Vous êtes sur la page 1sur 12

Les principes de slow design

Principe 1: REVEAL
Une conception lente révèle des expériences de la vie quotidienne qui sont
souvent oubliées, notamment les matériaux et les processus qui peuvent
facilement être négligés dans l’existence ou la création d’un artefact.
L'architecte Karmen Franinovic (Croatie / Canada) utilise des technologies
interactives situées dans un espace architectural public pour stimuler les
interactions sociales et sensibiliser le public aux environnements et à leurs
diverses écologies. Le projet «Recycled Soundscape» de Franinovic (Franinovic,
2003-2004) [Fig. 1] a été conçu comme un système permettant d'explorer les
aspects auditifs de l'expérience de la ville à travers un ensemble d '"interfaces
cinétiques à l'échelle humaine" visant à faciliter l'activité de réflexion dans la
sphère publique. Dans le contexte sonore d'un lieu spécifique, les personnes
sont invitées à augmenter, modifier et interpréter des paysages acoustiques en
jouant avec les sons environnants, en réglant la composition d'un
environnement sonore et en écoutant / enregistrant des bruits (humains,
naturels, automatiques, électroniques) qui sont autrement difficiles à prendre
en compte. Le résultat est «un système interactif pour l'orchestration publique
d'une écologie sonore urbaine» dans lequel n'importe qui peut transformer les
caractéristiques sonores existantes d'un lieu au fil du temps, en recomposant
sa «mémoire évolutive dans le son». »En introduisant des technologies
interactives dans l'architecture physique et l'espace immatériel , elle cherche
dans son travail à stimuler l’interaction sociale et à sensibiliser à
l’environnement et à ses diverses écologies. Les phénomènes sous-observés
d'une localité sont à nouveau révélés. Dans le domaine des objets, Julia
Lohmann (Allemagne / Royaume-Uni) estime que la reconnaissance des
origines d'un produit est la première étape vers un choix plus éclairé et éthique
de ce que nous consommons. Le concepteur trouve de nouvelles applications
pour des matériaux par ailleurs sous-évalués, travaillant principalement avec
des matériaux et des sous-produits animaux. Elle conçoit des objets à la limite
des matériaux physiques de l'animal et de l'animal lui-même, qui sondent notre
attitude envers les créatures avec lesquelles nous partageons la terre et la
manière dont nous les utilisons pour nous soutenir. Les estomacs des moutons
se transforment en superbes lumières, déclenchant des sentiments oscillant
entre attraction et dégoût, les premiers par leur chaleureuse luminosité et les
seconds dès que l’on en apprend plus sur leurs origines matérielles. Son
plafonnier 'Flock ’a été fabriqué à partir du ventre de cinquante moutons et
installé au London Design Museum. Pendant ce temps, une série de bancs de
vache sculptés à la main uniques, chacun avec un nom et une forme différents,
servent de mémento mori aux vaches qui sont mortes pour fabriquer le cuir
avec lequel elles sont fabriquées. Les matériaux mondains, mais cachés de la
vie sont repositionnés. (Lohmann 2007)
Des perspectives et des pratiques lentes ont également émergé dans le
domaine des expériences virtuelles d’aujourd’hui. Tracy Fuller (États-Unis),
concepteur de jeux basée à Los Angeles, travaille depuis plusieurs années à
créer un gameplay qui «ralentit le joueur et laisse un espace et un espace
émotionnels pour la réflexion et la transformation». Dans son travail actuel à
l'USC EA Game Innovation Lab, elle collabore avec l'artiste Bill Viola dans «The
Night Journey», où les mécanismes fondamentaux de l'expérience de jeu en
ligne se déroulent à un rythme extrêmement lent et à la richesse visuelle
caractéristique des célèbres œuvres vidéo de Viola (Fuller, 2007-8). . Par des
mécanismes beaucoup plus simples, les projets Web ‘Shredder’ (Napier, 1998)
et ‘html_butoh’ (Endlicher, 2006) révèlent des plaisirs esthétiques inattendus,
intégrés au codage apparemment banal des sites Internet.
Principe 2: EXPAND
La conception lente prend en compte les «expressions» réelles et potentielles
des artefacts et des environnements au-delà de leurs fonctionnalités, attributs
physiques et de leur durée de vie.
Dans sa thèse de doctorat intitulée «Occuping Time: Design, Technology et la
forme de l'interaction», Ramia Mazé (Suède) souligne que «le design ne
concerne pas seulement la forme spatiale ou physique des objets, mais la
forme des interactions qui ont lieu. - et occupent du temps - dans les relations
des gens avec et par eux. Une préoccupation centrale et particulière du design
d'interaction doit donc être la "forme temporelle" de ces objets et la "forme
d'interaction" telle qu'elle est utilisée dans le temps. "Ses projets à l'Interactive
Institute de Goteborg incluaient le" STATIC! " qui a étudié la conception des
interactions en tant que moyen d'accroître notre connaissance de la manière
dont l'énergie est utilisée et de stimuler les changements de comportement
énergétique. Revoir la conception des choses de tous les jours en mettant
l’accent sur les questions liées à la consommation d’énergie, dans le but de
créer une présence significative de l’énergie dans la vie quotidienne. (Mazé,
Redstrom et al, 2004-05) Son travail de thèse examine également les grands
courants de la façon dont le design imprègne la vie quotidienne, affirmant que
«De plus en plus, une technologie omniprésente signifie que la temporalité de
la forme et de l'interaction est impliquée dans des changements plus étendus
des conditions matérielles. du design et de la société. Les conventions difficiles
- de "formalisme" et de "fonctionnalisme", de "bonne" et de "conception
totale" - les préoccupations et les implications temporelles exigent de
nouvelles façons de penser et de travailler avec la matérialité, les utilisateurs et
les effets de la conception. "(Mazé, 2008)
La designer allemande Monika Hoinkis s'intéresse de la même manière à la
façon dont nous "vivons avec les choses", mais alors que Mazé répond à des
préoccupations temporelles, Hoinkis recherche l'intimité et l'interdépendance
des objets qui nous entourent. En 2005, elle a créé une collection d’objets
fonctionnant uniquement en réciprocité directe avec leurs utilisateurs: une
lampe de bureau sans charnières qui demande à être bercée dans une main.
Un parapluie qui ne reste debout qu’avec de l’aide et qui pend sur la tête et les
épaules. Une radio qui fonctionne uniquement à proximité d'un corps chaud.
Un métronome qui, plutôt que de dicter une mesure à suivre, garde plutôt le
temps au rythme de la personne qui partage la pièce avec elle…. Contrairement
aux objets remplissant des fonctions discrètes, les objets de Hoinkis doivent
être négociés afin de tirer parti de toutes leurs fonctionnalités. Ils doivent
permettre à ceux qui les utilisent de réfléchir à la question de savoir si les
autres «choses» de leur vie pourraient avoir des dépendances symbiotiques
similaires. (Hoinkis, 2005) Les processus de fabrication des produits évoluent
également pour révéler de nouvelles possibilités. L’ingénieur et artiste
australienne Natalie Jeremijenko (Australie / États-Unis) dirige une initiative
académique visant à permettre aux étudiants en design et en ingénierie de
retracer l’histoire de produits quotidiens, en créant des entrées
encyclopédiques qui exposent de manière exhaustive la vie des produits, de
l’origine des matériaux aux conditions de travail des travailleurs. ceux qui les
fabriquent (Jeremijenko et al, 2005 à ce jour). Les étudiants participants
acquièrent des outils sains pour critiquer la culture de consommation, ainsi que
de nouvelles façons de penser et d'exécuter leurs propres projets de
conception.
Une telle réflexion est évidente dans le concept automobile d’Olivier Peyricot,
«Slow Rider», dans lequel une automobile standard est déconstruite et
reconstruite pour devenir un fournisseur de vie lente. Peyricot (France) installe
un moteur démonté à l'arrière d'un véhicule ou l'échange avec un générateur
de réfrigérateur, ce qui réduit littéralement la puissance pour faciliter la
lenteur. Le capot est retiré et le châssis découpé pour laisser la place aux sièges
avant. En mouvement, une telle voiture parcourt la ville comme un flâneur
motorisé. Au repos sur un parking, la voiture devient un élément de mobilier
urbain qui invite le public à se détendre ou à jouer sur ses surfaces. (Peyricot,
2004)
Principe 3: REFLECTER
les artefacts, les environnements et les expériences de Slow Design incitent à la
contemplation et à ce que slowLab a appelé «consommation réfléchie».
Les concepteurs de produits s'interrogent non seulement sur les valeurs
écologiques, mais aussi sur les expériences de perception et d'émotion que la
matérialité unique des produits peut offrir. Le designer hollandais Simon
Heijdens pense que le design devrait, à l'instar de la Nature, créer un
continuum d'expressions dans le temps. Avec son projet «Broken White»,
Heijdens a créé des plats en céramique qui évoluent avec le temps pour révéler
les traces visibles de leur relation avec les personnes qui les utilisent. Comme
ils facilitent la consommation de nourriture et de boissons sur plusieurs mois et
années, les assiettes, les tasses et les bols blancs et lisses développent de
minuscules fissures qui révèlent lentement, très lentement, des motifs floraux
complexes. Les divers états de parure sur chaque assiette ou tasse reflètent
directement la relation avec son propriétaire, de sorte que ses favoris ont la
plus grande richesse de décoration tandis que d'autres peuvent rester assez
simples. Dans un monde de produits jetables, Heijdens intègre de nouvelles
couches d'expérience dans les objets du quotidien, enrichissant leur
signification bien au-delà de la simple fonctionnalité et commodité, et les
rendant ainsi de plus en plus précieux pour l'utilisateur au fil du temps.
(Heijdens, 2004)
Le collectif de design londonien Raw Nerve avait les mêmes idées en tête
lorsqu'il a sauvé le meuble délabré et l'a apporté à leur studio. Au fil du temps,
ils ont commencé à contempler son ancienne vie, en imaginant les impressions
que le canapé avait pu absorber, les histoires qu’il avait entendues, des secrets
murmurés, de jeunes amants pressés qui croupissaient dans ses plis. Ils
pensaient que cela aurait pu servir de château pour un enfant et envisageaient
une collection d'objets perdus enfouis dans ses profondeurs. Ils ne voyaient pas
le canapé comme un objet inanimé, mais comme une chose vivante et
respirante, avec sa propre vie et sa propre histoire à raconter. Les concepteurs
ont entrepris de faire revivre cette riche histoire, en le rembourrant et en y
imprégnant les récits imaginaires de sa vie. Pour percer les secrets de son
passé, il faut interagir avec le canapé, en examinant chaque détail intime, en
soulevant ses coussins et en écoutant attentivement les sons doux émanant du
plus profond de soi. Le canapé n’est plus seulement un objet fonctionnel, mais
un lieu de découverte, empreint de couches de signification qui défient et
ravissent ceux qui viennent s’asseoir dessus. (Raw Nerve, 2006) Tandis que de
tels projets s'efforcent d'atteindre une durabilité physique et émotionnelle,
l'Islandaise Katrin Svana Eythórsdóttir (Islande) explore le caractère précieux né
de l'éphémère. Son «Chandelier» biodégradable (2006) disparaît lentement sur
une période de plusieurs mois, invitant son (ses) propriétaire (s) à savourer
chaque instant de son existence. Composé d’une cascade de milliers de
personnes hautement Gouttelettes de glucose réfléchissantes, cette
magnifique source de lumière ne nécessite aucune électricité. La nature
hautement du matériau attire la lumière ambiante et la réfracte en direction
de l'objet, projetant ainsi une lueur subtile et chaleureuse. La nature éphémère
du Chandelier d'Eythórsdóttir, qui dure jusqu'à trois mois (peut-être même
moins si ses insectes locaux choisissent de collaborer), induit un état de
conscience et une contemplation délibérée des attributs de l'objet, de sa
fonctionnalité et, surtout, de sa présence dans sa vie. La légèreté même de la
forme physique suggère également une éphémère, apparaissant et
disparaissant à mesure que la lumière qui l'entoure change. Eythórsdóttir dit:
"Ça existe à peine, pourtant c'est là." (Eythorsdottir, 2006)
Principe 4: ENGAGE
Slow Design Les processus de conception lents sont ouverts et collaboratifs. Ils
reposent sur le partage, la coopération et la transparence des informations afin
que les conceptions puissent continuer d'évoluer.
La collaboration est un aspect critique de la conception lente. C’est peut-être à
cela que pensait le designer industriel Martin Ruiz de Azua (Espagne) en
concevant son «fauteuil humain», un groupe de personnes assises les unes sur
les autres, appuyées les unes sur les autres dans une amitié et une dépendance
fragile. Il est «humain», désignant non seulement les personnes qui en font
partie, mais surtout la nature délicate de l'exercice. À tout moment, la «chaise»
pourrait s'effondrer, mais elle pourrait tout aussi bien être reconstruite, peut-
être avec quelques amis de plus. Avec ce projet simple, Ruiz de Azúa a fait don
à nos plus précieux cadeaux d'une substance immatérielle monde des
matériaux: un «objet» de conception qui n'a d'objet que si les gens travaillent
ensemble pour le créer avec amitié et plaisir. (Azua, 2002)
Peu de gens comprennent la valeur de l’interdépendance ainsi que des
collaborateurs de Rural Studio, un programme de conception / construction de
l’école d’architecture de l’Université d’Auburn, qui crée des maisons et des
structures civiques dans le comté de Hale, en Alabama. Les projets reposent sur
l’établissement de liens et de collaborations profondes la communauté locale à
veiller à ce que les valeurs et l’identité locales soient au cœur de leurs projets
architecturaux. Le regretté Samuel 'Sambo' Mockbee, fondateur du
programme, a appelé à une «architecture socialement responsable… pour
inspirer la communauté ou stimuler le statu quo en apportant des
changements structurels environnementaux et sociaux responsables,
maintenant et à l'avenir» (Mockbee, 1998). . Il a estimé qu'il était important
que les étudiants participent aux recherches sur les matériaux et aux
technologies permettant d'atténuer les effets de la pauvreté sur les conditions
de vie en milieu rural. Les étudiants participent à un "apprentissage contextuel"
dans lequel ils vivent et font partie de la communauté dans laquelle ils
travaillent. Les structures sont fabriquées à partir de matériaux locaux
abordables - argile, déchets, verre recyclé, ferraille - les étudiants vivent
également dans des structures reflétant la langue vernaculaire du lieu où ils
acquièrent les compétences essentielles en planification, conception, et
construire de manière socialement responsable. En 1998, Mockbee déclarait:
«Le défi professionnel, que l'on soit architecte dans les régions rurales du sud
des États-Unis ou ailleurs dans le monde, consiste à éviter de se laisser
assommer par le pouvoir de la technologie moderne et la prospérité
économique sans perdre de vue le le fait que les gens et le lieu importent.
»(Mockbee, 1998) (The Rural Studio, 1993-présent)
Principe 5: PARTICIPER
Slow Design encourage les utilisateurs à participer activement au processus de
conception, en adoptant des idées de convivialité et d'échange afin de
renforcer la responsabilité sociale et d'améliorer les communautés.
Avec sa série de projets «Slow Ways of Knowing», le collectif de concepteurs
slowLab (États-Unis / Royaume-Uni / Pays-Bas) a mis au point un outil de
conception urbaine permettant de saisir les connaissances locales et de susciter
les contributions du public aux débats sur la planification urbaine menés dans
leurs localités. À travers l'observation empirique, la conscience sensorielle et
l'imagination intuitive, les gens sont invités à se connecter aux histoires et aux
modèles révélés par un site donné. Pour capturer les connaissances locales et
les imaginations du public sur l’évolution de l’identité du quartier ou de ses
environs, ils sont invités à annoter les cartes des zones locales avec leurs
pensées, souvenirs, sensations, fantasmes, dessins et gestes. En révélant ainsi
des aspects invisibles ou oubliés de ces lieux, en suscitant une prise de
conscience et une participation, les projets rappellent aux gens leur rôle et leur
responsabilité dans la vie de leurs localités et les encouragent à poursuivre
leurs recherches créatives. (slowLab, 2006-présent)
Dans le même esprit, Butterfly Works, un collectif de conception sociale basé
aux Pays-Bas, estime qu '«une amélioration structurelle de la vie des gens est
possible lorsque ceux-ci disposent des outils de créativité nécessaires». Le
collectif a été reconnu pour son travail dans plusieurs pays africains, en signant
de nouveaux programmes. avec les fabricants et les producteurs locaux, dans le
but ultime de stimuler les gens à lancer leurs propres projets. Avec «NairoBits»,
Butterfly Works a lancé une école de design numérique au Kenya pour former
des jeunes des bidonvilles en tant que concepteurs de sites Web, avec transfert
complet des connaissances et des responsabilités aux gestionnaires et
enseignants kényans. Alors que leur projet «Tire Trade» au Maroc a permis aux
fabricants locaux de collaborer à la création de paniers à partir de pneus en
caoutchouc usés, qui sont maintenant utilisés localement et vendus dans des
ateliers de design en Europe. La devise de Butterfly Works est «Chaîne
d'événements positive» (Beamer, 2008).
Pendant ce temps, la designer londonienne Judith van den Boom du Studio
Boomwehmeyer s’efforce de concrétiser les relations humaines dans le cadre
des processus de fabrication de ses propres créations en céramique. Elle
développe fièrement «sous la surface de la production ordinaire» dans le
développement de son produit pour explorer «des relations chaleureuses»
avec les fabricants, comme en témoigne sa collaboration actuelle avec un
grand fabricant de Tangshan en Chine, qui comprend des ateliers de
conception et des lectures de poésie avec des ouvriers. (Van den Boom, 2008).
Principe 6: EVOLVE
Slow Design reconnaît que des expériences plus riches peuvent émerger de la
maturation dynamique d'artefacts, d'environnements et de systèmes au fil du
temps. Au-delà des besoins et des circonstances actuels, les conceptions lentes
sont des agents de changement (comportementaux).
Avec «Edible Estates», l'architecte et concepteur social Fritz Haeg (États-Unis)
propose de remplacer le gazon américain par un paysage comestible
domestique très productif. Avec le geste modeste de reconsidérer l'utilisation
de nos petits chantiers privés individuels, Edible Estates s'attaque aux
problèmes de la production alimentaire mondiale, de nos relations avec nos
voisins et de notre lien avec l'environnement naturel. Haeg s'intéresse non
seulement aux gains à court terme pour les participants, mais également à la
façon dont ce système fonctionne comme un outil de réorganisation des
quartiers, d'instauration de nouvelles relations au sein de la communauté et de
relance du commun social. La gestion du projet par la communauté dans le
futur déterminera son évolution dans le temps. (Haeg, 2005)
La participation et l’appropriation continues de la communauté seront
également essentielles à la prospérité de l’éco-cathédrale de Louis Le Roy à
Mildam, aux Pays-Bas, [Fig. 2] qu'il s'attend à subir encore au moins 1000 ans.
C’est un site d’activisme créatif et de construction de nouvelles réalités
entamée par Le Roy il ya plus de trente ans sous la forme d’une expérience de
conception visant à démontrer le potentiel de l’énergie humaine en interaction
avec les forces de la nature. Là, sur un site de deux hectares, il s'est empilé à
main nue des pavés, des pavés, des trottoirs et autres débris de rue mis au
rebut. tout en permettant à la nature de marcher autour de lui sans entrave. Le
Roy appelle cette jungle fascinante peuplée de grands édifices superposés de
"cathédrale" en référence aux personnes qui ont construit les grandes
cathédrales et les complexes architecturaux du passé - dont la plupart n’ont
probablement jamais vu les projets aboutir de leur vivant. Le Roy estime qu
'"utiliser tout le potentiel disponible de tous les êtres humains fournirait une
méga source d'énergie propre". Il déclare qu'en utilisant une telle méthode, un
nouvel habitat pourrait se dessiner dans lequel chacun pourrait participer de
manière créative à la construction d'une vie environnement sans plan et sans
les limites de la propriété privée. Suivre ses idées signifierait une révolution
dans la conception de l'espace urbain. Le projet a créé une fondation (The Time
Foundation, 2002 à ce jour) pour assurer cette longévité tout en favorisant la
compréhension et la connaissance de la notion de «temps» comme condition
du développement créatif de la coopération entre processus humains naturels
et créatifs. Le Roy a déclaré: «Les méthodes des planificateurs d’aujourd’hui ne
les prépareront pas aux énormes problèmes auxquels ils seront confrontés au
cours du prochain siècle. L'une des premières choses à faire est d'accepter un
temps infini dans leur système de pensée. »(Le Roy 1982-présent)
300W 60 LED Lampe de camping rechargeable pour projecteur de travail
extérieur
Fonctionnalités:

Projecteurs de travail LED super lumineux de 300W, assez lumineux.


Spots extérieurs durables rotatifs à 360 ° pour répondre à davantage d'exigences
Affichage de puissance LCD, avec télécommande, pratique
Léger, très portable, High / Low / Flash peut être réglable.
Rechargeable, charge USB pour un éclairage continu.
Parfait pour les urgences, la maintenance, les travaux de jardinage, les hôtels, les campings et
les banlieues.
Spécification:

Matériel: ABS + aluminium


Couleur: jaune + noir
Puissance: 300W
Tension de charge: AC90-250V
Fréquence: 50-60 (Hz)
Puissance de sortie: 4.2V 500mA
Perles lumineuses au numéro: 54 LED, feu blanc + 3 feux rouges + 3 feux bleus
Lihgt & Modes: High / Low / Flash (voyants d’avertissement rouges / voyants d’avertissement
bleus)
Batterie: 2 * 18650 batterie Li-ion (fournie)
Niveau imperméable à l'eau: IP65
Angle lumineux: 180 (degrés)
Temps d'éclairage: 4-12 heures
Angle de rotation: rotation de 360 °, rotation de 90 ° vers le haut et le bas
Taille: 140mmx161mmx230mm
Emballage inclus:

1 x lumière d'inondation
1 x télécommande
1 x adaptateur

Lampe s
Caractéristiques de l'objet
État : Neuf: Objet neuf Lampentyp: Solarleuchten
et intact, n'ayant
jamais servi, non
ouvert, vendu
dans son
emballage
d'origine ... En
savoir plus
geeignet für: Garten, Veranda, Material: Kunststoff
Einfahrt, Weg,
Terrasse
Maße DxH in cm: 8,5x19,5 Farbe: Schwarz
geeignet für: Garten, Veranda, Design: Camping
Einfahrt, Weg, Laterne
Terrasse
Marque: - Sans Akku 3x 2/3 AA: Ni-Mh;
marque/Générique 600mAh
-
Numéro de pièce fabricant: Non applicable Schalter: ON/OFF
Type: lampe Maße DxH in cm: 8,5x19,5
classe d'efficacité 61 Leuchtmittel: 5x 0,2 Watt
énergétique: (1W)
EAN: Non applicable

Para
Caractéristiques:
 
Lampe extérieure sans fil de tente de camping de lumière de poteau de parapluie de
patio de la Mode 28led 3
 
Noir Blanc
 
2 couleurs pour votre choix
 
Caractéristique:
 
100% neuf et de haute qualité.
 
3 modes: une pression à faible luminosité (4 ampoule LED internes), deux pressions
à luminosité moyenne (24 ampoule LED extérieures), retour à haute
 
Luminosité (tous les 28 ampoule LED).
 
Poignée réglable-poteaux fermement montés pour la plupart des parapluies avec un
poteau de 23mm à 44mm, peut également être accroché n'importe où
 
Avec deux crochets.
 
Alimenté par: 4 pièces piles AA, facile à installer et sans fils sans signaux et tordu
rallonges.
 
Léger et durable, sans fil peut être utilisé comme lumière de parapluie, lumière de
camping de tente, lumière de secours temporaire,
 
Lecture de lumière, etc.
 
Spécification:
 
Matériau: plastique
 
Couleur: noir/blanc
 
Dimensions: 16x2.3 (jour * t)
 
Source de lumière: LED
 
Nombre de led: 24 + 4led
 
Accessoire: parapluie avec pôle diamètre 23-44mm
 
Batterie: 4x pile AA (non incluse)
 
Durée de vie: jusqu'à 100000 heures
 
Forfaits comprennent:
 
1x parapluie léger
Il est bien connu que pendant les vacances, les jeunes adorent
passés des soirées à la plage malheureusement en Tunisie, ce
genre d’espace ne sont généralement pas éclaire ce qui pose
plusieurs difficultés parmi lesquelles ont cité la difficulté de se
voir ou même se discuter aisément aussi, le manque
d’éclairage pose un problème au point de vue sanitaire. Ce
problème est lié essentiellement au manque d’acas à
l’électricité par conséquence, ces jeunes essayent de trouver
des solutions qui ne sont pas toujours confortable et qui
peuvent même conduire à détruire le plaisir de la soirée. Alors,
il est nécessaire pour ce genre de situations de disposer d’un
système d’éclairage qui tient compte des spécificités de ces
lieux et de spécifies des activités liées à ce genre de soirée.
Notre but est de fournir un éclairage qui s’adoptent au besoin
de ce genre de public qui soit à la fois respectueux des lieux de
la soirée et qui ne sont pas besoin d’être branché. Aussi qui
puisse en même temps participer à l’ambiance de la soirée.

Slow Design est une branche du mouvement lent, qui a commencé avec le
concept de Slow Food, un terme inventé en contraste avec la restauration
rapide. Comme pour toutes les branches du Slow Movement, l'objectif
primordial du Slow Design est de promouvoir le bien-être des individus, de la
société et de l'environnement naturel. Slow Design recherche une approche
holistique de la conception qui prend en considération un large éventail de
facteurs matériels et sociaux ainsi que les impacts à court et à long terme de la
conception.