Vous êtes sur la page 1sur 1570

Cancérologie

H.QCM : 685 q, 33 p

[1] 685 C - Méthotrexate cas de cancer bronchique est


(Méthotrexate®) contre-
Une femme de 40 ans, qui a eu D - Cyclophosphamide indiquée en cas de:
ses premières règles à 11 ans (Endoxan®) A - Cancer épidermoïde opéré,
et a eu un enfant quelle na pas E - Adriamycine (Adriblastine®) avec envahissement
allaité à l’âge de 29 ans, est [5] ganglionnaire à l’examen de la
particulièrement exposé à pièce opératoire
présenter un dess cancers Il faut 30 temps de doublement B - Malade ayant maigri de 9
suivant. Lequel? pour qu’une tumeur du sein soit kg pour un poids normal de 60
A - Adénocarcinome du sein détectable et cela prend en kg
B - Carcinome épidermoïde du moyenne 8 ans. La tumeur pèse C - Carcinome anaplasique à
col utérin alors 1g ; combien la tumeur petites cellules en rémission
C - Adénocarcinome du corps contient-elle de cellules complète sous chimiothérapie
utérin tumorales ? D - Hémogramme révélant
D - Sarcome du sein A - 10 exposant 3 cellules l’existence de 4000 globules
E - Carcinome du vagin B - 10 exposant 7 cellules blancs (dont 90 % de
[2] C - 10 exponsant 9 cellules polynucléaires neutrophiles) et
D - 10 exposant 11 cellules 120 000 plaquettes/mm3
Parmi les affirmations E - 10 exposant 13 cellules E - Aucune de ces propositions
suivantes, laquelle est fausse ? [9]
La radiothérapie [6]
métabolique: Parmi les cancers suivants, la
A - Utilise des corps radio Parmi les cinq cancers suivants, fréquence de survenue a
actifs émetteurs béta quel est celui qui tire un bénéfice augmenté ces
B - Peut faire appel à l’iode 131 statistiquement démontré dune dernières années en Europe
C - Utilise comme unité de chimiothérapie adjuvante ? pour les:
mesure le curie et ses sous- A - Rein A - Cancers gastriques
multiples B - Sein B - Cancers coliques
D - Est une méthode C - Oesophage C - Cancers de la vésicule
thérapeutique ayant des D - Pancréas biliaire
indications dans la maladie de E - Prostate D - Cancers rectaux
Vaquez [7] E - Cancers de l’intestin grêle
E - Peut faire appel au radium [10]
[3] Une femme de 68 ans a reçu
plusieurs cures de Le symptôme révélateur le plus
En France le cancer le plus polychimiothérapie. Elle a fréquent d’un cancer du rein de
fréquent chez la femme est: développé une neuropathie l’adulte est:
A - Le cancer du col utérin périphérique sensitivo-motrice. A - La découverte d’une masse
B - Le cancer du corps utérin Des médicaments abdominale
C - Le cancer du sein suivants, lequel peut être B - Une hématurie totale
D - Le mélanome malin responsable de cette neuropathie C - Fièvre inexpliquée
E - Le cancer du côlon ? A - Adriamycine D - Anémie
[4] (Adriblastine®) E - Hémoptysie résultat d’une
B - Cyclophosphamide localisation pulmonaire
Parmi les antimitotiques (Endoxan®) secondaire
suivants, quel est celui qui C - Prednisone (Cortancyl®)
appartient au groupe des D - Vincristine (Oncovin®) [11]
antimétabolites ? E - Melphalan (Alkeran®)
A - Vinblastine (Velbé®) [8] Le paramètre pronostique le
B - Thiophosphamide plus important dun cancer du
(Thiotépa®) L’utilisation de la radiothérapie en sein est:
1
A - Le siège du cancer plus redoutable ? A - Les cancers oesophagiens
B - Laspect mammographique A - Radiodermite B - Les cancers du rectum
étoilé ou nodulaire B - Radiomucite C - Les cancers du col de
C - L’âge de la patiente (avant C - Ostéoradionécrose l’utérus
ou après 50 ans) D - Jabot sous-mental D - Les cancers du sein
D - Le nombre de ganglions E - Dépilation E - Les cancers du pancréas
envahis par le cancer [20]
E - Le degré de différenciation [16]
[12] Le cancer du colon:
En présence d’un cancer A - Se développe parfois sur
Le cancer primitif bronchique le bronchique, une inextirpabilité ou une tumeur bénigne
plus fréquent en France est une extension locorégionale de préexistante
A - Ladénocarcinome fâcheux pronostic sont à craindre B - Se développe avec une
B - Le cancer épidermoïde en présence de: fréquence accrue chez les
C - Le cancer anaplasique à A - Une dysphonie avec patients porteurs de diverticules
petites cellules paralysie récurrentielle sigmoïdiens
D - Le cancer bronchiolo- B - L’immobilité dune coupole C - Se développe avec une
alvéolaire diaphragmatique fréquence accrue chez les
E - Le cancer indifférencié à C - Un épanchement pleural patients souffrant d’une
grandes cellules D - Une atélectasie d’un ou de rectocolite ulcéro-hémorragique
[13] plusieurs lobes ancienne à forme de pancolite
E - Un syndrome de Claude D - Survient inéluctablement
Par convention, la “chirurgie de Bernard Horner (CBH) avec chez les patients porteurs d’une
principe” répond en douleurs cervicobrachiales polypose rectocolique familiale
cancérologie à l’une des [17] E - Survient avec une
définitions suivantes fréquence accrue chez des
A - Chirurgie d’urgence Dans un cancer du sein, la patients ayant déjà des
B - Chirurgie de propreté présence de récepteurs antécédents personnels de
C - Chirurgie enlevant une hormonaux: cancer rectocolique traité
région anatomique A - A une signification
apparemment saine pronostique favorable [21]
D - Chirurgie palliative pour le B - Permet de prévoir une bonne
confort du malade chimiosensibilité Parmi les cancers suivants,
E - Chirurgie à visée C - Permet de prévoir une bonne citez celui ou ceux qui est ou
fonctionnelle hormonosensibilité sont reconnus
[14] D - Constitue une contre- comme très lymphophiles:
indication chirurgicale A - Epithélioma épidermoïde
Les cancers du sein ayant des E - Indique que la malade est ORL
récepteurs pour l’oestradiol et encore réglée B - Mélanome
des récepteurs pour la [18] C - Glioblastome
progestérone répondent à D - Epithélioma épidermoïde
l’hormonothérapie dans un Un cancer rectolique peut du col utérin
certain pourcentage de cas. apparaître au cours de l’évolution E - Séminome testiculaire
Lequel ? de [22]
A - 10 % A - Polype juvénile
B - 25 % B - Diverticulose colique Parmi les aspects
C - 50 % C - Rectocolite ulcéro- anticancéreux suivants, on peut
D - 75 % hémorragique classer comme poisons du
E - 100 % D - Tuberculose iléo-caecale fuseau
[15] E - Tumeur villeuse A - Oncovin® (Vincristine)
sigmoïdienne B - Endoxan® (ou
Parmi les complications [19] Cyclophosphamide)
suivantes de la radiothérapie C - Adriblastine® ou
externe des cancers de la Sont habituellement des (Adriamycine)
cavité buccale, laquelle est la adénocarcinomes D - Méthotrexate® (ou
2
Ametoptérine) Quelle est, parmi les variétés Parmi les tumeurs osseuses
E - Fluoro-Uracile® (ou 5- histologiques de cancer malignes primitives suivantes,
Fluoro-uracile) bronchique suivantes, celle qui quelle est celle qui est d’origine
[23] est le plus fréquemment hématopoiétique ?
rencontrée en France ? A - Ostéosarcome
Une femme de 31 ans qui vient A - Adénocarcinome B - Chondrosarcome
dêtre traitée pour un Ti NO M- B - Cancer à grandes cellules C - Lymphome
du sein, très motivée pour avoir C - Cancer à petites cellules D - Angiosarcome
des enfants, peut être laissée D - Cancer bronchiolo-alvéolaire E - Chordome
libre de conduire une grossesse E - Carcinome épidermoïde
à terme sous une ou plusieurs [27] [31]
conditions. Laquelle ou
lesquelles est(sont) incorrectes Dans les tableaux métastatiques Le risque de cancer du col de
parmi les suivantes ? suivants, quel est celui qui l’utérus est augmenté en cas de
A - Attendre cinq ans sans répond à une dissémination A - Multiparité
rechute hématogène de type porte ? B - Premiers rapports sexuels
B - Avoir une tumeur sans A - Adénopathie sus-claviculaire précoces
récepteurs hormonaux gauche dun adénocarcinome C - Conditions socio-
C - Avoir des règles régulières gastrique économiques élevées
D - Prendre une contraception B - Métastase pulmonaire d’un D - Multiplicité des partenaires
hormonale préalable de deux carcinome testiculaire sexuels
ans C - Carcinose péritonéale d’un E - Antécédents de cancer du
E - Avoir eu une tumeur du adénocarcinome de l’ovaire sein
quadrant supéro-externe D - Métastases hépatiques d’un [32]
[24] carcinoïde du grêle
E - Métastases hépatiques d’un Quelle(s) est(sont) la(les)
Parmi les éléments suivants, carcinome épidermoide localisation(s) possible(s) du
quel est celui ou quels sont bronchique mésothéliome
ceux qui sont des facteurs de [28] consécutif aux poussières
risque accru du cancer du col d’amiante ?
de lutérus ? Le dépistage du cancer du côlon A - Muqueuse vésicale
1 - Précocité des rapports est particulièrement justifié dans B - Péritoine
sexuels toutes les situations suivantes C - Plèvre
2 - Ménopause précoce sauf une. Laquelle ? D - Peau
3 - Infection cervicale A - Antécédent de polypose E - Péricarde
4 - Frottis cervico-vaginal de familiale [33]
classe 1 B - Antécédent personnel de
Compléments corrects : 1,2,3A polype colique solitaire Lors d’une irradiation
1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E C - Utilisation prolongée de transcutanée pour épithélioma
[25] laxatifs du col utérin, des complications
D - Antécédents personnels de précoces liées à cette
Parmi les affections rectocolite hémorragique irradiation sont à craindre
mentionnées ci-dessous, quelle E - Antécédents familiaux de surtout au niveau de:
est celle que l’on doit cancers rectocoliques A - Corps de l’utérus
considérer comme un état [29] B - Vagin
précancéreux héréditaire ? C - Rectum
A - Leucoplasie vaginale La courbe de croissance des D - Vessie
B - Polype adénomateux tumeurs malignes est: E - Uretère pelvien
colique A - Linéaire [34]
C - Xéroderma pigmentosum B - Exponentielle
D - Mélanose de Dubreuilh C - Gompertzienne Le pronostic du cancer du sein
E - Bilharziose vésicale D - Gaussienne est fonction
E - Aléatoire A - De la taille de la tumeur
[26] [30] B - D’antécédents de
dystrophie mammaire
3
C - Du taux de récepteurs C - Virus de l’hépatite B tissu tumoral
hormonaux dans la tumeur D - Cytomégalovirus B - La mastite carcinomateuse
D - De l’importance des E - Virus d’Epstein Barr est le plus fréquent des
microcalcifications sur les [39] syndromes paranéoplasiques
clichés de mammographies associés au cancer du sein
E - De la présence ou de Les oestrogènes tiennent une C - La polyglobulie des cancers
l’absence d’une adhérence place importante dans le du rein est un syndrome
cutanée traitement des cancers de la paranéoplasique D -
[35] prostate. Mais leur utilisation peut L’ostéoarthropathie
être déconseillée chez les hypertrophiante pneumique est
Parmi les cancers de la femme patients présentant l’une des un syndrome
dont l’incidence a augmenté au altérations suivantes. Laquelle ? paranéoplasique fréquemment
cours des 20 dernières années, A - Rénale associé au cancer bronchique
en France, on retient: B - Hépatique E - Le syndrome
A - Estomac C - Digestive d’hypersécrétion inappropriée
B - Sein D - Pulmonaire d’ADH est un syndrome
C - Bronches E - Cardio-vasculaire paranéoplasique fréquent au
D - Col utérin [40] cours des cancers bronchiques
E - Leucémie aiguè lymphoïde [43]
Parmi les marqueurs biologiques
[36] suivants, indiquez celui du Une des affirmations
neuroblastome A - Hormone concernant la castration
Constitue(nt) une situation de chorionique gonadotrophique et radiothérapique dans le cancer
risque pour le cancer gastrique sa chaîne bêta (ou HCG et du sein est vraie. Laquelle ?
1 - Présenter une muqueuse BHCG) A - Elle allonge la survie
fundique d’hyperfonctionnement B - Alphafoetoprotéine B - Elle allonge l’intervalle libre
acide C - ACE ou antigène carcino- sans récidive
2 - Avoir subi une gastrectomie embryonnaire C - Elle est plus efficace que la
partielle il y a plus de 15 ans D - VMA (acide vanyl- castration chirurgicale
3 - Présenter une gastrite mandélique) D - Elle est aussi efficace que
varioliforme E - Phosphatases acides la surrénalectomie
4 - Présenter une maladie de E - Elle diminue la fréquence
Biermer [41] des métastases
Compléments corrects : 1,2,3A [44]
1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E Au bout de quel délai après l’arrêt
[37] du tabagisme, le risque de Parmi les modifications
cancer bronchopulmonaire est-il suivantes, quelle est la plus
La tumeur primitive maligne la peu différent de celui d’un non évocatrice de métastases de la
plus fréquemment observée au fumeur ? moelle osseuse chez un
niveau du A - 2 ans cancéreux connu ?
rectum est B - 5 ans A - Une anémie
A - Un épithélioma malpighien C - 15 ans B - Une myélémie
(ou carcinome épidermoïde) D - 25 ans C - Une douleur osseuse
B - Un carcinoïde E - Jamais D - Une hypercalcémie
C - Un épithélioma glandulaire [42] E - Une thrombopénie
(ou adénocarcinome) [45]
D - Un lymphome malin Toutes les propositions suivantes
E - Un léiomyosarcome concernant les syndromes Une (ou plusieurs) des
[38] paranéoplasiques sont vraies propositions suivantes est(sont)
sauf une. Laquelle ? un(des) facteur(s) de risque de
Lequel de ces virus est-il A - Un syndrome survenue du cancer du sein
associé au lymphome de Burkitt paranéoplasique est un A - Une ménarche précoce
? ensemble de manifestations B - Une première grossesse
A - Adénovirus générales et biologiques qui avant 25 ans
B - Rétrovirus disparaissent avec l’exérèse du C - Une première grossesse
4
après 35 ans C - Os Le(s) facteur(s) suivant(s)
D - Une durée d’allaitement D - Cerveau favorise(nt) l’apparition de
supérieure à 6 mois E - Moelle hématopoïétique cancers cutanés
E - L’obésité [50] épithéliaux
A - Traitement par arsenic
[46] Parmi les marqueurs biologiques B - Radiations ionisantes
suivants, indiquer celui de C - Psoriasis
Parmi les éléments suivants, Ihépatome A - Bêta H.C.G. D - Eczéma de contact
lequel(lesquels) caractérise(nt) B - Alphafoetoprotéine E - Plaies chroniques
le carcinome spino-cellulaire C - A.C.E. (antigène [55]
différencié ? carcinoembryonnaire)
A - Des cordons de cellules D - V.M.A (acide vanyl Parmi les affections suivantes,
basales mandélique) laquelle ou lesquelles
B - Des cordons dont les E - Bêta 2 microglobuline constitue(nt) une(des) lésion(s)
cellules sont unies par des précancéreuse(s) ?
ponts d’union [51] A - Les polypes adénomateux
C - La présence de globes du colon
cornés Citer l’élément le moins utile pour B - Les verrues séborrhéiques
D - Un stroma fibreux le dépistage dun cancer du col C - Les leucoplasies des
E - L’absence dinclusions utérin muqueuses
glycogéniques A - Frottis cervico-vaginal D - La mélanose de Dubreuilh
intracytoplasmiques B - Frottis endocervical E - Les naevus pileux
[47] C - Examen au spéculum
D - Colposcopie [56]
Parmi les propositions E - Toucher vaginal
suivantes, une seule [52] Un processus néoplasique est:
correspond au mode de A - Une masse tissulaire en
dissémination métastatique La courbe de croissance des excès
d’un carcinome colique. tumeurs malignes est: B - Formée dune prolifération
Indiquez laquelle A - Linéaire cellulaire anormale
A - Dissémination veineuse B - Exponentielle C - Caractérisée par son
B - Dissémination artérielle C - Gompertzienne autonomie biologique
C - Dissémination lymphatique D - Gaussienne D - Susceptible de régresser
et veineuse E - Aléatoire après disparition de l’agent
D - Dissémination lymphatique [53] pathogène
E - Dissémination lymphatique E - Douée de croissance
et artérielle Le diagnostic de maladie de indéfinie
[48] Hodgkin a été porté après biopsie [57]
dune adénopathie cervicale
Dans ce groupe, la tumeur basse chez un homme de 27 Avec lequel ou lesquels des
considérée comme la plus ans. L’examen clinique ne cancers suivants, le virus
radiosensible est: retrouve par ailleurs qu’une d’Epstein Barr (virus du groupe
A - Le gliome malin adénopathie axillaire de 2 cm. herpès) est-il associé à une
B - Ladénocarcinome Quels sont parmi les examens incidence élevée ?
C - Le mélanome malin suivants, celui ou ceux qui sont 1 - Cancer de l’estomac au
D - Le cancer épidermoïde indispensables au classement de Japon
E - Lépithélioma bronchique la maladie ? 2 - Cancer du nasopharynx en
anaplasique à petites cellules A - Cliché thoracique face et Asie du Sud-Est
[49] profil 3 - Cancer du col utérin en
B - Lymphographie pédieuse Amérique du Sud
Quel est le site métastatique le C - Scintigraphie hépatique 4 - Lymphome de Burkitt en
plus fréquent dans les D - Myélogramme Afrique
ostéosarcomes ? E - Biopsie ostéo-médullaire Compléments corrects : 1,2,3A
A - Foie [54] 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
B - Poumon [58]
5
un nombre de cellules tumorales vessie est
Chez une femme de 35 ans supérieur ou égal à A - Est particulièrement
présentant une tumeur du sein A - 10 exposant 3 fréquent chez les australiens de
de 3cm de diamètre, le seul B - 10 exposant 5 race blanche
examen permettant d’affirmer C - 10 exposant 6 B - N’existe pratiquement pas
avec certitude le diagnostic de D - 10 exposant 8 chez les noirs
cancer est: E - 10 exposant 9 C - Est particulièrement
A - La thermographie [63] fréquent en Egypte
B - La mammographie D - Est particulièrement
C - La cytologie Parmi les caractères suivants, le fréquent au Japon
D - L’examen clinique mieux approprié au cancer de E - Est particulièrement
E - Prélèvement pour examen lestomac est: fréquent chez les chinois du
anatomo-pathologique A - Est particulièrement fréquent Sud
[59] chez les australiens de race [67]
blanche
La posologie quotidienne du B - N’existe pratiquement pas L’un des éléments suivants
Diéthylstilbestrol dans le chez les noirs américains n’est pas retenu comme un
traitement au long cours du C - Est particulièrement fréquent critère de haut risque de cancer
cancer de la prostate est: en Egypte du sein. Lequel ?
A - 0,5 mg D - Est particulièrement fréquent A - Antécédents familiaux de
B - 3 mg au Japon cancer du sein
C - 10 mg E - Est particulièrement fréquent B - Première grossesse tardive
D - 20 mg chez les chinois du Sud C - Puberté précoce
E - 50 mg [64] D - Ménopause tardive
[60] E - Antécédent personnel
En dehors de la prostatectomie d’abcès du sein
Une des affirmations totale, le traitement d’un cancer [68]
concernant la castration limité de la prostate, sans
radiothérapique dans le cancer extension extracapsulaire, est Une adénopathie métastatique
du sein est vraie. Laquelle ? actuellement: isolée sus-claviculaire gauche a
A - Elle allonge la survie A - Lorchidectomie bilatérale le plus souvent pour origine
B - Elle allonge l’intervalle libre B - Le traitement oestrogénique A - Un cancer du cavum
sans récidive C - Lorchidectomie suivie par les B - Un cancer des lèvres
C - Elle est plus efficace que la oestrogènes C - Un cancer de l’estomac
castration chirurgicale D - La résection trans-uréthrale D - Un cancer laryngé
D - Elle n’entraîne pas de de la prostate E - Un cancer de la langue
bouffées de chaleur E - La radiothérapie externe ou [69]
E - Elle entraîne une alopécie interstitielle
[65] Parmi les caractères
[61] topographiques suivants,
La principale variété histologique indiquez celui ou ceux qui
Parmi les examens suivants, des tumeurs solides du rein de correspond(ent) aux
quel est le plus important dans ladulte est: lymphomes malins non
le bilan A - Le sarcome fibroblastique hogdkiniens de la sphère
préthérapeutique d’un B - La tumeur de Wilms ou O.R.L.
ostéosarcome des membres ? néphroblastome A - Base de langue.
A - Artériographie du membre C - Lépithélioma de Grawitz ou B - Langue mobile
B - Radiographie pulmonaire épithélioma à cellules claires C - Amygdale palatine
C - Lymphographie D - Le lipome D - Cavum
D - Xérographie E - Lhémangiosarcome E - Epiglotte
E - Scintigraphie osseuse [70]
[62] [66]
Une dyspnée liée à une tumeur
Pour qu’un cancer soit Parmi les caractères suivants, le haute
cliniquement décelable, il faut plus approprié au cancer de la A - Peut s’installer brutalement
6
en quelques minutes cancers. Dans la série suivante, malade qui présente un risque
B - S’accompagne d’un bruit indiquer quel couple est erroné élevé de récidive ou de
inspiratoire rauque “le cornage’ A - Immunoglobuline et myélome métastase
C - S’exprime par une B - Bêta-H.C.G. et E - Une deuxième
polypnée choriocarcinome placentaire chimiothérapie après l’échec
D - A un temps inspiratoire C - Alphafoetoprotéine et dune première
ralenti, avec mise en jeu des hépatome malin [76]
muscles inspiratoires du cou D - Bêta-H.C.G. et séminome
E - Est souvent accompagnée testiculaire pur A partir de quelle dose, à raison
d’un syndrome de compression E - Antigène carcino- de 5 séances hebdomadaires
cave supérieur embryonnaire et adénocarcinome de 2 grays chacune, la chirurgie
colique en territoire irradié laisse-t-elle
[71] [74] prévoir des difficultés sérieuses
de cicatrisation
Parmi les affirmations suivantes Toutes les propositions suivantes A - 10 grays
concernant les concernant la croissance des B - 20 grays
adénocarcinomes cancers sont fausses sauf une. C - 40 grays
bronchiques, la ou lesquelles Laquelle ? D - 60 grays
sont exactes ? A - La croissance des cancers E - 80 grays
1 - Le tabagisme est un facteur est toujours plus lente chez les [77]
de risque moins important que sujets âgés B - Les cellules
pour les autres cancers situées au centre d’une tumeur Dans la classification TNM, que
bronchiques se multiplient plus vite car signifie l’appellation NO ?
2 - Ils sont parfois difficiles à elles sont protégées des A - Absence de ganglions
distinguer des cancers mécanismes naturels de défense histologiquement envahis
métastatiques antitumorale B - Absence de ganglions
3 - Leur siège est plus souvent C - La croissance des cancers cliniquement envahis
périphérique que pour les est constamment exponentielle C - Absence de ganglions
autres types histologiques D - Les cellules cancéreuses palpables
4 - Le traitement de choix, suscitent l’apparition de D - Présence de ganglions
lorsqu’il est possible, est néovaisseaux (néoangiogénèse) cliniquement normaux
lexérèse chirurgicale E - Les cellules cancéreuses E - Présence de ganglions
Compléments corrects : 1,2,3A échappent toujours cliniquement métastatiques
1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E complètement aux mécanismes [78]
[72] de régulation de la croissance du
tissu dont elles sont issues Parmi les principales séquelles
A quelle définition correspond et complications de l’irradiation
l’appellation N2 dans la [75] de la cavité buccale, on retient:
classification A - L’hyposialie
internationale TNM du cancer Parmi les propositions suivantes, B - Une atrophie cutanée
du sein une seule est exacte. Laquelle ? C - La paralysie faciale
A - Adénopathie sus- Une chimiothérapie adjuvante D - La thrombose de la
claviculaire désigne carotide
B - Adénopathie axillaire A - Une chimiothérapie associée E - Lostéonécrose
homolatérale mobile à une radiothérapie et/ou une mandibulaire
C - Adénopathie axillaire hormonothérapie [79]
homolatérale fixée B - Une chimiothérapie suivant
D - Adénopathie axillaire un traitement ayant entraîné une Le risque de cancer du sein est
controlatérale mobile rémission incomplète augmenté en cas de:
E - Oedème du bras avec C - Une chimiothérapie pratiquée A - Multiparité
adénopathies avant la résection chirurgicale B - Niveau socio-économique
[73] pour réduire le volume tumoral et élevé
faciliter lexérèse C - Premières règles précoces
Certains marqueurs sont utiles D - Une chimiothérapie après D - Première grossesse tardive
dans la surveillance de certains traitement radical chez un
7
E - Nombreux partenaires faciles et efficaces C - Térato carcinome
sexuels C - Il faut bien connaître les D - Séminome testiculaire
carcinogènes responsables E - Grossesse
[80] D - Il faut bien connaître les [88]
facteurs de risque
Parmi les cancers suivants, E - Le coût doit être acceptable S’agissant de la propagation
le(s)quel(s) est(sont) reconnu(s) [84] métastatique des cancers, il est
comme étant très ostéophile(s) exact que
A - Cancer épidermoïde des Une tumeur du sein de 4 cms de 1 - La voie métastatique
voies aérodigestives diamètre est accompagnée de préférentielle des sarcomes est
supérieures ganglions homolatéraux fixés, et la voie sanguine 2 - La voie
B - Adénocarcinome considérés comme envahis, Il n’y métastatique préférentielle des
prostatique a pas de localisation viscérale épithéliomas est la voie
C - Epithélioma à cellules secondaire décelable. lymphatique
claires du rein Comment classer cette néoplasie 3 - La métastase d’un cancer
D - Adénocarcinome ovarien ? peut précéder l’expression
E - Adénocarcinome du sein A - Ti Ni MO clinique de la tumeur primitive
[81] B - T2 NO MO 4 - L’examen histologique
C - T2 Ni Ml permet toujours de préciser
La forme histologique la plus D - T2 N2 MO l’origine d’une métastase
fréquente des cancers du colon E - T3 Ni Ml Compléments corrects : 1,2,3A
et du rectum est: 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
A - Le carcinome anaplasique [85] [89]
B - L’adénocarcinome à
cellules en bague à chaton Quel examen nest pas justifié à Parmi les examens ci-dessous,
C - L’adénocarcinome titre systématique dans le bilan indiquez l’examen le plus précis
lieberkhunien préthérapeutique d’un cancer du pour apprécier l’extension
D - Le carcinome épidermoïde col utérin classé T3 régionale d’un cancer régionale
E - Le lymphome A - Une urographie intra- d’un cancer du rein
[82] veineuse A - La lymphographie
B - Une scintigraphie osseuse abdominale
Les photons d’énergie élevée C - Une lymphographie pédieuse B - L’échotomographie rénale
ont les avantages bilatérale C - L’urographie intra-veineuse
thérapeutiques suivants sauf D - Une cystoscopie D - Le scanner (ou tomo-
un. Lequel ? E - Une rectoscopie densitométrie) abdominal
A - Un rendement élevé en [86] E - L’artériographie rénale
profondeur
B - Un faisceau d’irradiation Parmi les proliférations malignes [90]
mieux défini suivantes, la chimiothérapie
C - Une irradiation réduite de la seule peut Parmi les médicaments
peau entraîner la guérison de suivants, quel est celui qui peut
D - L’absence d’absorption A - Choriocarcinome placentaire donner une cystite
préférentielle par l’os B - Cancer de l’ovaire hémorragique, en particulier si
E - Une efficacité biologique C - Cancer du sein une diurèse suffisante nest pas
supérieure D - Leucémie aiguè assurée
[83] lymphoblastique de l’enfant pendant le traitement ?
E - Néphroblastome A - Cyclophosphamide
Toutes les affirmations [87] B - 5-Fluoro-Uracile
suivantes concernant une C - Cisplatyl
campagne de dépistage du Une augmentation du taux D - Méthotrexate
cancer sont vraies sauf une. sérique de l’alphafoetoprotéine E - Adriamycine
Laquelle ? peut s’observer dans la(les) [91]
A - Il faut sélectionner un situation(s) suivante(s)
cancer fréquent A - Hépatite virale aiguè Le premier relais métastatique
B - Les tests doivent être B - Carcinome hépato cellulaire hématogène du cancer du foie
8
se trouve dans A - Le poumon B - Un dysfonctionnement hormonothérapie
B - La rate hormonal B - Une chimiothérapie
C - Le rein C - Une dysplasie mineure pratiquée avant la résection
D - Le rachis D - Un épithélioma chirurgicale pour réduire le
E - Le cerveau E - Aucun de ces états volume tumoral et faciliter
[92] [96] lexérèse
C - Une deuxième
Comment classer l’extension Il existe un certain nombre de chimiothérapie réalisée après
anatomo-clinique dune maladie facteurs favorisant la survenue léchec dune première
de Hodgkin avec un ganglion dun cancer du D - Une chimiothérapie suivant
sus-claviculaire gauche sein. Parmi les cinq propositions un traitement ayant amené une
pathologique, splénomégalie, suivantes, laquelle ou lesquelles réduction non totale des lésions
lymphographie pathologique, retenez-vous mesurables
sans atteinte hépatique ni A - Cancer du sein chez la mère E - Une chimiothérapie chez un
thoracique (y compris B - Grossesse tardive patient ayant subi un traitement
tomographie) ni osseuse, et C - Multiparité radical, mais qui présente un
biopsie de moelle normale: D - Ménopause tardive risque statistiquement élevé de
A - Stade I E - Allaitement maternel rechute
B - Stade Il [97]
C - Stade III [100]
D - Stade IV Laquelle ou lesquelles des
E - Stade Il E affections suivantes Dans un cancer du quadrant
[93] prédispose(nt) à lapparition dun supéro-externe du sein classé
cancer ? Ti NO, quelle est la fréquence
Un des examens suivants est A - Xéroderma pigmentosum de l’atteinte histologique des
inutile dans le bilan d’extension B - Neurofibromatose de ganglions axillaires ?
systématique d’un épithélioma Recklinghausen A-O%
du col utérin C - Rectocolique ulcéro- B-5%
A - Toucher rectal hémorragique C - 20 %
B - Lymphographie D - Maladie de Paget des os D - 50 %
C - Cystoscopie E - Kyste solitaire de los E - 80 %
D - Coelioscopie [98] [101]
E - Urographie
[94] Actuellement, la thérapeutique Dans un adénocarcinome du
généralement conseillée en corps utérin, l’examen de la
Un frottis de dépistage sur un France dans un cancer du sein pièce d’hystérectomie montre
col utérin cliniquement normal survenant chez une femme de 45 un envahissement des 2/3 du
est étiqueté ans, porteuse dun cancer myomètre. Quelle est la suite
classe III de la classification de inférieur à 1 cm du quadrant thérapeutique à envisager?
Papanicolaou. Quelle attitude supéro-externe sans ganglion A - La radiothérapie
proposez-vous ? A - Nouveau axillaire palpable, est B - L’hormonothérapie
frottis un an plus tard A - Mastectomie radicale et C - La chimiothérapie
B - Hystérectomie irradiation post-opératoire D - La surveillance
C - Conisation B - Mastectomie simple seule E - L’évidement glandulaire
D - Coloscopie C - Mastectomie radicale seule [102]
E - Electrocoagulation du col D - Tumorectomie seule
E - Tumorectomie, vérification Au cours du cancer de la
[95] axillaire et radiothérapie loco- prostate
régionale A - L’hormonothérapie est
Auquel des états suivants [99] toujours indiquée dès que le
correspond un frottis vaginal de diagnostic est fait B -
classe IV Que désigne le terme de L’hormonothérapie doit être
(classification de Papanicolaou) chimiothérapie adjuvante ? réservée aux formes
? A - Une chimiothérapie associée métastatiques et/ou
A - Une cervicite à une radiothérapie et/ou une loco-régionales étendues
9
C - L’hormonothérapie la plus gauche France que ladénocarcinome
anodine actuellement est C - De son extension en surface colique
l’administration de Distilbène D - De laspect végétant ou
D - L’hormonothérapie la plus ulcéreux de la tumeur [110]
habituelle est le Nolvadex E - De latteinte ganglionnaire
E - L’hormonothérapie est [107] La radiothérapie pour cancer
exceptionnellement indiquée au broncho-pulmonaire primitif est
cours du cancer de la prostate Parmi les 5 facteurs suivants, contre-indiquée quand il existe
[103] citer les deux qui sont les plus A - Un syndrome de
importants pour prévoir compression cave supérieur
Quelle est la forme la plus Ihormono-sensibilité du cancer B - Un traitement préalable par
courante et la plus classique du sein métastatique chimiothérapie
des métastases A - L’âge de la malade C - Une infection pulmonaire
carcinomateuses pulmonaires ? B - Le siège des métastases sévère bilatérale
A - Masse unique C - Le statut hormonal D - Un envahissement pariétal
B - Granulations miliaires D - La présence de récepteurs E - Une atélectasie de tout le
C - Nodules multiples arrondis hormonaux poumon
D - Caverne irrégulière E - L’intervalle libre entre le [111]
anfractueuse traitement initial et l’apparition
E - Lymphangite des métastases En diminuant la consommation
carcinomateuse [108] de tabac, on peut diminuer les
[104] risques de survenue de:
Une femme de 40 ans a, pour la A - Cancer du corps de l’utérus
Parmi les cancers suivants, première fois, un frottis cervico- B - Maladies cardio-vasculaires
survenant dans le sexe vaginal de dépistage du col de C - Cancer de l’estomac
masculin, quel est le classe III. Son col est sain à l’oeil D - Cancer du poumon
cancer le plus fréquemment à nu. Faut-il E - Cancer de la vessie
l’origine de métastases A - Ne rien faire de particulier [112]
hépatiques ? B - Recommencer les frottis
A - Testicules après désinfection locale Le(s) facteur(s) pronostique(s)
B - Prostate C - Faire une biopsie à la pince le(s) plus important(s) dans le
C - Colon D - Faire une conisation cancer de
D - Thyroïde E - Faire un traitement de cancer l’endomètre est(sont)
E - Poumons du col A - Les données de la cytologie
[109] exfoliative
[105] B - La différenciation
Laquelle (ou lesquelles) des histologique
A partir de l’apparition de la propositions suivantes C - L’age de survenue
première cellule cancéreuse, sapplique(nt) au cancer D - L’envahissement cervical et
l’émergence clinique d’un épidermoïde (forme histologique endocervical
cancer nécessite un certain la plus habituelle) de E - La survenue sur un terrain
nombre de temps de l’oesophage: d’hyperplasie endométriale
doublement Lequel ? A - Il est plus fréquent chez la [113]
A - 10 femme que chez Ihomme
B - 20 B - Il est favorisé par une Quelle est la modalité
C - 30 consommation alcoolo-tabagique d’administration de
D - 40 excessive l’Adriamycine ou Adriblastine
E - 50 C - Il est plus fréquent chez les ®?
[106] sujets porteurs d’un endobrachy- A - Voie orale
oesophage (ou oesophage de B - Voie intramusculaire
Le pronostic à distance d’un Barret) C - Voie intra-veineuse
cancer colique opéré dépend D - Il est plus fréquent en France D - Voie sous-cutanée
essentiellement: que ladénocarcinome colique E - Voie intra-artérielle
A - De la taille de la tumeur E - Il est moins fréquent en [114]
B - De sa localisation droite ou
10
On admet comme facteur de [119] B - Cancer médullaire de la
risque vis à vis du cancer du thyroïde
sein ? Parmi les drogues antimitotiques C - Epithélioma bien différencié
A - Ménopause précoce suivantes, laquelle ou lesquelles de la thyroïde
B - Multiparité ont une toxicité cardiaque ? D - Tumeurs carcinoïdes
C - Alimentation riche en A - Adriblastine E - Phéochromocytome
graisses B - Méthotrexate [124]
D - Antécédents familiaux de C - Bléomycine
cancer du col utérin D - Cis-platine Devant une adénopathie
E - Bas niveau socio- E - Thiotépa cervicale isolée dure et
économique indolore, quel(s) est(sont),
[120] parmi le(s) élément(s) suivants,
[115] celui ou ceux qui permettent de
Parmi les drogues, qui agissent plaider en faveur dune
Quel est le site métastatique le par interférence avec la adénopathie métastatique d’un
plus souvent atteint lors de biosynthèse des acides cancer des voies aéro-
lévolution des sarcomes nucléiques et des protéines, et digestives supérieures ?
ostéogéniques ? que l’on nomme encore A - Dysphagie associée
A - Foie antagonistes ou antimétabolites, B - Patient de plus de 50 ans
B - Encéphale vous incluez C - La péri-adénite
C - Poumon A - 5-fluoro-uracile D - La radio des parties molles
D - Os B - Méthotrexate du cou
E - Ganglions C - Ois-platine E - Le terrain éthylo-tabagique
[116] D - Adriamycine
E - Bléomycine [125]
Parmi les drogues [121]
antimitotiques suivantes, Parmi les circonstances
laquelle nest pas toxique pour La vitesse de croissance d’une suivantes, laquelle ou
la moelle hématopoïétique ? tumeur maligne de l’estomac est lesquelles favorise(nt) la
A - Adriblastine fonction de trois des paramètres survenue d’un cancer du colon
B - Thiotépa suivants. Lesquels ? ?
C - Vincristine A - Le pourcentage des cellules A - Pancréatite chronique
D - Bléomycine tumorales qui se trouvent dans le B - Alimentation riche en
E - Cyclophosphamide cycle cellulose
[117] B - L’âge du patient C - Polypose rectocolique
C - Le coefficient de pertes familiale
Parmi les produits suivants, cellulaires D - Rectocolite hémorragique
quel est celui qui est connu D - La durée du cycle cellulaire E - Tabagisme
pour provoquer des fibroses E - Letat immunitaire du patient [126]
pulmonaires ? [122]
A - Chloraminophène Les antimétabolites
B - Oncovin oncostatiques agissent
Parmi les drogues antimitotiques
C - Caryolysine essentiellement
suivantes, laquelle a une toxicité
D - Adriblastine rénale ? A - Adriblastine A - En bloquant la division
E - Bléomycine B - Bléomycine cellulaire en métaphase
[118] C - Ois-platine B - En dépolymérisant les
D - Cyclophosphamide chaînes d’A.D.N.
Le virus dEpstein-Barr est E - 5-fluoro-uracile C - En interférant avec la
associé à [123] duplication de l’A.D.N.
A - Maladie de Hodgkin D - En établissant des liaisons
B - Lymphome de Burkitt Parmi les marqueurs biologiques, stables entre les chaînes
C - Carcinome du nasopharynx l’élévation de la Sérotonine et du d’A.D.N.
D - Leucémie aiguè 5 Hiaa se rencontre E - En interférant avec les
lymphoblastique principalement au cours de biosynthèses des acides
E - Sarcome de Kaposi A - Cancer de la prostate nucléiques et des protéines
11
[127] action D - Des rémissions partielles
A - Sur la membrane cellulaire rares et de courte durée
Sont habituellement de type B - Sur le réticulum E - Jamais aucune régression
histologique malpighien endoplasmique [136]
A - Les cancers de C - Sur les histones
l’oesophage D - Sur l’acide En France le cancer le plus
B - Les cancers de l’endomètre désoxyribonucléique fréquent chez la femme est:
C - Les cancers de l’estomac E - Sur le nucléole A - Le cancer du col de lutérus
D - Les cancers de l’anus [132] B - Le cancer du sein
E - Les cancers du larynx C - Le mélanome malin
[128] Parmi les cancers suivants, quel D - Le cancer colo-rectal
est celui qui donne le plus E - Le cancer de lestomac
Parmi les 5 cancers suivants, souvent des métastases [137]
quels sont les deux cancers pulmonaires ?
susceptibles d’être guéris par la A - Ladénocarcinome utérin Quelle est la durée moyenne du
chimiothérapie B - Le carcinome de l’oesophage cycle cellulaire dune cellule
A - Epithélioma du sein C - Ladénocarcinome colique cancéreuse A - 1 heure
B - Epithélioma de la prostate D - Lostéosarcome B - 6 heures
C - Lymphome malin E - Le cancer de l’estomac C - 2 jours
D - Dysembryome testiculaire [133] D-30 jours
E - Cancer de la thyroide E - 60 jours
[129] Quel est le cancer dont la [138]
fréquence est actuellement en
Les associations radio- régression chez la femme ? Lantigène carcino-
chimiothérapiques utilisées A - K du sein embryonnaire (ACE.) est utile
dans le traitement de la maladie B - K bronchique à petites dans la surveillance après
de Hodgkin peuvent être cellules traitement
responsables de C - K bronchique épidermoide A - Du séminome testiculaire
A - Leucémies aiguès tardives D - K intraépithélial du col B - Des cancers colo-rectaux
B - Stérilité irréversible E - K invasif du col utérin C - Des ostéosarcomes
C - Insuffisance rénale [134] D - De la maladie de Hodgkin
D - Alopécie irréversible E - Du cancer du sein
E - Surdité irréversible Parmi les propositions suivantes, [139]
laquelle ne correspond pas à un
[130] signe d’alarme de cancer ? Parmi les substances
A - Persistance d’une voix suivantes, quelle(s) est (sont)
Un cancer du côlon, classé enrouée ou de toux celle(s) dont l’effet
dans le groupe A de la B - Modification apparente d’une carcinogène a été démontré ?
classification “verrue” ou d’un “grain de beauté” A - Aflatoxine
histopathologique de Dukes, est C - Douleurs articulaires pendant B - Bêta naphtylamine
un cancer: plus de deux semaines C - Hydrocarbures
A - Détendue inférieure à 20 D - Pertes de sang en dehors polycycliques
mm dans sa plus grande des règles D - Monomères de chlorure de
dimension E - Nodule palpable du sein vinyle
B - A forme ulcérée E - Diéthylstilbestrol
C - Localisé à la muqueuse [135]
D - Pouvant atteindre la partie [140]
voisine de la muscularis Dans le mélanome malin en
mucosae sans la dépasser phase métastatique, la Lalpha-foeto-protéine est une
E - Sans aucun envahissement chimiothérapie permet dobtenir: protéine foetale:
ganglionnaire A - Des guérisons A - Dont une faible quantité
[131] B - Des rémissions complètes passe dans le liquide
fréquentes amniotique lors dune grossesse
Les radiations ionisantes C - Des rémissions partielles normale
peuvent induire des cancers par fréquentes et durables B - Dont une très faible
12
quantité passe dans le sérum commissurale présente l’une ou plusieurs des
maternel lors dune grossesse E - Voile du palais caractéristiques
normale [144] suivantes
C - Dont le dosage se fait par A - Sa fréquence est
des techniques de radio- Parmi les caractères suivants, actuellement en régression et
immunologie indiquer celui qui signe la nature inférieure à celle du cancer
D - Dont le taux sera augmenté maligne dune cervical
dans le liquide amniotique, si le tumeur: B - La forme histologique
foetus présente une anomalie A - Absence de capsule habituelle est le carcinome
de fermeture du tube neural conjonctive épidermoïde
E - Dont le taux sera augmenté B - Présence de foyers C - La dissémination se fait par
dans le liquide amniotique, si le hémorragiques voie hématogène préférentielle
foetus présente une non C - Atteinte de plus de 50 % dun D - Il s’agit habituellement de
fermeture labiopalatine organe tumeurs non hormono-
[141] D - Présence dembols cellulaires dépendantes et le dosage des
tumoraux intravasculaires récepteurs hormonaux est
On reconnaît comme facteur(s) E - Augmentation rapide de abandonné
de risque du cancer de volume E - La localisation à la partie
lendomètre basse du corps utérin constitue
A - Lexcès pondéral [145] un facteur aggravant le
B - Le diabète pronostic
C - Lhypertension artérielle Parmi les circonstances [149]
D - La prise prolongée de suivantes de découverte dun
progestérone seule cancer, quelle est la plus rare ? Parmi les tumeurs suivantes,
E - Les antécédents de A - Syndrome paranéoplasique quelles sont celles dérivant
dystrophie ovarienne B - Altération de l’état général uniquement des
[142] C - Métastase révélatrice tissus mésenchymateux ?
D - Hémorragies A - Léiomyosarcomes
Pour apprécier le pronostic dun E - Adénopathie satellite B - Adénocarcinomes
cancer de la prostate, il est [146] C - Chondrosarcomes
essentiel de D - Papillomes
disposer de Tous les caractères cytologiques E - Lipomes
A - Stade locorégional suivants s’appliquent
B - Existence de métastases habituellement aux cellules [150]
osseuses ou ganglionnaires cancéreuses sauf un
C - Type histologique et degré A - Augmentation de la taille des Parmi les définitions suivantes
de différenciation nucléoles du dépistage du cancer,
D - Taux de lantigène carcino- B - Densification chromatinienne laquelle (lesquelles) est(sont)
embryonnaire C - Présence de mitoses exacte(s) ?
E - Taux de testostérone anormales A - Le dépistage du cancer est
circulante D - Diminution du rapport une mesure de prévention
[143] nucléocytoplasmique secondaire selon la
E - Anisocaryose notable terminologie de l’OMS.
Parmi les localisations [147] B - Le dépistage du cancer
cancéreuses suivantes, toutes s’adresse à des sujets ou à des
sauf une peuvent Lequel de ces cancers est lié au groupes de sujets en bonne
classiquement donner des tabagisme ? santé apparente
adénopathies métastatiques A - Sein C - Le dépistage du cancer
cervicales bilatérales. B - Côlon peut procéder en deux étapes :
Quelle est celle qui nen donne C - Rein sélection des sujets à haut
pas ? D - Vessie risque, application à ces sujets
A - Pointe de langue E - Ethmoïde de tests cliniques ou
B - Plancher buccal antérieur [148] paracliniques
C - Amygdale D - Le dépistage du cancer a
D - Lèvre inférieure extra- Le cancer de l’endomètre pour objectif le repérage de
13
symptômes chez des sujets dentaire infections à répétition
présumés sains E - Régime alimentaire [158]
E - Le dépistage du cancer a hypercalorique
pour objectif d’orienter des La classification de Dukes des
sujets porteurs de symptômes, [155] cancers coliques a pour
sur la consultation ou l’examen substratum
spécialisé à faire un diagnostic Parmi les caractères suivants, 1 - Le degré de différenciation
[151] lequel ou lesquels est(sont) de la tumeur
évocateurs dun cancer 2 - Le degré d’infiltration
Indiquez parmi les paramètres anaplasique à petites cellules ? pariétale de la tumeur
suivants, celui(ceux) qui A - Présence de métastases 3 - L’importance de la stroma-
intervien(nen)t dans le hépatiques réaction
temps de doublement tumoral: B - Présence dun syndrome 4 - L’extension ganglionnaire
A - Coefficient de prolifération paranéoplasique endocrinien Compléments corrects : 1,2,3A
cellulaire C - Bonne réponse à la 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
B - Durée du cycle cellulaire chimiothérapie [159]
C - Coefficient de perte D - Extension locale limitée
cellulaire permettant le recours chirurgical Parmi les propositions
D - Différenciation cellulaire E - Présence dune opacité suivantes concernant les
E - La vascularisation tumorale parenchymateuse périphérique facteurs de risque du cancer
[152] [156] de l’ovaire, laquelle est exacte ?
A - Première grossesse tardive
Parmi les 5 cancers suivants, Parmi les propositions suivantes, B - Ménopause précoce
citez les 2 plus fréquents chez quelle(s) est(sont) celle(s) qui C - Haut niveau de vie socio-
l’homme concerne(nt) la prévention économique
A - Cancer broncho pulmonaire primaire du cancer du côlon et du D - Puberté précoce
B - Cancer colique rectum E - Aucun des facteurs
C - Maladie de Hodgkin A - La lutte anti-tabac par précédents
D - Cancer de la vessie l’éducation sanitaire
E - Cancer de la thyroide B - La propagande anti- [160]
[153] alcoolique
C - Recommander dès l’enfance La survenue de métastases
L’invasion locale des tumeurs un régime alimentaire varié et hépatiques est le plus souvent
malignes se fait grâce à: pauvre en graisses animales le fait de
A - Une diminution d’adhésivité D - Recommander dès l’enfance A - Ladénocarcinome utérin
réciproque des cellules un régime alimentaire varié et B - Le carcinome épidermoïde
tumorales riche en fibres végétales de loesophage
B - Une augmentation de la E - Surveiller les sujets dont les C - Ladénocarcinome colique
mobilité des cellules tumorales parents ou les frères et soeurs D - Ladénocarcinome du sein
C - La sécrétion de substances sont atteints de cancer du côlon E - Le glioblastome
lytiques par les cellules ou du rectum [161]
tumorales [157]
D - Une perte de l’inhibition de Parmi les agents anticancéreux
contact des cellules tumorales Citez le ou les facteurs qui suivants, on peut classer dans
E - Aucune de ces propositions définissent la population dite à les
[154] haut risque pour le antimétabolites:
cancer du col de l’utérus A - Oncovin (ou Vincristine)
Citez le ou les facteurs qui A - Hérédité B - Endoxan (ou
définissent la population dite à B - Puberté précoce-ménopause Cyclophosphamide)
haut risque pour les tardive C - Adriblastine (ou
cancers ORL: C - Pauciparité-1 ère grossesse Adriamycine)
A - Tabagisme tardive D - Méthotrexate (ou
B - Alcoolisme D - Multiparité-nombreux Améthoptérine)
C - Hérédité partenaires E - Fluoro-uracile (ou 5-Fluoro-
D - Mauvaise hygiène bucco- E - Hygiène génitale mauvaise- uracile)
14
[162] l’élévation des catécholamines se élément a la signification
rencontre principalement au pronostique la plus sévère ?
La responsabilité de virus cours de A - Voix bitonale
dEpstein-Barr fait lobjet de très A - Cancer de la prostate B - Hippocratisme digital
fortes présomptions pour: B - Cancer médullaire de la C - VS : 70 mm à la 1ère heure
A - Maladie de Hodgkin thyroïde D - Hémoptysies minimes mais
B - Leucémie lymphoïde C - Epithélioma bien différencié répétées
chronique de la thyroïde E - Tous les éléments ont la
C - Hépatome D - Tumeurs carcinoides même valeur pronostique
D - Lymphome de Burkitt E - Phéochromocytomes [171]
E - Cancer du nasopharynx [167]
[163] Le traitement initial d’une
Le risque de survenue de tumeur testiculaire présentant
Citez le ou les facteurs qui l’adénocarcinome de l’endomètre les caractères
définissent la population dite à est majoré par: cliniques d’un cancer consiste
haut risque pour le cancer du A - Obésité en
sein B - HTA A - Chimiothérapie
A - Hérédité C - Adénomyose B - Radiothérapie
B - Puberté précoce, D - Dysovulation prolongée C - Orchidectomie avec
ménopause tardive E - Diabète ligature du cordon spermatique
C - Pauciparité, 1ère [168] D - Curage ganglionnaire
grossesse tardive lombo-aortique systématique
D - Puberté tardive, Le pronostic du cancer du sein E - Toutes les propositions ci-
ménopause précoce est fonction dessus
E - Multiparité, nombreux A - De la taille de la tumeur [172]
partenaires B - D’antécédents de dystrophie
[164] mammaire Après combien d’années d’arrêt
C - Du taux de récepteurs du tabagisme le risque de
Parmi les agents oncostatiques hormonaux dans la tumeur cancer
suivants, le(s)quel(s) agi(ssen)t D - De l’importance des bronchopulmonaire est-il
spécifiquement sur la phase M microcalcifications sur les clichés équivalent à celui du non
(mitose) du cycle cellulaire ? de mammographies fumeur ?
A - 5-Fluoro-uracile E - Du degré de différenciation A - 2 ans
B - Méthotrexate histologique B - 5 ans
C - Vinblastine [169] C - 15 ans
D - Doxorubicine D - 20 ans
E - Vincristine Une population féminine dite “à E - 30 ans
haut risque” de cancer du sein [173]
[165] est caractérisée par:
A - Premières règles précoces D’après les données de
Le traitement dun séminome B - Première grossesse tardive mortalité et les données de
pur limité au testicule chez un ou absence de grossesse morbidité (incidence), quel est
homme de 45 ans comporte: C - Contraception orale par une en France le cancer le plus
A - Une pulpectomie association oestro-progestative fréquent et ayant la mortalité la
B - Une radiothérapie des prolongée plus élevée chez la femme ?
chaînes lymphatiques lombo- D - Antécédent d’abcès du sein A - Cancer du col de l’utérus
aortiques E - Cancer du sein chez la mère B - Cancer du corps de l’utérus
C - Une orchidectomie par voie et/ou les soeurs C - Cancer de la peau
inguinale D - Cancer colo-rectal
D - Une lymphadénectomie [170] E - Cancer du sein
E - Une chimiothérapie [174]
[166] Parmi les signes cliniques
suivants, rencontrés chez un Parmi les cancers primitifs
Parmi les marqueurs sujet porteur dun cancer suivants, quel est celui qui est
biologiques des cancers, bronchique épidermoïde, quel le plus fréquemment à l’origine
15
d’un cancer secondaire du foie C - Tumeur villeuse intestinale petites cellules
? D - Fibro-adénome mammaire B - Le carcinome indifférencié
A - Cancer des voies biliaires E - Eczéma chronique à grandes cellules
B - Cancer de la prostate [179] C - Le carcinome épidermoïde
C - Cancer de l’intestin grêle D - Ladénocarcinome
D - Cancer du côlon Le carcinome baso-cellulaire est E - Le cylindrome
E - Cancer de la thyroide une tumeur: [184]
A - De malignité locale
[175] B - D’évolution rapide Un cancer du sigmoïde va
C - Pouvant être ulcérée donner des métastases au
Parmi les complications de la D - Pouvant être pigmentée niveau du foie. La voie
chimiothérapie anti-cancéreuse E - Provoqué par l’irradiation empruntée est:
es ci- dessous, laquelle est solaire A - Lymphatique
particulièrement associée à B - Hématogène
l’utilisation de la Bléomycine [180] C - Extra-vasculaire
A - Myocardiopathie D - Le contact direct
B - Fibrose pulmonaire Une augmentation de bêta-HCG E - Canalaire
C - Cystite hémorragique peut sobserver au cours de
D - Neuropathie périphérique A - Cancer colique [185]
E - Nécrose cutanée B - Cancer du foie
[176] C - Cancer du col utérin La thymidine tritiée permet le
D - Cancer du testicule marquage des cellules qui se
Parmi les marqueurs E - Chorio-épithéliome trouvent dans une phase
biologiques des cancers, placentaire particulière du cycle cellulaire
élévation de la thyrocalcitonine [181] Quelle est cette phase ?
se rencontre principalement au A-M
cours de Parmi les médicaments anti- B-S
A - Cancer de la prostate cancéreux suivants, quel(s) C - Gi
B - Cancer médullaire de la est(sont) celui(ceux) qui a(ont) D - GO
thyroïde une toxicité neurologique ? E - G2
C - Epithélioma bien différencié A - Adriamycine [186]
de la thyroïde B - Chloraminophène
D - Tumeurs carcinoides C - Cisplatyl Parmi les cancers suivants, un
E - Phéochromocytome D - Endoxan na pas un haut pouvoir
[177] E - Misulban métastatique
[182] A - Cancer bronchique à
Chez un sujet dune trentaine petites cellules
dannées, la biopsie dune Parmi les propositions suivantes, B - Cancer de la corde vocale
tuméfaction sous cutanée de la indiquez celle(s) qui constitue(nt) C - Mélanome malin
cuisse a permis le diagnostic un(des) facteur(s) de risque pour D - Ostéosarcome
dhistiocytofibrome malin : le cancer de l’endomètre: E - Cancer du sein
l’incision est passée en tissu A - Hypertension artérielle [187]
tumoral. Quel est le premier essentielle
traitement à proposer ? B - Obésité Une adénopathie métastatique
A - Hyperthermie C - Traitement oestrogénique isolée sus-claviculaire gauche a
B - Chimiothérapie prolongé le plus souvent deux origines :
C - Reprise chirurgicale large D - Multiparité lesquelles ?
D - Radiothérapie E - Multiplicité des partenaires A - Un cancer du cavum
E - Immunothérapie sexuels B - Un cancer de loesophage
[178] [183] C - Un cancer de lestomac
D - Un cancer laryngé
On reconnaît le caractère pré- Parmi les tumeurs primitives des E - Un cancer de la langue
cancéreux de bronches, le type le plus fréquent [188]
A - Polypose adénomateuse est
B - Kératose solaire A - Le carcinome anaplasique à Parmi les tumeurs suivantes,
16
désignez celle(s) qui est(sont) le(s) lieu(x) d’origine
possède(nt) peu de facultés à le(s) plus probable(s) Parmi les marqueurs
métastaser par voie ? biologiques suivants, indiquer
lymphatique: A - Prostate celui de l’hépatome
A - Les adénocarcinomes B - Testicule A - Bêta-H.C.G.
mammaires C - Foie B - Alphafoetoprotéine
B - Les ostéosarcomes D - Oesophage C - A.C.E. (antigène
C - Les carcinomes papillaires E - Rein carcinoembryonnaire)
de la thyroïde [193] D - CA 199
D - Les adénocarcinomes E - Bêta-2-microglobuline
gastriques Une toxicité cardiaque ou [198]
E - Les fibrosarcomes pulmonaire cumulative peut se
[189] manifester lors de l’usage Chez une femme de 40 ans,
thérapeutique de une conisation a été réalisée
Lequel des médicaments A - Adriamycine Elle a révélé un carcinome in
suivants modifie profondément B - Chloraminophène situ dont la résection est
le pronostic des C - Bléomycine passée en tissu pathologique.
carcinomes embryonnaires du D - Cyclophosphamide Laquelle des mesures
testicule E - Méthotrexate thérapeutiques s’impose ?
A - Mitomycine c (Amétycine®) [194] A - Hystérectomie élargie et
B - Vincristine (Oncovin®) lymphadénectomie
C - Thiotépa Une augmentation de la bêta- B - Curiethérapie et
D - Ois-platine (Cisplatyl®) H.C.G. (“bêta” Human Chorionic hystérectomie élargie plus
E - 5-Fluoro-uracile Gonadotrophic Hormon) peut- lymphadénectomie
être dûe à: C - Frottis biannuel
[190] A - Un cancer colique D - Hystérectomie totale avec
B - Un cancer du foie conservation annexielle
Parmi les facteurs suivants, C - Un cancer du col utérin E - Hystérectomie subtotale
quel est(sont) celui(ceux) qui D - Un cancer du testicule [199]
accroi(ssen)t E - Un chorio-épithéliome
le risque des cancers placentaire Le rapport hommes/femmes de
buccopharyngés ? l’incidence du cancer de
A - Alcoolisme [195] l’oesophage en
B - Tabagisme France est de:
C - Poussière de bois Le traitement dun A - 1,5
D - Contact avec l’amiante adénocarcinome de l’endomètre B - 15
E - Alimentation pauvre en de stade Il, doit inclure C - 40
fibres A - Hystérectomie simple D-2
[191] B - Hystérectomie totale avec E-5
salpingo-ovariectomie bilatérale
Les sarcomes: C - Intervention de Wertheim [200]
A - Sont de siège variable D - Irradiation externe pelvienne
B - Correspondent à des E - Thérapeutique endocrinienne Un patient aux antécédents de
tumeurs conjonctives malignes [196] pancréatite chronique a été
C - Disséminent surtout par opéré dun adénocarcinome du
voie lymphatique Parmi les cinq cancers suivants, rectum Dukes C (amputation
D - Donnent fréquemment des quel est le cancer susceptible abdomino périnéale) Pas de
métastases pulmonaires d’être guéri par la chimiothérapie traitement complémentaire. Le
E - Sont plus fréquents que les isolée ? dosage sérique radio
carcinomes A - Cancer colique immunologique de lACE.
[192] B - Cancer du sein initialement à 55 ng/ml sétait
C - Cancer du col de l’utérus négativé un mois après
Un homme de 70 ans présente D - Chorio-carcinome placentaire lintervention. 18 mois après, ce
des métastases osseuses d’un E - Astrocytome de grade IV taux est à 5Ong/ml avec un
adénocarcinome. Quel(s) [197] examen clinique normal.
17
Quelle(s) hypothèse(s) C - A.C.E. B - Fibrose pulmonaire
envisager ? D - V.M.A. (acide vanyl C - Cystite hémorragique
A - Elévation liée à une mandélique) D - Neuropathie périphérique
récidive pelvienne E - Phosphatases acides E - Surdité
B - Elévation liée à un [209]
tabagisme prononcé [205]
C - Elévation en rapport avec Chez un sujet de 50 ans,
la pancréatite chronique La découverte chez une femme éthylo-tabagique, présentant
D - Elévation liée à une de 30 ans, sur une biopsie une adénopathie latérocervicale
métastase dirigée par la suspecte de malignité, quel est
E - Elévation liée à un 2ème colposcopie, dun carcinome in le geste à proscrire
cancer colique situ impose de faire: formellement ?
[201] A - Une nouvelle biopsie A - La ponction cytologique
B - Un nouveau frottis trois mois B - La biopsie ganglionnaire
Parmi les polypes colorectaux plus tard C - La cervicotomie
suivants, le(s)quel(s) est(sont) C - Une hystérectomie totale exploratrice avec examen
susceptible(s) de dégénérer ? D - Un curetage de lendocol histologique extemporané
A - Polypes adénomateux E - Une conisation D - Lexamen O.R.L.
B - Tumeurs Villeuses [206] E - La biopsie dune zone
C - Polypes hyperplasiques suspecte de la base de la
D - Polype juvénile Parmi les cancers suivants, langue
E - Aucun des précédents lequel ou lesquels ne donne(nt)
[202] pratiquement [210]
jamais de métastases ?
Le dépistage du cancer du A - Séminome testiculaire Chez une patiente de 70 ans,
côlon est particulièrement B - Carcinome cutané baso- présentant une métastase
justifié en cas de cellullaire pulmonaire d’un cancer de
A - Antécédents de C - Adénocarcinome de l’endomètre, laquelle des
cholécystectomie lendomètre drogues suivantes devra être
B - Antécédents personnels de D - Carcinome cutané spino- utilisée en première intention ?
polype colique solitaire cellulaire A - Corticoïdes
C - Utilisation prolongée de E - Glioblastome B - Agents alkylants
laxatifs [207] C - Antimétabolites
D - Antécédents personnels de D - Hormonothérapie
rectocolite hémorragique Parmi les cancers suivants, citer oestroprogestative
E - Antécédents familiaux de celui ou ceux qui est ou sont E - Hormonothérapie
cancer rectocolique reconnus progestative
[203] comme lymphophiles [211]
A- Ostéosarcome
Quel est le type histologique B - Glioblastome Parmi les affections héréditaires
habituel des cancers du corps C - Epithélioma épidermoïde du et qui se transforment
utérin ? col utérin inéluctablement en cancer,
A - Adénocarcinome D - Séminome testiculaire vous retenez:
B - Epithélioma malpighien E - Epithélioma épidermoïde A - La neurofibromatose de
C - Epithélioma basocellulaire ORL Von Recklinghausen
D - Epithélioma à cellules [208] B - Le xeroderma
claires pigmentosum
E - Epithéliosarcome Parmi les complications C - La polypose rectocolique
[204] iatrogènes de la chimiothérapie familiale diffuse
anti-cancéreuse e ci-dessous, D - Les tumeurs villeuses du
Parmi les marqueurs laquelle (lesquelles) est(sont) rectum
biologiques suivants, indiquer particulièrement associée(s) avec E - La mastose fibro-kystique
celui du sympathome lutilisation de lAdriblastine (ou [212]
A - H.C.G. et bêta H.C.G. Adriamycine ou Doxorubicine)
B - Alphafoetoprotéine A - Myocardiopathie Un patient de 65 ans,
18
insuffisant respiratoire diagnostiqué chez un sujet Quel traitement vous paraît le
chronique, est atteint d’un petit opérable de 50 ans dont plus adapté à ce cas ?
cancer malpighien d’une sous- l’exploration fonctionnelle A - Abstention thérapeutique
segmentaire de la lobaire respiratoire est normale. L(es) B - Chimiothérapie
supérieure droite, sans indication(s) thérapeutique(s) C - Lobectomie
adénopathie médiastinale. Le doit(doivent) être D - Pneumonectomie
V.E.M.S. est égal à 1000 et n’a A - Chimiothérapie E - Radiothérapie
pas été amélioré par le B - Lobectomie supérieur [219]
traitement antiinflammatoire et gauche
bronchodilatateur. Quel(s) C - Pneumonectomie gauche Laquelle de ces
est(sont) l(es) indication(s) D - Segmentectomie caractéristiques ne s’applique
thérapeutique(s) correcte(s) E - Radiothérapie exclusive pas aux tumeurs bénignes ?
A - Abstention - Traitement de [216] A - Différenciée
confort B - Croissance lente
B - Chimiothérapie systémique La médiastinoscopie réalisée C - Invasive
C - Irradiation de la tumeur et dans le premier temps opératoire D - Encapsulée
du médiastin dune intervention pour cancer E - Ne métastase pas
D - Lobectomie puis irradiation malpighien de la lobaire
E - Segmentectomie puis supérieure droite a pour [220]
irradiation objectif(s)
[213] A - De déceler un Parmi les cancers suivants,
envahissement médiastinal quel est celui que la
Quels sont les 2 signes B - De réaliser un évidement chimiothérapie ne contribue pas
radiologiques qui, lors de ganglionnaire controlatéral à guérir ?
l’urographie intraveineuse, sont C - D’apprécier la liberté de la A - Lymphosarcome
très évocateurs de tumeur bronche souche B - Mélanome malin
maligne du parenchyme rénal D - De vérifier l’intégrité du C - Maladie de Hodgkin
A - Amputation d’un calice récurrent D - Dysembryome testiculaire
B - Calcification de la masse E - De vérifier l’intégrité de E - Leucémie aiguè
C - Refoulement d’un calice l’oesophage lymphoblastique de l’enfant
D - Etirement ou incurvation [217] [221]
d’une tige calicielle
E - Compression du bassinet Parmi ces cinq localisations Dans quel cas la chirurgie seule
[214] primitives extraganglionnaires de peut-elle guérir un cancer de
lymphome malin non hodgkinien, l’oesophage ?
Dans les formes limitées des quelles sont les deux les plus A - Tumeur envahissant les
carcinomes bronchiques à fréquentes en France ? bronches
petites cellules, la A - Cerveau B - Tumeur avec fistule
radiothérapie est utilisée en B - Sphère ORL oesotrachéale
association avec la C - Poumon C - Tumeur envahissant la
chimiothérapie sur le(s) D - Tube digestif séreuse de l’oesophage
champ(s) d’irradiation suivant(s) E - Rein D - Tumeur localisée à la
A - Champs pulmonaires [218] muqueuse
B - Encéphale E - Tumeur envahissant la
C - Foie Un très grand fumeur de 76 ans, musculeuse avec ganglions
D - Médiastin sans antécédents pathologiques médiastinaux
E - Moelle épinière ni altération de l’état général, [222]
présente une masse tumorale
[215] sus-hilaire gauche. L’endoscopie Parmi les signes radiologiques
visualise un bourgeon à l’origine suivants observés sur une
Un cancer malpighien de la de la culminale dont la biopsie vertèbre dorsale, lequel oriente
bronche lobaire supérieur affirme le cancer épidermoide. Le le plus certainement vers une
gauche atteignant l’éperon VEMS est à 2 litres. Il n’y a pas métastase osseuse d’un cancer
lobaire, respectant le médiastin, de signes d’extension viscéral ?
sans métastase, a été médiastinale ou métastatique. A - Déminéralisation diffuse de
19
plusieurs corps vertébraux B - comportent: E - Papillome vésical
Tassement cunéiforme dun seul A - Fièvre [231]
corps vertébral sur rachis non B - Diarrhée
déminéralisé C - Sueurs nocturnes Parmi les cancers suivants,
C - Condensation d’un corps D - Anorexie le(s)quel(s) est(sont) souvent
vertébral E - Amaigrissement (supérieur à responsable(s) de métastases
D - Disparition d’une image 10 % du poids du corps) osseuses ?
pédiculaire [227] A - Prostate
E - Image de fuseau B - Sein
paravertébral Parmi ces signes cliniques, C - Côlon
[223] le(s)quel(s) inaugure(nt) D - Larynx
volontiers la maladie dans E - Thyroïde
La dissémination tumorale par lecancerducavum ? [232]
voie lymphatique peut être à A - Dysphonie
l’origine B - Dyspnée Lexamen histologique dune
A - De métastases pulmonaires C - Adénopathie cervicale tumeur osseuse montre quil
B - D’épanchements des D - Otalgie sagit dun adénocarcinome.
séreuses E - Epistaxis Parmi les localisations
C - D’adénopathies [228] primitives suivantes, il faut
D - De métastases osseuses rechercher préférentiellement
E - De lymphangite La découverte d’une cataracte chez une femme ?
carcinomateuse chez un nouveau-né porteur d’un A - Sein
[224] souffle B - Col utérin
systolique est évocatrice: C - Corps utérin
Parmi les localisations A - D’une trisomie 21 D - Amygdales
cancéreuses suivantes, B - D’une embryopathie E - Cutanée (mélanome)
laquelle(lesquelles) peu(ven)t rubéolique [233]
bénéficier d’une chimiothérapie C - D’une maladie des inclusions
adjuvante ? cytomégaliques Laction conjointe de lalcool et
A - Cancer du sein D - D’une infection à herpès du tabac est déterminante pour
B - Cancer du rein virus la survenue du(s) cancer(s)
C - Cancer colique E - D’une toxoplasmose suivant(s)
D - Mélanome malin congénitale A - Cavité buccale
E - Cancer du col utérin [229] B - Larynx
C - Hypopharynx
[225] Dans l’origine de quel cancer a-t- D - Vessie
on incriminé un régime riche en E - Bronche
Parmi les arguments graisse ? A - Cancer de la cavité [234]
radiologiques suivants, buccale
lequel(lesquels) est(sont) en B - Cancer gastrique Au cours du bilan initial dune
faveur dune lésion maligne à la C - Cancer de l’intestin grêle maladie de Hodgkin, le
mammographie ? D - Cancer de la vésicule biliaire classement dans la
A - Aspect hétérogène de E - Cancer du sein catégorie B dépend de la
l’opacité présence dun ou plusieurs des
B - Irrégularité des contours [230] signes suivants
C - Spicules partant de la A - Dissémination des
lésion Quelle(s) est(sont), parmi les adénopathies en régions sus et
D - Microcalcifications lésions suivantes, celle(s) sur sous diaph rag matiques
E - Halo clair d’oedème laquelle(lesquelles) peut survenir B - Existence dune localisation
péritumoral un cancer invasif ? médullaire (biopsie ostéo-
[226] A - Maladie de Bowen médullaire)
B - Adénome (polype C - Prurit satellite dune
Les signes qui permettent de adénomateux) du côlon cholestase
classer une maladie de Hodgkin C - Papillome cutané D - Sueurs nocturnes profuses
en stade B D - Kératose actinique (sénile)
20
E - Fièvre prolongée sans foyer D - Sur la région aréolaire tumorale élevée pour surveiller
infectieux E - Aucune des présentes la cytolyse
réponses A - Uricémie
[235] [239] B - Créatininémie
C - Albuminémie
Le myélome plasmocytaire: Que veut dire anisocaryose au D. - Calcémie
A - Est une tumeur ostéolytique niveau des cellules néoplasiques E - Kaliémie
B - Est une tumeur ? [243]
encéphaloïde grise à rouge A - Une augmentation de taille
C - Présente une forte du noyau Parmi les lésions pré-
périostose B - Une différence de taille des cancéreuses héréditaires, vous
D - Donne très souvent de noyaux dune cellule à lautre retenez
volumineuses métastases C - Une différence de taille du A - Cicatrices de brûlures
viscérales du type cave cytoplasme dune cellule à lautre B - Naevus pigmentaires
E - Donne des métastases D - Une augmentation de taille C - Polypose rectocolique
surtout dans le squelette et le du cytoplasme familiale
système lymphoïde E - La présence de noyaux en D - Kératose sénile
[236] mitose E - Neurofibromatose de
Recklinghausen
Une métastase mandibulaire [240] [244]
dun cancer du sein se révèle
habituellement par: Devant un cancer thyroïdien, tous Devant une tuméfaction latéro-
A - Une fracture spontanée les caractères suivants sont cervicale sous-digastrique dure
B- Une tumeur de langle évocateurs de la variété survenant chez un homme de
mandibulaire médullaire, sauf un. Lequel ? 55 ans, alcoolo-tabagique, et
C - Une mobilité anormale de A - Caractère familial qui se plaint dune otalgie
plusieurs dents B - Association à un homolatérale, quel examen doit
D - Une atteinte du nerf phéochromocytome être demandé en premier lieu ?
dentaire inférieur C - Diarrhée A - Audiogramme tonal et
E - Une ulcération gingivale D - Elévation dantigène carcino- impédancemétrie
indolore embryonnaire B - Biopsie-exérèse
[237] E - Elévation de la thyroglobuline C - Drill-biopsie
[241] D - Scintigraphie thyroïdienne
Une ponction biopsie osseuse E - Bilan endoscopique des
pratiquée chez un homme de Une condensation diffuse du voies aéro-digestives
65 ans découvre des lésions corps vertébral de D10 est supérieures
métastastiques dun découverte chez un
adénocarcinome. Quelle origine homme de 70 ans. Quel(s) [245]
primitive vous paraît la plus est(sont) parmi les diagnostics
vraisemblable suivants celui(ceux) Parmi les anomalies suivantes,
A - Oesophagienne pouvant expliquer une telle laquelle est la plus spécifique
B - Mammaire anomalie ? du diagnostic de myélome
C - Prostatique A - Hypercorticisme multiple ?
D - Testiculaire B - Spondylarthrite ankylosante A - Géodes à l’emporte pièce
E - Bronchique C - Hyperthyroïdie sur les radiographies du crâne
[238] D - Métastase dorigine B - Dysglobulinémie
prostatique monoclonale à limmuno-
Dans le cancer du sein, la PeV2 E - Hémochromatose électrophorèse du sérum
est définie par des signes [242] C - Présence de nombreux
inflammatoires (oedème, plasmocytes atypiques au
rougeur, chaleur) situés La surveillance des paramètres myélogramme
A - Sur lensemble du sein biologiques suivants est D - Protéinurie de Bence-Jones
B - Sur la surface de projection indispensable au cours de la E - Accélération de la vitesse
cutanée de la tumeur chimiothérapie dinduction dun de sédimentation globulaire
C - Sur la région axillaire cancer chimiosensible à masse [246]
21
normales. La radiographie tolérable. Quel(s) est (sont),
Quel est le cancer qui se identifie plusieurs adénopathies parmi les prescriptions
complique le plus souvent de médiastinales. Scintigraphie suivantes, celle(celles) qui
métastases osseuses chez la osseuse, échographie hépatique doit(vent) être choisie(s) si l’on
femme ? et myélogramme sont normaux. exclut leur indication
A - Utérus La(les) séquence(s) neurochirurgicale ?
B - Sein thérapeutique(s) suivante(s) A - Avafortan® injectable
C - Corps thyroide est(sont) correcte(s) B - Aspegic® injectable
D - Rein A - Chimiothérapie puis C - Morphine® per os
E - Poumon radiothérapie puis chimiothérapie D - Solumédrol® à 80 mg/j
[247] B - Exérèse puis chimiothérapie E - Viscéralgine forte®
C - Exérèse puis radiothérapie injectable
Parmi les drogues suivantes D - Chimiothérapie puis exérèse
quelle(s) est(sont) celle(s) qui E - Chimiothérapie seule (18 [254]
a(ont) une toxicité cumulative ? mois)
A - Vincristine (Oncovin®) [251] Parmi les cancers suivants, il
B - Méthotrexate en est un qui ne donne jamais
C - Adriamycine Le rôle (direct ou indirect) des de métastase. Lequel ?
(Adriblastine®) virus suivants est prouvé dans A - Séminome testiculaire
D - Bléomycine® l’apparition de certains cancers ? B - Carcinome cutané basa-
E - Cyclophosphamide A - EBV, virus dEpstein Barr cellulaire
(Endoxan®) B - HTLV-1, virus de la leucémie C - Adénocarcinome de
[248] T humaine l’endomètre
C - Herpès simplex virus D - Carcinome cutané spino-
Parmi les éléments suivants, D - HTLV-3 ou LAV ou HIV (virus cellulaire
citer celui(ceux) qui du SIDA) E - Médulloblastome du
correspond(ent) aux E - Papilloma virus cervelet
adénopathies médiastinales de [252] [255]
la maladie de Hodgkin:
A- Latéro-trachéales Un carcinome à grandes cellules Un malade atteint de cancer
B - Non compressives de la lobaire inférieur gauche a bronchique malpighien non
C - Calcifiées en “coquille été diagnostiqué chez un sujet de traité installe en quelques
d’oeuf’ 50 ans opérable, dont les valeurs heures un tableau de
D - Bilatérales fonctionnelles respiratoires sont compression médiastinale.
E - Associées à un syndrome normales. Le sujet présente une Lindication thérapeutique est
interstitiel parenchymateux paralysie récurrentielle gauche dominée par:
[249] d’apparition récente. L’(es) A - La chimiothérapie
indication(s) thérapeutique(s) B - Les diurétiques
Devant des métastases la(les) plus probable(s) C - Loxygénothérapie
osseuses, il faut rechercher une sera(seront) D - La radiothérapie
localisation primitive au niveau A - Chimiothérapie médiastinale
de: B - Lobectomie inférieur gauche E - La thoracotomie
A - Rein C - Pneumonectomie gauche décompressive
B - Sein D - Segmentectomie [256]
C - Côlon E - Radiothérapie
D - Langue [253] Un cancer bronchique peut être
E - Thyroïde révélé par:
Un malade atteint de douleurs A - Un hippocratisme digital
[250] pelviennes bilatérales par B - Un érythème noueux
récidive locorégionale d’un C - Une pleurésie
Un carcinome à petites cellules cancer du rectum n’a pas été D - Un virage des réactions
de la lobaire supérieur a été soulagé par l’Aspirine à la dose cutanées à la tuberculine
décelé par biopsie chez un d’un gramme, par l’Amidopyrine à E - Une hémoptysie
sujet de 50 ans dont les valeurs la dose d’un gramme et par le [257]
fonctionnelles respiratoires sont Dextropyroxyphène à dose
22
Le myélome peut être à en cancérologie, on dit que la Devant des métastases
l’origine: rémission est partielle quand: osseuses, il faut rechercher une
A - D’une insuffisance A - Toutes les lésions ont localisation primitive au niveau
hépatique disparu, mais Ion sait qu’elles de:
B - D’une amylose vont réapparaître huit mois plus A - Prostate
C - D’une hypercalcémie tard B - Sein
D - D’une hyperglycémie B - Toutes les lésions ont perdu C - Côlon
E - D’une hyperéosinophilie au moins 50 % de leur volume D - Larynx
[258] C - Toutes les lésions ont perdu E - Thyroïde
au moins 1/4 de leur volume [266]
Chez un malade atteint d’un D - Toutes les lésions sont
lymphome malin non stables, c’est-à-dire n’ont pas Parmi les complications
hodgkinien médiastinal, survient progressé suivantes, quelle est celle
un épanchement pleural, et le E - Le malade est en vie à 2,5 (quelles sont celles)
liquide que vous ramenez est ans sur les 5 ans de surveillance directement en relation avec
épais et laiteux. Quelle est la [262] lAdriamycine® ?
cause la plus logique ? A - Alopécie
A - Pleurésie purulente Au cours du cancer bronchique B - Insuffisance rénale
B - Ponction d’un abcès primitif, l’examen radiographique C - Insuffisance cardiaque
pulmonaire peut montrer: D - Polynévrite
C - Pleurésie sérofibrineuse A - Une opacité ronde intra- E - Fibrose pulmonaire
D - Chylothorax parenchymateuse [267]
E - Hydrothorax B - Une image radiologique en
lacher de ballons Parmi les médicaments anti-
[259] C - Une opacité hilaire cancéreux suivants, le(s)quel(s)
unilatérale a(ont) une toxicité pulmonaire ?
Parmi les lésions suivantes, D - Une atélectasie lobaire A - Rubidomicine
indiquer celle qui est grevée du E - Une pachypleurésie apicale B - Misulban®
plus haut risque de bilatérale C - 5-Fluoro-Uracile
dégénérescence maligne [263] D - Bléomycine
A - Polype hyperplasique du E - Asparaginase
colon Des métastases osseuses [268]
B - Polypose juvénile peuvent survenir au cours de
rectocolique l’évolution Parmi les principales séquelles
C - Pseudo-polype de la A - D’un adénocarcinome du rein et complications de la
rectocolite ulcéro-hémorragique B - D’un adénocarcinome du radiothérapie
D - Polype adénomateux du sein conventionnelle de la cavité
côlon C - D’un adénocarcinome du buccale, on retient:
E - Polypose hamartomateuse côlon A - Hyposialie
de Peutz-Jeghers-Touraine D - D’un carcinome bronchique B - Atrophie cutanée
[260] E - D’un adénocarcinome de la C - Paralysie faciale
prostate D - Mucite
Les métastases osseuses E - Ostéo-radionécrose
mixtes (ostéolytiques et [264]
ostéocondensantes) se voient [269]
le plus souvent au cours du Une origine virale peut être
cancer incriminée pour: Le cancer de la tête du
A - De la prostate A - Cancer nasopharyngien pancréas peut être traité par
B - Du sein B - Cancer du col utérin toutes les interventions
C - De la thyroïde C - Lymphome de Burkitt suivantes, sauf une
D - Du rein D - Leucémie myéloïde Laquelle ?
E - Du poumon chronique A - Une duodéno-
[261] E - Maladie de Hodgkin pancréatectomie céphalique
[265] B - Une pancréatectomie sans
Dans l’expression des résultats duodénectomie
23
C - Une anastomose gastro- rectocolique familiale diffuse volume inférieur à celui trouvé à
jéjunale et cholédoco-jéjunale [273] l’examen clinique
D - Une anastomose gastro- C - Epaississement cutané en
jéjunale et cholédoco- Quel est le traitement curatif d’un regard de la lésion
duodénale volumineux cancer du bas rectum D - Présence de micro-
E - La mise en place dune situé à deux centimètres de la calcifications en foyer
prothèse par voie endoscopique marge anale ? E - Irrégularité de l’opacité
[270] A - Résection sigmoïdienne [277]
B - Résection rectale avec
Un homme de 65 ans accuse anastomose colo-anale Parmi les affections suivantes,
des douleurs de la région C - Colostomie iliaque gauche laquelle ou lesquelles
coeliaque et un amaigrissement D - Amputation abdomino- constitue(nt) des états
supérieur à 10 % du poids du périnéale précancéreux ?
corps depuis 6 mois. Il était E - Radiothérapie A - Dysplasie du col de l’utérus
considéré comme porteur dune de haut grade
pancréatopathie. La T.D.M [274] B - Leucoplasie de la
révèle une tumeur de la tête du muqueuse buccale
pancréas de 9 cm de diamètre. Parmi les examens suivants, C - Polypose recto-colique
Parmi les marqueurs suivants, indiquer celui sur lequel repose la D - Polypes vésicaux multiples.
lequel sera le plus utile dun prévention effective du cancer E - Polypes utérins
point de vue diagnostique et recto-colique, chez des sujets à [278]
ultérieurement thérapeutique ? haut risque
A - L.D.H. A - Lavement baryté en L’lnterferon permet d’obtenir
B - CA 12.5 technique standard des réponses objectives dans le
C - Alpha foeto-protéine B - Test “Hémocuit” traitement des:
D - CA 19.9 C - Coloscopie totale A - Leucémies lymphoides
E - CA 15.3 D - Dosage des sels biliaires chroniques
[271] dans les selles B - Cancers du col de l’utérus
E - Examen coprologique C - Mélanomes malins
Parmi les mécanismes suivants fonctionnel des selles de 24 h métastatiques
d’action cytostatique, quel est [275] D - Leucémies à
celui qui tricholeucocytes
correspond au fluoro-uracile ? Le cancer du 1/3 moyen de E - Cancers du testicule
A - Perturbation de la formation l’oesophage métastatiques
du fuseau A - Peut s’accompagner dune
B - Inhibition de la synthèse paralysie récurrentielle droite [279]
protéique B - Entraîne une dysphagie
C - Obstacle à la formation du C - Histologiquement est un Pour évaluer la masse cellulaire
mRNA carcinome épidermoïde du myélome on peut utiliser:
D - Blocage de la synthèse ou D - Nécessite une fibroscopie A - Créatinine sanguine
de l’incorporation de la thymine oesophagienne pour son B - Quantité d’immunoglobuline
au DNA diagnostic positif monoclonale
E - Greffe sur les deux brins du E - Peut faire suite à un cancer C - Calcémie
DNA oropharyngé D - Taux d’hémoglobine
[272] [276] E - Quantité des
immunoglobulines normales
Parmi les polypes intestinaux Une patiente présente une [280]
suivants, l’un d’entre eux ne se tuméfaction mammaire. Quel(s)
transformera pas en cancer, est(sont) parmi les critères Parmi les propositions
lequel? radiologiques suivants, suivantes concernant
A - Polype adénomateux celui(ceux) qui fait(font) l’hormonothérapie des cancers,
B - Polype villeux suspecter le cancer ? laquelle (lesquelles) est (sont)
C - Polype juvénile A - Présence de macro- exacte(s) ?
D - Polype hamartomateux calcifications isolées A - L’hormonothérapie peut
E - Polype de la polypose B - Image radiologique de contrôler la croissance tumorale
24
de certains cancers A - Cavographie B - Bi
B - Des hormones et des anti- B - Imagerie par résonance C - B2
hormones peuvent être utilisés magnétique D-C
C - Elle est d’autant plus C - Echographie abdominale E - Di
efficace dans les carcinomes D - Urographie intraveineuse [288]
mammaires qu’ils E - Scanner abdominal
contiennent des récepteurs Dans l’adéno-carcinome rénal
hormonaux [284] non métastasé la
D - Les progestatifs favorisent chimiothérapie:
l’apparition de thromboses Devant une masse testiculaire A - Est indiquée avant toute
E - Les oestrogènes peuvent sensible, que proposez-vous chirurgie d’exérèse
provoquer la croissance d’une pour faire le B - Est indiquée en cas
tumeur diagnostic positif de cancer du dadéno-carcinome à cellules
mammaire testicule ? claires peu différenciées
[281] A - Echographie scrotale C - Est indiquée en cas de
B - Biopsie testiculaire tumeur de plus de 5 cm de
La classification T N M. C - Dosage des A.C.E. diamètre
A - Est une classification D - Exploration chirurgicale par D - Est indiquée en cas de
internationale des tumeurs voie inguinale tumeur chirurgicale en cas
malignes E - Thermographie d’envahissement capsulaire
B - Est une classification [285] E - N’est pas indiquée en
internationale des tumeurs l’absence de métastase
bénignes et malignes Parmi les tumeurs malignes
C - Est établie avant toute suivantes, laquelle métastase le [289]
thérapeutique plus souvent ?
D - Est modifiée après le A - Epithélioma basocellulaire Le traitement habituel dune
traitement B - Epithélioma spinocellulaire tumeur infiltrante du bassinet N-
E - A un intérêt pronostique de la peau , M- est
[282] C - Mélanome malin A - La néphro-urétérectomie
D - Carcinome des cordes B - La pyélotomie avec
Madame R... vous consulte vocales résection de la tumeur
pour une tuméfaction dans le E - Glioblastome C - La résection de la tumeur
sein. Vous avez demandé une [286] par voie percutanée
mammographie. Parmi les D - La chimiothérapie
signes radiologiques ci- Le médicament le plus utilisé E - La radiothérapie
dessous, indiquez celui ou ceux dans la chimiothérapie des [290]
qui vous font penser qu’il s’agit adénocarcinomes ovariens est
peut être d’un cancer ? A - Actinomycine D Le traitement du cancer du rein
A - L’image est mal limitée B - Cisplatine au stade T2 N-, M- est
B - L’image fait 1 cm de C - Mithramycine A - La radiothérapie
diamètre, alors que la tumeur D - Estramustine B - La néphrectomie élargie
palpée fait 3 cm E - Mercaptopurine C - La néphro-urétérectomie
C - Il n’y a pas de [287] totale
microcalcifications D - La chimiothérapie
D - La peau en regard de la Un patient atteint d’un E - Lassociation chirurgie,
tumeur est un peu épaisse épithélioma de la prostate chimiothérapie
E - On ne voit pas de ganglions caractérisé par un noyau de 15 [291]
[283] mm de diamètre dans le lobe
droit et dont la Les signes cliniques ou para-
L’examen complémentaire lymphadénectomie diagnostique cliniques suivants sauf un
suivant permet de faire le à mis en évidence 2 petits peuvent être en rapport avec un
diagnostic d’un thrombus ganglions envahis au niveau de cancer du rein
néoplasique de la veine cave la chaîne iliaque droite est vu à A - Polyglobulie
inférieure chez un malade quel stade ? B - Masse abdominale donnant
porteur d’un cancer du rein A-A le contact lombaire
25
C - Fièvre au long cours B-T1 Ni MX thérapeutique en 1989 dans un
D - Hématurie terminale C - T2 N 1 MO carcinome embryonnaire du
E - Douleur lombaire D - T2 N 1 MX testicule stade lic est
[292] E - T2 N 1 MO A - La radiothérapie lombo-
[296] aortique et iliaque
La durée moyenne de B - Le curage ganglionnaire
l’efficacité du traitement Dans le cas de métastase lombo-aortique + radiothérapie
hormonal du cancer de la osseuse d’un carcinome post-opératoire
prostate avec métastases épidermoïde, quel est le siège le C - Le curage ganglionnaire +
osseuses est de: plus probable de la tumeur chimiothérapie
A - 6 mois primitive ? D - La chimiothérapie première
B - 12 mois A - Bronches suivie éventuellement dune
C - 24 mois B - Voie urinaires excrétrices exérèse complémentaire dun
D - 48 mois C - Muqueuses O R L reliquat tumoral
E - 60 mois D - Rein E - La chimiothérapie suivie de
[293] E - Pancréas radiothérapie
[297] [301]
Parmi les cancers suivants,
le(s)quel(s) peuve(nt) être Quel est actuellement parmi les Quel est le site de métastase le
hormonosensible(s) ? A - marqueurs biologiques suivants plus fréquent du
Cancer du pancréas le plus utile dans le cancer du néphroblastome ?
B - Cancer du testicule pancréas ? A - Os
C - Cancer de la prostate A - Ca i53 B - Poumons
D - Cancer du col utérin B - ACE C - Foie
E - Cancer de l’endomètre C - Ca i9 9 D - Moelle osseuse
D - Ca 125 E - Rein controlatéral
[294] E - SCC [302]
[298]
Parmi les anomalies suivantes, Lenvahissement lymphatique
lesquelles sont responsables L’interféron alpha présente une du cancer du sein:
dun mauvais pronostic chez un activité anti-tumorale potentielle A - Progresse en règle sans
malade atteint d’un cancer du démontrée dans toutes les sauter de relais dun groupe
rein ? affections malignes suivantes, ganglionnaire à la utre
A - Métastases pulmonaires sauf une. Laquelle ? B - Ne se fait jamais au groupe
B - Amaigrissement récent A - Leucose à tricholeucocytes mammaire interne dans les
C - Accélération de la vitesse B - Leucose myéloïde chronique tumeurs des quadrants
de sédimentation, supérieure à C - Lymphomes malins de basse externes de la glande
100 à la 1ère heure malignité C - Est un facteur aggravant le
D - L’envahissement des D - Mélanome pronostic
ganglions du hile du rein E - Cancer du sein D - Est lun des éléments de la
E - La thrombose néoplasique définition de la poussée
de la veine cave inférieure [299] évolutive
[295] E - Implique formellement un
Chez les hommes les cancers traitement adjuvant par le
Une tumeur du quadrant liés à des consommations Tamoxifene (Nolvadex®)
supéro-externe du sein droit excessives de tabac et dalcool [303]
mesure 2 cm de diamètre représentent environ
clinique, présence d’une A - 5 % des cancers Parmi les tumeurs suivantes,
adénopathie axillaire B - 15 % des cancers citez celle (ou celles) où
homolatérale mobile considérée C - 30 % des cancers Ihormonothérapie est
cliniquement non envahie Pas D - 50 % des cancers utile chez plus dun quart des
de bilan d’extension à la E - 70 % des cancers malades
recherche de métastases. Cette [300] A - Epithélioma du sein
tumeur est classée: B - Epithélioma du col utérin
A - Ti Ni MO La meilleure stratégie C - Carcinome embryonnaire
26
testiculaire l’hypercatabolisme cellulaire par D - Syndrome de Claude
D - Adénocarcinome fonte tumorale: Bernard Horner
prostatique A - Peuvent être prévenus par E - Névralgie cervico-brachiale
E - Adénocarcinome rénal une hyperhydratation avec 08 Dl
alcalinisation [311]
[304] B - Peuvent comporter une
anurie par précipitation tubulaire Parmi les cancers susceptibles
Parmi les 5 médicaments d’urates de répondre à un traitement par
suivants, citez celui ou ceux qui C - Nécessitent une surveillance analogue de la LH-RH vous
sont des ionique pour dépister une retenez:
antimétabolites: hyperkaliémie A - Epithélioma du testicule
A - Méthotrexate D - Peuvent comporter une B - Epithélioma du sein
B - Vincristine hyperphosphaturie, voire une C - Epithélioma de l’endomètre
C - Thiotépa hyperphosphorémie D - Epithélioma de la prostate
D - 5 Fluoro-Uracile E - Peuvent s’accompagner E - Epithélioma du col utérin
E - Bléomycine d’une hypersidérémie [312]
[305] [308]
Parmi le(s) facteur(s) suivant(s)
Vous palpez chez un jeune Une femme de 70 ans est le(s)quel(s) favorise(nt) le
homme de 24 ans, une porteuse d’un cancer du sein cancer du sein ?
adénopathie cervicale droite métastasé. Une hormonothérapie A - Antécédent de cancer du
suspecte de malignité par Tamoxifène va être instituée sein controlatéral
L’examen clinique est par d’après les données du bilan. B - Premières règles tardives
ailleurs normal. Il n’y a pas de Quel marqueur choisissez-vous C - Age précoce de la première
symptomatologie clinique dans le cadre de la surveillance, grossesse
particulière et pas de notion à cause de sa sensibilité et de sa D - Ménopause tardive
d’infection ORL récente. Parmi spécificité ? E - Antécédent familial de
les lésions suivantes, citez les PropositionA A-L.D.H. cancer du sein
deux qui méritent d’être B - CA 12.5 [313]
envisagées: C - Bêta HCG
A - Métastase d’un épithélioma D - CA 19.9 Madame V... a lu dans un
papillaire de la thyroïde E - CA 15.3 journal que l’on pouvait dépister
B - Métastase d’un épithélioma le cancer du sein. Elle a 45 ans,
cylindrique de l’éthmoïde [309] deux enfants, pas
C - Maladie de Hodgkin d’antécédents familiaux
D - Métastase d’un épithélioma Lapparition d’un cancer de particuliers. Que lui conseillez-
anaplasique des bronches l’oesophage est favorisée par: vous ?
E - Métastase d’un cancer de A - Oesophagite par reflux acide A - De se palper les seins tous
l’amygdale B - Brûlure caustique ancienne les mois après ses règles
[306] de l’oesophage B - De se faire examiner par
C - Méga-oesophage son médecin tous les ans
Une alimentation de type D - Varices oesophagiennes C - De faire une échographie
occidental riche en lipides et E - Diverticule épiphrénique de des seins tous les ans
une surcharge l’oesophage D - De faire une
pondérale prédisposent: [310] mammographie tous les 2 ou 3
A - Au cancer de l’endomètre ans
B - Au cancer du col de l’utérus Un patient présente un cancer E - De faire une thermographie
C - Au cancer de l’estomac bronchique de l’apex. Sur quel(s) des seins tous les ans
D - Au cancer du sein élément(s) affirmez-vous qu’il
E - Au cancer du rein présente un syndrome de [314]
[307] Pancoast-Tobias ?
A - Histologie épidermoïde Après le traitement par
Au cours d’une chimiothérapie B - Lyse de la première côte tumorectomie curage dun
anticancéreuse, les effets C - Circulation veineuse cancer du sein T2 NO MO, sur
secondaires de collatérale thoracique quel(s) élément(s) décide-t-on
27
une chimiothérapie adjuvante ? C - Un sarcome
A - Sur la taille de la tumeur D - Un carcinome épidermoïde Lépithélioma baso-cellulaire à
B - La notion de ganglions E - Un lymphome ces caractéristiques sauf une
envahis A - Peut survenir sur une rad
C - La différenciation cellulaire [319] iodermite
appréciée par le score de Scarif B - Peut survenir sur une
et Bloom Parmi les caractères suivants, kératose actinique
D - La présence de récepteurs indiquez celui qui permet C - Ne donne pas dans la règle
hormonaux d’affirmer la malignité dune de métastases
E - L’âge de la femme tumeur: D - Forme souvent des lésions
[315] A - Croissance rapide superficielles
B - Adhérences aux tissus E - Siège avec prédilection sur
Parmi les lésions suivantes, avoisinants les membres
indiquer celle(s) qui C - Mauvaise limitation en
prédispose(nt) au cancer de périphérie [324]
l’estomac D - Métastase
A - Gastrite atrophique E - Induration de la lésion Relever le ou les facteurs de
B - Ulcère duodénal [320] risque dans le cancer du sein
C - Gastrite médicamenteuse chez la femme A - La
D - Angiome gastrique L’examen le plus sensible pour nulliparité
E - Polyadénome gastrique détecter une métastase B - Les nombreux allaitements
[316] ganglionnaire iliaque externe est: C - La contraception orale
A - Le scanner D - Un antécédent familial de
Une hypercalcémie aigué B - La lymphographie cancer mammaire
d’origine néoplasique à 3 C - Léchographie E - Des antécédents de
mmol/l peut D - L’IRM multiples radioscopies chez
s’accompagner d’un ou E - Le curage chirurgical iliaque danciennes tuberculeuses
plusieurs des signes suivants [321] [325]
A - Polydypsie
B - Prurit Un proto-oncogène: Chez une patiente, le diagnostic
C - Diarrhée A - Est un plasmide qui de cancer du sein vient d’être
D - Anorexie sincorpore dans une bactérie et posé. Le bilan d’extension
E - Tachycardie devient cancérigène immédiat comporte
[317] B - Est présent dans les cellules nécessairement:
de chaque être humain A - Une échographie hépatique
Chez un malade atteint de C - Est un virus à ADN B - Un scanner cérébral
cancer broncho-pulmonaire, le D - Est un gène responsable de C - Une scintigraphie osseuse
scanner thoracique permet: la réplication virale D - Une biopsie ostéo-
A - D’affirmer la malignité sur E - Est un gène porté par les médullaire
l’aspect de l’opacité tumorale gonosomes E - Un dosage de lACE.
B - D’apprécier l’existence [322] [326]
d’adénopathies médiastinales
C - De réaliser une ponction Quelle est la circonstance de Parmi les lésions suivantes,
guidée de la tumeur diagnostic la plus fréquente d’un indiquez celle(s) qui est (sont)
D - De préciser les rapports cancer de une (des) lésion(s)
d’une tumeur périphérique avec l’ovaire ? précancéreuse(s)
la paroi thoracique A - Examen systématique A - Maladie de Bowen
E - De voir un épanchement B - Bilan étiologique d’une B - Adénome (polype
pleural associé à la tumeur dysménorrhée et/ou de adénomateux) du colon
[318] métrorragies C - Naevus naevo-cellulaire
C - Laparotomie pour tumeur dermique
Le cancer de l’oesophage pelvienne D - Un cancer du pancréas
thoracique est le plus souvent: D - Augmentation du CA 125 E - Une hémangioblastome
A - Un adéno carcinome E - Signes endocriniens cérébelleux
B - Une épithélioma glandulaire [323] [327]
28
devant un cancer ovarien? U/ml. Dans quelle pathologie
Parmi les cancers susceptibles A - Chimiothérapie peut- il être retrouvé dans un
de guérir par la chimiothérapie, B - Immunothérapie échantillon sanguin â un taux
vous retenez C - Chirurgie dépassant 500 U/ml ?
A - Cancer du sein D - Hormonothérapie A - Ascite dorigine cirrhotique
B - Choriocarcinome E - Radiothérapie B - Toxémie gravidique
placentaire [332] C - Cystadénocarcinome
C - Lymphome malin ovarien
D - Leucémie myéloïde Un cancer thyroïdien évoluant de D - Endométriose
chronique façon subaiguè avec syndrome E - Kyste fonctionnel de lovaire
E - Leucémie lymphoblastique inflammatoire local et général, [337]
aigué adénopathies loco-régionales
[328] évoquera en premier lieu Comment classer une tumeur
A - Un cancer papillaire du sein de 3 cm avec des
Les oncogènes sont impliqués B - Un carcinome indifférencié ganglions axillaires
dans le processus de (ou anaplasique) homolatéraux fixés et ayant
cancérisation parce qu’ils sont C - Un carcinome médullaire rapidement augmenté de
responsables de: D - Un cancer vésiculaire volume pendant le mois dernier
A - La perte d’inhibition de E - Un sarcome (doublement de volume) ?
contact [333] A - T2 NO PEV+
B - La production de facteur de B - T2 NO PEVO
croissance Quel est lexamen le plus sensible C - T2 N2 PEV+
C - La modification antigénique pour le dépistage des cancers du D - T3 N2 PEV+
de la cellule sein ? A - La thermographie E - T3 N 1 PEVO
D - L’augmentation du nombre B - La mammographie [338]
de cellules en GO C - Lautopalpation
E - L’allongement de la durée D - Léchographie Une femme de 60 ans est
du cycle cellulaire E - Le dosage sérique de lACE. porteuse dun épithélioma
malpighien du col utérin classé
[329] [334] stade III, quel est le choix
thérapeutique ?
Lefficacité de la chimiothérapie Le marqueur biologique le plus A - Chirurgie puis
adjuvante a été prouvée dans: important dans les épithéliomas chimiothérapie
A - Epithélioma du colon ovariens est: B - Chimiothérapie puis
B - Epithélioma bronchique A - Le Ca 125 chirurgie
épidermoïde B - La Béta HCG C - Chimiothérapie exclusive
C - Epithélioma du sein chez C - LACE. D - Radiothérapie externe puis
les patientes préménopausées D - Le P.S.A. curiethérapie
D - Ostéosarcome E - Le Ca 19.9 E - Chirurgie exclusive
E - Mélanome malin [335]
[330] [339]
Le facteur de pronostic le plus
Le risque de survenue de important du cancer du col utérin A propos de la classification
ladénocarcinome de endomètre est: des cancers du sein dans le
est majoré par: A - La forme histologique système T.N.M., il est exact
A - Obésité B - Le siège de la lésion que:
B - Ménopause tardive C - Lextension loco-régionale A - La tumeur T3 à un volume
C - Adénomyose D - Lâge de la patiente clinique égal à 3 cm
D - Dysovulation prolongée E - Le degré de différenciation B - T2B = l’adjonction de la
E - Antécédents infectieux [336] lettre b indique la fixation à la
génitaux peau
[331] Le CA 125 est un antigène de C - N2 = adénopathie axillaire
différenciation de lépithélium homolatérale fixée
Quelle est la première méthode coelomique et de ses dérivés. D - MD = métastases osseuses
thérapeutique mise en oeuvre Son seuil de positivité est de 35 E - MX = métastases
29
viscérales multiples cas un carcinome épidermoïde micromoles
[340] D - Si ce cancer atteint le col et B - Formule numération
les culs de sac vaginaux sans sanguine avec polynucléaires à
A propos des métastases, il est atteindre les paramètres, il est 2800/mm3
exact que: classé stade I (classification F I G C - Bloc de branche complet
A - Une métastase peut avoir D) D - Hémibloc gauche avec
un volume plus important que le E - La dissémination de ce fraction d’éjection ventriculaire
cancer dont elle provient cancer se fait préférentiellement supérieure à 50%
B - Une métastase peut par voie lymphatique E - Dose cumulative de
apparaître cliniquement plus de Doxorubicine déjà reçue égale
dix ans après la découverte du [344] à 300 mg/m2
cancer primitif [348]
C - Une métastase peut être Dans quel(s) cas doit-on
révélatrice dun cancer ignoré prescrire une radiothérapie Quelle est la localisation d’un
D - Lexamen histopathologique complémentaire après exérèse carcinome épidermoïde endo-
dune métastase permet d’un cancer du rectum ? buccal qui entraîne le plus
habituellement de préciser le A - Cancer limité à la muqueuse volontiers un trismus ?
type de cancer en cause B - Cancer envahissant la A - Plancher buccal
E - Un cancer ne donne des séreuse B - Langue mobile
métastases que si son volume C - Nodules tumoraux dans le C - Trigone rétro-molaire
dépasse 1 cm de diamètre méso D - Palais
[341] D - Envahissement lymphatique E - Lèvre
E - Cancer envahissant la
Les cancers malpighiens des musculeuse interne [349]
muqueuses [345]
A - Passent généralement par Quel est le traitement adjuvant
un stade de carcinome in situ Pour le dépistage de masse du dont l’efficacité est prouvée
B - Sobservent souvent chez le cancer de la prostate, l’élément le chez une femme de 65 ans
sujet âgé plus efficace est après mammectomie pour un
C - Sont fréquents au niveau A - Le toucher rectal cancer du sein T2 N+ (2
de la muqueuse colique B - Le dosage des phosphatases ganglions envahis), récepteurs
D - Donnent rarement des acides hormonaux positifs ?
métastases ganglionnaires C - La cytologie urinaire après A - Hormonothérapie au
E - Peuvent se voir sur la massage prostatique Tamoxifène
muqueuse anale D - La biopsie prostatique B - Radiothérapie des aires
[342] E - L’échographie prostatique ganglionnaires atteintes
[346] C - Chimiothérapie adjuvante
Les alpha-foetoprotéines sont D - Hormonothérapie aux
élevées dans Parmi les affections mentionnées estrogènes
A - Le tératocarcinome du ci-dessous, quelle est celle que E - Aucun traitement na fait la
testicule l’on doit considérer comme un preuve de son efficacité
B - Le cancer de l’endomètre état précancéreux héréditaire ? [350]
C - Lhépatocarcinome A - Leucoplasie vaginale
D - Le choriocarcinome B - Polype adénomateux Un nodule thyroïdien
placentaire gastrique s’accompagnant cliniquement
E - Lépithélioma ovarien C - Xeroderma pigmentosum d’une diarrhée motrice, de
[343] D - Mélanose de Dubreuilh crises vasomotrices, évoque en
E - Bilharziose vésicale premier lieu
A propos du cancer invasif du [347] A - Un carcinome papillaire
col utérin B - Un carcinome anaplasique
A - Il est habituellement révélé Parmi les circonstances C - Un cancer médullaire
par la survenue de métrorragies suivantes, quelle est celle qui D - Un lymphome thyroïdien
B - Son diagnostic repose sur vous interdit de réaliser une E - Un carcinome trabéculaire
le frottis cervical injection de Doxorubicine ? [351]
C - Il est dans la majorité des A - Créatinine plasmatique = 160
30
Le pourcentage approximatif de cervico-médiastinaux, grosse B - Malade africain infecté par
guérison après traitement d’une rate, poids stable (les autres lEpstein Barr Virus (EBV)
maladie de Hodgkin stade I est explorations sont normales). C - Immunodépression (greffe
de: A - IV B rénale)
A - 15 % B - III B D - Tuberculose traitée
B - 30 % C - Il A E - Corticothérapie au long
C - 50 % D - III A cours
D - 70 % E - IV A
E - 90 % [355] [359]
[352]
Un adénocarcinome peut se Dans un cancer du quadrant
Parmi ces assertions développer à partir: supéro-externe du sein classé
concernant le médulloblastome A - Du revêtement glandulaire T1 NO, quelle est la fréquence
de l’enfant, quelle est la dune muqueuse de l’atteinte histologique des
réponse fausse ? B - De l’épiderme ganglions axillaires?
A - Le médulloblastome est C - De cellules glandulaires A-O%
une tumeur à point de départ exocrines B-5%
habituellement médian D - Des capillaires sinusoïdes du C - 20 %
B - En dehors des signes foie D - 50 %
d’hypertension intra-crânienne, E - De cellules glandulaires E - 80 %
sa symptomatologie clinique endocrines [360]
comporte des troubles de [356]
l’équilibre et du tonus de la Un des examens suivants est
nuque L’épithélioma baso-cellulaire: inutile dans le bilan d’extension
C - La survenue d’une A - N’atteint pas les zones systématique d’un épithélioma
paralysie du VI n’a pas de couvertes du col utérin. Lequel?
valeur localisatrice B - N’entraîne pas de A - Toucher rectal
D - L’examen cérébral révèle métastases B - Lymphographie
un processus expansif prenant C - Peut toucher les muqueuses C - Cystoscopie
le contraste D - Reste de très petite taille D - Coelioscopie
E - Tumeur de malignité locale, E - N’est jamais pigmenté E - Urographie
son exérèse est souvent suivie [357] [361]
d’une guérison définitive
[353] Une maladie de Hodgkin (homme Parmi les propositions
de 30 ans), étendue, traitée par suivantes concernant le cancer
Un homme de 50 ans présente MOPP (6 cures) et radiothérapie thyroidien, une est
une métastase d’un carcinome sus-diaphragmatique et fausse. Laquelle?
épidermoïde au abdominale haute, court le risque A - Le cancer thyroïdien de
niveau du ganglion sus- majoré d’avoir 5 ans après type papillaire est lymphophile
claviculaire droit. Quel est le A - Une leucémie lymphoïde B - L’existence d’une diarrhée
lieu d’origine le plus chronique motrice est un argument en
probable B - Une rechute faveur du diagnostic de cancer
A - Thyroïde C - Une leucémie aigué à stroma amyloïde de la
B - Poumon myéloblastique thyroïde
C - Peau D - Une stérilité C - La présence, de
D - Langue E - Une impuissance macrocalcifications au sein d’un
E - Estomac [358] nodule thyroïdien hypocaptant
est plutôt rassurante
[354] Parmi les circonstances qui D - Les cancers vésiculaires
favorisent l’apparition de donnent souvent des
Quel est le stade évolutif dune lymphome malin non Hodgkinien, métastases osseuses ou
maladie de Hodgkin dont le vous retenez: pulmonaires
tableau clinique est le suivant ? A - Infection par le virus de E - Le fait que la ponction d’un
Sueurs nocturnes, température l’immunodéficience humaine nodule hypofixant ramène du
à 38°2 le soir, ganglions (HIV) liquide sans affaisser
31
totalement le nodule n’exclut Dans le mélanome malin cutané, qui vous parai(ssen)t être
pas l’hypothèse de cancer on doit accorder une valeur retenue(s). La classification
[362] pronostique à la classification TNM
histologique proposée par: A - Permet de moduler une
La phase préclinique d’un A - Breslow stratégie thérapeutique
cancer du sein est estimée à B - Clark et Mimh B - Permet d’individualiser
A - Quelques jours C - Duke éventuellement des facteurs
B - Quelques mois D - Lukes pronostiques
C - Moins d’un an E - Le système TNM C - Permet d’aboutir à une
D - Moins de 5 ans [367] survie brute ou en rémission
E - Plus de 5 ans pour un stade donné
[363] Le(s) facteur(s) pronostique(s) D - Permet de comparer des
le(s) plus important(s) dans le résultats entre institutions
Les photons d’énergie élevée cancer de E - Permet de faire un contrôle
ont les avantages lendomètre est (sont) de qualité des modalités
thérapeutiques suivants sauf A - Les données de la cytologie thérapeutiques
un. Lequel? exfoliative [371]
A - Un rendement élevé en B - La différenciation
profondeur histologique Parmi ces affirmations
B - Un faisceau d’irradiation C - Lâge de survenue concernant les cancers
mieux défini D - Lenvahissement cervical et thyroïdiens, la (lesquelles) est
C - Une irradiation réduite de la endocervical (sont) exacte(s)?
peau E - La survenue sur un terrain A - Des antécédents
D - L’absence d’absorption dhyperplasie endométriale d’irradiation représentent un
préférentielle par l’os [368] facteur de risque
E - Une efficacité biologique B - Environ 2 % des nodules
supérieure Quel(s) marqueur(s) tumoral(aux) froids sont des cancers
demanderiez-vous lors de la thyroïdiens
[364] surveillance dun cancer C - Le caractère douloureux à
médullaire de la thyroïde? la palpation d’un nodule est très
La sensibilité de la radiographie A - La thyroglobuline évocateur de cancer
pulmonaire pour le dépistage B - La calcitonine D - Le dosage de
du cancer du poumon est C - Lantigène thyroglobuline est un bon
comprise entre: carcinoembryonnaire élément de surveillance après
A - 3 et 6 % D - Alpha-foetoprotéine thyroïdectomie totale
PropositionB B-9et13% E - CA 19-9 E - Une cytoponction nodulaire
C - 20 et 25 % négative élimine toujours un
D - 43 et 49 % [369] cancer
E - 90 et 94 % [372]
[365] Parmi les substances suivantes
quelle(s) est ou sont celle(s) dont Parmi les 5 propositions
La vitesse de croissance dune l’effet suivantes concernant le cancer
tumeur maligne est fonction de carcinogène a été démontré? du col utérin, quelles
trois des A - Aflatoxine sont celles qui sont exactes?
paramètres suivants, lesquels? B - Bêta naphtylamine A - Le cancer du col utérin a
A - Le pourcentage des C - Hydrocarbures polycycliques surtout une évolution loco-
cellules tumorales qui se D - Monomères de chlorure de régionale
trouvent dans le cycle vinyle B - Les épithéliomas
B - Lâge du patient E - Diéthylstilbestrol malpighiens sont la forme
C - Le coefficient de pertes [370] histologique la plus fréquente
cellulaires C - Les cancers du col utérin
D - La durée du cycle cellulaire Parmi les propositions suivantes sont partiellement
E - Létat immunitaire du patient concernant la classification TNM hormonodépendants
[366] de lU 1CC en cancérologie des D - Les cancers du col utérin
tumeurs solides, cocher celle(s) atteignent essentiellement la
32
femme jeune E - Dacarbazine D - Un adénocarcinome
E - L’extension loco-régionale [377] E - Un adénosarcome
est le principal facteur de [382]
pronostic Deux “organes ou tissus-filtres”
[373] sont particulièrement importants, Le paramètre pronostique le
en ce qui concerne la localisation plus important dun cancer du
Parmi les gestes chirurgicaux des métastases viscérales par sein est:
suivants, lequel ou lesquels voie sanguine Quels sont-ils ? A - Le siège du cancer
peut (peuvent) être A - Surrénale B - Laspect mastographique
considéré(s) comme des actes B - Poumon étoilé ou nodulaire
de chirurgie préventive de C - Foie C - Lâge de la patiente
cancer? D - Rate D - Le nombre de ganglions
A - Résection d’un polype E - Os envahis par le cancer
intestinal [378] E - Le degré de différenciation
B - Ablation d’un cancer cutané cellulaire
baso-cellulaire Quelle lexploration para-clinique [383]
C - Ablation d’un fibro- peut permettre de diagnostiquer
adénome mammaire une tumeur ovarienne sans Le terme de carcinome in situ
D - Exérèse d’une mélanose préjuger de son type peut être utilisé pour désigner
de Dubreuihl histologique? A - Une lésion épithéliale
E - Exérèse d’un naevus pileux A - Abdomen sans préparation maligne qui ne fanchit pas la
B - Hystérométrie membrane basale
[374] C - Hystérosalpingographie B - Un carcinome intra-
D - Lavement baryté muqueux
Donnent souvent des E - Echographie pelvienne C - Une prolifération
métastases osseuses les néoplasique intra-épithéliale
carcinomes [379] irréversible
A - De la thyroïde D - Une tumeur maligne de très
B - Du sein Parmi les 5 cancers suivants, petite taille
C - De la prostate signaler le cancer le plus fréquent E - Un carcinome malpighien
D - Du col utérin chez Ihomme A - Le cancer non invasif
E - De lintestin broncho-pulmonaire
[375] B - Le cancer colique [384]
C - La maladie de Hodgkin
Quelles sont, parmi les D - Le cancer de la vessie Quels sont les caractères qui
affections suivantes, celles qui E - Le cancer de la thyroïde permettent de considérer, sur le
prédisposent à [380] plan évolutif une tumeur,
lapparition dun cancer? comme probablement bénigne?
A - Xéroderma pigmentosum Citer parmi les caractéristiques A - Développement
B - Recto-colite ulcéro- suivantes celle qui élimine le uniquement local
hémorragique diagnostic de tumeur bénigne? B - Bonne limitation
C - Maladie de Paget des os A - Compression des structures C - Métastases uniquement
D - Kyste solitaire de los de voisinage ganglionnaires
E - Fibro-adénome mammaire B - Croissance rapide D - Existence de mitoses
[376] C - Présence denveloppe normales
D - Récidive E - Foyers de nécrose
Parmi les médicaments cités, E - Métastase hémorragique
antimétabolites, deux sont [381] [385]
considérés comme
antagonistes des pyrimidines. La forme histologique habituelle Dans quel pourcentage les
Lesquels? des cancers du corps utérin est leucoplasies des voies aéro-
A - Méthotrexate A - Un carcinome épidermoïde digestives supérieures se
B - Purinéthol B - Un épithélioma spino- transforment-elles en cancer?
C - Fluoro-uracile cellulaire A-O%
D - Cytosine-arabinoside C - Un rhabdomyosarcome B-5%
33
C - 50 % A - Electronthérapie B - Voie hématogène
D - 70 % B - Curiethérapie interstitielle au C - Voie extra-vasculaire
E - 95 % Césium 137 D - Contact direct
[386] C - Curiethérapie endocavitaire E - Voie canalaire
au Césium 137 en 2 séquences
Une tumeur du QSE (Quadrant séparées [394]
Supéro Externe) du sein D - Curiethérapie interstitielle +
gauche de 3 cm de diamètre hyperthermie interstitielle Six mois après colectomie pour
avec des ganglions axillaires E - Photonthérapie sur champs cancer du côlon, si les examens
homolatéraux fixés sans réduits morphologiques du foie
métastase à distance est [390] affirment l’existence dune
classée métastase hépatique unique du
A - TI N2 Mo La théorie de la “surveillance lobe gauche, il n’y a aucune
B - T2 Nlb Mo immunitaire” repose sur autre métastase décelable. Que
C - T3 Nlb Ml l’incidence élevée de certaines proposez-vous comme
D - T2 N2 Mo tumeurs chez les malades traitement?
E - T3 N2 Mo atteints de déficit immunitaire. A - Chimiothérapie par voie
[387] Quelles sont ces tumeurs ? générale
A - Le lymphome malin non B - Chimiothérapie par voie
Parmi les affections suivantes, hodgkinien locale intra-artérielle
quelle est celle qui a le plus de B - L’ostéosarcome C - Chimiothérapie par voie
chance de C - Le mélanome locale intra-portale
transformation maligne? D - Le sarcome de Kaposi D - Laparotomie et lobectomie
A - Lichen plan E - Le cancer du rein hépatique gauche
B - Leucoplasie [391] E - Radiothérapie hépatique
C - Glossite losangique [395]
médiane Quel est ou quels sont les
D - Epulis facteurs de risque associés aux Une pneumonectomie pour un
E - Syndrome sec cancers de la vessie cancer bronchique responsable
[388] ? d’un trouble de ventilation
A - Amiante lobaire supérieur droit est
Lexamen anatomo- B - Aniline contre-indiquée
pathologique dune adénopathie C - Tabac A - Après 65 ans
inguinale révèle la D - Shistosoma haematobium B - En cas d’arythmie complète
métastase dun carcinome E - Infections urinaires par fibrillation auriculaire à 90
épidermoïde : où rechercher le récidivantes /min
primitif? [392] C - En cas d’artérite des
A - Marge anale membres inférieurs
B - Rectum Parmi les cancers suivants, D - Si le VEMS après
C - Col utérin lequel ou lesquels ne donnent bronchodilatateur est inférieur à
D - Endomètre pas de métastases à distance? 1,000 I
E - Vulve A - Glioblastome E - En cas d’adénopathie
B - Cancer de la prostate cervicale métastatique
[389] C - Cancer du rhinopharynx [396]
D - Cancer baso-cellulaire de la
A quelle(s) technique(s) le peau Les substances suivantes
radiothérapeute doit-il recourir E - Cancer anaplasique à petites peuvent constituer un marqueur
pour terminer la radiothérapie cellules du poumon permettant la
exclusive dun cancer [393] surveillance de l’évolution d’un
malpighien du col utérin Il A cancer:
FIGO, T2a NO MO UICC au Un cancer de l’intestin va donner A - Antigène carcino-
terme de 45 Gy dirradiation des métastases au niveau du embryonnaire
externe, chez une femme de 45 foie. Quelle est la voie B - Bêta-HCG
ans dont l’anatomie utéro- empruntée? C - Immuno-globulines
vaginale est normale? A - Voie lymphatique D - CA 15-3
34
E - Alpha-foeto-protéine pour traitement conservateur du
[397] cancer du sein T1-T2 NO doit La prévention secondaire en
intéresser combien détages du cancérologie
Parmi les cancers suivants, creux axillaire pour permettre une A - Sapplique à des sujets
quels sont les trois qui sont bonne analyse anatomo- sains
souvent responsables de pathologique et réduire le risque B - Vise à dépister les porteurs
métastases osseuses? de lymphadénectomie? des symptômes de cancers
A - Rein A - Létage inférieur éventuels
B - Sein B - Létage supérieur C - Peut comporter des
C - Côlon C - Létage inférieur et moyen mesures déducation sanitaire
D - Langue D - Les 3 étages D - Est plus performante quand
E - Thyroïde E - Les 3 étages et s’étendre au elle est appliquée à des sujets à
[398] creux sus-claviculaire haut risque
homolatéral E - A pour objectif le diagnostic
La vaccination anti-grippale est [402] précoce
réalisable 3 semaines après [406]
une chimiothérapie parce que la Parmi les formes
chimiothérapie n’altère que anatomocliniques suivantes, Indiquez, parmi les paramètres
transitoirement la fonction quelle est la forme la plus suivants, celui(ceux) qui
A - Des lymphocytes T fréquente des carcinomes de la intervien(nen)t dans le temps
B - Des lymphocytes B lèvre? de doublement tumoral
C - Des monocytes A - Bourgeonnante A - Coefficient de prolifération
D - Des macrophages B - Croûteuse cellulaire
E - Des cellules NK C - Ulcéro-infiltrante B - Durée du cycle cellulaire
D - Nodulaire C - Coefficient de perte
[399] E - Fissuraire cellulaire
[403] D - Différenciation cellulaire
Quel est le siège du ganglion E - Vascularisation tumorale
lymphatique cervical quen Parmi les organes suivants, [407]
termes quel(s) est (sont) celui (ceux) où
carcinologiques on dénomme les Parmi les cancers suivants,
volontiers ganglion de Kutner? adénocarcinomes sont les quel(s) est (sont) celui(ceux) qui
A - Sous-angulo-mandibulaire tumeurs malignes les plus est (sont) curable(s) localement
B - Sus-claviculaire interne fréquentes? par curiethérapie interstitielle
C - Sous-omo-hyoidien A - Sein alors que le traitement des aires
D - Sous digastrique B - Rein ganglionnaires peut être confié
E - Spinal supérieur C - Oropharynx à la chirurgie?
[400] D - Testicule A - Cancer du sinus maxillaire
E - Thyroïde B - Cancer du col utérin
On décèle, sur une ponction C - Cancer du plancher de la
biopsie hépatique, la métastase [404] bouche
d’un carcinome épidermoïde; D - Cancer du sein
parmi les organes suivants, Les métastases hépatiques E - Cancer de la verge
lequel est le siège le plus A - Proviennent souvent de [408]
probable de la tumeur cancers digestifs
primitive? B - Peuvent se manifester Lantigène carcino-
A - Estomac cliniquement avant la tumeur embryonnaire (A.C.E.) est utile
B - Pancréas primitive dans la surveillance après
C - Poumon C - Sont plus rares, en France, traitement
D - Colon que le cancer primitif du foie A - Du séminome testiculaire
E - Thyroïde D - Arrivent au foie surtout par la B - Des cancers colo-rectaux
[401] veine porte C - Des ostéosarcomes
E - Sont volontiers D - De la maladie de Hodgkin
Le curage axillaire réalisé dans multinodulaires E - Du cancer du sein
le cadre dune tumorectomie [405]
35
[409] épithélioma glandulaire. D - Irradiation loco-régionale +
hormonothérapie adjuvante
L’exposition aux radiations Comment classez-vous cette E - Irradiation loco-régionale +
ionisantes peut être incriminée tumeur du sein dans la chimiothérapie adjuvante
dans la genèse des affections classification T.N.M. ? A-T2 Nlb [5]
malignes suivantes MO
A - Tumeurs cutanées B - T3 N2 MO Au cours de la surveillance, pré,
B - Cancer de la thyroide C - T4 Nlb MO per et post thérapeutique de cet
C - Adénocarcinome du D - T2 Nlb Ml épithélioma glandulaire du sein,
pancréas E - T4 N2 MO quel marqueur biologique peut
D - Leucémie myéloïde [2] être régulièrement demandé
chronique pour suivre l’évolution tumorale,
E - Leucémie lymphoide Parmi les éléments suivants, on parmi la liste suivante ?
chronique associe habituellement au risque A - Alpha foeto-protéine
[410] de cancer du sein B - ACE (antigène carcino
A - Tabagisme embryonnaire)
La lymphographie pédieuse B - Un seul enfant à 32 ans C - Bêta HCG
permet l’opacification des C - Accouchement difficile D - FSH
ganglions D - Allaitement E - Phosphatases acides
A - Mésentériques E - Mère ayant été traitée pour [6]
B - lnter-aortico-caves un cancer du sein cc
C - Iliaques primitifs Un malade de 78 ans consulte
D - Iliaques externes [3] son médecin de façon
E - Hypo-gastriques systématique tous les 6 mois; il
[411] La malade est traitée par a en
chirurgie (mammectomie totale effet été opéré 8 ans
Une tumeur du col utérin avec curage axillaire). L’analyse auparavant dune lobectomie
classée T2a est histologique et biochimique de la inférieure droite pour cancer
A - Limitée au col pièce opératoire fournit des épidermoïde
B - Etendue aux culs de sac éléments parmi lesquels vous du poumon ; les bilans cliniques
vaginaux retenez comme facteur(s) de ne montrent aucun signe de
C - Etendue à tout le vagin mauvais pronostic récidive. Les clichés
D - Etendue à la vessie A - Envahissement métastatique pulmonaires montrent une
E - Etendue au rectu de 4 ganglions sur 15 image thoracique droite
[1] B - Tumeur peu différenciée, de parfaitement stable. Numération
cc grade histologique Scar[ et et VS sont
Une femme de 40 ans, non Bloom ‘3’ normales.
ménopausée, présente une C - Pas d’envahissement Par contre, l’examen découvre
tuméfaction du sein gauche, mammelonnaire une masse abdominale para-
connue D - Absence de récepteurs ombilicale droite, bien limitée
depuis plusieurs mois. A hormonaux vers
rexamen clinique, cette E - Fibroadénome associé le haut (n’atteignant pas
tuméfaction fait 4 cm de [4] l’auvent costal), battante,
diamètre, elle n’est expansive, et siège d’un souffle
adhérente ni à la peau, ni aux Compte-tenu des résultats systolique.
plans profonds. La palpation histologiques et biochimiques de Les pouls d’aval (fémoraux,
des aires ganglionnaires la pièce opératoire, quel schéma poplités et distaux) sont
retrouve thérapeutique logique vous paraît normalement perçus des 2
deux ganglions axillaires le mieux adapté parmi ceux côtés.
gauches mobiles, non proposé après la mammectomie: L’examen retrouve par ailleurs
inflammatoires, indolores, A - Surveillance régulière seule un souffle systolique (3/10) en
suspects. Enfin, le B - Irradiation loco-régionale regard de l’artère carotide
bilan paraclinique dextension seule gauche : la TA est à 16/10
s’avère négatif. Une drill-biopsie C - Hormonothérapie adjuvante cmHg. Le reste de l’examen est
confirme qu’il sagit d’un seule normal. Le malade est en
36
excellent E - Thrombose aortique - Numération-Formule: pas
état physiologique. [10] d’anémie; hyperleucocytose :
15 000 blancs; 70% de
Quel diagnostic portez-vous sur Quelle est l’attitude thérapeutique polynucléaires
la seule clinique ? la plus appropriée ? - Vitesse de sédimentation :
A - Métastase hépatique du A - Surveillance clinique et 1ère heure : 60 mm - 2ème
cancer bronchique radiologique tous les 6 mois heure : 120 mm
B - Anévrisme de l’artère B - Intervention chirurgicale de - Macrocytose à 120 microns3
iliaque droite principe Vous évoquez le diagnostic
C - Anévrisme de l’aorte C - Mise sous traitement d’un carcinome des voies
abdominale anticoagulant aérodigestives supérieures.
D - Compression de l’aorte par D - Mise sous traitement
une masse abdominale anticoagulant et intervention dans Le (les) signe(s) suivant(s) va
métastatique 3 mois (vont) vous orienter directement
E - Dolicho-méga-artère du E - Mise sous traitement vers le
sujet âgé vasodilatateur et antiaggrégant diagnostic
plaquettaire A - L’accroissement de la
[7] vitesse de sédimentation
[11] B - La pharyngolaryngite
Dans le doute diagnostique, cc C - La stase salivaire
quel examen complémentaire Monsieur CAM.., 55 ans, ouvrier D - L’immobilité laryngée
envisagez-vous en première agricole, consulte pour une E - La dysphagie
intention ? masse latérocervicale droite [12]
A - Examen doppler des apparue il y a trois mois. Pas de
membres inférieurs douleur, mais il signale une Sur les arguments cliniques
B - Echographie abdominale anorexie et une asthénie. Il fume seuls, quel premier diagnostic
C - Artériographie de l’aorte et plus d’un paquet de cigarettes évoquez-vous ?
des membres inférieurs par par jour et avoue boire 2 litres de A - Un cancer thyroïdien
voie fémorale rétrograde vin par jour. Il se plaint de B - Un cancer de la base de
D - Scanner du thorax dysphagie sans troubles langue
E - Aortographie par ponction respiratoires. Antécédents : C - Un cancer de
directe de l’aorte bronchite chronique non traitée. l’hypopharynx
[8] L’examen montre D - Un cancer de l’amygdale
- Une pharyngite érythémateuse, palatine
Dans le bilan, lequel des un état buccodentaire très altéré, E - Un cancer de la vallécule
examens suivants ne vous et une stase salivaire qui [13]
semble pas indispensable empêche la visualisation de
A - Examen doppler des l’hypopharynx. Par contre, Parmi les raisons suivantes,
vaisseaux du cou l’examen du larynx révèle une quelle (s) est(sont) celle(s) qui
B - Examen doppler des diminution de la mobilité de pourrai(en)t vous interdire la
membres inférieurs l’hémilarynx droit, larynx et chirurgie
C - Radiographie thoracique cordes vocales rouges. A - L’altération trop importante
D - Electrocardiogramme - Une masse de 4 cm de de l’état général
E - Echographie abdominale diamètre indolore au bord B - Une tumeur de plus dl cm
[9] antérieur du sterno- de diamètre
cléïdomastoïdien, près C - Une métastase pleuro-
Parmi les complications de son insertion supérieure, non pulmonaire
suivantes, laquelle est la plus à battante, sans caractère D - Une adénopathie bilatérale
redouter ici ? inflammatoire, bien mobile, et E - Une adénopathie de plus
A - Embolie des artères de sans de 5 cm de diamètre
jambe modification de la peau en [14]
B - Hémorragie rétro- regard.
péritonéale - Apyrexie Parmi les explorations ci-
C - Péritonite - Le foie déborde de 4 cm dessous, quelle est celle qui
D - Septicémie Les examens complémentaires permet d’affirmer le
37
diagnostic ? [17] mammaires
A - Transit pharyngo-laryngé aurait pu être envisagée ?
lipiodolé La tumeur est classée Ti. Quel A - Kyste
B - Endoscopie et biopsie des traitement retenez-vous parmi les B - Paget
voies aérodigestives propositions suivantes ? C - Adénofibrome
supérieures A - Radiothérapie transcutanée D - Tumeur phylloïde
C - Tomographies du larynx exclusive E - Aucune des propositions ci-
D - Tomodensitométrie B - Colpectomie simple avec dessus
cervicale curage ganglionnaire [20]
E - Scintigraphie thyroïdienne C - Curiethérapie suivie d’une
colpohystérectomie avec Parmi ces examens
[15] lymphadénectomie complémentaires,
cc D - Curiethérapie simple lequel(Iesquels) peut(peuvent)
Une femme de 50 ans consulte E - Hystérectomie simple affirmer avec certitude le
pour des métrorragies [18] diagnostic de cancer du sein.?
provoquées. Le toucher vaginal A - Echographie
et Cette malade a 90 % de chances B - Examen histologique de la
l’examen au spéculum montre environ d’être guérie à 5 ans. tumeur
une lésion bourgeonnante et Dans le cas contraire, quel est le C - Examen histologique d’un
hémorragique du col utérin de 3 mode de récidive le plus probable ganglion
cm de diamètre. Le vagin paraît ? D - Thermographie
indemne de toute lésion. A - Métastases pulmonaires E - Dosage des récepteurs
L’examen de l’abdomen est B - Récidive pelvienne hormonaux
normal C - Métastases osseuses [21]
il n’y a pas d’adénopathie D - Métastases hépatiques
périphérique, Il n’existe pas de E - Métastases cérébrales Parmi les données suivantes,
signes urinaires ou digestifs. quelle(s) est(sont) la(les) plus
La biopsie cervico-utérine [19] évocatrice(s) de cancer du
confirme le diagnostic de cc sein?
carcinome épidermoïde bien Une malade de 45 ans vient A - Tumeur indolente
différencié. consulter pour une tumeur du B - Tumeur irrégulière, dure,
quadrant supéro-externe du sein mal limitée
Le toucher rectal sous droit découverte 10 jours C - Calcifications à la
anesthésie générale permettra auparavant et stable depuis. mammographie
d’apprécier le(les) Cette tumeur indolente de 2,5 cm D - Adénopathies souples,
élément(s) suivant(s) de élastiques, indolentes
A - L’extension ganglionnaire diamètre, située à 4 cm en E - Apparition récente
pelvienne dehors d’un mammelon sain, est [22]
B - L’état de la cloison recto- dure, irrégulière, mal limitée,
vaginale sans Parmi les examens suivants,
C - L’atteinte de la cavité adhérence cutanée ni profonde, le(s) quel(s) est (sont) inutile(s)
utérine est unique et fon perçoit dans le pour apprécier l’extension de ce
D - L’extension paramétriale creux axillaire droit 2 petits cancer ?
E - La fixation aux parois ganglions souples, élastiques, A - Echographie hépatique
pelviennes indolents, parfaitement mobiles, B - Radio pulmonaire
[16] que l’on palpe avec les mêmes C - Dosage des récepteurs
caractères dans le creux axillaire hormonaux
Le bilan d’extension rend gauche. Sur la mammographie, D - Scintigraphie osseuse
indispensable la demande de: on constate une opacité de 2 E - Frottis vaginaux
A - Dosage de l’antigène cm de diamètre à bords [23]
carcino embryonnaire irréguliers spiculés présentant en
B - Lymphographie son centre 3 micro-calcifications. A ce stade du bilan, ce cancer
C - Urographie intra-veineuse du sein peut être classé
D - Echographie pelvienne En dehors du cancer du sein, A - Ti NO
E - Cystocopie laquelle de ces autres affections B - T2 Nia
38
C-T2 Nib complémentaires suivants devez- statistiquement la plus probable
D - T2 NO vous demander ? ?
E-T3Nib A - Examen A - Récidive pariétale
tomodensitométrique abdomino- B - Récidive ganglionnaire
[24] pelvien axillo-sus-claviculaire
B - Scintigraphie osseuse C - Métastases viscérales
Pour ce cancer du sein un C - Radiographie du thorax D - Leucémie induite
traitement conservateur peut D - Echographie hépatique E - Cancer du sein contro-
être proposé. Il peut être assuré E - Antigène carcino- latéral
par: embryonnaire [30]
A - Hormonothérapie [26] cc
B - Radiothérapie seule Un homme de 40 ans présente
C - Chimiothérapie seule Chez cette malade, lequel des un amaigrissement important
D - Tumorectomie + curage éléments cliniques suivants vous de 3 kg en 1 mois avec toux et
ganglionnaire axillaire + paraît être le facteur pronostique expectorations, crachats
irradiation majeur ? hémoptoïques. La radiographie
E - Tumorectomie seule A - La taille de la tumeur pulmonaire permet de mettre en
[25] B - L’âge évidence une opacité
cc C - La présence d’une médiastino-hilaire droite. La
Une femme de 45 ans non adénopathie cytologie dans l’expectoration
ménopausée consulte en D - L’existence de signes confirme qu’il
urgence en raison de inflammatoires s’agit d’un cancer anaplasique
l’apparition récente E - L’état hormonal à petites cellules. Une
d’un état inflammatoire des [27] chimiothérapie est mise en
quadrants externes du sein route
droit. A l’examen, la peau de Le traitement initial comporte une comprenant une association de
cette polychimiothérapie. Cisplatinum-Adriamycine-
région du sein est rouge, Laquelle(lesquelles) des Bléomycine une fois par mois.
chaude, douloureuse : en drogues suivantes peu(ven)t y
regard on retrouve une masse figurer ? Parmi les signes suivants, un
dure A - Actinomycine D seul ne témoigne pas de
mesurant 7 cm dans son plus B - Cyclophosphamide l’envahissement
grand axe, adhérant à la peau, C - CDDP médiastinal
il y a dans l’aisselle D - D.T.I.C. A - Dysphonie
homolatérale E - Adriamycine B - Dysphagie
un ganglion de 3 cm de C - Voix rauque
diamètre, dur, encore mobile. [28] D - Hoquet
Le reste de l’examen clinique E - Myosis
est Au terme de 6 cures de [31]
normal. La mammographie chimiothérapie, tout signe
objective une opacité spiculée inflammatoire a disparu, la Parmi les signes suivants, un
avec quelques tumeur mesure encore 5 cm et seul ne se trouve pas dans le
microcalcifications et l’adénopathie a disparu. syndrome cave
surtout un très important Comment envisagezvous à ce supérieur:
oedème sous cutané; stade la poursuite du traitement ? A - OEdème des membres
l’histologie confirme le A - Hormonothérapie inférieurs
diagnostic B - Chimiothérapie d’entretien B - OEdème en pélerine
d’adénocarcinome mammaire C - Association radio-chirurgicale C - Turgescence des jugulaires
devant cette tumeur classée T3 D - Mammectomie curage D - Yeux injectés
Nlb PeV2. E - Tumorectomie E - Circulation collatérale
[29] thoracique
Afin de vérifier l’absence de [32]
métastases viscérales et avant A distance du traitement, laquelle
de débuter le traitement, des évolutions suivantes vous Parmi les examens suivants, un
lequel(lesquels) des examens paraît seul est inutile pour apprécier
39
l’envahissement régional: [37] E - T4 Ni b
A - Transit oesophagien cc [39]
B - Lymphographie Une femme de 55 ans, non
C - Scannographie thoracique ménopausée consulte pour un Lequel des examens
D - Radioscopie thoracique nodule du quadrant supéro- complémentaires est
E - Examen des cordes externe indispensable pour affirmer la
vocales du sein droit apparu 2 mois malignité du nodule et autoriser
auparavant. L’interrogatoire la mise en route du traitement
[33] retrouve la notion d’un cancer du spécifique ?
sein A - L’examen cytologique par
Dans ce cancer anaplasique à chez la grand-mère maternelle, ponction
petites cellules, la métastase la une puberté à l’âge de 10 ans, B - La mammographie
plus une première grossesse à l’âge C - Le dosage de l’antigène
fréquemment rencontrée est: de 32 ans sans allaitement en carcino-embryonnaire
A - Osseuse raison d’un abcès du sein et enfin D - L’examen
B - Rénale une cholécystectomie pour histopathologique par biopsie
C - Cutanée lithiase à 49 ans. Cette malade a E - La thermographie
D - Oculaire régulièrement fumé 1/2 paquet [40]
E - Pancréatique de cigarettes par jour
[34] pendant 30 ans. Compte-tenu des caractères de
A l’examen : la tumeur est mobile la tumeur, laquelle des attitudes
Parmi les métastases mais s’accompagne d’une thérapeutiques suivantes
suivantes, quelle est celle qui attraction cutanée bien visible à permet statistiquement d’obtenir
sera la moins atteinte par cette jour frisant ; elle mesure 2,5 cm un contrôle local satisfaisant
chimiothérapie (Cisplatinum®- dans son plus grand diamètre. A avec des séquelles minimes ?
Adriamycine®-Bléomycine®) ? la palpation de l’aisselle A - Intervention de Patey
A - Osseuse homolatérale, on retrouve un B - Tumorectomie et curage
B - Rénale ganglion mobile et banal de limité de l’aisselle suivie
C - Cérébrale moins de 1 cm de diamètre; les d’irradiation
D - Hépatique autres territoires ganglionnaires C - Mammectomie simple
E - Cutanée sont normaux : il n’existe pas suivie d’irradiation
[35] d’hépatomégalie, il n’y a pas de D - Irradiation exclusive
douleurs osseuses et l’état E - Intervention de Halsted
Parmi les formes histologiques général est conservé.
suivantes, quelle est celle qui a [41]
le plus mauvais pronostic à Chez cette malade, parmi les
stade égal ? antécédents suivants, on retient Parmi les facteurs suivants,
A - Epidermoïde comme lequel (lesquels) vous
B - Adénocarcinome facteur(s) de risque reconnu pour inciterai(ent) à proposer une
C - Anaplasique à grandes le cancer du sein ? chimiothérapie
cellules A - Puberté précoce-ménopause adjuvante ?
D - Anaplasique à petites tardive A - Grade Il de l’index de
cellules B - Antécédent d’abcès du sein Scarif-Bloom et Richardson
E - Carcinoïde C - Première grossesse tardive B - Adhérence cutanée de la
[36] D - Tabagisme tumeur
E - Cholécystectomie C - Positivité des récepteurs
Les cancers anaplasiques à [38] hormonaux tumoraux
petites cellules traités par D - Atteinte ganglionnaire
chimiothérapie ont un espoir de Dans la classification TNM (U histologique
survie à 2 ans de lordre de: 1CC - 1978), comment classez- E - Antécédents familiaux de
A - Supérieur à 80 % vous ce cancer ? cancer du sein
B - 70 % A - Ti Ni b [42]
C - 50 % B - T2 Ni a cc
D - 20 % C - T2 Ni b Une femme de 45 ans consulte
E - Inférieur à 5 % D - T4 Ni a pour la découverte récente
40
d’une masse dans son sein Parmi les examens suivants,
droit. Une polychimiothérapie première le(s)quel(s) doit(doivent) être
A l’examen, la tuméfaction associant adriamycine, demandé(s):
siège à la jonction des deux cyclophosphamide, et fluoro- A - Radiographie du thorax
quadrants externes et mesure 6 uracile est instituée. Quels sont B - Dosage de la béta HCG
cm de les 3 principaux effets C - Dosage de l’ACE
diamètre ; la peau en regard est secondaires D - Dosage de l’apha-foeto-
envahie. La palpation retrouve A - Polynévrite protéine
plusieurs adénopathies B - Alopécie E - Echotomographie
axillaires homolatérales dures C - Nausée et vomissements abdominale
et mobiles ainsi qu’une D - Surdité [48]
adénopathie sus-claviculaire E - Hypoplasie médullaire
droite de 2 Quelle est le geste indiqué pour
cm de diamètre. Du côté [45] affirmer le diagnostic:
gauche, l’examen est normal. Il A - Laparotomie exploratrice
n’existe pas d’hépatomégalie. Lequel (lesquels) des éléments B - Fibroscopie bronchique
L’état suivants influence (nt) le avec biopsies
général est conservé. La pronostic ? C - Orchidectomie par voie
mammographie montre une A - Siège externe de la tumeur haute
opacité irrégulière mal limitée B - Négativité des récepteurs à D - Biopsie rénale
avec un la progestérone E - Biopsie testiculaire
épaississement cutané en C - Grade histopronostique III transcrotale
regard. Il n’y a pas de D - Absence de [49]
microcalcifications. L’examen microcalcifications
histologique du E - Présence d’une adénopathie Une chimiothérapie incluant du
prélèvement obtenu par drill- sus-claviculaire Cisplatinum® est instituée.
biopsie est en faveur d’un [46] Le(les) effet(s)
adénocarcinome de grade cc secondaire(s) possible(s) est
histopronostique III et la Un homme de 24 ans consulte (sont) ?
recherche de récepteurs à la pour l’apparition récente d’une A - Hépatite
progestérone est négative. La dyspnée d’effort. L’interrogatoire B - Surdité
radiographie de thorax est retrouve la notion d’un C - Insuffisance cardiaque
normale. amaigrissement de 6 kg en 4 D - Insuffisance rénale
mois. L’examen cardio- E - Sclérose pulmonaire
Quelle et la classification TNM pulmonaire est
de cette tumeur ? normal. Le reste de l’examen [50]
A - T3 Ni retrouve une masse abdominale
B - T3 N2 et une tuméfaction du testicule Une fièvre avec frissons
C - T3 N3 gauche. L’épididyme et le cordon survient 10 jours après la fin de
D - T4 N2 sont normaux, Il existe une la cure de
E - T4 N3 gynécomastie bilatérale. Le chimiothérapie. Quel examen
[43] toucher rectal est normal. faut-il demander en priorité:
A - Prélèvement de gorge
Lequel (lesquels) des examens Quel est le diagnostic le plus B - Radiographie de thorax
suivants doit (doivent) être probable de la maladie initiale: C - Numération-formule
demandé(s) dans le cadre du A - Cancer bronchique sanguine
bilan d’extension ? anaplasique à petites cellules D - lonogramme sanguin avec
A - Echographie cardiaque B - Cancer du rein gauche avec créatininémie
B - Tomodensitométrie métastases pulmonaires E - Examen cyto-
cérébrale C - Sarcome rétro-péritonéal bactériologique des urines
C - Tomodensitométrie D - Lymphome non hodgkinien [51]
thoracique E - Cancer non séminomateux cc
D - Echographie hépatique du testicule Un homme de 72 ans vient
E - Scintigraphie osseuse [47] consulter pour dysurie et
[44] douleurs lombaires. Le toucher
41
rectal [55] classer cette maladie dans l’un
montre une augmentation de cc des stades suivants : lequel ?
volume de la prostate avec un Une jeune femme de 20 ans A - I Aa
nodule de 1,5 cm au niveau du découvre une adénopathie sus- B - Il Aa
lobe droit. Les radiographies de claviculaire droite. Elle n’a pas C - Il Ab
la colonne lombaire et du d’antécédent connu, pas de D - Il Bb
bassin montrent un aspect symptômes particuliers: apyrexie, E - III Aa
dense de poids stable. Le reste de [58]
L4-L5 et de la région ilio- l’examen est normal. Les
sacrée. Le taux des radiographies thoraciques Un traitement
phosphatases acides montrent un élargissement du polychimiothérapique associant
prostatiques est de 45. médiastin Mechlorecthamine®, Oncovin®,
supérieur et antérieur. Procarbazine® et Prednisone®
Quel est le diagnostic ? L’hémogramme est normal, la (M.O.P.P.) est entrepris. Les
A - Adénome de la prostate vitesse de sédimentation est à 6 complications de ce traitement
B - Cancer de la prostate stade mm à la première heure. Un peuvent comporter:
B adénogramme est pratiqué et A - Neuropathie périphérique
C - Cancer de la prostate stade montre une prédominance B - Vomissements
C lymphocytaire avec quelques C - Insuffisance cardiaque
D - Cancer de la prostate stade rares D - Hépatite médicamenteuse
Dl cellules volumineuses, à gros E - Alopécie
E - Cancer de la prostate stade noyau bourgeonnant et nucléolé,
D2 ayant les caractères de la [59]
[52] cellule de Sternberg.
Le traitement chimiothérapique
A 1heure actuelle, le traitement Parmi les explorations suivantes, est suivi dune irradiation en
de ce patient peut faire appel a: la(les)quelle(s) vous semble(nt) mantelet.
A - OEstrogènes indispensable(s) à ce stade des Celle-ci doit délivrer:
B - Aminogluthétimide explorations ? A - 20 grays en 2 semaines
C - Analogue de la LH-RH A - Médullogramme B - 40 grays en 4 semaines
D - Anti-androgènes B - Médiastinoscopie C - 60 grays en 6 semaines
E - Progestatifs C - Biopsie ganglionaire sus D - 40 grays en une semaine
[53] claviculaire E - 40 grays en une seule
D - Laparotomie exploratrice séance
La possibilité de réponse à un avec splénectomie [60]
traitement hormonal dans ce E - Laparotomie exploratrice
cas est de: sans splénectomie Le traitement optimal étant
PropositionA A-l0%à30% [56] effectué, l’espérance de cette
B - 40 % à 50 % jeune patiente d’être en
C - 50 % à 60 % Le bilan d’extension anatomique rémission persistante au bout
D - 70 % à 80 % doit en principe comporter un ou de 5 ans est de
E-90% à 100% plusieurs des examens suivants : A - 10 %
[54] le(lesquels) ? B - 30 %
A - Lymphographie bipédieuse C - 50 %
La surveillance du traitement B - Urographie intraveineuse D - 80 %
nécessite de disposer du C - Fibroscopie gastrique E - 100 %
résultat de: D - Scintigraphie osseuse [61]
A - Dosage des phosphatases E - Immuno-électrophorèse du
acides prostatiques sérum A quelle(s) complication(s)
B - Dosage de la testostérone [57] tardive(s) la patiente reste-t-elle
C - Dosage de la LH exposée du fait du traitement ?
D - Dosage de la FSH L’(les) examen(s) précédent(s) A - Hypothyroïdie
E - Dosage des 17 céto- n’a(ont) pas montré d’anomalie. B - Péricardite
stéroïdes Vous pouvez en fonction des C - Zona
données dont vous disposez, D - Leucémie aiguè
42
E - Diabète les éléments suivants, le(s) quel anormales dans le sperme
[62] (s) contre-indique(nt) [68]
cc formellement ce geste ?
Un homme de 46 ans, fumeur A - Artérite des membres Parmi les dosages suivants,
(36 paquets-année), est inférieurs indiquez celui(ceux) qui
hospitalisé pour hémoptysie. La B - Onde Q, séquelles d’infarctus présente(nt) un intérêt dans le
radiographie pulmonaire révèle postérieur sur cancer du testicule
une opacité qui vous évoque la l’électrocardiogramme A - LDH
possibilité d’un cancer C - Adénopathie tumorale sus- B - Gonadotrophines
bronchique. claviculaire droite chorioniques Béta (HCG)
D - Hépatomégalie homogène C - Alpha foeto-protéine
Parmi les caractères suivants, avec signes d’intoxication D - Testostérone
on évoque un cancer primitif éthylique E - Phosphatases acides
devant: E - Fibrillation auriculaire
A - Présence d’un [66] [69]
bronchogramme aérique cc
B - Opacité rétractile Un homme de 40 ans sans En cas de tumeur
C - Opacité inhomogène, non antécédent pathologique vient séminomateuse pure sans
systématisée consulter pour une augmentation envahissement ganglionnaire
D - Miliaire progressive et indolente du décelable sur l’imagerie
E - Nodules disséminés dans volume de la bourse gauche. A radiologique, le traitement
les deux lobes supérieurs l’examen il n’y a aucun signe comportera
[63] inflammatoire sur le scrotum, le A - Orchidectomie avec ligature
poids de la bourse gauche est haute du cordon
Parmi les examens suivants, manifestement augmenté. Il B - Chimiothérapie
quel est celui qui vous semble existe des petits ganglions C - Curage ganglionnaire
le plus urgent à réaliser ? inguinaux bilatéraux. Le contenu lombo-aortique
A - Tomographie de face intra-scrotal droit est normal. D - Irradiation des chaînes
B - Recherche de bacille de ganglionnaires lomboaortiques
Koch dans l’expectoration En présence de cette tumeur E - Corticothérapie
C - Fibroscopie bronchique intrascrotale, parmi les signes [70]
D - Dosage de l’antigène cliniques suivants, un seul justifie cc
carcinoembryonnaire de penser systématiquement au Un patient de 60 ans vient
E - Scanner thoracique cancer du testicule consulter pour une dysphagie
A - Bourse opaque à la douloureuse sans régurgitation,
[64] transillumination s’aggravant depuis un mois.
B - Adénopathie inguinale Celle-ci est haut située,
Chez cet homme de 46 ans C - Perception des battements localisée au niveau de la partie
présentant une tumeur de l’artère spermatique gauche
bourgeonnante de la D - Epididyme normal du cou et prédomine lors de la
bronche intermédiaire, quel E - Possibilité de pincer les déglutition des solides. Il existe
type histologique est le plus feuillets de la vaginale simultanément une otalgie
probable ? [67] réflexe gauche lors de la
A - Anaplasique à petites déglutition. La voix est enrouée,
cellules Indiquez par quel examen on mais aux dires du malade, la
B - Adénocarcinome parvient à affirmer le diagnostic dysphonie serait ancienne. Ce
C - Carcinoïde de cancer du testicule sujet,éthylo-tabagique, ne
D - Epidermoïde A - Dosage des antigènes présente aucun passé
E - Bronchiolo-alvéolaire carcino-embryonnaires pathologique
[65] B - Lymphographie bipédieuse notable. Il n’y a pas
C - Cytoponction de la tumeur d’amaigrissement. L’examen de
Vous décidez une exérèse D - Examen anatomo- la cavité buccale montre une
chirurgicale qui, en raison de la pathologique après denture en
situation tumorale, ne peut être orchidectomie très mauvais état. La palpation
quune pneumonectomie. Parmi E - Recherche des cellules cervicale objective une
43
tuméfaction sous digastrique ganglionnaire et radiothérapie A - Radiographie du rachis
gauche, post-opératoire B - Scintigraphie osseuse
mobile, de 2 cm de diamètre. D - Chimiothérapie seule C - Biopsie de prostate
E - Evidement cervical D - Electrophorèse des
Parmi les éléments de ce ganglionnaire et radiothérapie protéines
dossier, l’origine pharyngée de post opératoire E - Urographie intra-veineuse
cette dysphagie est évoquée [74] [77]
par la constatation de: cc
A - Dysphagie pour les solides Un homme de 60 ans, sans autre Parmi les méthodes
B - Dysphagie douloureuse antécédent qu’une intoxication thérapeutiques suivantes non
C - Otalgie réflexe alcoolique nettement ralentie, chirurgicales, la dysphagie de
D - Absence de régurgitation consulte pour une dysphagie ce malade est susceptible
E - Dysphonie ancienne d’apparition récente. Il se plaint d’être améliorée par:
[71] de douleurs lombaires depuis A - Radiothérapie du bas
trois mois. La fibroscopie montre oesophage
Les éléments dont vous une lésion du tiers inférieur de B - Chimiothérapie par
disposez vous permettent l’oesophage assez régulière cisplatinum
d’évoquer un diagnostic. Quel qui n’a pu être franchie. A la C - Mise en place d’une
est-il parmi les propositions biopsie : adénocarcinome. La prothèse oesophagienne sous
suivantes biologie montre des endoscopie
A - Cancer de la corde vocale phosphatases D - Chimiothérapie par le 5
gauche alcalines à 420 Ul/l (normale 180) fluoro-uracile
B - Cancer des deux cordes une gamma GT et une bilirubine E - Traitement endoscopique
vocales strictement normales. Les par le laser
C - Cancer sous-glottique phosphatases acides et la
D - Cancer de l’oesophage calcémie sont également [78]
thoracique normales. cc
E - Cancer du sinus piriforme Vous dépistez chez une femme
[72] Pour apprécier l’extension du de 65 ans, en bon état général
processus tumoral, il est sans autre maladie associée,
Quel est l’examen le plus nécessaire de un carcinome de l’endomètre,
simple pour objectiver cette demander: strictement limité au corps
lésion ? A - Transit oesogastroduodénal utérin.
A - Fibroscopie laryngo- B - Scintigraphie oesophagienne
trachéale C - Radiographie pulmonaire Parmi les facteurs de risque,
B - Xérographie du cou de D - Echographie hépatique vous retenez:
profil E - Lymphographie A - Obésité
C - Tomographie de face du [75] B - Nulliparité
larynx C - Traitement aux
D - Pharyngo-laryngoscopie Chez ce malade compte-tenu des oestrogènes
indirecte données fournies, l’augmentation D - Multiplicité de partenaires
E - Echographie des E - Grossesses multiples
phosphatases alcalines est [79]
[73] évocatrice de:
A - Métastase hépatique La fréquence de ce cancer chez
Un examen plus approfondi B - Alcoolisme chronique la femme:
montre que l’hémilarynx gauche C - Métastase osseuse A - Est en voie d’augmentation
est immobilisé, car infiltré par la D - Cancer de la prostate B - Est en voie de diminution
tumeur. Quelle attitude E - Hyperparathyroïdie C - Correspond au 5ème
thérapeutique doit on envisager [76] cancer le plus fréquent chez la
? femme
A - Radiothérapie exclusive Quels sont le(les) examen(s) à D - Est constante
B - Pharyngectomie exclusive demander pour préciser la cause E - Correspond au cancer
C - Pharyngo-laryngectomie des douleurs lombaires chez ce gynécologique le moins
totale avec évidement cervical patient: fréquent chez la femme
44
[80] regard Au cours d’une castration
de L3 et au niveau de l’épine chirurgicale, une métastase est
A quel stade est-elle vue ? iliaque postéro-supérieure droite. découverte sur l’ovaire droit et
A - Stade O Il n’y a pas de signe de une biopsie confirme la
B - Stade 1 Lassègue. Le reste de l’examen métastase et la présence de
C - Stade 2 est normal. La patiente a été récepteurs hormonaux dans les
D - Stade 3 traitée trois ans auparavant pour cellules tumorales. Le
E - Stade 4 un adénocarcinome du sein droit traitement hormonal
[81] par mastectomie élargie, suivie complémentaire sera:
de radiothérapie. A - Pas de traitement
Le traitement sera: complémentaire
A - Chimiothérapie pré- L’examen le plus sensible pour B - Corticothérapie (2 mg/kg)
opératoire + hystérectomie faire le diagnostic de métastase C - Tamoxifène
B - Radiothérapie + osseuse est: D - Anti-prolactimiques
chimiothérapie A - Scintigraphie du corps entier E - OEstrogènes à faibles
C - Hystérectomie avec au Calcium 125 doses
annexectomie B - Scintigraphie du corps entier
D - Hystérectomie + aux polyphosphates marquées [88]
chimiothérapie au Technetium
E - Curetage + C - Radiographie du squelette La patiente continue à souffrir
hormonothérapie D - Tomographie du rachis de lombalgies un mois après
[82] E - Tomodensitométrie l’intervention, le traitement
vertébrale proposé est alors:
L’examen histologique révèle [85] A - Epiphysiolyse
un envahissement des 2/3 B - Immunothérapie par le
internes du myomètre. L’examen biologique destiné à BCG
Faut-il faire un traitement apprécier le risque métabolique C - Surrénalectomie chimique
complémentaire ? de la maladie métastatique D - Radiothérapie sur la
Si oui, lequel ? osseuse est: colonne lombaire
A - Non A - Calcémie E - Antalgiques type morphine
B - Chimiothérapie B - Numération formule [89]
C - Hormonothérapie C - Phosphatases acides
D - Chimiothérapie + D - Antigène carcino- Une chimiothérapie est
hormonothérapie embryonnaire envisagée. Quelle combinaison
E - Radiothérapie pelvienne E - Electrophorèse des protéines de drogues est
[86] habituellement utilisée
[83] A - 5FU - Endoxan® - Cis
Le bilan d’extension des Platine®
La surveillance sera faite métastases dans les autres B - Cyclophosphamide -
essentiellement par: organes cibles comporte RP Oncovin® - Bléomycine
A - Radiographie du thorax (radio pulmonaire) ACE C - Adriamyne - 5 Fluoro-
B - Examens gynécologiques (Antigène-Carcino- Uracile - Cyclophosphamide
répétés Embryonnaire): D - Nitrosoure - Bleomycine
C - Echographie hépatique A - Scintigraphie hépatique + E - Aucune des propositions ci-
D - Examens biologiques ACE + RP dessus
E - Scanner pelvien B - Scintigraphie cérébrale + RP [90]
[84] + ACE cc
cc C - Echotomographie pelvienne Un homme de 45 ans, consulte
cette patiente de 42 ans + RP + Scanner hépatique pour une sensation de
consulte pour des douleurs D - Mammographie du sein pesanteur au niveau de la
lombaires droites irradiant à la restant + RP + ACE bourse
fesse et à E - Echographie hépatique + RP droite. Lexamen clinique permet
la face externe de la cuisse. A + ACE de percevoir un testicule droit
l’examen, on note un point [87] tumoral. Une intervention
douloureux paravertébral en chirurgicale est décidée, et
45
l’examen anatomo-pathologique foetoprotéine [97]
de la pièce opératoire est en E - Dosage de la fraction 1 des
faveur du diagnostic de LDH Si l’examen clinique est en
séminome. [94] faveur d’une compression
médullaire confirmée
Dans un cas semblable, la Si le diagnostic de séminome pur radiologiquement, que
stratégie thérapeutique dépend sans extension métastatique est proposez-vous comme
de: retenu, traitement en urgence avant la
A - Type histologique de la l’attitude consistera, après chirurgie?
tumeur orchidectomie, en l’une des A - Chimiothérapie
B - Degré d’extension propositions suivantes A - B - Anti-oestrogènes
ganglionnaire Chirurgie ganglionnaire C - Corticothérapie à fortes
C - Etat des marqueurs B - Polychimiothérapie doses
tumoraux C - Irradiation iliaque D - Androgènes
D - Extension scrotale homolatérale et lombo-aortique E - Progestatifs
E - La voie d’abord chirurgicale D - Hormonothérapie
[91] E - Abstention thérapeutique [98]
[95]
Parmi les attitudes suivantes, cc La calcémie est fortement
quelle est celle qui doit être Une malade de 54 ans, sans augmentée. Parmi les
systématiquement réalisée en antécédent personnel, familial ni traitements suivants vous
premier ? professionnel, traitée 2 ans pouvez utiliser ?
A - Biopsie testiculaire par voie auparavant pour un cancer du A - Mithramycine
scrotale sein localisé par association B - Diurèse forcée au Lasilix®
B - Orchidectomie simple radio-chirurgicale, est admise en C - Chimiothérapie
C - Orchidectomie par voie urgence pour altération de l’état D - Radiothérapie de la
inguinale avec ligature haute du général avec obnubilation, métastase
cordon nausées, dyspnée et rachialgies E - lndocid®
D - Ponction testiculaire d’apparition récente. Il n’existe [99]
transcutanée pas de troubles de la marche ni cc
E - Dosage des Bêta HCG et de troubles sphinctériens. Elle Une adénomectomie pour
des alpha foetoprotéines ne présente pas de céphalées ni adénome de la prostate est
[92] d’hyperthermie : le fond d’oeil est pratiquée chez un homme de
normal. 65 ans.
Pour préciser le degré Lexamen histopathologique de
d’extension, il est essentiel de Quel examen paraclinique la pièce opératoire permet de
demander: demandez-vous en urgence ? préciser, qu’outre l’adénome, il
A - Examen clinique A - Dosage de la calcémie existe un adénocarcinome très
B - Lymphographie pédieuse B - Bilan biologique hépatique peu différencié.
C - Scannographie thoraco- C - Radiographie de thorax
abdominale D - Radiographies du rachis Dans une telle éventualité, un
D - Scintigraphie osseuse E - Vitesse de sédimentation bilan d’extension est
E - Echographie hépatique [96] indispensable. Parmi celles
citées ci-après, quelles sont les
[93] La radiographie de thorax deux localisations
objective une image en lâcher de métastatiques les plus
Le diagnostic de séminome pur ballons. Quel(s) examen(s) fréquentes ?
ne peut être affirmé quaprès pratiquez-vous pour confirmer A - Métastases hépatiques
avoir obtenu le résultat de l’origine métastatique ? B - Métastases pulmonaires
A - Examen histologique de la A - Aucun C - Métastases osseuses
tumeur B - Fibroscopie bronchique D - Métastases ganglionnaires
B - Dosage des Bêta HCG C - Tomographie pulmonaire E - Métastases cérébrales
C - Dosage de l’antigène D - Thoracotomie pour exérèse [100]
carcino-embryonnaire d’un nodule
D - Dosage de l’alpha- E - Médiastinoscopie En cas de métastases
46
osseuses, un traitement à visée A - Uniquement par un cathéter chronique et une embolie
hormonale est entrepris. Parmi central pulmonaire l’année précédente.
les propositions suivantes, B - Du côté du sein opéré pour Il se lève trois fois par nuit pour
quelle(s) est(sont) celle(celles) avoir la concentration maximale uriner. L’examen révèle une
qui peuvent être retenue(s)? au niveau de la région axillaire douleur à la pression des
A - Pulpectomie testiculaire C - Du côté opposé au sein apophyses épineuses de D12 -
B - Prescription d’androgènes opéré Li - L2.
C - Prescription D - Tous les jours pendant 1 Le toucher rectal révèle une
d’antiandrogènes mois prostate augmentée de volume,
D - Prescription d’oestrogènes E - En association systématique dure et mal limitée.
E - Prescription avec des corticoïdes La capsule prostatique et les
dantioestrogènes. [104] ailerons semblent respectés. Le
[101] reste de l’examen clinique est
Parmi les examens nécessaires, normal.
Le traitement étant mis en avant la réalisation de chaque
oeuvre, une surveillance cure vous Quel est le diagnostic le plus
biologique est nécessaire. retenez: probable de la maladie ?
Parmi les dosages biologiques A - Numération-formule A - Adénome bénin de la
suivants, quel(s) est(sont) sanguine prostate
celui(ceux) qui doi(ven)t être B - ECG ou échographie B - Prostatite aigué
pratiqué(s) régulièrement cardiaque C - Adénocarcinome
A - Antigène carcino- C - Bilan biologique hépatique prostatique
embryonnaire D - ECBU D - Prostatite chronique
B - Phosphatases acides E - Vitesse de sédimentation E - Tuberculose
C - Alpha foeto-protéine [105]
D - OEstrogènes [108]
E - CA 125 Sur laquelle des lignées
[102] sanguines, la toxicité Comment peut-on confirmer le
hématologique de ces drogues diagnostic ?
En cours de traitement, une se manifeste-t-elle le plus A - Urographie intraveineuse
paraparésie apparait. A la fréquemment ? B - Biopsie prostatique par voie
ponction lombaire, il existe des A - Globules rouges transrectale
signes de compression B - Polynucléaires neutrophiles C - Biopsie prostatique par
médullaire. Dès lors vous C - Polynucléaires éosinophiles résection transurétrale
envisagez: D - Lymphocytes D - Tomodensitométrie
A - Injection intra-rachidienne E - Plaquettes abdomino-pelvienne
de méthotrexate [106] E - Recherche de bacilles de
B - Chimiothérapie par voie Koch dans les urines
générale Quel(s) effet(s) secondaire(s) [109]
C - Radiothérapie peu(ven)t être rattaché(s) à
D - Injection intra-rachidienne lAdriblastine® ? Dans ce cas il est impératif de
de corticoïdes A - Stomatite demander:
E - Laminectomie. B - Diarrhée A - Radiographies vertébrales
C - Cystite B - Radiographie pulmonaire
[103] D - Alopécie C - Dosage du CA 125
cc E - Cardiomyopathie D - Dosage des phosphatases
Une malade reçoit une [107] acides prostatiques
chimiothérapie adjuvante par le cc E - Dosage de la calcémie
protocole FAC (5 Monsieur P., âgé de 74 ans, [110]
Fluorouracile®, consulte pour l’apparition depuis
Adriblastine®, Endoxan®) pour un mois de douleurs dorsales et Une scintigraphie osseuse a été
un cancer du sein. lombaires. Dans ses pratiquée qui montre des foyers
antécédents, on note un hyperfixants multiples.
Linjection des antimitotiques tabagisme important et ancien, Comment classez-vous cette
doit être faite une bronchite maladie ?
47
A - Stade B2 C - Biopsie médullaire tuberculine
B - Stade Cl D - Vitesse de sédimentation [117]
C - Stade C2 E - Scintigraphie hépatique
D - Stade A [114] La radiographie pulmonaire
E - Stade D montre la présence d’une
[111] Avant tout traitement, les facteurs adénopathie hilaire gauche.
de bon pronostic de cette malade L’hémogramme est normal. En
Quels sont, parmi les mesures comportent: plus de la maladie de Hodgkin,
thérapeutiques suivantes, A - Age vous évoquez chez ce malade:
celle(s) qui vous B - Type histologique (sclérose A - Leucémie aigué
paraît(ssent) envisageable(s) ? nodulaire) B - Maladie des griffes du chat
A - Pulpectomie C - Atteinte sus-claviculaire C - Adénopathie inflammatoire
B - Prostatectomie totale gauche chronique
élargie D - Atteinte médiastinale D - Leucémie lymphoide
C - Oestrogénothérapie massive chronique
D - Radiothérapie vertébrale E - Absence de signes généraux E - Lymphome malin non
E - Simple surveillance [115] hodgkinien
[112]
cc En l’absence de facteurs de [118]
Une jeune femme de 25 ans mauvais pronostic et de
vient consulter pour la laparotomie, quel(s) Quel examen à visée
découverte récente d’une schéma(s) thérapeutique(s) diagnostique vous semble le
adénopathie sus claviculair peu(ven)t être adopté(s) ? plus adapté dans ce cas ? A -
gauche. L’examen physique est A - Radiothérapie sus- Biopsie médullaire
par ailleurs négatif. La diaphragmatique seule, limitée B - Biopsie ganglionnaire
radiographie du thorax aux sites envahis axillaire
montre un élargissement du B - Chimiothérapie et irradiation C - Biopsie ganglionnaire
médiastin antéro-supérieur. La en mantelet thoracique
biopsie du ganglion donne le C - Chimiothérapie seule D - Splénectomie
diagnostic de maladie de D - Irradiation en mantelet, des E - Scanner thoraco-abdominal
Hodgkin. Le bilan, sans chaînes lombo-aortiques et de la [119]
laparotomie, ne retrouve pas rate
d’autres E - Irradiation lymphoïde totale Il sagit dune maladie de
localisations. [116] Hodgkin. Son évolutivité se
Il s’agit d’un stade Il à sclérose cc traduit par:
nodulaire. Le bilan biologique Un jeune homme de 28 ans A - Anorexie
est normal. consulte son médecin traitant B - Sueurs nocturnes
pour une adénopathie axillaire C - Fièvre supérieure à 38
Il faut rechercher gauche, non douloureuse, degrés
systématiquement d’environ 3 cm de diamètre, qu’il D - Diarrhée
A - Fièvre a découvert trois mois E - Amaigrissement
B - Asthénie auparavant [120]
C - Sueurs profuses, surtout en faisant sa toilette. L’examen
nocturnes clinique ne retrouve pas d’autre Le bilan d’extension ne retrouve
D - Prurit adénopathie. aucune autre localisation, il
E - Amaigrissement supérieur n’existe aucun risque clinique ni
à 10 % du poids corporel Parmi ces examens, vous biologique d’évolutivité. De quel
demandez en première intention: stade s’agit-il ?
[113] A - Numération formule A-IBb
sanguine, plaquettes B - Il A a
Parmi les examens suivants, B - Vitesse de sédimentation C - Il B b
deux sont nécessaires au bilan C - Sérodiagnostic de la maladie D - III A a
avant traitement. Lesquels? des griffes du chat E - III B b
A - Scanographie thoracique D - Radiographie pulmonaire [121]
B - Fibroscopie gastrique E - Intradermo-réaction à la
48
Quelle est l’espérance de vie à une biopsie, quel est BK dans les crachats
10 ans si le patient est vraisemblablement son type C - Rechercher la flore banale
correctement traité ? histologique ? et faire un antibiogramme sur
PropositionA A-10à25% A - Adénocarcinome les crachats
B - 25 à 50 % B - Epithélioma basocellulaire D - Programmer rapidement
C - 50 à 70 % C - Sarcome une fibroscopie
D - 70 à 85 % D - Carcinome épidermoide E - Donner un traitement
E - 85 à 95 % E - Carcinome adénoïde antibiotique non spécifique
[122] kystique
cc [125] [127]
Un homme de 45 ans, ancien
tuberculeux pulmonaire, Par quel(s) examen(s) doit être La fibroscopie révèlera
éthylique, tabagique, vient systématiquement recherchée lexistence dun bourgeon
consulter une deuxième localisation ? néoplasique qui obstrue
pour une lésion ulcérée du A - Radiographie du squelette totalement une bronche
plancher antérieur droit de la B - Echographie abdominale Laquelle ?
bouche, de 3 cm de plus C - Fibroscopie pharyngo- A - Lobaire supérieure droite
grande oesophagienne B - Lobaire moyenne
longueur. Cette lésion a été D - Radio pulmonaire C - Bronche apicale du lobe
découverte par le patient il y a E - Pharyngo-laryngoscopie inférieur droit
plusieurs mois à l’occasion de [126] D - Tronc intermédiaire
quelques douleurs. Il n’existe ni cc E - Tronc de la pyramide
signes fonctionnels, ni signes Un homme de 50 ans présente basale
généraux. L’examen met en une altération, modérée de l’état [128]
évidence, outre une ulcération général avec fièvre à 38,5
de 3 cm de diamètre, de degrés, une douleur Quel est le résultat le plus
multiples dents à l’état de basithoracique droite, une toux probable fourni ici par l’étude
racine et avec expectoration anatomopathologique du
une adénopathie sous- mucopurulente. bourgeon ?
gastrique gauche mobile. Il s’agit d’un tabagique (30 A - Adénocarcinome
paquets-année). B - Carcinome épidermoïde
En faveur de la nature maligne L’examen clinique est pauvre : C - Carcinome anaplasique à
de cette ulcération, vous l’auscultation révèle quelques petites cellules
retenez: râles bronchiques diffus et D - Carcinome à grandes
A - Bords surélevés irréguliers quelques râles crépitants à la cellules
B - Base indurée base droite. E - Carcinoïde bronchique
C - Douleurs au contact Les clichés de face et de profil [129]
D - Adénopathies satellites droit mettent en évidence une
E - Hémorragie au contact opacité hilaire droite ainsi qu’un Pour compléter le bilan
trouble de ventilation représenté dextension de ce cancer, vous
[123] par une opacité paracardiaque allez demander:
dense, homogène, limitée en A - Echographie cardiaque
Quels sont les 3 meilleurs haut par la petite scissure, B - Scintigraphie cérébrale
examens pour rechercher un respectant le cul de sac pleural et C - Scanner thoracique
envahissement osseux effaçant le bord droit du coeur. D - Echographie hépatique
mandibulaire associé ? La VS est à 90 à la première E - Transit oesogastroduodénal
A - Orthopantomographie heure et il existe à [130]
B - Palpation endobuccale l’hémogramme une leucocytose à
C - Scanner 12000/mm3. Le bilan fonctionnel respiratoire
D - Thermographie étant satisfaisant, quelle
E - Cliché occlusal Quelles sont vos deux premières thérapeutique faut-il proposer à
[124] prescriptions ? priori ?
A - Faire une IDR à la A - Radiothérapie
La nature maligne de cette tuberculine B - Exérèse chirurgicale
lésion ayant été confirmée par B - Pratiquer une recherche de C - Chimiothérapie
49
D - Chimiothérapie + C - Le tabagisme B - Scintigraphie cérébrale
radiothérapie D - L’éthylisme C - Scanner cérébral
E - Abstention pure et simple E - La bronchite chronique D - Artériographie cérébrale
[133] E - Radiographie du crâne
[131] [137]
cc Les images basales gauches
Un homme de 63 ans consulte paraissent sans rapport avec Quel traitement allez-vous
pour l’aggravation rapide d’une l’affection qui a préconiser chez ce malade ?
dyspnée d’effort et l’apparition motivé la consultation. Quel A - Chirurgie
de crachats hémoptoïques. diagnostic pouvez-vous faire les B - Immunothérapie
Il se plaint de fatigue, de concernant ? A - Tuberculose C - Chimiothérapie
céphalées et pulmonaire D - Radiothérapie
d’endormissements faciles. B - Pneumopathie virale E - Abstention thérapeutique
C’est un bronchiteux C - Sidérose [138]
chronique de longue date, D - Lymphangite métastatique cc
fumeur avéré (40 paquets- E - Bronchectasies Un homme de 45 ans a fumé
année) qui a travaillé 20 ans [134] 40 paquets-année de tabac
comme dans sa vie, il est directeur de
mineur de fer. A quoi rattachez-vous les société. Depuis 15 jours il se
Il a maigri de plus de 10 kg. anomalies cliniques observées ? plaint de toux persistante, de
L’examen montre des creux A - Insuffisance ventriculaire nausées, de céphalées et de
sus-claviculaires comblés, des droite somnolence.
jugulaires discrètement B - Cirrhose hépatique L’examen clinique ne retrouve
turgescentes, une ébauche de C - Oedème de Quincke que quelques sibilances dans
circulation collatérale à la partie allergique les deux champs pulmonaires.
supérieure du thorax. D - Syndrome cave supérieur Il
On ne trouve pas d’adénopathie E - Emphysème sous-cutané n’existe pas d’oedème au fond
superficielle palpable, le foie est d’oeil et l’examen neurologique
normal, la radio pulmonaire [135] ne retrouve pas de signes de
met en évidence une opacité localisation. Le ionogramme
dense, polylobée, latéro- En définitive, quel diagnostic sanguin montre:
trachéale droite, le parenchyme allez-vous porter chez ce malade, Na+ = 115 mEq/l
pulmonaire paraît normal, sauf sur la vue du bilan biologique qui K+ = 4,0 mEq/l
au niveau de la pointe du coeur montre une natrémie à 115 Urée = 7 mmol/l
où existent des travées mmol/l, une chlorémie à 90 créatinine = 70 micromol/l
opaques allongées et tubulées. mmol/l, une kaliémie à 4 mmol/l, Le cliché thoracique montre une
Le reste de l’examen est un hématocrite à 40 %, une opacité médiastinale
normal. hémoglobine à 110 g/l. prédominant à droite associée à
A - Cancer bronchique une atélectasie du lobe
Quel est le diagnostic que vous épidermoide supérieur droit.
pouvez d’emblée évoquer ? B - Cancer anaplasique à petites
A - Sarcoidose cellules Quel syndrome le tableau
B - Cancer bronchique C - Lymphome malin clinique et biologique évoque-t-
C - Lymphome malin non D - Sarcoidose pluriviscérale il en premier lieu
hodgkinien E - Bronchopneumopathie chez ce patient ?
D - Thymome malin chronique obstructive A - Sécrétion inappropriée
E - Maladie de Hodgkin [136] d’ACTH
[132] B - Sécrétion inappropriée
Les céphalées du malade d’ADH
Parmi les antécédents pourraient faire penser C - Angiome cérébral
rapportés, vous rattachez à la également à la possibilité de D - Insuffisance rénale avec
maladie actuelle: métastases cérébrales, Quel est perte de sel
A - L’activité de mineur de fer l’examen le plus fiable pour les E - Potomanie
B - L’exposition à des mettre en évidence ?
poussières siliceuses A - EEG
50
[139] D - Compris entre 15 % et 30 % E - La parotidite chronique
E - Inférieure à 15 % [147]
Quel examen complémentaire
demandez-vous pour confirmer [144] Deux ans après la guérison
rapidement votre hypothèse ? cc clinique du malade, la survenue
A - Dosage de I’ACTH Un malade âgé de 50 ans d’une dysphagie avec sensation
B - Dosage de I’ADH présente une gêne pharyngée d’arrêt rétrosternal, doit faire
C - Scanner cérébral gauche depuis quelques évoquer le plus souvent:
D - lonogramme urinaire semaines, A - Un diverticule pharyngo-
E - Ponction lombaire associée à une adénopathie oesophagien
[140] sous-digastrique homolatérale, B - Une oesophagite peptique
indolore de 3 x 3 cm. C - Un cancer de l’oesophage
Votre traitement comprend L’examen retrouve une tumeur (2ème localisation)
dans l’immédiat: bourgeonnante localisée à D - Un cancer de l’estomac
A - Un diurétique d’action l’amygdale, épargnant le sillon E - Un corps étranger
rapide type furosémide amygdaloglosse et le voile du oesophagien
B - Une corticothérapie palais, et n’atteignant pas les
injectable à forte dose piliers de l’amygdale. [148]
C - Une restriction hydrique La biopsie confirme un cc
D - Une perfusion de 2000 ml épithélioma épidermoïde. Un homme de 50 ans fumeur et
de sérum physiologique éthylique vient consulter pour
E - Une irradiation cérébrale de Avant tout traitement, un bilan une ulcération linguale évoluant
30 grays d’extension de cette tumeur sera depuis plusieurs mois de façon
[141] réalisée, pratiquement indolore.
comportant: L’examen clinique retrouve
Le diagnostic le plus probable A - Un orthopantomogramme cette
est: (panoramique) ulcération, qui repose sur une
A - Sarcoidose B - Une radio de sinus base indurée et qui saigne au
B - Lymphome malin C - Une panendoscopie contact.
C - Thymome malin pharyngée et oesophagienne L’examen locorégional révèle
D - Carcinome bronchiolo- D - Un prélèvement de gorge une adénopathie sous-
alvéolaire E - Une radiographie pulmonaire maxillaire homolatérale.
E - Carcinome à petites [145] La biopsie confirme la nature
cellules maligne de la lésion qui est
[142] La survenue du cancer opérée (exérèse large+curage
épidermoïde de l’amygdale est ganglionnaire) et irradiée.
On peut envisager favorisée par:
d’entreprendre dans un but A - Les angines récidivantes Parmi les causes favorisantes
curatif chez ce malade: B - La mononucléose infectieuse suivantes, laquelle ou
A - Une chimiothérapie C - L’intoxication alcoolo- lesquelles doit-on
B - Une corticothérapie tabagique également rechercher (en
C - Une radiothérapie D - Le métier du bois dehors de l’éthylisme et du
médiastinale E - Les pharyngites chroniques tabagisme déjà cités) ?
D - Une intervention en rapport avec un écoulement A - Intoxication saturnienne
chirurgicale postérieur rhino-sinusien B - Mauvais état dentaire
E - Une hormonothérapie [146] C - Alimentation épicée
[143] D - Hémopathie
Dans le cas où une radiothérapie E - Glossite mycosique
La probabilité de survie à 5 ans serait retenue, cette irradiation [149]
pour ce patient est: pourrait se compliquer par:
A - De l’ordre de 95 % A - La thrombose carotidienne La nature histologique la plus
B - Compris entre 51 % et 95 B - Les angines récidivantes fréquente des cancers de la
% C - L’ostéoradionécrose langue est:
C - Compris entre 31 % et 50 mandibulaire A - Lépithélioma basocellulaire
% D - La radiomucite pharyngée B - Le carcinome épidermoïde
51
C - Le cylindrome A - Tabagisme C - Chimiothérapie par voie
D - Le sarcome B - Exposition à l’amiante générale
E - Le mélanome C - Antécédents familiaux de D - Chimiothérapie par voie
[150] cancer colique locale
D - Antécédents personnels de E - Radiothérapie à visée
Parmi les précautions polype antitumorale
suivantes, laquelle(lesquelles) E - Aucun facteur de risque n’est
est(sont) à prendre avant toute clairement identifié [157]
radiothérapie pour cancer de la [153] cc
langue ? Madame X, 35 ans, sans
A - Désintoxication éthylo- Quelle surveillance aurait dû être antécédents pathologiques
tabagique complète faite, le cas échéant, après particuliers, mère de 3 enfants,
B - Eradication des foyers exérèse du présente
infectieux dentaires polype ? une tumeur du sein
C - Edentation globale A - Aucune surveillance n’est cliniquement maligne classée
D - Antibiothérapie utile T3 Ni b MO.
E - Corticothérapie B - Examen clinique tous les 6 Le traitement consiste dans un
[151] mois premier temps en une
C - Echographie abdominale mastectomie totale avec curage
Parmi les complications tous les ans axillaire
suivantes laquelle(lesquelles) D - Colonoscopie tous les ans ou (10 ganglions N+/20 ganglions
est(sont) à craindre les 2 ans prélevés). Il s’agit d’un
après une irradiation pour E - Dosage d’ACE tous les 3 adénocarcinome peu différencié
cancer de la langue ? mois de
A - Nécrose de la langue [154] grade “histopronostic” 3 sans
B - Ostéoradionécrose récepteurs hormonaux.
mandibulaire Que signifie “Dukes C” ?
C - Lithiase salivaire A - Tumeur limitée à la sous- Que signifie T3 ?
D - Radiomucite muqueuse A - Tumeur médiane
E - Candidoses buccales B - Envahissement de la B - Tumeur envahissant la
musculeuse peau
[152] C - Dépassement de la C - Tumeur mesurant moins de
cc musculeuse 3 cm
Un homme de 50 ans, sans D - Ganglions lymphatiques D - Tumeur mesurant de 3 à 5
antécédents personnels, mais métastatiques cm
avec des antécédents familiaux E - Métastases à distance E - Tumeur mesurant plus de 5
de [155] cm
cancer colique, bénéficie d’une [158]
colonoscopie à titre Existe-t-il, à ce stade, un
systématique. traitement complémentaire dont Parmi les facteurs de mauvais
Un polype, dont la bénignité est l’efficacité est pronostic, vous retenez:
confirmé à l’examen démontrée ? A - L’âge de 35 ans
histologique, est enlevé à l’anse A - Radiothérapie du lit tumoral B - La taille tumorale
diathermique. Dix ans après, B - Radiothérapie hépatique C - L’envahissement
une nouvelle colonoscopie C - Chimiothérapie adjuvante ganglionnaire
motivée par des rectorragies D - Immunothérapie D - Le grade histopronostic 3
met en E - Aucun E - L’absence de récepteurs
évidence un cancer colique qui [156] hormonaux
sera traité chirurgicalement. Il [159]
s’agit d’un adénocarcinome Une métastase unique est
classe Dukes C. diagnostiquée au niveau du lobe Quel traitement médical
gauche du foie. Quel traitement complémentaire proposez-vous
Parmi les facteurs de risque de proposez-vous ? ?
cancer colique reconnus, vous A - Hépatectomie gauche A - 6 mois de chimiothérapie
incluez B - Abstention B - 2 ans de chimiothérapie
52
C - 6 mois d’hormonothérapie 32 et 34 ans, avec allaitement A - Lésion de 3 cm
D - 5 ans d’hormonothérapie prolongé, la prise de B - Dépression cutanée en
E - 3 ans de chimio- contraceptifs oraux pendant 5 regard
hormonothérapie ans, des C - Opacité plus petite en
[160] lésions de mastopathie mammographie qu’à la
fibrokystique suivies depuis 10 palpation
Six mois après la fin du ans, des antécédents familiaux : D - Epaississement cutané
traitement médical, la malade mère E - Existence de
présente une dissémination décédée dun cancer du col de microcalcifications
métastatique osseuse l’utérus. L’examen note une [164]
douloureuse (rachis lombaire), lésion du quadrant supéro-
rebelle aux antalgiques, et externe Quelle es la seule classification
hépatique. Quel traitement de 3 cm, dure, avec dépression TNM possible dans ce cas ?
proposez-vous ? cutanée en regard non fixée et A - T3 Ni MO
A - Chimiothérapie seule une adénopathie axillaire B - T2 Ni MX
B - Antioestrogènes seuls homolatérale dure. La C - T4b Ni MX
C - Hormonothérapie + mammographie objective une D - T2a Ni MO
chimiothérapie opacité irrégulière, étoilée, E - T2 N2 MX
D - Radiothérapie antalgique mesurant 2 cm [165]
au niveau lombaire + entourée d’un halo et associée à
chimiothérapie un épaississement cutané. Des Les attitudes diagnostiques et
E - Radiothérapie antalgique microcalcifications sont thérapeutiques chirurgicales
au niveau lombaire + notées en dehors de l’opacité. possibles incluent:
hormonothérapie Une intervention chirurgicale est A - Cytoponction + évidement
[161] pratiquée. Voici les résultats axillaire
- Adénocarcinome infiltrant grade B - Tumorectomie + évidement
Malgré la radiothérapie, les 3 de Scarif et Bloom, avec axillaire
douleurs osseuses reprennent, lésions multifocales C - Mastectomie + évidement
rebelles aux antalgiques - 12 ganglions sur 18 sont axillaire
périphériques, vous obligeant à envahis, dont certains avec D - Mastectomie + évidement
utiliser une solution de rupture capsulaire et embois axillaire + exploration de la
morphine. Une ou plusieurs des lymphatique chaîne mammaire interne
propositions suivantes est(sont) - Récepteurs hormonaux sur la E - Mastectomie + évidement
fausse(s). Laquelle ou tumeur : oestrogène 200 axillaire bilatéral
lesquelles ? fentomoles, progestérone 8
A - La morphine agit 6 heures fentomoles [166]
B - Toutes les douleurs (seuil de positivité pour la
répondent à la morphine méthode = 10) Les résultats
C - Une accoutumance est très anatomopathologiques connus,
fréquente après un mois de Comme facteur(s) de risque de quel(s) est(sont) Ie(s) facteur(s)
traitement cancer du sein présenté(s) par de mauvais pronostic chez
D - Les nausées et les cette malade, vous retenez: cette patiente ?
constipations sont fréquentes A - Première grossesse à l’âge A - Adénocarcinome canalaire
E - Les effets sédatifs et de 32 ans infiltrant
psychiques n’apparaissent que B - Allaitement prolongé B - Grade 3 de Scarif et Bloom
si la dose initiale est importante C - Prise de contraceptifs oraux C - 12 N+ sur 18
pendant 5 ans D - Embois iymphatiques
[162] D - Mastopathie fibrokystique tumoraux
cc E - Mère décédée d’un cancer E - Récepteurs doestrogène
Une femme de 40 ans, non [163] positifs
ménopausée, consulte pour un [167]
nodule du sein gauche. La confrontation radioclinique cc
Linterrogatoire retrouve dans laisse suspecter des critères de Vous recevez au service des
les antécédents personnels : 2 malignité. urgences une maiade de 70
grossesses menées à terme à Le(s)quel(s)? ans pour suspicion d’embohe
53
puimonaire basi-thoracique E - A une contention éiastique
droite. Depuis 2 mois étaient [168] Après 6 cures de cette
apparus des troubies polychimiothérapie, il n’y a pas
sphinctériens. Vous préconisez chez cette dévolution clinique des lésions.
L’examen chnique met en maiade, comme traitement Vous voulez vous assurer de la
évidence une phiébite du chirurgical idéai de ia tumeur: réponse au traitement pour
membre inférieur gauche et, au A - Une ovariectomie uniiatéraie déterminer si la rémission est
TV-TR, simpie complète ou non et poser ainsi
une masse iatéro-utérine B - Une ovariectomie unilatérale l’indication du traitement
gauche indurée et fixée au petit avec curage gangiionnaire ultérieur. Pour ce faire, que
bassin. C - Une ovariectomie uniiatérale préconisez-vous ?
La radiographie puimonaire met associée à une annexectomie A - L’échographie
en évidence une surélévation unilatérale B - Le scanner
diaphragmatique droite avec D - Une ovariectomie biiatérale C - L’UIV
aspect d’amputation de ‘artère associée à une hystérectomie D - La laparotomie
puimonaire. E - Une ovariectomie associée à E - Le TV-TR
La phiébographie révèie une annexectomie bilatérale, une [172]
i’existence d’une compression hystérectomie totale et une cc
extrinsèque de ia veine ihaque omentectomie Un patient âgé de 55 ans,
gauche [169] éthylo-tabagique, se plaint
et ia présence de caihots depuis 3 mois dodynophagie
fiottants dans ia veine cave Une polychimiothérapie est avec
inférieure au niveau sous-rénai. entreprise, comportant otalgie réflexe droite. L’examen
L’échographie met en évidence i’association de ORL retrouve une lésion ulcéro-
une formation tumoraie iatéro- cyciophosphamide (Endoxan®), bourgeonnante du sinus
utérine gauche d’échostructure de doxorubicine (Adriblastine®), piriforme droit avec une corde
à ia fois iiquidienne et sohde, d’hexaméthyl méiamine vocale homolatérale fixée. La
d’une tailie d’environ 10 cm de (Hexastat®) et de CDDP palpation cervicale découvre
diamètre. (Cisplatyl®). Indépendamment de une
Ces constatations permettent ia toxicité hématologique adénopathiejugulo-carotidienne
de conciure à une carcinose observée avec tous ies supérieure droite de 2, 5cm de
peivienne responsabie d’une antimitotiques et de la toxicité diamètre, mobile.
compression du petit bassin, spécifique (surtout neuroiogique
notamment cave inférieure et de i’hexaméthyl méiamine), ce Quel diagnostic évoquez-vous ?
ihaque gauche avec migration traitement expose au risque: A - Une tuberculose pharyngée
embohque puimonaire. A - De toxicité hépatique B - Un épithélioma malpighien
L’intervention précise qu’ii s’agit B - D’hypoacousie C - Un lymphome
d’une voiumineuse tumeur de C - D’insuffisance rénaie D - Un chondrome de l’aile
i’ovaire gauche au stade Hi D - De myocardite thyroïdienne
accompagnée de E - De cystite E - Un gros kyste mucoïde
polyadénopathies et d’une [173]
carcinose peivienne. [170]
L’examen anatomo Quel est le geste à effectuer
pathoiogique indique qu’ii s’agit La toxicité aigué du CDDP peut pour affirmer le diagnostic ?
d’un adénocarcinome être réduite par: A - La ponction-cytologie du
papNiaire. A - Ladjonction durate-oxydase ganglionnaire
B - Une hyperdiurèse associant B - La biopsie du ganglion
Le traitement de cette phlébite un apport liquidien et du mannitol C - La biopsie de la lésion
peut faire appel à: C - Ladjonction de vitamine B6 D - La cytologie des crachats
A - L’urokinase (Abbokinase®, D - Une administration lente en E - La tomodensitométrie
Urokinase®) perfusion étalée sur deux heures pharyngo-laryngée
B - L’héparine dans du sérum salé hypertonique [174]
C - Aux anti agrégants E - L’administration d’acide
D - A une interruption cave par folique Le bilan pré-thérapeutique
ciip, ombreiie ou filtre [171] comprendra systématiquement:
54
A - Radiographie pulmonaire B - Les caractères de Des examens graphiques sont
B - Orthopantomogramme l’adénopathie faits
C - Echographie hépatique C - La mauvaise hygiène Echographie : Vessie de taille
D - Endoscopie dentaire normale, prostate augmentée
E - Radiographie standard du D - L’origine ethnique de volume à limites irrégulières.
rachis E - La profession Reins mal vus du fait de gaz
[177] intestinaux.
[175] Urographie intraveineuse
L’examen anatomo-pathologique - Rein gauche : non excrétant
En complément du traitement du prélèvement tumoral peut - Rein droit: urétéro-
chirurgical, on fait faire au mettre en hydronéphrose avec une
patient une évidence les deux types sténose urétérale droite juxta-
cobaltothérapie. Il est impératif: histologiques principaux: vésicale
A - D’assurer des soins A - Un carcinome épidermoïde - Vessie irrégulière
dentaires pré-thérapeutiques bien différencié - Urèthre normal
B - D’interdire le port d’une B - Un adénome pléiomorphe - Les os iliaques et les
prothèse dentaire durant C - Un adéno-carcinome vertèbres lombaires sont très
l’irradiation D - Un cholestéatome denses
C - De porter une gouttière E - Un carcinome épidermoïde Vous suspectez un diagnostic
fluorée moyennement différencié de cancer de prostate.
D - De détecter une [178]
radiomucite invalidante Quel est lexamen nécessaire
E - De détecter une Le bilan pré-thérapeutique de ce pour affirmer avec certitude ce
radionécrose patient comportera: diagnostic ?
[176] A - Une scintigraphie osseuse A - La biopsie transpérinéale
cc B - Une échographie hépatique de prostate
Un homme de 45 ans, C - Une radiographie pulmonaire B - La cystoscopie
menuisier, originaire du midi de D - Une radiographie C - La biopsie de los iliaque
la France, vient consulter pour panoramique dentaire D - Le dosage des
une E - Une endoscopie des voies phosphatases acides
dysphagie haute, d’apparition aéro-digestives supérieures E - Luréthrographie rétrograde
récente. L’interrogatoire [179] et mictionnelle
retrouve: [181]
- Une consommation de deux La surveillance après traitement:
litres de vin par jour et trois A - Recherchera une récidive Quelle anomalie biologique
apéritifs locale peut-on prévoir ?
- Un tabagisme à 40 B - Recherchera une récidive A - Lhypophosphorémie
paquets/année ganglionnaire B - Lhyperuraturie
- Une otalgie droite depuis troisC - Recherchera des métastases C - Lhypercalciurie
mois, sans autre symptôme D - Recherchera une deuxième D - Lhypocalcémie
franc. L’examen clinique permet localisation E - Lhyperphosphaturie
de mettre en évidence: E - Ne sera pas prolongée plus [182]
- Une pyorrhée alvéolo-dentaire de 12 mois
- Une formation ulcérée et Quel est le mécanisme de cette
douloureuse du sillon [180] insuffisance rénale ?
amygdaloglosse droit cc A - Métastases rénales du
- Une adénopathie de la région Un homme de 70 ans vient cancer de prostate
sous-digastrique droite, dure, consulter pour l’aggravation de B - Amylose rénale
mobile, unique troubles urinaires depuis 3 mois: C - Insuffisance rénale
pollakiurie, hématurie terminale. Il fonctionnelle par hypovolémie
Devant ces données cliniques, est oligurique, a des douleurs D - Insuffisance rénale par
pour évoquer un cancer du lombaires souvent nocturnes. obstacle urétéral
sillon Biologiquement: E - Insuffisance rénale par
amygdaloglosse on peut retenir: Dans le sang : Urée 32 mmol/l ; obstacle cervico-uréth rai
A - L’alcoolo-tabagisme Créatinine 350 micromol/l [183]
55
B - Une oestrogénothérapie est E - Métastases cérébrales
Malgré un traitement hormonal, indiquée [190]
linsuffisance rénale s’aggrave, C - Le pronostic vital à 5 ans ne
une dépasse pas 50% Un traitement à visée
intervention chirurgicale est D - Il faut faire une hormonale est entrepris. Parmi
décidée. Laquelle est logique ? orchidectomie controlatérale les propositions
A - La résection endoscopique préventive suivantes, quelle est
trans-uréthrale de prostate E - Cette tumeur est celle/quelles sont celles qui
B - Ladénomectomie par taille radiosensible peuvent être retenues ?
vésicale [187] A - Pulpectomie testiculaire
C - La cystostomie B - Prescription d’androgènes
D - La cystectomie partielle S’il s’agissait d’un séminome pur C - Prescription
E - L’abouchement de l’uretère stade 1, les chances de survie à d’antiandrogènes
à la peau 5 ans de ce patient seraient: D - Prescription d’analogues
A - Plus de 90% LH-RH
[184] B - De 60% à 80% E - Prescription
cc C - De 40% à 60% d’antioestrogènes
Un homme âgé de 35 ans D - De 20% à 40% [191]
consulte pour l’apparition d’une E - Moins de 20%
sensation de pesanteur [188] Le traitement étant mis en
scrotale. Il oeuvre, une surveillance
n’a pas d’antécédent Il s’agit en fait d’un carcinome biologique est nécessaire.
pathologique. A l’examen, on embryonnaire stade I en post- Parmi les dosages biologiques
trouve une tumeur testiculaire. opératoire. L’attitude suivants, quel est celui/quels
Le reste de thérapeutique à proposer est: sont ceux qui doivent être
l’examen est normal. A - Radiothérapie lombo aortique pratiqués régulièrement:
B - Radiothérapie pelvienne A - Antigène carcino-
Parmi les éléments très C - Chimiothérapie embryonnaire
évocateurs de cancer du D - Surveillance B - Phosphatases acides
testicule, vous retenez: E - Chimiothérapie puis curage C - Alpha foeto-protéine
A - Tumeur testiculaire dure et lombo-aortique D - Antigène prostatique
hétérogène spécifique (PSA)
B - Prostate augmentée de [189] E - CA 125
volume cc [192]
C - Brûlures urinaires Une adénomectomie pour
D - Hématurie adénome de la prostate est En cours de traitement, une
E - Testicule très douloureux pratiquée chez un homme de 65 compression médullaire
[185] ans. apparait. Vous envisagez:
L’examen histopathologique de la A - Injection intra-rachidienne
Si l’on évoque un cancer du pièce opératoire permet de de Methotrexate
testicule, le bilan indispensable préciser, qu’outre l’adénome, il B - Chimiothérapie par voie
comporte: existe un adénocarcinome très générale
A - Dosage des marqueurs peu différencié,. Une C - Une radiothérapie
biologiques avant traitement scintigraphie osseuse révèle la D - Injection intra-rachidienne
B - Scanner cérébral présence de corticoïdes
C - Ponction biopsie hépatique de métastases osseuses. E - Laminectomie
D - Radiographie pulmonaire [193]
E - Biopsie médullaire Quelles sont les deux cc
[186] localisations métastatiques des Un homme de 71 ans se plaint
adénocarcinomes de la prostate depuis 2 à 3 mois de douleurs
S’il s’agissait d’un séminome les plus fréquentes ? dans la région lombo-sacrée
pur, on peut déduire que: A - Métastases hépatiques avec irradiation vers le membre
A - L’orchidectomie suffit B - Métastases pulmonaires inférieur gauche. Les
quelque soit le résultat du bilan C - Métastases osseuses radiographies de la colonne
initial D - Métastases ganglionnaires lombo sacré et du bassin
56
montrent des images de Lefficacité thérapeutique peut B - Sous-maxillaire
condensation osseuse être jugée sur: C - Spinal
disséminées au niveau de A - Dosage du PSA D - Sous-mental
L3-L4-L5, ainsi qu’au niveau du B - Radiographie du bassin E - Sous-digastrique
sacrum et des ailes iliaques. C - Echographie abdominale [202]
D - Dosage des Béta HCG
Quel est le diagnostic le plus E - Dosage des phosphatases Parmi les propositions
probable à envisager ? acides prostatiques suivantes, quel ou quelles
A - Arthrose attitude(s) thérapeutique(s)
B - Maladie de Paget [199] peuvent être proposées au
C - Cancer de la prostate cc malade ?
D - Cancer bronchique Un homme de 58 ans, cirrhotique A - Glossectomie partielle et
E - Cancer du rein compensé, tabagique, consulte curage ganglionnaire
pour une ulcération à bords conservateur
[194] indurés siégeant à l’union du 1/3 B - Electro-coagulation et
moyen et du 1/3 postérieur du curage ganglionnaire
Pour affirmer le diagnostic vous bord droit de la langue mobile. conservateur
demandez Il s’agit cliniquement d’un cancer C - Traitement par les agents
A - Scintigraphie osseuse lingual mesurant 2 cm de physiques
B - Ponction biopsie diamètre. On ne palpe pas de D - Polychimiothérapie isolée
prostatique ganglions cervicaux E - Exérèse en laser
C - Echographie abdominale pathologiques. On conclut à un
D - Dosage du PSA stade évolutif Ti NO. [203]
E - Dosage des phosphatases cc
acides prostatiques Quel est le diagnostic le plus Un homme de 70 ans a depuis
[195] probable ? 6 mois des douleurs
A - Sarcome rachidiennes et pelviennes
Si le diagnostic est confirmé, à B - Adénocarcinome d’aggravation
quel stade est vu ce malade ? C - Carcinome épidermoïde progressive et devenues
A-A D - Carcinome baso-cellulaire nocturnes. L’état général est
B - Bi E - Lymphome altéré avec un amaigrissement
C - D2 [200] récent
D-C de 5 kg.
E - Di Lors du bilan préthérapeutique, Cinq ans auparavant, il a été
[196] quel est le premier examen qu’il opéré d’un adénome
faut pratiquer chez ce malade à prostatique. Une maladie de
Quelle thérapeutique lui la recherche d’une deuxième Paget
proposez-vous ? localisation ? asymptomatique du bassin à
A - Hormonothérapie A - Scintigraphie osseuse été découverte à cette
B - Chimiothérapie B - Tomographies de la base de occasion. Les suites
C - Chimiothérapie + la langue ‘opératoires ont été
hormonothérapie C - Scanographie cérébrale compliquées par une embolie
D - Résection transurétrale D - Endoscopie des VADS, de pulmonaire. Il y a un an, il a eu
E - Radiothérapie pelvienne l’oesophage et des bronches un accident vasculaire
[197] E - Echographie hépatique neurologique transitoire.
[201] Examen : syndrome rachidien
Quelle est la probabilité de important et au toucher rectal :
réponse au traitement ? Compte tenu de la localisation nodule dur sur la coque
A - 20% tumorale primitive, quel est (sont) prostatique restante. Le reste
B - 40% le (les) de l’examen est normal. Bilan
C - 50% groupe(s) ganglionnaire(s) biologique : hémoglobine : 9
D - 70% homolatéral(aux) susceptible(s) g/dl;
E - 90% dans une forte VS : 40 mm à la première
[198] majorité de cas, d’être envahi ? heure; phosphatases alcalines:
A - Sus-omohyoïdien 500 UI (N à 200); calcémie : 98
57
mg/l; créatinine 10 mg/l. Le diagnostic est confirmé, quel regard du nodule palpé, une
Radiographies : vertèbre ivoire traitement proposez-vous ? zone plus dense que le reste de
en D10 ; élargissement de L3 A - Calcium la glande, sans calcifications.
avec aspect en cadre; B - Diphosphonate - Echographie : zone irrégulière,
élargissement de l’aile iliaque C - Oestrogène hypo-échogène à gauche.
droite avec travées osseuses D - Pulpectomie - Cytoponction : cellules
rares, épaisses et de E - Chimiothérapie glandulaires isolées ou en
disposition amas à gros noyaux granuleux
anarchique; aspect délavé de [207] nucléolés de taille variable :
l’ischion droit avec disparition cc classe IV.
des travées osseuses; opacité Une malade âgée de 36 ans, est Conclusion : il s’agit
en admise pour traitement d’une probablement d’un cancer du
tache de bougie disséminées tumeur du sein. Antécédents sein.
sur le bassin; hypertrophie et familiaux
aspect fibrillaire du calcanéum - Cancer du sein opéré chez sa Les facteurs de risque de
gauche. grand mère paternelle. cancer du sein présents dans
Le diagnostic de métastases - Diabète et hypertension chez sa cette observation
osseuses d’un cancer mère. comportent:
prostatique est évoqué. Antécédents personnels A - Cancer du sein chez sa
- Réglée à l’âge de 15 ans, et grand mère paternelle
Ce diagnostic ne peut pas depuis cycles irréguliers de 28 à B - Diabète et hypertension
expliquer l’aspect radiologique 45 jours. chez sa mère
de: - Prise de pilule combinée C - Cycles irréguliers de 28 à
A - D10 minidosée dès l’âge de 18 ans 45 jours
B - L3 avec deux seules phase d’arrêt D - Prise de pilule combinée
C - Aile iliaque droite en 1973 et 1978 à l’occasion de E - Allaitement des deux
D - lschion droit ses deux grossesses ; chaque enfants
E - Calcanéum gauche enfanta été allaité trois mois. [208]
[204] - 1.58 m, 66 kg, T.A. 14/9.
- Nombreuses infections Avant l’étape thérapeutique, il
La maladie de Paget peut génitales basses à germes faut demander:
expliquer: sexuellement transmissible A - Dosage d’antigène carcino-
A - L’augmentation de la (trichomonas, chlamydia, embryonnaire et CA 19.9
vitesse de sédimentation gardnerella...). B - Radiographie de squelette
B - L’anémie Histoire de la maladie C - Scanner abdomino-pelvien
C - Le taux des phosphatases Découverte par le mari d’une D - Coelioscopie
alcalines boule dans le sein gauche il y a E - Tomographies pulmonaires
D - L’altération de l’état général trois semaines, indolore, ne [209]
E - Aucun des signes variant pas de volume.
précédents Examen: Comment classer cette tumeur
[205] Au 17ème jour du cycle : pas de en stade TNM ?
déformation des seins à A-TiN laMo
La suspicion de métastases l’inspection, pas de ride ni B-T2N1a Mo
osseuses prostatiques sera cupule. Au palper : à droite RAS C-T1N1bMo
renforcée par à gauche : nodule externe, à la D-T2N1b Mo
l’augmentation de: jonction des quadrants supéro et E - Ti No Mo
A - Phosphatases acides inféro externe, à 4 cm de
B - PSA (Prostate Specific l’auréole du sein ; il est ferme, un [210]
Antigen) peu irrégulier, modérément
C - Phosphatases alcalines mobile mesurant 15 mm de Quelle stratégie thérapeutique
leucocytaires diamètre, indolore. Il existe une conseillez-vous ?
D - 5 Nucléotidase petite adénopathie axillaire A - Chimiothérapie exclusive
E - Hydroxyprolinurie homolatérale mobile. B - Mammectomie type PATEY
[206] Le bilan sénologique montre suivie de castration
- Mammographie : à gauche, en radiothérapique
58
C - Tumorectomie, curage Que signifie T3 ? utiliser une solution de
axillaire, radiothérapie externe A - Tumeur médiane morphine. Une ou plusieurs des
D - Tumorectomie, curage B - Tumeur envahissant la peau propositions suivantes est
axillaire, anti-estrogènes C - Tumeur mesurant moins de 3 (sont) exacte(s). Laquelle ou
E - Mammectomie type cm lesquelles ?
HALSTED suivie de castration D - Tumeur mesurant de 3 à 5 A - La morphine agit 6 heures
radiothérapique cm B - Toutes les douleurs
[211] E - Tumeur mesurant plus de 5 répondent à la morphine
cm C - Une accoutumance est très
Quelle(s) méthode(s) [214] fréquente après un mois de
contraceptive(s) discuter après traitement
avoir traité cette tumeur du Parmi les facteurs de mauvais D - Les nausées et la
sein? pronostic, vous retenez: constipation sont fréquentes
A - La castration A - L’âge de 45 ans E - Les effets sédatifs et
radiothérapique B - La taille tumorale psychiques n’apparaissent que
B - Un dispositif intra-utérin C - L’envahissement si la dose initiale est importante
C - La micro-pilule progestative ganglionnaire [218]
D - Une pilule D - Le grade histopronostique 3 cc
estroprogestative séquentielle E - L’absence de récepteurs Une femme de 45 ans non
E - Pose de clips tubaires hormonaux ménopausée consulte en
[212] urgence en raison de
[215] l’apparition récente
Si cette patiente avait souhaité d’un état inflammatoire des
une nouvelle grossesse, quelle Quel traitement général quadrants externes du sein
réponse lui faire complémentaire proposez-vous ? droit. A l’examen, la peau de
A - Jamais, c’est formellement A - 6 mois de chimiothérapie cette
contre-indiqué B - 2 ans de chimiothérapie région du sein est rouge,
B - Pourquoi pas, après deux C - 6 mois dhormonothérapie chaude, douloureuse en regard
ans de surveillance D - 5 ans d’hormonothérapie on retrouve une masse dure
C - Votre âge contre-indique E - 3 ans de chimio- mesurant 7 cm dans son plus
une nouvelle grossesse hormonothérapie grand axe, adhérant à la peau,
D - Oui, mais pas avant cinq [216] il y a dans l’aisselle
ans homolatérale
E - Ce n’est pas possible car 6 mois après la fin du traitement un ganglion de 3 cm de
une castration est (a été) général, la malade présente une diamètre, dur, encore mobile.
nécessaire dissémination métastatique Le reste de l’examen clinique
[213] osseuse douloureuse (rachis est
cc lombaire), rebelle aux normal. La mammographie
Une femme de 45 ans, sans antalgiques, et hépatique. Quel objective une opacité spiculée
antécédents pathologiques traitement proposez-vous ? avec quelques
particuliers, mère de 3 enfants, A - Chimiothérapie seule microcalcifications et
présente une tumeur du sein B - Anti-oestrogènes seuls surtout un très important
cliniquement maligne classée C - Hormonothérapie + oedème sous cutané.
T3 Ni b Mo Le traitement chimiothérapie L’histologie confirme le
consiste D - Radiothérapie antalgique au diagnostic
dans un premier temps en une niveau lombaire + chimiothérapie d’adénocarcinome mammaire
mammectomie totale avec E - Radiothérapie antalgique au devant cette tumeur classée T4
curage axillaire (10 N+120 niveau lombaire + N 1, inflammatoire.
ganglions hormonothérapie
prélevés). Il s’agit d’un [217] Afin de vérifier l’absence de
adénocarcinome peu différencié métastases viscérales avant de
de grade histopronostique 3 Malgré ce traitement, les débuter le traitement, lequel ou
sans douleurs osseuses reprennent, lesquels des examens
récepteurs hormonaux. rebelles aux antalgiques complémentaires suivants
périphériques, vous obligeant à devezvous demander ?
59
A - Examen ? E - Biopsie testiculaire
tomodensitométrique pelvien A - Récidive pariétale transscrotale
B - Scintigraphie osseuse B - Récidive ganglionnaire axillo- [226]
C - Radiographie du thorax susclaviculaire
D - Echographie hépatique C - Métastases viscérales Une chimiothérapie incluant du
E - Tomodensitométrie D - Leucémie induite Cis Platinium est instituée. Le
cérébrale E - Cancer du sein contro-latéral ou les effet(s) secondaires
[223] possible(s) est ou sont
[219] cc A - Hépatite
Un homme de 24 ans consulte B - Surdité
Chez cette malade, lequel des pour l’apparition récente d’une C - Insuffisance cardiaque
éléments cliniques suivants dyspnée d’effort. L’interrogatoire D - Insuffisance rénale
vous paraît être le facteur retrouve la notion d’un E - Sclérose pulmonaire
pronostique majeur ? amaigrissement de 6 kgs en 4 [227]
A - La taille de la tumeur mois. L’examen cardio-
B - L’âge pulmonaire est Une fièvre avec frissons
C - La présence dune normal. Le reste de l’examen survient 10 jours après la fin de
adénopathie retrouve une masse abdominale la cure de
D - Lexistence de signes et une tuméfaction du testicule chimiothérapie. Quel examen
inflammatoires gauche. Il existe une faut-il demander en priorité ?
E - Létat hormonal gynécomastie bilatérale. Le A - Prélèvement de gorge
[220] toucher rectal est normal B - Radiographie du thorax
C - Numération formule
Le traitement initial comporte Quel est le diagnostic le plus sanguine
une polychimiothérapie. probable de la maladie initiale D - lonogramme sanguin avec
Laquelle ou lesquelles des A - Cancer bronchique créatininémie
drogues suivantes peuvent y anaplasique à petites cellules E - Examen cyto-
figurer ? B - Cancer du rein gauche avec bactériologique des urines
A - Actinomycine D varicocèle
B - Cyclophosphamide C - Sarcome rétro-péritonéal [228]
C - Fluoro-uracile D - Lymphome non hodgkinien cc
D - Déticène (DTIC) E - Cancer du testicule Un enfant de 2 ans est amené
E - Adriamycine en consultation, pour une
[221] [224] tumeur du flanc droit
découverte
Au terme de 6 cures de Parmi les examens suivants, le fortuitement dans les jours
chimiothérapie, tout signe ou lesquels doit ou doivent être précédents. La tumeur est
inflammatoire a disparu, la demandé(s) postérieure, volumineuse, non
tumeur mesure encore 5 cm et A - Radiographie du thorax mobilisable. Le reste de
l’adénopathie â disparu. B - Dosage de la bêta HCG l’examen somatique est normal,
Comment envisagez- vous à ce C - Dosage de lACE. le bilan paraclinique ne montre
stade la poursuite du traitement D - Dosage de lapha- pas
? foetoprotéine d’anomalie à la numération et
A - Hormonothérapie E - Echotomographie au ionogramme. L’échographie
B - Chimiothérapie d’entretien abdominale abdominale retrouve une
C - Association radio- [225] masse
chirurgicale hyperéchogène correspondant
D - Mammectomie Quelle est le geste indiqué pour à la description clinique ; cette
E - Tumorectomie affirmer le diagnostic masse est située au pôle
[222] A - Laparotomie exploratrice supérieur du rein droit, mais la
B - Fibroscopie bronchique avec mauvaise préparation de
A distance du traitement biopsies l’enfant ne permet pas de
laquelle des évolutions C - Orchidectomie par voie haute trancher
suivantes vous paraît D - Ponction sous échographie formellement entre le caractère
statistiquement la plus probable de la masse abdominale rénal ou extrarénal de la
60
tumeur. L’ASP retrouve des [231] [234]
microcalcifications, au niveau
de la masse. L’UIV prouve que Deux mois plus tard, après une Sur les précurseurs des cellules
cette tumeur est développée au nouvelle cure de chimiothérapie, de quelle lignée sanguine ces
niveau du pôle supérieur de l’enfant est ramené pour une toux drogues de chimiothérapie
rein droit, qu’elle refoule en sèche, quinteuse, avec dyspnée sont-elles les plus toxiques ?
avant. Sur le cliché de profil, la d’apparition récente, et A - Globules rouges
radiographie pulmonaire est d’aggravation rapide, sans B - Polynucléaires neutrophiles
normale. Les HVA et VMA sont hyperthermie. La radiographie C - Polynucléaires éosinophiles
normaux, la scintigraphie pulmonaire montre un syndrome D - Lymphocytes
osseuse retrouve une interstitiel diffus. La gazométrie E - Plaquettes
hyperfixation au niveau de la montre une hypoxie et une [235]
voûte cranienne, du sternum, hypocapnie; vous évoquez:
des deux A - Une pneumonie à Quel(s) effet(s) secondaire(s)
épines iliaques. Le staphylocoque peu(ven)t être rattaché(s) à
myélogramme, effectué en B - Une localisation tumorale lAdriblastine ?
zone parhologique retrouve des C - Une infection par le A - Insuffisance rénale
cellules pneumocystis carinii B - Diarrhée
indifférenciées, groupées en D - Une bronchite virale C - Cystite
rosettes. E - Une aspergillose invasive D - Alopécie
E - Cardiomyopathie
Vous évoquez en priorité: [232]
A - Un lymphome malin cc [236]
B - Un néphroblastome Une malade reçoit une cc
C - Un neuroblastome chimiothérapie adjuvante par le Un patient de 55 ans, obèse,
D - Un médulloblastome protocole FAC (5 Fluoro- porteur d’une broncho
E - Un rhabdomyosarcome Uracile®, pneumopathie chronique
[229] Adriblastine®, Endoxan®) pour obstructive
un cancer du sein. (BPCO) post tabagique, est
Vous proposez d’emblée: hospitalisé pour une
A - Une laparotomie Linjection des antimitotiques doit hémoptysie. Dans les
exploratrice et thérapeutique être faite antécédents on relève
B - Une radiothérapie A - Uniquement par un cathéter Le décès du père et du frère
abdominale et osseuse veineux central par cancer pulmonaire. Du point
C - Une chimiothérapie B - En intraveineux, du côté du de vue professionnel : travail
D - Une plasmaphérèse sein opéré pour avoir la dans le calorifugeage depuis 30
E - Une greffe de moelle concentration ans. Une tuberculose
[230] maximale du niveau de la région pulmonaire survenue à l’âge de
axillaire 40 ans,
Après le traitement initial, C - En intraveineux, du côté correctement traitée et ayant
l’enfant reçoit plusieurs cures opposé au sein opéré laissé des séquelles lobaires
de chimiothérapie. 15 jours D - En intramusculaire supérieures droites à type de
après l’une d’elles, les parents E - En sous-cutané travées fibreuses au contact
ramènent l’enfant parce qu’il est [233] d’une cavité bulleuse détergée.
hyperthermique avec des Un tabagisme chiffré à 45
frissons depuis 24 h. L’examen Parmi les examens nécessaires paquets-année.
somatique et la radio avant la réalisation de chaque Le malade ne présente pas de
pulmonaire sont normaux: cure vous retenez: fièvre mais signale une
quelles sont la ou les décisions A - Numération formule sanguine asthénie et une anorexie
à prendre en urgence ? B - ECG ou échographie marquées et
A - Des hémocultures cardiaque un amaigrissement de 5 kilos
B - Une radio pulmonaire C - Créatinine en 6 mois. Les radiographies
C - Une UIV D - Examen cytobactériologique thoraciques mettent en
D - Une ponction lombaire urinaire évidence
E - Un traitement antibiotique E - Vitesse de sédimentation une opacité dense, non
61
homogène, non rétractile, non Quelle est l’investigation
systématisée, vaguement complémentaire à Parmi les notions suivantes,
arrondie, de réaliser pour juger de l’opérabilité laquelle ou lesquelles peuve(nt)
5cm x 6cm environ, au niveau ? venir majorer la crainte d’une
du lobe supérieur droit. A - Gazométrie artérielle sous lésion histologiquement maligne
oxygène ?
Quel est ou quels sont le (ou B - Cathétérisme des cavités A - Adénome micro-vésiculaire
les) diagnostic(s) à envisager ? droites B - Adénome toxique
A - Rechute de tuberculose C - Scintigraphie pulmonaire C - Kyste hématique
B - Greffe aspergillaire D - Angiographie pulmonaire D - Epithélioma vésiculaire
C - Embolie pulmonaire E - Epreuve d’effort cardio- E - Epithélioma à stroma
D - Abcès du poumon respiratoire amyloïde
E - Cancer broncho-pulmonaire [242]
[237] [240]
Parmi les notions suivantes,
Quel est ou quels sont le ou lesLes résultats de cet examen sont laquelle ou lesquelles
facteur(s) de risque de cancer satisfaisants. Après peut(vent) venir majorer la
bronchopulmonaire chez ce kinésithérapie, corticoïdes et crainte d’une lésion
patient ? sevrage tabagique, le VEMS est histologiquement maligne ?
A - Intoxication tabagique remonté à 2,5 litres Quelle A - La dureté du nodule
B - Exposition professionnelle conduite thérapeutique retenez- B - La présence
à L’amiante vous ? d’adénopathies cervicales
C - Séquelles de tuberculose A - Radiothérapie isolée C - L’augmentation rapide de
D - Antécédents familiaux B - Radiothérapie suivie de volume
E - Obésité chimiothérapie D - Un taux élevé d’anticorps
[238] C - Exérèse puis discussion de antithyroglobuline
radiothérapie E - Une élévation du taux de
La fibroscopie montre un D - Exérèse précédée de TSH
bourgeon irrégulier dans la radiothérapie [243]
bronche lobaire supérieure E - Chimiothérapie isolée
droite, envahissant la bronche [241] La scintigraphie est un examen
principale droite jusqu’à 3 cm cc important en cas de nodule
de la carène. L’étude Une femme de 38 ans vient thyroïdien parce que:
histologique conclut à un consulter sur le conseil du A - Elle permet de savoir s’il
carcinome épidermoïde. Dans médecin du travail pour un goitre existe d’autres petits nodules
le cadre du bilan d’extension, dont B - Elle permet de prévoir le
quel est (ou quels sont) le ou elle connait l’existence depuis type histologique du nodule
les examen(s) à réaliser ? plusieurs années, mais dont elle C - Un nodule afixant est à 90
A - Tomographies pulmonaires ne s’est pas occupée, et qui a % un épithélioma
B - Scanner thoracique grossi. D - Un nodule hyperfixant est
C - Scintigraphie hépatique Aucun antécédent particulier. A en règle histologiquement bénin
D - Echographie hépatique l’examen, on palpe à la face E - L’irradiation qu’elle entraîne
E - Scintigraphie cérébrale antérieure du lobe droit un nodule est le premier temps du
[239] ovoïde, du volume d’une traitement
amande, lisse, isolé; il n’y a pas
Les résultats de cet (ces) d’adénopathie perceptible, pas [244]
examen(s) ne mettent pas en de
évidence de signes signes cliniques nets d’hyper ou Cette patiente est opérée :
d’extension. Le chiffre du VEMS d’hypothyroïdie. L’examen est thyroïdectomie totale avec
est à 1,9 litres (chiffre par ailleurs négatif. Les curage ganglionnaire droit car il
théorique: 3,5 1) et les dosages thyroïdiens s’agit d’un épithélioma papillaire
résultats de la gazométrie plasmatiques sont normaux. Le mais bien encapsulé, aucun
artérielle au repos sont: pH = nodule est solide en échographie, des ganglions prélevés n’est
7,40, Pa02 = 70 afixant envahi, aucun autre foyer
mmHg, PaCO2 = 40 mmHg. en scintigraphie. d’épithélioma n’est retrouvé. On
62
décide de ne pas donner d’iode quel est celui qui vous parait [250]
radio-actif. Dès lors, en post- indispensable ?
opératoire vous conseillez A - Tomodensitométrie A l’examen clinique, on note
l’attitude suivante thoracique une confusion mentale, un
A - Donner une B - Examen cyto-bactériologique ralentissement de l’idéation.
hormonothérapie thyroïdienne à des crachats L’examen neurologique note
dose juste substitutive pour C - Bronchoscopie l’absence de signes méningés,
éviter l’hypothyroïdie D - Ponction des ganglions les paires crâniennes sont
B - Donner une per%us normales, le fond d’oeil est
hormonothérapie thyroïdienne à E - Examen ORL normal, il n’existe pas de
dose assez forte pour freiner la [247] syndrome pyramidal mais une
TSH certaine hypotonie musculaire
C - Ne pas donner d’hormone Vous avez fait le diagnostic de IONOGRAMME SANG : Na =
thyroïdienne qui stimulerait cancer bronchique : carcinome 140 mmol/l, K = 4 mmol/l, Cl =
d’éventuelles métastases épidermoïde de la lobaire 99 mmol/l, Ca = 3,2 mmol/l,
D - Donner un antithyroïdien de inférieure droite. D’emblée, protéines = 70 g/l. La
synthèse pour freiner l’intervention chirurgicale vous corrélation clinique-biologie est
d’éventuelles métastases parait contre-indiquée parce que cohérente pour:
E - Donner de l’iode sous A - Le sujet est trop jeune et ne A - Résultat du dosage du
forme de Lugol tolérerait pas longtemps une sodium et du chlore et
[245] pneumonectomie syndrome neurologique
B - La forme histologique est une B - Résultat du dosage du
Pour la surveillance biologique contre-indication à la chirurgie calcium et syndrome
ultérieure de cette patiente, il C - Il existe des adénopathies neurologique
est utile de sus-claviculaire et axillaire C - Résultat du dosage du
demander: D - Il a maigri de 3 kg en 3 sodium et confusion mentale
A - Dosage des anticorps anti- semaines D - Résultat de la protidémie et
microsomiaux E - Il n’existe pas d’intervention normalité du F0.
B - Dosage de thyroglobuline chirurgicale d’emblée pour ce E - Aucune des propositions ci-
C - Dosage de thyrocalcitonine type de cancer dessus
D - Dosage de T3, T4 et TSH [251]
E - Test au TRH [248] cc
[246] Une femme de 64 ans,
cc Dans l’inventaire pré- retraitée, ancienne
Un patient de 45 ans vient thérapeutique de ce patient, un manipulatrice de radiologie,
consulter pour une hémoptysie des examens suivants est inutile consulte pour des
apparue il y a une semaine. Lequel ? rectorragies apparues 20 jours
L’interrogatoire apprend qu’il A - Scanner thoracique auparavant ainsi que des
fume 30 cigarettes par jour B - Exploration fonctionnelle fausses envies d’aller à la selle.
depuis l’âge de 15 ans. Il se respiratoire On relève dans ses
plaint de C - Echographie hépatique antécédents personnels un
douleurs thoraciques depuis 2 D - Dosage du chlore, du cancer du sein il y a 15 ans,
mois et d’avoir maigri de 3 kg sodium, du potassium, du guéri en
en 15 jours. L’examen clinique calcium et une réserve alcaline apparence, un tabagisme
révèle une diminution du E - Scintigraphie osseuse chiffré à 15 cigarettes par jour
murmure vésiculaire au niveau [249] depuis l’âge de 25 ans et une
de la base droite, un ganglion consommation d’alcool chiffré à
sus claviculair droit et une Sur les éléments précisés dans le 15 g par jour. Son père est
adénopathie axillaire. Les texte, l’espérance de guérison du décédé d’un cancer du côlon
clichés thoraciques standards patient est de l’ordre de métastasé au foie.
montrent un A - 80 % à 1 an Le toucher rectal, une tumeur
trouble de ventilation. B - 60 % à 1 an de surface irrégulière, de 4 cm
C - 40 % à 1 an de diamètre, développée sur la
Dans un but diagnostique, D - Moins de 20 % à 1 an face antérieure du rectum,
parmi les examens suivants, E - Moins de 5% à 1 an mobile, dont le pôle inférieur est
63
à 3 cm de la marge anale. D - Une gastroscopie n’existe pas de signes
Le reste de l’examen clinique E - Une échographie abdominale d’extension vus par le
est normal. [255] chirurgien en cours
Le diagnostic d’intervention. L’examen de
d’adénocarcinome du rectum Quel traitement à visée curative la pièce opératoire constate que
sera confirmé. proposez-vous à cette patiente ? la tumeur infiltre toute la paroi
A - Une résection endoscopique colique jusqu’à la séreuse mais
Quel est ou quels sont les B - Une résection transanale pas les ganglions satellites.
facteurs favorisant le cancer du C - Une amputation abdomino-
rectum chez cette malade ? périnéale Le test Hémoccult permet de
A - L’âge D - Une résection du rectum par découvrir du sang dans les
B - Le terrain alcoolo-tabagique voie abdominale antérieure selles lorsque:
C - L’antécédent personnel de E - Une radio-chimiothérapie A - Le saignement provient
cancer du sein suivie de chirurgie seulement du côlon droit et pas
D - L’exposition aux rayons [256] du côlon gauche B - Le
E - L’antécédent paternel de saignement est suffisant pour
cancer du côlon Après le traitement qui semble provoquer un méléna qui a
avoir extirpé tout le tissu tumoral, échappé au
[252] indiquez la ou les méthodes à malade
utiliser pour exercer une C - Il existe un gros polype ou
Indiquez la ou les proposition(s) surveillance systématique un cancer
exacte(s) concernant le cancer A - La mesure de la vitesse de D - Le prélèvement des selles
du rectum A - La prévention de sédimentation est fait par rectoscopie
cancer du rectum est possible B - Le dosage de lantigène E - Le transit est accéléré par
B - Il est plus fréquent que le carcino-embryonnaire un laxatif
cancer du côlon C - Le dosage de lalpha-foeto- [258]
C - La forme typique est un protéine
cancer ulcéro-végétant D - Léchographie abdominale Le cancer de ce patient vu à la
D - Il se développe E - La coloscopie coloscopie ou à l’examen
essentiellement sur la face macroscopique de la pièce
antérieure du rectum [257] opératoire, est
E - La lymphe de ce cancer se cc vraisemblablement:
draine vers les ganglions Un sujet de 59 ans, traité par A - Ulcéré en son centre et
inguinaux anticoagulants coumariniques végétant sur les bords
[253] pour une insuffisance B - En forme de polype avec
coronarienne, est vu en un pédicule étroit
Quel est le premier examen à consultation pour une C - En forme de virole
pratiquer chez cette patiente constipation apparue récemment, rétrécissant la lumière colique
après lexamen clinique ? bien corrigée D - Une zone érodée, plane,
A - Anuscopie par les mucilages. Il dit n’avoir recouverte de fausses-
B - Recto-sigmoïdoscopie avec jamais eu de méléna ni de membranes
biopsies rectorragies. Son médecin E - Sur les bords d’un ulcère
C - Echographie endo-rectale traitant lui en apparence bénin
D - Lavement baryté a fait un test Hémoccult qui est [259]
E - Dosage de lACE positif sur 2 échantillons sur trois.
[254] Une coloscopie est conseillée. Les investigations pré-
Elle permet de découvrir des opératoires à la recherche
Le ou les autres examens à diverticules du côlon sigmoïde et d’une extension comportent:
pratiquer dans un but un cancer d’aspect typique de 6 A - Une échographie du foie
diagnostique ou pronostique est cm de diamètre dans le bas-fond B - Une fibroscopie pour
ou sont: caecal. Les biopsies examiner le 2ème duodénum
A - Une cystoscopie révèlent un adénocarcinome. C - Une radio de thorax
B - Une urographie intra- On réalise une colectomie droite D - Une urographie
veineuse suivie d’anastomosé entre l’iléon intraveineuse
C - Une coloscopie totale et le côlon transverse, Il E - Une mammographie
64
[260] faire A - Une brûlure rétro-sternale
A - Une nouvelle colectomie ascendante est aussi un signe
Une fois rétabli de son segmentaire évocateur
intervention le patient peut avoir B - Une hépatectomie partielle B - Cette forme histologique
une diarrhée chronique à cause C - Une transplantation complique lendo-brachy-
de: hépatique oesophage
A - La malabsorption des sels D - Une réduction tumorale de C - Ce cancer donne des
biliaires carcinose péritonéale adénopathies caeliaques
B - Le traitement par les E - Une radiothérapie sur la zone D - Cette localisation au 1/3
coumariniques danastomose iléo-colique inférieur est celle qui se
C - Une sténose de complique le plus de paralysie
l’anastomose iléo-colique [265] récurrentielle
D - Une entéropathie cc E - Le transit baryté de
exsudative au niveau de Un sujet de 60 ans, travaillant l’oesophage aurait montré une
l’anastomose dans une usine qui utilise image en chaussette
E - La diverticulose l’amiante, est hospitalisé pour [266]
sigmoidienne une
dysphagie qui le gêne de plus en La dysphagie du cancer de
[261] plus pour s’alimenter. l’oesophage:
Il a constaté un amaigrissement A - Est un signe précoce de
Le cancer de ce patient peut de 10 kg au cours de ces 2 croissance tumorale
être classé pour le pronostic derniers mois. B - Est d’évolution progressive
A - Dukes A Il a pour seul antécédent une C - Est d’abord marquée pour
B - Dukes B gastrectomie des 2/3 faite il y a les liquides
C - Dukes C 20 ans pour ulcère duodénal D - Est soulagée par des
D - Dukes D hémorragique. Il na eu aucun traitements médicamenteux
E - Aucune de ces propositions symptôme depuis. E - Est la cause de
[262] Il consomme environ un litre de l’amaigrissement
vin et un paquet de cigarettes par [267]
Chez ce type de patient les jour depuis l’âge de 20 ans.
chances de survie à 5 ans sont Lexamen physique révèle un foie Quel est ou quels sont le ou les
A - En moyenne de 90 % à bord inférieur dur, tranchant et facteurs favorisant un
B - En moyenne de 50 % à surface lisse, débordant carcinome épidermoïde de
C - En moyenne de 20 % de 5 cm dans l’abdomen. La l’oesophage chez ce patient ?
D - Mais impossible à indiquer denture est en très mauvais état, A - Etat de la denture
dans un cas individuel de nombreux chicots sont B - Exposition à l’amiante
E - Améliorées par un régime aisément repérés. C - Habitudes alcoolo-
pauvre en graisses et en La fibroscopie révèle une tabagiques
viandes formation bourgeonnante et D - Endo-brachy-oesophage
[263] ulcérée occupant la moitié de la E - Gastrectomie partielle
circonférence du 1/3 inférieur de ancienne
La surveillance post-opératoire l’oesophage, de 36 à 39 cm des [268]
systématique comporte arcades dentaires. La
A - La surveillance de lACE jonction des muqueuses oeso- Chez ce malade, quel(s)
B - Des échographies gastriques se fait à 41 cm des examen(s) allez-vous
hépatiques arcades dentaires. Il n’y a pas demander pour le bilan
C - Des coloscopies de stase alimentaire dans d’extension ?
périodiques l’oesophage ni dans l’estomac. A - Echographie abdominale
D - Un examen clinique Le diagnostic de carcinome B - Scanographie du thorax
incluant un toucher rectal épidermoïde est porté sur les C - Scintigraphie hépatique
E - Une laparoscopie biopsies. D - Fibroscopie bronchique
[264] E - Lymphographie
Indiquez la ou les proposition(s)
La surveillance post-opératoire exacte(s) concernant cette [269]
est justifiée par la possibilité de observation
65
Indiquez les autres examens radio de thorax
dont les résultats sont capables est normale.
d’influencer les décisions
thérapeutiques Quelle est la classification T
A - Examen ORL selon le TNM de cette tumeur:
B - Temps de Quick A - Ti
C - Epreuves fonctionnelles B - T2
respiratoires C - T3
D - Créatininémie D - T4
E - Dosage des lipides dans E - T5
les selles [272]
[270]
Lequel ou lesquels des examens
Laquelle des méthodes suivants doit ou doivent être
suivantes peut entraîner la demandé(s) dans le cadre du
guérison définitive de ce bilan
patient ? d’extension
A - Radiothérapie A - Clichés du thorax
B - Chimiothérapie B - Tomodensitométrie cérébrale
C - Endo-prothèse C - Tomodensitométrie
D - Jéjunostomie thoracique
E - Oesophagectomie D - Echographie hépatique
chirurgicale E - Scintigraphie osseuse
[271]
cc [273]
Une femme de 45 ans consulte
pour la découverte récente Une polychimiothérapie première
d’une masse dans son sein associant Adriamycine,
droit. Cyclophosphamide,
A l’examen, la tuméfaction et Fluoro-Uracile est instituée
siège à la jonction des deux Quel est ou quels sont le(s)
quadrants externes et mesure 6 effet(s)
cm de secondaire(s) prévisible(s) à
diamètre : la peau en regard est court terme ?
envahie. La palpation retrouve A - Polynévrite
plusieurs adénopathies B - Alopécie
axillaires homolatérales dures C - Nausée et vomissements
et mobiles. D - Surdité
Du côté gauche, l’examen est E - Leucopénie et thrombopénie
normal. Il n’existe pas [274]
d’hépatomégalie.
L’état général est conservé. La Lequel ou lesquels des éléments
mammographie montre une suivants infiuence(nt) le pronostic
opacité irrégulière mal limitée ?
avec A - Siège externe de la tumeur
un épaississement cutané en B - Négativité des récepteurs
regard. Il n’y a pas de hormonaux
microcalcifications. L’examen C - Grade histopronostique III
histologique D - Absence de microcalfications
du prélèvement obtenu par drill- E - Présence dune adénopathie
biopsie est en faveur d’un axillaire
adénocarcinome de grade
histopronostique III et la
recherche de récepteurs
hormonaux est négative. La
66
Cardiologie

H.QCM :544 q, 25 p

[1] C - La douleur survient plus ventriculaire primaire au stade


volontiers en période post- aigu de l’infarctus du myocarde
Un homme de 65 ans, prandiale chez un adulte de poids
hypertendu ancien, présente D - La douleur est souvent moyen?
brutalement une violente accompagnée de palpitations A - 50 mg
douleur thoracique antérieure E - La fin de la crise douloureuse B - 100 mg
Lors de son hospitalisation, la est parfois marquée par des C - 300 mg
douleur demeure très intense. éructations D - 500 mg
Elle sest déplacée dans la [4] E - 1000 mg
région scapulaire et le dos. [7]
L’auscultation thoracique et Au cours de
l’électrocardiogramme sont l’hyperaldostéronisme primaire, Lhypertrophie auriculaire
normaux. Quel diagnostic on note gauche se traduit à la
évoquer en priorité? A - Une augmentation de radiographie thoracique ou à
A - Péricardite aiguê l’activité rénine et une I’E.C.G par tous les signes
B - Pneumothorax spontané augmentation de suivants sauf un, lequel ?
C - Infarctus du myocarde l’aldostéronémie A - Durée de l’onde P
D - Pancréatite aiguê B - Une augmentation de supérieure à 10 seconde
E - Dissection aortique l’activité rénine et une diminution B - Saillie de l’arc moyen
[2] de l’aldostéronémie gauche sur le cliché thoracique
C - Une diminution de l’activité pris de face
Quelle est la donnée rénine et une diminution de C - Refoulement en arrière de
hémodynamique qui permet l’aldostéronémie D - Une l’oesophage baryté sur le cliché
dapprécier l’importance dune diminution de l’activité rénine et thoracique pris en oblique
insuffisance aortique? une augmentation de antérieure gauche
A - Elévation de la pression l’aldostéronémie D - Double contour au niveau
auriculaire droite E - Il n’y a pas de modification de l’arc inférieur droit sur le
B - Abaissement de la pression de ces deux paramètres cliché thoracique pris de face
diastolique aortique [5] E - Aspect diphasique avec
C - Abaissement de la pression négativité prolongée de l’onde
systolique de l’artère L’infarctus sous-endocardique est P en Vi
pulmonaire caractérisé à la phase aigué par [8]
D - Egalisation des pressions tous les éléments suivants, sauf
systoliques gauches et droites un. Lequel ? Parmi les médicaments ci-
E - Inégalité des pressions A - Atteinte ventriculaire gauche après, lequel n’est pas un
systoliques entre membres non transmurale inhibiteur spécifique de l’entrée
inférieurs et membres B - Elévation enzymatique du calcium dans la cellule
supérieurs constante cardiaque?
[3] C - Apparition constante d’onde A - La nifédipine (Adalate®)
Q, significatives sur l’ECG B - Le vérapamil (lsoptine®)
Voici cinq propositions D - Lésion sous-endocardique C - Le diltiazem (Tildiem®)
concernant l’angor d’effort. isolée sur l’ECG D - Le diazoxide (Hyperstat®)
L’une d’elle est erronée E - Douleur constrictive médio- E - Le bépridil (Cordium®)
désignez-la. Dans l’angor thoracique prolongée [9]
d’effort:
A - Une sensation de blocage [6] Un infarctus du myocarde
de la respiration peut remplacer récent dont les signes de
la douleur constrictive Quelle est la dose de xylocaïne à nécrose siègent dans les
B - Une brûlure thoracique peut injecter par voie intramusculaire dérivations D2 D3 VF Vi V2 V3
remplacer la douleur habituellement préconisée pour est un infarctus
constrictive la prévention de la fibrillation A - Antéroseptal
1
B - Antérieur étendu tonus vagal au niveau du coeur [17]
C - Postéro-latéral B - Favorise l’accumulation
D - Antéro-latéral intracellulaire du potassium L’action de la digoxine
E - Septal profond C - Favorise l’accumulation administrée par voie orale peut
[10] intracellulaire du sodium être modifiée par:
D - Favorise l’accumulation A - Une hypokaliémie
Le carotidogramme d’un intracellulaire du calcium ionisé B - Une hypercalcémie
rétrécissement aortique orificiel E - Inhibe I’ATP ase NK+, K+ C - Une insuffisance rénale
pur, sans insuffisance dépendante D - Un traitement par le
cardiaque, est caractéristique [14] clofibrate (Lipavlon®)
par l’existence d’une des E - Un traitement par la
anomalies suivantes. Laquelle? Après un infarctus du myocarde, quinidine
A - Hauteur de l’ascension une réponse anormale à l’effort [18]
anormalement élevée est possible dans les
B - Hauteur de l’ascension circonstances suivantes (citez Une insuffisance ventriculaire
anormalement basse la(les) proposition(s) qui vous gauche peut compliquer
C - Temps de demi-ascension semblent correcte(s)) A - L’insuffisance aortique
supérieur à 3/100 de sec 1 - Une atteinte de deux artères rhumatismale
D - Temps de demi-ascension coronaires B - Le rétrécissement mitral
supérieur à 5/100 de sec 2 - Une atteinte de trois artères rhumatismal
E - Aspect de la courbe en coronaires C - L’insuffisance mitrale
double sommet 3 - Une zone ventriculaire oslérienne
akinétique D - La bronchopneumopathie
[11] 4 - Une zone ventriculaire chronique obstructive
dyskinétique E - La myocardiopathie
Dans la liste suivante, quelle est Compléments corrects : 1,2,3A obstructive
la cause la plus fréquente de 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E [19]
rupture d’un pilier de la valve [15]
mitrale? Le souffle d’insuffisance mitrale
A - Traumatisme du thorax Le(s) symptôme(s) suivant(s) est 1 - Siège à la pointe et irradie
B - Cardiomyopathie (sont) en faveur d’un ulcère de habituellement vers l’aisselle
C - Infarctus du myocarde aigu jambe de cause artérielle 2 - Débute habituellement dès
D - Endocardite bactérienne 1 - Douleurs de décubitus le premier bruit
E - Dégénérative 2 - Fond escarrotique 3 - Peut être suivi d’un
[12] 3 - Mise à nu des tendons troisième bruit protodiastolique
4 - Indolence à l’exploration de 4 - A une intensité maxima en
Quel est le signe clinique l’ulcère avec un stylet mésosystole
déterminant pour suspecter le Compléments corrects : 1,2,3A Compléments corrects : 1,2,3A
diagnostic de 1,3B 2,4=C 4=D 1,2,3,4E 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
coarctation de l’aorte? [20]
A - Pouls fémoraux mal perçus [16]
B - Essoufflement à l’effort Le souffle d’insuffisance
C - Hypertension artérielle aux Indiquez parmi les techniques aortique
membres supérieurs suivantes celle(s) qui, au cours 1 - Est diastolique
D - Différence de pulsabilité du bilan de varices des membres 2 - Débute dès le deuxième
artérielle entre artère radiale et inférieurs, permet(tent) d’explorer bruit
artère fémorale la perméabilité des troncs 3 - Peut s’accompagner d’un
E - Cyanose des extrémités veineux profonds roulement télédiastiolique de
[13] A - Manoeuvre des garrots pointe
étagés 4 - Est toujours organique
Parmi les propositions B - Doppler veineux Compléments corrects : 1,2,3A
suivantes concernant la C - Marche avec un garrot peu 1,3B 2,4=C 4=D 1,2,3,4E
digoxine, désignez la réponse serré à la racine de la cuisse
fausse D - Angioscintigraphie isotopique [21]
A - La digoxine augmente le E - Rhéopléthysmographie
2
La revascularisation abdominale une vésicule palpable
coronarienne par pontage entre [25] E - Parfois expansive à la
l’aorte et l’artère systole
interventriculaire antérieure est Tous les signes suivants sont [29]
indiquée en cas de sténose très évocateurs de tamponnade
serrée de cardiaque sauf un, lequel? Le flutter auriculaire est un
A - L’artère coronaire droite A - Turgescence des veines trouble du rythme
B - L’artère circonflexe jugulaires A - Qui peut s’observer dans
C - L’artère marginale du bord B - Silhouette cardiaque peu l’évolution des cardiopathies
gauche mobile en scopie ischémiques
D - Le tronc de l’artère C - Signes d’oedème pulmonaire B - Qui peut s’observer dans
coronaire gauche D - Diminution inspiratoire de la l’évolution d’une cardiothyréose
E - L’artère interventriculaire pression artérielle systolique C - Qui peut entraîner des
postérieure E - Pouls paradoxal embolies systémiques
[22] D - Qui peut déclencher la
[26] survenue d’une insuffisance
A quelle catégorie cardiaque
d’antiarythmiques selon la Un infarctus myocardique E - Qui peut être dégradé par
classification de Vaughan juvénile à 35 ans est une la prescription de digitaliques
Williams appartient complication dune [30]
l’amiodarone (Cordarone®)? A - Hypertriglyceridémie
A - la endogène majeure Au cours du rétrécissement
B - lb B - Hypercholestérolémie mitral pur, la saillie et
C - Il essentielle majeure l’allongement de l’arc moyen
D - III C - Hypertriglyceridémie gauche à la radio sont dues à
E - IV exogène majeure A - La dilatation du tronc de
[23] D - Hyperalphalipoprotéinémie l’artère pulmonaire
E - Hypobêtalipoprotéinémie B - La dilatation de la crosse
Chez un patient décrivant des [27] de l’aorte
syncopes spontanées à C - La réduction du volume
l’emporte pièce, quel examen Parmi les cinq situations ventriculaire gauche avec
complémentaire doit être suivantes, laquelle (lesquelles) abaissement consécutif du
demandé en priorité lorsque vous paraisse(nt) une indication point
l’électrocardiogramme standard formelle à opérer un D - La stase veineuse dans le
est normal? rétrécissement aortique calcifié? hile gauche
A - Enregistrement ECG A - La survenue d une syncope E - La dilatation de l’auricule
continu (Holter) d’effort gauche
B - Exploration endo-cavitaire B - La survenue d’une
C - ECG d’effort hémoptysie [31]
D - Echocardiogramme C - Le calcul d’un indice de
E - Doppler des vaisseaux Sokolow à 45 Parmi les effets suivants,
cervicaux D - L’apparition d-une fibrillation quel(s) est(sont) celui(ceux)
[24] auriculaire que Ion peut observer sous
E - L’intensité du souffle influence de la dihydralazine
Indiquez, parmi les examens systolique (Népressol®)
suivants, le plus précis pour [28] 1 - Inhibition de l’enzyme de
apprécier le diamètre réel d’un conversion
anévrisme de l’aorte L’hépatomégalie de l’insuffisance 2 - Tachycardie
abdominale cardiaque droite est: 3 - Agueusie
A - Radiographies d’abdomen A - Dure avec surface irrégulière 4 - Vasodilatation artériolaire.
de face sans préparation B - Lisse et douloureuse à la Compléments corrects : 1,2,3A
B - Aortographie trans-lombaire palpation 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
C - Vélocimétrie Doppler C - Totalement indolore à la [32]
D - Angiographie numérisée palpation
E - Echotomographie D - Généralement associée à Parmi les propriétés suivantes,
3
laquelle (lesquelles) est (sont) Une femme de 35 ans est C - Troubles neurologiques
impliquée(s) dans l’action atteinte d’un rétrécissement D - Antécédents de
antiangineuse des antagonistes mitral en arythmie complète par claudication intermittente du
calciques (type nifédipine fibrillation auriculaire. Elle ressent membre atteint
Adalate®): 1 - Diminution de la brutalement une douleur vive du E - Infarctus du myocarde
fréquence cardiaque mollet qui s’accompagne bientôt [39]
2 - Diminution de la précharge d’un engourdissement puis d’une
3 - Protection du coeur vis à-vis impotence complète. A l’examen, A propos des dérivés nitrés,
des décharges de la jambe et le pied sont froids. choisir la(les) proposition(s)
catécholamines Quel est votre diagnostic? exacte(s).
4 - Vasodilatation coronaire A - Thrombose artérielle A - Ils réduisent la
Compléments corrects : 1,2,3A B - Phlébite consommation d’oxygène du
1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E C - Embolie artérielle myocarde chez le coronarien
[33] D - Accès de goutte B - Ils sont dégradés au niveau
E - Arthrite rhumatismale du foie
Devant un tableau C - L’isosorbide dinitrate
d’insuffisance ventriculaire [36] (Risordan®) est métabolisé en
droite, sans étiologie évidente, composés mononitrés actifs
on retient en faveur d’une La survenue dune gangrène dun D - Ils peuvent être administrés
insuffisance respiratoire orteil chez un artéritique de 70 par voie percutanée
chronique ans doit E - Ils facilitent l’extraction de I
1 - Souffle systolique entraîner: oxygène par le myocarde
d’insuffisance tricuspidienne A - Lintensification du traitement [40]
2 - Gros foie douloureux médical à domicile
3 - Sur l’ECG, onde T négative B - L’hospitalisation pour Une oblitération de l’artère
en Vi, V2, V3 revascularisation si possible poplitée chez un sujet de moins
4 - P002 du sang artériel à 48 C - L’hospitalisation pour de 40 ans peut être due à:
mmHg (6,4 Kpa) amputation rapide de l’orteil A - L’athérome
Compléments corrects : i,2,3A D - Des soins locaux attentifs à B - Des anomalies musculo-
i,3B 2,4=0 4=D i,2,3,4E domicile tendineuses
[34] E - L’hospitalisation pour C - Une arthrite du genou
perfusion dhéparine et soins D - Une phlébite poplitée
Lors d’un infarctus myocardique locaux E - Un kyste colloïde sous-
aigu de topographie inférieure, [37] adventiciel
on observe une chute de la
pression artérielle à 8-5 cmHg, Parmi les cardiopathies [41]
une bradycardie sinusale à 40 congénitales suivantes lune
battements par minute, des d’elles échappe au risque Parmi les propositions
sueurs et des nausées. d’endocardite d’OsIer. Laquelle? suivantes concernant le flutter
L’auscultation pulmonaire est A - Bicuspidie aortique auriculaire, laquelle
normale. Parmi les mesures B - Canal artériel persistant (lesquelles) est (sont)
thérapeutiques suivantes, C - Communication exacte(s)?
laquelle retiendrez- vous en interauriculaire 1 - Les ondes de flutter en D2.
priorité? D - Communication D3 et VF sont séparées par des
A - Injection d’Isuprel® intra- interventriculaire intervalles de retour à la ligne
veineuse E - Coarctation de l’aorte iso-électrique
B - Perfusion d’une solution de [38] 2 - Le flutter auriculaire peut
grosses molécules être réduit par une stimulation
C - Atropine® 1 mg intra- Devant un tableau confirmé électrique endoauriculaire
veineux d’ischémie aiguè d’un membre 3 - Un flutter auriculaire 2/1
D - Digoxine® iv, 1 ampoule inférieur, on retient en faveur donne habituellement un
E - Mise en place d’une d’une étiologie athéromateuse: rythme ventriculaire de 120
perfusion de trinitrine iv A - Absence de pouls distaux à battements par minute
[35] l’autre membre 4 - Le flutter auriculaire peut
B - Douleur brutale du mollet survenir chez un sujet indemne,
4
apparemment, de toute caractérisé de façon spécifique celui (ceux) que l’on peut
cardiopathie organique par: observer avec la clonidine?
Compléments corrects : 1,2,3A A - Claudication intermittente 1 - Sédation-somnolence
1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E serrée 2 - Sécheresse de la bouche
[42] B - Impossibilité d’érection stable 3 - Hypotension orthostatique
chez l’homme 4 - Crise de glaucome
Parmi ces 5 bêta-bloquants C - Hypertension artérielle Compléments corrects : 1,2,3A
d’usage courant, une activité D - Douleurs de décubitus 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
sympathomimétrique E - Troubles trophiques des [50]
intrinsèque marquée est une membres inférieurs
propriété de La clonidine (Catapressan®)
A - Propranolol (Avlocardyl®) [46] possède le(les) effet(s)
B - Pindolol (Visken®) indésirable(s) suivant(s) 1 -
C - Aténolol (Ténormine®) La méthyldopa (Aldomet®): Effet presseur immédiat (par
D - Métoprolol (Séloken® ou A - Est un métabolite naturel de voie parentérale)
Lopressor®) la L-dopa 2 - Somnolence
E - Timolol (Timacor®) B - N’entraîne jamais de 3 - Sécheresse de la bouche
[43] somnolence 4 - Tachycardie réflexe
C - Stimule les récepteurs alpha Compléments corrects : 1,2,3A
Chez un patient porteur d’une 2 centraux. 1,3B 2,4=C 4=D 1,2,3,4E
prothèse valvulaire mécanique D - Bloque le parasympathique
en position E - Est métabolisée en alpha- [51]
mitrale, quelle est parmi ces 5 méthydopamine avant d’être
complications évolutives la plus active Une insuffisance aortique pure
fréquente? A - Endocardite [47] et modérée se traduira par:
bactérienne 1 - Un souffle systolique
B - Hémolyse Un patient souffre d’angor. A d’accompagnement
C - Désinsertion l’examen clinique, vous notez la 2 - Un fluttering diastolique de
D - Accidents thrombo- présence de signes la grande valve mitrale sur
emboliques d’insuffisance ventriculaire léchocard iog ram me
E - Altération de la prothèse gauche. Indiquez le (ou les) 3 - Des chiffres tensionnels de
[44] antiangineux dont la prescription l’ordre de 16/4
est déconseillée dans ce cas 4 - Un souffle diastolique
Un homme de 60 ans, A - Trinitrine Compléments corrects : 1,2,3A
insuffisant coronaire connu B - Bêtabloquants 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
présente une dyspnée aigué C - Amiodarone [52]
avec cyanose, tachycardie D - Adalate (Nifédipine®)
régulière à 1 10/minute, E - Isoptine (Verapamil®) Parmi les complications des
tachypnée à 36/minute. [48] anévrismes de l’aorte sous-
L’auscultation met en évidence rénale, quelle est celle que l’on
des râles inspiratoires fins aux L’angine de poitrine doit faire ne peut observer?
deux bases pulmonaires et un évoquer un spasme coronaire en A - lschémie aigué des
bruit de galop gauche. Sa cas de membres inférieurs
température est à 37,2 degrés. A - Survenue au cours de l’effort B - Dissection du tronc
Quel est votre diagnostic? B - Survenue au décours coeliaque
A - Embolie pulmonaire immédiat de l’effort C - Rupture dans la veine cave
B - Pneumonie bilatérale C - Survenue exclusivement inférieure
C - Broncho pneumonie nocturne D - Compression urétérale
D - Oedème aigu du poumon D - Répétition des crises à gauche
E - Insuffisance respiratoire horaire fixe E - Erosion vertébrale
aigué chez un pulmonaire E - Inefficacité de la Trinitrine [53]
chronique [49]
[45] Parmi les propositions
Parmi les effets indésirables suivantes concernant l’activité
Le syndrome de Leriche est suivants, quel (quels) est (sont) antiangineuse du pindolol
5
(Visken®), désignez la réponse C - Syncopes d’effort aortique diastolique
exacte. Le pindolol exerce ses D - Oedème aigu du poumon [60]
effets antiangineux: E - Palpitations
A - Par effet stabilisant de [57] Indiquer parmi les
membrane antihypertenseurs suivants
B - Par son activité Dans une artériopathie chronique celui(ceux) qui appartient(nent)
sympathomimétique intrinsèque oblitérante des membres au groupe des bêta-bloquants?
C - Par blocage des récepteurs inférieurs, la perception d’un A - Prazosine (Minipress®)
Bêta 2 adrénergiques souffle systolique au niveau du B - Polythiazide (Rénèse®)
D - Par blocage des récepteurs canal de Hunter traduit C - Aténolol (Ténormine®)
Bêta 1 adrénergiques habituellement l’existence d’une D - Acébutolol (Sectral®)
E - Par diminution du tonus sténose sur E - Dihydralazine (Népressol®)
vagal A - L’artère iliaque primitive
[54] B - L’artère fémorale commune [61]
C - L’artère fémorale
La digitaline (ou digitoxine) est superficielle Parmi les médicaments ci-
capable. notamment à de fortes D - L’artère poplitée dessous lequel(lesquels) est
doses de E - L’artère tibiale postérieure (sont) susceptible(s)
déterminer les effets suivants. [58] daugmenter la fréquence des
Quelle est la proposition crises dangine de poitrine chez
fausse? Il vaut mieux éviter à un des patients ayant une
A - Ralentissement important coronarien d’effectuer des insuffisance coronarienne non
du rythme sinusal travaux l’exposant à la chaleur. traitée?
B - Déclenchement dune Pourquoi? A - Propranolol (Avlocardyl®)
extrasystolite ventriculaire A - Car il devra boire plus quun B - Pindolol (Visken®)
C - Transformation d’un flutter autre C - Isoprénaline (lsuprel®)
auriculaire en fibrillation B - Car le travail à la chaleur fait D - Amphétamine
D - Ralentissement de la perdre de l’eau et du sel E - Nifédipine (Adalate®)
conduction dans le système de C - Car le travail à la chaleur [62]
His-Purkinje entraîne un effort cardiaque
E - Ralentissement de la supplémentaire Le trinitrate de glycérine ou
conduction dans le noeud D - Car le travail à la chaleur trinitrine peut favoriser:
auriculo-ventriculaire entraîne une vasoconstriction A - Des céphalées
[55] coronarienne B - Une vasodilatation de la
E - Car la chaleur pertube face
Parmi les traitements utilisables l’efficacité des traitements C - Une méthémoglobinémie
dans l’insuffisance cardiaque antiangoreux D - Une porphyrie
congestive, quel est celui qui [59] E - Une hypotension
est formellement contre- orthostatique
indiqué? Au cours d’un rétrécissement [63]
A - Digitaliques mitral pur, on pratique un examen
B - Dérives nitrés hémodynamique. On observe: Lexamen clinique de la veine
C - Bêta-bloqueurs A - Augmentation de la pression saphène externe à la recherche
D - Diurétiques télédiastolique du ventricule de varices se fait chez le sujet:
E - Prasozine gauche A - Debout, de dos, genou
B - Augmentation de la pression légèrement fléchi
[56] capillaire pulmonaire B - Allongé en décubitus
C - Gradient de pression ventral
Parmi les signes cliniques diastolique entre le capillaire C - Allongé en position de
suivants du rétrécissement pulmonaire et le ventricule Trendelenbourg
aortique, lequel a le pronostic le gauche D - Assis, genoux fléchis à 90
plus rapidement défavorable? D - Gradient de pression degré
A - Malaises lipothymiques systolique entre le ventricule droit E - Assis, jambes allongées
deffort et l’artère pu 1mo na ire [64]
B - Angor d’effort E - Diminution de la pression
6
Parmi les effets suivants, intense de survenue brutale chez [72]
lequel(Iesquels) peut (peuvent) un sujet de 45 ans, le diagnostic
être rapporté(s) aux glucosides dinfarctus est évoqué devant les Chez une accouchée, indiquer
cardiotoniques chez linsuffisant signes suivants sauf un, lequel? le(les) examens qui est(sont)
cardiaque A - Siège rétrosternal, en barre utile(s) au
1 - Augmentation du temps de B - Augmentation à l’inspiration diagnostic d’embolie
remplissage diastolique C - Constrictive et angoissante pulmonaire
2 - Allongement de lespace PR D - Irradiant vers le haut, le A - Electrocardiogramme
de IECG maxillaire inférieur et le bras B - Dosage des C.P.K
3 - Augmentation du taux de gauche C - Scintigraphie pulmonaire
Ca ++ intracellulaire E - Non fébrile D - Taux de prothrombine
4 - Diminution de la précharge [69] E - Dosage des gaz du sang
Compléments corrects : 1,2,3A [73]
1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E L’anévrisme artériel, dit
[65] mycotique, peut être la L’administration de dérivés
complication: nitrés peut se faire par
La quinidine risque de donner A - D’une tréponématose A - Voie perlinguale
lieu aux incidents et accidents B - D’une aspergillose B - Voie orale
suivants, sauf un. Lequel? C - D’une tuberculose C - Voie cutanée
A - Bloc de branche D - D’une ponction artérielle D - Voie intramusculaire
B - Fibrillation ventriculaire E - D’une endocardite E - Voie intraveineuse
C - Accélération darythmie bactérienne [74]
complète [70]
D - Elévation tensionnelle Chez un malade ayant une
E - Eruptions cutanées Lorsque vous portez le diagnostic valvulopathie mitrale et une
allergiques d’ischémie aigue d’un membre, tachyarythmie complète chez
quel est le geste thérapeutique à qui on ne peut envisager de
[66] faire en priorité? choc électrique externe, choisir
A - Attendre en prescrivant des la(les) thérapeutique(s)
Parmi les bêta bloquants vasodilatateurs indispensable(s)
énumérés ci-dessous, lequel a B - Injecter des fibrinolytiques A - Quinidinique
des propriétés C - Calmer la douleur avec des B - Digitaliques
cardiosélectives? opiacés C - Anticoagulants
A - Le Pindolol (Visken®) D - Héparinothérapie IV D - Anti agrégants
B - L’Acébutolol (Sectral®) E - Désobstruer l’artère à l’aide plaquettaires
C - Le Propranolol d’un cathéter de Fogarty E - Bêta-bloquants
(Avlocardyl®) [75]
D - Le Timolol (Timacor®) [71]
E - Le Labétalol (Trandate®) Le(s) médicament(s) suivant(s)
[67] Les propositions suivantes au allonge(nt) la phase de
sujet du diagnostic de péricardite repolarisation
Quel est le signe clinique le plus aigue sont exactes sauf une ventriculaire et peu(ven)t ainsi
évocateur dune thrombose Laquelle? engendrer des torsades de
veineuse A - La douleur décrite par le pointes
superficielle dun membre sujet est évocatrice dangor 1 - Quinidine (hydroquinidine®)
inférieur: B - Le frottement péricardique 2 - Sotalol (Sotalex®)
A - Oedème de jambe est constant et facile à entendre 3 - Amiodarone (Cordarone®)
B - Trajet veineux induré et C - L’électrocardiogramme peut 4 - Pindolol (Visken®)
inflammatoire montrer des modifications de PQ Compléments corrects : 1,2,3A
C - Signe de Homans D - Le segment ST est 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
D - Trajet veineux douloureux généralement décalé vers le haut
E - Douleur exquise dans plusieurs dérivations [76]
[68] E - La péricardite aigué
n’entraîne généralement pas Lélevation enzymatique sérique
Devant une douleur thoracique d’épanchement abondant est constante après la
7
constitution dun infarctus du s’accompagnent pas
myocarde mais est plus ou Parmi les effets suivants des d’hypertension (sécrétion
moins précoce. L’élévation dérivés nitrés, quel est celui qui préférentielle de dopamine)
maximale de la LDH nest pas B - L’hypertension peut être
(déshydrogénase lactique) se favorable à leur action permanente
fait: antiangoreuse? C - La régitine ® abaisse
A - Dès la première heure A - Vasodilatation périphérique l’hypertension du
B - 20ème heure post nécrose B - Réduction de la phéochromocytome
C - 30ème heure post nécrose consommation d’oxygène D - Le minipress ® (prazosine)
D - 40eme heure post nécrose cardiaque peut abaisser la TA du
E - Après une semaine C - Tachycardie phéochromocytome
[77] D - Diminution de la pression E - Le meilleur traitement de
artérielle pulmonaire I’HTA du phéochromocytome
Parmi les troubles de E - Diminution de la précharge est lAvlocardyl ® (propanol ®)
conduction suivants, qui cardiaque [83]
peuvent tous modifier les [80]
aspects Un anévrisme de l’aorte
électrocardiographiques Parmi les éléments suivants de la abdominale en évolution peut
habituels de l’infarctus du sémiologie clinique du se révéler par:
myocarde, l’un est plus rétrécissement mitral, quel est A - Un oedème des membres
particulièrement gênant pour le celui qui disparait lorsqu’apparait inférieurs
diagnostic. Lequel ? une arythmie complète par B - Une hydronéphrose
A - Bloc de branche droit fibrillation auriculaire ? C - Une douleur sciatique
complet A - Eclat du premier bruit D - Une douleur thoracique
B - Hémibloc antérieur gauche B - Claquement d’ouverture E - Une douleur lombaire
C - Bloc de branche gauche mitrale [84]
incomplet C - Renforcement présystolique
D - Bloc de branche gauche du roulement diastolique Le oedemes périphériques
complet D - Roulement diastolique peuvent être dus:
E - Bloc auriculo-ventriculaire E - Frémissement cataire A - A la diminution de la
supra-hissien pression hydrostatique dans le
[78] [81] capillaire artériel
B - A l’augmentation de la
Un homme de 60 ans, souffrant Chez un sujet ayant une fièvre au pression hydrostatique dans le
depuis plusieurs années dalgies long cours, au cours de laquelle capillaire veineux
cervicobrachiales gauches est apparu un souffle diastolique C - A une augmentation de la
prolongées, imputées à une de base, l’échographie apportera pression osmotique du plasma
arthrose cervicale authentifiée un renseignement précieux en D - A une baisse de la pression
par des films du rachis cervical, faveur du giagnostic oncotique du plasma
se plaint depuis peu dalgies du d’endocardite bactérienne, si on E - A un trouble de la
membre supérieur gauche voit: perméabilité capillaire
déclenchées par la marche. La A - Une dilatation du VG [85]
cause de ces nouvelles algies B - Une hyperkinésie du VG
peut être idéalement C - Une hypokinésie du VG Une poussée d’insuffisance
authentifiée par: D - Des végétations sur la valve ventriculaire droite
A - ECG de repos aortique s’accompagne de
B - Enregistrement permanent E - Un fluttering de la mitrale A - Souffle d’insuffisance
de l’ECG durant 24 h par [82] tricuspidienne
méthode de Holter B - Râles crépitants
C - Nouvelles radiographies de Parmi les propositions suivantes C - Oedème des membres
la colonne cervicale concernant les inférieurs
D - ECG d’effort phéochromocytomes, une est D - Sibilances
E - Scintigraphie myocardique fausse laquelle? E - Reflux hépato-jugulaire
au 201 Thallium (au repos) A - Certaines
[79] phéochromocytomes ne
8
[86] B - Prolapsus mitrale C - Infection grave, rebelle aux
C - Rupture de cordage mitral antibiotiques bien choisis
A propose de l’entrainement D - Infarctus du myocarde D - Insuffisance cardiaque
physique chez les coronariens, E - Rupture d’un pilier mitral rebelle au traitement médical
indiquez la [89] E - Présence dune
proposition exacte, parmi les hypertension artérielle
suivantes Cet homme de 30 ans présente pulmonaire
A - Il a surtout un impact une douleur bimammaire [92]
psychologique, favorisant la localisée, intense et constrictive
réinsertion sociale du malade, exacerbée par l’inspiration. Vous L’Amiodarone (Cordarone®)
mais n’améliore pas la capacité l’examinerez une heure après le peut éventuellement entraîner
d’effort physique début de la douleur. l’auscultation comme effet(s) secondaire(s)
B - Il est démontré qu’il diminue du coeur est normale. La 1 - Dépôts intra-épithéliaux
la fréquence des complications température est à 37,5 degrés. cornéens
et prolonge ainsi l’espérance de Sur l’électrocardiogramme, vous 2 - Erythème de
vie notez, seulement en D2, un sous photosensibilisation
C - Il améliore la capacité décalage de 0,1 mv du segment 3 - Dysfonctionnement
d’effort physique mais il n’est PG. Le diagnostic le plus thyroïdien
pas démontré qu’il prolonge vraissemblable est: 4 - Fibrose pulmonaire
l’espérance de vie A - Angine de poitrine Compléments corrects : 1,2,3A
D - Il est démontré qu’il B - Embolie pulmonaire massive 1,3B 2,4=C 4=D 1,2,3,4E
diminue la fréquence de la mort C - Péricardite aigue [93]
subite E - Il améliore la D - Pneumothorax spontané
capacité d’effort physique E - Dissection de l’aorte Parmi les causes habituelles
seulement chez les sujets de thoracique en aval de la sous- suivantes d’insuffisance mitrale
moins de 40 ans clavière gauche aigue, lune est inexacte:
[87] A - Le rhumatisme articulaire
[90] aigu
L’élévation enzymatique sérique B - Le traumatisme
est constante après la La découverte chez un sujet C - L’endocardite bactérienne
constitution d’un infarctus du jeune de varices unilatérales D - La rupture de cordages
myocarde mais est plus ou associées à une hypertrophie et E - L’infarctus du myocarde
moins précoce. L’élévation un allongemment du membre [94]
maximale de la CPK (créatine atteint et à un angiome cutané
phospho-kinase) se fait: plan doit faire évoquer: Parmi ces 5 complications de
A - Dès la première heure A - Compression veineuse l’infarctus du myocarde, quelle
B - 20ème heure post nécrose pelvienne est la première cause de
C - 36ème heure post nécrose B - Obstruction post-phlébitique mortalité au cours des
D - 42ème heure post nécrose de l’axe veineux iliaque premières heures d’évolution?
E - Après une semaine C - Fistule artério-veineuse A - Collapsus cardiogénique
[88] traumatique proximale B - Ruptures cardiaques
D - Syndrome de Cockett C - Embolies systémiques
Chez un patient agé de 65 ans, E - Syndrome de Kippel- D - Fibrillation ventriculaire
dont l’auscultation cardiaque Trénaunay E - Bloc auriculo-ventriculaire
était normale quelques jours [91]
auparavant, on constate [95]
l’apparition d’un souffle Indiquez, parmi les suivantes, les
systolique intense témoignant 2 indications privilégiées du Quel est le siège le plus
d’une insuffisance mitrale dans remplacement par prothèse de la probable du trouble de
un contexte par ailleurs normal valvule mitrale en cas conduction lorsque l’ECG
(pas de fièvre, pas de douleur, dendocardite bactérienne aigue montre un rythme auriculaire
électrocardiogramme normal...). avec atteinte valvulaire mitrale normal à 80/mn, un rythme
Quelle cause doit on évoquer A - Troubles du rythme récents ventriculaire dissocié et lent à
en priorité? B - Infarctus du myocarde par 3OImn, des complexes QRS
A - Endocardite bactérienne embolie coronarienne très élargis (0,14 sec.)?
9
A - Sino-auriculaire complexes circulants [102]
B - Intra-auriculaire E - Numération du débit des
C - Nodal (noeud auriculo- hématies dans les urines Linsuffisance mitrale par
ventriculaire) [99] ballonisation de la petite valve
D - Tronc du faisceau de His (syndrome de Barlow)
E - Bibloc de branche Parmi les propositions suivantes est caractérisée par:
[96] concernant la dissection aortique Toutes les propositions
aigué, citez suivantes sont exactes sauf
Parmi les éléments suivants, celle(s) qui est (sont) correcte(s) une, laquelle? A - Une
une dissection aortique est 1 - Devant un syndrome dégénérescence myxomateuse
évoquée plus douloureux thoracique, une de la valve mitrale
particulièrement par la insuffisance coronarienne aiguè B - Une plus grande fréquence
constatation de: (électrique et enzymatique) chez la femme jeune
A - Sujet masculin dâge moyen élimine le diagnostic de C - Un click protosystolique
connu comme hypertendu mal dissection aortique D - Une grande fréquence de
contrôlé 2 - La rupture intra-péricardique troubles du rythme
B - Douleur atroce irradiant du néo-canal est la principale E - Un aspect en hamac sur
vers les membres supérieurs et cause de décès léchocardiogramme
le cou 3 - L’athérome coronarien [103]
C - Apparition d’un souffle favorise les dissections
diastolique de base 4 - La dissection aortique aigué Quel est, parmi les examens
D - Etat de choc peut être favorisée par une suivants, le plus fiable pour le
E - Asymétrie d’un pouls radial grossesse diagnostic
[97] Compléments corrects : 1,2,3A dembolie pulmonaire?
1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E A - Le dosage de la LDH
A propos de l’infarctus du B - La mesure des gaz du sang
myocarde antéroseptal, choisir [100] C - Lélectrocardiogramme
la(les) proposition(s) exacte(s): D - La scintigraphie pulmonaire
A - Les signes électriques Indiquez, parmi les suivantes, la E - Langiographie pulmonaire
directs sont observés dans les proposition exacte concernant les [104]
dérivations précord iales droites varices postphlébitiques
(Vi -V2-V3) A - Elles ne doivent en aucun Parmi les renseignements
B - Il correspond cas être strippées suivants fournis par
habituellement à une thrombose B - Elles peuvent disparaître lors léchocardiogramme au cours
de l’arbre circonflexe de la reperméabilisation des dune sténose mitrale pure, lun
C - Il peut se compliquer de voies profondes est inexact:
rupture myocardique C - Elles évoluent pour leur A - Epaississement du trait de
D - Il peut se compliquer d’un propre compte lécho mitral
syndrome péricardique aigu D - Elles aggravent la stase B - Aspect en créneau de la
plusieurs semaines après le veineuse et les troubles grande valve mitrale en diastole
début trophiques des membres C - Déplacement paradoxal
E - Il entraîne souvent un inférieurs vers lavant de la petite valve
dysfonctionnement de la valve E - Leur destruction dispense mitrale au cours de la diastole
mitrale dune contention élastique à vie D - Diminution damplitude
[98] [101] douverture de la mitrale
E - Recul télésystolique de la
Pour le diagnostic dune Parmi les causes possibles de petite valve mitrale
endocardite d’Osier à thrombose veineuse des
streptocoque, il est utile de membres inférieurs, [105]
disposer de: lune est inexacte
A - Hémoculture A - La hernie hiatale Les syncopes, favorisées par
B - Radiographie du thorax B - Le cancer du pancréas certains changements de
C - Dosage des C - La polyglobulie position, sobservent avec
antistreptolysines O D - Lhyperthyroïdie prédilection au cours des
D - Recherche d’immuns E - La maladie de Behcet circonstances étiologiques
10
suivantes, sauf une, laquelle? disséminé
A - Au cours du myxome de Une thrombose de l’artère [113]
l’oreillette gauche fémorale a pour conséquence(s)
B - Au cours de la maladie possible(s) L’affection caractérisée par des
d’Adams stokes A - Une nécrose ischémique lésions d’artérite segmentaire
C - Au cours de l’hypotention B - Une embolie pulmonaire de l’aorte et de ses branches,
artérielle orthostatique C - Le développement d’une accompagnée de granulomes
D - Au cours de l’insuffisance circulation collatérale et d’une atteinte inflammatoire
vertébro-basilaire D - L’infarcissement avec infiltrat
E - Au cours de hémorragique lymphoplasmocytaire est:
l’hypersensibilité du sinus E - La dissection artérielle A - Granulomatose de
carotidien Wegener
[106] [110] B - Artérite à cellules géantes
(maladie de Horton)
Pendant une lipothymie, Après un infarctus du myocarde, C - Vasculite aigué
l’enregistrement continu de la constitution d’un anévrisme d’hypersensibilité
l’ECG, montre es anomalies ventriculaire peut être suspectée D - Périartérite noueuse
suivantes. Toutes peuvent être par: E - Artérite de Takayashu
responsables de la lipothymie, A - Une réaction péricarditique [114]
sauf une, laquelle? précoce et prolongée
A - Torsade de pointe B - Une réélévation des CPK Vous êtes appelé auprès d’un
B - Tachycardie ventriculaire C - Un accident thrombo- malade dont le pouls radial est
C - Bloc sino-auriculaire embolique à peine perceptible. Les veines
D - Bloc de branche gauche D - Une tachycardie ventriculaire jugulaires externes sont
E - Bloc auriculo-ventriculaire E - Un sous-décalage de ST à turgescentes, témoignant d’une
du 2ème degré l’ECG dans le territoire pression veineuse centrale
[107] correspondant à la nécrose élevée. Cette situation évoque
[111] pour vous un des diagnostics
La correspondance entre les suivants
dérivations ECG et le siège d’un Une insuffisance aortique se A - Une hémorragie interne
infarctus du myocarde est la caractérise sur les dérivations V5 B - Une obstruction de la veine
suivante, sauf dans un cas. V6 de l’ECG par un aspect cave inférieure
Lequel? d’hypertrophie avec surcharge C - Une tamponnade
A - D2 - D3 - VF : Infarctus diastolique du ventricule gauche, D - Un choc septique
inférieur c’est- à-dire: E - Une crise d’asthme
B - D 1 - VL - V5 - V6: Infarctus 1 - Une onde R de grande débutante
latéral amplitude
C - D 1 - VL - Vi - V2- V3 : 2 - Une onde à fine et profonde [115]
Infarctus septal profond 3 - Une onde T positive et de
D - Vi - V2 - V3: Infarctus grande amplitude Au cours dune crise dangine de
antéro-septal 4 - Un sous-décalage du poitrine, l’ECG peut montrer:
E - D2 - D3 - VF - V5 - V6 : segment ST A - Un sous-décalage du
Infarctus inféro-latéral Compléments corrects : 1,2,3A segment ST
[108] 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E B - Un sus-décalage du
[112] segment ST
Parmi les affections suivantes, C - Des modifications isolées
indiquez celle(s) qui peu(vent) Parmi les affections suivantes, de l’onde T
entraîner une ischémie aiguè une seule n’est pas une cause D - Aucune modification de ST
d’un membre inférieur: favorisante de la thrombose et de T
A - Rétrécissement mitral veineuse: E - Une onde ischémique
B - Insuffisance tricuspidienne A - La hernie hiatale transitoire
C - Anévrisme iliaque B - Le cancer du pancréas [116]
D - Phlébite iliaque C - La polyglobulie
E - Endocardite bactérienne D - L’hyperthyroïdie Parmi les effets secondaires de
[109] E - Le lupus érythémateux l’amiodarone (Cordarone®), on
11
trouve Stokes, l’enregistrement aiguè est dominé par l’état du lit
A - Dépôts cornéens électrique au cours dune syncope vasculaire périphérique
B - Hyperthyroïdie peut montrer: Compléments corrects : 1,2,3A
C - Rétinopathie A - Une torsade de pointe 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
D - Fibrose pulmonaire B - Une tachyarythmie par [124]
E - Photosensibilisation fibrillation auriculaire
[117] C - Une pause ventriculaire Parmi les signes suivants, quel
prolongée est celui qui est habituellement
Parmi les complications D - Un bloc de branche gauche reconnu
suivantes, quelle(s) est(sont) isolé comme critère principal de
celle(s) qui peut(peuvent) être E - Un allongement isolé de gravité dans une oblitération
la conséquence d’un anévrisme l’espace PR artérielle aigué? A - Abolition
post-infarctus du ventricule [121] des pouls
gauche: B - Refroidissement du
A - Embolie cérébrale Les digitaliques ont une ou membre
B - Embolie pulmonaire plusieurs des actions suivantes. C - Déficit sensitivo-moteur
C - Surinfection bactérienne Laquelle(lesquelles)? D - Douleur
D - Insuffisance cardiaque A - Augmentation de l’excitabilité E - Pâleur
E - Arythmie ventriculaire ventriculaire
[118] B - Augmentation du tonus [125]
sympathique
Parmi les cardiopathies C - Allongement de l’espace QT L’ischémie myocardique
suivantes choisissez sur l’électrocardiogramme entraîne un certain nombre de
celle(celles) pouvant être à D - Augmentation de l’entrée de modifications métaboliques et
l’origine d’une embolie calcium dans la cellule hémodynamiques
cérébrale à point de départ myocardique Laquelle des propositions
cardiaque: E - Apparition de trouble digestif suivantes ne peut être
A - Prolapsus de la valve en cas de surdosage observée dans cette situation
mitrale [122] A - Elévation de la pression
B - Insuffisance aortique artérielle
C - Maladie d’Osier Parmi les affections ci-dessous B - Diminution de la pression
D - Infarctus récent du énumérées, cochez les deux qui télédiastolique du ventricule
myocarde vous gauche
E - Communication paraissent être le plus souvent C - Anomalies de la cinétique
interauriculaire isolée génératrices de phlébite pariétale du ventricule gauche
[119] A - Ulcères gastro-duodénaux D - Production de lactate par le
B - Etat cachectique myocarde
Un malade est porteur d’une C - Hépatite virale E - Elévation de la fréquence
valvulopathie rhumatismale. On D - Cardiopathie décompensée cardiaque
doit retenir en faveur d’une E - Diabète [126]
sténose mitrale pure [123]
A - Hypertrophie auriculaire Un homme de 50 ans est
gauche à l’ECG Parmi les affirmations suivantes porteur dune prothèse aortique
B - Hypertrophie ventriculaire la(lesquelles) vous paraît(ssent) à bille, type StarrEdwards. L’un
gauche à l’ECG exacte(s) ? 1 - L’ischémie aigué des signes d’auscultation
C - Hypertrophie ventriculaire est d’autant plus grave qu’elle suivant témoigne d’un
droite à l’ECG entraîne des troubles dysfonctionnement de la
D - Déviation à gauche de l’axe sensitivo-moteu rs prothèse, lequel?
électrique de QRS à L’ECG 2 - L’ischémie aigué menace le A - Un souffle systolique
E - Bloc de branche gauche à pronostic vital par le biais d’une d’éjection à la base du coeur
l’ECG. acidose hyperkaliémique B - Un souffle systolique de
3 - Une thrombose veineuse régurgitation à la pointe
[120] peut être responsable d’une C - Un bruit de fermeture sec
ischémie D - Un souffle diastolique
Dans la maladie dAdams- 4 - Le pronostic d’une ischémie E - Un galop de pointe
12
[127] ces signes s’attendon à trouver? prolongé par
1 - Un troisième bruit l’amiodarone (Cordarone®):
La dihydralazine (Népressol®) 2 - Un claquement d’ouverture A - Néphropathie
possède tous les propriétés 3 - Une diminution d’intensité du B - Encéphalopathie
suivantes sauf une. Laquelle? premier bruit C - Dysthyroïdie
A - Antihypertenseur 4 - Un roulement diastolique D - Ulcère duodénal
B - Vaso-dilatateur artériolaire Compléments corrects : 1,2,3A E - Agranulocytose
C - Antiarythmique 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E [136]
D - Diminue la postcharge [132]
ventriculaire La cause le plus souvent
E - Augmente le flux sanguin Dans l’insuffisance aortique pure responsable d’un souffle d’IM
rénal et importante, on peut retrouver de chronologie
[128] parmi les signes suivants mésotélésystolique est:
1 - Un élargissement de la A - L’endocardite infectieuse
Chez un homme de 55 ans, tension artérielle différentielle B - Le rhumatisme articulaire
faisant des crises douloureuses 2 - Une hyperpulsatilité artérielle aigu
thoraciques vers 4- 5 h du 3 - Un roulement diastolique de C - L’infarctus myocardique de
matin, durant 10 à 15 mn, le pointe topographie inférieure
diagnostic d’angor de 4 - Un souffle systolique au foyer D - La dilatation passive de
Prinzmétal sera confirmé par aortique l’anneau mitral (1M F)
les données de: Compléments corrects : 1,2,3A E - Le prolapsus valvulaire
A - L’ECG standard 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E mitral
B - L’ECG en cours de crise [133] [137]
C - L’enregistrement de l’ECG
de 24 heures (Holter) Les propositions suivantes Parmi ces 5 modifications de
D - L’ECG en cours d’effort peuvent correspondre aux effets l’ECG, laquelle observe-t-on
E - Le dosage des enzymes secondaires habituellement en premier, au
sériques possibles du captopril (Lopril®), stade aigu de l’infarctus du
[129] sauf une. Designez cette dernière myocarde?
A - Rash cutané A - Onde T ample, positive et
Un traitement par la B - Agueusie symétrique
dihydralazine (Nepressol®), C - Syndrome néphrotique B - Onde T négative et
peut provoquer comme D - Hypokaliémie symétrique
effet(s) indésirable(s) E - Leucopénie C - Sus-décalage du segment
A - Tachycardie [134] ST
B - Syndrome de Raynaud D - Sous-décalage du segment
C - Crise d’angine de poitrine Un patient de 48 ans, hypertendu ST
D - Bloc auriculo-ventriculaire ancien, présente une douleur E - Onde Q de nécrose
E - Céphalées thoracique rétrosternale avec [138]
irradiations dorsales. L’ECG est
[130] normal. L’auscultation cardiaque La tamponnade étant éliminée,
révèle un souffle diastolique quel accident évolutif
Dans l’hyperaldostéronisme d’insuffisance aortique. Quel caractérise la péricardite aigué
primaire (syndrome de Conn), diagnostic évoquez-vous en idiopathique bénigne?
on constate priorité? A - Insuffisance cardiaque
A - Hypertension artérielle A - Infarctus du myocarde B - Rechute
B - Diarrhée motrice B - Embolie pulmonaire C - Infarctus du myocarde
C - Paresthésies des membres C - Dissection aortique D - Péricardite constrictive
inférieurs D - Péricardite aigué E - Aucune des propositions ci-
D - Polyurie et polydipsie E - Endocardite aiguê dessus
E - Hypersudation [139]
[131] [135]
Parmi les signes suivants,
Lors de l’auscultation dune Que! est l’effet indésirable indiquez le(les) signe(s)
sténose mitrale, le(s)quel(s) de possible induit par un traitement précoce(s) d’une ischémie
13
algue d’un membre inférieur par bêta-bloquants 1 - Furosémide
oblitération artérielle E - Peut entraîner des réactions 2 - Métaraminol
A - Paralysie du pied lupiques 3 - Nitroglycérine
B - Oedème [144] 4 - Propanolol
C - Pâleur Compléments corrects : 1,2,3A
D - Cyanose Au cours de l’insuffisance 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
E - Vacuité du réseau veineux ventriculaire gauche, quelle que [148]
superficiel soit sa cause,
l’auscultation cardiaque permet Parmi les modalités évolutives
[140] d’observer: suivantes, l’une est inhabituelle
A - Une tachycardie dans les
Les péricardites aiguès B - Un bruit sourd diastolique anévrismes de l’aorte
bénignes (P.A.B) se C - Un souffle systolique de abdominale, laquelle?
caractérisent par: pointe A - La menace de rupture
A - Les PAB sont les plus D - Un click méso-systolique B - Les embolies périphériques
fréquentes des péricardites E - Un souffle diastolique C - La stabilisation de la taille
B - La diminution de l’amplitude d’insuffisance aortique avec le temps
du pouls a été retrouvée à fonctionnelle D - L’infection
l’examen clinique E - La compression urétérale
C - L’enquête étiologique est le [145] [149]
plus souvent négative
D - L’évolution est très A propos de l’intoxication par la La quinidine risque de donner
favorable, mais les rechutes digoxine lieu aux incidents et accidents
sont fréquentes A - Sa survenue est favorisée suivants, sauf un. Lequel?
E - Le traitement est basé sur par l’existence d’une insuffisance A - Bloc de branche
la corticothérapie rénale B - Torsades de pointe
[141] B - Elle peut se traduire par la C - Fibrillation ventriculaire
survenue d’une tachysystolie D - Accélération du rythme
Le surdosage digitalique peut auriculaire ventriculaire dans la fibrillation
provoquer en clinique C - Elle est aggravée par auriculaire
A - Des vomissements l’existence dune hypokaliémie E - Elévation tensionnelle
B - Une bradycardie D - Elle peut entraîner une
C - Une tachycardie dyschromatopsie [150]
D - Une anorexie E - Sa survenue est favorisée
E - Une tachysystolite par la prescription concomittante Les dérivés nitrés ont toutes les
auriculaire de qui n idin iques propriétés suivantes, sauf une :
[142] [146] laquelle ?
A - Ils réduisent la
L’isoprénaline peut provoquer: Dans l’hyperaldostéronisme consommation d’oxygène du
A - Un bloc auriculo- primaire myocarde chez le coronarien
ventriculaire A - Une diminution de la B - Ils sont dégradés au niveau
B - Une tachycardie tolérance au glucose est du foie
C - Des extrasystoles fréquente C - Lisosorbide dinitrate
D - Une crise d’asthme B - L’activité rénine plasmatique (Risordan®) est métabolisé en
E - Une crise d’angor est élevée composés mononitrés actifs
[143] C - La kaliémie est basse D - Ils peuvent être administrés
D - Il existe une tendance à par voie percutanée
La dihydralazine (Nepressol®) l’acidose E - Ils facilitent l’extraction de
utilisée comme hypotenseur: E - L’acide glycirrhizinique est le l’oxygène par le myocarde
A - Dilate les artères traitement médical de choix [151]
B - Bloque les réflexes [147]
barosensibles Le traitement digitalique est
C - Provoque des céphalées Un oedème aigu pulmonaire susceptible de provoquer les
passagères cardiogénique peut être traité modifications
D - Ne peut pas s’associer aux par: électrocardiographiques
14
suivantes. Quelle est la E - Des oedèmes des membres Les digitaliques à dose
proposition fausse? inférieurs thérapeutique chez l’insuffisant
A - Inversion ou biphasisme cardiaque, peuvent provoquer
des ondes T [155] sur l’électrocardiogramme
B - Sous-décalage du segment A - Un ralentissement de la
ST A propos de l’infarctus du fréquence sinusale
C - Allongement de l’intervalle myocarde B - Un allongement de PR
QT A - Son évolution favorable est C - Un sous-décalage
D - Allongement de l’intervalle analogue à celle d’un processus cupuliforme du segment ST
PR inflammatoire D - Un allongement de QT
E - Allongement de l’intervalle B - La régénération tissulaire corrigé
RR post-ischémique est complète E - Des extrasystoles
[152] C - La sclérose collagène de ventriculaires bigéminées
cicatrisation post-ischémique est
Un patient en arythmie une sclérose systématisée [160]
complète par fibrillation D - La sclérose collagène de
auriculaire présente une cicatrisation post-ischémique est Au cours d’un rétrécissement
insuffisance cardiaque, une sclérose hypertrophique mitral pur, on pratique un
secondaire à une E - Aucune des propositions examen
myocardiopathie primitive précédentes n’est exacte hémodynamique On peut
dilatée. Les éléments de [156] observer:
l’auscultation peuvent être les A - Augmentation de la
suivants, sauf un, lequel ? Un corps étranger bronchique pression systolique du
A - Insuffisance mitrale peut donner une image ventricule droit
fonctionnelle radiologique pulmonaire B - Augmentation de la
B - Insuffisance tricuspidienne A - D’atélectasie pression capillaire pulmonaire
fonctionnelle B - D’emphysème localisé C - Gradient de pression
C - Galop présystolique C - D’abcès diastolique entre le capillaire
D - Galop proto-diastolique D - D’épanchement pleural pulmonaire et le ventricule
E - Eclat de Bi après les E - Normale gauche
diastoles longues [157] D - Gradient de pression
[153] systolique entre le ventricule
La claudication intermittente droit et l’artère pulmonaire
Voici cinq cardiopathies ischémique des membres E - Diminution de la pression
emboligènes, qelle est celle qui inférieurs aortique systolique
est susceptible de donner lieu à A - Est une sensation de crampe [161]
des embolies calcaires? douloureuse
A - La fibrillation auriculaire B - Est le plus souvent Un homme de 30 ans portant
idiopathique unilatérale un plâtre pour fracture de
B - Le RM C - Apparaît dès le démarrage jambe datant de 4 jours ressent
C - Le prolapsus valvulaire ou la mise en charge du membre une violente douleur
mitral D - Oblige à ralentir ou à arrêter latérothoracique avec polypnée
D - Le rétrécissement aortique la marche aiguè. La radio pulmonaire est
E - L’anévrisme du ventricule E - Peut être localisée à la fesse normale, la scintigraphie
gauche [158] montre une lacune du lobe
[154] supérieur droit. Les gaz du
Une intoxication digitalique peut sang sont normaux. Le plâtre
L’insuffisance cardiaque droite être aggravée par: enlevé, la phlébographie
ne comporte pas de façon A - Une hypernatrémie montre une thrombose poplitée.
habituelle B - Une hypokaliémie Le traitement que vous
A - Une hépatomégalie molle et C - Une hypocalcémie proposez comporte
douloureuse D - Une hypercalcémie A - Fibrinolytique
B - Une distension veineuse E - Une hypermagnésémie B - Héparinothérapie à dose
C - Un épanchement pleural [159] anti-coagulante
D - Un reflux hépatojugulaire C - Héparinothérapie
15
préventive [165]
D - Interruption partielle de la Pour confirmer la présence d’un
veine cave inférieure Quelle est la propriété principale anévrisme de laorte
E - Repos au lit de la quinidine? abdominale, l’examen le plus
[162] A - Antipyrétique utile est
B - Antiarythmique A - L’abdomen sans
Indiquez, parmi les signes C - Antipaludique préparation
suivants observés chez un D - Stimulant respiratoire B - Le doppler artériel
patient atteint d’ischémie aigué E - Antihypertenseur C - Léchotomographie
d’un membre inférieur, celui qui [166] abdominale
témoigne de l’irréversibilité des D - L’aortographie
lésions Quel est le principal élément du E - L’angiographie veineuse
A - La cyanose des téguments diagnostic positif à lécho-TM
B - L’existence de troubles de dune [170]
la sensibilité objective insuffisance aortique pure, quelle
C - La vacuité du réseau que soit son étiologie? Parmi les médicaments
veineux superficiel A - Epaississement des antiangoreux ci-après, lequel
D - La tuméfaction dure des sigmoïdes aortiques ne diminue pas la
muscles du mollet B - Fluttering systolique mitral conduction auriculo-
E - Le refroidissement de la C - Dilatation ventriculaire ventriculaire?
totalité du membre gauche A - Le propranolol
[163] D - Crochetage systolique de (Avlocardyl®)
l’écho sigmoïdien pulmonaire B - L’amiodarone
Une aorto-artériographie, dans E - Fluttering diastolique mitral (Cordarone®)
le bilan pré-opératoire d’un [167] C - Le diltiazem (Tildiem®)
anévrisme de l’aorte D - Le bépridil (Cordium®)
abdominale, permet d’apprécier L’éclat du premier bruit à la E - La trinitroglycérine
les paramètres suivants, sauf pointe peut s’observer dans une (Trinitrine®)
un. Lequel? de ces [171]
A - Les dimensions exactes de circonstances. Laquelle?
l’anévrisme A - La péricardite Linfarctus du myocarde (1M)
B - L’état des artères digestives B - Le rétrécissement mitral est fréquent à l’âge adulte.
C - L’état des artères rénales C - L’insuffisance ventriculaire Quelle est parmi les 5
D - La qualité de l’aorte sus- gauche propositions suivantes, celle qui
rénale D - Le rétrécissement aortique est inexacte ?
E - La qualité du lit artériel orificiel A - On peut observer des
d’aval E - L’insuffisance ventriculaire infarctus sans sténose
[164] droite athéromateuse visible à la
[168] coronarog ra ph ie
La survenue d’une salve de B - Les dosages enzymatiques
rythme idio-ventriculaire Parmi les techniques concourent au diagnostic, dès
accéléré (RIVA) à la dauscultation suivantes, quelle la 1ère heure C - Les troubles
phase aigué d’un infarctus du est la plus adéquate pour de conductions sont fréquents
myocarde rechercher une insuffisance dans les localisations
A - Est un élément de mauvais aortique? inférieures des 1M
pronostic A - Patient assis, penché en D - Certains infarctus sont
B - Traduit un infarctus étendu avant et en expiration forcée indolores
C - Impose un traitement anti- B - Patient en décubitus latéral E - Un infarctus peut être
arythmique systématique gauche et après effort masqué à l’ECG par la
D - Est une indication au C - Patient en décubitus latéral présence d’un bloc de branche
traitement digitalique droit, en inspiration forcée gauche
E - Aucune des réponses ci- D - Patient en décubitus dorsal [172]
dessus n’est exacte E - Patient assis, penché en
avant et en inspiration forcée Parmi les affections suivantes,
[169] quelle est celle où l’emploi des
16
bêtabloquants D3, VF distance
n’est pas justifié? [176] Compléments corrects : 1,2,3A
A - Angor d’effort 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E
B - Hypertension artérielle Lors dune crise de rhumatisme
C - Cardiothyréose articulaire aigu chez un enfant, la [180]
D - Bloc auriculo-ventriculaire cardite peut se manifester de
E - Cardiomyopathie la(des) façon(s) suivante(s) Le rétrécissement mitral pur
obstructive A - Frottement péricardique 1 - Est habituellement dorigine
[173] B - Insuffisance cardiaque rhumatismale
C - Souffle diastolique 2 - Est souvent responsable
Indiquez, parmi les suivants, dinsuffisance aortique d’insuffisance ventriculaire
le(les) caractère(s) spécifique(s) D - Souffle systolique de gauche
de la dissection rétrécissement aortique 3 - Comporte habituellement
aigué de l’aorte du type III de E - Souffle systolique une dilatation artérielle
de Bakey: dinsuffisance mitrale pulmonaire sur la radiographie
A - La déchirure intimale siège [177] thoracique
au niveau ou après la 4 - Constitue un point d’appel
naissance de l’artère sous- Le retrécissement aortique fréquent de l’endocardite
clavière gauche calcifié peut se révéler par: bactérienne Compléments
B - Le processus de dissection A - Une angine de poitrine corrects : 1,2,3A 1,3B 2,4=0
intéresse facultativement la deffort 4=D 1,2,3,4E
crosse aortique B - Une mort subite [181]
C - L’extension en aval peut C - Une syncope deffort
intéresser toute la longueur de D - Un accident ischémique Quelle est la complication
l’aorte cérébral évolutive la plus fréquente d’un
D - Les vaisseaux à destinée E - Un oedème aigu pulmonaire anévrisme de l’aorte
encéphalique sont [178] abdominale sous-rénale?
facultativement intéressés par A - Compression urétérale
la dissection Devant une tachycardie B - Thrombose aigué
E - L’insuffisance valvulaire ventriculaire soutenue et bien C - Fissuration
aortique est absente tolérée à la phase aigue de D - Infection
[174] linfarctus du myocarde, on peut E - Embolie périphérique
utiliser pour obtenir sa réduction [182]
La rupture rétropéritonéale d’un A - Les manoeuvres vagales
anévrisme aorto-iliaque B - La lidocaïne Un anévrisme de l’aorte sous-
préalablement connu C - Les digitaliques rénale peut présenter les
doit être évoquée en cas de: D - Le choc électrique externe complications
A - Douleurs lombaires vives sous anesthésie générale suivantes sauf une, laquelle?
B - Signes de choc E - Lisoprotérénol A - Hémorragie digestive
C - Anémie [179] B - Dissection du tronc
D - Souffle abdominal continu à coeliaque
renforcement systolique Linsuffisance ventriculaire C - Rupture dans la veine cave
E - Hémorragie digestive haute gauche dans lévolution de inférieure
linfarctus du myocarde à la phase D - Compression urétérale
[175] aigué: gauche
1 - Se manifeste E - Erosion vertébrale
Vous retenez en faveur dun préférentiellement dans les [183]
coeur pulmonaire chronique formes de localisation antérieure
A - Des ondes T négatives en 2 - Constitue la seule cause Parmi ces 5 complications de
Vi, V2, V3 possible du choc cardiogénique l’infarctus du myocarde, quelle
B - Un axe électrique horizontal 3 - Peut traduire la survenue est la première cause de
C - Un bloc de branche gauche dune complication mécanique mortalité au cours des
D - Une inversion du rapport telle quune rupture de pilier de la premières heures d’évolution?
RIS (inférieur à 1 en V5) valve mitrale A - Collapsus cardiogénique
E - Une onde P pointue en D2, 4 - Ninfluence pas le pronostic à B - Hémopéricarde
17
C - Oedème aigu du poumon A - Hyperthyroïdie. des morts subites pré-
D - Fibrillation ventriculaire B - Myocardiopathie obstructive hospitalières
E - Bloc auriculo-ventriculaire C - Fistule artério-veineuse B - Son incidence n’est pas
[184] D - Béri-béri cardiaque proportionnelle à l’étendue de
(myocardiopathie thiaminoprive) la nécrose
Dans sa forme typique, la E - Anémie C - Peut être prévenue en cas
syncope de Adams-Stokes: [188] dextrasystolie ventriculaire
A - Survient sans prodrome, menaçante par l’administration
sans lien avec l’effort ni avec la Les bêta-bloquants sont contre- de Lidocaïne
position indiqués en cas de D - Fait souvent suite à des
B - Entraîne souvent la chute et A - Hypertension artérielle par épisodes de rythme
des lésions traumatiques sténose de l’artère rénale idioventriculaire accélérés E -
C - S’accompagne de pâleur B - Syndrome de Raynaud Justifie un choc électrique
intense et d’un état de C - Hyperthyroïdie avec externe immédiat
résolution musculaire complète syndrome hyperkinétique [192]
D - Dure généralement moins D - Angine de poitrine de
de 30 secondes Prinzmétal Une des propositions suivantes,
E - Est souvent suivie d’un état E - Insuffisance respiratoire concernant l’angor d’effort est
d’obnubilation postcritique chronique avec bronchospasme erronée,
[189] laquelle?
[185] A - Une sensation de blocage
Chez un patient porteur dune de la respiration peut remplacer
Chez un patient qui décrit des prothèse valvulaire de Starr en la douleur constrictive
syncopes survenant position mitrale, quelle est, parmi B - Une brûlure thoracique
exclusivement au cours de ces 5 complications évolutives, la peut remplacer la douleur
l’effort, indiquer dans la liste plus fréquente? constrictive
suivante les deux étiologies qui A - Endocardite bactérienne C - La douleur survient plus
doivent être recherchées en B - Hémolyse volontiers en période post-
priorité C - Désinsertion prandiale
A - Hypertonie vagale D - Accidents thrombo- D - La douleur survient plus
B - Bloc A-V paroxystique emboliques volontiers au froid
C - Myocardiopathie E - Maladie de la bille E - La trinitrine est
obstructive constamment efficace
D - Rétrécissement aortique [190] [193]
E - Rétrécissement mitral
[186] Au cours du rétrécissement mitral L’une de ces complications ne
pur, toutes les complications fait pas partie du tableau de la
Langine de poitrine doit faire suivantes dissection aiguè
évoquer un spasme coronaire peuvent être observées, sauf de l’aorte, laquelle?
en cas de: une. Laquelle? A - Hémopéricarde
A - Survenue au cours de A - Embolie pulmonaire B - Insuffisance mitrale aigué
l’effort B - Embolies systémiques C - Hémothorax
B - Dyspnée associée C - Fibrillation auriculaire D - Accident vasculaire
C - Survenue exclusivement D - Insuffisance ventriculaire cérébral
nocturne droite E - Paraplégie
D - Répétition des crises à E - Tachycardies ventriculaires [194]
horaire fixe [191]
E - Inefficacité de la Trinitrine Toutes les propositions
[187] La fibrillation ventriculaire, suivantes concernant le flutter
complication majeure des 12 auriculaire sont exactes,
Une insuffisance cardiaque à premières heures dun infarctus sauf une. Indiquez laquelle
débit élevé est compatible avec myocardique, répond à toutes les A - Le rythme ventriculaire peut
certaines propositions suivantes, sauf à être ralenti par les manoeuvres
étiologies. Indiquer la(les) une. Laquelle? vagales
réponse(s) exacte(s). A - Est responsable de la plupart B - La fréquence auriculaire est
18
à 150/minute [198] C - Antécédent de fracture du
C - Peut s’accompagner d’un plateau tibial homolatéral ayant
rythme ventriculaire irrégulier La mise en oeuvre, l’équilibration, nécessité un alitement prolongé
D - Le traitement digitalique et la surveillance dun traitement et le port d’un plâtre
peut être utilisé héparinique pour thrombose D - Episode de phlébite
E - Comporte un risque veineuse profonde des membres superficielle
d’embolie artérielle impose la surveillance régulière E - Lourdeur du mollet en fin
A - Du taux de prothrombine de journée
[195] B - Du taux des produits de [202]
dégradation du fibrinogène
Au plan hémodynamique, C - Du temps de céphaline Parmi les signes cliniques
linsuffisance ventriculaire activée suivants du rétrécissement
gauche se caractérise D - Du taux des plaquettes aortique, lequel a le pronostic le
habituellement par une ou E - Du taux dantithrombine III plus rapidement défavorable?
plusieurs des anomalies [199] A - Malaises lipothymiques
suivantes d’effort
A - Baisse de la fraction Parmi les signes suivants, quel B - Angor d’effort
déjection du ventricule gauche est celui (ou quels sont ceux) qui C - Syncopes d’effort
B - Elévation de la pression doivent faire évoquer une D - Oedème aigu du poumon
dans le capillaire pulmonaire dissection aigué de l’aorte chez E - Insuffisance cardiaque
C - Elévation de la pression un patient souffrant dune douleur globale
systolique ventriculaire gauche thoracique? [203]
D - Augmentation insuffisante 1 - Electrocardiogramme
du débit cardiaque lors de leffort inchangé L’existence d’une insuffisance
E - Débit ventriculaire gauche 2 - Abolition des pouls au niveau coronarienne chez un
inférieur à celui du ventricule d’un membre inférieur hypertendu contre-indique
droit 3 - Existence dune insuffisance l’emploi de l’agent anti-
[196] aortique hypertenseur suivant:
4 - Antécédents d’hypertension A - Propranolol
Une embolie pulmonaire peut artérielle B - Alpha méthyldopa
avoir pour conséquence(s) Compléments corrects : 1,2,3A C - Clonidine
A - Augmentation de l’index 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E D - Dihydralazine
cardiaque E - Nifédipine
B - Dilatation de linfundibulum [200] [204]
de l’artère pulmonaire
C - Augmentation de volume La dissection de l’aorte Dans quelles dérivations ECG,
du ventricule gauche thoracique descendante peut être se manifeste un infarctus du
D - Augmentation de la responsable de myocarde par thrombose de
pression capillaire pulmonaire 1 - Insuffisance aortique l’artère interventriculaire
E - Augmentation de la 2 - Hémothorax antérieure distale?
pression veineuse périphérique 3 - Hémopéricarde A - D2, D3,VF
[197] 4 - Paraplégie B - Vi ,V2,V3,V4
Compléments corrects : 1,2,3A C - V3,V4,V5
Laction antiangineuse des 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E D - Dl ,VL
dérivés nitrés est liée à [201] E - V7,V8,V9
A - Une réduction de la
postcharge Quel élément d’interrogatoire [205]
B - Une vasodilatation des permet d’évoquer l’existence
coronaires d’une oblitération des troncs Il est nécessaire de poser un
C - Une diminution de la veineux profonds chez une dispositif dinterruption de la
précharge femme jeune présentant des veine cave après diagnostic de
D - Un accroissement de la varices unilatérales? phlébite du membre inférieur
force contractile du myocarde A - Prise d’oestroprogestatifs droit et d’embolie pulmonaire si
E - Une diminution de la B - Léger oedème des chevilles A - Il sagit dune femme
tension pariétale ventriculaire le soir enceinte de 2 mois
19
B - La malade a fait une [209] C - A l’effort
hémorragie méningée la veille D - Suivi de symptômes
C - L’embolie a provoqué une L’épreuve des garrots étagés en neurologiques
obstruction vasculaire de 60 % cas de varices de la veine E - Avec cyanose
D - Il existe un caillot dans la saphène interne renseigne sur: [213]
veine surale gauche A - L’incontinence valvulaire
E - L’embolie a récidivé malgré ostiale de la veine Parmi les cardiotoniques
un traitement héparinique bien B - La perméabilité des troncs suivants, indiquez celui dont la
conduit veineux profonds résorption digestive est
[206] C - L’existence et le niveau des pratiquement nulle
veines perforantes incontinentes A - Digitoxine (Digitaline®)
A propos du rétrécissement D - L’existence d’anastomoses B - Lanatoside C (Cedilanide®)
aortique de l’adulte, choisir entre les veines saphènes interne C - Acetyldigoxine
la(les) proposition(s) exacte(s) et externe (Acygoxine®)
A - Son degré saggrave par la E - L’existence de zones de D - Digoxine (Digoxine®)
calcification progressive des thrombose localisée de la veine E - Acetyldigitoxine
valves (Acynalide®)
B - Il provoque initialement une [210] [214]
dilatation du ventricule gauche
C - Il entraîne une Une thrombose coronarienne L’évolution d’un anévrisme
augmentation des besoins en n’entraîne pas toujours un poplité peut conduire à la(aux)
oxygène du myocarde infarctus du myocarde car: complication(s) suivante(s)
D - Il réalise une surcharge de A - L’alcalose respiratoire A - Embolie périphérique
pression du ventricule gauche protège le myocarde B - Thrombose aigué
E - Il se traduit à l’auscultation B - Les fibres myocardiques sont C - Rupture
par l’existence d’un click peu sensibles à l’anoxie D - Compression veineuse et
télésystolique C - Il a pu s’établir des phlébite
[207] suppléances intercoronariennes E - Compression nerveuse
D - Le myocarde trouve une
Parmi les 5 cardiopathies nutrition d’appoint à partir du [215]
suivantes, quelle(s) est (sont) sang des cavités cardiaques
celle(s) qui E - Aucune des réponses Indiquez, parmi les techniques
entraîne(nt) volontiers la précédentes n’est exacte suivantes,celle(s) qui au cours
survenue d’un angor? [211] du bilan de varices des
A - Rétrécissement aortique membres inférieurs,
B - Rétrécissement mitral Un fluttering diastolique de la permet(tent)dexplorer la
C - Insuffisance aortique valve antérieure de la mitrale à perméabilité des troncs veineux
D - Insuffisance mitrale l’échocardiographie est associé profonds
E - Anévrisme de l’aorte en règle générale à: A - Marche avec un garrot peu
thoracique descendante A - Un rétrécissement aortique serré à la racine de la cuisse
[208] B - Une insuffisance aortique B - Doppler veineux
C - Une insuffisance mitrale C - Rhéopléthysmographie
Parmi les médicaments ci- D - Une communication D - Angioscintigraphie
dessous, lequel(lesquels) interventriculaire isotopique
est(sont) susceptible(s) E - Un prolapsus de la valve E - Phlébographie
d’augmenter la fréquence des mitrale [216]
crises d’angine de poitrine chez [212]
des patients Pour corriger une bradycardie
ayant une insuffisance Parmi les caractères (inférieure à 50/min), on peut
coronarienne non traitée ? sémiologiques suivants, quel est prescrire
A - Propranolol (Avlocardyl®) le plus évocateur d’une syncope A - Un alphastimulant
B - Pindolol (Visken®) due à un rétrécissement B - Un dig italique
C - Hydralazine (Népressol®) aortique? C - Lisoprénaline (lsuprel®)
D - Amphétamine A - Précession de prodromes D - Un bêta-bloquant
E - Nifédipine (Adalate®) B - Survenue inopinée E - Latropine
20
[217] propositions suivantes à hauteur des troisièmes et
s’appliquent à un infarctus du quatrièmes espaces
Un malade présente une myocarde: [224]
insuffisance aortique. A - Il est le plus souvent dû à
Parmi les signes suivants, deux une embolie coronarienne L’une des modifications
sont caractéristiques dune B - Il peut être responsable d’un électrocardiographiques
importante régurgitation, infarctus du rein suivantes ne peut être induite
lesquels? C - Il est plus fréquent dans le par l’amiodarone. Laquelle?
A - Pression télédiastolique VG coeur droit A - Ralentissement du rythme
à 10 mm Hg D - Il peut provoquer une rupture sinusal
B - Pression artérielle à 150/40 cardiaque B - Bloc sino-auriculaire
mm Hg E - Il guérit par régénération des C - Bloc auriculo-ventriculaire
C - 2ème bruit aboli au foyer fibres myocardiques nécrosées du 1er degré
aortique [221] D - Elargissement de QRS
D - Roulement de Flint E - Allongement de l’espace
E - Fluttering mitral Au cours de l’oedème pulmonaire QT
échographique d’origine hémodynamique:
[218] 1 - On note souvent à [225]
l’auscultation, la présence d’un
Le flutter auriculaire est un bruit de galop Toutes les propositions
trouble du rythme 2 - La pression capillaire suivantes concernant le flutter
A - Qui peut sobserver dans pulmonaire est élevée auriculaire sont exactes, sauf
lévolution dune cardiothyréose 3 - Le traitement d’urgence fait une Laquelle?
B - Qui peut entraîner des appel aux diurétiques A - La fréquence auriculaire est
embolies systémiques 4 - Le développement habituellement entre 270 et 330
C - Qui peut déclencher la secondaire de fibrose pulmonaire par minute B - Les digitaliques
survenue dune insuffisance est fréquent sont utiles pour ralentir la
cardiaque Compléments corrects : 1,2,3A fréquence ventriculaire C - Les
D - Qui peut être réduit par les 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E ondes de flutter sont repérées
manoeuvres vagales [222] au mieux sur les dérivations
E - Qui peut être dégradé par DII, D III,
la prescription de digitaliques La survenue d’une élévation des VF de l’ECG.
[219] chiffres tensionnels peut faire D - Le rythme sinusal peut être
suite à la prise de: rétabli par la compression du
Quel(s) est(sont) le(s) signe(s) 1 - Anti-inflammatoires sinus carotidien E - Le choc
hémodynamique(s) stéroïdiens électrique externe est très
caractéristique(s) dune embolie 2 - Réglisse efficace pour rétablir le rythme
pulmonaire grave? 3 - Contraceptifs sinusal
A - Elévation de la pression oestroprogestatifs [226]
systolique dans le ventricule 4 - Vasoconstricteurs nasaux
droit Compléments corrects : 1,2,3A Parmi les propositions
B - Elévation de la pression 1,3B 2,4=0 4=D 1,2,3,4E suivantes se rapportant à la
systolique dans le tronc de [223] séméiologie de la sténose
lartère pulmonaire mitrale, une est inexacte.
C - Elévation de la pression Le souffle diastolique de Laquelle?
capillaire pulmonaire l’insuffisance aortique modérée A - Le claquement douverture
D - Elévation de la pression doit être recherché en priorité de la mitrale correspond à un
systolique dans le ventricule A - Au deuxième espace dédoublement serré du
gauche intercostal droit deuxième bruit
E - Diminution du débit B - Au deuxième espace B - Le renforcement
cardiaque intercostal gauche présystolique du roulement
C - A la pointe, en décubitus diastolique disparaît lors dun
[220] latéral gauche passage en arythmie complète
D - A l’appendice xiphoïde C - L’éclat du premier bruit est
Une ou plusieurs des E - Au bord gauche du sternum, mieux perçu à la pointe
21
D - Le frémissement cataire lumière artérielle A - La vasoconstriction dûe à
perçu à la palpation correspond B - Une oblitération de la lumière Ihypoxie
au roulement artérielle B - Une vasodilatation dûe à
diastolique perçu à C - Un anévrisme de type artériel lhypercapnie
l’auscultation D - Un écoulement sanguin de C - La polyglobulie
E - Les signes auscultatoires type laminaire D - Une augmentation de la
sont mieux perçus en décubitus E - Une fistule artério-veineuse à pression capillaire et veineuse
latéral gauche haut débit pulmonaire
[227] [231] E - Un abaissement du débit
cardiaque
Parmi les cardiopathies Parmi les cardiopathies
congénitales suivantes, lune suivantes, quelle(s) est(sont) [235]
d’elles échappe au risque celle(s) qui provoque(nt)
d’endocardite d’OsIer. volontiers un oedème aigu du L’ischémie chronique
Laquelle? poumon? mésentérique est caractérisée
A - Tétralogie de Fallot A - Coronaropathie par tous les signes
B - Canal artériel persistant B - Péricardite constrictive suivants à l’exception dun seul
C - Communication C - Endocardite aortique Lequel ?
interauriculaire D - Rétrécissement mitral A - Amaigrissement
D - Communication E - Insuffisance tricuspidienne B - Diarrhée rebelle avec
interventriculaire [232] stéatorrhée
E - Coarctation de l’aorte C - Douleur abdominale post
[228] Chez le sujet insuffisant prandiale
cardiaque, la Digoxine®: D - Sédation de la douleur
Le traitement durgence du choc A - Augmente le retour veineux après un repas abondant
anaphylactique comporte en B - Provoque une natriurèse E - Inefficacité des
première (=diurèse) analgésiques usuels
intention C - Augmente la post-charge [236]
A - Les anti-histaminiques anti D - Augmente le tonus cardiaque
Hi de repos Quelle est l’intervention
B - Le cromoglycate disodique E - Augmente le tonus chirurgicale la plus efficace et
C - Les corticoïdes injectables sympathique vasculaire au risque le plus faible chez un
D - L’adrénaline [233] patient présentant une
E - Les anti-histaminiques anti insuffisance cardio-respiratoire
H2 Quel(s) est(sont) le(s) signe(s) majeure et une oblitération
[229] pouvant être rencontré(s) chez iliaque unilatérale?
un malade présentant une A - Pontage axillo-fémoral
Dans quelle(s) artériopathie(s) insuffisance respiratoire B - Pontage aorto-fémoral par
la mesure de la vitesse de chronique en décompensation, voie sous péritonéale
sédimentation avec retentissement cardiaque C - Pontage fémoro-fémoral
possède-t-elle une valeur droit? croisé
diagnostique? A - Hépatomégalie douloureuse D - Endartériectomie iliaque
A - Artériopathie diabétique à la palpation E - Sympathectomie lombaire
B - Maladie de Horton B - Oedèmes des membres chirurgicale
C - Athérome juvénile inférieurs [237]
D - Maladie de Takayashu C - Epanchement pleural
E - Kyste sous adventitiel bilatéral à type de transsudat Le stade III de la classification
poplité D - Signe de Harzer fonctionnelle de Leriche et
E - Reflux hépato-jugulaire Fontaine des
[230] [234] artériopathies oblitérantes des
membres inférieurs se
La découverte dun souffle Lhypertension artérielle caractérise par:
systolique sur un trajet artériel pulmonaire de type précapillaire A - Un périmètre de marche
superficiel peut traduire dune insuffisance respiratoire inférieur à 100 mètres
A - Un rétrécissement de la chronique est liée à B - Des ulcérations distales
22
des orteils D - Un double souffle ergométrique
C - Une coloration cyanique systolodiastolique C - Une ventriculographie
des extrémités E - Un souffle mésosystolique et gauche
D - Des douleurs de décubitus un deuxième bruit normal D - Un enregistrement Holter
des membres inférieurs [241] E - Une scintigraphie au
entraînant l’insomnie thallium sensibilisée par le
E - Des crampes nocturnes Une embolie paradoxale est: Dipyridamole
[238] A - La migration dans l’artère [244]
pulmonaire d’un embol veineux
L’auscultation de pointe permet, B - Le déplacement dun embol à Le caractère volumineux d’une
chez une femme de 40 ans en contre courant dans les plexus insuffisance mitrale peut être
rythme sinusal, d’entendre un veineux pelviens affirmé par
souffle holosystolique et un C - Une éclipse cérébrale à l’auscultation
roulement holodiastolique répétition A - D’un souffle systolique
apexien sans modification D - La migration dun embol B - D’un click mésosystolique
inspiratoire. Quelle est la veineux vers le cerveau par une C - D’une abolition du
cardiopathie en cause? communication interauriculaire ou deuxième bruit
A - Maladie mitrale une communication D - D’un troisième bruit suivi
B - Communication interventriculaire d’un roulement diastolique
interventriculaire et insuffisance E - Une embolie coronarienne E - D’un galop présystolique
aortique par migration dun thrombus (B4)
C - Maladie aortique cardiaque
D - Rétrécissement mitral et [242] [245]
insuffisance tricuspide
E - Rétrécissement mitral et Un homme de 65 ans, porteur Indiquez, parmi les suivants, le
insuffisance aortique d’un rétrécissement aortique ou les caractère(s)
[239] serré, souffrant d’un angor spécifique(s) de la
d’effort depuis cinq ans et d’un dissection aiguê de l’aorte du
Quelle est la complication angor spontané depuis quelques type Il de Bakey:
évolutive la plus fréquente d’un mois, vient de faire une syncope A - La déchirure intimale siège
anévrisme de l’aorte au cours d’un effort. constamment sur l’aorte
abdominale sous rénale? L’électrocardiogramme est en ascendante
A - Compression urétérale rythme sinusal, PR à 20/100ème B - Le processus de dissection
B - Thrombose de l’aorte et QRS à 8/100ème de seconde. intéresse toujours l’aorte
C - Rupture Quel est l’examen ascendante
D - Infection complémentaire à demander en C - Lextension en aval peut
E - Fistulisation dans la veine priorité avant de confier le intéresser toute la longueur de
cave inférieure malade au chirurgien ? l’aorte
A - ECG d’effort D - Les vaisseaux à destinée
[240] B - Enregistrement endocavitaire encéphalique sont
du potentiel hissien fréquemment intéressés par la
L’auscultation cardiaque au C - Coronarographie dissection
deuxième espace intercostal D - ECG continu selon la E - L’insuffisance valvulaire
droit entend méthode de Holter aortique associée est fréquente
habituellement en cas de E - cathétérisme droit [246]
rétrécissement aortique orificiel [243]
serré L’apparition récente dune
A - Un souffle protosystolique Chez un malade adulte atteint claudication intermittente
et un deuxième bruit normal d’un rétrécissement aortique unilatérale à 500 m chez un
B - Un souffle holosystolique et serré et chez qui surviennent des adulte de 60 ans présentant un
une diminution dintensité du douleurs d’angine de poitrine, l’un pouls fémoral normal et des
deuxième bruit des examens suivants est contre- pouls sousjacents abolis justifie
C - Un souffle mésosystolique indiqué, lequel? A - L’arrêt des facteurs
et une abolition du deuxième A - Une coronarographie favorisant l’athérome
bruit B - Un test d’effort sur bicyclette B - Une hospitalisation pour
23
traitement héparinique C - Laisse dans la règle un gros E - Syndrome de Raynaud
C - L’hospitalisation pour cal en baïonnette [254]
sympathectomie D - Relève d’une réduction
D - L’hospitalisation pour anatomique avec une contention Parmi les lésions suivantes,
pontage interne solide quelle est l’indication privilégiée
E - La prescription de marches E - Est traitée par un bandage d’une dilatation endoluminale?
quotidiennes coude au corps A - Sténose ostiale de l’iliaque
[247] interne
[250] B - Sténose excentrée et
Indiquer, parmi les suivants, calcifiée de l’iliaque primitive
le(les) caractère(s) spécifique(s) Le point de départ dune embolie C - Oblitération courte de
de la dissection aigué de l’aorte pulmonaire peut être: l’iliaque extrême
du type I de Bakey: A - Veine tibiale postérieure D - Sténose limitée et
A - La déchirure intimale siège B-Veine jugulaire concentrique de l’iliaque
constamment sur l’aorte C - Veine porte primitive
ascendante D - Veine cave inférieure E - Sténose serrée de la
B - Le processus de dissection E - Tronc spléno-mésaraique fémorale superficielle au canal
intéresse constamment l’aorte [251] de Hunter
ascendante
C - L’extension de la dissection Dans une hypertension artérielle [255]
vers l’aval ne dépasse pas la maligne:
crosse aortique A - Le fond d’oeil montre des Parmi les traitements suivants,
D - Les vaisseaux à destinée exsudats et des hémorragies une artérite au stade III doit
encéphalique sont intéressés B - Il peut exister une anémie faire proposer en premier:
par la dissection dans tous les hémolytique A - Traitement anti-
cas C - La prise de contraceptifs inflammatoire
E - L’insuffisance valvulaire oraux peut déclencher l’affection B - Repos absolu au lit
aortique associée est constante D - L’altération de la fonction C - Revascularisation
[248] rénale est définitive chirurgicale
E - Il peut exister une D - Amputation d’emblée
Une fracture de l’extrêmité hypovolémie E - Traitement par anti-
inférieure du radius [252] vitamines K
A - Résulte plus souvent d’une [256]
chute en hyperflexion qu’en Un bilan minimum d’un
hyperextension du poignet hypertendu de 30 ans doit Une embolie dans une artère
B - Se complique comporter: humérale peut avoir pour
habituellement d’une paralysie A - Un dosage de créatinine origine une des causes ci-
par compression du nerf sérique dessous
médian B - Un dosage des VMA A - Myxome de l’oreillette
C - Annule, dans sa forme urinaires gauche
typique, l’obliquité postérieure C - Un dosage des électrolytes B - Arythmie
et extrême de l’auvent radial sériques C - Anévrisme de l’aorte
D - Donne souvent des D - Une angiographie digitalisée thoracique descendante
pseudarthroses E - Une recherche de protéinurie D - Phlébite iliaque
E - Donne souvent une [253] E - Compression par côte
algodystrophie cervicale
[249] L’emploi d’un bêta-bloquant est [257]
contre indiqué électivement en
Une fracture de la clavicule du cas de Devant une gangrène de
1/3 moyen A - Insuffisance rénale l’avant-pied avec oblitération
A - Entraîne souvent des B - Insuffisance cardiaque non athéromateuse iliofémoro-
lésions de la veine sous- compensée poplitée et persistance de 3
clavière C - Insuffisance hépatique artères de jambe correctes,
B - Consolide en moyenne en D - Bloc auriculoventriculaire du l’indication thérapeutique est
60 jours 3ème degré non appareillé celle
24
A - D’un traitement par tableau clinique et C - Car le travail à la chaleur
héparine et vasodilatateurs électrocardiographique de coeur majore le travail cardiaque
B - D’une sympathectomie pulmonaire aigu D - Car le travail à la chaleur
lombaire A - La scintigraphie pulmonaire entraîne une vasoconstriction
C - D’une amputation du pied de perfusion permet d’affirmer le coronarienne
isolée diagnostic d’embolie pulmonaire E - Car la chaleur pertube
D - D’une chirurgie artérielle B - La phlébocavographie des l’efficacité des traitements
restauratrice membres inférieurs est inutile antiangoreux
E - D’un traitement C - L’échocardiogramme permet
fibrinolytique d’écarter le diagnostic d’embolie [265]
[258] pulmonaire
D - L’angiographie pulmonaire Devant une embolie
Quel symptôme retrouve-t-on permet d’affirmer le diagnostic pulmonaire,
au stade I des artériopathies d’embolie pulmonaire l’électrocardiogramme effectué
des membres E - Les signes cliniques sont immédiatement peut révéler:
inférieurs selon la classification suffisants pour mettre en route un A - Image Si Q3
de Leriche et Fontaine ? traitement thrombolytique B - Déviation droite de l’axe
A - Claudication intermittente à [262] électrique du coeur
moins de 150 mètres C - Onde de Pardee en V3 V4
B - Claudication intermittente à Toutes les complications D - Bloc de branche droit
plus de 500 mètres suivantes peuvent s’observer au incomplet
C - Douleur nocturne du pied cours de la première semaine E - Microvoltage
D - Trouble trophique d’un suivant la constitution d’un [266]
orteil infarctus myocardique, sauf une,
E - Aucun des symptômes ci- Laquelle Parmi les évolutions suivantes
dessus s ? d’un thrombus artériel quelle(s)
[259] A - Anévrisme circonscrit du est(ont) celle(s) qui peu(ven)t
ventricule gauche avoir des conséquences
Quel symptôme caractérise le B - Péricardite générales graves?
passage en stade IV de C - Choc cardiogénique A - Lyse
l’artériopathie des D - Trouble du rythme B - Organisation
membres inférieurs selon la E - Mort subite C - Surinfection
classification de Leriche et [263] D - Reperméabilisation
Fontaine? E - Migration
A - Cyanose de l’avant-pied Toutes les affections suivantes [267]
B - Douleurs nocturnes sauf une peuvent être à l’origine
C - Refroidissement du pied d’une Les malformations artério-
D - Altération des phanères insuffisance cardiaque à débit veineuses cérébrales se
E - Trouble trophique d’un orteilélevé. Laquelle? manifestent habituellement par:
A - Fistule artério-veineuse A - Des céphalées chroniques
[260] B - Avitaminose Bi B - Une baisse de l’acuité
C - Hyperthyroïdie visuelle
Chez les sujets drogués, la D - Insuffisance mitrale C - Un syndrome d’hémorragie
localisation la plus fréquente de rhumatismale méningée ou cérébrale
l’endocardite E - Anémie sévère D - Une comitialité
infectieuse est [264] E - Une insuffisance cardiaque
A - La valve aortique [268]
B - La valve mitral Il vaut mieux éviter à un
C - La valve pulmonaire coronarien d’effectuer des La syncope d’effort est un
D - La valve tricuspide travaux l’exposant à la chaleur. symptôme habituellement
E - Lendocarde pariétal du Pourquoi? observé dans
ventricule droit A - Car il devra boire plus qu’un A - Une cardiomyopathie
[261] autre obstructive
B - Car le travail à la chaleur fait B - Un myxome de l’oreillette
En post-opératoire, devant un perdre de l’eau et du sel C - Un rétrécissement aortique
25
valvulaire D - Infarctus du myocarde une décision d’intervention
D - Un bloc auriculo- antérieur étendu uniquement en cas de
ventriculaire du troisième degré E - Insuffisance tricuspide complication
E - Une hypertension [273] [276]
pulmonaire primitive
[269] Parmi les propositions suivantes Quel est le signe
concernant l’endocardite éléctrocardiographique le plus
Vous retenez en faveur d’une infectieuse de la valve tricuspide, fréquemment rencontré dans
ischémie aigué d’origine il est exact que une embolie pulmonaire aiguè?
artérielle A - Fréquente chez les A - Le Si Q3
A - Froideur des téguments héroïnomanes B - Le bloc de branche droit
B - Atteinte sensitivo-motrice B - Mauvaise tolérance complet
C - OEdème des membres hémodynamique d’emblée C - La tachycardie sinusale
inférieurs C - Souffle peu audible D - L’onde T négative en D3
D - Cyanose D - Fréquence des embolies VF
E - Abolition des pouls pulmonaires E - L’onde T négative de Vi à
E - Le diagnostic en est plus V4
[270] facile que dans les autres [277]
localisations de l’endocardite
Lendocardite aiguê se infectieuse, grâce à l’apport de Quelle lésion doit-on évoquer
différencie de l’endocardite l’échocardiographie en premier lieu devant
lente par un certain nombre de [274] l’apparition d’un bloc auriculo-
critères, lequel ou lesquels? ventriculaire complet au cours
A - Tableau infectieux plus Chez un sujet suspect de l’évolution d’une endocardite
sévère d’endocardite bactérienne, tous bactérienne?
B - Prédominance du les signes suivants sont A - Perforation d’une sigmoïde
staphylocoque dans les germes évocateurs, sauf un. Lequel? aortique
en cause A - Une splénomégalie B - Perforation septale
C - Prédominance des formes B - Un purpura C - Abcès septal
iatrogènes C - Un hippocratisme digital D - Embolie coronaire
D - Possibilité d’atteinte d’un D - Des nodosités E - Rupture d’un cordage de la
endocarde antérieurement sain érythémateuses et douloureuses mitrale
E - Fréquence de l’atteinte de de la pulpe des doigts [278]
la tricuspide E - Des adénopathies cervicales
[271] Parmi les constatations
[275] suivantes laquelle peut faire
Dans l’insuffisance ventriculaire suspecter une sténose
gauche, la radiographie peut Un anévrisme de l’aorte unilatérale de l’artère rénale
révéler abdominale de 8 cm, chez un sujet hypertendu?
A- Des lignes de KERLEY asymptomatique, découvert par A - Palpation d’un gros rein
B - Une dilatation des veines échographie chez un homme de B - Asymétrie d’opacification
pulmonaires supérieures 70 ans bien portant justifie des cavités rénales sur les
C - Une hyperclarté périhilaire A - Labstention thérapeutique clichés précoces d’une U.l.V.
D - Un débord auriculaire droit B - La réalisation dune C - Activité rénine plasmatique
E - Un épanchement pleural artériographie trans-lombaire basse
droit avant toute décision D - Créatininémie à 220
[272] thérapeutique micromol/l
C - L’hospitalisation pour bilan E - Rapport sodium/potassium
Une hypertension artérielle en vue dune intervention urinaire =
pulmonaire post-capillaire peut chirurgicale
résulter de D - La surveillance [279]
A - Rétrécissement mitral échographique tous les six mois
B - Bronchopneumopathie pour opération en cas Chez un enfant de 5 ans sans
chronique obstructive daugmentation de volume antécédent pathologique, un
C - Embolie pulmonaire E - La surveillance clinique et examen de médecine scolaire
26
montre une pression artérielle à E - Phéochromocytome rythme ventriculaire
130/80 mmHg A lauscultation [283] [286]
thoracique : souffle systolique
dintensité faible en avant au Chez un patient hypertendu, la Les signes urographiques de la
bord gauche du sternum, et constatation dun des signes sténose unilatérale de l’artère
dans le dos dans lespace suivants doit faire rechercher une rénale
interscapulo-vertébral gauche. sténose de lartère rénale comportent:
Lequel des éléments suivants A - Rapport sodium/potassium A - Diminution de la taille du
est le plus utile au diagnostic? urinaire =1 rein
A - Electrocardiogramme B - Créatininémie supérieure à B - Hypotonie pyélo-calicielle
B - Radiographie thoracique 150 micromol/l C - Opacification retardée des
C - Palpation de la paroi C - Activité rénine plasmatique calices
thoracique basse D - Densité plus importante du
D - Palpation des artères D - Palpation dun gros rein pyélogramme
fémorales E - Asymétrie dopacification des E - Retard à l’évacuation des
E - Echocardiographie cavités rénales sur les clichés cavités
[280] précoces dU.l.V. [287]

Une insuffisance aortique peut [284] L’anévrisme artériel


compliquer toutes les affections intracrânien
suivantes, sauf une, laquelle? Dans les années 1950, l’étude A - Siège plus volontiers à la
A - Spondylarthrite ankylosanteprospective de Framingham a eu périphérie des territoires
B - Traumatisme thoracique pour objectifs 1) De mesurer la artériels
C - Syphilis tertiaire fréquence de linfarctus du B - Est parfois vu sur la
D - Dissection de laorte myocarde 2) De déceler les radiographie simple du fait de
descendante facteurs qui contribuent à son sa calcification
E - Maladie de Marfan apparition. Cette enquête a C - Peut être multiple
[281] concerné 5 000 personnes âgées D - Est une malformation
de 30 à 60 ans. Dans cette congénitale héréditaire
Quel est le signe enquête de Framingham lors de E - Est plus fréquent dans le
stéthacoustique qui permet, l’examen initial, 17 personnes sur territoire carotidien que
indépendamment de lintensité 1 000 avaient des signes vertébro-basilaire
du souffle ou dun galop associé évidents d’infarctus du myocarde. [288]
éventuel, daffirmer quune Il s’agit:
insuffisance mitrale pure est A - D’un taux de prévalence Devant la découverte dune
importante? B - D’un taux d’incidence masse abdominale sus-
A - Eclat et dédoublement du C - D’un taux d’attaque ombilicale, l’existence dun
deuxième bruit D - D’un risque relatif anévrisme de l’aorte sera
B - Click protosystolique E - D’un risque attribuable suspect devant:
éjectionnel [285] A - Le caractère douloureux de
C - Roulement présystolique cette masse
D - Claquement douverture de Au cours du flutter auriculaire, les B - Le caractère battant de
la mitrale manoeuvres de stimulation cette masse
E - Roulement protodiastolique vagale C - Le caractère expansif de
[282] A - Ne modifient pas la cadence cette masse
ventriculaire ni auriculaire D - La perception d’un thrill
Lactivité rénine plasmatique B - Agissent selon la loi du tout E - L’abolition des pouls
peut être trouvée normale dans ou rien fémoraux
toutes les C - Ralentissent transitoirement
conditions suivantes sauf une, le rythme ventriculaire sans [289]
laquelle ? modifier la cadence auriculaire
A - Hypertension essentielle D - Peuvent accélérer le rythme Dans le rétrécissement mitral
B - Coarctation de laorte ventriculaire et auriculaire E - pur, les signes
C - Syndrome de Conn Peuvent ralentir le rythme échocardiographiques peuvent
D - Syndrome de Cushing auriculaire sans modifier le comporter:
27
A - Aspect en créneau du [293] D - Normoxie - Hypocapnie -
feuillet antérieur mitral avec Acidose
pente EF horizontalisée La pression qui témoigne E - Hypoxie - Normocapnie -
B - Mouvement anormal directement de la précharge du Acidose
antérieur en diastole du feuillet ventricule gauche est [297]
postérieur mitral A - Pression protodiastolique
C - Dilatation du ventricule ventriculaire gauche Un homme de 50 ans consulte
gauche B - Pression déjection systolique pour une douleur thoracique
D - Dilatation de l’oreillette ventriculaire gauche constrictive angoissante
gauche C - Pression moyenne oreillette d’apparition récente survenant
E - Hypertrophie des parois gauche à la marche forçant à l’arrêt et
ventriculaires gauches D - Pression maximum cédant rapidement. Quelle est
[290] systolique ventricule gauche la proposition diagnostique la
E - Pression télédiastolique plus appropriée?
Parmi les complications ventricule gauche A - Infarctus du myocarde
suivantes. laquelle(lesquelles) ambulatoire
est(sont) une(des) [294] B - Dystonie neuro-végétative
complication(s) directe(s) de C - Angine de poitrine
I’H.T.A. Le chiffre de la pression artériel!e D - Dissection aortique
A - Infarctus du myocarde diastolique est directement débutante
B - Accidents vasculaires fonction de E - L’épreuve d’effort est
cérébraux ischémiques A - La fréquence cardiaque indispensable au diagnostic
C - Insuffisance ventriculaire B - Le débit cardiaque [298]
gauche C - Les résistances
D - Artérite oblitérante des périphériques Parmi les signes
membres inférieurs D - Le volume sanguin circulant échocardiographiques de
E - Hémorragie cérébro- E - La viscosité sanguine l’insuffisance mitrale par rupture
méningée [295] de cordage, on peut retrouver
[291] tous les éléments suivants sauf
Au cours du rétrécissement un, lequel?
Le traitement chirurgical dune aortique pur et isolé, quel est le A - Une dilatation du ventricule
dysplasie fibreuse sténosante paramètre hémodynamique gauche
de l’artère rénale chez le sujet nécessaire pour interpréter la B - Une dilatation de l’oreillette
jeune peut faire appel aux signification du gradient de gauche
interventions suivantes à pression ventriculo-aortique? C - Une hyperkinésie des
l’exception d’une seule, A - Pression capillaire parois du ventricule gauche
laquelle? B - Débit cardiaque D - Une grande amplitude des
A - Réimplantation de l’artère C - Pression télédiastolique mouvements d’un des feuillets
rénale dans l’aorte intraventriculaire gauche de la valve mitrale
B - Pontage aorto-rénal D - Résistances artérielles E - Une diminution de la pente
C - Endartériectomie de l’artère pulmonaires EF (fermeture mitrale) de la
rénale E - Pression artérielle valvule mitrale
D - Anastomose spléno-rénale pulmonaire moyenne
E - Néphrectomie [296] [299]
[292]
L’embolie pulmonaire entraîne Sur une radiographie du thorax
Quelle est la localisation de des perturbations des gaz du de face, quel est le signe qui
l’artériopathie chronique des sang n’est pas
membres inférieurs dont le caractérisées par l’association évocateur dune insuffisance
pronostic est le plus sévère? A - Hypoxie - Hypercapnie - ventriculaire gauche ?
A - Aortique Acidose A - Redistribution de la
B - Iliaque B - Hypoxie - Hypocapnie - vascularisation pulmonaire en
C - Fémorale Acidose faveur des sommets
D - Poplitée C - Hypoxie - Hypocapnie - B - Arc inférieur gauche saillant
E - Jambière Alcalose C - Indice cardio-thoracique
28
supérieur à 0,6 supérieur à 0,12 secondes isolée des orteils chez un
D - Images floconneuses B - Inversion de l’onde T homme de 60 ans avec
périhilaires C - Ondes T amples, positives et conservation de tous les pouls
E - Diminution de la pointues du membre inférieur, on peut
vascularisation pulmonaire D - Ondes U évoquer:
[300] E - Apparition d’une onde Q A - Une artériopathie
diabétique
Le bigéminisme est la [304] B - Une maladie de Buerger
succession régulière C - Une artériopathie
A - De 2 extrasystoles La consommation régulière d’un emboligène
monomorphes gramme par jour de glycirrhyzine D - Un syndrome post-
B - D’un systole normale et entraîne parfois une hypertension phlébitique
d’un extrasystole artérielle qui se caractérise par: E - Toutes les propositions
C - De 2 extrasystoles de A- Hypokaliémie [308]
morphologie différente B - Soif anormale
D - De 2 systoles normales et C - Hyponatrémie L’effet Doppler est fondé sur un
d’un extrasystole D - Des élévations paroxystiques seul des paramètres suivants
E - D’un extrasystole de la TA A - Pression artérielle
auriculaire et d’un extrasystole E - Un retour à la normale des B - Viscosité sanguine
ventriculaire chiffres tensionnels 8 j après C - Vélocité sanguine
[301] l’arrêt de l’absorption du produit D - Impédance tissulaire
[305] E - Débit artériel
Devant une ischémie aiguè d’un
membre, quel est l’élément L’hypertension du [309]
principal de phéochromocytome
gravité: A - Peut être permanente Chez un malade suspect
A - Abolition du pouls B - S’accompagne d’un diabète d’embolie pulmonaire, l’examen
B - Refroidissement des sucre biologique des gaz du sang montre:
téguments C - Comporte une volémie A - Une hypoxie avec
C - Déficit sensitivo-moteur élevée hypercapnie
D - Douleur à la pression des D - Peut s’accompagner de B - Une hypoxie avec
masses musculaires crises d’extrasystoles normocapnie
E - Aucune des propositions ci- E - Peut s’accompagner d’accès C - Une hypoxie avec
dessus hypotensifs hypocapnie
[302] [306] D - Une normoxie avec
hypercapnie
Une hypokaliémie peut se Chez un malade artéritique E - Aucune de ces
trouver associée à une claudiquant à 300 mètres, chez perturbations
hypertension artérielle dans lequel on découvre [310]
laquelle(lesquelles) des une thrombose fémorale
circonstances suivantes? superficielle unilatérale, quel est Le syndrome de Leriche dans
A - Sténose de l’artère rénale le choix lartériopathie des membres
B - Hyperaldostéronisme thérapeutique le plus logique? inférieurs se
primaire (syndrome de Conn) A - Un pontage fémoro-poplité caractérise sur le plan
C - Polykystose rénale B - Un traitement médical anatomo-pathologique par:
D - H.T.A. maligne associant rééducation, arrêt du A - L’oblitération d’un axe
E - Intoxication par la réglisse tabac et vasodilatateurs artériel iliaque
(glycirrhyzine) C - Une sympathectomie B - L’association de lésions
[303] lombaire sténosantes de l’aorte et des
D - Une héparinothérapie artères rénales
Quel(s) signe(s) E - Une dilatation endoluminale C - Une lésion obstructive du
électrocardiographique(s) percutanée carrefour aortique
peu(ven)t orienter vers une [307] D - L’association de lésions
hypokaliémie? athéromateuses de l’aorte et
A - Elargissement de QRS En présence d’une gangrène des artères viscérales
29
E - L’association de lésions Lune des propositions suivantes une compression veineuse au
artérielles athéromateuses et ne peut s’appliquer à l’angor niveau du défilé thoracobrachial
d’une compression d’un axe d’effort. Laquelle E - Peuvent être déclenchéess
veineux iliaque A - C’est une douleur thoracique par effort physique
[311] déclenchée par la marche [318]
B - La douleur est électivement
Citez,parmi les propositions ci- calmée par la trinitrine L’hépatomégalie de
dessous, celle qui permet de C - Il traduit un déséquilibre l’insuffisance cardiaque droite
rapporter un entre les besoins et les apports est:
souffle holosystolique de pointe d’oxygène du myocarde A - Dure et irrégulière
a une insuffisance mitrale D - Il s’accompagne B - Lisse et douloureuse à la
importante habituellement d’une onde Q palpation
A - B3 avec roulement transitoire sur C - Indolore à la palpation
diastolique l’électrocardiogramme D - Parfois expansive à la
B - Click mésosystolique E - L’épreuve d’effort est parfois systole
C - Eclat de Bi normale E - Régressive sous traitement
D - Claquement d’ouverture [315]
mitrale [319]
E - Renforcement Parmi les causes suivantes
télésystolique du souffle d’embolie pulmonaire, quelle est Laquelle ou lesquelles des
[312] la plus fréquente? constatations suivantes sont
A - Embolie gazeuse compatibles avec une sténose
Chez un homme de 70 B - Embolie parasitaire de l’artère rénale chez un
ans,l’examen clinique révèle C - Embolie graisseuse hypertendu?
une masse abdominale battante D - Embolie cruorique A - Un souffle lombaire
et expansive. Quel examen E - Embolie néoplasique B - Un retard dapparition de la
demandez-vous pour affirmer [316] néphrographie au cours dune
votre diagnostic? angiographie numérisée
A - Un doppler des artères des Quel est le seul examen intraveineuse
membres inférieurs susceptible de vous apporter la C - Une activité rénine
B - Une échographie certitude diagnostique devant plasmatique basse
abdominale une suspicion d’embolie D - Une kaliémie basse en
C - Une urographie pulmonaire? régime normo-sodé et sans
intraveineuse A - Scintigraphie pulmonaire au traitement
D - Une cavographie technetium E - Une absence
E - Une scintigraphie splénique B - Echocardiographie d’abaissement des chiffres
[313] bidimensionnelle tensionnels sous captopril
C - Phlébocavographie [320]
Parmi ces 5 médicaments D - Angiopneumographie
vasodilatateurs utilisés dans le E - Scintigraphie Lartériopathie des membres
traitement de l’insuffisance ventilation/perfusion au xénon inférieurs au stade I de Leriche
cardiaque congestive, lequel [317] et Fontaine peut se caractériser
agit essentiellement sur le par les signes suivants, sauf
secteur artériolaire? Quelle(s) est(sont) la(les) un. Lequel ?
A - Dilhydralazine proposition(s) exacte(s) A - Souffle fémoral
(Népressol®) concernant les phlébites du B - Absence de pouls
B - Enalapril (Rénitec®) membre supérieur? périphériques
C - Prazosine (Minipress®) A - Sont aussi emboligènes que C - Induration des troncs
D - Captopril (Lopril®- les phlébites des membres artériels périphériques à la
Captolane®) inférieurs palpation
E - Isosorbide dinitrate B - Relèvent uniquement d’un D - Claudication intermittente
(Risordan®) traitement anti-inflammatoire E - Découverte de
C - Sont habituellement dûes à calcifications artérielles
[314] la prise doestroprogestatifs [321]
D - Sont souvent en rapport avec
30
Parmi les lésions suivantes, carrefour veineux fémoro-iliaque Quel est l’aspect
quelle est celle qui est la plus gauche éléctrocardiographique le plus
exposée au risque de greffe D - Une thrombose suspendue fréquent dans l’embolie
bactérienne dorigine dentaire? de la veine fémorale profonde pulmonaire?
A - Rétrécissement mitral gauche A - Electrocardiogramme
B - Communication inter- E - Une thrombose des veines normal
auriculaire surales gauches B - Bloc de branche droit
C - Anévrisme de l’aorte [325] complet
D - Insuffisance aortique C - Coeur pulmonaire aigu
E - Thrombose veineuse du Chez un homme de 69 ans, 48 D - Tachycardie sinusale
membre inférieur heures après une prothèse totale E - Si Q3 isolé
[322] de hanche, on constate :
dyspnée, douleur thoracique. [329]
Devant une douleur thoracique Quel examen réalisé en urgence
intense de survenue brutale vous permettra d’éliminer le Une dissection aortique peut se
chez un sujet de 45 ans, le diagnostic d’embolie pulmonaire, compliquer:
diagnostic d’infarctus est s’il est normal ? A - D’insuffisance rénale aigué
évoqué devant les signes A - Electrocardiogramme B - D’ischémie aiguè des
suivants sauf un, lequel? B - Phlébographie des membres membres inférieurs
A - Siège rétrosternal, en barre inférieurs C - D’hémiplégie
B - Non influencée par les C - Radiographie thoracique face D - D’embolie pulmonaire
mouvements respiratoires et profil E - De paraplégie
C - Constrictive et angoissante D - Scintigraphie pulmonaire de [330]
D - Irradiant vers le haut, le perfusion sous 4 incidences
maxillaire inférieur, et le bras E - Rhéopléthysmographie Chez un patient de 72 ans, qui
gauche d’impédance vient de faire une syncope, un
E - Accompagnée d’emblée [326] bloc
d’une fièvre auriculoventriculaire
[323] Choisissez l’examen susceptible paroxystique peut être suspecté
d’étayer le diagnostic d’artérite de devant
L’arrêt du traitement digitalique Horion chez un sujet qui présente A - Début progressif du
est indiqué dans les une baisse brutale d’acuité malaise
circonstances visuelle B - Chute avec blessure
suivantes sauf une. Laquelle? A - Hémogramme C - Morsure de la langue
A - Bradycardie inférieure à 30 B - Recherche de sucre dans les D - Signe de Babinski
par minute urines unilatéral
B - Extrasystoles ventriculaires C - Vitesse de sédimentation E - Bloc de branche droite +
nombreuses D - Glycémie hémibloc antérieur gauche sur
C - Digitoxinémie supérieure à E - Exploration de la crase l’ECG
45 ng/ml sanguine [331]
D - Digoxinémie supérieure à 5 [327]
ng/ml Parmi les lésions suivantes,
E - Cupule digitalique Quel est le médicament anti- indiquez celle(s) qui
arythmique utilisé plus peut(peuvent) être à l’origine
[324] spécifiquement dans d’une embolie pulmonaire:
l’intoxication digitalique ? A - Endocardite bactérienne
Lors dune phlébite du membre A - La quinidine (Longacor®) mitro-aortique
inférieur gauche, l’apparition B - Le procaïnamide B - Thrombose sur plaque
d’une grosse (Pronestyl®) d’athérome
cuisse permet d’affirmer: C - Le flécaïnide (Flécaïne®) C - Thrombose des veines
A - Une thrombose de la veine D - La diphénylhydantoïne profondes d’un membre
cave inférieure (Dihydan®) inférieur
B - Une thrombose de la veine E - La lidocaïne (Xylocaïne®) D - Anévrisme de l’aorte
saphène interne gauche [328] abdominale
C - Une thrombose du E - Thrombose murale du
31
ventricule gauche extrémités Parmi les examens suivants,
[332] C - Oedème du membre quel(s) est (sont) le(s) moins
D - Douleur à la pression des fiable(s) pour l’appréciation du
Devant une tachycardie masses musculaires diamètre réel d’un anévrysme
régulière à complexes QRS E - Pâleur des extrémités athéromateux de l’aorte
larges, que doit-on [336] abdominale?
discuter? A - Radiographie simple face
A - Une tachycardie A propos de l’artériopathie et profil de l’aorte abdominale
supraventriculaire avec bloc de chronique oblitérante des B - Angiographie
branche membres inférieur. Quelle est la conventionnelle
B - Un flutter auriculaire proposition fausse? C - Angiographie numérisée
C - Une tachycardie d’un A - Le tabagisme à la cigarette D - Echographie abdominale
syndrome de pré-excitation est le plus important des facteurs E - Tomodensitométrie
D - Une tachycardie de risques [340]
ventriculaire B - La rééducation par la marche
E - Une fibrillation auriculaire est un élément important du La découverte chez un sujet
avec bloc de branche traitement jeune de varices unilatérales
jonctionnel C - L’abolition des pouls associées à une hypertrophie,
[333] fémoraux définit le stade III de la un allongement du membre
maladie atteint et à un angiome cutané
Quel est(sont) le(les) élément(s) D - Laortographie est utile plan doit faire évoquer une ou
de l’auscultation d’un essentiellement pour apprécier plusieurs des affections
rétrécissement mitral pur et peu s’il existe une indication suivantes. Indiquez laquelle ou
serré? opératoire lesquelles
A - Claquement d’ouverture E - Le Doppler artériel permet A - Agénésie des troncs
mitral d’évaluer la pression systolique veineux du membre inférieur
B - Eclat de Bi au niveau de la cheville B - Obstruction post-
C - Roulement diastolique avec [337] phlébitique de l’axe veineux
renforcement présystolique iliaque
D - Eclat du deuxième bruit au Une seule des techniques de C - Fistule artério-veineuse
foyer pulmonaire scintigraphie suivantes est utile traumatique proximale
E - Souffle holo-systolique au pour repérer un D - Syndrome de Cockett
foyer xiphoïdien phéochromocytome. Laquelle? E - Syndrome de Klippel-
A - 99 m Technétium Trenaunay
[334] B - Séléno-méthionine marquée [341]
C - lodométhylbenzylguanidine
Chez un artéritique, pour marquée Parmi les processus suivants,
connaître la perméabilité des D - Gallium marquée quelle(s) est (sont) la (les)
artères en aval dune E - 123 Iode cause(s) possible(s) d’une
thrombose, quel examen [338] ischémie?
prescrire en premier? A - Thrombose artérielle
A - Artériographie digitalisée En présence d’une claudication B - Embolie pulmonaire
B - Artériographie intermittente unilatérale du C - Oblitération de la veine de
conventionnelle mollet, la lésion la drainage
C - Doppler plus fréquemment rencontrée est D - Compression extrinsèque
D - Echographie une oblitération d’une artère
E - Scintigraphie A - Du carrefour aortique E - Spasme artériel prolongé
[335] B - De l’artère fémorale [342]
superficielle
Parmi les signes suivants un C - De l’artère iliaque interne En faveur du diagnostic d’algie
seul n’est pas caractéristique de D - De l’artère fémorale profonde vasculaire de la face, on retient:
l’ischémie aigué des membres E - De l’artère tibiale antérieure A - Des signes vasomoteurs
inférieurs: unilatéraux
A - Déficit sensitivo-moteur [339] B - L’amélioration par le
B - Refroidissement des Tégretol
32
C - L’existence d’une “trigger- B - Image en double contour à la A - Les diurétiques
zone” partie basse du bord droit B - La ventilation assistée
D - L’existence d’un signe de C - Comblement de l’espace C - Les bêta-bloquants
Claude Bernard-Horner clair antérieur en oblique D - La trinitrine intraveineuse
E - L’hypoesthésie cornéenne antérieure droite E - L’expansion volémique
[343] D - Refoulement de l’oesophage [351]
baryté en oblique antérieure
La ou les affections suivantes droite Tous les signes
peuvent se compliquer d’une E - Comblement de l’espace clair électrocardiographiques
ischémie aiguê d’un membre antérieur en oblique antérieure suivants peuvent être
inférieur: gauche rencontrés au cours des
A - Rétrécissement mitral [347] péricardites, sauf un, indiquez
B - Insuffisance tricuspidienne lequel ?
C - Anévrysme iliaque Un syndrome de compression A - Sous-décalage de ST
D - Phlébite iliaque cave supérieure comporte: concave vers le haut
E - Endocardite bactérienne A - Turgescence des veines B - Ondes T négatives
jugulaires C - Fibrillation auriculaire
[344] B - Dysphonie D - Sous-décalage du segment
C - Oedème en pèlerine PQ
Les bêta bloqueurs sont utilisés D - Comblement des creux sus- E - Ondes T plates
dans l’angor claviculaires [352]
A - Parce qu’ils entraînent une E - Hypertension artérielle
vasodilatation coronaire systémique Au cours d’une intoxication
B - Parce qu’ils préviennent la [348] digitalique grave, l’élément
survenue du spasme coronaire pronostique principal est
C - Parce qu’ils empêchent une Voici cinq atteintes valvulaires A - L’existence d’une image de
tachycardie excessive plus ou moins emboligènes; la cupule sur l’ECG
D - Parce qu’ils diminuent le plus susceptible de se B - Un taux de digitoxinémie
travail cardiaque compliquer d’embolies calcaires confirmé entre 50 et 100 mg/ml
E - Parce qu’ils facilitent le est C - Le sexe du patient
retour veineux A - L’insuffisance mitrale D - L’existence d’une
[345] rhumatismale hyperkaliémie
B - Le rétrécissement mitral E - L’apparition d’un BAV du 3
Laquelle ou lesquelles parmi les C - Le prolapsus valvulaire mitral ème degré
cardiopathies citées ci-dessous D - Le rétrécissement aortique [353]
est ou sont des cardiopathies E - L’insuffisance aortique
cyanogènes? Lequel de ces signes
A - Persistance du canal [349] radiologiques vous évoque le
artériel de l’enfant mieux le diagnostic d’une
B - Transposition des gros Les signes fonctionnels habituels embolie pulmonaire d’un gros
vaisseaux pouvant révéler un tronc artériel ?
C - Tétralogie de Fallot rétrécissement aortique valvulaire A - Opacité arrondie basale
D - Communication inter- sont les suivants sauf un Indiquer B - Atélectasies en bandes
auriculaire lequel C - Déformation en tente d’un
E - Sténose pulmonaire isolée A - Syncope d’effort diaphragme
[346] B - Lipothymie d’effort D - Epanchement pleural
C - Angor de repos E - Poumon clair unilatéral
Parmi les signes radiologiques D - Oedème aigu pulmonaire
suivants, quel est ou quels sont E - Dyspnée d’effort [354]
celui (ceux) qui peut(peuvent) [350]
être en rapport avec une Un patient de 65 ans,
hypertrophie - dilatation de Le traitement médical de la hypertendu modéré (TA 150/90
l’oreillette gauche? tamponnade péricardique en mm Hg sous Modurétic® 1
A - Arc moyen gauche à double attendant le drainage du comprimé par jour) se plaint
bosse de face péricarde repose sur: depuis un mois dun angor
33
d’effort Ladministration dun dérivé
L’auscultation ne retrouve quun Au cours d’un relais héparine - digitalique est contre indiquée
éclat de B2 au foyer aortique. Sintrom vous obtenez les en cas de
L’ECG est normal. Parmi les résultats suivants A - Bloc auriculo-ventriculaire
examens suivants, quel est - Temps de Céphaline Kaolinl fois du 2e et 3e degré non
celui qui vous paraît le plus et demie celui du témoin - Taux appareillé
indiqué en première intention ? de B - Cardiomyopathie
A - Enregistrement Holter Prothrombine 26 %. obstructive
B - ECG d’effort Choisissez, en fonction de ces C - Cardiothyréose
C - Scintigraphie au thallium résultats, l’attitude convenable. D - Rétrécissement aortique
D - Angiographie isotopique A - Arrêter l’Héparine et serré
E - Coronarographie continuer le Sintrom à la même E - Tachyarythmie complète
[355] dose par fibrillation auriculaire
B - Augmenter l’Héparine et [362]
Une embolie pulmonaire peut continuer le Sintrom à la même
être éliminée devant l’un des dose Parmi les états pathologiques
éléments suivants C - Augmenter le Sintrom et suivants, lequel ou lesquels est
A - Une radiographie l’Héparine ou sont la
thoracique normale D - Augmenter le Sintrom et conséquence de
B - Un ECG normal arrêter l’Héparine lartériosclérose?
C - Des gaz du sang artériel E - Continuer Héparine et A - Sténose artérielle
normaux Sintrom à la même dose B - Dissection aortique
D - Une scintigraphie C - Anévrysme artériel
pulmonaire de perfusion [359] D - Embolie pulmonaire
normale E - Embolies artérielles
E - L’absence de Parmi les données cliniques et [363]
thrombophlébite clinique électrocardiographiques
[356] suivantes, un signe est inhabituel Un thrombus peut:
dans un infarctus du ventricule A - Sorganiser sur place
Les digitaliques sont utilisés droit, lequel B - Subir une fragmentation
dans le traitement d’un des A - Hypotension C - Se mobiliser en entier
troubles du rythme suivant, B - Turgescence jugulaire D - Donner lieu, dans certains
lequel? C - Elévation de la pression cas, à un foyer infectieux
A - Tachycardie ventriculaire veineuse centrale E - Disparaître sans laisser de
B - Extrasystoles ventriculaires D - Sus-décalage de ST en V3 R trace
C - Bloc auriculo-ventriculaire et V4 R
D - Arythmie complète par E - Aspect QS de VI à V4 [364]
fibrillation auriculaire [360]
E - Torsades de pointe Parmi les lésions suivantes,
[357] Lhypertrophie ventriculaire indiquez celle(s) qui est (sont) à
gauche de type systolique se lorigine dune embolie
Parmi les affections suivantes, traduit à IECG par: pulmonaire:
quelle est celle qui ne se A - Augmentation de lindice de A - Endocardite bactérienne
complique pas Sokolow mitro-aortique
habituellement d’une B - Inversion des ondes T dans B - Thrombose sur plaque
insuffisance ventriculaire les dérivations latérales (V5, V6, dathérome
gauche ? Di, VL) C - Thrombose des veines
A - Rétrécissement aortique C - Sous décalage de ST dans profondes dun membre
B - Insuffisance mitrale les dérivations postérieures inférieur
oslérienne D - Sous décalage du segment D - Thrombose dune veine du
C - Bronchite chronique PQ petit bassin chez un opéré ou
D - Myocardiopathie non E - Ondes T amples est pointues une accouchée
obstructive de Vi à V4 E - Thrombose murale du
E - Insuffisance coronarienne [361] ventricule gauche
[358] [365]
34
B - Fréquence irrégulière
Lisoprénaline provoque une C - Pouls bigéminé Un infarctus de localisation
vasodilatation des coronaires: D - Fréquence à 60/mn antéro-septale se traduit sur
A - Par stimulation directe des E - Accélérations paroxystiques l’ECG, par une onde Q et des
récepteurs bêta. à 130/mn troubles de la repolarisation
B - Par augmentation du travail A - en D2 D3 VF
cardiaque [369] B - de Vi à V4
C - Par libération dadénosine C - en Di VL
D - Par inhibition des Au deuxième jour d’un infarctus D - de Vi à V6
récepteurs alpha du myocarde, traité par perfusion E - de V4 à V6
E - Mise à profit dans le d’héparine, indiquez ce [373]
traitement de fond de langor qu’impose la découverte d’un
[366] frottement péricardique Sur un électrocardiogramme
A - Arrêt total et définitif de normal chez l’adulte, le tracé
Parmi les médications l’héparinothérapie recueilli en Vl-V2 correspond
suivantes, laquelle ou B - Diminution simple des doses habituellement à un des
lesquelles est (sont) d’héparine aspects suivants. Indiquez
susceptible(s) dempêcher la C - Remplacement de l’héparine lequel
récidive dune torsade de pointe par des antiagrégants A - QS
syncopale? plaquettaires B - QR
A - Quinidine (Longacor®) D - Prescription d’un corticoïde à C - RS
B - Amiodarone IV titre anti-inflammatoire D - RS
(Cordarone®) E - Aucun changement dans E - QRS
C.- Isoprénaline intra-veineuse l’attitude thérapeutique initiale
(lsuprel®) [370] [374]
D - Digitoxine intra-veineuse
(Digitaline®) Chez un hypertendu coronarien Indiquez le signe le plus
E - Sulfate de magnésium âgé de 40 ans, quelle classe suggestif de lextension au
intraveineuse thérapeutique utiliserez vous de ventricule droit dun
[367] préférence en première intention infarctus postéro-inférieur
? A - Une onde Q en V 1 V2
Parmi les signes cliniques A - Bêta-bloquants B - Un bloc complet de la
suivants, quel est celui qui ne B - Diurétiques branche droite du faisceau de
sobserve pas dans le tableau C - Inhibiteurs de l’enzyme de His
de lischémie aigué du membre conversion C - Une surélévation de ST
inférieur? D - Alpha stimulant central dau moins 1, 5 mm en V3 R -
A - Paralysie sensitivo motrice E - Alpha bloquant périphérique V4 R
du pied [371] D - Un aspect QS isolé en V3
B - Abolition des pouls R et V4 R
périphériques Quel traitement est le plus E - Des extrasystoles
C - Turgescence des veines efficace pour prévenir la récidive ventriculaires droites
superficielles d ‘ulcères variqueux chez une [375]
D - Pâleur des téguments femme de la quarantaine
E - Douleur à la pression du porteuse de varices essentielles Quels sont le ou les signes
mollet avec incompétence valvulaire évocateurs dune rupture dun
[368] ostiale? anévrysme de laorte
A - Port d’une contention abdominale dans la veine cave
Un patient de 76 ans est porteur élastique adaptée inférieure?
dun stimulateur cardiaque B - Cure thermale en station A - Contracture abdominale
sentinelle pour un bloc A.V. de spécialisée B - Souffle systolo diastolique
degré variable, fonctionnant C - Prise quotidienne de abdominal
correctement à 72/mn. Laquelle médications vaso-actives C - Signes de choc
de ces éventualités ne peut D - Sclérose de varices hémorragique
jamais être observée? E - Eveinage chirurgical D - Signes de surcharge
A - Fréquence à 90/mn [372] cardiaque droite
35
E - Hypertension veineuse des systémique gauche
membres inférieurs C - Diabète D - La réduction du volume
[376] D - Hypercoagulabilité sanguine ventriculaire gauche avec
E - Tabac abaissement consécutif du
Quelle(s) thérapeutique(s) [380] point G
préconisez-vous demblée en E - La stase veineuse dans le
cas dischémie aigué dun Une insuffisance ventriculaire hile gauche
membre? gauche peut compliquer une ou
A - Héparine intraveineuse plusieurs des affections suivantes [384]
B - Antivitamine K : la ou lesquelles ?
C - Aspirine A - Une coarctation aortique La coarctation de l’aorte peut
D - Vasodilatateurs B - Une maladie aortique se manifester par:
E - Calciparine C - Une sténose mitrale A - Une abolition des pouls
[377] D - Une communication fémoraux
interauriculaire B - Une insuffisance cardiaque
Dans quel(s) cas est-on en droit E - Une insuffisance néo-natale
de proposer une interruption tricuspidienne C - Une hypertension artérielle
partielle de la veine cave [381] D - Un souffle systolique
inférieure? E - Des malaises anoxiques
A - Embolie pulmonaire avec Parmi ces 5 substances ou [385]
caillot flottant ilio-cave médicaments, le(s)quel(s)
B - Phlébite jambière bilatérale est(sont) susceptible(s) dinduire Au cours d’un infarctus du
C - Embolies pulmonaires à ou d’aggraver une hypertension myocarde, un choc
répétition malgré un traitement artérielle? hypovolémique se traduit par:
anti-coagulant bien conduit A - Glycirrhizine A - Une pression capillaire
D - Embolie pulmonaire sur B - Contraceptifs oraux pulmonaire < 15 mmHg
thrombose ilio-fémorale avec C - Dihydroergotamine B - Une pression capillaire
contre-indication au traitement D - Guanfacine (Estulic®) pulmonaire > 25 mmHg
anti-coagulant E - Vasoconstricteurs nasaux C - Un débit cardiaque normal
E - Thrombose iliaque primitive [382] D - Un débit cardiaque abaissé
gauche avec circulation E - Une pression veineuse
collatérale pelvienne Quelle est la conduite à tenir centrale élevée
[378] devant une HTA à 170/95 mmHg [386]
chez un homme de 70 ans (1
Chez un patient atteint dune 65cm, 95kg)? Quel est l’examen
phlébite surale, on trouve, du A - Prescrire rapidement un complémentaire le plus
côté de la phlébite A - Une scanner des surrénales performant pour le diagnostic et
diminution du ballottement du B - Vérifier son chiffre de PA lors le bilan d’une thrombose cave
mollet d’une prochaine consultation inférieure?
B - Une diminution de la C - Prescrire immédiatement un A - Doppler veineux
chaleur cutanée traitement hypotenseur B - Echographie
C - Des signes dischémie D - Proposer un régime C - Phlébocavographie
artérielle amaigrissant D - Rhéopléthysmographie
D - Une douleur à la pression E - Examiner le fond d’oeil occlusive
des masses musculaires [383] E - Scanner abdominal
E - Une raréfaction des poils [387]
Au cours du rétrécissement mitral
[379] pur, la saillie et l’allongement de Un patient de 39 ans fumant 15
l’arc moyen gauche à la radio cigarettes par jour depuis 20
Quel(s) est(sont) parmi les sont dues à ans à eu 2 syncopes d’effort.
facteurs suivants, celui (ceux) A - La dilatation du tronc de L’examen clinique note un
qui favorise(nt) une thrombose l’artère pulmonaire souffle mésosystolique
veineuse? B - La dilatation de l’artère mésocardiaque. L’ECG montre
A - Ralentissement circulatoire pulmonaire gauche une hypertrophie ventriculaire
B - Hypertension artérielle C - La dilatation de l’auricule gauche et une onde Q fine de
36
V4 à V6. A la radiographie importante, une seule est exacte, [394]
thoracique, il existe une laquelle?
cardiomégalie aux dépens du A - Le souffle est à Quelle(s) est(sont) la(les)
ventricule gauche. Quel prédominance méso-systolique donnée(s) hémodynamique(s)
diagnostic suspectez- vous? B - Il existe un B3 de qui permet(tent)
A - Infarctus du myocarde remplissage rapide dapprécier l’importance dune
apico-latéral + insuffisance C - La pression artérielle insuffisance aortique?
mitrale diastolique est basse avec A - Elévation de la pression
B - Infarctus du myocarde pression différentielle élargie capillaire
apico-latéral + communication D - Le VG peut demeurer normal B - Elévation de la pression
interventriculaire radiologiquement par télédiastolique ventriculaire
C - Rétrécissement aortique hypertrophie concentrique gauche
D - Myocardiopathie E - Une hypertrophie auriculaire C - Abaissement de la pression
obstructive droite est évocatrice télésystolique ventriculaire
E - Prolapsus de la valve [391] gauche
mitrale D - Abaissement de la pression
[388] Lapparition brutale dun oedème diastolique aortique
du membre inférieur avec tension E - Elévation de la pression
La modification importante du mollet et systolique aortique
électrocardiographique la plus refroidissement de lextrémité doit [395]
spécifique de l’insuffisance faire évoquer:
coronarienne, lors de l’épreuve A - Une phlébite banale Une tamponnade cardiaque par
d’effort, est: B - Un érysipèle rupture dun infarctus du
A - La négativité de l’onde T en C - Une embolie artérielle myocarde en paroi libre se
dérivations inférieures D - Une phlegmatia caerulea traduit habituellement par
B - Le sus-décalage de ST en E - Une poussée de lymphangite A - Un tableau d’arrêt
dérivations précordiales sur lymphoedème chronique circulatoire
gauches [392] B - Un tracé ECG plat
C - L’apparition d’extrasystoles C - Une activité mécanique
auriculaires La survenue dune phlébite conservée
D - Le sous-décalage inopinée ambulatoire doit faire D - Une activité électrique
horizontal du segment ST > 0,1 rechercher conservée
millivolt lexistence de: E - Une activité mécanique non
E - L’augmentation de 0,1 mv A - Un cancer digestif perceptible cliniquement
de l’amplitude des ondes T en B - Une contraception orale [396]
dérivations précordiales C - Une hernie hiatale
gauches D - Un déficit en anti-thrombine A propos dune péricardite aigué
III virale chez un sujet de 20 ans,
[389] E - Une polyglobulie il est exact que
[393] A - L’échocardiogramme peut
Parmi ces 5 médicaments anti- être normal
hypertenseurs, lun est contre- Les manoeuvres de stimulation B - Les anomalies du segment
indiqué chez le coronarien vagale, en cas de flutter ST-T sont très suggestives
Lequel? auriculaire. C - Un bruit de galop gauche
A - Propranolol (Avlocardyl®) A - Sont constamment sans effet est souvent perçu
B - Captopril (lopril®) B - Agissent selon la loi du tout D - L’évolution est
C - Hydrochlorothiazide ou rien généralement bénigne
(Diurilix®) C - Accélèrent le rythme E - La douleur est souvent de
D - Dihydralazine (Népressol®) ventriculaire type angineux
E - Clonidine (Catapressan®) D - Ralentissent le rythme [397]
[390] ventriculaire
E - Agissent surtout sur le Parmi les examens suivants,
Parmi les propositions rythme auriculaire quel est ou quels sont ceux
suivantes relatives à une dont la normalité, observée
insuffisance mitrale dans les 24 premières heures,
37
permet d’éliminer l’hypothèse coagulant par Héparine surale au début,
d’une embolie pulmonaire? D - Un traitement anti-coagulant lequel(lesquels)?
A - E. C.G. par antivitamine K A - Douleur du mollet
B - Radiographie pulmonaire E - Un traitement par B - Hyperthermie
C - Scintigraphie pulmonaire de thrombolytiques C - Bradycardie
perfusion [402] D - Oedème du membre
D - Angiographie pulmonaire E - Refroidissement des orteils
E - Artériographie bronchique Quel est l’exploration [406]
[398] complémentaire permettant de
confirmer le diagnostic Parmi les propositions
Lors de l’interrogatoire d’un d’anévrysme poplité thrombosé? suivantes qui caractérisent la
hypertendu, quel(s) est(sont) A - La ponction exploratrice thromboangéiose juvénile de
le(les) signe(s) qui oriente(nt) B - Le Doppler Buerger, laquelle(lesquelles)
vers un diagnostic de C - L’échographie est(sont) inexacte(s) ?
phéochromocytome? D - La pléthysmographie sans A - L’affection atteint les sujets
A - Céphalées occlusion veineuse jeunes tabagiques majeurs
B - Polyurie E - L’artériographie B - Les lésions artérielles sont
C - Crises sudorales [403] à début distal
D - Palpitations C - Il existe fréquemment des
E - Douleur lombaires Dans l’anévrysme de l’aorte thromboses veineuses
abdominale sous rénale, le signe superficielles associées
[399] de DE BAKEY est caractérisée D - Les lésions artérielles sont
par: à la fois sténosantes et
Quelle est l’artère la plus A - L’existence d’un souffle ectasiantes
fréquemment thrombosée au systolique à l’auscultation E - li existe fréquemment des
cours de l’évolution d’un B - La perception d’un “thrill” varices mal systématisées
anévrysme de l’aorte C - L’existence d’une masse [407]
abdominale? battante et expansive à la
A - Artère rénale gauche palpation Indiquez parmi les suivantes,
B - Artère mésentérique D - La présence d’une voussure les 2 situations les plus souvent
supérieure visible sous la paroi abdominale responsables d’une ischémie
C - Artère mésentérique E - La présence d’un intervalle aigué des membres chez un
inférieure entre le rebord costal et la sujet athéromateux âgé
D - Tronc coeliaque tuméfaction battante percue à la A - Anévrysme de l’aorte
E - Artère rénale droite palpation abdominale
[400] B - Rétrécissement aortique
[404] calcifié
Où siège la douleur liée à une C - Fibrillation auriculaire
oblitération athéromateuse de Au cours du bilan dun anévrisme D - Endocardite bactérienne
l’artère iliaque primitive droite? de l’aorte abdominale, un seul E - Maladie de Horton
A - Fesse droite des éléments suivants ne peut [408]
B - Cuisse droite être apprécié par l’examen
C - Mollet droit tomodensitométrique La découverte d’une artérite au
D - Pied droit A - Diamètre de l’anévrisme stade I doit conduire à la
E - Aucune des propositions B - Siège de l’anévrisme par prescription
précédentes n’est exacte rapport aux artères rénales A - De la suppression des
[401] C - Existence d’un thrombus facteurs de risque
intra-anévrismal B - De vasodilatateurs
Une thrombose veineuse D - Etat du lit vasculaire d’aval C - D’anti-coagulants
superficielle siègeant au mollet E - Siège de l’anévrisme par D - De marches quotidiennes
impose: rapport aux artères iliaques E - D’une intervention en
A - L’alitement [405] fonction des données
B - La prescription d’anti- angiographiques
inflammatoires Parmi les signes suivants, un ou
C - Un traitement anti- plusieurs évoquent une phlébite
38
[409] Les bêta-bloquants dans le [416]
traitement de l’hypertension
Dans l’examen clinique d’un artérielle (H.T.A) La phlébite bleue est reconnue
variqueux, la marche avec A - Sont tous actifs sur toutes ces propositions sauf
garrot à la racine de la cuisse B - Peuvent être prescrits en une une ; laquelle ? A - Son début
est effectuée pour: seule prise rapide
A - Apprécier la continence des C - Sont utilisables en cas B - Son siège limité à la jambe
valvules iliaques d’insuffisance rénale C - L’importance de l’oedème
B - Apprécier la continence des D - Sont contre-indiqués pendant D - Le refroidissement du pied
valvules de la veine saphène la grossesse E - L’abolition de la perception
interne E - Peuvent être associés à un des pouls à la cheville
C - Apprécier le risque de diurétique [417]
survenue de troubles trophiques [413]
au niveau de la cheville Pendant le bilan pré-opératoire
D - Apprécier la perméabilité Chez un sujet suspect de faire d’un anévrysme de l’aorte
des troncs profonds des crises d’angine de poitrine de abdominale
E - Evaluer la possibilité de type l’aortoartériographie permet
supprimer la veine saphène Prinzmetal, la prescription d’évaluer tous les éléments
interne thérapeutique appropriée suivants sauf un, lequel?
[410] comporte: A - L’état des artères
A - Trinitrine mésentériques
L’insuffisance ventriculaire B - Antagonistes du calcium B - L’état des artères rénales
gauche est un des signes C - Bêta-bloquants C - Les dimensions de
révélateurs ou une D - Méthyl-ergométrine l’anévrysme
complication de: (Méthergin®) D - La qualité de l’aorte sus
A - Rétrécissement aortique E - Quinidiniques rénale
valvulaire E - La qualité du lit artériel
B - Insuffisance mitrale par [414] d’aval
prolapsus [418]
C - Rétrécissement mitral post- En cas d’arythmie complète
RAA paroxystique chez un sujet de 30 On donne le nom d’embolie
D - Coeur pulmonaire ans, on peut artérielle paradoxale à:
chronique post-embolique avoir recours, en première A - Une embolie survenant
E - Anévrysme ventriculaire intention, aux anti-arythmiques chez un sujet ne présentant
post-infarctus suivants per os au aucune affection emboligène
[411] long cours pour éviter les B - Une embolie n’entraînant
récidives. aucun syndrome ischémique
Parmi les caractéristiques A - Amiodarone (Cordarone) aigu
suivantes, concernant le foie B - Mexiletine (Mexitil) C - Une embolie survenant en
cardiaque aigu, C - Quinidine (Sérécor, Longacor dehors de tout état
indiquez celle(s) qui est (sont) etc) d’hypercoagulabilité sanguine
exacte(s) D - Cibenzoline (Cipralan) D - Une embolie systémique
A - Il est le résultat d’une E - Propafénone (Rythmol) provenant du système veineux
congestion active [415] et passant à travers une
B - Il est augmenté de volume communication interauriculaire
C - Sa surface est Le souffle d’insuffisance aortique E - Une embolie survenant
micronodulaire A - Est diastolique sous traitement anticoagulant
D - A la coupe, l’aspect de foie B - Débute dès la fin du premier
muscade est caractéristique bruit [419]
E - Histologiquement, il existe C - S’accompagne d’un
une dilatation des capillaires claquement d’ouverture mitrale Dans les suites immédiates
sinusoïdes des zones centro- D - Est toujours organique d’une résection greffe pour
lobulaires E - Peut s’accompagner d’un anévrysme de l’aorte
[412] roulement télédiastolique à la abdominale, quel examen doit-
pointe on demander en priorité si
39
l’opéré présente une reprise C - Il peut exister un discret découvre une
très précoce du transit avec souffle diastolique thrombose de l’artère fémorale
diarrhée sans fièvre D - Un B3 de remplissage rapide superficielle. Le traitement
A - Lavement baryté est souvent perçu prioritaire comporte:
B - Transit du grêle E - Il existe sur l’ECG un aspect A - Pontage fémoro-poplité
C - Angiographie d’hypertrophie ventriculaire B - Rééducation, arrêt du tabac
D - Rectoscopie et ou gauche avec surcharge C - Sympathectomie lombaire
colonoscopie courte systolique D - Héparine
E - Coproculture E - Dilatation endoluminale
[420] [424] percutanée
[428]
Parmi ces complications des Parmi les signes suivants, un
varices essentielles seul n’appartient pas au tableau Une claudication intermittente
superficielles des membres de phlébite fessière peut témoigner d’une
inférieurs, quelle est la moins surale, lequel? lésion
fréquente? A - Diminution de ballottement A - De l’artère iliaque externe
A - La thrombose du mollet B - De l’aorte
B - La rupture B - Signe de Homans C - De l’artère fémorale
C - L’ulcère malléolaire C - Oedème atteignant le 1/3 profonde
D - L’embolie pulmonaire moyen de cuisse D - De l’artère iliaque primitive
E - La dermite ocre D - Douleur du mollet E - De l’artère iliaque interne
[421] E - Tachycardie progressive
[425] [429]
Une des caractéristiques
suivantes concernant la plaque Après une thrombose veineuse Parmi les propositions
athéroscléreuse est inexacte. profonde du membre inférieur suivantes concernant le
Laquelle? gauche, prolapsus valvulaire mitral
A - Début dans l’intima l’apparition dun arc veineux sub- laquelle(lesquelles) est(sont)
B - Atteinte des grosses et pubien traduit l’obstruction de exacte(s)?
moyennes artères A - La veine saphène interne A - Le pronostic est le plus
C - Localisation préférentielle gauche souvent bénin
aux bifurcations et points de B - La veine fémorale commune B - La prophylaxie de
départ des collatérales gauche l’endocardite bactérienne est
D - Richesse en lipides C - La veine hypogastrique souhaitable si il existe un
E - Ne s’ulcère pas gauche souffle d’insuffisance mitrale
[422] D - La veine iliaque externe C - L’ECG. peut montrer des
gauche troubles diffus de la
Le nodule érythémateux d’Osier E - Les deux veines iliaques et le repolarisation
à les caractères suivants, sauf confluent cave D - La survenue d’un accident
un. Lequel ? A - Siège à la [426] cérébral ischémique transitoire
pulpe des doigts implique le remplacement
B - Douloureux La claudication intermittente peut valvulaire mitral
C - Taille d’un petit pois être due à E - L’évolution brusque vers
D - Evolution vers la A - Lartérite des membres une insuffisance mitrale aig’’e,
suppuration inférieurs sans fièvre associée, est
E - Couleur rougeâtre B - L’anévrysme artériel poplité toujours à craindre
[423] C - Des séquelles de phlébite [430]
D - Des varices des membres
Parmi les propositions relatives inférieurs L’image artériographique de
à une sténose aortique serrée, E - Une séquelle d’embolie l’embolie artérielle aigué
une seule est inexacte, précisez artérielle récente d’un membre se
laquelle? [427] distingue de celle de la
A - Le deuxième bruit est thrombose artérielle aiguè de
diminué ou aboli Chez un malade artéritique celui-ci par:
B - La TA est pincée claudicant à 300 mètres, on A - Le désert artériographique
40
sous-jacent qui l’accompagne [434] D - Un segment ST normal
B - L’aspect régulier et souvent avec grandes ondes T positives
cupuliforme du pôle supérieur Parmi les 5 facteurs suivants, lun E - Un sous-décalage du
de l’obstacle ne favorise pas directement la segment ST dans les
C - L’importance notable du thrombose, lequel? dérivations antérieures avec
développement des voies de A - Troubles de la crase grandes ondes T positives
suppléance sanguine [438]
D - Son niveau qui affecte B - Hypertension artérielle
constamment une bifurcation systémique Le traitement dune péricardite
artérielle C - Insuffisance cardiaque aiguê bénigne comporte la
E - L’aspect souvent normal D - Lésions endothéliales prescription de
des axes artériels sus-jacents à E - Stase sanguine A - Antibiothérapie par
l’obstacle [435] Penicilline
[431] B - Anticoagulants par
Parmi les effets indésirables Héparine sous-cutané
Dans le flutter auriculaire suivants, lequel constitue l’effet C - Corticothérapie 1
commun de l’adulte (2/1) secondaire mg/kg/jour
A - On observe une principal que risque d’entraîner D - Anti-inflammatoires non
tachycardie régulière à 150/mn un alpha-bloquant? stéroïdiens
B - Le rythme auriculaire est A - Diabète E - Diurétiques thiazidiques en
irrégulier, supérieur à 300/mn B - Impuissance sexuelle discontinu
C - Les manoeuvres vagales C - Hypotension orthostatique
ralentissent la fréquence D - Somnolence [439]
ventriculaire E - Bradycardie
D - Les digitaliques [436] Un patient de 62 ans a un
intraveineux sont contre- souffle systolique de pointe
indiqués Parmi les médicaments suivants, irradiant dans l’aisselle, un
E - Les manoeuvres vagales quel est celui que vous choisirez index cardiothoracique à 056,
permettent le rétablissement du de préférence, s’il n’y a pas de un pouls lent permanent à
rythme sinusal contre-indication à son emploi, 361mn et une dissociation
[432] pour traiter une hypertension radiojugulaire complète. La
labile du sujet jeune? tension artérielle est à 200/60
Au cours d’une péricardite A - Nicardipine (Loxen®) mmHg. Il souffre de syncopes,
aigué, l’ECG peut montrer: B - Furosémide (Lasilix®) survenant aussi bien au repos
A - Un sus-décalage du C - Acebutolol (Sectral®) qu’à l’effort, en décubitus qu’en
segment ST concave vers le D - Hydralazine (Népressol®) orthostatisme. A quelle cause
haut E - Alphaméthyldopa (Aldomet®) peuvent-elles être dues?
B - Un aspect normal [437] A - A un rétrécissement
C - Une fibrillation auriculaire aortique
D - Un aspect de bloc de La définition B - A une hypotension
branche gauche électrocardiographique de artérielle orthostatique
E - Une onde Q transitoire l’ischémie-lésion sous C - A un myxome de l’oreillette
[433] endocardique antérieure est gauche
A - Un sus-décalage du segment D - A un bloc auriculo-
Quel est parmi les médicaments ST dans les dérivations ventriculaire
suivants celui à utiliser de antérieures avec ondes T E - A des manifestations
préférence dans un oedème négatives hypertensives
aigu pulmonaire cardiogénique? B - Un sous-décalage du [440]
A - Nitroglycérine (Trinitrine) segment ST dans les dérivations
B - Métaraminol (Aramine®) antérieures avec ondes T Parmi les enzymes suivantes
C - Propranolol (Avlocardyl®) négatives indiquer celle dont la
D - Vérapamil (Isoptine C - Un sus-décalage du segment concentration sérique est
E - Digitoxine ST dans les dérivations augmentée le plus
antérieures avec ondes T précocément après la crise
positives initiale d’un infarctus du
41
myocarde. B - Le rythme ventriculaire est à dissection aortique est rendu
A - Créatine phosphokinase 150 plus vraisemblable par le ou les
B - Lactico deshydrogénase C - Les ondes F sont mieux élément(s)
C - Hydroxybutyrate individualisées en D2 D3 VF suivant(s)
deshydrogénase D - Le rythme des ondes A - Antécédents d’hypertension
D - Transaminase glutamate auriculaires est régulier à 300 artérielle
oxaloacétate E - Les complexes QRS sont le B - Douleur atroce irradiant
E - Transaminase glutamate plus souvent élargis vers les membres supérieurs et
pyruvate le cou
[441] [444] C - Apparition d’un souffle
diastolique
Une ou plusieurs des Parmi les propositions suivantes D - Etat de choc
propositions suivantes concernant la dissection aortique E - Asymétrie des pouls
s’appliquent à un infarctus du aigué, citez celle(s) qui est (sont) radiaux
myocarde. correcte(s) [447]
Laquelle(lesquelles)? A - Devant un syndrome
A - Il est souvent dû à une douloureux thoracique, une Parmi les complications
embolie coronarienne insuffisance coronarienne aigué suivantes, quelle est (quelles
B - Il peut être la cause (électrique et enzymatique) sont) celle (s) qui peut
indirecte d’un infarctus du rein élimine le diagnostic de (peuvent) être la conséquence
C - Il est plus fréquent dans le dissection aortique d’un anévrysme post-infarctus
coeur droit B - La rupture intra-péricardique du ventricule gauche?
D - Il peut provoquer une du néo canal est la principale A - Embolie cérébrale
rupture cardiaque cause de décès B - Embolie pulmonaire
E - La régénération des fibres C - La dissection aortique peut C - Insuffisance ventriculaire
myocardiques compense la compliquer l’évolution dun droite
nécrose infarctus du myocarde D - Insuffisance ventriculaire
[442] D - La dissection aortique aigué gauche
peut être favorisée par une E - Arythmies ventriculaires
Le reflux hépatojugulaire. grossesse E - La dissection
A - Traduit une insuffisance aortique peut compliquer [448]
hépatique certaines maladies héréditaires
B - N’a de valeur que s’il est du tissu élastique Vous êtes appelé auprès d’un
trouvé en stricte position [445] malade en état de choc, avec
horizontale avec décubitus une auscultation pulmonaire
dorsal Un patient de 48 ans, hypertendu normale et des veines
C - S’accompagne souvent ancien, a une douleur thoracique jugulaires externes
d’une expansion systolique des rétrosternale avec irradiations turgescentes Parmi les
jugulaires turgescentes dorsales. L’auscultation diagnostics suivants, cette
D - S’accompagne d’une cardiaque révèle un souffle situation évoque pour vous
augmentation des pressions diastolique d’insuffisance A - Une hémorragie interne
veineuses et des pressions de aortique. L’ECG est normal. B - Une embolie pulmonaire
l’oreillette droite Quel(s) examen(s) est (sont) massive
E - Est toujours accompagné utile(s) au diagnostic? C - Une tamponnade
de cyanose intense des A - Radio pulmonaire D - Un infarctus inférieur avec
extrémités B - Echocardiographie extension au ventricule droit
[443] C - Scintigraphie myocardique E - Un choc anaphylactique
au thallium [449]
Toutes les propositions se D - ECG d’effort
rapportant à un flutter E - Tomodensitométrie Après un infarctus du
auriculaire 2/1 sont exactes, [446] myocarde, la constitution d’un
sauf une. Laquelle? anévrysme ventriculaire peut
A - Les manoeuvres vagales Chez un patient ayant une être suspectée par:
ralentissent le rythme douleur thoracique antérieure, le A - Une réaction péricardique
ventriculaire diagnostic de précoce et prolongée
42
B - Une réélévation des CPK plus souvent négative B - Peut être due à une
C - Une tachycardie D - Les rechutes sont fréquentes maladie de Basedow
ventriculaire E - Le traitement est basé sur les C - Peut être une découverte
D - Un sous décalage anti-inflammatoires non- d’examen systématique et
persistant de ST à l’ECG dans stéroïdiens n’entraîner aucun signe
le territoire correspondant à la fonctionnel
nécrose [453] D - Peut s’accompagner,
E - Un sus décalage persistant malgré son rythme rapide, d’un
de ST à l’ECG dans le territoire Sur un tracé ralentissement du pouls radial
correspondant à la nécrose électrocardiographique normal, E - Peut être déclenchée par
[450] on retrouve intoxication éthylique aigué
A - La durée de l’onde P est [457]
Parmi les signes cliniques inférieure ou égale à 0,10 sec.
suivants, lequel (lesquels) doit B - P est toujours positive en La fibrillation auriculaire fait
(doivent) faire aVR disparaître
évoquer une thrombose C - L’axe électrique de QRS est A - Le galop présystolique
veineuse profonde d’un compris entre 00 et 900 B - Le galop protodiastolique
membre inférieur: D - La durée de l’espace PR se C - Le murmure
A - Une augmentation de la situe entre 0,12 et 0,20 sec. protodiastolique du
chaleur locale E - La durée de QRS est rétrécissement mitral
B - Une abolition du pouls supérieure à 0,12 sec. D - Le renforcement
C - Un oedème unilatéral du [454] présystolique du roulement
mollet dans le rétrécissement mitral
D - Une diminution de la Une dissection de l’aorte de type E - Le claquement d’ouverture
sensibilité superficielle I de De Bakey peut se du rétrécissement mitral
E - Une dilatation veineuse compliquer de:
superficielle A - Rupture intra-péricardique de [458]
[451] l’aorte
B - Embolie pulmonaire Parmi les éléments suivants,
Le stade Il de l’artériopathie des C - lschémie du membre quel est celui qui est
membres inférieurs correspond supérieur droit habituellement reconnu comme
A - Aux douleurs de décubitus D - Anurie critère principal de gravité dans
B - A l’absence de E - Paraplégie une oblitération artérielle
symptomatologie fonctionnelle [455] aiguê?
C - A la claudication artérielle A - Abolition des pouls
intermittente Dans la maladie d’Adams-Stokes B - Refroidissement du
D - A l’existence de troubles l’enregistrement électrique au membre
trophiques cours d’une syncope peut C - Déficit sensitivo-moteur
E - A un périmètre de marche montrer: D - Oblitération liée à
restreint A - Une torsade de pointe l’athérosclérose
[452] B - Une tachyarythmie par E - Oblitération liée à une
fibrillation auriculaire embolie
A propos des péricardites C - Une pause ventriculaire [459]
aiguès bénignes (P.A.B.), prolongée
choisir la ou les D - Un bloc de branche gauche La découverte chez un sujet
proposition(s) exacte(s) isolé jeune de varices unilatérales
A - Les P.A.B. sont les plus E - Un allongement isolé de associées à une hypertrophie et
fréquentes des péricardites l’espace PR un allongement du membre
symptomatiques B - [456] atteint et à un angiome cutané
L’augmentation de l’amplitude plan doit faire évoquer une des
du pouls à l’inspiration fait La fibrillation auriculaire affections suivantes : laquelle?
évoquer A - Peut survenir de façon A - Compression veineuse
l’évolution vers une tampon physiologique chez le sujet pelvienne
nade normal à coeur sain, lors B - Obstruction post-
C - L’enquête étiologique est le d’émotions ou d’efforts phlébitique de l’axe veineux
43
iliaque [463]
C - Fistule artério-veineuse Quelles premières mesures
traumatique proximale Des varices des membres thérapeutiques devez-vous
D - Syndrome de Cockett inférieurs peuvent résulter de préconiser à un sujet de 50 ans
E - Syndrome de Klippel- A - Incontinence valvulaire fumeur, présentant une
Trénaunay superficielle constitutionnelle claudication stade Il fort
[460] B - Occlusion veineuse profonde d’installation récente d’un
C - Fistule artério veineuse membre inférieur par
Quelle est la meilleure attitude D - Hypertension portale thrombose de la fémorale
devant la survenue, chez un E - Lymphoedème superficielle avec un bon
artéritique de 60 ans,de [464] réseau d’aval:
douleurs permanentes du mollet A - Rééducation de la marche
et du pied obligeant à laisser Parmi les situations suivantes, B - Suppression de
pendre la jambe hors du lit? cochez celles qui constituent une l’intoxication tabagique
A - La prescription d’un indication formelle du traitement C - Sympathectomie lombaire
traitement par calciparine à chirurgical au cours dune D - Pontage fémoro-poplité
domicile B - L’hospitalisation dissection aortique E - Traitement antiagregant
pour perfusions continues A - Insuffisance aortique
d’héparine pendant une secondaire à l’atteinte de l’aorte [468]
dizaine de jours ascendante
C - L’hospitalisation pour B - Rupture partielle ou complète Les signes cliniques dune
opération d’urgence dans la cavité pleurale ou le coarctation isthmique de l’aorte
D - L’hospitalisation pour péricarde sont
artériographie et appréciation C - Présence d’un orifice de A - Lhypertension artérielle
des possibilités de réentrée B - L’insuffisance rénale
revascularisation D - Rupture de l’intima en aval C - L’abolition des pouls
E - L’hospitalisation pour de la sous-clavière gauche fémoraux
traitement thrombolytique E - Dissection débutant au D - La claudication
[461] niveau de l’aorte ascendante intermittente des membres
[465] inférieurs
Laquelle de ces valvulopathies E - Lasymétrie tensionnelle
rhumatismales est la plus Parmi les étiologies suivantes, entre le membres supérieurs et
souvent compliquée d’une laquelle (ou lesquelles) peut (ou inférieurs
endocardite infectieuse? peuvent) [469]
A - Rétrécissement aortique entraîner une insuffisance
B - Rétrécissement mitral cardiaque à débit cardiaque Dans le cas de varices
C - Maladie mitrale augmenté: essentielles, quelles sont les
D - Insuffisance aortique A - Béri-Béri complications à redouter?
E - Rétrécissement tricuspidien B - Splénomégalie myéloïde A - Phlébite superficielle
[462] C - Hyperthyroïdie B - Ulcère trophique
D - Fistule artério-veineuse C - lschémie aigué du membre
Parmi les thérapeutiques ci- E - Infarctus du myocarde D - Oedème persistant du
dessous, quelle est la mieux [466] membre
adaptée chez un patient ayant E - Hémorragie variqueuse
des extrasystoles ventriculaires Une thrombose veineuse [470]
fréquentes (plus de 5 par profonde du membre inférieur
minute) pendant les premières peut résulter de Une embolie artérielle dun
heures d’un infarctus du A - Alitement prolongé membre peut résulter de:
myocarde B - Immobilisation plâtrée A - Myxome de l’oreillette
A - Digitaliques IV C - Prise d’une médication gauche
B - Dopamine IV anticonceptionnelle B - Rétrécissement mitral
C - Dérivés nitrés IV D - Anémie chronique C - Endocardite bactérienne
D - Entraînement E - Intervention pelvienne D - Fibrillation auriculaire
électrosystolique récente E - Anévrysme de l’aorte
E - Lidocaïne IV [467] thoracique
44
[471] C - Organisation fibreuse d’orientation dans le diagnostic
D - Thrombose cavitaire de de dissection aortique chez un
Un anévrysme de l’aorte voisinage patient qui se plaint de douleur
abdominale peut se révéler par: E - Rupture thoracique violente?
A - Un oedème des membres [475] A - Souffle diastolique
inférieurs précordial
B - Une hydronéphrose Lartérite de Buerger se B - Contracture abdominale
C - Une douleur sciatique caractérise par: C - Polypnée
D - Des embolies de cristaux A - Sa fréquence élevée en D - Cyanose
de cholestérol France E - Asymétrie tensionnelle aux
E - Une douleur lombaire B - Latteinte du sujet jeune deux bras
[472] C - La survenue élective chez [479]
les fumeurs
Chez un blessé, en état de D - Lassociation possible avec Parmi les propositions
choc, une demi heure après la des phlébites superficielles suivantes concernant
survenue d’une plaie de l’artère E - Latteinte fréquente des l’insuffisance aortique
fémorale ayant entraîné la perte artères des membres supérieurs chronique, laquelle ou
par hémorragie du tiers de sa [476] lesquelles est (sont) exacte(s)?
masse sanguine A - Est le plus souvent
A - Le traitement de Devant une péricardite, la d’origine rhumatismale
l’hypovolémie doit primer celui constatation dune tamponnade B - Est habituellement d’origine
de l’anémie est évoquée devant: syphilitique lorsque le 2ème
B - Le taux de l’hémoglobine A - Une augmentation de la bruit est aboli au foyer aortique
peut être dans les limites de la douleur thoracique C - Entraîne plutôt un angor
normale B - Un pincement de la nocturne que diurne
C - Le taux des leucocytes peut différentielle de la pression D - Se complique fréquemment
être augmenté artérielle d’une fibrillation auriculaire
D - Le chiffre des réticulocytes C - Une turgescence jugulaire E - Se traduit d’abord par une
est augmenté D - Un pouls paradoxal hypertrophie ventriculaire
E - Le volume globulaire E - Une augmentation de gauche diastolique puis
moyen (VGM) est diminué lintensité du frottement systolique sur
péricardique l’électrocardiogramme
[473] [477] [480]

QueI(s) est (sont) parmi les Parmi ces signes La correspondance entre les
propositions suivantes le(s) électrocardiographiques dérivations ECG et le siège
facteur(s) favorisant(s) la apparaissant sous traitement d’un infarctus du
constitution dune thrombose? digitalique, relever celui (ceux) myocarde est la suivante, sauf
A - Linsuffisance ventriculaire qui impose(nt) l’arrêt du dans un cas. Lequel?
droite traitement: A - D2 - D3 - VF : Infarctus
B - Lathérome A - Rythme sinusal à 70/mn. PR: inférieur
C - Latteinte septique dune 0,20 s B - Dl - VL - Vi - V2 - V3 :
paroi veineuse B - Tachysystolie auriculaire Infarctus latéral
D - Un déficit en antithrombine C - Décalage inférieur et C - D2 - D3 - VF - V2- V3 :
III concave vers le haut du segment Infarctus septal profond
E - La polyglobulie ST D - Vi - V2 - V3 - V4 : Infarctus
[474] D - Raccourcissement du antéro-septo-apical
segment QT E - D2 - D3 - VF - V5 - V6 :
Au cours de son évolution, E - Extrasystoles ventriculaires Infarctus inféro-latéral
linfarctus du myocarde peut polymorphes [481]
présenter la ou les lésions
suivantes [478] Un infarctus de localisation
A - Infiltration par des inférieure, compliqué au 2ème
polynucléaires Parmi les signes suivants, jour d’un bloc
B - Nécrose caséeuse lesquels ont une valeur auriculoventriculaire 2/1, bien
45
toléré sur le plan E - Anurie volumineuses, irrégulières et
hémodynamique, impose: [485] friables
(indiquez la réponse la mieux D - Il existe une nette
adaptée à cette situation) A propos de l’infarctus du prédominance de l’atteinte
A - Une perfusion d’isuprel myocarde antéroseptal choisir les cardiaque droite
B - Un entraînement électro- propositions E - Les lésions cicatricielles
systolique endocavitaire exactes: myocardiques font toute la
provisoire A - Les signes électriques directs gravité de la maladie
C - Une simple surveillance sont observés dans les
ECG dérivations précord iales droites [488]
D - Une injection IV de sulfate (Vi -V2-V3)
d’Atropine B - Il correspond habituellement Au cours dune crise dangine de
E - Une injection à une thrombose de l’artère inter- poitrine, l’ECG peut montrer:
d’hémisuccinate ventriculaire antérieure A - Un sous-décalage du
d’hydrocortisone C - Il peut se compliquer de segment ST
[482] rupture myocardique B - Un sus-décalage du
D - Il peut se compliquer d’un segment ST
Un anévrysme de l’aorte sous- syndrome péricardique aigu C - Des modifications isolées
rénale peut présenter les plusieurs semaines après le de l’onde T
complications début D - Aucune modification de ST
suivantes sauf une; indiquer E - Il entraîne souvent un et de T
laquelle ? dysfonctionnement de la valve E - Une onde Q ischémique
A - Hémorragie digestive mitrale transitoire
B - Dissection du tronc [486] [489]
coeliaque
C - Rupture dans la veine cave Au cours d’une crise d’angine de Parmi les veines suivantes,
inférieure poitrine, on peut observer: quelles sont celles dont la
D - Compression urétérale A - Une baisse de la pression thrombose peut être à l’origine
gauche télédiastolique du ventricule d’embolies pulmonaires?
E - Erosion vertébrale gauche A - Veine du triceps sural
B - Une diminution du taux des B - Veine rénale
[483] lactates dans le sang du sinus C - Veine cave inférieure
coronaire D - Tronc splénomésentérique
Au cours de l’insuffisance C - Un sus-décalage du segment E - Veine pulmonaire
ventriculaire gauche, quelle que ST sur l’ECG [490]
soit sa cause, D - Une diminution de la
l’auscultation cardiaque permet consommation d’oxygène du Parmi les évolutions possibles
dobserver: myocarde d’une thrombose veineuse,
A - Une tachycardie E - Un sous-décalage du quelle est celle qui n’est
B - Un bruit sourd diastolique segment ST sur l’ECG pratiquement jamais observée?
C - Un souffle systolique de [487] A - Mobilisation
pointe B - Restitution “ad intégrum de
D - Un click méso-systolique Parmi les caractères suivants, la structure vasculaire
E - Un souffle diastolique indiquez celui (ceux) qui C - Suppuration par
d’insuffisance aortique caractérise(nt) l’atteinte surinfection bactérienne
fonctionnelle cardiaque du rhumatisme D - Réorganisation du caillot
[484] articulaire aigu avec reperméabilisation”
A - La lésion élémentaire la plus E - Liquéfaction enzymatique
La dissection de l’aorte caractéristique est le nodule du caillot
thoracique descendante peut se d’Aschoff B - Dans les formes [491]
compliquer de sévères, il existe une atteinte des
A - Insuffisance aortique trois tuniques Parmi les modalités évolutives
B - Hémopéricarde cardiaques suivantes, l’une est inhabituelle
C - Hémothorax C - Au niveau de l’endocarde, dans les
D - Paraplégie les végétations récentes sont anévrysmes de l’aorte
46
abdominale, laquelle? D - Diminution de la vitesse du D - Douleurs angineuses
A - La menace de rupture flux transmitral spontanées
B - Les embolies périphériques E - Oreillette gauche dilatée E - Angor d’effort résiduel post-
C - La stabilisation de la taille [495] infarctus
avec le temps
D - L’infection Un homme de 61 ans, sans [498]
E - La compression urétérale passé pathologique connu,
[492] consulte pour une perte de La gravité dune insuffisance
connaissance. Celle-ci a été aortique peut sapprécier par:
Toutes les propositions brutale, il est tombé de sa chaise, A - La morphologie de londe P
suivantes concernant le s’est blessé au front, a perdu ses sur IECG en D2 D3 VF
propranolol (Avlocardyl®) sont urines, Il ne s’est pas mordu la B - Lintensité du souffle
exactes, sauf une, laquelle? langue. La perte de diastolique
A - Il ralentit la conduction connaissance à duré environ 1 C - La valeur de la pression
nodale mn, sans amnésie post-critique. artérielle minimale
B - Il ralentit la conduction Quel diagnostic évoquez vous en D - La mesure des diamètres
intraventriculaire priorité? ventriculaires gauches à
C - Il est inotrope négatif A - Syncope vaso-vagale léchocardiogramme
D - Il est contre-indiqué dans B - Hypotension orthostatique E - La valeur de lindex
l’asthme C - Syncope mictionnelle cardiothoracique
E - Il est déconseillé de le D - Ictus laryngé [499]
prescrire en association avec le E - Bloc auriculoventriculaire
vérapamil paroxystique Un malade affecté dune
[496] sténose carotidienne peut
[493] présenter du fait de celle-ci A -
La fibrillation auriculaire Une amaurose transitoire
Chez un hypertendu coronarien A - Peut avoir un rythme B - Une aphasie transitoire
âgé de 40 ans, quelle classe ventriculaire régulier lorsqu’elle C - Une diplopie transitoire
thérapeutique est- il préférable s’associe à un bloc auriculo- D - Une hémiparésie transitoire
d’utiliser pour traiter son ventriculaire complet E - Une hémianesthésie
hypertension ? B - Est généralement de transitoire
A - Bêta-bloquants mécanisme catécholaminergique [500]
B - Diurétiques lorsqu’elle survient en période
C - Inhibiteurs de l’enzyme de post-prandiale Les embolies artérielles
conversion C - Est à petites mailles dans le rétiniennes trouvent leur point
D - Alpha stimulant central rétrécissement mitral de départ le plus
E - Alpha bloquant D - Est plus fréquente chez le fréquent dans une lésion située
périphérique sujet âgé au niveau de
[494] E - Augmente le risque de A - Lartère ophtalmique
mortalité par insuffisance B - Lartère carotide interne
Parmi les renseignements cardiaque et accident vasculaire C - Lartère carotide externe
suivants fournis par cérébral lorsqu’elle est D - Le système vertébro-
l’échocardiogramme TM, permanente basilaire
bidimensionnel et couplé au [497] E - Laorte ascendante
doppler, au cours dune sténose [501]
mitrale pure, l’un est inexact: Parmi les affections suivantes,
A - Allongement du temps de quelle(s) est (sont) celle(s) qui Lélévation maximale de la CPK
demi-descente de l’onde E du représente(nt) (créatine phospho kinases)
flux transmitral une indication au traitement dans linfarctus reperfusé se fait
B - Aspect en créneau de la bêtabloqueur? classiquement:
grande valve mitrale en A - Angor d’effort A - Dès la première heure
diastole, en TM B - Angor d’effort associé à une B - A la 12ème heure post
C - Déplacement paradoxal hypertension artérielle nécrose
vers lavant de la petite valve C - Angor d’effort associé à une C - A la 36ème heure post
mitrale au cours de la diastole myocardiopathie dilatée nécrose
47
D - A la 42ème heure post entraîner une ischémie aiguè Parmi les complications
nécrose d’un membre inférieur: suivantes dun anévrysme de
E - Après une semaine A - Maladie mitrale l’aorte abdominale,
[502] B - Insuffisance tricuspidienne quelles sont les deux plus
C - Anévrysme aortique fréquentes?
Devant un cas de lipothymies et D - Phlébite iliaque A - Compression urétérale
de syncopes à remporte pièce E - Endocardite bactérienne B - Embolisation distale
survenant à raison de 1 à 2 par [506] C - Rupture
jour pendant 8 jours, chez un D - Thrombose complète
sujet de 72 ans, dont lexamen Quelles solutions thérapeutiques E - Fistulisation dans la veine
clinique et IECG sont normaux, préconisez-vous devant une cave inférieure
quel examen demandez-vous ischémie aigué datant de moins [510]
en priorité? de 6 heures par oblitération de la
A - Un EEG fémorale superficielle chez un La perception d’un souffle
B - Un Holter sujet porteur d’un rétrécissement systolique à l’auscultation du
C - Un scanner cérébral mitral en fibrillation auriculaire triangle de Scarpa peut traduire
D - Un doppler cervico- A - Mise en route d’un traitement (en homolatéral):
encéphalique héparinique A - Thrombose de l’artère
E - Une glycémie B - Mise en route d’un traitement iliaque externe
fibrinolytique B - Rétrécissement de l’artère
[503] C - Mise en route d’un traitement iliaque externe
vasodilatateur C - Rétrécissement de l’artère
Indiquez parmi les signes D - Embolectomie à la sonde de fémorale commune
suivants observés chez un Fogarty D - Anévrysme artériel fémoral
patient atteint d’ischémie aigué E - Réalisation d’un pontage E - Thrombose fémorale
dun membre inférieur, celui qui fémoro-poplité superficielle
témoigne de l’irréversibilité des [507] [511]
lésions
A - Cyanose des téguments Les signes cliniques qui Le stade III de l’artérite des
B - Oedème déclive permettent d’évoquer une membres inférieurs est
C - Vacuité du réseau veineux impuissance sexuelle caractérisé par des
superficiel d’origine vasculaire chez un douleurs
D - Tuméfaction dure des homme jeune comportent: A - De décubitus dans les
muscles du mollet A - Anéjaculation mollets
E - Refroidissement de la B - Instabilité de l’érection B - Calmées par la position
totalité du membre C - Ejaculation précoce allongée
[504] D - Disparition de la libido C - De décubitus au niveau du
E - Abolition des pouls fémoraux pied
Devant une suspiscion D - Calmées par la marche
d’embolie pulmonaire sur quel [508] E - Augmentées par la position
examen paraclinique pose-t-on jambe pendante
l’indication d’une interruption de Une hématurie survenant dans [512]
la veine cave inférieure les suites dun traumatisme du
A - Doppler veineux des rein isolé Parmi les propositions
membres inférieurs A - Contre-indique urographie suivantes, concernant un
B - Pléthysmographie intraveineuse infarctus pulmonaire, quelles
C - Rhéopléthysmographie B - Est un signe de gravité sont celles qui doivent être
D - Phlébographie des C - Est une indication opératoire considérées comme exactes?
membres inférieurs avec capsulaire A - C’est un infarctus blanc
cavographie D - Affirme une rupture B - Il peut évoluer sans
E - Angio-pneumographie capsulaire retentissement clinique
[505] E - Affirme une effraction des C - Il peut secondairement
voies excrétrices s’infecter
Parmi les affections suivantes, [509] D - Il peut provoquer des
indiquez celle(s) qui peu(ven)t hémoptysies
48
E - Il donne souvent naissance A - La cavité stimulée est le (syndrome de Barlow) est
à un carcinome pulmonaire ventricule caractérisée par toutes les
B - La cavité détectée est le propositions suivantes sauf
[513] ventricule une, laquelle?
C - La cavité détectée est A - Un risque de greffe d’une
Le tableau clinique dune l’oreillette endocardite bactérienne
embolie pulmonaire grave D - Le stimulateur est inhibé par B - Une plus grande fréquence
comporte le plus souvent: le complexe QRS chez la femme jeune
A - La tachycardie sinusale E - Le stimulateur fonctionne en C - Un click protosystolique
B - L’hypertrophie ventriculaire mode asynchrone D - Une grande fréquence de
gauche à l’électrocardiogramme [517] troubles du rythme
C - L’éclat de B2 au foyer E - Un souffle
pulmonaire Une syncope au cours d’un bloc mésotélésystolique
D - Lhypotension artérielle auriculo-ventriculaire est [521]
systémique caractérisée par A - Une perte
E - Un pouls paradoxal de conscience complète Le facteur de risque essentiel
[514] B - Son début soudain de l’artériopathie
C - Sa fin progressive athéromateuse des membres
Devant un syndrome D - Sa longue durée (plus de 5 inférieurs est
douloureux thoracique intense, minutes) A - Le tabagisme
quels sont les éléments en E - La précession de palpitations B - L’hypertension artérielle
faveur dune dissection C - L’hyperuricémie
aortique? [518] D - L’hypertriglycéridémie
A - Asymétrie des pouls E - L’hypercholestérolémie
B - Perte de connaissance Un homme de 50 ans est porteur [522]
transitoire dune prothèse aortique à bille
C - Douleur survenant à l’effort type StarrEdwards L’un des Diverses cardiopathies peuvent
D - Absence de signe de signes d’auscultation suivant entraîner une insuffisance
souffrance myocardique à témoigne d’un dysfonctionnement cardiaque. Quelle est la
l’électrocardiogramme de la prothèse, lequel? réponse fausse?
E - Antécédents dhypertension A - Un souffle systolique A - Sténose pulmonaire
artérielle d’éjection à la base du coeur valvulaire
[515] B - Un souffle systolique de B - Tétralogie de Fallot
régurgitation à la pointe C - Transposition des gros
Parmi les propositions C - Un bruit de fermeture sec vaisseaux
suivantes, quelle(s) est (sont) D - Un souffle diastolique D - Coarctation aortique
celle(s) qui s’applique(nt) au E - Une perception E - Communication inter-
flutter auriculaire commun de d’extrasystoles ventriculaire
l’adulte (2/1) [519]
A - Tachycardie habituellement [523]
à QRS large Toutes les propositions
B - Tachycardie régulière à 1 suivantes, constituent des Lhypoxie:
5OImn étiologies possibles A - Est une insuffisance
C - Accélération de la d’insuffisance mitrale organique, d’oxygénation des tissus
fréquence auriculaire par sauf une ; laquelle? B - Peut être secondaire à une
manoeuvre vagale A - Rupture de cordage intoxication par l’oxyde de
D - Ralentissement de la B - Rhumatisme articulaire aigu carbone
fréquence ventriculaire par C - Dyskinésie de pilier C - Peut être cause de lésions
manoeuvre vagale D - Endocardite réversibles
E - Contre-indication formelle E - Cardiomyopathie dilatée D - Peut être la conséquence
aux digitaliques primitive d’un état de choc
[516] [520] E - Peut être localisée
[524]
Un stimulateur cardiaque de L’insuffisance mitrale par
type VVI est caractérisé par: ballonisation de la petite valve Quel(s) est (sont) parmi les
49
examens suivants, celui (ceux) se caractérise par les éléments niveau des doigts
qui est (sont) indiqué(s) en suivants, sauf un, lequel? C - Existence d’angiomes au
première intention dans le bilan A - Une hypertension artérielle niveau des lèvres
d’un adulte jeune hypertendu surtout diastolique D - Maladie autosomique
sans signe d’appel particulier? B - Un stade Il au fond d’oeil dominante
A - Créatininémie C - Des manifestations E - Spontanément résolutive
B - Kaliémie d’insuffisance ventriculaire
C - Protéinurie des 24 heures gauche [533]
D - Urographie intra-veineuse D - Un retentissement neuro-
E - Cholestérolémie sensoriel majeur Que devez-vous préconiser à
[525] E - Une insuffisance rénale une jeune femme présentant
[529] d’importantes varices dans le
Parmi les affections suivantes territoire saphène interne dun
une seule n’est pas une cause Les caractères sémiologiques de membre inférieur et ayant des
favorisante de la thrombose la douleur de l’infarctus antécédents de thrombose
veineuse: myocardique sont bien connus. veineuse profonde
A - La hernie hiatale Une des propositions ci-dessous homolatérale?
B - Le cancer du pancréas est fausse. Laquelle? A - Envisager une
C - La polyglobulie A - Douleur intense sclérothérapie des varices
D - L’hyperthyroïdie B - De siège thoracique médian B - Réaliser une crossectomie
E - Le lupus érythémateux rétrosternal saphène interne
disséminé C - A irradiations larges C - Réaliser une crossectomie
[526] D - De type constructif saphène interne associée à un
E - Calmée par la trinitrine stripping crural
Parmi les éléments suivants [530] D - N’entreprendre la cure des
indiquez lequel est varices qu’après une
pathognomonique de Parmi les causes habituelles phlébographie
l’anévrysme de l’aorte suivantes d’insuffisance mitrale E - Contre-indiquer
abdominale: aigué, l’une est exacte: formellement le traitement
A - Le souffle systolique A - La myocardiopathie direct de la varicose
abdominal hypertrophique et obstructrice [534]
B - Une masse abdominale B - Le traumatisme
battante C - L’endocardite bactérienne Parmi les affirmations suivantes
C - Une expansion systolique D - La rupture de cordages concernant l’ischémie aiguè
de la masse E - L’infarctus du myocarde d’un membre
D - Une douleur à la [531] inférieur, la ou lesquelles vous
compression aortique parai(ssen)t exacte(s)?
E - Une claudication Les stries angioïdes de A - Elle est d’autant plus grave
intermittente des membres Groendblatt - Strandberg sont qu’elle entraîne des troubles
inférieurs spécifiques sensitivo-moteurs
[527] A - De langiomatose rétino- B - Elle menace le pronostic
cerébelleuse de Von Hippel- vital par le biais d’une acidose
Quelle est la complication locale Lindau hyperkaliémique
la plus fréquente de B - Des élastorrhexies C - Elle peut être due à une
l’athérosclérose d’une artère C - De la maladie de Tay-Sachs thrombose veineuse
viscérale? D - De la rétinopathie D - Son pronostic est
A - Un anévrysme pigmentaire indépendant de l’état du lit
B - Une rupture vasculaire E - De la périartérite noueuse vasculaire périphérique
C - Une thrombose [532] E - Elle peut révéler une
D - Une hémorragie endocardite infectieuse
E - Une suppuration Toutes ces propositions [535]
concernent la maladie de Rendu-
[528] Osier, sauf une. Laquelle? Quelles sont les complications
A - C’est une cause d’épistaxis possibles d’un anévrysme de
Lhypertension artérielle maligne B - Existence d’angiomes au l’aorte abdominale
50
A - Rupture rétro-péritonéale de cicatrisation A - La sténose mitrale
B - Fistulisation dans la veine [539] B - L’insuffisance mitrale
cave inférieure C - La communication inter-
C - Embolisation dans les Indiquez parmi les suivantes, les auriculaire
artères périphériques 2 indications privilégiées du D - L’insuffisance aortique
D - Compression colique remplacement par prothèse de la E - La communication inter-
transverse valvule mitrale en cas ventriculaire
E - Thrombose aigué d’endocardite bactérienne aiguè
[536] avec atteinte valvulaire mitrale [543]
A - Développement d’un abcès
Parmi la symptomatologie cérébral Au cours de l’infarctus du
évocatrice d’une rupture rétro- B - Infarctus du myocarde par myocarde, le syndrome vagal
péritonéale d’un embolie coronarienne A - Survient habituellement
anévrysme de l’aorte C - Infection grave, rebelle aux vers le 3ème jour
abdominale, vous retenez: antibiotiques bien choisis B - Comporte une tachycardie
A - Contracture abdominale D - Insuffisance cardiaque ventriculaire
B - Douleurs lombaires rebelle au traitement médical C - Est plus fréquent en cas
gauches E - Anévrysme mycotique du d’infarctus inférieur
C - Hématurie creux poplité D - Comporte une bradycardie
D - Signe de choc [540] importante
hypovolémique E - Est amélioré par l’atropine
E - lschémie aigué des Une embolie gazeuse peut [544]
membres inférieurs survenir:
[537] A - Au décours des fractures des L’endocardite subaiguè d’Osier:
os longs A - Associe le plus souvent
Parmi les examens suivants, B - Au cours de la chirurgie une fièvre et un souffle
quels sont les deux plus fiables cardiaque à coeur ouvert diastolique d’insuffisance
pour l’appréciation du diamètre C - Par injection intra-veineuse aortique
réel d’un anévrysme accidentelle de substance B - Se greffe plus fréquemment
athéromateux de l’aorte huileuse sur une communication inter-
abdominale chez le vieillard? D - Au cours de l’accouchement auriculaire que sur une
A - Radio simple face et profil normal bicuspidie aortique
de l’aorte abdominale E - Par ouverture accidentelle de C - Peut se compliquer de
B - Tomodensitométrie cathéter veineux sous-clavier glomérulopathie par dépôts
C - Angiographie numérisée [541] glomérulaires de complexes
D - Echographie abdominale immuns
E - Urographie sous Les cardiopathies suivantes D - Se révèle par des faux
compression comportent une surcharge panaris d’Osier uniquement
volumétrique du lorsque l’agent infectieux en
[538] ventricule gauche cause est un streptocoque
A - Rétrécissement valvulaire E - Est considérée comme
En présence dune ischémie aortique guérie seulement lorsque les
aiguê d’un membre, une ou B - Insuffisance aortique végétations ne sont plus
plusieurs des C - Insuffisance mitrale visualisées par
affirmations vous feront récuser D - Communication l’échocardiogramme
un traitement par la interventriculaire
streptokinase E - Communication
A - Accident vasculaire interauriculaire
cérébral antérieur [542]
B - HTA bien contrôlée par le
traitement médical Parmi les cardiopathies
C - Terrain allergique suivantes, indiquez celles qui
D - Streptokinase déjà utilisée sont le plus souvent le point
3 mois auparavant d’appel à une endocardite
E - Ulcère duodénal en cours bactérienne
51
Cardiologie cc

H.QCM : 684 q, 40 p

[1] B - Phlébite Fogarty


cc C - Phlegmatia caerulea D - Traitement fibrinolytique
Une femme de 36 ans est D - Monoplégie E - Anastomose extra-intra
atteinte dun rétrécissement E - Accident vasculaire cérébral crânienne
mitral pur diagnostiqué à râge [2] [6]
de 22 cc
ans. En dehors d’un Sur laquelle de ces données Mile X. 17 ans, sans
rhumatisme articulaire à l’âge d’examen vous appuyez-vous antécédents particuliers.
de 6 ans, elle na aucun pour porter ce Consulte pour des douleurs
antécédent diagnostic? thoraciques
particulier. Elle ne fume pas. A - Aréflexie prolongées, non déclenchées
Elle a mené à bien deux B - Arythmie complète par l’effort, et pour des
grossesses à râge de 27 et 29 C - Abolition des pouls palpitations. A l’examen, vous
ans. Elle D - Roulement diastolique notez:
est, depuis, sous contraceptifs E - Tachycardie - un rythme cardiaque à 3
oraux. [3] temps, le bruit surajouté étant
Jusqu’à présent, elle est en entendu à lendapex, en fin de
rythme sinusal et le cardiologue Quel est le mécanisme de cet systole
qui la suit régulièrement na pas accident? - un petit souffle systolique à la
jugé utile de prescrire un A - lschémie cérébrale pointe, débutant avec le bruit
traitement. B - Embolie artérielle du membre surajouté ci-dessus et se
Cette patiente est admise aux inférieur terminant avec le deuxième
urgences à l’hôpital pour une C - Hémorragie cérébrale bruit.
impotence fonctionnelle du D - Sciatique paralysante Le coeur est de volume normal
membre inférieur droit, apparue E - Thrombose carotidienne sur le film thoracique de face.
très rapidement après la gauche L’ECG montre
violente douleur locale qu’elle a [4] - un rythme sinusal régulier à
ressentie une heure 70/minute
auparavant. Quel examen complémentaire - un axe de QRS à 600
L’examen clinique note une vous paraît le mieux approprié - une onde T négative,
pression artérielle à 11/7 cmHg, pour affirmer le diagnostic? asymétrique, peu profonde en
un pouls rapide (100/minute) et A - Examen doppler des D3-VF-V5-V6
irrégulier. Le coeur est irrégulier vaisseaux carotidiens
à l’auscultation qui retrouve le B - Scanner cérébral Le diagnostic le plus probable
roulement diastolique. La C - Thermographie des d’après les données ci-dessus
malade est apyrétique ; le membres inférieurs est:
membre inférieur est livide, D - Artériographie des membres A - Spasme coronarien
glacé, insensible, aréflexique ; inférieurs B - Souffle cardiaque
le déficit E - Artériographie des vaisseaux anorganique
moteur est évident ; les pouls à destinée cérébrale C - Insuffisance mitrale
poplité, tibial postérieur et rhumatismale
pédieux ne sont pas perçus du [5] D - Prolapsus mitral
côté E - Pleuro-péricardite
droit : tous les autres pouls sont Quel est le seul traitement [7]
présents. immédiatement et constamment
efficace dans une telle situation ? Pour étayer le diagnostic, deux
Parmi les diagnostics suivants, A - Endartériectomie examens non invasifs sont
lequel correspond au tableau carotidienne utiles:
brutal présenté par la malade? B - Héparinothérapie par voie A - Vectocardiogramme
A - lschémie aiguê du membre veineuse B - Echocardiogramme
inférieur C - Embolectomie à la sonde de C - Scintigraphie myocardique
1
au 201 Thallium B - Endocardite bactérienne
D - Phonocardiogramme C - Embolie artérielle systémique Quel traitement proposez-vous
E - Phlébogramme jugulaire D - Rupture du pilier postérieur ici ?
[8] de la valve mitrale A - lsuprel® per os 30 mg par
E - Rupture des cordages jour
Les palpitations vous ont tendineux de la petite valve B - Acylanide®: 1 comprimé
amené à faire pratiquer un mitrale par jour
enregistrement de l’ECG durant [11] C - lsoptine® 120: 3
24 heures (HOLTER). Cet cc comprimés par jour
enregistrement a montré des Monsieur B., homme de 75 ans, D - Mise en place d’un
extrasystoles auriculaires sans antécédents pathologiques stimulateur cardiaque
sporadiques et de rares particuliers. T : 1.70 m. P “sentinelle”
extrasystoles ventriculaires 78 kg. Consulte à la suite dune E - Mise en place d’un
monomorphes. Vous proposez perte de connaissance avec stimulateur cardiaque à rythme
pour traiter Mile X. chute, survenue alors qu’il se fixe
A - 4 comprimés de promenait. Le sujet s’est
Cordarone® par jour, 5 jours immédiatement relevé et décrit [14]
par semaine de façon précise les
B - 1 comprimé de .Digoxine® circonstances de Le traitement correct (question
par jour sa perte de connaissance. 53} ayant été assuré, vous
C - 1 comprimé L’examen clinique, pouvez, si Mr B. présente des
d’Hydroquinidine® 6 fois par cardiovasculaire et neurologique, signes d’insuffisance cardiaque,
jour est utiliser en association deux des
D - L’abstention de tout strictement normal. cinq médications suivantes
traitement médicamenteux L’électrocardiogramme à l’état A - Avlocardyl®
E - 1 comprimé de Ténormine® basal montre B - Hydroquinidine®
(Aténolol) 3 fois par jour - un rythme sinusal à 70/mn C - Digoxine®
- un intervalle PR à 0,17 sec D - Cordarone®
[9] - une durée de QRS égale à 012 E - Lasilix®
- un axe de QRS à - 60°, [15]
En vue de prévenir une greffe - un aspect rSr’ en Vi
bactérienne sur l’endocarde, Vous pouvez d’autre part, s’il
vous prescrivez 2 g de La chute est vraisemblablement présente des extrasystoles
Clamoxyl® 2 heures et 8 due à: ventriculaires
heures après le(les) soin(s) A - Une crise comitiale fréquentes, le traiter avec l’un
dentaire(s) suivant(s) B - Une drop-attack des cinq médicaments suivants
A - Extraction dune dent C - Un vertige de Ménière A - Ephédrine
dévitalisée avec granulome D - Un bloc auriculo-ventriculaire B - Diurilix®
apical paroxystique C - Adalate®
B - Extraction dune dent E - Une ivresse aiguê D - Cordarone®
dévitalisée sans granulome [12] E - Cédilanide® intraveineuse
apical [16]
C - Obturation dune carie de L’électrocardiogramme que vous cc
l’émail avez enregistré montrait: Monsieur X.... 70 ans, souffre
D - Détartrage A - Un bloc auriculo-ventriculaire d’un angor chronique stable,
E - Obturation dune carie de la du premier degré traité depuis 2 ans par
pulpe B - Un bloc de branche gauche Tildiem®. Il
[10] complet y a un mois, il a été hospitalisé
C - Un bloc incomplet de la pour une première poussée
Toutes les complications ci- branche droite d’insuffisance ventriculaire
dessous peuvent sobserver, en D - Un bloc complet de la gauche
relation directe branche droite à l’occasion d’un paroxysme de
avec affection dont souffre Mile E - Un hémibloc antérieur fibrillation auriculaire rapide, on
X, sauf une, laquelle? gauche a alors découvert une
A - Fibrillation auriculaire [13] myocardiopathie dilatée. Après
2
retour spontané en rythme nouvellement apparue? d’effort progressive et une
sinusal, l’ECG montrait un A - Bloc sino-auriculaire augmentation du volume de
intervalle B - Bloc auriculo-ventriculaire du l’abdomen. L’interrogatoire
PR à 0,15 sec, des complexes 1er degré apprend
QRS à 0,13 sec avec un aspect C - Bloc auriculo-ventriculaire du que le patienta présenté des
qRS en Dl, V5 etV6 etun 2ème degré de type I crises de RAA à l’âge de 14 et
aspect rSR’ en D3, Vi et V2 ; D - Bloc auriculo-ventriculaire du 16 ans, traitées par pénicilline
l’axe de QRS est mesuré à - 2ème degré de type Il et
600. E - Bloc auriculo-ventriculaire du corticoïdes, une primo-infection
Un traitement associant 3ème degré tuberculeuse sévère à l’âge de
Cordarone®, Digoxine®, 20 ans, et enfin un accident de
Risordan® et Lasilix® est ajouté [18] la circulation avec fractures
au pluri-costales antérieures et
Tildiem®. Le patient est Quel est le siège le plus probable hémothorax gauche à l’âge de
réhospitalisé pour une de ce trouble de conduction 25
bradyarythmie à 451mn nouvellement apparu? ans.
découverte à l’occasion A - Intra-auriculaire L’auscultation cardiaque révèle
d’un examen de contrôle : il ne B - Sino-auriculaire une arythmie complète récente
se plaint d’aucun symptôme C - Noeud d’Aschoff-Tawara et un 3ème bruit proto
nouveau, son état D - Tronc du faisceau de His diastolique La TA est à 11/8.
hémodynamique est E - Fibres de Purkinje Les radiographies thoraciques
satisfaisant; l’ECG retrouve le [19] montrent un coeur de volume
même aspect des complexes normal, un épanchement
QRS ; le Parmi les 5 médicaments pleural droit avec séquelles de
rythme auriculaire est sinusal et prescrits chez ce patient, la base gauche, des hiles
régulier à 651mn. Il existe des .le(s)quel(s) a(ont) pu épaissis,
ondes P bloquées, non suivies favoriser la survenue de ce des nodules calcifiés du lobe
de QRS, précédées sur 4 nouveau trouble de conduction? supérieur gauche. Il existe enfin
cycles d’un allongement A - Tildiem® des calcifications péricardiques
progressif de PR. Le bilan B - Cordarone® nettement visibles sur les
biologique est C - Digoxine® incidences transverse et
normal. D - Risordan® oblique. L’ECG confirme la
E - Lasilix® fibrillation
Sur le premier tracé ECG [20] auriculaire. Le bilan
enregistré il y a un mois, quelle hémodynamique vient
est parmi ces 5 Dans l’immédiat, quelle est parmi confirmer le diagnostic de
propositions celle qui ces 5 solutions thérapeutiques, péricardite chronique
correspond à la description des celle qui constrictive.
complexes QRS? vous paraît la plus logique chez
A - Bloc de branche gauche ce patient? Quelle(s) est(sont) la cause(les
incomplet isolé A - lsuprel® en perfusion IV ou causes) possible(s) de la
B - Bloc de branche gauche per os péricardite chronique
complet isolé B - Interruption des constrictive chez Monsieur D.
C - Bloc de branche droit médicaments potentiellement Daniel ?
incomplet isolé dépresseurs de la conduction A - RAA
D - Bloc de branche droit C - Electrostimulation provisoire B - Infection virale
complet isolé D - Perfusion intraveineuse de C - Hémopéricarde
E - Bloc de branche droit chlorure de potassium traumatique
complet + hémibloc gauche E - Electrostimulation définitive D - Tuberculose
antérieur d’emblée E - Collagénose
[17] [21]
cc [22]
Sur le deuxième tracé ECG, Monsieur D. Daniel, âgé de 38
quelle est parmi ces 5 ans, a vu apparaître depuis Parmi les signes cliniques
propositions l’anomalie quelques semaines une dyspnée suivants, lequel aurait le plus
3
contribué au après le dernier accouchement Si vous optez pour un
diagnostic de PCC ? (par ailleurs normal), 3 ans traitement purement médical,
A - Circulation collatérale auparavant, avec une évolution quelle durée minimum de
abdominale spontanée alors favorable. Aucun l’héparinothérapie
B - Bruit de galop présystolique antécédent pathologique n’est préconiseriez-vous?
C - Splénomégalie noté. La patiente prend des A - 5 jours
D - Turgescence des jugulaires contraceptifs oraux depuis 2 ans. B - 15 a 20 jours
E - OEdèmes des membres C - 3 mois
inférieurs Parmi les signes suivants, lequel D - 6 mois
[23] est le plus évocateur d’une E - 12 mois
phlébite du [30]
A quel processus membre inférieur gauche? cc
hémodynamique est dû le A - Diminution du ballottement Un homme de 66 ans est
tableau clinique de P.C.C. du mollet gauche hospitalisé pour oedème aigu
présenté par ce patient? B - Diminution de la température du poumon survenu à la suite
A - Adiastolie du VD locale d’un
B - Asystolie du VG C - Hydarthrose du genou effort peu important, alors qu’il
C - Adiastolie du VG gauche arrachait les mauvaises herbes
D - Asystolie auriculaire D - Réseau veineux superficiel dans son jardin. Dans ses
E - Asystolie du VD mal rempli antécédents, on relève une
[24] E - Hyperthermie à 39 degrés C tuberculose pulmonaire à 20
ans, un ulcère duodénal à 52
Au plan hémodynamique, la [27] ans,
P.C.C. est caractérisée par: une hypertension artérielle
A - Augmentation de la La phiébographie est modérée depuis 6 ans (20/11
pression veineuse centrale indispensable. Quelle technique au plus) équilibrée par
B - Dépression protodiastolique utiliserez-vous? Clonidine
profonde et brutale de la courbe A - Epreuve au fibrinogène (Catapressan®) et ramenée à
VD marqué 15/9.
C - Plateau télédiastolique B - Angiographie numérisée par Il décrit, depuis deux mois, un
supérieur au tiers de la pression ponction dune veine du bras angor d’effort caractérisé.
systolique du VD C - Phlébographie unilatérale du A l’examen clinique, une fois
D - Pression capillaire membre inférieur gauche l’épisode d’oedème pulmonaire
pulmonaire à 6 mmHg D - Phlébographie bilatérale des traité par diurétique
E - Egalisation des pressions membres inférieurs (ponction des intraveineux
moyennes dans les cavités veines pédieuses) complétée par (furosémide Lasilix®, 2
droites et la petite circulation une iliocavographie ampoules à 40 mg), il persiste
[25] E - Iliocavographie seule encore quelques râles
[28] crépitants aux
Quel(s) traitement(s) deux bases et on entend un
sera(seront) proposé(s) à Le diagnostic de syndrome de souffle mésosystolique rude et
Monsieur D. Daniel? Cockett est porté. Il sagit: râpeux 4/6 au deuxième
A - Diurétique A - Dune phlegmatia coerulea espace
B - Corticothérapie B - Dune embolie pulmonaire à intercostal droit. La radioscopie
C - Péricardectomie bas bruit montre un arc inférieur gauche
D - Bêta-bloquant C - Dune phlébite fémorale un peu bombant, arrondi. et
E - Pénicilline bilatérale l’électrocardiogramme un indice
[26] D - Dune compression anormale de Sokolow à 52 mm.
cc de la veine iliaque primitive
Une femme de 35 ans est gauche, par rartère iliaque Cette sémiologie évoque un
hospitalisée en urgence pour primitive droite obstacle à l’éjection aortique.
oedème douloureux du membre E - Dune hypoplasie de la veine Quel est, à votre avis, le type
inférieur gauche intéressant cave inférieure anatomique de cet obstacle?
jambe et cuisse. L’interrogatoire [29] A - Retrécissement aortique
retrouve un épisode identique valvulaire pur
4
B - Rétrécissement aortique auriculaire droite souffle systolique endapexien
sous-valvulaire fixe [34] et latérosternal gauche, rude,
C - Myocardiopathie avec frémissement à la
obstructive Le meilleur élément pour juger du palpation.
D - Rétrécissement aortique caractère sévère ou non de Le rythme cardiaque reste
supravalvulaire l’obstacle sera sinusal à 95 battements/minute.
E - Coarctation aortique A - La valeur de l’indice de Il existe un bruit de galop
Sokolow gauche.
[31] B - La valeur de l’index cardio- Le foie est de volume normal. Il
thoracique n y a pas d’oedème des
Pour préciser le diagnostic C - Le gradient de pression membres inférieurs mais on
clinique, vous devrez VG/aorte mesuré par perçoit
rechercher: cathétérisme des râles fins dans le 1/3
A - Un souffle diastolique D - Les constantes ventriculaires inférieur des deux champs
d’accompagnement gauches mesurées en écho TM pulmonaires.
B - Une abolition du deuxième E - Les temps systoliques
bruit mesurés sur le carotidogramme Ce souffle peut être causé par:
C - Un frémissement systolique [35] A - Rupture du septum
D - Des irradiations du souffle interventriculaire
vers le dos Chez ce patient, l’évolution peut B - Insuffisance mitrale
E - Un click protosystolique se compliquer: fonctionnelle par défaillance du
éjectionnel A - D’un rhumatisme cardiaque ventricule gauche
[32] évolutif C - Insuffisance tricuspidienne
B - D’une endocardite par hypertension pulmonaire
Le cliché radiographique et un infectieuse D - Rupture d’un pilier de la
examen à l’amplificateur de C - D’embolies artérielles, par valve mitrale
brillance effectués tout de suite exemple cérébrales, oculaires E - Fissuration de la paroi du
après l’épisode initial d’oedème D - D’un trouble de conduction ventricule gauche
pulmonaire pourront montrer: auriculo-ventriculaire sévère [38]
A - Un aspect flou et pommelé E - D’une thrombose
péri-hilaire intracardiaque Quel examen faut-il pratiquer
B - Un double contour de l’arc en première intention pour
inférieur droit [36] orienter le
C - Des calcifications situées, diagnostic?
de face, au-dessous de la ligne En dehors du Lasilix®, quel A - Radiographie pulmonaire
unissant l’angle cardio- traitement utile auriez-vous pu standard en lit du malade
phrénique droit ajouter au moment de la crise B - Phonocardiogramme
et le point G d’oedème pulmonaire? C - Echocardiogramme
D - Une dilatation débordant à A - Un dig italique D - Cathétérisme intra-
droite de l’aorte ascendante B - Une perfusion de Xylocaïne cardiaque droit
E - Une opacité scissurale C - Un dérivé nitré E - Angiographie numérisée
[33] D - Un bêta-bloquant [39]
E - Un inhibiteur calcique
Une analyse plus complète de [37] Devant les signes d’aggravation
l’ECG pourrait aussi vous cc de la défaillance myocardique,
montrer: Un homme de 55 ans, chauffeur la stratégie
A - Un sous-décalage de ST et livreur, vient de faire un infarctus thérapeutique est établie sur
une onde T négative en Dl, VL du myocarde à localisation l’évolution de
et précordiales gauches antéro-septale. A - Pressions dans l’artère
B - Un bloc auriculo- La douleur ayant disparu et en pulmonaire après mise en place
ventriculaire du premier degré l’absence de toute complication, il d’un cathéter
C - Un bloc de branche gauche est traité uniquement par B - Gaz du sang
complet Héparine® en perfusion (400 mg C - Diurèse horaire
D - Un aspect QS en Vi V2 par 24 heures). Au deuxième D - Taux des enzymes :
E - Une hypertrophie jour, on note l’apparition d’un créatine phosphokinase,
5
transaminase, d’une valvulopathie et le cliché
lacticodéhydrogénase L’analyse du complexe QRS thoracique est normal.
E - Taux de prothrombine permet de conclure à:
Cliquez sur le bouton ‘Dessin’ Sachant que la fréquence des
[40] pour afficher le schéma. épisodes est d’environ un par
A - Complexe QRS normal semaine, quel
Laggravation de l’état du B - Hypertrophie ventriculaire examen vous semble le plus
malade conduit au diagnostic droite utile pour en comprendre le
de choc cardiogénique. Parmi C - Hypertrophie ventriculaire mécanisme?
les paramètres gauche A - ECG standard au repos
hémodynamiques suivants, un D - Infarctus du myocarde B - ECG d’effort
ne correspond pas au tableau inférieur C - Enregistrement Holter (24
de choc cardiogénique primitif E - Infarctus du myocarde ou 48 h).
par défaillance VG. Lequel ? antéro-latéral D - Etude électrophysiologique
A - Pression ventriculaire endocavitaire
gauche télédiastolique abaissée [44] E - Monitoring ECG
B - Débit cardiaque effondré (hospitalisation)
C - Pression aortique moyenne L’analyse de la repolarisation [47]
basse ventriculaire permet de conclure
D - Pression pulmonaire à l’existence de: L’une de ces crises de
moyenne augmentée Cliquez sur le bouton Dessin palpitations dure plus long
E - Résistances artérielles pour afficher le schéma. temps que les précédentes
périphériques augmentées A - lschémie sous-épicardique (2 heures), permettant
[41] B - Lésion sous-épicardique l’enregistrement d’un aspect
cc C - lschémie-lésion sous- typique de flutter
Ce tracé ECG a été enregistré épicardique auriculaire, qui cède
chez un homme de 68 ans au D - lschémie sous-endocardique immédiatement. La prévention
décours d’une douleur E - Lésion sous-endocardique des récidives fait appel en
angineuse spontanée qui a [45] 1ère intention à
duré 60 minutes. A - Aténolol
Cliquez sur le bouton ‘Dessin’ Quelle est la localisation des B - Nifédipine
pour afficher le schéma. anomalies de la repolarisation C - Flécaïnide
ventriculaire? D - Digoxine®
L’analyse de l’onde P permet de Cliquez sur le bouton Dessin E - Quinidiniques
conclure à: pour afficher le schéma.
Cliquez sur le bouton ‘Dessin’ A - Inférieure [48]
pour afficher le schéma. B - Postérieure
A - Normalité C - Antéro-latérale La prescription est: amiodarone
B - Hypertrophie auriculaire D - Antéro-septale 1 cp, cinq jours par semaine.
droite E - Antérieure étendue Quelle est parmi les
C - Hypertrophie auriculaire [46] complications suivantes, celle
gauche cc qui est à imputer à ce
D - Hypertrophie bi-auriculaire Un boucher de 53 ans se plaint traitement?
E - Bloc intra-auriculaire depuis 5 ans dépisodes de A - Photosensibilisation
[42] palpitations à début et fin B - Rétention urinaire
brusques, sans cause C - Diarrhée
L’axe moyen de QRS est à déclenchante évidente. Son D - Fourmillement du cuir
Cliquez sur le bouton ‘Dessin’ interrogatoire ne retrouve aucun chevelu
pour afficher le schéma. antécédent pathologique notable. E - Refroidissement des
A - - 30 degrés En dehors de ces épisodes de extrémités
B - - O degré palpitations, il ne se plaint ni [49]
C - + 30 degrés de dyspnée, ni dangor et mène
D - + 60 degrés une vie strictement normale. Il n’y Le malade revient trois mois
E - + 90 degrés a, à l’auscultation plus tard, il est amaigri et
[43] cardiaque, aucun signe en faveur signale que les épisodes de
6
palpitations, après une accalmie protodiastolique le long du bord A distance dune crise de RAA,
de quelques semaines, sont à gauche du sternum, aucune autre on peut observer comme
nouveau fréquents, mais plus anomalie n’est décelée à séquelle(s)
prolongés et irréguliers. Quelle l’examen cardiaque. La TA est à cardiaque(s)
complication devez-vous 13/8. Les pouls périphériques A - Insuffisance mitrale
redouter? sont normaux. Il n’y a aucun B - Péricardite constrictive
A - Hyperthyroïdie souffle artériel, aucun signe C - Rétrécissement tricuspidien
B - Endocardite bactérienne d’insuffisance cardiaque. L’ECG D - Insuffisance aortique
C - Pancréatite chronique est normal de même que la E - Insuffisance tricuspidienne
D - Rupture de cordage de la silhouette cardiovasculaire en [56]
valve mitrale radioscopie. Vous posez à juste
E - Péricardite aiguê titre le diagnostic de Chez cette patiente, il est
[50] valvulopathie post-rhumatismale. impératif de recommander:
A - Surveillance
Le médecin arrête toute Quelle est la valvulopathie en stomatologique régulière
médication ; deux mois plus cause chez cette patiente? B - Echocardiogramme tous
tard, le malade a repris du poids A - Insuffisance mitrale les 3 mois
mais se plaint dêtre un peu B - Insuffisance aortique C - Déconseiller toute activité
essoufflé à l’effort. Le tracé C - Rétrécissement aortique sportive
ECG enregistre une fibrillation D - Insuffisance tricuspidienne D - Déconseiller toute
auriculaire, cette fois E - Rétrécissement mitral grossesse
permanente. Quelle attitude E - Déconseiller les traitements
envisagez-vous dadopter? [52] oestroprogestatifs
A - Réaliser immédiatement un
choc électrique externe Quel examen paraclinique est le [57]
B - Réaliser, après plus utile pour confirmer le cc
anticoagulation, une stimulation diagnostic chez cette patiente? La petite Stéphanie M., est
auriculaire rapide A - Phonocardiogramme âgée de 4 ans. Lors de
C - Prescrire des bêta B - Cathétérisme droit l’examen scolaire systématique,
bloquants isolément C - Cathétérisme gauche on lui a
D - Prescrire des quinidiniques D - Echocardiogramme découvert une hypertension
isolément E - ECG deffort artérielle à 180 mmHg pour la
E - Aucune des attitudes [53] maxima, 80 pour la minima au
précédentes. membre supérieur. Les parents
[51] Le risque essentiel de cette vous consultent pour élucider
cc valvulopathie chez madame X. ce problème. Il n’y a pas
Madame X. Béatrice, âgée de est représenté dans les 5 ans qui d’antécédent pathologique
24 ans, institutrice, a présenté à viennent, par personnel ni familial.
l’âge de 12 ans, une crise de A - Insuffisance ventriculaire
rhumatisme articulaire aigu gauche Quelle(s) est (sont), parmi les
traitée par les corticoïdes B - Trouble du rythme signes cliniques suivants,
pendant 6 semaines et la C - Embolie systémique celui(ceux) qui
pénicilline D - Endocardite bactérienne est(sont) en faveur d’une
pendant 3 mois. Elle vient vous E - Mort subite coarctation aortique?
consulter, car lors dun examen [54] A - Hyperpulsation artérielle au
systématique récent de niveau du cou
médecine du travail, une Au cours dune diastole normale, B - Abolition des pouls
anomalie auscultatoire a été il se produit fémoraux
décelée. Elle n’accuse aucun A - Systole auriculaire C - Souffle diastolique de
signe B - Contraction iso-volumétrique 2ème espace intercostal droit
fonctionnel même lors de la C - Remplissage lent D - Souffle systolique de
pratique d’une activité sportive D - Relaxation isométrique l’espace inter-omovertébral
régulière (gymnastique, tennis). E - Remplissage rapide gauche
Vous percevez effectivement à [55] E - Dédoublement constant du
l’auscultation un discret souffle 2ème bruit au foyer aortique
7
[58] L’ECG pratiqué montre A - La réalisation d’un choc
l’existence d’une extrasystolie électrique externe
La(les) exploration(s) ventriculaire importante, B - L’injection intraveineuse de
radiologiques suivantes polymorphe avec quelques digitaliques (Cédilanide®)
peuvent contribuer au doublets, c’est à dire la présence: C - L’injection intraveineuse de
diagnostic de coarctation de A - De complexes QRS fins, xylocaïne (Xylocard®)
l’aorte: mais prématurés et précédés D - Une perfusion de trinitrine
A - Radio simple du thorax de d’une onde P intraveineuse (Lénitral®)
face B - De complexes QRS fins, E - L’injection intraveineuse de
B - Radio du thorax après prématurés et non précédés furosémide (Lasilix®)
imprégnation barytée de d’une onde P [65]
l’oesophage C - De complexes QRS élargis
C - Aortographie et prématurés Le retour au rythme sinusal
D - Artériographie digitalisée D - De manière intermittente permet de constater la
E - Cathétérisme cardiaque par d’une paire de complexes QRS persistance d’une extrasystolie
voie veineuse élargis et prématurés ventriculaire importante. Quel
[59] E - De complexes QRS élargis traitement anti-arythmique faut-
mais non prématurés il envisager?
Quelles(s) complication(s) [62] Quelle(s) est(sont) la(les)
l’hypertension artérielle peut- proposition(s) exacte(s)?
elle induire chez cette enfant? Devant cette extra-systolie A - Une digitalisation au long
A - Des épistaxis à répétition importante, quelle est l’attitude à cours
B - Une paralysie faciale adopter? B - La mexilétine (Mexitil®)
périphérique A - Surveiller l’ECG une fois par C - L’amiodarone
C - Une hypotrophie statu- semaine (Cordarone®)
ropondérale B - Réaliser un Holter D - Le disopyramide
D - Une insuffisance cardiaque (enregistrement de L’ECG. sur 24 (Rythmodan®)
E - Une rétinopathie heures) E - Le vérapamil (lsoptine®)
[60] C - Doser les enzymes sériques
à la recherche d’un infarctus [66]
Compte-tenu du fait que cette D - Faire une épreuve d’effort cc
enfant atteinte d’une coarctation E - Réaliser une Une jeune femme de 30 ans,
aortique ne mesure que 88 cm, coronarographie sans antécédents
quel examen, parmi les [63] rhumatismaux évidents, est
suivants, vous paraît-il utile de admise à l’hôpital
demander? Entre-temps, le malade présente pour une hémiparésie droite
A - Test de la sueur avec une tachycardie ventriculaire rapidement régréssive.
dosage du chlore nécessitant son hospitalisation L’interrogatoire retrouve un
B - Test de stimulation de dans un service spécialisé. essoufflement modéré à l’effort
l’hormone de croissance L’ECG doit montrer: depuis un an et des accès de
C - Recherche d’une A - Une tachycardie très palpitation, de durée
entéropathie exsudative régulière à complexes QRS fins habituellement brève, sauf le
D - Caryotype B - Une tachycardie à complexes dernier qui a duré 3 heures, à
E - Exploration du système QRS élargis début assez
rénine-angiotensine C - Une dissociation des brusque ; le rythme cardiaque
complexes auriculaires et serait rapide mais irrégulier: il y
[61] ventriculaires a une pollakiurie per-critique, la
cc D - Des phénomènes de capture terminaison de l’accès se fait
Un homme de 55 ans, ou de fusion d’une façon progressive.
présentant une cardiopathie E - L’absence d’onde P visible L’examen neurologique est
ischémique n’entraînant aucune [64] normal. Le rythme cardiaque
douleur est régulier à 7OImn,
angineuse, vient consulter pour Le traitement immédiat de cette l’auscultation
des palpitations fréquentes. tachycardie ventriculaire peut entend à la pointe un éclat de
être Bi, pas de souffle systolique, un
8
claquement d’ouverture, un B - Carotidogramme
roulement holodiastolique plus C - Doppler cervical Une intervention chirurgicale
net en décubitus latérale D - Echocardiogramme est décidée et sera effectuée
gauche, constant, que la E - Scintigraphie myocardique dans quatre semaines. Quel(s)
patiente soit au Thallium médicament(s) visant à
auscultée en décubitus dorsal [68] empêcher la récidive de
ou en position debout. Il y a de l’accident neurologique, allez-
plus un éclat net du B2 au foyer Quel trouble rythmique vous préférentiellement
pulmonaire. paroxystique, en fonction des prescrire pendant ces quatre
La radiographie de face montre données de l’interrogatoire, peut semaines?
un coeur peu augmenté de être incriminé à l’origine de A - Anticoagulants
volume, un débord droit, un l’accident neurologique déficitaire B - Diurétiques
double transitoire? C - Dérivés quinidiniques
contour, une crosse aortique A - Extrasystoles auriculaires D - Dérivés nitrés à action
normale, une saillie à double B - Tachycardie ventriculaire prolongée
bosse de l’arc moyen gauche, C - Extrasystoles ventriculaires E - Bêta-bloquants
un D - Fibrillation auriculaire [72]
arc inférieur gauche non E - Tachycardie jonctionnelle cc
allongé. Les artères paroxystique Monsieur D., 59 ans, cafetier,
pulmonaires sont un peu [69] consulte pour des douleurs
augmentées dans les thoraciques. Elles débutent par
hiles, mais la transparence Quelle complication induite par le les deux bras et envahissent le
pulmonaire est normale. L’ECG trouble rythmique paroxystique thorax antérieur, puis postérieur
montre un rythme sinusal, une est ; leur tonalité est constrictive
hypertrophie auriculaire gauche, directement responsable de elles augmentent
un axe de QRS à + 1000, un l’accident neurologique déficitaire progressivement en intensité et
bloc incomplet droit. Le bilan régressif? en diffusion jusqu’à un
biologique est normal. A - Thrombose de l’oreillette maximum où elles
gauche, s’accompagnent souvent d’un
Quelle cardiopathie vous B - Embolie plaquettaire dans malaise avec sueurs profuses,
suggèrent les données l’artère vertébrale droite puis régressent ensuite aussi
cliniques, radiologiques et C - Spasme de l’artère sylvienne progressivement qu’elles sont
électrocardiographiques? gauche apparues, avec une durée
A - Prolapsus valvulaire mitral D - Chute du débit cardiaque globale de 20 à 30 minutes. La
B - Insuffisance mitrale E - Petite embolie fibrino trinitrine perlinguale récemment
C - Communication cruorique sylvienne gauche prescrite calme la douleur en 2
interauriculaire minutes. Elles apparaissent
D - Rétrécissement mitral [70] exclusivement la nuit, réveillant
E - Myxome de l’oreillette le patient entre 2 et 4 heures du
gauche Une exploration hémodynamique matin, leur évolution est
[67] est prévue : dans quelle(s) périodique avec l’alternance de
cavité(s) phases d’activité où le patient
Quel est(sont) le(s) examen(s) (enregistrement(s) simultané(s) souffre toutes les nuits et de
paraclinique(s) non invasif(s) (à des pressions) doi(ven)t être longues phases
l’exception de la radiologie située(s) la(les) asymptomatiques. Dans la
standard et de sonde(s) pour obtenir le journée, Monsieur D., ne se
l’électrocardiogramme de diagnostic hémodynamique de plaint d’aucune gêne.
surface à 16 dérivations) cette cardiopathie? L’interrogatoire apprend par
immédiatement utile(s) pour A - Oreillette droite ailleurs que Monsieur D. fume
confirmer la cardiopathie mise B - Tronc de l’artère pulmonaire 40 g de tabac par jour, il s’agit
en évidence par l’examen C - Ventricule gauche d’un homme pléthorique (87 kg
clinique? D - Racine de l’aorte pour 1,72 m). L’examen
A - Enregistrement continu de E - Capillaire pulmonaire ou clinique est normal, hormis une
l’électrocardiogramme sur 24 oreillette gauche. TA à 170/110 mmHg au repos.
heures [71] La radiographie thoracique ne
9
montre pas de cardiomégalie. repos le spasme
L’échocardiogramme est C - Cholestérol total à 6,2 [78]
normal, de même que l’ECG de mmoles/l
repos: par contre, l’ECG d’effort D - HDL-cholestérol à 1 g/l Si l’hypothèse d’un angor
est possible avec un sous- E - Rapport apo A / apo B = 3 spastique se confirme, quel(s)
décalage ischémique de ST de [75] médicament(s) doit (doivent) à
2 mm dès le palier de 60 Wans priori être exclu(s) chez ce
pour une fréquence cardiaque Parmi ces données de patient?
de 135/mn. Le bilan biologique l’observation, quelle(s) est (sont) A - Sectral® (acébutolol)
montre essentiellement des celle(s) dont B - Cordarone® (amiodarone)
triglycérides à 3,50 mmoles/l, lel’apparition a pu être favorisée C - Adalate® (nifédipine)
cholestérol total est à 6,2 par l’éthylisme? D - Risordan® (isosorbide
mmoles/l, le cholestérol HDL A - Hypertension artérielle dinitrate)
est à 1 et le rapport B - Triglycérides à 3,50 mmoles/l E - Avlocardyl® (propranolol)
apoprotéines Ai/ apoprotéines B C - Cholestérol total à 6,20
à 3, les gamma-GT sont mmoles/l [79]
élevées à 120 Ul/ml. D - Cholestérol-HDL à 1 g/l cc
E - Gamma-GT à 120 Ul/ml Mr. Y., 40 ans, sans
Laquelle(esquelles) parmi ces 5 [76] antécédents pathologiques
propositions permet(tent) notables. Aucun trouble
d’évoquer un Parmi ces 5 anomalies fonctionnel de la
mécanisme spasmodique à transitoires de la repolarisation sphère cardiovasculaire.
l’origine de cet angor? ventriculaire, quelle est celle qui, Découverte lors d’un examen
A - Crises exclusivement observée au cours dune douleur médical systématique, d’un
spontanées spontanée, est la plus suggestive souffle à
B - Crises nocturnes à horaire dun spasme coronarien? l’auscultation cardiaque dont
fixe A - Sous-décalage ischémique les caractères sont les suivants
C - Crises de longue durée de ST - foyer maximum : 3ème
D - Evolution périodique B - Sus-décalage ischémique de espace intercostal gauche près
E - Epreuve d’effort positive ST du sternum
[73] C - Onde T positive et - chronologie: protodiastolique
symétrique - intensité : 4/6.
Laquelle(lesquelles) parmi ces D - onde T négative et Il existe à ce même foyer un
5 propositions permet(tent) symétrique souffle mésosystolique rude
d’évoquer E - Sous-décalage de ST + onde 2/6, sans frémissement, et un
l’existence d’une athérosclérose T négative et symétrique dédoublement du 2ème bruit,
coronarienne obstructive [77] qui disparaît en inspiration. On
associée? note d’autre part, à la pointe du
A - Efficacité de la TNT Une coronarographie est coeur, un murmure
perlinguale réalisée. Quelle serait parmi ces présystolique de faible intensité
B - Absence d’angor d’effort 5 propositions celle qui sans modification de l’intensité
C - Ethylisme chronique permettrait d’exclure le diagnostic du premier
D - ECG de repos normal d’angor spastique sachant que bruit. A la fourchette sternale,
E - Epreuve d’effort positive l’exploration a été effectuée sans on entend un bruit intense,
test pharmacologique? situé 12 centièmes de seconde
[74] A - Réseau coronarien après le premier bruit. Les
angiographiquement normal chiffres de la TA humérale sont
Parmi ces 5 propositions, B - Athérome coronarien diffus les suivants : 146/60 mmHg. La
laquelle(lesquelles) a(ont) pu sans sténose significative radiographie de face du thorax
favoriser le C - Sténose fixe à 90 % sur montre une convexité accrue
développement dune l’interventriculaire antérieure du 3ème arc du bord gauche,
athérosclérose coronarienne D - Sténoses significatives sur avec un rapport
obstructive? les 3 troncs principaux cardiothoracique à 0,55. Sur
A - Tabagisme (40 g/j) E - Aucune des propositions l’ECG
B - TA à 170/110 mmHg au précédentes ne permet d’exclure - Rythme sinusal régulier à
10
68/mn suivants: sous-jacents. Au membre
- Axe de QRS à -10° A - Insuffisance ventriculaire inférieur gauche, tous les pouls
- Durée de QRS = 0,12 sec gauche sont perçus. Quel est le siège
- Absence d’onde q en D 1 -VL- B - Constitution d’un symphyse probable de l’oblitération?
V5-V6 péricardique constritive A - Artère iliaque primitive
- Aspect en M de l’onde R en D C - Syncope de Stokes-Adams droite
1 -VL-V5-V6 D - Thrombose de l’auricule B - Artère iliaque externe droite
gauche C - Artère fémorale
Monsieur Y. présente: E - Mort subite superficielle droite
A - Un rétrécissement mitral D - Artère tibiale antérieure
pur [83] droite
B - Une insuffisance E - Artères tibiales antérieure
pulmonaire Pour suivre l’évolution de et postérieure droites
C - Une insuffisance aortique l’affection de M. Y., vous estimez [86]
pure prioritaires les
D - Une insuffisance aortique informations apportées par un Un bilan artériographique est
associée à un rétrécissement examen, de périodicité souhaitable chez cet homme
mitral serré à valves souples semestrielle : lequel? jeune. D’après les données de
E - Un canal artériel persistant A - Cathétérisme cardiaque l’examen clinique, quelle(s) est
[80] gauche (sont) la (les) techniques(s)
B - Cathétérisme cardiaque droit radiologiques(s)
L’auscultation au 3ème espace C - Echocardiographie envisageable(s):
intercostal gauche et l’ECG bidimensionnelle A - Angiographie numérisée
suggèrent D - Ventriculographie isotopique par ponction d’une veine du
l’existence au repos et à l’effort bras
A- D’une hypertrophie E - Etude électrophysiologique B - Artériographie par ponction
ventriculaire gauche intracavitaire bifémorale
B - D’un bloc complet de la [84] C - Aorto-artériographie par
branche droite du faisceau de cc ponction aortique translombaire
Hiss Un homme de 65 ans, en bon D - Méthode de Seldinger
C - D’un bloc complet de la état général, vient consulter pour rétrograde par ponction
branche gauche du faisceau de des douleurs à la marche, du fémorale droite
Hiss mollet droit. Parmi les E - Méthode de Seldinger par
D - D’un bloc incomplet de la antécédents, on retrouve une ponction axillaire
branche gauche du faisceau de forte intoxication tabagique. [87]
Hiss
E - D’une hypertrophie Quel est le critère clinique le plus Le périmètre de marche étant
ventriculaire droite évocateur de l’origine artérielle de 300 mètres, vous optez pour
[81] de cette un traitement médical, qui
claudication intermittente? comporte plusieurs mesures.
4 des 5 étiologies suivantes A - Apparition de la douleur Laquelle est discutable?
doivent être discutées à l’origine après une distance de marche A - Arrêt du tabac
de l’affection dont souffre Mr. Y. variable B - Marche à pied quotidienne
Lesquelles? B - Cessation de la douleur au C - Hygiène des pieds
A - Malformation congénitale repos D - Anticoagulants oraux
B - Dystrophie du tissu C - Crampe nocturne du mollet E - Surveillance clinique
élastique D - Atténuation de la douleur régulière
C - Syphilis lorsque le membre est surélevé
D - Rhumatisme articulaire aigu E - Irradiation descendante de la [88]
E - Athérosclérose douleur cc
coronarienne [85] Il s’agit d’une femme de 45 ans
[82] normotendue, atteinte d’une
L’examen clinique montre la maladie mitrale connue depuis
L’évolution de l’affection de Mr. présence d’un pouls fémoral 20
Y. comporte 3 des risques droit, mais l’absence de pouls ans. Elle est hospitalisée pour
11
oedème aigu du poumon ; à capillaire militaire chez les parachutistes.
l’auscultation, on entend un [91] L’électrocardiogramme que
souffle vous réalisez révèle une
systolique d’insuffisance mitrale Quel est le signe surélévation du point J de 1 mm
et un roulement diastolique de hémodynamique le plus suggestif en Dl,
rétrécissement mitral. de l’insuffisance mitrale? A - La D2, D3 et VF, avec des ondes
Un bilan est réalisé après grande onde X sur la courbe de T normales, et on observe un
traitement de l’accident aigu. pression de l’oreillette droite sous décalage du segment PQ
B - La grande onde V sur la de 0,5 mm en D2 et VF. Le
Parmi les éléments suivants, courbe de pression de l’oreillette cliché thoracique est
révélés par la radio thoracique, gauche strictement normal. Les seules
quel est celui qui C - Le ‘dip plateau” anomalies
n’est pas directement en D - L’augmentation des pression biologiques relevées dans
rapport avec la maladie mitrale? dans l’artère pulmonaire l’immédiat sont une vitesse de
A - Un double contour de l’arc E - L’élévation du débit sédimentation à 30 mm à
inférieur droit cardiaque l’heure,
B - Un épanchement pleural [92] des transaminases à 55 UI.
C - Une cardiomégalie pour TGO et 63 UI. pour TGP.
D - Des images de sub- Parmi les propositions suivantes,
oedème pulmonaire quel est le traitement à éviter? L’aspect du segment ST à
E - Une crosse aortique A - Tonicardiaques l’ECG vous amène à porter le
déroulée B - Diurétiques diagnostic de:
[89] C - Vasodilatateurs mixtes A - lschémie sous-épicardique
(artériel et veineux) B - Lésion ischémie sous-
L’échocardiogramme mettra en D - Association tonicardiaque + épicardique
évidence les signes contenus diurétique + vasodilatateurs C - lschémie sous-
dans les mixtes endocardique
propositions suivantes sauf une, E - Bêta-bloquants D - Lésion sous-endocardique
laquelle? E - Aucune des propositions ci-
A - Une grosse oreillette [93] dessus
gauche cc [94]
B - Une ouverture normale des Ce patient âgé de 26 ans est
valves aortiques venu au service des urgences car Si un échocardiogramme
C - Une dilatation du ventricule une douleur rétrosternale vive bidimensionnnel était réalisé,
droit s’est installée assez rapidement que montrerait-il
D - Une diminution de la pente en début de matinée. L’intensité vraisemblablement?
EF croissante de la douleur A - Une épaisseur septale
E - Un fluttering de la grande persiste au repos. Assis, augmentée avec une valve
valve mitrale légèrement penché en avant, il mitrale antérieure touchant le
[90] évite de parler ou d’inspirer trop septum en systole
fortement, car cela augmente sa B - Une akinésie complète de
Quelle est la réponse exacte. douleur. Celle-ci est rétrosternale la paroi postérieure du
Un cathérisme cardiaque droit et irradie en bretelle vers ventricule gauche C - Un
et gauche les trapèzes. La tension artérielle espace clair non échogène en
montrera: est a 13/7, le pouls est régulier à arrière et en avant du coeur
A - Des pressions normales 75, la température est à témoignant d’une collection
dans les cavités droites 38° C. L’auscultation cardiaque liquidienne antérieure à 500 ml
B - Un débit cardiaque égal à entend un frottement à cheval sur D - Un anévrisme de la pointe
81/minute les bruits du coeur qui sont du ventricule gauche
C - Une pression systolique de bien perçus. L’examen E - Aucune des anomalies ci-
l’AP égale à 20 mm Hg pulmonaire, abdominal et général dessus
D - Une pression moyenne ne montre pas d’autre anomalie. [95]
capillaire pulmonaire égale à 12 Il ne
mm Hg fume pas, n’a pas d’antécédent Quelle décision thérapeutique
E - Une grande onde V notable, et a fait son service allez-vous prendre dans
12
l’immédiat? C - Une coronarographie est B - En une augmentation de
A - Héparine® sous cutanée, indispensable l’amplitude de P supérieure à
une injection de 0,4 ml toutes D - Le choix thérapeutique initial 2,5 mm en D2
les heures n’était pas le bon C - En un aspect dicrote de P
B - lsoptine® 120 mg E - Un autre en Vi avec négativité empâtée
(vérapamil), 1 gélule 3 fois par électrocardiogramme est a D - En une déviation axiale
jour prévoir dans deux semaines droite
C - lndocid® 25 mg [98] E - En une négativité de T en
(indométacine), 1 gélule 4 fois cc D3-aVF
par jour Une femme âgée de 50 ans, se [100]
D - Risordan® 20 mg (dinitrate plaint d’une dyspnée d’effort. Elle
d’isosorbide), 1 comprimé 3 fois na pas d’antécédents Indiquez la proposition
par jour connus de RAA. L’auscultation inexacte. Sur
E - Solupred® 20 mg cardiaque permet d’entendre un l’échocardiogramme, vous
(prédnisolone), 1 comprimé 3 roulement diastolique et un constatez:
fois par jour dédoublement du B2. Sur A - Des mouvements réduits
[96] l’électrocardiogramme, il existe de la grande valve avec aspect
des signes d’hypertrophie en créneau
Vous le revoyez vers 19 heures. auriculaire B - Une absence d’onde A
Son épouse est venue le gauche. La radiographie C - Un épaississement des
rejoindre. Il souhaite pulmonaire met en évidence un feuillets
rentrer à son domicile avec elle aspect de “poumon mitral”. Il D - Une calcification des
: en effet il ne souffre plus aussi existe feuillets
intensément et se sent mieux. un aspect typique sur E - Un mouvement postérieur
Votre attitude comporte: l’échocardiogramme. Le du feuillet postérieur de la
A - Poursuite de cathétérisme met en évidence mitrale durant la diastole
l’hospitalisation en service de une élévation de [101]
cardiologie pendant 8 à 10 j B - la pression capillaire pulmonaire.
Retour au domicile le soir Tous ces signes sont évocateurs Indiquez la proposition
même avec une lettre pour le dune sténose mitrale. inexacte. Sur la
médecin de téléradiographie de coeur, on
famille Indiquez la proposition inexacte. retrouve:
C - Réalisation systématique Les signes auscultatoires chez A - Une augmentation de
d’un échocardiogramme cette femme atteinte de sténose volume des hiles pulmonaires
bidimensionnel dans les 48 h mitrale sont dominés par un B - Des lignes de Kerley
même si tout va bien roulement diastolique dont les C - Une image de double
D - Réalisation systématique caractères sont les suivants contour des oreillettes au
d’un électrocardiogramme dans A - Le roulement siège à la niveau du bord droit du coeur
deux semaines, même si tout pointe D - Une élévation du point G
va bien B - Il est mieux perçu en au niveau du bord gauche
E - Repos physique, à la décubitus latéral gauche E - Un comblement de l’espace
chambre, pendant une C - Il s’accompagne d’un clair rétrosternal du profil
semaine, même si tout va bien frémissement cataire
D - Il diminue à l’effort [102]
[97] E - Il diminue lors de l’arythmie
complète Indiquez la proposition
Si l’électrocardiogramme était [99] inexacte. Du point de vue
réalisé à la deuxième semaine hémodynamique, cette
et montrait une inversion de Indiquez la proposition inexacte. sténose mitrale peut se traduire
l’onde T en Dl, D2, D3, vous Les signes par:
devriez conclure que: électrocardiographiques A - Une élévation de la
A - La maladie n’a pas fini consistent pression artérielle pulmonaire
d’évoluer A - En un allongement de P B - Une augmentation de la
B - Le patient doit être supérieur à 12/100ème de pression télédiastolique du
hospitalisé seconde ventricule gauche
13
C - Une ébauche de gradient E - Eclat de Bi Monsieur A. 42 ans, 1 m 75, 70
supérieur ou égal à 15 mmHg [104] kilos. Représentant de
entre PAP moyenne et pression commerce. Père mort
capillaire moyenne Parmi les signes subitement à 47
D - Une élévation des électrocardiographiques suivants, ans. Mère en bonne santé. Lui-
pressions dans l’oreillette droite quel est celui qui a le même a toujours été en bonne
E - Une élévation de la moins de chance d’être rencontré santé jusqu’à il y a 2 mois où il
pression télédiastolique chez ce malade? a ressenti pour la première fois
ventriculaire droite A - Fibrillation auriculaire en marchant vite le matin pour
[103] B - Surcharge auriculaire gauche aller à son garage situé à 50
cc C - Aspect QS en VI et V2 mètres de sa maison, au
Un homme de 55 ans est D - Ondes R augmentées sommet d’une rue en pente, un
hospitalisé pour une d’amplitude en Dl ,VL,V5 et V6 serrement médiothoracique
symptomatologie dominée par: E - Allongement de PR accompagné d’une sensation
- Un essoufflement à l’effort [105] pénible de lourdeur des
avec une gène constructive membres supérieurs. Il a du
thoracique haute Parmi les étiologies suivantes, s’arrêter
- Des lipothymies survenant vous pouvez avec certitude, avant de reprendre sa marche
également à l’effort avec éliminer: plus lentement. Depuis lors, la
impression de “brouillard devant A- RAA même douleur s’est reproduite
les B - Hérédo dégénérescence à
yeux”. conjonctivo-élastique plusieurs reprises dans les
Ces manifestations se sont C - Malformation congénitale mêmes circonstances.
accentuées depuis un an au D - Syphilis
point de lui interdire les gestes E - Idiopathique La scène clinique fait d’abord
simples de son métier de penser:
cordonnier. A l’examen clinique, [106] A - A une névralgie intercostale
on note un frémissement B - A une arthrose cervicale
systolique Lors du cathétérisme gauche, la C - A une angine de poitrine
de base, un souffle systolique pression aortique systolique est par arthérosclérose
râpeux vers les carotides, de 120 mm de Hg Quel est le coronarienne
maximum au 2ème espace chiffre de pression systolique D - A une angine de poitrine
intercostal droit et une forte ventriculaire gauche qui vous par spasme coronarien
atténuation du deuxième bruit. Il paraît le plus logique chez ce E - A un spasme du bas
n’existe aucun signe malade? oesophage
d’insuffisance cardiaque et les A - 80 mm Hg [109]
pouls périphériques sont bien B - 100 mm Hg
perçus. La radiographie C - 120 mm Hg L’auscultation cardiaque est
thoracique objective une D - 150 mm Hg normale : pouls artériels tous
hypertrophie ventriculaire E - 200 mm Hg perçus avec souffle systolique
gauche : une saillie de l’aorte [107] carotidien sous angulo
initiale et un maxillaire gauche 3/6 ; TA =
flou hilaire. Le diagnostic de Parmi les complications 160/1 00 mm Hg. Volume
retrécissement aortique (RAO) suivantes, quelle est celle qui a le cardiaque et silhouette cardio-
est porté. moins de chance de survenir aortique normaux. Rapport
chez ce malade avant la mise en cardiothoracique = 0,47. L’ECG
Parmi les éléments place dune prothèse valvulaire? au repos est enregistré. Vous
d’auscultation suivants, il est A - Mort subite retenez comme signe(s)
logique de retrouver dans le B - Embolie cruorique de la pathologique(s)
cadre de cette cardiopathie: grande circulation A - Un axe de QRS à + 60
A - Galop protodiastolique C - OEdème aigu du poumon degrés
B - Dédoublement de Bi D - Endocardite bactérienne B - Un rythme sinusal régulier
C - Souffle protodiastolique E - Infarctus du myocarde. à 68/mn
D - Renforcement post- [108] C - Un intervalle PR à 024
extrasystolique du souffle cc D - Un indice SV1 + RV5 = 4,6
14
mv gauche du sternum. Un bruit de
E - Une onde T négative La restriction alimentaire devra galop présystolique et les bruits
asymétrique en D3 porter surtout sur du coeur sont bien perçus
A - Les graisses végétales La radiographie thoracique
[110] B - Les viandes grasses montre un oedème alvéolaire,
C - Les féculents un index cardiothoracique à
Le bilan complémentaire que D - Le sel 0,55. L’électrocardiogramme
vous avez demandé rapporte E - Les produits laitiers non montre un rythme sinusal avec
une valeur écrémés un PR à 0,18 secondes, un axe
anormale pour: de QRS à + 30 degrés, une
A - Glycémie à jeun : 5,10 [114] repolarisation et des
mmoles/litre cc ventriculogrammes normaux.
B - Cholestérolémie : 7,09 Une femme jeune de 33 ans est Numération globulaire : GR 4
mmoles/litres hospitalisée pour insuffisance 180 000/mm3, GB 10 900/mm3
C - Triglycéridémie: 1,15 cardiaque globale fébrile avec 82 % de polynucléaires.
mmoles/litre. (température 39 degrés C). La vitesse de sédimentation
D - Uricémie : 450 micromoles Depuis 15 jours apparition dune està 20/40. Fibrinogène 5,10
/litre. toux et d’une dyspnée g/l. Le ionogramme sanguin est
E - Créatininémie : 95 progressivement croissante puis normal et la créatinine
micromoles/litre. spontanée avec sueurs également. Il n’y a pas
[111] nocturnes, prise de poids de 7 d’hématurie.
kg. La température n’a pas été
Vous décidez de faire en surveillée, elle est à 38 degrés la Parmi les examens suivants,
premier lieu le bilan carotidien. veille de l’hospitalisation. Dans l’un d’entre eux,
L’examen qui les antécédents : syndrome systématiquement réalisé
précisera le mieux le siège et le dépressif majeur, 3 tentatives fournira un élément diagnostic
degré de la sténose est: d’autolyse en 2 ans avec et thérapeutique
A - Electroencéphalogramme anorexie mentale ; notion de A - La radiographie des sinus
avec compression carotidienne palpitations depuis 2 ans et un B - Le cathétérisme droit
droite examen cardiologique avec C - Les hémocultures aérobie
B - Carotidogramme échocardiogramme avait permis et anaérobie
C - Doppler cervical de conclure à l’existence d’une D - Le dosage des
D - Angiographie digitalisée insuffisance mitrale probablement antistreptolysines
des artères cervicales rhumatismale de faible E - L’électrophorèse des
E - Ophtalmodynamométrie importance. Enfin des soins protéines
[112] dentaires ont été pratiqués un [115]
mois auparavant. A l’entrée dans
Le sténose carotidienne étant le service, 1,55 m 52 kg, mauvais Dans l’histoire de la maladie de
asymptomatique et de degré état général avec teint gris, cette patiente un(des)
modéré, vous décidez mauvais état dentaire, pression élément(s) important(s)
l’abstention thérapeutique à son artérielle 120/60 mmHg, devrai(en)t faire évoquer le
sujet. Quel est le premier fréquence cardiaque 100/mn, pas diagnostic:
examen complémentaire à faire d’éruption cutanée, pas de A - L’anorexie mentale
pour évaluer la sévérité de splénomégalie ni d’adénopathies. B - L’apparition du souffle
l’insuffisance coronarienne? orthopnée, oedèmes des diastolique
A - Scintigraphie myocardique membres inférieurs bilatéraux, C - L’existence de palpitations
au repos hépatomégalie avec reflux D - La perte de poids
B - Enregistrement Holter de hépatojugulaire. Les pouls importante
24 heures périphériques sont tous perçus, E - La notion de soins
C - Electrocardiogramme avec l’auscultation pulmonaire révèle dentaires récents
hyperpnée des crépitants dans les deux [116]
D - Electrocardiogramme champs. L’auscultation cardiaque
d’effort révèle un souffle systolique 2/6 L’échocardiogramme peut
E - Coronarographie apexo-axillaire, un souffle révéler dans ce cas précis:
[113] diastolique 2/6 le long du bord A - Un fluttering systolique des
15
valves mitrales biquotidienne de pénicilline G Laquelle(lesquelles) ?
B - Des végétations sur les B - Perfusion continue de A - Elle complique
valves aortiques pénicilline G obligatoirement une thrombose
C - Un dédoublement des C - Association de Pénicilline IV surale sous-jacente
parois aortiques et d’un aminoside IV ou 1M B - Elle ne s’accompagne pas
D - Une akinésie D - La durée habituelle du d’oedème au stade de
antéroseptoapicale traitement est de 15 à 22 jours thrombose non adhésive
E - Aucun de ces signes E - La posologie de la pénicilline C - Elle s’explore au mieux par
[117] G est toujours inférieure à 30 M une phlébographie rétrograde
UI/jour D - C’est la localisation
Quelle est votre hypothèse [121] habituelle des phlégmatia
diagnostique: cc cerulea
A - Péricardite aigué Un homme de 40 ans est E - La circulation veineuse
B - Rupture du sinus de hospitalisé en urgence pour une collatérale sus-pubienne
valsalva augmentation de volume permet son diagnostic
C - Endocardite bactérienne douloureuse du membre inférieur rétrospectif
D - Rechute de RM gauche Il a été opéré 10 jours [123]
E - Dissection aortique auparavant d’une hernie
inguinale droite dont les suites Lorsqu’on suspecte une
[118] immédiates avaient été simples. phlébite iliocave, un ou
Il n’avait pas été jugé utile de plusieurs des examens
Quelle(s) thérapeutique(s) prescrire un traitement suivants permettent de
immédiate(s) doit-on instituer anticoagulant préventif. Les confirmer le diagnostic.
dans les 12 premières heures? examens complémentaires Lequel(lesquels)?
A - Remplacement valvulaire demandés A - Doppler
aortique confirmeront la phlébite ilio-cave B - Echotomographie
B - Traitement digitalo suspectée cliniquement. abdomino-pelvienne
diurétique C - llio-portographie
C - Antibiothérapie large Parmi les propositions, suivantes, D - Mesure de la pression
spectre par voie orale une ou plusieurs sont exactes. transcutanée en oxygène
D - Pénicilline IV forte dose Laquelle(lesquelles)? E - Phlébographie au fil de
E - Traitement vasodilatateur A - Les thromboses veineuses l’eau
[119] sont plus fréquentes au membre [124]
inférieur gauche qu’au membre
Dans le cadre du bilan inférieur droit Parmi les affirmations suivantes
étiologique l’(les) examen(s) B - La thrombo-phlébite est concernant l’interruption
suivant(s) doi(ven)t être considérée comme le stade partielle de la veine cave
pratiqué(s) initial, généralement inapparent, inférieure, une ou plusieurs
A - Sérodiagnostic de de la phlébite sont fausses.
mycoplasme C - Une phlébite iliaque peut Laquelle(lesquelles) ?
B - Radiographies des arcades s’accompagner d’une disparition A - Elle nécessite toujours un
dentaires des pouls périphériques abord abdominal
C - Urographie intraveineuse D - La gangrène est une B - Elle est indiquée en cas de
D - Examen ORL complication possible des phlébite surale adhésive
E - Réaction de Bordet- phlébites C - Elle protège efficacement
Wassermann E - Le signe de Homans est contre l’embolie pulmonaire
[120] particulièrement net dans la massive
phlébite iliaque D - Elle se place généralement
En dehors du traitement immédiatement au-dessous des
symptomatique, un traitement [122] veines ré n ales
étiologique par E - Elle entraîne
antibiothérapie doit être institué, En ce qui concerne la phlébite obligatoirement un oedème
la(les) modalité(s) à respecter iliaque, une ou plusieurs des important des deux membres
est(sont) affirmations inférieurs
A - Injection intramusculaire suivantes sont justes [125]
16
cc C - L’existence d’une aortique
Monsieur R. âgé de 48 ans est hypertension artérielle D - Opacification du faux
hypertendu depuis plusieurs D - L’existence de troubles ECG chenal seul
années, hypertension mal de repolarisation ventriculaire E - Constatation d’une
équilibrée, le malade ne E - L’absence de signes ECG ou insuffisance aortique
respectant pas de façon précise biologiques de nécrose [129]
le régime alimentaire et le myocardique
traitement Parmi les évolutions
qui lui ont été prescrits. [126] défavorables suivantes, quelle
Monsieur R. n’est pas connu est la plus fréquente? A - La
par ailleurs comme insuffisant L’existence d’un souffle mort par ischémie viscérale
coronarien, Il a ressenti diastolique est un signe classique B - La mort par insuffisance
brutalement une douleur et précieux pour le diagnostic de aortique massive et IVG
thoracique antérieure intense, dissection aortique A ce sujet, il C - La rupture de l’aorte dans
d’allure est exact que les premières semaines
déchirante, évoluant par A - Le souffle diastolique est D - La mort au cours d’une
paroxysmes : cette douleur a constant au cours de l’évolution poussée hypertensive
irradié rapidement vers la B - Il est le plus souvent dû au E - La mort par infarctus du
région prolapsus d’une sigmoïde myocarde
dorsale, la région lombaire et désinsérée [130]
l’abdomen. C - Il peut être dû à la dilatation
A l’examen clinique : rythme de l’anneau aortique par Parmi les affections suivantes,
cardiaque à 90/mn, régulier; hématome pariétal laquelle(lesquelles)
l’auscultation montre l’existence D - Il peut être lié à une l.A.O. prédispose(nt)-elle (s) à la
d’un léger frottement point de départ de la dissection dissection aortique?
péricardique : la pression E - Son absence permet de A - Hypertension artérielle
artérielle està 160/100 mmHg. rejeter le diagnostic B - Rétrécissement aortique
L’examen général montre, par [127] athéromateux
ailleurs, l’abolition des C - Syndrome de Marfan
battements artériels au niveau L’électrocardiogramme de la D - Spondylarthrite
de l’artère dissection aortique aigué ankylosante
fémorale droite chez ce malade A - Est le plus souvent E - Elastorrhexie systématisée
dont la circulation artérielle desstrictement normal
membres inférieurs était B - Peut montrer une onde Q de [131]
auparavant normale. A nécrose par dissection
l’électrocardiogramme, tracé coronarienne Le traitement chirurgical en
d’hypertrophie ventriculaire C - Peut montrer une phase aigué de la dissection
gauche déjà hypertrophie ventriculaire gauche A - Ne doit intervenir quaprès
connue avec troubles de la isolée contrôle de la pression artérielle
repolarisation ventriculaire : D - Montre parfois une B - Sadresse surtout aux
absence de signes de nécrose hypertrophie ventriculaire droite dissections de l’aorte
myocardique. Les enzymes E - Montre souvent un bloc descendante (III)
sont demeurées normales. Le complet de la branche gauche C - Comporte actuellement une
diagnostic évoqué est celui de [128] mortalité faible (environ 5 %)
dissection aortique. D - Consiste à créer un orifice
Lorsqu’une aortographie est de réentrée
Quel est, parmi les signes pratiquée, elle peut montrer E - Consiste à fermer l’orifice
suivants présentés par ce plusieurs aspects d’entrée et oblitérer le plan de
patient, celui qui vous angiographiques. Quel est le plus dissection
paraît le plus évocateur du caractéristique? [132]
diagnostic? A - Opacification de l’aorte et cc
A - L’absence de souffle d’un faux chenal Femme de 72 ans immobilisée
cardiaque B - Opacification de l’aorte seule, dans un plâtre cruro-pédieux
B - L’abolition du pouls fémoral comprimée par le faux chenal pour fracture de Dupuytren
droit C - Epaississement de la paroi droite
17
depuis 10 jours. antiinflammatoire à deux reprises, en dehors de
Apparition d’un oedème des C - Traitement vasodilatateur ses grossesses, dans le
orteils, de douleurs sourdes du D - Antivitamines K passé, la patiente a présenté
mollet et d’un état fébrile à 38° E - Antiagrégants plaquettaires des phlébites superficielles
avec pouls rapide (110 par traitées par des
minute). La pression artérielle [136] antiinflammatoires
ne s’est pas modifiée (140/90 locaux.
aux La gravité de l’embolie Au moment du diagnostic de la
membres supérieurs). pulmonaire s’évalue avant tout phlébite profonde, il n’y a pas
Brusquement elle se plaint par: de signes d’embolie
d’une douleur à type de point A - La capnie pulmonaire.
de côté B - La radiographie pulmonaire Vous décidez de traiter cette
basithoracique gauche avec C - LECG patiente par héparinothérapie.
sensation d’angoisse. Elle est D - Langiographie pulmonaire
polypnéique. Le diagnostic de E - L’élévation des Avant la mise en route du
maladie thrombo-embolique est transaminases traitement, quelle investigation
évoqué. [137] biologique allez-vous pratiquer?
A - Une mesure du temps de
En faveur de ce diagnostic, Parmi les différentes mesures coagulation en tube + temps de
vous retenez: thérapeutiques suivantes, saignement
A - La douleur basi-thoracique laquelle(lesquelles) est(sont) B - Une mesure du temps de
brutale indispensable(s) dans céphaline activée + temps de
B - La tachycardie l’immédiat? HowelI
C - L’absence de modification A - Héparinothérapie C - Une mesure du temps de
de la pression artérielle B - Ablation du plâtre Quick + du temps de céphaline
D - L’immobilisation plâtrée C - Fibrinolytiques activée + numération
E - L’oedème des orteils D - Antibiothérapie plaquettaire
[133] E - Antivitamines K D - Un thromboélastogramme
[138] E - Une recherche
Pour confirmer ce diagnostic d’hyperagrégabilité plaquettaire
vous pouvez demander: Chez cette patiente, l’indication
A - La radiographie pulmonaire d’une interruption partielle de la [140]
B - L’électrocardiogramme veine cave
C - La mesure des gaz du sang inférieure par un dispositif Parmi les modalités
D - La scintigraphie pulmonaire endocave peut être posée sur d’administration suivante,
E - La phlébo-cavographie des quel critère? laquelle allez-vous choisir pour
membres inférieurs A - L’existence d’un caillot mettre en route le traitement
[134] iliaque anticoagulant?
B - L’état clinique A - L’héparine IV à raison de 7
Parmi les différents facteurs C - L’étiologie de la phlébite 500 UI toutes les 6 heures
étiologiques de phlébite, D - L’âge de la malade B - L’héparine IV à en
lequel(esquels) est(sont) à E - Aucune de ces propositions perfusion continue à la seringue
retenir? [139] électrique à la dose
A - L’âge cc de 150 Ul/kg/24 h
B - L’immobilisation plâtrée Une jeune femme de 35 ans, et C - L’héparine sous cutanée à
C - Le type de fracture de 75 kilos pour 1 m 68, mère de la dose de 0,2 ml toutes les 8
D - Le côté fracturé quatre enfants, présente heures D - L’héparine IV en
E - La date d’apparition de la trois jours après son dernier perfusion continue à la seringue
symptomatologie accouchement une phlébite électrique à la dose de
[135] profonde du membre inférieur 500 Ul/kg/24 h
droit E - L’héparine sous cutanée à
Cette complication aurait sur un terrain variqueux marqué, la dose de 0,3 ml toutes les 12
probablement été évitée par: séquelle des grossesses heures
A - Calciparinothérapie précédentes. Il s’agit de sa [141]
B - Traitement première phlébite profonde mais
18
Parmi les propositions quelle montait rapidement un souffle systolique
suivantes concernant escalier. Par la suite, à la marche [145]
l’héparine, laquelle(lesquelles) rapide, plusieurs malaises
est(sont) juste(s)? lipothymiques sont survenus. Ce Les conditions de survenue de
A - A dose anticoagulante elle jour, en courant après un chat, la syncope sont en faveur d’une
inhibe uniquement le facteur elle perd connaissance et chute de ces
Stuart (Xa) lourdement et se fait une plaie de étiologies. Laquelle?
B - Le délai d’action par voie IV l’arcade sourcilière. A A - Bloc auriculoventriculaire
est de l’ordre de 30 minutes rexamen, cette patiente est en paroxystique
C - Elle se fixe sur bon état général, elle pèse 54 kg B - Accès de fibrillation
l’antithrombine III pour 1,58 m, elle est très auriculaire rapide
D - Elle traverse la barrière active et vive desprit. La pression C - Retrécissement aortique
placentaire artérielle est à 110/85 mmHg. La serré
E - Sa demi-vie biologique