Vous êtes sur la page 1sur 11

Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

I.1 Introduction
• Résistance des matériaux

La résistance des matériaux (RDM) est une branche de la mécanique des milieux continus
adaptée aux déformations des structures (machines – génie mécanique, ou bâtiment – génie
civil). C’est une science expérimentale concernant les solides réels. Elle permet d’étudier dans
les pièces mécaniques leur résistance, les actions mécaniques qui s’y exercent et leur
déformation. Pour cela il est nécessaire au préalable de bien modéliser les différentes liaisons
mécaniques possibles et les actions extérieures agissant sur le système.

Quelques champs d’applications de la RDM

• Statique

La statique, quant à elle, est une branche de la mécanique qui étudie les conditions sous
lesquelles un corps est en l’équilibre, compte tenu des efforts que son milieu extérieur exerce
sur lui.

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

I.2 Action mécanique, force

I.2.1 Action mécanique

On appelle action mécanique toute cause susceptible de maintenir un corps au repos, de créer
ou de modifier un mouvement ou encore de créer une déformation.
I.2.2. Force

On appelle force, l’action mécanique qui s’exerce entre deux particules élémentaires, pas
forcément en contact. Une force est toujours appliquée en un point, elle est modélisable par
l’ensemble d’un point et d’un vecteur (glisseur): (P, 𝐹𝐹⃗ ). L’intensité �𝐹𝐹⃗ � se mesure en
Newtons (N).

Figure 1.1 : schématisation d’une force

I.2.3. Résultante de forces

Il est toujours possible de remplacer un système de forces 𝐹𝐹⃗1 , 𝐹𝐹⃗2 , 𝐹𝐹⃗3 …, par une force unique
qui a les mêmes effets. Elle s’appelle résultante et s’exprime mathématiquement par:
𝑅𝑅�⃗ = 𝐹𝐹⃗1 , 𝐹𝐹⃗2 , 𝐹𝐹⃗3 … (1.1)

Exemple 1.1

La résultante 𝑅𝑅�⃗ est obtenue en


grandeur et direction en formant le
polygone des deux forces (Figure 1.2).

Figure 1.1 : résultante de deux forces

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

Exemple 1.2
La résultante 𝑅𝑅�⃗ des forces 𝐹𝐹⃗ , −𝐹𝐹⃗ , 𝐹𝐹⃗1 et 𝐹𝐹⃗2 est représentée sur la figure 1.3.

Figure 1.3 : résultante de plusieurs forces

I.2.4. Composantes d’une force

Dans la plus part des problèmes, il est avantageux de décomposer une force 𝐹𝐹⃗ en deux
composantes 𝐹𝐹⃗𝑋𝑋 et 𝐹𝐹⃗𝑌𝑌 suivant deux axes perpendiculaires entre eux (Figure 1.4). A partir de la
figure 1.4, il est évident que:

𝐹𝐹⃗𝑋𝑋 = 𝐹𝐹. 𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐; 𝐹𝐹⃗𝑌𝑌 = 𝐹𝐹. 𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠

𝐹𝐹 = �𝐹𝐹𝑋𝑋2 + 𝐹𝐹𝑌𝑌2

𝐹𝐹
𝜃𝜃 = 𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴 �𝐹𝐹 𝑌𝑌 �.
𝑋𝑋
Figure 1.4 : composante d’une force

I.3. Moment

En plus de la possibilité de provoquer un mouvement de translation, une force peut aussi faire
tourner un corps rigide autour d’un axe non parallèle à sa ligne d’action et ne l’interceptant
pas. Cette possibilité de faire tourner un corps rigide est identique à l’action d’un moment de
cette force par rapport à un axe donné.

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

I.3.1. Moment d’une force par rapport à un axe

Le moment de 𝐹𝐹⃗ par rapport à l’axe OO’ (Figure 1.5) est proportionnel à l’intensité de cette
force ainsi qu’à la distance (d) qui sépare l’axe de la ligne d’action de cette force. Le moment
est défini comme suivant:

𝑀𝑀 = 𝐹𝐹 × 𝑑𝑑 (1.2)

Le moment est un vecteur perpendiculaire au plan du corps, son sens dépend de la position de
la force par rapport à l’axe.

Figure 1.5 : schématisation d’un moment

I.3.2 Moment scalaire d’une force par rapport à un point

On note 𝑀𝑀𝑂𝑂 (𝐹𝐹⃗ ) le moment de la force 𝐹𝐹⃗ par rapport au point O (Figure 1.6); sa valeur se
calcule à partir de la formule suivante:

𝑀𝑀𝑂𝑂 �𝐹𝐹⃗ � = ± 𝐹𝐹 × 𝑑𝑑 (1.3)

Le moment en O de la force 𝐹𝐹⃗ est égal à (plus ou moins) l’intensité de 𝐹𝐹⃗ multipliée par le bras
de levier d il se mesure en (N.m)

• le moment sera positif si, par rapport au point de calcul, la force tend à faire tourner le
solide dans le sens trigonométrique,
• le moment sera négatif si, par rapport au point de calcul, la force tend à faire tourner le
solide dans le sens anti-trigonométrique.

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

I.3.3 Moment vectoriel d’une force par rapport à un point

Un moment est représentable sous forme vectorielle (vecteur moment) et défini à partir d’un
produit vectoriel.

�����⃗ ∧ 𝐹𝐹⃗
��⃗𝑂𝑂 �𝐹𝐹⃗ � = 𝑂𝑂𝑂𝑂
𝑀𝑀

Dans ce cas, le signe (±) est donné par la valeur du sinus. En effet,

�����⃗ ∧ 𝐹𝐹⃗ = �𝑂𝑂𝑂𝑂


��⃗𝑂𝑂 �𝐹𝐹⃗ � = 𝑂𝑂𝑂𝑂
𝑀𝑀 �����⃗� × �𝐹𝐹⃗ � × 𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠𝑠�𝑂𝑂𝑂𝑂
�����⃗, 𝐹𝐹⃗ �.

I.4 Torseur

I.4.1 Définition

Comme nous l'avons vu ci-dessus, la définition complète d’un effort (force) fait intervenir
deux vecteurs :

• une force 𝑅𝑅�⃗ appelée résultante,


• ��⃗𝑂𝑂 �𝐹𝐹⃗ � en un point O quelconque.
un moment 𝑀𝑀

Ces deux vecteurs, appelés éléments de réduction, peuvent être regroupés en une seule
écriture dans un nouvel outil mathématique appelé « Torseur ».

On note [𝑇𝑇] un torseur quelconque et [𝑇𝑇]𝑂𝑂 ses éléments de réduction au point O.

• Eléments de réduction du torseur en un point A

On appelle éléments de réduction du torseur en A:

��⃗𝐴𝐴 : moment en A du torseur


𝑀𝑀

𝑅𝑅�⃗ : résultante du torseur (indépendante de A)

- Si un solide (S) subit un ensemble de n forces 𝐹𝐹⃗𝑖𝑖 appliquées aux points Pi, notées (Pi , 𝐹𝐹⃗𝑖𝑖 ) de
la part du milieu extérieur, cette action mécanique est modélisable par le torseur suivant:

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

Notations

�⃗ ), on écrit:
Dans une base directe (O, 𝑖𝑖⃗, 𝑗𝑗⃗, 𝑘𝑘

et

alors

I.4.2 Transport de torseurs

Soit

�⃗ exprimé au point I ; son transport au point K nécessite le


un torseur d’une action mécanique 𝑄𝑄
calcul du moment de l’effort au point K à l’aide de la relation suivante:

�⃗1 � = 𝑀𝑀
��⃗𝐾𝐾 �𝑄𝑄
𝑀𝑀 �⃗1/2 ) + 𝐾𝐾𝐾𝐾
��⃗𝐼𝐼 (𝑄𝑄 �⃗1/2
����⃗ ⋀𝑄𝑄
2

• Un torseur non nul est un torseur couple, si et seulement si, sa résultante est nulle.

𝑅𝑅�⃗ = �0⃗
Cette définition se traduire par : [T] est un torseur couple ⇔ �
��⃗𝑃𝑃 ≠ �0⃗
∃P 𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡 𝑞𝑞𝑞𝑞𝑞𝑞 ∶ 𝑀𝑀

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

• Un torseur de résultante non nulle est un glisseur, si et seulement si, son invariant
scalaire est nul. Cette définition peut se traduire par : [ T] est un glisseur

��⃗𝑃𝑃 ∙ 𝑅𝑅�⃗ = �⃗
𝑀𝑀 0 ∀𝑃𝑃,
⇔�
𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎𝑎 𝑅𝑅�⃗ ≠ �0⃗

Exercices

Exercice 1

Solution

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

Exercice 2

Solution

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

Exercice 3

Solution

Année académique 2019-2020 BAROU Ange


Cours de Résistance des matériaux Chapitre 1 : Généralités

Année académique 2019-2020 BAROU Ange