Vous êtes sur la page 1sur 7

2/ Transformation du plan : définition.

Dans le plan complexe P  rapporté à un repère orthonormé   :

Soit f application définie par : 

Si f possède les deux propriétés suivantes :

1° ) Tout point du plan P a une image. 


2° ) Tout point du plan P a un antécédent unique.

Alors f est une bijection du plan dans lui-même et est appelée transformation du plan.

 
L’image d’une droite est une droite parallèle.
L’image du cercle  C de centre A et de rayon r, C est le cercle  C ’ de centre A’ et de rayon r,

avec                    .

Transformation du plan : catalogue.

Les transformations rencontrées jusqu’en classe de terminale sont les suivantes :


- les translations.
- les homothéties.
- les rotations.
- les symétries axiales, également appelées réflexions.
- les symétries centrales.

Translations du plan complexe

Définition

La translation de vecteur  est la transformation du plan, noté  , qui à tout point M fait

correspondre le point M' tel que :   

Dans le plan complexe P  rapporté à un repère orthonormé: 

Donc écriture complexe de :

Illustration graphique

Ce résultat est très simple à retrouver et à expliquer graphiquement :


Propriétés

  
  
D’où :

Les translations conservent : 

les distances, le parallélisme, l’alignement et les angles orientés.

Par une translation :


L'image d'une droite est une droite parallèle
L'image du cercle C de centre A et de rayon r , est le cercle C' de

centre A' et de rayon r, avec A' =  (A)


5/ Homothéties du plan complexe

Définition

k étant un réel, non nul.

L’homothétie de centre   et de rapport k est la transformation du plan, notée   ,qui à

tout point M fait correspondre le point M’ tel que :                         

Dans le plan complexe P  rapporté à un repère orthonormé : 

Donc : Ecriture  complexe  de 

Généralisations à toutes les homothéties : 


Remarque

1) Quel que soit le point   ,  est l’identité et tout point du plan est alors invariant par h.

2) Si k ≠ 1 alors  admet un seul point invariant : son centre       .

3) Quel que soit le point  ,  est la symétrie centrale de centre  .


4) Comme dans la démonstration nous avons procédé par équivalence, nous avons également
démontré le résultat réciproque, à savoir :

Soit f est une application du plan complexe telle que :

M(z) a pour image M’(z’) avec 

Si k est un réel non nul alors f est l’homothétie de centre    d’affixe  et de rapport k.

5) Une homothétie possède deux éléments caractéristiques : son centre et son rapport.
Elle est donc entièrement définie ou caractérisée par la donnée d’un point et d’un réel.

6) La transformation réciproque de   est :  .


Propriétés
D'où 

Les homothéties conservent :

le parallélisme, l’alignement et les angles orientés.

Les homothéties multiplient :

Les distances par  , les aires par  . 

Et les volumes par      dans l'espace.

h est une isométrie si et seulement si |k| = 1.


Autrement dit, les seules homothéties a être des isométries les symétries centrales et identité.

Par une homothétie :

- L’image d’une droite est une droite parallèle.


- L’image du cercle  C de centre A et de rayon r,

  est le cercle  C ’ de centre A’ et de rayon   , avec    


 6/ Rotations du plan complexe : définition

La rotation de centre   et d'angle   est la transformation du plan, notée  , qui à tout

point M fait correspondre le point M' tel que : 

Cet angle n’est pas défini pour   mais l’égalité de distance suffit pour définir l’image de  .

En effet : 
Donc   a pour image lui-même.  

Dans le plan complexe P  rapporté à un repère orthonormé : 

                                   

Vous aimerez peut-être aussi