Vous êtes sur la page 1sur 28

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA DE TIPASA
ETABLISSEMENT PUBLIC DE GESTION
DES CENTRES D’ENFOUISSEMENT TECHNIQUE
DE LA WILAYA DE TIPASA

INTITULE DE L'OPERATION :ETUDE POUR LA REALISATION


D’UNE DÉCHARGE CONTRÔLÉE À DAMOUS.

N ° DE L'OPERATION :

CAHIER DES CHARGES

PROJET

ETUDED’AMENAGEMENT D’UNE DÉCHARGE


CONTRÔLÉE À DAMOUS
SOMMAIRE
INSTRUCTIONS AUX SOUMISSIONNAIRES.................................................................................4
ARTICLE N° 01 : OBJET DU CAHIER DES CHARGES......................................................................5
ARTICLE N° 02 : MODE DE PASSATION...........................................................................................5
ARTICLE N° 03 : ELIGIBILITÉ DES CANDIDATS............................................................................5
ARTICLE N° 04 : CONSISTANCE DES PRESTATIONS.....................................................................5
ARTICLE N° 05 : VISITE DU SITE........................................................................................................5
ARTICLE N° 06 : MODIFICATION DU CAHIER DES CHARGES....................................................5
ARTICLE N° 07 : DEMANDE D’ÉCLAIRCISSEMENT....................................................................6
ARTICLE N° 08 : CONTENU DU DOSSIER DE LA CONSULTATION............................................6
ARTICLE N° 09 : LA DURÉE DE PRÉPARATION DES OFFRES......................................................6
ARTICLE N° 10 : VALIDITÉ DE L’OFFRE..........................................................................................7
ARTICLE N° 11 : MONTANT DE L’OFFRE.........................................................................................7
ARTICLE N° 12 : FORME ET SIGNATURE DE L’OFFRE..................................................................7
ARTICLE N° 13 : DÉPÔT DES OFFRES...............................................................................................7
ARTICLE N° 14 : MODIFICATION ET RETRAIT DES OFFRES......................................................8
ARTICLE N° 15 : OUVERTURE DES PLIS ET ANALYSE DES OFFRES.........................................8
ARTICLE N° 16 : EVALUATION DES OFFRES..................................................................................8
ARTICLE N° 17 : ECLAIRCISSEMENT ET COMPLÉMENT AUX OFFRES....................................9
ARTICLE N° 18: CONFORMITÉ DES OFFRES AU DOSSIER DE LA CONSULTATION..............9
ARTICLE N° 19 : CORRECTION DES ERREURS...............................................................................9
ARTICLE N° 20 : CRITÈRES D’ÉVALUATION (SYSTÈME DE NOTATION) :............................10
ARTICLE N° 21 : CAS D’INFRUCTUOSITÉ......................................................................................11
ARTICLE N° 22 : CAS DE REJET D’UNE OFFRE.............................................................................11
ARTICLE N° 23 : CAS D’ANNULATION...........................................................................................12
ARTICLE N° 24 : DATE ET HEURE D’OUVERTURE DES PLIS....................................................12
ARTICLE N° 25 : CRITERES D’ATTRIBUTION DU CONTRAT.....................................................12
ARTICLE N° 26 : MODALITÉS DE RECOURS..................................................................................12
ARTICLE N° 27 : DROIT RECONNU AU SERVICE CONTRACTANT D’ACCEPTER
OU DE REJETER TOUTE OFFRE......................................................................................................12
ARTICLE N° 28: NOTIFICATION DE L’ATTRIBUTION ET ELABORATION DU CONTRAT...12
ARTICLE N° 29: SIGNATURE DU CONTRAT ET MISE EN VIGUEUR:......................................13
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES....................................................................................14
ARTICLE N° 30 : IDENTIFICATION DES PARTIES.........................................................................15
ARTICLE N° 31 : OBJET DU CAHIER DES CHARGES....................................................................15
ARTICLE N° 32 : MODE DE PASSATION DE L’OFFRE..................................................................15
ARTICLE N° 33 : CONSISTANCE DES PRESTATIONS...................................................................15
ARTICLE N° 34 : PIÈCES CONSTITUTIVES DU CONTRAT............................................................17
ARTICLE N° 35 : DEFINITION DES PRIX.........................................................................................17
ARTICLE N° 36 : MODALITES DE PAIEMENTS..............................................................................17
ARTICLE N° 37 : OBLIGATIONS DU COCONTRACTANT.............................................................18

2
ARTICLE N° 38 : OBLIGATIONS DU SERVICE CONTRACTANT................................................18
ARTICLE N° 39 : MONTANT DE L'OFFRE :.....................................................................................18
ARTICLE N° 40 : DELAI D'EXECUTION...........................................................................................18
ARTICLE N° 41 : CALENDRIER ET PLANNING..............................................................................18
ARTICLE N° 42 : PENALITES DE RETARD......................................................................................18
ARTICLE N° 43 : CAS DE FORCE MAJEURE...................................................................................19
ARTICLE N° 44: ORDRE DE SERVICE..............................................................................................19
ARTICLE N° 45 : DROITS DE TIMBRES ET D'ENREGISTREMENT.............................................19
ARTICLE N° 46 : CAUTION DE BONNE EXECUTION...................................................................19
ARTICLE N° 47 : CAUTION DE GARANTIE.....................................................................................19
ARTICLE N° 48 : RESTITUTION DE LA CAUTION DE GARANTIE.............................................19
ARTICLE N° 49 : RECEPTION PROVISOIRE...................................................................................19
ARTICLE N° 51 : DELAI DE GARANTIE...........................................................................................19
ARTICLE N° 52 : ASSURANCES.........................................................................................................20
ARTICLE 54 : ENTREE EN VIGUEUR DU CONTRAT.....................................................................20
CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES..................................................................................21
ARTICLE N° 53 : AVENANT...............................................................................................................22
ARTICLE N° 54 : SOUS-TRAITANCE................................................................................................22
ARTICLE N° 55 : RESPONSABILITE DU COCONTRACTANT........................................................22
ARTICLE N° 56 : SECRET PROFESSIONNEL...................................................................................22
ARTICLE N° 57 : DOCUMENTS A FOURNIR...................................................................................22
ARTICLE N° 58: PROPRIETE DES DOCUMENTS-DROIT D'AUTEUR.........................................22
ARTICLE N° 59: NANTISSEMENT.....................................................................................................22
ARTICLE N° 60 : ELECTION DE DOMICILE....................................................................................23
ARTICLE N° 61 : RELATIONS COCONTRACTANT –MAITRE D’OUVRAGE.............................23
ARTICLE N° 62 : DOMICILIATION BANCAIRE DU COCONTRACTANT...................................23
ARTICLE N° 63: RESILIATION...........................................................................................................23
ARTICLE N° 65 : TEXTES GENERAUX APPLICABLES...................................................................24
BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES................................................................................................25
DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF..............................................................................................28

3
INSTRUCTIONS AUX SOUMISSIONNAIRES

4
ARTICLEN°01 : OBJET DU CAHIER DES CHARGES
Le présent cahier des charges a pour objet :
ETUDE D’AMENAGEMENT D’UNE DÉCHARGE CONTRÔLÉE À DAMOUS

ARTICLEN° 02 : MODE DE PASSATION


Il s’agit d’un avis de consultation en application des dispositions des articles 14 et 15 du décret
présidentiel N° 15-247 du 16 Septembre 2015 portant réglementation des marchés publics, et des
délégations de service public.

ARTICLEN° 03 : ELIGIBILITÉ DES CANDIDATS


Il s’agit d’un avis de consultation où seuls les bureaux d’études ayant un agrément, en cours de
validité, et une expérience professionnelle plus de trois (03) années, et avoir réalisé au moins une étude
d’aménagement des C.E.T, des décharges contrôlées, qui peuvent soumissionner et cela en vertu des
dispositions de l’article 13 et du décret présidentiel N° 15-247 du 16 septembre 2015, portant
réglementation des marches public, et des délégations de service public.

ARTICLE N°04 : CONSISTANCE DES PRESTATIONS

Le projet consiste à réaliser une étude d’aménagement de centre d’enfouissement technique de Damous
, Ahmer elain Khechkhech poyu .

1. Travaux topographique
2. Etude géotechnique 
3. Etude d’impact sur l’environnement
4. Etude de danger 
5. Etude détaillée et d’exécution
6. Dossiers d’appels d’offres

ARTICLE N°05 : VISITE DU SITE


Il est dans l’obligation au cocontractant de visiter le site et d’examiner les lieux des travaux et les
environs et de prendre connaissance de dossier d’exécution des prestations et de réunir sous sa propre
responsabilité tous les renseignements qui pourront être nécessaires pour préparer son offre et prendre
un engagement contractuel. Les dépenses résultant de cette visite seront à sa charge.

Le soumissionnaire qui ne présente pas une copie de certificat de visite délivrée par le Maitre
d’Ouvrage verra son offre écartée.

ARTICLE N°06 : MODIFICATION DU CAHIER DES CHARGES


Le service contractant peut avant la fin de la durée de préparation des offres apporter les modifications
ou compléments au dossier de la consultation et cela par sa propre initiative ou en réponse à une
demande d’éclaircissement, celui-ci doit alors notifier ces modifications ou compléments éventuels par
le biais d’un additif qui sera transmis par écrit à tous les Soumissionnaires au plus tard dans les quinze
jours qui suivent la date de la parution de la consultation. Ces éventuelles modifications sont
opposables à tous les soumissionnaires afin de donner le temps nécessaire aux soumissionnaires
d’opérer les changements éventuels.
Sur ce le service contractant peut, quand les circonstances le justifient, proroger la durée de préparation
des offres dans ce cas il informe les candidats par tout moyen ; conformément aux dispositions de
l’article de l’article 50 alinéa 02 décret présidentiel No. 15-247 du 16 Septembre 2015 portant
réglementation des marchés publics, et des délégations de service public. En cas d’addendum, celui-ci
sera visé par la commission des marchés de la Wilaya de Tipasa.

5
ARTICLEN° 07 : DEMANDE D’ÉCLAIRCISSEMENT 
Tout soumissionnaire désirant obtenir des éclaircissements au sujet du cahier des charges documents
du présent avis de la consultation est tenu de notifier une requête au service contractant par tous les
moyens.
La réponse qui lui est notifiée par le service contractant est en même temps notifiée à l’ensemble des
entreprises qui ont retiré le cahier des charges. Cette réponse doit être notifiée en gardant l’anonymat
pour chaque soumissionnaire destinataire.

ARTICLE N°08 : CONTENU DU DOSSIER DE LA CONSULTATION


En application des dispositions de l’article n°67 décret présidentiel No. 15-247 du 16 Septembre 2015
portant réglementation des marchés publics, et des délégations de service public, les offres doivent
comporter un dossier de candidature, une offre technique et une offre financière :

Le dossier de candidature contient :


 Déclaration de candidature dument remplie, signée, datée et cachetée par le soumissionnaire
(selon le modèle ci-jointe)
 Déclaration de probité dument remplie, signée, datée et cachetée par le soumissionnaire (selon
le modèle ci-jointe)
 Copie du statut juridique du bureau d’études

L’offre technique comprendra :

 Déclaration à souscrire (selon le modèle ci-joint).


 Déclaration de probité (selon le modèle ci-joint).
 Le présent cahier des charges paraphé et signé par le soumissionnaire dont la dernière page du dit
cahier des charges doit porter la mention « LU ET ACCEPTE ».
 Copie du registre de commerce.
 Copie des attestations fiscales et d’organismes de sécurité sociale (CNAS, CASNOS, extrait de
Rôle apuré et N.I.F).
 Extrait du casier judiciaire du soumissionnaire.
 Liste des moyens humains à mettre dans le cadre du présent projet (avec justifications de diplômes
et le CV signé par l’intéressé et déclaration nominative (CNAS).
 Les attestations de bonne exécution des études et de suivi réalisées dans le domaine de la gestion
des déchets délivrées par les maîtres d’ouvrages.
 Certificat de visite du site (à défaut de cette pièce l’offre sera écartée) selon le modèle joint.
 Attestation du dépôt légale des comptes sociaux pour les EURL, SARL, SPA, SNC, SCS.
 Bilans comptables des trois dernières années visés par les services des impôts ou commissaire
aux comptes.
 Mémoire technique (méthodologie proposée).

L’offre financière comprendra :


 La lettre de soumission (selon le model ci-joint),
 Le bordereau des prix unitaires dûment signés par le soumissionnaire.
 Le devis quantitatif-estimatif de l’offre dûment signé par le soumissionnaire.
Les offres ne sont pas acceptées :
-Si elles sont adressées par la poste: le cachet de la poste ne fait pas foi.
-Ou Si elles parviennent après la date de dépôt des offres.
Le cahier des charges doit être retiré par le soumissionnaire ou par son représentant dûment désigné.

ARTICLE N°09 : LA DURÉE DE PRÉPARATION DES OFFRES


La durée de préparation des offres est fixée à Huit (08) jours à compter de la date de lancement de
l’avis de consultation.
Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est
prorogée jusqu’au jour ouvrable suivant, conformément aux dispositions de l’article 66 décret
présidentiel No. 15-247 du 16 Septembre 2015 portant réglementation des marchés publics, et des
délégations de service public

6
ARTICLE N°10 : VALIDITÉ DE L’OFFRE
Conformément aux dispositions de l’article 98 décret présidentiel No. 15-247 du 16 Septembre 2015
portant réglementation des marchés publics, et des délégations de service public, un délai de validité de
l’offre est accordé aux soumissionnaires. Dans le cadre de ce cahier des charges le délai de validité est
égal au délai de préparation des offres augmenté de (03) trois mois.

ARTICLE N°11 : MONTANT DE L’OFFRE 


- Le montant de l’offre doit être porté en lettres et en chiffres sur la soumission et au total général du
devis quantitatif et estimatif
- Le bordereau des prix unitaires doit comporter les prix en lettres et en chiffres.
- Les offres doivent être libellées en dinars Algériens.

ARTICLE N°12 : FORME ET SIGNATURE DE L’OFFRE


L’offre doit être présentée sous trois plis fermés et sous forme de pli technique et pli
financier et dossier de candidature séparés à l’intérieur de la même offre(le pli extérieur
doit être anonyme et doit porter l’objet du projet le numéro de l’avis de consultation et la
mention « soumission à ne pas ouvrir » à l’Etablissement Public de Gestion des Centres
d’Enfouissement Technique de la wilaya de Tipasa.
Les enveloppes intérieures porteront le nom et l’adresse du soumissionnaire de façon à permettre au
maître de l’ouvrage de renvoyer l’offre si elle est déclarée « hors délai ».
Celle-ci doit être déposée au niveau du service contractant le jour de dépôt des offres.
Si l’enveloppe extérieure n’est pas cachetée et marquée comme indiqué ci-dessus le maître de
l’ouvrage ne sera en aucun cas responsable lorsque l’offre est égarée ou qu’elle est ouverte
prématurément. Toute offre reçue par le maître de l’ouvrage après le jour de dépôt des offres sera
écartée et renvoyée au soumissionnaire sans que les trois (03) enveloppes intérieures ne soient
ouvertes.
Les soumissionnaires doivent présenter obligatoirement trois (03) exemplaires de l’offre (technique et
financière et dossier de candidature), l’une devant porter la mention « originale », les deux (02) autres
la mention « copie ». En cas de différence entre les trois (03) exemplaires l’originale fait foi.
Les trois exemplaires contenant l’offre doivent être imprimés et signés par le soumissionnaire ou par
une personne dûment habilitée à exécuter le contrat.
Toutes les pages de l’offre doivent être paraphées par le signataire.
L’offre ne doit contenir aucune rature ou mention entre les lignes ou surcharge.

ARTICLE N°13 : DÉPÔT DES OFFRES 


Conformément à l’article 66 du décret présidentiel No15-247 du 16 Septembre 2015 portant
réglementation des marchés publics, et des délégations de service public.Les offres doivent être
déposées à l’adresse ci-après le dernier jour du délai de préparation des offres au plus tard à 12h00

ETABLISSEMENT PUBLIC DE GESTION


DES CENTRES D’ENFOUISSEMENT TECHNIQUE DE LA WILAYA DE TIPASA
– AVIS DE CONSULTATION N° ……./2019-
ETUDE D’AMENAGEMENT D’UNE DÉCHARGE CONTRÔLÉE À DAMOUS
« SOUMISSION A NE PAS OUVRIR »

7
ARTICLE N°14 : MODIFICATION ET RETRAIT DES OFFRES 
Aucune offre ne peut être modifiée ou retirée après son dépôt.

ARTICLE N°15 : OUVERTURE DES PLIS ET ANALYSE DES OFFRES 


En application desdispositions de l’article 70 décret présidentiel No15-247 du 16 Septembre 2015
portant réglementation des marchés publics, et des délégations de service public, l’ouverture, en séance
publique des plis techniques et financiers, intervient pendant la même séance à la date et heure
d’ouverture des plis, elle sera faite par une dite « commission permanente d’ouverture et
d’évaluation des plis ».
La commission d’ouverture des plis se réunira pour l’ouverture des plis des offres techniques et
financières, le dernier jour de la durée de préparation des offres à 13 h 30mn, en présence de
l’ensemble des soumissionnaires préalablement informés dans l’avis de consultation.
En application desdispositions de l’article 71 décret présidentiel No15-247 du 16 Septembre 2015
portant réglementation des marchés publics, et des délégations de service public,la commission
d’ouverture des plis a pour mission :
 De constater la régularité de l’enregistrement des offres sur un registre ;
 De dresser la liste des soumissionnaires dans l’ordre d’arrivée des plis de leurs offres avec
l’indication du contenu des montants des propositions et des rabais éventuels.
 De dresser une description détaillée des pièces constitutives de chaque offre.
 De parapher tous les documents des plis ouverts.
 De dresser, séance tenante, le Procès Verbal signé par tous les membres présents de la
commission, qui doit contenir les réserves éventuelles formulées par les membres de la
commission.
 D’inviter le cas échéant, par écrit, les soumissionnaires à compléter leurs offres techniques dans un
délai maximum de 10 jours sous peine de rejet de leurs offres, par la commission d’évaluation des
offres, par les documents manquants exigés, à l’exception de la déclaration à souscrire, et l’offre
technique proprement dite.
 De restituer aux opérateurs économiques concernés le cas échéant, leurs plis non ouverts, dans les
conditions prévues le décret présidentiel n°10-236 du 07 octobre 2010, modifié et complété
portant réglementation des marchés publics.

Cette commission dresse, le cas échéant, un Procès Verbal d’infructuosité signé par les membres
présents, dont les conditions fixées par l’article n°52 décret présidentiel No15-247 du 16 Septembre
2015 portant réglementation des marchés publics, et des délégations de service public

ARTICLE N°16 : EVALUATION DES OFFRES

L’évaluation des offres sera faite également par une commission permanente dite « commission
ouvertureet d’évaluation des offres ».

En application desdispositions de l’article 72 décret présidentiel No15-247 du 16 Septembre 2015


portant réglementation des marchés publics, et des délégations de service public la commission
d’évaluation des offres a pour mission :
 D’analyser les offres et, le cas échéant, les variantes d’offres en vue de dégager la ou les
proposition (s) à soumettre aux instances concernées 
 D’éliminer les offres non conformes à l’objet de la convention et au contenu du cahier des
charges ;
 Des procéder à l’analyse des offres restantes en deux phases sur la base de critères et de la
méthodologie prévue dans le cahier des charges et fixée ci-après ;
 D’établir, dans une première phase, le classement technique des offres et élimine les offres
qui n’ont pas obtenu la note minimale prévue ci-après ;

8
 D’examiner, dans une deuxième phase, les offres financières des soumissionnaires pré
qualifiés, en tenant compte, éventuellement, des rabais consentis dans leurs offrespour
retenir conformément au cahier des charges, l’offre économiquement la plus avantageuse.

Toutefois, la commission d’analyse des offres peut proposer, au service contractant, le rejet de l’offre
retenue, si elle établit que l’attribution du projet entraînerait une domination de la convention par le
partenaire retenu ou fausserait, de toute autre manière, la concurrence dans le secteur concerné.
Par ailleurs, si l’offre financière de l’opérateur économique, retenu provisoirement parait
anormalement basse, le service contractant peut la rejeter par décision motivée après avoir demandé
par écrit les précisions qu’il juge utiles et vérifié les justifications fournies.

ARTICLE N°17 : ECLAIRCISSEMENT ET COMPLÉMENT AUX OFFRES  


Le maître de l’ouvrage peut, lorsqu’il juge nécessaire, après l’ouverture des plis, demander aux
soumissionnaires séparément des compléments d’informations relatifs à leurs offres.
Dans ce cas le complément d’informations doit être demandé par écrit.
Par ailleurs et à l’exception de la correction des erreurs de calcul découvertes lors des vérifications
arithmétiques ou son détail des prix demandés par le maître de l’ouvrage, toute modification des prix
est catégoriquement rejetée.

ARTICLE N° 18: CONFORMITÉ DES OFFRES AU DOSSIER DE LA CONSULTATION


Lors de l’évaluation des offres, le maître de l’ouvrage doit s’assurer que chaque offre est conforme aux
conditions requises par le dossier de l’avis de consultation.
Lorsqu’une offre n’est pas conforme au dossier de la consultation elle sera rejetée par la commission
d’évaluation des offres.

ARTICLEN°19 : CORRECTION DES ERREURS


Les offres qui ont été reconnues conformes au dossier de consultation, seront vérifiées par le maître de
l’ouvrage pour en rectifier les erreurs de calcul éventuelles. Les erreurs seront corrigées par le maître
de l’ouvrage de la façon suivante :
Lorsqu’il existe une différence entre le montant en chiffres, et le montant en lettres, le montant en
lettres fera foi.
a) Lorsqu’il existe une différence entre un prix unitaire et le montant total obtenu, en effectuant le
produit du prix unitaire par la quantité, le prix unitaire cité fera foi, à moins que le Maître de l’ouvrage
n’estime qu’il s’agît d’une erreur grossière de virgule dans le prix unitaire auquel cas le montant total
cité fera foi et le prix unitaire sera corrigé.
Le montant figurant à la soumission, sera rectifié par le maître de l’ouvrage, conformément à la
procédure décrite ci-dessus et avec le consentement du soumissionnaire.
Si le soumissionnaire n’accepte pas la correction ainsi effectuée, son offre sera rejetée.

9
ARTICLE N° 20 : CRITÈRES D’ÉVALUATION (SYSTÈME DE NOTATION) :

A- Evaluation des offres Techniques : 60 points

Les critères à considérer pour les besoins de la comparaison des offres techniques seront comme suit :

1- Expérience de bureau d’études ……………………………………………….……15 points


2- Références professionnelles du BET……………………………………………...20 points
3- Qualité du plan de travail et la méthodologie proposée ………………………..…..05 points
4- Qualifications et compétence du personnel clé pour la mission……………….…...20 points

Critère n°1 :Expérience du Bureau d’études pour la mission : 15 points

 >5 ans…………………………………………...15 Points


 3 à 5 ans…………………………………………10 Points
 2 à 3 ans………………………………………… 05 Points
 < à 1 ans……………………………………….....01 Point

Critère n°02 : Références professionnelles du BET : 20 points

Nombre
d’attestation de 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10
bonne exécution

Note 02 04 06 08 10 12 14 16 18 20

Critère N° 3 : Qualité du plan de travail et la méthodologie proposée :05 points

Méthodologiede travail : 05 points


- Méthodologie cohérente …………………………………………………….. 05 pts
- Méthodologie moyennement cohérente …………………………………….. 03 pts
- Méthodologie non cohérente ………………………………………………. 01 pts

Critère N°04 Qualification et compétence du personnel clé pour la mission : 20 points

A / Chef de mission : 10 points


(Ingénieur en Génie Civil, Travaux Publics, Hydraulique ou Environnement) 

Expérience : 05 points
- E ≥ 05 ans ……………………………………………………………..05 pts
- 02 ans ≤ E ≤ 04ans …………………………………………………02 pts
- E< 02 ans ………………………………………………………………01 pt

Qualification :  05 points


- ≥ 03 projets …………………………………………………………….05 pts
- 02 projets ………………………………………………………………..02 pts
- 01 projet ……………………………………………………………….…01pt

10
B/ T.S ou Ingénieur en topographie : 10 points
Expérience : 05 points
- E ≥ 5 ans …………………………………………………………………05 pts
- 2 ans ≤ E ≤ 4ans …………………………………………………….….. 02 pts
- E< 2 ans ……………………………………………………………….….01 pt

Qualification : 05 points
- ≥ 03 projets…………………………………………………………………05 pts
- 02 projets ……………………………………………………………………02 pts
- 01 projet ……………………………………………………………….. …...01pt

L’encadrement proposé par le soumissionnaire doit être les mêmes dans le contrat et justifié par
les diplômes, CV, Déclaration à la CNAS et Attestation de Travail.

Les soumissionnaires dont leurs offres techniques totalisent une note supérieure ou égale à 30 points,
verraient leurs offres financières prises en considération.

B- Evaluation des offres financières

Après vérification et correction des erreurs, la note financière sera attribuée comme suit :
L’offre la moins disante (MM) se verra attribuer 40 points
Les autres offres se verront attribuer une note inversement proportionnelle :
MM
N= ________ x 40 N= note à attribuer
MN MM = montant de l’offre la moins disante
MN = montant de l’offre pour lequel la note à Attribuer.

Le soumissionnaire ayant obtenu la meilleure note cumulée des 02 notes (technique + financière)
sera retenu. En cas d’égalité, la note pondérant est la note technique.

ARTICLE N° 21 : CAS D’INFRUCTUOSITÉ


Le service contractant déclare la consultation infructueuse s’il est aucune offre n’est réceptionnée ou si,
après évaluation, aucune une offre déclarée conforme à l’objet de cahier des charges, conformément
aux articles 40 du décret présidentiel No15-247 du 16 Septembre 2015 portant réglementation des
marchés publics, et des délégations de service public.

ARTICLE N° 22 : CAS DE REJET D’UNE OFFRE


La commission d’analyse des offres peut proposer, au service contractant, le rejet de l’offre retenue, si
elle établit que l’attribution du projet entraînerait une domination du marché par le partenaire retenu ou
fausserait, de toute autre manière, la concurrence dans le secteur concerné.

Si l’offre retenue provisoirement, parait anormalement basse, le service contractant, peut la rejeter par
décision motivée après avoir demandé par écrit les précisions qu’il juge utiles et vérifié les
justifications fournies.

11
ARTICLE N°23 : CAS D’ANNULATION

Dans le cas d’annulation de la procédure de l’avis de consultation, le service contractant est tenu, dans
ces cas, de relancer la procédure, conformément à l’article 73 décret présidentiel No15-247 du 16
Septembre 2015 portant réglementation des marchés publics, et des délégations de service public.
Toute procédure de passation de consultation ou lorsque les montants des offres sont excessifs ne
constituent pas des cas d’infructuosité.

ARTICLE N° 24 : DATE ET HEURE D’OUVERTURE DES PLIS


L’ouverture des plis aura lieu en séance publique le dernier jour de dépôt des offres au siège de
l’Etablissement Publics de Gestion des centres d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasa sise
au centre d’enfouissement technique de Sidi Rached (Tipasa).
Le …………../……….…/2019 à 13 H 30 mn

ARTICLE N°25 : CRITERES D’ATTRIBUTION DUCONTRAT

L'offre la moins disant financièrement sera retenue.


Conformément à l’article 65 du décret présidentiel N°15-247 du 16 septembre 2015 portant réglementation des
marchés publicset des délégations de service public, un avis d’attribution provisoire du contrat sera inséré dans
les organes de presse qui ont assuré la publication de l’avis d’appel d’offre, lorsque cela est possible, Cet avis
précisera le prix, les délais de livraison et tous les éléments qui ont permis le choix de l’attributaire provisoire
du marché.

ARTICLE N° 26 : MODALITÉS DE RECOURS.


Le soumissionnaire qui conteste le choix opéré par le service contractant dans le cadre d’un appel
d’offres, peut introduire un recours dans les dix (10) jours à compter de la publication de l’avis
d’attribution provisoire du contratdans le (BOMOP) ou la presse, auprès de la commission des
marchés compétente et ce conformément à l’article 82 et 155 du décret présidentiel N°15-247 du 16
septembre 2015 portant réglementation des marchés publics et des délégations de service public, si le
dixième jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la date limite pour introduire un
recours est prorogée au jour ouvrable suivant.
Conformément à l’article 82 du décret présidentiel N°15-247 du 16 septembre 2015 portant
réglementation des marchés publics et des délégations de service public, les soumissionnaires non
retenus intéressés à prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres
techniques et financières, peuvent se rapprocher du service contractant au plus tard 03 jours à compter
du 1er jour de la publication de l’avis d’attribution provisoire du marché

ARTICLE N° 27 : DROIT RECONNU AU SERVICE CONTRACTANT D’ACCEPTER


OU DE REJETER TOUTE OFFRE
Conformément à l’article 72 du décret présidentiel N°15-247 du 16 septembre 2015 portant
réglementation des marchés publics et des délégations de service public, le service contractant se
réserve le droit d’accepter, ou de rejeter toute offre, d’annuler la procédure d’appel d’offre, et de rejeter
l’ensembles des offres aussi longtemps qu’il n’a pas attribuée le contratsans encourir pour autant, une
responsabilité quelconque à l’égard des soumissionnaires concernés, ou sans devoir informer le ou les
soumissionnaires des raisons pour lesquelles il a rejeté leurs offres.

ARTICLE N°28: NOTIFICATION DE L’ATTRIBUTION ET ELABORATION DU CONTRAT


Conformément à l’article 99 du décret présidentiel N°15-247 du 16 septembre 2015 portant réglementation des
marchés publicset des délégations de service public, le soumissionnaire retenu après évaluation des d’offres et

12
publication de l’avis d’attribution provisoire, sera convoqué par le service contractant et présenter le projet de
contraten six (06) exemplaires.

ARTICLE N°29: SIGNATURE DU CONTRAT ET MISE EN VIGUEUR:


29-1: Le service contractant enverra à l’attributaire du contrat en même temps que la notification de
l’acceptation de son offre le modèle du contrat figurant au dossier de d’appel d’offre ouvert et qui récapitule les
termes et le fera parvenir service contractant.
29-2: Dans les dix (10) jours suivant la date de la réception, l’attributaire signera le modèle de contrat et
le fera parvenir au service contractant.
29-3 : L’entrée en vigueur du contrat n’interviendra qu’après son approbation par les autorités
compétentes et après avoir été signé par le service contractant, et notifié à l’entreprise dans les formes prévues
par la réglementation en vigueur avant l’expiration de la période de validité des offres éventuellement
prolongée.

‘’Lu et accepté’’
…………………………………………..
Fait à ………………….,le……………………..
Le Soumissionnaire
(Nom et qualité du signataire)

13
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

14
ARTICLE N°30 : IDENTIFICATION DES PARTIES

Le contratobjet du présent cahier des charges est passé :

Entre
Le Monsieur le Wali de Tipasa, représenté par Monsieur le Directeur Général de de l’Etablissement
Publics de Gestion des centres d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasa sise au centre d’enfouissement
technique de Sidi Rached (Tipasa), désignée par l’expression « Le Service Contractant »

D’une part,
Et

L’Entreprise  : ………………………………………………………………………………
Adresse de l’entreprise  : ……………………………………………………………….
Désignée par l’expression « Le Cocontractant  »
Représentée par  : …………………………………………………………………..

ARTICLE N°31 :OBJET DU CAHIER DES CHARGES


Le cahier des charges a pour objet :
ETUDE D’AMENAGEMENT D’UNE DÉCHARGE CONTRÔLÉE À DAMOUS

ARTICLE N°32 : MODE DE PASSATION DE L’OFFRE


Il s’agit d’un avis de consultation en application des dispositions des articles 14 et 15 du décret
présidentiel N° 15-247 du 16 Septembre 2015 portant réglementation des marchés publics, et des
délégations de service public.

ARTICLEN°33 : CONSISTANCE DES PRESTATIONS

Le projet consiste à réaliser uneétude d’aménagementde la décharge contrôlée de Damous.

1. Travaux topographiques
Un levé topographique du site à l’échelle 1/1000 est à effectuer, sur lequel figureront le(s) chemin(s)
d’accès au site s’ils existent.
2. Etude géotechnique
Une étude géotechnique doit être réalisé par un laboratoire agrée au niveau du site projeté pour la
réalisation d’une décharge contrôlée. Les travaux de sondage carottés seront effectués ainsi que leur
interprétation.
04 sondages carottés seront effectués (de 10 m chacun) avec la pose de piézomètres si la présence de
nappe est confirmée.

Des échantillons prélevés des sondages carottés feront l’objet des tests géotechniques suivants:
granulométrie, limite d’Atterberg, cisaillement, densité, teneur en eau, essais oedométriques et
perméabilité.

15
3. Etude d’impact sur l’environnement

L’étude d’impact comprendra :


- une description de l’état du site et de son environnement, portant sur : sa description (périmètre,
superficie, occupation du sol, proximité d’aménagements ou d’aéroports); la délimitation de la
sphère d’influence du projet et une étude visant les paramètres suivants : géologie et
hydrogéologie régionale et locale, géotechnique locale (portance, etc.), caractéristiques
pédologiques et aptitudes agronomiques des sols, hydrologie (présence de cours d’eau ou lacs
superficiels dans la zone di site) (réseau hydrographique, érosion), air, climat, faune et flore
régionale, paysage, infrastructures (routes, etc), les accès au site et les équipements techniques
existants (adduction d’eau, électricité);
- la description du projet et des raisons de son adoption;
- une description de l’incidence potentielle et l’analyse des impacts sur l’environnement, sur la
santé humaine, sur le patrimoine culturel et sur les conditions socio-économiques induites et
traitées par de tels projets. Une estimation des incidences comprenant notamment, les risques de
contamination du sol et du sous-sol, d’érosion et d’abrasion de la couverture, de glissement de
terrain, de contamination des eaux souterraines par les percolas, de pollution atmosphérique
(odeurs) des rejets gazeux, d’impact significatif sur le paysage ainsi que des incidences sur la
faune et la flore;
- les mesures d’atténuation envisagées pour réduire, voire supprimer, et compenser les effets
négatifs importants sur l’environnement ;
- un résumé non technique du texte (sur des pages de couleurs différentes).

4. Etude de dangers

- 1) Une présentation générale du projet ;


- 2) La description de l’environnement immédiat du projet et du voisinage potentiellement
affecté en cas d’accident,
- 3) La description du projet et ses différentes installations (implantation, taille et capacité,
accès, choix du procédé retenu, fonctionnement, produits et matières mis en œuvre,) en se
servant au besoin de cartes (plan d’ensemble, plan de situation, plan de masse, plan de
mouvement.) ;
- 4) L’identification de tous les facteurs de risques générés par l’exploitation de chaque
installation considérée. Cette évaluation doit tenir compte non seulement des facteurs
Intrinsèques mais également des facteurs extrinsèques auxquels la zone est exposée ;
- 5) l.’analyse des risques et des conséquences au niveau de l’établissement classé afin
d’identifier de façon exhaustive les événements accidentels pouvant survenir, leur attribuer une
cotation en terme de gravité et de probabilité permettant de les hiérarchiser, ainsi que la
méthode d’évaluation des risques utilisée pour l’élaboration de l’étude de danger ;
- 6) l’analyse des impacts potentiels en cas d’accidents sur les populations (y compris les
travailleurs au sein de l’établissement), l’environnement ainsi que les impacts économiques et
financiers prévisibles ;
- 7) Les modalités d’organisation de la sécurité du site, les modalités de prévention des accidents
majeurs et du système de gestion de la sécurité et des moyens de secours.

5. Etude détaillée (Etude d’exécution)


L’étudedétaillée de l’aménagement de la décharge contrôlée de Damouss’appuierait d’une part sur les
données topographiques, d’autre part sur les résultats de la campagne de reconnaissance et
d’investigation géotechnique, enfin sur les conclusions de l’étude d’impact. Elle comprendra :
- Un plan topographique
- Un plan de masse de l’implantation générale
- Plans, coupes et détails d’aménagement du casier à réaliser(Drain Lixiviats, Regards, Couche
Fond de Casier,Coupe digues)
- Clôture
- La conception du système de récupération des lixiviats.
16
- Le plan d’Eclairage Extérieur
- Le plan de drainage des eaux pluvialeset deslixiviats
- Mémoire technique de l’ensemble des travaux d’aménagement

6. Dossiers d’appels d’offres

Le dossier d’appel d’offre (DAO) comprendra :


a) L’avis d’appel d ‘offres
b) Les instructions aux soumissionnaires
c) Les Données Particulières de l’appel d’offres
d) Le Cahier des Clauses Administratives Générales
e) Le Cahier des Clauses Particulières
f) Les Spécifications Techniques Générales
g) Les Spécifications Techniques Particulières

ARTICLE N°34: PIÈCES CONSTITUTIVES DUCONTRAT


Les pièces contractuelles constituant le contratsont par ordre de priorité :

 La lettre desoumission.
 La déclaration à souscrire.
 La déclaration de probité
 LeCahier des charges.
 Le bordereau des prix unitaires.
 Le devis quantitatif et estimatif.
 Le planning de l’étude.

ARTICLE N°35 :DEFINITION DES PRIX


Les prix unitaires s’entendent toutes sujétions incluses et comprennent notamment :
 Les salaires, frais professionnels et toutes les rémunérations similaires versés par le
Cocontractant au personnel technique en cause, au titre de la prestation considérée.
 Les charges sociales, taxes et impôts sur les salaires payés par le Cocontractant et
éventuellement par le personnel lui-même, relativement aux rémunérations ci-dessus.
 Les frais de fourniture, éditions et autres frais divers similaires, nécessaires pour la prestation
en cause, ainsi que les frais de correspondance ;
 Expédition et télécommunication entre le siège du Bureau d’Etudes et le siège de l’EPIC de
gestion des CET de Tipasa
 Les frais de déplacement toutes natures confondues engagés dans le cadre de sa mission.
 Les frais généraux, marges pour aléas et bénéfices ainsi que tous les impôts et taxes supportés
par la prestation considérée.

ARTICLE N°36 : MODALITES DE PAIEMENTS


Les paiements seront effectués sur la base des prix unitaires, tels qu’ils apparaissent dans le bordereau
des prix unitaires et le devis quantitatif et estimatif du présent contrat. Ces prix unitaires seront
appliqués aux quantités réellement exécutées.
Tous les prix unitaires s’entendent hors taxes et impôts, le total général étant exprimé en toutes taxes
comprises suivant la réglementation en vigueur.
Les prix comprennent toutes les charges, frais, taxes et impôts, frais généraux, et toutes autres charges
de toutes natures ainsi que les bénéfices du cocontractant.

17
ARTICLEN°37 : OBLIGATIONS DU COCONTRACTANT
Le Cocontractant a la responsabilité des plans, notes, prestations et documents divers qu’il est chargé
de fournir aux termes du présent contrat.

ARTICLE N° 38: OBLIGATIONS DU SERVICE CONTRACTANT


Le service contractant mettra à la disposition du cocontractant tous les documents utiles se rapportant au
projet en sa possession et nécessaire à l’exécution de la prestation.

ARTICLE N°39 : MONTANT DE L'OFFRE :

Le montant de l’offre doit être porté en lettres et en chiffres sur la soumission et au total général du
devis quantitatif estimatif.
En chiffre :……………………………..DA en TTC.
En Lettre :…………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………..en TTC.

ARTICLE N° 40: DELAI D'EXECUTION

Le délai d’exécution du projet concerné est de :

En chiffre :……………………..…………………Mois
En lettre : ………………………………………….Mois

Ce délai commencera à prendre effet à compter de la date de notification de l’ordre deservice de commencer
les prestations.

ARTICLE N° 41 : CALENDRIER ET PLANNING


Le cocontractant est de tenu de fournir un calendrier et un planning détaillé d’intervention avec
précision de l’ensemble du personnel engagé (ingénieurs et technicien et nombre de visites des experts
requis).

ARTICLE N°42 : PENALITES DE RETARD


Conformément à l’article 147 du décret présidentiel n° 15-247 du 16/09/2015 portant réglementation
des marchés publics et des délégations de service public , au cas où les travaux ne seraient pas terminés
dans un délai prévu au présent contratet sans qu’il n’y ait besoin d’une mise en demeure préalable il
sera applicable sur le montant total des sommes dues à l’entreprise une pénalité, par jour de retard.
Le montant de la pénalité journalière est fixé en application de la formule suivante :

M
P= N
7xD

Où :
P : Montant total des pénalités.
M : Montant du contrataugmenté d’éventuels avenants.
N : Nombre de jours de retard.
D : Délai de livraison exprimé en jours calendaires

En aucun cas le montant des pénalités ne dépassera 10% du montant du contrataugmenté le cas échéant
du montant des avenants.

18
ARTICLE N° 43 : CAS DE FORCE MAJEURE
Pour les besoins de ce marché, il faut entendre par force majeure, l’arrivée et la manifestation
imprévisible d’actes, de phénomènes ou de forces qui ne peuvent être contrôlée ou arrêtées par l’une
des parties.Si la durée d’une force majeure dépasse les quatre vingt dix jours, l’une ou l’autre des
parties peut demander, par note écrite la résiliation du marché.

ARTICLE N°44: ORDRE DE SERVICE


L’ordre de service prescrivant le commencement de l’exécution de l’étude sera délivré par le maître
d’ouvrage après approbation du contratpar l’autorité compétente, et toutes modifications de fourniture
ou de prix feront objet également d’un ordre de service et d’un avenant.

ARTICLE N°45: DROITS DE TIMBRES ET D'ENREGISTREMENT


Le présent contratest dispensé des droits de timbre et d’enregistrement par application de l’ordonnance
N°76-105 du 29 décembre 1976 portant code d’enregistrement et de l’ordonnance N°76-103 du 09
décembre 1976 portant code des timbres.

ARTICLE N°46 : CAUTION DE BONNE EXECUTION


En vertu des articles 130 à 133 du décret présidentiel n°15-247 du 16 septembre 2015, portant
réglementation des marchés publics et des délégations de service public, le cocontractant est tenu de
fournir une caution de bonne exécution représentant 05% du montant du contrataugmentée le cas échéant
des montants des avenants.Cette caution établie pour la période contractuelle selon les formes agréées par
le service contractant, doit être mise en place au plus tard avant le premier mandatement.

ARTICLE N°47 : CAUTION DE GARANTIE


Conformément aux articles 131 du décret présidentiel n°15-247 du 16S septembre 2015 portant
réglementation des marchés publics et des délégations de service public et des délégations de service
public, la caution de bonne exécution est transformée à la réception provisoire, en caution de garantie.
Cette caution de garantie sera totalement restituée sur demande expresse du fournisseur dans un délai d’un
(01) mois à compter de la date de réception définitive du marché.

ARTICLE N°48 : RESTITUTION DE LA CAUTION DE GARANTIE


Conformément à l’article 134 du décret présidentiel n° 15-247 du 16/09/2015 portant
réglementation des marchés publics et des délégations de service public, la caution de garantie est
totalement restituée après une main levée délivrée par le service contractant dans un délai d’un mois
après la réception définitive des travaux, si le titulaire du contrata rempli à cette date toutes ses
obligations vis à vis du service contractant.

ARTICLE N° 49 : RECEPTION PROVISOIRE


La réception provisoire sera prononcée à la levée de toutes les réserves émises par le maitre de
l’ouvrage ou maitre de l’œuvre. Un procès verbal contradictoire de réception provisoire sera dressé
entre les deux parties.

ARTICLE N° 50 : RECECPION DEFINITIVE


La réception définitive sera prononcée douze (12) mois après la réception provisoire du projet sur la
base d’un procès verbal contradictoire de réception provisoire du projet dressé entre les trois parties (le
maître de l’ouvrage, l’entreprise et le maitre de l’œuvre).

ARTICLE N°51 : DELAI DE GARANTIE


Le délai de garantie de l’étude faisant l’objet du présent contrat est fixé à douze (12) mois à compter de
la date du procès-verbal de la réception provisoire de l’étude.

19
ARTICLE N° 52: ASSURANCES
Le maître de l’œuvre doit souscrire les assurances suivantes :
- Assurance couvrant la responsabilité civile et professionnelle prévue par les articles
n° 175, 176 et 177 de l’ordonnance n° 95-07 du 25 / 01 / 95 relative aux assurances.
- Toutes les assurances prévues par la législation et réglementations en vigueur.
ARTICLE 54: ENTREE EN VIGUEUR DU CONTRAT
Le présent contratentrera en vigueur dès sonapprobation par les autorités compétentes,sa signature par
les deux parties contractantes,et sa notification au bureau d’étude par ordre de service du maître
d’ouvrage.

Fait à Tipasa, le………………….. Fait à Tipasa, le………………….


Le Service contractant ‘’Lu et accepté’’
Le Cocontractant
(Nom, prénom, et qualité du signataire)

20
CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES

21
ARTICLE N°53 : AVENANT
L’avenant au contrat ne peut être établi qu’exceptionnellement et ce conformément aux articles 135, 136, 137,
138 et 139 du décret présidentiel n° 15-247 du 16/09/2015 portant réglementation des marchés publics et des
délégations de service public.

ARTICLE N°54 : SOUS-TRAITANCE


Il n’est pas prévu de sous traitance dans le présent cahier des charges.
ARTICLE N°55 : RESPONSABILITE DU COCONTRACTANT
Le cocontractant s'engage par contrat vis-à-vis de l’Etablissement Publics de Gestion des centres
d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasa à exécuter toutes les tâches avec diligence, selon les
usages de la profession, sans interruption ou retards non justifiés.
Le cocontractant est tenu au respect des législations et réglementations algériennes en vigueur et se
porte personnellement responsable de tout préjudice, causé par son fait à l’Etablissement Publics de
Gestion des centres d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasa ou à des tiers.
ARTICLE N°56 : SECRET PROFESSIONNEL
Le cocontractant est assujetti au secret professionnel et à l'obligation de discrétion pour tout ce qui
concerne son activité découlant du présent contrat.
ARTICLE N°57 : DOCUMENTS A FOURNIR
Le cocontractant remettra au service contractant un rapport provisoire en un (1) exemplaire pour
validation et en Cinq (05) exemplaires dont un (1) sur support numérique (CD) après approbation
définitive de l’étude par le Maitre d’ouvrage.

ARTICLE N°58: PROPRIETE DES DOCUMENTS-DROIT D'AUTEUR


1. Les plans et documents fournis par le cocontractant à l’Etablissement Publics de Gestion des
centres d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasa en exécution de sa mission seront la
propriété de la Direction.
2. Le droit d'auteur pour tous les documents préparés par le Cocontractant dans le cadre du
présent contrat reste sa propriété.
3. Cependant, le Cocontractant autorise, sans préalable, l’Etablissement Publics de Gestion des
centres d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasa à utiliser ces documents pour la réalisation
d'autres prestations similaires ou supplémentaires, sans que le Cocontractant puisse prétendre à
quelques indemnités.
ARTICLE N°59: NANTISSEMENT
En application de l'article 145 du Décret présidentiel N°15-247 du 16/09/2015portant réglementation des
marchés publics et des délégations de service public, le contratobjet du présent cahier de charge est
susceptible de nantissement prévues pour la législation en vigueur une copie du contratportant la mention
« Exemplaire unique » sera remise au cocontractant. Le créancier devra se conformer aux dispositions du
code civil.
Sont désignés :
- Comme comptable chargé des paiements : Monsieur le Directeur Général de l’Etablissement
Publics de Gestion des centres d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasa sise au
centre d’enfouissement technique de Sidi Rached (Tipasa)
- Comme Fonctionnaire compétent pour fournir les renseignements : Le comptable de l’établissement

22
ARTICLE N°60: ELECTION DE DOMICILE
Pour l'exécution des prestations décrites dans le présent contratle cocontractant déclare faire élection de
domicile à …………………………….

ARTICLE N°61: RELATIONS COCONTRACTANT –MAITRE D’OUVRAGE


Lors de l'exécution des tâches, le cocontractant sera tenu d'utiliser la langue française pour la
correspondance et pour tous les documents qu’il fournira à l’Etablissement Publics de Gestion des
centres d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasa. Il en sera de même pour tous les documents
fournis par l’Etablissement au cocontractant et des relations qu'ils entretiendront durant l’étude.
Dans l'accomplissement de la mission qui lui est confiée, le cocontractant ne sera en aucune façon autorisé
à se substituer à l’Etablissement Publics de Gestion des centres d’Enfouissement technique de la wilaya
de Tipasa dans ses relations avec les tiers.
L’Etablissement Publics de Gestion des centres d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasa
devra toujours être représenté par un Chef de Projet désigné par lui et qui sera le correspondant officiel
dans le cadre de ce contrat.
Dans le cadre de sa mission, le cocontractant devra tenir l’Etablissement Publics de Gestion des centres
d’Enfouissement technique de la wilaya de Tipasainformé de la progression des prestations et des
résultats obtenus. A cet effet, le cocontractant désigne un directeur de projet qui sera chargé du projet et
qui devra assurer la coordination avec l’Etablissement.

ARTICLE N°62 : DOMICILIATION BANCAIRE DU COCONTRACTANT


Le service contractant se libérera des sommes dues en faisant donner crédit au compte bancaire :
RIB N° : ………………….…………………………………………………
Banque :…………....………………Agence……………………………….
Ouvert au nom de : …………………………………..…………………….

ARTICLE N°63: RESILIATION


En cas d’inexécution de ses obligations, le cocontractant est mis en demeure, par le service contractant,
d’avoir à remplir ses engagements contractuels dans un délai déterminé.
Faute par le cocontractant de remédier à la carence qui lui est imputable dans le délai fixé par la mise
en demeure, par le service contractant, la résiliation sera prononcée conformément aux articles 149,150
et 151 du décret présidentiel n° 15-247 du 16/09/2015 portant réglementation des marchés publics et
des délégations de service public, et l’article 35 du C.C.A.G.
ARTICLEN°64 : REGLEMENT DES LITIGES
En cas de litige, les parties conviennent de rechercher une voie amiable pour le règlement du différend. En
cas d’échec de cette voie, le litige devra être réglé par arbitrage selon la procédure en vigueur prévue à
l’article 153 du décret présidentiel n°15-247 du 16 septembre 2015 portant réglementation des marchés
publics.En cas d’échec, la juridiction compétente est le tribunal administratif de la cour de Tipasa.

23
ARTICLE N°65: TEXTES GENERAUX APPLICABLES

Le présent contrat est soumis aux dispositions :

- Du décret présidentiel n° 15-247 du 16 Septembre 2015 portant réglementation des marchés


publics et des délégations de service public.
- Du cahier des clauses administratives et générales (CCAG) approuvée par arrêté ministériel du
21 Novembre 1964.
- L’ordonnance N° 95/07 du 25/01/95 modifiée et complétée, relative aux assurances.
- L’ordonnance 75/58 du 26/09/75 modifiée et complétée, portant code civil notamment ses
articles 554 à 556.
- L’ordonnance 03-03 du 19/07/2003 modifiée et complétée, relative a la concurrence
- Du cahier des prescriptions communes ainsi que les fascicules qui y sont annexés.
- Le décret 93/289 du 28/11/93, portant obligation à toutes les entreprises d’être en possession du
certificat de qualification et de classification professionnelle.
- Du fascicule des clauses applicables aux travaux génie civil approuvé par le ministre des
travaux
Publics du 16/01/1964.
- Décret exécutif n° 95 - 414 du 09/12/1995 relatif aux assurances.
- L’instruction N° 08 du 19/03/2005 du ministère des finances relative à la mobilisation des
créances et règlement des intérêts moratoires.
- L’arrêté du 26/07/2008 relatif au plan d’hygiène et de sécurité.
- La loi 03/10 du 19/07/2003 relative à la protection de l’environnement dans le cadre de
développement durable.
- La loi 06/01 du 20/02/2006, complétée, relative à la prévention et la lutte contre la corruption.
- La loi 06/07 du 13/07/2007 relative à la gestion, à la protection et au développement des
espaces verts.
- La loi n°90/11 du 21/04/1990, modifiée et complétée, relative aux relations du travail.

Il est précisé en outre que toutes clauses insérées dans le présent cahier des charges et qui seraient
contraires aux dispositions des textes législatifs et réglementaires en vigueur sont considérées comme
nulles et de nul effet.

Tipasa, le………………….. Tipasa, le………………….


Le Service contractant ‘’Lu et accepté’’
Le Cocontractant
(Nom, prénom, et qualité du signataire)

24
BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

25
BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

N° Désignation des prestations Unité Prix unitaire Prix unitaire


(En chiffre) en HT (En lettre) en HT
1 Levé topographique Ha
2 Etude Géotechnique :
 04 sondages carottés d’une
profondeur de 10m 
 Essaisde laboratoire (paramètres
géotechnique) : U
- Essaisde granulométrie,
- Essaisde limite d’Atterderg,
- Essaisde cisaillement,
- Essaisde teneur en eau,
- Essaisde densité séche
- Essaisde dométriques,
- Essaisde perméabilité
- Essais de preissométriques ou SPT

3 Etude d’aménagement
4 Etude d’impact sur l’environnement U
5 Etude de danger U
6 Dossier d’exécution U
7 Dossiers d’appel d’offres U

Fait à Tipasa, le………………….. Fait à Tipasa, le………………….


Le Service contractant ‘’Lu et accepté’’
Le Cocontractant
(Nom, prénom, et qualité du signataire)

26
DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF

27
DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF

N° Désignation des prestations Unité Quantité Prix unitaire Montant


en HT en HT
1 Levé topographique Ha 1,50
2 Etude Géotechnique :
 04 sondages carottés d’une
profondeur de 10m 
 Essaisde laboratoire (paramètres
géotechnique) : U 01
- Essaisde granulométrie,
- Essaisde limite d’Atterderg,
- Essaisde cisaillement,
- Essaisde teneur en eau,
- Essaisde densité,
- Essaisoedométriques,
- Essaisde perméabilité et
- Essaisde preissométriques ou
SPT

3 Etude d’aménagement de la déchargé U 01


contrôlé
4 Etude d’impact sur l’environnement
5 Etude de danger U 01
6 Dossier d’exécution e U 01
7 Dossiers d’appel d’offres U 01
Total général en HT
TVA 19%
Total général en TTC

Arrêté le présent devis en TTC à la somme de :

En chiffre :……………………………………
En lettre :……………………………………

Fait à Tipasa, le………………….. Fait à Tipasa, le………………….


Le Service contractant ‘’Lu et accepté’’
Le Cocontractant
(Nom, prénom, et qualité du signataire)

28