Vous êtes sur la page 1sur 13

REDACTION ET SOUTENANCE D’UN RAPPORT DE STAGE

1- Rappels sur le déroulement du stage

2- Rédaction du rapport du stage

3- Soutenance du rapport de stage

Stéphanidie Flor POUNAN


Manager RH
Tel : (+237) 22003571/75054509/99374861
e-mail :pounflors@yahoo.fr/fpounan@yahoo.fr
Stéphanidie Flor POUNAN 1--13
REDACTION ET SOUTENANCE D’UN RAPPORT DE STAGE

Vous venez de décrocher un stage, en l’occurrence un stage de fin de formation et c’est votre
premier pas en entreprise. Il vous faut vous armer de courage et de détermination. Votre
attitude sera le reflet de votre état d’esprit, de ce que vous pensez de votre mission, de
l’entreprise et de vos aspirations!
Il est normal que vous éprouviez de la crainte les premiers jours. Vous posez les questions
de savoir: « Est-ce que je vais leur plaire? Est-ce que j’en suis capable? Mon travail leur
conviendra-t-il? Pourvu que je n’aie pas l’air stupide ». Il vous faudra être raisonnable pour
que vos craintes n’entament pas votre état d’esprit positif.
Afin de vous diminuer le tract, nous aborderons ce sujet sur trois aspects fondamentaux et
nécessaires à votre première expérience professionnelle.
Ce sont notamment : Cette partie comporte trois rubriques à savoir:
− Le stage ou son déroulement proprement dit ;
− La méthodologie et la rédaction d’un rapport de stage ;
− La conduite et la de soutenance du dit rapport de stage.
Elle vous montre comment vous adapter plus vite et vous tranquilliser, à condition de
chercher à mieux connaître l’entreprise qui vous emploie. Regardez, écoutez, lisez. Au
moment opportun posez des questions raisonnables sur votre travail et sur la façon dont
vous l’exécutez, cela ne vous fera pas paraître stupide, mais vous aidera à donner et à puiser
de la satisfaction.

RAPPELS: LE STAGE ET LE DEROULEMENT DU STAGE


Qu’est ce qu’un stage? Comment en trouver?, comment le transformer en un emploi?

Le stage (académique en prime) a pour but de permettre à l’étudiant placé en milieu


professionnel d’exercer des activités en rapport avec les études suivies, afin de découvrir les
réalités de l’entreprise et d’acquérir ainsi les compétences et/ou de développer les aptitudes
nécessaires à son épanouissement. Avant, pendant ou après cette étape, l’objectif primordial
est avant tout de rechercher et de trouver un emploi.

Autrement dit, le stage désigne tout simplement la phase de la formation pendant laquelle
l’apprenant est soumis aux situations réelles concernant son domaine de compétence. Il peut
également constituer une phase de pré-emploi si l’apprenant le mène avec brio.
Edward Gibbon disait « Tout homme reçoit deux sortes d’éducations: l’une qui lui est donnée par
les autres et l’autre, beaucoup plus important, qu’il se donne à lui-même. »

La recherche du stage est une tâche pas du tout aisée. Elle est quasi-similaire à la recherche
d’un emploi (nous y reviendrons) et nécessite des efforts conjoints de POWERBACHE
Education et surtout des apprenants.
L’Etablissement met à la disposition de l’apprenant:
− Un certificat de scolarité
− Une lettre de recommandation
L’autre effort, le plus important, celui de l’apprenant sera la rédaction d’une bonne demande
de stage et du montage de son Curriculum Vitae.

En fait, quel stage pour quels objectifs ?

Il est indispensable de dénoter les différents stages que vous pouvez rencontrer et de savoir
Stéphanidie Flor POUNAN 2--13
avec nuance les contraintes et les probables débouchés du dit stage. Nous avons identifié :

1- Le stage d’observation
Ouvert aux plus jeunes et souvent trop court (entre quelques jours et un mois), ce stage vous
laissera sans doute peu de temps pour exécuter une véritable mission. Mais qui dit observer
ne dit pas rester passif.
Un 1er stage est surtout l’occasion de comprendre les rouages du fonctionnement
professionnel, et donc de sortir du cocon estudiantin. « Pour mon premier stage, d’un mois,
je pensais que j’allais surtout travailler face à mon micro, pour apprendre à maîtriser de
nouveaux logiciels », explique TAKO, étudiante en BTS informatique de gestion. « En fait j’ai
passé près de la moitié de mon stage à comprendre qui fait quoi dans le service et à qui je
pouvais donner un coup de main. J’ai perdu beaucoup de temps, mais au final, j’ai pris
conscience de l’importance du relationnel dans l’entreprise. »

2- Le stage d’application
D’une durée d’un à plusieurs mois, ce type de stage valide les acquis d’un étudiant déjà
avancé dans un cursus. Il est donc ici important de bien définir le contenu du stage. « J’avais
trouvé un stage de trois mois par relations », explique TCHATCHOU, étudiante en
ingénierie informatique – Développeur d’applications à l’I.A.I. « J’étais content, pas besoin
de chercher. J’ai vite déchanté. En fait, je ne connaissais pas les logiciels qu’utilisait
l’entreprise spécialisée dans les bases de données. Pour trois mois, ils n’ont pas voulu me
former à fond. Du coup, j’ai plus bidouillé que vraiment progressé dans mon domaine. Cela
me sert de leçon à présent. Je fais toujours le point avec le responsable sur ses besoins
précis. »

3- Le stage de fin d’études (ce qui est appelé couramment stage académique)
Comme son nom l’indique, ce stage a lieu en fin de cursus. Il détermine en partie le type
d’emploi auquel le stagiaire peut prétendre et débouche parfois sur un premier emploi. De
plus en plus d’entreprise se servent de ce type de stage comme d’une période d’essai
« aménagée ». Il est donc indispensable de se comporter dans l’entreprise comme un salarié
potentiel.
Les différents types de stage ainsi défini, voyons à présent les bons réflexes pour réussir son
stage et anticiper sur la rédaction de son rapport de stage.

COMMENT REUSSIR SON STAGE EN ENTREPRISE... DANS LE BUT DE SE FAIRE


EMBAUCHER OU CONSTRUIRE SON CV. (10 bons réflexes pour réussir son stage et en
tirer parti)

Vous avez trouvé le stage qui vous plait : super ! Voilà déjà une bonne nouvelle et surtout
une super occasion de remplir votre CV, vous faire des contacts pro, d'apprendre un
maximum... Un stage en alternance ou non passe souvent très vite et il faut en profiter au
maximum. Comment tirer le plus d'enseignements et d'avantages de votre stage pour au
final concrétiser cette expérience en levier pour un job futur à court ou moyen terme.

1 - Faire le point sur ses attentes et ses objectifs


Transformer ce contact avec le monde du travail en une expérience réussie et un tremplin
vers un emploi nécessite d'être préalablement au clair sur vos priorités personnelles et
professionnelles. Votre stage doit être cohérent par rapport à votre projet professionnel, à
vos attentes et à vos motivations. Déterminez comment ce stage s'articule dans la
Stéphanidie Flor POUNAN 3--13
construction de votre cursus... quels aspects/missions seront les plus importants pour vous ?

2 - Préparer son arrivée


Afin d'être le plus à l'aise possible dès les premiers jours, il est utile de se renseigner sur
l'entreprise avant votre arrivée. Le site internet de la société permettra de recueillir le
maximum d'informations sur l'histoire, les activités, le secteur et l'organigramme de
l'entreprise. Les enjeux économiques de la société.

3 - S'adapter à la culture de l'entreprise


S'intégrer, c'est d'abord respecter les règles, les codes et les horaires propres à l'entreprise. En
clair, conformez-vous aux autres salariés en respectant les codes vestimentaires (costume
chemise, tailleur...), les horaires de travail (heure d'arrivée et de départ, temps de pause...) et
les usages (déjeuners entre collègues...), dans un premier temps (3 semaines maximum) :
observez, puis passez à plus de liberté.

4 - Multiplier les contacts en entreprise


En arrivant dans l'entreprise, votre maitre de stage sera votre plus précieux contact dans
l’entreprise, mais il faut aussi que vous tissiez des liens avec un maximum de personnes... et
que vous sautiez sur toutes occasions pour rencontrer de nouveaux collègues, qui eux aussi
vous feront partager leur expériences, et pourront aussi pour quoi pas être vecteur de
recrutement futur ? Soyez poli et respectueux avec chaque membre de l'entreprise : du PDG
au coursier et non seulement avec votre tuteur de stage, vous ne connaissez pas encore tout
le monde, et dans l’entreprise tous les contacts sont importants !

5 - Rester modeste et humble


Vous êtes jeune et peut-être très compétent dans des domaines précis (l'informatique par
exemple) que certains salariés de l'entreprise. N'adoptez surtout pas un comportement
hautain (Eviter de téléphoner et de répondre au téléphone devant votre Chef et éviter de
communiquer le numéro de l’entreprise à vos correspondants privés mais profitez-en plutôt
pour favoriser les échanges de connaissances. Aucun salarié n'aime voir un petit jeune.

6 - Faire preuve d'initiative


Pour un maitre de stage, un stagiaire, c'est une fois encore un jeune avec de l'énergie, des
idées et des propositions, des idées et un regard neuf sur l'entreprise. Essayez de vous
débarrasser de cette attitude « scolaire » dont se plaignent souvent les entreprises. Si votre
stage manque de contenu, soyez proactif en réclamant des missions ou en proposant des
idées... mais seulement après avoir réalisé le travail demandé... avancez étape par étape !

7 - Anticiper la rédaction du rapport


Prendre des notes et classer les informations recueillies au fur et à mesure du stage vous
éviteront de vous retrouver dépourvu le moment de la rédaction venu ! Chaque semaine,
essayez de vous dire, quels éléments ai je appris, qu'est ce que je pourrais mettre dans mon
rapport. Avant de conserver des documents officiels de l'entreprise, demandez à votre
maitre de stage son avis sur la pertinence de faire sortir de l'entreprise des données
confidentielles ou non.

8 - Faire le bilan
Avant la fin du stage un rendez-vous avec votre maitre de stage s'impose. C'est un moment
enrichissant où il vous exposera vos points forts et vos points à améliorer. Vous pourrez
Stéphanidie Flor POUNAN 4--13
également en profiter pour lui soumettre votre rapport de stage ou évoquer une prochaine
collaboration...

9 - Garder le contact
Que vous ayez apprécié ou non votre stage, quittez votre entreprise en bons termes. Chaque
stage est l'occasion d'étoffer votre carnet d'adresses professionnel avec les noms, fonctions,
numéros et adresses électroniques de vos ex-collègues. N'hésitez pas à leur écrire
régulièrement pour donner de vos nouvelles (vœux, obtention de diplôme...). Partez les
mains pleines de contacts !

10 - Valoriser votre stage


Ne résumez pas simplement votre stage à quelques lignes de plus sur votre CV. Mettez en
avant les compétences et connaissances (d'un secteur d'activité, d'une fonction...) acquises
susceptibles d'intéresser votre futur recruteur.

Qu’il s’agisse d’un simple stage d’observation, d’un stage de fin d’études ou d’un stage
d’application, la rédaction d’un rapport qui rend compte de votre séjour dans l’entreprise est
primordial. Il est donc est essentiel de savoir si prendre afin de restituer fidèlement et de
manière valorisante le conte de votre période de stage.

REDACTION DU RAPPORT DE STAGE

Le rapport de stage est le couronnement du stage effectué au sein de l’entreprise. Il n’est pas
seulement un rapport chronologique des tâches effectuées. Un bon rapport de stage doit être
analytique. On doit regarder les choses en ayant un esprit critique qui doit donc amener à
faire des propositions pertinentes (suggestions) dans le but d’améliorer la productivité, le
rendement, les recettes, etc. de l’organisation. Comment rédiger le rapport de stage ? C’est la
principale question que cet axe de notre échange tente de répondre.

C’est vrai que c’est contraignant de devoir rédiger un rapport de stage, mais l’exercice
obligatoire se révèle instructif pour faire un point sur les compétences et connaissances
acquises lors de votre stage. Les conclusions écrites de votre rapport de stage permettent
ensuite de mieux envisager votre avenir : pour quel poste / secteur vous devez-vous vous
dirigez…
La rédaction porte essentiellement sur deux aspects : la forme et le fond du rapport.

1- Le fond du rapport
Le correcteur souhaite analyser et comprendre l’utilité de votre stage, assurez-vous de
démontrer lors de la rédaction de votre rapport que votre stage vous a permis de (d') :
− acquérir une connaissance approfondie d’un secteur d’activité ;
− avoir une vision globale de l’entreprise / sa structure et ses activités ;
− approfondir les connaissances d’un métier / découvrir de nouveaux métiers ;
− assimiler des connaissances pratiques / assimiler des processus ;
− maîtriser et comprendre les enjeux des missions à vous a confiées ;
− faire face et résoudre des situations de blocages, de difficulté ;
− développer des compétences (rigueur, esprit d’équipe, créativité, gestion de projet,
etc.).
Aussi vous devez faire un point sur votre projet de carrière, le rapport de stage doit
répondre à un certain nombre de questions…
Stéphanidie Flor POUNAN 5--13
Pour donner plus de contenu au stage, et produire un bon rapport de stage, le choix d’un
thème, ou d’un sujet est le plus souvent indiqué. Comment trouver un bon sujet de rapport
de stage ? Une question à laquelle cette parenthèse essaie d’apporter une réponse.

a- Trouver un bon sujet de rapport de stage


Dans le cadre de la rédaction de votre rapport de stage, il peut vous être imposé de
déterminer un "sujet" pour votre rapport de stage. Il s'agit d'un thème global (fil rouge) pour
votre rapport afin de lui donner un axe éditorial et répondre à une problématique, ou traiter
un sujet d'actualité... le thème résume, sous-titre, soutient votre rapport de stage.

Ce thème doit être général au marché, à l'entreprise dans laquelle vous avez fait votre stage
et non personnel et centré sur vous... le jury pourra ainsi juger d'un côté votre expérience, et
aussi votre capacité à appréhender un sujet précis comme il s'agissait d'un mémoire ou
exposé sur un thème.

L'objectif de l'étudiant est de démontrer qu'il est capable d'appréhender et d'approfondir


dans une situation donnée (environnement de l'entreprise) un sujet d'actualité, innovant
et/ou en lien avec sa formation. Un sujet mal défini, trop général ou trop large ne valorisera
pas votre travail et compliquera votre soutenance.

Etape 1 : tour d'horizon des sujets potentiels


Nous conseillons dans un premier temps de lister puis de hiérarchiser chacune des idées
(avec leurs avantages et inconvénients) suivant les attirances personnelles.

Ensuite, il faut recenser rapidement les informations disponibles, explorer sommairement


chacun des sujets potentiels et en appréhender les limites.

Etape 2 : choix du sujet


Lorsque plusieurs sujets potentiels ont été identifiés, il peut être intéressant de les passer au
travers de la batterie de questions suivantes pour vous aider à faire le meilleur choix. Intérêt
personnel pour ce sujet
Ai-je envie d'aborder ce sujet ? Quels bénéfices vais-je en retirer d'un point de vue
pédagogique (cursus) et professionnel (envers mes futurs employeurs) ? Est-il en cohérence
avec ma formation et mes projets professionnels ? Compétences et capacités pour traiter ce
sujet

Ai-je les compétences nécessaires ? Saurai-je maîtriser ce sujet ? Saurai-je trouver les
informations nécessaires ? Ressources matérielles et contraintes pour traiter ce sujet

Ai-je les moyens matériels de traiter ce sujet ? Les contraintes sont-elles surmontables (accès
à l'information, délais, déplacements, équipements...) ? Suis-je dépendant de tiers ?

Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à discuter de ses choix avec son entourage personnel
et professionnel (tuteur ou encadreur de stage professionnel et/ou académique).

Stéphanidie Flor POUNAN 6--13


b- Surmonter les éventuelles difficultés

− Le stage à sujet et tâches multiples


Très souvent dans les petites entreprises, peut se poser le problème de la cohérence des
activités du stagiaire par rapport aux objectifs pédagogiques de sa formation (encadrement
léger, sujet peu formalisé, activités multiples et très opérationnelles...)
Devant le risque que son travail manque de contenu, l'étudiant s'efforcera de choisir avec
son tuteur ou encadreur de stage professionnel et/ou académique un aspect particulier des
tâches effectuées puis de le développer et de l'approfondir. Sans oublier de rappeler lors de
sa soutenance le contexte général de déroulement de son stage.

− Le stage sans sujet ou sous-qualifié


Le problème du manque réel de sujet peut également se poser dans les petites entreprises ou
lors des stages de complaisance. Une bonne solution consiste dans ce cas là, à effectuer un
diagnostic stratégique interne et externe de l'entreprise et à choisir avec le suiveur
pédagogique un point particulier à approfondir.

− Le stage à sujet variable, évolutif et/ou sans fin


Dans cette situation où le sujet et le contenu du stage évoluent en permanence du fait de
l'urgence des situations ou du manque de vision de l'entreprise, le stagiaire désorienté se
retrouve proche du stage sans sujet réel.

Après avoir fait part de ses difficultés à son encadreur académique, ce dernier doit rappeler
à l'entreprise les objectifs pédagogiques du stage et décider avec elle d'un thème de travail
précis.

Exemple de sujets :
− la mesure de la rentabilité d’une boulangerie
− la comptabilité analytique dans les PME
− la politique de sécurité d’un cyber café
− les supports de communication d’un super marché…

Un sujet n'est pas toujours obligatoire mais il vous permettra de donner un sens à votre
rapport de stage en orientant votre rédaction dans la poursuite d'une réponse à une
problématique ou démonstration. Vous devrez présenter ce thème dans l'introduction, puis
dans chaque partie avant de conclure dessus, vos expériences lors de votre stage vous
permettant de répondre ou expliquer/illustrer votre sujet...

Il faut noter que c’est la forme qui précède le fond : c’est la forme du rapport qui encourage
le lecteur à vouloir aller au fond du document.

1- La forme du rapport / la structuration du rapport de stage

Le rapport est toujours préalablement lu par les membres du jury (avant le jour de la
soutenance)
Au cours de cette séance préliminaire, l’examen porte principalement sur la forme du
document. Le fond fera l’objet d’observations consignées dans un brouillon et sera débattu
en plénière le jour de la soutenance.

Stéphanidie Flor POUNAN 7--13


Il faut donc soigner la mise en forme et la mise en page. En général, la couverture du rapport
est le premier élément parcouru, raison pour laquelle toutes les mentions utiles ou
obligatoires doivent y figurer de façon bien présentée, pour faire une première bonne
impression. C’est capital !

a- Page de garde du rapport de stage-la page de couverture / 1 page


Cette page doit contenir :
– Votre nom, prénom
– Intitulé (titre ou poste) et type de votre stage
– Dates / période du stage.
– Nom + logo de l'entreprise
– Nom + logo de votre centre de formation + publicité légale obligatoire.
– Les noms et intitulés du poste des encadreurs professionnels et académique.

b- Le sommaire (ou table des matières) / 1 page


Il s’agit du plan de votre rapport. Attention les lecteurs les plus pressés ne liront que cette
page et la conclusion. Choisissez avec précision les termes de vos titres pour que très
rapidement la structure et le contenu de votre rapport soient identifiables.
En lisant votre plan, il est déjà possible aux enseignants de juger votre travail ; il traduit la
problématique que vous allez développer, c’est-à-dire votre analyse du sujet.
Numérotez les parties, sections, paragraphes afin d’obtenir une bonne lisibilité. Indiquez la
pagination dans le plan

c- Les remerciements / 1 page


Les remerciements du rapport de stage sont généralement destinés à votre maître de stage et
à une ou deux autres personnes ayant joué un rôle important dans votre stage. Citez le nom,
le poste de chaque personne et la justification de votre remerciement. « Dr SIEWE notre
encadreur académique, enseignant à l’Université de Douala pour sa disponibilité et ses précieux
conseils».

d- L'introduction / 1 à 2 pages
Précisez-ici pourquoi vous avez choisi ce stage, pour quelles raisons avez-vous choisi ce
poste et pourquoi dans cette entreprise ou secteur d’activité. Présentez ainsi de manière très
globale l’entreprise et les missions de votre stage.

e- Développement - Plan type / 15 à 35 pages


Voici un exemple de plan utilisable pour votre rapport de stage, faites attention, la partie
présentant vos missions et le bilan de votre stage doit être supérieure en volume à celle
présentant l’entreprise et le secteur.
Lorsque vous décrivez vos missions, ne racontez pas votre quotidien dans l’entreprise mais
uniquement les faits majeurs, les objectifs, les méthodes et moyens employés, les résultats
obtenus, les difficultés rencontrées, les solutions apportées, les personnes avec qui vous étiez
en contact, les enjeux de la mission.

Exemple de plan type


Partie 1 : L’entreprise et son secteur d’activité (10 pages)
1.1. L’entreprise
1.2. Le secteur d’activité
Partie 2 : Le déroulement de mon stage (15 pages)

Stéphanidie Flor POUNAN 8--13


2.1. Les missions
2.2. Le bilan
Partie 3 : Evaluation du stage (5 à 10 pages)
3.1. Résultats obtenus (appréciation du tuteur de stage - productivité – gestion du
temps)
3.2. Difficultés rencontrées et solutions apportées
3.3. Enseignements/apports du stage (connaissances - compétences)

f- Conclusion / 1 à 2pages
La conclusion résume bien sur, dans une première partie, les principales conclusions de
votre rapport de stage. Mais la conclusion permet aussi dans une deuxième partie de vous
interroger sur la suite, sur l’avenir de l’entreprise, sur le service, et de mettre en perspective
votre stage dans votre formation et dans projet professionnel.

g- Les annexes / 1 page


Placez-ici les documents, les rapports sur lesquels vous avez travaillé qui permettent de
mieux illustrer les missions ou apports du stage. Attention tous les documents placés en
annexe doivent avoir été introduit lors du développement en faisant référence à l’annexe.

h- Bibliographie/Webographie / 1 page
La bibliographie vous permet de citer les ressources documentaires que vous avez utilisez.
Les ouvrages qui vous ont apportés des théories applicables durant votre stage. La
Webographie permet de lister les liens et ressources internet utilisées dans le cadre de cette
activité.

3- La remise du rapport de stage


Elle doit être faite dans les délais exigés par le service de la Direction des Etudes; en un
nombre d'exemplaires suffisant : un pour chaque membre du jury, un ou deux pour la
bibliothèque, un pour vous.

Il ne faudrait pas également oublier de déposer un exemplaire de votre rapport de stage


dans la structure qui vous a accueilli même si vous estimez qu'ils ne le liront pas.

4- Quelques conseils de rédaction


− Vos phrases doivent être courtes et précises (10 à 15 mots) ;
− La fonte ou type de police : Times New Roman, Arial ou Calibri ;
− Taille de police classique (12,13, 14, pas plus) ;
− Justifiez vos paragraphes ;
− Votre type de numérotation des différentes parties doit être cohérent ;
− Les citations ou les extraits doivent toujours être renvoyés en note de fin ou de bas de
page ;
− Faites lire par plusieurs personnes pour vérifier l’orthographe et la grammaire ;
− Les gras, les italiques et les soulignés doivent toujours correspondre au même type de
texte ;
− Le volume classique d’un rapport de stage peut aller de 20 à 40 pages sans les annexes
(sauf exception) ;
− La mise en page : votre travail doit être aéré.

Stéphanidie Flor POUNAN 9--13


SOUTENANCE DU RAPPORT DE STAGE

La rédaction du rapport de stage est terminée. Il s'agit maintenant de préparer la restitution


de votre travail. Les paragraphes suivants vous aideront pour cela et les conseils apportés
peuvent s'étendre à toutes formes de présentations orales.

1- Les objectifs
La soutenance du rapport de stage doit permettre à l'étudiant de démontrer qu'il a intégré,
compris et sait utiliser les enseignements dispensés durant sa formation. Seront également
évaluées ses aptitudes à communiquer en public, son esprit de synthèse, sa maîtrise du sujet
et ses compétences professionnelles.

2- La durée
La soutenance dure de 20 minutes à une heure selon les stages et se décompose
généralement en 2 parties que sont la présentation de l'étudiant (1/3 du temps environ) et
les questions et les délibérations du jury (2/3 du temps). Attention, le jury n'hésitera pas à
vous arrêter même si vous n'avez pas présenté l'intégralité de votre travail d'où la nécessité
d'aller directement à l'essentiel et de synthétiser le plus possible.

3- Le plan et contenu de la soutenance


Dans le cas classique de rapport de stage ou de mémoire de fin d'études, on retrouvera très
souvent une organisation en 3 parties.

Introduction : présentation succincte et synthétique du contexte, de l'entreprise et du sujet


puis annonce du plan.
Développement : l'étudiant dispose de plusieurs possibilités pour organiser sa présentation.
− présenter l'ensemble de ses travaux en évitant de reformuler exactement ou de
résumer son rapport ;
− choisir et approfondir un point particulier de son rapport de stage ;
− partir de ses conclusions et approfondir l'analyse et les préconisations.
Conclusion : il faut rappeler les raisons vous ayant poussé à choisir ce sujet et surtout insister
sur les apports de votre travail, ses limites et les prolongements nécessaires.

Ceci se résume dans ce qu’on va appeler le speech :

Exemple de speech de soutenance

« Merci monsieur le président de jury de nous passer la parole ;


Monsieur le Président du jury ; honorables membres du jury ;
Dans le cadre de la formation pratique que POWERBACHE Education organise chaque année pour
ses apprenants, nous avons eu le privilège d’être accepter à la Cameroon telecommunication en abrégé
Camtel (nom de la société) où nous avons effectué un stage de trois mois, période allant du 10 juin au
15 septembre 2010.
Ce stage nous a permis de compléter fort opportunément les enseignements théoriques que nous avons
reçus au sein de l’établissement.
Camtel qui est une société publique possède cependant une autonomie administrative et financière.
L’un de ses objectifs, nous allions dire son principal objectif est la recherche de la performance.

Stéphanidie Flor POUNAN 10--13


La maximisation du profit étant la règle d’or de cette performance, le rôle joué par la clientèle est très
important. C’est pour cette raison que durant notre stage, nous nous sommes particulièrement
intéresser à la façon dont la clientèle de la Camtel est traitée.

Notre curiosité (ou observation) quotidienne nous a amené à faire entre autres, les constations
suivantes :
Premièrement : à la Camtel, les délais de traitement des dossiers des clients qui sollicite un service, par
exemple ceux qui veulent une ligne téléphonique à la maison, sont très long. Un client qui demande
par exemple un abonnement peut attendre deux à six mois voire un an.
Deuxièmement : il existe plusieurs erreurs dans l’établissement des factures.
Troisièmement : les clients sont mal servis,……
C’est compte tenu de tous ses problèmes que nous avons posé un certains nombre de questions. D’une
part : qu’est ce qui peut amener les agents de la Camtel à adopter un tel comportement théoriquement
inefficient à leur clientèle ? D’autre part : peut-on trouver des solutions à court et à moyen terme
permettant d’améliorer la situation ?

Pour analyser ce problème, nous avons dans un premier temps fait un diagnostic assez exhaustif de la
situation et nous avons constaté que les principales causes du mauvais traitement de la clientèle à la
CAMTEL sont les suivantes :
− la mauvaise formation du personnel ;
− la mauvaise affectation du personnel ;
− les effectifs pléthoriques, par exemple nous avons trouvé trois personnes à la réception
téléphonique.

Dans un deuxième temps, nous nous sommes efforcer de faire quelques suggestions qui peuvent
permettre à la Camtel sinon d’atteindre la perfection, du moins d’augmenter son chiffre d’affaires
actuel. Les propositions concernent notamment :
− Le recyclage et le redéploiement du personnel ;
− La mise sur pied d’un service d’urgence fonctionnant 24h/24 ;

Pour rédiger ce travail, nous avons rencontré quelques difficultés entre autres :
− La non-collaboration du personnel ;
− Le manque de statistique ;
− La confidentialité dans les données de l’entreprise.

Monsieur le Président, honorables membres du jury, voilà très brièvement présenter le rapport que
nous avons rédigé à la fin de notre stage à la Camtel. Nous restons très attentifs à vos pertinentes
observations qui nous permettront sans nul doute d’améliorer considérablement la version définitive
de ce travail et surtout de mieux faire nos travaux futures.»

Nous vous remercions infiniment pour l’attention que vous avez bien voulu nous accorder.

Une chose est de présenter son rapport, une autre chose c’est répondre aux questions du
jury.

4- La réponse aux questions


Les membres du jury vont vous poser des questions pour vous amener à expliquer vos
choix, à justifier telle ou telle des explications que vous fournissez, fréquemment à revenir
sur le texte lui-même : « page x, vous avez écrit que... ».

Stéphanidie Flor POUNAN 11--13


Au préalable il faut :
− Ecouter les membres du jury avec la plus grande attention possible ;
− Noter les observations et les questions (en abrégeant) ;
− Eviter de répondre aux observations sauf si vous êtes sûr qu’il y a des éléments de
réponse intangible.

Au moment de la réponse aux questions :


− introduire par la formule de politesse suivante : « Nous remercions les membres du
jury pour leurs pertinentes observations dont nous tiendrons compte dans nos
travaux futurs. Nous allons maintenant tenter de répondre aux questions qui nous
ont été posées. A la question de savoir…, nous pouvons dire que… »
− Commencer par les questions pour lesquelles vous êtes à l’aise en prenant
suffisamment de temps.
− Ne vous échappez pas en disant que c'est la pensée d'un autre. Si vous avez jugé bon
de le noter, c'est que l'on peut supposer que vous y avez trouvé un intérêt pour votre
raisonnement.
− Ne mentez pas en faisant semblant de connaître une information, une théorie, etc. Il
vaut mieux dire simplement que l'on ne sait pas, que d'encourir le risque de questions
plus précises (l’une des formules consacrées est la suivante : « cela nous échappe »).
− Dites-vous encore qu'un jury n'est pas là pour vous assassiner. Il est là pour estimer si
vous franchissez le niveau minimum de connaissances requises et de travail
personnel pour l'obtention du diplôme.
− Rappelez-vous que "s'ils" sont là, c'est "qu'ils" ont déjà fait leurs preuves et que vous
devez faire les vôtres.
− Ne renversez pas les rôles : ce sont les membres du jury qui posent les questions. Il
n'est plus temps de questionner comme pendant ou à la fin d'un cours.
− Ne demandez pas votre note, le jury en délibère après votre départ.
− A la fin de votre soutenance et au cas où le jury vous remercie pour votre brillant
exposé, répondez par la formule de politesse suivante : « c’est nous qui vous
remercions ».

5- Quelques conseils pour réussir votre présentation

Les outils et supports visuels : les supports (Paper Board, transparents, Powerpoint)
permettent de mettre en évidence des points clés que l'on commente et rendent plus vivante
votre présentation. Veillez toutefois à ce qu'ils soient parfaitement lisibles et qu'ils ne
détournent pas trop l'attention des membres du jury.

Sans oublier de les tester auparavant et en prévoyant toujours une solution de rechange.
Anticipez le pire (matériel en panne, fichier illisible, coupure ou panne d’électricité...) !

La présentation orale : il faut bannir l'improvisation pour éviter tout incident ou trou de
mémoire. Répéter la présentation est indispensable pour que celle-ci soit fluide, détendue et
spontanée le moment venu. C'est aussi l'occasion de s'assurer de son bon déroulement dans
le temps, du parfait fonctionnement des outils utilisés et ainsi d'éviter toutes mauvaises
surprises.

Evitez de lire vos fiches mais ayez simplement sous les yeux votre plan et quelques points
clés. La présentation étant limitée dans le temps, l'étudiant démontrera sa maîtrise du sujet
Stéphanidie Flor POUNAN 12--13
en se focalisant sur un nombre limité de messages et d'idées claires à faire passer. Il ne sert à
rien de vouloir tout dire.

Maîtrisez son trac et son émotion n'est pas toujours chose aisée à la veille d'une
présentation orale. Passer une bonne nuit, se lever tôt et manger correctement vous aidera à
être en forme le jour J.

Lors de la présentation, ne soyez pas statique ou assis derrière une table ou un bureau mais
essayez au contraire d'occuper l'espace.

Soyez dynamique, agréable et impliqué.

Parlez distinctement d'une voix claire et changez de rythme de temps en temps pour éviter
la monotonie. Méfiez-vous des tics nerveux ou verbaux.

Ne tournez pas le dos à la salle mais regardez chacun des membres du jury à tour de rôle
pour capter leur attention. Et bien sûr, soyez irréprochable sur le plan vestimentaire.

6- Ce qu’il ne faut pas surtout faire

− Faire la trogne ! (Visage rougeaud d’une personne qui boit trop de vin)
− Contredire son rapport écrit : votre auditoire (jury) ne laissera pas passer votre
erreur!
− Ne lisez pas votre rapport, présentez, exposer, commentez-le en regardant
l’auditoire.
− Ne prenez pas votre auditoire pour des demeurés !
− Ne bafouillez pas. Soyez captivant et rassurant.
− Pas de gestes déplacés (surtout vous messieurs) gardez vos mains sur votre table ou
visibles.
− Ne chassez pas les mouches quand vous parlez (on peut parler avec une main
maximum ; l’autre devant rester sur votre table ou si vous êtes debout le long de votre
corps).
− Être grossier, vulgaire, insolent... Ne vous irritez pas aussi !
− Pas de main dans les poches ou sur les cuisses!

« Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément » BOILEAU.

− Bon stage !
 Bonne redaction ;
 Bonne soutenance ;
 Agréable insertion
socioprofessionnelle.
Bibliographie /Webographie:

Management : www.manager-go.com
MOUCHE J. /POUNAN F.S. : Séminaire de formation sur le renforcement des aptitudes opérationnelles des
jeunes dans les démarches visant leur insertion professionnelle : CRADAT 2007
POUNAN Flor Stéphanidie : Insertion et vie professionnelles Edition DATA Print 2010
Rédaction rapport de stage : www.rapportdestage-facile.com/remerciement-rapport-stage.html

Stéphanidie Flor POUNAN 13--13