Vous êtes sur la page 1sur 6

École Nationale d’Ingénieurs Mai 2016

de Monastir Énergétique 1

EXAMEN DE THERMODYNAMIQUE INDUSTRIELLE


(SESSION PRINCIPALE)
Documents non autorisés
Durée 2H00
Préparé et proposé par Dr. Mejbri

Étude Énergétique Préliminaire d’une


Centrale Thermique Solaire

N.B.  : Les tableaux 1, 2 et 3 sont obligatoirement à remplir et à rendre.

Le solaire thermodynamique représente l’une des voies de valorisation du


rayonnement solaire direct. Cette technologie consiste à concentrer le
rayonnement solaire pour chauffer un fluide à haute température et produire
ainsi de l’électricité ou alimenter en énergie des procédés industriels.
Dans cette épreuve, on se propose d’entamer une étude énergétique préliminaire
simplifié e d’une centrale thermique à installer dans le désert Tunisien,
fonctionnant selon le cycle de Rankine et actionnée à l’aide d’un système solaire à
concentration comme le montre la figure ci-jointe.

Système solaire
Le système solaire est constitué de rangées parallè les de longs miroirs cylindro-
paraboliques qui tournent autour d’un axe horizontal pour suivre la course du
soleil. Les rayons solaires sont concentrés sur un tube récepteur horizontal, dans
lequel circule une huile caloporteur qui est chauffé e jusqu’à une température de
420°C. Une partie de ce fluide caloporteur est ensuite pompé à travers le
bouilleur du cycle de Rankine et l’autre partie est dirigée vers les échangeurs de
chaleur du système de stockage de l’énergie solaire thermique.
Le rendement thermique moyen des capteurs solaires (énergie récupérée par
l’huile caloporteur/énergie solaire incidente) : ηCS = 0.65.

1
Stockage de l’énergie solaire
Grace au stockage de l’énergie solaire, la centrale thermique peut continuer à
fonctionner même en période nuageux et pendant la nuit. Le stockage d’énergie
est effectué sous forme de 2 bacs contenant 28500 tonnes de sel « solaire »
fondu (60% NaNO3 - 40% KNO3). Le sel est chauffé jusqu’à 400°C dans des
échangeurs de chaleur pendant le jour à l’aide de l’huile caloporteur chaude
prévenante des concentrateurs solaires.
Les pertes thermiques dans le système de stockage et de transport de l’énergie
solaire sont estimées à 10% de l’énergie totale produite par le système solaire.

Cycle de Rankine
Le cycle de Rankine est constitué d’une pompe alimentant en continue le
bouilleur en fluide de travail, d’un bouilleur servant à produire de la vapeur
surchauffée, d’une turbine dans laquelle se détend la vapeur pour produire du
travail mécanique utile et d’un condenseur refroidi à l’eau.
 Fluide de travail : vapeur d’eau ;
 Pression de condensation : PC = P3 = P4 = 0.125 bar ;
 Pression d’ébullition : PB = P1 = P2 = 60 bar ;
 Liquide sous-refroidi à la sortie du condenseur : T4 = 45°C ;
 Pompage isentropique ;
 Bouilleur : production de la vapeur surchauffé e à T2 = 380°C ;
 Régime de l’huile caloporteur chauffant le bouilleur : 420/360°C ;
 Turbine adiabatique avec un rendement isentropique ηTb = 0.85 ;
 Rendement global du groupe turbine-alternateur : ηGTA = Ṗel /Ẇ Tb = 0.90 ;
 Puissance électrique nominale : Ṗel = 50 MWe.

Tour de refroidissement
Pour minimiser la consommation d’eau de refroidissement du condenseur, une
tour de refroidissement est couplée au condenseur. L’eau chauffé e au niveau du
condenseur est refroidi en traversant la tour par évaporation partielle dans un
écoulement d’air forcé ascendant. La quantité d’eau évaporée dans l’air est
remplacée à partir de la nappe phréatique (seule source d’eau disponible). Le
régime d’eau de refroidissement est fixé à 35/45°C. La capacité calorifique de
l’eau vaut CP = 4.18 kJ/kg.K. L’air ambiant est en moyenne à T0 = 30°C et φ0 =
25%.
2
Étude à effectuer

On considère que l’installation fonctionne en régime permanant. On demande de


traiter les trois parties suivantes et de porter les résultats obtenus dans les
tableaux appropriés. (Les tableaux 1, 2 et 3 sont à remettre avec la copie de
réponses). On donne : 1 kWh = 3600 kJ, 1 GWh = 106 kWh.

Partie 1. Cycle de Rankine (07/20)

1. Représenter l’allure du cycle de Rankine dans le diagramme (T-s).


2. Déterminer :
 l’enthalpie du fluide de travail au point 3 ;
 la puissance mécanique produite par la turbine Ẇ Tb ;
 le débit massique en circulation du fluide de travail ṁ V ;
 la puissance thermique du condenseur Q̇ Cd ;
 la puissance thermique motrice fournie par le système solaire Q̇B ;
 la puissance mécanique de la pompe Ẇ P;
 le rendement thermodynamique du cycle de Rankine ηR.

Partie 2. Centrale thermique solaire (07/20)

On estime que la production d’électricité peut atteindre environ 195 GWhe/an,


soit 45% de la capacité maximale annuelle du cycle de Rankine installé.
3. Calculer l’énergie thermique solaire annuelle consommée au niveau du
bouilleur du cycle de Rankine en considérant la valeur du rendement
thermodynamique calculé e précédemment.
4. Estimer l’énergie solaire annuelle incidente sur la surface de captation en
tenant compte du rendement thermique des concentrateurs solaires et des
pertes dans les systèmes de stockage et de transport de l’énergie solaire.
5. Sachant que l’intensité moyenne du rayonnement solaire dans la région de
Tozeur vaut environ 2380 kWh/m2/an, déterminer la surface totale des
capteurs solaires à installer.
6. É valuer le rendement thermique global de la centrale thermique solaire
sachant que l’énergie électrique auxiliaire consommée sur cite (pompes,
ventilateurs, régulation, etc.) est estimée à 17 GWhe/an.
7. Représenter à l’aide d’un schéma simplifié les échanges d’énergie,
d’entropie et d’exergie entre la centrale thermique solaire et le milieu

3
extérieur (Source chaude : absorbeur des capteurs solaires à Tsc = 420°C,
source froide : air ambiant à T0 = 30°C).
8. Déterminer :
 la création d’entropie dans le système Ṡcrée ;
 la destruction d’exergie Ẇ lost ;
 le rendement exergétique de la centrale thermique solaire η Ex.

Partie 3. Circuit de refroidissement (06/20)

9. Calculer le débit d’eau de refroidissement traversant le condenseur.


10. Déterminer le débit d’eau qui s’évapore dans la tour de refroidissement
sachant que l’enthalpie de vaporisation de l’eau à 40°C vaut 2406 kJ/kg et
sa masse volumique 992.4 kg/m3.
11. Déduire la quantité d’eau annuelle épuisée à la nappe phréatique (m3/an).
Commenter.
12. Calculer le débit d’air minimal à faire circuler à travers la tour de
refroidissement (air humide saturé à la sortie de la tour).
13. Représenter l’évolution subit par l’air à travers la tour sur le digramme
d’air humide ci-joint.

Figure 1. Schéma de principe de la centrale thermique solaire.

4
Tableau 1. Résumé des résultats de la partie 1.

Température d’ébullition TB = 275.6 °C

Température de condensation TC = 50 °C

Point T (°C) P (bar) H (kJ/kg) S (kJ/kg.K)

1 45.2 60 193.73 0.63589

2 380 60 3124.1 6.4595

3s 50 0.123 2070.9 6.4595

3 50 0.123 ……………….. 6.8220

4 45 0.123 187.69 0.63589

Puissance mécanique de la turbine Ẇ Tb =¿ ………………..…… kW

Débit massique de vapeur d’eau ṁ V =¿ …………..………... kg/s

Puissance thermique du condenseur Q̇ Cd =¿ .…………..………. kW

Puissance thermique du bouilleur Q̇ B =¿ ………..……………. kW

Puissance mécanique de la pompe Ẇ P=¿ ……..…………….. kW

Rendement thermodynamique ηR = ……………………%

Le point 3s est le refoulement d’une détente isentropique.

5
Tableau 2. Résumé des résultats de la partie 2.

É nergie thermique annuelle du bouilleur Q̇ B =¿……….....................GWh/an

É nergie solaire incidente annuelle Ġ S =¿……….....................GWh/an

Surface du champ solaire S = …………………………… m2

Rendement global de la centrale solaire ηG = ……..……………%

Création d’entropie dans le système Ṡcrée =¿ ………................. kW/K

Exergie détruite dans le système Ẇ lost = …………………… MW

Exergie fournie Exfournie = ………................. MW

Exergie récupéré e Exrécup = ……….................... MW

Rendement exergétique ηEx = ……………………….%

Tableau 3. Résumé des résultats de la partie 3.

Point T (°C) φ (%) h (kJ/kg.as) w (g.vap/kg.as) v (m3/kg.as)

Air à l’entrée, E

Air à la sortie, S

Débit massique d’eau de ṁ cond =¿ ……….……………............ kg/s


refroidissement condenseur

Débit d’eau évaporée dans la ṁ evap =¿ ……………………............ kg/s


tour de refroidissement

Quantité d’eau annuelle ṁ eau=¿ …………......................... m3/an


épuisée à la nappe

Débit d’air minimal à circuler ṁ air =¿ …………………………......... kg a.s/s


à travers la tour
V̇ air =¿ …………………………........... m3/h

Vous aimerez peut-être aussi