Vous êtes sur la page 1sur 4

juin 2017

FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ ED 112


Préserver ses mains est essentiel.
En effet, le risque chimique,
cause de brûlures, dermatoses,
irritations de la peau, et même
d’intoxications, est omniprésent
au travail. Le port de gants joue
alors un rôle important.
Pour choisir le gant adapté à
l’usage qui en sera fait, il est
nécessaire de rappeler quelques
définitions de base et donner
des clés pour tirer parti des
informations des fournisseurs.

Le gant : un rempart
contre le risque chimique.

Des gants
contre les risques chimiques
Les risques afférents aux produits chimiques
sont nombreux : leur contact avec la peau
de données de sécurité, de porter des gants
« imperméables à la substance concernée
Quel type de gants ?
peut être la cause de brûlures, de derma- ou au produit concerné ».
toses, d’irritations et même d’intoxications Les gants de protection contre le risque
(cf. encadré). Méfiance toutefois : chimique sont caractérisés par leur forme,
leur matière et leur épaisseur.
Le port de gants de protection ne doit pas
■■ aucun matériau ne résiste de façon
se substituer aux mesures d’ingénierie qui
pourraient éviter tout contact cutané avec
permanente à un produit, Épaisseur
les produits chimiques. ■■ aucun matériau ne résiste à tous les pro-
On distingue les gants à usage unique
duits. (dits aussi jetables) des gants réutilisables.
Mais ce risque de contact peut être inéluc-
table : lors, par exemple, de travaux excep- La résistance chimique d’un gant dépen- Les gants jetables sont extrêmement fins
tionnels ou de déversements accidentels. Il dra du couple « produit chimique - matière (moins de 0,2 mm) et donc peu résistants
est alors généralement indiqué sur les fiches constitutive du gant ». chimiquement et mécaniquement. Ils pro-
c’est-à-dire la quantité de produit traversant
La peau et les produits chimiques… le gant par unité de temps et de surface.
La peau, plus grand organe de notre corps, ■■ des détergents ou désinfectants (même Il peut être important de connaître les
joue les rôles de régulateur thermique, dilués) résultats des mesures de ces deux données.
protecteur contre les germes pathogènes, Ils peuvent provoquer des irritations ou Le flux de perméation est parfois plus
détecteur sensoriel (température, forme…). des manifestations allergiques lors de significatif que le temps de passage :
Cet organe primordial peut être endomma- contacts répétés. certains produits traversent rapidement
gé par le contact avec : le matériau mais leur flux est faible, alors
■■ l’eau que d’autres produits traversent lentement
■■ des produits chimiques liquides ou même Le contact prolongé entraîne l’élimina- le matériau mais en plus grande quantité.
solides tion des substances protectrices, engorge
La capacité de résistance à chacun de ces
Ceux-ci éliminent la couche de sébum pro- la peau qui se crevasse en séchant.
trois phénomènes constitue autant de cri-
tectrice et pénètrent plus profondément
■■ la saleté et la graisse tères permettant de classer les matériaux.
dans le derme (certains produits toxiques,
Ils bouchent les pores, permettant aux
absorbés par la peau, sont véhiculés par le
toxines présentes dans la sueur de s’infil-
sang vers des organes vitaux qu’ils peuvent
endommager gravement). De mauvaises
trer dans les tissus voisins en provoquant Analyser d’abord
des irruptions cutanées.
pratiques de nettoyage, à l’aide de solvants, les risques et les contraintes
y contribuent notamment. d’utilisation

Les critères de résistance


tégeront contre des éclaboussures acciden- Avant de choisir un gant, il faut analyser
telles de produits chimiques peu dangereux. le poste de travail et déterminer :
Les gants réutilisables, plus épais, offrent ■■ l’ensemble des risques auxquels sont
Des essais de dégradation, de pénétration confrontés les utilisateurs,
une réelle protection lors de la manipulation
et de perméation permettent de tester les
de produits chimiques. ■■ les contraintes de la tache à exécuter,
gants de protection chimique.
■■ les caractéristiques des utilisateurs.
L a d é g r ad atio n est la transformation des
Forme propriétés physiques du gant (gonflement, Les risques peuvent être non seulement
Les gants peuvent avoir des longueurs durcissement, craquelure…) consécutive au d’origine chimique mais aussi d’origine :
de manchette différentes (dépassant contact avec un produit chimique. ■■ mécanique (coupure, choc…),
pour certains les coudes) afin d’assurer la L a p é né t r atio n décrit le passage d’un ■■ électrique (contact direct, court-circuit…),
meilleure protection possible lors de travaux produit chimique à travers les imperfections
en immersion par exemple. ■■ thermique (projection de liquide chaud,
du matériau ou les porosités et les joints
rayonnement thermique intense…)
du gant.
Matière L a p e r méatio n est la diffusion, à l’échelle
■■ liés aux rayonnements (ultraviolet, infra-
rouge, soudage, laser…).
Les gants contre les risques chimiques sont moléculaire, du produit chimique à travers
le matériau constitutif du gant. Préserver du risque chimique demande de
fabriqués à partir de matières plastiques
Un premier critère mesuré dans les normes connaître l’ensemble des autres paramètres
différentes (voir encadré p. 3).
européennes est le temps de passage propres au poste de travail.
Les gants peuvent présenter des états de
(en minutes) des molécules de produit Les contraintes intrinsèques au poste de
surface variés (lisses, reliefs plus ou moins
chimique à travers la membrane protectrice travail peuvent être de diverses natures,
prononcés…) adaptés en particulier à la
lors de l’essai. il s’agira, en particulier, d’évaluer :
prise en main d’objets glissants, huileux ou
humides. Le second critère est le flux de perméation, ■■ le type de contact avec le produit chimique
(immersion des mains ou seulement risque
de projection),
Le marquage des gants ■■ la durée de port des gants,
■■ la température ambiante,
Chaque gant de protection contre le risque Ce dernier marquage est obligatoire. Il traduit ■■ la dextérité requise,
chimique doit être «marqué» avec les informations la conformité du gant aux exigences de ■■ le type de protection renforcée si nécessaire,
suivantes : la réglementation. ■■ les facteurs susceptibles de dégrader
■ le nom, la marque commerciale ou tout autre Quand le marquage sur le gant est impossible
moyen d’identification du fabricant, techniquement, il doit être placé sur le plus petit
■ la désignation du gant (nom commercial ou code), conditionnement contenant le gant. Tableau indicatif de résistanc­­­­e chimique
■ l’indication de la taille,
■ le marquage CE. Famille
Latex Nitrile Néoprène®
de produits chimiques
Les pictogrammes Acides carboxyliques X
Ils indiquent le domaine de protection des gants. Les différents pictogrammes possibles sur les gants Aldéhydes
de protection chimique sont :
Risques Micro- Risques Alcools primaires X
chimiques organismes mécaniques Cétones
Hydrocarbures aliphatiques X
Hydrocarbures aromatiques
Un ou plusieurs pictogrammes peuvent être Un « i » pour « information » est ajouté aux
apposés sur les gants dès lors qu’ils satisfont pictogrammes pour attirer l’attention sur les Hydrocarbures chlorés
à l’exigence minimale de la norme spécifique informations complémentaires disponibles dans
appropriée. la notice d’emploi. Solutions aqueuses X X X

2 Fiche pratique de sécurité ED 112


les gants (manipulation de pièces abrasives sur la dégradation et/ou la perméation des son épaisseur, ainsi que de la concentration
par exemple), gants vis-à-vis des produits chimiques les du produit chimique et de sa température,
■■ l’état de surface des objets (risques lors plus courants. Dans le cas de mélange de des sollicitations mécaniques et du mode de
de manipulations d’objets glissants)… produits ou lors d’applications particulières contact entre le gant et le produit chimique.
La morphologie de l’utilisateur doit être (superposition de risques chimiques et mé- Les données de perméation permettent
prise en compte (taille de la main, particula- caniques par exemple), le fabricant pourra
seulement de «classer» les gants vis-à-vis
rités telles que longueur des doigts…), ainsi être un interlocuteur privilégié.
d’un produit chimique.
que son dossier médical (allergies à des pro-
téines du latex ou des additifs de certains Attention
Être en bon état
gants néoprène ; sudation ou sécheresse Les temps de perméation (fournis parfois
excessive…). dans les tables de résistance) ne sont pas Un gant percé, par exemple, induit, pour
Il est important d’associer les utilisateurs des durées de protection. À l’usage, la durée l’utilisateur, un faux sentiment de sécurité
à cette démarche d’analyse. Les opéra- réelle de protection dépend du matériau, de et accroît le risque de lésion cutanée.
teurs, avec leur encadrement direct, sont le
mieux à même de préciser les risques et les
contraintes auxquels ils sont confrontés ain- Quels matériaux (pour des gants réutilisables) ?
si que la nature de leur activité. Le médecin
du travail pourra apporter un complément
Latex naturel Néoprène®
d’information et rechercher des solutions
appropriées pour des salariés allergiques à Caoutchouc naturel (hévéa) : la plus Caoutchouc synthétique à base
élastique des substances connues de polychloroprène
certains constituants des gants.
Afin de faciliter l’appropriation de nou- Bonne résistance à l’usure, aux Résiste bien aux acides et bases forts
veaux gants par l’utilisateur, il est important déchirures ainsi qu’à tous les produits Existe aussi en gants à usage unique
de tester au poste de travail plusieurs solubles dans l’eau et dilués
marques de gants et de choisir en fonction Existe aussi en gants à usage unique Résistance mécanique moyenne
des contraintes spécifiques liées à l’opération.
Mauvaise résistance aux produits Ne résiste pas aux solvants
huileux, graisseux et aux hydrocarbures aromatiques ou chlorés

Choisir le gant approprié Peut être à l’origine de manifestations


allergiques

Un gant approprié aux risques et contraintes


analysés lors de la précédente étape devra PVA Matériaux fluorés
également posséder les propriétés sui-
(Polyalcool de vinyle) Polymère Matériaux synthétiques par exemple
vantes : synthétique à base d’alcool vinylique de marque Viton® ou Téflon®

Être résistant au produit utilisé Excellente résistance à de nombreux Bonne résistance à de nombreux
Le gant doit interposer une barrière phy- hydrocarbures (aliphatiques, produits sauf aux cétones
aromatiques, chlorés...) et aux esters
sique entre la peau et le produit chimique.
Résistance réduite aux coupures
Cette barrière est obtenue à la fois par Dégradation au contact de l’eau et à l’abrasion
le matériau du gant, son épaisseur et sa
conception. Coût élevé Coût élevé
L’utilisation de gants fins à usage unique
doit être limitée à des manipulations fines Nitrile PVC
au cours desquelles la main n’est pas, sauf
Caoutchouc synthétique (copolymère (Polychlorure de vinyle) Polymère
incident, en contact direct avec le produit acrylonitrile-butadiène ou NBR) synthétique à base de chlorure de vinyle.
(travail en laboratoire par exemple). Ils Appelé aussi « Vinyle »
doivent être changés impérativement dès Bonne résistance mécanique ;
qu’un contact avec le produit a eu lieu. résistance chimique large (huiles, Résistance correcte aux acides,
graisses, alcools, produits pétroliers...) bases, alcools
Des tables de résistance chimique sont pro-
posées dans les catalogues de fournisseurs Existe aussi en gants à usage unique Coût modéré
de gants. On peut y trouver des données Existe aussi en gants à usage unique
Faible résistance aux cétones
et produits halogénés
(chlorés, fluorés...) Faible résistance aux cétones,
(pour des gants réutilisables) aldéhydes, hydrocarbures aromatiques
ou halogénés
Fluorés : Matériaux
PVC PVA Butyle
Téflon®, Viton® multicouches
X X X Butyle Matériaux multicouches
X X X Caoutchouc synthétique (copolymère Laminé multicouches de polyéthylène
isobutylène-isoprène) et de copolymères éthylène-alcool
X X X vinylique, marques Barrier®, Silver Shield®
Résistance élevée aux acides forts, aux
X X cétones, aux esters, aux éthers de glycol, Excellente résistance à la plupart
X X X amines, aldéhydes... des produits chimiques

X X X Faible résistance aux hydrocarbures Manque de dextérité


aliphatiques, aromatiques, halogénés...
X X X Faible résistance mécanique
Coût élevé
X X X X

ED 112 Fiche pratique de sécurité 3


Être confortable
Pour être effectivement porté, le gant Quelles normes pour les gants ?
doit être parfaitement ajusté à la main de
l’utilisateur. Le gant doit aussi permettre NF EN 420+A1 - Exigences générales et mé- PR NF EN 374-4 - Gants de protection contre
l’absorption de la transpiration mais cette thodes d’essai pour les gants de protection. les produits chimiques et les micro-organismes
propriété est antagoniste de l’étanchéité. - Partie 4 : détermination de la résistance à la dé-
NF EN 388 - Gants de protection contre les
On peut alors avoir recours à des gants gradation par des produits chimiques.
risques mécaniques.
poudrés (pour les gants jetables) ou à des
NF EN 16523-1 - Détermination de la résistance
gants doublés de textile interne. NF EN ISO 374-1 - Gants de protection contre les
des matériaux à la perméation par des produits
produits chimiques dangereux et les micro-
Être adapté à la tâche à réaliser chimiques - Partie 1 : perméation par un produit
organismes. Partie 1 : terminologie et exigences
chimique liquide dans des conditions de contact
Certains gants ne sont proposés qu’en de performance pour les risques chimiques.
continu.
épaisseur importante ou en grande taille ; NF EN 374-2 - Gants de protection contre les
ceci peut induire une gêne, sinon un risque NF EN 16523-2 - Détermination de la résistance
produits chimiques et les micro-organismes
supplémentaire lors de l’utilisation. des matériaux à la perméation par des produits
dangereux - Partie 2 : détermination de la résis-
chimiques - Partie 2 : perméation par un produit
tance à la pénétration.
chimique gazeux dans des conditions de contact
Utiliser le gant continu.

et l’entretenir

La protection assurée par les gants sera op- des mains propres et sèches et les jeter dès crème hydratante qui permettra d’éviter
timale s’ils sont correctement utilisés et en- qu’ils sont abîmés (en particulier, les gants gerçures, crevasses et irritations.
tretenus. jetables doivent être changés dès qu’il y a eu
contact avec le produit). Ne pas partager ses gants
S’informer Il faut, de plus, éviter tout contact des gants Les gants sont des équipements de pro-
souillés avec d’autres parties du corps. tection personnels. Ils sont attribués à une
Rédigée par l’employeur, la fiche de poste Ce qui conduit aux restrictions suivantes :
doit fournir toute information sur les seule personne, car le partage des gants
• ne pas fumer, boire ou manger avec les gants, favorise la transmission d’infections. Les
risques encourus à chaque poste de tra- • ne pas essuyer les gants sur le vêtement
vail, les mesures de prévention correspon- gants seront identifiés au marqueur en
de travail. haut de la manchette.
dantes, dont la nécessité de porter des
gants le cas échéant. Les informations sur le
stockage et l’utilisation, les performances et Laver les gants réutilisables
limites d’emploi du gant ainsi que la signifi- Le lavage se fait en respectant les recom-
cation des marquages se retrouvent dans la
notice fournie par le fabricant.
mandations du fabricant. Par exemple à
l’eau et au savon (excepté pour les gants en
Pour en savoir plus
PVA), après chaque utilisation et avant leur ■■ Forsberg K., Van Den Borre A.,
Inspecter les gants retrait, afin de limiter la contamination et Henry III N. and Zeigler J.P., Quick se-
Avant toute utilisation, rechercher les signes d’éviter leur détérioration prématurée. lection guide to chemical protective
d’un vieillissement prématuré ou d’une Les gants sont ensuite retirés sans toucher clothing, 6th edition, Hoboken, John
dégradation : changement de couleur, leur surface extérieure. Pour limiter tout Wiley & Sons, 2014
craquelures, microtrous, points noirs sur le risque de contamination, il n’est pas recom-
■■ Gants de protection pour les mé-
caoutchouc (synonymes de prolifération mandé de les laver en machine.
tiers de la santé, ED 118, INRS
bactérienne), odeurs… L’étanchéité peut être
contrôlée en gonflant les gants à l’air, en les Se laver les mains ■■ Retirer ses gants en toute sécurité,
secouant deux à trois fois, puis en forçant le ED 6168 et ED 6169, INRS
caoutchouc à s’étendre et à révéler tous ses Cette mesure d’hygiène simple doit être
défauts. renouvelée souvent et au moins après ■■ Lavez-vous les mains pour vous
chaque utilisation de gants. Cela évitera protéger et protéger les autres,
En cas de détérioration ou de contamination,
une contamination a posteriori de la peau. ED 6170, INRS
les gants seront immédiatement jetés.
Les mains doivent être lavées à l’eau et au
savon doux à l’exclusion de tout solvant ou ■■ Syndicat National des Matériels et
Utiliser correctement les gants produit détergent se trouvant dans l’atelier Articles de Protection, www.synamap.fr
Utiliser les gants prévus pour la tâche (les (y compris les produits d’entretien type pro-
■■ Logiciel ProtecPo
gants d’un poste de travail ne sont pas duit vaisselle ou crème à récurer). Il est en-
adaptés à un autre poste). Les enfiler sur suite conseillé d’appliquer sur la peau une

Auteur : Danielle Le Roy, département Expertise et


conseil technique, risques chimiques, INRS, Paris

Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles
• •
65, boulevard Richard-Lenoir 75011 Paris Tél. 01 40 44 30 00 www.inrs.fr info@inrs.fr •
Fiche pratique de sécurité ED 112 1re édition (2003) • réimpression juin 2017 • 2 000 ex. • Réalisation : V. Causse • Composition photo : S. Soubrié • Photographies : B. Floret et Y. Cousson