Vous êtes sur la page 1sur 2

c  

     

ñ 
L'homme est un vertébré. Les vertébrés ont un plan d'organisation commun : symétrie
bilatérale, organisation du corps en 3 parties (tête, tronc, queue) et surtout colonne
vertébrale protégeant le système nerveux dorsal. Quelques caractères dérivés propres aux
vertébrés : les vertèbres, la régulation nerveuse du corps et l'apparition d'organes : rate,
pancréas. Les 1er vertébrés sont apparus il y a plus de 500 millions d'années. 

 
L͛homme et les autres primates partagent des caractères dérivés particuliers. Les principaux
sont que le pouce est opposable aux autres doigts, ce qui rend la main préhensible. Ensuite,
l͛extrémité des doigts est riche en terminaisons tactiles et porte des ongles plats. D e plus,
l͛appareil visuel est adapté à une excellente perception du relief (grandes orbites à l͛avant de
la face). Il a aussi la présence d͛un pénis. Enfin, le cerveau est relativement important avec
un cortex bien développé.

 
L͛Homme est un primate = présence d͛un pouce opposable ; d͛ongles plats, d͛orbite fermées
au fond et d͛un pénis.

L͛Homme est un vertébré = présence d͛un squelette comportant en particulier une colonne
vertébrale.


    
Au début était la bactérie. De microscopiques bactéries qui ont très lentement muté. Cette
mutation génétique est liée à de nombreux facteurs : la possibilité ou pas de se reproduire,
les catastrophes naturelles et les changements climatiques.

La bactérie devient ainsi une algue, puis une plante terrestre à graines, puis un champignon,
une éponge, une méduse ou une anémone. Puis un mollusque, une araignée, un scorpion,
un mille-pattes, un crustacé, un insecte puis un poisson, une tortue, un serpent, un lézard,
un crocodile, un dinosaure , un oiseau et enfin͙ un mammifère.

Au début était la bactérie. De microscopiques bactéries qui ont très lentement muté. Cette
mutation génétique est liée à de nombreux facteurs : la possibilité ou pas de se reproduire,
les catastrophes naturelles et les changements climatiques.

La bactérie devient ainsi une algue, puis une plante terrestre à graines, puis un champignon,
une éponge, une méduse ou une anémone. Puis un mollusque, une araignée, un scorpion,
un mille-pattes, un crustacé, un insecte puis un poi sson, une tortue, un serpent, un lézard,
un crocodile, un dinosaure, un oiseau et enfin͙ un mammifère.

L͛un des meilleurs exemples de cette évolution est la main humaine. Il y a 410 millions
d͛années, ce qui deviendra l͛ancêtre de notre main apparaît dans les Océans de la jeune
planète terre. Un gros poisson plutôt laid, le coelacanthe, dispose de nageoires osseuses qui
ressemblent à des membres͙ ou des pattes. Ainsi, ce poisson, qui n͛a pas disparu, reste
pour les scientifiques, un exemple vivant du proce ssus d͛évolution qui a conduit à
l͛apparition des premières pattes͙ mais nous n͛y sommes pas encore.

Il y a 360 millions d͛années, l͛évolution conduit les formes primitives de vie à sortir des
Océans. Les vertébrés aquatiques deviennent terrestres et apparaissent, avec eux, la
première forme de « main ». « L͛ichtyostega », une salamandre géante, pouvait atteindre la
longueur d͛un mètre. Ses deux pattes antérieures se terminaient par les premiers vrais
doigts de l͛histoire͙ mais ils étaient au nombre de sep t !

Le premier mammifère apparaît il y a 210 millions d͛années. Les premiers d͛entre eux,
comme le Megazostrodon par exemple, apparaissent en même temps que les dinosaures, il
y a 210 millions d͛années. A partir de là, les monstrueux dinosaures vont domine r la terre
entière, sans partage durant 155 millions d͛années. Les mammifères, victimes de beaucoup
ces dangereux prédateurs, n͛ont plus assez de place et n͛évoluent plus de la même manière.

Les Hommes habiles, ou « Homo habilis » fabriquent leurs premiers outils de leurs mains il y
a 2,5 millions d͛années, sur le continent africain. Leur capacité à confectionner ces objets
atteste d͛une forme d͛intelligence qui leur assure la maîtrise de gestes complexes ; on les
considère ainsi les premiers représentants de la lignée humaine.

500'000 ans s͛écoulent. L͛Homo erectus possède un cerveau toujours plus gros͙ et une main
toujours plus habiles. Son visage a changé : ses mâchoires sont plus petites tandis que sa
capacité crânienne a augmenté.

L͛évolution de la lignée humaine s͛accélère et le premier Homme moderne apparaît il y a


150'000 ans. Plus que des outils, cet homme -là travaille désormais la pierre, le bronze et le
fer ou le bois de renne. Mieux : il cultive la terre, invente l͛écriture et regroupe les
populations en villages, puis en villes. Sa main obéit à un cerveau toujours plus complexe.

L͛étendue de cette diversité, nous la devons largement aux caprices de la physique ;


catastrophes naturelles, bouleversements climatiques, dérive des continents, etc.
Aujourd͛hui l͛homme que nous connaissons n͛évolue plus.