Vous êtes sur la page 1sur 128

Atelier sectoriel : Établissements bancaires

Audit des opérations de crédit

Audit Senior 2 & Superviseurs


Tunis, Octobre 2019

Grant Thornton Tunisie


1 Audit des opérations de crédit
Sommaire

1. C’est quoi une Banque?

2. Quels sont les risques liés à l’activité bancaire?

3. Proposer une démarche d’évaluation du contrôle interne « Opérations de crédit »

4. Présenter une démarche d’audit des opérations de crédit

5. Présenter les principales dispositions de la norme IFRS 09 en termes de classification,

évaluation & dépréciation des actifs financiers

Grant Thornton Tunisie


2 Audit des opérations de crédit
1. C’est quoi une Banque?

Définition simpliste de la Banque

C’est un intermédiaire. L’image peut paraître simpliste


mais c’est pourtant exactement ce qu’est, à l’origine,
une banque : un intermédiaire entre des créditeurs et
des débiteurs. Certains clients ont un excédent de
ressources, d’autres un déficit. La banque donne d’un
côté ce qu’elle prend de l’autre. C’est un tampon
encreur.

Grant Thornton Tunisie


3 Audit des opérations de crédit
1. C’est quoi une Banque?

Définition réglementaire de la Banque

Banque Centrale de Tunisie

LOI N°2016-48 DU 11 JUILLET 2016, RELATIVE AUX BANQUES ET AUX


ETABLISSEMENTS FINANCIERS

Article 17 : Est considérée banque, toute personne morale qui exerce, à titre habituel, la
collecte des dépôts au sens de l’article 5 de la présente loi et la mise, à disposition de la
clientèle, des moyens de paiement, en vue d’exercer les autres opérations bancaires visées à
l’article 4 de la présente loi. Chaque banque agréée conformément aux dispositions de la
présente loi accède à la qualité d’intermédiaire agréé pour effectuer les opérations de change
au sens de la législation en vigueur en matière de change.

Grant Thornton Tunisie


4 Audit des opérations de crédit
1. C’est quoi une Banque?

Définition réglementaire de la Banque

Banque Centrale de la République de Guinée

LOI PORTANT REGLEMENTATION BANCAIRE


LOI L/2013/060/CNT PORTANT REGLEMENTATION BANCAIRE

Article 2 : Les établissements de crédit sont des personnes morales qui effectuent à
titre de profession habituelle au moins l’une des opérations de banque suivantes :
1. la réception de fonds du public, et/ou ;
2. la distribution de crédit et/ou ;
3. la mise à la disposition de la clientèle et la gestion de tout moyen de paiement.

Grant Thornton Tunisie


5 Audit des opérations de crédit
1. C’est quoi une Banque?

Typologie des Banques

Reçoivent des dépôts à vue ou à


terme à moins de 2 ans sans pouvoir
investir de sommes conséquentes Clients: essentiellement des
dans des entreprises commerciales Les Les entreprises, des investisseurs
ou industrielles. banques institutionnels et parfois des
Au quotidien, elles gèrent les
banques
de dépôts d’affaires États, par exemple dans le cadre
comptes des particuliers et des d’un processus de privatisation.
entreprises. Elles participent au financement
Elles sont garantes de la sécurité des et à la gestion d’entreprises
transactions financières. Les existantes ou en voie de création.
banques
privées
Elles proposent surtout leurs
services de gestion de
patrimoine aux investisseurs
fortunés en direct ou à travers
des family offices.

Typologie des Banques

Grant Thornton Tunisie


6 Audit des opérations de crédit
1. C’est quoi une Banque?

Métiers de la Banque

Quels sont les métiers exercés au sein d’une Banque?

Gestion des comptes


clients

Octroi des crédits Moyens de paiement

Gestion du portefeuille
titres Opérations de change
TP/Titres commercial

Grant Thornton Tunisie


7 Audit des opérations de crédit
Sommaire

1. C’est quoi une Banque?

2. Quels sont les risques liés à l’activité bancaire?

3. Proposer une démarche d’évaluation du contrôle interne « Opérations de crédit »

4. Présenter une démarche d’audit des opérations de crédit

5. Présenter les principales dispositions de la norme IFRS 09 en termes de classification,

évaluation & dépréciation des actifs financiers

Grant Thornton Tunisie


8 Audit des opérations de crédit
2. Quels sont les risques liés à l’activité bancaire?

Typologie des risques liés à l’activité bancaire

Les institutions financières font face à plusieurs types de risque, notamment:

Risque de
crédit
Risque de
Risque
taux opérationnel
d’intérêt

Risques
bancaires Risque
Risque de
change Inter-
médiation

Risque de Risque de
liquidité réputation

Grant Thornton Tunisie


9 Audit des opérations de crédit
2. Quels sont les risques liés à l’activité bancaire?

Typologie des risques liés à l’activité bancaire


Définition des risques:

 Risque de crédit:
Il s’agit du risque de perte lié à l’incapacité d’un client de faire face à ses engagements.

 Risque de taux d’intérêt:

Il s’agit du risque de perte lié à une évolution défavorable des taux d’intérêts.

 Risque de change:

Il s’agit du risque de perte lié à une évolution défavorable de la monnaie locale face aux autres devises.

 Risque de liquidité:
Il s’agit du risque de perte lié à l’incapacité de la Banque à rembourser ses engagements aux échéances
fixées (Ex: Retrait massif aux guichets)  Ratio de liquidité minimum fixé par la BCT (100%) à
respecter.

Grant Thornton Tunisie


10 Audit des opérations de crédit
2. Quels sont les risques liés à l’activité bancaire?

Typologie des risques liés à l’activité bancaire


Définition des risques:

 Risque opérationnel:
Il s’agit du risque de pertes directes ou indirectes dues à une inadéquation ou à une défaillance des
procédures de l’établissement (analyse ou contrôle absent, ou incomplet, procédure non sécurisée), du
personnel (erreur, malveillance et fraude), des systèmes internes (panne de l’informatique) ou à des
risques externes (inondation, incendie, …etc.)

Risque d’intermédiation:
Il s’agit du risque de pertes liées à un défaut d’un client dans une transaction ou la Banque est partie
prenante (Ex: La Banque s’est protée garante d’une opération pour laquelle le client a fait défaut).

 Risque de réputation:
Il s’agit du risque de perte lié à des évènements pouvant impacter la réputation de la marque
(Ex: Fraude).

Grant Thornton Tunisie


11 Audit des opérations de crédit
Sommaire

1. C’est quoi une Banque?

2. Quels sont les risques liés à l’activité bancaire?

3. Proposer une démarche d’évaluation du contrôle interne « Opérations de crédit »

4. Présenter une démarche d’audit des opérations de crédit

5. Présenter les principales dispositions de la norme IFRS 09 en termes de classification,

évaluation & dépréciation des actifs financiers

Grant Thornton Tunisie


12 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Quels sont les principales zones de risque qui doivent attirer l’attention de l’auditeur?

 Les procédures d’octroi des crédits :


o Conditions d’octroi des crédits (Quotité de financement, Montant maximum, Durée de
remboursement, taux d’intérêt, garanties exigées…etc.); et
o Limites décisionnelles (Niveau de validation des crédits).

 Les procédures d’identification et de classification des créances douteuses.

 Les procédures de reconnaissance et d’évaluation du risque de contrepartie afin de déterminer le


niveau adéquat des provisions (notamment l’évaluation des garanties).

 Les procédures d’évaluation des actifs conformément aux principes comptables.

 Le respect de la règlementation bancaire en termes de classification des créances et de calcul des


provisions.

Grant Thornton Tunisie


13 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Quelle est la démarche d’audit à suivre pour répondre aux risques relatifs au cycle
« Engagements »

 Examen analytique préliminaire: prendre connaissance des métiers et des produits de la banque à
travers le contrôle de gestion
 Evaluation des procédures de contrôle interne  Procédures de gestion des crédits

 Evaluation du dispositif de surveillance des risques  Identification des créances douteuses

 Evaluation de la performance du Système d’Information par le biais de CGI: Contrôles Généraux


Informatiques

 Examen analytique basé sur les travaux de contrôle de gestion  Rendement de l’activité
« Crédit »

Grant Thornton Tunisie


14 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Examen analytique préliminaire

1. Analyse de l’offre commerciale et la tarification de la Banque


• Prendre connaissance des produits commercialisés par la Banque (Crédits, Comptes de placement
clients, …etc..)
• Prendre connaissance des tarifs appliqués (Crédits, services monétiques, services banque à distance,
comptes clients, moyens de paiement, offres packagées,…etc.)
• Prendre connaissance de la stratégie de la Banque en termes de nouveaux marchés (segments clients)
• Distinguer les produits générateurs d’intérêts de ceux rémunérés par des commissions

2. Analyse des ressources de la Banque


• Prendre connaissance de la décomposition des ressources financières de la Banque (Dépôts clients,
Emprunts et ressources spéciales, Ressources sur le marché interbancaire, Fonds propres)
• Prendre connaissance des modes de rémunération et des taux appliqués par les contrepartie

3. Analyse de la performance de la Banque

. Calcul du Produit Net Bancaire


. Calcul du résultat par métier et/ou par produit
. Comprendre les règles d’affectation des ressources de la Banque

Grant Thornton Tunisie


15 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne

L’évaluation des procédures de contrôle interne relatives à l’activité « Crédit » se concentre sur:

Procédure d’octroi des crédits

Procédure de gestion et évaluation des garanties

Procédure d’identification et suivi des risques

Procédure de justification et contrôle des comptes

Grant Thornton Tunisie


16 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne

L’évaluation des procédures de contrôle interne repose sur 3 étapes:

• Comprendre la procédure appliquée (Manuel de procédures)


Examen de la procédure • Procéder à des entretiens avec les personnes concernées
• Identifier les points forts et les points faibles de conception

• Vérifier le respect, la bonne application et la permanence des


Tests de cheminement procédures
• Identifier les points faibles d’application

• Identifier les contrôles clés dans chaque procédure


Tests de contrôle • S’assurer de l’application correcte des contrôles clés
• Identifier les points faibles d’application

Grant Thornton Tunisie


17 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


Procédures d’octroi de crédits:

Formalisation des dossiers Limites décisionnelles Politique commerciale

• Vérifier la complétude des • S’assurer du respect des limites de • S’assurer du respect des quotités de
documents nécessaires à l’octroi de décision (Niveau de décision à financement pour chaque catégorie
crédits (ex: Demande de crédit, respecter par montant de crédit, de crédit
Justificatif de ressources, fiche KYC, Nature de crédit, …etc.)
Justificatif d’adresse, …etc.) • S’assurer du respect des conditions
• Obtenir une mise à jour des limites de mise en place( Ex: Durée de
• Vérifier la complétude des dossiers décisionnelles remboursement, taux endettement,
de garanties (Titre foncier, Rapport …etc.)
d’expertise, …etc.) • Vérifier le renouvellement des
autorisations de crédit avant • Vérifier la conformité des taux
l’échéance (ex: Autorisations de débit appliqués avec la tarification
de compte, Autorisations de crédit de générale fixée par la Banque
gestion,…etc.)
• S’assurer du respect de la
règlementation bancaire en termes
de TIE

Grant Thornton Tunisie


18 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


Procédures d’octroi de crédits:

Contrôle physique des Contrôles Généraux


Système de notation
dossiers Informatiques (CGI)

• Vérifier que la Banque dispose d’une • Vérifier que les dossiers de crédits • Vérifier les limites d’accès :
procédure formalisée de notation des débloqués sont contrôlés à postériori Séparation entre les fonctions
contreparties « Autorisation » et « Mise en place »
• S’assurer que tous les dossiers de
• Vérifier que les critères de notation crédits sont conservés dans un lieu • Vérifier le paramétrage des tarifs sur
utilisés sont adéquats avec les sécurisé le SI
procédures internes d’octroi des • S’assurer que l’accès aux dossiers • Vérifier le respect des limites
crédits et de gestion du risque de de crédits est restreint aux personnes d’autorisations sur le SI
crédit autorisées • S’assurer de l’existence de blocage
• S’assurer que les critères et au niveau du SI en cas de
procédures de notation sont revus dépassement du TIE
périodiquement
• S’assurer que les échéances sont
• Vérifier si la Banque procède à des générées automatiquement à partir
simulations de crises plausibles pour du SI
fonder les notations
• Tester l’exactitude du calcul des
intérêts

Grant Thornton Tunisie


19 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


Procédures de gestion et évaluation des garanties:

Garanties
hypothécaires

Garanties reçues de
l’Etat et autres
Garanties financières
institutions
financières

Garanties sur
crédits

Grant Thornton Tunisie


20 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


Procédures de gestion et évaluation des garanties:
 Garanties hypothécaires

Les vérifications nécessaires à mettre en place sont les suivantes:


 Disponibilité de tous les documents nécessaires (Titre foncier, Contrat de vente,
Rapport d’expertise);
 Constitution d’une hypothèque inscrite à la conservation de la propriété foncière ou
sur le titre de propriété (pour les biens non immatriculés); et
 Contrôle des rangs d’inscription de la banque et des charges grevant les titres
fonciers ainsi que les actes notariés recueillis lors de la constitution des garanties
hypothécaires.

Grant Thornton Tunisie


21 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


Procédures de gestion et évaluation des garanties:
 Garanties hypothécaires

Attention !

 L’évaluation doit être effectuée par un expert indépendant (externe) connu


et agrée auprès des tribunaux judiciaires.
 Les expertises datant [3-5] ans doivent faire l’objet d’un nouveau rapport
d’expertise.
 La conformité du bien expertisé (superficie et localisation) avec les
informations mentionnées dans le support de garantie.

Valeur garantie hypothécaire =


Min (Valeur d’expertise-Risque Net)

Grant Thornton Tunisie


22 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


Procédures de gestion et évaluation des garanties:
 Garanties financières
Ce sont les dépôts et actifs financiers nantis recueillis en couverture des créances.

Comptes à
terme

Blocage Certificats
« GOD » de dépôt

Garanties
financières
Bons de Bons de
trésor caisse

Comptes
Actions
épargne

Grant Thornton Tunisie


23 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


Procédures de gestion et évaluation des garanties:
 Garanties financières

Les vérifications nécessaires à mettre en place sont les suivantes:


 Contrôler l’existence d’un acte de nantissement; et
 Vérifier, en se référant à l’acte de nantissement, l’échéance et le montant exact
recueilli en couverture des créances.

Valeur de la garantie = Min (Montant nanti-Risque Net)

Grant Thornton Tunisie


24 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


Procédures d’identification et suivi des risques:
La revue du dispositif de surveillance des risques comprend:

Procédure de gestion des Procédure d’identification des Evaluation des créances


encours sains créances à risque risquées

• Suivi des irréguliers: relances des • Existence d’une procédure de • Règles de calcul des provisions
premiers impayés, régularisation des notation interne qui prend en compte
dépassements des limites autorisées, plusieurs variables (secteur d’activité, • Réajustement des valeurs de
régularisation des dépassements non appartenance à un groupe, garanties
autorisés, …etc. engagement sectoriel, classe au
niveau du secteur, antécédents en • Calcul du risque encouru
• Mise à jour des informations relatives
termes d’incidents de paiement,
à la vie du dossier notamment les
garanties constituées risque pays, …etc.)
• Elaboration des analyses sectorielles
• Gestion des évènements affectant la
(situation du marché, position sur le
situation des crédits (Consolidation,
marché, concurrence, …etc.)
rééchelonnement, remboursement
anticipé,…etc.) • Classification des créances risquées
en fonction de critères qualitatives et
quantitatives

Grant Thornton Tunisie


25 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

Existe-t-il des limites décisionnelles (Segment de client, Secteur d’activité, Nature de crédit, Montant de
crédit,…etc.)

Les limites décisionnelles sont-elles mises à jour périodiquement (au moins une fois par année) ?
Limites décisionnelles

Existe-t-il des délégations accordées en matière d’autorisation des crédits?

La liste des personnes autorisées a-t-elle été transmise aux services concernés?

L’autorisation de crédit indique-t-elle: les personnes qui autorisent les crédits, les montants, la nature des
crédits, les garanties à collecter, les conditions, …etc.

Les autorisations de crédits sont-elles révisées périodiquement et renouvelées avant l’échéance?

Existe-t-il un système de délégation pour autoriser les dérogations aux conditions générales (Octroi de
conditions préférentielles à certains clients)

Grant Thornton Tunisie


27 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

Existe-t-il une check-list des documents nécessaires à la constitution d’un dossier de crédit?

La check-list des documents est-il communiquée aux services concernés?


Formalisation des dossiers

Les dossiers de crédits comportent-ils tous les documents requis selon la nature du crédit sollicité?

Une fiche KYC est-elle renseignée et conservée au niveau de chaque dossier de crédit?

Les conditions mentionnées sur le contrat de crédit sont-elles conformes avec l’accord de principe?

Les dossiers de garanties comportent-ils tous les documents exigés selon la nature du crédit?

Les crédits peuvent-ils être débloqués avant la constitution des garanties et la validation du Back-office
juridique?

Grant Thornton Tunisie


28 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

Les taux appliqués sont-ils conformes aux tarifs standards affichés par la Banque?

Existe-t-il des taux préférentiels? Quelles sont les conditions pour en bénéficier?
Politique commerciale

Le TIEG affiché par la Banque dépasse-t-il le TIE?

Les quotités de financement sont-elles respectées (Quote-part de la Banque dans le financement)?

Les conditions de mise en place des crédits sont-elles conformes à la règlementation (Durée de
remboursement, biens éligibles aux financements, …etc.)

La capacité d’endettement des clients particuliers est-elle respectée?

Les accords de crédits sont-ils notifiés aux clients dans les délais?

Grant Thornton Tunisie


29 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

La Banque dispose-t-elle d’un système de notation interne des contreparties?

La Banque dispose-t-elle d’une procédure formalisée de notation interne des contreparties?

Quels sont les critères retenus pour la notation des contreparties (Historique avec la Banque, Classe de risque
Système de notation

au niveau du secteur, Engagement sur le secteur, Appartenance à un Groupe, Secteur d’activité, Risque pays,
..etc.

Les critères de notation sont-ils révisés périodiquement (au moins une fois par an)?

Les contreparties considérées risquées font-elles l’objet d’une révision plus fréquente?

Les informations collectées pour les besoins de notation sont-elles actualisées périodiquement?

Les notations sont-elles consignées dans les dossiers de crédits?

Y-a-t-il des clients qui ont obtenu des crédits sans notation ou avec une note échue?

Grant Thornton Tunisie


30 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

La Banque dispose-t-elle d’une entité qui assure le contrôle à postériori des dossiers de crédits?
Contrôle physique

Les dossiers de crédits sont-ils archivés dans un lieu sûr?


des dossiers

L’accès aux dossiers de crédits est-il limité aux personnes habilitées?

Les anomalies détectées sont-elles communiquées aux personnes concernées?

Les réclamations soulevées par l’entité de contrôle à postériori sont-elles régularisées dans un
délai raisonnable?

Grant Thornton Tunisie


31 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

Les autorisations de débit en compte et/ou des crédits d’exploitation sont elles paramétrées au niveau du SI?

Les limites décisionnelles sont paramétrées dans le SI?


Contrôles Généraux
Informatiques (CGI)

Existe-t-il une séparation entre la fonction « Autorisation » & « Mise en place » dans le SI?

Le SI permet-il des opérations de forçage?

Existe-t-il des limites pour les opérations de forçage? Quelles sont les opérations pouvant faire l’objet de
forçage? Quelles sont les personnes autorisées?

La tarification (commissions et intérêts) est-elle paramétrée dans le SI pour l’ensemble des opérations
bancaires?

Le SI permet-il le calcul du TIEG lors du déblocage d’un nouveau crédit?

Grant Thornton Tunisie


32 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

Existe-t-il un blocage au niveau du SI en cas de dépassement du TIE?

La formule de calcul des annuités paramétrée dans le SI est-elle correcte?


Contrôles Généraux
Informatiques (CGI)

Les taux d’intérêts indexés sur le TMM sont-ils mis à jour au niveau du SI mensuellement?

Les abonnements de fin de période sont-ils générés automatiquement par le SI?

Le SI permet-il le règlement des échéances impayées par le débit en compte?

Les impayés en intérêts sont-ils virés automatiquement dans les comptes d’agios réservés ou constatés
dans les comptes de produits?

Les autorisations de débit en compte sont-elles désactivées sur le SI pour les créances en défaut?

Grant Thornton Tunisie


33 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

La Banque dispose-t-elle d’une procédure de suivi des irréguliers (Débits non autorisés, dépassement des
autorisations, premiers impayés, …etc.)

La Banque dispose-t-elle d’une procédure formalisée de classification des créances et calcul des provisions?
Surveillance des risques

Les règles de classification des créances et calcul des provisions sont-elles conformes à la règlementation?

Les règles de classification sont-elles paramétrées au niveau du SI?

La classe mécanique issue du SI peut-elle être modifiée?

Les impayés au titre des arrangements, consolidations et rééchelonnements sont-ils identifiés?

Existe-t-il des critères de classification pour les comptes débiteurs gelés?

Grant Thornton Tunisie


34 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

Les règles de calcul des provisions sont-elles intégrées dans le SI?


Surveillance des risques

Les garanties hypothécaires font-elles l’objet d’une réévaluation périodique [3-5 ans] ?

Les clients classés en défaut peuvent-ils bénéficier de nouveaux crédits?

La Banque procède-t-elle à des analyses sectorielles pour identifier les secteurs à risques?

La Banque dispose-t-elle d’un système de suivi des risques encourus?

La Banque respecte-elle la réglementation en termes de division et couverture des risques encourus?

Grant Thornton Tunisie


35 Audit des opérations de crédit
3. Démarche d’évaluation du Contrôle Interne « Opérations de crédit »

Evaluation des procédures de contrôle interne


 Tests de Contrôle interne:

Y-a-t-il un passage au recouvrement amiable pour les créances impayées et non classées en défaut?

Le délai de traitement des dossiers en recouvrement amiable est-il respecté?

Les dossiers transmis au contentieux sont-ils soumis à une décision de la part d’un comité de recouvrement?
Contentieux

Le délai de transmission des dossiers au contentieux est-il respecté?

Les dossiers transmis au contentieux comportent-ils tous les documents requis?

Les clients dont les dossiers de crédits sont transmis au contentieux, sont-ils identifiés par une classe de
risque spécifique au niveau du tableau des engagements?

Les clients classés en contentieux ont-ils bénéficié de nouveaux crédits?

Grant Thornton Tunisie


36 Audit des opérations de crédit
Sommaire

1. C’est quoi une Banque?

2. Quels sont les risques liés à l’activité bancaire?

3. Proposer une démarche d’évaluation du contrôle interne « Opérations de crédit »

4. Présenter une démarche d’audit des opérations de crédit

5. Présenter les principales dispositions de la norme IFRS 09 en termes de classification,

évaluation & dépréciation des actifs financiers

Grant Thornton Tunisie


37 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Comptes liés aux opérations d’engagements:
 Comptes de Bilan
Comptes
clients
débiteurs

Crédits de
Provisions
gestion

Crédits moyen
Agios réservés
& long terme

Intérêts perçus Intérêts courus


d’avance & non échus

Grant Thornton Tunisie


38 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Comptes liés aux opérations d’engagements:
 Comptes Hors bilan

Engagements par
signature

Engagements de
Crédits
financement
documentaires
donné

Engagements
d’autorisations
donnés

Grant Thornton Tunisie


39 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Comptes liés aux opérations d’engagements:
 Comptes de Résultat:

Intérêts sur
crédits

Commissions
Commissions
sur opérations
sur crédits
CREDOC

Commissions
Commissions
sur
sur comptes
engagements
débiteurs
par signature

Grant Thornton Tunisie


40 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Comptes liés aux opérations d’engagements:
 Coût Net du Risque

Dotations aux
provisions

Gains/cessions Reprises sur


de créances provisions

Pertes/créances
irrécouvrables

Grant Thornton Tunisie


41 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Risques liés aux opérations d’engagements:

Assertions Risques

Exhaustivité  Etat des prêts non exhaustifs


 Prêts excédant la limite de crédit
Séparation des exercices  Déblocages de crédits comptabilisés dans la mauvaise période
 Crédits notifiés non débloqués non comptabilisés
 Intérêts courus non échus non imputés sur la bonne période
 Intérêts perçus d’avance imputés sur la mauvaise période
Existence/Réalité  Prêts enregistrés non valides (erreur ou fraude)
 Comptabilisation incorrecte des prêts
 Impayés non comptabilisés ou régularisés par débit en compte
 Création de clients fictifs pour dissimuler une fraude
 Opérations avec les parties liées non identifiées
Valeur brute  Critères de reconnaissance des produits non appliqués adéquatement
 Prêts en devises comptabilisés pour une valeur erronée
Valeur nette  Mauvaise appréciation de la classe de risque
 Intérêts impayés sur des créances en défaut constatés en produits
 Reprises des agios réservés non justifiés
 Provisions pour dépréciation des créances douteuses inadéquates
 Abandons de créances pour dissimuler un vol

Grant Thornton Tunisie


42 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Risques liés aux opérations d’engagements:
Voyager

Grant Thornton Tunisie


43 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Exhaustivité

1. Etat des prêts non exhaustifs


• Obtenir la balance auxiliaire des prêts arrêtée au 31/12/N
• Effectuer un rapprochement entre la balance auxiliaire des prêts et le total des prêts au niveau de la BG
(Débits, Escomptes, Crédits de gestion, Crédits LMT, Crédits consolidés, Impayés sur les crédits en
principal et intérêts, Intérêts courus et non échus et Intérêts perçus d’avance)
• Obtenir l’état des encours des prêts en devises au 31/12/N (Financements en devises export/import,
Mobilisations créances nées sur l’étranger, …etc.)
• Procéder à la réévaluation des prêts en devises selon le cours de réévaluation au 31/12/N
• Effectuer un rapprochement entre le total des prêts en devises réévalués et le solde au niveau de la BG
• Obtenir l’inventaire physique des dossiers de prêts en devises au 31/12/N
• Effectuer un rapprochement entre l’inventaire physique des prêts en devises et l’état des encours de ces
prêts arrêté à la même date
• Obtenir le tableau des engagements arrêté au 31/12/N
• Effectuer un rapprochement entre le total par catégorie d’engagement et la BG (Débits, Escomptes,
Crédits de gestion, Crédits LMT, Crédits consolidés, Impayés en principal et intérêts et EPS)

Grant Thornton Tunisie


44 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Exhaustivité

2. Prêts excédant la limite de crédit


• Obtenir l’état des autorisations de débit en compte arrêté au 31/12/N détaillé par code client, montant
autorisé, date de mise en place de l’autorisation, date d’échéance de l’autorisation, solde du compte et
classe de risque
• Identifier les dépassements sur autorisations et vérifier les classes de risque y associés
• Sélectionner un échantillon représentatif des comptes débiteurs en dépassement et vérifier la situation
des comptes en post-clôture
• Effectuer un rapprochement entre le total des comptes débiteurs issu de l’état des autorisations de
découvert et le total des comptes débiteurs au niveau de la BG
• Identifier les écarts et en discuter avec la Banque  Les écarts correspondent généralement soit à des
comptes débiteurs non autorisés, soit à des comptes fusionnés.

Grant Thornton Tunisie


45 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Séparation des exercices

1. Prêts débloqués comptabilisés dans la mauvaise période


• Obtenir l’état des prêts débloqués arrêté au 31/12/N détaillé par code client, montant accordé, montant
débloqué, date de mise en place, date de déblocage, nombre d’échéances, date première
échéance,…etc.
• Obtenir l’état des prêts débloqués au cours du mois de Janvier N+1 détaillé par code client, montant
accordé, montant débloqué, date de mise en place, date de déblocage, nombre d’échéances, date
première échéance,…etc.
• Identifier les prêts débloqués au cours du dernier mois et s’assurer qu’ils ont été comptabilisés parmi les
crédits au niveau de la BG
• Vérifier que les prêts débloqués au cours du mois de Janvier N+1 sont rattachés à l’exercice N+1
• Obtenir l’état des prêts notifiés et non encore débloqués au 31/12/N  A comptabiliser en Hors Bilan
• Identifier les prêts notifiés depuis des exercices antérieurs et non encore débloqués  Demander des
explications?

Grant Thornton Tunisie


46 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Séparation des exercices

2. Intérêts courus non échus (ICNE) non imputés sur la bonne période
• Rapprocher les ICNE issus de la balance auxiliaire des prêts avec le total des ICNE au niveau de la BG
• Procéder à la reconstitution des ICNE au 31/12/N sur la base des détails suivants: Capital restant dû,
date dernière échéance, date prochaine échéance, taux d’intérêt (fixe/variable), méthode
d’amortissement
• Rapprocher les ICNE calculés avec les ICNE comptabilisés  Expliquer les écarts
• Vérifier que les ICNE sur les créances en défaut sont comptabilisés dans les comptes « Agios réservés »

3. Intérêts perçus d’avance (IPA) imputés sur la mauvaise période


• Rapprocher les IPA issus de la balance auxiliaire des prêts avec le total des IPA au niveau de la BG
• Procéder à la reconstitution des IPA au 31/12/N
• Rapprocher les IPA calculés avec les IPA comptabilisés  Expliquer les écarts

Grant Thornton Tunisie


47 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Existence/Réalité

1. Prêts enregistrés non valides (en raison d’erreur ou fraude)


• Confirmer les prêts à l’aide des demandes de confirmation directe (Calcul de la taille échantillon via
Voyager et utiliser IDEA dans la sélection de l’échantillon)
• Rapprocher les réponses reçues à partir des confirmation avec les encours comptabilisés  Expliquer
les écarts
• Demandes envoyées aux clients et demeurées sans réponse: Obtenir l’état des remboursements des
prêts en post-clôture
• Prêts demeurés sans remboursement en post-clôture: Examiner les dossiers de prêts
• Vérifier que le capital restant dû comptabilisé est conforme avec l’échéancier
• Vérifier que les échéances non remboursées sont comptabilisées en impayés (Principal et Intérêt)
• Vérifier que les sommes accordées et non débloquées sont comptabilisées en hors bilan
• Vérifier que les commissions prélevées (Commission d’étude, Commission de mise en place,
Commission d’engagement, …etc.) sont conformes à la grille tarifaire de la Banque

Grant Thornton Tunisie


48 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Existence/Réalité

2. Impayés non comptabilisés ou régularisés par débit en compte


• Demander l’état des échéances impayées en principal et intérêts arrêté au 31/12/N
• Rapprocher le total des échéances impayées avec les soldes comptables  Les écarts correspondent
généralement des écritures OD (Ex: Impayés sur contentieux, Débours huissier notaires, impayés/frais
clients contentieux,…etc.)
• Demander l’état des échéances impayées en post-clôture et vérifier si des impayés relatifs au 31/12/N
apparaissent au niveau de l’état et n’y étaient pas au 31/12/N  Impayés régularisés par débit en
compte
• Rapprocher les impayés en intérêts avec les intérêts réservés de la période (Créances en défaut)

3. Création de clients fictifs pour dissimuler la fraude

• Effectuer des tests de procédures durant la phase d’Intérim portant sur:


 Les droits d’accès en matière de création de comptes clients
 Les conditions d’ouverture des comptes clients
 Le suivi des mouvements anormaux/atypiques sur les comptes clients

Grant Thornton Tunisie


49 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Existence/Réalité

4. Opérations avec les parties liées non identifiées


• Obtenir la liste des parties liées pour l’exercice encours
• Vérifier si la liste des parties liées a été modifiée par rapport à la période précédente
• Examiner les opérations dont le montant est important/inhabituel et vérifier si ces opérations sont
conclues avec des parties liées non identifiées antérieurement
• S’assurer que les opérations avec les parties liées sont réalisées dans des conditions normales
 A défaut, les dites opérations constituent des conventions réglementées

Grant Thornton Tunisie


50 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Valeur brute

1. Critères de reconnaissance des produits non appliqués adéquatement


• Obtenir une compréhension de la politique de reconnaissance des revenus adoptée par la Banque
• S’assurer que les critères de reconnaissance des revenus retenus par la Banque sont conformes au
référentiel comptable
• Vérifier que les critères de reconnaissance des revenus sont identiques à ceux de la période précédente
• Effectuer des tests de procédures durant la phase d’Intérim à travers un échantillon de dossiers de prêts:
 Calcul et prise en compte des commissions (Commission d’étude, Commission d’engagement, ..etc.)
Calcul et prise en compte des intérêts notamment la mise à jour du TMM pour les prêts rémunérés
avec des taux d’intérêts indexés sur le TMM
• S’assurer que les intérêts impayés ne sont pas pris en compte dans les comptes de produits
« Agios réservés »

Grant Thornton Tunisie


51 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Valeur nette

1. Mauvaise appréciation de classe de risque


• Prendre connaissance des règles de classification des créances douteuses appliquées par la Banque
• S’assurer que les règles de classification des créances adoptées par la Banque sont conformes à la
règlementation
• Procéder à la vérification des classes de risque sur la base des critères quantitatifs et qualitatifs retenus
par la Banque et en cohérence avec la règlementation
• Discuter des écarts dégagés et obtenir les éléments de justification nécessaire
• Obtenir une explication pour les améliorations de classe non justifiées
• Faire une attention particulière aux clients qui bénéficient de crédits consolidés  A maintenir dans les
créances classées pendant une année et sans défaut de paiement

Grant Thornton Tunisie


52 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Valeur nette

2. Provisions pour dépréciation des créances douteuses inadéquates


• Obtenir le fichier de calcul des provisions sur les créances douteuses arrêté au 31/12/N
• Rapprocher le stock des provisions au 31/12/N (fichier des provisions) avec le solde comptable
• Rapprocher les dotations et les reprises de la période dégagées (fichier des provisions) avec les soldes
comptables
• Reconstituer le stock des provisions au 31/12/N par le biais d’un test de cadrage
 Stock provisions au 31/12/N = Stock N-1 + Dotations de l’exercice – Reprises de l’exercice
• S’assurer que les taux de provisionnement appliqués sont conformes à la règlementation
• Vérifier la nature des garanties retenues pour le calcul des provisions (Garanties hypothécaires,
Garanties financières, Garanties reçues de l’Etat, Garanties reçues des autres banques, …etc.)
• Demander les dossiers de garanties des clients nouvellement déclassés et s’assurer de l’évaluation des
garanties retenues par la Banque  Montant à retenir = Min (Valeur expertise; Risque Net)
• Procéder au recalcule des provisions sur les créances douteuses
 Provision requise = Risque Net x Taux de provisions
• S’assurer que les reprises sur les provisions sont justifiées par des encaissements

Grant Thornton Tunisie


53 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Valeur nette

3. Abandon de créances pour dissimuler un vol


• Obtenir la liste des créances abandonnées au cours de l’exercice
• S’assurer que les créances abandonnées sont validées par le Comite dé recouvrement et la Direction
Générale (ou Conseil d’Administration)
• S’assurer que les créances radiées ne figurent dans le tableau des engagements
• Vérifier le montant des pertes sur les créances radiées : Perte/créances radiées = Prix de cession - VC
• Vérifier que les provisions constituées sur les créances radiées sont reprises
• Vérifier que les agios réservés sur les créances radiées sont repris et une perte est constatée pour le
même montant

Grant Thornton Tunisie


54 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Diligences spécifiques

1. Créances consolidées
• Obtenir l’état des consolidations, arrangements et rééchelonnements arrêté au 31/12/N
• Vérifier que le total des consolidations, arrangements et rééchelonnements est conforme au solde
comptable
• S’assurer que les créances consolidées ne figurent pas dans les créances saines
• S’assurer que les agios réservés sur les créances consolidées ne sont repris qu’à la suite des
encaissements effectifs (Règle de prorata)

Grant Thornton Tunisie


55 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Diligences spécifiques

2. Engagements hors bilan


• Obtenir l’inventaire physique des engagements par signature arrêté au 31/12/N
• Obtenir l’état nominatif des engagements par signature arrêté au 31/12/N (Module de gestion des EPS)
• Rapprocher les encours des EPS (fichier électronique) avec l’inventaire physique  Expliquer les écarts
• Procéder à la réévaluation des EPS en devises en appliquant le cours de réévaluation au 31/12/N
• Rapprocher les encours des EPS (fichier électronique) avec les soldes comptables
• S’assurer que l’état des EPS ne comporte pas des engagements échus et que ces derniers figurent
encore parmi les engagements hors bilan
• S’assurer que la Banque ne procède pas au calcul des commissions sur des EPS échus
• Sélectionner un échantillon de dossiers EPS (Calcul de la taille échantillon via Voyager et utiliser IDEA
dans la sélection de l’échantillon)  Vérifier le montant de l’EPS avec la décision et le calcul des
commissions prélevées
• Obtenir l’état des crédits notifiés et non encore débloqués au 31/12/N et rapprocher le total par catégorie
avec les soldes comptables
• Obtenir l’état des autorisations de débit en compte arrêté au 31/12/N détaillé par code client, montant
autorisé, montant non utilisé, date de mise en place, date d’échéance, …etc.
• Rapprocher le total des autorisations non utilisées avec le solde comptable
Grant Thornton Tunisie
56 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Revue analytique
 Intérêts

1. Calculer le taux de rendement moyen des prêts (TRM):

Taux de rendement moyen = Total des intérêts perçus au cours de la période


Encours moyen des prêts (*)
(*) Encours moyen des prêts: Somme des encours moyens mensuels

2. Comparer le taux de rendement moyen de N par rapport à celui de N-1

3. Calculer la marge théorique de la Banque :

Marge théorique = Taux de rendement moyen – Taux Marché Monétaire

Grant Thornton Tunisie


57 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Revue analytique
 Intérêts

4. Expliquer l’évolution des intérêts entre le 31/12/N-1 et 31/12/N:

L’évolution des intérêts peut résulter des faits suivants:


 Effet taux: Evolution des taux d’intérêts facturés sur les prêts suite à une augmentation
de la marge de la Banque par rapport à N-1 ou bien la hausse du TMM
 Effet volume: Evolution du volume des prêts accordés entre le 31/12/N-1 et 31/12/N
 Effet mixte: Combinaison de l’effet taux et effet volume

Grant Thornton Tunisie


58 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Revue analytique
 Commissions

1. Calculer un produit de commissions moyen par nature d’opérations:

Produit moyen de commissions = Nombre d’opérations x Tarif

2. Comparer le produit moyen de N par rapport à celui de N-1

3. Expliquer l’évolution des commissions entre le 31/12/N-1 et 31/12/N :

L’évolution des commissions peut résulter des faits suivants:


 Effet taux: Evolution des commissions facturées suite à une augmentation des tarifs
 Effet volume: Evolution du volume des opérations traitées et/ou lancement de nouveaux
produits
 Effet mixte: Combinaison de l’effet taux et effet volume

Grant Thornton Tunisie


59 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Revue analytique
 Créances classées

1. Calculer le taux des créances classées (NPL):

% NPL = Total créances classées / Total des créances

2. Comparer le taux des NPL de N par rapport à celui de N-1

3. Calculer le taux de couverture des créances classées (TCCC):

TCCC= (Provisions + AGR) / Total créances classées

4. Comparer le TCCC de N par rapport à celui de N-1

Grant Thornton Tunisie


60 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Revue analytique
 Créances classées

5. Expliquer l’évolution des créances classées entre le 31/12/N-1 et 31/12/N

Stock N-1 + Déclassements de la période – Régularisations de la période = Stock N

Les régularisations de la période se composent de:


 Reprises sur provisions expliquées par des remboursements d’impayés
 Reprise sur provisions justifiée par une amélioration de classe suite à l’absorption/réduction de
débit en compte
 Reprises sur provisions justifiée par une amélioration de classe à la suite de
consolidation/arrangement (après une année)
 Radiation des créances abandonnées
 Cession des créances devenues contentieuses

Grant Thornton Tunisie


61 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Revue analytique
 Encours/Prêts

Expliquer l’évolution des encours entre le 31/12/N-1 et 31/12/N:

L’évolution des encours des prêts peut résulter des faits suivants:
 Lancement de nouveaux produits et/ou changement dans les conditions d’octroi des
prêts ayant entrainé un effet favorable sur l’évolution des encours
 Faire une liaison avec la conjoncture économique du pays (Hausse ou recul des
investissements, évolution des importations/exportations, baisse du pouvoir d’achat du
consommateur, …etc.)
 Faire une comparaison par rapport aux autres banques de la place (tendance générale au
niveau du secteur bancaire) c.-à-d. le recours à un produit particulier ou une catégorie
particulière de prêts est liée aux avantages accordés ou encore en relation avec le
comportement des clients.

Grant Thornton Tunisie


62 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
Voyager

Grant Thornton Tunisie


63 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Exemples
 Intérêts
Encours moyen Intérêts Encours moyen Intérêts
Catégorie TRM 2018 TRM 2017 Variation TRM
31/12/2018 31/12/2018 31/12/2017 31/12/2017

Crédits aux particuliers 2 687 970 244 223 9,09% 2 568 859 201 186 7,83% 1,25%

Crédits à la consommation 1 733 875 169 008 9,75% 1 744 231 139 469 8,00% 1,75%
Crédits à l'habitat 942 537 74 300 7,88% 813 584 61 031 7,50% 0,38%
Crédits auto 11 557 915 7,91% 11 045 686 6,21% 1,71%

Crédits LMT entreprises 628 126 55 300 8,80% 548 131 37 213 6,79% 2,01%
Crédits LMT investissements 574 404 49 461 8,61% 481 227 32 402 6,73% 1,88%
Crédits LMT consolidation 39 481 4 613 11,68% 48 619 3 492 7,18% 4,50%
Crédits/Ressources spéciales 14 241 1 226 8,61% 18 285 1 319 7,22% 1,39%

Crédits de gestion 869 960 74 703 8,59% 543 477 36 552 6,73% 1,86%
Escomptes 281 133 23 764 8,45% 209 462 13 924 6,65% 1,81%
Financement export CT 239 255 21 109 8,82% 60 230 4 717 7,83% 0,99%
Autres crédits de gestion 349 572 29 830 8,53% 273 786 17 911 6,54% 1,99%

Comptes débiteurs 260 465 27 099 10,40% 198 193 19 527 9,85% 0,55%

Crédits en devises 398 391 10 796 2,71% 285 185 5 446 1,91% 0,80%

Avances/CAT 15 614 1 261 8,07% 12 683 883 6,96% 1,12%

Total 4 860 527 413 382 8,50% 4 156 528 300 807 7,24% 1,27%

Grant Thornton Tunisie


64 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Exemples
 Intérêts
Intérêts sur crédits LMT aux entreprises:

Variation en Variation en
Désignation 31/12/2018 31/12/2017
KTND %
Encours moyens 628 126 548 131 80 15%
Intérêts perçus 55 300 37 213 18 087 49%
TRM 8,80% 6,79% 2,01%

Désignation Montant Désignation 31/12/2018 31/12/2017 Variation


Effet volume 5 431 TRM 8,80% 6,79% 2,01%
Effet taux 12 656 TMM 6,53% 4,78% 1,75%
Total 18 087 Marge théorique 2,28% 2,01% 0,26%

Grant Thornton Tunisie


65 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Exemples
 Commissions
Calcul de la Marge nette/Commissions:

Variation en
Désignation 31/12/2018 31/12/2017 Variation en %
KTND

Produits 111 038 95 821 15 216 16%


Commissions sur crédits 34 643 29 043 5 600 19%
Commissions sur monétique 28 595 23 794 4 800 20%
Commissions sur compte 17 831 15 995 1 837 11%
Commissions sur moyens de paiement 7 762 7 087 675 10%
Commissions sur opérations de caisse 1 903 1 798 105 6%
Autres produits sur services financiers 9 631 9 570 60 1%
Autres commissions 10 673 8 534 2 139 25%

Charges (5 193) (3 918) (1 275) 33%


Commissions sur monétique (3 656) (2 696) (960) 36%
Fonds gérés SICAR (234) (132) (102) 78%
Autres opérations (1 303) (1 090) (213) 20%

Marge nette/commissions 105 844 91 903 13 941 15%

Grant Thornton Tunisie


66 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Exemples
 Commissions

Structure des produits de commissions 2017-2018


Autres commissions 10% 9%

Autres produits sur services financiers 9% 10%

Commissions sur opérations de caisse 2% 2%

Commissions sur moyens de paiement 7% 7%

Commissions sur compte 16% 17%

Commissions sur monétique 26% 25%

Commissions sur crédits 31% 30%

0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%
31/12/2018 31/12/2017

Grant Thornton Tunisie


67 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Exemples
 Créances classées
Débit de Crédits de
Classe Escompte CMT Consolidation Impayés EPS Total
compte gestion

C0 157 386 260 104 701 370 3 342 164 1 794 115 412 244 4 875 177

C1 34 117 51 990 165 593 103 700 42 671 349 49 059 447 480

Actifs performants 191 503 312 094 866 963 3 445 864 44 465 464 461 303 5 322 656

C2 2 008 119 1 317 16 163 2 154 889 343 22 992

C3 2 088 - 1 375 9 195 6 516 1 337 380 20 892

C4 27 193 45 4 595 28 297 19 076 38 359 1 188 118 753

C5 67 026 800 2 452 12 449 1 133 217 548 4 139 305 547

NPL 98 315 965 9 739 66 105 28 879 258 132 6 050 468 184

Total 289 818 313 058 876 702 3 511 969 73 343 258 596 467 353 5 790 840

% NPL 34% 0% 1% 2% 39% 100% 1% 8%


Contribution dans NPL 21% 0% 2% 14% 6% 55% 1% 100%

Grant Thornton Tunisie


68 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Réponses aux risques liés aux opérations d’engagements :
 Exemples
 Créances classées
Classe GE PME TPE PRO Particulier Total

C0 1 955 186 126 755 35 888 75 773 2 681 575 4 875 177

C1 362 927 42 262 8 376 10 385 23 528 447 480

Actifs performants 2 318 113 169 017 44 265 86 158 2 705 103 5 322 656

C2 2 491 313 553 970 18 666 22 762

C3 7 268 242 606 926 11 849 27 575

C4 59 373 6 971 5 295 7 147 39 967 88 404

C5 176 640 17 788 27 196 35 368 48 555 305 395

NPL 245 771 25 314 33 650 44 412 119 037 468 184

Total 2 563 885 194 331 77 914 130 570 2 824 141 5 790 840

% NPL 10% 13% 43% 34% 4% 8%

Contribution dans NPL 52% 5% 7% 9% 25% 100%

Grant Thornton Tunisie


69 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de classification des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires

Classification créances
clients

Circulaire BCT n°91-24 Norme Comptable n°24


Art.8,10,11 & 12 § 24 & 26

Grant Thornton Tunisie


70 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de classification des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires/Critères de classification

Critères de
classification

Critères fondamentaux Critères secondaires

Grant Thornton Tunisie


71 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de classification des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires/Critères de classification
 Critères fondamentaux

Critère Classification
Ancienneté des impayés Ce critère conduit à classer les clients comme suit:
 Age impayé < 90 J  Classe 1  Taux de provision 0%
 90 J < Age impayé < 180 J  Classe 2  Taux de provision 20%
 180 J < Age impayé < 360 J  Classe 3  Taux de provision 50%
 Age impayé > 360 J  Classe 4  Taux de provision 100%
Si le client ne présente pas d’impayés , il est classé 0
Les créances litigieuses sont classées 5 et sont provisionnées à 100%
Non renouvellement des Le non renouvellement des crédits de gestion à temps peut entraîner des impayés
crédits de gestion qui à leur tour peuvent entraîner la classification du client sur la base du critère de
l’ancienneté des impayés  Souvent en Classe 2
Impayés sur escompte Les escomptes constituent des concours accordés par la Banque à ses clients
jusqu’à la date de leur remboursement.
Si à l’échéance, l’escompte reste impayé, une antériorité mécanique entre la date
d’échéance et la date d’arrêté comptable doit être déterminée.
Impayés sur des clients non C’est le cas des Mobilisations de Créances Administratives et les Mobilisations de
risqués Créances Nées à l’Etranger.
Grant Thornton Tunisie
72 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de classification des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires/Critères de classification
 Critères fondamentaux

Critère Classification
Impayés sur des clients non Ces engagements sont considérées comme étant à très faible risque. Ces
risqués engagements sont consentis avec une date d’échéance. Cette date est parfois non
respectée ce qui entraîne des impayés qui peuvent impliquer la classification du
client  Souvent en Classe 2
Le retard de règlement est imputé à l’Etat, les entreprises publiques ou
l’administration. Il est possible de ne pas classer le client dans ce cas.
Créances consolidées La consolidation signifie la condensation des échéances en principal et/ou intérêts
d’un ou de plusieurs crédits en un nouveau crédit.
La consolidation permet d’effacer les impayés mais ne réduit pas les risques
encourus  Maintien de la classe de risque
L’art.12 de la circulaire BCT n°91-24 prévoit 2 conditions cumulatives pour
reprendre les provisions constatées:
 Consolidation des garanties; et
 Respect du nouveau calendrier de remboursement
Quand-est-ce qu’il y a une amélioration de classe?
Le respect du nouveau calendrier de remboursement entraîne l’amélioration de la
classe.
Grant Thornton Tunisie
73 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de classification des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires/Critères de classification
 Critères fondamentaux

Critère Classification
Créances consolidées L’art.12 de la circulaire BCT n°91-24 prévoit que: « Dans le cas de nouveaux
incidents de paiement, les impayés doivent être totalement provisionnés. Si le
cumul des impayés en principal et atteint 25% du total de la créance, celle-ci doit
être inscrite à la classe 4. »
Comptes débiteurs gelés Lorsque le compte est débiteur et n’enregistre pas des mouvements créditeurs
pendant 90 J (après la date d’arrêté trimestriel des intérêts) susceptibles de couvrir
les intérêts débiteurs  Compte gelé
Les règles de classification des comptes gelés sont:
 90 J < Gel de compte < 180 J  Classe 2  Taux de provision 20%
 180 J < Gel de compte < 360 J  Classe 3  Taux de provision 50%
 Gel de compte > 360 J  Classe 4  Taux de provision 100%

Grant Thornton Tunisie


74 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de classification des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires/Critères de classification
 Critères fondamentaux

Critère Classification
Situation financière La situation doit être évalué sur la base des états financiers certifiés récents.
L’art.7 de la circulaire BCT n°91-24 prévoit: que les banques doivent exiger des
clients dont le risque encouru dépasse 10% des fonds propres de celles-ci, un
rapport d’audit externe.
Le même article prévoit aussi que les banques doivent, avant tout engagement,
exiger de leurs clients dont les engagements auprès du secteur dépassent 5 MDT,
les états financiers de l’année précédente et de l’année de l’octroi de crédit,
certifiés par CAC.
Le même article prévoit aussi que les banques doivent, avant tout engagement,
demander à leurs clients non cotés en Bourse et dont les engagements > 25 MDT,
de fournir une notation attribuée par une agence de notation.
Engagement au niveau du L’analyse de la situation financière de la relation au niveau du secteur peut montrer
secteur l’existence d’impayés significatifs, des encours contentieux, des comptes débiteurs
ou même des opérations de consolidation fréquentes.
 Les relations qui ont une situation détériorée au niveau du secteur
présentent des menaces futures pour la Banque.

Grant Thornton Tunisie


75 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de classification des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires/Critères de classification
 Aspects particuliers

Situation Diligences spécifiques


Règlement des impayés par Dans certains cas, l’imputation des impayés se fait par des débits en compte non
débit en compte non autorisé autorisés. Cet apurement ne constitue pas un paiement effectif et ne doit pas être
pris en compte  Classe de risque biaisée
Règlement des impayés par de Les Banques peuvent accorder de nouveaux prêts à leurs clients pour qu’ils
nouveaux prêts puissent régler leurs impayés. Dans ce cas, il n’y a pas de remboursements
effectifs  Classe de risque biaisée
Evènements postérieurs à la Le règlement des impayés postérieurement à la date de clôture peuvent entraîner
date de clôture l’amélioration de la classe.
L’aggravation des impayés ou le non paiement peut aggraver la classe de risque en
post-clôture.
Effet contagion Si la relation dispose de plusieurs types de prêts et qu’un seul prêt enregistre des
impayés  La totalité de l’engagement doit être provisionnée
Si la relation dispose de plusieurs types de prêts et que chaque type de prêt
enregistre des impayés avec une antériorité différente des autres impayés
 La classe supérieure est retenue

Grant Thornton Tunisie


76 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de classification des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires/Critères de classification
 Aspects particuliers

Situation Diligences spécifiques


Projet en phase de démarrage Des impayés sur des projets nouvellement lancés peuvent être observés. La
Banque peut ne pas classer ces relations.
Par contre, si des indicateurs apparaissent, de nature à remettre en cause la
continuité du projet, la relation doit être classée en fonction de l’antériorité des
impayés.
Les projets en cours d’investissement et ceux
Secteur touristique Certaines banques tunisiennes englobent dans leurs portefeuilles crédits, un
nombre élevé de relations au secteur touristique. Ce secteur a subi plusieurs
opérations de restructuration et prises en charge par l’Etat.
 Vérifier le positionnement de l’Hôtel dans le secteur
Appartenance à un groupe La situation d’un Groupe donnée peut orienter la banque dans la détermination de
la classe adéquate pour l’ensemble des sociétés du Groupe.
 Application de l’effet contagion pour les sociétés d’un même Groupe

Grant Thornton Tunisie


77 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires

Provisions sur créances


douteuses

Circulaire BCT n°91-24 Norme comptable 24


art.10, 10 Bis &
10 quarter § 25, 27 & 28

Grant Thornton Tunisie


78 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions
 Provisions individuelles (Art.10 Circulaire BCT n°91-24)

• Pas d’impayés
Actifs courants • Taux de provision: 0%
• Classe: 0

Actifs nécessitant un suivi • Impayés < 90 J


• Taux de provision: 0%
particulier • Classe : 1

• 90 J < Impayés < 180 J


Actifs incertains • Taux de provision: 20%
• Classe: 2

• 180 J < Impayés < 360 J


Actifs préoccupants • Taux de provision: 50%
• Classe: 3

• Impayés > 360 J


Actifs compromis • Taux de provision: 100%
• Classe: 4

Grant Thornton Tunisie


79 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions
 Provisions individuelles (Art.10 Circulaire BCT n°91-24)
Formule de calcul des provisions individuelles:
Eléments de couverture

Provision requise = (Engagement – Agios réservés – Garanties) x Taux de provision

Risque Net

Engagement = (Engagement Bilan + Engagement Hors Bilan

Grant Thornton Tunisie


80 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions

 Provisions collectives (Art.10 Bis Circulaire BCT n°91-24)

Les établissements de crédit doivent constituer des provisions à caractère général dites
« Provisions collectives » pour couvrir les risques latents sur les engagements courants et
les engagements nécessitant un suivi particulier.

Le montant des provisions doit être en adéquation avec


les risques latents liés aux engagements courants et ceux
nécessitant un suivi particulier.

Grant Thornton Tunisie


81 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions

 Provisions collectives (Art.10 Bis Circulaire BCT n°91-24)

1. Détermination du risque additionnel:


Détermination, sur les 3 dernières années et par secteur d'activité, des créances courantes (classe 0) et
celles nécessitant un suivi particulier (classe 1) qui ont été classées 2, 3, 4 ou 5 l'année suivante.
Les engagements de la population cible sont regroupés par segment de clientèle et par secteur
d’activité:
- Agriculture
- Industries manufacturières
- Autres industries
- Bâtiments et travaux publics
- Tourisme
- Promotion immobilière
- Commerce
- Autres services

Grant Thornton Tunisie


82 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions

 Provisions collectives (Art.10 Bis Circulaire BCT n°91-24)

2. Détermination du taux de migration:


Il s’agit de rapporter, la situation du risque additionnel des années N-2 à N au total des engagements
courants et ceux nécessitant un suivi particulier de la même année afin de déterminer le taux de
migration par année et par secteur d'activité sur les cinq dernières années.

TM (gi) de l’année N = Risque additionnel (gi) de l’année N


x 100
Encours C0-C1 (gi) de l’année N-1

TMM (gi) de l’année N = ∑ TM (gi) de l’année N/n

Grant Thornton Tunisie


83 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions

 Provisions collectives (Art.10 Bis Circulaire BCT n°91-24)

3. Détermination du facteur scalaire:


Tenant compte des impayés constatés et des rééchelonnements effectués en 2017 et 2018, il est
déterminé un coefficient multiplicateur appliqué sur le taux moyen de migration sur les 5 dernières
années.
Ce coefficient multiplicateur est calculé comme suit : M = B / A

B= Impayés & Consolidations C0-C1 (gi) de l’année N


Encours C0-C1 (gi) de l’année N

A= Impayés & Consolidations C0-C1 (gi) de l’année N-1


Encours C0-C1 (gi) de l’année N-1

Grant Thornton Tunisie


84 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions

 Provisions collectives (Art.10 Bis Circulaire BCT n°91-24)

4. Détermination du risque latent:

Risque latent = [Encours C0 & C1] x Taux de migration moyen x Facteur scalaire

5. Détermination du Taux de provisionnement:

TP(gi) de l’année N = Montant provisions sur le risque additionnel


x 100
Risque additionnel

TPM (gi) de l’année N = ∑ TP (gi) de l’année N/n

Grant Thornton Tunisie


85 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions

 Provisions collectives (Art.10 Bis Circulaire BCT n°91-24)

6. Détermination du montant de la provision collective:

Provision collective (gi) = [Encours C0-C1] x TMM (gi) x FS (gi) x TPM (gi)

TPM ne doit pas être inférieur au taux minimum fixé par la BCT

Provision collective globale = ∑ PC (gi)

Grant Thornton Tunisie


86 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions

 Provisions additionnelles (Art.10 Quarter Circulaire BCT n°91-24)

Les établissements de crédit doivent constituer des provisions additionnelles sur les actifs
ayant une ancienneté dans la classe C4 supérieure ou égale à 3 ans pour la couverture du
risque net.

Grant Thornton Tunisie


87 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions

 Provisions additionnelles (Art.10 Quarter Circulaire BCT n°91-24)

40%
[3-5 ans]

Garanties

100% 70%
> 7 ans [6-7 ans]

Grant Thornton Tunisie


88 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de provisionnement des créances clients (Règlementation Tunisienne)
 Types de provisions

 Provisions additionnelles (Art.10 Quarter Circulaire BCT n°91-24)


Formule de calcul des provisions additionnelles:

Provision requise = (Engagement – Agios réservés – Garanties-Provisions individuelles)


x
Taux de provision

L’ancienneté de la classe est déterminée selon la formule suivante:

Ancienneté = Année d’arrêté des comptes – Année de migration (C4) + 1

Grant Thornton Tunisie


89 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Textes règlementaires

Comptabilisation des
agios réservés

Circulaire BCT n°91- Notes aux Banque Norme comptable 24 Norme comptable 13
24 art. 9,11 & 12 n°93-23 § 4-3-2 § 33, 34 et 35 § 25 & 26

Grant Thornton Tunisie


90 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus

La comptabilisation des produits est soumise à deux contraintes:

Les produits sont comptabilisés au fur et


à mesure qu’ils sont courus

Revenus
Les intérêts et les commissions ne
peuvent être comptabilisés en produits
que si leur encaissement est
raisonnablement sûr

Grant Thornton Tunisie


91 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus

Attention !

Si l’encaissement des produits est incertain: ils ne sont pas comptabilisés en


produits de l’exercice mais dans le crédit d’un compte spécifique
« Agios réservés ».

Débit: Impayés sur intérêts (Bilan)


Crédit: Agios réservés (Bilan)

Grant Thornton Tunisie


92 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus

Attention !

Si des intérêts comptabilisés en produits durant les exercices antérieurs, se sont


avérés douteux au cours de l’exercice N, ils doivent être déduits du résultat de
l’exercice N.

Intérêts de l’exercice N

Débit: Impayés sur intérêts (Bilan)


Crédit: Agios réservés (Bilan)

Intérêts de l’exercice N-1

Débit: Dotations aux provisions (Résultat)


Crédit: Provisions pour créances (Bilan)

Grant Thornton Tunisie


93 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus
 Aspects particuliers
Impayés réglés par débit en compte

Méthode 1
Les intérêts payés par débit en compte
sont réservés dans leur totalité

Échéances payées par débit en


compte
Ne réserver que les intérêts imputées en
dépassement de l’autorisation de débit
en compte
Méthode 2

Grant Thornton Tunisie


94 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus
 Aspects particuliers
Agios réservés sur les consolidations

L’opération de consolidation consiste en un


regroupement de plusieurs catégories
d’engagements d’un même client, dans un seul
code d’engagement « Crédit de consolidation »

Grant Thornton Tunisie


95 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus
 Aspects particuliers
Agios réservés sur les consolidations

Attention !

Art.12 de la circulaire BCT n°91-24: Les intérêts réservés qui ont fait l’objet de
consolidation, d’un arrangement ou de rééchelonnement, ne doivent être
incorporés au résultat de l’exercice qu’à concurrence de la partie effectivement
encaissée.

Grant Thornton Tunisie


96 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus
 Aspects particuliers
Agios réservés sur les consolidations

Comment affecter les versements du client entre intérêts et principal regroupés dans
un seul compte d’engagement « Crédit de consolidation » ?
Le § 24 de la NCT 35: Le montant des revenus repris en résultat, est égal au montant des
encaissements pondérés par le rapport entre le montant total de ces revenus avant la date de
restructuration ou de consolidation et le montant total de l’engagement après cette même
date.

Grant Thornton Tunisie


97 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus
 Aspects particuliers
Agios débiteurs sur comptes courants

Méthode 1
Les agios débiteurs sont réservés sur la
base de la classification du client

Agios débiteurs

Comparaison entre les mouvements


créditeurs et les agios débiteurs
Méthode 2

Grant Thornton Tunisie


98 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus
 Aspects particuliers
Intérêts perçus d’avance

Les crédits à court terme sont débloqués en net des intérêts s’y rapportant.
Faut-il réserver ces intérêts?

Méthode 1
Les IPA sont comptabilisés systématiquement en produits
indépendamment de la classe du client.

Intérêts perçus d’avance


Les IPA sont encaissés par imputation sur les fonds propres de la
Banque. Les IPA sur des clients douteux être réservés.
Si le crédit est remboursé à l’échéance, une reprise des agios
Méthode 2 réservés peut être comptabilisée.

Grant Thornton Tunisie


99 Audit des opérations de crédit
4. Démarche d’audit « Opérations de crédit »

Contrôle des comptes liés au cycle « Engagements »


Règles de comptabilisation des agios réservés (Règlementation Tunisienne)
 Critères de comptabilisations des revenus
 Aspects particuliers
Produits à recevoir

Les intérêts courus et non échus à la date d’arrêté des états financiers sont
comptabilisés dans les comptes « Créances rattachées ».
Faut-il les réserver?

Méthode 1
Seuls les ICNE calculés sur les créances saines (0 & 1) sont
comptabilisés.

Intérêts courus & non


échus
Les ICNE calculés sur l’ensemble des créances sont comptabilisés
dans les comptes de créances rattachées, et ce indépendamment
de la classe de risque. Les ICNE rattachés à des créances classées
Méthode 2 sont constatés en contrepartie des comptes d’agios réservés.

Grant Thornton Tunisie


100 Audit des opérations de crédit
Sommaire

1. C’est quoi une Banque?

2. Quels sont les risques liés à l’activité bancaire?

3. Proposer une démarche d’évaluation du contrôle interne « Opérations de crédit »

4. Présenter une démarche d’audit des opérations de crédit

5. Présenter les principales dispositions de la norme IFRS 09 en termes de

classification, évaluation & dépréciation des actifs financiers

Grant Thornton Tunisie


101 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Présentation de la norme IFRS 09

IFRS 09

PUBLICATION OBJECTIF GLOBAL


Première version partielle le 12
Améliorer l’information
Novembre 2009. LES PHASES DU PROJET des investisseurs.
Version finale le 24 Juillet 2014.

Classification et Dépréciation des Comptabilité de couverture.


évaluation des « pertes attendues ».
actifs financiers.

Grant Thornton Tunisie


102 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Classification des actifs financiers selon IFRS 09

Prêts

Détention pour
collecte de cash Coût amorti
flow
Business Model
test
Détention pour JV par les autres
Actif financier SPPI test collecte de cash éléments de
flow et vente d’actif résultat (FVTOCI)

JV par le biais du
compte de résultat

Grant Thornton Tunisie


103 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Classification des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti

Un actif financier doit être évalué au coût amorti si les 2 conditions suivantes sont réunies:

L’objectif est de détenir l’actif financier afin de


percevoir les flux de trésorerie contractuels.

Méthode du coût amorti


Les conditions contractuelles de l’actif financier
donnent lieu à des flux de trésorerie reçus à des
dates spécifiées (seulement remboursement en
principal et intérêts).

Grant Thornton Tunisie


104 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Classification des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti

Principal
Valeur temps de l’argent
Flux de trésorerie
contractuels
Intérêts Risque de crédit

Marge

Grant Thornton Tunisie


105 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Classification des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Intérêts
Valeur temps

La valeur temps de l’argent est la composante des intérêts qui fournit une contrepartie pour le
passage du temps (Ex: Monnaie dans laquelle l’actif financier est libellé et la durée pour
laquelle le taux d’intérêt est établi).
NB: Le taux d’intérêt peut être révisé périodiquement (Ex: Taux d’intérêt indexé sur le TMM)

Si la valeur temps modifiée est susceptible de donner lieu à des flux de trésorerie
contractuels (non actualisés) qui diffèrent de manière importante des flux de trésorerie de
référence (non actualisés)  L’actif financier ne remplit les conditions de classification selon la
méthode du « Coût amorti ».

Grant Thornton Tunisie


106 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Classification des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Intérêts
Valeur temps

Attention !

Dans certains règlementations, c’est l’Etat qui fixe les taux d’intérêt. L’objectif
de la composante valeur temps n’est de fournir une contrepartie pour le passage
du temps uniquement. Toutefois, selon IFRS.09, le taux d’intérêt réglementé
doit être considéré comme indicateur de la composante valeur temps de
l’argent, si ce taux fournit une contrepartie qui correspond dans une large
mesure au passage du temps et n’entraîne pas une volatilité importante des flux
de trésorerie par rapport aux flux de trésorerie de référence.

Grant Thornton Tunisie


107 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Classification des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Principal
Juste valeur

Le principal correspond à la JV de l’actif financier lors de la comptabilisation initiale.


Le principal varie au cours de la durée de vie de l’actif financier (Ex: Remboursements sur
prêts)

Grant Thornton Tunisie


108 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Classification des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Remboursement anticipé/Rééchelonnement

Les modalités contractuelles d’un actif financier sont susceptibles d’être modifiées suite à une
révision de l’échéancier (Prolongation) ou du montant des flux de trésorerie contractuels
(Remboursement anticipé).
Si le montant du remboursement anticipé est constitué du principal restant dû, les intérêts y
afférents et la rémunération de la résiliation anticipée du contrat  Méthode du coût amortie
Si le montant le rééchelonnement se traduit par des flux de trésorerie contractuels qui
correspondent uniquement à des remboursements en principal et intérêts y rattachés et une
rémunération de la prolongation du contrat  Méthode du coût amortie

Grant Thornton Tunisie


109 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Classification des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/JV par le biais des autres éléments du résultat
Un actif financier doit être évalué à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat si les 2
conditions suivantes sont réunies:

L’objectif est de détenir l’actif financier afin de


percevoir les flux de trésorerie contractuels et la
vente de l’actif financier.
JV par le biais des autres
éléments du résultat
Les conditions contractuelles de l’actif financier
donnent lieu à des flux de trésorerie reçus à des
dates spécifiées (seulement remboursement en
principal et intérêts).

Grant Thornton Tunisie


110 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Evaluation initiale des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Créances clients

La Banque doit, lors de la comptabilisation


initiale, évaluer les créances clients à leurs
prix de transaction.

Méthode du taux d’intérêt effectif

Grant Thornton Tunisie


111 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Evaluation initiale des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Créances clients
Méthode du taux d’intérêt effectif

Formule de calcul du TIE (Taux d’Intérêt Effectif)

TIE : VC initiale = ∑ actualisée Flux futurs de trésorerie

Les produits d’intérêts doivent être calculés selon la méthode du taux d’intérêt effectif.
Le calcul se fait par application du taux d’intérêt effectif à la valeur comptable brute de l’actif
financier (Prêts).

Grant Thornton Tunisie


112 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Evaluation initiale des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Créances clients
Méthode du taux d’intérêt effectif

Formule de calcul du TIE (Taux d’Intérêt Effectif)  Art.1 Décret n°2000-462

Le TIE assure l’égalité entre, d’une part , les sommes prêtées et d’autre part, tous les
versements dus par l’emprunteur au titre de ce prêt, en capital, intérêts, frais, commissions
ou rémunérations de toute nature directs ou indirectes intervenus dans l’octroi du crédit.

K: Montant du prêt
C: Total des commissions, frais et rémunérations prélevés lors du déblocage
Rp: Montant remboursé à chaque échéance y compris les commissions, frais et rémunérations prélevés
P: Périodicité du remboursement
t: Taux de la période
n: Nombre des périodes de remboursement
Grant Thornton Tunisie
113 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Evaluation initiale des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Créances clients
Méthode du taux d’intérêt effectif

Quelles sont les commissions intégrées dans le calcul du TIE?

IFRS.09 (§B5.4.1) Circulaire BCT n°2000-03 (Art.4)

• Commissions de montage: Ce sont les • Commissions sur les effets escomptés


commissions prélevées au titre de l’évaluation de • Commissions de mouvement sur les débits en
la situation financière de l’emprunteur, l’évaluation compte
et l’enregistrement des sûretés réelles et autres
garanties, la négociation des modalités de l’actif, la • Commissions de découvert pour les débits en
préparation et le traitement des documents compte
• Commissions d’engagement: il s’agit de la • Commissions d’étude
rémunération de l’implication de l’entité dans la • Commissions de recherche, de mise en place et
conclusion du prêt. de montage
• Commissions d’engagement

Grant Thornton Tunisie


114 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Dépréciation des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 IFRS 09 vs IAS 39

Dépréciation

IAS 39 IFRS 09

Reconnaissance des pertes de crédit après la Un événement déclencheur de dépréciation ne doit plus
survenance d’un événement survenir avant que les pertes de crédit ne soient
Modèle de « pertes encourues » comptabilisées
Modèle prospectif : « Expected loss » model

Grant Thornton Tunisie


115 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Dépréciation des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Instruments financiers sujets de dépréciation

Contrats de
garanties
financières émis
(sauf ceux évalués
Actifs financiers à à la JV)
la JV par le biais Créances de
des autres élément location (IFRS 16)
du résultat

Titres de créances
Actifs contractuels
évalués au coût Dépréciation
(IFRS 15)
amorti (Ex: Prêts)

Grant Thornton Tunisie


116 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Dépréciation des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Etapes de dépréciation d’un actif financier

L’IFRS 09 a établi un modèle de dépréciation en 3 étapes, selon que le risque de crédit a augmenté de
façon significative depuis sa comptabilisation initiale. Sera déterminé par la suite, le montant de la
dépréciation à comptabiliser au titre des pertes attendues sur les créances, à chaque date de clôture
ainsi que le montant des intérêts créditeurs à comptabiliser dans les périodes futures.

Etape Dépréciation Intérêts

Le risque de crédit n’a pas Pertes sur créances prévues sur 12 Intérêts effectifs calculés sur la base
augmenté de manière significative mois de la VC brute
depuis la comptabilisation initiale.
Le risque de crédit a Pertes sur créances prévues sur la Intérêts effectifs calculés sur la base
considérablement augmenté depuis durée de vie de l’actif de la VC brute
la comptabilisation initiale.
L’actif financier est déprécié selon Pertes sur créances prévues sur la Intérêts effectifs calculés sur la VCN
les critères prévues par IAS 39 durée de vie de l’actif

Grant Thornton Tunisie


117 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Dépréciation des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Etapes de dépréciation d’un actif financier

Attention !
Pour estimer les pertes sur créances prévues, les entités doivent tenir compte
d’une gamme de résultats possibles et non du résultat le "plus probable« . Les
entités doivent tenir compte au minimum de:
 Une perte de crédit se produit; et
 Il n’y a pas de pertes de crédits

Grant Thornton Tunisie


118 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Dépréciation des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Comptabilisation des pertes de crédit attendues

Pertes sur créances prévues sur la durée de vie


Pertes sur créances prévues sur 12 mois
de l’actif

Les pertes sur créances prévues sur 12 mois sont


Les pertes sur créances prévues sur la durée de vie
calculées en multipliant la probabilité qu'un défaut se
sont la valeur actualisée des pertes sur créances
produise au cours des 12 prochains mois par le total
prévues qui surviennent si un emprunteur manque à
des pertes sur créances prévues (sur toute la durée
ses obligations à tout moment pendant la durée de
de vie) qui résulteraient de ce défaut, peu importe le
l'actif financier d'un prêteur.
moment où ces pertes se produisent.

Les pertes sur créances prévues sur 12 mois


représentent les pertes sur créances prévues sur la Les pertes sur créances prévues au cours de la
durée de vie d'un actif financier qui devraient durée de vie sont calculées en fonction d'une
découler d'événements de défaut possibles au cours moyenne pondérée des pertes sur créances prévues,
de la période de 12 mois suivant la création d'un les pondérations étant fondées sur les probabilités de
actif, ou à chaque date de clôture pour ces actifs à la défaut respectives.
première étape.

Grant Thornton Tunisie


119 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Dépréciation des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Comptabilisation des pertes de crédit attendues

Le passage de la comptabilisation des pertes sur créances prévues sur 12 mois [Etape 1]
aux pertes sur créances prévues sur toute la durée de vie [Etape 2] repose sur la notion
« Augmentation significative du risque de crédit » sur la durée de vie résiduelle de l’actif
vs le risque de crédit lors de la comptabilisation initiale.

Evolution du risque de défaut  OK


Evolution du montant des pertes attendues  NON

Grant Thornton Tunisie


120 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Dépréciation des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Evènements ayant impact sur le risque de crédit

Changement
dans les
conditions
macro-
économique

Changement
Retard de Risque de dans la
paiement crédit situation
prévu significatif financière de
l’emprunteur

Violations
prévues des
clauses
restrictives

Grant Thornton Tunisie


121 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Dépréciation des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Indices de dépréciation

Les actifs financiers dépréciés sont ceux pour lesquels un ou plusieurs évènements ayant un
effet défavorable sur les flux futurs de trésorerie estimés se sont déjà produits.

Les actifs financiers dépréciés sont


dans la phase 3 et des pertes
attendues sur la durée de vie
seraient comptabilisées

Grant Thornton Tunisie


122 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Dépréciation des actifs financiers selon IFRS 09


 Actifs financiers/Coût amorti
 Eléments financiers hors bilan

Les provisions pour les éléments financiers hors bilan tels que les engagements de prêts et
les garanties financières (lorsque ces éléments ne sont pas évalués à la juste valeur par
résultat) entrent actuellement dans le champ d'application d'IAS 37.
Le modèle de dépréciation en 3 étapes est étendu aux:
 Engagements de prêts
 Instruments financiers qui comprennent un prêt et des éléments d’engagements non
utilisés
 Contrats de garanties financières

Grant Thornton Tunisie


123 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Programme de travail: Opérations de crédits (IFRS 09)

Objectif Travaux
Prendre connaissance de la catégorie retenue par la Banque pour le classement des
prêts émis ou acquis.

Vérifier que l’ensemble des prêts émis ou acquis par la Banque sont enregistrés dans la
catégorie « Prêts et créances ».
Classification correcte des
prêts S’assurer que la catégorie « Prêts et créances» comprend uniquement des instruments
non côtés.
Il est interdit de classer des obligations acquises sur le marché dans la catégorie
« Prêts et créances».
Vérifier que les prêts classés dans la catégorie « Prêts et créances » ne contiennent pas
les prêts émis dans l’intention d’être vendus immédiatement ou à court terme (cas des
titritisations).
S’assurer que les transferts d’actifs financiers sont effectués conformément à la norme
IFRS 09.

Grant Thornton Tunisie


124 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Programme de travail: Opérations de crédits (IFRS 09)

Objectif Travaux
Comptabilisation sur la Vérifier par sondage que les crédits enregistrés dans la catégorie « Prêts et créances » ont
bonne période bien fait l’objet d’un déblocage au client.
Contrôler par sondage que les prêts émis ou acquis sont initialement enregistrés à leur juste
Comptabilisation valeur, correspondant au nominal du prêt augmenté des commissions versées et diminué des
correcte en valeur brute commissions reçues éligibles à l’étalement au TIE.
Lister les commissions incluses dans la détermination du TIE pour les crédits évalués au coût
amorti.
Vérifier que ces commissions constituent un complément de marge perçu à l’initiation du prêt
et que de ce fait, elles doivent être différées et comptabilisées comme un ajustement du
rendement effectif des prêts.
Comptabilisation S’assurer que ces commissions sont intégrées dans la valeur initiale et prises en compte dans
correcte des le calcul du TIE initial.
commissions Vérifier que ces commissions sont ensuite étalées sur la durée de vie estimée du prêt à l’aide
du TIE lorsque le prêt est comptabilisé au coût amorti (ces commissions sont passées flat en
résultat, si le prêt est comptabilisé en juste valeur).
Vérifier que les commissions acquises à l’exécution d’un acte important sont passées flat en
résultat, lorsque l’acte important est achevé, quelle que soit la méthode de comptabilisation du
prêt.
Identifier les coûts de transaction (internes et externes) inclus dans la valeur d’entrée des
prêts.

Grant Thornton Tunisie


125 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Programme de travail: Opérations de crédits (IFRS 09)


Objectif Travaux
S’assurer que les coûts de transaction n’incluent pas des coûts internes d’administration ou
Comptabilisation des frais de siège.
correcte des Lorsque le prêt est comptabilisé au coût amorti, s’assurer que les coûts de transaction
commissions éligibles à l’étalement ne sont pas constatés en charges mais déduits de la valeur initiale, puis
étalés actuariellement sur la durée des prêts à l’aide du TIE.
Prendre connaissance des procédures mises en place par la Banque afin d’identifier les
évènements susceptibles de déclencher un indice de dépréciation.
S’assurer que les dépréciations individuelles enregistrées sont liées à un évènement survenu
au cours de la période, et que cet évènement impacte négativement les flux futurs de
trésorerie.
S’assurer qu’une dépréciation est constatée au titre des pertes prévues pour les 12 mois
lorsque le risque de crédit n’a pas augmenté depuis la comptabilisation initiale (Ex: les crédits
Dépréciation des prêts de gestion).
S’assurer qu’une dépréciation est constatée au titre des pertes prévues sur la durée de vie de
l’actif, lorsque le risque de crédit a augmenté de façon significative.
S’assurer que les dépréciations individuelles enregistrées sont liées à un évènement survenu
au cours de la période, et que cet évènement impacte négativement les flux futurs.
S’assurer que les intérêts sur créances dépréciées sont provisionnées par rapport aux
perspectives de recouvrement envisagées et aux garanties détenues.
S’assurer que les provisions à caractère général non associées à des évènements de pertes
sont traitées comme une affectation du résultat.
Grant Thornton Tunisie
126 Audit des opérations de crédit
5. Principales dispositions de la norme IFRS 09

Programme de travail: Opérations de crédits (IFRS 09)

Objectif Travaux
Vérifier que le montant des provisions est obtenu par différence entre la valeur comptable du
crédit et la valeur actualisée des flux de trésorerie attendus (et non contractuels).
S’assurer que les pertes de valeur sont comptabilisées en résultat.
Dépréciation des prêts
Vérifier que si la perte de valeur diminue au cours des exercices ultérieurs, la provision
constituée est reprise en résultat (en coût du risque).

Grant Thornton Tunisie


127 Audit des opérations de crédit
Questions?

Grant Thornton Tunisie


128 Audit des opérations de crédit
Grant
© 2019 Grant Thornton
Thornton. Tunisie
All rights reserved.
129 Audit des opérations de crédit