Vous êtes sur la page 1sur 4

FASEG > MQ1 > Récapitulatif études de fonctions > 1

Méthodes quantitatives 1
Notions théoriques relatives à l'étude de fonctions

0. FONCTION

Une fonction est une relation qui à tout réel x associe au plus un autre réel y.
Exemple : y = f (x) = 2x + 3 . Y Y

.f (x)

X X
x x
est une fonction n'est pas une fonction

1. DOMAINE DE DEFINITION

Le domaine de définition regroupe l'ensemble des x qui ont une image par f (x) .
Exemples :
• y=x+1 Y A tout x appartenant à R correspond un y .
Le domaine de définition est R .
1
X

Y
• y = 1/x x = 0 n'a pas d'image par f (x) : f (0) n'existe pas.
Le domaine de définition est donc R0
X

Retenez que : – un dénominateur est toujours différent de 0


– sous une racine paire, on a toujours un élément positif
– ln x → x > 0
– ex → x appartient à R.

2. INTERSECTION DE LA FONCTION AVEC LES AXES


Y
• intersection avec l'axe des Y :
Quelle est la valeur de y lorsque x = 0 ? f (0) = y0

• intersection avec l'axe des X : X


Quelle doit être la valeur de x pour que y = 0 ? f (x0) = 0
Recherche des "zéros" ou "racines" de la fonction
- pour une fonction du premier degré (une droite) D ≡ ax + by + c = 0 ⇔ y = αx + β
Il y a au maximum une racine. On pose y = 0 et on isole x afin de trouver sa valeur.
- Pour une fonction du second degré (une parabole) P ≡ y = ax² + bx + c
On peut avoir jusqu'à deux racines.
On pose y = 0 ; on calcule ρ = b² – 4ac : si ρ < 0, pas de racine
Y
si ρ = 0, une racine en x = – b/2a
–b– ρ /2a –b+ ρ /2a
si ρ >0, il y a 2 racines en x = − b ± ρ /2a ( )
X

–b/2a
FASEG > MQ1 > Récapitulatif études de fonctions > 2

3. ASYMPTOTES ET CONTINUITE

Asymptote : C'est une droite (y = αx + β) vers laquelle la fonction tend


Y Y Y

b
X X X
b

(1) A.V. (2) A.H. (3) A.O.

Pour trouver l'équation de ces droites, on utilise la notion de limite.


(1) asymptote verticale : pour un x donné, l'image des voisins de x tend vers l'infini
lim f ( x ) = ±∞ ⇒ AV ≡ x = b
x→ b

(NB : On ne peut avoir d'AV qu'en des points adhérents au domaine mais n'y appartenant pas !)

(2) asymptote horizontale : l'image de x très grands (ou très petits) tend vers le même y
lim f ( x ) = b ⇒ AH±∞ ≡ y = b
x → ±∞

(3) asymptote oblique : S'il n'y a pas d'AH en +∞ ou en –∞, il reste la possibilité d'avoir une A.O.
On utilise alors le théorème de Cauchy
f ( x)
Si lim = a et lim f ( x ) − ax = b ⇒ On a une A.O. d'équation AO±∞ ≡ y = ax + b
x → ±∞ x x → ±∞

(NB : On ne peut avoir d'AH ou d'AO que si le domaine le permet, c-à-d si le domaine est un
intervalle ouvert au moins d'un côté!)

Calcul des limites : pour calculer lim f ( x ) , on remplace x par α dans f (x).
x→ α

∞ 0
Des cas d'indétermination peuvent surgir : (∞ − ∞ );  ; (∞ ⋅ 0 ) ou  
∞ 0

Dans ces cas, diverses techniques sont utilisables (syllabus p. 48 et suiv. ainsi que p. 74 et suiv):
• Simplification de l'expression
• Binôme conjugué
• Multiplication du numérateur et dénominateur par le dénominateur.
• Puissances dominantes
• Théorème de l'Hospital (uniquement pour (0/0) et (∞/∞) ; surtout pour les fonctions
logarithmiques et exponentielles) limite de la dérivée du numérateur sur la dérivée du
dénominateur.

Continuité : une fonction est continue si on peut tracer son graphique sans lever le crayon. Pour
qu'une fonction f(x) soit continue en a, deux critères doivent être satisfaits :
• f (a) existe (c-à-d f est définie en a ou a appartient au domaine de définition) ;
• la limite lorsque x tend vers a existe et vaut f (a)
c'est-à-dire que limite pour x tendant vers a+ = limite pour x tendant vers a– = f (a)
FASEG > MQ1 > Récapitulatif études de fonctions > 3

4. DERIVEE PREMIERE ET CROISSANCE

La dérivée d'une fonction donne la pente de la tangente en tout point de cette fonction.
A
Y
Sur ce graphe, la droite A représente
la tangente de f (x) au point x = z .
X
z

Il est intéressant de connaître la pente de la tangente (f ') afin de dire si la fonction f est croissante
ou décroissante. Si la pente de la tangente (f ') est positive, la fonction f est croissante. Si la pente de
la tangente (f ') est négative, la fonction f est décroissante. Lors d'une étude de fonction, on fait
donc une analyse de signe de la dérivée première.

Formules de dérivation :
f (x) f '(x)
c 0
x 1
xm m xm – 1
ln x 1/x
ex ex
loga x 1
x ln a
ax ax ln a

Si f et g sont deux fonctions dérivables et c est une constante :


(cf)' = c f '
(f + g)' = f ' + g'
(fg)' = f 'g + g'f
(f/g)' = (f 'g – f g') / g²
(f (g))' = f '(g) . g' ⇒ par exemple : (f m)' = m f m – 1. f '

Si une fonction possède un maximum ou un minimum, celui-ci se situe à un point où la pente de la


tangente est nulle, c'est-à-dire au point où f '(x) = 0 .
Y

5. DERIVEE SECONDE ET CONCAVITE

C'est la dérivée de la dérivée : f ''. Elle nous donne la manière dont la pente de la tangente évolue
(exemple : elle est de plus en plus positive). En d'autres termes, la dérivée seconde f " nous donne la
concavité de la fonction f .
f " < 0 = fonction concave (concavité tournée vers le bas)
f " > 0 = fonction convexe (concavité tournée vers le haut)
Il est donc intéressant de faire une analyse de signe de la dérivée seconde.
FASEG > MQ1 > Récapitulatif études de fonctions > 4

6. TABLEAU RECAPITULATIF

Un tableau récapitulatif est construit à partir des analyses de signe de la dérivée première et de la
dérivée seconde et récapitule toutes les informations récoltées aux rubriques précédents. On peut
ainsi y détecter des points élémentaires à la construction du graphique :
• f ' = 0 et f " > 0 ⇒ f a un minimum en ce point
• f ' = 0 et f " <0 ⇒ f a un maximum en ce point
• en un point d'inflexion, la dérivée seconde s'annule = point auquel la concavité change de sens.

7. GRAPHIQUE DE LA FONCTION

Avec calcul éventuel de l'image de quelques points intermédiaires

Vous aimerez peut-être aussi