Vous êtes sur la page 1sur 6

R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E

MAI 2020

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT


ÉTUDES INTERNATIONALES
DIRECTION
DES RELATIONS
INTERNATIONALES
ET DU PROTOCOLE

NI-2020-12

Ce document constitue un instrument de travail élaboré, à la demande des sénateurs, par la Direction des
Relations internationales et du Protocole. Il a un caractère informatif et ne contient aucune prise de position
susceptible d’engager le Sénat.

LE RÔLE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES


DANS LA GESTION DE L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19

La Direction des Relations internationales et du Protocole a conduit une recherche sur le rôle tenu par les
collectivités territoriales d’un certain nombre d’États fédéraux ou fortement décentralisés dans la gestion de la
crise engendrée par l’épidémie de Covid-19.

Essentiel durant la gestion d’une crise comme Les États fédéraux étudiés partagent un
celle du Covid-19, le rôle des collectivités mécanisme commun de répartition des
territoriales dépend à la fois de la structure compétences entre l’État fédéral – ou
institutionnelle du pays étudié et de la Fédération – et les États fédérés, à savoir, une
répartition des compétences entre le niveau clause générale de compétence au bénéfice
central et le niveau local (I), ainsi que de la des États fédérés. En vertu de cette clause, la
pratique et des rapports de force politique santé publique relève de la compétence des
entre les divers échelons impliqués (II). États fédérés.
En Allemagne, cette répartition des
compétences est régie par l’article 30 de la Loi
fondamentale de 1990, selon lequel
I. Face à l’épidémie de Covid-19, « l’exercice des pouvoirs étatiques et
une répartition des compétences l’accomplissement des missions de l’État
relèvent des Länder, à moins que la Loi
complexe et éclatée entre les fondamentale n’en dispose autrement ou
échelons étatiques et territoriaux n’autorise une règle différente ». En particulier,
la gestion de crise dans le cas de
A – Une répartition des compétences catastrophes ou sinistres majeurs de portée
nationale revient en premier lieu aux Länder et
complexe entre pouvoir central et
aux communes, de même que les politiques
collectivités
d’éducation. En Belgique, conformément à la
Les pays retenus par la présente étude répartition des compétences entre l’État
relèvent de deux catégories distinctes : d’une fédéral, les communautés et les régions, régie
part, les États unitaires régionalisés, où les par la loi spéciale du 8 août 1980 1, la
régions bénéficient de l’autonomie législative compétence sanitaire relève à la fois de l’État
(Espagne, Italie) ; d’autre part, les États fédéral, des communautés et des régions.
fédéraux, où l'échelon intermédiaire a forme e
d'État et dispose de sa propre Constitution Le X amendement à la Constitution des
(Allemagne, Belgique, États-Unis, Suisse). États-Unis pose le principe d’une compétence
générale des États fédérés et d’une
1°. Déterminée par la Constitution, la compétence d’attribution de l’État fédéral.
répartition des compétences confère une
liberté variable aux collectivités pour
édicter leur politique sanitaire. 1
L’article 35 de la Constitution n’étant pas entré en vigueur.

Sénat – 15, rue de Vaugirard - 75291 Paris Cedex 06 - www.senat.fr


2 LE RÔLE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES FACE À L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19

Aussi les pouvoirs en matière de santé De même, en Belgique, les compétences en


publique et de police appartiennent-ils aux matière de santé sont éclatées entre les
seuls États fédérés. communautés, les régions et l’Autorité
fédérale. Et la gestion d’une épidémie ne
Enfin, les cantons suisses détiennent la
correspond pas, en tant que telle, à une
compétence sanitaire sur le fondement des
compétence qui reviendrait exclusivement à un
articles 3, 42 et 43 de la Constitution suisse, niveau de pouvoir déterminé.
qui prévoient respectivement que « les cantons
sont souverains en tant que leur souveraineté Le partage des compétences en matière de
n’est pas limitée par la Constitution fédérale et santé publique peut également poser
exercent tous les droits qui ne sont pas problème dans les États unitaires,
délégués à la Confédération », que « la occasionnant en Italie des tractations entre le
Confédération accomplit les tâches que lui gouvernement central et les régions, qui sont
attribue la Constitution » et que « les cantons libres d’administrer comme elles le souhaitent
définissent les tâches qu’ils accomplissent leurs systèmes sanitaires et scolaires.
dans le cadre de leurs compétences ».
Les États unitaires régionalisés octroient B – De multiples échelons territoriaux
pour leur part une forte autonomie en matière impliqués dans la gestion de crise
sanitaire aux régions ou communautés. La lutte contre un virus mondialisé met en
L’État espagnol, fondé sur le principe de évidence une dialectique où l’État central d’un
l’autonomie territoriale, comporte ainsi 17 côté, et le principal échelon de collectivités
3
communautés autonomes, qui se sont situé immédiatement en-dessous de l’autre ,
développées de façon hétérogène, et qui jouent un rôle prééminent. Toutefois, de
possèdent aujourd’hui des compétences très nombreux autres niveaux de collectivités,
variables et inégales. Les domaines de variant d’un pays à l’autre, y prennent
l’éducation et de la santé font néanmoins également une part active.
systématiquement partie de leurs attributions.
En outre, l’article 149 de la Constitution de C’est le cas tout d’abord des entités infra-
1978 précise que les matières non attribuées régionales. Subdivisions des Länder, les
expressément à l’État peuvent être assumées districts allemands, présents dans quatre
par les Communautés, les autres compétences Länder, ont, en coordination avec ces derniers,
relevant de l’État. joué un rôle substantiel. Les autorités
sanitaires du district du Rhin-Neckar par
L’Italie comporte, quant à elle, 20 régions (cinq exemple, dans le Bade-Wurtemberg, ont
d’entre elles 2 bénéficiant d’une autonomie restructuré les fonctions de santé locales en
élargie, garantie par des statuts spécifiques), réallouant le personnel entre services, et lancé
dont les pouvoirs sont définis par les articles un ambitieux programme de test et de
114 à 133 de la Constitution. La réforme
recherche des contacts.
constitutionnelle de 2001 les a renforcées en
supprimant la limitation de leurs domaines de À un niveau de subdivision encore inférieur,
compétences. De nombreuses compétences intermédiaire entre districts et municipalités,
n’en restent pas moins partagées entre l’État les 294 arrondissements (Kreise ou
et les régions : il en va ainsi de la santé, de Ländkreise) et les 107 villes-arrondissements
l’enseignement, ou de la sécurité au travail. (Stadtkreis ou kreisfreie Stadt) ont relayé
2°. En période de crise, la répartition l’action des Länder au plus près du terrain,
constitutionnelle des compétences peut avec des appréciations divergentes au vu des
susciter des difficultés particulières. circonstances locales. Ainsi, lorsque
l’arrondissement de Coesfeld décidait de
Le fait que la santé soit une compétence maintenir les restrictions sur l’ensemble de son
partagée entre les États (fédéraux et unitaires)
territoire, à la suite d’une nouvelle vague
et les entités infra-étatiques a pu rendre la
d’infections et en vertu du dispositif de
gestion de la crise plus difficile.
« freinage d’urgence » prévu par le
4
Un certain enchevêtrement des responsabilités gouvernement fédéral , l’arrondissement de
est ainsi visible en Allemagne : alors que la Greiz faisait un choix inverse, préférant décider
lutte contre les pandémies, qui relève de la d’un confinement à une échelle « micro-
« protection contre les dangers », constitue un
domaine de la compétence législative des
Länder, les mesures juridiques de prévention
et de réaction face à des épidémies sont pour
leur part élaborées par l’État fédéral. 3
Länder en Allemagne, régions et communautés en Belgique,
cantons en Suisse, États fédérés aux États-Unis pour ce qui est
des États fédéraux, communautés autonomes en Espagne et
régions en Italie pour ce qui est des États décentralisés.
4
Dispositif permettant de suspendre les mesures de confinement
2
À savoir, la Sicile, la Sardaigne, le Trentin-Haut Adige, la Frioul- dans un arrondissement si l’infection y dépasse 50 nouveaux cas
Vénétie Julienne et le Val d'Aoste. pour 100 000 habitants en 7 jours.

Sénat – 15, rue de Vaugirard - 75291 Paris Cedex 06 - www.senat.fr


LE RÔLE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES FACE À L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19 3
8
locale » – celle des seuls établissements d’autres collectivités , est potentiellement
touchés. vaste. Nombre d’entre elles ont eu pour objet
9
Les regroupements de communes sont d’imposer le port du masque dans les villes ,
intervenus dans la gestion de la crise. C’est le voire de règlementer leur accès pour des
cas des provinces en Espagne et en Italie, des populations jugées à risque.
Stadtwerke en Allemagne et en Autriche, qui Sur un plan moins coercitif, les élus locaux, en
gèrent la plupart des services publics locaux, contact direct avec leurs concitoyens, les ont
ou encore des groupements intercommunaux rassurés et leur ont apporté un soutien
en France. À titre d’exemple, certains pratique et immédiat dans toutes les
regroupements ont pu créer des fonds de dimensions de la vie quotidienne en
secours pour les acteurs économiques, période de crise : information sur le
acheter et distribuer des masques de coronavirus et les bonnes pratiques à
protection pour la population locale, ou respecter, garantie de la continuité des
encore règlementer des voies de passage services publics, prise de contact avec les
transfrontalières. personnes âgées résidant seules, coordination
À un niveau encore inférieur et au plus proche des chaînes de solidarité, achat et distribution
du terrain, les municipalités ont aussi été de masques, reconversion de bâtiments
pleinement investies dans la gestion de municipaux en abris d’urgence, accueil en
l’épidémie. C’est un véritable « retour du quatorzaine de citoyens rapatriés, organisation
5
politique, en particulier dans les communes » , du télétravail des employés municipaux,
qui a été observé dans de très nombreux pays, soutien aux entreprises…
les maires ayant souvent été « les Enfin, et même si elle revêt un aspect moins
ambassadeurs des décisions prises à d’autres directement opérationnel, il convient de citer la
6
niveaux de pouvoir » . coopération entre les villes parmi les modes
Il est vrai que la constitution de certains États d’action des collectivités contre l’épidémie. Les
donne parfois d’importants pouvoirs de plateformes mises en place dans ce cadre leur
gestion de crise à l’échelon communal. ont permis de partager leurs connaissances et
C’est le cas de la Loi fondamentale allemande, expertise pour surmonter la crise, que ce soit
10 11
qui leur reconnaît compétence en premier lieu, dans un même pays ou à l’international .
aux côtés des Länder, en cas de
catastrophes ou de sinistres majeurs de
portée nationale. Principe de proximité oblige,
les communes sont en effet « plus II. Le cadre institutionnel à
compétentes pour juger de la situation et (…) l’épreuve de la crise du Covid-19
prendre des décisions pour la santé de la
7
population » , avec le plus souvent l’accord et
le soutien de leur Land. Figures majeures de Dans le contexte de la crise du Covid-19 et de
la vie politique locale, les Oberbürgermeister ses multiples aspects (sanitaire, économique,
(maires des grandes communes) y assurent social, éducatif), la répartition complexe des
ainsi, entre autres, le contrôle hiérarchique de compétences à de multiples échelons a pu
quelque 380 services de santé publique mener à des tensions entre un pouvoir central
(« Gesundheitsamt »). En France, outre que cherchant à les reconcentrer à son profit et des
les maires prennent une part active à la collectivités désireuses de les exercer
gouvernance de l’établissement public de librement. Les risques de crise institutionnelle
santé communal et de l’agence régionale de qui ont pu parfois en découler se sont toutefois
santé (ARS), ils interviennent pour activer le dénoués au prix soit d’un recul de l’État, soit
volet « crise sanitaire » de leurs plans de la négociation d’accords avec les
communaux de sauvegarde (PCS). collectivités.

Par ailleurs, les maires possèdent en général


un pouvoir règlementaire leur permettant de
prendre des mesures au nom de la santé
publique. Il y aurait ainsi eu, en Italie, de
30 000 à 40 000 arrêtés municipaux en lien
avec la crise. Le champ de ces interventions, 8
Aux États-Unis, les villes de Houston et Atlanta, en déclarant le
qui a parfois eu un effet d’entraînement sur confinement, ont accéléré les changements de posture de leurs
gouverneurs, tout comme celle de Halle en Allemagne.
9
Cela a été le cas, dans toute ou partie des lieux publics, à Iéna,
Nice, Kiev, Mexico, Buenos Aires, Douala, Kinshasa…
10
Aux États-Unis, la Corona Local Response Inititiative et la
5
Selon les mots du conseiller d’État fribourgeois Didier Castella. National League of Cities.
6 11
Selon Maxime Daye, bourgmestre de Braine-le-Conte en Réseau international Métropolis, plateforme proposée par
Belgique. l’association internationale des maires francophones (AIMF),
7
Selon Armin Laschet, ministre-président de la région de initiative The Global Mayor Covid-19 Recovery Task Force du
Rhénanie-du-Nord-Westphalie. réseau C40…

Sénat – 15, rue de Vaugirard - 75291 Paris Cedex 06 - www.senat.fr


4 LE RÔLE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES FACE À L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19
13
A – Un réflexe centralisateur aboutissant Catalogne . Les régions espagnoles ont
souvent à des tensions avec les également reproché au pouvoir central des
collectivités inégalités dans la distribution de matériels de
protection et dans la gestion des
Depuis le début de l’épidémie, la tendance
infrastructures hospitalières, incitant certaines
centripète des autorités centrales a été
d’entre elles à passer seules des commandes
observée dans la plupart des États, y compris
de matériel sur le marché chinois (Aragon,
ceux de tradition fédérale.
Madrid, Valence).
En Allemagne, où la politique sanitaire est une
En Italie, alors que la santé est une
compétence des Länder et où l’État fédéral ne
compétence des régions et qu’elles disposent
peut imposer ses décisions au niveau national,
d’une large autonomie en la matière, le
la diversité des réponses apportées par les 16
gouvernement, jugeant la gestion de la crise
Länder au début du mois de mars – les écoles,
insatisfaisante et excessivement disparate, a
magasins ou encore les cinémas y obéissaient
dans un premier temps souhaité réduire les
à des règles de restriction différentes en
pouvoirs de leurs présidents. Il est vrai que
fonction des régions – a poussé le gouvernement
les stratégies et les résultats ont été fort
fédéral à privilégier des mesures uniformes.
différents d’une région à l’autre, voire à
Dans cette optique, le Bundestag a adopté, le
l’intérieur d’une même région : ainsi, bien que
25 mars, une loi sur la protection contre les
voisine de la Lombardie, globalement très
infections (Infektionsschutzgesetz), qui attribue
affectée par le virus, la Vénétie, précocement
des compétences renforcées au ministère
touchée, l’a remarquablement endigué
fédéral de la Santé. Cette reconcentration
notamment grâce à des centaines de milliers
des pouvoirs à l’échelon fédéral a été perçue
de tests ; en Lombardie, la province du Lodi,
par certains ministres-présidents des Länder
qui a fait l’objet de rapides mesures de
comme une entorse aux principes du
confinement, a vite maîtrisé la situation, tandis
fédéralisme allemand. En outre, les mesures
que celle de Bergame, plus dense, fortement
de restriction recommandées par le
industrialisée et privilégiant la préservation de
gouvernement fédéral ont été critiquées au
l’activité économique, est devenue le principal
niveau régional : certains Länder dénonçaient
cluster du pays. Exacerbées par des
leur aspect liberticide ou non proportionné, 14
considérations politiques et tenant à la
dans un pays où la diffusion du virus a été
fracture Nord–Sud, les divergences
limitée ; d’autres prenaient les devants car les
d’appréciation sur la politique sanitaire à
jugeant trop tardives. Au final, plusieurs
mener entre pouvoir central et régions, dont
Länder ne s’y sont pas conformés (Bavière,
les ordonnances locales sont allées pour
Saxe-Anhalt, Mecklembourg-Poméranie...),
certaines dans le sens inverse de ce qui était
sans que le gouvernement fédéral soit en
demandé par le gouvernement, ont ainsi
mesure de les y contraindre.
rapidement placé le pays au bord d’une « crise
15
En Espagne, les tensions qui existaient déjà institutionnelle » .
entre les autorités centrales et les régions se
En Suisse, pays éminemment fédéral, la
sont exacerbées durant la crise. Ne parvenant
gestion de l’épidémie a également révélé
pas à imposer des mesures d’ordre public sur
quelques tensions, notamment au début de
l’ensemble du pays et critiqué pour son
l’épidémie, et donné lieu à une intervention
inaction, le gouvernement espagnol a déclaré,
verticale du gouvernement. Sous la pression
le 14 mars, l’état d’urgence sur le fondement
des cantons latins de Romandie et du Tessin,
de l’article 116 de la Constitution. L’objectif
plus proches des foyers d’infection italien et
était de recentraliser certains pouvoirs des
donc précocement affectés, le Conseil fédéral
17 communautés autonomes en matière de
12 a cherché, début mars, à obtenir par la
santé et de police , avant de durcir le
négociation une plus grande uniformisation
confinement en mettant en place l’état
des mesures prises par ses entités fédérées.
d’alerte le 30 mars. La mise en œuvre de ces
Devant l’absence de consensus, notamment
procédures, alliée à la décision prise sans
du fait de la position plus mesurée des cantons
concertation avec les autorités régionales de
alémaniques, moins affectés par l’épidémie et
limiter l’activité économique au strict minimum,
davantage sensibles à son impact
a attisé l’hostilité de certaines collectivités,
économique, le Conseil fédéral a privilégié le
notamment celles marquées par des velléités
indépendantistes et une forte dimension
industrielle, telles que le Pays Basque et la 13
Le chef de l’Exécutif catalan, Quim Torra, allant jusqu’à
dénoncer la « mise sous tutelle de l’État espagnol ».
14
Les régions du Nord du pays sont gouvernées par La Ligue de
Matteo Salvini, favorable à un élargissement des pouvoirs locaux
12
« L’autorité compétente sur tout le territoire devient le et s’opposant au gouvernement de Giuseppe Conte.
15
gouvernement d’Espagne » a alors résumé le Premier ministre Selon le journal L’Opinion, le quotidien turinois La Stampa
Pedro Sanchez. parlant quant à lui de « cacophonie institutionnelle ».

Sénat – 15, rue de Vaugirard - 75291 Paris Cedex 06 - www.senat.fr


LE RÔLE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES FACE À L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19 5

maintien d’un cadre national cohérent en dans la logique d’un État fédéral où le
décrétant, le 17 mars, la loi d’urgence et en gouvernement central, disposant de peu
prenant des mesures de confinement proches d’autorité à l’encontre de ses entités fédérées,
de celles de la France. joue davantage un rôle de soutien et de
coordination. Elles ont, au final, donné
Aux États-Unis, les relations entre
l’impression, « tant à l’intérieur qu’à l’extérieur
l’administration centrale et les entités fédérées
de l’Allemagne, (…) que la réponse du pays au
se sont rapidement tendues. Dans un premier
coronavirus semble relativement harmonieuse
temps, des États d’importance comme ceux de
et efficace, les gouvernements fédéral,
New York et de Californie se sont substitués
étatique et local travaillant ensemble pour
aux autorités fédérales, longtemps inactives,
créer un mélange de connaissance du terrain,
en recourant à leurs nombreuses
de gestion intelligente et de puissance de feu
prérogatives règlementaires et sanitaires,
financière qui semble représenter le meilleur
renforcées après les attentats terroristes de
scénario pour la gestion fédéraliste des
2001 à travers le Model State Emergency 16
catastrophes » .
Health Powers Act, adopté en 2002. Dans un
second temps et à l’inverse, la reprise en main En Espagne, la « guérilla institutionnelle »
du leadership par l’administration centrale, apparue entre l’État central et les régions au
rendue inévitable par l’avancée du virus, a début de l’épidémie a été légèrement atténuée
entraîné l’opposition de certains États aux par la relative souplesse du plan de
mesures fédérales restrictives et à leur déconfinement présenté le 28 avril par le
calendrier de déconfinement, au nom de la gouvernement. Découpé en quatre volets et
préservation des emplois et des libertés visant un retour à la normale d’ici la fin juin, il
individuelles constitutionnelles. Ce mouvement de est en effet adapté selon différents facteurs
contestation, provenant tant des populations variant d’une province à l’autre et doit être à
locales que des municipalités, a été relayé par ce titre, selon les mots du Premier ministre,
le président Trump lui-même, ce dernier ayant « implémenté différemment selon les régions
notamment appelé à « libérer » le Michigan, la du pays ». Dans un État où la crise liée au
Virginie et le Minnesota, trois États Covid-19 aura révélé les limites du système
démocrates stratégiques pour les élections institutionnel, les exemples de coopération
présidentielles. seront davantage venus des relations entre
régions qu’entre l’État et ces dernières.
B – Des concessions à la coopération, le
Souvent solidaires, dans la limite de leurs
dénouement des difficultés institutionnelles
différences d’appartenance politique, maintenant
Les tensions souvent observées entre pouvoir toujours le dialogue, elles se sont notamment
central et collectivités durant la crise du Covid- échangées du matériel médical et ont réfléchi
19 ont pu être, en partie au moins, surmontées à un transfert de patients entre elles.
au prix le plus souvent d’un recul du premier
En Italie, renonçant finalement à des transferts
ou de la mise au point d’ententes entre les
de compétences, le gouvernement a fait
deux échelons de pouvoirs.
adopter un plan en plusieurs actes, constitutif
En Allemagne, sous la pression de l’ensemble d’un compromis avec les régions.
des Länder, soucieux d’obtenir un contrôle Susceptible d’être revu en cas de nouvelle
accru sur le rythme du déconfinement, la vague épidémique et devant s’étaler jusqu’au
er
Chancelière Angela Merkel a mené des 1 juin, il comporte des mesures nationales
négociations avec les 16 présidents-ministres que les collectivités peuvent adapter par
ayant débouché sur un accord. Permettant de ordonnance en fonction des évolutions
préserver la cohésion nationale, ce cadre locales. Si ce modus vivendi a permis de
commun est suffisamment souple en vue de rétablir provisoirement une certaine sérénité
17
respecter l’autonomie des régions et de dans la gestion de la crise , celle-ci reste
permettre une adaptation du processus en fragile : la phase II du plan, qui prévoit un
fonction des situations locales, tout en déconfinement échelonné à compter du 4 mai
garantissant un minimum d’uniformisation à sur plusieurs semaines selon les types
travers la mesure de « freinage d’urgence », d'activité économiques, a rapidement été jugée
applicable sur l’ensemble du territoire (voir trop timide par certains présidents de région.
supra). Ainsi, à l’origine favorable à un En outre, la possibilité d’édicter des
déconfinement gradué, la Chancelière a « exceptions » aux mesures nationales,
finalement été contrainte d’annoncer, le 6 mai,
une réouverture rapide du pays renvoyant, à
des décisions locales, le rythme 16
Coronavirus : la fausse crise du fédéralisme, Le Grand continent,
d’assouplissement des mesures de 15 mai 2020.
restriction fédérales. Si des disparités 17
Le Président du Conseil, Giuseppe Conte, s’étant même
« félicit(é) de l'excellente collaboration à tous les niveaux
régionales s’en sont suivies, elles s’inscrivent institutionnels ».

Sénat – 15, rue de Vaugirard - 75291 Paris Cedex 06 - www.senat.fr


6 LE RÔLE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES FACE À L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19

largement utilisée par les provinces, nuit extraordinaire » où le cadre général est fixé au
grandement à la clarté de la règlementation niveau central.
18
pour les administrés et donne lieu à des
Comme en Italie, la coopération semble au
débats sur le caractère toujours unitaire de
final n’avoir joué, aux États-Unis, qu’entre
l’État italien. Au final, l’épisode du coronavirus
certains États. En l’absence d’une véritable
aurait révélé, dans un système quasi-fédéral,
gouvernance fédérale comme celle qu’avait
un « nouveau sujet de réflexion (…) autour de
connu le pays lors de l’ouragan Katrina, New
la hiérarchie politique de son territoire »,
York, le New-Jersey, le Connecticut et la
marqué par « un système de double prise de
Pennsylvanie se sont par exemple entendus à
décision (qui) a l’avantage de pouvoir mieux
la mi-mars sur les restrictions à imposer afin
gérer et adapter les mesures aux aspérités et
d’éviter des phénomènes de « state
caractéristiques d’une région précise, mais 21
shopping » . Le plan de déconfinement –
(qui) a montré les limites du pouvoir central,
« Opening up America again » - présenté le 16
incapable de mettre toutes les régions à
19 avril - a cependant été élaboré par
l’unisson » .
l’administration fédérale en tenant compte des
La Belgique, pays dépourvu de hiérarchie des disparités de situation entre les États et en
normes entre les lois fédérales et les décrets laissant une importante marge de manœuvre
régionaux, présente le paradoxe d’une aux gouverneurs pour le mettre en œuvre par
réponse globalement concertée à la étapes, aboutissant à des situations largement
22
pandémie et d’un bilan sanitaire lourd. Les divergentes d’un territoire à l’autre .
mesures prises par l’Autorité fédérale l’ont en
***
effet été en associant étroitement les entités
fédérées : le Conseil national de sécurité, au Au final, la crise du coronavirus aura mis en
sein duquel elles sont représentées, a été lumière tant les vertus des modèles d’États
soigneusement consulté, et les décisions ont fédéraux et unitaires décentralisés (flexibilité,
été solennellement annoncées, les 12 et 17 proximité, pragmatisme) que certaines limites
mars, par la Première ministre, Sophie Wilmès, (réflexes centrifuges générateurs de conflits,
à la tête d’un gouvernement formé en urgence, disparité des réponses locales).
entourée des ministres-présidents des
collectivités. Les mesures d’application des
arrêtés ministériels ont par ailleurs été
décidées à l’échelle territoriale, et ce jusqu’à
l’échelon communal, qui a pu bénéficier d’une
souplesse budgétaire pour faire engager les
dépenses nécessaires. Le fort taux de
mortalité enregistré par le pays s’expliquerait,
selon les autorités belges, par une méthode
de comptage, plus large que dans d’autres
pays.
En Suisse, l’apaisement des relations entre
l’État fédéral et ses cantons s’est fait à la suite
de la proclamation de la loi d’urgence par le
premier et des mesures de restriction qui s’en
sont suivies, unanimement soutenues par
l’ensemble des partis politiques et cantons
qu’ils représentent. Si la procédure de
déconfinement, amorcée le 27 avril, donne lieu
à des approches différenciées dans certains
20
cantons , celles-ci sont perçues, ainsi qu’en
Allemagne, comme inhérentes à un esprit
fédéraliste permettant d’apporter des nuances
régionales dans un régime de « situation

18
Le quotidien La Repubblica s’est ainsi inquiété de ce qu’une
« série d'arrêtés régionaux vont donner lieu à 20 versions
différentes (une par région) de la phase 2, au sein d'une même
nation ». De larges exceptions au cadre national ont en effet été
prises en Sicile, Calabre, Lombardie, Piémont, Toscane…
19 21
Déconfinement en Italie : le conflit Rome-régions ? IRIS, Fabien Circulation de résidents entre États voisins en vue de profiter du
Gibault, 29 avril 2020. régime juridique leur étant le plus favorable.
20 22
Ceux d’Argovie et de Saint-Gall, par exemple, souhaitant La Géorgie, le Texas et la Floride l’ont ainsi mis en œuvre
accélérer la sortie de crise, là où celui de Genève a continué à se précocement, quand Washington et New-York restent encore
montrer très restrictif. confinés.

Sénat – 15, rue de Vaugirard - 75291 Paris Cedex 06 - www.senat.fr