Vous êtes sur la page 1sur 12

1

Plans de travail :
 Introduction
 Définition
 Domaine et technique d’utilisation
 Formulations et caractéristiques d’un coulis
d’injection
 Conclusion

2
Introduction :

L'injection consiste à faire pénétrer dans un milieu plus


ou moins perméable, un matériau pompable appelé coulis
d'injection. Ce milieu peut être naturel ou artificiel.

L'injection s'effectue généralement par des forages réalisés


dans le milieu à traiter.

L'injection a pour but d'améliorer les caractéristiques du


milieu traité ; il s'agit le plus souvent d'en améliorer la
résistance mécanique ou d'en réduire la perméabilité.

3
Définition :

Le coulis est un mélange très fluide de ciment, et d’eau et


éventuellement d’adjuvants, il est utilisés pour renforcés les
fondations, réparer des fissures dans des structure ou renforcées une
maçonnerie de pierre dont des joints sont endommagée par sa
proximité physique ou chimique avec le mortier ou le béton.
Les coulis d'injection sont classés en deux catégories principales (les
suspensions et les liquides).

Les domaines et techniques d’utilisations :

1. Injections dans les maçonneries.


2. Remplissage de cavités et fissures dans les roches.
3. Injection de sols.
4. Injections dans les ouvrages en béton.

1- Injections dans les maçonneries :

Injection de coulis dans les maçonneries consiste a injecter un coulis


de liants a l’intérieur des murs pour combler les vides créer par des
fissures, ou la décomposition des mortiers ,et rendre a ces murs leur
résistance .

4
2- Remplissage de cavités et fissure dans les roches :

En milieu rocheux L'injection est conduite par tranches de plusieurs


mètres de longueur, soit descendantes, soit montantes, en utilisant un
obturateur gonflable. Dans le cas de forages courts, on peut placer
l'obturateur en tête de forage.
 Injection à trou ouvert sous pression,en remontant.
 Injection à trou ouvert sous pression,en descendant .
 forages équipés et injection sous pressionà l'obturateur double.

2-a- Injection à trou ouvert sous pression,enremontant :

- Cette technique n’est utilisée qu’en cas d’injection de couches


rocheuses, et est à proscrire en terrains meubles.
- Le forage du trou est effectué sur toute sa hauteur.
- Un obturateur simple est ensuite descendu en tête de la tranche
inférieure à traiter, l’injection est réalisée, puis l’obturateur est
remonté en tête de la tranche immédiatement supérieure.

5
b- Injection à trou ouvert sous pression, en descendant :

- Lorsque le forage n'est pas stable sur toute la hauteur de terrain,


il peut être nécessaire d’injecter à l’avancement, en descendant.
- Le forage est réalisé sur une hauteur prédéterminée,on branche
unobturateur simple en tête et oninjecte la passe à une pression
variant de 5 à 20 bars.
- Après durcissement du coulis, on reforge à traversla zone
préalablement injectée, puis à travers unenouvelle tranche de
terrain vierge et onbranchel’obturateur simple, soit en tête de
forage, soit en tête de la seconde tranche,et on injecte.

6
c- Forages équipés et injection sous pression à l'obturateur
double :

- Le forage est réalisé sur toute la hauteur de traitement, puis


rempli d’un coulis spécial dit «coulis de gaine » dans lequel on
plonge un tube à manchettes (clapets en caoutchouc espacés
régulièrement, en général de 33 cm).
- Après prise du coulis de gaine, on vient injecter leterrain en
plaçant un obturateur double à l’intérieurdu tube et en le
positionnant successivement au droitde chaque manchette,
l’ordred’injection des manchettes pouvant être quelconque.
- Le coulis est injecté avec une pressionpouvant varier de 5 à 20
bars au droit de chaquemanchette et pénètre dans le terrain
par"claquage du coulis de gaine". Après chaque injection, le
clapet concerné se referme,empêchant ainsi le coulis de refluer à
l’intérieur

7
3- Les injections de sols :

Dans les sols granulaires, les forages sont généralement équipés de


tubes- à -manchettes et l'injection de coulis stables s'effectue par
passes courtes(30 à 50 cm) en utilisant un obturateur double.
1. la consolidation.
2. l’étanchement.
3. le scellement.
4. le remplissage.

4- Injections dans les ouvrages en béton :

Les coulis et les bétons pour les fondations spéciales: Les technique de
fondation spéciales exécutés par des entreprise spécialisé, on fait
l’objet,ces dernières année de très nombreuse innovation et évolution
catalyséepar le développement et l’optimisation de formulation de
nouveau coulis etde nouveau béton par le perfectionnement des
technique de mise enœuvre ,ainsi que par l’amélioration de la fiabilité
et de la précision desmatériels de chantier .

8
Les parois moulées :

Les paroi moulée sont des ouvrage de fondation en béton armée


utilisée a titre de structure définitive pour la réalisation de
nombreux ouvrage ancré dans une couche résistant étanche.
La technique de la réalisation de la paroi moulée est:
 La réalisation de la prétranchée
 La perforation du sol sous boue bentonitique a l’aide des
bennesuspendue a un câ ble ou un Kelly
 Le curage du panneau par dessablage de la boue en circulation.
 La mise en place des cage en armature.
 Bétonnage par un tube plongeur : le béton est mise en place a
l’aide d’un tube plongeur.

9
La fondation profonde :

De nombreuses techniques de fondations profondes sont disponibles


pour réaliser les fondations des structures degénie civil, telles que par
exemple des fondations de piles ou de culées d’ouvrages d’art. Elles se
présentent sousforme de pieux, de barrettes, de puits ou de
micropieux .Les pieux sont en général forés.

Jet grouting :

"Jet grouting" est un procédée consolidations sols qui consiste au


traitement du sol dans la masse par injection sous haute pression d’un
jet de coulisà base de ciment, réalisant institue un mélangesol-ciment.
Cette technique, apparue dans lesannées 1960, est actuellement
couramment utiliséesur de nombreux chantiers de
fondationsspéciales.

Les Caractérisation et formulations de coulis d’injection :

 Caractéristique rhéologiques : La viscosité


 Caractéristique mécanique : la résistance mécanique
 Caractéristique granulaire

La viscosité :

La viscosité d’un fluide caractérise la Résistance du milieu a un


écoulement uniforme sontturbulence.

10
Granulométrique :

La granulométrie des constituants (dimension relative des particules


des coulis et des vides du milieu à traiter).
d0
La formule est :dg< c

Temps de prise - Durée d'utilisation :

Le temps de prise d'une suspension de ciment
correspond à  la période:
- Durée pratique d'utilisation (D.P.U.) 
- Coulis chimiques.
- Influence de la température.

Résistance mécanique :

Les caractéristiques mécaniques des matériaux à base de liants


hydrauliques dépendent de manièreessentielle de la teneur en eau. La
formule deFeret, dont l’efficacité est bien connue, permetd’exprimer la
résistance en compression d’unmortier en fonction du rapport E/C.
dans le cas où le volume des vides peut êtrenégligé, elle s’écrit :

Rc = k / (1 + ρc E/C)²

Mesure de la perméabilité :

la perméabilité intrinsèque du coulis est del’ordre de k = 10-7 m/s à


10-8 m/s.la perméabilité résiduelle d'un terraintraité est au mieux de
l’ordre de: k= 10-6m/s.

11
Conclusion :

Réparation des fissures ou des cavités dans les structures en béton ou


en maçonnerie, fait appel aux techniques etproduits d’injection.
Coulis d’injection sont utilisées dans les anciens Lesouvrages en doit
cependant tenir compte d’un certain nombre de particularités liées à
la spécificité de ces constructions, à la diversité des désordres
constatés et à l’importance des volumes à injecter. Par ailleurs, la
réparation des monumentshistoriques impose ,aussi l’emploi de
matériaux d’injectionpréservant leur qualité esthétique et dont le
comportement à long terme soit connu.

12

Vous aimerez peut-être aussi