Vous êtes sur la page 1sur 70

HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST

INGENIERIE GEOTECHNIQUE, GEOLOGIQUE, HYDROGEOLOGIQUE ET HYDROLOGIQUE


A P P L I Q U E E A U X B A T I ME N T S , G E N I E - C I V I L , I N F R A S T R U C T U R E S E T A L ' E N V I R O N N E ME N T .
SONDAGES – ESSAIS DE SOLS IN SITU ET EN LABORATOIRE

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’AUDE


Division Territoriale Haute Vallée de l’Aude
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au
PK371+620
LIMOUX (11)

RAPPORT D’ÉTUDE GÉOTECHNIQUE


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO)

Dossier n° Indice Date Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par :

C.17.41130 0 19/06/2017 Fabien MOREL Georges DE CARVALHO Diffusion initiale


1 04/07/2017 Fabien MOREL Mise à jour profil en long
2 22/07/2017 Fabien MOREL Georges DE CARVALHO Justification tube acier

Le présent rapport et ses annexes constituent un tout indissociable

Z.I. de Truilhas – 11590 SALLELES D'AUDE – Tél. 04.68.40.91.36 – Fax 04.68.46.55.14


e-mail : languedoc-roussillon@hydrogeotechnique.com
SARL au capital de 50 000 Euros – SIRET 502 0258 944 00021 – R.C.S. NARBONNE 502 058 944 – APE 71.12B – TVA FR 32 502 058 944 – TVA SUR ENCAISSEMENTS
SIEGE SOCIAL : Z.I. De Truilhas – 11590 SALLELES D'AUDE – Tél. 04.68.40.91.36 – Fax 04.68.46.55.14 – Qualifications OPQIBI : 1001 – 1002 – 1106
LIMOUX (11) Page n°2
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

SOMMAIRE

1. INTRODUCTION ........................................................................................................................ 3
1.1. MISSIONS ........................................................................................................................... 3
1.2. RÉFÉRENTIELS ..................................................................................................................... 4
1.3. DESCRIPTION DU PROJET AU STADE DE NOTRE MISSION........................................................... 5
2. ÉTUDE GÉOTECHNIQUE PRÉLIMINAIRE DE SITE MISSION G1 – PHASE ES .............................. 7
2.1. CONTEXTE SITOLOGIQUE ET HISTORIQUE ............................................................................... 7
2.2. CONTEXTE GÉOLOGIQUE ....................................................................................................... 9
2.3. CONTEXTE HYDROGÉOLOGIQUE ........................................................................................... 10
2.4. RISQUES NATURELS............................................................................................................ 10
3. PROGRAMME SPÉCIFIQUE D’INVESTIGATIONS MIS EN ŒUVRE ............................................. 14
3.1. PROGRAMME SPÉCIFIQUE .................................................................................................... 14
3.2. IMPLANTATION ET CALAGE ALTIMÉTRIQUE ............................................................................ 15
3.3. ORGANISATION DES ANNEXES ............................................................................................. 16
4. RÉSULTATS DES INVESTIGATIONS ET INTERPRÉTATION MISSION G1-PGC ET G2-AVP ......... 17
4.1. LITHOLOGIE ET CARACTÉRISTIQUES GÉOTECHNIQUES ........................................................... 17
4.2. PROFIL GEOTECHNIQUE INTERPRETATIF ............................................................................... 19
4.3. HYDROGÉOLOGIE ............................................................................................................... 21
4.4. CONDITION SISMIQUE ........................................................................................................ 22
5. SYNTHÈSE DES DONNÉES DE SOL ET ALÉAS GÉOTECHNIQUES – MISSION G1/G2-AVP .......... 24
5.1. SYNTHÈSE DES DONNÉES GÉOTECHNIQUES .......................................................................... 24
5.2. ALÉAS GEOTECHNIQUES...................................................................................................... 25
6. ÉTUDE DES ÉLÉMENTS GÉOTECHNIQUES LIÉS A LA POSE D'UN COLLECTEUR PAR FONCAGE .. 27
6.1. GENERALITÉS .................................................................................................................... 27
6.2. CONFORMITE DE LA METHODE PAR RAPPORT AUX DIRECTIVES SNCF ........................................ 28
6.3. POINTS PARTICULIERS ........................................................................................................ 31
6.4. CONCEPTION DES FOSSES D’EXTREMITE ......................................................................................... 33
6.5. JUSTIFICATION DU TUBE ACIER ........................................................................................... 36
6.6. SUJETIONS D’EXECUTION .................................................................................................... 38
ANNEXES ......................................................................................................................................... 40

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°3
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

1. INTRODUCTION

1.1. MISSIONS

À la demande et pour le compte de la Division Territoriale Haute Vallée de l’Aude


du CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’AUDE, l’Agence Languedoc-Roussillon
du Bureau d’Études HYDROGÉOTECHNIQUE SUD-OUEST a procédé à l’exécution
des sondages, essais et études géotechniques préalables à la réalisation d’un
passage en sous-œuvre au PK371+620 de la ligne SNCF n°676000 sur la
commune de LIMOUX (11).

Cette étude s'inscrit dans le cadre de la norme 94.500 des missions type d'ingénierie
géotechnique de l'AFNOR-USG (Novembre 2013), qui suivent les étapes
d'élaboration et de réalisation de tout projet, à savoir :

ÉTAPE 1 : étude géotechnique préalable (G1)


• ES : Phase étude de site,
• PGC : Phase principes généraux de construction,
ÉTAPE 2 : étude géotechnique de conception (G2)
• AVP : Phase avant projet,
• PRO : Phase projet,
• DCE / ACT
ÉTAPE 3 : études géotechniques de réalisation
• Étude et suivi géotechnique d'exécution (G3)
o Phase étude,
o Phase suivi.
• Supervision géotechnique d'exécution (G4)
o Phase étude,
o Phase suivi.
Étude d'éléments spécifiques géotechniques
• Diagnostic géotechnique (G5).

L’étude géotechnique conduite sur le terrain, ainsi que le présent rapport


correspondent à l’enchaînement des missions G1 et G2 AVP + PRO de l’Union
Syndicale Géotechnique. Vous trouverez en annexe la classification, le contenu, et
le schéma d’enchaînement de ces missions.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°4
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Ce rapport a été rédigé par Fabien MOREL, Chef de projet, avec le contrôle interne
de Georges DE CARVALHO, Ingénieur Géologue – Géotechnicien Senior, DESS
de Géologie Appliquée, Superviseur Sud-Ouest.

Les objectifs de cette étude sont :

L’appréhension des caractéristiques géologiques, hydrogéologiques et


géotechniques des sols au droit du projet,
la présentation des principes généraux de construction des ouvrages
géotechniques, à savoir :
♦ les techniques de pose de la canalisation sans tranchée,
♦ les techniques de réalisation des fosses éventuelles d’extrémité,
♦ les sujétions d’exécution.

Notre mission de type G1 et G2 AVP + PRO s’arrête à la remise de ce rapport. Elle


devra être suivie des missions de type G2 DCE/ACT puis G4. Ponctuellement une
mission G5 à définir par la Maîtrise d’œuvre du projet pourra être réalisée. La
mission G3 est à la charge de l’entreprise adjudicataire des travaux.

Le caractère de cette étude est strictement de type géotechnique. Les aspects liés à
la recherche de pollution éventuelle ou à la caractérisation des ouvrages enterrés et
des incidences des vestiges et fouilles archéologiques et à l'étude des dispositifs
d'assainissement sont exclus.

1.2. RÉFÉRENTIELS
La campagne de sondages, ainsi que notre étude suivent les normes et documents
français et plus particulièrement :
Eurocodes 1 – NF-EN-1991-1 (mars 2003),
Eurocodes 7 – NF-EN-1997-1 (juin 2005) et NF-EN-1997-2 (septembre 2007),
Eurocodes 8 – NF-EN-1998-5 (septembre 2005),

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°5
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Arrêtés du 22 octobre 2010 et du 19 juillet 2011 relatifs à la classification et aux


règles de construction parasismique applicables aux ouvrages de la classe dite
« à risque normal »,
Recommandations Forages dirigés – FSTT-2003,
Recommandations Microtunneliers – FSTT – 2003,
Directive IN 1884 – Petits ouvrages sous voies et à proximité des voies – SNCF
– Juillet 2001,
Guide technique pour les remblais et les couches de forme (septembre 1992),
Normes relatives aux essais in situ et essais en laboratoire.

Pour mener à bien notre mission, le Maître d’œuvre nous a fourni :


un plan topographique au 1/500ème,
un plan de récolement des réseaux au 1/500ème,
un plan du projet au 1/500ème.
le plan du projet, daté au 23 mai 2017.

1.3. DESCRIPTION DU PROJET AU STADE DE NOTRE MISSION

Le projet prévoit la réalisation d’une canalisation pluviale au PK371+620 de la ligne


SNCF n°676000 :
en béton Ø600mm
avec une technique sans tranchée,
suivant un tir de 50m environ,
en considérant les calages altimétriques suivants, d’après les plans en notre
possession :

Plateforme
ferroviaire
Cote TN 164.94
Cote génératrice supérieure 162.51
Epaisseur couverture sans surcoupe (canalisation Ø600mm) 2.43

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°6
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

D’après les informations fournies par le maître d’ouvrage, l’ouvrage étudié est classé
en catégorie géotechnique 2 :
Catégorie Classe de
Conditions de site Base des justifications
géotechnique * conséquence
Expérience et
1 CC1 Simples et connues reconnaissance
géotechnique qualitative
2 CC1 Complexes Reconnaissance
2 CC2 Simples géotechnique et calcul
3 CC2 Complexes Reconnaissance
géotechnique et calculs
3 CC3 Simples ou complexes
approfondis

* Cette classification est à confirmer par le maître d’ouvrage.

Le plan suivant présente les travaux projetés :

Tous changements d’implantation ou d’importance du projet par rapport aux


hypothèses prises lors de l’établissement de ce rapport doivent nous être
communiqués et recevoir notre accord par écrit. Ces changements peuvent modifier
les conclusions de notre étude.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°7
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

2. ÉTUDE GÉOTECHNIQUE PRÉLIMINAIRE DE SITE


MISSION G1 – PHASE ES

2.1. CONTEXTE SITOLOGIQUE ET HISTORIQUE


Le projet prévoit la réalisation d’une canalisation pluviale au PK371+620 de la ligne
SNCF n°676000 au Nord de la commune de LIMOUX (11).
L’extrait de carte IGN et la photographie aérienne ci-après permettent de localiser le
site :

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°8
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Les photographies ci-après illustrent le site :

Vue sur l’amont de la voie ferrée

Vue sur le projet en regardant vers l’amont

Vue sur l’aval du projet

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°9
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Le regard de visite amont sera positionné à priori à l’Ouest de l’Avenue du


Languedoc. Le regard aval sera positionné au débouché de la rue Dewoitine sur la
piste cyclable à l’Est. Il viendrait donc les linéaires suivants :
30ml sous l’avenue du Languedoc,
12m sous le domaine SNCF
8m sous la piste cyclable communale à l’Est

Attention, d’après les plans de récolement des réseaux à notre disposition, le tir
interceptera une canalisation d’eau usée au droit de l’Avenue du Languedoc.

2.2. CONTEXTE GÉOLOGIQUE


Nous avons exploité la carte géologique de LIMOUX au 1/50000ème (édition du
BRGM) dont un extrait est présenté ci-après :

Il en ressort que le projet s’inscrit :


dans la plaine au sein des alluvions de l’Aude, dont les faciès peuvent être
variables en fonction des séquences de sédimentation,
recouvrant les Molasses du Lutétien constituées principalement de formations
argilo-marneuses ocres à passées conglomératiques.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°10
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

On gardera également à l’esprit la présence des formations de couverture et


d’altération non mentionnées sur ce document, ainsi que des remblais liés à
l’aménagement du site.

2.3. CONTEXTE HYDROGÉOLOGIQUE

Dans ce contexte, il est possible de rencontrer :


des circulations dans les couches superficielles à la faveur de l’infiltration du
ruissellement,
des circulations liées à la nappe d’accompagnement de l’Aude,
en profondeur sous la forme d’une nappe dans le substratum du Miocène.

2.4. RISQUES NATURELS

2.4.1. Arrêtés de catastrophe naturelle

Selon le portail de prévention des risques majeurs du ministère de l’Écologie, du


développement durable, des transports et des logements, les arrêtés de
catastrophes naturelles pris sur la commune sont les suivants :

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°11
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

On note la présence de trois arrêtés relatifs à des mouvements de sols dus à l’aléa
retrait gonflement des argiles, en 1998, 2003 et 2009.

2.4.2. Remontée de nappes


La cartographie du BRGM classe la plaine de l’Aude en sensibilité très élevée, voire
en nappe subaffleurante :

2.4.3. Phénomènes de retrait-gonflement des sols argileux


La cartographie de l’aléa des sols argileux aux phénomènes de retrait gonflement
dont un extrait est présenté ci-après classe le site en zone d’aléa faible au droit de la
vallée de l’Aude, les molasses étant classées en aléa moyen.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°12
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

2.4.4. Base de données des cavités souterraines


Aucune cavité souterraine n’a été recensée par le BRGM dans un rayon de 200m
autour de la zone d’étude.

2.4.5. Risque de mouvements de terrain


Il n’a pas été recensé de mouvements de terrain dans un rayon de 200m autour de
la zone d’étude.

2.4.6. Risque sismique


Depuis le 22 octobre 2010, la France dispose d’un nouveau zonage sismique
divisant le territoire national en cinq zones de sismicité croissante en fonction de la
probabilité d’occurrence des séismes (articles R563-1 à R563-8 du Code de
l’Environnement modifiés par les décrets n° 2010-1254 du 22 octobre 2010 et n°
2010-1255 du 22 octobre 2010, ainsi que par l’Arrêté du 22 octobre 2010) :
une zone de sismicité 1 où il n’y a pas de prescription parasismique particulière
pour les ouvrages à risque normal (l’aléa sismique associé à cette zone est
qualifié de très faible),
quatre zones de sismicité 2 à 5, où les règles de construction parasismique sont
applicables aux ouvrages, et aux ouvrages anciens dans des conditions
particulières.

Le territoire de la commune est classé en type d’exposition 2, aléa faible.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°13
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Ces règles doivent être appliquées au moyen d’un coefficient d’importance γ1


attribué à chacune des catégories d’importance de l’ouvrage. Les valeurs de ces
coefficients sont données par le tableau suivant :

CATEGORIE D’IMPORTANCE COÉFFICIENT D’IMPORTANCE γ1


I 0,8
II 1
III 1.2
IV 1.4

Ici, on retiendra γ1 = 1.

Le mouvement dû au séisme est représenté par un spectre de réponse élastique en


accélération. Il est caractérisé au niveau d’un sol rocheux (sol de classe A) par la
valeur d’accélération agr. Les valeurs des accélérations agr sont données dans le
tableau suivant :

ZONES DE SISMICITÉ agr (en m/s2)


2 (faible) 0,7
3 (modérée) 1,1
4 (moyenne) 1,3
5 (forte) 1,6

Dans le cadre de cette étude agr = 0,7 m/s2.

L’accélération horizontale de calcul est déterminée à partir d’un sol référence de


classe A rocheux. Elle est égale au produit de l’accélération agr par le coefficient
d’importance γ1.

On retiendra donc :
ag = agr × γ1 = 1 x 0,7 = 0,7 m/s2.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°14
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

3. PROGRAMME SPÉCIFIQUE D’INVESTIGATIONS


MIS EN ŒUVRE

3.1. PROGRAMME SPÉCIFIQUE


Nous avons mis en œuvre les investigations suivantes :

1 sondage à la pelle mécanique, notée PM1, descendu à 3m de profondeur,


sous la conduite d’un géologue géotechnicien, avec relevé des coupes
lithologiques, observations sur les difficultés de terrassement (éboulement,
compacité, refus...), observation du contexte hydrogéologique, prélèvement
d’échantillons pour analyses en laboratoire.

2 sondages de reconnaissances géologiques, notés SP1 et SP2,


descendus à 10m de profondeur au moyen d’une sondeuse HYDROFORE
750, en diamètre 63mm, avec identification des formations traversées. Les
coupes sont nécessairement approximatives en nature et limites des couches
et ne permettent pas de caractériser la blocométrie.

Dans les empreintes de ces forages, 18 essais de chargement in situ de


type pressiométrique, suivant la norme NFP 94-110-1, permettant la mesure
après dépouillement, par un essai de chargement in situ :
o du module de compressibilité : EM
o de la pression de fluage : pf
o de la pression de rupture : pl

2 forages en carottage continu, en diamètre 116mm, notés SC1 et SC2,


conduits à 3m de profondeur au moyen d’une sondeuse HYDROFORE 750. Les
échantillons ont été conditionnés sous gaine PVC étanches/caisses à carottes.
Le diamètre des éléments prélevés est limité par le diamètre intérieur du
carottier.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°15
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

l’équipement du sondage SP2 en piézomètre de type PVC Ø41/60mm,


crépiné entre 2m et 10m de profondeur et fermé en tête par un tube de
protection métallique.

L’enregistrement des paramètres de forage à l’avancement avec un appareil


de type LUTZ. Cet appareil permet de mesurer :
o la vitesse instantanée d’avancement (VIA),
o la pression sur l’outil (PO),
o la pression d’injection du fluide de forage (PI),
o le couple de rotation (CR),
o Les enregistrements sont ensuite traités par ordinateur et joints aux coupes
de sondage.

En laboratoire :
o 5 teneurs en eau (NFP 94-050),
o 2 mesures des limites d’Atterberg (NFP94-051),
o 3 essais au bleu de méthylène (NFP94-068),
o 5 analyses granulométriques (NFP94-056),
o 2 analyses sédimentométriques (NFP94-057).

3.2. IMPLANTATION ET CALAGE ALTIMÉTRIQUE


Le plan d’implantation des sondages est fourni en annexe du rapport. Les
coordonnées des têtes de sondages ont été estimées à partir du plan topographique
mis à notre disposition :

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°16
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Sondage Cote NGF


SC1 164.4
SC2 164.3
SP1 164.4
SP2 164.3
PM1 164.2

Tout changement d’implantation ou d’importance des constructions doit nous être


communiqué, ces changements pouvant modifier les conclusions de notre étude ;

3.3. ORGANISATION DES ANNEXES

Nous présentons en annexe à ce rapport :


en annexe 1 : le plan d’implantation des sondages,
en annexe 2, les coupes lithologiques des sondages SP1 et SP2 avec les
résultats des essais pressiométriques,
en annexe 3, les coupes lithologiques des sondages SC1 et SC2, avec le
reportage photographique associé,
en annexe 4, la coupe lithologique de la fouille à la pelle mécanique PM1,
en annexe 5, les résultats des essais en laboratoire,
en annexe 6, le rappel de la classification des missions géotechniques.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°17
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

4. RÉSULTATS DES INVESTIGATIONS ET INTERPRÉTATION


MISSION G1-PGC et G2-AVP

4.1. LITHOLOGIE ET CARACTÉRISTIQUES GÉOTECHNIQUES


L’analyse des coupes lithologiques des différents sondages permet de schématiser
la lithologie de la manière suivante :

4.1.1. Couche C0
Nature :
limon argileux brun à cailloutis, racines et radicelles, reconnus aux profondeurs et
sur les épaisseurs suivantes :

Profondeur du Profondeur du
Sondages Epaisseur (m)
toit (m) mur (m)
SC1 0 0.70 0.70
SP1 0 0.40 0.40
SC2 0 0.40 0.40
SP2 0 0.40 0.40
PM1 0 0.50 0.50

Caractéristiques mécaniques : non mesurées (épaisseur trop faible)

Classification GTR : non testée.

4.1.2. Couche C1
Nature :
Limon induré légèrement argileux à quelques cailloutis, graviers et galets,
correspondant à une couverture colluvionnaire et/ ou alluvionnaire, reconnus aux
profondeurs et sur les épaisseurs suivantes :

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°18
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Profondeur du Profondeur du
Sondages Epaisseur (m)
toit (m) mur (m)
SC1 0.70 1.30 0.60
SP1 0.40 1.70 1.30
SC2 0.40 1.70 1.30
SP2 0.40 1.70 1.30
PM1 0.50 1 .70 1.20

Caractéristiques mécaniques :
Couche de compacité moyenne à élevée avec :
pl* (MPa) = 0.89 et 1.51
Em (MPa) = 8.1 et 14.8

Classification GTR :
Les résultats des identifications GTR réalisées sur SC1 entre 0.80m et 1.30m et sur
SC2 entre 1.00m et 1.50m de profondeur sont présentés en annexe 5.

4.1.3. Couche C2
Nature :
Gravillons, graviers et galets de quartz dans une matrice sablo-limoneuse beige de
moins en moins abondante avec la profondeur, couche correspondant aux alluvions
de l’Aude, et rencontrées aux profondeurs et sur les épaisseurs suivantes :

Profondeur du
Sondages Profondeur du mur (m) Epaisseur (m)
toit (m)
SC1 1.30 3.00 (fin sondage) 1 .70
SP1 1.70 10.00 (fin sondage) 8.30
SC2 1.70 3.00 (fin sondage) 1.30
SP2 1.70 10.00 (fin sondage) 8.30
PM1 1 .70 3.00 (fin sondage) 1.30

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°19
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Caractéristiques mécaniques :
Couche de compacité élevée à très élevée avec :
1 .00 ≤ pl* (MPa) ≤ 4.44
6.8 ≤ Em (MPa) ≤ 103.2
la compacité augmentant avec la profondeur.

Classification GTR :
Les résultats des identifications GTR réalisées sur SC1 entre 1.50m et 3.00m, sur
SC2 entre 2.50m et 3.00m et sur PM1 à 2.20m de profondeur sont présentés en
annexe 5.

4.2. PROFIL GEOTECHNIQUE INTERPRETATIF

Nous présentons page suivante le profil géotechnique interprétatif illustrant les


observations précédentes :

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
Profil géotechnique interprétatif

Echelle : 1/100
Fonçage sous voie ferrée – Ligne 67600 – PK 371+620
Dossier C.17.41130 - indice B
LIMOUX (11)
HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST
Tel: 04.68.40.91.36 - Fax:04.68.46.55.14 Dressé le 4 juillet 2017
LIMOUX (11) Page n°21
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

4.3. HYDROGÉOLOGIE

Lors de notre intervention début juin 2017, nous n’avons pas relevé d’eau dans la
fouille à la pelle mécanique jusqu’à 3m de profondeur.

Nous avons procédé à un relevé piézométrique le 22 juin 2017 par temps chaud et
sec. Le niveau d’eau était calé à 6.50m / TN dans la couche alluvionnaire C2.

Remarques :
Les sondages de reconnaissance se font sur une période de courte durée et le niveau
de la nappe indiqué dans le rapport ne reflète pas forcément le niveau maximum.

L’origine des fluctuations possibles est, soit naturelle (sécheresse, crue de nappe en
relation avec la situation météorologique par exemple), soit dues à des travaux ou une
modification de l’environnement aux alentours immédiats (pompages, rejets, effets
barrages, etc. .....).

Dans le cadre de cette mission, a été installé un piézomètre dont le but est justement
de pouvoir suivre l’évolution de la réponse des niveaux d’eau. Nous conseillons
vivement au Maître d’Ouvrage de procéder ou de faire procéder à un suivi
piézométrique à des intervalles réguliers, notre mission s’arrêtant, quant à elle, à la
remise du présent rapport.

On notera, par ailleurs :


les risques effet piscine liés à la présence de matériaux perméables dans un
environnement de matériaux peu perméables,
des circulations d’eau fortement conditionnées par la météorologie et par
l’environnement laguno-marin.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°22
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

On retiendra donc de ce site :


l’existence de circulations erratiques et intermittentes à différentes profondeurs
au sein de toutes les couches, fortement conditionnées par la météorologie,
l'existence d'une nappe saisonnière soumise à fluctuation saisonnière,
les risques de remontées capillaires.

4.4. CONDITION SISMIQUE

Au sens de la norme NF-EN-1998-1, on retiendra que le sol est à priori de classe C


ce qu’il conviendrait le cas échéant de valider par une mesure directe du VS30 par
méthode MASW par exemple. Le tableau ci-après décrit les différentes classes de
sol disponibles dans la norme.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°23
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

On retiendra les valeurs des paramètres suivants décrivant les spectres de réponse
élastique :
Valeurs des paramètres décrivant les spectres de réponse élastique
recommandés de type 1 :

Valeurs des paramètres décrivant les spectres de réponse élastique


recommandés de type 2 :

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°24
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

5. SYNTHÈSE DES DONNÉES DE SOL ET ALÉAS


GÉOTECHNIQUES – MISSION G1/G2-AVP

5.1. SYNTHÈSE DES DONNÉES GÉOTECHNIQUES


Compte tenu des investigations menées, le site est marqué par la succession
lithologique et les caractéristiques mécaniques suivantes :

Gravillons, graviers et
Limon induré
galets de quartz dans
Limon argileux légèrement
une matrice sablo-
brun à cailloutis, argileux marron à
Lithologie limoneuse beige de
racines et quelques
moins en moins
radicelles cailloutis,
abondante avec la
graviers et galets
profondeur
N° couche C0 C1 C2
SC1 0 0.70 ≥ 1.30
SP1 0 0.40 ≥ 1.70
Profondeur
SC2 0 0.40 ≥ 1.70
du toit (m)
SP2 0 0.40 ≥ 1.70
PM1 0 0.50 ≥ 1.70
Elevée à très élevée
Moyenne à élevée 1.00 ≤ pl* ≤ 4.44
Compacité
Non mesurée pl*=0.89 et 1.51 6.8 ≤ pl* ≤ 103.2
(MPa)
Em=8.1 et 14.8 La compacité augmente
avec la profondeur
Absence d’eau dans la fouille à la pelle le 9 juin
Niveau d’eau calé à 6.50m / TN le 22 juin dans la couche C2
alluvionnaire
Hydrogéologie
Risque de remontée de nappe en liaison avec la nappe
d’accompagnement de l’Aude
Infiltration du ruissellement superficiel

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°25
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

5.2. ALÉAS GEOTECHNIQUES


Les aléas géotechniques sont en relation entre autres, avec :

5.2.1. La géologie
aléas liés aux variations d’épaisseur des différentes couches, et notamment des
remblais superficiels qui peuvent localement être plus épais entre les sondages,
aléas liés aux variations latérales de faciès au sein des alluvions, pouvant
entraîner l’apparition de lentilles de nature variable au sein des couches C2. Il
est possible que des sols de nature localement différente de celle retrouvée en
sondages apparaissent localement lors des travaux de terrassement,
aléas liés à l’hétérogénéité et à la blocométrie des couches alluvionnaires,
aléas liés à la fluctuation du toit des couches.

5.2.2. La nature des matériaux


présence possible de vestiges au sein des remblais non mis en évidence lors de
la réalisation des sondages,
sensibilité des sols fins à l’eau et à l’affouillement,
sensibilité au remaniement mécanique à l’exécution, notamment de la couche
graveleuse C2 sans cohésion,
présence de gros éléments au sein des couches alluvionnaires,

5.2.3. L’hydrogéologie
aléas liés aux fluctuations saisonnières du niveau libre de la nappe, en relation
avec la nappe d’accompagnement de l’Aude,
aléas liés aux phénomènes probables de mise en charge localisés des
circulations erratiques au sein de la couche C2 sablo-graveleuse, plus
perméables que les limons C1.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°26
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

5.2.4. L’environnement et l’historique du site


présence d’une voie ferrée au droit du tir,
présence de réseaux enterrés situés à proximité,
existence possible de vestiges de fondations et d’ouvrage enterrés ou
d’ouvrages creux désaffectés (conduites, réseaux,…),
présence possible de remblais hétérogènes sur des épaisseurs variables liés
aux différents aménagements du site et non mois en évidence par nos sondages
ponctuels.
.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°27
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

6. ÉTUDE DES ÉLÉMENTS GÉOTECHNIQUES LIÉS A LA POSE


D'UN COLLECTEUR PAR FONCAGE

6.1. GENERALITÉS

6.1.1. Calage altimétrique


Le projet consiste en la pose d’une canalisation béton D600mm par une traversée
sous chaussée et voie ferrée sur une distance de 50ml environ, en considérant les
calages altimétriques suivants, d’après les plans en notre possession :

Plateforme
ferroviaire
Cote TN 164.94
Cote génératrice supérieure 162.51
Epaisseur couverture sans surcoupe (canalisation Ø600mm) 2.43

6.1.2. Procédé envisagé


Le procédé envisagé pour la réalisation de cette canalisation est une technique par
fonçage. Il consiste à pousser la canalisation dans le sol à l’arrière d’une trousse
coupante ou d’un bouclier au niveau desquels s’effectue l’excavation du terrain.

En fin de fonçage, la conduite est bloquée au terrain encaissant au moyen d’une


injection de coulis de ciment à l’extrados.

L’entrepreneur doit veiller à ne jamais excaver au-delà de la trousse coupante.

Dans tous les cas l’entrepreneur devra justifier les moyens qu’il compte employer
ainsi que la méthodologie employée au stade de la mission G3.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°28
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

6.2. CONFORMITE DE LA METHODE PAR RAPPORT AUX DIRECTIVES SNCF

6.2.1. Nature des terrains traversés

Le tir sera positionné à l’interface entre les couches :


C1 de limon induré légèrement argileux à quelques cailloutis, graviers et galets,
de compacité moyenne à élevée,
et C2 de gravillons, graviers et galets de quartz dans une matrice sablo-
limoneuse beige de moins en moins abondante avec la profondeur, de
compacité élevée à très élevée (la compacité augmentant avec la profondeur).

6.2.2. Position de la nappe

Début juin 2017 en période météorologique favorable, nous n’avons pas identifié de
nappe, ni de circulations d’eau dans les forages.
Cette observation devra être confirmée par un suivi piézométrique régulier.
Nous conseillons donc vivement de réaliser les travaux en situation
météorologique favorable et en période de nappe basse, la présence d’eau
hypothèquerait la technique de fonçage.

6.2.3. Conformité de la méthode retenue

Au sens de la directive IN1884 de la SNCF de juillet 2001, la méthode de mise en


œuvre de la canalisation Ø600mm apparaît adaptée.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°29
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

De plus comme rappelé dans cette directive, ce procédé est considéré comme
assurant le maintien des terres pendant la phase chantier.

6.2.4. Position de la canalisation par rapport aux voies exploitées en


lignes classiques

En considérant les hypothèses de calage altimétrique suivantes :


Plateforme
ferroviaire
Cote TN 164.94
Cote génératrice supérieure 162.51
Epaisseur couverture sans surcoupe (canalisation Ø600mm) 2.43

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°30
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Dans le cas du procédé de fonçage, la surcoupe est celle générée par la


réorganisation des sols au contact du frottement du tube et des éventuels bourrages
d’éléments grossiers au droit de la trousse coupante.

En considérant des éléments présentant un Dmax de l’ordre de 20cm (observé


visuellement dans la fouille à la pelle), on retiendra une surcoupe de l’ordre de 5cm
sur le rayon (surcoupe ponctuelle au droit des éléments les plus grossiers).

En intégrant cette surcoupe, l’épaisseur de couverture serait de 2.50m à l’axe de la


plateforme ferroviaire.

La canalisation sera donc positionnée en zone à risques moyens B2 au sens de la


directive IN1884 de la SNCF de juillet 2001 :

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°31
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

6.3. POINTS PARTICULIERS

6.3.1. Confinement du front de taille

En cas de terrains boulants comme c’est ici le cas pour la couche C2, la trousse
coupante ou le bouclier doivent être équipés d’un diaphragme permettant de
stabiliser très rapidement le front de taille.

Dans tous les cas, le front de taille devra être blindé pendant les interruptions de
chantier.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°32
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

6.3.2. Tassements induits par la canalisation

La surcoupe liée au réarrangement des sols devant le fonçage va engendrer des


tassements en surface.

À ce stade du projet, la déformation au niveau de la surface du sol peut être


exprimée par une courbe de Gauss :

La formule analytique est la suivante :

Avec :
x = distance à l’axe du tunnelier,
i = distance de l’axe du microtunnelier au point d’inflexion de la courbe de
Gauss.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°33
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

En général i est approchée par la relation :

Avec :
D = diamètre de l’excavation (= 2R) = 0.60m
Z0 = profondeur de l’axe du microtunnelier = 2.43m

De plus, si Vs est le volume effectif de vide associé à l’excavation :

En retenant Vs = 0.05m, on obtient :

On obtient donc une valeur du tassement de l’ordre de smax = 2 cm en considérant


une surcoupe de 5 cm sur le rayon, ce qui est une hypothèse pessimiste.

6.4. CONCEPTION DES FOSSES D’EXTREMITE

6.4.1. Principes
Compte tenu des caractéristiques géologiques (présence de limon et de grave +/-
limoneuse) et hydrogéologiques du site, nous suggérons de réaliser les fosses par
une technique de havage d'ouvrages préfabriqués en béton armé.

On pourra procéder au préalable pour une technique classique de fouilles blindées,


au droit de la couche C1 de limon induré légèrement argileux à quelques cailloutis,
graviers et galets, de compacité moyenne à élevée.

Une attention particulière sera portée lors du havage à l’impact du terrassement sur
les matériaux extérieurs à l’enceinte. Des travaux mal menés peuvent déstabiliser
l’environnement et poser ensuite des difficultés de réalisation du fonçage (perte de
portance, …).

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°34
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Au regard de nos observations, nous conseillons vivement de réaliser les travaux en


situation météorologique favorable et en période de nappe basse. Si un rabattement
de nappe est toutefois nécessaire, une attention particulière sera portée :
au risque de déformation des ouvrages et bâtiments proches par entrainement
de fines et tassement hydraulique ;
au risque d’entrainement de matériaux provoquant une perte de portance des
horizons concernés et des difficultés ensuite à réaliser l’ouvrage.

Nous conseillons dans ce cas de faire réaliser une étude spécifique pour valider la
solution de rabattement retenue.

6.4.2. Position de la fosse par rapport à la plateforme ferroviaire

La position de la fosse devra être vérifiée par rapport à la procédure SNCF IN0033
du 29/05/2006, relative aux règles de conception, réalisation et contrôle des
ouvrages provisoires et les opérations de construction.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°35
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

ère
Une fouille pénétrant dans le plan P0 sera nécessitera un blindage de 1 catégorie.
Une fouille pénétrant dans le plan P1 sera nécessairement blindée.
Une fouille pénétrant P2 nécessitera en plus des restrictions de circulation sur la voie
ferrée.

6.4.3. Prédimensionnement du blindage


Pour le dimensionnement des soutènements des fosses, on pourra retenir les
hypothèses suivantes :

3
Couche C’ (kPa) ϕ'(°) γh (kN/m )

C0 Sans objet (décapage préalable)

C1 0 25 18

C2 0 32 22

Il conviendra à l’entreprise d’établir ses propres calculs en phase d’exécution en


tenant compte des caractéristiques du dispositif envisagé.

Pour le massif de réaction, l'effort admissible Vadm de poussage peut être estimé par
la formule proposée par STEIN et AL :

Vadm =
Kp.γ.b 2
2.F
[
h1 +h1(2h2 + h3 ) ]
Kp = coefficient de butée,
γ = poids volumique des terrains,
b = largeur du massif,
F = coefficient de sécurité pris égal à 1.5,
h1 = hauteur du puits au-dessus du massif,
h2 = hauteur du massif,
h3 = ancrage du puits.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°36
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

6.5. JUSTIFICATION DU TUBE ACIER

La méthode envisagée par fonçage n’utilise aucun fluide de forage et le diamètre de


la trousse est supérieur au diamètre extérieur du tube. Le frottement sol/tube sera
négligeable.

Les efforts de poussée devront être limités aux efforts des différents vérins selon le
procédé envisagé par l’entreprise.

Nous avons pris comme hypothèses (à confirmer par l’entreprise en fonction de son
étude spécifique et des retours techniques) un tube acier :
Ø610mm de 5mm d’épaisseur,
Aire la section Sa = 95 cm²
σa = 235 MPa

La résistance maximale en compression aux ELS est de :

σa 235000kN .m−2
Sax = 0.0095m² x = 1116.25kN
2 2

L’effort de poussée des vérins devra être inférieur à cette valeur. Si ce n’est pas le
cas, il conviendra de modifier les caractéristiques du tube acier en conséquence.

Cet effort de poussée devra être suivi pendant toute la durée du forage. Si la
pression augmente de façon anormale, il sera nécessaire de vérifier qu’il n’y ait pas
de bouchonnage dans le tube, afin d’éviter tout soulèvement de sol.

Afin de ne pas soulever le sol en surface, l’effort qui s’appuiera en tête de tube ne
devra pas être supérieur au poids du volume de sol du cône défini sur le schéma
suivant :

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°37
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

On retiendra le cas le plus défavorable, à savoir une couverture minimale de 2.43m


sous la plateforme ferroviaire.

Le volume de terre correspondant est estimé à


couche C1 = Aire x poids volumique = 5.53m² x 18 kN/m3 = 99.5 kN
couche C2 = Aire (- diamètre canalisation) x poids volumique = 0.67m² x 22
kN/m3 = 14.7 kN
soit un poids total de 114 kN.

L’effort de poussée devra donc être limité à la valeur du poids des sols du cône.

En phase définitive, le tube sera soumis au poids des terres et à la surcharge


ferroviaire.

En première approche, nous avons considéré que l’effort normal N s’exerçant sur le
tube est égale à :
N = pxR
avec :
p= γh x q (γh = poids des terres situées au-dessus du tube et q = surcharge
ferroviaire prise ici égale à 20 kN/m², à confirmer par la SNCF),
R = rayon du tube (305mm)

Le cas le plus défavorable est celui où le tube présente le recouvrement maximal, à


savoir 2.43m de matériaux.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°38
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

Il vient donc :
N = (2 x18 + 0.4 x 22 + 20) x0.305 = 19.8kN / ml

La contrainte dans l’acier sera de :

N
σ=
ecorrodée
avec N = effort normal calculé précédemment
ecorrodée : épaisseur du tube corrodé = 4mm.
Tous calculs réalisés, il vient :

19.8 235
σ= = 4950kPa = 4.95MPa << = 117.5MPa
0.004 2

6.6. SUJETIONS D’EXECUTION

Les sujétions d’exécution sont liées :


à la présence des voies SNCF (se conformer aux directives spécifiques),
à la présence de réseaux existants, notamment au droit de l’avenue du
Languedoc,
à la présence possible de galets D200mm, voir supérieur pouvant induire des
difficultés lors du fonçage,
à la présence possible de vestiges enterrés non mis en évidence lors de la
réalisation des sondages,
à la neutralisation, avant le démarrage des travaux, des piézomètres installés
par surforage et injection de coulis de ciment par le fond,
au contrôle de la nappe avant réalisation des terrassements afin d’adapter le cas
échéant la technique de forage,
au contrôle de la trajectoire du forage,
aux pertes de fluide de forage éventuelles,
au respect d’une profondeur suffisante sous les voies ferroviaires à définir en
concertation avec les services techniques de la SNCF,
à la vérification de la compatibilité des tassements à attendre vis à vis des voies
SNCF et des réseaux existants,

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°39
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

au suivi des déplacements et tassements au moment de la réalisation du


fonçage (repères topographiques,…),
au suivi à l’avancement des paramètres de forage,
à l’injection de l’espace annulaire par un coulis de ciment afin de limiter les
tassements,
à la reprise de la justification des tubes aciers, en fonction de la géométrie
effectivement retenue par l’entreprise.

Nous restons à la disposition de la Division Territoriale Haute Vallée de l’Aude du


CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’AUDE et de tous les intervenants pour tous
renseignements complémentaires.

Dressé par les personnes soussignées

Fabien MOREL Georges DE CARVALHO


Chef de Projets en charge du contrôle interne

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°40
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

ANNEXES

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

ANNEXE 1
Plan d’implantation des sondages

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

ANNEXE 2
Coupes lithologiques des sondages SP1
et SP2 avec les résultats des essais
pressiométriques

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
Contrat C.17.41130
CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’AUDE
Fonçage sous voie ferrée
LIMOUX (11)
Date : 01/06/2017 Machine : HYDROFORE 750 Profondeur : 0.00 - 10.01 m

1/100 Forage : SP1 EXGTE 3.19/LB1EPF460FR

Equipement
Vitesse Pression de Pression Couple de Em pf* pl*

Tubage
Niveau

forage
d'eau
d'avancement poussée d'injection rotation Em/pl*

Outil
Prof. Cote
Lithologie (m/h) (bar) (bar) (bar) (MPa) (MPa) (MPa)
(m) NGF
0 150 300 0 50 100 0 10 20 0 10 20 0 50 100 0.1 1 10 0.1 1 10 0 20 40
0.400 -0.400 m Limon argileux à cailloutis, racines et
radicelles
1 8.1 0.57 0.89 9.1
1 -1 Limon marron induré légèrement
argileux, à quelques cailloutis
1.70 -1.70 m
2 7.4 > 0.97 > 0.97 < 7.7
2 -2

3 6.8 > 0.95 > 0.95 < 7.2


3 -3

4 8.6 0.94 1.46 5.9


4 -4
Taillant Ø65mm

5 44.9 > 2.43 > 3.45 < 13.0


5 -5

Logiciel JEAN LUTZ S.A - www.jeanlutzsa.fr


Grave, galets, graviers et cailloux
dans une matrice sablo-limoneuse
beige 6 36.6 > 2.93 > 2.93 < 12.5
6 -6
D>Ø116mm
7 75.8 > 2.92 > 2.92 < 26.0
7 -7

8 79.3 > 2.91 > 2.91 < 27.2


8 -8

9 80.8 > 2.90 > 2.90 < 27.8


9 -9

-10.01
10 m
10.01 10

HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST - Agence Languedoc Roussillon - ZI de Truilhas - 11590 SALLELES D'AUDE - Tél.04.68.40.91.36 - Fax.04.68.46.55.14
Contrat C.17.41130
CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’AUDE
Fonçage sous voie ferrée
LIMOUX (11)
Date : 01/06/2017 Machine : HYDROFORE 750 Profondeur : 0.00 - 10.02 m

1/100 Forage : SP2 EXGTE 3.19/LB1EPF460FR

plein avec tête de Equipement


Vitesse Pression de Pression Couple de Em pf* pl*

Tubage
Niveau

forage
d'eau
d'avancement poussée d'injection rotation Em/pl*

Outil
Prof. Cote
Lithologie (m/h) (bar) (bar) (bar) (MPa) (MPa) (MPa)
(m) NGF
0 150 300 0 50 100 0 10 20 0 10 20 0 25 50 0.1 1 10 0.1 1 10 0 20 40
0.400 -0.400 m Limon argileux à cailloutis, racines et

PVC Ø41/50
radicelles

métallique
protection
1 14.8 0.77 1.51 9.8
1 -1 Limon marron induré légèrement
argileux, à quelques cailloutis
1.70 -1.70 m
2 21.2 1.96 2.93 7.2
2 -2

3 9.2 0.95 1.44 6.4


3 -3

PVC Ø41/50 crépiné avec bouchon de fond


4 32.9 2.44 3.84 8.6
4 -4
Taillant Ø65mm

5 26.3 1.94 3.56 7.4


5 -5

Logiciel JEAN LUTZ S.A - www.jeanlutzsa.fr


Grave, galets, graviers et cailloux
dans une matrice sablo-limoneuse
beige 6 38.9 2.93 4.43 8.8
6 -6
D>Ø116mm
7 40.3 2.93 4.44 9.1
7 -7

8 45.0 > 3.40 > 3.43 < 13.1


8 -8

9 103.2 > 2.92 > 2.92 < 35.4


9 -9

-10.02
10 m
10.02 10

HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST - Agence Languedoc Roussillon - ZI de Truilhas - 11590 SALLELES D'AUDE - Tél.04.68.40.91.36 - Fax.04.68.46.55.14
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

ANNEXE 3
Coupes lithologiques des sondages SC1
et SC2 avec le reportage
photographique associé

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
Contrat C.17.41130
CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’AUDE
Fonçage sous voie ferrée
LIMOUX (11)
Date : 02/06/2017 Machine : HYDROFORE 750 Profondeur : 0.00 - 3.00 m

1/50 Forage : SC1 EXGTE 3.19/LB1EPF460FR

Equipement
Vitesse Pression de Couple de

Carottier
Pression

Tubage

Niveau
d'eau
Profondeur d'avancement poussée rotation
Cote NGF Lithologie d'injection
(m) (m/h) (bar) (bar)

0 250 500 0 7.5 15 0 50 100 0 150 300


0.10 m -0.10 m
0 0 Limon sableux +/- argileux à cailloutis et radicelles

Roto-percussion
Ø116mm
Argile limoneuse brune beige à cailloutis

Logiciel JEAN LUTZ S.A - www.jeanlutzsa.fr


0.70 m -0.70 m

Forage à l'eau à 2.10m


1 -1 Limon marron beige induré à quelques cailloutis
1.30 m -1.30 m

Sans objet
Rotation Ø116mm
Grave, galets, graviers et cailloux dans une matrice sablo
2 -2 limoneuse beige

D>Ø116mm

3.00 m 3 -3.00 m

HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST - Agence Languedoc Roussillon - ZI de Truilhas - 11590 SALLELES D'AUDE - Tél.04.68.40.91.36 - Fax.04.68.46.55.14
Contrat C.17.41130
CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’AUDE
Fonçage sous voie ferrée
LIMOUX (11)
Date : 31/05/2017 Machine : HYDROFORE 750 Profondeur : 0.00 - 3.00 m

1/50 Forage : SC2 EXGTE 3.19/LB1EPF460FR

Equipement
Vitesse Pression de Couple de

Carottier
Pression

Tubage

Niveau
d'eau
Profondeur d'avancement poussée rotation
Cote NGF Lithologie d'injection
(m) (m/h) (bar) (bar)

0 250 500 0 7.5 15 0 50 100 0 150 300


0 0

Roto-percussion
Limon argileux à cailloutis, racines et radicelles
0.40 m -0.40 m

Ø116mm

Logiciel JEAN LUTZ S.A - www.jeanlutzsa.fr


Forage à l'eau à 2.10m
1 -1 Limon marron induré légèrement argileux, à quelques cailloutis

Sans objet
1.70 m -1.70 m

Rotation Ø116mm
2 -2
Grave, galets, graviers et cailloux dans une matrice sablo-
limoneuse beige

D>Ø116mm

3.00 m 3 -3.00 m

HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST - Agence Languedoc Roussillon - ZI de Truilhas - 11590 SALLELES D'AUDE - Tél.04.68.40.91.36 - Fax.04.68.46.55.14
Limoux (11)
Fonçage sous voie ferrée – ligne 67600 – PK 371+620

SC1

0.00
1.20

1.20 2.10

2.10 3.00

SC2

0.00
1.00

1.00 2.10

2.10 3.00

C.16.41130 HYDROGEOTECHNIQUE SUD-OUEST


Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

ANNEXE 4
Coupe lithologique de la fouille à la
pelle mécanique PM1

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
(Contrat C.17.41130)
CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’AUDE
Fonçage sous voie ferrée
LIMOUX (11)
Date début : 09/06/2017 Profondeur : 0,00 - 3,00 m

1/30 Forage : PM1 EXGTE 3.18/GTE

Echantillon
Niveau
d'eau
Outil
Prof.
Lithologie Difficulté des terrassements Tenue des parois de fouilles
(m)

0
Limon +/- argileux à galets, graviers et graves,
Facile Moyenne
racines et radicelles
0,50 m

1 Limon +/-argileux à galets, graviers, gravillon et


quelques racines
Bonne
5 ech à 2,20m
Godet 40cm

Logiciel JEAN LUTZ S.A - www.jeanlutzsa.fr


1,70 m Moyen

2
Limon légèrement sableux brun à galets, graviers
et blocs (D=20cm)

Passage progressif à des blocs, galets et graviers


Moyenne
dans un limon sableux

Facile
3,00 3
m

HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST - Agence Languedoc Roussillon - ZI de Truilhas - 11590 SALLELES D'AUDE - Tél.04.68.40.91.36
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

ANNEXE 5
Résultats des essais en laboratoire

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
RESULTATS DE LABORATOIRE
Affaire: C.17.41130 Date: 23/05/2017
Lieu: LIMOUX Dossier: PSO SNCF

Matière organique
Réaction à l'acide

Limite de retrait
Fragmentabilité
Valeur au bleu

Sédimentométrie
Teneur en eau

Teneur en eau

Densité (T/m3)
Classification

Dégradabilité
Perméabilité

Micro-Deval
Los Angeles
Calcimètrie
Limites
ESSAIS D'IDENTIFICATION Granulométrie par tamisage Compactage ESSAI PROCTOR et POINCONNEMENT
d'Atterberg

- 11-300 94-050 94-050 - 94-048 X30-441 94-068 1097-2 1097-1 94-066 94-067 94-054 94-056 94-057 94-051 94-060-1 94-078 94-093 94-093 Annexe A
% de passant Naturel OPN Naturel OPN
W% W% CaCO3 PSG γd Wn γdOPN γd Wn t/m3 W% OPN γdOPN t/m3
Sondages Prof (m) Nature RA GTR MO % K (m/s) VBS LA % MDE % FR (%) DG (%) ρh (T/m3) ρd (T/m3) Dmax Wn% W% OPN Wn% (0/D
(0/D) (0/20) % (T/m3) 50 mm 20 mm 5 mm 2 mm 400 µm 80 µm 2 µm WL% IP IC WR IPI t/m3 IPI t/m3 (0/D (0/D (0/D
(mm) (0/20) (0/20) théorique)
(0/20) (0/20) théorique) théorique) théorique
Argile marron à quelques cailloux,
SC2 0.58-1.60 cailloutis siliceux oxydés anguleux et nr C1A2 - - - - - - - - - - - - - 70 98 96 96 95 91 76.4 26 39 14 - - - - - - - - - - - -
rarementcailloutis,
Grave à cailloux, arrondisanguleux,
émoussés, arrondis d'origines
SC2 2.50-3.00 nr B3 - - - - - 0.16 - - - - - - - 44 100 74 27 16 8 4.5 - - - - - - - - - - - - - - -
pétrographiques variées majoritairement
Sable fin limoneux
calcaires à matricemarron,
sableusemarron-beige
légèrement
et brun à quelques galets, cailloux,
SC1 0.80-1.30 nr C1A1 - - - - - 1.42 - - - - - - - 68 95 94 86 82 73 53.7 19 - - - - - - - - - - - - - -
cailloutis siliceux et calcaires arrondis et
Grave à cailloux,émoussés
cailloutis, blocs anguleux
et émoussés d'origines pétrographiques
SC1 1.50-3.00 nr C1B3 - - - - - 0.14 - - - - - - - 93 93 54 24 18 12 7.1 - - - - - - - - - - - - - - -
variées à matrice sableuse légèrement
limoneuse marron
RESULTATS DE LABORATOIRE
Affaire: C.17.41130 Date: 23/05/2017
Lieu: LIMOUX Dossier: PSO SNCF

Matière organique
Réaction à l'acide

Limite de retrait
Fragmentabilité
Valeur au bleu

Sédimentométrie
Teneur en eau

Teneur en eau

Densité (T/m3)
Classification

Dégradabilité
Perméabilité

Micro-Deval
Los Angeles
Calcimètrie
Limites
ESSAIS D'IDENTIFICATION Granulométrie par tamisage Compactage ESSAI PROCTOR et POINCONNEMENT
d'Atterberg

- 11-300 94-050 94-050 - 94-048 X30-441 94-068 1097-2 1097-1 94-066 94-067 94-054 94-056 94-057 94-051 94-060-1 94-078 94-093 94-093 Annexe A
% de passant Naturel OPN Naturel OPN
W% W% CaCO3 PSG γd Wn γdOPN γd Wn t/m3 W% OPN γdOPN t/m3
Sondages Prof (m) Nature RA GTR MO % K (m/s) VBS LA % MDE % FR (%) DG (%) ρh (T/m3) ρd (T/m3) Dmax Wn% W% OPN Wn% (0/D
(0/D) (0/20) % (T/m3) 50 mm 20 mm 5 mm 2 mm 400 µm 80 µm 2 µm WL% IP IC WR IPI t/m3 IPI t/m3 (0/D (0/D (0/D
(mm) (0/20) (0/20) théorique)
(0/20) (0/20) théorique) théorique) théorique
Limon marron à cailloux calcaires
PM1 2.20 émoussés et arrondis, rares granites nr C1B5 3.0 5.9 - - - 1.07 - - - - - - - 125 70 51 33 29 25 20.3 - - - - - - - - - - - - - - -
altérés, rares débris de briques
Affaire suivie par: Fabien MOREL
RAPPORT D'ESSAIS
En date du: 07/06/2017

REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°: C.17.41130

Affaire: Reconnaissances géologiques et géotechniques

Chantier: PSO SNCF

Lieu: LIMOUX

REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:

Date de prélèvement: -

Sondage: SC1

Profondeur (m): 0,80-1,30


Sable fin limoneux marron, marron-beige et brun à quelques galets, cailloux, cailloutis
Nature:
siliceux et calcaires arrondis et émoussés
Réaction à l'acide : -

IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300): Norme Essai réalisé par :

Analyse granulométrique des sols NF P 94-056 Technicien Benjamin CHASTANG

Par sédimentation NF P 94-057 -


NF P 94-093
Proctor, IPI, indices CBR -
NF P 94-078
Valeur de bleu de méthylène d'un sol NF P 94-068 Responsable Estelle BROUSMICHE

Limite d'Atterberg NF P 94-051 -

Teneur en eau NF P 94-050 Technicien Benjamin CHASTANG

Laboratoire de : Sallèles d'Aude

OBSERVATIONS:

Page 1 de 2
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)

Sondage: SC1
Profondeur (m): 0,80-1,30
Sable fin limoneux marron, marron-beige et brun à quelques galets, cailloux,
Nature:
cailloutis siliceux et calcaires arrondis et émoussés
Réaction à l'acide : - T° étuvage (°C) : 105
Ouverture
% Tamisat
tamis (mm) 100
200 100
150 100
90
100 100
80 100
80
50 95
40 95
70
20 94
% Pourcentage pondéral

10 90
60
5 86
2 82
50
1 79
0,4 73
40
0,2 66
0,08 54
30
D max (mm): 68
Passant à 0,08 mm: 53,7 20
Passant 0,08 mm (fraction 0/50) 56,4
Passant à 2µm: 19,1 10
D10 (mm): -
D30 (mm): - 0
0,001 0,01 0,1 1 10 100
D50 (mm): -
D60 (mm): - Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis (mm)
Coefficient courbure (Cc): -
Coefficient uniformité (Cu): -
Passant 5 mm (fraction 0/50) 90,8
Valeur au bleu VBS 1,42 Classe
Limite de liquidité WL - C1
Indice de plasticité Ip -
Matière organique MO -
Equivalent de sable ES - Sous-classe
Limite de retrait WR - A1

Indice portant immédiat IPI -


Teneur en eau optimum Wopn - Etat hydrique
Teneur en eau naturelle Wn (0/D) - -
Teneur en eau naturelle Wn (0/20) -
Densité sèche ρd -

Classement selon la NF P 11-300: C1A1-

Page 2 de 2
Affaire suivie par: Fabien MOREL
RAPPORT D'ESSAIS
En date du: 06/06/2017

REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°: C.17.41130

Affaire: Reconnaissances géologiques et géotechniques

Chantier: PSO SNCF

Lieu: LIMOUX

REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:

Date de prélèvement: -

Sondage: SC1

Profondeur (m): 1,50-3,00


Grave à cailloux, cailloutis, blocs anguleux et émoussés d'origines pétrographiques variées à
Nature:
matrice sableuse légèrement limoneuse marron
Réaction à l'acide : -

IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300): Norme Essai réalisé par :

Analyse granulométrique des sols NF P 94-056 Technicien Benjamin CHASTANG


NF P 94-093
Proctor, IPI, indices CBR -
NF P 94-078

Valeur de bleu de méthylène d'un sol NF P 94-068 Technicienne Marine JUHEL

Limite d'Atterberg NF P 94-051 -

Teneur en eau NF P 94-050 Technicien Benjamin CHASTANG

Laboratoire de : Sallèles d'Aude

OBSERVATIONS:

Page 1 de 2
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)

Sondage: SC1
Profondeur: 1,50-3,00
Grave à cailloux, cailloutis, blocs anguleux et émoussés d'origines pétrographiques
Nature:
variées à matrice sableuse légèrement limoneuse marron
Réaction à l'acide : - T° étuvage (°C) : 105
Ouverture
% Tamisat
tamis (mm)
100
200 100
150 100
90
100 100
80 93
80
50 80
40 73
70
20 54
% Pourcentage pondéral

10 35
60
5 24
2 18
50
1 15
0,4 12
40
0,2 10
0,08 7,1
30
D max (mm): 93
Passant à 0,08 mm: 7,1 20
Passant 0,08 mm (fraction 0/50) 8,9
Passant à 2µm: - 10
D10 (mm): 0,24
D30 (mm): 7,2 0
0,01 0,1 1 10 100 1000
D50 (mm): 17
D60 (mm): 26,0 Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis (mm)

Coefficient courbure (Cc): 8,3


Coefficient uniformité (Cu): 108,3
Passant 5 mm (fraction 0/50) 30,1
Valeur au bleu VBS 0,14 Classe
Limite de liquidité WL - C1
Indice de plasticité Ip -
Matière organique MO -
Equivalent de sable ES - Sous-classe
Limite de retrait WR - B3

Indice portant immédiat IPI -


Teneur en eau optimum Wopn (0/20) - Etat hydrique
Teneur en eau naturelle Wn (0/D) -
Teneur en eau naturelle Wn (0/20) -
Densité sèche ρd -

Classement selon la NF P 11-300: C1B3

Page 2 de 2
Affaire suivie par: Fabien MOREL
RAPPORT D'ESSAIS
En date du: 07/06/2017

REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°: C.17.41130

Affaire: Reconnaissances géologiques et géotechniques

Chantier: PSO SNCF

Lieu: LIMOUX

REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:

Date de prélèvement: -

Sondage: SC2

Profondeur (m): 0,58-1,60


Argile marron à quelques cailloux, cailloutis siliceux oxydés anguleux et rarement
Nature:
arrondis
Réaction à l'acide : -

IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300): Norme Essai réalisé par :

Analyse granulométrique des sols NF P 94-056 Technicien Benjamin CHASTANG

Par sédimentation NF P 94-057 -


NF P 94-093
Proctor, IPI, indices CBR -
NF P 94-078
Valeur de bleu de méthylène d'un sol NF P 94-068 -

Limite d'Atterberg NF P 94-051 Technicienne Marine JUHEL

Teneur en eau NF P 94-050 Technicien Benjamin CHASTANG

Laboratoire de : Sallèles d'Aude

OBSERVATIONS:

Page 1 de 2
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)

Sondage: SC2
Profondeur (m): 0,58-1,60
Argile marron à quelques cailloux, cailloutis siliceux oxydés anguleux et
Nature:
rarement arrondis
Réaction à l'acide : - T° étuvage (°C) : 105
Ouverture
% Tamisat
tamis (mm) 100
200 100
150 100
90
100 100
80 100
80
50 100
40 97
70
20 96
% Pourcentage pondéral

10 96
60
5 96
2 95
50
1 94
0,4 91
40
0,2 87
0,08 76
30
D max (mm): 70
Passant à 0,08 mm: 76,4 20
Passant 0,08 mm (fraction 0/50) 76,6
Passant à 2µm: 26,1 10
D10 (mm): -
D30 (mm): - 0
0,001 0,01 0,1 1 10 100
D50 (mm): -
D60 (mm): - Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis (mm)
Coefficient courbure (Cc): -
Coefficient uniformité (Cu): -
Passant 5 mm (fraction 0/50) 95,8
Valeur au bleu VBS - Classe
Limite de liquidité WL 39 C1
Indice de plasticité Ip 14
Matière organique MO -
Equivalent de sable ES - Sous-classe
Limite de retrait WR - A2

Indice portant immédiat IPI -


Teneur en eau optimum Wopn - Etat hydrique
Teneur en eau naturelle Wn (0/D) - -
Teneur en eau naturelle Wn (0/20) -
Densité sèche ρd -

Classement selon la NF P 11-300: C1A2-

Page 2 de 2
Affaire suivie par: Fabien MOREL
RAPPORT D'ESSAIS
En date du: 07/06/2017

REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°: C.17.41130

Affaire: Reconnaissances géologiques et géotechniques

Chantier: PSO SNCF

Lieu: LIMOUX

REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:

Date de prélèvement: -

Sondage: SC2

Profondeur (m): 2,50-3,00


Grave à cailloux, cailloutis, anguleux, émoussés, arrondis d'origines pétrographiques variées
Nature:
majoritairement calcaires à matrice sableuse légèrement limoneuse marron
Réaction à l'acide : -

IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300): Norme Essai réalisé par :

Analyse granulométrique des sols NF P 94-056 Technicien Benjamin CHASTANG


NF P 94-093
Proctor, IPI, indices CBR -
NF P 94-078

Valeur de bleu de méthylène d'un sol NF P 94-068 Technicienne Marine JUHEL

Limite d'Atterberg NF P 94-051 -

Teneur en eau NF P 94-050 Technicien Benjamin CHASTANG

Laboratoire de : Sallèles d'Aude

OBSERVATIONS:

Page 1 de 3
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)

Sondage: SC2
Profondeur: 2,50-3,00
Grave à cailloux, cailloutis, anguleux, émoussés, arrondis d'origines
Nature: pétrographiques variées majoritairement calcaires à matrice sableuse légèrement
limoneuse marron
Réaction à l'acide : - T° étuvage (°C) : 105
Ouverture
% Tamisat
tamis (mm)
100
200 100
150 100
90
100 100
80 100
80
50 100
40 97
70
20 74
% Pourcentage pondéral

10 47
60
5 27
2 16
50
1 12
0,4 8
40
0,2 6
0,08 4,5
30
D max (mm): 44
Passant à 0,08 mm: 4,5 20
Passant 0,08 mm (fraction 0/50) 4,5
Passant à 2µm: - 10
D10 (mm): 0,6
D30 (mm): 5,5 0
0,01 0,1 1 10 100 1000
D50 (mm): 12
D60 (mm): 15,0 Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis (mm)

Coefficient courbure (Cc): 3,4


Coefficient uniformité (Cu): 25,0
Passant 5 mm (fraction 0/50) 27,5
Valeur au bleu VBS 0,16 Classe
Limite de liquidité WL - B
Indice de plasticité Ip -
Matière organique MO -
Equivalent de sable ES - Sous-classe
Limite de retrait WR - 3

Indice portant immédiat IPI -


Teneur en eau optimum Wopn (0/20) - Etat hydrique
Teneur en eau naturelle Wn (0/D) -
Teneur en eau naturelle Wn (0/20) -
Densité sèche ρd -
Page 2 de 3
Affaire suivie par: Fabien MOREL
RAPPORT D'ESSAIS
En date du: 21/06/2017

REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°: C.17.41130

Affaire: Reconnaissances géologiques et géotechniques

Chantier: PSO SNCF

Lieu: LIMOUX

REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:

Date de prélèvement: -

Sondage: PM1

Profondeur (m): 2,2


Limon marron à cailloux calcaires émoussés et arrondis, rares granites altérés, rares débris de
Nature:
briques
Réaction à l'acide : -

IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300): Norme Essai réalisé par :

Analyse granulométrique des sols NF P 94-056 Apprenti technicien Mélissa ALOIA


NF P 94-093
Proctor, IPI, indices CBR -
NF P 94-078

Valeur de bleu de méthylène d'un sol NF P 94-068 Technicienne Marine JUHEL

Limite d'Atterberg NF P 94-051 -

Teneur en eau NF P 94-050 Apprenti technicien Mélissa ALOIA

Laboratoire de : Sallèles d'Aude

OBSERVATIONS:

Page 1 de 2
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)

Sondage: PM1
Profondeur: 2,20
Limon marron à cailloux calcaires émoussés et arrondis, rares granites altérés, rares
Nature:
débris de briques
Réaction à l'acide : - T° étuvage (°C) : 105
Ouverture
% Tamisat
tamis (mm)
100
200 100
150 100
90
100 92
80 82
80
50 70
40 66
70
20 51
% Pourcentage pondéral

10 38
60
5 33
2 29
50
1 27
0,4 25
40
0,2 23
0,08 20,3
30
D max (mm): 125
Passant à 0,08 mm: 20,3 20
Passant 0,08 mm (fraction 0/50) 29,1
Passant à 2µm: - 10
D10 (mm): -
D30 (mm): - 0
0,01 0,1 1 10 100 1000
D50 (mm): -
D60 (mm): - Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis (mm)

Coefficient courbure (Cc): -


Coefficient uniformité (Cu): -
Passant 5 mm (fraction 0/50) 47,5
Valeur au bleu VBS 1,07 Classe
Limite de liquidité WL - C1
Indice de plasticité Ip -
Matière organique MO -
Equivalent de sable ES - Sous-classe
Limite de retrait WR - B5

Indice portant immédiat IPI -


Teneur en eau optimum Wopn (0/20) - Etat hydrique
Teneur en eau naturelle Wn (0/D) 3,0
Teneur en eau naturelle Wn (0/20) 5,9
Densité sèche ρd -

Classement selon la NF P 11-300: C1B5

Page 2 de 2
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

ANNEXE 6
Missions géotechniques

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

CLASSIFICATION DES MISSIONS TYPES D'INGENIERIE GEOTECHNIQUE


(extraite de la norme NFP 94-500 - Novembre 2013)

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

SCHÉMA D'ENCHAINEMENT DES MISSIONS GÉOTECHNIQUES


(extrait de la norme NFP 94-500 - Novembre 2013)

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11)
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

UNION SYNDICALE GÉOTECHNIQUE


CONDITIONS GÉNÉRALES DES MISSIONS GÉOTECHNIQUES
(version du 27.06.2000, mise à jour Hydrogéotechnique décembre 2006)

1. CADRE DE LA MISSION

Par référence à la CLASSIFICATION DES MISSIONS GEOTECHNIQUES TYPES (Norme NFP 94-500), il
appartient au maître d'ouvrage et à son maître d'œuvre de veiller à ce que toutes les missions géotechniques
nécessaires à la conception puis à l'exécution de l'ouvrage soient engagées avec les moyens opportuns et
confiées à des hommes de l'Art.

L'enchaînement des missions géotechniques suit la succession des phases d'élaboration du projet, chacune de
ces missions ne couvrant qu'un domaine spécifique de la conception ou de l'exécution.
En particulier :
• les missions G1, G2, G3, G4 sont réalisées dans l'ordre successif,
• une mission confiée à notre société peut ne contenir qu'une partie des prestations décrites dans la
mission type correspondante,
• une Prestations d'investigations géotechniques engage notre société uniquement sur la conformité
des travaux exécutés à ceux contractuellement commandés et l'exactitude des résultats qu'elle
fournit,
• une mission type G1 à G5 n'engage notre société sur son devoir de conseil que dans le cadre strict,
d'une part, des objectifs explicitement définis dans notre proposition technique sur la base de
laquelle la commande et ses avenants éventuels ont été établis, d'autre part, du projet du client
décrit par les documents graphiques ou plans cités dans le rapport,
• une mission type G1 ou G5 exclut tout engagement de notre société sur les quantités, coûts et délais
d'exécution des futurs ouvrages géotechniques,
• une mission type G2 engage notre société en tant qu'assistant technique à la maîtrise d'œuvre dans
les limites du contrat fixant l'étendue de la mission et la (ou les) parties(s) d'ouvrage(s) concerné(s).

La responsabilité de notre société ne saurait être engagée en dehors du cadre de la mission géotechnique objet
du rapport. En particulier, toute modification apportée au projet ou à son environnement nécessite la
réactualisation du rapport géotechnique dans le cadre d'une nouvelle mission.

2. RECOMMANDATIONS

Il est précisé que l'étude géotechnique repose sur une reconnaissance du sol dont la maille ne permet pas de
lever la totalité des aléas toujours possibles en milieu naturel. En effet, des hétérogénéités, naturelles ou du fait
de l'homme, des discontinuités et des aléas d'exécution peuvent apparaître compte tenu du rapport entre le
volume échantillonné ou testé et le volume sollicité par l'ouvrage, et ce d'autant plus que ces singularités
éventuelles peuvent être limitées en extension. Les éléments géotechniques nouveaux mis en évidence lors de
l'exécution, pouvant avoir une influence sur les conclusions du rapport, doivent immédiatement être signalés au
géotechnicien chargé du suivi ou de la supervision géotechnique d'exécution (missions G3 et G4) afin qu'il en
analyse les conséquences sur les conditions d'exécution, voire la conception de l'ouvrage géotechnique.

Si un caractère évolutif particulier a été mis en lumière (notamment glissement, érosion, dissolution, remblais
évolutifs, tourbe), l'application des recommandations du rapport nécessite une validation à chaque étape
suivante de la conception ou de l'exécution. En effet, un tel caractère évolutif peut remettre en cause ces
recommandations, notamment s'il s'écoule un laps de temps important avant leur mise en œuvre.

3. RAPPORT DE LA MISSION

Le rapport géotechnique constitue le compte-rendu de la mission géotechnique définie par la commande au titre
de laquelle il a été établi et dont les références sont rappelées en tête. A défaut de clauses spécifiques
contractuelles, la remise du rapport géotechnique fixe la fin de la mission.

Un rapport géotechnique et toutes ses annexes identifiées constituent un ensemble indissociable. Les deux
exemplaires de référence en sont les deux originaux conservés ; un par le client et le second par notre société.
Dans ce cadre, toute autre interprétation qui pourrait être faite d'une communication ou reproduction partielle ne
saurait engager la responsabilité de notre société. En particulier l'utilisation même partielle de ces résultats et
conclusions par un autre maître d'ouvrage ou par un autre ouvrage que celui objet de la mission confiée ne
pourra en aucun cas engager la responsabilité de notre société et pourra entraîner des poursuites judiciaires.

C.17.41130 – Indice 2 HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon
LIMOUX (11) Page n°21
Etude d’un passage en sous-œuvre sous la ligne SNCF n°676000 au PK371+620

4.3. HYDROGÉOLOGIE

Lors de notre intervention début juin 2017, nous n’avons pas relevé d’eau dans la
fouille à la pelle mécanique jusqu’à 3m de profondeur.

Nous avons procédé à un relevé piézométrique le 22 juin 2017 par temps chaud et
sec. Le niveau d’eau était calé à 6.50m / TN dans la couche alluvionnaire C2.

Remarques :
Les sondages de reconnaissance se font sur une période de courte durée et le niveau
de la nappe indiqué dans le rapport ne reflète pas forcément le niveau maximum.

L’origine des fluctuations possibles est, soit naturelle (sécheresse, crue de nappe en
relation avec la situation météorologique par exemple), soit dues à des travaux ou une
modification de l’environnement aux alentours immédiats (pompages, rejets, effets
barrages, etc. .....).

Dans le cadre de cette mission, a été installé un piézomètre dont le but est justement
de pouvoir suivre l’évolution de la réponse des niveaux d’eau. Nous conseillons
vivement au Maître d’Ouvrage de procéder ou de faire procéder à un suivi
piézométrique à des intervalles réguliers, notre mission s’arrêtant, quant à elle, à la
remise du présent rapport.

On notera, par ailleurs :


les risques effet piscine liés à la présence de matériaux perméables dans un
environnement de matériaux peu perméables,
des circulations d’eau fortement conditionnées par la météorologie et par
l’environnement laguno-marin.

C.17.41130 – Indice B HYDROGEOTECHNIQUE SUD OUEST


Missions G1 (ES + PGC) et G2 (AVP + PRO) Agence Languedoc-Roussillon

Vous aimerez peut-être aussi