Vous êtes sur la page 1sur 4

1.2.2.

Histoire de la logistique

RAMA RAO20 montre que de la fin du 19ème siècle jusqu'à la deuxième


guerre mondiale, le terme logistique est peu utilisé et il l'est principalement
par les militaires. Il désigne l'art de combiner tous les moyens de transport,
de ravitaillement et de logement des troupes.

Après la deuxième guerre mondiale, poursuit Rama Rao, la logistique se


généralise dans les entreprises. Cependant c'est surtout à partir des
années soixante dix que l'entreprise a découvert la logistique et a
commencé à s'y intéresser21 ; ceci pour plusieurs raisons :

-L'évolution normale de la pratique du management, après avoir constaté


que les dépenses présentent plus ou moins 20 à 30 pour cent de la valeur
ajoutée, la réaction fut d'abord de s'intéresser à ces dépenses, de les tenir
sous contrôle puis d'en faire quelque chose de moteur.

18 BOWERSOX, D et CLOSS, D : Logistical Management New Dehli,


2000, p15
19
EDIGHOFFER J.R, Précis de gestion d'entreprise, Edition Nathan, 2004, p80

20
 RAMA RAO: Logistics and supplychain Management, Cours inédit, UNR-Butare, 2000-2001, p70

21
 RAMA RAO, op. cit p45

-L'évolution de l'économie mondiale; dans un monde d'aujourd'hui


caractérisé par la globalisation et écroulement des barrières nationales
devant les échanges, le système logistique est perçu comme un jour
nouveau.

La mondialisation de l'économie et son évolution dans une libéralisation


des échanges ont accéléré et augmenté les délais, quantités et les
distances.

La concurrence mondiale ;

La logistique pousse les entreprises aux économies d'échelle, à la


diminution des coûts et à la recherche des facteurs de différenciation en
particulier dans la qualité. C'est pour cette raison que la logistique a
récemment évolué vers le concept d'optimisation entre aval et amont de
l'entreprise dans un concept concurrentiel afin de s'assurer au moindre coût
la meilleure réponse au niveau du marché et s'y adapter.
1.2.3. Evolution de la logistique

MUTAJOGIRE J.B. Montre qu'au cours des années quatre vingt, la


logistique a largement pénétré le monde des affaires. Science de gestion
des flux, elle s'est imposée dans l'organigramme22. Cette tendance est
d'autant plus forte qu'il est admis que la logistique devrait être à la source
des plus importants gains de productivité c'està-dire source de profitabilité
accrue.

BOWERSOX. D, dans son livre `'Logistical Management»23 montre que


vers les années 1980 et le début des années 1990, les pratiques
logistiques connurent une renaissance qui incorporât des effets notables
enregistrés depuis le troisième âge de la révolution industrielle(ère de
l'information). Les facteurs moteurs de ce changement sont :

1. les changements en matière de régulation créant un environnement


réglemente mandataire et innovant dans le domaine de transport, de
l'emmagasinage, de l'entreposage, ainsi que du choix de lieu de production
et de l'emmagasinage.

2. la commercialisation du microprocesseur ainsi que la révolution de


l'information vit s'ouvrir une ère nouvelle pour la logistique car les
ordinateurs plus performants pouvaient désormais aider à la réalisation des
programmes pouvant améliorer la productivité des opérations tout en
diminuant les coûts.
22
 MTAJOGIRE J.B., Cours de la gestion de la logistique, Bac III, UNR-BUTARE, 2006. inédit. 23BOWERSOX, D
et CLOSS, D : Logistical Management New Dehli, 2000, p14

3. les initiatives en termes de promotion de la qualité.

4. les alliances, la décennie 1980 marque une période pendant laquelle le


développement des alliances et devenue une pratique logistiques.

L'idée dernière de ceci est la réduction des coûts en faisant ensemble des
business qui facilitent le succès et l'avantage concurrentiel mutuel.

1.4.2. GESTION DE STOCK

1.4.2.1. Définition de stock

Le stock est « un ensemble des biens qui interviennent dans le cycle


d'exploitation de l'entreprise pour être : soit vendus en état (marchandise au
terme d'un processus de production à venir produits intermédiaires, finis, ou
résiduels) ou en cours »29.
1.4.2.2. Types de stock et de valorisation des stocks

Chaque entreprise commerciale ou industrielle peut disposer des types


divers de stock. Dans notre travail l'accent est mis sur le stock moyen,
stock minimal, stock de sécurité, et le stock d'alerte.

Le stock moyen

Le stock moyen peut être calcul comme suit : Sm = SI+SF

Où Sm : stock moyen

SI : stock de début de période

SF : stock de fin de période

Stock minimum

C'est le stock qui correspond à la vente pendant les délais de livraison.


Stock minimum = stock alerte - stock de sécurité

Stock de sécurité

Le stock de sécurité est définit comme un stock nécessaire pour observer


les irrégularités de la commande et de délai d'approvisionnement.

Stock d'alerte

C'est le stock qui déclenche la commande. Le stock d'alerte est définit


comme le niveau de stock pouvant entraîner le lancement d'une
commande.

Stock d'alerte = stock minimum + stock de sécurité.

2.6. ENTREPOSAGE

La théorie nous dit que le premier objectif de l'entreposage dans un


magasin est d'aider à classer les biens de manière à faciliter une expédition
conformée aux voeux du client55

A la centrale thermique de Jabana l'entreposage a pour objectif d'aider à


mieux classer les biens de façons à faciliter l'expédition conformées aux
voeux des utilisateurs.
Pour mieux accomplir cet objectif l'entreposage a trois activités principales
à savoir :

2.6.1. La réception des biens dans un magasin

Les premières opérations de déchargement et de dépôt en magasin de la


centrale

thermique de Jabana sont capitales et se font à l'aide des techniques et


des technologies ainsi que manuellement.

Le déchargement, les mouvements et les rangements des produits à la


centrale thermique de Jabana sont assurés par les hommes (les
manutentionnaires) deux élévateurs, des brouettes et une petite grue de
1000 kgs et 4 m de hauteur.

2.6.2. Les mouvements dans le magasin

Le travail qui suit après la réception des articles est de bien ranger ces
articles dans les

magasins.

2.6.3. L'expédition des biens

Dans notre travail, ayant abordé l'entreposage des produits qui sont
stockés pour la

consommation de la même unité, les biens sont sorties du magasin


directement pour la consommation de la dite unité, d'où il n'y a pas
d'expédition des biens.

Le classement des pièces de rechange et des produits dans les magasins


de la centrale thermique de Jabana, qui facilite l'accès direct et facile des
pièces de rechange et des produits consommables aux utilisateurs, justifie
la bonne gestion du magasin et de l'entreposage.