Vous êtes sur la page 1sur 27

GSE4 & MISC1 : Traitement d’images

UAE

Contenu du Cours

- Acquisition , Perception, Couleur


- Filtrage & Restauration d’Images
- Détection de contour
- Segmentation d’Image
- Morphologie &Image
-Textures

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

OutLine ChapI

I. Introduction
II. Acquisition d’image numérique
III. Perception Visuelle
IV. Couleur
V. Espace Couleur
VI. Echantillonnage & Quantification

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

I. Introduction

Une image vaut Mille Mots !!

A. Moussa avril 14
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

I. Introduction

L’imagerie est un domaine très vaste parmi lequel, on


peut distinguer plusieurs catégories:

Traitement et Capteur d’Image


interprétation
-Vidéo Thermique
-Codage/Compression
-Amelioration -Imagerie X
-Vision par ordinateur (ID,
-Imagerie Radar
RF)
Image Computing -Imagerie de Comptage

-Graphisme 2D/3D
-Réalité Viruelle

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

I. Introduction
Les application sont très variées
-Compression d’images
-Amélioration visuel ( Télevision)
-Imagerie Médicale (celluleIRM)
-Identification empreinte digitale &
C’est un domaine Reconnaissance de visage
pluridisciplinaire -Authentification
-Traitement de signal -Aide à la conduite
-Analyse numérique -Imagerie satellitaire Reconnaissnace de
-Informatique et Théorie de l’ecriture
l’Information -Indexation pour les BD
- Etude Statistique
-Optique & Electronique

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

II. Acquisition

avril 14

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

II. Acquisition

une image est une représentation planaire d’une scène ou d’un


objet situé dans un espace à 3 dimensions (+ la dimension
temporelle)
l’acquisition, le traitement et la restitution d’une image s’apparente
à une chaîne de traitement (traitement d’un signal) avec toutes
ses problématiques notamment les capteur:
capteurs (numériseur)

Une image n’est qu’une représentation imparfaite d’une scène et


élaborer une image correspond à la volonté de proposer une
entité observable par l’œil humain.
en premier lieu, il faut connaître notre système visuel pour
tenir compte de ses faiblesses et utiliser ses capacités.

Traitement d’image à partir des informations initiales, on


cherchera souvent à extraire des informations plus pertinentes, et
à les interpréter. On distingue ainsi des prétraitements, des
traitements « bas-niveau » (appliqués aux pixels, sans leur donner
de signification) et « haut-niveau » : analyse et interprétation.
A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

II. Acquisition

Phénomène physique Grandeur Capteur


Émission et réflexion Réflectivité, CCD, CMOS,
de la lumière visible Luminance,... Barrettes CCD

Rayonnement Luminance IR Bolomètres


infra-rouge (chaleur), ...

Écho ultra sonore Distance, densité de Échographie,


tissus Sonar

Résonance magnétique Présence d'un corps IRM, RMN


chimique

Écho électromagnétique Distance, Radar, SAR


Spécularité
Radiographie,
Absorption des rayons X Densité de tissus tomographie

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

III. Perception Visuelle

Un des éléments fondamentaux de la perception


visuelle.
En contraste avec les images en niveaux de gris, les
images couleur n’exige pas de transposition
intellectuelle pour être interprétées. La couleur utilise la
gamme complète de nos récepteurs sensoriels.

La perception de la couleur est un phénomène neuro et


psycho-physiologique complexe qui fait intervenir
d’abord la composition spectrale de l’éclairage, la
structure moléculaire de l’objet réfléchissant (ou
modifiant) cette lumière mais aussi les récepteurs et les
interpréteurs de l’information lumineuse que sont nos
yeux et notre cerveau.

avril 14

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

III. Perception Visuelle

avril 14

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

III. Perception Visuelle

Le système visuel humain


La fonction optique de l’oeil est de focaliser un stimulus de
couleur sur sa partie photosensible, la rétine.
– La cornée est une membrane transparente et résistante
située sur la face avant de l’oeil.
– L’iris est une membrane colorée qui fonctionne comme
un diaphragme en contrôlant la quantité de lumière qui
pénètre dans l’oeil. Son ouverture centrale est la pupille.
– Le cristallin est une lentille biconvexe molle qui permet
de focaliser le stimulus grâce à sa capacité à modifier sa
courbure.
– Le corps vitré est un liquide continuellement sécrété et
absorbé, dont le rôle est d’assurer la structure autonome
de l’œil.

avril 14

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

III. Perception Visuelle


Cônes et bâtonnets
La rétine possède environ 4 millions de cônes pour un peu plus de
100 millions de bâtonnets.
les cônes sont responsables de la vision haute résolution
Les bâtonnets sont très nombreux et plus sensibles à la lumière que
les cônes.
On distingue ainsi 3 types de cônes : les cônes S sensibles à des
longueurs d’onde courtes (short), les cônes M sensibles à des
longueurs d’onde moyennes (medium) et les cônes L sensibles à des
longueurs d’onde longues (long). C’est là l’origine de l’aspect
trichromatique de la vision des couleurs.

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. La Couleur

Les couleurs trouvent leur origine dans la séparation de la lumière


blanche naturelle en composantes absorbées et composantes
réfléchies. Toute source lumineuse visible est composée d'un
mélange d'ondes électromagnétiques cohérentes (i.e. couleurs
pures), dont la longueur d'onde
est comprise entre 0,4 µm (violet) et 0,7 µm (rouge) :

Teinte Foncé/Claire Pure / Délavé

Comment représenter ces couleurs dans un espace qui soit à


la fois facile à manipuler et qui soit pertinent en termes
d'analyse d'images couleur ?

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. La Couleur

La Trichromie
Le principe de la trichromie réside dans la découverte
qu'il suffit d'un triplet de couleurs pures pour restituer ,
par mélange de ces 3 composantes qu'on peut qualifier
de primaires , l'intégralité des couleurs.

Le cercle de Newton peut ainsi se « résumer »


en un triangle de primaires
A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. La Couleur
La trichromie permet donc de voir l'ensemble des couleurs comme
un espace vectoriel de dimension 3, où 3 sources lumineuses
primaires (r,g,b) varient en intensité entre 0 et 100%. Ce principe
de synthèse additive de la couleur se retrouve dans la plupart des
dispositifs lumineux de restitution de la couleur : CRT, LCD,
Plasma. La lumière (couleur) est émise d’une source lumineuse
(système additif): RVB.

Dans les écrans à cristaux liquides (LCD), 3


matrices de cristaux liquides sont contrôlées
par un couple de polariseurs
qui change l'orientation des cristaux, en
modifiant la transparence de chaque pixel,
ces matrices sont rétro-éclairées à travers
des filtres rouge, vert et bleu

avril 14

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. Les Espaces Couleur

L'espace RGB
L'espace RGB est l'espace vectoriel engendré par les
3 composantes primaires (Rouge, Vert, Bleu).
L'ensemble des couleurs produites se représente
comme l'intérieur d'un cube

Triangle chromatique Axe achromatique

En réalité, les trois composantes RGB ne permettent pas de


reconstituer vraiment toutes les couleurs perceptibles par
l’œil humain
A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. Les Espaces Couleur


Spécification Materielle

RGB (moniteur),
• Additif, on commence avec le noir et on ajoute le vert puis le rouge
pour obtenir le jaune.
• La couleur obtenue dépend des phosphores de chaque moniteur

CMY(K) (imprimante)
Soustractif: Dans l’espace RGB, on commence avec le blanc et on
soustrait la quantité voulu de vert (avec encre magenta) puis de rouge
(avec encre cyan) etc

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. Les Espaces Couleur

L'espace XYZ
L'espace XYZ (CIE 1931) est défini à partir d'une
transformation linéaire sur l'espace RGB telle que toutes les
couleurs du spectre visible soient contenues dans le triangle
xyz. Les coordonnées XYZ des couleurs naturelles ont
ainsi toujours des valeurs positives.

transformation des coordonnées


RGB en coordonnées XYZ (sans
normalisation)

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. Les Espaces Couleur

L'espace HLS (HSV)

La perception humaine de la couleur est une réaction


subjective qui peut être caractérisée en termes de
luminosité, de teinte et de saturation.
- La luminosité correspond à une sensation traduite
par des vocables comme clair, foncé, lumineux,
sombre…
- La teinte ou tonalité chromatique correspond aux
dénominations telles que rouge, vert, bleu, ... Elle
correspond à la longueur d’onde dominante d’une
couleur. Le blanc, le noir ou les gris sont dites neutres
ou achromatiques.
-La saturation est une grandeur estimant le niveau de
coloration d’une teinte indépendamment de la
luminosité. Elle représente la pureté de la couleur
perçue comme vive, pâle,

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. Les Espaces Couleur

L'espace HLS (HSV)


Le passage de RGB à HSV se fait par une transformation
non linéaire. Plusieurs opérateurs ont été proposés pour la
conversion.

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. Les Espaces Couleur Luminance

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. Les Espaces Couleur Saturation

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

IV. Les Espaces Couleur Teinte

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

V. Représentation des Images

avril 14

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

V. Représentation des Images

a Echantillonnage (résolution spatiale):

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

V. Représentation des Images

b  Quantification

avril 14

A. Moussa
Chap1: Acquisition , Perception, Couleur
UAE

V. Représentation des Images

c  Entropie et Information
Outre les capacités du capteur, le nombre de bits réellement nécessair
es pour coder une image varie d'une image à l'autre, en fonction de
leur contenu informationnel. Ce nombre dépend de l'entropie,
définie à partir de la distribution des niveaux de gris de l'image.

Où N est le nombre de niveaux de gris présents, pi est la proportion


(0 <pi <1) de points de l'image ayant pour niveau de gris i. Cette grandeur
représente le nombre moyen de bits par pixel nécessaires pour coder toute
l'information présente. Elle est utilisée dans les techniques de compression sans
perte pour adapter le volume de donnée des images à leur contenu
informationnel.

avril 14

A. Moussa