Vous êtes sur la page 1sur 6

SÉQUENCE 1

POUR S’ENTRAINER

Exercice 1 : Analyse d’un liquide bleu


On souhaite déterminer la masse volumique du liquide bleu que Document 1.
l’on observe sur la photographie (document 1).
Pour cela, le liquide bleu contenu dans une éprouvette graduée
est déposé sur une balance préalablement tarée.

Document 2.

On réalise une chromatographie du liquide bleu (échantillon A). On


ajoute un dépôt de tartrazine (échantillon B) et un dépôt de bleu patenté
(échantillon C) sur la plaque à chromatographie.
L’éluant est un mélange d’eau salée et d’alcool.
On obtient le chromatogramme que l’on va exploiter, document 2.

Document 3. Données
Rapports frontaux : Rf (curcuma) = 0,32 ; Rf (riboflavine) = 0,43
1. Le liquide bleu présenté est-il un mélange hétérogène ? Justifiez
2. Quel est le volume du liquide bleu dans l’éprouvette graduée ?
3. Calculer la masse volumique du liquide bleu en g.L-1.
4. À partir de la masse volumique, on peut supposer que le liquide bleu est de l’eau avec une petite
quantité de colorant.
4.1. Rappelez la valeur de la masse volumique de l’eau en g.L-1 ?
4.2. Quel test chimique nous permettrait de confirmer qu’il s’agit bien d’une solution aqueuse ?
5. On souhaite vérifier la composition du colorant présent dans l’eau. S’agit-il d’un corps pur ou d’un
mélange ? Quelle(s) sont les espèces chimiques présentes ? Pour cela, on réalise une chromatogra-
phie (document 2).
5.1. Le colorant dans le liquide bleu est-il un corps pur ?
5.2. Le liquide bleu contient-il du bleu patenté ?
6. Identifiez l’espèce chimique présente dans le liquide bleu associée à la tache 1 en exploitant le
chromatogramme et les données fournies (document 3).

CNED – SECONDE – PHYSIQUE-CHIMIE  1


Exercice 2 : Analyse du sel de Mohr
Document 1.
Vous disposez au laboratoire d’un solide que l’on nomme « sel de Mohr »
Sel de Mohr
(document 1).
Dans un premier temps, on vous demandera de contrôler la pureté du solide.
Puis, vous préparerez 50,0 mL d’une solution de sel de Mohr, notée S0, de
concentration en masse c0 = 40,0 g.L-1.
Ensuite, vous aurez à diluer la solution S0.
Enfin, vous réaliserez des tests chimiques pour vérifier la composition du sel de
Mohr.

1. Pour déterminer la pureté du sel de Mohr solide fourni, on propose trois critères.
• La couleur du sel de Mohr fourni est homogène.
• La température de fusion du sel de Mohr fourni est constante.
• La masse volumique du sel de Mohr fourni est 40g.L-1
Lequel de ces critères permet de conclure que le sel de Mohr dont vous disposez est pur ?
2. Quelle masse m0 de sel de Mohr est nécessaire pour préparer la solution S0 ?
3. Rédiger le protocole à suivre pour réaliser la solution S0 de sel de Mohr ?
4. On vous demande maintenant de préparer 100,0 mL de solution fille notée S1 de concentration en
masse de sel de Mohr c1 = 8,00 g.L-1 à partir de la solution S0.
Calculer le volume de solution S0 à prélever pour préparer la solution S1 ?
5. Parmi les 3 listes de matériels proposées pour réaliser la dilution, quelle est celle qui convient parfai-
tement ?
• un bécher / Une éprouvette graduée / une pipette jaugée / une poire à pipeter / une pissette d’eau
distillée
• Une balance / une soucoupe / une spatule / un entonnoir / une pissette d’eau
• un bécher / une pipette jaugée / une poire à pipeter / une pissette d’eau distillée / une fiole jaugée

6. Quel est le protocole correct à suivre pour réaliser la solution S1 de sel de Mohr parmi les trois proto-
coles proposés ?
Protocole 1 :
• Verser la solution S0 dans un bécher
• Rincer une pipette jaugée de 20,0mL avec la solution S0
• Prélever 20,0mL de la solution S0 avec la pipette jaugée
• Verser le prélèvement dans une fiole jaugée de 100,0mL
• Ajouter de l’eau distillée jusqu’au tiers de la fiole jaugée
• Agiter la solution
• Compléter fiole jaugée jusqu’au trait de jauge
• Agiter la solution pour l’homogénéiser.

2  CNED – SECONDE – PHYSIQUE-CHIMIE


Protocole 2 :
• Verser la solution S0 dans un bécher
• Rincer une éprouvette graduée de 20,0mL avec la solution S0
• Prélever 20,0mL de la solution S0 avec l’éprouvette graduée
• Verser le prélèvement dans une fiole jaugée de 100,0mL
• Ajouter de l’eau distillée jusqu’au tiers de la fiole jaugée
• Agiter la solution
• Compléter la fiole jaugée jusqu’au trait de jauge
• Agiter la solution pour l’homogénéiser.

Protocole 3 :
• Verser la solution S0 dans un bécher
• Rincer une pipette jaugée de 20,0mL avec la solution S0
• Prélever 20,0mL de la solution S0 avec la pipette jaugée
• Verser le prélèvement dans un erlenmeyer de 100,0mL
• Ajouter de l’eau distillée jusqu’au tiers de l’erlenmeyer
• Agiter la solution
• Compléter l’erlenmeyer jusqu’à la graduation 50 mL
• Agiter la solution pour l’homogénéiser.

7. À partir du tableau des tests caractéristiques ci-dessous et des photographies des tests ci-dessous,
on souhaite déterminer la composition du sel de Mohr.
Couleur
Ion Symbole Réactif utilisé Nom du précipité
du précipité
Hydroxyde de sodium hydroxyde de cuivre (II)
Cuivre II Cu2+ Bleu
Na+ + HO- Cu(OH)2(S)
Chlorure de baryum sulfate de baryum
Sulfate SO42- Blanc
Ba2+ + 2 Cl- BaSO4(S)
Nitrate d'argent chlorure d'argent
Chlorure Cl- Blanc
Ag+ + NO3- AgCl(S)
Nitrate d'argent iodure d'argent
Iodure I- Jaune
Ag+ + NO3- AgI(S)
Hydroxyde de sodium hydroxyde de fer (II)
Fer II Fe2+ Vert
Na+ + HO- Fe(OH)2 (S)
Hydroxyde de sodium hydroxyde de fer (III)
Fer III Fe3+ Orange Roulle
Na+ + HO- Fe(OH)3 (S)
Hydroxyde de sodium hydroxyde d'aluminium
Aluminium Al3+ Blanc
Na+ + HO- Al(OH)3 (S)

CNED – SECONDE – PHYSIQUE-CHIMIE  3


7.1 Test 1 : Le tube de gauche contient du sel de Mohr. Le tube de droite contient du
sel de Mohr dans lequel on a ajouté du chlorure de baryum.
7.1.1. Quelle est la couleur du précipité obtenu dans le tube de droite ?
7.1.2. En déduire l’ion présent dans le sel de Mohr mis en évidence ici.

7.2 Test 2 : Le tube de gauche contient du sel de Mohr. Le tube de droite contient du sel de Mohr dans
lequel on a ajouté un réactif.
7.2.1. Quelle est la couleur du précipité obtenu dans le tube de droite ?
7.2.2. En déduire l’ion présent dans le sel de Mohr mis en évidence ici.
7.2.3. Quel est le réactif qui a été utilisé pour réaliser ce test ?

——Test 1 ——Test 2

Exercice 3 : le chlorure de cuivre


Le chlorure de cuivre anhydre est un solide de couleur brune.
Dans votre laboratoire, vous disposez de chlorure de cuivre mais il est de couleur vert
(Cf. photographie ci-contre).
On vous demande de préparer une solution aqueuse de chlorure de cuivre notée Slabo selon le protocole
suivant :
Dissoudre 4,20g de chlorure de cuivre du laboratoire dans de l’eau pour obtenir un volume Vlabo = 50,0 mL

1. D’après le protocole suivi pour la préparation de la solution aqueuse de chlorure de cuivre du labora-
toire, calculer sa concentration en masse clabo ?
——Chlorure de cuivre du
2. Pour contrôler la concentration en masse de la solution préparée au labora- laboratoire
toire, on effectue un dosage par étalonnage.

   ne échelle de teinte est réalisée en utilisant une solution mère notée S0 de
U
concentration très précise fournie par un autre laboratoire telle que c0 = 400,0
g.L-1.

   uel volume de solution S0 devez-vous prélever pour préparer 25,0mL de
Q
solution S4 de concentration en masse de chlorure de cuivre c4 = 160,0 g.L-1.

4  CNED – SECONDE – PHYSIQUE-CHIMIE


3. En exploitant l’échelle de teinte ci-dessous, déterminer un encadrement de la concentration de la
solution Slabo.

4. Afin de réaliser la courbe d’étalonnage, on mesure l’absorbance de toutes les solutions étalons.
On obtient le graphique ci-dessous :
On réalise la mesure d’absorbance de la solution Slabo : Alabo = 0,49
En déduire la concentration en masse de chlorure de cuivre.

5. On constate finalement que la concentration en masse calculée dans la première question est
notablement supérieure à la concentration en masse déduite du dosage par étalonnage, environ 25 %
de différence !

Pourquoi ?
Parmi les propositions ci-dessous pour expliquer une telle différence, quelle est celle qui est la plus
pertinente ?
• Proposition 1 : on a effectué des erreurs de manipulation en préparant les solutions étalons et en
réalisant le graphique. La concentration en masse obtenu par dosage est donc fausse.
• Proposition 2 : La verrerie utilisée pour préparer les solution (fioles jaugées, pipettes jaugées,
balance à 0,01g près) n’est pas précise. La concentration en masse obtenu par dosage est très peu
précise.
• Proposition 3

CNED – SECONDE – PHYSIQUE-CHIMIE  5


Exercice 4 : masse de dioxygène dans une chambre
En exploitant les données ci-contre, calculer la masse de dioxygène dans une chambre de volume V = 45 m3.

Conseils :
• Attention aux unités.
• Déterminer tout d’abord la masse d’air dans la chambre.

Quelques donées sur l'air

Composition en volume 78% De diazote et 21% de dyoxygène

Composition en masse 76% de diazote et 24% de dioxygène

Température d'ébullition -194,3°C

Solubilité dans l'eau à 0°C 0,0292 L par litre d'eau

Masse volumique à 20°C 1,20 G/L

6  CNED – SECONDE – PHYSIQUE-CHIMIE