la conduction du courant, il faut lui fournir une énergie
minimum pour qu'il puisse atteindre les niveaux énergétiques supérieurs (bande de
conduction). C'est l'énergie du "band gap".

Figure 10 : les semi conducteur

Les semi-conducteurs ont acquis une importance considérable dans notre société,
car ils sont à la base de tous les composants électroniques et optoélectroniques
qui entrent dans les dispositifs informatiques, de télécommunications, de
télévision, dans l’automobile, les appareils électroménagers, etc.

4 Le dopage :
4-1-Définition:

Le dopage est une méthode qui consiste à introduire des impuretés dans un
semiconducteur intrinsèque pour augmenter la concentration des porteurs de charges
« électrons » ou les donneurs « trous » il existe deux types de dopage : le type N
(Négatif) et le type P (Positif).

4-2- Dopage type P :

Le dopage de type p consiste à produire un déficit d'électrons donc un excès de trous ,


considérés comme positivement chargés , dans le cas du silicium, consiste à ajouter
un atome de bore au sien de la structure du silicium (figure 12). Le bore disposant de
3 électrons sur sa couche électronique externe va s’associer avec 4 atomes de
silicium, laissant ainsi un trou libre.

Figure 12 : structure cristalline dopée P


4-3- Dopage type N :

Le dopage de type N consiste à produire un excès d'électrons, qui sont négativement


chargés , dans le cas du silicium, consiste à ajouter un atome de phosphore au sien
de la structure cristallin du silicium. Le phosphore disposant de 5 électrons sur sa
couche électronique externe va s’associer avec 4 atomes de silicium, laissant ainsi un
électron libre.

Figure 13 : structure cristalline dopée N

4-4-Jonction PN :
Une jonction P-N est constituée par la juxtaposition de deux régions de types
différents d’un même monocristal de semi-conducteur figure 2 .La différence des
densités de donneurs et d’accepteurs ….passe d’une valeur négative dans la
région de type P à une valeur positive dans la région de type N. la loi de variation
de cette grandeur dépend essentiellement de la technique de fabrication .Diffents
modèles peuvent être utilisées pour étudier théoriqéruement les propriétés de la
jonction.
La jonction P-N est une structure de base dans les composants micro électronique
.Les composants étant formés de semi-conducteurs dopés de manière différente,
les jonctions P-N ou N-P sont présentes aux interfaces. Il est donc indispensable
de bien comprendre les phénomènes physiques qui s’y manifestent. La jonction P-
N est également un composant qui laisse passer le courant dans un seul sens. Elle
permet donc de transformer un signal alternatif en un signal unipolaire.
Figure 2 : jonction PN

5 Les cellules photovoltaïques :


5-1 Définition :

Une cellule photovoltaïque est un dispositif semi-conducteur généralement a base


de silicium. Elle est réalisée à partir de deux couches, une dopée P et l’autre
dopée N créant ainsi une jonction PN avec une barrière de potentiel figure 3 .
Lorsque les photons sont absorbés par le semi-conducteur, ils transmettent leur
énergie aux atomes de la jonction PN de telle sorte que les électrons de ces
atomes se libèrent et créent des électrons (charges N) et des trous (charges P).
Ceci crée alors une différence de potentiel entre les deux couches.
Cette différence de potentiel est mesurable entre les connexions des bornes
positives et négatives de la cellule.

Figure 3: structure d’une cellule photovoltaïque


Le dessous de la cellule est recouvert par une couche de conductrice alors que le
dessus est recouvert par une grille métallique pour ne pas bloquer les photons. De
plus le silicium est très réflecteur, le but étant de capter un maximum de soleil on
place donc un revêtement anti-réflexion sur le dessus de la cellule. Enfin une couche
de verre est placée sur le dessus de la cellule pour protéger la cellule qui est très
fragile. L'épaisseur totale de la cellule est de l'ordre du millimètre.

5-2 Le rôle de la cellule photovoltaïque

La cellule photovoltaïque sert à générer de l’énergie solaire. Son but est de capter le
rayonnement du soleil, c’est-à-dire sa lumière, afin de le transformer en électricité.
La cellule solaire, ou photovoltaïque, peut fonctionner seule, lorsque les besoins sont
moindres, pour une calculette solaire par exemple. Pour répondre à des besoins plus
importants, elle est assemblée en modules solaires photovoltaïques, que nous
appelons couramment des panneaux solaires.

5-3 Les utilisations possibles


Les usages de la cellule photovoltaïque sont nombreux. Lorsqu’elle est utilisée seule,
elle permet d’alimenter un point d’éclairage (en extérieur, par exemple) ou de faire
fonctionner un appareil électrique ayant de faibles besoins de puissance (comme une
calculette ou une montre, entre autres). Dans ces cas-là, elle vient remplacer le rôle
joué jusqu’ici par une pile, dont les composants sont toxiques.

Assemblées entre elles, les cellules photovoltaïques forment un panneau solaire qui


génère une puissance combinée. Cette dernière permet de créer de l’électricité et
d’alimenter différents appareils ou installations électriques. Les usages de la cellule
solaire sont multiples. En effet, la cellule photovoltaïque peut par exemple fournir en
électricité :
 Une habitation, lorsque l’installation est domestique
 Le réseau public d’électricité, dans le cas des centrales solaires thermiques
 Les satellites envoyés dans l’espace
 Les bateaux solaires, avions solaires et autres véhicules alimentés grâce à des
cellules photovoltaïques
 
5-4 Le fonctionnement de la cellule photovoltaïque
La cellule photovoltaïque fonctionne grâce au rayonnement solaire. Pour générer de
l’électricité, elle fait appel à l’effet photovoltaïque qui est obtenu à la suite du choc
des photons issus de la lumière solaire sur un matériau semi-conducteur. Ce dernier
transmet l’énergie des photons aux électrons qui vont alors créer la tension électrique.
Voici le principe de fonctionnement d’une cellule photovoltaïque.
 

5-5 Composition de la cellule solaire

Le rôle du composant de la cellule photovoltaïque

Pour produire une quantité intéressante d’électricité, le panneau solaire additionne les
courants électriques générés par les cellules photovoltaïques. Selon le matériau de
construction utilisé pour élaborer une cellule solaire, la puissance obtenue peut aller
du simple au double. Le rendement du matériau semi-conducteur est d’une grande
importance, car à surface égale, il peut être diversement intéressant d’un matériau à
un autre. Il en existe de nombreux, mais le silicium, présent en quantité à la surface de
la Terre, est le plus utilisé.

 Le silicium amorphe

Le silicium amorphe est obtenu à partir de gaz de silicium. Ce gaz est vaporisé sur un
support, en verre, en plastique souple ou en métal, grâce à un procédé de projection
sous vide. Ces cellules photovoltaïques sont gris foncé.
 
 Le silicium monocristallin

Le silicium monocristallin est le résultat du refroidissement du silicium fondu. Une


fois solidifié, il se transforme en un cristal uniforme qui est découpé en tranches fines
afin de former la cellule photovoltaïque. La couleur de ce matériau est bleue, sans
trace de cristaux ou autres.
 

 Le silicium polycristallin

Pour obtenir du silicium polycristallin, on fait fondre le silicium dans un moule


métallique carré et allongé, appelé lingotière. Le coloris de ce type de cellule est bleu
et parsemé de motifs laissés par les cristaux. Cette particularité nous permet de
reconnaître facilement cette cellule photovoltaïque.
 

 Le tellurure de cadmium

Le tellurure de cadmium (CdTe) est une autre matière première qui permet de
concevoir des cellules photovoltaïques. Le procédé de fabrication emprisonne
hermétiquement, entre deux supports de verre, une couche d’absorption en tellurure
de cadmium.

6-Les différents types de cellules


photovoltaïques :
6-1 La cellule photovoltaïque en silicium monocristallin
Ce type de cellule photovoltaïque est l’une des plus répandues. Elle est obtenue à
partir de silicium monocristallin, appliqué en une tranche simple. Elle permet de
composer des panneaux solaires qui vont produire de l’électricité servant à alimenter
une habitation ou le réseau public, par exemple.
 

6-2 La cellule photovoltaïque en silicium polycristallin


Facilement reconnaissable grâce à ses cristaux bleus, cette cellule photovoltaïque se
compose d’une seule tranche de silicium. Elle est de forme carrée. On la trouve
souvent dans les installations domestiques, agricoles ou industrielles.

6-3 La cellule au silicium amorphe


La cellule photovoltaïque au silicium amorphe est composée d’une couche fine de
silicium, bien plus fine que les monocristallines ou les polycristallines. On la trouve
essentiellement pour alimenter les appareils de faible puissance, comme les montres
solaires, les éclairages de jardin ou encore les calculatrices solaires.
 

6-4 La cellule photovoltaïque tandem


La cellule photovoltaïque tandem est quant à elle conçue à partir de deux couches
semi-conductrices simples. Cela peut être une couche de silicium amorphe et une
autre de silicium cristallin (mono ou poly) par exemple. Elle montre tout son intérêt
pour une utilisation industrielle.
 

6-5 La cellule photovoltaïque CIGS


Ce type de cellule photovoltaïque utilise un matériau semi-conducteur fait d’un
alliage de cuivre, d’indium, de sélénium et de gallium. Ce mélange est disposé en
couche très fine sur un support.
 

6-6 La cellule en couche mince de tellurure de cadmium


Ce modèle de cellule photovoltaïque est composé lui aussi à partir d’un matériau autre
que le silicium. Ici, c’est du tellurure de cadmium qui est employé en une seule
couche scellée entre deux plaques de verre.
 

6-7 La cellule photovoltaïque multi-jonction


La cellule photovoltaïque multi-jonction se compose de différentes couches de
matériaux semi-conducteurs qui convertissent chaque rayon solaire, quelle que soit
l’exposition. Les couches sont empilées, formant la cellule photovoltaïque multi-
jonction. Pour l’instant, seuls les engins spatiaux en sont pourvus.

7 Les avantages et les inconvénients de chaque cellule

7-1 La cellule photovoltaïque en silicium monocristallin


Cette cellule photovoltaïque offre un rendement d’environ 25 %, l’un des meilleurs
sur le marché. La durée de vie des panneaux solaires composés de cellules en silicium
monocristallin avoisine les 30 ans, ce qui est très rentable, malgré le coût élevé à
l’achat. L’inconvénient de ce type de cellule solaire est qu’elle offre un rendement
très faible lorsqu’il n’y a pas assez de soleil. Elle convient donc mieux aux régions les
plus ensoleillées.
 

7-2 La cellule photovoltaïque en silicium polycristallin


La fabrication de ce type de cellule photovoltaïque est plus simple que la version en
silicium monocristallin. Son coût est donc moindre. Côté rendement du panneau
solaire, on peut espérer entre 10 et 15 %, ce qui est nettement inférieur aux cellules
monocristallines. Elle a cependant l’avantage de pouvoir être utilisée par temps
nuageux, ceci grâce à sa flexibilité d’irradiation.
 

7-3 La cellule au silicium amorphe


Cette cellule solaire présente de nombreux avantages. Elle est tout d’abord peu chère
à fabriquer. Elle peut aussi être intégrée sur tout type de support, flexible ou rigide.
Un autre point positif est qu’elle capte les rayons solaires même par temps nuageux.
Son principal inconvénient est qu’elle offre un faible rendement, environ 7 % au
maximum. Pour être rentable, il faut donc que la surface du panneau solaire soit
conséquente. De même, ses performances diminuent dans le temps.
 

7-4 La cellule photovoltaïque tandem


Le rendement de ce type de cellule est intéressant, mais sa fabrication complexe en
fait une cellule photovoltaïque chère à produire. Comme pour tous les autres modèles,
le nettoyage du panneau solaire doit être optimal afin de profiter d’un rendement
constant et d’une meilleure longévité.
 

7-5 La cellule photovoltaïque CIGS


Ce type de cellule solaire représente la nouvelle génération de cellule photovoltaïque.
Elle offre tout d’abord un rendement très intéressant, entre 10 et 20 %. L’un des
principaux avantages est qu’elle est conçue avec des matériaux autres que le silicium,
moins toxiques. Aussi, le support utilisé peut être flexible, afin de capter un maximum
de rayons solaires. Cependant, pour obtenir un bon rendement, il est nécessaire de
prévoir une plus grande surface que pour d’autres types de cellules.
 

7-6 La cellule en couche mince de tellurure de cadmium


Ce type de cellule photovoltaïque utilise une technologie mise en place pour
développer le rendement des panneaux solaires. L’enjeu est doublement intéressant,
car il permet aussi de diminuer les coûts. Offrant un coefficient thermique bas, ce type
de cellule se compose toutefois de produits toxiques, ce qui est un gros inconvénient.
 

7-7 La cellule photovoltaïque multi-jonction

La cellule photovoltaïque multi-jonction offre un rendement optimal,


d’environ 40 %. Le seul inconvénient est que ce type de cellule solaire
n’est pas commercialisé. En effet, il n’est utilisé que dans le milieu
spatial.

Zoom sur les cellules photovoltaïques de


demain
La cellule CZTS

Les laboratoires technologiques sont sans cesse à la recherche de


nouveaux matériaux semi-conducteurs afin de créer les cellules
photovoltaïques de demain. La cellule CZTS n’est encore qu’un projet en
cours d’élaboration. Elle marie du cuivre, du zinc, de l’étain et du soufre
(ce qui forme le sigle CZTS). Ce sont des matériaux non toxiques et
disponibles en grande quantité sur la surface de la Terre. Ces cellules sont
composées de pellicules fines qui absorbent l’énergie solaire sur leur
support (verre, plastique, etc.). Le rendement est toutefois moyen, tandis
qu’on ne peut pas encore définir sa durée de vie, ni le coût de ces
panneaux solaires.
 

Les cellules solaires organiques

Déjà développées pour fabriquer des panneaux solaires, ces cellules


photovoltaïques sont composées de matériaux semi-conducteurs de
synthèse. On les connaît sous le nom de cellules à colorants, cellules à
polymères ou encore cellules à pérovskites. Ces cellules photovoltaïques
sont élaborées à partir de fines couches organiques qui sont déposées
dans une solution liquide placée entre deux électrodes. Le faible coût de
la fabrication et la non-toxicité des matériaux renouvelables utilisés en
font une solution d’avenir très intéressante.
 

Une offre Verte pour consommer une énergie


verte
Les cellules photovoltaïques sont donc essentielles pour pouvoir créer des
panneaux solaires toujours plus performants. Pour vous permettre de
consommer une énergie 100 % verte, issue en partie des centrales solaires
françaises, Total Direct Energie a développé l’offre Verte. Moins chère
de 2 % par rapport aux tarifs réglementés, cette offre vous garantit une
fourniture en énergie propre issue d’une ressource renouvelable.
 
Pour souscrire, rien de plus simple, il suffit de prendre contact avec un
conseiller. La souscription est rapide, vous ne vous occupez de rien. La
bascule vers l’offre Total Direct Energie se fait sans coupure de courant,
pour un confort maximal. Dès la première facture d’électricité, vous
constaterez les économies que vous aurez réalisées, et cela en
consommant une électricité 100 % verte.

Rôle de la cellule photovoltaïque, matériaux utilisés pour la concevoir,


différents types disponibles sur le marché, avantages et inconvénients…
Vous connaissez désormais ce qu’il faut savoir sur les différentes cellules
photovoltaïques qui ont été mises au point jusqu’à nos jours. Solution
d’avenir pour générer de l’électricité, les cellules solaires n’ont pas fini
d’être développées et améliorées dans les décennies qui viennent, et cela
pour le plus grand bien de la planète.
 
Découvrir l’offre Verte d’électricité Total Direct Energie