Vous êtes sur la page 1sur 9

École Supérieure des Communications

Ingénieurs en Télécommunications, 1ère année


INDP1

Antennes

Rim Barrak
Maître Assistante, Habilitée
Rim.barrak@supcom.tn

1 © SUP’COM, 2020
R. Barrak, Hyperfréquences et Antennes, INDP1  SUP’COM
Exercices

2
R. Barrak, Hyperfréquences et Antennes, INDP1  SUP’COM
Exercices
Exercice 1: Champ d’une antenne
1-Calculer le champ électrique créé à 1 km par une antenne /2 verticale dont le courant
au centre est 1 A, dans les directions 0 °, 30 ° et 60 ° par rapport à l’horizontale.
2. Comparez avec un dipôle élémentaire de longueur l = 0,1 dans les mêmes conditions.
Exercice 2 : adaptation d’une antenne
On utilise un amplificateur pour alimenter une antenne dipôle de longueur /2 et
d’épaisseur d = /100. La fréquence du signal est 2.45 GHz. L’impédance d’entrée du
dipôle est alors approximativement :
Ze = (73,2−5400/Rc) + j (42,5−9700/Rc) , vec Rc = 120·(ln(/d)−1)
Transformer l’impédance correspondant à amp= 0,818\-126,4 ° en Ze grâce à une
capacité série et une capacité parallèle pour adapter la sortie de l’amplificateur à l’antenne
comme c’est indiqué par la figure suivante :

Cs
Amplificateur Antenne

Cp
amp ant

3
R. Barrak, Hyperfréquences et Antennes, INDP1  SUP’COM
Exercices
Exercice 3 : réseau d’antennes
Deux dipôles résonnants sont situés à une distance d l’un de l’autre. L’un de ces dipôles
est alimenté et rayonne avec une amplitude Eo et un déphasage initial nul, l’autre qui n’est
pas alimenté va rayonner par induction avec une amplitude E’o et un déphasage
propre de 180 ° (loi de Lenz).
1. En prenant l’origine des phases au niveau du dipôle alimenté, calculer le champ total
créé en un point M situé à une distance r à droite du dipôle et en un point M’ situé à une
distance r’ à gauche du parasite.
2. Application : déterminer le champ total au cas où d=/4 et E’o=Eo (couplage maximum).
Interpréter le résultat.

4
R. Barrak, Hyperfréquences et Antennes, INDP1  SUP’COM
Exercices
Problème: Etude d’un radar à 10 GHz
Un radar maritime d’aide à l’accostage est constitué d’une antenne patch utilisée à
l’émission et à la réception et de modules d’émission et de réception reliés par un
circulateur. On se propose d’étudier ce système et ses caractéristiques principales.
Le radar est organisé autour d’un circulateur (3 ports) avec l’émetteur au port 1, l’antenne
au port 2, et le récepteur au port 3. La matrice S du circulateur définie par rapport à 50 
est donnée par :
Récepteur (3)
 0
 0 e j 
S   e j
Antenne (2)
0 0 
 
 0 e j 0 
  Emetteur (1)

1. Déterminer les propriétés du circulateur: réciprocité, pertes, adaptation.


2. Montrer que le circulateur isole parfaitement l’émission et la réception (déterminer le
signal de sortie du circulateur si un signal d’entrée se présente au niveau de l’émetteur).
À quoi correspond  ? Que se passe-t-il si l’antenne présente une désadaptation (S22≠0)?
3. L’amplificateur de réception est optimisé si le coefficient de réflexion = 0,884\174° se
présente en entrée. Adapter dans ce cas l’entrée de l’amplificateur au circulateur (50)
par des éléments localisés
5
R. Barrak, Hyperfréquences et Antennes, INDP1  SUP’COM
Exercices
4. L’antenne patch produit un champ lointain de la forme E = Ao/r avec Ao =136 Io.f(,)
avec f(,) =sin sin3/2 si 0 et f(,) =0 si 2. Montrer que le gain g est 7 et que
la résistance de rayonnement est R = 88.

5. Tracer le diagramme de rayonnement de l’antenne dans les plans xoy et yoz. Calculer
les ouvertures dans les deux plans.

6. Si la partie imaginaire de l’impédance de l’antenne patch est 20, adapter-là au


circulateur (50) avec des éléments localisés.

 r

o
y


x m

6
R. Barrak, Hyperfréquences et Antennes, INDP1  SUP’COM
Exercices
Exercice 5
I- On considère une antenne filaire de longueur 2L, placée verticalement suivant l’axe Oz et parcourue
par un courant de la forme:  z
Iz   I o 1  
 L
 
Avec Io est le courant d’excitation au point O

1-Montrer que le champ rayonné à une distance r de l'antenne peut s’écrire sous la forme :
 e  jkr 1  coskL cos   
E (r , )  j 60 I o sin  u
r kL cos 2 
2- Donner l’expression du champ pour L=/4 et L<<. Interpréter
II-Ce dipôle est placé à une distance d d’un plan de masse parfaitement conducteur
3-Montrer que cette antenne est équivalente à deux antennes de mêmes caractéristiques alimentées par
deux courants déphasés de  .
4-Déterminer la fonction caractéristique du diagramme de
rayonnement de la nouvelle antenne.
5-Tracer le diagramme pour L=/4 et d=/8. Interpréter
III. On suppose que cette antenne présente une impédance d'entrée égale à ZIN = (150+j50) 
6- Déterminer un circuit d'adaptation (avec des éléments localisés L et C ou avec des stubs) entre
l'antenne et une ligne d'impédance caractéristique égale à 50 .

7 R. Barrak, Hyperfréquences et Antennes, INDP1  SUP’COM


Exercices
Exercice 6

Le champ créé par un dipôle dont le courant au centre est Io est :


  
 cos  cos   
E 
j60I o  2 
r  sin  
 
 
1- En utilisant le principe de multiplication des diagrammes déduire le champ créé par une
antenne onde entière pour les deux cas :
- Antenne alimentée au centre (figure 1) : deux dipôles colinéaires distants de /2 alimentés
en phase
- Antenne avec alimentation déplacée (figure 2) : deux dipôles colinéaires distants de /2
alimentés en opposition de phase
2- Tracer les diagrammes de rayonnement en champ. Préciser les directions de
maximum de rayonnement

8 R. Barrak, Hyperfréquences et Antennes, INDP1  SUP’COM


Exercices
Exercice 7 :
On considère une liaison radio à 10 GHz constituée d’une antenne émettrice et d’une
antenne réceptrice parabolique distantes de r = 10 km.
1- L’antenne émettrice est un dipôle de longueur λ/2, quel est le courant maximal Io avec
lequel on doit l’alimenter l’antenne pour obtenir un champ électrique de module E à la
distance r dans la direction θ ?
  
 cos  cos   
 jkr
E   j60I o
e  2 
r  sin  
 
 

2- Même question si l’antenne émettrice est un patch produisant un champ lointain de la


forme E = Ao/r , avec Ao= 136 Io.f(,) avec f(,) =sin sin3/2 si 0 et f(,) =0 si
2.
Application Numérique : E = 100 µV/m, θ = φ = π/2.
3- Quel est le gain g et la résistance de rayonnement Rp du patch précédent ? Montrer
que la puissance nécessaire pour produire le champ E est de 3.8 dBm.
4- Si D est le diamètre de l’antenne réceptrice parabolique, que l’on supposera pointée
de façon optimale, θ = φ = π/2, et E le module du champ reçu, quelle est la puissance
captée par le réflecteur sachant que l’antenne présente un rendement de 60 % ?
Application Numérique : E = 100 µV/m, En déduire D pour une puissance reçue égale à
−70 dBm.

9 R. Barrak, Hyperfréquences et Antennes, INDP1  SUP’COM

Vous aimerez peut-être aussi