Vous êtes sur la page 1sur 13

Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….

DPJFIP/KPL

COMMUNICATION SUR L’ACCESSIBILITE DE LA FORMATION


PROFESSIONNELLE AU BURKINA FASO : DISPOSITIFS
INSTITUTIONNELS, JURIDIQUES ET ACTIONS
GOUVERNEMENTALES DE PROMOTION DU SECTEUR.

« Si l’école burkinabè continue à charrier de milliers de personnes sans


aucune qualification, le chômage des jeunes n’aura aucune solution durable. Il
faut inverser la tendance actuelle qui consiste à former plus de généralistes
que de techniciens d’où l’importance de la formation professionnelle des
jeunes ». Cette assertion de son excellence Monsieur Roch Marc Christian
KABORE lors de la campagne présidentielle de 2015 dénote de l’importance de la
formation professionnelle dans la situation actuelle ou se trouve le pays.

La formation professionnelle peut être définie comme l’ensemble des éléments d’un
dispositif permettant à un individu ou à un groupe d’individus, d’acquérir les
compétences requises pour l’exercice d’une activité. Guy le Boterf, Paul, DUPOVEY
et François VIALLET définissent la formation professionnelle comme : « des
activités éducatives qui, à partir d'un degré de formation générale considéré
comme requis, préparent les individus à l'exercice d'un métier ou d'une famille
de métiers, le terme de «métier« étant pris au sens le plus large d'activités
professionnelles ». Pour eux, lorsque la préparation professionnelle n'est qu'une
initiation, on parle d'enseignement technique ou professionnel; par contre si la
préparation à un métier permet d’acquérir un savoir directement utilisable en
situation de travail, on parle alors de formation professionnelle

Considérant la noblesse des objectifs que vise la formation professionnelle, de


dispositifs diversifiés sont mis en place pour rendre plus facile son accessibilité au
pays des hommes intègres. Au nombre de ses dispositifs figures ceux juridiques,
institutionnels.

Lalgaye le 13/09/2018
1
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

THEME 1 : L’ENCADREMENT INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE DE


LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU BURKINA FASO.
Pour répondre à la forte demande en matière de formation professionnelle, plusieurs
acteurs interviennent sur ce marché. De cette diversité de l'offre, découle celle des
structures d'accueil, de gestion. Les nombreuses actions en faveur de la satisfaction
de la demande de formation doivent être cohérentes et règlementées. Pour ce faire,
le pays dispose d'un cadre institutionnel et d'un encadrement juridique en la matière.

I .L’ENCADREMENT JURIDIQUE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Le domaine de la formation professionnelle n’est pas une zone de non droit. Elle est
encadrée par des textes à valeur juridique de nature diverse. Il s’agit de textes
législatifs (lois) et règlementaires (décrets, arrêtés, …)

Tout d’abord la formation est un droit constitutionnel. La constitution, dans son article
18 reconnait à tous les citoyens le droit à l’éducation, à l’instruction et à la formation.
(Confère art.18 de la constitution du Burkina Faso). Il est à noter que des lois et
règlements ont été adoptés pour compléter ce dispositif.

LE CADRE LEGISLATIF.

Il s’agit de la loi N°013-2007/AN portant loi d’orientation de l’éducation qui


s’applique à l’ensemble des activités éducatives et de formation organisées au
Burkina Faso ainsi qu’aux institutions publiques et privées ayant pour mission
l’éducation et la formation professionnelle. Elle pose les différents principes
généraux à savoir la laïcité, la gratuité de l’éducation.

Le code du travail a prévu des dispositions qui touchent le secteur privé en matière
de formation professionnelle et d'apprentissage. La loi n°28-2008/AN du 13 mai
2008 portant code du travail au Burkina Faso, a adopté des dispositions sur
l'institution d'un service chargé des questions sur la formation et l'orientation
professionnelles et, sur la nature, la forme, les conditions, les droits et devoirs des
maîtres et des apprentis dans le cadre d'un contrat d'apprentissage.

Lalgaye le 13/09/2018
2
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

LE CADRE REGLEMENTAIRE
Des textes règlementaires ont des dispositions relatives à la formation
professionnelle. Il s’agit de :

L'arrêté n° 009/MJE/SG/DGFP/DFPA du 13 décembre 2006 portant cahier de


charges qui présente les conditions de création, d'ouverture, d'extension, de
fermeture et l'organisation administrative, pédagogique et matérielle des centres
privés non formels. Le cahier de charges précise que, peut être fondateur de centre
privé, toute personne physique ou morale.

L'arrêté N° 2005-006/MJE/SG/ANPE du 19 juillet 2005 portant organisation et


attributions des services de l'ANPE qui définit en ses articles 50 et 51 les
attributions respectives des centres régionaux et spécialisés. Ces centres régionaux
de formation professionnelle sont chargés de :

 de la mise en œuvre de modules de formation flexibles pour les demandeurs


de formations, les chômeurs, les travailleurs des entreprises, les travailleurs
déflatés, les promoteurs de PME/PMI;
 de la formation initiale des jeunes par l'apprentissage ; du perfectionnement
des artisans 

Le décret n° 2008-351/PRES/MJE/MEF du 24 juin 2008 crée auprès du Ministère


en charge de la Jeunesse et de l'Emploi la commission nationale de certification et
des programmes de formation professionnelle dans le cadre de la certification des
formations professionnelles.

Ces dispositifs juridiques ont eu pour effet de favoriser la naissance de structures


d’accueil et de gestion en vue de répondre au besoin croissant de la demande de
formation.

II. LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE


AU BURKINA FASO
Le cadre institutionnel de la formation professionnelle comprend essentiellement les
structures centrales que sont les départements ministériels concernés par la
formation professionnelle, les centres de formation non formels et formels
(établissement d’enseignement technique et professionnelle)

Lalgaye le 13/09/2018
3
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

LES STRUCTURES CENTRALES DE GESTION DE LA FORMATION


PROFESSIONNELLE
L'Etat assure la gestion du système de formation professionnelle à travers ses
départements ministériels qui ont sous leur tutelle administrative ou technique des
centres de formation professionnelle et des établissements d’enseignement
technique et professionnelle.

Il faut noter que la formation professionnelle non formelle est aujourd'hui sous la
tutelle technique et administrative du Ministère de la Jeunesse, de la Formation et de
l’Insertion professionnelle (MJFIP). Pour assurer sa mission en matière de formation
professionnelle, le MJFIP dispose d'une Direction Générale de la Formation
Professionnelle (DGFP). Sous le MJFIP, l'Agence Nationale pour la Promotion de
l'Emploi (ANPE) est la principale structure publique de pilotage de la formation
professionnelle non formelle. En partenariat avec d'autres Ministères, le MJFIP
touche divers domaines d'activités : le Ministère du commerce assure la formation et
l'encadrement des artisans avec l'appui technique du Ministère de la jeunesse.

LES CENTRES PUBLICS DE FORMATION PROFESSIONNELLE


La formation professionnelle non formelle est dispensée dans les centres de
formation professionnelle, les centres d'apprentissage, les centres d'éducation de
base non formelle, les centres d'évaluation de la formation professionnelle et les
ateliers.

Même si les centres de certains Ministères offrent des formations qui s'apparentent à
la formation non formelle, les centres publics non formels sont prioritairement
détenus par l'ANPE. L'agence dispose aujourd'hui de treize (13) centres régionaux
et sept (7) centres provinciaux de formation professionnelle (Tougan, Diébougou,
Koupela, Boromo, Solenzo, Sindou), tous placés sous la tutelle administrative et
technique du MJFIP.

A ces centres l’on peut ajouter le centre de formation professionnelle de référence


de Ziniaré (CFPRZ), le centre de formation professionnelle industrielle de Bobo
(CFPIB) et le centre d’évaluation et de formation professionnelle de Ouagadougou
(CEFPO) dont les conditions d’accès et les offres de formation seront présentées.

LES CONDITIONS D’ACCES ET OFFRE DE FORMATION AU CFPRZ

Lalgaye le 13/09/2018
4
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

LES CONDITIONS D’ACCES ET OFFRE DE FORMATION AU CFPIB

LES CONDITIONS D’ACCES ET OFFRE DE FORMATION AU CEFPO

Par ailleurs des centres de formation existent dans la province du Koulpelogo.

Il s’agit du centre de l’action sociale qui se trouve à Ouargaye et qui offre pour le
moment une formation en coupe couture.

Le centre de formation professionnelle de Ouargaye qui n’est pas encore fonctionnel


et prévoit offrir aux jeunes des formations en mécanique rural, automobile et en
maçonnerie bâtiment.

Lalgaye le 13/09/2018
5
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

THEME 2 : LES DIFFERENTS TYPES, ROLES ET FONCTION DE LA


FORMATION PROFESSIONNELLE

LES DIFFERENTS TYPES DE FORMATION


On distingue plusieurs types de formation professionnelle selon le mode utilisé pour
le transfert des compétences ou selon que l’accent est mis sur la pratique ou la
théorie.

LA FORMATION PROFESSIONNELLE INITIAIE ET CONTINUE


La formation professionnelle de type initial est une formation de base reçue dans les
écoles ou centres de formation. Ex : se faire former dans un centre de FP pour la
première fois. C’est une acquisition de base de savoirs, savoir-faire et savoir être
permettant à une personne d’accéder à un niveau de compétence lié à l’exercice de
ses activités.

Quant à la formation professionnelle continue, elle est une formation ayant


pour objet de permettre l'adaptation des travailleurs au changement des
techniques et des conditions de travail, de favoriser leur promotion sociale par
l'accès aux différents niveaux de la culture et de la qualification professionnelle et
leur contribution au développement culturel, économique et social. Elle fait partie de
l'éducation permanente.

LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE ET DIPLOMANTE


Par formation qualifiante, on entend l’apprentissage d’un métier, d’une profession ou
d’une fonction qui permet d’accéder directement à un emploi qualifié dans un
secteur professionnel donné. Elle met l’accent sur la pratique et ne débouche pas
sur un diplôme ou un titre. Elle a une visée professionnelle. Elle est souvent de
courte durée et s’effectue au sein d’un organisme de formation.

Pour ce qui concerne la formation diplômant, elle est sanctionnée par un diplôme
d’Etat (CAP, BEEP, BAC Pro, BTS,…) à la fin d’un cycle de formation. Elle se
déroule dans les établissements d’enseignement technique.

LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE TYPE DUAL OU PAR ALTERNANCE.


Il s’agit d’une méthode d’apprentissage qui s'appuie sur une articulation entre des
enseignements généraux, professionnels et technologiques, et l'acquisition d'un

Lalgaye le 13/09/2018
6
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

savoir-faire par l'exercice d'une activité professionnelle en relation avec les


enseignements requis.

Ces enseignements et acquisitions se déroulent alternativement en entreprise et en


centre de formation. L’alternance est organisée sous forme de partenariat entre
l’entreprise et l’établissement de formation

II. LES ROLES ET FONCTIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE.


Dans cette partie, il s'agira particulièrement de situer la place de la formation
professionnelle non formelle dans la promotion des ressources humaines burkinabè.

CONTRIBUTION A LA VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES


La valorisation des ressources humaines s'entend de leur qualification à travers
l'acquisition de connaissances théoriques, de compétences professionnelles et du
développement de leur savoir-être et savoir-faire, que la formation professionnelle
peut leur garantir. La formation professionnelle ne saura rester en marge de cette
transformation qualitative des individus.

CONTRIBUTION A LA LUTTE CONTRE LE CHOMAGE


Le chômage est un déséquilibre macro-économique caractérisé par une supériorité
de l'offre de travail venant des travailleurs et des chômeurs, par rapport à la
demande de travail exprimée par les entreprises. La formation professionnelle qui
prépare l’apprenant à exercer des métiers, apparaît dès lors comme une porte
d'entrée sur le marché de travail aussi bien pour les exclus du système classique
que pour tous ceux qui n'ont jamais été à l'école et les néo alphabétisés.

CONTRIBUTION AU DEVELOPPEMENT DE L’EMPLOYABILITE


L'inadéquation entre le système éducatif classique et le système de production
explique en partie le faible niveau d'employabilité des jeunes diplômés.
L'éloignement de l'enseignement technique du monde de travail rend encore moins
employables les sortants de cet ordre de formation.

Par conséquent l’adoption de certains mode de formation professionnelle telle que la


formation en alternance ou de type dual qui allie théorie et pratique c’est-à-dire se
déroulant dans un centre et dans une entreprise sont de nature à favoriser l'insertion
socioprofessionnelle des apprenants car ils sont plus proches du monde
professionnel.

Lalgaye le 13/09/2018
7
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

Outre l’insertion socio-professionnelle, la formation professionnelle est alors un


moyen adéquat pour améliorer la productivité de ces ressources humaines qui
ont leur rôle à jouer dans la construction socioéconomique du Burkina Faso.

LA PARTICIPATION A LA SOCIALISATION DE L’APRENANT.


Au delà de ses objectifs d'acquisition de connaissances, d'habiletés, de
compétences, la formation professionnelle produit un changement de comportement
ou d'attitude chez les apprenants. Elle est un puissant moyen de socialisation et
même de protection sociale.

Le processus de socialisation de l'individu par la formation peut être caractérisé par


trois (3) formes.

Premièrement, l'effet de la formation vise à produire des individus selon un certain


modèle. L'objectif de la formation est dans ce cas, de préparer les apprenants à
jouer certains rôles, à se conformer à des comportements préétablis.

Deuxièmement, l'effet recherché est d'outiller les apprenants pour qu'ils s'adaptent
eux-mêmes, de façon volontaire, à l'environnement socio-économique. Il s'agit d'en
faire des acteurs responsables de leur propre évolution. Ici l'accent est mis sur
l'autonomie du formé.

Troisièmement, il s'agit d'inviter l'apprenant à se perfectionner dans le but d'agir sur


son environnement et de le transformer. L'objectif poursuivi étant d'amener
l'apprenant à évoluer lui-même afin de faire progresser le milieu dans lequel il est
inséré. L'accent est particulièrement mis sur les changements que l'on veut
provoquer dans l'environnement

LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN TANT QUE MOYEN DE PROTECTION


SOCIALE
La formation professionnelle est un moyen efficace de protection sociale, en
particulier contre le travail des enfants.

Aussi, Une des fonctions essentielles de la formation est la transformation des


comportements au travail. La formation professionnelle permet le développement de
certaines valeurs de travail. Les valeurs de travail sont des aspirations générales qui
orientent les conduites professionnelles à savoir les conduites d'insertion, de

Lalgaye le 13/09/2018
8
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

changement ou d'adaptation. Ces valeurs sont : la réalisation de soi, le risque,


l'autonomie, le climat de travail et le statut social.

Lalgaye le 13/09/2018
9
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

THEME 3 : LES ACTION GOUVERNEMENTALES EN FAVEUR DE LA


FORMATION PROFESSIONNELLE.
Pour rendre plus accessible la formation professionnelle, le gouvernement
burkinabè, avec l’appui de certains de ses partenaires, a mis en place des politiques
et programmes relatifs à la formation professionnelle. Il s’agit entre autre de :

LA POLITIQUE NATIONALE DE L’ENSEIGNEMENT ET DE LA FORMATION


TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE (PNEFTP)
Dans la dynamique de donner de l’élan à ses leviers de développement le Burkina
s’est engagé dans différentes reforme structurelles. Ainsi la question centrale et
récurrente qu’est le faible potentiel en capital humain se doit de trouver une réponse.
Or, le sous-secteur de l’EFTP constitue un de ces leviers d’où l’importance d’une
politique nationale en la matière.

L’adoption de la PNEFTP s’inscrit dans le cadre global de la réforme du système


éducatif et plus particulièrement en ce qui concerne le sous-secteur de l’EFTP.
L’opérationnalisation de la politique nationale en matière d’EFTP s’articule autour
des sept axes qui sont : Le pilotage, l’ingénierie de la formation, l’accroissement
de l’accès, l’amélioration de la qualité de la formation, la certification des
formations professionnelles, l’insertion des formés et enfin le financement.

A travers la formulation et la mise en œuvre de la politique nationale en matière


d’enseignement et de formation techniques et professionnels, le Gouvernement
veut faire du Burkina Faso un pays possédant une expertise qualifiée,
suffisante et disponible dans tous les corps de métiers et susceptible de
valoriser le potentiel économique du pays. Ainsi, le Burkina Faso disposera d’une
masse critique de compétences de niveau intermédiaire et de haut niveau pour
stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté.

LE FOND D’APPUI A LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET


D’APPRENTISSAGE (FAFPA)
Le FAFPA est une structure de financement dans le cadre de la formation
professionnelle au Burkina Faso.

Le FAFPA a pour mission principale de contribuer à la mise en œuvre de la


politique du Gouvernement en matière de formation professionnelle continue

Lalgaye le 13/09/2018
10
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

et par apprentissage. De façon spécifique, les missions du FAFPA sont les


suivantes :

- financer la formation professionnelle continue

- financer la formation par apprentissage ;

- apporter un appui à la modélisation de l’apprentissage à travers des actions visant


le développement des référentiels de formation et de certification, la formation des
maîtres d’apprentissage, la généralisation de la formation duale ou alternée ;

- apporter un appui aux opérateurs de formation par le renforcement des capacités


de leurs ressources humaines ;

- apporter un appui aux actions relatives à l’insertion professionnelle et à l’emploi;

- contribuer à la réalisation des études dans le secteur de la formation


professionnelle et de l’emploi ;

- apporter un appui à l’équipement des centres de formation et des ateliers


d’apprentissage, à travers l’acquisition de matériels, ainsi que d’outillages
didactiques et pédagogiques.

LE PROGRAMME D’APPUI A LA POLITIQUE SECTORIELLE DE


L’ENSEIGNEMENT ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET
PROFESSIONNELLE (PAPS/EFTP).
Le programme PAPS/EFTP est organisé en 5 ans avec pour objectif global d’élever
le niveau de connaissance et de compétence de la population active et plus
particulièrement des jeunes pour favoriser leur insertion dans les emplois
d’aujourd’hui et les métiers porteurs de demain, afin de stimuler la croissance et
de réduire la pauvreté

Prestation du PAPS/EFTP
1 Financement de la FP

Le PAPS/EFTP finance à travers le FAFPA les projets de FP initiale ou continue.

- Les conditions d’accès

Lalgaye le 13/09/2018
11
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

Soumettre un projet de formation au FAFPA. Le projet doit porter soit sur


l’apprentissage soit sur le perfectionnement. La formation est subventionnée. La
contribution des bénéficiaires est de 12,5% du cout total de la formation.

- Public cible

Artisans, promoteur et operateur de formation, jeunes de 15 à 24 ans.

- Lieu de dépôt : FAFPA


- Formulaire : Canevas type à retirer au FAFPA

2. Développement de référentiels et support de formation et de certification.

Le PAPS/EFTP finance la mise à disposition des curricula et programme de


formation

- condition d’accès : Soumettre à la coordination du PAPS/EFTP des TDR précisant


les modalités de la mise en œuvre des activités et le budget détaillé.

- Pièces à fournir : TDR comprenant le budget détaillé.


- Public cible : Structure en charge de l’EFTP.
- Lieu de dépôt : Coordination du PAPS/EFTP
- Formulaire : Canevas type de présentation de TDR à retirer à la coordination
du PAPS/EFTP

3. Renforcement des capacités

Appui aux structures en matériels roulants, en équipement informatiques, en


fournitures et consommables de bureau ; appui au renforcement des capacités des
acteurs de l’administration publique.

- Conditions d’accès : Soumettre à la coordination, des TDR transmettant et


justifiant l’expression des besoins e formation ou en équipements.
- Pièces à fournir : TDR
- Public cible : Ministères et institutions en charge de L’ EFTP
- Lieu de dépôt : Coordination PAPS/EFTP
- Formulaire : Canevas type de présentation de TDR à retirer à la coordination
du PAPS/EFTP
-

Lalgaye le 13/09/2018
12
Communication sur l’accès à la formation professionnelle………………………….……………….DPJFIP/KPL

4. Appui aux régions en matière de développement de la FP

Appui du PAPS/EFTP à l’élaboration de plans d’actions régionaux en matière de FP.

- Conditions d’accès : Soumettre à la coordination, des TDR précisant les


modalités de mise en œuvre des activités et le budget détaillé.
- Pièces à fournir : TDR
- Public cibles : Conseils régionaux Formulaire : Canevas type de présentation
de TDR à retirer à la coordination du PAPS/EFTP
- Lieu de dépôt : Coordination PAPS/EFTP
- Formulaire : Canevas type de présentation de TDR à retirer à la coordination
du PAPS/EFTP

LE PROGRAMME DE RENFORCEMENT DE LA FORMATION ET DE


L’INSERTION PROFESSIONNELLE (PRFIP)
Le PRFIP fait suite au programme de renforcement de la formation professionnelle
(PRFP) mise en œuvre sur la période 2007-2016. Il s’inscrit dans une vision de
consolidation et de renforcement des acquis engrangés dans une dynamique
de partenariat public-privée. Il s’agit là d’une clé indispensable à la
professionnalisation des acteurs et donc à l’amélioration de l’employabilité des
formés pour l’atteinte des objectifs du programme politique du président « bâtir avec
le peuple un BF de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de
justice » qui donne une place de choix à la FP en ce sens qu’il ambitionne inverser
la tendance en accroissant la proportion des effectifs de 3,1% en 2016 à 6% e 2017
et à16% en 2020.

Avec un cout global estimé à 5 546 116 435 de F CFA, le PRFIP a pour objectif


global de renforcer le pilotage de la FP, l’accès et la qualité de la FP au profit
de la jeunesse en vue d’améliorer leur insertion professionnelle.

A cet effet, il sera mis en œuvre en quatre composantes que sont :

- Composante 1 : Renforcement de la qualité de la FP ;


- Composante 2 : Renforcement et consolidation des infrastructures ;
- Composante 3 : Partenariat Ecole/Entreprise et insertion des sortants ;
- Composante 4 : Gestion et suivi évaluation.

Lalgaye le 13/09/2018
13