Vous êtes sur la page 1sur 24

Convection thermique et massique

Nombre de Nusselt : partie 1


par Jacques PADET
Professeur à l’université de Reims

1. Géométries simples. Convection forcée externe ............................ BE 8 206 — 3


1.1 Plaque plane et plaque de courbure faible................................................ — 3
1.2 Cylindre d’axe perpendiculaire à l’écoulement......................................... — 4
1.3 Cylindres de sections diverses à température Tp constante
sur toutes les faces ...................................................................................... — 4
1.4 Sphère .......................................................................................................... — 4
2. Géométries simples. Convection forcée interne............................. — 6
2.1 Tube circulaire.............................................................................................. — 6
2.2 Canal rectangulaire...................................................................................... — 10
2.3 Espace annulaire concentrique .................................................................. — 13
2.4 Plaques parallèles........................................................................................ — 15
3. Géométries simples. Convection naturelle externe ....................... — 17
3.1 Plaque plane verticale ................................................................................. — 17
3.2 Plaque inclinée............................................................................................. — 18
3.3 Plaque horizontale ....................................................................................... — 19
3.4 Angles........................................................................................................... — 19
3.5 Cylindre horizontal ...................................................................................... — 19
3.6 Cylindre vertical ........................................................................................... — 20
3.7 Sphère isotherme ........................................................................................ — 20
4. Géométries simples. Convection naturelle interne ........................ — 20
4.1 Plans parallèles isothermes horizontaux. Cellule rectangulaire
horizontale.................................................................................................... — 20
4.2 Cellule rectangulaire verticale .................................................................... — 21
4.3 Cellule rectangulaire inclinée ..................................................................... — 22
4.4 Plans verticaux parallèles ........................................................................... — 22
4.5 Conduites ouvertes verticales..................................................................... — 23
4.6 Couche annulaire concentrique.................................................................. — 23
4.7 Couche sphérique concentrique................................................................. — 24
Pour en savoir plus ........................................................................................... Doc. BE 8 208

ans une première partie [BE 8 205], nous avons développé les principes
D généraux de la convection.
Cette seconde partie regroupe un large échantillon de situations expérimenta-
les, décrites soit par des géométries simples (écoulement extérieur sur une pla-
que plane, écoulement entre deux plans parallèles ou dans des canalisations
rectilignes de section constante), soit par des géométries plus complexes (écou-
lements autour de faisceaux de tubes, de disques ou d’anneaux, dans des cellu-
les rectangulaires, ou autour de cylindres).
Dans chaque cas, les données issues de la littérature sont présentées en ter-
mes de nombre de Nusselt, et permettent d’évaluer rapidement l’ordre de gran-
deur des coefficients d’échange sur les parois.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 1

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

Pour des raisons de taille, nous avons scindé cet article en deux. Ce premier
article [BE 8 206] ne traite que de la convection forcée et naturelle dans les géo-
métries simples. Le deuxième [BE 8 207] traitera de la convection mixte dans les
géométries simples et de la convection dans les géométries complexes.

Notations et symboles Notations et symboles

Symbole Unité Définition Symbole Unité Définition

a m2/s diffusivité thermique


x ⎫
x + = ----------------- ⎪
x+ RPe Dh ⎪ distances axiales
A allongement (hauteur - ou x ⎬ sans dimension
x* = -------------------- ⎪
longueur -/ largeur) x* D h Pe Dh ⎪

cp J/kg · K capacité thermique massique β K−1 1 ∂ρ⎞ coefficient de
à pression constante β = – --- ⎛ -----
- dilatation
ρ ⎝ ∂T⎠ p volumique
d, D m diamètre
δ m distance entre deux parois planes
parallèles
dh , D h m diamètre hydraulique
δM m épaisseur de couche limite
g m/s2 accélération de la pesanteur mécanique

h W/m2 · K coefficient de transfert thermique δT m épaisseur de couche limite


par convection (ou coefficient thermique
d’échange)
λ W/K · m conductivité thermique
,L m longueur
λe W/K · m conductivité thermique
équivalente
Lh m longueur d’établissement
hydraulique
µ kg/m · s viscosité dynamique
Lth m longueur d’établissement
thermique ν m2/s viscosité cinématique, diffusivité
de matière

m kg masse ρ kg/m3 masse volumique

ṁ kg/s débit-masse Φ W flux, puissance

p N/m2 ou Pa pression ϕ W/m flux thermique linéique

Q J ϕp W/m2 flux thermique surfacique


énergie, quantité de chaleur
g β  3 ∆T nombre de
r, R m rayon Gr  Gr  = --------------------- Grashof
ν2
rh m rayon hydraulique ṁc 1 [4] nombre de
Gzx Gzx = -----------p- = -----
-
λx x∗
T K ou ˚C température Graetz

t s temps Nu  h
Nu  = ------- nombre de Nusselt
λ
V (u, v, w) m/s vitesse
Nux (x) h ( x )x nombre de
x distance axiale Nu x ( x ) = ---------------- Nusselt local
λ

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 2 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

Notations et symboles δM

Symbole Unité Définition u∞ δT


T∞
Tp
h
Nu  ou Nu  = Nu m = ------- nombre de Nusselt moyen x
λ
Num 0
(les expressions Nu  et Num sont équivalentes)
a signal thermique au bord d'attaque

Pe  V
Pe  = ------- = Re  ⋅ Pr nombre de Péclet δM
a
u∞
µ cp T∞ δT
ν
Pr Pr = --- = --------- nombre de Prandtl Paroi isolée
a λ Tp
x0
x
g β  3 ∆T 0
Ra  Ra  = --------------------- nombre de Rayleigh
aν b signal thermique en aval du bord d'attaque

g β  4 ϕp Figure 1 – Plaque plane. Écoulement laminaire


Ra*
 Ra * = -------------------- nombre de Rayleigh modifié
λaν
• Si Pr  1 (métal liquide) :
V
Re  Re  = ------- nombre de Reynolds
ν Nu x = 0 ,565Re x1 / 2 Pr 1 / 2

Nu L = 1 ,1 ( 1 – Pr 1 / 3 )Pe L
gβ Gr 
nombre de Richardson
Ri  Ri  = ---------- = ---------2- Les propriétés physiques du fluide sont prises à une température
V2 Re  appelée température de film et définie par :

Tp + T∞
T f = --------------------
2
1. Géométries simples. b) Le signal thermique débute en aval du bord d’attaque
Convection forcée externe (figure 1 b) :

0 ,324Re x1 / 2 Pr 1 / 3
Nu x = ---------------------------------------------
1.1 Plaque plane et plaque de courbure x0 3 / 4 1 / 3
1 – ⎛ ------⎞
faible ⎝ x⎠

1.1.1 Écoulement laminaire 1.1.2 Écoulement turbulent

u∞ x a) Le signal thermique débute au bord d’attaque (figure 2 a).


Re x = ----------
ν Pour Rex > 5 × 105.
• Si Pr  0 ,5 :
h ( x )x
Nu x = ---------------- Nu x = 0 ,028 8 Re x4 / 5 Pr 1 / 3
λ
Nu L = 0 ,035Re L4 / 5 Pr 1 / 3
a) Le signal thermique débute au bord d’attaque (figure 1 a).
• Si Pr  1 (métal liquide) :
• Si 0 ,5  Pr  10 , Rex < 3 × 105 ou ReL < 3 × 105 ;
Nu L = 0 ,59Pe L0 ,61
Nu x = 0 ,332Re x0 ,5 Pr 1 / 3
Nu L = 0 ,664Re L0 ,5 Pr 1 / 3 Comme pour l’écoulement laminaire, les propriétés physiques du
fluide sont prises à la température du film :
• Si Pr > 10 ;
Tp + T∞
T f = --------------------
Nu x = 0 ,339Re x0 ,5 Pr 1 / 3 2

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 3

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

Pour 0  α  80° (Martinelli et al. [8]) :


δM
h ( α )D α 3
Nu D ( α ) = ----------------- = 1 ,05 1 – ⎛ ------⎞ Re D1 / 2 Pr 1 / 3
u∞ δT λ ⎝ 90⎠
T∞
avec degré de turbulence amont < 1 %.
Tp + T∞
x Les propriétés physiques du fluide sont évaluées à -------------------- .
0 2

a signal thermique au bord d'attaque hD


Nu D = -------- = C Re Dn
δM λ

avec C et n coefficients donnés dans le tableau ci-après :


u∞
(0)
T∞ δT
Paroi isolée C
ReD n
x L0 Gaz Liquide
0
1à4 0,330 0,891 0,989 Pr1/3
b signal thermique en aval du bord d'attaque
4 à 40 0,385 0,821 0,911 Pr1/3
Figure 2 – Plaque plane. Écoulement turbulent 40 à 4 000 0,466 0,615 0,683 Pr1/3
4 000 à 40 000 0,618 0,174 0,193 Pr1/3
40 000 à 250 000 0,805 0,023 9 0,026 6 Pr1/3
b) Le signal thermique débute en aval du bord d’attaque
(figure 2 b).

• Pour les gaz (Pr ≈ 1) (Jakob et Dow [7]),


si ReL > 3 × 105 : 1.3 Cylindres de sections diverses
à température Tp constante sur toutes
L 0 2 ,75 les faces
Nu L = 0 ,028 0 Re L4 / 5 1 + 0 ,40 ⎛ ------⎞
⎝ L⎠

hD
• Pour les autres fluides (Pr > 1), Nu L peut être estimé par la Nu D = -------- = CRe Dm Pr 0 ,35
même formule en la multipliant par Pr1/3. λ

avec C, m coefficients donnés dans le tableau 1.

1.2 Cylindre d’axe perpendiculaire


à l’écoulement
1.4 Sphère

Se reporter à la figure 3.
Se reporter à la figure 4.

La convection naturelle est négligeable si :

h (α)
h
Gr
90˚ ---------- < 1 ,5
1,8
Re 2
ReD = 104
1,4
T∞ 0 α
180˚
u∞ D
1 ReD = 4 x104

Tp = Cte 0,6 u ∞ , T∞
α
Tp
0,2
0 90˚ 180˚ α
Pr = 0, 7

Figure 3 – Cylindre d’axe perpendiculaire à l’écoulement Figure 4 – Sphère

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 4 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

(0)

Tableau 1 – Cylindres de sections diverses.


Valeurs des coefficients C et m
Sections ReD C m Référence
(1)
5 × 103 à 105 0,25 0,588 Hilpert [30]

⎧ 2 ,5 × 10 8 × 10 3
D 3 à 0,180 0,699
⎨ 5 × 10 3 à 10 5
Reiher [31]
⎩ 0,104 0,675

2,5 × 103 à 1,5 × 104 0,25 0,612 Reiher [31]


D 3× 103 à 1,5 × 104 0,096 0,804 Reiher [31]
5 × 103 à 105 0,156 0,638 Hilpert [30]

⎧ 5 × 10 à 1 ,95 × 10
3 4
0,162 0,638 Hilpert [30]
⎨ 1 ,95 × 10 4 à 10 5
D ⎩ 0,039 5 0,782 Hilpert [30]

3 × 103 à 2 × 104 0,264 0,66 ..................


4× 103 à 1,5 × 104 0,232 0,731 Reiher [31]
D

3 × 103 à 2 × 104 0,246 0,61 ..................


2
1 D

1
√2 D
1

(1) Les flèches (→) indiquent la direction de l’écoulement.

• Au point de stagnation (α = 0) — Quelle que soit la valeur de Re (Katsnel’son et Timofeyeva


[11]) :
Si 4 ,4 × 10 4  Re  1 ,5 × 10 5 :
Nu = 2 ,0 + 0 ,03Pr 0 ,33 Re 0 ,54 + 0 ,35Pr 0 ,36 Re 0 ,58
Nuα = 0 = 0,37Re0,53
— Si 1 < Re < 25 (Kreith [9]) :
• Nombre de Nusselt moyen
Nu = 2 ,2Pr + 0 ,48Re 0 ,5 Pr
— Si 1  Re  7 × 10 4 , 0 ,6  Pr  400 (Froessling [9]) :
— Si 0,6 < Pr < 380 et 3,5 < Re < 7,6 × 104 (Whitaker [7]) :
Nu = 2 ,0 + 0 ,60Pr 1 / 3 Re 1 / 2 µ p 0 ,25
Nu = 2 + Pr 0 ,4 ( 0 ,4 Re 0 ,5 + 0 ,06Re 0 ,67 ) ⎛ ------⎞
— Si 0 ,6  Pr  380 , 10  Re  10 6 (Kramers [10]) : ⎝ µ ∞⎠

avec µ∞ et µp viscosités évaluées à la température au loin T∞ et


Nu = 2 ,0 + 1 ,3Pr 0 ,15 + 0 ,66Pr 0 ,31 Re 0 ,5 à la température de paroi Tp.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 5

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

2. Géométries simples. Expressions approchées (± 0,5 %) (Shah [12]) :


— si x +  0 ,02
Convection forcée interne
Nu Dh ( x ) = 1 ,357 ( x + ) – 1 ⁄ 3 – 0 ,7
Dans un tube, la longueur d’établissement (dynamique ou ther- — si x+ > 0,02
mique) est la distance de l’entrée à partir de laquelle la forme du
profil de vitesse (ou de température) ne dépend plus de l’abscisse x. Nu Dh ( x ) = 3 ,657 + 9 ,641 ( 10 3 x + ) – 0 ,488 exp ( – 28 ,6x + )

• Nombre de Nusselt moyen entre 0 et x+ :


2.1 Tube circulaire

2.1.1 Écoulement laminaire hD h 1 1


Nu m = ----------- = ---------- ln -----------------------------------------------------------------

λ 2x + Gn
Lh 8 ∑ ------- exp ( – λ n2 x + )
n = 0 λn
2
------- = 0 ,59 + 0 ,056Re Dh
Dh
Le tableau ci-après précise l’évolution de Nu Dh ( x ) et Num en fonc-
Lh tion de la valeur de x+ :
------- = 0 ,057 5 Re Dh (0)

Dh

x+ Nu Dh ( x ) Num
2.1.1.1 Profils des vitesses et des températures établis
0 ∞ ∞
T p = Cte ⇒ Nu T = 3 ,66 0,001 12,86 22,96
48 0,004 7,91 12,59
ϕ p = Cte ⇒ Nu ϕ = ------ = 4 ,363
11 0,01 5,99 8,99
0,04 4,18 5,87
2.1.1.2 Profil des vitesses établi et profil des températures
en cours d’établissement 0,08 3,79 4,89

a) Tube isotherme (Tp = Cte) (problème de Graetz) 0,10 3,71 4,66


• Nombre de Nusselt local : 0,20 3,66 4,16


∞ 3,66 3,66
∑ Gn exp ( – λ n2 x + )
h ( x )D h n=0 Expressions approchées (± 3 %) (Shah [12]) :
Nu Dh ( x ) = -------------------- = -----------------------------------------------------------------

λ Gn — si x +  0 ,01
2 ∑ ------- exp ( – λ n2 x + )
Num = 2,035(x+)−1/3 − 0,7
n = 0 λn
2

— si 0,01 < x+ < 0,06


x
avec x+ = ---------------- Num = 2,035(x+)−1/3 − 0,2
RPe Dh
— si x +  0 ,06
Gn et λn coefficients définis :
– pour 0  n  4 , dans le tableau ci-après : 0 ,099 8
Nu m = 3 ,657 + --------------------
-
(0) x+

• Longueur d’établissement thermique (Shah [12]) :


n λ n2 Gn
L th
0 7,312 0,749 L*th = -------------------- = 0 ,0335
D h Pe Dh
1 44,62 0,544
2 113,8 0,463 b) Tube à flux surfacique constant : ϕp = Cte
3 215,2 0,414 • Nombre de Nusselt local :
4 348,5 0,382 ∞ –1
h ( x )D h 11 1 exp ( – γ m 2 x+ )
Nu Dh ( x ) = -------------------- = ------ – --- ∑ -------------------------------------
– pour n > 2, par les expressions ci-après : λ 48 2 m=1 Am γ m 4

λn = 4n + 8/3
x
avec x + = ----------------
G n = 1 ,012 76 λ n– 1 ⁄ 3 RPe Dh

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 6 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

γm et Am coefficients définis :
– pour 1  m  5 , dans le tableau ci-après :
(0)
Num

m γm
2 Am 40
Pr = 0

1 25,68 7,63 × 10−3 30 Pr = 0,7


Pr = 2
2 83,86 2,058 × 10−3 20
3 174,2 0,901 × 10−3
10
4 296,5 0,487 × 10−3 Pr = 5 Pr = ∞ 3,66
0
5 450,9 0,297 × 10−3 2 4 6 8 10–2 2 4 6 8 10–1 2 x+
d'après Kays [13]
– pour m > 5 par les expressions ci-après :
γm = 4m + 4/3
Figure 5 – Évolution du nombre de Nusselt moyen pendant
A m = 0 ,358 γ – 2 ,32
m l’établissement thermique et hydraulique

Expressions approchées à ± 1 % (Shah [12], Grigull et Tratz


[65] : • Longueur d’établissement thermique (Shah [12]) :
— si x +  0 ,0001
L th
Nu Dh ( x ) = 1 ,640 ( x + ) – 1 ⁄ 3 – 1 -------------------- = 0 ,043 1
D h Pe Dh
— si 0 ,0001 < x +  0 ,003

Nu Dh ( x ) = 1 ,640 ( x + ) – 1 ⁄ 3 – 0 ,5 2.1.1.3 Profils des vitesses et des températures en cours


d’établissement
— si x+ > 0,003 a) Tube isotherme : Tp = Cte
Nu Dh ( x ) = 4 ,364 + 12 ,327 ( 10 3 x + ) – 0 ,506 exp ( – 20 ,5x + ) • Nombres de Nusselt local et moyen (figure 5 et tableau 2).
• Longueur d’établissement thermique :
• Nombre de Nusselt moyen entre 0 et x+ :
L th ⎧ 0 ,037 pour Pr = 0 ,7
Expressions approchées à ± 3 % (Shah [12]) : -------------------- = ⎨ 0 ,033 pour Pr = ∞
— si x +  0 ,06 D h Pe Dh ⎩

hD h b) Tube à flux surfacique constant : ϕp = Cte


Nu m = ----------- = 2 ,461 ( x + ) – 1 ⁄ 3 • Nombre de Nusselt local (tableau 3).
λ
• Longueur d’établissement thermique :
— si x+ > 0,06

0 ,144 4 L th ⎧ 0 ,053 pour Pr = 0 ,7


Nu m = 4 ,364 + --------------------- -------------------- = ⎨ 0 ,043 pour Pr = ∞
x+ D h Pe Dh ⎩

Tableau 2 – Valeurs du nombre de Nusselt pour différents nombres de Prandtl, pendant l’établissement thermique
et hydraulique à température Tp constante (§ 2.1.1.3)

Nu Dh ( x ) Num
x+
Pr = 0,7 Pr = 2 Pr = 5 Pr = 0,7 Pr = 2 Pr = 5
4 × 10−4 24,8 21,2 18,9 44,1 36,4 30,3
8 × 10−4 18,6 16,2 14,7 33,6 27,7 24,0
1,2 × 10−3 15,5 13,8 12,7 28,1 23,4 20,7
1,6 × 10−3 13,7 12,4 11,5 24,6 20,8 18,4
2 × 10−3 12,6 11,4 10,6 22,2 19,1 16,9
4 × 10−3 9,6 8,8 8,2 16,7 14,4 12,8
8 × 10−3 7,3 6,8 6,5 12,4 11,1 9,9
1,2 × 10−2 6,25 5,8 5,7 10,6 9,5 8,6
D’après Hornbeck [32].

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 7

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

Tableau 2 – Valeurs du nombre de Nusselt pour différents nombres de Prandtl, pendant l’établissement thermique
et hydraulique à température Tp constante (§ 2.1.1.3) (suite)

Nu Dh ( x ) Num
x+
Pr = 0,7 Pr = 2 Pr = 5 Pr = 0,7 Pr = 2 Pr = 5
1,6 × 10−2 5,6 5,3 5,27 9,5 8,5 7,7
2× 10−2 5,25 4,93 4,92 8,7 7,8 7,2
3 × 10−2 4,6 4,44 4,44 7,5 6,8 6,3
4 × 10−2 4,28 4,17 4,17 6,8 6,2 5,8
∞ 3,66 3,66 3,66 3,66 3,66 3,66
D’après Hornbeck [32].

(0)

Tableau 3 – Valeurs du nombre de Nusselt local, pour


Nu ϕ
différents nombres de Prandtl, pendant l’établissement p
thermique et hydraulique à ϕp constant (§ 2.1.1.3) Nu T
p
Pr = 0

Nu Dh ( x ) Métal liquide
Pr = 5 x 10 –3
x+ 1,2
Pr = 0,01 Pr = 0,7 Pr = 10 Pr = 10 –2
Fluide non métallique Pr = 3 x10 –2
0,0002 ..................... 51,9 39,1
0,002 24,2 17,8 14,3 1

0,01 12,0 9,12 7,87


0,02 9,10 7,14 6,32 10 4 105 106 ReD
h
0,10 6,08 4,72 4,51
0,20 5,73 4,41 4,38 Figure 6 – Comparaison du rapport des nombres de Nusselt
à température et à flux surfacique constants pour différents nombres
∞ 4,36 4,36 4,36 de Prandtl
D’après Heaton, Reynolds et Kays [59].

— équation de Colburn [69] :


2.1.2 Écoulement turbulent si Pr  0 ,5 (fluide non métallique)

Lorsque l’écoulement est turbulent, le nombre de Reynolds est tel Nu Dh = 0 ,023Re D0 ,h8 Pr 1 / 3
que :
— pour les gaz ( 0 ,5  Pr  1 ) dans le domaine où Nu(ϕ) ≠ Nu(T),
Re Dh  2 500 on emploie :
quand le flux surfacique est constant (ϕp = Cte) :
2.1.2.1 Profils des vitesses et des températures établis
Nu Dh = 0 ,022Re D0 ,h8 Pr 0 ,6
Le nombre de Nusselt moyen dépend peu des conditions thermi-
ques aux parois pour des fluides de Pr  0 ,7 (figure 6) :
quand la paroi est isotherme (Tp = Cte) :
Nu ϕp ≈ Nu Tp
Nu Dh = 0 ,021Re D0 ,h8 Pr 0 ,6
La longueur d’établissement thermique en écoulement turbulent
L
est bien plus petite qu’en écoulement laminaire, ce qui explique que b) Si 20  ------- < 60 :
la valeur asymptotique du nombre de Nusselt est fréquemment uti- Dh
lisée depuis l’entrée du tube.
Dh
L Nu Dh, L = Nu Dh ⎛ 1 + 6 -------⎞
a) Si -------  60 : ⎝ L⎠
Dh
L
— équation de Dittus-Boelter [14] : c) Si 2  ------- < 20 :
Dh
si 0 ,7  Pr  120 et 10 4  Re Dh  1 ,2 × 10 5 :
D h 0 ,7
Nu Dh, L = Nu Dh 1 + ⎛ -------⎞
Nu Dh = 0 ,023Re D0 ,h8 Pr 0 ,4 ⎝ L⎠

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 8 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

(0)

Tableau 4 – Valeurs des différents paramètres pour le calcul du nombre de Nusselt au paragraphe 2.1.2.2

Pr = 10−2 Pr = 0,7 Pr = 10

Re m Am Am γm
2 Am
λ n2 Gn γm
2 λ n2 Gn γm
2
(en 10−3) (en 10−5) (en 104) (en 10−6)

5 × 104 0 11,7 1,11 ................. ................. 235 28,6 .................. ................. .................. ..................
1 65 0,95 34,5 6,45 2 640 5,51 1 947 7,51 2,736 5,021
2 163 0,88 113 1,81 7 400 3,62 5 230 1,97 7,316 1,21
3 305 0,835 237 0,828 ................. ................. 9 875 0,8 13,73 0,436
4 491 0,802 406 0,468 ................. ................. 15 900 0,402 21,96 0,187
5 722 0,777 621 0,299 ................. ................. 23 270 0,228 31,98 0,087 9
105 0 13,2 1,3 ................. ................. 400 49 .................. ................. .................. ..................
1 74 1,04 40,9 5,39 4 430 9,12 3 557 4,12 5,04 2,78
2 190 0,935 135 1,40 12 800 5,66 9 530 1,08 13,46 0,697
3 360 0,869 284 0,625 ................. ................. 17 970 0,443 25,28 0,268
4 583 0,823 488 0,326 ................. ................. 28 840 0,226 40,46 0,126
5 860 0,788 746 0,204 ................. ................. 42 230 0,130 59,04 0,065 6
2× 105 0 16,9 1,7 ................. ................. ................. ................. .................. ................. .................. ..................
1 96 1,24 55,5 3,86 ................. ................. .................. ................. .................. ..................
2 247 1,07 181 0,989 ................. ................. .................. ................. .................. ..................
3 467 0,978 376 0,449 ................. ................. .................. ................. .................. ..................
4 757 0,901 642 0,252 ................. ................. .................. ................. .................. ..................
5 1 116 0,847 980 0,160 ................. ................. .................. ................. .................. ..................

Nu Dh étant dans ce cas et le cas b le nombre de Nusselt moyen du avec Gn et λn coefficients définis dans le tableau 4.

L • Nombre de Nusselt moyen :


tube long ⎛ ------- > 60⎞ défini dans le cas a.
⎝D ⎠
h
d) Pour les métaux liquides (Pr très faible).
hD h 1 1
— équation de Lyon [15] quand le flux surfacique est constant Nu m = ----------- = ---------- ln --------------------------------------------------------------
-

(ϕp = Cte) : λ 2x + Gn
8 ∑ ------- exp ( – λ n2 x + )
n = 0 λn
2
Nu Dh = 7 + 0 ,025Pe D0 ,h8

— équation de Séban-Shimazaki [16] quand la paroi est iso- • Nombre de Nusselt établi :
therme (Tp = Cte) : si x+ → ∞

Nu Dh = 4 ,8 + 0 ,025Pe D0 ,h8
λ 02
Nu ∞ = ------
2.1.2.2 Profil des vitesses établi et profil des températures 2
en cours d’établissement
Les solutions sont obtenues de la même manière qu’en écoule- b) Tube à flux surfacique constant (ϕp = Cte).
ment laminaire (§ 2.1.1.2).
• Nombre de Nusselt local : Sparrow, Hallman et Siegel [18]
a) Tube isotherme (Tp = Cte). proposent :
• Nombre de Nusselt local : Sleicher et Tribus [17] donnent :
∞ 1
Nu Dh ( x ) = --------------------------------------------------------------------
-
∑ G n exp ( – λ n2 x + ) 1 1

exp ( – γ m 2 +
x )
h ( x )D h n=0 ----------- – --- ∑ -----------------------------------
Nu Dh ( x ) = -------------------- = --------------------------------------------------------------
∞ - Nu ∞ 2 1 Am γ m 4
λ Gn
2 ∑ ------- exp ( – λ n x ) 2 +
n = 0 λn
2
avec γm et Am coefficients définis dans le tableau 4.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 9

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

• Nombre de Nusselt établi : donné par les formules des profils 2.2 Canal rectangulaire
des vitesses et des températures établis (§ 2.1.2.1) ou par :

∞ –1
Gn b
Nu ∞ = 16 ∑ ------4- ξ = ---
a
n=0
λn

2ab 2b
• Longueur d’établissement thermique pour ϕp = Cte. D h = ------------- = ------------
a+b 1+ξ

NuD (x)Nu ∞
h Pr = 10–2
b

1,3 a

ξ → 0 pour des plaques parallèles infinies.


1,2 ReD = 105
Pr = 0,7 h

2.2.1 Écoulement laminaire


1,1
Pr = 10 2.2.1.1 Profils des vitesses et des températures établis

1 a) Canal rectangulaire isotherme (Tp = Cte).


0 10 20 30 40 x Le nombre de Nusselt moyen est donné par le tableau 5 :
D
hD h
pour Pr = 0,7, la longueur d’établissement est pratiquement indé- Nu Dh = -----------
pendante de Re dans le domaine 5 × 104 < Re < 2 × 105. λ
(0)

Tableau 5 – Valeurs du nombre de Nusselt moyen ( Nu D h ) pour un canal rectangulaire avec profils des vitesses
et des températures établis, d’après Schmidt [19]
Tp = Cte ϕp = Cte

0 7,541 7,541 7,541 0 4,861 8,235 8,235 8,235 0 5,385


0,1 5,858 6,095 6,399 0,457 3,823 6,7 6,939 7,248 0,538 4,410
0,2 4,803 5,195 5,703 0,833 3,330 5,704 6,072 6,561 0,964 3,914
0,3 4,114 4,579 5,224 1,148 2,996 4,969 5,393 5,997 1,312 3,538
0,4 3,670 4,153 4,884 1,416 2,768 4,457 4,885 5,555 1,604 3,279
0,5 3,383 3,842 4,619 1,647 2,613 4,111 4,505 5,203 1,854 3,104
0,6 3,198 ................. ................ ................ 2,509 3,884 ................. ................ ................ 2,987
0,7 3,083 3,408 4,192 2,023 2,442 3,740 3,991 4,662 2,263 2,911
0,8 3,014 ................. ................ ................ 2,401 3,655 ................. ................ ................ 2,866
0,9 2,98 ................. ................ ................ 2,381 3,612 ................. ................ ................ 2,843
1,0 2,970 3,018 3,703 2,437 2,375 3,599 3,556 4,094 2,712 2,836
2 3,383 3,842 4,619 1,647 2,613 4,111 4,505 5,203 1,854 3,104
5 4,803 5,195 5,703 0,833 3,330 5,704 6,072 6,561 0,964 3,914
10 5,858 6,095 6,399 0,457 3,823 6,7 6,939 7,248 0,538 4,410
∞ 7,541 7,541 7,541 0 4,861 8,235 8,235 8,235 0 5,385
Paroi adiabatique (isolée).

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 10 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

(0)

Tableau 6 – Valeurs du nombre de Nusselt pour un canal rectangulaire avec profil des vitesses établi et profil des températures
en cours d’établissement, d’après Wibulswas [20]
ξ=1 0,5 1/3 0,25 0,2 1/6 ξ=1 0,5 1/3 0,25
1/x*
Nu Dh ( x ) à Tp = Cte (sur les 4 parois) Nu Dh ( x ) à ϕp = Cte (sur les 4 parois)

0 2,65 3,39 3,96 4,51 4,92 5,22 3,60 4,11 4,77 5,35
10 2,86 3,43 4,02 4,53 4,94 5,24 3,71 4,22 4,85 5,45
20 3,08 3,54 4,17 4,65 5,04 5,34 3,91 4,38 5,00 5,62
30 3,24 3,70 4,29 4,76 5,31 5,41 4,18 4,61 5,17 5,77
40 3,43 3,85 4,42 4,87 5,22 5,48 4,45 4,84 5,39 5,87
60 3,78 4,16 4,67 5,08 5,40 5,64 4,91 5,28 5,82 6,26
80 4,10 4,46 4,94 5,32 5,62 5,86 5,33 5,70 6,21 6,63
100 4,35 4,72 5,17 5,55 5,83 6,07 5,69 6,05 6,57 7,00
120 4,62 4,93 5,42 5,77 6,06 6,27 6,02 6,37 6,92 7,32
140 4,85 5,15 5,62 5,98 6,26 6,47 6,32 6,68 7,22 7,63
160 5,03 5,34 5,80 6,18 6,45 6,66 6,60 6,96 7,50 7,92
180 5,24 5,54 5,99 6,37 6,63 6,86 6,86 7,23 7,76 8,18
200 5,41 5,72 6,18 6,57 6,80 7,02 7,10 7,46 8,02 8,44
Num à Tp = Cte (sur les 4 parois) Num à ϕp = Cte (sur les 4 parois)
0 2,65 3,39 3,96 4,51 4,92 5,22 3,60 4,11 4,77 5,35
10 3,50 3,95 4,54 5,00 5,36 5,66 4,48 4,94 5,45 6,03
20 4,03 4,46 5,00 5,44 5,77 6,04 5,19 5,60 6,06 6,57
30 4,47 4,86 5,39 5,81 6,13 6,37 5,76 6,16 6,60 7,07
40 4,85 5,24 5,74 6,16 6,45 6,70 6,24 6,64 7,09 7,51
60 5,50 5,85 6,35 6,73 7,03 7,26 7,02 7,45 7,85 8,25
80 6,03 6,37 6,89 7,24 7,53 7,77 7,66 8,10 8,48 8,87
100 6,46 6,84 7,33 7,71 7,99 8,17 8,22 8,66 9,02 9,39
120 6,86 7,24 7,74 8,13 8,39 8,63 8,69 9,13 9,52 9,83
140 7,22 7,62 8,11 8,50 8,77 9,00 9,09 9,57 9,93 10,24
160 7,56 7,97 8,45 8,86 9,14 9,35 9,50 9,96 10,31 10,61
180 7,87 8,29 8,77 9,17 9,46 9,67 9,85 10,31 10,67 10,92
200 8,15 8,58 9,07 9,47 9,79 10,01 10,18 10,64 10,97 11,23

2.2.1.2 Profil des vitesses établi et profil des températures


Expression approchée à ± 0,1 % : pour le cas où les 4 parois en cours d’établissement
sont à Tp.
La valeur x*, que nous utiliserons, est la distance axiale sans
Nu Dh = 7 ,541 [ 1 – 2 ,610 ξ + 4 ,970 ξ 2 – 5 ,119 ξ 3 + 2 ,702 ξ 4 – 0 ,548 ξ 5 ] dimension :

b) Canal rectangulaire à flux surfacique constant (ϕp = Cte). x


x* = --------------------
Le nombre de Nusselt moyen est donné par le tableau 5 : D h Pe Dh

hD h a) Canal rectangulaire isotherme :


Nu Dh = -----------
λ
pour Tp = Cte sur les 4 parois, les valeurs du nombre de Nusselt
sont données par le tableau 6.
Expression approchée à ± 0,03 % : pour le cas où les 4 parois
sont soumises au flux ϕp. b) Canal rectangulaire à flux surfacique constant :

Nu D h = 8 ,235 [ 1 – 2 ,042 1 ξ + 3 ,085 3 ξ 2 – 2 ,476 5 ξ 3 + 1 ,057 8 ξ 4 – 0 ,186 1 ξ 5 ] pour ϕp = Cte sur les 4 parois, les valeurs du nombre de Nusselt
sont également données par le tableau 6.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 11

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

(0)

Tableau 7 – Valeurs du nombre de Nusselt pour un canal rectangulaire


avec profils des vitesses et des températures en cours
d’établissement (Pr = 0,72), d’après Wibulswas [20]
Pr = 0,72 ξ=1 0,5 1/3 0,25

x* Nu Dh ( x ) à ϕp = Cte sur les 4 parois

5 × 10−3 9,69 9,88 10,06 10,24


5,56 × 10−3 9,28 9,47 9,70 9,87
6,25 × 10−3 8,84 9,05 9,38 9,59
7,14 × 10−3 8,38 8,61 8,84 9,05
8,33 × 10−3 7,90 8,11 8,37 8,58
1 × 10−2 7,38 7,59 7,86 8,08
1,25 × 10−2 6,80 7,02 7,32 7,55
1,67 × 10−2 6,14 6,42 6,74 7,00
2 × 10−2 5,83 6,09 6,44 6,70
2,5 × 10−2 5,47 5,75 6,13 6,43
3,33 × 10−2 5,07 5,40 5,82 6,17
5 × 10−2 4,66 5,01 5,50 5,92
1 × 10−1 4,18 4,60 5,18 5,66 ξ=1 0,5 1/3 0,25 1/6
Num à ϕp = Cte sur les 4 parois Num à Tp = Cte sur les 4 parois
4,55 × 10−3 15,03 15,36 15,83 16,02 9,70 10,00 10,30 10,58 10,90
5 × 10−3 14,55 14,88 15,21 15,49 9,30 9,60 9,91 10,18 10,51
5,56 × 10−3 14,05 14,35 14,70 14,95 8,91 9,20 9,50 9,77 10,12
6,25 × 10−3 13,50 13,79 14,10 14,48 8,50 8,80 9,10 9,36 9,72
7,14 × 10−3 12,87 13,15 13,47 13,73 8,06 8,37 8,66 8,93 9,28
8,33 × 10−3 12,19 12,48 12,78 13,03 7,61 7,91 8,18 8,48 8,85
1 × 10−2 11,43 11,70 12,00 12,23 7,10 7,42 7,70 7,98 8,38
1,25 × 10−2 10,53 10,83 11,13 11,35 6,57 6,88 7,17 7,47 7,90
1,67 × 10−2 9,49 9,77 10,07 10,32 5,95 6,27 6,60 6,90 7,35
2 × 10−2 8,90 9,17 9,48 9,70 5,63 5,95 6,28 6,61 7,07
2,5 × 10−2 8,25 8,54 8,85 9,07 5,27 5,61 5,96 6,27 6,78
3,33 × 10−2 7,52 7,83 8,13 8,37 4,88 5,23 5,60 5,93 6,47
5 × 10−2 6,60 6,94 7,31 7,58 4,39 4,79 5,17 5,56 6,13
1 × 10−1 5,43 5,77 6,27 6,65 3,75 4,20 4,67 5,11 5,72
2 × 10−1 4,60 5,00 5,57 6,06 ................. ................. ................. ................. .................

c) Longueur d’établissement thermique d’après Shah et London L th


[19] : * = -------------------
avec L th - longueur d’établissement thermique sans
(0) D h Pe Dh
dimension.
L th
*
ξ
Tp = Cte ϕp = Cte
2.2.1.3 Profils des vitesses et des températures en cours
0 8 × 10−3 1,15 × 10−2 d’établissement
0,25 5,4 × 10−2 4,2 × 10−2
a) Canal rectangulaire isotherme :
1/3 .................................. 4,8 × 10−2
0,5 4,9 × 10−2 5,7 × 10−2 pour Tp = Cte sur les 4 parois, avec un nombre de Prandtl de
0,72, les valeurs du nombre de Nusselt sont données par le
1 4,1 × 10−2 6,6 × 10−2 tableau 7.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 12 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

b) Canal rectangulaire à flux surfacique constant : • Pour un métal liquide, on utilise la relation de Hartnett et Irvine
[11] :
pour ϕp = Cte sur les 4 parois, les valeurs du nombre de Nusselt
sont données par le tableau 7, pour un nombre de Prandtl de 0,72,
2
et par le tableau 8 pour ξ = 0,5. Nu Dh = --- Nu s + 0 ,015Pe D0 ,8
3 h

(0)
Tableau 8 – Valeurs du nombre de Nusselt moyen pour un
canal rectangulaire (ξ = 0,5) à flux surfacique constant sur Nus
les 4 parois avec profils des vitesses et des températures 14
en cours d’établissement, d’après Wibulswas [20]
12
ξ = 0,5 Num à ϕp = Cte sur les 4 parois
10
x* Pr = ∞ 10 0,72 0,1 0
8 ϕp = Cte
2,5 × 10−3 13 15,40 18,50 19,90 20,65
2,86 × 10−3 12,55 14,75 17,75 19,10 19,80 6
Tp = Cte
3,33 × 10−3 12,00 14,05 17,00 18,30 18,90
4
3,85 × 10−3 11,50 13,45 16,25 17,60 18,10
4,55 × 10−3 10,95 12,75 15,35 16,70 17,20 0
5,56 × 10−3 10,31 11,95 14,35 15,65 16,15
0 0,25 0,5 0,75 1 ξ

7,14 × 10−3 9,57 11,05 13,15 14,50 14,95


1× 10−2 8,66 9,90 11,70 13,05 13,50
1,25 × 10−2 8,10 9,20 10,83 12,15 12,65 2.3 Espace annulaire concentrique
1,67 × 10−2 7,45 8,40 9,77 11,10 11,65
2,5 × 10−2 6,64 7,50 8,54 9,75 10,40 Dh = de − di
5 × 10−2 5,60 6,15 6,94 7,90 8,65 di
Y = ------
de

c) Longueur d’établissement thermique, d’après Shah et London Y = 1 dans le cas de plaques parallèles.
[19] :
(0)

2.3.1 Écoulement laminaire


* à ϕp = Cte
L th
ξ Profils des vitesses et des températures établis.
pour Pr = 0,72
(0)
0 0,017
0,25 0,136
Lh
1/3 0,17 Y
--------------------
0,5 0,23 D h Re Dh
1 0,34
..................................................... 0
0,037 5 10−3
0,030 3 10−2
avec L th
* défini au § 2.2.1.2 c).
0,024 1 5 × 10−2
0,021 0 10−1
2.2.2 Écoulement turbulent 0,017 1 2 × 10−1
0,013 1 4 × 10−1
• Équation de Sieder et Tate [7] et [9] : 0,011 8 8 × 10−1
d’après Sparrow et Lin [61].
µ m 0 ,14
Nu b = 0 ,027Re b0 ,8 Pr 1 / 3 ⎛ -------⎞
⎝ µp ⎠
Nota : le lecteur se reportera à la référence [4], § 3.5.

avec µm et µp viscosités prises à la température moyenne et à a) Espace annulaire concentrique avec parois isothermes : les
la température de paroi, respectivement. valeurs du nombre de Nusselt sont données par le tableau 9.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 13

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

(0) (0)

Tableau 9 – Valeurs du nombre de Nusselt pour un espace Tableau 10 – Valeurs du nombre de Nusselt pour un espace
annulaire concentrique avec parois isothermes, d’après annulaire concentrique avec parois à flux surfacique
Shah et London [19] constant, d’après Lundberg et al. [21]

⎛T ⎞ ⎛T ⎞ Y Nu iiϕ ϕ
Nu ee T i* T e*
Y
Nu i⎝
p i⎠
Nu e⎝
p e⎠ Nu i( T ) Nu e( T ) Nu ii( T ) (T)
Nu ee
0 ∞ 4,36 ∞ 0
0 ∞ 2,67 ∞ 3,66 ∞ 3,66 1 × 10−3 337,04 4,59 ................... ..................
1 × 10−4 2 355,3 2,78 ............ ........... ............ ............ 1 × 10−2 54,02 4,69 ................... ..................
1× 10−3 322,3 2,82 ............ ........... ............ ............ 2 × 10−2 32,71 4,73 ................... ..................
1 × 10−2 50,5 2,91 ............ ........... ............ ............ 4 × 10−2 20,51 4,78 ................... ..................
2 × 10−2 30,18 2,95 58,08 4,59 32,34 3,99 5× 10−2 17,81 4,79 2,18 0,029 4
4 × 10−2 18,61 3,00 ............ ........... ............ ............ 6 × 10−2 15,93 4,80 ................... ..................
5 × 10−2 16,06 3,02 31,23 4,84 17,46 4,06 8 × 10−2 13,47 4,80 ................... ..................
6 × 10−2 14,28 3,04 ............ ........... ............ ............ 1 × 10−1 11,91 4,83 1,383 0,056 2
8× 10−2 11,94 3,07 ............ ........... ............ ............ 1,5 × 10−1 9,69 4,86 ................... ..................
1 × 10−1 10,46 3,10 20,4 5,13 11,56 4,11 2 × 10−1 8,5 4,88 0,905 0,104 1
1,5 × 10−1 8,34 3,16 ............ ........... ............ ............ 2,5 × 10−1 7,75 4,90 ................... ..................
2 × 10−1 7,2 3,21 ............ ........... ............ ............ 3 × 10−1 7,24 4,93 ................... ..................

2,5 × 10−1 6,47 3,27 12,63 5,7 7,37 4,23 4 × 10−1 6,58 4,98 0,603 0,182 3

3× 10−1 5,97 3,32 ............ ........... ............ ............ 5 × 10−1 6,18 5,04 ................... ..................

4 × 10−1 5,31 3,42 ............ ........... ............ ............ 6 × 10−1 5,91 5,10 0,473 0,245 5

5 × 10−1 4,89 3,52 9,44 6,40 5,74 4,43 7× 10−1 5,72 5,17 ................... ..................
8 × 10−1 5,58 5,24 0,401 0,299
6× 10−1 4,60 3,62 ............ ........... ............ ............
9 × 10−1 5,47 5,31 ................... ..................
7× 10−1 4,39 3,72 ............ ........... ............ ............
1,00 5,385 5,385 0,346 0,346
8 × 10−1 4,23 3,81 ............ ........... ............ ............
9 × 10−1 4,10 3,91 ............ ........... ............ ............
1,00 4,00 4,00 7,54 7,54 4,86 4,86 ϕ=0 ϕe
ϕ
Nu ee
ϕ
Nu ii
Tp = T
Tp e
e
(Tp )
e (T )
Nue ϕi ϕ=0
Nue

(Tp ) (T )
i
Tp Nu i Nu i
i Tp = T b) Espace annulaire concentrique avec parois à flux surfacique
i
constant : les valeurs du nombre de Nusselt, d’après Lundberg et al.
[21] sont données suivant le cas soit par le tableau 10, soit par les
Tp = Tp TP = Tp = T
i e i e expressions :
hi Dh
Nu iϕ = ------------
λ
ϕe = 0 Tp = Cte
e he Dh
(T ) Nu eϕ = --------------
Nuee λ
(T )
Nu ii Nu iiϕ
Nu iϕ = ------------------------------
ϕe
1 – ⎛ ------⎞ T*i
Tp = Cte ϕi = 0 ⎝ ϕi ⎠
i

Nu ee ϕ
Nu eϕ = -------------------------------
-
ϕi

1 – ------ T e* ⎞
⎝ ϕ e⎠

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 14 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

ϕp1 ≠ ϕp2 ≠ 0

ϕe 140
Nu 1 = ----------------------------
ϕ p2
ϕ 26 – 9 ---------
Nue ϕ p1
ϕ
Nu i 140
Nu 2 = ----------------------------
ϕ p1
ϕi 26 – 9 ---------
ϕ p2

ϕp1
Pour les profils d’établissement thermique et hydraulique, on se 1
reportera à l’ouvrage de J. Taine et J.-P. Petit [22] et à la 2
référence [59].
ϕp2

2.3.2 Écoulement turbulent ϕp1 = ϕp2

140
0 ,14 Nu 1 = Nu 2 = ---------- = 8 ,24
de
Nu Dh = 0 ,023Re D0 ,8 Pr 1 / 3 ⎛ ------⎞ 17
h ⎝d ⎠
i
ϕp1 = 0 (une paroi adiabatique).

140
Isolé Nu 1 = 0 , Nu 2 = ---------- = 5 ,385
26
ϕp2 ≠ 0
de
Nu 1 = 4 , Nu 2 = 4
Tp ou ϕp
di Tp1
1
2
ϕp
2.4 Plaques parallèles 2

ϕp2 = 0

Dh = 2 δ Nu 1 = 4 ,86 , Nu 2 = 0

2.4.1.2 Profil des vitesses établi et profil des températures


δ en cours d’établissement
a) Plaques parallèles isothermes :

2.4.1 Écoulement laminaire Tp1 = Tp2 = Tp = Cte

• Nombre de Nusselt local :


Lh
------- = 0 ,312 5 + 0 ,011 Re Dh ∞
32
Dh

G n exp ⎛ – ------ λ n2 x*⎞
⎝ 3 ⎠
h ( x )D h 8 n=0
avec Lh longueur d’établissement hydraulique (§ 2) d’après Atkinson Nu Dh ( x ) = -------------------- = --- -------------------------------------------------------------------
∞ -
et al. [62]. λ 3 Gn 32
∑ ------- exp ⎝ – ------ λn x *⎠ ⎛ 2 ⎞
n = 0 λn
2 3
2.4.1.1 Profils des vitesses et des températures établis
x
Tp1 ≠ Tp2 avec x* = -------------------- .
D h Pe Dh
Nu 1 = Nu 2 = 4 Expressions approchées à ± 1 % (Shah [12]) :
Tp
si x*  10 – 3
1
1
Tp Nu Dh ( x ) = 1 ,233 ( x* ) – 1 ⁄ 3 + 0 ,4
2 2

si x* > 10−3
Tp1 = Tp2
Nu Dh ( x ) = 7 ,541 + 6 ,874 ( 10 3 x* ) – 0 ,488 exp ( – 245x* )
Nu 1 = Nu 2 = 7 ,54

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 15

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

• Nombre de Nusselt moyen entre 0 et x* : x


avec x* = --------------------
D h Pe Dh

hD h 1 1
Nu m = ----------- = ---------- ln -------------------------------------------------------------------------
- Cn et βn coefficients donnés :

λ 4x* Gn 32
3 ∑ ------- exp – ------ λ n2 x* ⎛ ⎞ – soit par le tableau ci-après pour 1  n  10 :
⎝ 3 ⎠
n = 0 λn
2
(0)
avec Gn et λn coefficients donnés :
– soit par le tableau ci-après pour 0  n  9 : n β n2 − Cn
(0)

1 18,38 0,222 2
n λ n2 Gn 2 68,952 0,072 5
3 151,551 0,037 4
0 2,828 0,858
4 266,163 0,023 3
1 32,147 0,569
5 412,785 0,016 1
2 93,475 0,476
6 591,409 0,011 9
3 186,796 0,424
7 802,039 0,009 2
4 312,136 0,389
8 1 044,67 0,007 4
5 469,468 0,363
9 1 319,31 0,006 1
6 658,8 0,344
10 1 625,95 0,005 1
7 880,132 0,327
d’après Sparrow et al. [23].
8 1 133,46 0,314
9 1 418,8 0,302
d’après Brown [68].
– soit par les expressions ci-après pour n > 10 :
– soit par les expressions ci-après pour n  10 :
βn = 4n + 1/3
5 C n = – 2 ,401 β n– 5 ⁄ 3
λ n = 4n + ---
3
G n = 1 ,013 λ n– 1 ⁄ 3 Expressions approchées à ± 8 % (Shah [12]) :
si x*  2 × 10 – 4

Expressions approchées à ± 3 % (Shah [12]) : Nu Dh ( x ) = 1 ,490 ( x* ) – 1 ⁄ 3


si x*  5 × 10 – 4
si 2 × 10 – 4 < x*  10 – 3
Num = 1,849(x*)−1/3
Nu Dh ( x ) = 1 ,490 ( x* ) – 1 ⁄ 3 – 0 ,4
si 5 × 10 – 4 < x*  6 × 10 – 3

Num = 1,849(x*)−1/3 + 0,6 si x* > 10−3

si x* > 6 × 10−3 Nu Dh ( x ) = 8 ,235 + 8 ,68 ( 10 3 x* ) – 0 ,506 exp ( – 164x* )

0 ,023 5
Nu m = 7 ,541 + ---------------------
x* • Nombre de Nusselt moyen entre 0 et x*

• Longueur d’établissement thermique (Shah [12]) : Expressions approchées à ± 2,5 % (Shah [12]) :
si x*  10 – 3
L th
-------------------- = 8 × 10 – 3
D h Pe Dh hD h
Nu m = ----------- = 2 ,236 ( x* ) – 1 ⁄ 3
λ
b) Plaques parallèles à flux surfacique constant :
si 10−3 < x* < 10−2
ϕp1 = ϕp2 = ϕp = Cte
Num = 2,236(x*)− 1/3 + 0,9
• Nombre de Nusselt local :
si x*  10 – 2
∞ –1
17 1 32
Nu Dh ( x ) = ---------- + --- ∑ C n exp ⎛ – ------ β n2 x *⎞
⎝ 3 ⎠
0 ,036 4
Nu m = 8 ,235 + ---------------------
140 4 n=1 x*

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 16 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

(0)

Tableau 11 – Valeurs du nombre de Nusselt local pour des plaques parallèles à flux surfacique constant avec profils des vitesses
et des températures en cours d’établissement, d’après Hwang et Fan [24]

Pr = 10−2 Pr = 0,7 Pr = 10

x* Nu Dh ( x ) x* Nu Dh ( x ) x* Nu Dh ( x )

1 × 10−3 24,5 7,14 × 10−4 21,98 5 × 10−5 50,74


2 × 10−3 18,5 1,79 × 10−3 15,11 1,25 × 10−4 34,07
4 × 10−3 13,7 6,25 × 10−3 10,03 4,38 × 10−4 20,66
7× 10−3 11,1 1,07 × 10−2 8,90 7,5 × 10−4 17,03
1 × 10−2 10,0 2,86 × 10−2 8,24 2 × 10−3 12,6
2 × 10−2 9,0 8,93 × 10−2 8,22 6,25 × 10−3 9,50
4 × 10−2 8,5 0,143 8,22 1 × 10−2 8,80
7 × 10−2 8,3 .................................... ................................... .................................... ....................................
2 × 10−1 8,23 .................................... ................................... .................................... ....................................

• Longueur d’établissement thermique (Shah [12]) : 2.4.2 Écoulement turbulent

L th • Pr  0 ,5 avec ϕp ou Tp constant sur les 2 plaques :


-------------------- = 0 ,0115
D h Pe Dh
Nu Dh = 0 ,023Re D0 ,h8 Pr 1 / 3

• Pr < 0,02 avec ϕp constant sur une plaque, l’autre étant isolée :
2.4.1.3 Profils des vitesses et des températures en cours
d’établissement
Nu Dh = 5 ,8 + 0 ,02Pe D0 ,h8
a) Plaques parallèles isothermes :
d’après Seban [16].
Tp1 = Tp2 + Tp = Cte

hD h 0 ,024 ( x* ) – 1 ,14
Nu m = ----------- = 7 ,55 + ------------------------------------------------------------------------ 3. Géométries simples.
λ 1 + 0 ,035 8 ( x * ) – 0 ,64 Pr 0 ,17
Convection naturelle
d’après Stephan [63]. externe
b) Plaques parallèles à flux surfacique constant :
pour ϕp1 = ϕp2 = ϕp = Cte, les valeurs du nombre de Nusselt local
sont données par le tableau 11. 3.1 Plaque plane verticale
c) Longueur d’établissement thermique :
(0)

Se reporter à la figure 7.

L*
th Pr
3.1.1 Plaque isotherme (Tp = Cte)
0,030 0,01 Tp + T∞
0,017 0,7 Les propriétés physiques du fluide sont évaluées à T f = -------------------- .
2
0,014 1 g β ∆Tx 3
0,012 10 Ra x = ----------------------

0,011 5 ∞
avec ∆T = | Tp − T∞ |,
β coefficient de dilatation thermique.
• Régime laminaire :
L th
avec L*
th = -------------------- longueur d’établissement thermique sans
D h Pe Dh h ( x )x
Nu x = ---------------- = 0 ,39Ra x1 / 4
dimension. λ

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 17

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

3.2.1 Plaque isotherme (Tp = Cte)

Zone a) Régime laminaire :


turbulente
• 0°  α < 15°
si 10 3  Ra x  10 9
Tp Ra = 109, transition
Ra x 1--- + C ( α )
T∞ Nu x = K 2 ( Pr ) ⎛ ----------⎞ 5
⎝ 5 ⎠

Zone si 10 3  Ra L  10 9
laminaire
x K 2 ( Pr ) Ra L 1--- + C ( α )
g Nu L = ---------------------------------- ⎛ ----------⎞ 5
1 ⎝ 5 ⎠
3 --- + C ( α )
0 5

Figure 7 – Plaque plane verticale


Pr
avec K 2 ( Pr ) = -------------------------------------- , C ( α ) = 0 ,070 sin α
0 ,25 + 1 ,6 Pr
si 104 < RaL < 109
• 15°  α  90°
Nu L = 0 ,59Ra L1 / 4 d’après Mc Adams [25] si 5 × 10 3  Ra x sin α  5 × 10 9

• Régime turbulent :
Nux = K1(Pr)(Rax sin α)1/4
si RaL > 109
si 5 × 10 3  Ra L sin α  5 × 10 9
Nu x = 0 ,12Ra x1 / 3
4
si 109 < RaL < 1012 Nu L = --- K 1 ( Pr ) ( Ra L sin α ) 1 / 4
3
Nu L = 0 ,13Ra L1 / 3 d’après Mc Adams [25]
3 2Pr 1/4
avec K 1 ( Pr ) = --- ----------------------------------------------
4 5 + 10 Pr + 10Pr
3.1.2 Plaque à flux surfacique constant (ϕp = Cte)
b) Régime turbulent : on utilise les mêmes formules que pour la
plaque plane verticale (§ 3.1) en remplaçant Rax par Rax sin α.
g βϕ p x4
Ra *
x = ---------------------
λaν
3.2.2 Plaque à flux surfacique constant (ϕp = Cte)
• Régime laminaire :
Régime laminaire :
0 ,670Ra*L1 ⁄ 4
Nu L = ------------------------------------------------------ • 0°  α < 15°
0 ,437 9 / 16 4 / 9 si 10 4  Ra x*  10 10
1 + ⎛ ---------------⎞
⎝ Pr ⎠
1
Ra*x --- + D ( α )
d’après Churchill et Ozoé [26]. Nu x = K 4 ( Pr ) ⎛ ----------⎞ 6
⎝ 6 ⎠
• Régime turbulent :
si 10 9 < Ra*L < 10 12 si 10 4  Ra L*  10 10
Nu L = 0 ,13Ra L* 1 ⁄ 3 d’après Mc Adams [25] K 4 ( Pr ) Ra*L 1--- + D ( α )
Nu L = -------------------------------- ⎛ ----------⎞ 6
ou pour l’eau : 1 ⎝ 6 ⎠
si 10 13 < Ra x* < 10 16 4 --- + D ( α )
6

Nu x = 0 ,568Ra x* 0 ,22
Pr
avec K 4 ( Pr ) = -------------------------------------- , D ( α ) = 0 ,038 sin α .
0 ,12 + 1 ,2 Pr

3.2 Plaque inclinée • 15°  α  90°


si 5 × 10 4  Ra x* sin α  5 × 10 10
(D’après Chen et al. [27].)
1/5
Soit α l’angle d’inclinaison par rapport à l’horizontale. x sin α )
Nu x = K 3 ( Pr ) ( Ra*

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 18 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

g
g g

L
chaud g
chaud
L
Tp Tp
a face chauffée au-dessous b face chauffée au-dessus
L HL
Figure 8 – Plaque horizontale L L
45° 45°

L
si 5 × 10 4  Ra L* sin α  5 × 10 10
a angle droit à 45° par b angle droit avec un côté
rapport à l'horizontale horizontal et un côté vertical
5
Nu L = --- K 3 ( Pr ) ( Ra L* sin α ) 1 / 5
4 Figure 9 – Convection naturelle dans les angles

Pr 1/5
avec K 3 ( Pr ) = ------------------------------------------- . a) Angle droit à 45˚ par rapport à l’horizontale (figure 9 a) :
4 + 9 Pr + 10Pr
• si 2 × 10 6  Ra L  5 ,6 × 10 7

Nu L = 0 ,398Ra L0 ,271
3.3 Plaque horizontale = 0 ,570Ra L1 / 4

• si 5 ,6 × 10 7  Ra L  1 ,6 × 10 9
Se reporter à la figure 8.
a) Face chauffée au-dessous Nu L = 0 ,116Ra L0 ,340
D’après Mc Adams [25] : = 0 ,132Ra L1 / 3
si 3 × 10 5  Ra L  3 × 10 10
b) Angle droit avec un côté horizontal et un côté vertical
Nu L = 0 ,27Ra L1 / 4 (figure 9 b) :
• si 3 × 10 6  Ra L  5 × 10 8
D’après Fujii et Imura [26] : pour plaque horizontale :
si 10 6  Ra L  10 11
Nu L = 0 ,131Ra L0 ,349
Nu L = 0 ,58Ra L1 / 5
= 0 ,172Ra L1 / 3
b) Face chauffée au-dessus
pour plaque verticale :
• Régime laminaire :
si 105 < RaL < 107
Nu L = 0 ,347Ra L0 ,280
= 0 ,588Ra L1 / 4
Nu L = 0 ,54Ra L1 / 4

• Régime turbulent (Fischenden et Saunders [26]) : Corrélation moyenne pour les 2 plaques :
si 107 < RaL < 3 × 1010
Nu L = 0 ,201Ra L0 ,318
Nu L = 0 ,14Ra L1 / 3 = 0 ,154Ra L1 / 3

3.4 Angles 3.5 Cylindre horizontal

(D’après Ruiz et Sparrow [28].) 30 µm < D < 10 cm


La température de paroi est constante et les propriétés physiques a) Cylindre horizontal isotherme :
du fluide sont prises à la température du film : 0,5 < Pr < 103
si 104 < RaD < 109
Tp + T∞
T f = -------------------- Nu D = 0 ,53Ra D1 / 4 d’après Mc Adams [25]
2

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 19

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

si 109 < RaD < 1012

NuD c
Nu D = 0 ,13Ra D1 / 3

(Tp − T∞ varie de quelques degrés à 1 500 ˚C.) 10


D’après Morgan [26] : b

Nu D = ARa Dn a
1
avec A et n coefficients donnés par le tableau ci-après :
Cylindre Cylindre
(0) Fil
long court
0,1
RaD 10–8 10–4 1 104 108 RaD* D
A n 0,05 L
0,675 0,058 10−10 à 10−2
10−2 NuD = 0,93 RaD* D 0,05
1,020 0,148 à 102 a fil ( )
L
0,850 0,188 102 à 104 * 0,16

0,480 0,250 104 à 107


b cylindre long NuD
( L)
= 1,37 Ra DD

* 1/4
0,125 0,333 107 à 1012
c cylindre court NuD
( L)
= 0.6 Ra DD

Figure 10 – Cylindre vertical à flux surfacique constant


b) Cylindre horizontal à flux surfacique constant :
on peut remplacer :

g βϕ p D 4
4. Géométries simples.
RaD par Ra*D = ----------------------
λaν Convection naturelle
dans les formules précédentes (§ 3.5 a).
interne

3.6 Cylindre vertical 4.1 Plans parallèles isothermes


horizontaux. Cellule rectangulaire
horizontale
a) Cylindre vertical isotherme :
si D / L  35Gr L– 1 ⁄ 4
Le flux thermique surfacique échangé entre les deux faces thermi-
on utilise les formules de la plaque plane verticale (§ 3.1) ;
quement actives est donné par :
si D/L < 35Gr−1/4
Tc – Tf
–2 D 1/4 ϕ p = λ e -----------------
Nu D exp ⎛ -----------⎞ = 0 ,6 ⎛ ----⎞ Ra L1 / 4 (d’après Elenbaas [26]) δ
⎝ ⎠ ⎝ L⎠
Nu D

avec L longueur du cylindre.


4.1.1 Plans ou cellule chauffés par le haut
b) Cylindre vertical à flux surfacique constant (figure 10).
Se reporter à la figure 11 a.
Un chauffage par le haut entraîne une stratification.
3.7 Sphère isotherme
λe
Nu δ = ------ = 1
D’après Yagamata [26], pour l’air : λ
si 1 < RaD < 105

Nu D = 2 + 0 ,43Ra D1 / 4 4.1.2 Plans ou cellule chauffés par le bas


(figure 11 b)
D’après Raithby et Hollands [29] :
si RaD > 1 et quel que soit Pr
Les propriétés physiques pour les gaz et les liquides sont évaluées
Ra D Pr 1/4 Tc + Tf
Nu D = 2 + 0 ,56 ---------------------------- à la température moyenne ------------------ .
0 ,846 + Pr 2

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 20 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

Isolé

Tc Tc
g
δ Fluide δ Fluide
Tf Tf
H Tf Tc
Plans Tc > Tf Cellule
a
δ
plans ou cellule chauffés par le haut

Tc > Tf
Isolé
Tf Tf a cellule
δ Fluide g δ Fluide
Tc Tc λe
λ Écoulement Couches
Plans Tc > Tf Cellule asymptotique limites
laminaires
b plans ou cellule chauffés par le bas

Pseudo-conduction
Figure 11 – Plans parallèles isothermes horizontaux. Couches

Transition
limites
Cellule rectangulaire horizontale turbulentes

g β ( Tc – Tf ) δ 3
• Gaz : 0 ,5  Pr  2 Ra δ = ------------------------------------
aν 1
103 3x104 106 107 Raδ
λe
si Ra δ  1 708 , ------ = 1 A voisin de 1
λ b différentes régimes d'écoulement
avec λe conductivité thermique équivalente
d'après Mc Gregor et Emory [26]
λe
si 1 708 < Raδ < 7 000, ------ = 0 ,059Ra δ0 ,4 Figure 12 – Cellule rectangulaire verticale
λ
λe
Les propriétés physiques du fluide sont évaluées à la température
si 7 000 < Raδ < 3,2 × 105, ------ = 0 ,212Ra δ1 / 4
λ Tc + Tf
moyenne ------------------ .
λ 2
si Raδ < 3,2 × 105, -----e- = 0 ,061Ra δ1 / 3 .
λ Il existe de nombreuses formules qui ne donnent pas toujours des
valeurs concordantes.
• Liquides :
On peut néanmoins citer :
λe
si 1 708 < Raδ < 6 000, 1  Pr  5 000 , ------ = 0 ,012Ra δ0 ,6
λ • Gaz (Mull et Reiher [26]) : 0,5 < Pr < 2 et 3 < A < 42

λe λ
si Raδ < 2 × 103, -----e- = 1
si 6 000 < Raδ < 37 000, 1  Pr  5 000 , ------ = 0 ,375Ra δ0 ,2
λ λ

λe λ
si 6 × 103 < Raδ < 2 × 105, -----e- = 0 ,197Ra δ1 / 4 A – 1 ⁄ 9
si 3,7 × 104 < Raδ < 108, 1  Pr  20 , ------ = 0 ,13Ra δ0 ,3
λ λ

λe λ
si 2 × 105 < Raδ < 1,1 × 107, -----e- = 0 ,073Ra δ1 / 3 A – 1 ⁄ 9
si Raδ > 108, 1  Pr  20 , ------ = 0 ,057Ra δ1 / 3 .
λ λ

• Liquides (Mc Gregor et al. [26])


si 1 < Pr < 20 000, 104 < Raδ < 107, 10 < A < 40
4.2 Cellule rectangulaire verticale
λe
------ = 0 ,42Ra δ1 / 4 Pr 0 ,012 A – 0 ,3
Se reporter à la figure 12. λ
Pour un allongement A (quelconque, la limite entre la pseudo- si 1 < Pr < 20, 106 < Raδ < 109, 1 < A < 40
conduction et la convection naturelle développée est, d’après Bate-
helor [26] donnée par la relation :
λe 1/3
------ = 0 ,046Ra δ
Ra δ = 500A λ

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 21

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

avec Nu (0˚) et Nu (90˚) valeurs du nombre de Nusselt pour la cellule


horizontale (α = 0˚) et la cellule verticale (α = 90˚).
• α* < α < 90˚ quel que soit A (Ayyasnamy et Catton [26]) :
H
λe
Tf Nu ( α ) = ------ = Nu ( 90° ) ( sin α ) 1 / 4
λ
g
δ Tc • 90˚ < α < 180˚ quel que soit A (Arnold et al. [26]) :
Nu(α) = 1 + [Nu(90˚) − 1]sin α
α

a cellule
4.4 Plans verticaux parallèles
α∗
g βδ 3 ( T p – T ∞ )
70 Ra δ = --------------------------------------
60 aν
40 δ
Ra δ+ = Ra δ ----
20 H

0
Les propriétés physiques de l’air sont évaluées à Tp.
2 4 6 8 10 12 14 16 A a) Deux plaques isothermes à la même température
A = H
(figure 14 a) :
δ D’après Elenbaas [26] :
λ
α∗ angle pour lequel e est minimal
λ hδ Ra δ+ 35 3 / 4
allongement en fonction de l'angle a * Nu δ = ------- = ---------- 1 – exp ⎛ – ----------⎞
b
λ 24 ⎝ Ra +⎠
δ
Figure 13 – Cellule rectangulaire inclinée d’après Catton [32] si Ra δ+ faible (< 10) :

Ra +
Ces relations valables pour Tp = Cte le sont également pour Nu δ = ---------δ-
ϕp = Cte en remplaçant Raδ par Ra δ* . 24
si Ra δ+ grand (> 300) :

35 3 / 4
4.3 Cellule rectangulaire inclinée Nu δ = -------------- Ra δ+1 ⁄ 4
24

Nu δ = 0 ,60 Ra δ+1 ⁄ 4
Se reporter à la figure 13.
Les propriétés physiques du fluide sont évaluées à la température Autre expression (Churchill et Usagi [26]) :
Tc + Tf –1⁄2
576 2 ,873
moyenne ------------------ . Nu δ = -------------- + ---------------
2 Ra δ+ 2 Ra + δ
λe
• 0 < α < α* (α* angle pour lequel ------ est minimal) quel que soit Ra δ+ .
λ Épaisseur optimale (δopt) : elle correspond au transfert thermique
— si A > 10 (Hollands et al. [26]) : maximal entre les plans et l’air intérieur.

g β ( T p – T ∞ ) δ opt 4
λe
1 708 * ( sin 1 ,8 α ) 1 ,6 1 708 Ra δ+opt = [ 2 ,714 ] 4 = -------------------------------------------
Nu = ------ = 1 + 1 ,44 1 – -------------------------- 1 – --------------------------------------------------- aνH
λ Ra cos α Ra cos α
δ δ
b) Une plaque isotherme et une plaque isolée (figure 14 b) :
1/3
Ra δ cos α
+ ⎛ --------------------------⎞
* Les propriétés physiques de l’air sont évaluées à Tp.
–1
⎝ 5 830 ⎠
D’après Churchill et Usagi [26] :
–1⁄2
X +X 144 2 ,873
avec [ X ]* = ------------------ . Nu δ = -------------
- + ---------------
2 Ra δ+ 2 Ra δ+
(La valeur X représente la valeur du contenu des crochets ayant
l’astérisque en exposant.) quel que soit Ra δ+ .
— si A  10 Épaisseur optimale : elle correspond à

λe α 1 α Ra δ+ = ( 2 ,154 ) 4
Nu ( 90° ) ------- --- -------
Nu = ------ = Nu ( 0° ) ----------------------- ( sin α * ) 4
opt
α* α*
λ Nu ( 0° ) c) Deux plaques à flux surfacique constant (figure 14 c).

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 22 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
___________________________________________________________________________________________________ CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE

D’après Churchill et Usagi [26] :


–1⁄2
6 1 ,88
δ Nu δ = ------------- + -------------------------
++
Ra δ ( Ra ++ ) 2 / 5 δ
H Tp Tp Tp Isolé
Épaisseur optimale : elle correspond à

Ra δ++ = ( 1 ,169 ) 5
opt

T∞ T∞
a deux plaques isothermes b une plaque isotherme 4.5 Conduites ouvertes verticales
à la même température et une plaque isolée

Se reporter à la figure 15.


ϕp
ϕp ϕp g β ( T p – T ∞ )r h3
Isolé Ra = --------------------------------------
H aν

δ dh
avec r h = ------ rayon hydraulique de la section droite.
2

T∞ rh
Si Ra* = Ra ----- , d’après Elenbaas [26] :
c deux plaques à flux d une plaque à flux surfacique H
surfacique constant imposé et une plaque isolée
hr h Ra* 1 3/4
Nu = --------- = ----------- 1 – exp ⎛ – A ⎛ --------------⎞ ⎞
Figure 14 – Plans verticaux parallèles
λ A ⎝ ⎝ 2Ra*⎠ ⎠
avec A = 16 section circulaire,

rh A = 14,2 section carrée,


A = 131/3 section triangle équilatéral.
H Tp
Pour une section rectangulaire, A est donné par la courbe ci-
après :

c
A b
25
T∞ 24 : Plans paralléles

Figure 15 – Conduites ouvertes verticales


20
Les propriétés physiques de l’air sont évaluées à T∞ : 14,2 : Section carrée

g βδ 4 ϕ 15
Ra δ∗ = -------------------p-
a νλ
δ 10
Ra δ++ = Ra δ* ---- 0 0,2 0,4 0,5 0,8 1
H c
b
D’après Churchill et Usagi [26] :

–1⁄2
hδ 12 1 ,88 4.6 Couche annulaire concentrique
Nu δ = ------- = ------------- + -------------------------
λ Ra δ++ ( Ra ++ ) 2 / 5
δ
4.6.1 Couche annulaire concentrique horizontale
quel que soit Ra δ++ .
Se reporter à la figure 16 a.
Épaisseur optimale : elle correspond à
Le flux thermique linéique échangé entre deux cylindres est :

Ra δ++ = ( 1 ,472 ) 5 2π λ e
opt
ϕ = -------------- T e – T i
de
d) Une plaque à flux surfacique imposé et une plaque isolée ln ------
(figure 14 d). di

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur BE 8 206 − 23

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008
CONVECTION THERMIQUE ET MASSIQUE ___________________________________________________________________________________________________

— régime de transition
Fermé et isolé
Ra δ0 ,294 K 0 ,423 Pr 0 ,097
Nu δ = 0 ,202 ------------------------------------------------------
g H + 0 ,264
de
— régime de couches limites
di Ti Te
H Ra δ
Ti Te di de ---------  3 × 10 3 ( H +  5 , Pr = 1)
δ H+
Ra δ
---------  8 × 10 3 (H+ = 1)
Fermé et isolé H+
a couche horizontale b couche verticale Ra δ0 ,258 K 0 ,442 Pr 0 ,006
Nu δ = 0 ,286 ------------------------------------------------------
Figure 16 – Couche annulaire concentrique H + 0 ,238
Ces expressions sont valables pour :
D’après Raithby et Hollands [29] :
1  K  10 , 1  H +  33
g βδ 3 Te – Ti 0 ,5  Pr  10 4 et Ra δ  2 × 10 5
Ra δ = ---------------------------------- Te + Ti
aν et les propriétés physiques du fluide sont évaluées à ------------------ .
2
d 4
⎛ ln -----e-⎞
⎝ d⎠
i
Ra δ+ = ------------------------------------------------- Ra δ 4.7 Couche sphérique concentrique
δ [ d e + d i– 3 ⁄ 5 ] 5
3 – 3 ,5

Se reporter à la figure 17.


de – di
avec δ = ----------------- . g βδ 3 T e – T i
2
Ra δ = ----------------------------------

Pour un fluide classique :
λe Le flux thermique échangé entre les deux sphères est :
si Ra δ+ < 10 2 , ------ = 1 2π λ e T e – T i
λ
Φ = ----------------------------------
λe 0 ,386Pr 1 / 4 1 1
----- – ------
si 10 2 < Ra δ+ < 10 7 , ------ = ---------------------------------------- Ra δ+ 1 ⁄ 4 . di de
λ [ 0 ,861 + Pr ] 1 / 4
Te + Ti
Les propriétés physiques du fluide sont évaluées à ------------------ .
4.6.2 Couche annulaire concentrique verticale 2

Si 0 ,7  Pr  4 150 , 0 ,09  ------  1 ,81 et
Se reporter à la figure 16 b. di

g βδ 3 T e – T i 2δ
Ra δ = ---------------------------------
- 1 ,2 × 10 2  Ra δ ------  1 ,1 × 10 9 :
aν di
— d’après Scanlan et al. [26] :
de – di
avec δ = ----------------- λe 2 δ 0 ,252
2 ------ = 0 ,202Ra δ0 ,228 ⎛ ------⎞ Pr 0 ,029
λ ⎝ di ⎠
H de
si H + = ---- et K = ------ — d’après Raithby et Hollands [29] :
δ di
λe 0 ,74 Pr 1 / 4 Ra δ1 / 4
D’après de Vahl Davis et Thomas [26] : ------ = ------------ ---------------------------------------- -------------------------------------------------
λ d e d i ( 0 ,861 + Pr ) 1 / 4 [ d – 7 ⁄ 5 + d – 7 ⁄ 5 ] 5 / 4
i e
— régime conductif

Ra δ
---------  400 (H+ > 5, Pr = 1)
H+ δ de
Ra δ di
---------  10 3 (H+ = 1) Ti Te
H+

hδ Ra δ0 ,101 K 0 ,505 Pr 0 ,024


Nu δ = ------- = 0 ,595 ------------------------------------------------------
λ H + 0 ,052 Figure 17 – Couche sphérique concentrique

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BE 8 206 − 24 © Techniques de l’Ingénieur

Dossier délivré pour


DOCUMENTATION
28/09/2008

Vous aimerez peut-être aussi