Vous êtes sur la page 1sur 5

2MISP 2 EXERCICES – TRACTION / COMPRESSION M.

ABI Clément
EXERCICE 1
Soit un boulon de diamètre 12mm de longueur 200mm soumis à un effort de traction de 5.000N,
l'installation sur laquelle est monté ce boulon doit avoir un coefficient de sécurité de 3.
1. Calculer la contrainte de traction sur ce boulon en MPa.
2. Choisir la matière du boulon parmi les suivantes.
S185 : Re = 185MPa S235 : Re = 235MPa E295 : Re = 295MPa
S355 : Re = 355MPa E360 : Re = 360MPa C55 : Re = 420MPa
3. En fonction de la matière choisie, calculer le coefficient de sécurité réel appliqué au boulon.
4. Calculer l'allongement du boulon lorsqu'il est soumis à l'effort de 5.000N.

EXERCICE 2

Une plaque de dimension indiquée sur le dessin ci-dessus en acier E295 (Re = 295N/mm²) supporte un
effort F de 3000daN. L'installation devant avoir un coefficient de sécurité de 4.
1. Calculer l'épaisseur que devra avoir la pièce pour la section AB.
2. Calculer l'épaisseur de la pièce au niveau de la section CD si la contrainte est multipliée par 3
simplement à cause du trou de Ø30 (phénomène de concentration de contrainte).
3. Choisir l'épaisseur que devra avoir la plaque.
EXERCICE 3 :

Une joue de chaine Galle a les dimensions définies sur la figure


ci-contre.
Elle en acier de résistance limite Re = 600 MPa et supporte un
effort de d’extension 2.103N.
Pour tenir compte de trou de diamètre 6mm, un coefficient de
concentration de contrainte 𝐾 = 2,3.
Le coefficient de sécurité choisi est 𝑠 = 4.
1. Calculer l’épaisseur minimale 𝑒1 au niveau de la section AB.
2. Calculer l’épaisseur minimale 𝑒2 au niveau de la section CD.
3. Choisir l’épaisseur 𝑒 de la joue.
2MISP 2 EXERCICES – TRACTION / COMPRESSION M. ABI Clément
EXERCICE 3 :

Un câble de diamètre 8 mm et de longueur 300m réalisé en acier de module d’élasticité


E=200GPa et Re = 295 MPa est soumis à une contrainte de 40MPa.
1. Vérifier que le coefficient de sécurité appliqué à ce câble est supérieur à 4.
2. Calculer la force appliquée à ce câble.
3. Calculer l’allongement de ce câble.
4. Calculer l’allongement relatif.
5. Déterminer le diamètre que devrait avoir ce câble si le coefficient de sécurité est supérieur ou égal à
10.
EXERCICE 4 :

Une poutre horizontale rigide AB, de longueur L, est fixée à deux barres cylindriques élastiques verticales
AA’ et BB’ aux points fixes A et B.
Elle supporte en un point C situé entre A et B, une
charge d’intensité P
On néglige les poids propres de AB, AA’, BB’.
P = 3000 N
𝑙1 = 500 𝑚𝑚, longueur de la barre AA’.
𝑙2 = 700 𝑚𝑚, longueur de la barre BB’.
𝐸 = 20. 104 𝑁/𝑚𝑚2
𝑆1 = 𝑆2 = 40𝑚𝑚2 (Section des barres)
𝜎𝑒 = 300 𝑁/𝑚𝑚2
Le coefficient de sécurité adopté est 𝑠 = 6
AC = AB/3
1. Calculer les allongements ∆𝑙1 et ∆𝑙2 des deux barres AA’ et BB’.
2. Représenter l’allure de la poutre AB après chargement.
3. Déterminer la section 𝑆2 qui permet de garder la poutre AB en position horizontale.
4. Calculer 𝜎𝑝𝑒
5. Déterminer les sections 𝑆1 et 𝑆2 pour que les deux barres restent dans le domaine élastique.
2MISP 2 EXERCICES – TRACTION / COMPRESSION M. ABI Clément
EXERCICE 4 :
Le plancher d’un local repose sur certain nombre de poteaux tubulaires. Les poteaux ont une hauteur
h = 3m chacun supporté une charge verticale 𝐹⃗ d’intensité 18. 104 𝑁 .
On suppose que le poteau est encastré en deux extrémités.
On donne les caractéristiques mécaniques de la fonte utilisée Re (en compression 600 MPa).
Le coefficient de sécurité vaut 5.
Les tubes doivent être choisis parmi les séries ci-dessous :
(Extrait d’un catalogue, on notera que l’épaisseur 𝑒 du poteau tubulaire 𝑒 ≅ 𝐷/4.

𝑒 2 2,5 3,5 4
𝐷 80 100 100 140 140 160 160 200

1. Calculer la section minimale de poteau et choisir la dimension de celui-ci.


2. Quel est le raccourcissement de poteau ?

EXERCICE 5
La potence à tirant proposée est utilisée en manutention pour lever et déplacer des charges.

Elle se compose d’un palan 4, d’une poutre-rail 3,


d’un fût pivotant 1 et du tirant 2.
L’action mécanique ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝐵3/2 a comme intensité
6200 daN pour le cas où le palan 4 est
complètement à droite.
Le tirant est une poutre de forme cylindrique,
de diamètre 𝑑 = 20 𝑚𝑚, de longueur 𝐿 = 2,8 𝑚 et
est réalisé en acier.

(Résistance à la rupture 𝑅𝑟 = 500𝑀𝑃𝑎 , limite


élastique 𝑅𝑒 = 300𝑀𝑃𝑎 )

1. Donner la nature de la sollicitation du tirant, justifier votre réponse.


2. Déterminer la valeur de l’effort.
3. En déduire la contrainte que subit la poutre.
4. Si on impose une contrainte admissible de 100 Mpa, déterminer le diamètre « d » minimal pour la
construction de celui-ci et le coefficient de sécurité adopté.
5. Déterminer l’allongement du tirant pour cette contrainte E = 200000 MPa.
2MISP 2 EXERCICES – TRACTION / COMPRESSION M. ABI Clément
EXERCICE 6
L’étude qui suit porte sur un pied de stabilisation
d’engin de chantier constitué d’un vérin hydraulique.
La tige 2 du vérin est en équilibre à l’action de 2
forces :
- l’action des forces de pression dont la résultante
⃗⃗⃗⃗⃗
𝐹𝑃 est appliquée au centre du piston
- l’action en A de l’ensemble 𝑆 = {3,4,5} sur le pied
le pied de stabilisation d’engin tout terrain. Elle est
notée ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝐴𝑆/2 .
Données :
Pression d’huile dans le vérin 𝑃 = 200𝑏𝑎𝑟𝑠
Section du piston 𝑆𝑃 = 7500 𝑚𝑚2
Section de la tige 𝑆𝑇 = 300 𝑚𝑚2
𝐹𝑃 et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
1. Préciser la direction de ⃗⃗⃗⃗⃗ 𝐴𝑆/2 . (à justifier)
2. Représenter les efforts ci-contre sur la tige 2.
3. En déduire la nature de la sollicitation de la tige ?
4. Déterminer l’intensité de l’effort normal N dans la
section droite (S)
5. Calculer la contrainte normale σ dans la section (S)
de la tige.

EXERCICE 7 : dimensionnement d’une poutre cylindrique en béton


Ci-contre est représentée une poutre à laquelle s’applique une charge ⃗⃗⃗⃗
𝐹 ( ‖𝐹⃗ ‖ = 200. 106 𝑁 )
Données :
Caractéristiques matériau : E = 30000 Mpa / 𝝂 = 𝟎, 𝟐 ; 𝝈𝒆 = 𝟑𝟎 𝑴𝑷𝒂
Géométrie du pilier : hauteur h0 = 20 m / rayon r
Coefficient de sécurité : s = 6
1. Le poids du pilier est négligé
1.1. Déterminer le rayon minimal admissible rmin = r0 .
1.2. Calculer le raccourcissement ∆𝑙 du pilier de rayon r0 .
1.3. Calculer l'augmentation ∆𝑟 du rayon.
1.4. Commenter les résultats
2. On étudie maintenant le comportement du pilier soumis à son seul poids densité du béton : ρ
Exprimer la tension N en chaque point de la ligne neutre
2MISP 2 EXERCICES – TRACTION / COMPRESSION M. ABI Clément
EXERCICE 8 : Vérification des dimensions d’un tirant.

3 tirants soutiennent un profilé IPN qui sert de chemin


de roulement à un palan électrique.

Données :

Tirant le plus chargé : 1, charge = 600 N


𝑑 = 10 𝑚𝑚; 𝑑3 = 8,15 𝑚𝑚; 𝑙 = 400𝑚𝑚
𝑅𝑒 = 240𝑀𝑃𝑎; 𝐸 = 2. 105 𝑀𝑃𝑎; 𝑠 = 8
L’allongement du tirant ne doit pas dépasser 0,1 mm

1. Quelle est la nature de la sollicitation du tirant 1 ?

2. On s’intéresse dans cette partie à la zone 1


2.1. Calculer la section S1 du tirant 1 dans la zone 1.
2.2. Calculer la contrainte normale maximale.
2.3. Calculer la résistance pratique à l’extension Rpe.
2.4. Ecrire la condition de résistance. Conclure.
3. L’étude porte désormais sur la partie 2
3.1. Calculer la section 𝑠3 du tirant 1 dans la zone 2.
3.2. Calculer la contrainte normale.
3.3. Calculer la contrainte normale maximale (𝐾𝑡 = 2,5).
3.4. Ecrire la condition de résistance. Conclure.
4. Calculer l’allongement ΔL du tirant 1. Conclure.

𝑑3 = 8,15 𝑚𝑚
𝐾𝑡 = 2,5