Vous êtes sur la page 1sur 1

NOUVEAU PROGRAMME

ITEM 220
DYSLIPIDEMIES
- Diagnostiquer les principales dyslipidémies primitives et secondaires.
- Connaître les recommandations pour la prise en charge des dyslipidémies (voir item 326).
Zéros 1. Introduction :
- Valeurs normales : - Les dyslipidémies sont associées à un risque de maladie cardio-vasculaire :
o Association positive et graduelle à la concentration de LDLc
o LDLc < 1,6g/L o Association négative et graduelle à la concentration de HDLc
o HDLc > 0,4g/L o L’hypertriglycéridémie n’est pas un facteur de risque indépendant
o TG 0,4-1,7g/L - Risque de pancréatite aiguë en cas hypertriglycéridémie majeure (> 10g/L)
2. Diagnostic positif :
- Formule de
Friedwald - Exploration des anomalies lipidiques : Cholestérol total (CT)
HDLc
Objectifs : Biologie Triglycérides (TG)
- 0 FdRCV : < 2,2g/L - LDLc calculé : (division par 3 si en mmol/L)
- Formule de Fredwald valable si TG < 4g/L
- 1 FdRCV : < 1,9g/L
Modifications - Liées aux facteurs environnementaux : alimentation et statut pondéral
- 2 FdRCV : < 1,6g/L - Hypercholestérolémie pure : LDLc > 1,6g/L
Classification - Hypertriglycéridémie pure : TG > 1,5g/L
- ≥3 FdRCV : < 1,3g/L
- Hyperlipidémie mixte : hypercholestérolémie + hypertriglycéridémie
- Objectif LDLc<1g/L : - L’hypoHDLémie peut être associée aux catégories précédentes
o ATCD cardio-
vasculaire avéré 3. Etiologies :
o Diabète de type II - Mutation du LDLc-récepteur
à haut risque : o Hétérozygote : Fréquente (1/500)
atteinte rénale ou Hypercholestérolémies LDLc 2-5g/L
≥ 2 FdRCV familiales Dépôts lipidiques : xanthomes
- FdRCV à prendre en monogéniques o Homozygote : très rare, complications précoces
compte : âge, ATCD - Mutation de l’apolipoprotéine B : Fréquente (1/600)
familiaux, tabac, HTA, LDLc 2-3g/L
diabète II Hypercholestérolémies - Très fréquente, LDLc 1,3-2,5g/L
polygéniques - Prédisposition familiale, souvent sensible à l’alimentation
Primitives

- Surveillance d’un Hyperlipidémie - Fréquente : 1-2% de la population


traitement par familiale combinée - CT 2,5-3,5g/L et TG 1,5-5g/L
statine : bilan - Expression variable
hépatique, CPK si - Pathologie rare, 1/10000
myalgies - 2 conditions : Prédisposition génétique
Dyslipidémie Dyslipoprotéinémie + autre facteur (diabète, dysthyroïdie…)
iatrogène : - CT 3-6g/L et TG 4-10g/L
- Œstrogènes - Xanthomes plans palmaires et tubéreux
- Corticoïdes Hypertriglycéridémie - Rare, hypertriglycéridémie pure
- Rétinoïdes familiale - Expression variable
- Antirétroviraux Hyperchylomicronémies - Très rare, hypertriglycéridémie > 10g/L, parfois > 100g/L
- Ciclosporine primitives - Risque majeur de pancréatite aiguë
- Diurétiques Etiologies Type de dyslipidémie Diagnostic
- -bloquants Alcoolisme HTG Interrogatoire
Secondaires

Iatrogène Variable
Xanthomes : Hypothyroïdie HCH/HLM TSH
- Dépôts lipidiques Cholestase HCH Bilirubine, PAL
- Tumeurs Syndrome néphrotique HLM Protéinurie, œdèmes
bénignes cutanées Insuffisance rénale chronique HTG/HLM Créatinine
jaunâtres
Diabète HTG Glycémie, HbA1C
- Tendineux
4. Prise en charge thérapeutique :
- Arc cornéen
Objectifs FdRCV 0 1 2 >2 Risque élevé Prévention II
LDLc < 1g/L : LDLc (g/L) <2,20 <1,90 <1,60 <1,30 < 1g/L < 0,7g/L
- Indiqué devant toute anomalie du bilan lipidique
- Antécédent de
Diététique - Réduction des graisses, privilégier les graisses insaturés
maladies cardio-
- Réduction pondérale, de l’alcool et des sucres simples
vasculaires
Indications - Après 3 mois de régime en cas de prévention primaire
- Diabète avec : Médicaments - Traitement d’emblée en prévention secondaire
o Atteinte rénale Molécules - Statines en 1ière intention
o Ou ≥ 2 facteurs - Fibrates pour les hypertriglycéridémies pures
de risque CV
associés
Efficacité - Bilan lipidique 2-3 mois après la mise en route du traitement
Surveillance - Clinique : myalgies sous statines
- Risque CV global > Tolérance - Biologie : ASAT à 3 mois
20% CK avant le début puis en cas de symptômes cliniques