Vous êtes sur la page 1sur 9

"‫ املراقبة و املساعدة "جـاياك‬، ‫مجمع دراسة املنشآت‬

GROUPE D’ETUDES D’INFRASTRUCTURESDECONTROLE ET D’ASSISTANCE


"GEICA"
S.P.A Au Capital Social de 3.741.000.000 DA

Projet
Procdure d’Audit Interne
Du Groupe GEICA et ses Filiales
Procédure d’Audit Interne
Sommaire
1. OBJET DE LA PROCEDURE

2. DOCUMENTS DE REFERENCE

3. DEFINITIONS

4. ORGANISTAION

5. RESPONSABILITES

6. CONTENU

6.1 PHASE PLANIFICATION

6.2 PHASE REALISATION


2
GROUPE D’ETUDES D’INFRASTRUCTURES, DECONTROLE ET D’ASSISTANCE « GEICA »
6.3 PHASE ELABORATION DU RAPPORT

6.4 PHASE SUIVI DES RECOMMANDATIONS

6.5 PHASE ENREGISTREMENT ET CLASSEMENT

GROUPE GEICA Charte d’Audit Interne Validée par le C.A


Etablie le : Septembre 2017 Du Groupe GEICA
Révisée le…………….. Elaborée par les Vérifiée par : le Date de validation
Indice de révision…………. auditeurs des filiales Secrétaire Général du G 27/11/2017- Résol n°08
1- OBJET DE LA PROCEDURE

La présente procédure a pour objet de fixer les règles de déroulement d’une mission d’audit interne
et de préciser le contenu de chaque étape, à savoir :

- Les modalités de planification et d’organisation,


- La phase de réalisation
- Exploitation des résultats et suivi des recommandations (actions de progrès).

Elle fixe par ailleurs les responsabilités quant à la planification, l’exécution des audits et la
conservation des enregistrements y afférents.

Elle a pour but de s’assurer que les méthodes de travail sont conformes aux exigences, mises en
œuvre et entretenues de manière efficace.

La mission d’audit peut émaner de l’Actionnaire Principal, du Conseil d’Administration ou de la


Direction Générale de l’Entreprise vers une de ses fonctions ou structures.

3 2- DOCUMENTS DE REFERENCE
GROUPE D’ETUDES D’INFRASTRUCTURES, DECONTROLE ET D’ASSISTANCE « GEICA »
La présente procédure fait référence à :

- la charte d’audit du Groupe GEICA et ses filiales ;


- l’organisation de chaque filiale ;
- toutes les procédures établies et mises en œuvre au sein de l’entreprise ;
- la réglementation de travail ;
- les normes et règlements applicables à nos différents domaines d’activité ;
- Tous les textes légaux et règlementaires régissant l’audit interne ;
- Le cadre de référence international des pratiques professionnelles d’audit
interne (CRIPP) ;

3- DEFINITIONS

Audit Interne: Processus méthodique indépendant et documenté permettant


d’obtenir des preuves et de les évaluer de manière objective pour déterminer dans
quelles mesures des critères sont satisfaisants.

Plan d’audit : Document de planification des audits.


GROUPE GEICA Charte d’Audit Interne Validée par le C.A
Etablie le : Septembre 2017 Du Groupe GEICA
Révisée le…………….. Elaborée par les Vérifiée par : le Date de validation
Indice de révision…………. auditeurs des filiales Secrétaire Général du G 27/11/2017- Résol n°08
Critères d’audit : Ensemble de politique, procédures ou exigences utilisées comme
références.

Preuves d’audit : Enregistrement, énoncés de faits ou toute information pertinente


pour les critères.

Auditeur : Personne ayant la compétence pour réaliser un audit.

Constat d’audit : Résultat de l’évaluation des preuves d’audit recueillies par rapport
aux critères d’audit.

Objectivité : attitude intellectuelle impartiale qui permet une indépendance d’esprit


et de jugement et implique que les auditeurs internes ne subordonnent pas leur propre
jugement à celui d’autres personnes. Leurs appréciations doivent être fondées sur les
faits ou preuves indiscutables et s’appuyer sur des travaux incontestables exempts de
tous préjugés.
Indépendance : le fait de n’être exposé à aucune situation susceptible d’altérer
l’objectivité, en réalité ou en apparence. Cette situation doit être gérée au niveau de
l’auditeur individuel et de la mission, ainsi qu’au niveau de la fonction et de
l’organisation.

4 Management des risques : processus visant à identifier, évaluer, gérer et piloter les
GROUPE D’ETUDES D’INFRASTRUCTURES, DECONTROLE ET D’ASSISTANCE « GEICA »
évènements éventuels et les situations pour fournir une assurance raisonnable quant à
la réalisation des objectifs de l’organisation.

Cadre de référence international des pratiques professionnelles (CRIPP) : Cadre


de référence qui structure les lignes directrices édictées par l’IIA (International
Institute of Audit). Ces lignes directrices sont soit (1) obligatoires soit (2) approuvées
et fortement recommandées.

Processus de contrôle : les politiques, procédures et activités faisant partie d’un


cadre de contrôle, conçues pour assurer que les risques sont contenus dans les limites
de tolérance fixées par le processus de management des risques.

Norme d’audit: Document d'ordre professionnel promulgué par « the


InternalAuditing Standards Board » (Comité interne à l'IIA chargé d'élaborer les
Normes) afin de définir les règles applicables à un large éventail d'activités d'audit
interne et utilisables pour l'évaluation de ses performances.

GROUPE GEICA Charte d’Audit Interne Validée par le C.A


Etablie le : Septembre 2017 Du Groupe GEICA
Révisée le…………….. Elaborée par les Vérifiée par : le Date de validation
Indice de révision…………. auditeurs des filiales Secrétaire Général du G 27/11/2017- Résol n°08
4- ORGANISTAION :

La structure d’audit de chaque filiale relève de l’autorité directe de son GSP. Elle
peut impliquer dans ses missions tous les cadres de l’entreprise ayant reçu une
formation à l’audit. Le responsable de la mission est à ce titre désigné par le GSP.
La cellule d’Audit du Groupe GEICA relève de l’autorité directe de son Président
Directeur Général dont la supervision, la planification et la coordination sont
déléguées au secrétaire général. Elle est composée des responsables des structures
d’audit des filiales dans un contexte d’audit croisé et elle peut impliquer dans ses
missions d’autres cadres ayant reçu la formation à l’audit.
Le responsable de la mission d’audit est à ce titre désigné par le secrétaire général du
Groupe.

5- RESPONSABILITES

- Les conseils d’administration respectifs du Groupe et des filiales sont


responsables de l’approbation de cette procédure
- Les Présidents Directeurs Généraux, chacun en ce qui le concerne, doivent
veiller sur l’application de cette procédure.
- Les responsables des structures d’audit ont pour mission de gérer cette
procédure et de veiller à son application.
5
G ROUPE D’ETUDES
- L’ensemble duD’Ipersonnel DECONTROLE
des filiales
NFRASTRUCTURES, ET D’ASSISTANCE
du Groupe GEICA «sont
 GEICA »
appelé à
collaborer avec les Structures d’audit interne afin de réussir les missions
d’audit réalisées.
6- CONTENU DE LA PROCEDURE
Les Normes de fonctionnement et les modalités pratiques d’application associées du
CRIPP définissent les principes de conduite d’une mission d’audit interne. Selon ces
principes, une mission d’audit interne est constituée de trois phases distinctes :

- Une phase de planification 


- Une phase de réalisation 
- Une phase de communication.
- Une phase enregistrement et classement

6-1- Phase Planification

Le responsable de la structure d’audit propose le programme annuel des audits Internes, le soumet à
l’appréciation du Gestionnaire Salarié Principal « GSP » qui devra le soumettre à son tour au
conseil d’administration pour approbation.

GROUPE GEICA Charte d’Audit Interne Validée par le C.A


Etablie le : Septembre 2017 Du Groupe GEICA
Révisée le…………….. Elaborée par les Vérifiée par : le Date de validation
Indice de révision…………. auditeurs des filiales Secrétaire Général du G 27/11/2017- Résol n°08
Le responsable de l’audit est chargé de la diffusion du plan d’audit après son approbation.

Les critères à prendre en considération pour l’établissement du plan d’audit sont :

- L’ensemble des structures (processus) doivent être auditées au moins une fois par an ;
- L’importance de l’activité couverte par la structure ;
- Les résultats de fonctionnement de la structure ;
- Le nombre d’écarts détectés dans une structure précédemment ;
- Le résultat de l’analyse des risques ;
- Changements pouvant affecter l’organisation (nouveau responsable, nouvelle
règlementation, …) ;
- processus à risque.

L’ordonnancement de la mission d’audit :

Toute demande d’intervention de l’audit interne doit comporter les informations et


indications suivantes :
 Les motifs ayant généré le besoin d’une mission d’audit interne ;
 L’intitulé de l’opération d’audit ;
 Le mandat d’accès à toutes informations, personnes, documents et lieux ;
 Le type de forme d’intervention (Contrôle inopiné - Contrôle planifié -
Contrôle à la demande).
6
A toute demande d’intervention, une lettre de mission est établie par le responsable
de laGstructure
ROUPE D’Ed’audit INFRASTRUCTURES,
TUDES D’interne parCONTROLE
et signée DE ET D’ASSISTANCE
le Gestionnaire « GEICA »
Salarié Principal « GSP » de
l’entreprise, et comporte les informations et indications suivantes :
 L’origine de la demande ;
 L’objet de la mission ;
 Les entités concernées ;
 La date de début de l’intervention ;
 La durée approximative de la mission ;
 Les noms et qualité des intervenants ;
 Les moyens à mettre à la disposition des auditeurs.
 Les objectifs de la mission
La lettre de mission est adressée au responsable de la mission d’audit ainsi qu’au
responsable de la structure à auditer ou le pilote du processus à auditer.

GROUPE GEICA Charte d’Audit Interne Validée par le C.A


Etablie le : Septembre 2017 Du Groupe GEICA
Révisée le…………….. Elaborée par les Vérifiée par : le Date de validation
Indice de révision…………. auditeurs des filiales Secrétaire Général du G 27/11/2017- Résol n°08
6.2La phase réalisation  :

 A la réception de la lettre de mission, le responsable de la mission d’audit en


collaboration avec le Responsable de la structure d’audit, procède à trois (03)
opérations :

- Collecte des documents et données se rapportant à la mission,


- Entre en contact avec le responsable de la structure à auditer pour convenir d’un planning de
travail.
- Règle les problèmes administratifs et financiers de l’équipe chargée de la mission.

 A l’arrivée de l’équipe sur site, le chef de mission tient une séance de travail
avec le responsable de la structure à auditer à l’effet d’organiser :

a) La réunion d’ouverture :

Cette réunion consiste à débattre les dispositions contenues dans la lettre de mission en vue
de garantir son exécution dans de bonnes conditions. Elle doit réunir l’ensemble du collectif
concerné par la mission d’audit.

b) Contrôle et diagnostic (l’audit proprement dit) :


7
GROUPE D’ETUDES D’INFRASTRUCTURES, DECONTROLE ET D’ASSISTANCE « GEICA »
L’objectif de la mission d’audit porte sur l’évaluation « de conformité et d’efficacité » des
procédures et du bon fonctionnement des systèmes d’information et de gestion y afférents.

 Principes fondamentaux :

L’Auditeur est tenu de s’assurer de :


1. La cohérence du processus audité avec l’organisation de l’entité et ses objectifs
généraux.
2. La fiabilité des informations sur lesquelles ils seront appelés à fonder le choix de leurs
décisions.
3. Formule des recommandations simples et accessibles aux décideurs.
4. Apporte une évaluation indépendante sur la sincérité des informations soumises à son
appréciation.
5. En marge de l’audit, l’auditeur est en droit de solliciter la remise des documents
justifiant les réponses reçues. Il doit s’assurer de leur fiabilité.

L’auditeur ne dispose d’aucun droit d’ingérence dans la gestion, néanmoins, il peut contribuer à
travers un débat constructif avec l’audité à la formulation des actions de progrès.

GROUPE GEICA Charte d’Audit Interne Validée par le C.A


Etablie le : Septembre 2017 Du Groupe GEICA
Révisée le…………….. Elaborée par les Vérifiée par : le Date de validation
Indice de révision…………. auditeurs des filiales Secrétaire Général du G 27/11/2017- Résol n°08
Des points d’étapes peuvent être réalisés en cours d’audit. Les réponses des responsables de l’entité
auditée sont un élément de validation et de correction pour l’auditeur ; elles permettent
éventuellement de corriger l’appréciation de l’auditeur et de réorienter ses travaux.
 Mandats et habilitations :

Pour chaque mission d’audit, il y a lieu de procéder de manière régulière et systématique à une
vérification devant porter sur :

1. La cohérence entre les actes et les missions, responsabilités et autorité de l’audité.


2. Leur conformité aux règles d’usage et leur pertinence.
3. L’existence d’enregistrements fiables et tangibles.

c) Réunion de clôture :

Chaque mission d’audit donne lieu à une réunion de clôture sur site dont l’objectif serait
essentiellement:

- La présentation des conclusions de l’audit (forces, faiblesses, menaces et opportunités) ;


- La présentation des résultats de l’évaluation (écarts, non conformités, points d’attention et
actions de progrès);
- La présentation d’une synthèse des recommandations pour leur validation ou éventuelle
reprise ou reformulation.
La réunion de clôture est sanctionnée par un compte rendu tenant lieu de synthèse du rapport
d’audit.
8
GROUPE D’ETUDES D’INFRASTRUCTURES, DECONTROLE ET D’ASSISTANCE « GEICA »
6.3Elaboration du rapport d’audit:
Le rapport d’audit comprend quatre (04) parties :

La première partie comporte :


 Les aspects liés à la préparation de la mission ;
La deuxième partie comporte :
 Les aspects liés l’organisation de la structure auditée ;
La troisième partie comporte :
 Les aspects liés à l’objet examiné ;
La quatrième partie comporte :
 La conclusion et les recommandations.

Les documents justificatifs remis à l’auditeur sont annexés au rapport d’audit.

Un plan d’action portant mise en œuvre des recommandations de l’audit est établi conjointement,
tout en précisant les échéances et les pilotes responsables d’actions. Il est signé contradictoirement.

Le rapport d’audit est remis au gestionnaire salarié principal en vue de diligenter son exécution et le
suivi de la mise en œuvre effective de ses recommandations.
GROUPE GEICA Charte d’Audit Interne Validée par le C.A
Etablie le : Septembre 2017 Du Groupe GEICA
Révisée le…………….. Elaborée par les Vérifiée par : le Date de validation
Indice de révision…………. auditeurs des filiales Secrétaire Général du G 27/11/2017- Résol n°08
Une synthèse des audits et soumises régulièrement à l’appréciation des membres du Conseil
d’Administration.

6.4 Phase de suivi  :

Les plans d’action issus de l’audit interne sont soumis à l’approbation du Gestionnaire Salarié
Principal (GSP)

Le suivi de la mise en œuvre et de l’efficacité de ces actions est assuré par Le responsable de la
structure d’audit, au moyen d’un tableau de bord des actions issues des audits internes.

Le Gestionnaire Salarié Principal (GSP) est informé régulièrement par le responsable de la structure
d’audit de l’état de suivi des recommandations d’audit et plus précisément à l’arrivée de chaque
échéance.

6.5 Enregistrement et classement

Les rapports d’audit et tous les documents s’y rapportant sont conservés pour une durée de dix (10)
ans.

 Dossiers de l’audit interne :


9
GROUPEdeD’El’audit
Les dossiers D’INFRASTRUCTURES,
TUDESinterne constituent un DE CONTROLE
élément ET D’Apour
important « GEICA »
le dispositif
SSISTANCE de contrôle
interne du groupe GEICA et ses filiales et peuvent servir de source documentaire pour le contrôle
externe.

Ils doivent être tenus et classés par chronologie et par thématique de manière à les rendre facilement
accessibles et exploitables.
Les dossiers d’audit peuvent être archivés une fois toutes les recommandations clôturées. Ils doivent
contenir :

 Le rapport d’audit et les pièces justificatives y afférentes,


 Les plans d’action,
 Les rapports de suivi des plans d’action,
 Les comptes rendus des réunions (ouverture, clôture, suivi…etc)

Les dossiers de la structure d’audit doivent faire l’objet d’une codification appropriée.

GROUPE GEICA Charte d’Audit Interne Validée par le C.A


Etablie le : Septembre 2017 Du Groupe GEICA
Révisée le…………….. Elaborée par les Vérifiée par : le Date de validation
Indice de révision…………. auditeurs des filiales Secrétaire Général du G 27/11/2017- Résol n°08