Vous êtes sur la page 1sur 9

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE

ET PROFESSIONNELLE
***
Direction Départementale de l'Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation
Professionnelle
***

Classe: Groupe:

1ère D1 N° 1

Membre du groupe Sous la Supervision de :

1- ABOH Vanessa Madame KOUKPEMEDJI Madeleine


2- ADANDE Elisabeth
3- ADANVOESSI Victorine
4- BEKAE Anette
5- BINOUYO Deen
6- CAKPO Aymard
7- DANDJINOU Julien
8- DEGBEGNI Séraphine

Année scolaire:

2019-2020
PLAN
- INTRODUCTION
- DEFINITIONS
- FORMATION DE LA TERRE
- EON HADEEN-STADE DE PROTOPLANETE
- EON ARCHEEN-L’APPARITION DE LA VIE
- EON PROTEROZOIQUE
- EON PHANEROZOIQUE
- CONCLUSION

1
INTRODUCTION

Les Sciences de la Vie et de le Terre ont connu un essor fabuleux durant la dernière
moitié du 20ème siècle, avec la formulation de théories qui ont révolutionné notre façon de
comprendre l’histoire de la Terre et son dynamisme. Nous sommes dans l’âge d’or de la
géologie. De nouvelles technologies ont ouvert des horizons, tant au niveau de l’observation
de l’ensemble du Globe, qu’au niveau de l’observation et de l’analyse des plus petits
composantes de la matière : observation et cartographie satellitaires, cartographie et analyse
des fonds océaniques, microscopie électronique, techniques sophistiquées d’analyse de la
matière ; sans parler de cette capacité phénoménale que nous avons maintenant de traiter
des masses d’informations concernant la Planète grâce à l’informatique. La démarche est
devenue multidisciplinaire, intégrant des disciplines comme la physique, la chimie, la biologie
et donnant naissance à des sous disciplines comme la géophysique, la géochimie, la bio
géologie, la bio géochimie etc… De tous temps, l’Homme s’est préoccupé sur l’histoire et la
connaissance des planètes (en particulier la terre).
Comment expliquer l’évolution de la terre ? Quels sont les différents temps géologiques ?
DEFINITIONS
 UNIVERS
Pendant des millions d’années, l’espace est resté hors de portée des hommes, cloués au sol
sur leur planète. Comme tout objet inaccessible, il fait rêver et donne lieu à de nombreuses
interprétations. Des millénaires durant, on a d’ailleurs cru que le ciel était la résidence des
dieux, reposant dans la béatitude éternelle. Les hommes ont voulu en avoir le cœur net et
sont allé sur place. Ils n’y ont pas trouvé de présence divine, mais plutôt un endroit étrange,
sans air, ni bruit, ni odeur. Un paradoxe de la nature, caractérisé par l’absence et pourtant si
hostile, car il est tantôt le monde silence, tantôt le théâtre de gigantesque déluges
énergétiques. L’énergie vide, que les scientifiques ont bien du mal à cerner, bouscule notre
perception usuelle du monde actuelle.

2
L'Univers est l'ensemble de tous les astres, forme de vie, éléments et plus généralement la
matière qui compose le vivant en nous et autour de nous. Il est par définition le contenant de
tout ce qui existe, tout ce que l’intelligence humaine peut percevoir par ces sens et sa
technologie, à son échelle.
La cosmologie cherche à appréhender l'Univers d'un point de vue scientifique, comme
l'ensemble de la matière distribuée dans l'espace-temps.
 TERRE
La Terre est une planète du Système solaire, la troisième plus proche du Soleil et la cinquième
plus grande, tant en taille qu'en masse, de ce système planétaire dont elle est également la
plus massive des planètes telluriques. Elle s'est formée il y a 4,54 milliards d'années environ
et la vie y est apparue moins d'un milliard d'années plus tard. La planète abrite des millions
d'espèces vivantes, dont les humains. La biosphère de la Terre a
fortement modifié l'atmosphère et les autres caractéristiques
abiotiques de la planète, permettant la prolifération d'organismes
aérobies de même que la formation d'une couche d'ozone qui,
associée au champ magnétique terrestre, bloque une partie des
rayonnements solaires, permettant ainsi la vie sur Terre.
 LES TEMPS GEOLOGIQUES
Les temps géologiques sont des noms donnés à différentes périodes de l'histoire de notre planète, qui
démarre il y a plus de 4,6 milliards d'années. Ces temps
constituent une échelle, appelée échelle des temps
géologiques. Traditionnellement, on divisait l'histoire
la Terre en quatre ères, appelées
ères primaire, secondaire, tertiaire et quaternaire. L'échelle de
temps utilisée actuellement est un peu plus compliquée, ne
serait-ce que par les mots employés. Mais elle est plus utile
pour les sciences. L'histoire de la Terre est divisée en éons, eux-mêmes divisés en ères, divisées
en périodes, divisées en époques, divisées en étages.
 LES EONS

Un éon est une très longue période de temps. Il en existe quatre. Les scientifiques les divisent encore
en ères, puis en systèmes, en époques et en étages ! Pourquoi n'utilisent-ils pas les années ou les
siècles, tout simplement ? Parce que, régulièrement, de nouvelles découvertes viennent modifier la
position dans le temps des différentes périodes. En revanche, leurs noms ne changent pas.

3
À titre indicatif, le début et la fin des éons sont indiqués en millions d'années (M.A.).

I- FORMATION DE LA TERRE

La Terre s'est formée il y a 4,567 milliards d'années, l'histoire de la Terre recouvre donc l'époque depuis
sa formation jusqu'à aujourd'hui. On divise l'histoire de la Terre en éons (au nombre de quatre), elles-
mêmes divisées en ères, elles-mêmes divisées en périodes. 99% de la masse du système solaire est
contenue dans le soleil. Après sa formation, la matière restante se trouvait sous la forme d'un disque
de gaz et de poussière qui tournait autour, on l'appelle le disque protoplanétaire.

En raison du vent solaire, un flux de particules chargées électriquement émis par le soleil, le gaz, plus
léger, s'est retrouvé au confins du système solaire, il a alors former les géantes
gazeuses : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Plus proche du soleil, on trouvait surtout de la roche
et du métal, qui ont formés les planètes telluriques (rocheuses) : Mercure, Vénus, la Terre et Mars.

Dans le jeune système solaire, les poussières de roche et de métaux ont commencées à se regrouper
pour former des planétésimaux de quelques dizaines de kilomètres, qui ont alors au fil du temps
fusionné pour former des protoplanètes, des planètes en formation. On pense qu'il y avait une
vingtaine de protoplanètes au départ, mais certaines sont entrées en collision et ont fusionnées,
d'autres ont probablement été éjectées du système solaire sous l'effet de la gravité, certaines se sont
peut-être même écrasées sur le soleil.

II- EON HADEEN-STADE DE PROTOPLANETE


L'Hadéen correspond à la formation de la Terre : apparition de la croûte terrestre (le premier
continent), des océans et de l'atmosphère. Il prend fin lorsque les conditions de l'apparition de la vie
sont réunies. Il est le premier éon de l'histoire de la Terre. Il a duré de 4,55 milliards d'années à 4
milliards d'années. Durant cette époque, la Terre était encore une protoplanète. Il s'agissait alors d'un
monde en fusion, où sévissait d'innombrables chutes de météorites, c'est en fait toutes ces météorites
qui vont permettre à la Terre de grossir pour progressivement atteindre sa taille actuelle. Au début,
la Lune n'existait pas encore. L'atmosphère ne contenait pas de dioxygène et la température dépassait
certainement les 2000°C.
Il y a 4,4 milliards d'années, la Terre serait entrée en collision avec
une autre protoplanète, surnommée Theia ou Orphée. L'impact a
éjecté une très grande quantité de matière en orbite, qui a formé
un anneau de débris autour de la Terre. Ces débris se sont
rassemblés pour former la Lune. Elle était à l'époque 15 fois plus
proche que maintenant, mais elle s'éloigne progressivement. Suite

4
à l'impact, la Terre à petit à petit commencer à refroidir, la surface se solidifie et la température
diminue.

III- Éon Archéen - L'apparition de la vie

L'Archéen débute avec l'apparition supposée de la vie sur Terre. On pense qu'il s'agissait de formes de
vie très simples, des bactéries et des algues.

L'Archéen commence il y a -4 000 Ma et dure jusqu'à -2 500 Ma. Il est divisé en 4 ères : l'Éoarchéen,
le Paléoarchéen, le Mésoarchéen et le Néoarchéen.

La Terre s'est progressivement refroidie à la fin de l'Hadéen, désormais, la surface est solide, et
les océans commencent à se former. On pense que l'eau pourrait provenir de comètes qui se seraient
écrasées sur Terre pendant l'hadéen. L'atmosphère était au départ constituée essentiellement
de dioxyde de carbone et de diazote, avec peut-être du méthane et d'ammoniac. La Terre était donc
inhabitable pour les humains. Le jeune soleil était moins lumineux qu'aujourd'hui, mais il y avait
davantage de gaz à effets de serre, ce qui empêchait finalement à la Terre d'être trop froide, il faisait
probablement entre 40°C et 80°C.

Entre -4 100 (fin de l'hadéen) et --3 900, il y a probablement eu ce que l'on appelle le grand
bombardement tardif, une période où de nombreuses chutes de météorites rendaient la Terre
inhospitalière. Suite à des perturbations gravitationnelles survenues dans le jeune système solaire
encore instable, les orbites de nombreux astéroïdes ont été modifiées pour provoquer cet événement.

Les océans couvraient à l'époque la quasi-totalité de la surface de la Terre, il n'y avait aucun continent.
Dans les océans, pour des raisons aujourd'hui inconnues, la vie est apparue, il y a 3,8 milliards d'années
(-3 800 Ma) environ. Il s'agissait simplement d'organismes unicellulaires (une seule cellule), des
simples bactéries. Bien que le plus ancien fossile de bactérie date de 3,8 milliards d'années, il est
possible que la vie soit apparue plus tôt, peut-être même avant le début de l'archéen alors que les
océans se formaient à peine.

Durant le mésoarchéen, la vie à évoluer pour former des stromatolites, qui étaient des structures en
forme de champignons qui sont en fait des colonies de bactéries, on les trouvait dans l'eau,
probablement le long des côtes. Il existe encore des endroits dans le monde où les stromatolithes
existent encore de nos jours.

On considère de le néoarchéen, dernière ère de l'archéen, se termine il y a -2 500 Ma.

IV- Éon Protérozoïque


Le Protérozoïque commence il y a -2 500 MA et se termine il y a -542 Ma. Le Protérozoïque contient 3
ères : le Paléoprotérozoïque, le Mésoprotérozoïque et le Néoprotérozoïque. C'est l'éon le plus long de

5
l'histoire de la Terre. Il couvre près de la moitié de l'histoire de la Terre. Il est marqué par l'apparition
de l'oxygène dans l'atmosphère et de formes de vie plus complexes, dont on a retrouvé des fossiles

Durant le paléoprotérozoïque, l'ère la plus ancienne de l'éon protozéroïque, une nouvelle espèce de
bactérie apparaît, les cyanobactéries, qui produisent du dioxygène. Le dioxygène que nous respirons
était en effet un gaz toxique pour les bactéries de l'époque (notamment celles qui produisent du
méthane), qui produisent du dioxygène, cela entraine donc leur quasi-disparition, pendant une
période de 1 milliard d'années, on ne retrouve aucun fossile de nouvelle espèce dans les roches,
période surnommée le Milliard ennuyeux. Il a également provoqué l'oxydation (rouille) des métaux
dissous dans l'eau, qui se sont alors accumulés dans les roches, retrouvées aujourd'hui, et qui
constituent la preuve de cet événement.3

En raison du déclin des bactéries produisant du méthane, un gaz à effet de serre, et en raison de la
réaction de celui-ci avec le dioxygène qui entraîne sa disparition dans l'atmosphère, la température
diminue fortement jusqu'à entraîner une période de glaciation très importante, un épisode qui sera
surnommé Terre boule de neige, où même les océans auraient gelés, jusqu'à l'équateur. Il y a eu trois
épisodes de ce type. Le premier est la glaciation huronienne (-2 400 Ma), qui durera 300 millions
d'années. Grâce aux CO2 émis par les volcans, la Terre parviendra cependant à se réchauffer de
nouveau. Une autre glaciation, la glaciation sturtienne, aura lieu en -720 Ma pour d'autres raisons, puis
encore une autre glaciation majeure, la glaciation marinoenne, il y a 630 millions d'années.

V- Éon Phanérozoïque
L'éon phanérozoïque est le quatrième éon de l'histoire de la Terre, toujours en cours aujourd'hui. Elle
commence il y a 541 millions d'années. Elle est elle-même séparée en trois ères : Le Paléozoïque (-541
à -251 Ma), le Mésozoïque (-251 Ma à -66 Ma) et le Cénozoïque (toujours en cours).

1- Paléozoïque

Cette ère commence par l'époque du Cambrien, où a eu lieu d'explosion cambrienne, une période où
de nombreuses espèces animales sont apparues dans les océans. Il y avait auparavant peu d'espèces
animales, mais ce nombre se multiplie brutalement. Pendant ce temps, la surface n'est pas encore
habitable, en raison des rayons ultraviolets du soleil, il faudra attendre que la couche d'ozone protège
suffisamment des rayons UV pour que les continents soient colonisés.

Puis, il y a eu l'époque de l'Ordovicien, où la végétation à commencer à pousser sur les continents, puis
il y a eu le Silurien. Ensuite arrive le Dévonien, où les écosystèmes terrestres commencent réellement
à se développer, la flore s'installe et la faune évolue pour s'adapter à la vie hors de l'eau. La végétation
produit énormément de dioxygène. Ce taux de dioxygène mènera au carbonifère, une époque où le
taux de dioxygène est bien plus élevé qu'aujourd'hui, et où le monde était peuplé d'insectes et autres

6
créatures géantes, on pouvait y voir des libellules aussi grandes que des aigles. Durant le carbonifère,
tous les continents étaient réunis en un seul : la Pangée.

Cette ère se termine par l'époque du permien, le taux de dioxygène dans l'atmosphère diminue. De
nouvelles créatures apparaissent, qui rappellent les dinosaures, bien qu’ils ne soient pas encore des
dinosaures. Alors que les forêts du carbonifère étaient constituées de fougères de toutes tailles, les
premiers vrais arbres (les conifères) apparaissent. Le permien se termine lors d'une grande extinction
de masse, la plus grande que la Terre a jamais connue : l'extinction Permien-Trias. La cause est mal
connue, mais il s’agissait probablement d'une période forte éruption volcanique, ayant provoqué une
forte augmentation de l'effet de serre, la température moyenne de la Terre aurait donc dépasser les
40°C pendant plusieurs millions d'années, et plus de 90% des espèces ont disparues.

2- Mésozoïque

Cette ère commence il y a 252 millions d'années. Elle est constituées de trois époques : le Trias,
le Jurassique et le Crétacé, c'est durant cette ère sur les dinosaures ont existé.

Durant le Trias, qui commence il y a 252 millions d'années, la température moyenne est de 17°C, soit
3°C de plus qu'aujourd'hui, les dinosaures apparaissent. Mais il y aussi les premiers mammifères, qui
évoluerons bien plus tard pour donner naissance à l'Homme, on trouve aussi des reptiles marins qui
vont évoluer au cours de Trias pour devenir des animaux gigantesques. La vie animale et végétale qui
existe à cette époque est le résultat de l'évolution des rares espèces qui sont survécus à l'extinction
Permien-Trias.

Il y a 201 millions d'années, le Jurassique commence. Alors que le Trias était une période où la Terre
connaissait un climat aride sur une grande partie de sa surface, un climat plus humide s'installe, et une
grande partie du monde devient tropical. La végétation dominante était les conifères. C'est durant

7
cette époque qu'on retrouve aussi des dinosaures gigantesques, tels que les brachiosaures et
les diplodocus.

Conclusion

La terre est une planète du système solaire de forme sphérique, formée de couches concentriques qui
sont de la surface vers sa profondeur : la croûte, le manteau et le noyau. À l’extérieur elle présente 4
enveloppes : la lithosphère, l’atmosphère, la biosphère et l’hydrosphère. La lithosphère est découpé
de plusieurs unités mobiles appelées plaques.la biosphère, ensemble des êtres vivants, aujourd’hui
florissant a débuté dans l’hydrosphère avant de conquérir les milieux terrestres et l’atmosphère.

La terre s’est formée il y a au moins 4.5 milliards d’années par accrétion des poussières qui ont
progressivement constitué des objets volumineux. Par gravité, ces objets ont attiré d’autres objets
voisins plus petits. Le volume de la terre a alors augmenté progressivement jusqu’à atteindre sa
grosseur actuelle. À partir de ce moment, la terre a commencée à s’organisée en couches
concentriques. Au cours de son refroidissement, les vapeurs d’eau des rejets volcaniques ont été
condensées en eau liquide qui a formé les océans. Aujourd’hui cette terre présente une vie florissante
et une atmosphère riche en CO2, CH4, O2, N2, vapeur d’H2O et d’autres déchets de l’industrie.

Vous aimerez peut-être aussi