Vous êtes sur la page 1sur 40

Dégradations et entretien de la

chaussée
I. Dégradations des chaussées
Dégradations

déformations Fissures Arrachements Remontées

-Décollement (3)
-Orniérage (1)
-Fissures (1) -Désenrobage (1) -Ressuage (1)
-bourrelet (1)
-Faïençages (3) -Plumage (1) - Boursouflures (1)
-Affaissement (1)
-Epaufrure (3) -Pelade (1)
-Flache (1)
-Cassures (2) - Nids de poule (1)
-Tôle ondulée (1)
- Glaçage (1)
-Soulèvement de la dalle
(2) - Tête de chat (3)
(1): dégradation qui affecte la structure souple
(2) : dégradation qui affecte la structure rigide
(3) : dégradation qui affecte les deux types de structure

• Les déformations et les fissures affectent


généralement les couches inférieures pour atteindre
la couche de roulement tandis que les arrachements
et les remontées prennent naissance et évoluent
dans la couche de roulement.
1. Les fissures
• Les fissures longitudinales: parallèles à l’axe de la
chaussée ( souvent dans les traces des roues ou en
bord de revêtement.)

• Les fissures transversales: perpendiculaires à l’axe de


la chaussée.

• Les fissures maillées: fissures qui se croissent en


découpant la surface de la chaussée en éléments de
tailles variables allant jusqu’au faiencage (mailles
serrées)
• L’épaufrure: type de dégradation qui affecte les
chaussées souples et chaussées rigides.

Effritement du bord de la Effritement du bord de la dalle au


chaussée au niveau des niveau du joint, du à la fragilité de
accotements et les bords de la ce bord par rapport aux charges
chaussée lourdes.

• La cassure: une fissuration complète de la dalle de béton.


On distingue:
- Cassure transversale: due au tassement du sol de
fondation.
- Cassure en coin: due à l’application d’une surcharge en
un point faible appelé « coin ».
- Cassure en diagonale: due à l’insuffisance de l’épaisseur
de la dalle ou si le sol de fondation se tasse.
2. Les déformations
• Affaissement: il se caractérise par un
tassement de la chaussée ,et se localise soit
en rive soit en pleine voie. On distingue:
-L’affaissement longitudinal
-L’affaissement transversal
- L’affaissement longitudinal en rive de
revêtement: Il évolue rapidement lors de la
saison des pluies ,conduisant à la destruction
des rives de la chaussée.
• Orniérage: une déformation permanente
longitudinale et se localise suivant les traces de roues
des véhicules. On distingue:
- Les orniérages à petit rayon: affectent les couches de
roulement.
- Les orniérages à grand rayon: affectent toute la
structure de chaussée.

Si l’eau peut pénétrer dans le corps de la chaussée


,l’orniérage évolue par approfondissement rapide des
affaissements et rupture de la chaussée lors de la
saison de pluie.
• Bourrelet: une déformation vers le haut
(positive) qui affecte la surface de la chaussée.
-Bourrelets transversaux: se manifestent dans
les zones de freinage.
-Bourrelets longitudinaux: se localisent
généralement en bordure des traces de roues.
• Flache : une dépression locale souvent de
forme arrondie. Elle est généralement due à
un défaut de portance du sol.
3. Les arrachements
• La pelade: une dégradation plus ou moins
localisée, caractérisée par le décollement total
de la couche de roulement.
• Le nid de poule: enlèvement des matériaux en
formant une cavité quasi arrondie. L’évolution du nid
de poule se manifeste par un agrandissement
progressif de trous et formation d’autres nids de
poule.
• Le plumage: il se caractérise par un
arrachement des gravillons de revêtement et
se localise suivant les traces des roues des
véhicules.
• Le peignage : l’arrachement des gravillons
parallèlement à l’axe de la route sur des
grandes longueurs.
• Le désenrobage: décollement de la pellicule
de mastic ( liants +fines) enveloppant les
matériaux enrobés.
• Le décollement: une rupture d’adhésion entre
la couche de surface et le corps de chaussée.
4. Les remontées
• Elles proviennent et affectent la couche de
roulement.
• Les remontées d’eau et d’argile: Ils
accentuent les dégradations de surface (nids
de poule, plumage…)
• Le ressuage: apparition d’un excés de liants
,sur une zone localisée ou sur la totalité de la
surface.
5. Les usures de la surface de
roulement
• Glaçage: usure des gravillons de revêtement
sans qu’ils soient arrachés ou enfoncement
des gravillons dans le support.
• Tête de chat: usure très avancée du
revêtement qui conduit à l’apparition de
pierres dures en relief.
II. Causes de dégradations
Dégradation Causes

1/ Fissurations Pour les structures souples:


Mauvaise qualité des matériaux.
Mauvaise mise en œuvre
Epaisseur insuffisante de la chaussée
par rapport au trafic.
Retrait (couche de base traité au
ciment).
Age de la chaussée.
Pour les structures rigides:
Absence du joint dans le sens axial.
Mauvaise composition du béton.

• Epaufrures de rive •Dégradation des accotement.


•Action de l’eau
•Compactage insuffisant des rives
•Largeur insuffisante de la chaussée.
Dégradation Causes

2/ Déformations
•Affaissement longitudinal suivant l’axe •Portance insuffisante du sol support ou
du corps de chaussée.
•Sous dimensionnement localisé du
corps de chaussée.
•Stabilité insuffisante du revêtement
(enrobé)
•Accotements insuffisants ou non
revêtus.
•Affaissement longitudinal de rive •Insuffisance de la stabilité d’enrobés.
•Sous dimensionnement du corps de
chaussée.
•Orniérage •Portance insuffisante du sol support ou
du corps de chaussée par rapport au
trafic.
•Fatigue de la chaussée causée par la
circulation lourde et lente.
•Eau
•Matériaux : qualité insuffisante.
Dégradation Causes

•Bourrelet longitudinal •Mise en œuvre: compactage insuffisant


•Trafic: passage des véhicules trop
lourds pour l’épaisseur de la chaussée.
•Fluage des enrobés
•Bourrelet transversal •Défauts de portance localisé (poche
d’argile humide)
•Perte de cohésion localisé de la
chaussée de base.
•Tassement différentiel du matériau.

•Flache •Déformation de la couche de base par


défaut de profilage avant la pose de
revêtement.
•Manque de stabilité d’enrobés.
•Tôle ondulée •Insuffisance d’épaisseur ou de
compacité du tapis d’enrobé.
Dégradation Causes

3/ Arrachement
•Pelade • Qualité insuffisante des matériaux de
chaussée.
•Arrachement des matériaux lors du
passage des véhicules.
•Nid de poule •Stade final de faiencage ou d’une
flache.
•La perméabilité de la couche de
roulement.
•Plumage
•Une mise en œuvre défectueuse.
•Un mauvais accrochage (enduit)
•Un sous dosage en bitume (enrobé).

•Peignage •Mauvaise mise en œuvre de l’enduit


(manque de liant ou gravillon)
•Mise en œuvre par conditions
atmosphériques défavorables.
•Désenrobage •Attaque du liant hydrocarboné par un
produit chimique (Argile, sel)
•Mauvaise conditions d’exécution
•Décollement •Gonflement ou retrait des matériaux
Dégradation Causes

4/ Remontées
•Remontées d’eau et d’argile •Perte de cohésion au sein d’une
chaussée fondée sur un sol argileux
•Ressuage •Dosage en liant trop élevé
•Liant non adapté
•Utilisation d’un liant mou ou la
présence d’une forte chaleur.

5/ Usure de la surface de revêtement


•Glacage •Usure des gravillons de revêtement
•Enfoncement des gravillons dans le
support
•Disparition partielle des matériaux en
•Tête de chat surface par usure.
III. Entretien
1. Différents types d’entretien
• Entretien préventif ou courant
Il est constitué par des opérations locales, nécessaires après
l’apparition de certaines dégradations.
• Entretien curatif (périodique)
Il concerne les opérations sur des sections entières que les agressions
climatiques et le trafic auront usées au bout d’un certain temps.
• Entretien d’urgence
Il est non programmé exercé en cas de catastrophe naturelle
(inondation, éboulement…) qui coupe la route. Exige des dispositions
budgétaires importantes.
• La réhabilitation
Elle doit être toujours précédé d’une campagne d’auscultation qui
consiste à étudier l’état de la route. Elle se situe entre l’entretien
courant et le renforcement lourd.
2/ Entretien des routes non revêtues:
• Entretien préventif
- Reprofiler périodiquement la chaussée
- La reprise des matériaux rejetés sur les bords et leurs réglage
sur la chaussée.
- Le rebouchage des nids de poule pour rendre à la chaussée
son bon état de surface initial.
• Entretien périodique
- Reprofilage: décapage des ondulations et des irrégularités sur
toute leurs hauteur. Remettre les matériaux meubles
(entrainées sur les accotements) sur la route.
- Rechargement:
3/ Entretien des routes revêtues
• Ils reçoivent un revêtement hydrocarboné en raison de leur
importance et de leur trafic plus élevé.
• Cet entretien contribue:
- À maintenir ou à restaurer une bonne qualité de surface.
- A empêcher la dégradation du corps de chaussée.
• Il faut distinguer plusieurs sortes d’entretien:
a/ Entretien courant (point à temps)
Pour chaque type de dégradation ,il existe un mode de
réparation particulier:
-le sablage sur ressuage
-le colmatage des fissures et arrachements
-le reprofilage des affaissements
-le curage et le rebouchage des nids de poule
-l’écretage des bourrelets.
• Pour les réparations de surface, on utilisera des liants
bitumineux, des sables et des gravillons répandues en
couches successives.
• Pour les réparations du corps de chaussée, on utilisera des
matériaux naturels ou concassés et parfois des enrobés à
froid.
b/ Entretien périodique
b1. Les enduits superficiels: cette tache est effectuée sur toute la
longueur de la chaussée et sur des longueurs comprises entre
des centaines de mètres et des kilométres. Elle doit être
précédé d’une opération de point à temps et elle doit être
exécutée par temps sec.
b2. Les tapis minces :
• Il est indispensable pour les préparer d’effectuer des travaux
de point à temps. C’est une solution plus durable que les
enduits superficiels.
• Ces tapis sont en général mis en œuvre sur des routes
importantes: fort trafic, vitesse élevée.
• Les tapis minces doivent être exécutées à temps sec.
• Les différents types de tapis minces: Constitués par des
granulats enrobés à chaud ,dans une centrale, par un liant
bitumineux.
• Les classes granulaires utilisés sont:
0/5 mortiers bitumineux
0/6 à 0/12 enrobés
0/6 à 0/12 bétons bitumineux
• Les tapis minces sont répandues en une couche unique ,dont
l’épaisseur maximale est:
- 3cm pour les mortiers
- 5cm pour les enrobés et les bétons bitumineux.

Vous aimerez peut-être aussi